QUELLE ATTRACTIVITE ECONOMIQUE, QUEL IMMOBILIER D ENTREPRISE FACE AUX POLES MAJEURS DE L OUEST PARISIEN?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "QUELLE ATTRACTIVITE ECONOMIQUE, QUEL IMMOBILIER D ENTREPRISE FACE AUX POLES MAJEURS DE L OUEST PARISIEN?"

Transcription

1 QUELLE ATTRACTIVITE ECONOMIQUE, QUEL IMMOBILIER D ENTREPRISE FACE AUX POLES MAJEURS DE L OUEST PARISIEN? Agence Foster + Partners SEM 92 Visions d amenageur

2 Penser la ville de demain étant au cœur des missions de la SEM 92, celle-ci a lancé un cycle de débats «Café Urbain» qui réunit autour de thèmes d actualité des élus, des architectes, des urbanistes, des promoteurs, des investisseurs et des experts de l aménagement et de l immobilier. Rencontre avec HervE Gay, directeur general de la SEM 92 archistorm : Quel est l objectif de la SEM 92, à travers ce cycle de débats? Hervé Gay : Forte de sa connaissance du terrain, la SEM 92 exerce un rôle opérationnel important aux services des projets et de l intér t général. À une époque où la ville et ses pratiques sont en perpétuel changement, tout comme ses acteurs et son cadre réglementaire, il nous paraît essentiel de relayer les questions opérationnelles qui se posent. C est l objet de ce cycle de débats, que nous souhaitons au cur de l actualité. Où se situent aujourd hui le champ de vos activités? H.G. : Nous intervenons sur des territoires d emblée très attractifs comme Issy-les-Moulineaux, mais aussi sur d autres, où une réelle légitimité économique est en cours de constitution. C est le cas d Asnières-sur-Seine, de Clichyla-Garenne, de Châtenay-Malabry et de Massy. Depuis la création des SEM, quelles sont les grandes évolutions dans les relations qu elles entretiennent avec la sphère publique et le monde économique? H.G. : Le développement économique et sa réponse immobilière ne se décrètent pas. Ils se définissent l un l autre, s accompagnent et se promeuvent. Les aménageurs sont des intermédiaires entre le monde économique et la sphère publique, nous devons tre à l écoute de ces deux acteurs complémentaires et incontournables de l aménagement. Notre rôle est d opérer une synthèse entre des intér ts et temporalités qui, parfois, semblent divergents : les ambitions politiques, le fonctionnement du monde économique, du monde de l immobilier et de l entreprise. Nous devons poser un cadre de réflexion avec tous les acteurs de la ville pour inventer les quartiers, les programmes immobiliers, les services, les équipements et un environnement urbain qui répondent à toutes les attentes et aux nouvelles formes de travail et de vie. Cela suppose de savoir anticiper des processus de flexibilité et de réversibilité des immeubles, mais aussi d accueillir ces entreprises souvent oubliées par le monde de l immobilier que sont les TPE-PME ; tout cela, bien sûr, dans une optique de ville durable, où l on retrouve la mixité de toutes les fonctions. Dans ce cadre, quels sont les atouts et les enjeux pour la SEM 92? H.G. : Une des clés de la réussite et de l efficacité de notre métier d aménageur est notre capacité à mobiliser les réseaux d acteurs qui, au regard d une réalité économique et financière, garantissent la pertinence et la pérennité de nos interventions. C est dans ce cadre que la SEM 92 accompagne ses clients dans toutes les phases de réalisation de leurs projets, des études aux travaux. Son statut lui confère une souplesse d intervention et la réactivité d une entreprise privée alliées à la culture de l intér t général. Pour preuve, sur les dix dernières années, la SEM 92 a permis la réalisation de m 2 d immobilier économique (tertiaire, commerces et activités) accueillant emplois nouveaux sur le seul département des Hauts-de- Seine. Pendant la m me période, plus de logements ont été livrés. Quant aux opérations en cours, elles conduiront à produire, d ici cinq à dix ans, près d un million de mètres carrés de SHON, soit l équivalent de l opération Seine-Arche ou encore de celle des Groues, sur le territoire de l EPADESA. Le 30 novembre 2011, la table ronde «Quelle attractivité économique, quel immobilier d entreprise face aux pôles majeurs de l Ouest parisien», animée par Elizabeth Martichoux, a réuni au SIMI : Hervé Gay, directeur général de la SEM 92, Alain- Bernard Boulanger, premier vice-président du conseil général des Hauts-de-Seine et maire de Villeneuve-La-Garenne, Sébastien Pietrasanta, conseiller régional, maire d Asnières-sur-Seine, Vincent Delahaye, sénateur-maire de Massy, Florence Peronnau, directeur immobilier du groupe Sanofi Aventis, Gilles Betthaeuser, président d AOS Studley, Emmanuel Desmaizières, directeur général de Bouygues Immobilier d Entreprise, Jason Lockyer, directeur HRO France et François de Bernis, président de la Fédération des clubs d entreprises des Hauts-de-Seine. QUELS CRITeRES D ARBITRAGE POUR LES ENTREPRISES? Dans un contexte économique fortement concurrentiel, la notion de «compétitivité» a progressivement fait place à celle d «attractivité». Qu est-ce qui fait l attractivité d une commune? Quelle définition peut-on en donner? L attractivité, c est un tout «Pour une commune ou un territoire plus vaste, l attractivité est un tout. Elle tient aux services et équipements proposés aux entreprises et aux habitants ainsi qu à des critères économiques et financiers, tel le coût du mètre carré comparé à celui pratiqué en d autres lieux.» Alain-Bernard Boulanger Les choix d implantations : des raisons variées et multiples «Regrouper de petites équipes ou déplacer un siège social ne relève pas des m mes critères. Pour de grands transferts, l accessibilité est de loin le premier critère. Le deuxième est l aspect économique basé sur le coût du mètre carré et le coût global d occupation. Le troisième est la façon de s organiser sur site. En outre, il est important de mesurer si l entreprise s insère ou non dans le tissu urbain. Il nous faut donc arbitrer en tenant compte de divers paramètres ; les campus offrent l avantage d tre centrés sur l entreprise, mais les collaborateurs sont attentifs à la vie du site, celui-ci doit en effet tre ouvert sur la ville, l environnement urbain et les services de proximité.» Gilles Betthaeuser Comment concilier les coûts immobiliers, l accessibilité aux transports et la gestion du «dernier kilomètre»? «Avant m me l accessibilité, le coût est fondamental. Nous en avons pris conscience en nous implantant dans la Boucle nord des Hauts-de-Seine, où la qualité et le coût des immeubles tertiaires neufs attirent tant d entreprises. Hélas, malgré le RER et la prolongation de la ligne 13 du métro, les infrastructures de transport ne permettent pas toujours de franchir le dernier kilomètre. Or il est essentiel! Avec le support de la chambre de commerce, nous avons élaboré un plan de déplacement interentreprises pour tenter d optimiser ce système de transport. Trop d entreprises intéressées par ces secteurs s aperçoivent que, contrairement à leurs prévisions, leurs salariés viennent en voiture car le dernier kilomètre est mal couvert. L enqu te liée à notre plan de déplacement a montré que, sur 7500 personnes interrogées, 99 % n habitent pas Gennevilliers mais le Val-d Oise ou les Yvelines. Essentiellement de jeunes cadres, qui vivent à l extérieur de Paris et travaillent dans les zones où leurs sociétés ont emménagé. Contrairement à ce qui se passait il y a trente ans, on ne vit plus là où on travaille. Les plans de déplacement sont donc essentiels pour gérer le fameux «dernier kilomètre». François de Bernis Comment faciliter la vie quotidienne des salariés? Gérer les transports «Pour les salariés, l efficience des transports est cruciale. L autre point crucial, ce sont les services et les commerces disponibles à proximité pour faciliter la vie quotidienne, des aspects qui ont une incidence directe sur la masse salariale. Vient ensuite la qualité de l immeuble. Offrira-t-il un cadre de travail confortable et performant?» Jason Lockyer Tous partenaires pour la mixité «Je ne crois pas qu il y a trente ans, les Franciliens habitaient au plus près de leur travail, mais nous devons aujourd hui tenter de les en rapprocher. Les salariés des entreprises implantées à Massy souhaitent de plus en plus y habiter, d où nos efforts pour une image positive avec des logements de qualité dans des quartiers de qualité. Sur une zone industrielle des années 1970, nous avons réalisé un vrai quartier de ville avec m 2 de bureaux, logements, des services, des commerces, de la restauration, des cafés, des cinémas, une salle de congrès. Il y a dix ans, à Massy, nous n avions ni médecin, ni avocat, ni expert-comptable. Aujourd hui, toutes ces professions libérales et tous les services utiles à des entreprises viennent s y implanter.» Vincent Delahaye «Au-delà de la prédominance du prix, du confort de vie, de la mixité, la création d un tissu économique de grandes et petites entreprises est important car une entreprise ne vit pas isolée. Nous travaillons sur un couplage associant les intér ts financiers et l attractivité des talents. Attirer les talents passe par la qualité des immeubles et des services offerts par ces immeubles pour donner aux salariés une sensation de bien- tre qui pallie partiellement les contraintes liées à la durée des trajets.» Florence Peronnau À Clichy-la Garenne, autour du Parc des Impressionnistes, une nouvelle dynamique économique privilégiant les éco-activités. OBRAS Architectes

3 LE "COuT SOCIAL", AUTRE ENJEU D UN DeMeNAGEMENT? Il est impossible de mener un projet de regroupement tertiaire sans engager une réflexion globale sur l organisation du travail. Attirer les talents et accompagner les changements La crainte de rencontrer une forte résistance conduit aujourd hui à bloquer des projets en interne. Récemment, cinq grands projets de transfert d entreprise ont échoué en raison de la résistance liée à ces mouvements de grande ampleur. Les entreprises cherchent à attirer les meilleurs talents du marché et à retenir les meilleures équipes. Nombre d entre elles hésitent à déménager par crainte de fragiliser leur développement par des mouvements susceptibles de nuire à leurs relations avec leurs clients : quand AON a quitté Levallois pour s installer à Colombes, elle a perdu une partie de sa clientèle et de ses collaborateurs. La direction a donc décidé de revenir à Paris. Quand on s appelle Sanofi et que l on dispose d un site historique important, passer de la Croix-de-Berny à Massy est plus aisé.» Gilles Betthaeuser Il est impossible de mener un projet de regroupement tertiaire sans engager une réflexion globale sur l organisation du travail. Préciser les objectifs, positiver le déménagement «Après dix années durant lesquelles ont été créés m 2 de bureaux à Charenton, Montrouge, Boulogne, Nanterre, Saint-Ouen, Colombes et Bezons, soit une quinzaine de projets, et signés une cinquantaine de baux, HRO France peut dresser un panorama des utilisateurs de la place parisienne. Lors de la présentation d un immeuble, la première question que l on nous pose est toujours la m me : «Si je décide de venir ici, comment vais-je expliquer mon choix au directeur financier et aux employés?» Plus on s éloigne de Paris, plus l explication à donner est compliquée. Le sens du déplacement n est pas neutre ; si une entité installée boulevard Haussmann déménage à Nanterre, des arguments de poids sont indispensables.» Jason Lockyer Asnières-sur-Seine, croisement de l avenue nouvelle et de l avenue de la Redoute ParoleS d utilisateurs... Sanofi Adventis, dix hectares à Massy «À Massy, Sanofi Advantis est propriétaire de dix hectares. Massy est l un des sites historiques de Sanofi avec, depuis les années 1950, une activité industrielle importante. Dans le cadre de notre schéma directeur et d une rationalisation de fonctionnement, nous avons réuni auprès des centres de recherches les fonctions support de la recherche qui étaient auparavant à Chilly-Mazarin. Nous y avons également transféré le back office, et les fonctions «support» du groupe suivront. Une grande part du personnel y habite et cette ville en pleine évolution nous permet d offrir à nos collaborateurs un cadre de travail moderne ainsi qu un cadre de vie et des transports en commun performants. Quant à la gare TGV, elle est très utile pour nos relations à l international.» Florence Peronnau Regards croisés sur Atos à Bezons «Quand l usine d Atos s est installée dans la ville de Bezons, qui n est pas la plus réputée en termes d accessibilité, est-ce le coût du mètre carré, qui a fait la différence, impliquant que 4500 salariés travailleront sur un site où le tramway n arrive pas encore?» Elizabeth Martichoux «Cassons les a priori contre Bezons. Atos a comparé le temps de transport moyen de salariés : 58 minutes pour Montrouge, 59 minutes pour Bezons!» Jason Lockyer «Il est impossible de mener un projet aussi important de regroupement tertiaire en Île-de-France sans une réflexion globale sur l organisation du travail. L un des prérequis fixé par la direction générale d Atos a donc été de réfléchir à une organisation plus flexible du travail. Un programme général de télétravail a ainsi été mis en place, pour permettre à une partie des collaborateurs de travailler de chez eux, ce qui compense les difficultés de transport.» Gilles Betthaeuser QUELS PARTENARIATS POSSIBLES ENTRE ACTEURS PUBLICS ET PRIVES? Des aménageurs aux entreprises, en passant par les collectivités locales, les maîtres d ouvrages des infrastructures et les entreprises, de multiples acteurs contribuent à la fabrication de la ville et à la dynamique de ses quartiers. Élus et entreprises : transparence et dialogue «Si une ville annonce une date pour le tramway et qu il y a un décalage dans la mise en service, l entreprise aura un réel problème d accompagnement et de conduite du changement. Un minimum de transparence est indispensable. Décaler un délai annoncé est extr mement délicat et cristallise le dialogue social.» Gilles Betthaeuser «Confiance et honn teté sont indispensables. Pour tout projet à long terme qui dépend de la municipalité et de beaucoup d autres acteurs, avec des engagements financiers considérables, il est impossible de s engager sur des dates précises. Avec deux RER, des autoroutes et la gare TGV, Massy jouit d un facteur d attractivité considérable au sud de Paris et s impose comme un centre de gravité qui, de plus, offre de l habitat pour les salariés. S ajoute la stabilité des impôts locaux ; une municipalité bien gérée donne confiance. Je vais au devant des entreprises pour faciliter leur installation et les informer des projets à venir. Pouvoir loger leurs salariés à proximité est un élément clé. Quand on connaît la «régularité» des RER, on sait que les évaluations de temps de transport ne tiennent pas compte des jours de grève ou des incidents Pour améliorer la vie des Franciliens, il faut donc absolument construire près des entreprises!» Vincent Delahaye Parole d ELU... Pour Sébastien Pietrasanta, l implantation géographique, la relation à d autres territoires et la desserte par les transports en commun sont trois éléments d arbitrage pour les entreprises. «Notre territoire, tout proche de Paris et de La Défense, non loin de Roissy et à proximité de la Seine, offre de réels avantages. En matière de transports, nous aurons bientôt quatre stations du Grand Paris Express, ce qui intéresse beaucoup les entreprises, car la mobilité des collaborateurs est essentielle. Par nos contacts réguliers avec elles, nous savons ce qu elles recherchent : la proximité d une station de métro ou de RER et des capacités de logements pour les collaborateurs. Une commune capable d offrir une gamme de logements allant de l habitat social à l accession en passant par l habitat intermédiaire contribue à faciliter la mobilité et les déplacements, ce qui est crucial en Îlede-France.» Au nom de l économie nationale, une vision partenariale et sociétale Une société étant vouée à tre un appui pour les collectivités territoriales, l échange, le dialogue, voire le frottement, entre collectivités, entreprises réalisatrices et entreprises utilisatrices sont essentiels. Après avoir pris un peu de retard par rapport à d autres pays voisins, la France a maintenant conscience que sa richesse et son devenir reposent aussi sur la richesse et le devenir des entreprises et, donc, sur la façon d organiser le territoire. Soyons assurés que la relative proximité entre salariés et lieux de travail permettra aussi des économies sur toutes les conséquences du transport.» Alain-Bernard Boulanger Pôle sportif Logements Bureaux Agence du Besset Lyon Un nouveau quartier mixte, arrimé et compétitif autour du pôle multimodal des Courtilles à Asnières-sur-Seine m 2 de bureaux m 2 de logements m 2 de commerces m 2 pour le pôle sportif.

4 COMMENT EVOLUENT AUJOURD HUI LES PRODUITS IMMOBILIERS? L évolution des produits immobiliers est plus que jamais indissociable des mutations urbaines. Au-delà de la flexibilité des immeubles, leur typologie est abordée en relation avec l environnement urbain. Quant aux critères de l offre ils varient pour les grandes entreprises et les PME. Quartiers mixtes ou campus? «Proposer une offre en phase avec les importants besoins de surfaces des entreprises, mais aussi avec ceux de surfaces plus faibles dans des quartiers diversifiés, est l autre facteur incontournable. Nous avons, dans les Hauts-de-Seine, deux types de projets : soit des quartiers mixtes m lant bureaux, logements, commerces et services avec une ville qui vit jour et nuit comme les week-ends, soit une offre de grande ampleur où les entreprises attachées à une typologie de campus peuvent accueillir un grand nombre de collaborateurs.» Emmanuel Desmaizières Quel immobilier et à quel coût? «Minimiser l influence des directions financières sur le choix des sites et des transferts à des fins de valorisation d un patrimoine est un peu trop «politiquement correct» quant à la primauté donnée aux services pour les salariés. L aspect financier a bien plus d importance.» Alain-Bernard Boulanger «Avec le directeur financier, la négociation porte principalement sur trois points : l opération répond-elle à un objectif de coût global? Réduit-on les coûts en regroupant les salariés? Améliore-t-on leur cadre de travail? Nous avons ainsi des exemples d entreprises soucieuses d offrir aux salariés des locaux valorisants.» Jason Lockyer «Le rapport économique entre utilisateur et investisseur met en regard le niveau de loyer et le taux de capitalisation lié à la vente de l immeuble ; lancer des projets sur des marchés non référencés est ainsi très difficile. La qualité de l immeuble tient à la capacité pour un investisseur de le relouer, dans un marché ou un sous-marché existant, afin de lancer de nouvelles opérations. Sur ce point, le Grand Paris devrait nous aider.» Emmanuel Desmaizières Les performances des immeubles «Les grands utilisateurs recherchent des bâtiments flexibles, innovants, performants, efficients sur le plan énergétique et adaptables aux différentes organisations du travail et à la politique de l entreprise. En effet, une entreprise s installe sur un site avec des baux de neuf ou douze ans et parfois la volonté d y rester plus longtemps. Par leur flexibilité, les aménagements et les bâtiments doivent donc pouvoir s adapter aux futures mutations. L offre doit correspondre à toutes ces priorités de flexibilité, d accessibilité, de qualité des infrastructures, de fonctionnalité et de coûts.» Gilles Betthaeuser Un impératif : trouver des partenaires pour de petites surfaces «Pour une PME, le délai de livraison doit tre bien plus court que pour une grande entreprise, cela concernant des surfaces allant de 4000 et à m 2. Ces projets s accompagnent généralement assez bien d un développement dans des quartiers mixtes avec l animation créée par des services de proximité, des commerces et des logements pour des salariés.» Emmanuel Desmaizières «Les PME ne s engagent guère au-delà d un an ou deux. Il faut donc pouvoir préfinancer les opérations sur des petites surfaces, or nous avons du mal à trouver des partenaires, bien que la Ville soit pr te à s investir sur ce type de projet, avec des charges foncières adaptées. Je suis heureux de savoir qu il y a quand m me des partenaires pr ts à s engager, car il faut enrichir notre tissu économique de cette façon-là. À nous, élus, d expliquer l intér t d une mixité fonctionnelle. C est ce qui manque souvent dans les zones d activités, car quelle que puisse tre leur qualité, elles offrent rarement tous les services que l on trouve dans un quartier mixte.» Vincent Delahaye ParoleS de PROMOTEUR... Coût global et économies énergétiques pour une meilleure qualité de l offre immobilière Un loyer global immobilier intègre les charges, dont l énergie. Pour un immeuble à énergie positive livré en 2013 à Chatenay-Malabry, déporter une part de l économie énergétique sur le loyer principal permet de financer le suréquipement nécessaire à ces performances énergétiques. L utilisateur réalise alors une économie, de m me que l investisseur, propriétaire d un immeuble de dix à quinze ans en avance sur le marché, dans le cadre de programmes locatifs «clés en main». Emmanuel Desmaizières Bouygues Immobilier s installe à Chatenay-Malabry dans un immeuble de bureaux à énergie positive Clichy-la-Garenne Un programme ambitieux pour un quartier durable m 2 de bureaux m 2 de commerces, services de proximité m 2 de locaux d activités et artisanaux OBRAS Architectes, Chatenay-Malabry, en bas secteur Allende (Bouygues) et avenue de la Division-Leclerc Faubourg 234

5 Le CAFÉ URBAIN est une nouvelle rencontre pour faire dialoguer les acteurs de la ville au sens large : élus, architectes, urbanistes, promoteurs, investisseurs, sociologues, dans une perspective de partage d expériences et de réflexions pour enrichir les pratiques d aménageur et progresser ensemble dans la production d une ville qui doit aujourd hui répondre à des attentes et des besoins de plus en plus nombreux et diversifiés : durabilité, évolutivité, attractivité, diversité et qualité des services,...? : rché! La SEM 92 présente VENDREDI 16 MARS 2012 LA «BANLIEUE» À LA RECHERCHE DE SES CENTRALITÉS : QUELLE ALTERNATIVE ENTRE «HUB» URBAIN ET PLACE DU VILLAGE? PROCHAINS RENDEZ-VOUS EN 2012 > Les équipements publics : fédérateurs d urbanité? > L aménagement urbain est-il encore d intérêt public? > Le foncier : un levier inépuisable à si bon marché! ola SEM 92 28, boulevard Émile-Zola Nanterre cedex Tél. : Fax. : Contact : Directeur de publication, éditeur : Marc Sautereau Rédactrice en chef : Michèle Leloup Direction artistique, maquette : Chloé Gibert-Sander Direction de production : Maryline Robalo Coordinatrice éditoriale et secrétaire de rédaction : Viviane Kajjaj Relecture : Cécile Amen Supplément du N 54 mai/juin 2012 archistorm ORM

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT L ESPRIT DES GROUES UN FUTUR SOUHAITABLE Le projet des Groues est celui de la ville contemporaine. Ici se concentre l ensemble des problématiques urbaines qui interrogent

Plus en détail

L immobilier d entreprise artisanale

L immobilier d entreprise artisanale e s c a L immobilier d entreprise artisanale n l B e E n j e u x L i v r S t r a t é g i P r o p o s i t i o n s Ile-de-France Rhône-Alpes Le Livre Blanc de l immobilier d entreprise artisanale Pourquoi?

Plus en détail

UNE OPÉRATION LOUÉE EN TOTALITÉ AU GROUPE FRANCE TÉLÉCOM ORANGE

UNE OPÉRATION LOUÉE EN TOTALITÉ AU GROUPE FRANCE TÉLÉCOM ORANGE UN CAMPUS DE NOUVELLE GÉNÉRATION Un ensemble immobilier tertiaire de 71 600 m 2, sur 3 hectares, à moins de 3 km de Paris Huit immeubles de bureaux avec services organisés en 3 groupes autour d un parc

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

À L OCCASION DU SIMI, LA SEM 92 PRÉSENTE 5 OPÉRATIONS MIXTES PORTANT SUR PRÈS DE 440 000 m 2 TERTIAIRES EN DÉVELOPPEMENT

À L OCCASION DU SIMI, LA SEM 92 PRÉSENTE 5 OPÉRATIONS MIXTES PORTANT SUR PRÈS DE 440 000 m 2 TERTIAIRES EN DÉVELOPPEMENT RENOUVELLEMENT URBAIN AMÉNAGEMENT IMMOBILIER TERTIAIRE SPÉCIAL SIMI NIVEAU 1 STAND D39 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 2 décembre 2014 Acteur reconnu de l aménagement francilien, la SEM 92 accompagne depuis

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

Charte des ressources humaines

Charte des ressources humaines Charte des ressources humaines ANTICIPER Pour être acteurs stratégiques du changement ACCUEILLIR Savoir identifier, attirer, choisir et fidéliser les collaborateurs RECONNAÎTRE Apprécier les compétences

Plus en détail

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME

CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME CONFERENCE SUR L ELABORATION DU PLAN LOCAL D URBANISME MERCREDI 6 OCTOBRE 2010 Compte-rendu de la conférence qui s est tenue en public, en salle des fêtes de l Hôtel de Ville, le 6 octobre en présence

Plus en détail

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES

URBAN À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES. 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES URBAN C O R M E I L L E S - E N - PA R I S I S ( 9 5 ) À 10 KM DE PARIS LA DÉFENSE DANS UN PARC D ACTIVITÉS DE 3 HECTARES 15 000 m² DE LOCAUX DIVISIBLES Situé en plein cœur du nouveau quartier des Bois

Plus en détail

Observatoire du développement durable

Observatoire du développement durable Observatoire du développement durable Volet économique décembre 2009 2 AGENDA 21 VOLET SOCIAL éditorial Le Grand Lyon a voulu se doter d un observatoire du développement durable articulé autour d un volet

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique

Valorisation des patrimoines. Conseil et accompagnement stratégique Valorisation des patrimoines Conseil et accompagnement stratégique Dans un contexte d évolutions continues des règlementations et de recherche d optimisation, loin des grands programmes de constructions

Plus en détail

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4

Sommaire. Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3. Les instances de Foncière Commune.4 Dossier de presse Sommaire La communauté d agglomération Plaine Commune, terrain d enjeux pour les acquéreurs publics et privés.2 Foncière Commune, un outil stratégique foncier sur le long terme.3 Les

Plus en détail

Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour. Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour. Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé 3. > Immobilier 4. > Icade et Architecture Studio réaliseront le projet immobilier autour de la gare Issy RER du Grand Paris Express Immobilier Politique des transports Icade et Architecture Studio réaliseront

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

Silic Aujourd hui, demain, dans la dynamique du Grand Paris SIMI 2011

Silic Aujourd hui, demain, dans la dynamique du Grand Paris SIMI 2011 1 Silic Aujourd hui, demain, dans la dynamique du Grand Paris SIMI 2011 SILIC, UN ACTEUR MAJEUR DU GRAND PARIS 2 Une implantation historique et stratégique confirmée par le projet Grand Paris PÔLE ROISSY

Plus en détail

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire

amur La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé promotion 2012-2013 Directeur d étude Partenaire amur promotion 2012-2013 La Défense dans le Grand Paris: l enjeu de son Territoire-Réseau mastère spécialisé Partenaire Equipe Projet Laure Bellon-Serre Marie Chevillotte Clément Javouret Pierre Le Moual

Plus en détail

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature

4 AXES STRATEGIQUES. Plan de mandature 4 AXES STRATEGIQUES Plan de mandature Un projet pour notre territoire 9 ObjECTIFS OPERATIONNELS B âtir un programme au service de l économie dans lequel une large majorité d entre vous se reconnaît est

Plus en détail

Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris

Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris CAMPUS GALLIENI HAUTS-DE-SEINE Villeneuve-la-Garenne, à 4 km de Paris RÉSIDENCE POUR ÉTUDIANTS LOI SCELLIER PARIS - ILE DE FRANCE 1 ère région économique française Située au carrefour des échanges européens

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables

Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Pour des quartiers mixtes, intelligents et durables Une méthodologie innovante et élaborée au cas par cas pour créer votre quartier mixte, intelligent et durable. Concevoir votre projet sur-mesure Fédérer

Plus en détail

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013

les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 les pauses du renouvellement urbain NOTE DE CADRAGE Programme de travail 2013 CONTEXTE Les «pauses du renouvellement urbain», temps d'échange multipartenarial, se sont tenues tout au long de l année 2012.

Plus en détail

PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17

PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17 PARIS QUARTIER D AFFAIRES RÉSIDENCE DE TOURISME D AFFAIRES PARIS 17 PARIS CAPITALE MONDIALE DU TOURISME D AFFAIRES Si Paris demeure la métropole la plus visitée au monde, en accueillant chaque année près

Plus en détail

Un patrimoine pensé pour vous...

Un patrimoine pensé pour vous... Un patrimoine pensé pour vous... L E M P L A C E M E N T S Û R L I N N O V A T I O N A R C H I T E C T U R A L E L A Q U A L I T É D E C O N S T R U C T I O N Promoteur Aménageur Constructeur Un patrimoine

Plus en détail

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité

Atelier Lion associés. Quartier de Maison Blanche : un parc habité Atelier Lion associés Quartier de Maison Blanche : un parc habité Novembre 2014 2 Signé le 4 novembre 2014 entre la ville de Neuilly-sur-Marne et l AFTRP, le traité de concession DE la ZAC de Maison Blanche

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com

Parlons vrai, créons ensemble. www.groupe-sodec.com www.groupe-sodec.com Accompagner les projets des villes et des territoires Nos projets de centres commerciaux sont aussi les vôtres. La confiance et l écoute réciproques sont les meilleurs garants de leur

Plus en détail

"Bilan 2010 et perspectives" La Semader se donne les moyens de poursuivre son plan de réhabilitation

Bilan 2010 et perspectives La Semader se donne les moyens de poursuivre son plan de réhabilitation "Bilan 2010 et perspectives" La Semader se donne les moyens de poursuivre La Semader se donne les moyens de poursuivre JOËL PERSONNÉ, DIRECTEUR GÉNÉRAL DE LA SEMADER. «Je ne nie pas le passé. Si la SEMADER

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé

L OMI, l Observatoire du management immobilier, créé 48 4 MANAGEMENT IMMOBILIER : COMMENT LES ENTREPRISES GÈRENT LEUR SIÈGE SOCIAl Par Ingrid Nappi-Choulet, professeur à l ESSEC, fondatrice et responsable de l Observatoire du management immobilier. 4.1 /

Plus en détail

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris

Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Discours de Maurice Leroy Ministre de la ville, chargé du Grand Paris Paris, mardi 12 juillet 2011 SEMINAIRE «THE GREATER PARIS PROJECT : FINANCIAL AND REAL ESTATE INVESTMENT OPPOTUNITIES» LONDRES, ROYAUME

Plus en détail

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire

Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire 01 février 2016 Vilogia Nantes Métropole Vilogia, partenaire de la Maison Régionale de l architecture des Pays de Loire Afin de soutenir les actions du monde architectural, Vilogia renouvelle son partenariat

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel

Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Contribution du SI à la valeur de l entreprisel Cadre d approche Y. Gillette, 4tivity C. Leloup, consultant www.4tivity.com www.afai.fr Plan Historique Problématique Mesure de la valeur de l entreprise

Plus en détail

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale

Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mobiliser les différents leviers pour la mixité sociale Mai 2015 La mixité sociale, une ambition réaffirmée à mettre en œuvre localement L objectif de mixité sociale pour lutter contre les effets de spécialisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 Résidence Le Lavoir Lormont (33) Un acteur majeur du logement social pour le Sud-Ouest SOMMAIRE Mésolia, entreprise sociale pour l habitat...2 Un acteur majeur du logement social...2

Plus en détail

CONCEPTEUR DE COMMERCES INNOVANTS

CONCEPTEUR DE COMMERCES INNOVANTS CONCEPTEUR DE COMMERCES INNOVANTS Investisseur, promoteur, gestionnaire, CODEVEST intègre l ensemble des compétences nécessaires à la réalisation d espaces commerciaux et de loisirs novateurs, de la recherche

Plus en détail

Commission Finances, administration générale, marchés publics du 9 janvier 2014

Commission Finances, administration générale, marchés publics du 9 janvier 2014 2014/6289 Direction de la Gestion PROJET DE DELIBERATION AU CONSEIL MUNICIPAL DU 20 JANVIER 2014 Commission Finances, administration générale, marchés publics du 9 janvier 2014 Objet : Société Publique

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

P r oj e t U r b a i n

P r oj e t U r b a i n Projet Urbain Un espace résidentiel et économique privilégié Un aménagement urbain pensé pour les acteurs du développement de demain, au sud-ouest de Paris, aux portes de la Vallée de Chevreuse et du cluster

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

1. Un partenariat innovant

1. Un partenariat innovant 1. Un partenariat innovant Foncière des Régions et AOS Studley ont en commun le succès du projet immobilier d un utilisateur, Suez environnement. Grâce au conseil expert d AOS Studley et aux savoir-faire

Plus en détail

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur,

STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9. Madame, Monsieur, STIF Concertation prolongement ligne 1 75443 PARIS CEDEX 9 2015-006/GD/GL/CL Créteil, le 8 janvier 2015 Département Projets de territoire et collectivités Affaire suivie par Catherine LAINE et Raphaël

Plus en détail

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE

Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Les pépinières d Entreprises en Seine-et-Marne NOM DE L ENTREPRISE Sommaire 3 La Seine-et-Marne en Ile-de-France 8 Nos offres 14 Seine-et-Marne Développement 2 La Seine-et-Marne Au centre d un marché de

Plus en détail

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun

Ville de Saint-Étienne Quartiers du Crêt de Roc et de Tarentaize - Beaubrun Ville de Saint-Étienne Une approche globale du traitement de l habitat ancien dégradé Les enjeux de la rénovation des quartiers anciens dégradés Le constat L attractivité du centre-ville de l agglomération

Plus en détail

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS

GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBAL SAAS HR SOLUTION INTÉGRÉE DE GESTION DES TALENTS GLOBALISATION ET TRANSFORMATION RH UNE RÉPONSE FACE À L EXIGENCE DE PERFORMANCE ET DE COMPÉTITIVITÉ La globalisation des entreprises, accélérée par

Plus en détail

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE Résidence Les terrasses de solène AGDE - MéDitErrAnéE LE DÉPARTEMENT DE L HÉRAULT ATTIRE PLUs DE 1 000 NOUVEAUX HABITANTs PAR MOIs (source INsEE) Avec 130 km de littoral, des paysages à couper le souffle,

Plus en détail

des parcs d activités économiques du Val d Orge Atlasdes parcs d activités

des parcs d activités économiques du Val d Orge Atlasdes parcs d activités Atlasdes parcs d activités des parcs d activités économiques du Val d Orge 2011 2012 Sainte-Geneviève-des-Bois l Brétigny-sur-Orge l Saint-Michel-sur-Orge l Morsang-sur-Orge l Fleury-Mérogis Villemoisson-sur-Orge

Plus en détail

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques

La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Communiqué de Presse le 17 juin 2013 La réindustrialisation du site PSA de Rennes : Une opportunité pour développer des projets industriels ou logistiques Du fait du compactage de ses activités, le site

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Plan Local d Urbanisme Prenant la suite du Plan d Occupation des Sols (POS) actuel, le Plan Local d Urbanisme (PLU) formalise les intentions d aménagement de la ville de Villiers-sur-Marne pour les 10-15

Plus en détail

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS

DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS LE TERRITOIRE QUI DÉCOLLE à 7kms de Paris DES BUREAUX DES LOGEMENTS DES SERVICES DE L ACTIVITÉ DES TRANSPORTS UNE LOCALISATION STRATÉGIQUE PROXIMITÉ AVEC PARIS ET LES CENTRES D AFFAIRES ET DE DÉCISIONS

Plus en détail

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE

Dominique FIGEAT. Directeur le Direction du Renouvellement Urbain. Caisse des Dépôts et Consignations. Paris, FRANCE 23 26 JUNE 202 Dominique FIGEAT Directeur le Direction du Renouvellement Urbain Caisse des Dépôts et Consignations Paris, FRANCE Le financement du renouvellement urbain en France 1 Le financement du renouvellement

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS

REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU DE LA MAIRIE DE PARIS V2. 3/23/2011 1 / 7 SOMMAIRE DU REFERENTIEL INTRODUCTION PREAMBULE POURQUOI UN REFERENTIEL D AMENAGEMENT DES ESPACES DE BUREAU? P.

Plus en détail

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)?

Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Vous pensez développer de nouvelles solutions d accueil pour la petite enfance (0-6 ans)? Document à l attention des collectivités territoriales LE DIAGNOSTIC TERRITORIAL PARTAGE une étape incontournable,

Plus en détail

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE

NOS VALEURS UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE UNE SIGNATURE QUI RIME AVEC L EXCELLENCE Perla Immobilier est aujourd hui un acteur majeur dans l immobilier, secteur clé de l économie nationale. Le groupe s appuie sur une expertise et une expérience

Plus en détail

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT

MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE BOURGOGNE Place des Nations Unies - B.P. 87009-21070 DIJON CEDEX Téléphone : 03 80 60 40 20 - Fax : 03 80 60 40 21 MOTION CONSULAIRE RÉGIONALE TRÈS HAUT DÉBIT Préambule

Plus en détail

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE

UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE LYON GERLAND 2 30 000 UN QUARTIER VIVANT ET DYNAMIQUE, CŒUR HISTORIQUE DE L INDUSTRIE LYONNAISE UN QUARTIER VIVANT ET MIXTE 2 350 emplois établissements 3 000 30 000 étudiants UN PÔLE DE CULTURE ET LOISIRS

Plus en détail

Bienvenue dans l univers de We Group

Bienvenue dans l univers de We Group Bienvenue dans l univers de We Group Le 19 mai 2005 Laurent Jaquier fonde la société We Group SA avec son siège social à Bulle. We Group SA est une société indépendante soumise au secret professionnel

Plus en détail

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE

ATELIER COMMERCE ATELIER DEMOGRAPHIE ATELIER COMMERCE 1. La vitalité des centres-villes et centres-bourgs ruraux Difficulté de restauration mises aux normes Préserver le commerce local Maintien de l artisanat et des services Maintien du lien

Plus en détail

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs,

Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, Monsieur le Ministre, Monsieur le Maire, Monsieur le Président du Comité National Tchèque, Mesdames, Messieurs, En tant que Président du Club HLM International, je tiens tout d abord à vous remercier pour

Plus en détail

Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville

Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France. Cultivez la ville Éco-quartier de Louvres & Puiseux-en-France Cultivez la ville A1 Éco-quartier de Louvres et Puiseux-en-France De nouveaux quartiers à vivre Situé à 4 km de l aéroport de Paris-Charlesde-Gaulle, hors Plan

Plus en détail

Forum des investisseurs privés

Forum des investisseurs privés Forum des investisseurs privés Panel : Investir dans l Immobilier au Sénégal Groupe Consultatif 25 février 2014 Chambre de Commerce et d'industrie de région Paris Ile-de-France 27, avenue de Friedland

Plus en détail

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013

Lauréat du. DUA février 2011. Z.A.C Cœur de Ville. Créer un centre-ville. pour tous. Horizon > 2013 Lauréat du DUA février 2011 Z.A.C Cœur de Ville Créer un centre-ville pour tous Horizon > 2013 Périmètre de la ZAC Cœur de Ville 2 Rappel des objectifs de la ZAC CŒUR DE VILLE Renforcer le Cœur de Ville

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Un Grand Paris ambitieux et partagé

Un Grand Paris ambitieux et partagé Un Grand Paris ambitieux et partagé Le lien fort entre les composantes d une métropole et ses habitants est la clef de son existence durable. Elle suppose une grande ambition: le partage d une identité

Plus en détail

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes

CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN. L entre - deux villes CLERMONT - FERRAND SAINT - JEAN L entre - deux villes Clermont-Ferrand/Saint-Jean 20 L entre deux villes Site inscrit dans l ÉcoCité Clermont métropole Population : 143 000 hab. (ville) ; 290 000 hab.

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

Résidence étudiante MAGELLAN. Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine

Résidence étudiante MAGELLAN. Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine Résidence étudiante MAGELLAN Paris la Défense Colombes Éco- quartier de la Marine SITUATION DE LA RÉSIDENCE Au pied du tramway relié directement à la Défense, proche des grands pôles universitaires, à

Plus en détail

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE

OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE Bases de données Besoin de suivre en permanence l évolution de votre marché? OBSERVATOIRE IMMOBILIER D ENTREPRISE GROUPE DE RECHERCHE SUR L'ECONOMIE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'AMENAGEMENT L information

Plus en détail

L immobilier au sein du groupe La Poste

L immobilier au sein du groupe La Poste L immobilier au sein du groupe La Poste rôles et missions de Poste Immo CETE OUEST vendredi 16 novembre DÉVELOPPEMENT DURABLE : PARTAGEONS L ESSENTIEL! Les 4 engagements Le groupe La Poste 21 milliards

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Vilogia fait l acquisition de 632 logements. à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95)

COMMUNIQUE DE PRESSE. Vilogia fait l acquisition de 632 logements. à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95) COMMUNIQUE DE PRESSE Vilogia fait l acquisition de 632 logements à Montigny-lès-Cormeilles dans le Val d Oise (95) Contact presse : Nicolas Peeters 01.72.75.49.75 nicolas.peeters@vilogia.fr www.vilogia.fr

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs.

L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs. L immobilier dans une Région se construit par la connaissance de ses marchés et par la reconnaissance de la fiabilité de ses acteurs. Nous concevons l immobilier dans le sens de la durée, car la réussite

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest. Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine

Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest. Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine Argenteuil (95) le Bâtiment Ouest Immobilier d entreprise en ZFU et au cœur du projet de rénovation urbaine La localisation La ville d Argenteuil, 100 000 habitants, 3ème ville d Ile de France, est située

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

B â t i r u n e v i l l e m e i l l e u r e. R é a l i s a t i o n s e t P r o j e t s d A u j o u r d h u i

B â t i r u n e v i l l e m e i l l e u r e. R é a l i s a t i o n s e t P r o j e t s d A u j o u r d h u i B â t i r u n e v i l l e m e i l l e u r e R é a l i s a t i o n s e t P r o j e t s d A u j o u r d h u i Histoire d une Croissance Claude Rizzon pose la première pierre du groupe éponyme en créant la

Plus en détail

appart séniors une nouvelle solution d habitat

appart séniors une nouvelle solution d habitat appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant. Et mon balcon offre des vues vers la Loire! Ici, je profite des commerces à 150 mètres mais aussi

Plus en détail

Secteur de projets Albert 1 er

Secteur de projets Albert 1 er DEPARTEMENT DES HAUTS-DE-SEINE VILLE DE SCEAUX Secteur de projets Albert 1 er *** ORIENTATIONS D AMENAGEMENT *** Secteur de projet Albert 1 er orientations d aménagement 1/6 La ville de Sceaux s investit

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

l indépendance en toute sérénité

l indépendance en toute sérénité A P P A R T S E N I O R S N A N T E S S E N g h O R VIVRE à NANTES l indépendance en toute sérénité appart séniors une nouvelle solution d habitat Ici, j ai choisi un logement fonctionnel et sécurisant,

Plus en détail

PROJET DE RÉNOVATION DU QUARTIER LOUVOIS

PROJET DE RÉNOVATION DU QUARTIER LOUVOIS PROJET DE RÉNOVATION DU QUARTIER LOUVOIS POURQUOI? LA DALLE LOUVOIS, LE CONSTAT : UNE STRUCTURE VIEILLISSANTE IMPLIQUANT DES COÛTS D ENTRETIEN EN CROISSANCE RÉGULIÈRE : > Inadaptée > Difficile d accès

Plus en détail

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière

Covéa Immobilier. L expertise au service de la valorisation immobilière Covéa Immobilier L expertise au service de la valorisation immobilière L immobilier au sein de Covéa Covéa Immobilier Créé en janvier 2008, Covéa Immobilier mutualise les moyens et les savoir-faire des

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine

Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine Seine-Amont, la communauté d agglomération de Choisy-le-Roi, Ivry-sur-Seine, Vitry-sur-Seine 185000 habitants Val-de-Marne Dans le cadre de la montée en charge de la CASA Recrute par voie de mise à disposition

Plus en détail

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie

Notre engagement qualité. ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère. développer la qualité de vie Notre engagement qualité ISO 9001 - ISO 14001 Qualité architecturale et paysagère développer la qualité de vie Notre engagement qualité... p. 2 Notre politique qualité globale... p. 4 Notre système de

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON

PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON PRÉFET DU CHER DOSSIER PRESSE VISITE DU PREFET DE LA REGION CENTRE VENDREDI 7 JUIN 2013-A VIERZON 1 OPERATION DE RESTRUCTURATION DE L ARTISANAT ET DU COMMERCE (ORAC) Depuis le 22 novembre 2010, une opération

Plus en détail

bâtir investir valoriser

bâtir investir valoriser bâtir investir valoriser vision une globale ARTEA a placé le suivi des clients au cœur de ses préoccupations en offrant le meilleur service à l ensemble des locataires de ses immeubles. Ce service se caractérise

Plus en détail

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC

PLUi HI PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC I PLAN LOCAL D URBANISME INTERCOMMUNAL TENANT LIEU DE PROGRAMME LOCAL DE L HABITAT CONCERTATION DU PUBLIC CAHIER N 1 / AVRIL 2015 LANCEMENT DE LA PROCÉDURE Le a pour objectif de définir un projet urbain

Plus en détail