ARIMA CONSULTANTS ASOCIES /14 ANNEXE 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ARIMA CONSULTANTS ASOCIES 2015 1/14 ANNEXE 1"

Transcription

1 1/14 ANNEXE 1 De la convention conclue par la Commune de pour définir les conditions de sa participation financière à la protection sociale complémentaire de son personnel pour le risque Prévoyance CONTRAT COLLECTIF A ADHESION FACULTATIVE COUVRANT LE RISQUE PRÉVOYANCE

2 2/14 ENTRE LE SOUCRIPTEUR et l ORGANISME GESTIONNAIRE, COMMUNE DE HOTEL DE VILLE 38 RUE DE VERDUN Représentée par Monsieur le Maire ci-après dénommée La COMMUNE DE ET LE PRESTATAIRE (l opérateur ou assureur) : Représenté par xxxxxxxxxxxxxxxxx ci-après dénommé L OPÉRATEUR EFFET : 01/01/2016 ECHEANCE 31/12/2021

3 3/14 ARTICLE 1 : OBJET DU CONTRAT COLLECTIF DE PREVOYANCE Le présent contrat collectif de prévoyance assure à chaque adhérent le versement de prestations, selon la formule de garantie choisie par la Commune de au moment de la souscription du contrat, dans le cadre de la convention de participation au titre de laquelle il est conclu et à laquelle il est annexé. C est un contrat collectif, à adhésion facultative pour le personnel communal, pour le risque «Prévoyance». Les adhérents sont liés par les dispositions du présent contrat. Ce risque assure un maintien de rémunération en cas d incapacité de travail liée à un accident de la vie privée, en complément des dispositifs de maintien de traitement prévus par le statut de la fonction publique territoriale. Le régime de prévoyance a pour objet de garantir les agents contre les risques : Incapacité temporaire de travail Invalidité permanente Perte de retraite DECES/PTIA ARTICLE 2 : DUREE DU CONTRAT COLLECTIF DE PRÉVOYANCE Le présent contrat est conclu pour la durée de la convention de participation au titre duquel il est conclu (cf. article 3.1 de ladite convention). ARTICLE 3 : GARANTIES SOUSCRITES La formule choisie par la Commune de pour le contrat collectif figure dans la convention de participation. Chaque agent adhérent pourra choisir de souscrire individuellement en sus la prestation supplémentaire éventuelle qui n aurait pas été souscrite au titre du contrat collectif, sans participation financière supplémentaire de la Commune de. Il pourra y souscrire, à effet du 1 er janvier suivant sa demande, formulée avec un préavis de 2 mois. ARTICLE 4 : PERSONNES ASSUREES 4.1. Les agents assurés Bénéficient des garanties du présent contrat collectif de prévoyance et ont la qualité d'assurés les agents de la Commune de adhérents au contrat, en position d activité (sauf cas particuliers définis ci-après) au jour de la prise d effet du contrat ou au cours de son exécution :

4 4/14 - agents titulaires ou stagiaires sur poste permanent ; - collaborateurs de cabinet au titre de l article 110, de la loi du 26 janvier 1984 et agents non titulaires - agents détachés auprès de la collectivité - agents en contrat d avenir - agents non titulaires en CDD ou CDI Les agents considérés doivent travailler à temps complet, non complet, ou à temps partiel. Sont notamment exclus de l effectif assurable les CDD de moins de 6 mois Le cas particulier des agents en disponibilité et des agents en congé parental Pour les agents en disponibilité ou en congé parental, l opérateur devra pouvoir proposer la suspension du contrat qui reprendra ses effets dès que l agent réintègrera la collectivité Le cas particulier des agents en disponibilité d'office pour maladie ou en maintien de demi-traitement Pour les agents en disponibilité d'office à l expiration de ses droits statutaires à maladie, l'opérateur maintient ses prestations. Les prestations ne sont pas maintenues en cas de maintien du demi-traitement par la collectivité au titre de l article 17 du décret n Dans ces deux cas, la Commune de ne maintient pas sa participation Adhésion L adhésion reste individuelle et facultative. ARTICLE 5 : CONDITIONS D'ADMISSION DES AGENTS AU BENEFICE DES GARANTIES Un état nominatif du personnel adhérent est fourni par la Commune de à l OPÉRATEUR dans les conditions prévues à la convention de participation A la souscription du contrat collectif de prévoyance par la Ville : Tous les agents mentionnés à l article 4 et inscrits sur les listes du personnel de la Commune de bénéficient, à leur demande, des garanties du contrat. La demande doit être formulée auprès de la Commune de dans un délai de 6 mois à compter de la prise d effet du présent contrat. L'adhésion s'effectue sans limite d âge et sans questionnaire médical. Les agents en arrêt de travail pour maladie ou accident, à la date d effet du présent contrat, pourront adhérer sans condition. Les agents à temps partiel thérapeutique peuvent adhérer sans condition.

5 5/14 Lors de la souscription au contrat par un agent, aucun délai de carence ne peut être appliqué (hormis celui prévu par le statut) Après la date de souscription du contrat : Les agents peuvent adhérer au contrat collectif postérieurement à sa date d effet: Agents embauchés postérieurement à la souscription du contrat : Ces agents peuvent adhérer au contrat sans condition particulière si l'adhésion de l'agent s'effectue dans les 6 mois qui suivent la date d embauche. Agents en congé parental ou placés en disponibilité pour convenances personnelles Ces agents peuvent adhérer à nouveau au contrat sans condition particulière si la demande d'adhésion est faite dans les 6 mois suivant leur reprise d'activité. Ce délai prend effet au 1er jour du mois qui suit la reprise d'activité. Les agents qui désirent adhérer postérieurement au délai des 6 mois : Les agents déjà employés par la Commune de à la date d entrée en vigueur des présentes, ou au cours de son exécution et qui n auraient pas adhéré dans le délai de 6 mois, alors qu ils remplissaient les conditions pour ce faire, peuvent bénéficier des garanties prévues au présent contrat collectif de prévoyance selon les conditions d admission définies par l OPÉRATEUR (art.31 décret ). 5.3 Résiliation des contrats en cours Pour les agents assurés au 1 er janvier 2016 auprès d une l opérateur ou d un assureur, l adhésion prendra effet à la date à laquelle le contrat en cours sera résilié selon les conditions particulières de leur contrat. Si l agent a demandé son adhésion au cours des 6 mois de mise en place de la présente convention de participation, l adhésion se fera sans condition et sans questionnaire médical. ARTICLE 6 : PRISE D'EFFET ET DUREE DES GARANTIES Les garanties prennent effet au 1 er janvier Les garanties du présent contrat cessent de produire leurs effets en cours d année : - à la date à laquelle l assuré ne remplit plus les conditions pour bénéficier du contrat collectif de prévoyance ; - en cas de non-paiement de la cotisation ; - en cas de cessation d'activité pour les assurés admis à faire valoir leurs droits à la retraite ;

6 6/14 - à l âge légal de départ à la retraite pour les garanties invalidité permanente, Perte de retraite consécutive à une invalidité permanente et perte totale et irréversible d autonomie (PTIA) ; - à l âge d ouverture des droits à la retraite à taux plein pour la garantie «indemnités journalières» - au décès de l'assuré, - à la date d'effet de la radiation de l'assuré des effectifs de la collectivité ; - à la date d'effet de la résiliation du présent contrat et jusqu à extinction du risque pour les personnes en cours d indemnisation. 6.2 Chaque agent bénéficiaire des garanties conserve la faculté de demander la résiliation de son adhésion à la date d échéance annuelle sous réserve du respect d un délai de préavis de 2 mois. ARTICLE 7 : BASES DE CALCUL DES COTISATIONS Sont pris en compte dans l assiette des cotisations le Traitement indiciaire de l agent et la NBI. 7.1 Traitement et NBI Agents titulaires ou stagiaires affiliés ou non à la CNRACL Traitement indiciaire brut annuel (TBI) Le traitement indiciaire brut annuel est donné par la formule IT x VP. - IT : représentant l indice de traitement nouveau majoré de l assuré. - VP : représentant la valeur du point indice. Par NBI, il faut entendre la majoration indiciaire octroyée par l employeur lorsque l agent occupe une fonction ouvrant droit à ladite N.B.I Agents non titulaires non affiliés à la CNRACL La base de calcul des cotisations est égale au salaire annuel brut d activité perçu au cours de l exercice d assurance et soumis à retenue pour pension Régime indemnitaire Il faut entendre les primes, indemnités, gratifications brutes résultant de dispositions législatives ou règlementaires à l exclusion des remboursements de frais et des indemnités accessoires rattachées à l exercice des fonctions.

7 7/ : prise en compte de la base des garanties et de son évolution La base de garantie est celle prise en compte obligatoirement : - pour le calcul des cotisations, - pour le calcul des prestations versées aux assurés. Les cotisations payées à l opérateur sont calculées à partir du traitement brut. Les prestations versées aux agents sont calculées à partir du traitement net. Le grade, l échelon, l indice et le régime indemnitaire de l agent pris en compte pour le calcul de la prestation ne sont pas figés à la date de survenance du risque. Leur évolution est donc prise en compte. ARTICLE 8 : PLAFOND DES GARANTIES Pour les garanties : Incapacité temporaire de travail Invalidité permanente Perte de retraite DECES/PTIA Le montant du traitement à la charge de l employeur et des prestations servies par le prestataire et tout autre organisme est plafonné à 95% de la base de garantie nette évaluée à la date prévue pour la garantie indemnité journalière, les garanties invalidité et perte de retraite. ARTICLE 9 EXCLUSIONS Sont exclues des garanties du contrat collectif de prévoyance, les conséquences : de faits de guerres étrangères lorsque la France est partie belligérante, de guerre civile ou étrangère, d attentat, d acte de terrorisme, d émeute, d insurrection, quel que soit le lieu ou se déroulent ces événements et quels qu en soient les protagonistes, dès lors que l assuré y prend une part active, des effets directs ou indirects d explosion, de dégagement de chaleur, d irradiation provenant de la transmutation de noyaux d atome. de mutilation volontaire, du refus de se soigner au sens du Code de la Sécurité Sociale.

8 8/14 ARTICLE 10 : BASE DE CALCUL DES PRESTATIONS Il est précisé que le traitement ou salaire net est égal au traitement ou salaire brut moins les charges salariales et prélèvements sociaux. La base de prestations comprend les mêmes éléments que ceux soumis à cotisation. Le montant final retenu pour le calcul des prestations des risques incapacité-invalidité est appelé traitement de base. ARTICLE 11 - REVALORISATION DES PRESTATIONS EN COURS DE SERVICE Le traitement de base servant au calcul des prestations est revalorisé en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale. La prestation invalidité, déterminée à la date de la reconnaissance de l invalidité est revalorisée en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale. Le traitement de base revalorisé, dans les conditions ci-dessus, sert de référence pour le calcul des prestations incapacité de travail invalidité. La revalorisation intervient dès la première augmentation générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale qui suit le début de l arrêt de travail, puis à chaque augmentation. ARTICLE 12 : DUREE DE LA PRESTATION 12.1 Durée de la prestation La durée maximale du service de la prestation «indemnités journalières» est fixée à la convention de participation au titre duquel les présentes sont conclues (article 7) Termes de versements : L indemnisation cesse dans l un des cas suivants : reprise d activité de l assuré, fin de l indemnisation par l employeur ou par l assurance maladie au titre du statut de la Fonction Publique Territoriale et au titre du régime général de la Sécurité Sociale, fin du contrat de travail pour les agents non titulaires, liquidation d une pension d invalidité par le régime de base de l assuré, liquidation de la pension de retraite, âge d ouverture des droits à la retraite à taux plein, décès de l assuré, démission ou de radiation des effectifs de la collectivité.

9 9/ Rechute : Est considérée comme rattachée à un même arrêt de travail une rechute qui est définie comme un arrêt de travail imputable à une maladie ou un accident survenu au titre de la garantie incapacité temporaire de travail. ARTICLE 13 : GARANTIES INDEMNITES JOURNALIERES INVALIDITE PERMANENTE : 13.1 Conditions générales : La garantie a pour objet de verser une indemnité à l agent qui est dans l incapacité physique totale de travailler, à la suite d une maladie ou d un accident de la vie privée. Ces prestations complémentaires ont un caractère indemnitaire et sont versées en réparation du dommage causé à l agent du fait de la perte de salaire. Hormis les cas prévus à l article 5.3 de la convention de participation, l agent doit bénéficier d un maintien de salaire par la collectivité au titre des droits statutaires, des prestations de la sécurité sociale ou d une pension de retraite pour invalidité, pour percevoir des prestations de l opérateur. L opérateur complète, dans la limite contractuelle, les prestations statutaires réellement versées par la collectivité, la sécurité sociale ou la caisse des dépôts et consignations pour les risques garantis aux présentes; si ces prestations viennent à évoluer pour un motif quelconque, le traitement de base pris en considération pour le calcul des prestations reste celui déterminé au 1 er jour de l arrêt de travail, conformément à la base de calcul des prestations, éventuellement revalorisé en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale Limitation des prestations : Cas général Le montant cumulé du salaire partiel et des primes, des prestations Incapacité Invalidité servies par un régime complémentaire ou tout organisme public et privé et celles versées au titre du présent contrat ne doit pas excéder la base de calcul nette des prestations retenue, déterminée à la date d arrêt de travail. Cas particuliers : Reprise partielle : L agent admis à reprendre une activité partielle au sens de l article L du code de la Sécurité Sociale ou par décision du Comité médical, percevra la prestation prévue en fonction de la formule choisie, sans toutefois que le cumul des indemnités de la Sécurité Sociale ou tout autre organisme, de la rémunération à temps partiel et des indemnités de l assureur excède le montant du salaire de base ayant servi au calcul de ces

10 10/14 indemnités, revalorisé depuis l origine, en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale. Expertise médicale : Une expertise médicale peut s avérer nécessaire pour constater l état d incapacité de travail ou d invalidité permanente de l agent : o En cas de décisions médicales opposées prises par la Sécurité Sociale et le comité médical o En cas d invalidité permanente d un agent. En ce cas, les honoraires du médecin expert sont réglés par l opérateur. Si l agent conteste les conclusions de l expert, il peut faire appel au médecin de son choix. En cas de divergence entre l expert et le médecin choisi par l agent, ces deux médecins en désigneront un troisième. Les conclusions de l expertise peuvent conduire à cesser ou à refuser le versement des prestations. Si un désaccord persiste, c est le président du tribunal administratif compétent, requis par la partie la plus diligente, qui désignera un nouvel expert. Chaque partie supporte les honoraires de son médecin. Les honoraires du troisième médecin sont partagés par parts égales Garantie incapacité temporaire de travail : Définition de la garantie La garantie a pour objet de verser des indemnités journalières aux agents : - en état d incapacité temporaire de travail, avant l âge légal de son départ à la retraite et du fait d un accident ou d une maladie de la vie privée, son état de santé lui interdit d exercer une profession ou une activité rémunératrice, sous réserve qu il perçoive à ce titre des prestations de la collectivité ou de la Sécurité Sociale. Le fait générateur du sinistre est constitué le 1 er jour de l arrêt de travail. Pour donner lieu à prestations, le premier jour indemnisé par l opérateur doit survenir obligatoirement pendant la période d assurance Indemnisation portant sur le traitement ou salaire indiciaire : En cas d incapacité temporaire de travail, définie ci-dessus, l opérateur verse une indemnité journalière complétant le salaire réduit versés par la collectivité, par la Sécurité Sociale ou tout autre organisme à concurrence de 1/360 ème de la base de calcul des prestations, revalorisée en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale.

11 11/14 Dans le cadre de la mise en disponibilité d office de l agent pour raison de santé, lorsque celui-ci perçoit des indemnités de coordination, la garantie de l opérateur est acquise. Toutefois, il est impératif que l agent soit en état d incapacité temporaire totale de travail justifié par tout document médical ; en cas de litige l opérateur pourra effectuer une expertise médicale. La garantie est limitée dans la durée à 1095 Jours Indemnisation portant sur les primes En cas d incapacité temporaire de travail, définie ci-dessus, l opérateur verse une indemnité journalière complétant l indemnisation de l employeur et/ou de la Sécurité Sociale au titre de la ou des primes perçues au cours du mois à indemniser à concurrence de 1/30 ème des primes du mois correspondant de la base de calcul des prestations, revalorisée en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale. L indemnité journalière, déterminée à la date initiale de l arrêt de travail, est ensuite revalorisée en fonction de l évolution générale des rémunérations de la Fonction Publique Territoriale Garantie invalidité permanente : Définition de la garantie Cette garantie a pour objet de servir une rente aux agents n ayant pas atteint l âge légal du départ à la retraite qui se trouvent dans l impossibilité médicalement constatée d exercer une quelconque activité professionnelle par la suite d une maladie ou d un accident de la vie privée, de maladie professionnelle ou d accident du travail pour les agents affiliés à la CNRACL admis à la retraite pour invalidité, ou pour les agents affiliés au régime général répondant aux conditions définies ci-après. Le salaire de base servant au calcul de la rente d invalidité est celui déterminé à la date de l arrêt de travail, défini à l article 11, revalorisé jusqu à la date retenue pour la reconnaissance de l invalidité. La revalorisation est effectuée conformément aux dispositions de l article Agent relevant de la CNRACL : Si l agent est mis à la retraite d office par le comité médical, l opérateur complètera, au plus tard jusqu à l âge légal de la retraite, la retraite pour invalidité versée par la CNRACL, en tenant compte du taux d invalidité accordé par la CNRACL. Cette rente est versée pendant la durée de l invalidité. Elle cesse d être versée dès que la caisse des dépôts et consignations cesse de verser la pension d invalidité, ou lors de la reprise d une quelconque activité professionnelle et au plus tard jusqu à l âge légal de départ à la retraite de l agent.

12 12/ Personnel non affilié à la CNRACL : Les agents affiliés au régime général de la Sécurité Sociale : qui justifient d un taux d invalidité d au moins 2/3 avec un classement en 2éme ou 3éme catégorie au sens de l article L.341-4,2 ème et 3 ème du Code de la Sécurité Sociale. ou qui justifient d un taux d incapacité au moins égal à 66% en cas de maladie professionnelle ou d accident de travail. Cette rente est versée pendant la durée de l invalidité. Elle cesse d être versée dès que la sécurité sociale cesse de verser la rente d invalidité, ou lors de la reprise d une quelconque activité professionnelle et au plus tard jusqu à l âge légal du départ à la retraite de l agent. ARTICLE 14 : PERTE DE RETRAITE CONSECUTIVE A UNE INVALIDITE PERMANENTE : Définition de la garantie : L'organisme garantit le versement d'une rente annuelle viagère complémentaire à la pension de retraite servie par le régime vieillesse de l'assuré, en cas d'invalidité permanente survenue avant la date de l'âge légal d'ouverture des droits à la retraite. L invalidité permanente s'entend telle qu'elle est définie à l'article Les agents qui étaient en invalidité suite à un accident de travail ou une maladie professionnelle ou imputable au service sont également concernés par cette rente Montant de la prestation : Le montant de la rente annuelle est égal à 95 % de la perte de retraite de l agent du fait de son invalidité par rapport à la retraite qu il aurait perçue en poursuivant son activité jusqu à l'âge légal de départ à la retraite. Règles de cumul : L'ensemble du montant des pensions et retraites des régimes légaux et du complément de retraite servi par l'assureur ne peut excéder le produit du plafond réglementaire prévu pour une carrière complète par le pourcentage du plafond d'indemnisation, diminué des cotisations sociales obligatoires. Toutefois, lorsque l'assuré bénéficie en outre d'une rente d'invalidité, le cumul des pensions retraites, rentes diverses servies par les régimes légaux ainsi que du complément servi par l'opérateur peuvent se cumuler dans la limite du taux de 95 % de la base de prise en charge, diminué des cotisations sociales obligatoires. En cas de dépassement de la limite, la prestation versée par l'opérateur est réduite afin de ne pas dépasser ce montant défini ci-dessus.

13 13/14 Les retraites complémentaires souscrites volontairement par ailleurs ne sont pas prises en compte dans la règle de cumul. En cours de service, la rente versée par l'opérateur est revalorisée dans les conditions définies à l'article Service de la prestation : La rente est servie à l assuré mensuellement, à terme échu à compter de la date d'entrée en jouissance de la pension de retraite servie par le régime vieillesse de l'assuré et au plus tôt à partir de l âge légal de départ à la retraite Maintien et terme de la prestation : En cas de résiliation du présent contrat collectif de prévoyance, le service des prestations est maintenu au niveau atteint à la date d'effet de la résiliation, jusqu'au décès de l assuré. ARTICLE 15 : DECES - PTIA GARANTIE DECES ET INVALIDITE ABSOLUE ET DEFINITIVE Objet de la garantie La garantie Décès Invalidité Absolue et Définitive a pour objet de verser un capital aux bénéficiaires en cas de décès, à l adhérent en cas d d invalidité absolue et définitive. L adhérent est considéré comme atteint d une invalidité absolue et définitive lorsqu il est prouvé, qu il est totalement inapte à la moindre activité ou occupation et ceci de façon irréversible ; il doit notamment être dans l obligation d avoir recours à l assistance d une tierce personne pour effectuer les actes ordinaires de la vie et bénéficier de ce fait de l allocation correspondante de la Sécurité Sociale. Le versement du capital en cas d Invalidité Absolue et Définitive met fin à la garantie Décès. Montant du capital Le contrat a pour objet le versement d un capital aux bénéficiaires ou à l adhérent correspondant à une année de traitement brut de l adhérent. Règlement du capital Pour bénéficier du versement du capital en cas de décès du adhérent, la l opérateur doit recevoir les pièces justificatives suivantes : un extrait d acte de décès de l adhérent, les pièces justificatives de la qualité et des droits des bénéficiaires, le certificat médical indiquant si le décès est dû ou non à une cause naturelle Pour bénéficier du versement du capital en cas d Invalidité Absolue et Définitive de l adhérent, l opérateur doit recevoir les pièces justificatives suivantes : les certificats médicaux, la notification de la Sécurité Sociale attribuant l allocation pour assistance d une tierce personne

14 14/14 Définition des bénéficiaires Décès En cas de décès de l adhérent, le capital est versé : En priorité au conjoint de l adhérent non séparé judiciairement, A défaut, par parts égales entre eux, aux enfants de l adhérent légitimes, naturels reconnus, adoptifs, recueillis, A défaut, par parts égales entre eux, aux parents de l adhérent ou au survivant d entre eux, A défaut aux héritiers de l adhérent à proportion de leurs parts héréditaires. L adhérent peut, toutefois désigner par lettre transmise à l opérateur le ou les bénéficiaires de son choix. En cas de décès d un des bénéficiaires désignés par l adhérent, le capital est versé aux autres bénéficiaires au prorata de leurs parts respectives. En cas de décès du bénéficiaire ou de tous les bénéficiaires désignés par l assuré, les dispositions ci-dessus s appliquent. Incapacité Absolue et Définitive En cas d Incapacité Absolue et Définitive reconnue par l opérateur, celui-ci paiera à l adhérent ou à son représentant légal, le capital prévu. Ce capital n est dû qu en cas de vie de l adhérent à la date du paiement. ARTICLE 16 : EXONERATION DES COTISATIONS Les agents bénéficiant des prestations d invalidité permanente et perte de retraite sont exonérés de paiement des cotisations. ARTICLE 17 : SUBROGATION DES DROITS L opérateur est subrogé, jusqu à concurrence des prestations versées, dans les droits et actions des agents adhérents, des bénéficiaires ou ayants-droits contre les tiers responsables. ARTICLE 18 PAIEMENT DES PRESTATIONS Les indemnités journalières et les rentes sont payables par mois, à terme échu, à réception des pièces justificatives. Ces prestations sont payables par l opérateur à l agent. Fait à le Pour la Commune Fait à le Signature et cachet Pour L opérateur

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE

garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 Vos NOVALIS PREVOYANCE NOVALIS PREVOYANCE Institution de prévoyance Régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : 0003082 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP)

LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) LOT UNIQUE - ASSURANCES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL TITULAIRE (CNRACL) Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) CES EVENEMENTS SERONT ASSURES SELON LES CONDITIONS GENERALES, ET CONVENTIONS

Plus en détail

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R

Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R AG2R PRÉVOYANCE Institution de prévoyance régie par le code de la Sécurité Sociale, agréée par les Ministères du Travail et de l'agricultur Membre du GIE AG2R BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1

REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 REGIME INVALIDITE-DECES INDEMNITES JOURNALIERES DES CHIRURGIENS DENTISTES 1 TITRE I - DISPOSITIONS GENERALES ET CONDITIONS Article 1 INSTITUTION - BUTS ET AFFILIATION Il est institué, conformément à l

Plus en détail

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT AVENANT

Plus en détail

BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE

BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE 1/5 BULLETIN D'ADHESION PREVOYANCE BULLETIN N REF : 00000.00000000 ENTREPRISE N Le présent contrat est conclu entre : AG2R-Prévoyance, membre du groupe AG2R LA MONDIALE - Institution de prévoyance régie

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN CONCURRENCE (Application du décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011) CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation :

PROCEDURE DE MISE EN CONCURRENCE (Application du décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011) CAHIER DES CHARGES. Objet de la consultation : PROCEDURE DE MISE EN CONCURRENCE (Application du décret n 2011-1474 du 8 novembre 2011) CAHIER DES CHARGES Objet de la consultation : CONCLUSION D'UNE CONVENTION DE PARTICIPATION AU FINANCEMENT DE LA PROTECTION

Plus en détail

aavant propos Sommaire

aavant propos Sommaire ML& PAIO Convention collective nationale Régime de prévoyance du personnel des MISSIONS LOCALES ET PAIO j a n v i e r 2 0 1 1 Notice d information Sommaire Avant propos...2 Les cotisations du régime de

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL)

LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL) Mise à jour : 02/03/2016 LE CAPITAL DECES (Fonctionnaires affiliés à la CNRACL) Le capital décès est une prestation à la charge de la collectivité (Article 119 - Loi n 84-53 du 26.01.1984 ; Article L.

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9101. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE ET COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3060 Convention collective nationale IDCC : 1930. MEUNERIE AVENANT N 44 DU 7

Plus en détail

NOTE D INFORMATION N 35

NOTE D INFORMATION N 35 Pôle RESSOURCES HUMAINES Tél. : 03 83 67 48 19 Service Carrière Email : carriere@cdg54.fr Fax : 03 83 97 88 44 NOTE D INFORMATION N 35 LE TEMPS PARTIEL REFERENCES : Loi n 84-53 du 26 janvier 1984 portant

Plus en détail

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel.

Le système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé s applique à l ensemble du personnel. ACTE DE MISE EN PLACE PAR DECISION UNILATERALE DE L EMPLOYEUR D UN REGIME COMPLEMENTAIRE COLLECTIF ET OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTE (Modèle à adapter selon votre situation. N oubliez pas de supprimer les

Plus en détail

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX

LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX LA REMUNERATION DES FONCTIONNAIRES TERRITORIAUX PRINCIPES GENERAUX La rémunération des fonctionnaires est définie par l article 20 de la loi du 13 juillet 1983 auquel se réfère l article 87 de la loi du

Plus en détail

L ASSURANCE STATUTAIRE

L ASSURANCE STATUTAIRE VILLE DE TREGUNC MARCHE ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES GENERALES L ASSURANCE STATUTAIRE 1 DEFINITIONS Pour l application des présentes garanties, on entend par : COLLECTIVITE SOUSCRIPTRICE :

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Ville d Angoulême Pôle ressources Service mutualisé de la commande publique 25, Boulevard Besson Bey 16023 Angoulême Cedex

CAHIER DES CHARGES. Ville d Angoulême Pôle ressources Service mutualisé de la commande publique 25, Boulevard Besson Bey 16023 Angoulême Cedex CAHIER DES CHARGES Pouvoir adjudicateur : Ville d Angoulême Pôle ressources Service mutualisé de la commande publique 25, Boulevard Besson Bey 16023 Angoulême Cedex Objet De la convention: Conclusion d

Plus en détail

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1

REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 REGIME PRESTATIONS COMPLEMENTAIRES DE VIEILLESSE DES SAGES FEMMES 1 CHAPITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Il est institué, au sein de la caisse autonome de retraite des chirurgiens dentistes et des

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE. SOUSCRIPTION DE POLICES D ASSURANCES Risque santé

MARCHE PUBLIC DE SERVICE. SOUSCRIPTION DE POLICES D ASSURANCES Risque santé Page 1/8 MARCHE PUBLIC DE SERVICE OBJET DU MARCHE : SOUSCRIPTION DE POLICES D ASSURANCES Risque santé CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Page 2/8 PRELIMINAIRE Les clauses particulières ci-dessous,

Plus en détail

Déclaration préalable du Secrétaire Général de l Enseignement Catholique lors de la séance de signature des accords

Déclaration préalable du Secrétaire Général de l Enseignement Catholique lors de la séance de signature des accords ACCORD SUR L INDEMNITE DE DEPART EN RETRAITE ET LA PREVOYANCE DES ENSEIGNANTS DES ETABLISSEMENTS PRIVES SOUS CONTRAT Texte du 16 septembre 2005 modifié par avenant du 28 novembre 2008 Déclaration préalable

Plus en détail

Les Congés maladie Généralités

Les Congés maladie Généralités Généralités Bénéficiaires Fonctionnaires en activité ou détachés Stagiaires et Non titulaires Conditions d octroi - Transmission du certificat médical sous 48 heures (sauf le 1 er feuillet) - L avis du

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

MARCHE PUBLIC D'ASSURANCE. Commune de MERRIS 59270

MARCHE PUBLIC D'ASSURANCE. Commune de MERRIS 59270 MARCHE PUBLIC D'ASSURANCE Commune de MERRIS 59270 ASSURANCE DES RISQUES STATUTAIRES DU PERSONNEL COMMUNAL DU 1 ER JANVIER 2012 AU 31 DECEMBRE 2015 CAHIER DES CHARGES PARTICULIERES (C.C.P.) 1 Le contrat

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

INDEMNITES INCAPACITE TEMPORAIRE DE TRAVAIL - CAPITAL INVALIDITE TOTALE ET DEFINITIVE, - CAPITAL DECES, RENTE EDUCATION

INDEMNITES INCAPACITE TEMPORAIRE DE TRAVAIL - CAPITAL INVALIDITE TOTALE ET DEFINITIVE, - CAPITAL DECES, RENTE EDUCATION MNH Prev'actifs MNH Prev actifs INDEMNITES INCAPACITE TEMPORAIRE DE TRAVAIL OPTIONS : - CAPITAL INVALIDITE TOTALE ET DEFINITIVE, - CAPITAL DECES, RENTE EDUCATION MNH Prev actifs est une offre de prévoyance

Plus en détail

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance

garanties incapacité invalidité Vos Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance NOVALIS Prévoyance Institution de prévoyance régie par le Code de la Sécurité sociale Vos garanties incapacité invalidité Référence : M000230 NOVALIS Prévoyance verse des indemnités journalières et des

Plus en détail

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES SALARIÉS

RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES SALARIÉS ORGANISMES DE FORMATION RÉGIME DE PRÉVOYANCE DES SALARIÉS CONTRAT COLLECTIF OBLIGATOIRE NOTICE D'INFORMATION N 3354/2 Capital décès - Rente d'éducation Incapacité temporaire de travail - Invalidité SOMMAIRE

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

Délibération au Conseil de Communauté du vendredi 29 novembre 2013

Délibération au Conseil de Communauté du vendredi 29 novembre 2013 Délibération au Conseil de Communauté du vendredi 29 novembre 2013 7 Validation des éléments essentiels de la future convention de participation à la protection sociale complémentaire des agents et autorisation

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE

LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE LA COMMISSION DE RÉFORME GUIDE PRATIQUE Sommaire Présentation de la L avis de la : Recours Références Juridiques ANNEXES pour un accident de service / de trajet pour une maladie professionnelle pour un

Plus en détail

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 RELATIF

Plus en détail

Ville de TALANGE CCAS de TALANGE CAHIER DES CHARGES

Ville de TALANGE CCAS de TALANGE CAHIER DES CHARGES Ville de TALANGE CCAS de TALANGE CAHIER DES CHARGES Protection sociale complémentaire des agents territoriaux Lot 1 «Convention de participation 'Prévoyance'» ACTE D'ENGAGEMENT CAHIER DES CHARGES CONDITIONS

Plus en détail

Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL. >Collectivités

Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL. >Collectivités Conventions spéciales Aléassur Risques statutaires CNRACL >Collectivités SOMMAIRE PRESTATIONS STATUTAIRES CNRACL ARTICLE 1 - Agents visés par les présentes conventions spéciales 5 CHAPITRE 1 EXPOSÉ DES

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

TITRE I CONDITIONS GENERALES

TITRE I CONDITIONS GENERALES CONTRAT OPTIONNEL MAINTIEN DE SALAIRE DU PERSONNEL DES ENTREPRISES ENTRANT DANS LE CHAMP D APPLICATION DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DE LA LIBRAIRIE DU 24 MARS 2011 (ARTICLES 23 ET 24 DU CHAPITRE

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du DECRET N 60-051 du 9 mars 1960 relatif au régime particulier de certaines positions des fonctionnaires des cadres de l Etat et à certaines modalités de cessation définitive de fonctions. Article premier.

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES TRANSPORTS ROUTIERS ET DES ACTIVITES AUXILIAIRES DU TRANSPORT AVENANT N 1 du 1 er octobre 2015 A L ACCORD DU 24 MAI 2011 INSTAURANT UNE OBLIGATION CONVENTIONNELLE DE

Plus en détail

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006

ACCORD COLLECTIF DU 20 DÉCEMBRE 2006 MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel GARANTIES COLLECTIVES ET OBLIGATOIRES POUR L ENSEMBLE DES INTERMITTENTS DU SPECTACLE (20 décembre

Plus en détail

Conditions Générales. Assurance de Groupe

Conditions Générales. Assurance de Groupe Assurance de Groupe Conditions Générales Société Anonyme - Capital Social 40.000.000,00 EUR - N entreprise 0403.262.553 - RPM Bruxelles Tour Louise, Avenue Louise, 149-1050 Bruxelles - Tél. (02) 403 87

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur PRÉVOYANCE Guide pratique de l employeur Accords régionaux de prévoyance du 24 septembre 2009 visant les salariés non-cadres des Exploitations de Pépinières et d Horticulture de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Notice d Information. salariés. Régime de prévoyance et de santé. agri prévoyance

Notice d Information. salariés. Régime de prévoyance et de santé. agri prévoyance salariés Régime de prévoyance et de santé Convention collective des entreprises de travaux agricoles et ruraux de la région de Basse-Normandie Notice d Information agri prévoyance 2 AGRI PRÉVOYANCE Régime

Plus en détail

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009 123456 Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation Règlement de prévoyance Valable à partir du 1.1.2009 TABLE DES MATIÈRES Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation...

Plus en détail

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance.

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance. indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 Agents non titulaires de droit public LE CONGÉ MATERNITÉ 1. Références, définition et conditions d octroi Références : articles 10, 12, 27 à 32 du décret

Plus en détail

Dossier du Mois : La commission de réforme. Références

Dossier du Mois : La commission de réforme. Références CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE LA CREUSE Pôle conditions de travail NOTE D INFORMATION n 2011-01/05 Dossier du Mois : La commission de réforme Les documents relatifs à la saisine

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A VOTRE REGIME DE PREVOYANCE GROUPE AIOSANTE - COS 49

NOTICE D INFORMATION RELATIVE A VOTRE REGIME DE PREVOYANCE GROUPE AIOSANTE - COS 49 NOTICE D INFORMATION RELATIVE A VOTRE REGIME DE PREVOYANCE GROUPE AIOSANTE - COS 49 Un engagement clair auprès des agents publics! 2 NOTICE D INFORMATION DESTINEE A L AGENT Le présent document constitue

Plus en détail

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014

Régime de prévoyance. CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 Régime de prévoyance CDG 29 Réunions d information Prévoyance Février 2014 SOMMAIRE 1. Introduction 2. Quelques rappels sur le contrat prévoyance 3. Mise en place du régime 4. Gestion du contrat par la

Plus en détail

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014

Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Elus locaux Note d information n 14-05 du 14 janvier 2014 Mise à jour du 03/04/2014 Couverture sociale des élus locaux Date d effet : 1 er janvier 2014 Références Article 18 de la loi de financement de

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

Retraite et invalidité. Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011

Retraite et invalidité. Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011 Retraite et invalidité Martine Mongellaz DU de Médecine Agréée décembre 2011 Plan de l intervention Le début de la carrière : stage et affiliation CNRACL A l issue du stage : pension d invalidité du stagiaire

Plus en détail

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT

La paie. A. Valeur de l indice 100 : 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT 3. SUPPLÉMENT FAMILIAL DE TRAITE- MENT La paie C a l c u l d e s é l é m e n t s d e l a r é m u n é r a t i o n p r i n c i p a l e 1. LE TRAITEMENT INDICIAIRE DE L AGENT Il est fixé en fonction du grade de l agent et de l échelon auquel il

Plus en détail

statutaire Le capital décès

statutaire Le capital décès Fiche statutaire Le capital décès Statut général Art. 119 et Art. 136 de la loi n 84-53 du 26/01/84 Art. L. 416-4 du code des communes Art. D. 361-1 du code de la sécurité sociale Art. D 712-19 à D. 712-24

Plus en détail

Séance d information Actifs. Direction des Retraites et de la Solidarité

Séance d information Actifs. Direction des Retraites et de la Solidarité Direction des Retraites et de la Solidarité 2015 La retraite en France Assurance Retraite (Régime Général de la Sécurité Sociale) 2 Sommaire Introduction La CNRACL Caisse nationale de retraites des agents

Plus en détail

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ lettre remise à chaque salarié, en application de l article l. 911-1 du code de la sécurité sociale. Après avoir débat, le

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009)

RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) RÉGIME DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA SOCIÉTÉ DES CASINOS DU QUÉBEC INC. (en vigueur le 31 décembre 2009) Copie certifiée conforme du règlement du Régime de retraite des employés de la Société des casinos

Plus en détail

GROUPE ARCELORMITTAL EN FRANCE. Accord du 29 décembre 1997

GROUPE ARCELORMITTAL EN FRANCE. Accord du 29 décembre 1997 GROUPE ARCELORMITTAL EN FRANCE Accord du 29 décembre 1997 Garantie Dépendance médicale Notice d'information Sommaire Garantie dépendance médicale 4 Assurance dépendance facultative Régime ARCELORMITTAL

Plus en détail

Dispositions générales valant notice d information Offre collective à adhésion facultative

Dispositions générales valant notice d information Offre collective à adhésion facultative À l ét ranger, la parfaite continuité avec ma protection sociale française! Dispositions générales valant notice d information Offre collective à adhésion facultative Offre individuelle Le présent contrat

Plus en détail

SwissLife Prévoyance Entreprises. Dispositions Générales du contrat prévoyance

SwissLife Prévoyance Entreprises. Dispositions Générales du contrat prévoyance SwissLife Prévoyance Entreprises Dispositions Générales du contrat prévoyance Le contrat SwissLife Prévoyance Entreprises Le contrat SwissLife Prévoyance Entreprises est un contrat d assurance collectif

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3029 Convention collective nationale IDCC : 493. VINS, CIDRES, JUS DE FRUITS,

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics

MARCHE PUBLIC DE SERVICES. MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics PREFET DU HAUT-RHIN MARCHE PUBLIC DE SERVICES MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Passé en application de l article 28 du code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES (CCP) ASSURANCE RESPONSABILITE

Plus en détail

LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION

LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION Un acquis pour les salariés couverts par une convention collective Obligation d information des salariés Selon l'article 12 de la loi Evin du 31 décembre 1989,

Plus en détail

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires

LA REMUNERATION. Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983. I. Composition de la rémunération. A. Les éléments obligatoires LA REMUNERATION Textes : art 20 de la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 I. Composition de la rémunération A. Les éléments obligatoires 1) Le traitement indiciaire Pour chaque grade, un texte réglementaire,

Plus en détail

Contrat d adhésion Prévoyance

Contrat d adhésion Prévoyance Personnel des cabinets médicaux Contrat d adhésion Prévoyance Article 1 Objet Le présent contrat d adhésion a pour objet de mettre en œuvre le régime de prévoyance dont bénéficient les salariés des Cabinets

Plus en détail

ACCORD DEPARTEMENTAL SUR LE REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES AGRICOLES NON CADRES DES EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES DU NORD

ACCORD DEPARTEMENTAL SUR LE REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES AGRICOLES NON CADRES DES EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES DU NORD ACCORD DEPARTEMENTAL SUR LE REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES AGRICOLES NON CADRES DES EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES DU NORD Les organisations professionnelles et syndicales ci-après : - La Fédération

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

CONVENTION PRÉVOYANCE

CONVENTION PRÉVOYANCE CENTRE DE GESTION DE LA VIENNE PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE DU PERSONNEL TERRITORIAL CONVENTION PRÉVOYANCE CAHIER DES CHARGES Le présent cahier des charges comporte Conditions particulières CAHIER

Plus en détail

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé.

Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Fiche 5 L aptitude du fonctionnaire après une absence pour raisons de santé. Article R. 4626-29 du Code du travail, articles 71 et suivants de la loi du 9 janvier 1986, décret n 89-376 du 8 juin 1989.

Plus en détail

Conditions générales. r etraite. options 1-2 OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES

Conditions générales. r etraite. options 1-2 OBJET PRISE D EFFET DES GARANTIES la r etraite options 1-2 Conditions générales LA RETRAITE est une Convention d assurance collective sur la vie à adhésion facultative, régie par le Code des assurances ; elle est souscrite par la Collectivité

Plus en détail

ACCORD DU 16 MARS 2009. Article 1 er

ACCORD DU 16 MARS 2009. Article 1 er MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ESTHÉTIQUE-COSMÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL

Plus en détail

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V

I. DELIVRANCE OBLIGATOIRE D UN BULLETIN DE PAIE II. FORME ET CONTENU DU BULLETIN DE PAIE III. SANCTION IV. CONSERVATION DU BULLETIN DE PAIE V BULLETIN DE PAIE 29/01/2015 L'employeur doit délivrer à chaque salarié un bulletin de paie lors du versement de la rémunération sans que l intéressé ait à le lui demander. Cette obligation s étend à toute

Plus en détail

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé

Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais de santé Lettre remise en main propre contre émargement à chaque salarié ou envoyée par recommandé avec demande d avis de réception Décision unilatérale de l association Espoir 54 instituant un régime de frais

Plus en détail

EXTRAIT DE LA LOI DU 10 AVRIL 1971 SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL

EXTRAIT DE LA LOI DU 10 AVRIL 1971 SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL - AD1072FR EXTRAIT DE LA LOI DU 10 AVRIL 1971 SUR LES ACCIDENTS DU TRAVAIL 1. Article 6 1. La nullité du contrat de louage de travail ne peut être opposée à l application de la présente loi. 2. Toute convention

Plus en détail

Édition 2010 ETAM. GROUPE INEO RÉGIME DE PRÉVOYANCE www.probtp.com PRÉVOYANCE. L assurance d un avenir solide

Édition 2010 ETAM. GROUPE INEO RÉGIME DE PRÉVOYANCE www.probtp.com PRÉVOYANCE. L assurance d un avenir solide Édition 2010 ETAM GROUPE INEO RÉGIME DE PRÉVOYANCE www.probtp.com PRÉVOYANCE L assurance d un avenir solide GARANTIES // CONDITIONS D OUVERTURE DES DROITS Les prestations ci-dessous sont dues à tout salarié

Plus en détail

Conditions générales valant notice d information Contrat collectif à adhésion facultative

Conditions générales valant notice d information Contrat collectif à adhésion facultative À l ét ranger, la parfaite continuité avec ma protection sociale française! International Conditions générales valant notice d information Contrat collectif à adhésion facultative Offre individuelle Le

Plus en détail

Agents des collectivités de VENDEE

Agents des collectivités de VENDEE Réunion d information Agents des collectivités de VENDEE Contrat prévoyance «maintien de salaire» Le groupe SMACL, leader sur la marché de l assurance des collectivités SMACL Santé: mutuelle Régie par

Plus en détail

Conditions générales Prévoyance. Edition juin 2014

Conditions générales Prévoyance. Edition juin 2014 Conditions générales Prévoyance Edition juin 2014 Contrat de prévoyance collective à adhésion obligatoire - 2 - Sommaire TITRE I - GÉNÉRALITÉS... 4 Article 1 - OBJET... 4 Article 2 - DEFINITIONS... 4 Article

Plus en détail

REGIME INVALIDITE-DECES DES CHIRURGIENS DENTISTES ET DE LEUR CONJOINT COLLABORATEUR 1

REGIME INVALIDITE-DECES DES CHIRURGIENS DENTISTES ET DE LEUR CONJOINT COLLABORATEUR 1 REGIME INVALIDITE-DECES DES CHIRURGIENS DENTISTES ET DE LEUR CONJOINT COLLABORATEUR 1 LIVRE I - DISPOSITIONS GENERALES Article 1 Il est institué au sein de la caisse autonome de retraite des chirurgiens

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord départemental PROTECTION SOCIALE COMPLÉMENTAIRE PRÉVOYANCE POUR LES SALARIÉS NON CADRES (DRÔME) ACCORD DU

Plus en détail

PREVOYANCE GROUPE NOTICE D INFORMATION SALARIÉS INCAPACITÉ - INVALIDITÉ - DÉCÈS. ma PRÉVOYANCE. Édition 2015 2013

PREVOYANCE GROUPE NOTICE D INFORMATION SALARIÉS INCAPACITÉ - INVALIDITÉ - DÉCÈS. ma PRÉVOYANCE. Édition 2015 2013 PREVOYANCE GROUPE NOTICE D INFORMATION SALARIÉS INCAPACITÉ - INVALIDITÉ - DÉCÈS ma PRÉVOYANCE by SAFRAN Édition 2015 2013 PREVOYANCE-2Salaries-Retraites-A4.indd 2 15/04/13 16:47 Dispositions générales

Plus en détail

Notice d information en vigueur à compter du 1 er Juillet 2013

Notice d information en vigueur à compter du 1 er Juillet 2013 Ed. 07/2013 NOTICE D INFORMATION AU RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX En qualité de membre du personnel appartenant au collège NON CADRE, vous

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation

Passation d un marché public d assurance statutaire. Dossier de consultation Passation d un marché public d assurance statutaire Dossier de consultation Règlement de la consultation Article 1 Objet de la Consultation Centre de Gestion des Pyrénées Orientales représenté par son

Plus en détail

MARCHÉS PUBLICS DE PRESTATIONS DE SERVICE EN ASSURANCES. VILLE DE MIOS Service Commande Publique Place du XI Novembre 33380 MIOS Tél: 05 56 26 66 21

MARCHÉS PUBLICS DE PRESTATIONS DE SERVICE EN ASSURANCES. VILLE DE MIOS Service Commande Publique Place du XI Novembre 33380 MIOS Tél: 05 56 26 66 21 MARCHÉS PUBLICS DE PRESTATIONS DE SERVICE EN ASSURANCES VILLE DE MIOS Service Commande Publique Place du XI Novembre 33380 MIOS Tél: 05 56 26 66 21 CONVENTION DE PARTICIPATION POUR LA PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Enseignement privé sous contrat

Enseignement privé sous contrat NOTICE D INFORMATION Enseignement privé sous contrat Accord national de prévoyance des personnels enseignants et de documentation rémunérés par l Etat du 16 septembre 2005, modifié par la Convention du

Plus en détail

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015

AVENANT DU 6 FÉVRIER 2015 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8723. TRAVAUX D AMÉNAGEMENT ET D ENTRETIEN FORESTIERS (Gironde, Landes et Lot-et-Garonne)

Plus en détail

Convention chômage 2014

Convention chômage 2014 Convention chômage 2014 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note d information du 2 juillet 2014 Mise à jour le 13 août 2015

Plus en détail

instruction du 29 avril 1997

instruction du 29 avril 1997 337 année service téléphone document 1997 doigrh/rcs 01 44 12 18 23 RH 49 01 44 12 16 29 permanent instruction du 29 avril 1997 Informations complémentaires sur le congé de fin d'activité accordé aux fonctionnaires

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE NOTICE D INFORMATION. Votre centre de gestion : AVRIL 2012

REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE NOTICE D INFORMATION. Votre centre de gestion : AVRIL 2012 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION-EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE NOTICE

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES MAINTIEN DE TRAITEMENT

CONDITIONS GENERALES MAINTIEN DE TRAITEMENT CONDITIONS GENERALES MAINTIEN DE TRAITEMENT Contrat Collectif à Adhésion Individuelle SOMMAIRE CHAPITRE 1. DISPOSITIONS GENERALES... 3 Article.1 Objet... 3 Article.2 Garanties... 3 Article.3 Définitions...

Plus en détail

ACCORD D'ENTREPRISE RELATIF AU REGIME DE PREVOYANCE DES SOCIETES PEUGEOT S.A. ET PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES S.A.

ACCORD D'ENTREPRISE RELATIF AU REGIME DE PREVOYANCE DES SOCIETES PEUGEOT S.A. ET PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES S.A. ACCORD D'ENTREPRISE RELATIF AU REGIME DE PREVOYANCE DES SOCIETES PEUGEOT S.A. ET PEUGEOT CITROEN AUTOMOBILES S.A. Après avoir rappelé que: Deux accords de convergence des statuts des établissements Peugeot

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DU CONTRAT D'ASSURANCES COLLECTIVITES LOCALES

CONDITIONS GENERALES DU CONTRAT D'ASSURANCES COLLECTIVITES LOCALES CONDITIONS GENERALES DU CONTRAT D'ASSURANCES COLLECTIVITES LOCALES SOMMAIRE TITRE I - CONDITIONS GENERALES Article 1 : Objet du contrat Article 2 : Base légale Article 3 : Effet Durée - Renouvellement

Plus en détail