Musée haut, musée bas

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Musée haut, musée bas"

Transcription

1 Musée haut, musée bas de Jean-Michel Ribes Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre Créé et filmé au théâtre du Rond-Point en Réalisation : Patrick Czaplinski Mise en scène de l auteur : Jean-Michel Ribes Décor : Patrick Dutertre Costumes : Juliette Chanaud Lumière : Marie Nicolas Chorégraphie : Jean-Claude Gallotta Vidéo : Éric Vernhes Avec : Jean-Damien Barbin, Émeline Bayart, Catherine Beau, Mylène Bonnet, Patrick Dutertre, Annie Grégorio, Christian Hecq, Micha Lescot, Patrick Ligardes, Anne Saubost, Éric Verdin, Béatrice Warrand et les élèves de la classe libre du Cours Florent Molière de la Révélation théâtrale à Micha Lescot Durée : 129 Présentation Pour visionner les extraits choisis de la pièce de théâtre Musée haut, musée bas, allez sur le site et choisissez Musée haut, musée bas. Résumé : «Musée haut, Musée bas comme un songe toboggan. Glissade d une salle à l autre. Vite, en courbe, en arrière, sur le côté, et puis légère comme une pensée du matin. Cocasse le temps se casse et l art sourit. Visites zigzag. Parcours guidé sans perspective. La nature revint au galop et tombe l art. Parfois triste, mais rapidement car les musées sont amusants», J-M Ribes Trois scènes utilisables en classe : 1. (3 01 à 6 13) Hall, OUVERTURE. 2. (18 31 à 21 50) Petites galeries, STRANGERS I / Salle d art contemporain, SULKI ET SULKU et PLANTE VERTE. 3. ( ) Salle 33 ter, LES SAINTES VIERGES. Textes Cliquez ici pour accéder aux textes des scènes sélectionnées. Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 1/14

2 Objectifs Objectifs communicatifs : entrer dans la thématique d une pièce à travers des activités créatives et l affiche du spectacle ; décrire et caractériser des personnages, un décor ; commenter le jeu des comédiens ; faire une lecture expressive ; expliquer le comique de situation et de mots ; s interroger sur la réception d une scène sur les spectateurs ; préparer et jouer une scène ; rédiger une critique ; pratiquer l expression théâtrale en classe ; monter un spectacle. Objectifs (inter-) culturels : découvrir une comédie de Jean-Michel Ribes. Suggestions pour la classe A2, B1, B2 Mise en route. Avant de travailler avec la/les scènes sélectionnées A2, B1, B2 Hall, OUVERTURE. Extrait 1 A2, B1, B2 Petites galeries, STRANGERS I. Salle d art contemporain, SULKI ET SULKU et PLANTE VERTE. Extrait 2 A2, B1, B2 Salle 33 ter, LES SAINTES VIERGES. Extrait 3 A2, B1, B2 Pour aller plus loin. Après avoir travaillé avec les scènes sélectionnées Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 2/14

3 Mise en route. Avant de travailler avec la/les scènes sélectionnées Niveaux A2, B1, B2 A2, B1 Distribuer la fiche apprenant 1. Faites l activité 1. Échangez votre fiche avec celle de votre voisin(e) et comparez vos réalisations. À deux, faites l activité 2. Mise en commun à l oral : chaque tandem propose les échanges inventés. B2 Imprimer l affiche du spectacle disponible à l adresse suivante : La distribuer aux apprenants. Que représente cette affiche? Expliquez. Retour à la liste des activités Hall, OUVERTURE. Extrait 1 (3 01 à 6 13) Niveaux A2, B1, B2 Présentation de l extrait : «Le grand hall du musée. Des visiteurs s éparpillent le long des cimaises 1. On entend des bribes de conversation.» 2 A2, B1 Diviser la classe en deux groupes et montrer la scène sans le son. Groupe A : choisissez deux personnages : décrivez leur aspect physique, leur allure, leurs gestes et mimiques. Groupe B : décrivez le décor (dimensions, formes, couleur(s), mouvements, transformations ). Mise en commun. Qui sont les personnages? Que figure le décor? - Des visiteurs - Différentes salles d un musée B2 Montrer la scène sans le son. Comment les comédiens se déplacent-ils sur le plateau? Faites des hypothèses sur leur identité et leurs discours. 1 La cimaise à tableaux ou cimaise de présentation, est une moulure se positionnant près du plafond. Son profil permet d'y apposer des crochets pour suspendre les tableaux et cadres. Par analogie, on appelle cimaise les murs d'une galerie. Aujourd'hui, on appelle cimaise l'ensemble du dispositif permettant d'agencer des cadres sur un mur sans perforer ce dernier de crochets ou pitons. Expression «Avoir les honneurs de la cimaise» : exposer. 2 Jean-Michel Ribes, Musée haut, musée bas, nouvelle version, Actes Sud, Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 3/14

4 Ils se déplacent selon des trajets rectilignes, qui s entrecroisent. Les déplacements sont rapides. Les entrées et les sorties répétées donnent un rythme soutenu à la scène. A2, B1 Montrer la scène avec le son, plusieurs fois si nécessaire. Groupe A : rapportez les paroles des 2 personnages que vous aviez choisis. Groupe B : décrivez ce qui ne figure pas matériellement sur le décor mais qui est évoqué dans les répliques des comédiens. Mise en commun. B2 Montrer la scène avec le son. En quoi consistent effectivement les répliques des comédiens? Des impressions sur les œuvres exposées, des banalités, des lieux communs sur l art. B1, B2 Visionner à nouveau la scène. À deux, donnez trois adjectifs pour caractériser la scène. Rythmée, rapide, comique, absurde Retour à la liste des activités Petites galeries, STRANGERS I / Salle d art contemporain, SULKI ET SULKU et PLANTE VERTE. Extrait 2 (18 31 à 21 50) Niveaux A2, B1, B2 Présentation de l extrait : - Des touristes étrangers traversent le musée en suivant un guide. Ils essaient de prononcer correctement un nom. Le guide, très calme, les corrige. - Sulki et Sulku entrent dans une salle de musée vide. - Monsieur Mosk, une plante verte à la main, pénètre à vive allure dans la salle et d'une voix forte, interpelle le groupe de visiteurs tandis que Sulki et Sulku passent dans une autre salle. Montrer la scène. A2, B1 À deux. Combien de parties différentes remarquez-vous dans la scène? Décrivez-les. Laquelle préférez-vous? Pourquoi? Mise en commun. Les parties : 3. Se reporter à la présentation de la scène ci-dessus pour la description. Identifiez les personnages (qui sont-ils?). B1 Caractérisez-les. Les personnages : un guide, des touristes de nationalité indéterminée, l incarnation de deux œuvres prétentieuses, le conservateur du musée, un homme agité, extrêmement nerveux et maniéré. Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 4/14

5 B2 À deux. Distinguez les différents moments de la scène en leur donnant un titre. Mise en commun. Comparaison des titres proposés par les apprenants à ceux effectivement donnés par l auteur de la pièce (Petites galeries, STRANGERS I / Salle d art contemporain, SULKI ET SULKU / Salle d art contemporain bis, PLANTE VERTE.) Montrer à nouveau la scène. A2, B1, B2 Qui est Paul Gauguin? Paul Gauguin ( ) est un peintre post-impressionnistes. Chef de file de l'école de Pont-Aven et inspirateur des Nabis, son œuvre est très largement considérée comme celle d'un peintre français majeur du XIXe siècle. B1, B2 Commentez le jeu des comédiens. B2 Que semble vouloir critiquer l auteur dans cette scène? Justifiez votre réponse à l aide d éléments précis. La piètre qualité de la programmation télévisuelle (dialogue de Sulki et Sulku), la prétention de certaines formes d art (et donc de certains artistes) qui se défendent d être accessibles au grand public, le rejet de l art populaire au profit d un pseudo-intellectualisme, l artifice de l art (pour Mosk, le conservateur, la nature n a aucune place dans ce musée) Nouveau visionnage de la scène. A2, B1, B2 Former des groupes de 6 apprenants et distribuer le texte de la première partie de la scène (Les touristes et le guide). Préparez la lecture expressive de la première partie de la scène. Circuler dans la classe pour donner des indications aux groupes : le guide doit être imperturbable et l apprenant qui l interprète doit dire ses répliques sur un ton monocorde exprimant la lassitude. Les touristes doivent s exprimer à voix haute, clairement et en articulant de manière exagérée En grand groupe : lecture expressive de la scène par les groupes puis commentaires/échanges sur les différentes interprétations. Retour à la liste des activités Salle 33 ter, LES SAINTES VIERGES. Extrait 3 ( à ) Niveaux A2, B1, B2 Présentation de l extrait : - personnages : Sulki et Sulku, les Saintes Vierges. - situation : Sulku a décidé d inviter les Saintes Vierges au musée car il trouve que depuis quelque temps, elles sont délaissées par les artistes et le grand public. Il agit par solidarité entre œuvres d art Montrer la scène sans le son. A2, B1, B2 Qui sont les personnages qui entrent en scène. Combien sont-ils? Comment entrent-ils? Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 5/14

6 On reconnaitra peut-être les Saintes Vierges à leurs représentations traditionnelles selon les pays et à leurs attributs (auréole, couronne de pierreries surmontée de la croix ). Elles sont au nombre de 6 et entrent pour la plupart par des ouvertures/portes ménagées dans les parois blanches du dispositif : elles sortent des cimaises (ce sont bien des œuvres d art) Montrer la scène avec le son. A2 Cette scène vous fait-elle rire? Justifiez votre réponse. B1, B2 Expliquez le comique de la situation. Le comique est produit par l incongruité de la situation et l accumulation des Saintes Vierges parlant chacune leur langue et s embrassant comme de vieilles connaissances Sulki et Sulku jouent le rôle de moniteurs de colonie de vacances. Ils forment des groupes avec les Saintes Vierges qui se comportent comme de petites filles enthousiastes mais disciplinées (demandant à se rendre aux toilettes ou à manger avant la visite ) Expliquez pourquoi la réplique de Sulki : «Je vous salue Marie.» provoque-t-elle particulièrement le rire chez les spectateurs. Je vous salue Marie est une prière catholique, connue aussi sous le nom latin Ave Maria. Elle est dédiée à la Vierge Marie. Pensez-vous que certaines personnes puissent être choquées par une telle scène? Pourquoi? Distribuer le texte de la scène. B1, B2 En petits groupes, préparez et jouez la scène. Retour à la liste des activités Pour aller plus loin. Après avoir travaillé avec les scènes sélectionnées Niveaux A2, B1, B2 En ligne A2, B1, B2 Pour compléter les activités proposées dans cette fiche et affiner la compréhension des deux premières scènes étudiées, prévoir une séance en salle multimédia et faire réaliser les exercices en ligne autocorrectifs correspondant à la pièce Musée haut, musée bas sur le site : Théâtre : en scène(s). La critique A2 Rédigez un courriel dans lequel vous conseillez la pièce Musée haut, musée bas à un ami. B1, B2 Lisez les critiques de presse suivantes. «C est d une verve, d une richesse d inventions drôles incroyables. Ce n est pas du tout une critique des musées, c est une avalanche de situations burlesques, situées dans un musée imaginaire et de paroles bouffonnes qui les accompagnent» Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 6/14

7 «Ce qui est formidable chez Ribes, c est qu il fait tout passer par le rire, la verve ou l ironie» «Farce grotesque qui réapprend à penser, à rire librement, à supporter avec panache l infinie absurdité d être de ce monde». À votre tour, rédigez une critique de la pièce de Jean-Michel Ribes. En scène! B1, B2 Monter une petite représentation à partir des scènes étudiées. Rassemblées, elles peuvent former un tout cohérent. Le projet nécessite plusieurs séances de travail. En classe entière, établissez un lien scénographique entre chaque scène pour constituer un petit spectacle tiré de la pièce de Jean-Michel Ribes. Attribuez ensuite les rôles. Formez trois groupes. Désignez un metteur en scène et un répétiteur par groupe. Préparez chaque scène en petits groupes. Les apprenants qui ne joueront pas pourront se charger d organiser l espace de jeu, de trouver les costumes, d élaborer le décor, de sélectionner la musique Jeux d expression dramatique inspirés de la pièce : A2, B1, B2 Le tableau humain Apporter des reproductions de trois tableaux ou sculptures d artistes célèbres ou non. Former trois groupes et distribuer à chacun une reproduction différente. Laisser un temps de préparation. Dans chaque groupe, un peintre ou un sculpteur sera désigné. Avec vos corps, reproduisez le plus fidèlement possible l œuvre que vous avez reçue. Gardez la pose 20 secondes puis dispersez-vous. Les trois groupes feront de même. Puis le groupe C devra reproduire sous les instructions de son peintre/sculpteur l œuvre figurée par le groupe A, le groupe A reproduira l œuvre présentée par le groupe B, et le groupe B reproduira l œuvre présentée par le groupe C. Pour clore l activité, on montrera à tous les trois reproductions de départ. B1, B2 La visite au musée Trois apprenants joueront le rôle de visiteurs et un quatrième celui du guide de musée. Aux autres apprenants : Dispersez-vous dans la salle et prenez des poses figurant une œuvre d art que vous connaissez ou issue de votre imagination. Au guide : Faites visiter le musée aux visiteurs en leur donnant toutes les explications que vous jugerez nécessaires concernant les œuvres qui y sont exposées. Aux visiteurs : Posez des questions au guide et faites les commentaires qui vous semblent judicieux concernant les œuvres que vous découvrez. Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 7/14

8 Après quelques minutes, des apprenants-œuvres prendront la place du guide et des visiteurs et inversement. La rotation doit se faire assez rapidement pour ne pas laisser les apprenants trop longtemps dans une situation qui pourrait devenir inconfortable. À voir! B1, B2 Le documentaire : Jean-Michel Ribes au cœur du Rond Point Le film de 2009 et son affiche Faire comparer les extraits du film Musée haut, Musée bas à ceux de la pièce. Le travail de Ribes réalisateur est-il différent de celui de Ribes metteur en scène? Comparez l affiche du film à celle du spectacle (cf. lien donné dans l activité de mise en route). Jean-Michel Ribes, un homme de théâtre aux multiples facettes B1, B2 Voici quelques liens pour en savoir plus sur l auteur-metteur en scène de Musée haut, musée bas Retour à la liste des activités Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 8/14

9 Mise en route. Fiche apprenant Activité 1 : complétez le cadre suivant à l aide de mots, de signes, de dessins Laissez libre cours à votre créativité. Haut Musée Bas Activité 2 : Imaginez les échanges entre les personnages Retour à l activité Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 9/14

10 Texte Extrait 1 Femme 1 : Oh, on dirait papa! Femme 2 : Papa? Femme 1 : Oui avec son gros œil. Femme 2 : Pauvre papa! Femme 1 : Pourquoi pauvre papa? Femme 2 : Quand même Femme 1 : C est un Miró, tu sais combien ça coûte un Miró?! Une femme professeur : Le collège Saint-François-de-Sales, on monte au Moyen Age! Tout droit, allons-y Le Moyen Age c est tout droit. En haut de l escalier, le Moyen Age. Jean-Alain : C est quand même toute la Russie écorchée qu il a mise dans son bœuf. Micheline : Ah je t en supplie Jean-Alain, ne commence pas à faire ton Freud! Un homme : Fragonard, il est mort dans la misère totale. Une femme : Ah, ils ont dû l avoir pour rien! Maurice : Je n aime pas les musées. J aime l ambiance des musées. Arnaud : C est comme les croissants. J aime pas les croissants, j aime l odeur des croissants. Maurice : L odeur et l ambiance c est pas pareil Arnaud. Arnaud : Pas loin Maurice. La femme élégante : Kandinsky c est le peintre, les Kandinsky ce sont les tableaux, Richard. Kandinsky, les Kandinsky que je ne trouve pas. Les Kandinsky de Kandinsky, je ne sais plus où ils sont. Mais où sont les Kandinsky de Kandinsky?!... Un homme : Fauvisme, cubisme, islamisme, pointillisme, c est vrai qu on finit par tout confondre! Françoise : C est un extincteur. Antonin : Non? Françoise : Je te dis que c est un extincteur. Antonin : Pas sûr, Françoise. Françoise : Bon alors, on y retourne. Jean-Alain : Ça, pour moi, tu vois, c est le cœur du romantisme en peinture. Micheline : J aime pas. Jean-Alain : Pourquoi? Micheline : Trop marron. Jean-Alain : Trop marron? Micheline : Oui, ça me rappelle l automne. Jean-Alain : L automne, ce n est pas marron Micheline. Micheline : Ah bon?! La nature ne devient pas marron en automne? Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 10/14

11 Jean-Alain : Mais non, je dirais plutôt qu elle roussit, qu elle jaunit, qu elle se couvre d or. Micheline : C est la fête quoi? Jean-Alain : Oui, on peut éprouver une certaine joie devant toutes ces couleurs flamboyantes. Micheline : Je te rappelle que papa est mort un 18 octobre! Jean-Alain : Mais Micheline Micheline : Vous êtes vraiment des monstres les amateurs d art!! Un visiteur (à sa femme) : Dis donc Laurence, elle est toute petite la Vénus de Milo C était qui Milo, un nain? Ah je suis déçu Laurence, déçu Bon, on va quand même faire une photo pour Jacques, mais on la fera agrandir Si, on est obligés, elle est trop minus Ah merde je suis déçu Laurence, déçu, déçu! Un homme en costume cravate : J ai besoin que ce soit sérieux, je n ai pas besoin de comprendre, mais que ce soit sérieux. Vous voyez, sérieux comme le costume cravate est sérieux. Je ne comprends pas le costume cravate, mais il me tient et je peux marcher dans les magasins, conduire ma voiture, manger avec des amis sans me poser de problèmes, c est ça le sérieux, on ne se pose plus de problèmes, et moi j ai besoin que l art soit sérieux pour qu il ne me pose plus de problèmes. Vous voyez, je ne suis pas très demandant! Un groupe de visiteurs : Non, c est vrai. Jean-Alain : Où est Mireille! Micheline : Aux toilettes de la peinture italienne. Jean-Alain : C est pas dangereux? Micheline : Pourquoi? Jean-Alain : Mais tu lis les journaux ou quoi? Tu sais dans quelle société on vit Micheline? Paniquée, la mère se met à courir vers les toilettes en criant : Micheline : Mireille! Mireeeiiille! Jean-Alain : Mireille! Groupe de visiteurs : Mireille! Madeleine : Finalement, l art moderne est né à Lascaux. Antoine : Et l art ancien? Madeleine : Ah là tu me poses une colle, Antoine. Josépha : Moi, c est clair et net, le Tintoret me fait chier. Sophie : Comme moi Mozart, Michel-Ange et Beethoven. Josépha : Pareil. De A à Z. Alexandre : Bon, il va falloir un jour ou l autre que les artistes comprennent qu ils n ont pas le monopole de l art. Anne : Il y a nous aussi. Alexandre : Et on est plus nombreux. Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 11/14

12 Extrait 2 Touriste 1 : PROL GUIGUIN. Le guide : Non, Paul Gauguin. Touriste 3 : PA-ÔL GOG-AN. Le guide : Non, Paul Gauguin. Touriste 2 : PÂ-OUL GOG-IN Le guide : Non, Paul Gauguin. Touriste 3 : POUL GOLIN. Touriste 1 : PiÔL GOD-GAN. Le guide : Non, Paul Paul Gauguin. Touriste 2 : PAOUL PAOUL GORIN. Le guide : Non, Paul Gauguin. Touriste 3 : PA PAÔL GAÔ-GA-IN. Le guide : Non, Paul Gauguin. Touriste 4 : PAOUAL GALERIN. Le guide : Non, Paul Gauguin. Touriste 2 : PA-OUIL GALIN. Touriste 1 : POÛAL GOOGUIN. Le guide : Non Non Paul Gauguin. Touristes 3, 4, 5 : No, no, PAÔL GA-ÔO-GUAIN. Le guide : Non, pas «non», juste Paul Gauguin. Touriste 1 : Djouste PÂOOOL GAIN. Le guide (énervé) : Non, pas «juste», pas «non», Paul Gauguin, c est tout. Touristes 1, 2, 3, 4, 5 : SAY TOO, PA DJOUSTE, PA NO, PIOÄL GO-GUINN. Ils sortent. Le guide (off) : Non, Paul Gauguin. On les entend encore quelques instants continuer au loin : PIOÄL GO-GUINN. Sulki et Sulku entrent dans une salle de musée vide. Sulki : Ce musée est vraiment intéressant, non Sulku? Sulku : D où qu on se place, d où qu on se tourne, d où qu on se virevolte, on te voit Sulki! Sulki : Et toi Sulku on te voit, mais alors formidablement. Sulku : C est l avantage de ce musée, on se voit dans de très bonnes conditions. Sulki : Alors qu à la télévision on ne nous voit jamais. Sulku : Tu savais Sulki que la télévision n avait pas d anus? Sulki : Pas d anus, la télévision!!? Sulku : Aucun. Juste une bouche. Sulki : Juste une bouche la télévision!!? Sulku : Une bouche qui projette tout devant. Sulki : Sur la vitre! Sulku : Tout sur la vitre. Sulki : La merde aussi? Sulku : Forcément. Sulki : Puisqu elle n a pas d anus. Sulku : Forcément. Sulki : Sulku? Sulku : Oui Sulki. Sulki : Pourquoi on parle de la télévision à ton avis? Sulku : Parce que toi et moi nous sommes des œuvres d art Sulki Sulki : Ça c est sûr, et pas de la daube, la preuve on est dans un musée. Sulku : Et que les œuvres d art doivent parler de la société. Sulki : Non! Sulku : Il paraît Ça revient. Sulki : Tu veux dire qu on doit signifier quelque chose? Sulku : C est ce qu ils veulent Ne crois pas que ça me fasse plaisir Sulki. Sulki : Mais si on a un sens Sulku, est-ce qu on sera encore de l art? Sulku : J ai bien peur que non Sulki. Sulki : Ou alors on sera de l art populaire. Sulku : Tu imagines! Sulki : J ai honte qu on ait parlé de la télévision Sulku!! Sulku : Moi aussi On se rattrape? Sulki : Tout de suite. Tu me fais une sculpture Sulku? Sulku : Et toi une peinture Sulki? Ils posent. Passage d un groupe de touristes qui photographient Sulki et Sulku. Sulki : Bonsoir Michel. Monsieur Mosk : Bonsoir les amis. Sulku : Bonsoir Michel. Monsieur Mosk : Bonsoir. Sulki et Sulku passent dans une autre salle. Monsieur Mosk : S il vous plaît? Votre attention s il vous plaît! Mon nom est Michel Mosk, je suis le conservateur de ce musée. Nous venons encore une fois de trouver une plante verte abandonnée ou volontairement oubliée dans l une de nos salles. Je voulais vous prévenir que désormais toute plante quelle qu elle soit sera détruite dans un délai n excédant pas cinq minutes après sa découverte, si son propriétaire ne vient pas la récupérer et la jeter luimême dehors immédiatement! Je vous remercie. [ ] Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 12/14

13 Extrait 3 Au fond de la salle, une porte s ouvre. Une Sainte Vierge apparaît, costume saint-sulpicien traditionnel, bleu et blanc. Sainte Vierge 1 : C est ici? Sulki et Sulku : OOOOOhhh! Sainte Vierge 1 : Bonjour! Sulku : Bonjour Marie. Sainte Vierge 1 : Bonjour! Sulki : Bonjour Marie. Sulku : Ah Marie. Entrez, entrez, je vous en prie. Sainte Vierge 1 : Pardonnez-moi, je me suis un peu perdue, à un moment, j ai bêtement confondu ma droite et ma gauche et je me suis retrouvée nez à nez avec la sortie. Sulku : L important c est que vous soyez là Marie, très heureux. Il lui baise la main tandis qu une deuxième Sainte Vierge entre, c est une Sainte Vierge baroque dont l auréole est parsemée de lumière. Sainte Vierge 2 : Bonjour. Sulku : Bonjour Marie, ravi de vous accueillir. Sainte Vierge 2 : Vous êtes Sulku? Sulku : Oui, et voici mon ami Sulki. Sulki : Comment allez-vous Marie? Sainte Vierge 2 : Enchantée, vous êtes habillés pareils tous les deux, c est très drôle. Sulku présente la Sainte Vierge 1 à la Sainte Vierge 2. Sulku : Vous vous connaissez? Sainte Vierge 2 : Oui, oui, nous nous sommes rencontrées dans le hall. Entrent deux nouvelles Saintes Vierges, l une XVIIe siècle, l autre mexicaine. La Sainte Vierge 1 bondit en voyant la mexicaine. Sainte Vierge 4 :! Olà! Sainte Vierge 1 : Ah Maria! Sainte Vierge 4 : Marie, qué tal?! Qué hermosa! Elles s embrassent chaleureusement. Sulku : Bienvenue Marie. Sainte Vierge 3 : C est tellement gentil d avoir pensé à nous. Sulku : Je vous en prie. Sainte Vierge 3 : À force de ne plus jamais sortir on finit par tout oublier. Sulki : Je vous salue Marie. Sainte Vierge 4 : Me gusta mucho la casa aquí Muy fresca, muy agradable, la temperatura ideal para mí Qué tal guapito? Trois autres Saintes Vierges entrent. Elles se reconnaissent. Éclats de joie. Embrassades. Retrouvailles. Sulku et Sulki les regardent. Sulku : Ça me fait plaisir de les voir comme ça, à nouveau heureuses dans un musée. Sulki : Tu es vraiment un chic type Sulku. Sulku : Entre œuvres d art, on doit être solidaires Sulki. Sulki : Oui, mais enfin, il est très rare que de jeunes œuvres d art comme toi s occupent des vieilles, très rare, c est bien Sulku. Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 13/14

14 La Sainte Vierge 6, américaine, se présent à la Sainte Vierge 1. Sainte Vierge 6 : Hi! I am from Texas, America, USA. (Saluant Sulki et Sulku.) Hi! Hi! (S adressant à la Sainte Vierge 1 :) and you? Sainte Vierge 1 : Lourdes. Sainte Vierge 6 : Oh LOOOORDESS! OK! Congratulation. You do a very good job Marie! Sainte Vierge 1 : Merci Mary. La Sainte Vierge 6 se dirige vers Sulki et Sulku. Sainte Vierge 6 : I am sorry, have you washroom for ladies?... Toilets for madame? Sulku : Bien sûr Mary! Sainte Vierge 6 : Sorry but it s a very long trip! Sulku : Je comprends tout à fait, Sulki va vous accompagner. Sulki : Je vous en prie, c est juste à l étage au-dessous. Sainte Vierge 6 : Oh God, I am so happy to be here! Ils sortent sur la droite. Sulku (à la cantonade) : Tout se passe bien?... Est-ce que tout le monde est là?... Toutes les Saintes Vierges : Oui. Sulku : Est-ce qu il y a des choses que vous souhaiteriez voir plus particulièrement? Sainte Vierge 2 : Oui. Moi j adorerais voir les cubistes, pas vous? Sainte Vierge 4 : Yo también. Sainte Vierge 7 : Moi aussi, j ai très envie, surtout la première période. Sainte Vierge 3 : Je crois que nous rêvons toutes de voir les cubistes! Sulku : Parfait On y va. Sainte Vierge 1 : S il vous plaît. Sulku : Oui, Marie? Sainte Vierge 1 : Moi si c était possible, je grignoterais bien quelque chose avant parce que je suis un peu en hypo Rien, un petit morceau de pain ou un sucre avec du fromage et de la confiture hein? Sainte Vierge 3 : Je veux bien l accompagner moi aussi, parce que si je n ai rien dans le ventre, je ne vais pas vraiment profiter des cubistes. Sulku : Bon, on va faire deux groupes. (À la cantonade :) Alors les Saintes Vierges qui veulent aller voir les cubistes tout de suite Plusieurs Saintes Vierges (levant la main) : Yo! Yo! Yo! Sulku : On va se placer sur la droite, et celles qui souhaitent se rendre d abord à la caféteria Sainte Vierge 5 : Moi, j ai très faim. Sulku : Oui sur la gauche. [ ] Retour Fiche réalisée par Frédérique Treffandier, Cavilam, Vichy Musée haut, musée bas 14/14

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

Objectifs (socio-) culturels : découvrir l univers d un dramaturge ; sensibiliser les apprenants à l univers du spectacle vivant.

Objectifs (socio-) culturels : découvrir l univers d un dramaturge ; sensibiliser les apprenants à l univers du spectacle vivant. Scènes de théâtre Thèmes Cinéma, littérature, musique, théâtre Concept Dans cette fiche, vous trouvez des activités autour d une ou plusieurs scènes de théâtre choisies, des pistes d exploitations pédagogiques

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site

AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Joe Dassin : L été indien

Joe Dassin : L été indien Joe Dassin : L été indien Paroles et musique : Vito Pallavicini / Toto Cutugno Stratégique Marketing / Sony Music Thèmes L amour, les souvenirs. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis sur

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Stromae Alors on danse

Stromae Alors on danse Chanson Stromae Alors on danse Alors on danse (x 3) Qui dit études dit travail, Qui dit taf 1 te dit les thunes 2, Qui dit argent dit dépenses, Qui dit crédit dit créance 3, Qui dit dette te dit huissier

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

La Princesse et le Plombier

La Princesse et le Plombier La Compagnie Antre-Nous présente La Princesse et le Plombier (un spectacle pour enfants à partir de 3 ans) Une comédie sur la tolérance, l amour et les contes de fée... Dans un pays de la taille d un petit

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

LE DISCOURS RAPPORTÉ

LE DISCOURS RAPPORTÉ LE DISCOURS RAPPORTÉ Le discours rapporté Le discours rapporté direct et indirect On parle de discours rapporté quand une personne rapporte les paroles d une autre personne ou bien ses propres paroles.

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004

MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 MEILLEURS AMIS... PEUT-ÊTRE? Producent Gabriella Thinsz Sändningsdatum: 23/11 2004 Salut! Est-ce que tu as un bon copain? Un meilleur ami? Est-ce que tu peux parler avec lui ou avec elle de tout? Est-ce

Plus en détail

Bayou/marsh/swamp. week/weekend

Bayou/marsh/swamp. week/weekend Français Louisiane bayou s étire épaule dent/dents La fin de semaine occupé(e) lire laver doigt/doigts anniversaire seul vers concert être dehors trop pleurer se frotter (la/une) blague tu vois? boue Anglais

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010

ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 ACTIVITE ANNUELLE GESTION RISQUE 2010 Cette documentation est réservée à l usage du personnel et des médecins du Centre de santé et de services sociaux de Port-Cartier. Les autres lecteurs doivent évaluer

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Acheter un billet de train Contexte : Audrey a passé une semaine à Paris dans sa famille. Avant de rentrer chez elle en Allemagne, elle décide d aller rendre visite à une amie à Metz. Elle se rend à la

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Oui, un centre commercial, moi je trouve ca bien pratique. Et j aime bien regarder les vitrines de toutes les boutiques.

Oui, un centre commercial, moi je trouve ca bien pratique. Et j aime bien regarder les vitrines de toutes les boutiques. LA VIE QUOTIEDIENNE AU MAGASIN TPVQ2 La presentatrice: Salut a tous. Bienvenue dans ce centre commercial de Nancy. En France a Nancy ou dans d autres villes on trouve beaucoup de centres comme celui-ci.

Plus en détail

L ECOLE DE L ARNAQUE

L ECOLE DE L ARNAQUE L ECOLE DE L ARNAQUE Vous avez tous eu des projets de rénovation ou des projets d améliorations de votre habitation! Voici toutes les techniques de vente, les secrets des commerciaux, les pièges à éviter

Plus en détail

Citizenship Language Pack For Migrants in Europe - Extended FRANÇAIS. Cours m ultim édia de langue et de culture pour m igrants.

Citizenship Language Pack For Migrants in Europe - Extended FRANÇAIS. Cours m ultim édia de langue et de culture pour m igrants. Project Nr. 543248-LLP-1-2013-1-IT-KA2-KA2MP Citizenship Language Pack For Migrants in Europe - Extended FRANÇAIS Cours m ultim édia de langue et de culture pour m igrants Niveau A2 Pour com m uniquer

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

ENTRE LES MURS : L entrée en classe

ENTRE LES MURS : L entrée en classe ENTRE LES MURS : L entrée en classe Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «Entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard 2006.

Plus en détail

Une école au Togo, épisode 1/4

Une école au Togo, épisode 1/4 Une école au Togo, épisode 1/4 Thèmes Éducation, formation Concept Ce documentaire présente la situation de l école primaire au Togo. Contenu Pour visionner le documentaire Une école au Togo, allez sur

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 8. Les adolescents et leur cher téléphone. Bon Courage! Vol. 2 Les adolescents et leur cher téléphone La plupart des ados en France (70 % des ados de plus de 12 ans ont un téléphone portable et 95 % des 15-17 ans sont équipés) se sent complètement perdue sans le téléphone.

Plus en détail

Olympiáda vo francúzskom jazyku

Olympiáda vo francúzskom jazyku Celoštátna odborná komisia OFJ Olympiáda vo francúzskom jazyku 21. ročník, školský rok 2010/2011 Celoštátne kolo Kategória 1A 21. ročník Olympiády vo francúzskom jazyku, Úlohy celoštátneho kola kategórie

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 13

Indications pédagogiques D2 / 13 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 13 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis 1 Produire un message

Plus en détail

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/ Guide du chef de choeur THÈME : La bonne chanson «au cœur de notre culture» Le thème des Choralies 2014 vous invite à mettre en valeur un répertoire riche et varié. Plusieurs chants qui nous semblent si

Plus en détail

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR

INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR INT. SALON DE LA CABANE DANS LA FORÊT JOUR Quelqu un glisse une lettre sous la porte d entrée du salon. Jake se précipite pour la ramasser. Jake retourne l enveloppe : elle est adressée à «Finn». Chouette,

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine.

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine. Bonjour, chers lecteurs et lectrices. Voici votre 2 ème numéro du Romane Actu, et à mon avis ce bimensuel est assez réussi. Mais vous n avez encore rien vu ce numéro est plus grand que le précédent, car

Plus en détail

Thomas Dutronc : Demain

Thomas Dutronc : Demain Thomas Dutronc : Demain Paroles et musique : Thomas Dutronc Mercury / Universal Music Thèmes La conception de la vie, la joie de vivre, l insouciance. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis,

Plus en détail

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange

Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Le dispositif conçu pour M6 et Orange pour soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange 1 Soutenir l offre de forfaits illimités M6 Mobile by Orange Campagne TV et radio Site internet Brochures

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Le Jeudi 20 mars 2008, La Joie par les livres recevait Hervé Tullet interviewé par Véronique Soulé. Votre premier livre «Comment Papa a rencontré Maman»,

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Unité 10. Vers la vie active

Unité 10. Vers la vie active Nom Unité 10 Vers la vie active PARTIE 1 WRITING ACTIVITIES A 1 Les études Les lycéens pensent à leurs professions futures Dites à vos amis ce qu ils devront étudier pour faire le métier dont ils rêvent

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/

Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Fiche pédagogique Document : Extrait du livre «Ensemble c est tout» de Anna Gavalda accessible sur le site http://www.ifmadrid.com/gourmands/ Le public : Adultes Niveaux intermédiaires avancés (B1 et +)

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

Dire à quelqu un de faire quelque chose

Dire à quelqu un de faire quelque chose PARCOURS 1 Vous avez un problème? Dire à quelqu un de faire quelque chose SÉQUENCE 2 : PAS DE PROBLÈME SANS SOLUTION p. 15 Peut généralement identifier le sujet d une discussion se déroulant en sa présence

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

PRODUCTION ORALE. Descripteur global. Monologue suivi : décrire l expérience. Monologue suivi : argumenter. Interaction orale générale

PRODUCTION ORALE. Descripteur global. Monologue suivi : décrire l expérience. Monologue suivi : argumenter. Interaction orale générale Descripteur global Monologue suivi : décrire l expérience Monologue suivi : argumenter Interaction orale générale Discussion informelle (entre amis) Coopération à visée fonctionnelle Obtenir des biens

Plus en détail

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz

UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz UN AN EN FRANCE par Isabella Thinsz Musique On entend toujours l anglais mais le français, ça peut passer des semaines ou même des mois avant qu on entende le français à la radio ou à la télé, donc j ai

Plus en détail

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman

Rappels. Prenons par exemple cet extrait : Récit / roman Les genres littéraires d un texte (1) Rappels Les genres littéraires sont une classifi cation qui permet de distinguer les textes en fonction de certaines caractéristiques d écriture. Voici les principaux

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

Plan de la ville. Les bâtiments de la ville, les métiers Vu le programme national OM numéro 4877 du 22.07.2008

Plan de la ville. Les bâtiments de la ville, les métiers Vu le programme national OM numéro 4877 du 22.07.2008 1. Fiche signalétique Thème Plan de la ville Activités langagières Réception écrite Réception orale Interaction orale Production écrite Production orale en continu Objectif général Se situer dans l espace.

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Olivia Ruiz : Les crêpes aux champignons

Olivia Ruiz : Les crêpes aux champignons Olivia Ruiz : Les crêpes aux champignons Paroles et musique : Olivia Ruiz / Mathias Malzieu Polydor / Universal Music Thème La disparition d un être cher. Objectifs Objectifs communicatifs : Émettre des

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto»

LEARNING BY EAR. Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» LEARNING BY EAR Sécurité routière EPISODE 7: «Le port du casque à moto» Auteur : Victoria Averill Editeurs : Johannes Beck, Katrin Ogunsade Correction : Martin Vogl Traduction : Aude Gensbittel Personnages

Plus en détail

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites.

Introduction. l improvisation, de très nombreuses situations sont décrites. Introduction Suite à l évolution des modes de vies et de la technique, il nous a paru indispensable de renouveler et d adapter cet ouvrage. En effet, de nos jours, presque tout le monde possède un téléphone

Plus en détail

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1)

Adopter une attitude adaptée à la situation : Langage et paralangage (notions étudiées dans le chap 1) Gestion Appliquée BAC CSR C1-1.2 Accueillir la clientèle C1-1.5 Conseiller la clientèle et proposer une argumentation BAC CUISINE C2-2.3 Communiquer avec la clientèle Savoirs associés : La communication

Plus en détail

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2 Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Dans le bureau du docteur Lanquette Secrétaire: Secrétaire: Je voudrais un rendez-vous pour voir le docteur, s il vous plait. Vous avez une

Plus en détail

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel.

Synopsis : Réflexion sur le temps qu'on prend, qui passe, qu'on n'a pas - et sur l'attente - d'un métro, d'un taxi ou d'un appel. Où? Quand? Comment? Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Court-métrage réalisé par Khaled Benaissa en 2006 lors de l'université d'été de La Fémis (école nationale supérieure des métiers

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

CANDIDATE S CORRIDOR SHEET

CANDIDATE S CORRIDOR SHEET FORM 3 (3 rd Year) FRENCH Paper 1 (20 points) CANDIDATE S CORRIDOR SHEET Interprétation orale d un document authentique Vous avez quelques minutes pour examiner cette photo. Jeu de rôle Vous avez 5 minutes

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

Mobile A2 Transcriptions des vidéos

Mobile A2 Transcriptions des vidéos Mobile A2 Transcriptions des vidéos Unité 1, piste n 2 : Bonjour, je m appelle Pierre, j ai 30 ans. J habite Lyon et j exerce la profession de cuisinier. Dans la vie, j aime beaucoup voir mes amis, sortir,

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

Les expressions imagées d Archibald

Les expressions imagées d Archibald Expressions françaises : les aliments Thèmes France, francophonie et langue française Concept «En faire un fromage», «se tirer une bûche», «faire le Bob», «se réduire» En tout 89 expressions francophones

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail