EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL 06 2009 2012"

Transcription

1 EPS PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL

2 LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS 2OO L Education Physique et Sportive est une discipline à part entière de l école maternelle et élémentaire. Elle ne consiste pas seulement à apporter une réponse au besoin de mouvement de l enfant mais doit, comme toute discipline d enseignement, contribuer aux apprentissages et à l éducation de l élève, permettre son épanouissement et favoriser son insertion dans la société. Ainsi l EPS à l école, trouve-t-elle logiquement sa place dans la construction des compétences et des connaissances définies par le socle commun. Dans ce contexte, le Plan d Action Départemental pour l Education Physique et Sportive qui vous est présenté a pour fonction de favoriser une cohérence départementale dans la mise en œuvre de l enseignement de l EPS à l école primaire. Il est le référentiel commun autour duquel les différents acteurs (conseillers pédagogiques, formateurs, intervenants extérieurs, partenaires) orientent et coordonnent leurs actions. Il induit un travail d équipe en direction des enseignants en les aidant dans leur travail de conception et d élaboration de projets pédagogiques en EPS intégrés au projet d école. Il a été élaboré par l équipe départementale EPS 1er degré et sera mis en œuvre sous l autorité des Inspecteurs de l Education Nationale pour une durée de trois ans. L Inspecteur d Académie P. Jourdan 2

3 SOMMAIRE PRESENTATION GENERALE 1. LES PROGRAMMES EPS A L ECOLE PRIMAIRE 1.1 Les objectifs 1.2 Les compétences et les contenus 1.3 Les horaires 2. LES ACTIONS EN PARTENARIAT 2.1 L USEP 2.2 Les collectivités locales 2.3 Les autres partenariats 3. LES PRIORITES DU PAD 3.1 Le projet pédagogique EPS dans le projet d'école 3.2 L accompagnement des maîtres dans l enseignement de l EPS 3.3 Le savoir nager 4. LES DISPOSITIFS DE FORMATION 3

4 PRESENTATION GENERALE LE PLAN D ACTION DEPARTEMENTAL EN EPS Le Plan d Action Départemental pour l Education Physique et Sportive (PAD EPS) : - Détermine des priorités pour favoriser l enseignement de l EPS. - Vise à assurer la cohérence des actions engagées à l Inspection d Académie, dans les circonscriptions et lors des actions de formation initiale et continue. - Exprime une politique départementale et dynamise ainsi l ensemble des acteurs. - Fédère une politique départementale pilotée par le groupe EPS 1. - Contribue à la réalisation des objectifs et des priorités auxquels il peut-être rattaché et affirme la spécificité de l EPS. - Prend en compte la réalité de la situation locale et les besoins particuliers des circonscriptions. Il traite des questions spécifiques relatives à l organisation de l EPS. - Intègre les directives ministérielles et académiques. 4

5 LE PAD EPS DANS LES ALPES MARITIMES Le plan d action départemental EPS a été élaboré par l équipe EPS1 à partir des points suivants : - La synthèse des documents sur l identification des problématiques en lien avec le champ disciplinaire de l EPS dans les Alpes Maritimes. - Les nouveaux programmes de l école primaire parus au B.O. hors série n 3 du 19 juin Les caractéristiques du département 06. CONCEPTION DE L EPS DANS LE DEPARTEMENT L éducation physique et sportive est une discipline à part entière. Les enseignants de l école primaire assurent l enseignement de l EPS fixé dans les programmes nationaux. Ils mettent l accent sur la contribution originale de cette discipline au regard de la transformation de soi et du développement de la personne. L éducation physique et sportive vise trois objectifs généraux : - le développement des capacités et des ressources nécessaires aux conduites motrices; - l accès au patrimoine culturel que représentent les diverses activités physiques, sportives et artistiques, pratiques sociales de référence; - l acquisition des compétences et connaissances utiles pour mieux connaître son corps, le respecter et le garder en bonne santé. 5

6 Les programmes définissent quatre compétences propres à l EPS : - réaliser une action ou une performance mesurée - adapter ses déplacements à différents types d environnements - coopérer, s opposer ou s affronter individuellement ou collectivement - concevoir et réaliser des actions à visée artistique, esthétique ou expressive. L EPS est aussi une activité privilégiée pour développer des compétences transversales comme la maîtrise de la langue et l éducation à la citoyenneté. L enjeu est d offrir à chaque élève les moyens d atteindre toutes les compétences propres à la discipline et fondamentales prévues par les programmes. C est la recherche constante de l égalité d accès à ces moyens qui doit organiser et motiver ce plan. Ils sont nécessaires pour permettre d exercer une motricité scolaire substantielle, construite et sécurisée. L enseignement de l éducation physique et sportive, de ce point de vue, doit faire l objet d un volet au projet d école. La polyvalence de l enseignant favorise des apprentissages interdisciplinaires développés autour de l EPS. Construire une culture de la motricité, créer chez chaque élève le plaisir de pratiquer à l école une activité physique régulière qu il prolongera au cours de sa vie d adulte, c est aussi le moyen d atténuer les inégalités devant la maladie. Le souci très actuel de l image, mais encore de la santé, conduit tous les observateurs à constater l état alarmant de surcharge pondérale chez les jeunes adolescents. L alimentation est mise en cause avec, en parallèle, le manque de dépense physique. L égalité des chances passe donc par une éducation physique et sportive de qualité dispensée en continuité. Sa quantité de pratique, conforme aux programmes doit aussi garantir pour chacun les moyens d être bien à l école en vivant des expériences concrètes lors desquelles, réussir en se construisant c est : - Gagner, mais aussi apprendre à perdre en respectant les autres et soi-même, - Se dépasser, réaliser des défis, - Partager avec d autres. Donner à tous les élèves qui nous sont confiés les moyens de construire les compétences spécifiques et générales, créer durablement dès l école primaire le besoin d agir et de prendre soin de sa santé, c est remplir une des premières missions de l Etat. 6

7 1. LES PROGRAMMES EPS DE L ECOLE PRIMAIRE 1.1 Les objectifs (cf. hors série n 3 du 19/06/08 et la circulaire de rentrée 09 du 20/05/09) ECOLE MATERNELLE CP CE1 CE2 CM1 CM2 L activité physique et les expériences corporelles contribuent au développement moteur sensoriel affectif intellectuel de l enfant. Elles sont l occasion? d explorer de s exprimer d agir dans des environnements familiers puis, progressivement, plus inhabituels. Elles permettent de se situer dans l espace. L enfant :? découvre les possibilités de son corps apprend à agir en toute sécurité tout en acceptant de prendre des risques mesurés à fournir des efforts tout en modulant son énergie exprime ce qu il ressent nomme les activités et les objets manipulés ou utilisés dit ce qu il a envie de faire Les enseignants veillent à proposer des situations et des activités renouvelées d année en année, de complexité progressive. Ils s attachent à ce que les enfants aient assez de pratique pour progresser et leur font prendre conscience des nouvelles possibilités acquises par la pratique d APS libres ou guidées dans des milieux variés, par la pratique d activités qui comportent des règles et des activités d expression à visée artistique. L éducation physique vise le développement des capacités nécessaires aux conduites motrices et offre une première initiation aux APSA Tout en répondant au besoin et au plaisir de bouger, elle permet de développer le sens de l effort et de la persévérance. Les élèves apprennent : à mieux se connaître à mieux connaître les autres à veiller à leur santé La pratique des activités est organisée sur les deux années du cycle en exploitant les ressources locales L éducation physique et sportive vise le développement des capacités motrices et la pratique des activités physiques, sportives et artistiques. Elle contribue à l éducation à la santé en permettant aux élèves de mieux connaître leur corps à la sécurité par des prises de risques contrôlées. Elle éduque à la responsabilité et à l autonomie en faisant accéder les élèves à des valeurs morales et sociales (respect des règles, respect de soi-même et d autrui). La pratique des activités est organisée sur les trois années du cycle en exploitant les ressources locales 7

8 1.2 Les compétences et les contenus ECOLE MATERNELLE CP CE1 CE2 CM1 CM2 Par la pratique d activités physiques libres ou guidées dans des milieux variés Par la pratique d activités qui comportent des règles Les activités d expression à visée artistique (rondes, jeux dansés, mime, danse) Les enfants développent : - Leurs capacités motrices dans des déplacements (courir, ramper, sauter, rouler, glisser, grimper, nager ) - des équilibres - des manipulations (agiter, tirer, pousser) - ou des projections et réceptions d objets (lancer, recevoir). Des jeux de balles, des jeux d opposition, des jeux d adresse viennent compléter ces activités. Les enfants coordonnent des actions et les enchaînent Ils adaptent leur conduite motrice en vue l efficacité et de la précision du geste. Ils développent leurs capacités d adaptation et de coopération. Ils comprennent et acceptent l intérêt et les contraintes des situations collectives. Permettent t out à la fois : - l expression par un geste maîtrisé - le développement de l imagination Réaliser une Activités Courir vite, longtemps, en franchissant Courir vite, courir longtemps, courir en franchissant des performance athlétiques des obstacles, sauter loin et haut, lancer obstacles, courir en relais, sauter loin, sauter haut, lancer loin. (mesurée en loin distance, en temps en c3) Natation Se déplacer sur ne quinzaine de mètres Se déplacer sur une trentaine de mètres. Adapter ses déplacements à différents types d environnements S opposer individuellement ou collectivement Concevoir et réaliser des actions à visée expressive, artistique, esthétique Activités d escalade Activités aquatiques et natation Activités de roule et de glisse Activités d orientation Jeux de lutte Grimper jusqu à 3m et redescendre (mur équipé) S immerger, se déplacer sous l eau, se laisser flotter. Réaliser un parcours simple en roller ou en vélo. Retrouver quelques balises dans un milieu connu Agir sur son adversaire pour l immobiliser Grimper et redescendre sur un trajet annoncé (mur équipé) Plonger, s immerger, se déplacer Réaliser un parcours d actions divers en roller, en vélo, en ski Retrouver plusieurs balises dans un espace semi-naturel en s aidant d une carte Amener son adversaire au sol pour l immobiliser Jeux de raquettes Faire quelques échanges Marquer des points dans un match à deux. Jeux traditionnels et jeux collectifs avec ou sans ballon. Danse Activités gymniques Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires en respectant des règles en assurant des rôles différents (attaquant, défenseur, arbitre) Exprimer corporellement des personnages, des images, des sentiments pour communiquer des émotions en réalisant une chorégraphie (3 à 5 éléments) sur des supports sonores divers. Réaliser un enchaînement de 2 ou 3 actions acrobatiques sur des engins variés (barres, plinths, poutres, gros tapis) Coopérer avec ses partenaires pour affronter collectivement des adversaires en respectant des règles en assurant des rôles différents (attaquant, défenseur, arbitre). Construire à plusieurs une phrase dansée (chorégraphie de 5 éléments au moins) pour exprimer corporellement des personnages, des images, des sentiments et pour communiquer des émotions sur des supports sonores divers. Construire et réaliser un enchaînement de 4 ou 5 éléments acrobatiques sur divers engins (barres, moutons, poutres, tapis). 8

9 1.3 Les horaires Le préambule précise que chaque élève doit pouvoir s épanouir par une pratique sportive quotidienne. A l école maternelle une séance quotidienne de 30 à 45 minutes environ sera organisée. A l école élémentaire, l horaire annuel consacré à l EPS est de 108 heures. La déclinaison de cet horaire dans la semaine sera fonction du projet pédagogique des enseignants, dans le respect du volume annuel fixé pour l EPS. 2. LES ACTIONS EN PARTENARIAT 2.1 LES COLLECTIVITES LOCALES La commune est le partenaire privilégié des écoles, en particulier pour la mise à disposition de conditions matérielles nécessaires à l enseignement de l EPS. Le projet EPS d école, bien que du ressort des équipes enseignantes et de la hiérarchie de l Education Nationale pourrait être considéré, dans le cadre par exemple des C.U.C.S. ou autres dispositifs comme un des éléments de base d une politique territoriale visant une cohérence en matière de pratiques physiques et sportives. a. Les conditions matérielles : Toutes les communes (ou communautés de communes) responsables des conditions matérielles de l EPS assurent tout ou partie des points suivants : - L aménagement et l entretient d espaces sportifs à l intérieur de l école ; - L attribution et le renouvellement du matériel pédagogique adapté aux enfants de trois à dix ans ; - La mise à disposition d installations municipales : stades, gymnases, piscines, bases nautiques ; - La prise en charge des transports pour accéder à ces installations. L existence de bonnes conditions matérielles au sein même de l école est préférable pour éviter les pertes de temps en déplacement. Dans le cadre de l utilisation d installations municipales, il convient que toutes les écoles s engagent à respecter le planning de répartition ainsi qu à utiliser régulièrement les créneaux attribués. 9

10 b. Interventions du personnel territorial : La participation des communes passe fréquemment par la mise à disposition de personnels au sein des équipes pédagogiques. Quelques principes sont alors à respecter : (cf. Annexe. Intervenants Extérieurs). - Elaboration d un projet pédagogique. Le recours à l aide d un intervenant extérieur doit être justifié par chaque enseignant à travers un projet pédagogique de classe (inscrit dans le projet EPS d école) transmis à l IEN pour validation. Ce projet précise l apport spécifique de l intervenant et les tâches respectives assumées dans la co-animation des séances par l enseignant et l intervenant. L enseignement de l EPS est toujours de la responsabilité de l enseignant de la classe qui «en assure la mise en œuvre par sa participation et sa présence effective» ( cf.circulaire de 1992). Ce projet peut bien entendu s inscrire dans un projet cadre élaboré en concertation entre les éducateurs de la commune et les conseillers pédagogiques EPS ou d autres enseignants, autour d une structure particulière ( piscine, base nautique, centre équestre ). Des temps suffisants de concertation puis de régulation sont à prévoir dans le déroulement du projet entre l enseignant et l intervenant. - Convention et agrément des intervenants. Une convention doit être signée entre le maire de la commune (ou le président de la communauté des communes) et l Inspecteur d Académie ou l Inspecteur chargé de la circonscription. La signature de cette convention est préalable à la délivrance par l Inspecteur d Académie de l agrément Education Nationale donné aux intervenants pour aider les enseignant à encadrer leur classe en EPS. Elle expose les ressources offertes par la collectivité locale en matière d équipement, de transports et de renforcement de l encadrement ; elle définit les conditions générales d organisation et de concertation préalable à la mise en œuvre des activités dans le cadre des programmes officiels du présent PAD EPS et des projets EPS des écoles de la commune. c. Champ d intervention des agents territoriaux : La qualification des éducateurs territoriaux atteste de leur polyvalence. C est sur cette base que l agrément leur est accordé. Toutefois, il est de la responsabilité du maire de ne mettre à disposition, pour les activités dans lesquelles ils aideront les enseignants, que ceux qui en possèdent les compétences spécifiques. Leurs compétences pédagogiques pour aider à l encadrement d un public scolaire sont attestées par l Inspecteur de l Education Nationale. 2.2 L IUFM : La collaboration de l IUFM avec l Inspection Académique dans les stages de formation continue des personnels et les «ancrages» EPS des étudiants est instituée depuis plusieurs années. 10

11 2.3 L UFR-STAPS : L Inspection Académique accueille sous forme de stages dans les écoles du 1 er degré les étudiants de licence qui envisagent d intégrer le corps des professeurs des écoles. 2.4 LE CONSEIL GENERAL : - Une convention signée avec le Conseil Général permet aux écoles du département de suivre un module de ski dès le mois de janvier. - Les écoles départementales de neige, d altitude et de la mer accueillent les classes de découvertes. 2.5 L U.S.E.P : La convention nationale du 30 octobre 2009 entre le MJENR et l USEP a réaffirmé la mission de service public confié à l USEP portant notamment sur «la contribution à l engagement civique et social des enfants par leur responsabilisation progressive dans le fonctionnement de l association de l école.» Les élèves sont associés à l organisation des rencontres par leurs participations aux différents rôles sociaux nécessaires au bon fonctionnement des activités. (En relation aux piliers 6 et 7 du socle commun). La programmation des rencontres sportives constitue un soutien aux programmations EPS par le réinvestissement qu elle implique. Des actions de formation d enseignants sont organisées dans le cadre des conventions tripartites. Les conventions tripartites : Ce type de convention a été signé entre l Inspection Académique, le comité départemental de l USEP et les comités départementaux des fédérations sportives suivants : Foot, Golf, Hand, Hockey sur gazon, Randonnée pédestre, Rugby, Tennis. Un des rôles attribués à l USEP est d être l interface entre les instances sportives et l EN. Elles ont pour but de permettre : - l organisation de formations des enseignants - l attribution de moyens matériels - l organisation de rencontre USEP 11

12 3. LES PRIORITES DU PAD Trois axes prioritaires sont retenus 3.1 Le projet pédagogique EPS dans le projet d'école L élaboration du projet EPS d école consiste à mettre en rapport les objectifs généraux de l'eps avec les caractéristiques des élèves et les priorités retenues par le projet d'école. Ce projet doit à la fois garantir la continuité des apprentissages en EPS (C1, C2, C3) dans le respect des instructions officielles récentes (politique de projet, de cycles, de compétences disciplinaires et transversales, nouveaux programmes pour l'eps) et permettre de créer des projets inter-disciplinaires riches en donnant du sens aux compétences construites dans les différents domaines. Le support opérationnel du projet EPS est la programmation. Elle nécessite par ailleurs de réfléchir aux démarches d apprentissage et aux types d évaluation ainsi qu aux modes d organisation. A cet effet, ce sont les équipes d'enseignant(e)s qui seront sollicitées et concernées à trois niveaux de réalisation : Niveau1 : Lemaître dans sa classe (projet de classe) Niveau2 : L'équipe de cycle (projet de cycle) Niveau3 : La totalité de l'école (projet d école) L'équipe départementale EPS agit en synergie, à tous les niveaux d'intervention (formation initiale, formation continue, animation, recherche / production, gestion / administration, information / communication ) pour mettre en œuvre ces objectifs. 12

13 3.2 L accompagnement des maîtres dans l enseignement de l EPS L enseignement de l EPS à l école primaire ne saurait se limiter à une simple mise en activité des élèves (et ceci dès l école maternelle), ni relever d une stricte formation sportive de type fédéral. Il suppose aussi une pratique régulière respectant les volumes horaires réglementaires et utilisant des supports d enseignement diversifiés. L aide à l enseignement de l EPS passera, en particulier par : - Une offre de stages et d animation pédagogique répondant aux besoins des enseignants - Une collaboration éventuelle avec un intervenant extérieur qui demeure fondée sur le projet pédagogique de l'enseignant - L accompagnement dans les tâches d apprentissage (savoir complexifier, simplifier, évaluer ) afin de rendre l enseignant autonome lors des pratiques régulières en EPS. - L instauration d une nouvelle dynamique pour certaines APSA (danse, jeux d opposition, gymnastique ) - La proposition de contenus d enseignement, en lien avec les autres disciplines, s inscrivant dans les acquisitions du socle commun 3.3 Le savoir nager L objectif est que tous les élèves sachent nager à l entrée en classe de 6. ème Les compétences liées au savoir nager ainsi que la répartition des séances sur le cursus scolaire sont définies par les programmes. a. Rappel des textes (Horaires et programmes d enseignement de l école primaire : BO hors série n 3 du 19/06/2008) Apprentissage du SAVOIR NAGER : Compétences à atteindre : À l issue du cycle 2, «se déplacer sur une quinzaine de mètres [ ] s immerger, se déplacer sous l eau, se laisser flotter» (Test fin de cycle 2) À l issue du cycle 3, «plonger, s immerger, [ ], se déplacer sur une trentaine de mètres» (évaluation fin de scolarité primaire) 13

14 b. Organisation - Chaque fois que les équipements le permettront, des modules d'au moins 10 séances consécutives chaque année seront programmés pour les élèves du cycle 2 et du cycle 3. - Lorsque les conditions s'y prêtent, l'apprentissage de la natation peut débuter dès l'école maternelle et plus spécialement en grande section. - Les séances d'un module sont programmées à raison d'une séance par semaine au minimum. Le temps de pratique effective dans l'eau est d'au moins 30 minutes. - Il est nécessaire, pour la sécurité comme pour l'apprentissage, d'aménager les bassins en zones de travail pour des groupes définis et d'utiliser un matériel pédagogique adapté. - À l'issue de chaque module, une évaluation des élèves est obligatoirement organisée. - L'encadrement réglementaire est d au moins deux adultes qualifiés pour une classe en élémentaire et trois adultes qualifiés pour une classe en maternelle. (cf. circulaire natation modifiée n du 13 juillet 2004). - dans les classes multi cours qui comprennent des élèves de grande section, il y aura lieu d appliquer le taux d encadrement prévu pour l école maternelle. Toutefois, dans le cas où l effectif total de la classe est inférieur à 20 élèves, l encadrement sera limité à l enseignant et un adulte agréé, qualifié ou bénévole ; - pour les classes à faibles effectifs, définis le plus souvent par le seuil de 12 élèves, le taux d encadrement est fixé par l inspecteur d académie, directeur des services départementaux de l éducation nationale de la façon suivante : - 2 adultes si la classe va seule à la piscine. - 3 adultes si 2 classes peuvent être réunies sur 1 seul créneau. Dans ce cas de figure il faudra veiller à tenir compte de la nature du handicap des élèves des classes réunies. 14

15 4. LES DISPOSITIFS DE FORMATION La mise en œuvre du PAD s accompagne d un dispositif de formation qui s appuie à la fois sur des structures existantes mais aussi sur de nouvelles mises en formes compte tenu, en particulier, des priorités envisagées. 4.1 L existant - Les stages départementaux (filés et massés) - Les stages de circonscription (2 à 4 jours) - Les demi-journées pédagogiques (APC) de circonscription - Les stages d accompagnement des titulaires 1 ère et 2 ème année - Les formations conjointes avec l USEP et les comités départementaux sportifs - Les différentes ressources : sites internet de circonscription 4.2 Les perspectives - Les groupes de travail EPS sur de grands thèmes d étude : maternelle, internet, projet EPS, natation - Les formations des CP-EPS - Le site EPS de l inspection académique

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire»

BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Horaires et Programmes EPS à l école primaire BO hors-série n 3 du 19 juin 2008 «Horaires et programmes d enseignement de l école primaire» Les programmes 2008 s appuient sur le Socle commun de connaissances

Plus en détail

Programme d E.P.S. de l Ecole

Programme d E.P.S. de l Ecole Programme d E.P.S. de l Ecole Primaire CONNAISSANCE DU MILIEU SCOLAIRE Ecu 1.2.3.4 F.S.S.E.P LILLE 2 L.MICHEL-connaissance des milieux FSSEP Université Lille 2 1 SOMMAIRE PRESENTATION DU Eduscol.education.fr

Plus en détail

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011

PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 PROGRAMMATION EPS Document d aide à la programmation d école en EPS Groupe départemental EPS I.A. Côte d Or 2011 Sommaire Définition Aide à la programmation en maternelle Mise en œuvre Schéma de navigation

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES PATINAGE EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme 1 GENERALITES Préambule Ce document a pour objet d

Plus en détail

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle?

Programmer l E.P.S. Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Programmer l E.P.S. Comment assurer la continuité des apprentissages sur le cycle 3, sur l ensemble de la scolarité primaire? Que proposer pour varier les activités sur l ensemble du cycle? Le plan d action

Plus en détail

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que :

IO 2002. La lecture des programmes permet de constater que : LE PROGRAMME en EDUCATION PHYSIQUE à L ECOLE PRIMAIRE IO 2002 Les instructions officielles de 2002 ne présentent pas de point de rupture avec celles de 1995 mais sont cependant plus détaillées et précises

Plus en détail

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS

LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS LES INTERVENANTS EXTERIEURS GUIDE PRATIQUE ET PRECONISATIONS DEPARTEMENTALES Groupe départemental ARTS/EPS Table des matières LES TEXTES DE REFERENCE... 3 POURQUOI UN GUIDE PRATIQUE?... 4 L INTERVENTION

Plus en détail

CYCLOTOURISME ET VTT EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES

CYCLOTOURISME ET VTT EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES CYCLOTOURISME ET VTT EN MILIEU SCOLAIRE DOSSIER D'INFORMATION ------- POUR LES INTERVENANTS EXTÉRIEURS BÉNÉVOLES Équipe départementale EPS 1 degré du Puy de Dôme Généralités Préambule Ce document a pour

Plus en détail

EPS à l École primaire

EPS à l École primaire Contribue à l épanouissement de l enfant Relève de la compétence des maîtres S envisage dans le cadre de projet pédagogique EPS à l École primaire Fait l objet une attention particulière Contribue à l

Plus en détail

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège

L éducation physique et sportive. Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège L éducation physique et sportive Etude comparée des programmes d'eps à l'école primaire et au collège LES PROGRAMMES OFFICIELS Priorités, objectifs généraux, connaissances et compétences, Horaires et spécificités

Plus en détail

ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE

ORGANISER L'EPS A L'ECOLE PRIMAIRE ORGANISER L'E A L'ECOLE PRIMAIRE Cadre réglementaire et recommandations départementales Comme précisé dans les programmes scolaires de juin 2008, l'activité physique et les expériences corporelles contribuent

Plus en détail

Programmes et et programmation de. à l école primaire

Programmes et et programmation de. à l école primaire Programmes et et programmation de de l EPS à l école primaire D. Smadja,, IEN Maromme Animation pédagogique p cycle 2 février 2011 1-1- CONTENUS D ENSEIGNEMENTD Enjeux et finalités Compétences et activités

Plus en détail

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1

Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 Vers UNE PROGRAMMATION EN EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ECOLE PRIMAIRE DANS LE DEPARTEMENT DU RHONE Groupe départemental EPS 1 Rhône Pour une programmation en EPS janvier 2010 1 La programmation :

Plus en détail

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE

J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE J EMMENE MA CLASSE A LA PISCINE Textes de référence : Circulaire n 2011-090 du 7 juillet 2011-BO n 28 du 14 juillet 2011 PEAMBULE : - La natation est partie intégrante de l enseignement de l EPS à l école

Plus en détail

Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS

Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS Le sport dans l institution scolaire : l enseignement de l EPS Introduction L éducation physique et sportive (EPS) vise à la réussite de tous les élèves, aux différents niveaux de scolarité : elle contribue

Plus en détail

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire

FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire FICHE 7 Propositions d ensemble pour l EPS à l école primaire Quel pas en avant est possible? Le premier progrès à réaliser pour que tous les élèves bénéficient de l enseignement de l EPS est d assurer

Plus en détail

Agir et s exprimer avec son corps

Agir et s exprimer avec son corps Agir et s exprimer avec son corps LES JEUX COLLECTIFS À L ÉCOLE MATERNELLE Mercredi 10 décembre 2014 ANDREU Sophie, CPC 9 ème BOTHUA Alexandre, CPC 10 ème BREYTON Maryline, CPC 9 ème Déroulé de la formation

Plus en détail

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée

La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée 1 La réforme du collège puis celle du lycée professionnel et maintenant celle du lycée générale et technologique a entraîné une réécriture des programmes, et notamment ceux de l éducation physique et sportive.

Plus en détail

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX

PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS I LE CADRE REGLEMENTAIRE II LES ENJEUX PROTOCOLE POUR LES VISITES D INSPECTION 2014 2015 CADRE REGLEMENTAIRE ENJEUX MODALITES ET EXPLOITATIONS Jean Paul BURKIC I.E.N. LE PORT I LE CADRE REGLEMENTAIRE - Note de service n 83 512 du 13 décembre

Plus en détail

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes?

L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L Education Physique et Sportive à l Ecole Primaire Comment mettre en œuvre son enseignement dans les classes? L enseignement de l Education Physique et Sportive (EPS) vise le développement des capacités

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs

Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2. Compétences spécifiques liées à l'activité. Objectifs 1 Les compétences visées se réfèrent au programme E.P.S. du cycle 2 -- s'opposer individuellement avec les jeux d'oppositions duelles Compétences spécifiques liées à l'activité -- rencontrer un partenaire

Plus en détail

Comment organiser l enseignement de l E.P.S à l école?

Comment organiser l enseignement de l E.P.S à l école? Comment organiser l enseignement de l E.P.S à l école? Un document proposé par l Equipe Départementale EPS de l Hérault Inspection académique Académie de Montpellier CONTENU DU DOCUMENT Sommaire pages

Plus en détail

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13

L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 L E. P. S. 4 A 4 Michel FAURE, CPD EPS DA 13 Les 4 tableaux format A4 suivants (l EPS 4 à 4!) sont le résultat d une tentative personnelle de présentation synthétique d utiles connaissances et considérations

Plus en détail

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE

Programme de la formation. Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE Programme de la formation Écrit : 72hdepréparation aux épreuves d admissibilité au CRPE o 36 h pour la préparation à l'épreuve écrite de français Cette préparation comprend : - un travail sur la discipline

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique

Projet d école 2014-2018. Guide méthodologique Projet d école 2014-2018 Guide méthodologique 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 LES TEXTES DE REFERENCES... 4 LES ETAPES D ELABORATION DU PROJET D ECOLE... 4 ETAPE 1 : BILAN DU PROJET, DIAGNOSTIC... 5 1. LE

Plus en détail

Le Golf, à l école...

Le Golf, à l école... Le Golf, à l école... Limites et perspectives Orientations de la ff.golf dans le cadre de l intégration de la pratique du golf en milieu scolaire et universitaire Claude ANACKIEWICZ, CPC EPS Marvejols

Plus en détail

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE

CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE CONVENTION POUR L'ACTIVITE HANDISPORT A L'ECOLE ENTRE : L'Inspecteur d'académie, Directeur des services départementaux de l'education Nationale, Le Président du Comité Départemental U.S.E.P. de l'ain,

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun

Compétence 6 du socle : Les compétences sociales et civiques. Croisement des compétences propres à l EPS et des contenus en lien avec le socle commun l EPS des programmes: Réaliser une performance motrice maximale mesurable à une échéance donnée en lien avec les programmes Connaissances et capacités à valider pour l acquisition du socle commun Course

Plus en détail

La pratique sportive à l école primaire

La pratique sportive à l école primaire Rapport n 2012-035 mai 2012 Inspection générale de l éducation nationale Inspection générale de l administration de l Éducation nationale et de la Recherche La pratique sportive à l école primaire Rapport

Plus en détail

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan.

Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. Enseigner l acrosport aux cycles 2 et 3 Guillaume CATOIS, conseiller pédagogique EPS, circonscription d Argentan. - 1 - SOMMAIRE 1. Définition de l APS acrosport 2. Caractéristiques de l APS 3. Références

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GENERAUX

BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GENERAUX BIBLIOGRAPHIE ET WEBOGRAPHIE BIBLIOGRAPHIE OUVRAGES GENERAUX Agir dans le monde ( collection fichier ressources) : L éducation physique en maternelle (code 173074) (Editions Nathan).Pour apprendre à agir

Plus en détail

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales

Les liens entre les. Compétences Méthodologiques et Sociales Les liens entre les Compétences Méthodologiques et Sociales et le Socle Commun de Connaissances et de Compétences. GRA 2011 Orléans-Tours 1 Le plan d intervention 1. Rappel institutionnel : Les C.M.S.

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE CYCLE 4 HYPER TEXTE LE VOLET 1 DU CYCLE 4 est un texte général qui oriente toutes les disciplines et qui permet de cibler la singularité des axes de formation. LE VOLET 2

Plus en détail

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations

II - ENCADREMENT. Rappel du nombre d élèves participants. Total du nombre de personnels encadrant. Nom prénom Date de naissance Observations ACADEMIE DE LILLE INSPECTION ACADEMIQUE DU PAS-DE-CALAIS Division des écoles 20 bd de la Liberté 62021 Arras cedex DE1- Nadine Guyon Tél : 03 21 23 91 23 Fax : 03 21 23 82 27 e-mail : ce.i62dec1@ac-lille.fr

Plus en détail

PROJET NATATION 2015/2016 PISCINE PÉGUILHAN

PROJET NATATION 2015/2016 PISCINE PÉGUILHAN PROJET NATATION 2015/2016 PISCINE PÉGUILHAN GROUPE SCOLAIRE : Enseignant Période Jour Départ bus Ecole Entrée dans l eau Sortie de l eau Retour 1 PRESENTATION Règles générales de fonctionnement page 3

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

Pour une séance d Education Physique et Sportive réussie

Pour une séance d Education Physique et Sportive réussie Pour une séance d Education Physique et Sportive réussie Thibaut LE BOLLOCH Personne Ressource en EPS - DDEC/UGSEL 22 Janvier 2013 Textes en vigueur : Les programmes de 2008 Le socle commun de connaissances

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.

Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 INSPECTION. novembre 2009. Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles. novembre 2009 Programme de travail académique des inspecteurs 2009-2010 Rectorat 3, boulevard de Lesseps Versailles www.ac-versailles.fr INSPECTION COMMUNICATION Sommaire Les finalités du Programme de

Plus en détail

Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement

Note de Service spéciale Les modalités d'inspection des enseignants Année 2014-2015. Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement Note de Service spéciale "Les modalités d'inspection des enseignants" Année 2014-2015 Tableau d'émargement Classes Nom et émargement Classes Nom et émargement 1 8 2 9 3 10 4 11 5 12 6 13 7 14 Je demande

Plus en détail

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT

REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT REPONDRE AU BESOIN DE BOUGER CHEZ LE JEUNE ENFANT L enfant de deux, trois ans, a besoin de bouger pour développer ses capacités motrices. Aménagement des lieux dans l école et dans la classe La cour de

Plus en détail

RÉFÉRENCES OFFICIELLES FINALITÉS DE L EPS

RÉFÉRENCES OFFICIELLES FINALITÉS DE L EPS - 6 e BO n 29 du 18 juillet 1996 - Cycle central BO n 5 du 30 janvier 1997 et BO hors série n 1 du 13 février 1997-3 e BO n 10 du 15 octobre 1998 RÉFÉRENCES OFFICIELLES - Arrêté du 8 juillet 2008 - J.O.

Plus en détail

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3

UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 POURCHET Julian Conseiller Pédagogique EPS Circonscription Aubergenville UTILISATION DES TABLETTES NUMERIQUES EN ACROSPORT CYCLE 3 Année 2014-2015 INTRODUCTION Aujourd hui, couplées aux outils audiovisuels,

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2

COMMUNICATION AUX ENSEIGNANTS n 2 Périgueux, le 23 septembre 2013 L Inspecteur de l Education nationale, à Mesdames et Messieurs les Directeurs d école et Mesdames et Messieurs les enseignants de la circonscription de Périgueux II COMMUNICATION

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE

COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE N 93 FOUCTEAU Béatrice, L HEUDÉ Sylvie, ROGER Annie [IUFM Poitou-Charentes, Site de la Vienne] COMMENT REPOSITIONNER LE JEU COMME SUPPORT D APPRENTISSAGES À L ÉCOLE MATERNELLE GROUPE DE RECHERCHE-ACTION-FORMATION

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes

Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Eléments de présentation du projet de socle commun de connaissances, de compétences et de culture par le Conseil supérieur des programmes Le projet de socle de connaissances, de compétences et de culture,

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie

Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie Plan d action des médecins et infirmier(e) de l académie 1 Le cap fixé : - le projet académique 2011-2015 - et sa lecture par et pour l action des médecins et infirmier(e)s de l E.N Deux postulats : Le

Plus en détail

Organisation générale des enseignements - Piscine de St Symphorien d Ozon 2011

Organisation générale des enseignements - Piscine de St Symphorien d Ozon 2011 LE FONCTIONNEMENT Calendrier de la Période Planning Cf. document déjà envoyé par Mme MARTINEZ Les classes iront à la piscine du Lundi 23/05 au jeudi 30/06/2011. 7 classes de l école du Parc, 5 classes

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

Bulletin officiel n 1 du 5 janvier 2012

Bulletin officiel n 1 du 5 janvier 2012 CYCLE DES APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX PROGRESSIONS POUR LE COURS PRÉPARATOIRE ET LE COURS ÉLÉMENTAIRE PREMIÈRE ANNÉE Éducation physique et sportive Les tableaux suivants donnent des repères aux équipes

Plus en détail

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet

COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3. R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet COMPETENCES E P S et BASKET BALL au CYCLE 3 R.Reynaud CPC. LYON PART-DIEU mai 2003 en référence au document d'antoine Muguet basket-ball au CYCLE 3 - COMPETENCES EPS R.Reynaud-05/2003 CPC Lyon Part Dieu

Plus en détail

!!" # $ % & ' ( ) # * ( + # # $ (, $ - (. / -- 0 # # 1-2 - # $ 3 - ( 4 *4-5. & ) * 5

!! # $ % & ' ( ) # * ( + # # $ (, $ - (. / -- 0 # # 1-2 - # $ 3 - ( 4 *4-5. & ) * 5 "$ %&' ( )* ( +$ (,$- (./-- 0 1-2- $ 3- ( 4*4-5.&)* 5 Un cadre légal : Les écoles primaires, à la différence des collèges et des lycées, ne sont pas des établissements publics autonomes, et ne bénéficient

Plus en détail

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence)

OBESITE ET EPS. Cf www.sante.fr.(programme national, nutrition santé, courbe de corpulence) OBESITE ET EPS DEFINITION L obésité se définit comme un excès de poids pouvant retentir sur la santé. La mesure générale acceptée de l obésité est l Indice de Masse Corporelle (IMC : poids en kg / taille

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

1. ORGANISME DE FORMATION 2. PRÉROGATIVES

1. ORGANISME DE FORMATION 2. PRÉROGATIVES 1. ORGANISME DE FORMATION Les formations et examens «Pilote Initiateur Bateau» sont organisés et mis en œuvre par les Ligues régionales, dans le respect du cahier des charges élaboré par la commission

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale

Organisation du service des inspecteurs de l éducation nationale Affaire suivie par : Jean JOLY, Inspecteur d académie Téléphone : 01 53.69.31.28 Télécopie : 01 53.69.30.22 JJ/ML À Paris le 02.07.01 02234 Le Directeur de l Agence pour l enseignement français à l étranger

Plus en détail

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE

PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE PROGRAMME D ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE POUR LES LYCEES D ENSEIGNEMENT GENERAL ET TECHNOLOGIQUE Enseignement commun Enseignement facultatif Enseignement d exploration de la classe de seconde Le programme

Plus en détail

Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité?

Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? L éducation physique à l école : Le retour des maîtres d EPS, provocation ou réalité? Avril 2009 -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER Il n est pas d usage de commencer les séances de natation avant la grande section. Néanmoins, dès la moyenne

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI)

CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) AIX-EN-PROVENCE LILLE LYON ORSAY POITIERS RENNES SÉLESTAT TOULOUSE TOURS CONTRIBUTION DU CONSEIL DES CENTRES DE FORMATION DE MUSICIENS INTERVENANTS (CFMI) la reconnaissance du musicien intervenant par

Plus en détail

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération...

Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Jeux du patrimoine, jeux traditionnels de coopération... Au Cycle 1, 2 et 3 David Leschi - Conseiller pédagogique EPS - Circonscription de Grasse Bibliographie : Essai de réponses -Jeux du patrimoine,

Plus en détail

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION Equipe départementale EPS de Tarn et Garonne 1 Ce dossier pédagogique relatif à la natation à l'école primaire (du cycle 1 au cycle3 ) a pour objectifs: - de

Plus en détail

Les métiers du sport

Les métiers du sport 1 Les métiers du sport Vous pratiquez avec passion un ou plusieurs sports. Comme pour de nombreux jeunes, cette passion suscite chez vous une véritable vocation. Plus de 122 disciplines s exercent dans

Plus en détail

Régimes. spéciaux d études

Régimes. spéciaux d études jeunesse fédéralisme représentation innovation sociale formation international Régimes Contribution de la FAGE Adoptée par le Conseil d Administration de la FAGE - septembre 2013 spéciau + d infos sur

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES

QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES 1 QUESTIONNAIRE SUR LA PRATIQUE SPORTIVE DES JEUNES (6-20ans) en situation de handicap moteur et/ou sensoriel en Lorraine. Ce questionnaire est réalisé par le Comité Régional Handisport de Lorraine. Il

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI)

BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS DU VALAIS ROMAND (CPI) Département de l'éducation, de la culture et du sport Service de l enseignement Inspectorat de la scolarité obligatoire BILAN DE L EDUCATION PHYSIQUE A L ECOLE PRIMAIRE RAPPORT DE LA COMMISSION DES INSPECTEURS

Plus en détail

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3

FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE. hors R3 FORMATIONS D'INITIATIVE DEPARTEMENTALE hors R3 Dispositifs avec candidature individuelle 7 DISPOSITIF : 09D0640014 - SCOLARISER UN ELEVE EN SITUATION DE HANDICAP EN MILIEU ORDINAIRE - BEARN Module : 1031

Plus en détail

Une École juste pour tous et exigeante pour chacun PROJET DE LOI POUR LA REFONDATION DE L ÉCOLE DOSSIER DE PRÉSENTATION

Une École juste pour tous et exigeante pour chacun PROJET DE LOI POUR LA REFONDATION DE L ÉCOLE DOSSIER DE PRÉSENTATION Une École juste pour tous et exigeante pour chacun PROJET DE LOI POUR LA REFONDATION DE L ÉCOLE DOSSIER DE PRÉSENTATION #RefondonslEcole education.gouv.fr photos : PictureTank - MEN Les 25 mesures clés

Plus en détail

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES

NOTE D INFORMATION L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES L AGENT TERRITORIAL SPÉCIALISÉ DES ÉCOLES M AT E RNE L L E S Note d information réalisée par le rectorat de l académie de Montpellier, le centre national de la fonction publique territoriale, le centre

Plus en détail

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012

ASH-63. Livret d accueil. année scolaire 2011-2012 ASH-63 Livret d accueil de l auxiliaire de vie scolaire année scolaire 2011-2012 Inspection académique du Puy-de-Dôme Cité Administrative - rue Pélissier Circonscription ASH Bâtiment P - 5 ème étage -

Plus en détail

VELO AU CYCLE III. Bois de Boulogne, face au jardin d acclimatation. Dès le 12 octobre 2009

VELO AU CYCLE III. Bois de Boulogne, face au jardin d acclimatation. Dès le 12 octobre 2009 VELO AU CYCLE III L animation pédagogique : L animation est proposée à l ensemble des enseignants de Paris dans le cadre du Plan Académique de Formation 2009 / 2010. Le financement de l animation est pris

Plus en détail

Logo Nom Prénom Adresse Téléphone Mail

Logo Nom Prénom Adresse Téléphone Mail Logo Nom Prénom Adresse Téléphone Mail A, le novembre 2013 Madame, Monsieur Je vous contacte pour vous présenter mon activité qui pourrait s inscrire dans la nouvelle organisation du temps péri-scolaire

Plus en détail

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion

Gerard-Samuel.Braon@ac-reunion.fr 13/10/2013. Gérard Samuël BRAON, P. EPS, Formateur FPC EPS, ac-rérunion Formateur FPC EPS, acrérunion COMPETENCES METHODOLOGIQUES ET SOCIALES et Acquisition de COMPETENCES MOTRICES en Education Physique et Sportive (SUPPORT DE LA FPC EPS /CP3DANSE 20132014) 1 GerardSamuel.Braon@acreunion.fr

Plus en détail

AU SOMMAIRE DE CE GUIDE

AU SOMMAIRE DE CE GUIDE RÉFÉRENCES DES PRINCIPAUX TEXTES OFFICIELS ET RECOMMANDATIONS DÉPARTEMENTALES D AIDE A LA MISE EN ŒUVRE DE L ÉDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE A L ÉCOLE PRIMAIRE Conseillers techniques départementaux en EPS

Plus en détail

Les intervenants extérieurs à l école primaire. Guide pratique 2009. Introduction :

Les intervenants extérieurs à l école primaire. Guide pratique 2009. Introduction : 1 Les intervenants extérieurs à l école primaire Guide pratique 2009 Introduction : Certaines activités, nécessitant un encadrement renforcé ou une compétence technique précise, ne sont rendues possibles

Plus en détail

Projet numérique départemental 2012-2013

Projet numérique départemental 2012-2013 Projet numérique départemental 2012-2013 Rappels sur le projet numérique départemental Le projet numérique académique est articulé avec les ambitions du projet académique dont il reprend les objectifs.

Plus en détail

CHARTE DES PROGRAMMES

CHARTE DES PROGRAMMES CHARTE DES PROGRAMMES Charte relative à l élaboration, à la mise en œuvre et au suivi des programmes d enseignement ainsi qu aux modalités d évaluation des élèves dans l enseignement scolaire CONSEIL SUPÉRIEUR

Plus en détail

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION Qu est-ce que la récréation? Un temps de reconstruction : Récréation vient des mots «recréer», construit d après le mot «création». C est un temps

Plus en détail

proposant des formations et enseignements professionnels

proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels proposant des formations et enseignements professionnels Sommaire Introduction 5 Le contexte et les enjeux 5 La cible du guide 6 La valeur-ajoutée

Plus en détail

LA SCOLARITÉ EN FRANCE

LA SCOLARITÉ EN FRANCE P.R.I.P.I Programme Régional pour l Intégration des Populations Immigrées C.A.S.N.A.V Centre Académique pour la Scolarisation des Nouveaux Arrivants et des enfants du Voyage LA SCOLARITÉ EN FRANCE Document

Plus en détail

FORMATION. Inspection de l'éducation nationale - circonscription de Bergerac EST- Tél. : 05 53 57 14 42 - - Ce.ien-bergest@ac-bordeaux.

FORMATION. Inspection de l'éducation nationale - circonscription de Bergerac EST- Tél. : 05 53 57 14 42 - - Ce.ien-bergest@ac-bordeaux. Bergerac, le 15 septembre 2011 NOTE DE SERVICE N 2 SOMMAIRE : Circonscription de Bergerac Est FORMATION 1. Formations départementales 2. Formations de circonscription 3. Calendrier des formations de circonscription

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Vers la course d orientation à l école : quelques aspects théoriques, institutionnels et pédagogiques

Vers la course d orientation à l école : quelques aspects théoriques, institutionnels et pédagogiques - 1 - Vers la course d orientation à l école : quelques aspects théoriques, institutionnels et pédagogiques - 2-1 Quelques éléments généraux sur la course d orientation La course d orientation, c est :

Plus en détail