SOMMAIRE. Préambule. La natation à l école p. 3 Découverte de sensations nouvelles p. 4 Apprendre à nager : les étapes p. 5.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. Préambule. La natation à l école p. 3 Découverte de sensations nouvelles p. 4 Apprendre à nager : les étapes p. 5."

Transcription

1 Document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS du Haut-Rhin. Septembre 2004

2 SOMMAIRE Préambule La natation à l école p. 3 Découverte de sensations nouvelles p. 4 Apprendre à nager : les étapes p. 5 Première partie A la recherche de nouveaux repères - Se déplacer dans le petit bain p. 6 - Mettre la tête dans l eau p. 9 - Ouvrir la bouche, souffler, ouvrir les yeux p Supprimer les appuis plantaires et s équilibrer p Explorer la profondeur p Effectuer une glissée, effectuer une coulée p Entrer dans l eau : les sauts les plongeons p. 15 et 16 Deuxième partie Apprentissage des nages codifiées alternatives p. 17 Troisième partie Activités aquatiques complémentaires - Vers la natation synchronisée p Vers le water-polo p Vers le sauvetage et le palmage p. 24 Bibliographie et origines des illustrations p. 26 Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 2 sur 26

3 Préambule LA NATATION À L ÉCOLE PRIMAIRE Remarques générales : Ce document constitue le contenu de plusieurs années d enseignement de la natation à l école. 1. Pensez à : - préparer le matériel dont vous aurez besoin avant le début de la séance - vous munir d une liste nominative des élèves de votre groupe - recompter régulièrement vos élèves. 2. L organisation d une séance : elle doit être prévue en concertation avec le maître. a) Echauffement - mise en train : Permet d entrer dans l activité (privilégier la forme jouée). b) Travail proprement dit : Situations choisies par rapport aux objectifs d immersion, d équilibre, de respiration, de propulsion, d entrée dans l eau,... IMPORTANT : chaque situation s inscrit dans une progression ; pensez donc à reprendre les exercices antérieurs. c) Réinvestissement : (facultatif) Eventuellement 5 minutes en jeux organisés ou non. Surface de bassin dans une aire matérialisée et délimitée. Chaque intervenant reste responsable de son groupe et doit redoubler de vigilance. d) Rangement du matériel : il se fait avec l ensemble du groupe. 3. La préparation d une séance : Elle doit être faite par écrit! Quelques questions qu il est bon de se poser : - combien ai-je d enfants dans mon groupe? - que savent faire les enfants à présent? - que vais-je choisir comme jeux ou exercices pour travailler les 3 fondamentaux de la natation - où vais-je travailler? (petit ou grand bain) - quel matériel vais-je utiliser? l équilibre la respiration la propulsion? Enfin, NE PAS OUBLIER QUE : NAGER, C EST SE FAIRE PLAISIR Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 3 sur 26

4 DÉCOUVERTE DE SENSATIONS NOUVELLES DU MILIEU NATUREL AU MILIEU AQUATIQUE Abandon progressif des repères du TERRIEN par de nombreuses mises en situation, des découvertes de sensations nouvelles, la recherche de nouveaux repères, d autres équilibres, de moyens de propulsion, de solutions respiratoires. ACQUIS DU TERRIEN ACQUISITIONS E Q U I L I B R E - Equilibre vertical - Tête verticale - Regard horizontal - Appuis plantaires - Effet de la pesanteur - Equilibre horizontal - Tête horizontale - Regard vertical - Plus d appuis plantaires - Poussée d Archimède R E S P I R A T I O N - Respiration innée (nez) - Inspiration active - Expiration passive - Respiration volontaire (bouche) - Inspiration brève (passive) - Expiration longue (active) P R O P U L S I O N - Jambes motrices - Bras équilibrateurs - Appuis fixes et solides - Résistance de l air (négligeable) - Jambes équilibratrices - Bras moteurs - Appuis fuyants et mouvants - Résistance de l eau (réelle) (références : «L enfant et l eau» Revue EPS N 149) Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 4 sur 26

5 APPRENDRE A NAGER C EST SE FAIRE PLAISIR! LES ÉTAPES 1) Accepter d entrer dans l eau prendre confiance 2) S immerger ouvrir la bouche et les yeux abandonner les appuis plantaires sentir que l eau porte : faire varier la flottaison en fonction de la position respiratoire explorer la profondeur 3) Passer de l équilibre vertical (terrien) à l équilibre horizontal (nageur) se laisser équilibrer par l eau maîtriser les équilibres horizontaux, changer d équilibre. 4) Maîtriser les équilibres horizontaux dynamiques effectuer des glissées ventrales et dorsales effectuer des coulées effectuer des changements d équilibre 5) Apprendre les nages alternatives une nage ventrale et une nage dorsale (crawl et dos crawlé) - partir de la nage globale - problèmes à résoudre : -propulsion jambes - bras -respiration -coordination 6) Apprendre les nages simultanées la brasse et le papillon dans le cas d élèves comptant de nombreuses séances de natation scolaire 1) Entrées dans l eau : - sauts - plongeons 2) Vers la natation synchronisée 3) Vers le water-polo 4) Vers le sauvetage et le palmage ACTIVITES COMPLEMENTAIRES Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 5 sur 26

6 Première partie À LA RECHERCHE DE NOUVEAUX REPÈRES Remarques générales : ne pas hésiter à y consacrer beaucoup de temps proposer des situations ouvertes et ludiques qui permettent à l enfant de découvrir des solutions et de progresser dans l eau utiliser du matériel varié : son pouvoir attractif amenuise les craintes pour mettre les débutants en confiance, - il est fortement recommandé d être dans l eau avec son groupe, - de faire travailler les élèves par 2 ou à plusieurs. OBJECTIF : SE DÉPLACER DANS LE PETIT BAIN I. Déplacements variés : Seul ou à plusieurs 1. Marcher naturellement, en avant, en arrière, de profil, 2. Marcher bras en l air : en avant, en arrière, de profil (avec différents pas) 3. Marcher avec l aide des bras et des mains : on peut améliorer et accélérer les déplacements en utilisant les bras et les mains ; on essaie toutes les possibilités : poings fermés, pelles, doigts écartés, tranchant de la main, mouvements alternatifs et simultanés 4. Marcher avec les épaules dans l eau 5. Sauter : pieds joints (kangourous), à cloche-pied, en avant, en arrière, le plus haut possible, le plus loin possible, en frappant dans les mains, en effectuant ¼ de tour, ½ tour, Tous ces déplacements peuvent être exploités en : - farandoles - rondes - petits trains - spirales Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 6 sur 26

7 II. Jeux sans matériel : Le petit train Les rondes Au signal, la locomotive se décroche et devient dernier wagon La locomotive utilise les bras et les mains pour aller vite Au signal, le dernier wagon devient locomotive Le serpent Rondes et jeux chantés Le loup et l agneau Formation petit train La tête du serpent essaie d attraper sa queue La tête du serpent essaie d attraper la queue d un autre serpent - Le loup essaie de toucher l agneau - Le berger, avec son corps, essaie de l en empêcher - Changer de rôles quand l agneau est touché Les paquets Le relais-locomotive Les enfants se déplacent librement Au signal, on se groupe par 2, par 3, de différentes manières. Ce sont les enfants qui proposent différentes solutions. Le n 1 court jusqu au mur, revient à reculons. Le n 2 s accroche au n 1 : ils courent jusqu au mur, reculent (pas plus de 5 élèves par «relais-locomotive») et d autres encore : - relais : 2 équipes traverser le plus vite possible - jouer à attrape - par 2 : se pousser par les mains, par les épaules - épervier - pile ou face - Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 7 sur 26

8 III. Jeux avec matériel : Matériel qui peut être utilisé : - objets qui flottent : planche, plot, frite, balle, cerceau, - objets qui coulent : anneau, pince à linge, Exemples de jeux : - essayer de ramener le plus possible d objets - idem mais en les posant à un endroit précis - ramener un seul objet à la fois - ramener un objet qui flotte et un objet qui coule - imposer le déplacement : en avant, en arrière, en sautant à pieds joints, à cloche-pied - ramener l objet sans utiliser les mains Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 8 sur 26

9 OBJECTIF : METTRE LA TÊTE DANS L EAU I. Découverte : L enfant sera amené à mettre progressivement la tête dans l eau sans qu il s en rende compte. - mouiller le visage avec les mains - traverser (en avant, en arrière) les épaules dans l eau, mon menton touche l eau (idem avec le nez et le front) - pousser la planche avec mon menton, mon nez, mon front, le dessus de ma tête - idem avec les mains derrière le dos - s éclabousser - retourner la planche avec la tête - en farandole ou petit train : passer sous un pont (bras, perche ) Situations avec petit matériel - passer dans un cerceau tenu verticalement dans l eau - passer sous une perche tenue horizontalement sur l eau II. Jeux : - Un enfant prisonnier dans une ronde essaie de trouver des solutions pour sortir - Le coupe-têtes : ronde ; au passage de la planche, les têtes doivent disparaître sous l eau - Les écureuils : au signal, les écureuils changent de cage en passant sous les bras de 2 joueurs qui se donnent la main (cage) ou changent de cerceau. - et d autres, Lapin-terrier Le filet du pêcheur Un joueur cherche à toucher les autres. On reste invincible en se cachant sous le toit de sa maison. Les poissons qui s échappent sous les bras ou entre les jambes se joignent au chalut ou filet. Touche-touche 1,2,3 Feu rouge Un joueur cherche à toucher les autres. On s échappe en plongeant. Le gardien tourné vers «la terre» énonce : 1,2,3, feu rouge, ceux qui s avancent doivent s immerger, sinon retour au point de départ. Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 9 sur 26

10 OBJECTIFS : OUVRIR LA BOUCHE, SOUFFLER, OUVRIR LES YEUX I. Ouvrir la bouche et souffler : - faire l expérience de la bouche grande ouverte «poser le visage sur l eau, bouche grande ouverte!» - souffler sur l eau au creux de sa main - souffler sur l eau comme sur une soupe chaude - faire des bulles : - en soufflant à travers un tube, une paille - par la bouche (soupe chaude) - par la gorge (buée sur la vitre) - par le nez (je me mouche) - parler, chanter dans l eau - mains dans le dos : se déplacer en soufflant dans l eau (inspiration rapide, expiration longue) II. Ouvrir les yeux : - indiquer la couleur d un objet (anneau) - chercher un objet d une couleur donnée - indiquer le nombre de doigts que montre le camarade dans l eau (très près du visage) OBJECTIFS : SUPPRIMER LES APPUIS PLANTAIRES ET S ÉQUILIBRER I. Découverte : 1) Avec l aide de matériel : frite, planche, haltère, pull-boy - les pieds ne touchent plus le sol - changer de matériel (plusieurs fois) - chercher des solutions pour se déplacer - utiliser 2 matériels identiques - utiliser 2 matériels différents 2) Avec l aide des copains : jeu des cruches (se laisser porter par les camarades) 3) Se déplacer dans le grand bain (Se déplacer dans le grand bain se conçoit tout au long de la phase de familiarisation et dès le début des apprentissages) - descendre l échelle (ventre face à l échelle) - se déplacer le long du mur sans consignes particulières - se déplacer en croisant les mains le plus vite possible arriver à ne plus regarder ses mains arriver à décoller les pieds du mur - s écarter du mur, tendre les bras - se déplacer en avant, en arrière, changer de sens - dépasser un camarade - se déplacer face au mur dos au mur - se déplacer en tenant une planche dans une main - ne poser qu une main sur le mur, ramer de l autre - laisser flotter les jambes devant soi, derrière soi - 2 groupes se croisent - aller jusqu au bout de la perche posée perpendiculairement au bassin - tout un groupe avancer en tenant d une main une perche, l autre main étant posée sur le rebord - se déplacer en passant sous les bras d un camarade, sous la perche 4) Avec l aide du pont de singe en PB ou GB : - passages libres - avec consignes : aller plus vite, ne plus aller en avant, tête hors de l eau, tête dans l eau Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 10 sur 26

11 II. S équilibrer sur le ventre ou sur le dos, avec ou sans aide: Avec aide 1) de matériel : frite, planche, pull-boy - utiliser 2 matériels identiques : essayer de s allonger sur le dos, sur le ventre ; essayer de s allonger sur le dos, bras écartés, une planche sous chaque main. - enchaîner dos/ventre, ventre/dos - utiliser 2 matériels différents : mêmes situations que plus haut. 2) du rebord du bassin : - s allonger sur le ventre, poser le bout des doigts sur le rebord - mettre le visage dans l eau, attendre (les jambes devraient remonter) - mettre la tête hors de l eau : attendre (les jambes devraient couler) 3) d un pont de singe : mêmes situations que précédemment 4) de camarades : - La fleur : en ronde, 1 sur 2 s allonge sur l eau : dos/ventre enchaînement Repères : - Dos : oreilles dans l eau, je sors le ventre, je tire sur les jambes - Ventre : visage dans l eau, jambes tendues - Le remorqueur et la péniche : Le remorqueur tire la péniche par les mains, pousse par les pieds 5) l étoile ventrale - à 2 : A tend la paume de ses mains, B s allonge sur le ventre et se relève (quand il veut ou au signal de A) - B s allonge sur le ventre et garde l équilibre sans l aide de A : étoile ventrale Remarque : pour se relever d une manière équilibrée sur le ventre : - grouper les jambes - sortir la tête de l eau - ramener les bras en appuyant sur l eau 6) l étoile dorsale - à 2 : A place ses mains sur les omoplates de B, B s allonge sur le dos et se relève. - B s allonge sur le dos sans l aide de A et garde l équilibre : étoile dorsale. Remarque : pour se relever d une manière équilibrée sur le dos : - sortir la tête de l eau - grouper les jambes en ramenant le menton sur la poitrine 7) La méduse : - épaules dans l eau, bras écartés - inspirer profondément et bloquer la respiration, - mettre le visage dans l eau ceci provoque : - une bascule vers l avant, - une perte des appuis plantaires - jeu : la course des méduses : A fait la méduse, B le pousse. Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 11 sur 26

12 OBJECTIF: EXPLORER LA PROFONDEUR La respiration est un des fondamentaux de la natation. Elle doit être travaillée en permanence. La prise de conscience de la respiration est un élément important pour explorer le profondeur et doit être abordée dès le début de la familiarisation. Ces exercices peuvent se faire poumons pleins ou poumons vides (descentes et remontées actives ou passives). Remarque : on cherche une immersion de plus en plus longue et de plus en plus profonde. I. Dans le petit bain : 1) Avec l aide du matériel : tubes de différentes longueurs souffler le plus longtemps possible 2) Avec l aide de camarades : - à 2 : A descend le long des jambes de B jusqu au sol en soufflant. B vérifie si A fait bouillonner l eau - à 2 : A essaie de passer entre les jambes de B (changer de rôle) - à 2 : A ramasse les anneaux que B fait tomber (changer de rôle) - en ronde : on saute sur place et au signal, on s accroupit, on s agenouille, on s assied, on se couche à plat ventre, on se couche sur le dos.(pour réussir, il faut expirer au maximum (bulles)) - se donner les mains : les numéros 1 s assoient au fond de l eau, les numéros 2 s immergent simultanément. - «dribbler» avec la méduse - descendre le long des jambes du camarade s agenouiller, s asseoir, se coucher au fond II. Travail dans le grand bain : - descendre l échelle du grand bain, le long de la perche, le plus bas possible - descendre le long du corps d un camarade collé contre le mur, lui toucher les pieds - descendre l échelle, rejoindre la perche tenue à la verticale dans l eau par l adulte - par 3 : descendre le long des jambes d un camarade, remonter le long des jambes du suivant. Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 12 sur 26

13 I. Les glissées : OBJECTIFS : EFFECTUER UNE GLISSÉE, EFFECTUER UNE COULÉE 1) Découverte : - se laisser déséquilibrer dans l eau : tomber comme une quille en avant, en arrière, de côté (yeux ouverts, yeux fermés) - idem les bras dans le prolongement du corps - idem les bras le long du corps - idem en enchaînant la méduse 2) Glissée ventrale Remarque : pour réussir, il faut un alignement des segments, être allongé et tonique, le visage et les oreilles sont dans l eau, les bras sont allongés et touchent les oreilles, menton poitrine. a) Avec aide : - reprendre les jeux du remorqueur et de la péniche, de la fusée. - la fusée : A se couche sur le dos, B propulse A se couche sur le ventre, B le propulse aller le plus loin possible b) Seul : - dos au mur, pieds au fond, épaules immergées, bras tendus, menton poitrine, placer la tête entre mes bras, pousser sur les pieds. - idem, un pied au fond, un pied au mur - idem, un pied au fond, un pied au mur, un bras allongé, une main au mur (oblige l enfant à placer le deuxième bras) - idem, deux pieds au mur, une main au mur - glisser - le plus loin possible - jusqu à la ligne d eau - puis se relever dans le cerceau - puis enchaîner une étoile ventrale, ou dorsale, ou une méduse. 3) Glissée dorsale : ou Remarques : - pour réussir, il faut un alignement des segments, regarder au plafond, les oreilles sont dans l eau. - pour se redresser, il faut fléchir la tête, ramener les genoux sur la poitrine. a) Avec aide : reprendre les jeux du remorqueur (sur le dos). Tenir la tête du camarade avec les 2 mains à plat sur les tempes. b) Seul : - face au mur, pieds contre le mur, épaules immergées et mains à la goulotte pousser sur les pieds (avec ou sans planche) - bras le long du corps - bras dans le prolongement du corps - idem : aller le plus loin possible - idem : enchaîner une étoile dorsale 4) Effectuer des enchaînements : - glissée ventrale méduse étoile ventrale se relever - glissée ventrale étoile dorsale - glissée dorsale étoile dorsale étoile ventrale Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 13 sur 26

14 II. La coulée ventrale : Une coulée est une glissée sous l eau. Remarque : pour réussir, il faut que les bras et la tête soient dirigés vers le fond (la tête sert de gouvernail). 1) Découverte : Dans le petit bain : - sauter par dessus les frites - rentrer dans les cerceaux - imiter les dauphins 2) Immersion coulée : a) Même progression que pour les glissées. Insister sur : - épaules immergées au départ - souffler durant toute la coulée b) Jeux : - passer sous une ligne d eau sans la toucher - passer dans un cerceau (ou plusieurs) immergé(s) verticalement - passer entre les jambes d un camarade - ramasser un ou plusieurs objets au fond. Lorsque la coulée ventrale est maîtrisée, on peut aborder le plongeon. Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 14 sur 26

15 OBJECTIF : ENTRER DANS L EAU Remarques: - niveau de l eau : hauteur des épaules (du nageur le plus grand du groupe au minimum) - orteils accrochés au bord (en griffes) I. Découverte : Rechercher différentes manières d entrer dans l eau : escalier, échelle, toboggan, tapis II. Les sauts : ATTENTION à la profondeur, aux collisions S éloigner des angles et des échelles. - sauter en eau profonde en tenant la perche - sauter en attrapant la perche au vol - sauter seul (on donne la perche quand l enfant est dans l eau) - sauter en chandelle : en avant (uniquement grand bain) - idem + ½ tour - idem + frapper dans les mains - idem + attraper une balle - rotation vers l avant - sauts simples : seul, à deux, en cascade Chandelle avant droite Chandelle avant groupée Chandelle groupée dégroupée en grande profondeur Rotation avant et rotation arrière avec et sans tapis, en partant accroupi Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 15 sur 26

16 III. Les plongeons : Remarque : les bras sont allongés dans le prolongement du corps, menton-poitrine, tête calée sous les bras (cf. coulée ventrale). - plonger, départ de l échelle, départ assis au bord - plonger, départ à genoux au bord (sur une planche) - plonger, départ accroupi au bord - plonger, départ fléchi au bord - plonger avec impulsion - plonger avec mouvement des bras - plonger puis passer dans un cerceau - plonger puis ramasser des objets au fond de l eau Quelques situations de plongeon avant : Coulée oblique départ assis sur le bord avec goulotte ou à partir de l échelle puis départ accroupi Plongeon avant Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 16 sur 26

17 Deuxième partie APPRENTISSAGE DES NAGES CODIFIÉES ALTERNATIVES A ce stade-là, les enfants doivent être capables de faire une étoile ventrale et dorsale, une glissée ventrale et dorsale et d enchaîner sans interruption 5 ou 6 cycles respiratoires. I. Les constantes pédagogiques - partir de ce que l enfant sait faire pour observer et faire évoluer par le biais de situations d apprentissage. - privilégier dans un premier temps les nages alternatives (crawl, dos crawlé) - mener de front l apprentissage du dos crawlé et du crawl. - varier les situations pédagogiques proposées en utilisant également les palmes. II. Les constantes techniques Dans toute nage codifiée, on retrouvera les constantes à aborder : - repères d amplitude tactiles et visuels - exploration des différents trajets moteurs possibles - orientation des surfaces d appui pour les rendre efficaces - prise de conscience d un geste progressivement accéléré Remarque à propos de l utilisation de la planche : - la demi-prise ou moyenne prise : à préconiser en situation d apprentissage et en insistant que les bras doivent être tendus. Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 17 sur 26

18 III. Les nages alternatives 1) Découverte : Faire nager le crawl ou le dos crawlé aux enfants et constater avec eux les problèmes rencontrés : Mise en situation : nage globale - ventrale - dorsale Remarques - «on n avance pas» - «on s essouffle» - «on recule» 2) Propulsion jambes : exercices à proposer en position ventrale puis dorsale - avec planche, pull-boy, ½ frite, bouchon de ceinture repères : bras collés aux oreilles et tendus, menton-poitrine : glissées et battements en variant l amplitude (mouvements souples partant de la hanche), en variant le rythme Remarque : ne pas être à l arrêt pour ajouter la propulsion! - course à deux avec une planche - pousser une planche à deux, face à face, dans le même sens - propulsion jambes :quelques pistes de travail départ épaules dans l eau, glissée ventrale + battements alternatifs sans planche (important : en situation d initiation, profiter de l aspect dynamique de la glissée pour placer les battements) idem avec planche ; comparer avec la situation précédente : - plus facile? - plus difficile? glissée dorsale + battements alternatifs, -bras le long du corps -bras dans le prolongement du corps. idem avec planche sur genoux ou dans le prolongement du corps. (importance des repères : oreilles dans l eau, regard orienté vers le plafond, un peu d écume au bout des pieds ) assis au bord, faire des battements : - battements avec bruit, sans bruit - jambes raides ou souples - pointes des pieds orientées - vers l extérieur, - parallèlement, - vers l intérieur, prise de conscience. battements d une seule jambe, bras devant : - sur le ventre, - sur le dos, pour ne pas focaliser sur la jambe qui ne travaille pas et ainsi la libérer et faire partir le mouvement du bassin. coulée ventrale, bras le long du corps, battements simultanés, coulée ventrale, bras dans le prolongement du corps, battements simultanés, pour assouplir le bassin. glissée costale, - battements alternatifs, - battements simultanés. jouer sur les contrastes pour travailler les «ressentis» - repérage bras : quelques pistes de travail allongé sur le dos, sur une planche, jambes immobiles, trouver des solutions pour se déplacer avec les bras sans que ceux-ci ne sortent de l eau, - vers la tête, - vers les pieds. recherche d appuis efficaces faire le moins de mouvements possible recherche de l amplitude idem mais avec retour aérien des bras (repères cuisse/oreille) Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 18 sur 26

19 - respiration : quelques pistes de travail en marchant, épaules dans l eau, (le buste le plus horizontal possible) une main à plat sur une planche (ou pull boy), l autre le long de la cuisse, exercer différents rythmes respiratoires ( ex : expirer sur 3 pas, inspirer sur 1 pas, expirer sur 2 pas, inspirer sur 1 pas, etc. ) idem mais en mobilisant les bras en marchant on peut mettre toute son attention sur le rythme respiratoire, sur les repères, (ex : inspirer au moment où la main touche la cuisse ) - autres variantes possibles : faire le moins de mouvements possible lors d une traversée de bassin passer de la position ventrale à la position dorsale à chaque mouvement de bras (et vis versa) nager le plus lentement possible nager le plus rapidement possible En règle générale il faut : diversifier les situations, multiplier les expériences, pour développer les capacités d adaptation de chacun Pour tout travail sur le dos : - la planche sera utilisée tenue au-dessus des cuisses, des genoux ou dans le prolongement du corps. - - on fera appel aux repères oreilles dans l eau, regard vers le haut, genoux sous la planche (éviter trop de raideur ou de pédalage) et fouetté des pieds vers le haut. Même travail avec expiration dans l eau en position ventrale, puis avec recherche d un rythme respiratoire approprié (4, 5 ou 6 battements pour une inspiration). On peut également proposer ces exercices avec des palmes 3) Propulsion des bras et travail de la respiration : a) en posant une main sur une planche (le bras posé sur la planche est collé contre l oreille) les exercices suivants peuvent se faire en marchant ou en nageant - traverser le bassin en tenant la planche toujours avec la même main - même chose en touchant chaque fois la planche avant de tirer - même chose en passant la main sur l eau sous la planche et casser le poignet avant de tirer - puis en inspirant après avoir touché la cuisse (inspiration en mettant la tête sur le côté) - puis en changeant de main tous les 3 ou 2 mouvements. sans planche : - prendre l eau devant soi, la tirer et la pousser derrière soi - chercher à prendre l eau le plus loin devant soi - toucher la cuisse en fin de poussée - toucher l oreille lors de l appui - souffler dans l eau pendant que l on tire sur l eau b) sur le dos, planche tenue sur les cuisses, introduire progressivement les repères : - avant de tirer sur l eau, la main entre dans l eau par le petit doigt (éviter de «battre» l eau) - le bras lors de l appui doit toucher l oreille - tirer et pousser le plus près possible du corps (cassé du bras) - toucher la cuisse en fin de poussée Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 19 sur 26

20 Troisième partie ACTIVITÉS AQUATIQUES COMPLÉMENTAIRES VERS LA NATATION SYNCHRONISÉE INTÉRÊTS DE LA NATATION SYNCHRONISÉE : Nager seul peut devenir fastidieux Nager à deux ou à plusieurs de façon synchronisée est plus attrayant et plus spectaculaire nécessite un contrôle plus important et adapté du comportement de chacun à celui des autres. encourage au perfectionnement ( devenir aussi performant que les autres ). demande un effort d imagination. OBJECTIFS : Techniques : réalisation de manière synchronisée de déplacements, de positions ou figures apprises et travaillées individuellement. Pédagogiques : Création, réalisation d un collectif ( 4 à 8 participants ) comprenant un certain nombre de critères : Mise en valeur de l introduction et de la conclusion Variété des déplacements et des figures. Variété des formations : ligne, cercle, carré, triangle, avec des positions variées ( dos à dos, face à face, côte à côte, tête bêche, ). Variations du rythme : lent, rapide, Variation du travail : simultané, alternatif, en cascade, par 2, par 3, Utilisation des trois niveaux de l espace : à la surface, en immersion, au dessus de la surface ( sortir au maximum au dessus de l eau ). Utilisation optimum du bassin EXEMPLES : 1.- NAGE VENTRALE, DORSALE OU COSTALE à deux ou à plusieurs en maintenant un contact : Côte à côte : se tenir par les épaules se tenir par une main L un derrière l autre : A tient B aux hanches A tient B aux chevilles 2.- NAGER A DEUX OU A PLUSIEURS, SANS CONTACT : en ligne respecter la formation en colonne en oblique en carré en rond nage ventrale nage dorsale nage costale nage en immersion coordonner : - les actions de propulsion - les actions de respiration - les immersions Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 20 sur 26

21 Exemples : X X A suit B et change de direction au même A B endroit X X A suit B et change de direction en même A B temps A X B X sans changement de nage en changeant de nage changement d orientation net synchronisation des deux nageurs rester au même niveau A X B X brasse ½ vrille battement jambes ½ vrille etc. 3.- IDEM AVEC : changement de nage changement de direction 4.- ÉQUILIBRE DORSAL au début avec ceinture puis couché sur une planche ÉQUILIBRE VENTRAL (aide à la flottaison) puis sans aide à la flottaison Godille : simultanée alternative à la hauteur des hanches Déplacement : au dessus de tête en premier la tête pieds en premier À deux : coordonner les déplacements : en ligne en colonne en se tenant sans se tenir Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 21 sur 26

22 A 2, à 3, à 4, : sur place : - tête bêche : l accordéon - en ligne - en colonne en étoile : - contact par les pieds - jambes et bras serrés - contact par les mains - jambes et bras écartés 5.- IMMERSIONS chandelle plongeon canard nages en immersion culbutes changements de formation 6.- ENTRĖES DANS L EAU sauts plongeons identiques, différents simultanés, successifs, en cascade 7.- ACTIONS SYNCHRONISĖES AVEC MATĖRIEL : balles, cerceaux, 8.- ENCHAINEMENTS : imposés libres exemple : 1 entrée dans l eau 2 déplacements différents 2 formations différentes 1 immersion 1 arrivée (final) composés par les éléments choisis dans les propositions ci-dessus avec matériel ou sans matériel Septembre , 2, 3 Nagez : document réalisé par l équipe des conseillers pédagogiques EPS 68 Page 22 sur 26

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée

AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée AU DELA DU TEST 3 vers les nages codifiées, le sauvetage, la natation synchronisée Pour aborder ce travail, les élèves doivent avoir acquis au minimum le test N 3 départemental Possibilité de travailler

Plus en détail

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION

GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION GUIDE POUR PREPARER LES SEANCES DE NATATION Equipe départementale EPS de Tarn et Garonne 1 Ce dossier pédagogique relatif à la natation à l'école primaire (du cycle 1 au cycle3 ) a pour objectifs: - de

Plus en détail

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau

PREAMBULE Pass Sports de l Eau Pass Sports de l Eau 1 PREAMBULE Après la validation du Sauv Nage, le Pass Sports de l Eau de l Ecole de Natation Française (ENF) mis en place par le Conseil Interfédéral des Activités Aquatiques (CIAA) permet de découvrir

Plus en détail

TACHES N 1. Escalier : Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau

TACHES N 1. Escalier : Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau Taper des pieds en faisant le crocodile, souffler, immerger le visage... S asseoir au fond de l eau, tête hors de l eau TACHES N 1 Descendre les marches Marcher le long de la ligne S appuyer sur les deux

Plus en détail

Mon cahier de natationlivret pédagogique

Mon cahier de natationlivret pédagogique Mon cahier de natationlivret pédagogique de la grande section au CM2 CRDP Lorraine L association DOCAPEPS 54, représentée par son président Hervé Bertin, est l auteur de ce livret. Il a été réalisé par

Plus en détail

Tous en nage Conseillers Pédagogiques en EPS du Haut-Rhin septembre 2011

Tous en nage Conseillers Pédagogiques en EPS du Haut-Rhin septembre 2011 Tous en nage Conseillers Pédagogiques en EPS du Haut-Rhin septembre 2011 SOMMAIRE PRÉAMBULE 1 découverte de sensations nouvelles sécurité recommandations les principales étapes 2 comment utiliser ce document

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» PROGRAMME FORMATION EPREUVE PROPULSION «BALLET» Logique : développer et perfectionner les qualités de propulsions selon les exigences d un ballet. Parcours de 50m. Support musical et chorégraphique de

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET»

PROGRAMME DEVELOPPEMENT EPREUVE PROPULSION «BALLET» 3 sept 2009 PROGRAMME DEVELOPPEMENT La validation de l épreuve «Propulsion» implique la validation de deux parties d épreuve : propulsion «ballet» et propulsion «technique». La nageuse ayant validé une

Plus en détail

SITUATIONS D'APPRENTISSAGE DEPLACEMENT DU PALIER 1 AU PALIER 2. D1 : Pas une goutte à perdre PP OU MP

SITUATIONS D'APPRENTISSAGE DEPLACEMENT DU PALIER 1 AU PALIER 2. D1 : Pas une goutte à perdre PP OU MP DU PALIER 1 AU PALIER 2 D1 : Pas une goutte à perdre PP OU MP Objectifs de la situation : - se déplacer vite - quitter «fortuitement» les appuis plantaires But de la tâche : -traverser le bassin en poussant

Plus en détail

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109

Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 Equipe EPS 68 L athlétisme à l école primaire Page 56 sur 109 LANCER EN ROTATION lancer d anneaux FONDAMENTAUX Tenir l engin en pronation (paume vers le bas) Lancer avec tout le corps Les lancers en rotation

Plus en détail

ECHAUFFEMENT GENERALISE

ECHAUFFEMENT GENERALISE ECHAUFFEMENT L'échauffement, tout d abord généralisé, deviendra au fil des séances plus spécifique. L enseignant pourra donc choisir parmi les situations suivantes celle qui correspondent à un objectif

Plus en détail

Entretenir la condition physique des seniors

Entretenir la condition physique des seniors Entretenir la condition physique des seniors Réalisation : A. TERLICOQ, Assistante Technique Département Oise, sous la direction de l équipe technique nationale, Fédération française EPMM Sports pour Tous

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes

Vélo ergomètre. acti vdis pens.ch EN GÉNÉRAL. Variables de charge Rythme lent à modéré. Activité d endurance. 10 à 20 minutes 3 Vélo ergomètre Variables de charge Intensité Rythme lent à modéré Activité d endurance Durée 10 à 20 minutes Pas de pause Possible 3 à 4 fois par semaine EN GÉNÉRAL 3 10 à 20 minutes de vélo à vitesse

Plus en détail

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER?

SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? SAVOIR S'ÉCHAUFFER POURQUOI FAUT-IL S ÉCHAUFFER? Pour préparer son corps à subir une activité physique importante sans se blesser (contracture, déchirure, claquage, entorse...). Les muscles et les tendons

Plus en détail

SYNCHRO OR. e se présenter. «technique». CRIPTIF. TACHES plongeon CONSEILS. Poussée rétro. Barracuda. legs droits. 1/ Voiliers Ballet

SYNCHRO OR. e se présenter. «technique». CRIPTIF. TACHES plongeon CONSEILS. Poussée rétro. Barracuda. legs droits. 1/ Voiliers Ballet SYNCHRO OR PARCOURS PROPULSION BALLET amentales. Le texte descriptif du parcours fait foi, il précise les critères de réussite sur chacune des tâches réparties sur les 37,50 mètres préconisés. libre, bonnet

Plus en détail

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008

Le ski à l'école. Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle. Février 2008 Le ski à l'école Réalisé par les CPC E.P.S. de Moselle 1 «Les Activités Physiques de Pleine Nature, par leur possibilité de réinvestissement, constituent un terrain privilégié pour la mise en œuvre de

Plus en détail

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT

GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT GUIDE D EXERCICES D ÉTIREMENT Page 17 ÉTIREMENTS SÉCURITAIRES Les étirements augmentent graduellement l élasticité des muscles et l amplitude des mouvements articulaires. Après la période de retour au

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Exercices avec SWISS - BALL

Exercices avec SWISS - BALL 2010 Exercices avec SWISS - BALL CAYUELA Christophe 23/10/2010 Quelques explications : Qu est ce que le swiss ball : Conçue dans les années 60 par un Suisse, le Swissball se repend dans les salles de gym.

Plus en détail

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus.

Seuls des jeux faciles à organiser sans animateur ont été retenus. Suite à une demande de collègues, j ai essayé de regrouper dans ce document des jeux simples ne nécessitant aucun ou très peu de matériel et autrefois pratiqués pendant les récréations ou dans la rue,

Plus en détail

ACTIVITES DE NATATION AU CYCLE 3 (CE2 CM1 CM2)

ACTIVITES DE NATATION AU CYCLE 3 (CE2 CM1 CM2) ACTIVITES DE NATATION AU CYCLE (CE CM CM) Programmes Connaissance de l activité Organisation Aide aux apprentissages : Situations - Evaluations Textes réglementaires Dossier disponible sur http://www.ac-bordeaux.fr/primaire/64/bayonne/

Plus en détail

Préparation à la pratique

Préparation à la pratique Debout, Préparation à la pratique Frotter le visage Pour faire circuler l énergie Taper sur tout le corps (2 fs) pour réchauffer le corps pour réveiller le Yang, même l après midi après la sieste pour

Plus en détail

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER

PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN. Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER PROJET PISCINE 2007/2008 Madame GERMAIN Moyenne Section Ecole maternelle la Pinède CAGNES SUR MER Il n est pas d usage de commencer les séances de natation avant la grande section. Néanmoins, dès la moyenne

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Ergonomie Poste de Travail de Bureau

Ergonomie Poste de Travail de Bureau La prévention santé pour chacun Ergonomie Poste de Travail de Bureau Céline Jouve Ostéopathe Pierre-Jean Gallo CSL42 A l époque, on ne perdait pas de temps avec l ergonomie. POSITION 1. Réglage de la chaise

Plus en détail

Définir et Construire le «savoir nager» en 6 ème

Définir et Construire le «savoir nager» en 6 ème Académie de REIMS Formation professionnelle continue en EPS Définir et Construire le «savoir nager» en 6 ème INTERVENANTS : Stéphane CHABAULT : s.chabault@laposte.net Jean-Pascal FAGOT : jplaurence.fagot@wanadoo.fr

Plus en détail

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs

Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs Saison 2012 / 2013 Centre Perfectionnement Sportif Joueurs MOINS DE 15 ANS Objectifs : Formation du joueur : Ces Cps ont pour objectifs de permettre aux joueurs de club différents de se retrouver dans

Plus en détail

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi?

Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Lesétirements : Quand, Comment, Pourquoi? Généralités : Pour exécuter un geste efficace, au «Imaginons un bateau à voile handball ou ailleurs, il faut d abord être qui prépare sa course : le bien placé,

Plus en détail

ROULER A L ECOLE MATERNELLE

ROULER A L ECOLE MATERNELLE Construire une Unité d Apprentissage en EPS ROULER A L ECOLE MATERNELLE Dossier réalisé par l équipe des CPC EPS des circonscriptions de Châlons-en-Champagne Anne GANTELET, Bernard FLORION et Pascal LOCUTY

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE

De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE De découvrir ses possibilités corporelles aux activités gymniques au sol et aux agrès GYMNASTIQUE 65 Cycle 1 Les programmes de l école Compétences de l élève Les activités - adapter ses déplacements à

Plus en détail

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER

Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois. Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER Inspection de l'éducation Nationale de Saint-Julien-en-Genevois Des situations d'apprentissage dédiées à la gymnastique au cycle 1 1 SE RENVERSER 1 In Apprendre en éducation physique Tome 2, Collectif

Plus en détail

ÉCOLE DENATATIONFRANÇAISE

ÉCOLE DENATATIONFRANÇAISE ÉCOLE DENATATIONFRANÇAISE Sommaire Avant-propos... 13 L École de Natation Française... 14 Le concept de l ENF... 15 Préambule... 16 Les trois étapes de l École de Natation Française... 18 Organisation

Plus en détail

Articulaction Exercices pour le dos et le cou

Articulaction Exercices pour le dos et le cou Articulaction Exercices pour le dos et le cou Programme de prévention des blessures au travail Service de santé et sécurité au travail Centre Acti-Santé Programme d exercices pour le dos et le cou Les

Plus en détail

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT

LE STRETCHING 1. Maryse BECKERS LEDENT LE STRETCHING 1 Maryse BECKERS LEDENT Maryse LEDENT est licenciée en éducation physique (ULg, prom. 1991). Elle occupe actuellement les fonctions d assistante dans le service de pédagogie des activités

Plus en détail

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol

Le stretching. 3 Le stretching. 1. Définition. 2. Répertoire gestuel. Etirements de la chaîne postérieure au sol 3 Le stretching 1. Définition Le stretching, traduction anglaise pour étirement est une technique de préparation du corps, de maintien ou de remise en forme basée sur l amélioration des amplitudes articulaires

Plus en détail

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire

En salle. Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Fiches pratiques Activité physique régulière Sommaire Étirement Fessiers 1/2 p.02 Fessiers 2/2 p.03 Ischio-jambiers 1/3 p.04 Ischio-jambiers 2/3 p.05 Ischio-jambiers 3/3 p.06 Quadriceps 1/2 p.07 Quadriceps

Plus en détail

Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux)

Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux) Pompes équilibre (Pectoraux, épaules, bras et abdominaux) Saisissez le ballon fermement pour éviter qu il ne vous échappe, votre corps est gainé, les mains placées de part et d autre du ballon à largeur

Plus en détail

Programme Performance Spécifique. Kayak

Programme Performance Spécifique. Kayak Programme Performance Spécifique Kayak Introduction. La chiropratique augmente notre potentiel et améliore nos performances sportives en s assurant du fonctionnement optimal de la colonne vertébrale et

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3

SOMMAIRE. I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2. II - Composantes de l activité Page 3 SOMMAIRE I - Définition de l activité «Jeux de Lutte» Page 2 II - Composantes de l activité Page 3 III - incontournables de l activité Page 4 IV - Construire une unité d apprentissage au cycle 1 Page 5

Plus en détail

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine )

Comment mieux se tenir sans peine. ( ou presque sans peine ) Comment mieux se tenir sans peine ( ou presque sans peine ) Notre structure rigide est le squelette, composé de nombreux segments mobiles les uns par rapport aux autres. Et maintenu dans l espace par le

Plus en détail

Projet pédagogique du cycle 2 à la piscine Garibaldi 2012-2016

Projet pédagogique du cycle 2 à la piscine Garibaldi 2012-2016 Projet pédagogique du cycle 2 à la piscine Garibaldi 2012-2016 Les rédacteurs du projet Éducation Nationale Pascale Samuel CPC EPS Lyon 2/7 Isabelle François CPC EPS Lyon 3 Jean-Maurice Gauthier CPC EPS

Plus en détail

LES ÉTAPES DE RELAXATION

LES ÉTAPES DE RELAXATION LES ÉTAPES DE RELAXATION 1. Consacrez-vous les 20 prochaines minutes en vous donnant la permission de prendre du temps pour vous-mêmes. 2. Ne pensez pas à vos soucis vous n avez pas besoin de faire quoique

Plus en détail

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure

Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Guide de Procédure Validation du Passeport «Joueur/Joueuse de devant». Evaluation des aptitudes pour les catégories Moins de 14 ans Garçons Moins de 15 Filles et Moins de 18 ans Filles Guide de Procédure Saison 2015 2016

Plus en détail

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING

DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING DEROULEMENT DES GESTES TE ET ELEMENTS DE COACHING LES JONGLAGES Jambe TE (Pied de frappe) Pointe tendue présenter le coup du pied comme surface de contact Cheville ferme pied bloqué Frapper le ballon en

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE

JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE JEUX TRADITIONNELS PROJET PEDAGOGIQUE Classes de CP Cycle 2 / 1 classe / 1 intervenant Doc. C.BARBOSA, CPC EPS et Nabila TAMIMOUNT-BEZTOUT éducatrice sportive SOMMAIRE I. JEUX TRADITIONNELS??? II. DYNAMIQUE

Plus en détail

PROJET NATATION 2015/2016 PISCINE PÉGUILHAN

PROJET NATATION 2015/2016 PISCINE PÉGUILHAN PROJET NATATION 2015/2016 PISCINE PÉGUILHAN GROUPE SCOLAIRE : Enseignant Période Jour Départ bus Ecole Entrée dans l eau Sortie de l eau Retour 1 PRESENTATION Règles générales de fonctionnement page 3

Plus en détail

Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1. Des objectifs d apprentissage

Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1. Des objectifs d apprentissage Module d apprentissage Jeux collectifs Cycle 1 Des jeux pour entrer dans l activité 1 séance par thème Une situation de référence Pour évaluer les besoins Des objectifs d apprentissage Des situations d

Plus en détail

DES JEUX COLLECTIFS POUR L ECOLE MATERNELLE

DES JEUX COLLECTIFS POUR L ECOLE MATERNELLE DES JEUX COLLECTIFS POUR L ECOLE MATERNELLE SOMMAIRE PRESENTATION TABLEAU DES DES JEUX LA RIVIERE AUX CROCODILES LES LAPINS DANS LEUR TERRIER L ECUREUIL EN CAGE LES TROIS REFUGES LES SORCIERS VIDER LES

Plus en détail

Etirement des adducteurs

Etirement des adducteurs Etirement des adducteurs En cyclisme, les muscles adducteurs de la hanche sont principalement sollicités en montée, lorsque l on se met en danseuse. Consigne d étirement : debout, jambes écartées d environ

Plus en détail

VENDREDI. Matin. Natation SAMEDI. Matin. Mer LUNDI. Dynamique MARDI. - 10 mn vélo. Série 1. Série 2. Série 3

VENDREDI. Matin. Natation SAMEDI. Matin. Mer LUNDI. Dynamique MARDI. - 10 mn vélo. Série 1. Série 2. Série 3 62 LUNDI Brasse 1 4 x {10 x (25 m apnée +25m aéro)} Repos 3 2 x 100 m aéro 2 x 100 m jambes ou Brasse 2 Échauffement 200 m libre 2 x {10 x (25 m apnée +25m aéro)} Repos 3 6 x 50 m apnée 200 m souple ou

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

Etirements du sportif

Etirements du sportif Etirements du sportif Principales chaînes musculaires SP01 Un corps pour comprendre et apprendre Anne Le Rouzic Les exercices qui vont suivre nécessitent un échauffement musculaire préalable. Les étirements

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

Pauses réparatrices. Votre santé avant tout

Pauses réparatrices. Votre santé avant tout Pauses réparatrices Votre santé avant tout Accordez davantage de place à l activité physique et à la détente dans votre journée de travail, vous augmenterez ainsi votre bienêtre et votre performance. Vous

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

Document réalisé par :

Document réalisé par : Ce document permet de situer le niveau des élèves en fin de module d apprentissage. Il peut être aussi utilisé pendant les séances d apprentissage pour aider à mesurer les acquisitions. Il donne des indications

Plus en détail

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2

Saison 1999-2000. U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97. Dossier préparation Cycle 2 ACTIVITÉ CYCLE 2 Gymnastique Saison 1999-2000 Dossier préparation Cycle 2 U.S.E.P. 88 rue du Préfet Bonnefoy BP 74107 44041 NANTES Cedex 1 02 51 86 33 10 Fax 02 40 29 14 97 FR/VP - 20/07/07- R CYCLE 2

Plus en détail

Les jeux de l école de basket

Les jeux de l école de basket Soirée départementale d information technique du 25.11.2002 : (par Delphine MONGIN, chargée auprès du comité départemental, de la promotion et du développement des écoles de basket) Les jeux de l école

Plus en détail

N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER!

N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER! les sauts 1 ÉCHAUFFEMENT! N OUBLIEZ PAS DE VOUS ÉTIRER! Étirer vers le ciel Tenir pendant 5 secondes Flexions du corps Étirer de chaque côté, sans à-coups, maintenir la flexion pendant 5 secondes développez

Plus en détail

UNITE D APPRENTISSAGE : Cycle 2 Jeu collectif : L épervier déménageur Compétence 3 : Coopérer et s opposer individuellement et collectivement.

UNITE D APPRENTISSAGE : Cycle 2 Jeu collectif : L épervier déménageur Compétence 3 : Coopérer et s opposer individuellement et collectivement. UNITE D APPRENTISSAGE : Cycle 2 Jeu collectif : L épervier déménageur Compétence 3 : Coopérer et s opposer individuellement et collectivement. Pour ENTRER dans l ACTIVITE Pour APPRENDRE et PROGRESSER SITUATIONS

Plus en détail

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE

DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE DEMI SQUAT & SQUAT, EPAULE JETE, DEVELOPPE COUCHE Pascal Canciani, Philippe Couture, Pierre Grenet Novembre 2006 DEMI SQUAT ET SQUAT 1. Demi squat et squat complet bras tendus 1. Position de départ 2.

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances

Jeux de Lutte Cycle 2 Module de 10 séances Compétence et activité Compétence spécifique : Coopérer et s opposer collectivement et/ou individuellement. Définition : S'investir dans une activité de corps à corps pour priver l'adversaire de sa liberté

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

LIVRET PEDAGOGIQUE LE RUGBY À L ECOLE

LIVRET PEDAGOGIQUE LE RUGBY À L ECOLE LIVRET PEDAGOGIQUE LE RUGBY À L ECOLE 1 2 DEMARCHE PEDAGOGIQUE EXEMPLE D UNE PREMIERE SEANCE ORGANISATION D UNE SEANCE : Entrée dans l activité FICHES 1 à 6 2 ou 3 jeux d apprentissage FICHES 7 à 23 Petit

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

l avant, puis vers l arrière.

l avant, puis vers l arrière. Faire 10 répétitions de chaque mouvement Demi-cercle avec la tête Ne pas aller vers l arrière. Rotation des épaules Faites des rotations vers l avant, puis vers l arrière. Rotation du bassin Placez vos

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

CONSCIENCE DU CORPS AIDE PERSONNALISEE. Aux cycles 2 et 3 1.EVEIL ET CONSCIENCE. Segmentaire Sensoriel Respiratoire 2.ENERGIE ET ECONOMIE

CONSCIENCE DU CORPS AIDE PERSONNALISEE. Aux cycles 2 et 3 1.EVEIL ET CONSCIENCE. Segmentaire Sensoriel Respiratoire 2.ENERGIE ET ECONOMIE 1.EVEIL ET CONSCIENCE CONSCIENCE DU CORPS AIDE PERSONNALISEE Aux cycles 2 et 3 Segmentaire Sensoriel Respiratoire 2.ENERGIE ET ECONOMIE Dans l Equilibre Dans la Posture Dans le Mouvement 3.TOUCHER- CONTACT

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES

ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES ÉLÉMENTS OBLIGATOIRES GRADE 7 - SOLO - SENIOR 1. 2. 3. 4. ÉLÉMENTS PÉNALITÉ DE 0,5 1 POINT EXÉCUTION (Aucune pénalité) À partir d une position verticale faire un tour complet ; dans la direction opposée,

Plus en détail

Pass'compétition - WATER POLO

Pass'compétition - WATER POLO Pass'compétition - WATER POLO Validation du test : le test individuel de tirs en crise de temps plus la participation active à un match de mini polo (d'une durée de fois mn) doivent être réussis. Réaliser

Plus en détail

Montée 2 petites marches jambes tendues, redescendre une petite marche, remonter 2 petites marches jusqu en haut (x 4)

Montée 2 petites marches jambes tendues, redescendre une petite marche, remonter 2 petites marches jusqu en haut (x 4) Cycle 1 Séance 1 : Lundi 26 Septembre OBJECTIF : Renforcement musculaire dynamique + PPG Footing 20 (stade) Bondissements : Bondissements de face sur tribunes (grandes marches dans le virage) 5 séries

Plus en détail

LE MINI-BASKET. Maurizio Mondoni

LE MINI-BASKET. Maurizio Mondoni 6 LE MINI-BASKET Maurizio Mondoni 6.1. LIGNES DIRECTRICES GÉNÉRALES 6 à 7 ans 8 à 9 ans 10, 11 et 12 ans le jeu de base 6.2. DES EXERCICES POUR LE DÉVELOPPEMENT PHYSIQUE Le développement du schéma corporel

Plus en détail

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM

FICHE PATIENT : LE POST PARTUM FICHE PATIENT : LE POST PARTUM Le post partum est la période qui suit immédiatement un accouchement ; il s agit de la période comprise entre l expulsion du bébé et le retour des organes à un stade pré-gravidique.

Plus en détail

1 POURQUOI FAUT-IL S ECHAUFFER?

1 POURQUOI FAUT-IL S ECHAUFFER? 1 POURQUOI FAUT-IL S ECHAUFFER? Les muscles et les tendons sont, en période de repos, à la température de 37. Or, on sait maintenant que : 1) Les muscles et les tendons ont un rendement maximum à la température

Plus en détail

Objectifs et logique du Page 3

Objectifs et logique du Page 3 Document conçu par l équipe des conseillers pédagogiques EPS du Haut-Rhin avec l aide précieuse de Thierry Lichtlé CTS Athlétisme et Isabelle Logeart professeur à l UFRSTAPS de Strasbourg Année scolaire

Plus en détail

Faire des étirements pour améliorer la flexibilité

Faire des étirements pour améliorer la flexibilité MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Faire des étirements pour améliorer la flexibilité Aperçu de la trousse Les exercices d étirement font partie intégrante

Plus en détail

Cerceau d exercice lesté

Cerceau d exercice lesté Cerceau d exercice lesté Inclut 8 exercices: p.2 Flexion latérale debout p.2 La Brasse debout p.3 Torsion de la colonne p.3 La Brasse à genoux p.3 Étirement des fléchisseurs des hanches p.4 Circuit équilibre

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

LA CHRONIQUE du BIEN ETRE

LA CHRONIQUE du BIEN ETRE LA CHRONIQUE du BIEN ETRE Petit mode demploi pour se détendre le COU ET EPAULES by Greet de Ryck Pour ce mois de Mai, on abordera le sujet tensions dans les épaules et le cou ". On se sent tous crispés

Plus en détail

DÉBUTER EN MUSCULATION

DÉBUTER EN MUSCULATION DÉBUTER EN MUSCULATION Débuter en musculation peut être frustrant et légèrement décourageant. Internet est inondé d'informations en tout genre et s'y retrouver parmi toutes les techniques proposées relève

Plus en détail

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau.

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. Introduction Que l'on travaille assis ou debout, le manque de mouvement lié à une posture statique prolongée peut, à la longue,

Plus en détail

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien

Apprendre à vivre avec son dos au quotidien CRF Bretegnier Centre de Réadaptation Fonctionnelle - Héricourt Apprendre à vivre avec son dos au quotidien Ce livret est destiné aux personnes souhaitant prendre soin de leur dos. CRF Bretegnier 14 rue

Plus en détail

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES

ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES ÉQUILIBRE ET PRÉVENTION DES CHUTES Équilibre et prévention des chutes Les effets des chutes : un cercle vicieux pour les seniors La peur de la chute entraîne : Un refus de sortir, qui altère les «relations

Plus en détail

Les contes de la forêt derrière l école.

Les contes de la forêt derrière l école. Circonscription de Lamballe EPS cycle 1 Les contes de la forêt derrière l école. Une proposition de travail en EPS pour les enfants de petite et moyenne section, ayant comme thèmes Les déplacements, les

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

Jeu de tirs et passes L artilleur

Jeu de tirs et passes L artilleur Livret de jeux L'artilleur La queue du scorpion Le ballon couloir La balle aux chasseurs Qui attrape? Les contrebandiers Les petits paquets La queue du diable Le tunnel ballon Le relais abattre les quilles

Plus en détail

RECUPERATION EN FIN DE JOURNEE Les Etirements

RECUPERATION EN FIN DE JOURNEE Les Etirements RECUPERATION EN FIN DE JOURNEE Les Etirements Les étirements se font en fin de journée, lentement, sans à coup, c est une période de retour au calme. Le principe général est de partir d une position de

Plus en détail

Recueil de techniques

Recueil de techniques Recueil de techniques Sorties de victimes et utilisation de la planche dorsale Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition janvier 2009 Table des matières Recueil de techniques - Sorties

Plus en détail

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN

SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN SAVOIR SE RECENTRER : UN ATOUT AU QUOTIDIEN QUE SIGNIFIE "ÊTRE CENTRÉ"? Etre centré signifie être aligné entre Ciel et Terre. C'est-à-dire connecté à l'énergie du Ciel et ancré dans l énergie de la Terre;

Plus en détail

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine

acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine acrobatie: équilibre sur les mains, portés acrobatiques et banquine Partie 1 - Équilibre sur les mains 1/ Préparation à l équilibre sur les mains 1 Exercices de posture 2 Exercice de tension du corps 3

Plus en détail

Proposition module maternelle : courir

Proposition module maternelle : courir Proposition module maternelle : courir Compétences des programmes Champs d actions Capacité Forme(s) de pratique(s) Adapter ses déplacements à des environnements ou des contraintes variées Pratique d activités

Plus en détail