Rendez-vous dans la cour!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rendez-vous dans la cour!"

Transcription

1 Rendez-vous dans la cour! Bio Bibliographies des illustrateurs Qui sont les illustrateurs de cette exposition? Comment travaillent-ils? Que représentent ces images pour eux? Pour le découvrir : ouvrez ce dossier!

2 Les illustrateurs de l exposition : Crescence Bouvarel Mizuho Fujisawa Ilya Green Pierre Joubert Maud Legrand Mathis Vincent Mathy Philippe Munch & Jame s Prunier Alexandra Pichard Pierre Probst Olivier Tallec Anaïs Vaugelade Image de couverture : Le camp secret, Irène Balinska, illustrations de A. Galland, traduit de l anglais par Yvonne Girault, collection «Jean-François», éditions Fleurus / Gautier-Languereau, Paris, Fonds patrimonial de la Ville de Strasbourg, MOD

3 Crescence Bouvarel «Je suis née le 18 octobre 1977 à Dompnac, tout petit village en Cévennes ardéchoises et j ai passé toute mon enfance entre la classe unique de l école primaire et la traite du troupeau de chèvres de mes parents. A l adolescence, je rejoins la «grande» ville du sud Ardèche pour y passer quelques années laborieuses au collège. A partir du lycée, je suis une formation d Arts Appliqués à Nîmes, ensuite je pars poursuivre des études supérieures à Paris où j étudie la communication visuelle à l ENSAAMA, puis la gravure à l Ecole nationale des Arts Graphiques (Ecole Estienne). J intègre ensuite l atelier de Raymond Meyer, imprimeur taille-doucier à Lausanne en Suisse. Installée à Strasbourg depuis 2004, je travaille à présent pour l édition et la presse jeunesse.» Bibliographie : - Raconte-moi les Dieux de l Olympe, texte d Anne Jonas, Lito, 2009 ; - Quelle couleur pour dame Caméléon?, texte de Zemanel, Lito, 2008 ; - Histoires de Baleines : en pourquoi et comment, Hatier, 2008 ; - Les malheurs de Sophie, éd. Lito, 2007 ; - Le petit roi aux 1000 couronnes, texte de Nadine Brun-Cosme, Lito, 2007 ; - Le petit Poucet, d après Charles Perrault, éd. Nathan, 2007 ; - Béniwi ou l enfant sans nom, texte de Claire Clément, éd. Lito, 2006 ; - La petite Poucette, in Contes d après H.C. Andersen, éd. Lito, 2006.

4 A propos des images exposées :

5 Mizuho Fujisawa «Je suis née et j ai grandi au Japon dans une petite ville au pied du Mont Fuji. J étudiais la biologie dans une université quand j ai décidé de réaliser mon rêve de suivre des cours d illustrations en France. J ai été toujours attirée par les livres où l histoire est accompagnée d images très colorées. Je vis à Strasbourg avec ma famille dans un appartement où j ai aussi mon atelier.» Bibliographie : - Prières pour tous les enfants, éd. Salvator, 2015 ; - Urashima et la princesse des mers, éd. Retz, 2013 ; - Peter Pan l enfant qui voulait rester petit, éd. Sablier, 2012 ; - Brouhaha des insectes, éd. Quiquandquoi, 2012 ; - Le cirque des animaux sauvages, éd. Code Animal, 2011.

6 A propos des images exposées : Les étapes de la réalisation du livre. Story board «La différence avec les autres livres que j'ai illustrés était qu'il fallait moi même découper le texte entier pour définir le nombre de page de ce livre. Ensuite j ai réfléchi comment placer l'image par rapport à la quantité du texte et ce qu'il raconte. Tout à la fin, c'est une autre graphiste qui a finalisé la mise en page avec son choix de typographie.» Crayonnés «Je cherche le trait qui me semble confortable. J'efface beaucoup de traits avant de terminer le crayonné. Ce que j avais envie de montrer était le sentiment de honte ou les regrets des Enfants Perdus par leurs expressions de visage ou leurs postures. Je voulais aussi que les enfants aient chacun leur personnalité même s ils ne sont pas les héros de l'histoire.» Couleur «Je décalque les crayonnés et les photocopie en plusieurs exemplaires. Ensuite je les découpe pour réaliser les pochoirs. Je colore aux pastels à travers les zones découpées. C'est une manière de dessiner qui prend beaucoup de temps. J'ai pu travailler pendant 8 mois pour ce livre. J'aime passer du temps sur une image et avancer par étapes.»

7 Ilya Green «Je suis née en Provence en J ai grandi à Ménerbes, un village du Lubéron, dans une maison pleine d objets anciens et bizarres, de peintures et de dessins ; mes parents étaient antiquaires. D aussi loin que je me souvienne, j ai toujours aimé dessiner et regarder dessiner et regarder les dessins et aussi la danse, les spectacles et les costumes. Et un jour, j ai découvert qu on pouvait inventer des histoires Plus tard, parallèlement à des études peu productives en termes d apprentissage, j inventais des albums peuplés de personnages qui surgissaient de mon enfance, toujours là, très présente en moi Ces projets ont séjourné pas mal de temps dans mes tiroirs avant de prendre le chemin des éditions Didier Jeunesse en 2004 Depuis, j ai fait pas mal d albums pour la jeunesse, un peu de graphisme et toutes sortes de dessins pas seulement destinés aux enfants. Je vis et travaille actuellement dans les Cévennes, vers Le Vigan où je me suis installée en 2010» Mon site : Bibliographie : - La dictature des petites couettes, éd. Didier jeunesse, 2014 ; - Bulle et Bob au jardin, texte de Nathalie Tual, éd. Didier jeunesse, 2014 ; - Mon arbre, éd. Didier Jeunesse, 2013 ; - Les plus belles berceuses jazz, éd. Didier jeunesse, 2012 ; - Le Masque, texte de Stéphane Servant, éd. Didier Jeunesse, 2011 ; - Achille et la rivière, texte d Olivier Adam, éd. Actes Sud, 2011 ; - Le pestacle, éd. Didier jeunesse, 2011 ; - Strongboy, le tee-shirt de pouvoir, éd. Didier Jeunesse, 2007 ; - Bou et les 3 zours, texte d Elsa Valentin, éd. L Atelier du Poisson Soluble, 2008 ; - Ti Poucet, texte de Stéphane Servant, éd. Rue du Monde, 2009.

8 A propos des images exposées : «La série des «Olga» où évoluent cette bande d enfants est l évolution de mon tout premier album intitulé «L histoire de l œuf», édité en 2004, et qui mettait en scène Olga et un grand chat. Au niveau technique, n ayant pas fait d école d illustration, j avais fait au plus simple pour raconter mon histoire, le dessin des personnages en noir et blanc et pas de décor C est l éditeur qui avait rajouté un peu de couleur pour en faire un album en bichromie (2 couleurs) en évoluant, j ai souhaité coloriser mes personnages, et je me suis donc servi des outils numériques qui m étaient familier, pour apprivoiser la couleur et faire toute sorte d essais Cette série est donc restée calée sur cette technique, bien que mon travail d illustration ait évolué par ailleurs (car je travaille très souvent sur papier, maintenant, en mêlant les techniques et en délaissant complètement le numérique dans la colorisation ). Cette série m intéresse surtout pour mon travail d auteur, en fait, qui trouve dans cette ribambelle de personnages «un terrain de jeux» pour explorer des questions qui touchent la vie en société la façon dont les relations s établissent et se construisent, les émotions qu elles génèrent, les problèmes qui en émergent. Sa forme graphique est très adaptée à ce que je souhaite raconter, puisqu on reste vraiment focalisé sur les personnages et seuls les éléments nécessaires à raconter l histoire sont représentés, un peu comme si on nous racontait une histoire sur une scène de théâtre. L écriture de ces histoires est un mélange de questionnements personnels et de souvenirs de mon enfance, souvenirs d une grande fraîcheur, et qui prenne la forme dans ma tête de dialogues, de scénette, comme un petit théâtre, qui commence par me faire rire avant de m inciter à les organiser sous forme d histoire. Les histoires arrivent donc par bribes, puis parfois par bloc, puis ensuite entières, dans mes carnets je suis ensuite habituée à les découper en séquences (sous forme de chemin de fer), pour vérifier que le rythme soit bon et que ça rentre bien dans le livre!! Je fais des dessins très sommaires pour placer les personnages et vérifier qu ils sont bien présents dans la scène (et pas en train de faire tapisserie, bien que ça arrive quand même ) Je coupe ce qui est de trop, je revois mon découpage pour que la narration soit fluide et rythmée Puis je l envoie à mon éditeur qui va à son tour donner son point de vue pour que nous puissions peaufiner le projet on n est pas toujours d accord, mais on finit toujours par trouver un terrain d entente, et ce regard extérieur est très important. Et je me mets ensuite à réaliser les images définitives qui seront mises en pages par l éditeur.»

9 Pierre Joubert Né en 1910 et mort en 2002, Pierre Joubert est surtout resté dans les mémoires comme le plus grand illustrateur du scoutisme en France. Des revues scoutes à la série à succès des éditions Alsatia «Signe de Piste», son style graphique a marqué nombre de lecteurs et inspiré bien des illustrateurs. Ses couvertures de Bob Morane et sa durable collaboration avec Marabout pour des romans d aventures lui ont également assuré une loyale base de «fans». Malheureusement peu d originaux demeurent de l œuvre de cet artiste qui utilisait majoritairement la gouache, car beaucoup ont été détruits ou vendus.

10 Pierre Joubert, petit voyou du port! En préparant cette exposition, nous avons fait des recherches et découvert que, bien avant de devenir un scout fidèle, Pierre Joubert était un petit voyou du port de Dieppe, puis un garnement des terrains vagues parisiens avec sa bande, rien ne l effrayait! «Pierre Joubert. Où êtes-vous né? A Paris, rue Saint-André des Arts. Notre appartement donnait sur cette petite place grouillante de vie populaire et estudiantine : la place Saint-André des Arts. Vous avez fait vos premières armes à l'école maternelle de ce quartier? Non, car à la déclaration de guerre (en 1914, bien sûr!), mes parents ayant eu peur que Paris ne se fasse assiéger comme en 70, m'ont envoyé chez un oncle et une tante, à Dieppe. J'y suis resté jusqu'à la fin de la guerre. Donc mon école maternelle a été le collège Jean Angot de Dieppe, Fréquentiez-vous les gamins du port? Je ne les fréquentais pas, j'en étais un moi-même, et l'un des pires, l'un de ceux qu'on appelait volontiers les "voyous du port"! Bien entendu l'oncle et la tante ignoraient tout de ces activités qui étaient rigoureusement clandestines. Du moment que j'étais bien habillé, que j'avais bien mangé et que j'étais très gentil, tout allait bien. Revenons à la "voyoucratie" du port! C'est simple : le matin, je quittais la cordonnerie, habillé correctement. J'allais chez un de mes copains où je me déshabillais pour enfiler une culotte bien crasseuse, une chemise bien crasseuse également et au lieu d'aller jouer sur la plage avec les petits bourgeois, on allait dans les docks où nous attendaient deux ou trois bandes constituées et solidement hiérarchisées. Les docks représentaient un univers fantastique. Constitué d'amoncellements de sacs de lin et de maïs, d'entrepôts à demi-déserts ou croulants, de bateaux abandonnés, de barcasses sans fond, d'ancres et d'appareillages rouillés. Là était notre champ de bataille, notre Far-West. Evidemment, il fallait se défier des douaniers, des marins et de la police portuaire qui voyaient d'un mauvais œil nos ébats. Et puis, il y avait aussi les fossés du vieux château. Maintenant, le château de Dieppe est un très beau monument ; tous ses fossés sont aménagés en jardin public, Mais autrefois c'étaient des terrains vagues : alors dans ces terrains nous étions quelque fois une centaine de gosses à nous bagarrer, filles et gars. Après mille aventures, je repassais me changer et rentrais bien propre, bien lavé, pas déchiré du tout, chez Oncle et Tante qui me caressaient les cheveux et m'embrassaient comme un petit garçon bien sage. Après cette période de Dieppe, vous êtes rentré à Paris? Oui, en La guerre était finie, mes parents m'ont réclamé, ce qui était normal: je suis donc revenu à Paris. J'ai fait mes études à l'école paroissiale Saint-Séverin. C'était

11 l'époque heureuse où l'on pouvait se rendre à l'école, située rue Gît-le-Cœur en patins à roulette! Mais vous n'aviez plus de terrain de jeux? Erreur! Nous avions le plus beau de tous : un amoncellement de bâtisses datant d'henri IV, et même du Moyenâge, que l'on était en train de détruire pour construire le lycée Fénelon. Derrières les palissades surmontées du fatidique écriteau : Chantier interdit, nous nous en donnions à cœur joie, avec les copains de Saint-Séverin! Et après Saint-Séverin? Après Saint-Séverin, qui ne faisait que le primaire. Je suis entré à l'ecole Saint-Sulpice qui poussait les études jusqu'au brevet. Là, je suis devenu un très mauvais élève, parce que je ne pensais plus qu'à une seule chose : dessiner. A part l'histoire, que j'ai toujours aimée, et le dessin, tout le reste me mettait les nerfs en boule. Je n'y portais plus la moindre attention. Les professeurs sont venus trouver mon père et lui ont dit : "Ecoutez Monsieur, puisque votre fils a la bosse du dessin, laissez-le faire du dessin." Alors, mon père s'est affolé. Pour lui, le dessin était l'antichambre de la vie de bohème. La pente savonnée vers la misère noire. Il me voyait essayer de faire des petits tableaux et les vendre sur les quais ou à la Foire à la ferraille. Pour moi. Il rêvait d'une profession beaucoup plus sérieuse. Mais comme c'était un brave homme, il a poussé un gros soupir et s'est fait une raison. Il m'a dit: "Je ne suis pas d'accord. Mais puisque tu veux absolument dessiner, tu en prends toi-même la responsabilité." et sur les conseils d'amis de mes parents dont le fils était lui-même à cette école. Je suis entré à l'ecole des Arts appliqués.» Une fois aux Arts appliqués, Pierre Joubert s épanouit. A 15 ans, il découvre le scoutisme, et c est par ce biais qu il publiera ses premiers dessins. Il rentre ensuite à L Illustration et le reste appartient à l Histoire! Source : Interview de Jean Joubert par Alain Gout parue dans Fusée 75/76 Images : cartes postales anciennes de Dieppe et arrêts sur images des films «La Guerre des Boutons» (Yves Robert, 1962) et «Le Ballon Rouge» (Albert Lamorisse, 1956). Pour en savoir plus sur Pierre Joubert : - Pierre Joubert, une vie d illustration, Alain Gout, éd. Delahaye, 2010 ; - Pierre Joubert : l aventure Marabout, Jacques Dutrey, Alain Gout et Alain Jamot, éd. Delahaye, 2006 ; - Le Prince Eric, Michel Bonvalet, éd. Delahaye, 2008.

12 Maud Legrand «Après une enfance dans la Vallée de Chevreuse, c est en passant par les Arts Décoratifs de Strasbourg que j'ai commencé ma traversée : d abord une longue immersion au pays de la choucroute, puis bottes de caoutchouc aux pieds, j'arrive à Nantes où j'ai posé ma valise depuis Pinceaux et petits papiers colorés à portée de mains, j'y poursuis mon travail» Bibliographie : - Gonflée la Grenouille, texte de Zemanel, coll. «Classique du Père Castor», éd. Flammarion, 2015 ; - Le Loup à la bonne odeur de chocolat, texte de Paule Battault, éd. L Elan Vert, 2015 ; - Tes bras sont ma maison, texte de Juliette Vallery, éd. L Elan Vert, 2012 ; - Le souriceau le plus courageux du monde, texte d Albena Ivanovitch Lair, coll. «Classique du Père Castor», éd. Flammarion, 2012 ; - J aime la galette, texte d Orianne Lallemand, éd. Casterman, 2011 ; - La grosse dispute, texte de René Gouichoux, éd. Nathan, 2010 ; - Souricette, texte de Elisabeth Sébaoun, éd. Tourbillon, 2010 ; - 1,2,3, en haut en bas, texte de Nadine Brun-Cosme, coll. «Album du Père Castor», éd. Flammarion, 2008 ; - Dans le ventre du moustique, texte de Zemanel, coll. «Classique du Père Castor», éd. Flammarion, 2008 ; - Lettres d amour à des petites chipies, texte de Dominique Brisson, éd. Le Baron Perché, 2007.

13 A propos des images exposées : Le processus créatif concernant "Les lettres d'amour à de petites chipies" : «Cet album est mon premier "vrai" album, ce qui fait que tout le travail autour de ce projet s est révélé comme unique. Au commencement une Editrice : Maylïs de Kerangal aux Editions du Baron Perché. Elle suivait mon travail depuis quelques temps et m'a donné ma chance en me confiant le joli texte de Dominique Brisson. Un cahier des charges était défini comprenant le format du livre, le nombre de pages et le découpage du texte. Pour le reste : une carte blanche pour mon interprétation du texte et pour le dessin et pour les techniques de réalisation de mes images. J ai bien évidemment débuté le travail par tout un tas de recherches, crayonnés et autres petites bidouilles techniques pour définir l ambiance de l album. En premier lieu : réaliser les portraits de chaque chipies selon leurs traits de caractère puis les mettre en scène dans des sortes de tableaux relatifs aux lettres écrites par le petit Léon (Il faut lire l album pour en savoir plus!!!). Une fois le déroulé de l histoire esquissé, je me suis lancée dans la réalisation de mes mises en couleurs: un mélange de techniques fait de collages, de peinture gouache, de crayon. Comme décor de fond : une cour d école, il me fallait donc trouver un système me permettant d avoir une base de sol mais pas trop présente pour pouvoir bien mettre les personnages en valeur. J ai donc opté pour un ancien plan d architecte décoloré par le temps faisant partie de mon fonds personnel de petits papiers à utiliser un jour!!! Il était parfait pour sous-entendre les plans de Léon souhaitant arriver à ses fins de séducteur en herbe. Après chaque réalisation, les illustrations ont été soumises à mon éditrice et validées page après page. Puis est venue la question de la mise en forme et du choix de la typographie, qui ont été définis par la graphiste Anne-Catherine Boudet. Mon dessin était alors d ores et déjà calé dans le format du livre, chaque illustration étant à l échelle1, mais avec une marge sur la hauteur et la largeur. Elle pouvait donc plus ou moins décaler le placement de l image dans la page. Pour la couverture, même processus, une esquisse, la réalisation en couleurs validée par l Editrice et la proposition de mise en page par la graphiste. Un album était né, mon premier album.»

14 Mathis «Je suis né à Mont de Marsan en 1965, d une mère Basque et d un père Alsacien. Lorsque j avais entre deux et trois ans, mon père a arrêté sa carrière de militaire (parachutiste) pour reprendre son métier de maçon et a ramené sa petite famille en Alsace, dans le village où il avait lui-même grandit : La Claquette, dans la vallée de la Bruche, petite vallée du massif Vosgien où on ne parle pas Alsacien. C est donc là que j ai grandi, avec mes deux petits frères et mes deux petites sœurs. Le foot avec les copains, les séries télés, les Légo, le dessin, les chantiers de bâtiment avec mon père à l adolescence, la science-fiction dans laquelle je suis tombé à 12 ans, les bandes dessinées, la musique électronique des années 70 la vie quoi. Puis, j ai fait des études de dessinateur en bâtiment et travaux publiques, un BEP, un CAP et BT (sorte de Bac Technique), avec toujours en parallèle les chantiers avec mon père, les livres de sciencefiction et le dessin. Ensuite, démarrage dans la vie active avec le chômage, puis l armée dans la Marine à Toulon, le re-chômage, la reprise des études aux Beaux-arts d Epinal, puis à Nancy. Suivent cinq années à publier des bandes-dessinées et des illustrations dans la presse (je ne trouve personne pour m éditer en livre). Enfin, première bande dessinée en 1997 (Hey, vous avez pas vu le père noël?) publié chez Paquet, jeune éditeur Suisse. En 2002, je décide de me consacrer presque exclusivement à écrire et à dessiner des livres : des bandes dessinées, des albums pour enfants, des petits romans et des nouvelles. Aujourd hui, en 2015, j ai à peu près une centaine de titres parus.» Bibliographie : - Les aventures de Dolorès Wilson 5 titres, dessins d Aurore Petit, éd. Les Fourmis rouges, 2014 / 2015 ; - L abécédaire en kit, éd. La Maison est en Carton, 2013 ; - Boris 26 titres, éd. Thierry Magnier, 2010 / 2015 ; - Le Roman de Renart - 3 tomes (bandes dessinées), dessins de Thierry Martin, éd. Delcourt, 2007 / 2009 ; - La Glu (roman), coll. «Petite Poche», éd. Thierry Magnier, 2007 ; - Faire et défaire (nouvelles), éd. Thierry Magnier, 2007 ; - Du bruit sous le lit (album), éd. Thierry Magnier, 2004 ; - Cinq, six bonheurs (roman), coll. «Petite Poche», éd. Thierry Magnier, 2004 ; - Henri, chienne de vie! (bande dessinée), éd. Paquet, 1998 ; - Victor Qui Pète, texte de Dylan Pelot, éd. Paquet, 1997.

15 A propos des images exposées : «Dès le départ, Boris a été pensé comme une série. C est à dire que pour moi, lire une seule histoire de Boris n a aucun sens. Il faut en lire au moins quatre ou cinq pour se rendre compte des diverses facettes du personnage Boris. Je savais donc qu il y aurait plusieurs albums, mais je n imaginais pas qu il y en aurait autant en si peu de temps (26 albums depuis 2010). D habitude, le trait final de mes albums est fait soit à la plume avec de l encre de chine, soit au pinceau avec de la peinture acrylique. Mais je voulais changer pour une technique plus légère, pour que le travail de dessin soit plus rapide, étant donné qu il y aurait un certain nombre d albums à faire. Je tiens à faire des choses différentes, je ne voulais pas que dessiner Boris prenne tout mon temps. J ai donc opté pour un dessin au feutre sur un simple papier machine. Dessin qui est ensuite scanné, nettoyé sur Photoshop et mis en couleurs. Avec Boris, mon but n est pas de faire de belles images sur lesquelles on s attarde. Boris c est juste du dialogue avec des dessins, je vois ça comme des petites scénettes de théâtre. J essaie d être simple, fluide, drôle. J invente les dialogues et les dessins en même temps. La mise en page également, même si, ensuite, tout est calé correctement par une graphiste. Les idées sont les miennes, c est moi qui les propose à l éditrice qui s occupe des albums chez Thierry Magnier. Bien sûr, l éditrice aussi a des idées. La série se vendant très, très mal au début, on m a demandé d écrire des histoires plus commerciales, de faire des dessins de couvertures plus commerciaux, d utiliser des couleurs plus «jolies». Tête de mule, j ai résisté. Mais l éditrice est aussi là pour que chaque projet de livre tienne la route. Je suis à l écoute lorsqu on me parle de lisibilité, de rythme, tant dans les textes que les dessins. Il m arrive donc, sous les remarques bienveillantes de l éditrice, de modifier des petites choses ici et là. Tant que ce n est qu un problème de forme à résoudre pour améliorer le livre, on peut discuter. Si c est sur le fond, autant tout arrêter. Voilà»

16 Petite visite dans l atelier de Mathis (dont il va bientôt déménager, avec regret )

17 Vincent Mathy Illustrateur depuis presque 20 ans, je vis à la frontière Belge entre Liège et Maastricht. Après des études de bande dessinée à l'institut Saint-Luc Bruxelles, je me prends de passion pour la communication visuelle au sens large et l'illustration pour enfants en particulier. Mon travail est parfois un mélange de techniques traditionnelles et d'ordinateur, parfois un assemblage de formes géométriques découpées dans du papier et rehaussées d'encre de chine. J'essaie de développer un style simple et délicat, où chaque trait a son importance. En parallèle, à l'esa Saint-Luc Liège, J'accompagne en tant que professeur des étudiants dans leur projet de devenir illustrateur. Bibliographie : - La plus grande bataille de polochons du monde, texte de Vincent Cuvelier, éd. Gallimard, 2008 ; - La rentrée, mon chat et moi, texte de Marie-Hélène Delval, éd. Bayard, 2008 ; - Jour papillon ou jour hérisson?, texte d Agnès de Lestrade, éd. Albin Michel, 2009 ; - Pensées à déplier, texte de Jean-Louis Coudray, éd. L Edune, 2010 ; - Petits ruisseaux, texte de Cathy Ytak, éd. Sarbacane, 2011 ; - Une Histoire de Galette & de roi, texte d Alice Brière-Haquet, éd. Flammarion, 2011 ; - C est beurk, j adore!, éd. Seuil, 2013 ; - Les Jours hibou, texte de Davide Cali, éd. Sarbacane, 2013 ; - Jojo & Co, éd. Les Fourmis rouges, 2013 ; - Qui se cache sous (8 albums), éd. Albin Michel, ; - Ludo (série BD- 8 tomes), en collaboration avec Denis Lapière, Pierre Bailly et Fransesca, éd. Dupuis/ Ecole des loisirs,

18 A propos des images exposées : «L'idée de départ de l'auteur [Vincent Cuvellier] était : un titre «La plus grande bataille...», un lieu (les classes de neige), le moins de texte possible, une double page noire pour démarrer et une double blanche pour terminer. Là commence mon travail : créer une galerie de personnages, puis un décor, et enfin commencer à s'inventer des histoires... Le processus de création fut compliqué, long (environ 4 mois de travail) et finalement les ventes assez faibles. Mais le jeu en valait la chandelle, 8 ans après sa sortie, je continue à utiliser ce livre lors de pas mal de mes rencontres avec les classes et je ne peux que constater qu'il fonctionne toujours du tonnerre!»

19 Petite visite dans l atelier de Vincent Mathy

20 Philippe Munch «Né en 1959 à Colmar, je commence très tôt à publier des bandes dessinées dans la presse régionale (L Alsace, Les DNA). A 20 ans, je m installe à Strasbourg pour entrer dans l atelier de Claude Lapointe aux Arts Décoratifs. Depuis cette époque, je suis passé de la BD à l illustration jeunesse, j ai voyagé et j ai eu un fils.» Bibliographie : - Série «Les messagers du temps» d Evelyne Brisou-Pellen, coll. «Folio Junior», éd. Gallimard Jeunesse, Vikings, texte de Yves Cohat, coll. «Sur les traces de», éd. Gallimard Jeunesse, La grande course, texte de Florence Reynaud, coll. «J aime Lire», Bayard, Croc-Blanc, texte de Jack London, coll. «Chefs-d œuvre universels», éd. Gallimard Jeunesse, L Appel de la forêt, texte de Jack London, coll. «Chefs-d œuvre universels», éd. Gallimard Jeunesse, Série «Kerri et Mégane» de Kim Aldany, coll. «Pleine Lune» ou «Nathan Poche», éd. Nathan, Le Seigneur des anneaux, texte de J.R.R. Tolkien, coll. «Folio Junior», éd. Gallimard Jeunesse, 1988.

21 A propos des images exposées : «A propos du Club des Cinq Après les couvertures de Paul Gillon et avant celles de Rébéna, les éditions Hachette avaient décidé de changer le visuel de la série. Jame s et moi avons donc été contactés pour un travail à quatre mains (je m occupais du dessin au trait tandis que Jame s avait à sa charge l image définitive en couleur). Le principal problème tenait au fait que l éditeur désirait garder les illustrations intérieures des années 60 (Jean Sidobre pour les premiers tomes de la série) et celle des années 70 (l excellente Anne Bozellec pour les titres les plus récents). En d autres termes, nous n avions pas les coudées franches car nous devions nous conformer à ces deux modèles tout en les renouvelant. Liés par ces contraintes, les résultats ont été inégaux (à titre de comparaison, les nouvelles couvertures réalisées par Rébéna sont beaucoup plus pertinentes ; les images intérieures ayant été supprimées, il a pu réellement changer de registre et donner une apparence plus contemporaine à des personnages un peu datés). Le relookage ayant été réalisé sur trois ou quatre ans, il était nécessaire de fixer la physionomie des héros au moyen de fiches personnages (fiches régulièrement augmentées des esquisses les plus récentes).»

22 Jame s Prunier «Je suis né en 1959 à Oran, en Algérie. Au fil des mutations de mon père aviateur, je passe mon enfance à Rochefort, près du pont transbordeur, en Allemagne, sur les bords du lac de Constance, dans les Landes, face à l Atlantique, en Provence, face au Luberon La découverte de la Lorraine m impressionne. L adolescent que je suis est envahi par la poésie industrielle. Je rentre à 16 ans à l Ecole de l Image d Epinal, puis aux Beaux-arts de Nancy. Cette période est celle de mes réalisations locales (pesse et édition). Lauréat d un concours d illustration organisé par la CAC d Angoulême en 1981(dans le cadre du festival de BD), je fais la traditionnelle tournée des éditeurs parisiens. Les Editions Gallimard m ouvrent leurs portes L illustration d «Une balle perdue» de Joseph Kessel est mon premier travail publié chez l éditeur. Commence alors une heureuse et amicale collaboration, littéraire avec Folio junior et Chefsd œuvres universels mais aussi scientifique avec ce que l on peut nommer l école documentaire Gallimard et ses collections Découvertes. En 1992, suite à la publication de mon «Histoire de l aviation» (Gallimard - Découvertes cadet - 4 tomes) je suis nommé «Peintre officiel de l air et de l espace». Je me concentre alors sur le monde aérien, à travers la philatélie, l édition, la peinture. Président de «l Association des peintres de l air», une partie de mon temps est consacrée à faire connaître ces artistes qui un beau matin ont fait le choix de se laisser envahir par la magie du vol.» Novembre 2009 Bibliographie : - La chimère bleue, texte de Muriel Carminati, éd. Gallimard, Autour de la lune, texte de Jules Verne, coll. «Chefs d'œuvres Universels», éd. Gallimard, Moby Dick, d'après Herman Melville, éd. Milan, Sur les traces de... Léonard de Vinci, texte de Patrick Jusseaux, éd. Gallimard / Le Louvre, Le tour du monde en 80 jours, texte de Jules Verne, coll. «Chefs d œuvres Universels», Gallimard, Petites histoires du grand Louvre, textes de Marie Sellier et Catherine Peugeot), éd. Gallimard / Le Louvre, Le scarabée d'or et autres nouvelles, textes d Edgar Allan Poe, coll. «Chefs d'oeuvres Universels», éd. Gallimard, Longtemps, texte de Claude Clément, coll. «Les Albums Duculot», éd. Casterman, 1997 (Prix de la société des Gens de Lettres Paris 1998) - Les 4 filles du docteur March, texte de Louisa May Alcott, coll. «Chefs d œuvres Universels», Gallimard, Moi, Sitting Bull, texte de Michel Piquemal, Albin Michel, 1995.

23 A propos de l image exposée : «Travail à quatre mains pour une image de couverture : Dans cette série des couvertures du Club des cinq, l expérience, née de la décision de Pierre Marchand - alors directeur artistique chez Hachette - de fondre deux talents différents en un résultat commun, est une occasion rare sinon unique dans l histoire de l édition illustrée. Il ne s agit pas là d un illustrateur accomplissant une exécution à partir d un rough réalisé par un maquettiste, technique de travail utilisé dans la publicité par exemple. Il s agit plutôt de conjuguer, d une part l intégrité d interprétation de l histoire par Philippe Munch, avec sa technique extrêmement rigoureuse (trait cerné, ombres, tons et valeurs en hachures, le tout issu de dessins préparatoires), à la technique de gouache, pleine pâte sans contour, effet réaliste, de Jame s Prunier. Il est très important de noter que je ne devais pas lire l histoire. Philippe m en faisait parfois un savoureux résumé. Bref, je travaillais «en aveugle». Ainsi, un style a fait disparaître, en plus du cerné et des hachures, certaines combinaisons ou astuces liées à la conception «Munchienne» (j avais toute liberté de la part de Philippe pour intervenir et revoir certains effets, de lumière par exemple). Mais la gouache «Pruniesque» qui a donné une autre vision plastique, moins graphique, n a en aucun cas changé la forme et le sens de l image de Philippe et l intrigue est bien la sienne. Dans cette histoire, Philippe a été le révélateur, et moi, le filtre.»

24 Alexandra Pichard «Je suis née en 1985 à Poitiers. Diplômée de l'école Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg en 2009, je publie la même année mon premier album, Herman et Dominique, aux éditions Thierry Magnier. J'ai illustré plusieurs livres pour la jeunesse aux éditions Hélium, Autrement, Flammarion, Magnard, Gallimard et travaillé pour la presse adulte (revue XXI, The New York Times). Mon dernier livre, Cher Bill, est paru aux éditions Gallimard en 2014.» Bibliographie : - Cher Bill, éd. Gallimard jeunesse, 2014 ; - Puisque c est comme ça, je m en vais!, texte de Mim, éd. Magnard, 2014 ; - Les socquettes blanches, texte de Vincent Cuvellier, éd. Gallimard jeunesse, 2013 ; - Mon corps et moi, texte de Sophie Coucharrière, éd. Flammarion / Père Castor, 2012 ; - Être responsable, texte de Fabien Lamouche, éd. Gallimard jeunesse, 2011 ; - Muette, texte d Anne Cortey, éd. Autrement jeunesse, 2011 ; - Nina et les oreillers, texte de Maylis de Kerangal, éd. Hélium, 2011 ; - Herman et Dominique, éd. Thierry Magnier, 2009.

25 A propos des images exposées : Relation avec l auteur de l album Les Socquettes blanches, Vincent Cuvellier «C'est Vincent Cuvellier qui m'a contactée pour me proposer ce projet. J'ai bien aimé son écriture et l'humour un brin effronté de son texte. Nous nous sommes rencontrés pour en parler ensemble, puis il m'a envoyé de la documentation sur le Paris de l'époque, des photos et des films qui l'avaient inspiré. Passée cette étape, il m'a fallu mettre à distance l'aspect documentaire pour m'approprier le texte et proposer une vision complémentaire sous forme d'images.» Processus de création des images «J'ai d'abord réalisé les crayonnés. Ce sont les dessins préparatoires qui servent à déterminer la future composition de l'image, l'apparence des personnages, et qui donnent le ton des illustrations. La difficulté principale a été de composer des images remplies de dizaines d'enfants, voire d'une vingtaine sur le tableau final, alors que je suis plutôt coutumière des images peu détaillées. Ensuite, je suis passée à la mise couleur. Avant d'illustrer ce livre, j'utilisais une technique plus simple : un trait noir à la plume associé à des masses colorées en aplat. Pour ce projet, je pensais qu'il fallait un dessin plus expressif, plus vivant. J'ai donc utilisé de l'encre pour avoir des masses colorées matièrées, ce qui m'a permis de représenter, par exemple, les taches sur les vêtements des Chats crevés. La technique en détail est la suivante : - reprise du crayonné (corrigé ou perfectionné) au Rotring noir, dans sa totalité - en parallèle, j'encre les masses colorées sur un papier aquarelle - après avoir tout scanné, je travaille chaque illustration sur Photoshop : je place les masses colorées sur mon dessin au Rotring, change leur couleur, et efface certains contours noirs.»

26 Quelques anecdotes sur les pages 9, 14 et 34, et leurs dessins préparatoires Page 9 : Les chats crevés Crayonné n 1 : Première tentative de composition de l'image. Objectif : placer 14 enfants dans un terrain vague. La composition n'est pas encore au point et il manque des détails à se mettre sous la dent. Crayonné n 2 : après avoir mieux composé l'image, j'ajoute des détails. Des salissures, des éléments qui rappellent que l'on est sur un terrain vague avec des petits durs. Regardez bien le "chat crevé" que la fille tient en laisse, et le garçon qui fume sur le capot de la voiture : sur l'image définitive, ils ne seront plus là, après retour de l'éditeur. Je m'en doute un peu mais je le tente quand même. Image au Rotring : voici une partie de l'image définitive. La cigarette s'est transformée en brindille et le chat crevé s'est volatilisé.

27 Page 14 : Les socquettes blanches dans leur cabane Crayonné n 1 : dans le texte initial, le géomètre était qualifié de "gros". Le dessin de la porte étant plus lisible avec un personnage grand plutôt que gros, j'ai demandé à l'auteur s'il était d'accord pour changer l'adjectif qualifiant le personnage. Il a accepté, et je le remercie. Correction du crayonné : L'auteur me demande de mettre une soutane au recteur. Je m'exécute. Je change, au passage, le géomètre, qui ne me convenait pas tout à fait. Crayonné n 3 : Je grandis le géomètre pour qu'il ait l'air très à l'étroit dans la petite cabane de la bande des Socquettes blanches. Dessin au Rotring : Regardez à droite, une poupée prend vie en mimant l'attitude outrée des enfants. Cette petite blague m'amuse encore. Correction du dessin finalisé : L'auteur trouve la soutane du recteur un peu exagérée. Une simple petite croix sur son col suffira à signifier qu'il a un rôle religieux. Je ris un peu moins, car ce genre de modification aurait dû être demandée à l'étape des crayonnés, et parce que c'est la troisième fois que j'habille le recteur.

28 Page 34 : La bande des socquettes crevées Page de recherches : Je note, sous forme de rapides croquis, des idées de situations pour illustrer la nouvelle bande des Socquettes crevées. Crayonné : Attention, regardez bien : deux enfants fument et la petite fille à lunettes dorlote un chat crevé. Ceux-ci disparaîtront sur les images définitives à la demande de l'éditeur. Et si vous tenez le livre entre vos mains, jetez un œil au cabochon en vis-à-vis, page 35. Dans la poussette se trouvait, à l'origine, une des poupées des Socquettes blanches, la tête surmontée d'une peau de banane. J'ai dû également, à la demande de l'éditeur, retirer cette image.»

29 Pierre Probst Pierre Probst est né à Mulhouse en décembre 1913 et mort en avril «Je dévorais les romans de Jules Verne, de Fenimore Cooper, et plus âgé, d Edgar Allan Poe, d Alexandre Dumas et de Victor Hugo, que j illustrais pour mon plaisir. Je dessinais déjà à la maternelle et plus tard, à l Ecole des Frères, il m arrivait de rendre un dessin à la place de la dictée. Et si je dessinais à l école, pendant certains cours ennuyeux, je dessinais bien plus encore à la maison. Mes parents étaient totalement désorientés, mais moi je ne pensais qu à dessiner. Heureusement, il existait une école des Beaux-arts à Mulhouse. Je l ai fréquentée en suivant le cursus habituel, dessin classique et dessin d art appliqué au textile. Je prenais également des cours particulier chez le peintre Robert Plantey. J ai toujours pris un vif plaisir à dessiner les animaux et j allais très souvent au jardin zoologique exécuter des croquis. C est une excellente école. Plus tard, à Paris, plus précisément à Vincennes, je passais des journées entières à dessiner.» Il rencontre son épouse Ruth, aux Beaux-arts et s associe avec son père qui travaille dans la publicité, avant de fonder son propre atelier publicitaire à Lyon sous le nom «Les Graphistes Lyonnais». Après une courte interruption liée à la guerre, il entre dans l atelier Victor Guénot en 1941, dont il devient directeur artistique. Il gardera longtemps des liens avec la publicité, dessinant le chien Suchard en 1964, mais aussi nombre de calendriers des PTT. Sa rencontre avec le publicitaire reconverti dans la littérature jeunesse Roger Roux le lance dans le milieu de l édition pour enfants : «Roger Roux avait beaucoup d imagination, grâce à lui j ai illustré un certain nombre de petits romans aux formats très fantaisistes souples ou cartonnés dont les couvertures, sur un fort mauvais papier, variaient du rose en passant pa l orange, le bleu, le vert.»

30 Vers la fin de l Occupation, il collabore notamment pour Bibiche en Alsace paru en 1945 avec Marie-Reine Blanchard, la créatrice de Bibiche, dont l époux, Louis de Montfalcon, devient son agent. Grâce à lui, il commence à collaborer avec les éditeurs parisiens. En 1950, il se présente avec son carton à dessins chez Hachette, qui lui propose d emblée de collaborer à la «Bibliothèque verte», puis aux «Albums roses» inspirés des «Little Golden Books» : «Quand j y pense, c est fou ce que j ai pu illustrer dans ces années-là, et cela m impressionne encore aujourd hui. Aussitôt un album terminé, j enchaînais sur le suivant!» C est là que ses petits héros animaliers vont apparaître peu à peu : Pitou la panthère, Boum l ourson, Kid le lionceau, puis les chiots Pipo, Youpi et Bobi, les chatons Pouf et Noiraud «Dans mes albums, mes animaux se sont redressés, se sont mis à devenir des humains, ils se comportent comme des enfants, parlent, cumulent les bêtises et les farces sans jamais grandir, vivent des aventures drôles et modernes.» Caroline En 1953, on lui demande de créer un héros garçon pour diversifier les «Grands Albums Hachette» jusque là dominés par Disney. «Mais Pierre a une fille, Simone, qui pourrait servir de modèle à une future héroïne. D ailleurs n y a-t-il pas une fillette de cinq ou six ans nommée Caroline dans Youpi et Caroline? Ne porte-t-elle pas une salopette rouge? N est-ce pas le prénom de son adorable grand-mère? Tout en vieillissant légèrement la fillette, l illustrateur a l idée géniale, dans ce premier album intitulé Une fête chez Caroline, de réunir autour d elle les petits animaux qu il avait mis en image dans divers «Albums roses»» (Daniel Bourdet). C est le début d une grande aventure!

31 Caroline voyage beaucoup (à la montagne, à la mer, en Europe, en Inde, sur la lune même!) et vit des aventures toujours pleines de surprises avec ses petits amis, dont certaines sont inspirées de la vie de la famille Probst (leur installation dans leur maison de campagne d Eure-et-Loire pour La Maison de Caroline ; la première colonie de sa fille Simone pour Les vacances de Caroline ). En 1966, il créera de nouveau pour Hachette un jeune héros intrépide : Fanfan, inspiré de son petit-fils Pascal, lui aussi amoureux de la nature et des animaux. Mais Caroline reste son grand amour et il continuera toute sa vie d ajouter de nouveaux volumes à ses aventures. Au fil des ans, les formats changent, au point parfois de forcer l illustrateur à reprendre les albums passés comme en 1984 où le passage en petit format le fait redessiner, voire changer radicalement la composition, de tous les premiers titres. En tout, de 1953 à 2007, Hachette a publié 44 histoires originales de Caroline, soit en grand format, soit en petit format. Mais si l on voulait avoir une collection complète de toutes les versions de ces 44 «Caroline», ce n est pas moins de 169 albums en français différents qu il faudrait acheter! Autres travaux Probst collabore également à la «Bibliothèque verte» pour des couvertures de romans classiques et contemporains, ainsi que des contes animaliers qui ont sa préférence : «la couverture doit attirer le regard, se distinguer des autres livres, faire choc, interpeller, séduire. Elle doit être la synthèse sobre et efficace de l ouvrage.» Il travaille aussi à plusieurs encyclopédies, avec toujours un goût particulier pour les planches animalières et surtout l histoire où son talent pour le style «réaliste» fait merveille. De 1976 à 1987, il se consacre en partie à La Vie privée des hommes, signant 6 des 27 volumes, dont celui consacré à la Seconde guerre mondiale, évènement qu il avait lui-même vécu et qu il avait largement croqué sur le vif. Il travaille aussi à une Histoire de France pour la jeunesse chez Larousse, sa seule infidélité à Hachette, son éditeur historique.

32 Quelques mots du rapport texte / image dans les albums selon Pierre Probst «Pour moi, l image prime et le texte complète car il apporte des éléments qu elle ne contient pas, un commentaire, des dialogues comme le son et l image au cinéma. Dans ce genre d album, je suis l auteur et l illustrateur, cela simplifie les choses. Je compose donc moi-même mes pages, réservant un espace pour le texte, ni trop long, ni trop court. Je travaille beaucoup cette partie rédactionnelle. J essaie de la rendre vivante, humoristique, agréable à lire et de faire en sorte que les enfants apprennent toujours quelque chose.» Source : «Les Cent plus belles Images de Pierre Probst», Daniel Bordet, éd. Parimagine, Pour voir et entendre Pierre Probst parler de son travail : https://www.youtube.com/watch?v=qtuhuat1zsm

33 Olivier Tallec «Je suis né en Bretagne. Après avoir terminé mes études, je me suis consacré très vite à l'illustration. J ai signé de nombreux dessins de presse pour Le Monde, Libération, Télérama, XXI, Elle, etc., et j ai illustré à ce jour plus de quatre-vingt albums pour la jeunesse traduits dans de nombreux pays, ainsi que quelques bande-dessinées. Je vis et travaille à Paris» Bibliographie : - QuiQuoioù, éd. Actes Sud, 2015 ; - Louis 1er, Roi des moutons, éd. Actes Sud, 2014 ; - Quiquoiqui, éd. Actes Sud, 2014 ; - Bonne Journée, éd. Rue de Sèvres, 2014 ; - Waterlo & Trafalgar, éd. Flammarion Père Castor, 2012 ; - Michka, texte de Marie Colman, éd. Flammarion Père Castor, 2012 ; - Mon Coeur en Miettes, texte de Charlotte Moundlic, éd. Flammarion Père Castor, 2012 ; - Le Slip de Bain, texte de Charlotte Moundlic, éd. Flammarion Père Castor, 2011 ; - Grand Loup et Petit Loup. Une si Belle Orange, texte de Nadine Brun-Cosmes, éd. Flammarion Père Castor, 2010 ; - La Croûte, texte de Charlotte Moundlic, éd. Flammarion Père Castor, 2009 ; - Grand Loup Petit Loup et la petite feuille qui ne voulait pas tomber, texte de Nadine Brun-Cosmes, éd. Flammarion Père Castor, 2007 ; - Grand Loup Petit Loup, texte de Nadine Brun-Cosmes, éd. Flammarion Père Castor, 2006 ; - Rita et Machin (série de 16 albums), texte de Jean-Philippe Arrou-Vignod, éd. Gallimard,

34 Pour en savoir plus sur Olivier Tallec Son parcours «J ai un parcours assez classique. Quelques années de fac d arts plastiques puis une école d Art appliqué à Paris. Je ne savais pas trop ce que je voulais faire, j ai donc commencé à travailler en agence de pub et dans le packaging comme graphiste, et très vite je me suis dit que j allais arrêter de perdre mon temps. J ai donc commencé à faire du dessin de presse pour le magazine ELLE et puis pour Libé, et puis à faire du porte-à-porte auprès des éditeurs avec les quelques dessins que j avais sous le bras. Un premier éditeur m a proposé d illustrer un premier livre jeunesse, puis un second, et ainsi de suite. Je ne connaissais rien à la jeunesse, j ai donc commencé à m y intéresser, à regarder en librairie ce qui se faisait et je suis rentré petit à petit dans l univers de la littérature de jeunesse. Mais je ne me suis jamais dit, tiens je vais faire de l illustration mon métier. Je ne savais pas vraiment qu on pouvait en vivre.» A propos du rapport texte / image «J ai de plus en plus envie de raconter des histoires, et parfois des histoires dans les histoires. Prendre une certaine liberté par rapport au texte ; surtout quand ce sont des textes d auteurs et non pas mes histoires. Je crois qu un illustrateur est coauteur d une histoire, par ce décalage texte-images si important. [Quand on parle] des histoires classiques du Père Castor, je crois que c est ce qu il manquait à l époque, dans beaucoup de livres du début du XXe siècle. Même si certaines de ces images sont très belles, on est souvent dans l illustration littérale du texte. Je me demande toujours quand je commence un livre ce que mes dessins vont pouvoir apporter à un texte. Est-ce que c est de la déco pour habiller un texte ou au contraire est-ce que je vais y apporter autre chose et est-ce que j ai quelque chose à dire? C est un peu un travail de traducteur, comment interpréter un texte, jusqu où peut-on aller?» Sa collaboration avec Charlotte Moundlic. «Je connais Charlotte depuis longtemps. D abord comme directrice artistique ; j ai fait avec elle beaucoup de mes albums au Père Castor et maintenant chez Rue de Sèvres, puis par la suite comme auteur. Charlotte m a un jour fait lire un de ses textes, c était La Croûte. Puis elle m a proposé Le Slip de bain, un texte qui raconte les vacances d un petit gars, Michel, qui quitte ses parents pour la première fois pour aller passer des vacances chez ses grands-parents avec ses cousins. Forcément ça parle à beaucoup de gens. Et puis on s est pas mal attachés au personnage de Michel, du coup Charlotte a écrit la suite, Mon cœur en miettes et La Boum. On réfléchit à d autres collaborations.» Source :

35 Un petit tour dans l atelier d Olivier Tallec A quoi ressemble votre studio? Une grande pièce très lumineuse qui donne sur une place. Je travaille sur une vieille table à dessin en bois. Et chez vous qu est-ce qu il y a aux murs? Des photos. J achète régulièrement des photos. Il y a aussi une vieille maquette de bateau en métal que j ai accroché au mur, Et puis sur un mur des cartes anciennes, parce que ce sont de très belles cartes mais aussi des endroits que j aime bien (il y a une vieille carte de l Inde du XIXe, une carte de Tokyo (Edo) au XIXe, et une carte du XVIIIe de l île de Pâques. Source : -

36 Anaïs Vaugelade «Je suis née à St Ouen en 1973 ; quand j ai imaginé que Monsieur et Madame Quichon auraient 73 enfants, je n en avais pas moi-même. J en ai maintenant, et beaucoup moins de temps. Mais j espère néanmoins terminer ce vaste portrait de famille avant mon 73 ème anniversaire!» Bibliographie : - 4 histoires d Amir, éd. L Ecole des Loisirs, 2012 ; - Zuza!, éd. L Ecole des Loisirs, 2010 ; - Papa, Maman, Bébé, éd. L Ecole des Loisirs, 2010 ; - Dans les basquettes de Babakar Quichon, éd. L Ecole des Loisirs, 2009 ; - Le garçon qui ne connaissait pas la peur, éd. L Ecole des Loisirs, 2009 ; - Maman Quichon se fâche, éd. L Ecole des Loisirs, 2004 ; - Courage, Zuza!, éd. L Ecole des Loisirs, 2004 ; - Le déjeuner de la petite ogresse, éd. L Ecole des Loisirs, 2002 ; - Une soupe au caillou, éd. L Ecole des Loisirs, 2000 ; - Laurent tout seul, éd. L Ecole des Loisirs, 1996.

37 A propos des images exposées : ««Maintenant, ma grande, il va falloir faire rentrer les sous» Je venais de signer un emprunt pour acheter un appartement, et cette perspective d années de dette drainait toutes mes anxiétés. Alors, je suis allée à la Fnac, j ai regardé ce qu il y avait sur les présentoirs, sur les tables, les séries à succès, et j ai pris en notes les ingrédients : des personnages récurrents, des psychologies typées, un enjeu simple De retour chez moi, j ai punaisé cette «recette pour une série à succès» au-dessus de mon bureau, je l ai relue souvent, et Et rien. Les mois ont passé. Puis, un matin, m est venue l idée de cette famille Quichon : une famille de 73 enfants, un livre par enfant. Pas d enjeu unifiant, pas de personnage récurrent, que des psychologies singulières. Une famille, quoi. Pas une série à succès, hélas. Tous les enfants de cette famille sont présentés en page de garde, et je les ai nommés avec des noms de personnes que je connais, plus ou moins ; par exemple Buster Quichon, je ne le connais pas personnellement. Me concentrer sur quelqu un m aide, ça guide l écriture. Même pour mes autres albums, autres que les Quichons je veux dire. C est pour cela que la plupart de mes histoires sont dédicacées. Ma maman faisait bien mieux que la «Pierre», elle faisait la «Morte». Mon papa évoquait souvent la vie de rêve qu il aurait eu, sans nous (et la petite maison que j ai dessinée, si elle n a pas été détruite, se situe quelque part sur le plateau de Rennes le Château). Hermès Quichon dans la vraie vie, c est un chien qui s appelait Hermès, il est mort maintenant. Ce chien, je l ai plusieurs fois surpris en train de regarder son maitre avec beaucoup d intensité, comme s il pensait : «quand je serai grand, je ferai comme papa». Je ne sais plus comment, je l ai associé à une anecdote d une petite voisine, qui un jour est revenue du parc de Belleville en tenant le bas de sa jupe pincé entre ses doigts. «Mais Lila, pourquoi tu tiens ta jupe comme cela?», demande sa mère. Silence buté de Lila. La maman insiste. Dans le pli de la jupe, il y a une petite fourmi très écrasée. Et Lila, en pleurant, explique : «J ai toujours voulu avoir un animal domestique!». Voilà, Hermès Quichon. Pour dire à quel point on est parfois aveugle à ce qu on raconte : pendant assez longtemps, l animal domestique qui rêve de devenir autre chose n était pas une chenille, mais un escargot. Et il m a fallu arriver à la toute fin du livre pour remarquer que les chenilles se transformaient tout de même mieux que les escargots, et que d ailleurs le nom d Hermès, dieu ailé, ne se prêtait pas vraiment à une histoire de limaçon. Comme j ai également accordé un livre au papa Quichon, et un autre à la maman, il devrait y avoir 75 livres au total, j en ai déjà fait 7, plus que 68!»

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire.

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE L'HISTOIRE D'UNE IMAGE Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. Matériel : photocopie d un page d album ou d'un livre (ne pas mettre de texte avec

Plus en détail

«Je fais grosso modo du tout public»

«Je fais grosso modo du tout public» Gilles Roussel, plus connu sous le doux nom de «Boulet», nous a fait la joie d une interview avant d aller dédicacer, lors du dernier festival d Angoulême. La voix grave et le cheveu roux, le dessinateur-scénariste-blogueur

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Bibliographie - Livres pour enfants REAAP 90 (Liste non exhaustive)

Bibliographie - Livres pour enfants REAAP 90 (Liste non exhaustive) Bibliographie - Livres pour enfants REAAP 90 (Liste non exhaustive) Titre Sujet Age Auteur Editions Mes 2 maisons Alex a 2 maisons, celle où habite son papa et celle de sa maman 2 ans Masurel Bayard Les

Plus en détail

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2012 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE : MALE : FEMALE : MALE : Heureusement que nous sommes très en avance.

Plus en détail

Olvasott szöveg értése. I. Où peux-tu lire les inscriptions suivantes? 0. accès aux quais. à la boucherie à la gare à la piscine. 1.

Olvasott szöveg értése. I. Où peux-tu lire les inscriptions suivantes? 0. accès aux quais. à la boucherie à la gare à la piscine. 1. Olvasott szöveg értése I. Où peux-tu lire les inscriptions suivantes? 0. accès aux quais à la boucherie à la gare à la piscine 1. pour cheveux gras sur un savon sur un tube de dentifrice sur un flacon

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Pour commencer, cette seconde correspondance, je vais tout d'abord répondre à quelques questions générales.

Pour commencer, cette seconde correspondance, je vais tout d'abord répondre à quelques questions générales. Message n 2 du 20 nov. 2013 : activité 1 Bonjour à tous! Tout d'abord un grand merci à toutes les classes participantes, élèves mais aussi enseignants volontaires dans cette aventure! Car même si c'est

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Rencontre prix des «Incos» 2014/2015

Rencontre prix des «Incos» 2014/2015 Rencontre prix des «Incos» 2014/2015 «Reborn» de T. Robberecht Dans le cadre du prix des incorruptibles 2014-2015, nous avons rencontré, à la médiathèque de Mérignac, mardi 24 mars, Thierry Robberecht,

Plus en détail

Evaluation de milieu de cours préparatoire

Evaluation de milieu de cours préparatoire Evaluation de milieu de cours préparatoire Livret de l élève Français : Lire 1. Ecris les lettres qui sont dictées dans les cases ci-dessous : L1 2. Ecris les syllabes dictées dans les cases ci-dessous

Plus en détail

JOURNÉE PROFESSIONNELLE

JOURNÉE PROFESSIONNELLE JOURNÉE PROFESSIONNELLE Littérature pour la jeunesse LES POUVOIRS DE L IMAGINAIRE avec Sara (auteur, illustratrice), Patricia Matsakis (libraire), Anne Letuffe (auteur, illustratrice), Martine Prévots

Plus en détail

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : les émotions. Ressources pédagogiques. février 2014

Ressources pour l'école maternelle. Vocabulaire Grande section. Thème : les émotions. Ressources pédagogiques. février 2014 éduscol Ressources pédagogiques Ressources pour l'école maternelle Vocabulaire Grande section février 2014 MEN/DGESCO http://eduscol.education.fr NOTION TRAVAILLEE : LE CHAMP LEXICAL - LA GRADATION ENTRE

Plus en détail

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte.

Les Possessifs Exercices. Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. Les Possessifs Exercices Rappelez-vous! *L adjectif possessif s accorde en genre et en nombre avec le nom auquel il se rapporte. *Le pronom possessif s accorde avec le nom et varie selon le possesseur.

Plus en détail

Dessins : Nicolas J. 1

Dessins : Nicolas J. 1 Dessins : Nicolas J. 1 Dans ce numéro «Il était une fois dans le Bâtiment...», nous vous proposons des interviews et articles, notamment sur Mme Crozon, une chef d'entreprise spécialisée dans la construction

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU!

INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. PERSONNAGES PROBLÈME À L ÉCOLE ZUT! JE L AI PERDU! INSTRUCTIONS En petits groupes, prenez le temps de lire la situation-problème au verso de la carte. Un membre de l équipe doit réfléchir à une façon de résoudre le problème. Les autres membres de l équipe

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait?

L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? L école maternelle est un coffre aux trésors et si on l ouvrait? Approchez, tendez l oreille, écoutez notre petit lapin et vous saurez comment l école maternelle transforme les bébés en écoliers. C est

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Questions p. 14. 1 p. 15. Questions p. 17

Questions p. 14. 1 p. 15. Questions p. 17 Questions p. 14 1. L animal à l origine de la première lettre de notre alphabet est le ta u- reau, parce qu il signifie la force, l énergie utile à la vie et au transport. 2. 1 p. 15 Questions p. 17 1.

Plus en détail

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard

Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard Mise en œuvre AUTOUR D UN AUTEUR CYCLE 2 et 3 Carnet de voyage dans l œuvre d un auteur Anne Brouillard GÉNÉRAUX Découvrir l œuvre d un auteur ou d un auteur illustrateur. Découvrir le plaisir de fouiller,

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

du 2 au 4 septembre 2011 2 e édition du Livre sur les quais, à Morges

du 2 au 4 septembre 2011 2 e édition du Livre sur les quais, à Morges du 2 au 4 septembre 2011 2 e édition du Livre sur les quais, à Morges Dix auteurs de invités à Morges Les Editions La Joie de lire Après un passage dans l enseignement, Francine Bouchet reprend la librairie

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Dominique Mwankumi. Son enfance

Dominique Mwankumi. Son enfance Dominique Mwankumi Son enfance Dominique Mwankumi est né le 8 juin 1965 à Bien, petit village au bord du fleuve, dans le Bodundu, partie méridionale équatoriale de la république démocratique du Congo.

Plus en détail

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS

ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS ELLE PAS PRINCESSE, LUI PAS HÉROS création janvier 2016 SAISON 2015 2016 texte Magali Mougel / mise en scène Johanny Bert Vee Speers THÉÂTRE POUR FILLES, GARÇONS, FEMMES ET HOMMES DÈS 7 ANS DURÉE 1 HEURE

Plus en détail

Marie-Ange BRUTUS conseillère pédagogique arts visuels Direction des services départementaux de l'éducation nationale de l'aisne

Marie-Ange BRUTUS conseillère pédagogique arts visuels Direction des services départementaux de l'éducation nationale de l'aisne Ecole et cinéma à la maternelle Quels apprentissages? «Regarder» un film. Echanger, s exprimer : parler sur, parler de, parler avec, écouter Découvrir le monde, comprendre : nommer, identifier, questionner,

Plus en détail

Ma Mamie m a dit Conte de Papier et de Sons. Dossier Pédagogique

Ma Mamie m a dit Conte de Papier et de Sons. Dossier Pédagogique Ma Mamie m a dit Conte de Papier et de Sons Dossier Pédagogique 1 Le Petit Chaperon Rouge 2 Le Kamishibaï 3 Créer un Kamishibaï d après le Petit Chaperon Rouge Le Petit Chaperon Rouge, un conte oral et

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Monmousseau. 2 automnes et 3 étés. Le bar Floréal. Mots et Regards. Photographies : Collecte de récits : Projet initié par Plaine Commune Habitat

Monmousseau. 2 automnes et 3 étés. Le bar Floréal. Mots et Regards. Photographies : Collecte de récits : Projet initié par Plaine Commune Habitat Monmousseau 2 automnes et 3 étés Photographies : Le bar Floréal Collecte de récits : Mots et Regards Projet initié par Plaine Commune Habitat conçue par le bar Floréal.photographie avec la complicité de

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

L Amour#l indispensable C.Desages et coll. 78 p. - Epicerie de l orage 2013 9 0-3 ANS

L Amour#l indispensable C.Desages et coll. 78 p. - Epicerie de l orage 2013 9 0-3 ANS L Amour#l indispensable C.Desages et coll. 78 p. - Epicerie de l orage 2013 9 0-3 ANS Encore des questions? l album de l album Y.Fastier 72 p. Atelier du poisson soluble 2013 15 ALBUM/ŒUVRE LITTERAIRE/RAPPORT

Plus en détail

Dossier de presse. 1er FESTIVAL DE BD ET D ILLUSTRATION DU HAUT-KŒNIGSBOURG

Dossier de presse. 1er FESTIVAL DE BD ET D ILLUSTRATION DU HAUT-KŒNIGSBOURG Dossier de presse 1er FESTIVAL DE BD ET D ILLUSTRATION DU HAUT-KŒNIGSBOURG Exposition Rencontres-dédicaces 10 juillet - 31 août 2014 1 Un festival de BD et d illustration au château du Haut-Kœnigsbourg?

Plus en détail

Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015

Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015 Evaluation du Stage MathC2+ - Vendredi 15 mai 2015 17 élèves sur 28 (dont 8 filles et 20 garçons) au total ont répondu au questionnaire à la fin du stage MathC2+ dont : - 2 élèves en 2 nde - 22 élèves

Plus en détail

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder La Longévité réussie En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder le 03.10.2007. L ami Milan L ami Milan, L ami béni, L ami de mille ans.

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Le Jeudi 20 mars 2008, La Joie par les livres recevait Hervé Tullet interviewé par Véronique Soulé. Votre premier livre «Comment Papa a rencontré Maman»,

Plus en détail

Tamponville. L exposition/atelier itinérante de Fotokino avec le soutien de la DRAC PACA. une création d Aurélien Débat

Tamponville. L exposition/atelier itinérante de Fotokino avec le soutien de la DRAC PACA. une création d Aurélien Débat Tamponville L exposition/atelier itinérante de Fotokino avec le soutien de la DRAC PACA une création d Aurélien Débat Dessins de l exposition Tamponville L exposition-atelier itinérante L illustrateur

Plus en détail

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF.

Classe de CP, école du Fayet à Félines 07340. Séquence sur les tableaux de Kor Onclin. Document élaboré par Pascaline Vigne PEMF. Séances objectifs Déroulement Autres propositions Séances en amont (sans connaître Kor Onclin et sans savoir que ses tableaux seraient bientôt dans la classe) Séance 1 Langage & sensibilisation Histoire

Plus en détail

Myriam BAUDIC. Agréée par l Education Nationale et accréditée par la Fondation de l Alliance Française.

Myriam BAUDIC. Agréée par l Education Nationale et accréditée par la Fondation de l Alliance Française. Agréée par l Education Nationale et accréditée par la Fondation de l Alliance Française. Créativité, enthousiasme, expérience au service d une méthode active : danse, chant, textes et originale pour accompagner

Plus en détail

Grégoire Solotareff, un auteur Pistes bibliographiques

Grégoire Solotareff, un auteur Pistes bibliographiques Grégoire Solotareff, un auteur Pistes bibliographiques Biographie (extrait du site de Ricochet : http://www.ricochet-jeunes.org) Né à Alexandrie, Grégoire Solotareff est certainement l'un des auteursillustrateurs

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite

DELF Prim A2. Livret du candidat. Compréhension de l'oral. Compréhension des écrits. Production écrite Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues Livret du candidat Compréhension de l'oral Compréhension des écrits Production écrite PMA22S008 04/06/13 Code du candidat : Nom : Prénom

Plus en détail

Album : La reine des bisous (1)

Album : La reine des bisous (1) Prénom : Album : La reine des bisous (1) 1 Ecris les mots sous les dessins. 2 Colorie les mots du texte. rein principe chaton gâteux renne prisme chaud gâteau reinette prince char gaufre relais princesse

Plus en détail

La grammaire du français. en 40 leçons et 201 activités CORRIGÉS. niveau

La grammaire du français. en 40 leçons et 201 activités CORRIGÉS. niveau La grammaire du français en 40 leçons et 201 activités CORRIGÉS niveau B1 L ADJECTIF 1 Écoutez et complétez Piste 3 1 La mairie de votre ville organise une séance publique le 16 mars dans les locaux (12

Plus en détail

NOUVEAUTÉS JEUNESSE. Juin Juillet Août 2015

NOUVEAUTÉS JEUNESSE. Juin Juillet Août 2015 NOUVEAUTÉS JEUNESSE Juin Juillet Août 2015 Contacts : Responsable des relations presse : Thérèse Leridon 01 44 39 43 92 tleridon@larousse.fr Attachée de presse Jeunesse : Maryline Crocq 01 44 39 44 41

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37

Unité 3 es oches et leurs reproche r s p r leu, senu je s Le page 37 es Les jeunes, leurs proches et leurs reproches page 37 1 Je sais communiquer! Écoutez le dialogue suivant, entre Christophe, un copain de Lucas et son père. Cochez les bonnes cases dans le tableau suivant.

Plus en détail

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΗ ΣΧΟΛΗ «ΆΓΙΟΣ ΙΩΣΗΦ» Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά 25 Απριλίου 2015 Gram. / 10 C. E.. / 05 P. E. / 05 Total :. / 20 159 ΧΡΟΝΙΑ ΠΟΡΕΙΑ ΣΤΗ ΓΝΩΣΗ ΣΕΒΑΣΜΟΣ ΣΤΙΣ

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

L aquarelle à la maternelle c est possible! 1-Créer une image personnelle

L aquarelle à la maternelle c est possible! 1-Créer une image personnelle Le joli printemps s en vient en chantant faire pousser des fleurs de toutes les couleurs. Beau prétexte pour inviter les enfants à réaliser une image personnelle ayant pour inspiration des fleurs. L aquarelle

Plus en détail

Le carnet culturel n est pas. Comment le mettre en place et le faire vivre en classe?

Le carnet culturel n est pas. Comment le mettre en place et le faire vivre en classe? Année 2012-2013 Circonscription de Tours Centre Le carnet culturel Comment le mettre en place et le faire vivre en classe? Proposition des formateurs à compléter par les observations des enseignants Le

Plus en détail

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING

Fiche d appréciation littéraire LES FÉES DU CAMPING Fiche d appréciation littéraire AUTEUR: SUSIE MORGENSTERN Tout le monde le dit, écouter parler Susie Morgenstern est un vrai bonheur tant son verbe est chaleureux et sa joie de vivre communicative. S ils

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

Analyser une planche de Bande Dessinée

Analyser une planche de Bande Dessinée Analyser une planche de Bande Dessinée Document réalisé par Corinne Bourdenet, enseignante en arts plastiques Pour cette analyse, vous choisirez une planche particulière que vous analyserez plastiquement

Plus en détail

La page des ce1/ce2. Noé

La page des ce1/ce2. Noé La page des ce1/ce2 Pendant notre voyage à Paris, le vendredi matin, après le petit déjeuner, on a pris le car pour aller visiter le sacré cœur. Une fois arrivés devant, avec notre accompagnatrice Odile,

Plus en détail

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine

Plus en détail

Une trilogie drôle et originale d Éléonore Cannone illustrée par Sinath

Une trilogie drôle et originale d Éléonore Cannone illustrée par Sinath Une trilogie drôle et originale d Éléonore Cannone illustrée par Sinath 12 octobre 2011 Vol. 1 Dans ma bulle 3 Octobre 2012 Vol. 2 Chacun son style Service de Presse RAGEOT Morgane Roudot / Tél. : 01 45

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

L' Homme qui plantait des arbres

L' Homme qui plantait des arbres L' Homme qui plantait des arbres de Jean GIONO Éditions Gallimard l'histoire d'une réconciliation entre l'humain et la nature. La compagnie Ergatica explore le «KAMISHIBAÏ» (théâtre de papier japonais)

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

Livre mystère 2. Livre mystère 1. Indice n 1 : Une fille change de prénom. Indice n 1 : Cette histoire se passe au Congo.

Livre mystère 2. Livre mystère 1. Indice n 1 : Une fille change de prénom. Indice n 1 : Cette histoire se passe au Congo. Livre mystère 1 Indice n 1 : Une fille change de prénom. Indice n 2 : Son nouveau nom est aussi un endroit dans la maison. Indice n 3 : L auteur et l illustrateur sont deux femmes. Indice ultime : L héroïne

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

LYCEE CHARLES DE GAULLE DAMAS -

LYCEE CHARLES DE GAULLE DAMAS - CLASSE DE C P Cap Maths édition 2005 Hatier réf ISBN : 2-218-75009-0 ( 9,90 ) Fichier de l élève (manuels déjà utilisés en CP Valentin le magicien, méthode de lecture, CP, cycle 2 : cahier d activité Valentin

Plus en détail

L'école de la vie (Nas poids plume t.1) d'ismaël MÉZIANE

L'école de la vie (Nas poids plume t.1) d'ismaël MÉZIANE Biographie : Site Internet : http://ismaelmeziane.canalblog.com/ Bibliographie Série BD réalisée par Ismaël MÉZIANE : -e Nas poids plume Diplômé de l institut Saint-Luc de Liège, ISMAEL MEZIANE est un

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000 GROUPE : 40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DES ARTS

Plus en détail

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur!

LE PLAN DE MILI. Si tout le monde signe, elle aura plus de valeur! LE PLAN DE MILI Mili lance un message comme on lance une bouteille à la mer. Elle s adresse à nous tous, mais plus particulièrement à ceux Des îles de la Polynésie Française Vous pouvez l aider en envoyant

Plus en détail

Depuis plusieurs années, le Centre d Art de Rouge-Cloître présente régulièrement des expositions d œuvres d illustrateurs de livres jeunesse.

Depuis plusieurs années, le Centre d Art de Rouge-Cloître présente régulièrement des expositions d œuvres d illustrateurs de livres jeunesse. DOSSIER DE PRESSE Depuis plusieurs années, le Centre d Art de Rouge-Cloître présente régulièrement des expositions d œuvres d illustrateurs de livres jeunesse. - Une première expérience a été réalisée

Plus en détail

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD.

LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. LIVRET PÉDAGOGIQUE AUTOUR DE L OUVRAGE UNE BANDE DESSINÉE DE LOÏC DAUVILLIER, MARC LIZANO & GREG SALSEDO, PUBLIÉE AUX ÉDITIONS DU LOMBARD. est une bande dessinée publiée par les éditions Lombard. - scénario

Plus en détail

2 Chère famille A B C D. 22 vingt-deux. Regarde. Choisis la bonne réponse.

2 Chère famille A B C D. 22 vingt-deux. Regarde. Choisis la bonne réponse. 2 Chère famille 1 Regarde. Choisis la bonne réponse. photos de famille photos de l école A B C D Qui est-ce? C est le père de ma mère. Oui, c est mon grand-père! Il s appelle François, il est peintre et

Plus en détail

Médiathèque Départementale. TAP / Animation dans la bibliothèque

Médiathèque Départementale. TAP / Animation dans la bibliothèque pierresvives TAP / Animation dans la bibliothèque Découverte Christian Voltz TAP / ANIMATION DANS LA BIBLIOTHEQUE Fiche n 6 Intitulé de l action : Découverte de l auteur et l illustrateur Christian Voltz

Plus en détail

Sacs de Pages 2015 : Des lectures et du rire pour les vacances des enfants!

Sacs de Pages 2015 : Des lectures et du rire pour les vacances des enfants! Sacs de Pages 2015 : Des lectures et du rire pour les vacances des enfants! Dossier de presse Juin 2015 11eme édition de Sacs de Pages 2015 : «Le rire» Les maisons d édition et les ouvrages sélectionnés

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning

OTTO entend tout ou presque. Par Linda Hutsell-Manning OTTO entend tout ou presque Par Linda Hutsell-Manning A propos de l auteur : Linda Hutsell-Manning est l auteur de ce livre d image, de jeux et séries de voyages dans le temps. www.lindahutsellmanning.ca

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

Les animaux. Les métiers

Les animaux. Les métiers Les animaux Les métiers Les moyens de transport Les fruits Je pratique mon truc de la catégorie: je retrouve les mots dans ma tête. Tu connais maintenant dans quelle catégorie est chacun des mots qu il

Plus en détail

Benoît BROYART Auto Portrait

Benoît BROYART Auto Portrait Benoît BROYART Auto Portrait Né à Reims en 1973, j ai d abord été un grand lecteur avant de me tourner vers l écriture. Enfant, je ne savais pas quel métier j allais exercer plus tard mais j étais certain

Plus en détail

Après l écriture du prénom, ils ne doivent pas tourner la page.

Après l écriture du prénom, ils ne doivent pas tourner la page. Consignes de passation Selon l effectif, le niveau d attention des enfants et le nombre d adultes présents, vous organiserez la passation en 2 ou 3 séances, de préférence le matin quand les enfants sont

Plus en détail