REGIME DE PENSION SECTORIEL DE LA COMMISSION PARITAIRE N 226

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "REGIME DE PENSION SECTORIEL DE LA COMMISSION PARITAIRE N 226"

Transcription

1 REGIME DE PENSION SECTORIEL DE LA COMMISSION PARITAIRE N 226 POUR LES EMPLOYES DU COMMERCE INTERNATIONAL, DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE BROCHURE POUR LES EMPLOYEURS

2 1 Introduction Cadre général Système à trois piliers Loi sur les pensions complémentaires Fiscalité 5 3 Le régime de pension sectoriel A partir de quand? Quelles sont les parties impliquées dans le plan sectoriel? A combien s élève la contribution? Quels sont les avantages? Possibilité de recevoir une rente? Quelle est la date d'expiration du plan de pension? Qui est le bénéficiaire en cas de décès avant l âge final? Quand les réserves épargnées sont-elles acquises? Comment les contributions sont-elles perçues? Comment les affiliés sont-ils informés du plan de pension? 9 4 Une entreprise peut-elle elle-même organiser le plan de pension? Existe-t-il une pension équivalente pour tous les employés? Quelles sont les formalités et procédures à remplir/suivre? Nouvelles entreprises après le 1 er janvier Brochure pour les employeurs 2 / 14

3 1 Introduction Le 4 avril 2006, les partenaires sociaux de la Commission Paritaire n 226 pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique ont signé une convention collective de travail. Cette CCT a pour unique objet d instaurer le régime de pension complémentaire sectoriel pour les travailleurs de la Commission Paritaire n 226 et d en consigner les règles, conformément aux dispositions de la loi sur les pensions complémentaires (LPC) en la matière, et en exécution du protocole d accord du 1 er juin 2005, article 2, 8. Les partenaires sociaux y ont décidé d'instaurer un régime de pension complémentaire sectoriel au 1 er janvier Ce régime est financé par le biais d une contribution patronale. La CCT s applique à tout le secteur : quelque entreprises employant quelque personnes au total. Cette brochure est destinée à vous donner, en votre qualité d employeur, un aperçu du régime de pension sectoriel et des droits qui en découlent pour vos travailleurs. Les informations reprises dans cette brochure résument et expliquent la CCT et le règlement de pension qui, en cas de litige, restent les seuls documents juridiquement contraignants. Outre cette brochure d information, il existe également un site web : Vous y trouverez un volet général avec des informations et des liens utiles. Un deuxième volet plus particulièrement destiné aux employeurs avec, entre autres, la présentation du régime de pension sectoriel, la présente brochure, tous les formulaires auxquels nous faisons référence dans cette brochure, des informations sur le secteur, etc. De plus, le site web se complète d un troisième volet reprenant des informations, documents et formulaires pour vos travailleurs, afin qu ils puissent y trouver une réponse à toutes leurs questions sur le régime de pension sectoriel. Organisme chargé de l'exécution de l engagement de pension Les partenaires sociaux ont choisi en tant qu organisme de pension VIVIUM S.A., entreprise d assurances agréée par la CBFA sous le numéro de code 0051, dont le siège social est établi Rue Royale 153 à 1210 Bruxelles. Brochure pour les employeurs 3 / 14

4 2 Cadre général 2.1 Système à trois piliers Dans le premier pilier, nous trouvons la pension de retraite et de survie légale, financée par les cotisations sociales : les personnes actives aujourd hui paient pour les retraités d aujourd hui. Assurer les pensions légales du 21 e siècle en fonction des prévisions démographiques implique de repenser le contrat entre les générations sur lequel elles se basent. Des réformes successives limitent les pensions légales sur la base de la carrière professionnelle, des salaires plafonnés, des jours assimilés, de la mini liaison au bien-être, etc. Dans notre société, nous pouvons donc observer un intérêt croissant pour les formes de pension complémentaire via le deuxième pilier. Les retraités de demain souhaitent en effet que leurs revenus de pension ne soient pas trop inférieurs à leur dernier salaire. Les entreprises ET les secteurs peuvent instaurer des régimes de pension complémentaire pour les travailleurs selon le système de capitalisation. Pour terminer, il est possible de constituer une pension individuelle dans le troisième pilier, via des formules individuelles d épargne-pension auprès d une banque ou d une compagnie d assurances. Pension de retraite et de survie légale I Assurance de groupe et fonds de pension II Formules individuelles d épargne-pension III ETAT ENTREPRISE SECTEUR INDIVIDU Les pouvoirs publics encouragent la constitution de pensions dans les deuxième et troisième piliers, par le biais de la législation et en prévoyant une (para)fiscalité attrayante. 2.2 Loi sur les pensions complémentaires La loi sur les pensions complémentaires de 2003 vise à ouvrir les pensions complémentaires à tous les travailleurs. Les régimes de pension sectoriels constituent la pierre angulaire des efforts de démocratisation du deuxième pilier de pension. La loi sur les pensions complémentaires prévoit notamment que : tant les employeurs que la personne morale désignée par les Commissions Paritaires (ex. le Fonds Social) peuvent intervenir en tant qu organisateur d un engagement de pension au moyen d un plan d entreprise ou d'un plan de pension sectoriel ; l organisateur doit confier l exécution du système de pension à un organisme de pension (externe) agréé (fonds de pension ou assureur) ; chaque engagement de pension est régi par un règlement de pension ; il ne peut exister aucune discrimination entre les travailleurs dans le plan de pension ; Brochure pour les employeurs 4 / 14

5 les réserves constituées au départ d un système de pension sont définitivement acquises pour les affiliés après maximum un an d affiliation à ce système de pension. 2.3 Fiscalité Si un employeur veut accorder 100 euros bruts supplémentaires par mois à un travailleur, le coût total de cette augmentation variera en fonction du mode d attribution choisi : Effet pour l employeur Augmentation de salaire Plan de pension Salaire mensuel 100,00 Prime mensuelle 100,00 + ONSS employeurs 35% +35,00 + ONSS 8,86% +8,86 + Taxe sur les primes 4,40% +4,40 Coût total pour l employeur 135,00 Coût total pour l employeur 113,26 Conclusion : une prime de 100 euros dans un plan de pension représente pour l employeur une économie de 16% par rapport à une augmentation salariale identique. Effet pour le travailleur Augmentation de salaire Plan de pension Salaire mensuel 100,00 Prime mensuelle 100,00 - ONSS travailleur 13,07% -13,07 - Impôt des personnes physiques 45% (ce % est donné à titre d'exemple, car il dépend du salaire total et des charges familiales) -39,12 - Impôt final Inami : 3,55% Cotisation de solidarité (maximale) 2% Précompte professionnel : 10,09% 1-3,55-2,00-9,53 Avantage travailleur 47,81 Avantage travailleur 84,92 1 Le précompte professionnel est prélevé sur la pension après retenue des cotisations Inami et de la cotisation de solidarité (dans l exemple : 100 5,5). Ce pourcentage vaut si le bénéficiaire a atteint l âge légal de la pension et a été effectivement actif jusqu à cet âge (si ce n est pas le cas, le précompte professionnel s élève à 16,66%) Conclusion : une prime de 100 euros dans le plan de pension représente pour le travailleur 78% de pouvoir d achat net en plus à l âge final par rapport à une augmentation salariale identique. Brochure pour les employeurs 5 / 14

6 3 Le régime de pension sectoriel 3.1 A partir de quand? La CCT sectorielle du 4 avril 2006 instaure le régime de pension complémentaire sectoriel. En exécution de cette convention collective de travail, le régime de pension entrera en vigueur à partir du 1 er janvier La CCT a été conclue pour une durée indéterminée. 3.2 Quelles sont les parties impliquées dans le plan sectoriel? Le schéma ci-après reprend un aperçu des différentes parties. Fonds Social CP n 226 engagement de pension contributions patronales Employés CP n 226 versements VIVIUM 1. L organisateur est le Fonds Social de la Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique. Le Fonds prévoit un engagement de pension pour tous les affiliés (voir plus loin) et verse à cette fin les contributions patronales trimestrielles à l'organisme chargé de l'exécution de l engagement de pension. 2. L'organisme chargé de l'exécution de l'engagement est la compagnie d assurances VIVIUM. Cet organisme de pension : - reçoit les contributions de l organisateur ; - gère les réserves des affiliés ; - effectue les versements aux affiliés ou à leur(s) bénéficiaire(s) (voir plus loin). 3. Les affiliés sont les employés - qui relèvent de la Commission Paritaire n 226 et - qui, à compter du 1 er janvier 2007, quelle que soit la nature du contrat de travail (durée déterminée ou indéterminée, temps partiel ou temps plein, etc.), quelle que soit leur fonction, quelle que soit leur ancienneté ou quel que soit leur âge, - sont occupés par un employeur du secteur qui est affilié au plan sectoriel. Qui ne relève, par exemple, pas du plan de pension sectoriel : - les intérimaires qui travaillent dans le secteur, les apprentis, les étudiants, etc. ; - les employés liés par un contrat de travail conclu avec un employeur étant exempté de participer au plan de pension sectoriel, autrement dit les employeurs qui organisent eux-mêmes le plan de pension complémentaire. Brochure pour les employeurs 6 / 14

7 3.3 A combien s élève la contribution? L employeur paie des contributions pour ses employés qui relèvent de la Commission Paritaire n 226. Ces contributions sont un pourcentage du salaire ONSS (c est-à-dire y compris simple pécule de vacances, primes, etc.) du travailleur, à savoir 0,46%, taxes et frais inclus. Sur ce pourcentage, une cotisation ONSS de 8,86% est due, de sorte que le coût total pour l employeur s élève à 0,50% du salaire ONSS : Exemple sur la base d un salaire ONSS trimestriel de euros : Coût total employeur 0,50% 30,00 euros + cotisation ONSS +0,04% 2,40 euros Contribution à percevoir sur salaire ONSS 0,46% 27,60 euros - taxe sur les assurances -0,02% 1,20 euros Contribution de pension 0,44% 26,40 euros - frais sur la prime -0,01% 0,60 euros Contribution de pension nette 0,43% 25,80 euros (pourcentages arrondis) 3.4 Quels sont les avantages? A la date d'expiration, le travailleur affilié reçoit les réserves acquises sous la forme d un capital. Ce capital est constitué par la capitalisation des contributions patronales au taux d'intérêt garanti (actuellement 3,25%), à majorer d une participation bénéficiaire annuelle non garantie. Si le travailleur décède avant la date d'expiration, le bénéficiaire reçoit ces réserves acquises sous la forme d un capital. 3.5 Possibilité de recevoir une rente? Si le travailleur ne souhaite pas recevoir le versement en une fois, il peut choisir de convertir ce capital en une rente à vie. Une rente minimale est requise à cette fin. 3.6 Quelle est la date d'expiration du plan de pension? La date d'expiration de l affiliation au régime de pension est le premier du mois suivant le 65 e anniversaire du travailleur. 3.7 Qui est le bénéficiaire en cas de décès avant l âge final? Le bénéficiaire du capital ou de la rente en cas de décès est stipulé dans le règlement de pension, dans cet ordre : le partenaire, puis les descendants, puis les ascendants, puis les héritiers légaux de l affilié à l exclusion de l Etat et, enfin, le «fonds de financement» de l engagement de pension. Brochure pour les employeurs 7 / 14

8 3.8 Quand les réserves épargnées sont-elles acquises? Les contributions patronales versées sont acquises pour l affilié quand il est affilié depuis plus d un an au régime de pension sectoriel. Si quelqu un se retire dans les 12 mois suivant son affiliation, les réserves constituées sont versées au fonds de financement de l engagement de pension. Les réserves du fonds de financement ne peuvent être affectées qu au financement de l engagement de pension. 3.9 Comment les contributions sont-elles perçues? Le schéma ci-dessous reprend un aperçu de la perception des contributions. Ces contributions sont perçues automatiquement, en même temps que les cotisations ONSS, via la déclaration ONSS électronique trimestrielle (DmfA). Les données des travailleurs affiliés sont transmises par l ONSS à la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale (BCSS). La BCSS met les données nécessaires à la disposition de VIVIUM qui compare ces informations avec les contributions versées et attribue la bonne contribution au bon affilié. Employeur DmfA* contributions ONSS données BCSS versement contributions perçues regroupement des données Fonds Social CP n 226 versement VIVIUM *DmfA NOUVEAU CODE COTISATION TRAVAILLEURS : matching flux d argent & de données versements 835 (employés cp 226) type 8 = exonération type 0 = plan sectoriel Affilié Bénéficiaire Ce régime de pension sectoriel n engendre donc aucune administration supplémentaire pour vous, en votre qualité d employeur. Vous n avez effectivement personne à informer quant aux nouvelles entrées en service, aux départs, au montant des salaires, etc. Brochure pour les employeurs 8 / 14

9 3.10 Comment les affiliés sont-ils informés du plan de pension? Chaque employé affilié reçoit chaque année un «Benefit Statement» de la part de l organisme de pension. Il s agit d un document qui reprend notamment un aperçu des contributions payées, des réserves acquises à ce moment, de la valeur de ces réserves acquises à la date d'expiration, etc. De plus, un site web est également disponible ( qui regroupe toutes les informations générales, non liées aux affiliés, concernant le plan de pension sectoriel. Brochure pour les employeurs 9 / 14

10 4 Une entreprise peut-elle elle-même organiser le plan de pension? Par défaut, chaque employeur affilie ses employés au plan sectoriel. C est aussi l option de loin la plus simple. Tout se fait en effet automatiquement. Le paiement des primes et la communication des données requises concernant le personnel s effectuent par le biais de la DmfA. Il n est donc question d aucune administration supplémentaire. Un employeur peut cependant choisir de ne pas participer au régime de pension sectoriel, à condition qu il ait son propre système de pension complémentaire au 31 décembre Ce système doit satisfaire à 2 conditions : il doit valoir pour tous les employés relevant de la CP n 226 ; il doit être équivalent au régime de pension sectoriel ou meilleur. En outre, l employeur doit remplir à temps plusieurs formalités en matière d attestations et de procédures. Le schéma ci-après résume les possibilités. Plus loin dans cette brochure, ce schéma sera commenté point par point. Plan de pension pour tous les employés CP 226 au 31/12/06? Oui Au moins équivalent? Oui L entreprise a-t-elle un organe de concertation structurel? Non Non Non Oui Pas d option Pas d option 2 options 3 options Plan sectoriel Pas d augmentation au plan existant Avantage équivalent au : 0,50% Augmentation au plan existant : + 0,46% Hors champs d application Aucune formalité Avant le : modèle C: déclaration d équivalence Avant le : modèle B: déclaration d intention Avant le : modèle C: déclaration d équivalence Avant le : modèle A: déclaration d intention Avant le : modèle C: déclaration d équivalence Brochure pour les employeurs 10 / 14

11 4.1 Existe-t-il une pension équivalente pour tous les employés? Plan de pension pour tous les employés Cette condition implique qu il doit exister un plan de pension pour tous les employés qui, dans l entreprise, relèvent de la CP n 226. Tout le monde ne doit pas nécessairement avoir le même engagement de pension. On peut par exemple distinguer les employés et les cadres, tant que le plan minimum pour tous ces engagements de pension (éventuellement en plusieurs plans) satisfait aux exigences. «Tous» les employés CP n 226 signifie : Indépendamment de : - l âge ; - la fonction ; - l ancienneté. Nature de l occupation : - durée indéterminée ET - durée déterminée. Personne n a signé de déclaration de désistement Le plan existant est au moins équivalent Afin de contrôler si le système propre de pension est équivalent au régime de pension sectoriel ou meilleur, une distinction est faite selon le type de système de pension. Il existe deux types possibles : «contributions définies 1» et «prestations définies 2». Dans le premier cas, les contributions patronales qui sont prévues dans le règlement pour tous les employés doivent s élever à au moins 0,46% du salaire ONSS, en ce compris la taxe sur les primes de 4,4% et hors cotisations ONSS dues de 8,86% sur ces primes, afin de pouvoir considérer le système de pension comme étant équivalent. Si le plan de l entreprise est un plan avec prestations définies et si l âge final stipulé dans le contrat est de 65 ans, la prestation prévue doit s élever à au moins 39,19% du dernier salaire en cas de versement en capital et à au moins 3,02% du dernier salaire en cas de versement sous forme de rente. Si l âge final fixé est de 60 ans, ces pourcentages sont alors respectivement de 30,74% et 2,05%. 1 En cas de système de pension du type «contributions définies», l organisateur s engage à payer des primes préalablement fixées, comme dans le cas du régime de pension sectoriel. Ces primes fixes peuvent par exemple être un montant forfaitaire ou un pourcentage du salaire. 2 En cas de système de pension du type «prestations définies», l organisateur s engage à prévoir une prestation donnée à l âge final pour tous les affiliés. Cette prestation peut être définie comme un capital ou comme une rente. Brochure pour les employeurs 11 / 14

12 Le schéma ci-dessous clarifie ces critères : Le plan d entreprise doit être au moins équivalent Nature de l engagement de pension du plan d entreprise : CD : Contributions définies PD : Prestations définies Age final? 60 ans 65 ans Condition Contribution ,46% sal. ONSS (hors 8,86% cotisation ONSS) Condition Carrière complète capital: 30,74% DS rente: 2,05% DS Condition Carrière complète capital: 39,19% DS rente: 3,02% DS DS = dernier sal. ONSS 4.2 Quelles sont les formalités et procédures à remplir/suivre? Une fois que les 2 conditions sont réunies, une distinction doit encore être faite entre les entreprises avec ou sans organe de concertation structurel Il existe un organe de concertation structurel S il existe un organe de concertation structurel, l employeur peut choisir : soit d augmenter le plan de pension existant de 0,46% ; soit d accorder un avantage alternatif d au moins 0,50% ; soit l employeur peut toujours décider de s affilier tout simplement au plan sectoriel. Brochure pour les employeurs 12 / 14

13 Augmenter le plan de pension existant de 0,46% Si un employeur décide d augmenter à dater du 1 er janvier 2007 les contributions patronales du plan existant de 0,46%, il doit remettre une déclaration d intention à cette fin. Cette déclaration d intention se fait par courrier recommandé adressé au président de la Commission Paritaire avec le formulaire «modèle A». Cette déclaration d intention doit être envoyée avant le 15 juin Après cette déclaration d intention, l employeur a jusqu au 15 septembre 2006 pour prouver que le plan de pension propre de son entreprise est au moins équivalent au plan sectoriel et que tous les travailleurs relevant de la CP n 226 y sont affiliés. A cet effet, il transmet le formulaire «modèle C» par courrier recommandé au président de la Commission Paritaire. Ce formulaire doit être complété et signé par l actuaire désigné de l organisme de pension qui gère le régime de pension propre de l entreprise. Si l une des deux conditions n est pas remplie, l entreprise est supposée avoir définitivement opté pour l adhésion au plan sectoriel Accorder un avantage alternatif d au moins 0,50% 3 Si un employeur décide d accorder à dater du 1 er janvier 2007 un avantage équivalent de 0,50%, il doit remettre à cette fin une déclaration d intention. Cette déclaration d intention se fait par courrier recommandé adressé au président de la Commission Paritaire avec le formulaire «modèle B». Cette déclaration d intention doit être envoyée avant le 15 juin Après cette déclaration d intention, l employeur a jusqu au 15 septembre 2006 pour prouver que le plan de pension propre de son entreprise est au moins équivalent au plan sectoriel et que tous les travailleurs relevant de la CP n 226 y sont affiliés. A cet effet, il transmet le formulaire «modèle C» par courrier recommandé au président de la Commission Paritaire. Ce formulaire doit être complété et signé par l actuaire désigné de l organisme de pension qui gère le régime de pension propre de l entreprise. Si l une des deux conditions n est pas remplie, l entreprise est supposée avoir définitivement opté pour l adhésion au plan sectoriel Participer au plan sectoriel L employeur peut bien sûr toujours choisir d adhérer au plan sectoriel. 3 L employeur ne peut choisir cette option qu en concertation avec la délégation syndicale. L avantage équivalent peut être prévu au niveau de l entreprise ou individuellement par travailleur relevant de la CP 226. L avantage équivalent doit prévoir au moins une augmentation du pouvoir d achat de 0,50% du salaire ONSS, y compris tous les précomptes fiscaux et parafiscaux applicables et les frais qui s appliquent à l alternative choisie. Brochure pour les employeurs 13 / 14

14 4.2.2 Il n existe pas d organe de concertation structurel S il n existe aucun organe de concertation structurel, l employeur peut être exempté de participer au régime de pension sectoriel. Ici aussi, il reste encore libre d'y participer. Si l employeur choisit d être exempté de la participation au régime de pension sectoriel, il a jusqu au 15 septembre 2006 pour prouver que le plan de pension propre de l entreprise est au moins équivalent au plan sectoriel et que tous les travailleurs relevant de la CP n 226 y sont affiliés. Il transmet à cette fin le formulaire «modèle C» par courrier recommandé au président de la Commission Paritaire. Ce formulaire doit être complété et signé par l actuaire désigné de l organisme de pension qui gère le système de pension propre de l entreprise. Si le président de la Commission Paritaire ne reçoit pas de formulaire «modèle C» complété et signé avant le 15 septembre 2006, les travailleurs relevant de la CP n 226 sont automatiquement affiliés au régime de pension sectoriel. 4.3 Nouvelles entreprises après le 1er janvier 2007 Toutes les entreprises créées après le 1 er janvier 2007 et relevant de la CP n 226 et les entreprises qui ne relèvent de la Commission Paritaire qu après cette date adhèrent automatiquement au régime de pension sectoriel. Ces nouvelles entreprises peuvent cependant encore être exemptées si elles démontrent qu elles ont un plan d entreprise qui est au moins équivalent au régime de pension sectoriel et qu au moins l une des conditions suivantes est en outre satisfaite : elles ont des liens socio-économiques avec une entreprise relevant de la CP n 226 qui, lors de l introduction du régime de pension sectoriel, a été exemptée de la participation au régime de pension sectoriel ; elles sont issues de la scission d une entreprise relevant de la CP n 226 qui, lors de l introduction du régime de pension sectoriel, avait été exemptée de la participation à ce régime ; elles sont issues de la fusion d autres entreprises dont au moins une entité relevant de la CP n 226 qui, lors de l introduction du régime de pension sectoriel, a été exemptée de la participation au régime de pension sectoriel ; elles ont des liens socio-économiques avec une entreprise relevant d une autre commission paritaire ayant un plan d entreprise au moins équivalent au régime de pension sectoriel de la CP n 226. Afin d obtenir cette exemption, ces nouvelles entreprises doivent informer le président de la Commission Paritaire du fait qu elles ont un système de pension qui est au moins équivalent au régime de pension sectoriel en lui envoyant le formulaire «modèle D». De plus, elles doivent satisfaire à l une des quatre conditions complémentaires. Si ces conditions sont remplies, l exemption de la participation au régime de pension sectoriel prend effet à compter du premier trimestre suivant la signification. Brochure pour les employeurs 14 / 14

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier

Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier Plan de pension pour les ouvriers du secteur briquetier www.federale.be www.brique.be Préface Fin 2011, un plan de pension sectoriel a été instauré pour les ouvriers du secteur briquetier. Avec ce plan

Plus en détail

Manuel administratif Assurance groupe. Manuel administratif Assurance groupe

Manuel administratif Assurance groupe. Manuel administratif Assurance groupe Sommaire 1 Quels documents recevez-vous lors de l entrée en vigueur de l assurance groupe?... 3 2 Quelles sont les possibilités offertes par KBC-Online?... 4 2.1 Possibilités dont dispose l employeur...

Plus en détail

Lexique explicatif des notions utilisées dans la fiche de pension annuelle

Lexique explicatif des notions utilisées dans la fiche de pension annuelle BV07083 24.05.2007 Lexique explicatif des notions utilisées dans la fiche de pension annuelle Toutes les personnes affiliées à un engagement de pension complémentaire, reçoivent chaque année une fiche

Plus en détail

2260000 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique

2260000 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique 2260000 Commission paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Suppléments de salaire travail en équipes travail de nuit travail du weekend jours fériés... 2

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSS/11/004 DÉLIBÉRATION N 11/003 DU 11 JANVIER 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L

Plus en détail

Vacances 2015. Office National des Vacances Annuelles

Vacances 2015. Office National des Vacances Annuelles Office National des Vacances Annuelles Vacances 2015 Informations concernant les vacances annuelles pour : ouvriers, apprentis-ouvriers, et artistes non indépendants www.onva.be Office National de Vacances

Plus en détail

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles

Travail intérimaire. Vos droits et vos conditions de travail. Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Pour plus d info : FGTB Coordination Intérim Rue Haute 26-28 1000 Bruxelles Toute reprise ou reproduction totale ou partielle du texte ou illustration de cette brochure n est autorisée que moyennant mention

Plus en détail

Plan de pension sectoriel

Plan de pension sectoriel FONDS SOCIAL DE L INDUSTRIE DU BETON en coopération avec Plan de pension sectoriel pour les ouvriers de l industrie du beton FSIB Plan de pension sectoriel 1 2 Plan de pension sectoriel FSIB Préface Sophie

Plus en détail

Calculer la réduction Fillon

Calculer la réduction Fillon Calculer les exonérations de charges Calculer la réduction Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr pour accéder à cette fiche actualisée

Plus en détail

CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE REMUNERATION DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR DU TAXI ET DES SLC

CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE REMUNERATION DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR DU TAXI ET DES SLC 09/12/2014 FONDS SOCIAL DES ENTREPRISES DE TAXIS ET DES SERVICES DE LOCATION DE VOITURES AVEC CHAUFFEUR CONDITIONS DE TRAVAIL ET DE REMUNERATION DES TRAVAILLEURS DU SECTEUR DU TAXI ET DES SLC Avenue De

Plus en détail

Update@Work Juillet 2012 Numéro 3 8e année

Update@Work Juillet 2012 Numéro 3 8e année Update@Work Juillet 2012 Numéro 3 8e année Accord gouvernemental Di Rupo (I): quelques mesures fiscales relatives au 2e pilier se concrétisent Dans l Update@Work de décembre 2011, nous vous informions

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Titres-repas Janvier 2016

Titres-repas Janvier 2016 Titres-repas Janvier 2016 Editeur responsable : Secrétariat social des Classes Moyennes de la Province de Liège, Joëlle Pirlet, administrateur délégué, boulevard d Avroy 44, 4000 Liège Date de dernière

Plus en détail

TETRALERT - SOCIAL LE POINT SUR LES RÉFORMES DU RÉGIME DE CHÔMAGE AVEC COMPLÉMENT D ENTREPRISE (ANCIENNEMENT «PRÉPENSION»)

TETRALERT - SOCIAL LE POINT SUR LES RÉFORMES DU RÉGIME DE CHÔMAGE AVEC COMPLÉMENT D ENTREPRISE (ANCIENNEMENT «PRÉPENSION») RÉGIMES PARTICULIERS : CONDITIONS D ACCÈS AU RCC TETRALERT - SOCIAL LE POINT SUR LES RÉFORMES DU RÉGIME DE CHÔMAGE AVEC COMPLÉMENT D ENTREPRISE (ANCIENNEMENT «PRÉPENSION») Le gouvernement Michel ne s en

Plus en détail

Vacances 2014. Office National des Vacances Annuelles

Vacances 2014. Office National des Vacances Annuelles Office National des Vacances Annuelles Vacances 2014 Informations concernant les vacances annuelles pour : ouvriers, apprentis-ouvriers, et artistes non indépendants www.onva.be Office National de Vacances

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant

J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant Accueil du jeune enfant Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J attends un enfant, je garde ou je fais garder mon enfant J attends un enfant La prime à la naissance dans le cadre de la

Plus en détail

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33

Code du Travail, Art. L6222-23 à L6222-33 F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

Les avantages non récurrents liés aux résultats

Les avantages non récurrents liés aux résultats Les avantages non récurrents liés aux résultats Les avantages non récurrents liés aux résultats Contexte L AIP 2007-2008 a mis l accent sur une économie innovatrice et l emploi, ce qui était un choix justifié.

Plus en détail

1. Qui est considéré comme étudiant?

1. Qui est considéré comme étudiant? 1. Qui est considéré comme étudiant? Les jeunes suivants peuvent faire l'objet d'un contrat d étudiant : les étudiants de 18 ans et plus. les étudiants de moins de 18 ans ayant terminé avec fruit l enseignement

Plus en détail

>> F2P CP220. plan de pension sectoriel pour les employés de l industrie alimentaire. brochure employeurs. BROCHURE_EMPLOYEUR_F2PCP220_20120711 pag.

>> F2P CP220. plan de pension sectoriel pour les employés de l industrie alimentaire. brochure employeurs. BROCHURE_EMPLOYEUR_F2PCP220_20120711 pag. >> F2P CP220 plan de pension sectoriel pour les employés de l industrie alimentaire brochure employeurs BROCHURE_EMPLOYEUR_F2PCP220_20120711 pag. 1 BROCHURE_EMPLOYEUR_F2PCP220_20120711 pag. 2 Table des

Plus en détail

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous

La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous II - Préparer votre retraite En introduction : La préparation de votre retraite constitue une étape importante de votre vie où vous pouvez faire le point sur les droits obtenus dans les différents régimes

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Les titres-repas font l objet d une réglementation spécifique tant en droit fiscal qu en droit de la sécurité sociale.

Les titres-repas font l objet d une réglementation spécifique tant en droit fiscal qu en droit de la sécurité sociale. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Les titres-repas Toutes les entreprises n ont pas la faculté

Plus en détail

Le 2e pilier de pension

Le 2e pilier de pension Les défis des pensions pour les administrations locales Le 2e pilier de pension Bernard Verschaeren Responsable Public & Corporate Insurance Wallonie - Bruxelles Forum des décideurs communaux Bruxelles,

Plus en détail

LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION

LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION LA PREVOYANCE AU SEIN DE LA BRANCHE FORMATION Un acquis pour les salariés couverts par une convention collective Obligation d information des salariés Selon l'article 12 de la loi Evin du 31 décembre 1989,

Plus en détail

Travail occasionnel horeca avant le 1er octobre 2013. Définition

Travail occasionnel horeca avant le 1er octobre 2013. Définition Travail occasionnel horeca avant le 1er octobre 2013 Définition Les extras sont des travailleurs qui sont engagés dans les liens d un contrat de travail à durée déterminée ou pour un travail nettement

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS

CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS M/15 Institut national d'assurance maladie-invalidité Avenue de Tervueren 211 1150 Bruxelles 02/739 71 11 Service des soins de santé CONVENTION NATIONALE ENTRE LES KINESITHERAPEUTES ET LES ORGANISMES ASSUREURS

Plus en détail

Partie I - Le deuxième pilier

Partie I - Le deuxième pilier Table des matières Préambule 1. Introduction... 3 2. Les quatre piliers de pension... 4 3. Comment déterminer le revenu mensuel nécessaire à la retraite?.... 5 4. Comment déterminer votre capital pension

Plus en détail

Réduction individuelle et temporaire des prestations

Réduction individuelle et temporaire des prestations L adaptation temporaire du temps de travail de crise Mesure : Il s agit d une réduction collective du temps de travail s appliquant à l ensemble des travailleurs de l entreprise ou à une catégorie spécifique

Plus en détail

Pole Expertise Juridique GUIDE ADHERENTS «Déclaration 2483»

Pole Expertise Juridique GUIDE ADHERENTS «Déclaration 2483» Pole Expertise Juridique GUIDE ADHERENTS «Déclaration 2483» Sommaire I) Les grands principes de la déclaration 2483... 2 1.1 La déclaration 2483, qu est ce que c est?... 2 1.2 Qui doit remplir la 2483?...

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord interprofessionnel MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Accord interprofessionnel EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES (Sarthe) ACCORD DU 14 DÉCEMBRE 2010 RELATIF À LA

Plus en détail

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté

Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Sage One Paie Le Bulletin de paie décrypté Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici

Plus en détail

Notice d information

Notice d information Institution ion de prévoyance régie par le code de la sécurité sociale et soumise au contrôle de l Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) siège social : 16 rue Hoche Tour Kupka B 92800

Plus en détail

Focus sur le bulletin de paye

Focus sur le bulletin de paye Dans la plupart des cas, le récipiendaire d un bulletin de paye ne consulte que le «bas de bulletin», notamment son «Net à Payer». Néophyte ou plus averti, voici comment décrypter par grands blocs ce document

Plus en détail

Préparez votre pension avec l épargne-pension

Préparez votre pension avec l épargne-pension VIVIUM Epargne-Pension Le produit Les risques Les coûts Le rendement Préparez votre pension avec l épargne-pension Une fois pensionné(e), vous voudrez faire les choses que vous n avez jamais eu le temps

Plus en détail

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche

La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche La généralisation de la complémentaire santé Guide à l attention des négociateurs de branche www.harmonie-mutuelle.fr À partir de 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront proposer un contrat

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

FICHE PRATIQUE N 02 : Le financement

FICHE PRATIQUE N 02 : Le financement Page 7 sur 24 III. FICHE PRATIQUE N 02 : Le financement A. La cotisation à la formation professionnelle continue Comment, je cotise? : 1- L entreprise de droit privé déclare ses salariés et sa masse salariale

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE

LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE 09/09/09 LE DISPOSITIF DE CUMUL EMPLOI / RETRAITE fiches pratiques SOMMAIRE introduction le cumul emploi-retraite dans le régime général de la sécurité sociale 1. Conditions d ouverture du droit au cumul

Plus en détail

Préparez votre pension en épargnant à long terme

Préparez votre pension en épargnant à long terme VIVIUM Epargne à long terme Le produit Les risques Les coûts Le rendement Préparez votre pension en épargnant à long terme Une fois pensionné(e), vous voudrez faire les choses que vous n avez jamais eu

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

Guide pratique de l employeur

Guide pratique de l employeur PRÉVOYANCE Guide pratique de l employeur Accords régionaux de prévoyance du 24 septembre 2009 visant les salariés non-cadres des Exploitations de Pépinières et d Horticulture de la région Midi-Pyrénées

Plus en détail

Convention collective des banquiers privés. Canton de Genève

Convention collective des banquiers privés. Canton de Genève L e t r a i t d u n i o n F r a n c o S u i s s e Dernière mise à jour : mars 09 Convention collective des banquiers privés Canton de Genève Employés de banque (Tous types de fonctions et de qualification)

Plus en détail

APE. Tout savoir sur les crédits d ancienneté dans le secteur non marchand

APE. Tout savoir sur les crédits d ancienneté dans le secteur non marchand APE Tout savoir sur les crédits d ancienneté dans le secteur non marchand Auteur : Frédéric Clerbaux, Conseiller juridique à l UNIPSO frederic.clerbaux@unipso.be Contexte Lors de la Commission de l emploi

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE

Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE Dossier d affiliation aux Institutions sociales de la FVE Patron indépendant (gros œuvre) Contenu 1. Bulletin d affiliation aux institutions sociales de la FVE Vous voudrez bien nous retourner ce document

Plus en détail

Bulletin dinformation du SETCa pour le personnel des commerces de détail indépendants et des moyennes entreprises d alimentation UN PETIT DÉTAIL

Bulletin dinformation du SETCa pour le personnel des commerces de détail indépendants et des moyennes entreprises d alimentation UN PETIT DÉTAIL É DITEUR RESPONSABLE : MYRIAM DELMEE - JAN DE WEGHE - CLAUDE ROUFOSSE,, RUE HAUTE 42, 1000 BRUXELLES SETCA NUMÉRO 2 NOVEM BRE 2010 Bulletin dinformation du SETCa pour le personnel des commerces de détail

Plus en détail

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses

SécurOption MD. Revenu de retraite pour la vie. Questions et réponses SécurOption MD Revenu de retraite pour la vie Questions et réponses Table des matières Admissibilité...3 Cotisations...4 Choisir SécurOption...4 Projection revenu de rentes...5 Rachat possible de la rente

Plus en détail

Feuille info - employeurs La prépension conventionnelle

Feuille info - employeurs La prépension conventionnelle Office national de l'emploi Pour plus de renseignements, contactez l ONEM local (bureau du chômage). Vous trouverez les adresses dans l annuaire ou sur le site : www.onem.be Feuille info - employeurs La

Plus en détail

Le contrat de travail est une convention entre vous et votre employeur. Le contrat de travail doit remplir les conditions suivantes :

Le contrat de travail est une convention entre vous et votre employeur. Le contrat de travail doit remplir les conditions suivantes : 4. Le droit belge du travail Le droit belge du travail fait une distinction entre les ouvriers et les employés. L ouvrier effectue un travail principalement manuel. L employé effectue un travail principalement

Plus en détail

NOUVELLE SELECTION POUR L ANNEE SCOLAIRE 2015-2016

NOUVELLE SELECTION POUR L ANNEE SCOLAIRE 2015-2016 AVIS AUX EMPLOYES PROJET «FORMATION 600» - SECTEUR PUBLIC POSSIBILITE DE SUIVRE DES ETUDES DE BACHELIER EN SOINS INFIRMIERS OU D INFIRMIER BREVETE AVEC MAINTIEN DU SALAIRE NOUVELLE SELECTION POUR L ANNEE

Plus en détail

VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS

VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS VIP-PLAN POUR DIRIGEANTS ET EMPLOYEURS ENGAGEMENT INDIVIDUEL DE PENSION 30.30.014/00 09/08 Vous êtes dirigeant d entreprise et vous souhaitez octroyer à vous-même ou un avantage extra-légal de pension

Plus en détail

Régimes de retraite individuels

Régimes de retraite individuels Ces dernières années, les propriétaires d entreprise ont commencé à reconnaître les avantages offerts par les régimes de retraite individuels (RRI). Un RRI permet aux propriétaires d entreprise et à certains

Plus en détail

Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension.

Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension. VIVIUM Top-Hat Plus Plan Le produit Les risques Les coûts Le rendement Laissez votre société épargner à votre place avec un engagement individuel de pension. Vous connaissez l importance d épargner pour

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/127 DÉLIBÉRATION N 14/067 DU 2 SEPTEMBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSSS/15/115 DÉLIBÉRATION N 13/107 DU 5 NOVEMBRE 2013, MODIFIÉE LE 7 JUILLET 2015 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES

Plus en détail

CONDITIONS DE PARTICIPATION

CONDITIONS DE PARTICIPATION CONDITIONS DE PARTICIPATION Introduction Depuis le 1 er janvier 2011, le Régime de retraite principal d OMERS (le «régime principal») contient une disposition prévoyant des cotisations facultatives supplémentaires

Plus en détail

MAF: maximum à facturer. Comprendre le MAF... un vrai jeu d'enfants"

MAF: maximum à facturer. Comprendre le MAF... un vrai jeu d'enfants MAF: maximum à facturer Comprendre le MAF... un vrai jeu d'enfants" [ MAF ] Le Maximum à facturer e Le Maximum à facturer (MAF) a été introduit en 2002 comme mesure visant à garder les soins de santé abordables

Plus en détail

ACCORD DEPARTEMENTAL SUR LE REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES AGRICOLES NON CADRES DES EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES DU NORD

ACCORD DEPARTEMENTAL SUR LE REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES AGRICOLES NON CADRES DES EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES DU NORD ACCORD DEPARTEMENTAL SUR LE REGIME DE PREVOYANCE DES SALARIES AGRICOLES NON CADRES DES EXPLOITATIONS ET ENTREPRISES AGRICOLES DU NORD Les organisations professionnelles et syndicales ci-après : - La Fédération

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/173 DELIBERATION N 08/058 DU 7 OCTOBRE 2008 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

Je fais face à la maladie ou au handicap

Je fais face à la maladie ou au handicap Parents ou enfants 2014 N oubliez pas L aide que vous recevez de votre caisse d Allocations familiales correspond à votre situation. Vous devez penser à lui signaler tout changement. Votre caisse d Allocations

Plus en détail

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSSAPL

INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSSAPL OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE DES ADMINISTRATIONS PROVINCIALES ET LOCALES INSTRUCTIONS ADMINISTRATIVES AUX EMPLOYEURS ONSSAPL O N S S A P L Trimestre : 2014-04 5. Les cotisations dues a l ONSSAPL

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général Superficie : 30 528 km 2 1 LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE Pays limitrophes : Pays-Bas, Allemagne, Gd Duché de Luxembourg, France Frontière naturelle : Mer du Nord Population : 10 584 534 habitants (2007)

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP. Différents par volonté et par nature.

CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP. Différents par volonté et par nature. CONDITIONS GENERALES D ASSURANCE PLAN EPARGNE AP Pour l application du présent contrat, on entend par : COMPAGNIE : L Ardenne Prévoyante S.A., Entreprise d assurance agréée sous le code 129 ; LE PRENEUR

Plus en détail

Le Contrat d Apprentissage

Le Contrat d Apprentissage Le Contrat d Apprentissage Dans le cadre des mesures d'exonération en faveur de l'emploi vous pouvez embaucher, un jeune sous certaines conditions avec un contrat d'apprentissage. Quel contrat? Le contrat

Plus en détail

Feuille info - employeurs Le Plan Activa (la carte de travail)

Feuille info - employeurs Le Plan Activa (la carte de travail) Office National de l'emploi Pr tte demande d information, adressez-vs à votre organisme de paiement à l ONEM local (bureau du chômage). Vs trverez les adresses dans l annuaire sur le site : www.onem.fgov.be

Plus en détail

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2015 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES

LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2015 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES LES PRINCIPAUX CHIFFRES 2015 POUR INDEPENDANTS ET SALARIES 1. TROISIEME PILIER Epargne-pension Epargne à long terme 940 euros/an 2.260 euros/an (limités à 15 % du revenu imposable jusqu à 1.880 euros +

Plus en détail

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1

Introduction. Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) 1 Renseignements sur le régime de congé de salaire différé (RCSD) Province du Nouveau-Brunswick ISBN: 978-1-55471-612-8 juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Introduction... 1 Résumé du régime... 2 Adhésion... 3

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/137 DÉLIBÉRATION N 09/075 DU 1 ER DÉCEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

Axe Informatique. Mise en place des frais de santé. Experts Solutions SAGE depuis 25 ans

Axe Informatique. Mise en place des frais de santé. Experts Solutions SAGE depuis 25 ans Mise en place des frais de santé Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 25 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance AXE Mise en place des frais de santé

Plus en détail

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA.

COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA. COMPTE DE DÉPENSES POUR SOINS DE SANTÉ À LA RETRAITE À L INTENTION DES EMPLOYÉS RETRAITÉS DE VIA RAIL MEMBRES DES TCA Groupe n o 93545 SOMMAIRE DES GARANTIES INTRODUCTION...1 ADMISSIBILITÉ...2 DESCRIPTION

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

Le système d assurance chômage

Le système d assurance chômage D A N E M A R K L A P O L I T I Q U E D E M A R C H É D U T R A V A I L Le système d assurance chômage Janvier 2001 DANSK ARBEJDSMARKEDSPOLITIK Cette publication est éditée par le Ministère du Travail

Plus en détail

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010

AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3245 Convention collective nationale IDCC : 1501. RESTAURATION RAPIDE AVENANT N 42 DU 11 MAI 2010 RELATIF

Plus en détail

FICHES PRATIQUES CCT Etat au 02.12.2015

FICHES PRATIQUES CCT Etat au 02.12.2015 FICHES PRATIQUES CCT Etat au 02.12.2015 TABLE DES MATIERES DES FICHES PRATIQUES Numéros Objets 1 Art. 2.2 Engagement check-list et canevas du contrat de travail 2 Art. 3.4 Augmentation de salaire - annuités

Plus en détail

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503

SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 SUPPLÉMENT À L ÉGARD DES TRANSFERTS DE FONDS DE RETRAITE DE PLACEMENTS NORDOUEST & ETHICQUES S.E.C. (FRV)-1503 IMMOBILISÉ AU FONDS DE REVENU VIAGER SUIVANT LE RÈGLEMENT EN APPLICATION DE LA LOI SUR LES

Plus en détail

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE

2. LE REGIME DE SECURITE SOCIALE FIN DE L ASSURANCE MALADIE PRIVEE POUR LES FRONTALIERS : Quelques explications Ce document, édité par le Groupement transfrontalier européen, a pour but de réunir toutes les informations que nous possédons

Plus en détail

PLCI Fiche technique. Nom du produit. Pension Complémentaire - PLCI. Description

PLCI Fiche technique. Nom du produit. Pension Complémentaire - PLCI. Description PLCI Fiche technique Nom du produit Description Pension Complémentaire - PLCI Une PLCI permet de constituer une pension complémentaire attractive combinée à une garantie en cas de décès, assortie d une

Plus en détail

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection

2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection 2150000 Commission paritaire pour employés de l'industrie de l'habillement et de la confection Prime suite à une augmentation temporaire de travail... 2 Convention collective de travail du 7 novembre 2006

Plus en détail

CADRES ACTIFS ET RETRAITÉS HÉRITIERS ET SUCCESSIONS

CADRES ACTIFS ET RETRAITÉS HÉRITIERS ET SUCCESSIONS CADRES ACTIFS ET RETRAITÉS VOS DROITS SUCCESSORAUX EN MATIÈRE DE RETRAITE ET D ASSURANCE Qu arrive-t-il en cas de décès? HÉRITIERS ET SUCCESSIONS Octobre 2013 L Association des cadres des collèges du Québec

Plus en détail

Ensemble, c est sûr. Sécurité Sociale. Salarié. Cotisations sociales Allocations en cas de maladie ou d accident Pension Chiffres clés

Ensemble, c est sûr. Sécurité Sociale. Salarié. Cotisations sociales Allocations en cas de maladie ou d accident Pension Chiffres clés Ensemble, c est sûr. Sécurité Sociale Salarié Cotisations sociales Allocations en cas de maladie ou d accident Pension Chiffres clés Edition 2015 Table de contenu 1. Cotisations sociales 1.1. Qui paie

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/175 DELIBERATION N 08/060 DU 4 NOVEMBRE 2008 RELATIVE A LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

ACCORD DU 16 MARS 2009. Article 1 er

ACCORD DU 16 MARS 2009. Article 1 er MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel ESTHÉTIQUE-COSMÉTIQUE ET ENSEIGNEMENT TECHNIQUE ET PROFESSIONNEL

Plus en détail

Aide à domicile/ Garde d enfant

Aide à domicile/ Garde d enfant Infos pratiques Aide à domicile/ Garde d enfant Vous êtes parents, vous exercez tous deux une activité professionnelle et vous employez une personne à votre domicile pour faire garder vos enfants âgés

Plus en détail

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse

Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse Principales dispositions de la loi de finances pour 2006 Et de la loi de finances rectificative pour 2005 : Synthèse I FISCALITE DES PERSONNES PHYSIQUES Barème de l impôt sur les revenus de 2006 (impôt

Plus en détail

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008.

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008. Circulaire n 2015/03 du 12/01/2015 Rachat d années d études 1. Principe 2. Périodes donnant lieu à rachat 3. Conséquences du rachat 4. Modalités pratiques de rachat 5. Remboursement des cotisations versées

Plus en détail

SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés?

SOMMAIRE. Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés? SOMMAIRE Qui cotise? Pourquoi cotiser? Quelles cotisations? Combien de points? Comment obtenir des points? Mes droits sont-ils préservés? QUI COTISE? Au régime Arrco Tous les salariés du secteur privé

Plus en détail

Mise en conformité de votre contrat

Mise en conformité de votre contrat MCEN Mutuelle des Clercs et Employés de Notaire Mise en conformité de votre contrat au 1 er janvier 2016 Nos conseillères Contrat Collectif sont à votre disposition. Alexia BRANCHU et Karine DEPREAY du

Plus en détail

Contrat d Apprentissage 1

Contrat d Apprentissage 1 Contrat d Apprentissage 1 L apprentissage a pour but de donner à des jeunes travailleurs une formation générale, théorique et pratique, en vue de l obtention d une qualification professionnelle sanctionnée

Plus en détail

Formulaire n 1 : Identification de la structure

Formulaire n 1 : Identification de la structure FICHE TECHNIQUE 1 Formulaire n 1 : Identification de la structure Nom du gestionnaire Dans le cas d un gestionnaire gérant plusieurs structures, merci d indiquer le nom de l organismemère. Nom de la structure

Plus en détail

CP 302 PP IPP ONSS TEMPS DE TRAVAIL. Alain Lancelot Partena Legal Partners 2 février 2015

CP 302 PP IPP ONSS TEMPS DE TRAVAIL. Alain Lancelot Partena Legal Partners 2 février 2015 CP 302 PP IPP ONSS TEMPS DE TRAVAIL Alain Lancelot Partena Legal Partners 2 février 2015 Obligation de caisse enregistreuse : avantages sociaux et fiscaux A l obligation d avoir une caisse enregistreuse

Plus en détail

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Version consolidée 1/13 Préambule La création du Compte Epargne-Temps avait été prévue par l article 23 de l accord

Plus en détail

Newsletter Sociale Février 2016

Newsletter Sociale Février 2016 Newsletter Sociale Février 2016 Indemnité kilométrique vélo : mise en place Possibilité de prendre en charge les frais de déplacement à vélo de vos salariés entre leur résidence habituelle et leur lieu

Plus en détail