Projet d embellissement de la cour de l édifice Sainte-Maria-Goretti

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Projet d embellissement de la cour de l édifice Sainte-Maria-Goretti"

Transcription

1 Projet d embellissement de la cour de l édifice Sainte-Maria-Goretti présenté par FONDATION OPP

2

3 TABLE DES MATIERES L école de La Traversée L OPP Les Principes Le Plan Des jeux de qualité pour tous Plan financier et Réalisation Toute une différence!

4 L école de La Traversée Il est temps de s occuper des équipements de Sainte-Maria- Goretti pour que tous répondent aux mêmes standards de qualité ainsi qu aux besoins de la clientèle. L école de La Traversée comprend deux campus, soit les édifices Lavigne et Sainte-Maria-Goretti, lui-même scindé en un édifice primaire et un édifice maternelle. La cour de l édifice Lavigne ayant récemment fait l objet de plusieurs améliorations et aménagements (2011), le comité de parents OPP de La Traversée se penche sur les problèmes de la cour de l édifice Sainte-Maria-Goretti et en propose ici un projet de réaménagement. La clientèle de l édifice Sainte-Maria-Goretti est cotée 9/10 sur l échelle de défavorisation du Ministère de l Éducation. Ce type de clientèle est reconnu pour être particulièrement porté au décrochage scolaire et à l utilisation de la violence. Une cour bien aménagée, originale et belle ainsi qu une offre d activités sportives adaptées sont des moyens éprouvés de remédier à ces problématiques. un milieu enrichissant et évolutif, l OPP a identifié leurs besoins de concert avec le personnel enseignant et professionnel. Présentement, le terrain et les équipements sont inadéquats, désuets et ne représentent plus un milieu sain, sécuritaire et enrichissant. Des zones d ombre et des aires de repos manquent. Au fil du temps, plusieurs structures se sont dégradées et ne respectent plus les normes actuelles. L utilisation de l une de ces structures a déjà causé plusieurs blessures dont des membres fracturés. Les conséquences de ce mauvais état sont : il est impossible de les utiliser adéquatement; des élèves s y blessent à cause d éléments cassés ou incomplets; Des ennuis constants sont rapportés dus au mauvais état du terrain tels qu accumulation d eau, de boue, de glace. Une demande précise des élèves faite lors de consultations est: améliorer le terrain de soccer. L oisiveté les mène ensuite tout droit à des épisodes d agressivité et de malveillance. Il faut procéder au retrait de ces structures pour des raisons de sécurité mais aussi pour faire la place à de nouvelles structures de jeux durables et sécuritaires répondant aux besoins des enfants du primaire. En résumé, la cour manque cruellement de tout : structure de jeux au goût du jour, glissade, balançoires, aires de repos, verdure. Restructurer ce terrain sera très utile aux enseignants, aux intervenants du service de garde et à ceux des camps de jour. Actuellement, cette cour reflète une image négative dans le quartier. Elle souffre de laisser-aller et d un manque de vision. Elle est régulièrement souillée de déchets dangereux pour les enfants (condoms usés, produits de drogue et bouteilles d alcool cassées) que des membres du personnel doivent ramasser euxmêmes. Les parents en sont majoritairement mécontents et aspirent à mieux pour leurs enfants. Il est indéniable qu une offre de jeux modernes alliée à la beauté des lieux contribueraient grandement à insuffler de la fierté à tous ceux qui la fréquentent quotidiennement. C est ici que l OPP intervient! Il est primordial d entreprendre une cure de rajeunissement de la cour de Sainte-Maria- Goretti afin d encourager les enfants dans leur développement de citoyens en devenir. Ayant à coeur d offrir aux enfants ces équipements ne sont d aucun intérêt et la majorité des enfants les délaissent. Cette situation conduit à un certain désoeuvrement des élèves. Conséquence du manque d irrigation, le terrain de soccer est régulièrement impraticable, boueux et plein de trous. Les buts doivent également être changés.

5 L OPP Les élèves de l école de La Traversée, nos enfants, sont au coeur de notre implication et de nos préoccupations. Les Membres OPP École de la Trave L OPP de l école de La Traversée de Gatineau a vu le jour en octobre L organisation est composée d un groupe de parents bénévoles qui désirent améliorer la qualité de vie à l école. L objectif principal du groupe est de participer activement à la vie scolaire afin de contribuer à la création d un milieu de vie positif et dynamique. Pour y arriver, la première étape est de réaménager la cour de l édifice Sainte- Maria-Goretti. É v e n t u e l l e - ment, l OPP offrira, par l entremise de la Fondation de l école de La Traversée, des subventions éducatives aux élèves des trois édifices. Ces subventions de projets contribueront à leur développement éducatif, physique et social dans le domaine des arts, des sciences et des sports. Tout projet susceptible d enrichir la qualité de vie des enfants sera considéré. Les demandes pourront être présentées par les enseignants, les élèves ou les parents. Cette contribution fera toute une différence: verdissement et réaménagement de la cour d école; campagnes de financement et subventions de projets; sensibilisation à l intimidation et aux comportements violents. L OPP désire participer activement à la réussite et au bonheur de tous les élèves. LA FONDATION Une fondation a été mise sur pied afin d aider l OPP à atteindre ses objectifs. La Fondation de l école de La Traversée est un organisme sans but lucratif indépendant (numéro d enregistrement ). Elle a pour mandat de recueillir des fonds en vue de les utiliser pour financer les projets cités plus haut. La fondation est présentement administrée par des membres fondateurs de l OPP et est ouverte au public. FONDATION L OPP a été créée par quatre parents et sept membres s y sont ajoutés depuis. Avec du dynamisme et des résultats tangibles, un plus grand nombre de parents s y joindront pour en grossir les rangs. De plus, l OPP a rencontré le conseiller du quartier M. Stéphane Lauzon, qui fait maintenant partie intégrante du projet. L esprit de collaboration et de partenariat qui se développe depuis l an dernier ne cesse de grandir. Durant la première année de vie de l organisation, pas moins de quinze organismes et compagnies privées sont venus épauler le travail de l OPP. Il est certain que l efficacité de l organisation ne pourra qu attirer un nombre de plus en plus grand de collaborateurs. Jusqu a maintenant, toutes les personnes contactées ont été touchées par les besoins criants de l institution.

6 Chaque matin, la cour est le premier contact que les jeunes et les professionnels ont avec le milieu scolaire. Le midi, elle est utilisée comme lieu de rassemblement, d activités de loisirs et de détente. Elle est également l endroit où les enfants s amusent et refont le plein d énergie lors des récréations. La cour, un milieu de vie En fait, la cour en milieu éducatif ressemble à un grand laboratoire où les jeunes passent environ trois heures chaque jour (parfois plus) à apprendre à vivre ensemble. Cela fait un total annuel de 540 heures (en ne tenant pas compte des camps de jour estivaux). De ce fait, une cour bien aménagée permettra de diminuer la violence et l intimidation en offrant aux enfants un lieu stimulant et ins- Les Principes pirant. L école est la première marche vers un avenir meilleur, plein d espoir et d optimisme. Ce projet aura un grand impact sur toutes les familles du quartier incluant les élèves de l école, les utilisateurs du service de garde, les jeunes qui fréquentent les camps de jour, les Scouts, les clubs sportifs, etc. Les enseignants et le personnel professionnel y trouveront aussi de nombreux avantages. En bref, l initiative s intègre parfaitement à la revitalisation du quartier du Vieux-Gatineau, considéré comme défavorisé, et profitera donc à un grand nombre de citoyens. Les élèves Le projet de réaménagement du terrain de l école permettra aux élèves de s impliquer socialement en contribuant à la création et à l entretien de leur milieu. Ceci se fera par le biais de différents comités OPP/élèves. Ces comités permettront la transmission d une vision positive du rôle d un citoyen engagé. Le Plan Doter l école d équipements durables et sécuritaires Favoriser le développement de rapports harmonieux entre les élèves Promouvoir l activité physique Participation des parents au projet éducatif Nourrir et faire croître le sentiment d appartenance à l école Préserver et mettre en valeur les ressources naturelles Valoriser l implication sociale et communautaire Originalité / créativité / beauté

7 en3 p h a s e s L aménagement de la cour Phase AAA: Art, Arbres et Accueil. Étape De l art dans la cour Étape De l ombre S.V.P.! Étape L entrée de l école Étape Place aux vélos! Étape Aire de repos Dans le but d embellir la cour arrière, une création de panneaux de bois peints par les élèves sera fixée aux clôtures de la rue Côtéville. Cette initiative a pour but d ajouter de la couleur à la cour et d offrir un lieu d expression artistique aux élèves. La création de cette murale extérieure sera supervisée par l OPP. Deux zones d ombres seront créées en plantant cinq arbres. Les essences d arbres seront choisies en fonction de leur résistance aux maladies et dans un souci de représenter la flore de la région. Chaque arbre sera parrainé par une classe et leur entretien sera confié à un comité OPP/élèves. Ces arbres auront deux utilités : créer des zones d ombres mais aussi drainer le sol de la cour. Afin de conserver longtemps et en bon état les nombreuses installations et améliorations de ce plan, il est primordial de procéder au drainage du terrain. De cette opération découleront les bénéfices suivants: limiter les problèmes liés à l eau (enfants détrempés, etc.); prévenir l explosion des coûts liés à la dégradation inévitable du sol. En agissant maintenant, il est évident que toutes les instances impliquées économiseront largement sur les coûts d entretien et de rénovation du terrain. Planter des arbres résoudra efficacement et simplement ces problèmes. L entrée de l école doit être accueillante, pratique et sécuritaire. À cette fin, deux bancs seront installés dans une nouvelle zone d attente qui libérera le trottoir et permettra ainsi une circulation fluide des piétons et des bicyclettes. Le tout sera organisé en fonction d un aménagement paysager recréé de toutes pièces mettant en valeur l entrée de l école et de la cour. L activité physique et les saines habitudes de vie étant l un des piliers du projet éducatif, il est primordial d optimiser l utilisation de la bicyclette chez les élèves. Pour les y inciter, aménager l entrée en fonction des vélos paraît incontournable. La réalisation d un sentier réservé aux cyclistes sera un atout certain. La section réservée aux supports à vélos est également à revoir : plus d espace, des supports pensés pour tous les âges et en plus grand nombre. La cour comptera une nouvelle aire de repos abritée. Cet espace agrémenté d arbustes et de tables de pique-nique (fixées au sol) accueillera les élèves et les protégera du soleil lors des heures de repas. Il s agit d une nécessité car lorsque la chaleur grimpe à l intérieur et devient trop intense, les élèves sortent manger à l extérieur. Présentement, ils s installent par terre, sous le plein soleil du midi. Cet espace offrira aussi la possibilité de tenir des classes à l extérieur pour les enseignants qui le désirent. Cette aire de repos permanente sera aménagée le long du mur extérieur du gymnase et comprendra un toit fixe. Exemple d une réalisation d éleves. Zone 1-l arrière du bâtiment des maternelles Zone 2- au centre de la partie gazonnée, le long du terrain de soccer. Entrée principale de l édifice Ste- Maria-Goretti Aire de stationnement pour les vélos. Mur extérieur du gymnase vu de la cour.

8 Phase Jeux: Des jeux de qualité pour tous. L installation de nouvelles structures est l étape la plus spectaculaire et la plus attendue du projet. Il s agit d une phase rassembleuse qui soulève l enthousiasme de tous. La réalisation de la phase Jeux a débuté l automne 2013: plusieurs jeux (Quatre-coins, entre autres) ont été peints sur l asphalte de la cour. Ils ont évidemment ravi les élèves, leur offrant la possibilité de s amuser avec des jeux organisés. L OPP est fière d avoir contribué à concrétiser cette étape. La portion de la cour dévolue aux structures de jeux est présentement équipée de deux stations de balançoires, d un dôme araignée, d une station de barres parallèles, d une structure incomplète et inutilisable ainsi que d un carré de sable. Grâce à l appui de M.Lauzon, conseiller municipal de la Ville de Gatineau, l OPP a été en mesure de profiter d une offre exceptionnelle pour acheter une structure de jeux. L ajout de la nouvelle structure se fera à l emplacement de l actuelle, incomplète depuis longtemps. Elle sera installée l automne 2014, pour la plus grande joie de tous les élèves. L ajout d une deuxième structure (ce qui permettra de séparer les groupes d âge) se fera au printemps Cette étape est pour l OPP un aboutissement très important tout en représentant un encouragement très positif pour la suite du projet. Les stations de balançoires, le dôme araignée et la station de barres parallèles seront repeintes. Le terrain de soccer sera, quant à lui, pourvu de nouveaux buts et filets. L espace du gardien de but sera nivelé pour éviter les accumulations d eau qui se transforment en trous de boue. Phase Jardin Classe verte. Suivant le principe de participation au projet éducatif, un jardin pédagogique sera créé sur le côté de l école qui donne sur la rue Sabourin. Ce jardin sera réservé à une utilisation scientifique en concordance avec la convention de gestion de la Commission scolaire des Draveurs. Un des objectifs de cette convention est de mettre l emphase sur la pratique des sciences à l école; ce jardin utilisable en fonction des besoins pédagogiques est une innovation directement axée sur les besoins du corps enseignant. Jardin à papillons, à insectes, à oiseaux, jardin des Premières Nations... toutes les idées seront étudiées afin d être au diapason de l enseignement des sciences. Un comité OPP/enseignants/élèves sera en charge de choisir les thèmes, d élaborer le jardin et de l entretenir. Des partenariats avec différents départements d études supérieures seront envisagés tels qu avec le département des Sciences de la Naturedu Cégep de l Outaouais, pour ne citer qu un exemple. Ce jardin évoluera au fil des années et des besoins des enseignants. La saison inaugurale du jardin aura le quartier du Vieux-Gatineau pour thème. Il s agit de mettre à l honneur la vie du quartier et ses habitants. Sept points seront illustrés dans l installation : la création du quartier et ses pionniers; le développement au fil des années; la vie artistique et culturelle; les grands sportifs; le travail et les entreprises; la vie communautaire et la création de l école de la Traversée. Ces thèmes seront représentés par sept familles établies depuis longtemps dans la communauté. Les élèves pourront suivre la grande histoire de leur quartier en suivant la petite histoire de ces sept familles à travers le temps. Cette nouvelle structure aura l avantage d être équipée d une glissade, ce dont la cour est dépourvue.

9 Plan financier et réalisation Le coût total estimé du réaménagement de la cour est de $. Il va sans dire que l amortissement de ce coût est réparti sur plusieurs années et n a pas à être déboursé en totalité lors de l enclenchement des travaux. Phase AAA: $ Cette première phase étant divisée en cinq étapes, voici le détail de chacune d entre elles : Étape De l art dans la cour : Achat de matériaux : 500$ Cette étape sera financée entièrement par l entreprise Home Depot, que nous remercions chaleureusement. Étape De l ombre s-v-p! : Achat d arbres/végétaux et main-d oeuvre : 5 000$ Étapes L entrée de l école et Place aux vélos! Supports à vélos, piste cyclable, jumelage de l entrée principale et de l entrée de la cour : $ Les deux parties de cette étape sont : a) Jumeler l entrée principale avec l entrée avant de la cour. b) Installer des supports à vélo modernes. Les coûts liés à ce projet : Phase AAA: $ Phase Jeux: $ Phase Jardin: $ Un aménagement paysager agrémentera l entrée principale, la piste cyclable et l entrée de la cour d école. La passerelle sera réaménagée en un agencement de verdure et de trottoir de pavés unis. Cette passerelle mènera sous les arbres où un plus grand nombre de tables seront disposées. Étape Aire de repos : $ A même le mur arrière de l école (dos au gymnase), au-dessus de la surface. asphaltée de l entrée rue Sabourin, un toit rigide sera construit pour créer un îlot de fraîcheur. Ce toit rigide sera bordé de bardeaux d asphalte, sans mur pour laisser passer le vent. À long terme, l objectif est d avoir un toit vert. Cette option est sous réserve de budget et des restrictions de la commission scolaire des Résumé du plan financier : Fondation de l école de La Traversée (tirage et dons) et OPP (activités de financement) Draveurs. L expertise du milieu scolaire est nécessaire pour s acquitter d une partie de cette réalisation. Phase Jeux: $ Cette phase est la partie la plus coûteuse du projet. La première partie de son financement est déjà complétée et la deuxième se fera en deux étapes. Première partie: Une subvention de $ a été allouée au projet par la Ville de Gatineau grâce à M.Lauzon, conseiller municipal. Les fonds déjà recueillis par l OPP durant ses activités de financement de l an dernier complètent le montage financier de cette partie. Deuxième partie: a) une demande de subvention au Ministère de l Éducation, du Loisir et des Sports (MELS); b) la tenue d une campagne de financement majeure gérée par la fondation. En voici les détails : a) MELS : une demande de subvention sera déposée en octobre 2014 pour l achat/ l installation d une structure. Cette demande sera faite dans le cadre du budget annuel du MELS attribué aux projets de cour d école. En effet, le MELS finance le tiers (33%) du coût d un projet de réaménagement de cour d école répondant à ses principaux critères d évaluation. La demande sera donc faite pour obtenir $. Les deux autres tiers sont habituellement financés par l école qui en sera bénéficiaire (un tiers) et par la communauté (dernier tiers) $ Ville de Gatineau $ Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport $ Fonds à destinations spéciales (campagnes de financement et budget école) -sur 3 ans $ b) Campagne de financement : pour l année 2014, un grand concours sera organisé et géré par la fondation. Ce concours est une façon originale et éprouvée de se démarquer. Le concours organisé en conformité avec la Régie des alcools, des courses et des jeux. Les prix offerts seront prestigieux et adaptés à la clientèle visée. Différentes interventions d importance seront menées durant l année parallèlement à une vente constante par des particuliers (membres OPP, parents d élèves, bénévoles divers, partenaires d affaires). Les projections de vente sont établies à billets vendus sur une période de 6-8 mois. Cette opération rapportera ainsi un montant estimé de $. Les fonds nécessaires à la réalisation des autres objectifs de cette étape (buts de soccer, peinture des structures existantes, etc.) seront également prélevés à même les bénéfices de la campagne de financement Phase Jardin: $ Le montage financier de cette partie du projet sera complété à travers la recherche de commanditaires et de fonds communautaires. Toute demande de subvention implique de bâtir un projet original et inspirant; c est pourquoi le jardin pédagogique est tout indiqué pour ce type de recherche de fonds. Il est indéniable qu une action sociale ayant pour but de communiquer la fierté et le sentiment d appartenance à une clientèle scolaire défavorisée correspond à ce que recherchent plusieurs programmes gouvernementaux et communautaires. Le jardin pédagogique est une vitrine positive, originale et inspirante pour le projet en entier. Voilà pourquoi il sera utilisé pour le diffuser et le faire rayonner. Plusieurs partenaires communautaires seront évidemment sollicités pour l achèvement de ce jardin tels qu Arbres Canada, le concours annuel de la Banque Nationale, etc.

10 Plan financier et réalisation Toute une différence! Échéancier* La réalisation du plan d aménagement est prévue comme suit : Printemps 2014 a) Étape De l art dans la cour (Phase AAA) b) Début de l étape De l ombre S.V.P.! (Phase AAA) Automne 2014 Installation de la première structure de jeux (Phase Jeux) E t é / A u t o m n e 2015 a) Étape L entrée de l école (Phase AAA) b) Étape Place aux vélos! (Phase AAA) Printemps 2015 a) Installation de la deuxième structure de jeu (Phase Jeux) b) Phase Jardin c) Étape Aire de repos (Phase AAA) Tel que présenté dans ce plan, des entrées de fonds s effectueront continuellement au cours des prochains mois. *Cet échéancier est sujet à des modifications et à des ajustements. Les activités de l OPP Durant sa première année d opération, l OPP a tenu sept activités de financement et a déjà amassé 4 500$. Ces mêmes activités seront régulièrement reconduites et de plus lucratives seront ajoutées au calendrier. Ces activités sont: BBQ annuel, soirées cinéma à l école, ventes de garage, etc.) Forte de ses acquis, l OPP prévoit amasser 9 000$ supplémentaires durant les prochains 12 à 18 mois. Ces activités seront tenues simultanément avec la vente de billets du grand concours de la fondation. Ces 9 000$ s ajouteront donc aux revenus de cette vente. Les différents partenaires Il va sans dire que le principal partenaire de l OPP dans ce grand projet est le personnel de direction de l école. En reconnaissant le sérieux de la démarche de l OPP, la direction a établi une solide collaboration entre le conseil d établissement et le comité de parents. Le conseil a voté positivement pour remettre un pourcentage des revenus tirés des campagnes de financement-école au projet de réaménagement de la cour Ste-Maria.Cet appui représente un moteur formidable pour l OPP, qui lui en est très reconnaissante. Le support du conseiller municipal M. Lauzon est un atout majeur pour le projet. Son implication a été et est toujours d une importance capitale pour le comité de parents. L OPP et la fondation sont fières de compter dans leurs rangs des partenaires de taille: M. Branchaud, donateur important, propriétaire des magasins Meubles Branchaud et président de la Fondation Jean- Claude Branchaud; M. St-Jacques, propriétaire de succursales IGA; M. Andrew Lee, directeur adjoint aux ventes spécialisées Home Depot Gatineau. De nombreux commanditaires tel que StoreImage, Câblage Paquette, Vidéotron, Uniprix Dessureault et Beaucage et Toys R Us, par exemple, contribuent régulièrement aux activités de financement. L apport des différents représentants politiques du secteur sera évidemment sollicité. Leur grande expérience des affaires publiques est nécessaire pour mener à bien un tel projet. L aide (mentorat et budget discrétionnaire) de tous les politiciens locaux sera donc mise à contribution dans le plus grand intérêt de leurs commettants. La publicité et les évènements La fondation est présente dans les médias sociaux grâce à sa page Facebook et à son blog. Les médias traditionnels (journal local, radios, etc.) seront également utilisés afin de publiciser les événements et d aller chercher des fonds à l extérieur de la clientèle école. Plusieurs événements se tiendront tout au long du projet tels que: inauguration officielle de la structure de jeux, cérémonie lors de la plantation des arbres, dévoilement public des oeuvres des élèves, grand tirage de la Fondation école de La Traversée, ainsi que de nombreuses fêtes et célébrations qui couronneront l achèvement de chacune des étapes du projet. Le renouvellement de la cour de Ste-Maria-Goretti sera bénéfique non seulement pour le milieu scolaire mais repositionnera l école comme élément rassembleur de toute une communauté. Offrir aux enfants un milieu qu ils reconnaissent euxmêmes comme beau et avantageux est sans conteste le moyen le plus sûr de les motiver à en prendre soin. Il est dûment reconnu que pour maintenir l intérêt des enfants envers l école, il faut leur proposer un milieu harmonieux, dynamique et organisé en fonction de leurs besoins. Ces grands principes ne s improvisent pas et sont identifiés depuis longtemps. L activité physique ainsi qu une cour aménagée de façon adéquate et inventive sont des gages avérés de réussite scolaire. L école occupe une place considérable et décisive dans un parcours de vie ; prouvons aux enfants du quartier qu ils méritent d évoluer dans un milieu bienveillant, actif et dynamique. Leur permettre de se développer dans les meilleures conditions possibles est un devoir civique d une importance considérable. Nos enfants méritent ce qu il y a de mieux et il est temps de leur démontrer ce qu on peut accomplir lorsqu on est motivé par des valeurs de partage et de travail acharné. Nous voulons les inspirer et leur enseigner l importance de croire en ses rêves. Ce projet est un projet d amour, d espoir et d engagement social. Les enfants méritent d évoluer et de grandir dans un environnement qui leur renvoie une image positive d eux-mêmes tout en leur communiquant un message de confiance en soi et en l avenir.

11 Contacts Bibliographie FONDATION OPP Président: Sylvain Guimond Vice-présidente: Emmanuelle Prince Trésorière: Marie-Chantal Pilon Membres: Martine Beaulne Patrick Danault Karine Dupuis Sylvain Guimond Marjolaine Lamontagne Maryse Pelletier Alain Pilon Marie-Chantal Pilon Emmanuelle Prince Nicole Tassé Roudy Vaillancourt Mieux vivre ensemble dans la cour d école; enseignement primaire Document produit par la Direction de la santé publique, de la planification et de l évaluation / Régie régionale de la santé et des services sociaux de la Chaudière-Appalaches; Kino-Québec; Fédération des éducateurs(trices) physiques enseignants(tes) du Québec Ce document a été rédigé par Benoît Laberge, Diane Bouchard et Édith Dumont, conseillers Kino-Québec à la Direction de la Santé publique. Il est publiquement appuyé par : -Fédération québécoise des directeurs et directrices d établissement d enseignement (FQDDE) -Fédération des comités de parents de;a province de Québec (FCPPQ) -Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) -Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE) 5 recommandations pour permettre aux jeunes d êtres plus actifs à l école Document produit par la Coalition québécoise sur la problématique du poids et chapeauté par l Association pour la santé publique du Québec Allez OPP les parents Document produit par la Fédération des comités de parents du Québec Ma cour: Un monde de plaisir L aménagement, l organisation et l animation des cours d école pour prévenir les manifestations de la viol;ence fondationecolelatraversee.blogspot.com

12

13 OPP FONDATION

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence

Pour une population plus active. Le milieu municipal peut faire la différence Pour une population plus active Le milieu municipal peut faire la différence Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question

Plus en détail

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité

PLAN D ACTION POLITIQUE FAMILIALE ET CERTIFICATION MADA 2013-2014-2015. Objectifs Actions Responsables Priorité 03-04-05 Communications Procéder annuellement à la nomination d un responsable des questions familiales au sein du conseil municipal Conseil municipal Effectuer le suivi du plan d action de la politique

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR

LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR LA CULTURE ET LE LOISIR POUR PERMETTRE AUX JEUNES DE SE CONSTRUIRE UN MEILLEUR AVENIR MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L ASSOCIATION DES CINÉMAS PARALLÈLES DU QUÉBEC DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION SUR LA POLITIQUE

Plus en détail

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013

Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs. Juin 2013 Projet de construction d une école primaire à l Île des Sœurs Présenté par Michel Coté ing MBA Présenté par Michel Coté, ing MBA Juin 2013 Présentation Michel Côté ing. MBA GESTION DE CONSTRUCTION FORMATION

Plus en détail

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des

Session. L élaboration de la vision, de la mission. et du plan d action. Guide du participant. La Fédération provinciale des Session L élaboration de la vision, de la mission et du plan d action Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille

Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action. Septembre 2013. Famille Municipalité amie des aînés (MADA) Notre plan d action Septembre 2013 Famille Table des matières Mot du maire... 1 Mot de la conseillère responsable des questions familiales et des aînés... 1 Présentation

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

Politique familiale 2005-2007

Politique familiale 2005-2007 Politique familiale 2005-2007 Présentation La Ville de East Angus souhaite offrir aux familles un milieu de vie épanouissant. Elle offre tout d abord de nombreux services, infrastructures et activités

Plus en détail

Présentation du projet éducatif

Présentation du projet éducatif Présentation du projet éducatif Mot du président du conseil d établissement - M. Steve Labranche Le conseil d'établissement tient à remercier toutes les personnes qui ont contribué à la conception, à l'analyse

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel

Plan de fidélisation des familles 2014-2017. Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Plan de fidélisation des familles 2014-2017 Soutenir les familles tout au long de leur parcours résidentiel Montréalaises, Montréalais, Notre ville est riche de près de 300 000 familles sur son territoire,

Plus en détail

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques

Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques Service des arts visuels Consultations sur le soutien aux organismes artistiques En 2013, le Conseil des arts du Canada a publié le Document d'information : Révision des programmes de subventions de fonctionnement

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval

Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval Secteur Fabreville Commission scolaire de Laval Laval 2 Remerciements Vélo Québec et Sports Laval tiennent à remercier ses nombreux partenaires pour leur appui dans le développement de À pied, à vélo,

Plus en détail

L Académie internationale Charles-Lemoyne : la première école primaire privée internationale en Montérégie

L Académie internationale Charles-Lemoyne : la première école primaire privée internationale en Montérégie COMMUNIQUÉ DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMÉDIATE L Académie internationale Charles-Lemoyne : la première école primaire privée internationale en Montérégie Pour ses 40 ans, le Collège Charles-Lemoyne, campus

Plus en détail

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013

Cadre de développement du jeune enfant aux TNO. Mai 2013 Cadre de développement du jeune enfant aux TNO Mai 2013 Un message du ministre de l Éducation, de la Culture et de la Formation et du ministre de la Santé et des Services sociaux Nous sommes heureux de

Plus en détail

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite

PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017. Un milieu de vie, une réussite PLAN DE LA RÉUSSITE 2013-2017 Un milieu de vie, une réussite LE CÉGEP ET LA RÉUSSITE Tributaire d une longue histoire éducative, le Cégep 1, depuis sa création, se distingue par la qualité de sa formation

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

FCCF. Vous, nous et tous

FCCF. Vous, nous et tous FCCF Élections Élection05 PRIORITÉS DU SECTEUR PARTIS POLITIQUES AU CANADA Vous, nous et tous nos partenaires La Fédération culturelle -française (FCCF) est un organisme national dont la mission est de

Plus en détail

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES

ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES ÉCOLE DU HAVRE - SAINT-ROSAIRE CONVENTION DE GESTION ET DE RÉUSSITE ÉDUCATIVE ENTRE L ÉCOLE DU HAVRE ST-ROSAIRE ET LA COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES DANS LE CADRE DE LA CONVENTION DE PARTENARIAT 2010-2014

Plus en détail

Plan d implantation de stationnements de vélos au Collège de Maisonneuve

Plan d implantation de stationnements de vélos au Collège de Maisonneuve Plan d implantation de stationnements de vélos au Collège de Maisonneuve Créé par Laurent S.Christin, étudiant et Mathieu Dionne, enseignant en collaboration avec le CACE à la suite de la formation technique

Plus en détail

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015

PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET. Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 PLAN D ACTION Rues principales Verchères PRÉSENTATION INTERNET Présentation Assemblée générale annuelle Verchères 14 avril 2015 MISSION RUES PRINCIPALES VERCHÈRES EST UN REGROUPEMENT DE GENS D AFFAIRES

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

22 2011 (CC-20111-110)

22 2011 (CC-20111-110) Politiquee linguistique Adoptée : En vigueur : Amendement : 22 mars 2011 (CC-2011-110) 22 mars 2011 Table des matières 1. PRÉAMBULE... 1 2. CHAMP D APPLICATION... 1 3. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE...

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Table des matières CONTEXTE...5 OBJET...7 CHAMP D APPLICATION...7 PRINCIPES GÉNÉRAUX ET VALEURS...7 OBJECTIFS GÉNÉRAUX...8 OBJECTIFS PARTICULIERS...8 DISPOSITIONS

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC

PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC PLAN D ACTION 2014-2018 FÉDÉRATION DE CROSSE DU QUÉBEC INTRODUCTION: documents consultés pour établir le plan : - plan d action FCQ 2004-2008 - plan d action FCQ 2009-2013 - plan stratégique CLA 2012-2016

Plus en détail

ACCORD DE PARTENARIAT. «Un chemin, une école» RENAZE

ACCORD DE PARTENARIAT. «Un chemin, une école» RENAZE ACCORD DE PARTENARIAT «Un chemin, une école» RENAZE Article Préambule : L éducation nationale, l USEP et la Fédération Française de Randonnée pédestre par une convention nationale affirment : La nécessité

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ

CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ CAMPAGNE DE FINANCEMENT DU PROGRAMME PROTECTION & SÉCURITÉ AUX PROFITS DES ÉQUIPES DE FOOTBALL DES ASSOCIATIONS ET INSTITUTIONS DU QUÉBEC : En collaboration avec : INVITATION AUX DIRIGEANTS ET ADMINISTRATEURS

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

Session de formation. Le recrutement des bénévoles

Session de formation. Le recrutement des bénévoles Session de formation Le recrutement des bénévoles Guide du participant Préparé par La Fédération provinciale des comités de parents du Manitoba Saint-Boniface Septembre 1996 Avant propos La Fédération

Plus en détail

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture

Champ d intervention 2 : Loisirs, sports et culture PLAN D ACTION 2011-2014 Politique familiale et des aînés de Saint-Ulric Champ d intervention 1 : Communication 1.1. Favoriser une meilleure circulation de l information concernant les initiatives citoyennes,

Plus en détail

s investir pour la relève

s investir pour la relève s investir pour la relève campagne majeure de financement 2009-2013 objectif : 2 000 000 $ S investir pour la relève Mot de la présidente de campagne En Estrie, les étudiants ont la chance de recevoir

Plus en détail

REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR «LAURENTIEN-GRENET» : BÂTIR ENSEMBLE UN QUARTIER À NOTRE IMAGE PRIORITÉS AUTOMNE 2009 DÉCEMBRE 2010

REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR «LAURENTIEN-GRENET» : BÂTIR ENSEMBLE UN QUARTIER À NOTRE IMAGE PRIORITÉS AUTOMNE 2009 DÉCEMBRE 2010 REVITALISATION URBAINE INTÉGRÉE DU SECTEUR «LAURENTIEN-GRENET» : BÂTIR ENSEMBLE UN QUARTIER À NOTRE IMAGE PRIORITÉS AUTOMNE 2009 DÉCEMBRE 2010 LE CADRE DE VIE Prioriser le développement de projets de logements

Plus en détail

COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS

COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS OCTOBRE 2010, VOLUME 02, NO 01 QUE DIT LA POLITIQUEPOLITIQUE-CADRE? BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS La Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Projet de réaménagement

Projet de réaménagement Projet de réaménagement De Place L Acadie et de Place Henri-Bourassa Mémoire de Jocelyne Cyr commissaire scolaire Circonscription de Cartierville Commission scolaire de Montréal Déposé le 18 février 2009

Plus en détail

1.2 Objectif Faciliter l intégration des nouvelles familles et des nouveaux aînés

1.2 Objectif Faciliter l intégration des nouvelles familles et des nouveaux aînés Plan d action : Politique familiale et Municipalité amie des aînés 1. Axe d intervention : Organisation municipale, communication et information 1.1 Objectif S assurer du suivi de la mise en œuvre du plan

Plus en détail

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE

En cours ou en continu PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Réalisé En cours ou en continu À faire PLAN D ACTION VOLET SOCIOCOMMUNAUTAIRE Étudier la possibilité de réaménager ou de déménager les bureaux municipaux Offrir des services municipaux de qualité Mettre

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale

MES PREMIERS JEUX. Programme coordonné par. L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale MES PREMIERS JEUX Programme coordonné par L Unité de loisir et de sport de la Capitale-Nationale PRÉSENTATION DU PROGRAMME L ULS de la Capitale-Nationale (ULSCN) offre le programme Mes premiers Jeux s

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française

Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Politique relative à l emploi et à la qualité de la langue française Direction des études Août 2009 Préambule Fondé en 1917, le Collège Bart est un établissement d enseignement collégial privé autorisé

Plus en détail

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034)

4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) 4.13 Politique linguistique (Résolution : C.C. 2011-034) Processus de consultation dépôts: CCG - 15 février 2011 CPC - 17 février 2011 Conseil des commissaires - 22 février 2011 La présente politique s

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Un choix naturel! Document approuvé par le Conseil d établissement le 29 novembre 2012 Résolution : CE1213-05

Un choix naturel! Document approuvé par le Conseil d établissement le 29 novembre 2012 Résolution : CE1213-05 Un choix naturel! PROJET D ÉTABLISSEMENT 2011-2016 ORIENTATIONS Document approuvé par le Conseil d établissement le 29 novembre 2012 Résolution : CE1213-05 Table des matières PRÉAMBULE... 2 NOTRE ÉQUIPE...

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 Grandir dans le plaisir Les éducatrices du service de garde Lucie Biron, responsable du service de garde Danielle Provost, directrice adjointe Francis Drouin, directeur

Plus en détail

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011

Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep. Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 Proposition de création d un comité institutionnel pour l intégration des TIC au Cégep Déposé au Comité de régie le 29 novembre 2011 - Attendu que le plan stratégique de développement, dans chacune de

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2012-2015

Plan d action de développement durable 2012-2015 Plan d action de développement durable 2012-2015 1 contexte Avec l adoption de sa Politique de développement durable par le Conseil d administration le 15 mai 2008, l École de technologie supérieure (ÉTS)

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement Liège, le 21 septembre 2013 PROJET D ETABLISSEMENT Projet d établissement Le Centre d Enseignement Secondaire Léon MIGNON se composant de trois implantations distinctes, ayant chacune leurs caractéristiques

Plus en détail

Consultation publique

Consultation publique Consultation publique PROJET DE REDÉVELOPPEMENT DU SITE DES ANCIENS ATELIERS DU CN Mémoire déposé par le Club populaire des consommateurs de Pointe-Saint-Charles dans le cadre des consultations publique

Plus en détail

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis

Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Présentation du Programme de prévention et de soutien relié aux tags et aux graffitis Pour contrer le problème du vandalisme par tags et graffitis, la Ville de Gatineau a mis sur pied un Programme de prévention

Plus en détail

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école

Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Le transport actif : marcher pour se rendre à l école Date : le 7 février 2005 Le transport scolaire Dans les politiques des commissions scolaires sur le transport scolaire, on établit une distance entre

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1

CONTEXTE. Union des Tunisiens de Québec Page 1 CONTEXTE L Union des Tunisiens de Québec (UTQ), et en présence du Consul de la Tunisie à Montréal, a organisé le 18 février 2012 le premier forum sur les préoccupations de la communauté tunisienne de la

Plus en détail

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés

PLAN D ACTION MADA. politique municipalité amie des ainés PLAN D ACTION MADA politique municipalité amie des ainés Mot du maire Chères concitoyennes, chers concitoyens, Nous tenions à nous doter d une politique Municipalité amie des aînés (MADA) pour témoigner

Plus en détail

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés.

Plan d action 2014-2016. Énoncé du la. famille. aînés. et les. Vivre, s unir et s épanouir. Énoncé du. cœur envers la. famille. aînés. Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Plan d action 2014-2016 Vivre, s unir et s épanouir Énoncé du cœur envers la famille et les aînés Légende minime : - 3 000 $ moyen : 3 000 $ à 20 000 $ considérable

Plus en détail

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse

Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre un projet-jeunesse Comité Présents pour les jeunes guide pour soumettre ET VOUS, QUE FERIEZ-VOUS AVEC 25 000 $? Au sujet des comités Présents pour les jeunes Composés de dirigeants locaux de la Banque Nationale, d intervenants

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

Réalisation de soi. Arts et culture. Communauté

Réalisation de soi. Arts et culture. Communauté R Réalisation de soi É A C S Éducation Arts et culture Communauté Sports et santé LES PROJETS, LES SCÉNARIOS D APPRENTISSAGE ET LES «MICRO-ENTREPRISES» S exécutent et s orientent par l intermédiaire des

Plus en détail

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE

MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE ANNEXE A MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE MISE À JOUR EN AOÛT 2015 MESURES DE PRÉVENTION ET D INTERVENTION CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE 1. Les outils

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

SOUTIEN DES ORGANISMES

SOUTIEN DES ORGANISMES POLITIQUE 2008-28 RELATIVE À LA RECONNAISSANCE ET AU SOUTIEN DES ORGANISMES MISSION : La Municipalité se veut un leader facilitateur dans cette démarche. La prise en charge et le faire faire par des partenaires

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE. École : Jean XXIII PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE École : Jean XXIII L école et son milieu Population de 1000 habitants; clientèle en 2012 2013 de 92 élèves; un indice de défavorisation de 9; un projet école aux couleurs

Plus en détail

GUIDE DES COMMANDITES

GUIDE DES COMMANDITES SOYEZ PARTENAIRE DE 3 e ÉDITION 26 SEPTEMBRE 2015 MONT-SAINTE-ANNE POUR TOUS LES DÉTAILS lamonteedessommetsbl.com GUIDE DES COMMANDITES Au profit de la Fondation du Centre jeunesse de Québec Chers partenaires,

Plus en détail

1. Définition du projet. 1.1 Description sommaire. 1.2 Objectifs du projet

1. Définition du projet. 1.1 Description sommaire. 1.2 Objectifs du projet 1. Définition du projet 1.1 Description sommaire Ce projet consiste à participer au Relais du lac Memphrémagog en formant une équipe de 6 coureurs maximum. Les coureurs des équipes franchissent des points

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité

Politique de l arbre. Mon arbre, le coeur de ma cité Politique de l arbre Mon arbre, le coeur de ma cité Mai 2009 TABLE DES MATIÈRES 1 CONTEXTE D ÉLABORATION DE LA POLITIQUE DE L ARBRE............ 3 1.1 Historique du développement urbain... 3 1.2 Tendance

Plus en détail

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018

Municipalité de Saint-Anicet. Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Municipalité de Saint-Anicet Plan d orientation stratégique et sa mise en œuvre années 2015-2018 Les priorités Agir avec dynamisme dans la gestion des affaires de la Municipalité et obtenir des services

Plus en détail

VOYAGE A BERLIN : DES ENSEIGNEMENTS POUR LE BLOSNE

VOYAGE A BERLIN : DES ENSEIGNEMENTS POUR LE BLOSNE VOYAGE A BERLIN : DES ENSEIGNEMENTS POUR LE BLOSNE 90 personnes sont allées à Berlin en mai 2010, des habitants du Blosne, des associations, des professionnels : services de le ville, architectes, bailleurs,

Plus en détail

Veuillez prendre note que pour obtenir ces documents des frais vous seront exigés.

Veuillez prendre note que pour obtenir ces documents des frais vous seront exigés. SERVICES PROFESSIONNELS D UN CABINET D EXPERTS- COMPTABLES POUR LA VÉRIFICATION DES ÉTATS FINANCIERS ANNUELS DE LA VILLE DE CHÂTEAUGUAY POUR LES TROIS ANNÉES FERMES 2015, 2016 ET 2017 SP-15-166 La Ville

Plus en détail

Systèmes de gestion et logiciels de gestion Notes biographiques Résumé

Systèmes de gestion et logiciels de gestion Notes biographiques Résumé Systèmes de gestion et logiciels de gestion Gilbert Babin Professeur adjoint Département d informatique Université Laval Notes biographiques M. Babin détient un B.Sc. (informatique) et M.Sc. (informatique)

Plus en détail

Guide de l employeur

Guide de l employeur L ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES un partenariat entre les employeurs et le Cégep Guide de l employeur Planifiez votre relève, embauchez un stagiaire! Guide de l employeur Service de recherche et de développement

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

Politique institutionnelle relative à l internationalisation

Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique institutionnelle relative à l internationalisation Politique adoptée au conseil administration le 3 avril 2013 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 3 1. DÉFINITIONS... 3 2. FINALITÉS... 6 3. OBJECTIFS

Plus en détail

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 Cadre de gestion Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 1. Mise en contexte L Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 (ci-après désignée par L ENTENTE) est le fruit d un long

Plus en détail

RÉPERTOIRE DES BOURSES

RÉPERTOIRE DES BOURSES RÉPERTOIRE DES BOURSES décernées par La Fondation du Cégep de La Pocatière et Le Cégep de La Pocatière Dernière mise à jour : 13 janvier 2015 Table des matières Bourses d accueil... 2 Bourses du Gouverneur

Plus en détail

Version finale, dernière mise à jour : 12 février 2009 Page 1 de 7

Version finale, dernière mise à jour : 12 février 2009 Page 1 de 7 La communauté de Montréal-Nord doit miser sur sa jeunesse. Elle doit fournir un environnement stimulant et valorisant pour que les jeunes aient accès aux services, aux équipements et aux ressources dont

Plus en détail

Communiqué de presse. www.epim-mis.com. Une longueur d avance

Communiqué de presse. www.epim-mis.com. Une longueur d avance 13/02/2009 Communiqué de presse Vivre et pratiquer l international à Marseille, c est possible L Ecole Privée Internationale de Marseille organise le 1 er Salon des Acteurs de la Vie Internationale à Marseille

Plus en détail

INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE

INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE INSTITUT DE PROTECTION CONTRE LES INCENDIES DU QUÉBEC (IPIQ) PLAN DE RÉUSSITE Christianne Gendron, conseillère pédagogique Rémi Arsenault directeur adjoint 12 février 2001 ÉTAT DE LA SITUATION DESCRIPTION

Plus en détail

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON

DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON DES MOMENTS GRATIFIANTS ET STIMULANTS TOUS LES JOURS L EXPÉRIENCE DES FRANCHISÉS KUMON LE PROGRAMME KUMON Découvrez le sentiment d épanouissement personnel que peut vous procurer la réalisation du plein

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Dossier de commandite

Dossier de commandite Dossier de commandite Saison 2015-2016 Présentation Le Club de Tennis de Gatineau (CTG) est une organisation à but non lucratif fondée en 1976. Il fête en 2016 ses 40 ans d existence. Le CTG offre des

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier

LE E P ROJ O ET E T A SS S OC O I C ATI T F Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier LE PROJET ASSOCIATIF Aubenas, le 17 janvier / Le Pouzin, le 24 janvier / Mauves, le 26 janvier 3 contraintes pour les associations sportives ; 1. S adapter 2. Se structurer 3. Se développer ; prépare l

Plus en détail

Parlons Patinage Intensif Plus. Avec Martine Gamache. Fédération de patinage artistique du Québec

Parlons Patinage Intensif Plus. Avec Martine Gamache. Fédération de patinage artistique du Québec Parlons Patinage Intensif Plus Avec Martine Gamache Fédération de patinage artistique du Québec Sondage Patinage Plus: Votre club est-il sur la bonne voie? Résultats Fédération de patinage artistique du

Plus en détail

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1

1. Éditorial. Décembre 2011 Volume 4 no. 1 Les aînés regroupés de Charlesbourg 7260, boulevard Cloutier, Québec, G1H 3E8 http://www.caabcharlesbourg.org/arc arc@caabcharlesbourg.org Décembre 2011 Volume 4 no. 1 1. Éditorial Gérald Lavoie Président

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail