Calcul des plafonds du bulletin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Calcul des plafonds du bulletin"

Transcription

1 Calcul des plafonds du bulletin Fonctionnement et appel des plafonds sur le bulletin Lors du calcul du bulletin, les plafonds de la Sécurité Sociale, de la retraite, des congés spectacles, critères essentiels pour toutes les cotisations plafonnées, sont déterminés en fonction des éléments qui composent le brut du bulletin de paie, et de leur durée. Cette notice rentre dans le détail du fonctionnement de ces divers plafonds, et de la façon dont ils sont appelés. Calcul du plafond de sécurité sociale Le calcul s effectue en deux étapes : 1. On récupère d abord, au niveau de chaque rubrique du brut, le montant du plafond amené par la rubrique. En général, une seule rubrique amène le plafond global, mais ce n est pas toujours le cas. 2. Au moment du calcul du total du brut, on applique les proratisations éventuellement nécessaires (multi-employeurs, temps partiel, entrée/sortie en cours de mois, ). Récupération du plafond au niveau d une rubrique du brut Chaque rubrique du brut peut amener tout ou partie du plafond. Le plafond du bulletin sera égal à la somme des plafonds de chacune des rubriques présentes. Une rubrique amène un plafond si la zone Plafond sécurité sociale de l onglet Plafonds, est renseigné dans la fiche rubrique. La valeur trouvée est évaluée s il s agit d une constante ou d une formule paramétrable. Si le type de salaire défini dans la fiche salarié est Horaire, Hebdomadaire ou Journalier, la valeur ainsi récupérée, est ensuite multipliée par la base de la rubrique (nombre d heures, de jours, de semaines ). La valeur ainsi calculée, est cumulée dans le plafond du bulletin. Exemple de mise en place : salarié mensualisé sans particularité La plupart des salariés ont, dans le brut, une rubrique de salaire de base (formule SAL01 en général) qui appelle le plafond pour le bulletin. Il suffit d indiquer la constante PLAFSSMOIS_ dans le plafond de la rubrique : pour un salarié ayant un type Mensuel, le plafond mensuel sera repris directement sans être multiplié par la base. Dans ce cas, les autres rubriques, présentes sur le bulletin, n amènent aucun plafond. Exemple de mise en place : salarié payé à la journée Il s agit des salariés payés à l heure, à la journée, à la semaine, au cachet dès lors qu un plafond particulier est associé à la tâche effectuée. Le type de salaire ne doit Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 1

2 jamais être mensuel. On utilise habituellement des rubriques de formule PRIME ou HRDIV. Pour un salarié travaillant, par exemple, 4 jours, on utilisera une rubrique de nombre de jours avec en plafond, la constante PLAFSSJOUR_. Le fait de préciser un type Journalier dans la fiche salarié, provoquera automatiquement la multiplication de cette valeur par la base : on obtient donc bien 4 plafonds journaliers sur le bulletin. Si on met sur le bulletin, à la fois une rubrique de jours et une rubrique d heures, les deux plafonds obtenus seront additionnés l un à l autre afin d obtenir le plafond du bulletin. Application des proratisations particulières Lors du calcul du total du brut, l appel du plafond grâce aux rubriques présentes, peut être modifié pour diverses raisons. Les cas particuliers sont les suivants : - Plafond forcé par l utilisateur, - Valeur maximale du plafond imposée par l utilisateur, - Période de travail incomplète (arrivée ou départ en cours de mois, ), - Salarié à temps partiel, - Salarié multi employeurs. Ces différents éléments ne sont pas exclusifs comme on le verra dans la description détaillée ci-dessous. Proratisation du plafond pour temps partiel Si le type de travail du salarié est Travail à temps partiel et que le type de salaire est Mensuel, on peut calculer la proratisation du plafond à temps partiel. Celle-ci est déterminée selon la formule : Plafond proratisé = Plafond appelé par les rubriques du brut x Heures du bulletin hors absences / Horaire collectif du salarié Outre le plafond, on mémorise le coefficient de proratisation Heures du bulletin hors absences / Horaire collectif du salarié. Proratisation du plafond pour période incomplète Si le type de travail du salarié est Travail à temps complet et que le type de salaire est mensuel, on peut effectuer la proratisation du plafond pour période incomplète. Celle-ci est déterminée selon la formule : Plafond proratisé = Plafond appelé par les rubriques du brut x Nombre de jours de la période / 30 Le nombre de jours est déterminé en jours calendaires. Comme en cas de période incomplète, outre le plafond, on mémorise le coefficient de proratisation Nombre de jours de la période / 30. Proratisation multi employeurs Si le salarié est multi employeurs (case correspondante cochée dans la fiche de ce salarié), l utilisateur a la possibilité de saisir sur le bulletin, le montant des salaires versés aux autres employeurs, au cours de la même période. Dans ce cas, on effectue une proratisation annuelle du plafond sur la somme des salaires versés selon la formule suivante : Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 2

3 Plafond proratisé = (Cumul des Plafonds x Salaires versés par l employeur / Total des salaires versés) - Cumul des plafonds effectifs des bulletins antérieurs Dans cette formule, on retiendra que : - Le Cumul des plafonds correspond à tous les plafonds calculés sur l année avant application de la proratisation multi employeurs, sur chacun des bulletins correspondants, - Les Salaires versés par l employeur correspondent au cumul du total du brut des bulletins de l année, - Le Total des salaires versés est égal à la somme des Salaires versés par l employeur et des salaires versés par les autres employeurs sur l année (valeur saisie par l utilisateur). - Le Cumul des plafonds effectifs des bulletins antérieurs est égal à la somme des plafonds des bulletins antérieurs, compte tenu de la proratisation multi employeurs éventuellement effectuée. Exemple : Un salarié a perçu 3000 sur un premier bulletin, chez un employeur et 5000 chez les autres. Son plafond (plafond mensuel normal à la base, soit valeur au 1 er janvier 2004) est, après proratisation, de : 2476 x 3000 / 8000 = Sur son second bulletin, le salarié perçoit 2000 chez cet employeur et toujours 5000 chez les autres. Son plafond (toujours plafond mensuel) est recalculé ainsi : ( (2476 x 2) x ( ) / ( ) ) 928,50 = 722,17 Le coefficient de proratisation multi employeur sera conservé sous la forme : Plafond proratisé / Plafond avant proratisation Soit dans l exemple : / 2476 = Remarque : il est possible d effectuer la proratisation multi employeurs en heures plutôt qu en montant, bien que ce ne soit pas conseillé. Le calcul est exactement le même, hormis le fait qu on utilise le nombre d heures du bulletin au lieu du brut total. Plafond forcé Si le plafond a été forcé par l utilisateur, il est prioritaire sur tout autre. On le prend donc tel qu il a été imposé ; ce qui n empêche pas le logiciel de calculer le coefficient de proratisation pour pouvoir obtenir par exemple une GMP correcte en cas d entrée en cours de mois. Plafond maximum On peut saisir au niveau du bulletin, un montant maximum pour le plafond. Si le plafond calculé est supérieur à ce montant, il est ramené à cette valeur sans autre effet. Remarque : cette information n est pour ainsi dire, jamais utilisée. Rôle du coefficient de proratisation Pour la durée du calcul, on conserve la trace du coefficient de proratisation. Il est égal à : Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 3

4 Coefficient temps partiel ou période incomplète x Coefficient multi employeurs Ce coefficient est nécessaire dans certains calculs basés sur le plafond, comme la GMP par exemple. Calcul du plafond de retraite Le principe de calcul est exactement le même que pour le plafond Sécurité Sociale. Ces deux plafonds sont souvent égaux. Les particularités à noter sont les suivantes : - Si la case «Plafond retraite identique au plafond sécurité sociale» est cochée en gestion des bulletins, on ne fera aucun calcul pour le plafond retraite : il sera égal au plafond Sécurité Sociale, calculé normalement. - Au niveau des rubriques du brut, lorsqu un plafond Sécurité Sociale est saisi, il est pris par défaut comme plafond retraite de la rubrique si ce dernier n est pas renseigné (si on souhaite avoir un plafond Sécurité Sociale mais pas de plafond retraite pour une rubrique, il faut saisir 0 dans ce dernier). - On peut forcer le plafond retraite indépendamment du plafond Sécurité Sociale. Calcul du plafond congés spectacle Attention : ce plafond fonctionne de manière totalement différente des plafonds de Sécurité Sociale ou de retraite. La particularité est qu il n est pas déterminé en fonction des rubriques du brut, mais en fonction des paramètres qui figurent dans la fiche du salarié. En fonction de sa profession et de l activité de son entreprise (information précisée, dans Pégase 3, au niveau de la fiche établissement), chaque salarié appartient à une Catégorie Congés spectacles pour laquelle un plafond journalier a été défini par la caisse des Congés Spectacles. Ce plafond, dont la valeur change chaque 1 er avril, est simplement multiplié par le nombre de jours travaillés du bulletin et ce, afin de déterminer le plafond nécessaire au calcul de la cotisation pour la Caisse des Congés Spectacles. Aucun autre calcul n est effectué. Pas de proratisation. Utilisation des plafonds dans les rubriques de cotisation Chaque rubrique de cotisation possède une page Plafonds dans laquelle est indiqué le type de plafond utilisé lors du calcul (Sécurité Sociale, retraite ou congés spectacle). Ensuite, c est dans la page Identité, onglet Intervalle, que sont renseignés les seuils de déclenchement du plafond ainsi que l éventuelle limite maximale. L utilisateur n a, habituellement, pas besoin d intervenir dans l onglet Intervalle car ce dernier est renseigné automatiquement par la plupart des formules, lors de la création de la rubrique. L exception courante est, sans aucun doute, la formule COT00, cotisation sur plafond libre, qui, comme son nom l indique, permet de saisir librement le plafond à utiliser. L utilisation des plafonds est intimement lié à une série de constantes qui calculent le plafond pour une tranche donnée, en tenant compte du paramétrage de la rubrique. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 4

5 Ces constantes sont : - PLAFONDTA_ une fois le plafond choisi dans la rubrique - PLAFONDT3A_ trois fois le plafond choisi dans la rubrique - PLAFONDTB_ quatre fois le plafond choisi dans la rubrique - PLAFONDTC_ huit fois le plafond choisi dans la rubrique - PLAFONDTD_ douze fois le plafond choisi dans la rubrique Exemple 1 : La rubrique 4106 de formule COT02 Cotisation tranche A a automatiquement dans son onglet intervalle : Valeur minimale : rien Valeur maximale : PLAFONDTA_ Il s agit d une rubrique de Sécurité Sociale. On indique donc Sécurité Sociale dans la page Plafond de cette rubrique. Exemple 2 : La rubrique 6504 de formule COT03 Cotisation tranche B a automatiquement dans son onglet intervalle : Valeur minimale : PLAFONDTA_ Valeur maximale : PLAFONDTB_ Il s agit d une rubrique d Assedic (même plafond que la Sécurité Sociale). On précise donc bien Sécurité Sociale dans la page Plafond de cette rubrique. Exemple 3 : La rubrique 7602 de formule COT04 Cotisation tranche C a automatiquement dans son onglet intervalle : Valeur minimale : PLAFONDTB_ Valeur maximale : PLAFONDTC_ Il s agit d une rubrique de retraite, on indique donc Retraite dans la page Plafond de cette rubrique. Calcul du plafond La suite de cette notice a pour but d apporter des éclaircissements sur la gestion des plafonds dans le logiciel Pégase 3. La notion de plafond est essentielle pour l établissement du bulletin de salaire, en effet : Le plafond d un salarié à temps partiel ou à employeurs multiples sera différent de celui d un salarié à temps plein. Certaines catégories de salariés sont rémunérées à la journée, à la semaine, au cachet La base de calcul d un certain nombre de cotisations dépend du plafond appliqué au bulletin (sécurité sociale plafonnée, cotisations ASSEDIC, retraite ) Le cumul des plafonds qui ont été appliqués sur les bulletins précédents peut avoir une incidence sur le bulletin en cours du fait de la régularisation automatique des tranches. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 5

6 Dans le logiciel, ce sont les rubriques de salaire qui ont la charge de ramener le plafond. Le plafond ramené par la rubrique peut ensuite être proratisé lors du calcul du bulletin (notamment en cas de salariés multi-employeurs, à temps partiel ou également en cas d entrée/sortie en cours de mois). Deux plafonds différents peuvent être ramenés par une rubrique de salaire, sur un même bulletin, pour le calcul des cotisations : Le plafond SS, ASSEDIC Le plafond retraite qui est par défaut égal au précédent. Le logiciel prévoit la possibilité d appliquer un plafond retraite différent de celui de la Sécurité Sociale. Remarque : en ce qui concerne la cotisation congé spectacle plafonnée, la manière de ramener le plafond est différente de celle décrite sur la présente notice explicative. Récupération du plafond dans les rubriques du brut A - Principe Lors du calcul du bulletin, le traitement va vérifier en Gestion Salariés page Salaire le contenu de la zone Type de salaire : Si le type de salaire renseigné est mensuel, le plafond ramené par la rubrique est repris tel quel. Si le type de salaire est horaire ou journalier, le plafond ramené par la rubrique est multiplié par la base de cette même rubrique. Attention : Les plafonds des rubriques du brut sont cumulés les uns aux autres. Ainsi, si l utilisateur insère en Gestion des bulletins deux rubriques chargées de ramener un plafond, les deux plafonds ainsi ramenés seront additionnés. Remarque : le plafond retraite étant généralement identique au plafond SS, il n est pas utile de le renseigné. Le cas échéant, il pourra être saisi lui aussi dans la rubrique de salaire. B Cas général La plupart des salariés ont dans le brut une rubrique de salaire de base qui amène le plafond. Il faut détecter si le salarié est à temps complet ou non, afin de déterminer le plafond à appliquer au bulletin. C est le rôle dévolu à la formule qui est saisie dans la zone plafond SS (en Gestion rubriques page Plafonds ). =SI(SAL_TYPSALAIRE_=2.00;PLAFSSMOIS_;PLAFSSMOIS_/BASE( )) Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 6

7 La constante système SAL_TYPSALAIRE_ renvoie le contenu de la zone type de salaire (Gestion Salarié page Salaire) : 0 = salaire horaire ; 1 = salaire journalier ; 2 = salaire mensuel. 3 = hebdomadaire La formule va vérifier si le type de salaire est mensuel (= 2). Si tel est le cas elle renvoie un plafond mensuel (constante système PLAFSSMOIS_). Par contre, si le type de salaire est horaire ou journalier (donc différent de 2), la formule renverra un plafond mensuel divisé par le contenu de la base de la rubrique. Les autres rubriques du brut utilisées sur le bulletin ne doivent pas avoir de plafond de renseigné. Important : pour connaître quelles sont les rubriques du brut qui ont permis le calcul du plafond applicable sur le bulletin, l utilisateur peut double cliquer sur la colonne «!» qui se trouve complètement à droite sur la ligne de la rubrique 4000 en page Bulletin de la gestion des bulletins. Il existe une possibilité de différencier le plafond de retraite du plafond SS. Si ces deux plafonds sont identiques, il suffit de renseigner le plafond SS. Le «1» renseigné ici signifie que chaque unité saisie dans la base de cette rubrique compte pour «1» dans la base du total du brut. Si on renseignait «2», la base du total du brut récupérerait, par exemple, X 2 = heures! Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 7

8 C - Cas des VRP sans fixe La rubrique de commission sera de formule PRIME. A la différence des autres rubriques de formule PRIME, la zone Sécurité sociale de la page Plafond sera renseigné avec le plafond mensuel, soit =PLAFSSMOIS_ dans la zone Sécurité sociale page Plafonds. Attention : si certains VRP ont à la fois un salaire fixe et des commissions, il ne faut pas utiliser la rubrique ci-dessus sinon le plafond sera doublé. Il faudra à ce moment là utiliser une rubrique de commission n ayant rien de renseigné en page Plafond. Dans le cas de VRP payé au trimestre, le plafond de la rubrique sera triplé (formule =PLAFFSSMOIS_*3). D - Cas des salariés payés à la tâche Il s agit des salariés payés à l heure, à la journée, à la semaine, au cachet dès lors qu un plafond particulier est associé à la tâche effectuée. Le plafond en question est indiqué dans la rubrique et sera multiplié par la base lors du calcul. La formule utilisée est habituellement PRIME ou HRDIV. E - Cas des salariés intermittent Pour les salariés qui ont un type de travail Intermittent de renseigné en Gestion Salariés page Emploi, et un type de salaire Journalier / cachet, Hebdomadaire ou Horaire en page Salaire, il convient d utiliser des rubriques de salaire adaptées à ce type de salaire. Dans la page Plafond de ces rubriques, dans la zone Sécurité sociale il faut renseigner la constante système qui correspond au type de salaire : PLAFSSHEURE_, PLAFSSCACHET_, PLAFSSJOUR_ ou PLAFSSSEMAINE_. Le nombre qui sera saisi dans la base de la rubrique sera multiplié par la valeur du plafond ramenée par la constante système. Attention, sur ce type de rubrique il faut également renseigner dans la page Plafond : la zone Nombre d heures travaillées (pour une rubrique journalière renseigner la durée journalière par exemple 7 ou 8, pour une rubrique de cachet renseigner la durée du cachet par exemple 8 ou 12, pour une rubrique hebdomadaire renseigner la durée hebdomadaire par exemple 35 ou 39 ) La zone Nombre de jours : renseigner 1 s il s agit d une rubrique de jour ou de cachet, le nombre de jour de travail de la semaine (par exemple 5 ou 6) s il s agit d une rubrique hebdomadaire. Par contre il ne faut rien renseigner s il s agit d une rubrique horaire. La zone nombre de semaine : mettre 1 s il s agit d une rubrique hebdomadaire. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 8

9 Modification du plafond par le bulletin Lors du calcul du bulletin, le traitement détermine le plafond comme suit : 1 - Récupération du ou des plafonds ramenés par les rubriques du brut. 2 - Vérification de la présence d un plafond spécifique (voir plus bas comment forcer un plafond). Si un plafond spécifique a été renseigné, il est pris en priorité. Il ne peut pas être ensuite proratisé. 3 - S il n y a pas de plafond spécifique, le traitement vérifie s il doit proratiser le plafond calculé : 3-1 Le salarié est multi-employeurs. Il y a alors proratisation du plafond en fonction des salaires versés chez les autres employeurs (le logiciel ouvre également la possibilité de proratiser le plafond en heures). Ces renseignements (salaires versés ou heures effectués chez les autres employeurs) doivent être saisis en Paie Gestion des bulletins page Plafonds. Il est également possible d indiquer sur cet écran si la totalité de la tranche A a été prise en charge par les autres employeurs. Important : Pour avoir accès à l écran multi-employeurs dans la page Plafonds de la Gestion des bulletins, il faut que la zone Salarié multiemployeurs? ait été cochée en Gestion Salariés page Salaire. 3-2 La période rémunérée est incomplète. Si le salarié est à temps complet (avec un type de salaire mensuel en Gestions Salariés), le plafond est proratisé en jours. Le numérateur est égal au nombre de jours de présence (calculé par rapport aux dates de début et de fin du bulletin) ; le dénominateur est toujours égal à Le salarié est à temps partiels : il y a proratisation en heures (heures du bulletin hors absence divisé par l horaire collectif) à condition qu en Gestion Salariés il y ait temps partiel de renseigné dans type de contrat, ainsi que mensuel dans type de salaire. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 9

10 Saisie d un plafond spécifique en Gestion des bulletins Cette zone n est visible que dans le cas de salariés multi-employeurs Saisir dans cette zone le plafond spécifique de sécurité sociale. Ce plafond sera appliqué sur le bulletin tel quel et de façon prioritaire. Cette zone n est à utiliser que dans le cas ou l on veut limiter le plafond du bulletin à un maximum. Exemple : si plusieurs rubriques de brut amènent chacune un plafond, ces différents plafonds sont cumulés sans limitation. L utilisateur peut demander ici une limitation à un montant maximum. Cochez cette zone si l ensemble des informations contenues sur cet écran doivent être conservés sur les bulletins suivants (y compris le plafond retraite et les informations multi-employeurs). L onglet retraite de la page plafond permet également de saisir un plafond spécifique retraite. La case est cochée : le plafond spécifique SS sera également appliqué aux cotisations retraite. La case est décochée et la zone plafond spécifique est vide : c est le plafond calculé sur le bulletin qui est pris en compte. La case est décochée et un plafond spécifique est renseigné : c est ce dernier qui sera appliqué aux rubriques de cotisation retraite. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 10

11 Indication du plafond dans les rubriques de cotisation Chaque rubrique de cotisation possède une page Plafonds dans laquelle est renseigné le type de plafond qui doit être utilisé lors du calcul (sécurité sociale, retraite ou congés spectacle). C est ensuite dans la page Identité, Onglet Intervalle que sont renseignés les seuils de déclenchement du plafond, ainsi que la limite maximale. Remarque : l utilisateur n a habituellement pas à intervenir dans l onglet intervalle, ce dernier est renseigné automatiquement par la formule lors de la création de la rubrique. Exemple 1 : La rubrique 4106 Sécurité sociale plafonnée à un code formule COT02. C est Sécurité Sociale qui est renseignée dans la page Plafonds de cette rubrique. L onglet intervalle, est renseigné ainsi : Valeur minimale : rien Valeur maximale : PLAFONDTA_ Cette rubrique se calcule donc dans un intervalle qui part de 0 pour s arrêter à une fois le plafond (constante système PLAFONDTA_). Et le plafond utilisé sera le plafond sécurité sociale calculé sur le bulletin. Exemple 2 : La rubrique 6504 ASSEDIC AC TB à un code formule COT03. C est également Sécurité Sociale qui est renseignée dans la page Plafonds de cette rubrique, puisque l ASSEDIC a adopté le même plafond que la SS. L onglet intervalle, est renseigné ainsi : Valeur minimale : PLAFONDTA_ Valeur maximale : PLAFONDTB_ Cette rubrique se calcule donc dans un intervalle qui part de 1 plafond (constante système PLAFONDTA_) pour s arrêter à 4 fois le plafond (constante système PLAFONDTB_). Et le plafond utilisé sera le plafond sécurité sociale calculé sur le bulletin. Exemple 3 : La rubrique 7602 Retraite cadre TC à un code formule COT04. C est habituellement Sécurité Sociale qui est renseignée dans la page Plafonds de cette rubrique, puisque la plupart des caisses de retraite ont adopté le même plafond que la SS. Cependant si le plafond retraite est différent de celui de la SS, il faudra renseigner Retraite à cet endroit. L onglet intervalle, est renseigné ainsi : Valeur minimale : PLAFONDTB_ Valeur maximale : PLAFONDTC_ Cette rubrique se calcule donc dans un intervalle qui démarre à 4 plafond (constante système PLAFONDTB_) pour s arrêter à 8 fois le plafond (constante système PLAFONDTC_). Et le plafond utilisé sera le plafond sécurité sociale (ou retraite) calculé sur le bulletin. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 11

12 Vérification du plafond du bulletin Après avoir lancé le calcul du bulletin, il est possible de vérifier le montant du plafond qui a été appliqué. Il faut cliquer sur le symbole en haut du bulletin. Une fois la barre d outils ouverte, cliquez sur la flèche située au bout à droite de la barre. Des informations chiffrées relatives au bulletin apparaissent : Le plafond ramené sur le bulletin est indiqué ici. Cette note d'information n'a aucune valeur contractuelle. Elle est prise en compte sous l entière responsabilité du destinataire. Pégase 3 Calcul des plafonds du bulletin 12

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance

Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Mise en place de la réintégration sociale et fiscale des cotisations de retraite et de prévoyance Février 2014 SOMMAIRE MISE EN PLACE DE LA EGRATION SOCIALE ET FISCALE DES COTISATIONS DE RETRAITE ET DE

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

COTISATIONS ET POINTS DE

COTISATIONS ET POINTS DE GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO COTISATIONS ET POINTS DE LA RETRAITE COMPLÉMENTAIRE Guide salariés n o 3 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref...

Plus en détail

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011

LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 LES NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE Janvier 2011 MAJ n 3 Version v19.50 NOUVEAUTES DU PLAN DE PAIE SAGE JANVIER 2011 NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2011... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES

Plus en détail

les derniers salaires qui comptent

les derniers salaires qui comptent 1Ce sont les derniers salaires qui comptent Le montant de l allocation d aide au retour à l emploi est calculé sur la base du «salaire journalier de référence» établi à partir des rémunérations perçues

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

Convention d assurance chômage

Convention d assurance chômage Aux Union Départementales Aux Fédérations Nationales Paris, le 28 mars 2014 Secteur Formation Professionnelle Emploi/Assurance chômage Réf. : JCM/SL/DD Circ. : n 058-2014 Convention d assurance chômage

Plus en détail

Saari PAIE - 1 - SOMMAIRE

Saari PAIE - 1 - SOMMAIRE Saari PAIE - 1 - SOMMAIRE 1 Créer la société... 2 2 Paramétrer la société... 3 3 Saisie guidée d un salarié... 3 4 Vérification des constantes et des rubriques de la paie... 4 5 Vérification caisses de

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2015 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 Ā - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2015 Les données communes

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014

Bulletins de paie. Modèles à jour au 1-1-2014 Bulletins de paie PAIE COTISATIONS TAXES COMPTABILITE DECLARATION ET MODELES Mensuel - 20 e année - Abonnement 144 - Ed. Francis Lefebvre - ISSN 1252-9095 Modèles à jour au 1-1-2014 Mis à part le premier

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Journée de solidarité

Journée de solidarité Pégase 3 Journée de solidarité Dernière révision le 21/03/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Principe...4 Mention sur le bulletin...4 Salariés concernés...4 Particularité des

Plus en détail

CEGID - Business Suite PGI Business Suite Paye. A - Paramétrages initiaux de la paye

CEGID - Business Suite PGI Business Suite Paye. A - Paramétrages initiaux de la paye cterrier.com 1 26/09/2009 CEGID - Business Suite PGI Business Suite Paye Auteur : C. Terrier ; mailto:webmaster@cterrier.com ; http://www.cterrier.com Utilisation : Reproduction libre pour des formateurs

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/11/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/11/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Novembre 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR NOVEMBRE 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4

A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 A u g m e n t a t i o n c o t i s a t i o n s a u 1 er J a n v i e r 2 0 1 4 Réforme des Retraites Points évoqués : - Augmentation des cotisations vieillesse Caisse Urssaf - Augmentation des cotisations

Plus en détail

Les cartes de fidélités... 2 Natures de pièces... 5 Impression des chèques cadeaux... 6 Statistiques fidélités... 8 Fiche client...

Les cartes de fidélités... 2 Natures de pièces... 5 Impression des chèques cadeaux... 6 Statistiques fidélités... 8 Fiche client... Sommaire Les cartes de fidélités... 2 Natures de pièces... 5 Impression des chèques cadeaux... 6 Statistiques fidélités... 8 Fiche client... 9 Copyright WaveSoft 1/9 La gestion des cartes de fidélités

Plus en détail

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1

Documentation. Nouveautés du Plan de Paie Sage. Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Documentation Nouveautés du Plan de Paie Sage Génération i7 Version 7.10 Janvier 2015 Mise à jour n 1 Table des matières Nouvelles normes sociales Janvier 2015... 5 Tableau récapitulatif des charges sociales

Plus en détail

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé

Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé Modèle de décision unilatérale instituant un système de garanties collectives complémentaire obligatoire frais de santé La direction de l entreprise.. (forme juridique et dénomination sociale) dont le

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/01/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/01/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Janvier 2014 Sommaire 1. NOUVELLES VALEURS... 4 Eléments nationaux... 4

Plus en détail

Le plan d épargne entreprise (ou PEE)

Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Pégase 3 Le plan d épargne entreprise (ou PEE) Dernière révision le 18/05/2009 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Versement des participants... 4 Versement de l intéressement sur le

Plus en détail

Réduction Fillon sur les bas salaires Employeur de 1 à 19 salariés au plus

Réduction Fillon sur les bas salaires Employeur de 1 à 19 salariés au plus Dossier 24 28 FÉVRIER Le corrigé ci-après prend en compte les rémunérations de base suivantes : Marc Muller, gérand cadre :, Gautier Sylvie, née Bellet : secrétaire non cadre : + 130,00 remboursement de

Plus en détail

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587

Pour en savoir plus : http://www.cabinetfeurgard.com/_infos/dossiers/article.asp?rub=social&sousrub=ct2&art=k4_5380587 L environnement social de votre entreprise va être profondément modifié dans les six prochains mois. Nous souhaitons vous en parler et vous expliquer ces nouvelles mesures et leurs impacts. La mutuelle

Plus en détail

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires

Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires Salarié (cet imprimé ne concerne pas les gérants et actionnaires majoritaires qui doivent compléter un formulaire «Travailleur indépendant») Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom...

Plus en détail

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles

I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles NOTE D INFORMATION 2014/01 du 02 janvier 2014 Charges sociales 2014 SMIC 2014 - intérêts comptes courants 2013 I. Compte courants d associés : taux maximal d intérêts déductibles Le taux maximal d'intérêts

Plus en détail

ATTESTATIONS DE SALAIRE

ATTESTATIONS DE SALAIRE AM@llier Votre lettre d information n 15 Février 2013 Caisse primaire d Assurance Maladie de l Allier QUELQUES CONSEILS DE REMPLISSAGE! ATTESTATIONS DE SALAIRE Dossier Pour éviter toute rupture de revenus

Plus en détail

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0

Claude-Annie Duplat. Votre retraite. Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Claude-Annie Duplat Votre retraite Quand? Comment? Combien? Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3557-0 Chapitre 4 Le nouveau calcul de la retraite de base La loi d août 2003 portant réforme des retraites

Plus en détail

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN

INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter : Tél. : 01 44 90 20 62 Fax : 01 44 90 20 68 cotisation@crpcen.fr INDEMNITÉS JOURNALIÈRES ET COTISATIONS CRPCEN Cette fiche expose les différents

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2012 MAJ n 1 Version 20.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2012... 4 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2012... 4 MISE EN

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Avril 2014 Mise à jour n 1 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES AVRIL 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/04/2014... 6

Plus en détail

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette».

Contribution de solidarité. Le taux de la contribution est de 1 % sur la rémunération «nette». REMUNERATION Note d'information n 13-07 du 22 janvier 2013 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O.

Plus en détail

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025

Cegid Business Paie. Mise à jour plan de paie 01/03/2014. Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Cegid Business Paie Mise à jour plan de paie 01/03/2014 Service d'assistance Téléphonique 0 825 070 025 Mise à jour plan de paie Mars 2014 Sommaire 1. MISE A JOUR DE MARS 2014... 4 Eléments nationaux...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Manuel d utilisation MANUEL D UTILISATION MODULE GESTION CREER / MODIFIER UN ETABLISSEMENT

Manuel d utilisation MANUEL D UTILISATION MODULE GESTION CREER / MODIFIER UN ETABLISSEMENT Manuel d utilisation MANUEL D UTILISATION MODULE GESTION CREER / MODIFIER UN ETABLISSEMENT DERNIERE MISE A JOUR : le 21 octobre 2009 Manuel d utilisation SOMMAIRE A. INFORMATIONS GENERALES... 3 B. PARAMETRAGES...

Plus en détail

SUPPERMITTENT une supper application pour les intermittents. caractéristiques principales

SUPPERMITTENT une supper application pour les intermittents. caractéristiques principales SUPPERMITTENT une supper application pour les intermittents caractéristiques principales Paris, le 15 juin 2013. Introduction SUPPERMITTENT est un outil internet d'aide à la décision destiné à faciliter

Plus en détail

Participation des collectivités à la mutuelle santé et au contrat maintien de salaire

Participation des collectivités à la mutuelle santé et au contrat maintien de salaire Véga+ PAIE Novembre 2009 Participation des collectivités à la mutuelle santé et au contrat maintien de salaire Important! Mise en application au 1 er janvier 2010 Vous devrez valider la paie du mois de

Plus en détail

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP

L indispensable à la croissance de votre entreprise LE VRP MULTICARTE! Petit aujourd hui forcément grand demain CCVRP CCVRP 7 et 9 rue Frédérick-Lemaître 75971 PARIS CEDEX 20 Téléphone : 01 40 33 77 77 Télécopie : 01 47 97 75 44 Site : www.ccvrp.com Mail : accueil@ccvrp.com Petit aujourd hui forcément grand demain Organisme

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

PARAMETRAGE PAYE - Janvier 2014 -

PARAMETRAGE PAYE - Janvier 2014 - CDIC Tél 05.34.25.40.75 Carine Louradour Fax 05.61.61.24.89 cdic@free.fr PARAMETRAGE PAYE - Janvier 2014 - DADS-U et TR Urssaf : octroi d un délai supplémentaire Délai accordé jusqu au mercredi 12 Février

Plus en détail

HOW TO Gestion des Primes. Module Cassiopée

HOW TO Gestion des Primes. Module Cassiopée HOW TO Gestion des Primes Module Cassiopée QUASAR Conseil 2010 QUASAR Conseil Le Roussillon 86450 Pleumartin Tel : 05 49 86 65 41 Fax : 05 49 86 76 27 www.quasarconseil.fr pleiade@quasarconseil.fr Sommaire

Plus en détail

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle...

MODE D EMPLOI LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... MODE D EMPLOI Valérie Coutteron LOI POUR LE POUVOIR D ACHAT : Rachat de jours de repos, déblocage anticipé de la participation, prime exceptionnelle... LA LOI N 2008-111 DU 8 FÉVRIER 2008 pour le pouvoir

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H.

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie U.M.I.H. 34 GUIDE PRATIQUE MISE EN PLACE D UN REGIME DU FRAIS DE SANTE DANS LA BRANCHE DES HCR A

Plus en détail

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes

La prise en compte du travail à temps partiel dans les droits à retraite des différents régimes CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 9 juillet 2014 à 9 h 30 «Carrières précaires, carrières incomplètes et retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil La prise

Plus en détail

Les nouveautés du Plan de Paie Sage

Les nouveautés du Plan de Paie Sage Les nouveautés du Plan de Paie Sage Janvier 2014 Mise à jour n 3 Version 21.00 SOMMAIRE NOUVELLES NORMES SOCIALES JANVIER 2014... 6 TABLEAU RECAPITULATIF DES CHARGES SOCIALES ET FISCALES AU 01/01/2014...

Plus en détail

Guide utilisateur Partie Préparation de la paie

Guide utilisateur Partie Préparation de la paie MISE EN ŒUVRE, A PARTIR DU PROGICIEL HR ACCESS, DE GOSPEL Du Ministère de l Éducation Nationale de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Guide utilisateur Partie Préparation de la paie 5_men_PreparationDeLaPaie_v1.3.doc

Plus en détail

[DADS-U] PERCO. Si vous avez mis en place ce dispositif, il doit être déclaré dans la N4DS. Ainsi, les structures attendues seront les suivantes :

[DADS-U] PERCO. Si vous avez mis en place ce dispositif, il doit être déclaré dans la N4DS. Ainsi, les structures attendues seront les suivantes : [DADS-U] PERCO La loi relative à la réforme des retraites permet aux salariés sans compte épargne-temps d affecter 5 jours au maximum par an de repos non pris sur un PERCO. Si vous avez mis en place ce

Plus en détail

Contribution de solidarité

Contribution de solidarité FLASH D INFORMATIONS N 19/2012 Contribution de solidarité Références - Loi n 82-939 du 04/11/1982, modifiée - Loi n 97-1239 du 29/12/1997 - Décret n 82-1001 du 25/11/1982 (J.O. du 27/11/1982) - Décret

Plus en détail

Amélioration du contrat Prévoyance

Amélioration du contrat Prévoyance Amélioration du contrat Prévoyance Communication aux salariés 13 janvier 2014 Introduction Améliorations des garanties «décès» Nouvelle garantie «Dépendance» Vue générale des garanties du régime Prévoyance

Plus en détail

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES

SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52. Année Trimestre Mois Quinzaine Semaine Jour Heure COTISATIONS LEGALES 7 JANVIER 2015 BAREME DES TAUX COTISATIONS SOCIALES AU 1 ER JANVIER 2015 SMIC et Minimum garanti au 1 er janvier 2015 SMIC horaire SMIC mensuel Minimum garanti 9,61 1 457,52 3,52 Plafond de l année 2015

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers.

Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Retentissement de la réforme de l'ircantec 2008 sur la retraite des Praticiens Hospitaliers. Dr Raphaël BRIOT ; Dr Jean GARRIC Syndicat National des Praticiens Hospitaliers d'anesthésie-réanimation RÉSUMÉ

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Moyens de déclaration

Moyens de déclaration Moyens de déclaration Obligation de déclaration et de paiement par voie dématérialisée L obligation de payer exclusivement par virement bancaire : Les entreprises ou établissements d'une même entreprise,

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Déclarations sociales et cotisations de retraite complémentaire

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS. n o 3. Déclarations sociales et cotisations de retraite complémentaire GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO L ESSENTIEL EN QUATRE POINTS n o 3 Guide entreprises Déclarations sociales et cotisations de retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points

Plus en détail

APLON FRANCE PAIE VB PAIE VB

APLON FRANCE PAIE VB PAIE VB APLON FRANCE PAIE VB PAIE VB SOMMAIRE N de pages I II III IV Généralités...I-1 Choix de la Société de Travail...I-1 Paramétrage Général...I-2 Editions...I-5 Boutons...I-7 Paramétrage de la Paie...II-1

Plus en détail

NOUVELLE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE

NOUVELLE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE IMPACT de la NOUVELLE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE MAI 2014 Page 1 sur 26 1. Impact global Issues de l accord signé en mars 2014 et valables pour 2 ans, les nouvelles règles d Assurance chômage ont été

Plus en détail

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012

La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 La protection sociale du travailleur indépendant OCTOBRE 2012 1 Les missions du RSI et le partage des compétences RSI Gère le dossier du cotisant sous tous ses aspects administratifs (affiliations, radiations)

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Guide d'utilisation Coffre fort Primobox

Guide d'utilisation Coffre fort Primobox Guide d'utilisation Coffre fort Primobox Mieux connaître l interface 4 5 2 3 1 5 5 6 3 1 Liste des différents espaces de classement 2 Barre d outils 3 Emplacement des documents 4 Zone d accès à mon compte

Plus en détail

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB...

LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... C O T I S A T I O N S S O C I A L E S LES PRÉLÈVEMENTS URSSAF, RSI, LPA, CNBF, ORDRE, CNB... Exercer c est aussi déclarer... et cotiser! Prélèvements sociaux et professionnels : COMPARATIF COLLABORATEUR

Plus en détail

Part I Suivi de Maintenance PAYE SALOMON Dernière mise à jour le 5 juin 2015 6

Part I Suivi de Maintenance PAYE SALOMON Dernière mise à jour le 5 juin 2015 6 I Sommaire 0 Part I Suivi de Maintenance PAYE SALOMON Dernière mise à jour le 5 juin 2015 6 Part II 2015 Juin : CLOTURE DES CONGES PAYES 7 Part III 2015 Mai : Libellé pour journée Solidarité 13 Part IV

Plus en détail

Comptabilité d entreprise

Comptabilité d entreprise Comptabilité d entreprise 1 SAARI PAIE Ligne 100 Version 9.101 SOMMAIRE Partie 1 : Paramétrage de la société 5 1. Initialisation d'une nouvelle société Création Transfert Validation du transfert 2. Définition

Plus en détail

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC

La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC La retraite des Praticiens Hospitaliers = retraite du régime général de la Sécurité Sociale + retraite complémentaire IRCANTEC Denis Desanges A - Introduction I - La retraite du régime général Différentes

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

Pégase 3 Echanges avec Compt heures

Pégase 3 Echanges avec Compt heures Pégase 3 Echanges avec Compt heures Dernière révision le 16/11/2005 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Fonctionnement général de l échange de données... 4 Paramétrage de Compt heures...

Plus en détail

Réintégration de la garantie chirurgie du BTP

Réintégration de la garantie chirurgie du BTP Pégase 3 Réintégration de la garantie chirurgie du BTP Dernière révision le 07/03/2008 http://www.micromegas.fr pegase3@micromegas.fr Sommaire Le régime de la garantie... 4 Quand réintégrer?... 4 Les ETAM...

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 2511. MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3328 Convention collective nationale IDCC : 2511. SPORT AVENANT N 87 DU 15 MAI 2014 RELATIF AU CONTRAT DE TRAVAIL

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier

Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier Informations détaillées pour l emploi du calculateur TCF sur le 2 e pilier 1 er secteur: informations tirée de votre certificat d assurance Vous recevez chaque année, entre février et mars, un certificat

Plus en détail

LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE

LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE Fiche n 6 LES MODALITES DE CALCUL DE LA PENSION CIVILE Le montant d une pension dépend : - du nombre de trimestres liquidables, - de la durée de services et bonifications nécessaire pour obtenir une pension

Plus en détail

Sage Start Saisie des collaborateurs Instructions. A partir de la version 2015 09.10.2014

Sage Start Saisie des collaborateurs Instructions. A partir de la version 2015 09.10.2014 Sage Start Saisie des collaborateurs Instructions A partir de la version 2015 09.10.2014 Table des matières Table des matières 2 1.0 Base du personnel 3 2.0 Informations relatives aux personnes («données

Plus en détail

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Préambule La Convention Collective Nationale du Sport applicable depuis le 25 novembre 2006 comprend un chapitre 12 relatif au sport professionnel. Bien que sur

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

COMPRENDRE SA RETRAITE

COMPRENDRE SA RETRAITE Salar ié du secteur pr ivé COMPRENDRE SA RETRAITE avec l Assurance retraite, l Arrco et l Agirc??? Janvier 2012 = Le système de retraite Le système de retraite obligatoire est à deux étages. Vous cotisez,

Plus en détail

PREVOYANCE -----------------------

PREVOYANCE ----------------------- NOTICE D INFORMATION PREVOYANCE ----------------------- CONNAISSEZ VOS DROITS... Juillet 2011 Caissedeprévoyancedesagentsdelasécuritésocialeetassimilés régieparlecodedelasécuritésociale 2ter,boulevardSaintMartin75010PARIS

Plus en détail

Guide. C.C.N. DU 15 MARS 1966 Etablissements et services pour personnes inadaptées et handicapées REGIME DE PREVOYANCE

Guide. C.C.N. DU 15 MARS 1966 Etablissements et services pour personnes inadaptées et handicapées REGIME DE PREVOYANCE C.C.N. DU 15 MARS 1966 Etablissements et services pour personnes inadaptées et handicapées REGIME DE PREVOYANCE Guide La gestion des prestations Indemnités Journalières et Invalidité Conseils à suivre

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-043

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-043 PARIS, le 26/02/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-043 OBJET : Bulletins de salaire établis par les particuliers employeurs à compter

Plus en détail

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr

Titre emploi service entreprise. Guide. pratique. pour vos déclarations en ligne JUIN 2014. www.letese.urssaf.fr Titre emploi service entreprise Guide pratique pour vos déclarations en ligne JUIN 2014 www.letese.urssaf.fr 1 SOMMAIRE PRÉSENTATION... 04 1. Emploi...04 2. Calcul des cotisations...04 3. Paiement des

Plus en détail

La rémunération de l apprenti :

La rémunération de l apprenti : F I C H E P R A T I Q U E N 2 R E M U N E R A T I O N E T A I D E S L I E E S A U C O N T R A T D A P P R E N T I S S A G E L apprenti est titulaire d un contrat de travail de type particulier : il est

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Annexe VIII - Version du 06/05/2014 Annexe VIII au règlement général annexé à la convention du 2014 relative à l'indemnisation du chômage Ouvriers et techniciens de l'édition d'enregistrement sonore, de

Plus en détail

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée

Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Réduction Dégressive Fillon (RDF) annualisée Depuis le 1er janvier 2011, la réduction est calculée par référence à la rémunération annuelle du salarié (primes comprises) et non plus sur la base de son

Plus en détail

Cas 1 Les heures supplémentaires, les contreparties

Cas 1 Les heures supplémentaires, les contreparties Cas 0 Testez vos connaissances Les affirmations sont-elles vraies ou fausses? QUESTIONS VRAI FAUX Un compte épargne-temps peut être mis en place sans document écrit Un salarié peut travailler plus de 10

Plus en détail

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés

Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés salariés santé Votre contrat santé IRP AUTO Livret salariés Réseau AUTOVISION SANTÉ I PRÉVOYANCE I ÉPARGNE I RETRAITE I ACTION SOCIALE ET CULTURELLE IRP AUTO, LE GROUPE DE PROTECTION SOCIALE DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Environnements Numériques de Travail

Environnements Numériques de Travail Sources : Mission TICE Orléans-Tours Environnements Numériques de Travail Qu est-ce que l ENT? Un Environnement Numérique de Travail (ENT) a pour objectif de fournir à chaque utilisateur (enseignant, élève,

Plus en détail

Service Apprentissage

Service Apprentissage LES DEMARCHES A ACCOMPLIR POUR CONCLURE UN CONTRAT D APPRENTISSAGE Établir sous 48 h la déclaration unique à l embauche auprès de l Urssaf (www.due.urssaf.fr ou www.net-entreprises.fr) Prendre rendez-vous

Plus en détail

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION DOSSIER RETRAITES: MAI 2003 SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION 1. LE SYSTEME DE RETRAITES PAR REPARTITION 1.1. INTRODUCTION Les régimes de retraites des travailleurs

Plus en détail

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS

LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS LE CONTRAT D'APPRENTISSAGE POUR LES EMPLOYEURS Quelle peut être la durée du contrat? La durée du contrat d apprentissage est au moins égale à celle du cycle de formation qui fait l objet du contrat et

Plus en détail

Lettre d informations

Lettre d informations Janvier 2015 Lettre d informations Edito Nouveautés : Nouvelle offre Sage 100 Analyse Comptable i7 Infos : Tableaux des dernières versions SAGE Zoom : Sage ECF i7 Info pratique : Nouveautés sociales 2015

Plus en détail

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE

LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE LE MAINTIEN DES COTISATIONS VIEILLESSES ET RETRAITE COMPLEMENTAIRE SUR UN SALAIRE A TEMPS PLEIN Ludivine LEROUX, juriste au sein des équipes du pôle Veille d ADP, nous propose une lecture synthétique des

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

Pertes de Loyers Comment rassurer vos propriétaires bailleurs?

Pertes de Loyers Comment rassurer vos propriétaires bailleurs? Pertes de Loyers Comment rassurer vos propriétaires bailleurs? Sommaire Mise en place de notre collaboration 2 Le propriétaire Procédure de prise de garantie 3 Paiement de la prime 3 Garantie des loyers

Plus en détail

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE

RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COMMERCES DE GROS RÉGIME de PRÉVOYANCE OBLIGATOIRE des salariés non cadres MALAKOFF MÉDÉRIC, VOTRE PARTENAIRE POUR LE RÉGIME DE PRÉVOYANCE DE VOS SALARIÉS NON CADRES*

Plus en détail