Amélioration du système de remontée et du traitement des données du paludisme dans le district sanitaire de Kolokani au Mali.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Amélioration du système de remontée et du traitement des données du paludisme dans le district sanitaire de Kolokani au Mali."

Transcription

1 Amélioration du système de remontée et du traitement des données du paludisme dans le district sanitaire de Kolokani au Mali. Adama SACKO ¹ 1 Expertise et Ingénierie des Systèmes d Information en Santé, , Faculté de Médecine Université de la Méditerranée, Marseille, France. Résumé Au Mali, le paludisme constitue un problème majeur de santé publique. Les données sur le paludisme sont fournies par des sources externes au PNLP donnant leur exploitation insuffisamment utile pour cette structure dont les besoins spécifiques ne sont tout à fait pris en compte. 80% des régions du Mali sont couvertes par les réseaux de téléphonie mobile d où pour nous la question de vouloir mettre en place un système d information dont la collecte et la remontée utiliseraient uniquement le téléphone mobile avec possibilité de traiter de façon optimale les données recueillies. Notre étude a pour but de contribuer à l amélioration du système de remontée et de traitement des données du paludisme. Son objectif principal est de proposer un système de remontée et de traitement des données du paludisme dans le district sanitaire de Kolokani au Mali. Notre étude est répartie en 6 volets essentiels : la recherche documentaire, l analyse et modélisation du système existant, le choix de la technologie et l infrastructure, la conception, réalisation et implémentation du système, la formation des utilisateurs et l évaluation du système. La mise en place de notre système, nous a permis de développer une approche de l'utilisation des téléphones mobiles pour appuyer le système de remontée de données sur le paludisme et l utilisation de DHIS2. Pour élaborer la solution requise, nous avons couplé Frontlinesms à DHIS qui sont tous des logiciels gratuits et open-source. Les fonctionnalités du nouveau système nous a offert: La possibilité pour les agents de santé des CSCom d envoyer via frontlinesms. la gestion des données sur le paludisme à travers DHIS pour l établissement des rapports pour l échelon supérieur (PNLP). Mots clés Mobile technologies, mobile phones, mobile health (mhealth) services, SMS, collecte données paludisme. 1

2 1 Introduction Le paludisme constitue une endémie majeure dans 43 pays de la Région Africaine. On estime à près de 247 millions le nombre annuel de cas cliniques et à un million le nombre de décès dus à cette maladie dans le monde, 109 pays à risque dont 45 dans la région Africaine [1]. Au Mali, le paludisme constitue un problème majeur de santé publique, car il est responsable de 37, 5% des motifs de consultation dans les services de santé. Il représente la première cause de décès des enfants de moins de 5 ans et la première cause d anémie chez les femmes enceintes [2]. Pour réduire la morbidité et la mortalité dues au paludisme, le gouvernement Malien a mis en place un Programme National de lutte contre le Paludisme (PNLP). Ce programme qui a pour mission d animer et de coordonner les activités se rapportant à la lutte contre le paludisme. Cependant, il ne dispose pas de système d information particulier adapté à ces besoins pour la collecte des informations et données sur le paludisme. D une manière générale, la collecte, l analyse, l interprétation et la transmission des données sur le paludisme est intégrée à la section Système Local d Information Sanitaire(SLIS). Ce système local d information sanitaire concerne les activités de santé menées dans les structures périphériques du premier échelon (CScom) et les structures de première référence au niveau du cercle (CSRéf). Au niveau des CScom (1 er contact de la population avec le système de santé) les données sur le paludisme sont mentionnées sur une fiche de surveillance hebdomadaire conçue à partir des informations contenues dans les registres de consultations par les médecins. La collecte, l analyse et la transmission des données à ce niveau se fait à travers un support papier / registre [3]. Les données sur le paludisme sont donc fournies par des sources externes au PNLP donnant leur exploitation insuffisamment utile pour cette structure dont les besoins spécifiques ne sont tout à fait pris en compte. En effet, la nature du PNLP signifie qu il doit disposer de part tout le territoire des données fiables et à temps avec des spécificités axées sur ces principaux objectifs. La mise en place d un système d information axé sur le paludisme se heurte particulièrement à la superficie du pays, à la densité des CSCom et l absence d une représentation régionale dans les différentes régions du Mali. Cela rend donc extrêmement difficile la mise à disposition à temps des données collectées dans les centres. Hors 80% des régions du Mali sont couvertes par les réseaux de téléphonie mobile d où pour nous la question de vouloir mettre en place un système d information dont la collecte et la remontée utiliseraient uniquement le téléphone mobile avec possibilité de traiter de façon optimale les données recueillies. Notre étude a pour but de contribuer à l amélioration du système de remontée et de traitement des données du paludisme. Son objectif principal est de proposer un système de remontée et de traitement des données du paludisme dans le district sanitaire de Kolokani au Mali. 2

3 Les objectifs spécifiques recherchés sont les suivants: Identifier une plateforme de téléphonie mobile pour la remontée d information quotidienne et hebdomadaire sur le paludisme; Concevoir des formulaires qui seront embarqués sur le téléphone mobile pour la collecte des données; Améliorer le circuit de l information et de l organisation de la collecte des données du paludisme. L étude a été réalisée dans le district sanitaire de Kolokani et a concerné principalement deux (2) Centres de Santé Communautaire (CSCom). Pour les aspects techniques l équipe du Centre d Expertise et Recherche en Télémédecine et E-Santé a apporté une grande contribution à leur réalisation. Une première étape a été de mener une étude de terrain avec les agents du PNLP afin de pouvoir dégager proprement leurs besoins et priorités mais également de quadriller les informations et données à utiliser et les traitements nécessaires pour une meilleure exploitation des données recueillies. 2 Etat / situation actuelle Depuis une vingtaine d années nous assistons, partout en Afrique Subsaharienne, à la mise en place de programmes verticaux de remontées d information pour lutter contre différents fléaux de santé publique, y compris les épidémies et les maladies endémiques comme le paludisme. Si ces initiatives ont le mérite d exister, elles souffrent encore en termes d efficacité et surtout de fiabilité des données du fait de plusieurs facteurs [4]. Parmi ces facteurs on peut citer le manque de moyens fiables de collecte des données, le manque de coordination de cette collecte et le manque de moyens rapides et sécurisés pour la remontée des données. La téléphonie mobile représente l une des technologies de la communication qui connait en ce moment une des croissances les plus rapides dans le monde entier. En particulier dans les pays en voie de développement, la téléphonie mobile commence à mettre sa technologie au service de la santé. De nouveaux usages, essentiellement autour du SMS et du GSM apparaissent. Il existe un bon nombre de protocoles dédiés aux communications sans fils toute fois certains sont plus rependus que d autres ou certains sont fortement apparentés [5]. Sur le plan mondial l utilisation de la téléphonie mobile dans le domaine de la santé, connue surtout sous le nom de «Mobile-health» en anglais est en plein essor. Le journal Health Affairs [6] y a consacré une part importante dans son numéro de février Certains de ces travaux effectués dans les pays en développement font état des besoins et des potentialités du téléphone portable et d autres les facilités de collaboration qu offrent cette technologie dans le domaine de la santé. Le programme ACACIA financé par l entremise du Centre de Développement et de Recherche International et l Agence Canadienne de Développement International utilise la téléphonie mobile pour faire face à différentes situations de crise comme par exemple l invasion des sauterelles en Afrique de l Ouest. En Afrique du Sud une étude fait mention d utilisation des Smartphones pour les diagnostics à distance en dermatologie [7]. 3

4 Au-delà des applications cliniques et de collaboration, la téléphonie mobile est aujourd hui utilisée dans les domaines médico-techniques comme la microscopie [8]. Au Mali nous pouvons citer quelques expériences d applications de la téléphonie mobile dans le domaine de la santé : Le projet Pesinet [9] pour la surveillance de la pesée des enfants (0 à 59 mois) qui est fonctionnelle dans la commune III du district de Bamako. A chaque visite des enfants, les agents de pesée saisissent les poids et données concernant la santé de l enfant (vomissements, diarrhées, toux etc ) sur téléphones portables. Ces données sont enregistrées sur la mémoire du téléphone portable, puis transmises, via le réseau GPRS sur une base de données. Un autre projet similaire du nom de Sigida Kènèya en Commune I du District de Bamako utilise la plateforme frontline SMS Medic pour le suivi des enfants, toujours via la téléphonie mobile [10]. Une 1 ère expérimentation d utilisation de la téléphonie mobile pour le dépistage du cancer du col de l utérus, a été réalisée à l Institut National de Recherche en Santé Publique (INRSP) de Bamako [11]. Une autre expérimentation a portée sur l utilisation de la téléphonie mobile pour l enregistrement des évènements vitaux relatifs à la grossesse, à la naissance et au décès des enfants de 0 à 59 mois dans la région de Ségou [12]. 3 Matériel et méthodes Notre démarche a consisté à mettre en place un système de collecte des données sur le paludisme dans deux centres de santé communautaire «CSCom». C est un système basé sur la téléphonie mobile et est utilisé en zone rurale où l Internet fait défaut, mais où le réseau de téléphonie mobile existe. Pour mener à bien notre travail, nous avons procédé par les étapes suivantes: 3.1 La recherche documentaire : Nous avons utilisé des rapports et annuaires du Programme National de lutte contre le Paludisme et de la section Système Local d Information Sanitaire(SLIS) de la Direction Nationale de la Santé. Aussi, des recherches ont été effectuées sur Internet à travers des moteurs et méta moteurs de recherche en utilisant les expressions suivantes: Technologies Mobiles, Téléphone mobile, mobile health (mhealth) services, SMS + Santé, collecte données paludisme Ces recherches nous ont permis d'identifier une quantité non négligeable de documents pertinents sur le sujet. Cependant, seules les publications en français ou anglais ont été retenues. 3.2 L analyse et modélisation du système existant : Les différents intervenants et leurs rôles respectifs dans le processus de la collecte des données sur le paludisme ont été identifiés, leurs interactions étudiées et représentées avec une modélisation orientée-objet. 4

5 3.3 Choix de la technologie et l infrastructure : Compte tenu d expérience de CERTES sur l utilisation de FrontlineSMS, nous avons choisi d utiliser cette application pour sa facilité d utilisation. De plus il s agit d une application Open Source qui ne nécessite pas de connexion Internet et fonctionne avec n importe quel réseau GSM. Elle permet de générer des formulaires puis les transférer sur les téléphones mobiles et offre aussi la possibilité d exporter des données vers Excel ou d autres programmes pour élaborer des statistiques [13]. Au cours des travaux le système d exploitation Windows montrait beaucoup d instabilité lors de la manipulation des formulaires, et de la reconnaissance du modem SMS d où pour nous l utilisation du système d exploitation Ubuntu qui nous a donné entièrement satisfaction. Le système de téléphonie mobile a été couplé à DHIS (District Health Information Software) dans sa version 2, pour l analyse statistique des données. DHIS est un logiciel open source distribué sous BSD licence. Il est développé en java et permet une gestion assez facile, détaillée et rigoureuse de l information sanitaire au niveau district [14]. Son organisation correspond parfaitement à l organisation de type pyramidal du système de santé du Mali Nous avons utilisé le modem SMS Huwei E160. Notre choix s est porté sur les téléphones de marque Nokia et de modèle C1-01. En effet, bien que ce modèle ne fait pas parti des modèles inscrits sur la liste des téléphones compatibles frontlinesms, nous en avons conclu que ce modèle offre des avantages d utilisation concernant la mise en place du formulaire de gestion de frontlinesms et de la mémoire de stockage. 3.4 Conception, réalisation et implémentation du système : A ce niveau, nous avons fait : L installation et configuration des serveurs (frontlinesms et DHIS2); L installation du formulaire de gestion de l application frontlinesms sur les téléphones; La génération de 2 formulaires, test de leur fonctionnement, et leur implémentation sur les téléphones. Les deux centres de santé concernés par notre étude ont été dotés d un téléphone mobile chacun. 3.5 Formation des utilisateurs : Les différents utilisateurs que sont les Chefs de Centre au niveau des CSCom et les chargés Système d Information Sanitaire (SIS) au niveau district ont été formés à la manipulation des téléphones notamment au remplissage des formulaires implémentés sur les téléphones, à leur envoi sur le serveur (cette formation a concerné les chefs de centre) et à gestion de données sur le serveur à partir de DHIS (cette formation a concerné les chargés SIS). 3.6 Evaluation du système : Nous avons fait une évaluation sur l utilisation du nouveau système au niveau CSCom et au niveau district à travers l administration d un questionnaire. 5

6 4 Résultats : 4.1 Analyse et modélisation du système existant : L identification des acteurs et de leurs rôles dans le processus: Les Acteurs : Les principaux acteurs de la collecte des données sont médecins directeurs (Chefs de Centre) des centres et les assistants médicaux en santé publique (Chargés SIS). Les supports de collecte des donnés: Registre de consultation qui contient les cas de paludisme recensés en consultation curative de routine; Fiches de Collecte Hebdomadaire des Données sur le Paludisme (FCHDP) de notification des cas; Rapport Trimestriel d Activité sur le paludisme. Informations contenu dans la FCHDP : Première partie : Nombre de cas de paludisme (forme simple et forme grave) par sexe et tranche d âge : 0 à 11 Mois, 1 à 4 Ans, 5 à 14 Ans, 15 Ans et plus. Cas suspects Cas testés TDR (Test de Diagnostic Rapide) Cas confirmés TDR Cas testés GE (Goutte Epaisse) Cas confirmés GE Doses de CTA (Combinaison Thérapeutique à base d Arthémisine) utilisées Kits utilisés Décès. Deuxième partie : Stock Fin de la semaine SP, Stock Fin de la semaine CTA Enfants, Stock Fin de la semaine CTA Adoles, Stock Fin de la semaine CTA Adultes, Stock Fin de la semaine TDR, Stock Fin de la semaine MI (Moustiquaire Imprégné), Stock Fin de la semaine Quinine 400 mg, Stock Fin de la semaine Quinine 200 mg, Stock Fin de la semaine Sérum Glucosé 10%, Stock Fin de la semaine Seringue, Stock Fin de la semaine Cathéter, Stock Fin de la semaine Perfuseurs, Stock Fin de la semaine Diazépam, 6

7 Stock Fin de la semaine Arthemeter 20 mg, Stock Fin de la semaine Arthemeter 80 mg, Stock Fin de la semaine Paracétamol 500 mg, Stock Fin de la semaine Quinine 300 mg, Stock Fin de la semaine Coartem plaquettes 12, Stock Fin de la semaine Coartem plaquettes 6. 7

8 CSCom : médecins directeurs CSRéf : assistants médicaux DRS, DNS, CPS : assistants médicaux FCHDP + RM + RTA. Collecte, analyse et utilisation FCHDP + RM + RTA Compilation, analyse, utilisation, diffusion et archivage Annuaire statistique, rapports pour programmes, bulletin semestriel Compilation, analyse, interprétation, diffusion et archivage Légende : Transmission Retro information FCHDP : Fiche de Collecte Hebdomadaire des Données sur le Paludisme RM : Rapport Mensuel RTA : Rapport Trimestriel d Activité CSCom : Centre de Santé Communautaire CSRéf : Centre de Santé de Référence DRS : Direction Nationale de la Santé DNS : Direction Nationale de la Santé CPS : Cellule de la Planification et de la Statistique Figure 1 : Circuit de l information 8

9 4.1.2 Modélisation orientée objet : En nous basant, sur la technique de modélisation UML TM (Unified Modeling Language), nous avons réalisé un diagramme de cas d utilisation du système existant. Collecter les données Compiler les données Analyser les données Renseigner les fiches Traiter les données Chargé SIS CSRéf. Transmettre les données Archiver les données Médecin CSCom Figure 2: Cas d utilisation général Analyse stratégique : Les informations collectées par l ensemble des formations sanitaires (CSCom et CSRéf) concernent les données sur la morbidité et de mortalité sur le paludisme, la gestion des médicaments et ressources. Nous avons utilisé une méthode participative en impliquant tous les acteurs conformément au circuit de l information (Figure 1). Cette implication des acteurs a été un facteur important dans la réussite d un certains nombre d objectifs à savoir: Assurer la continuité de la collecte des données sur le paludisme; Améliorer le circuit de l information et de l organisation de la collecte des données du paludisme; Utiliser la communication via la téléphonie mobile par le système de SMS pour l envoi des données sur le serveur. Aussi, il est important de signaler la disponibilité d une équipe compétente et pluridisciplinaire sur les questions TIC et ingénierie système d information Analyse financière : Partant de notre objectif général basé sur la réalisation d une plateforme de téléphonie mobile utilisant le service SMS pour la remontée d information quotidienne et hebdomadaire sur le paludisme, il parait donc important de mesurer les coûts potentiels d envoi des sms. Pour cette analyse il ya 3 volets que sont les coûts engendrés lors de la mise en place, de la production et de la maintenance. Pour étude notre analyse s est arrêtée uniquement sur la 9

10 mise en place et la production. Mais également nous ne tenons pas compte de l ingénierie système (installation des différentes applications). Pour la mise en place, un avantage d utilisation de frontlinesms est qu il est fonctionne avec des téléphones de bas de gamme comme le Nokia C1 01 dont le coût est FCFA. A cela il faut ajouter le coût des puces de téléphone revenant à 1000 FCFA l unité. Ainsi la dotation en matériel pour la collecté et la transmission des données se résume à FCFA. Pour la production, chaque envoi hebdomadaire et par centre est de 500FCFA. Cela dénote donc que les coûts de production d une unité est de 2000 FCFA par mois, correspondant à la durée de notre période test du système. Deux principaux opérateurs animent aujourd hui le marché malien des télécommunications à savoir la Sotelma - Malitel et Orange Mali. Ces deux opérateurs proposent chacun une solution prépayée et une solution post-payée (facturation). En termes de tarification, Malitel offre un tarif en sms vers le réseau Malitel de 20 FCFA et de 30 FCFA vers le réseau Orange. Tout service d envoi sms entre réseau Orange coûte 25 FCFA [15] et [16]. 4.2 Réalisation : Technologie et infrastructure utilisée : Nous avons utilisé la technologie suivante: Un ordinateur a été utilisé comme serveur sur lequel les logiciels frontlinesms et DHIS ont été configurés. Les téléphones de type Nokia C1-01ont servi d outils de collecte et transmission des données sur le serveur à travers l application frontlinesms. Des cartes SIM Orange ont été utilisées pour l envoi des données. Figure 3 : Interface d accueil de l application frontlinesms 10

11 Figure 4 : Interface d accueil de DHIS Conception et implémentation du nouveau système : Les formulaires ont été conçus pour conserver le format d'entrée des données au plus près du format de papier. Et ces formulaires sont à l image des fiches de collecte hebdomadaire des données du paludisme au Mali. Pour faciliter l accès à Frontlinesms pour les utilisateurs, une touche de raccourci a été configurée sur les téléphones. Fonctionnement du système : Les formulaires sur les téléphones sont remplis et envoyés par les médecins directeurs (au niveau des CSCom), sur le serveur se trouvant au niveau du CSRéf. La gestion des données à ce niveau est à la charge des chargés SIS. Sur le plan technique: les formulaires envoyés tombent directement dans la base frontlinesms (MySQL) sur le serveur. Etant donné que ce dernier n est pas un système de traitement et d analyse des données, il a été nécessaire d utiliser DHIS. Pour cela une base intermédiaire est utilisée pour le transfert des données de la base frontlinesms vers celle (mysql) de DHIS. Ce transfert est effectué par script php. DHIS a permis une gestion plus éclairée des données. Ce système offre un service permettant d analyser les données reçues et à dresser: des rapports hebdomadaire, mensuel et annuel de ces données; des graphiques sur les données selon la répartition des zones. 11

12 Figure 5 : Interface d accueil de l application frontlinesms avec enregistrement de formulaires Figure 6 : gestion des données dans la base 12

13 Figure 7 : Page de gestions des données Figure 8 : Exemple de graphique 13

14 Figure 9 : Interface d utilisation des formulaires sur le téléphone Médecins CSCOM Téléphone Portable Serveur CSRéf Charger SIS CSRéf. Embarquer formulaires SMS Frontline DHIS Saisir données Envoyer SMS Gérer les données Compiler, analyser les données Donner la retro information Figure 10: Diagramme de séquence d utilisation du système pilote 14

15 Téléphone CSCom SMS Base de données Frontlinesms Base de données Intermédiaire Base de données DHIS2 Serveur Mysql Figure 11: Schéma d utilisation du nouveau système 4.3 Formation des utilisateurs : Deux jours durant, les utilisateurs du système tous venus à Kolokani (chef lieu du district sanitaire), ont suivi la formation sur l utilisation du nouveau système. Cette formation tenue dans la salle de réunion du CSRéf de Kolokani à regroupé les médecins directeurs des deux centres concernés et deux chargés SIS du CSRéf. Elle a concerné les aspects suivants: Une brève présentation du nouveau système mis en place pour la collecte des données sur le paludisme, L accès à frontlinesms par la touche raccourci sur le téléphone, Les différents menus et leurs utilités, Le remplissage des formulaires, L envoi des formulaires par SMS dans la base de données. L obtention d un nouveau formulaire à partir du serveur, La gestion des données sur frontlinesms base, La gestion des données sur DHIS2 base. 15

16 Pendant cette formation, après la démonstration initiale, l accent a été mis sur la méthode d apprentissage basée sur la répétition du remplissage des formulaires sur les téléphones et à la gestion des données sur DHIS Evaluation du système : Pour évaluer notre système mis en place nous avons dressé un questionnaire qui a été répondu par les utilisateurs. Il s agissait de deux au niveau CSCom (médecins directeurs faisant fonction de chargés SIS) et deux autres au niveau CSRéf (chargés SIS). Globalement, quatre utilisateurs ont participé à cette enquête. Le questionnaire comportait six principaux critères à savoir: 1. La faisabilité du système dans notre milieu choisi. 2. La fiabilité ; 3. La précision ; 4. L exactitude ; 5. La satisfaction ; 6. La complétude. Faisabilité: elle a trait à l opinion et à la prédisposition des utilisateurs de la nouvelle pratique qui consiste à collecter et envoyer les données sur le paludisme sur téléphonie mobile. Fiabilité: il s agissait de s assurer que le système de collecte et de transmission des données, effectué plusieurs fois dans les mêmes conditions, donnait le même résultat. Précision: l application de ce critère nous a permis de constater l absence d erreurs aléatoires et reproductibles dans le système. L exactitude: il s agissait de se rendre compte que les informations transmises sont conformes à celles collectées sur terrain et n expriment pas de jugement personnel. Satisfaction: tout procédé peut entrainer chez l utilisateur des appréhensions au départ ; mais au fur et à mesure de son application, il peut se trouver à l aise dans la pratique. Il était donc important d évaluer cette attitude des utilisateurs. Complétude: ce critère nous a permis de se rendre compte qu aucune donnée ne manque à la chaine d information. Tableau 1 : Evaluation du nouveau système Critères d'évaluation Désaccord Total Désaccord Sans avis Accord Accord Total Faisabilité 3 1 Fiabilité 1 3 Précision 2 2 Exactitude 3 1 Satisfaction 1 3 Complétude

17 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Accord Total Accord Sans avis Désaccord Désaccord Total Figure 12: Résultats globaux de l évaluation du nouveau système 5 Discussion : La mise en place de notre système, nous a permis de développer une approche de l'utilisation des téléphones mobiles pour appuyer le système de remontée de données sur le paludisme et l utilisation de DHIS2 pour le traitement et l analyse des données dans le district sanitaire de Kolokani. Cependant, son utilisation se doit faire face à un défit organisationnel et individuel. En effet, dans le domaine médical, l implémentation des TIC fait le plus l objet de résistance par les utilisateurs [17]. D une manière générale, les jeunes aiment utiliser plus les SMS que les personnes âgées. Les aspects organisationnels méritent une attention particulière [18]. Donc, une implication plus meilleure des utilisateurs sera d un bon apport quant à la pérennisation de l outil. Sur le plan technologique, le réseau GSM pose parfois des petits soucis aux utilisateurs pour l envoi des données des formulaires dus à des problèmes techniques sur le réseau. Cependant, les formulaires remplis peuvent être stockés sur le téléphone avant leur envoi sur le serveur, cette option permettra donc de palier à ce problème. Il faut souligner aussi que les formulaires téléchargés sur les téléphones mobiles ne possèdent pas de contraintes de remplissage (l application FrontlineSMS ne permet pas cette option pour le moment) d où la possibilité d entrer, dans le système, de données inutilisables ou incomplètes. Il est à noter également que l interface du formulaire de gestion de l application sur les téléphones est en anglais, ce qui pose quelques difficultés pour les utilisateurs. Il en est de même pour DHIS dont une bonne partie des menus d utilisation est en anglais. A propos des difficultés de l étude, les principales contraintes ont été le temps de la mise en place du système, la période d implémentation qui étaient courts. La période du stage a malheureusement coïncidée avec les événements politiques que le pays (Mali) a connu rendant la phase d implémentation et d évaluation extrêmement difficile. 17

18 6 Conclusion : Le but de ce projet était de mettre en place une application basée sur la téléphonie mobile pour appuyer les structures de santé de base pour renforcer leur système de remontée des données sur le paludisme. Pour élaborer la solution requise, nous avons couplé Frontlinesms à DHIS qui sont tous des logiciels gratuits et open-source. L assistance technique du CERTES au niveau des centres utilisateurs a été nécessaire pour la mise en place et également pour le suivi continu de l utilisation du système dans le district sanitaire de Kolokani. Les fonctionnalités du système sont donc: La possibilité pour les agents de santé des CSCom d envoyer via frontlinesms. la gestion des données sur le paludisme à travers DHIS pour l établissement des rapports pour l échelon supérieur (PNLP) 18

19 Remerciements : Nous remercions très sincèrement, pour leur précieuse contribution et conseils apportés à l amélioration du présent travail, le Pr. Jean GAUDART, toute l équipe du CERTES, le médecin chef du CSRéf de Kolokani, et tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à la réalisation de cette étude. Ce travail a été réalisé grâce à une subvention de l Initiative de recherche en santé mondiale du gouvernement du Canada, un partenariat entre l Agence canadienne de développement international, l Agence de la santé publique du Canada, le Centre de recherches pour le développement international, les Instituts de santé du Canada et Santé Canada. 19

20 Référence : [1] Organisation mondiale de la santé ; Rapport sur la santé dans le monde (de 1995 à 2006), document électronique : dernière visite 11 Juin [2] Politique nationale de lutte contre le paludisme au Mali (document PNLP), pages 2 [3] Direction nationale de la santé du Mali, Annuaire 2008 du Système local d information sanitaire (SLIS). Janvier Décembre [4] Bediang G, Bagayoko CO, Geissbuhler A. Medical Decision Support Systems in Africa. Yearb Med Inform 2010: [5] Von Burg, Onur [2007]: M-health - introducing a personal and mobile system for the early detection of cardiac syndromes as a precaution, Master thesis Université de Fribourg, dernière visite le 12 juin [6] Kahn JG, Yang JS, Kahn JS. Mobile Health Needs and Opportunities in developing Countries. Health Affair, February [7] dernière visite le 11 juin [8] dernière visite le 11 juin [9] dernière visite le 12 juin [10] dernière visite le 12 juin [11] Maïga H H. Utilisation de la téléphonie mobile dans les enquêtes de dépistage en santé publique: étude et expérimentation à l INRSP de Bamako dans le cadre du dépistage du cancer du col. Master Expertise et Ingénierie des Systèmes d Information en Santé, 2010, Université d Aix Marseille II. [12] Danfakha F. Mise en place d un système d enregistrement des évènements vitaux relatif à la grossesse, à la naissance et au décès d enfants de 0 à 5 ans au Mali (Région de Ségou). Master Expertise et Ingénierie des Systèmes d Information en Santé, 2011, Université d Aix Marseille II. [13] dernière visite le 09 juin [14] dernière visite le 09 juin [15] dernière visite le 09 juin [16] dernière visite le 09 juin [17] Lorenzi NM, Riley RT, Dewan NA, Barriers end Resistance to Informatics in Behavioral Health, IMIA 2001, Chapter 15: Ethical, legal, and Social Issues, pp [18] dernière visite le 12 juin

SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE

SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE SCHEMA DIRECTEUR DU SYSTEME NATIONAL D INFORMATION SANITAIRE ET SOCIALE (SNISS) Dr. DIABATE Historique- Rappel (1/2) Avant 1960 : Collecte des données sur : grandes endémies, vaccinations, accouchements

Plus en détail

*********************

********************* ASSEMBLEE PERMANENTE DES CHAMBRES D AGRICULTURE DU MALI REPUBLIQUE DU MALI UN PEUPLE UN BUT UNE FOI ********************* Janvier 2008 I Contexte et Justification Depuis sa création en 1989 jusqu à nos

Plus en détail

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr

equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr equalogic Qualité contact@equalogic.fr - www.equalogic.fr Présentation générale equalogic Qualité est un logiciel de gestion de la qualité. Il s adresse à toute entreprise, certifiée ou non, soucieuse

Plus en détail

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap»

«Accompagnement du recrutement et de l intégration de personnes en situation de handicap» : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles : Solutions stratégiques pour l emploi des publics sensibles 1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE FORMATION «Accompagnement du recrutement

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité

Participer à l activité en ligne d un groupe. Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Participer à l activité en ligne d un groupe Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Coopération et collaboration Travail coopératif : la tâche est divisée

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions

1. Présentation de l ADIE. 2. Approche e-sénegal. 3. Notre approche des formulaires 5. Conclusions 1. Présentation de l ADIE o Qu est ce que l ADIE? o Notre mission o Nos activités 2. Approche e-sénegal o o o Double Approche Approche e-gouvernement Approche e-citoyen 3. Notre approche des formulaires

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours

Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Les métiers de l assistanat Evolutions Compétences - Parcours Neuf pôles d activité La majorité des assistantes ont des activités couvrant ces différents pôles, à des niveaux différents, à l exception

Plus en détail

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES

GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES GUIDE D ORIENTATION STRATEGIQUE DISTRIBUTION CONTINUE DES MILDA A TRAVERS LES ECOLES Version Janvier 2013 1 Sommaire I. CONTEXTE... 5 II. OBJECTIFS DU PROGRAMME... 5 III. OBJECTIF DU GUIDE... 5 IV. PRINCIPES

Plus en détail

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES

LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES LA TÉLÉRÉADAPTATION : UN NOUVEL ACCÈS AUX SERVICES Brigitte Fillion Chargée de projets, CRLB Virtuel Nicole Beaudoin Conseillère aux affaires cliniques, AERDPQ Colloque Aides techniques 2.0 12 mai 2011

Plus en détail

Openvista Ils mettent au cœur de leur priorité la réalisation de vos objectifs les plus ambitieux.»

Openvista Ils mettent au cœur de leur priorité la réalisation de vos objectifs les plus ambitieux.» «Avoir une connaissance fine de ses clients, maîtriser ses coûts fournisseurs, gérer efficacement la connaissance des différents collaborateurs dans son entreprise au fil du temps, optimiser les flux de

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011

APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 APPEL A PROJETS 2011 Date limite d'envoi des dossiers : 31 mars 2011 Dans le cadre de cet appel à projets 2011, la Fondation GlaxoSmithKline soutiendra des programmes en direction d équipes soignantes

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE

RAPPORT D ACTIVITE MEDECINS DU MONDE - BELGIQUE Allemagne Argentine Belgique Canada Espagne Grèce Italie Japon Pays-Bas Portugal Royaume-Uni Suède Suisse France RAPPORT D ACTIVITE DE LA RIPOSTE A L EPIDEMIE DE ROUGEOLE MENEE DU 11 AU 15 DECEMBRE 2012

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT

TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT TERMES DE REFERENCE POUR PRESTATAIRE INDIVIDUEL ET CONSULTANT Titre: Consultance pour l élaboration de la Base de données communautaires pour la santé et formation des administrateurs/formateurs Type de

Plus en détail

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60

INSTRUCTION N DGCS/2A/2015/60 Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère de la ville, de la jeunesse et des

Plus en détail

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc.

DRS. Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise. Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. DRS Donnez des Capacités à Votre Serveur d Impression d Entreprise Distributeur exclusif de la gamme des logiciels Levi, Ray & Shoup, Inc. Les documents les plus importants de votre entreprise sont issus

Plus en détail

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR

MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR MASTER SCIENCES, TECHNOLOGIES, SANTE / STAPS MATHEMATIQUES ET SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialité Ingénierie Numérique, Signal-Image et Informatique Industrielle (INS3I) www.univ-littoral.fr OBJECTIFS

Plus en détail

Rapport de gestion de projet

Rapport de gestion de projet Rapport de gestion de projet Affectation des projets de programmation aux étudiants Université Montpellier II Licence 3 Lamant Adrien, Rogery Arthur, Maher Ishak April 2015 1 Membres de l équipe de développement

Plus en détail

Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso

Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso Collecte des statistiques de sources administratives : cas de l administration du tourisme au Burkina Faso Guiatin Youssouf Institut National de la Statistique et de la Démographie, Burkina Faso guiatinyoussouf@yahoo.fr

Plus en détail

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires)

SERVICES RELATIFS A L EXPLOITATION DE RESEAUX DE TELECOMMUNICATIONS (Terrestres et satellitaires) PROBLEMATIQUE - L APPROCHE JADE Telecom L exploitation de réseaux de télécommunications implique pour les entreprises la prise en compte de différents points importants : La mise en place de personnel

Plus en détail

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com

Notre offre Système. systemes@arrabal-is.com systemes@arrabal-is.com Généralités Généralités des systèmes Windows Les systèmes Microsoft sont au cœur du système d information de la majorité des entreprises, si bien qu environ 90% des postes utilisateurs

Plus en détail

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services.

Mettre en place de plateformes inter-opérables mutualisées d informations et de services. 7 points pour garantir un bel avenir de la e-santé en France... by Morgan - Dimanche, janvier 30, 2011 http://www.jaibobola.fr/2011/01/avenir-de-la-e-sante-en-france.html La Recherche et le développement

Plus en détail

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali

Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali Analyse de l offre de soins dans le cadre de la mise en œuvre de l Assurance Maladie Obligatoire (AMO) au Mali B DAOU, M KOUAME, C ATIM Institut National de recherche en santé Publique (INRSP)- Bamako,

Plus en détail

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services

Dream Report. Dream Report vs Reporting Services Dream Report Dream Report vs Reporting Services Date : Mars 2015 A propos de Dream Report Dream Report est le 1 er logiciel d édition de rapport prêt à l emploi offrant aux utilisateurs la possibilité

Plus en détail

Activités sanitaires- région de Kidal

Activités sanitaires- région de Kidal Mission Mali 1 Activités sanitaires- région de Kidal 1 S1 à S20 Année 2013 Médecins du Monde - Belgique 2 Plan de l exposé» Contexte» Réponse à l Urgence Sanitaire» Etat des lieux» Paquet d activités mené

Plus en détail

Systèmes d information

Systèmes d information 11 Systèmes Cette famille rassemble des métiers dont la finalité est de concevoir, développer, exploiter et entretenir des solutions (logicielles et matérielles) répondant aux besoins collectifs et individuels

Plus en détail

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles

Mission SANTE 3. Rapport final. Appui au développement d un outil d interface à l exploitation des données des enquêtes annuelles MINISTERE DE LA SANTE ------------------------- DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION Appui au Renforcement des Capacités Statistiques au Burkina Faso 8 ACP BK 40 Mission SANTE 3 Rapport final Appui

Plus en détail

Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe

Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe Colloque international francophone Nancy 9 février 2015 Formation à distance : Défis et opportunités de l assurance qualité interne et externe Février 2015 L expérience de 2iE : 2007 à 2015 10.02.15 2

Plus en détail

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO

Kigali 5 décembre 2006 REPUBLIQUE DU RWANDA PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO REPUBLIQUE DU RWANDA Districts de Karongi et Rutsiro Province de l Ouest/Rwanda PROVINCE DE L OUEST DISTRICTS DE KARONGI & RUTSIRO Présentation synthétique du document de Programme de renforcement de la

Plus en détail

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet!

N oubliez pas de sauvegarder après avoir intégré ce fichier dans votre espace extranet! FORMULAIRE PDF REMPLISSABLE POUR REPONSE PEDAGOGIQUE AAP 2014 DU Page 1 sur 14 Avant toute chose, rappelez ici : 1 - Le titre principal (anciennement titre long) de votre projet [90 caractères] Utilisation

Plus en détail

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins

EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins Support d évaluation intermédiaire en stage EVALUATION INTERMEDIAIRE EN STAGE Compétences, Actes, activités et techniques de soins NOM DE L ETUDIANT : PRENOM : I.F.S.I. : LIEU DE STAGE : TYPE DE STAGE

Plus en détail

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux

Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Un outil de communication et de Formation Agricole au service des jeunes ruraux Tablette Verte Plan Contexte Présentation de la Tablette Verte Objectifs Consistance Avantages Contexte Une forte affluence

Plus en détail

Projet FAETON. Réunion de présentation du 12 juillet 2012. Établissements d Enseignement à la Conduite Automobile (EECA)

Projet FAETON. Réunion de présentation du 12 juillet 2012. Établissements d Enseignement à la Conduite Automobile (EECA) Projet FAETON Réunion de présentation du 12 juillet 2012 Établissements d Enseignement à la Conduite Automobile (EECA) Centres de Sensibilisation à la Sécurité Routière (CSSR) Sommaire Le projet Faeton

Plus en détail

CELCAT est un leader mondial de la gestion d emploi du temps et du suivi de l assiduité des étudiants dans l enseignement supérieur.

CELCAT est un leader mondial de la gestion d emploi du temps et du suivi de l assiduité des étudiants dans l enseignement supérieur. CELCAT Timetabler Le gestionnaire interactif d emploi du temps CELCAT est un leader mondial de la gestion d emploi du temps et du suivi de l assiduité des étudiants dans l enseignement supérieur. Notre

Plus en détail

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA

RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA RÔLES ET RESPONSABILITÉS SUGGÉRÉES POUR LE COORDONNATEUR COMMUNAUTAIRE DU SISA Le présent document a pour but de servir de guide pour ce qui est des rôles et des responsabilités du coordonnateur communautaire

Plus en détail

Open Bee TM e-fact PRO

Open Bee TM e-fact PRO Open Bee TM e-fact PRO SOLUTION GLOBALE D AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES FACTURES FOURNISSEURS 80 % des factures fournisseurs sont encore actuellement reçues au format papier. 13,8 est le coût moyen

Plus en détail

TRAITEMENT DES DONNÉES ET ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS

TRAITEMENT DES DONNÉES ET ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS 7 TRAITEMENT DES DONNÉES ET ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS INFORMATIONS GÉNÉRALES Une fois les données recueillies, celles-ci sont traitées transmises sur support informatique (saisie ), organisées et nettoyées

Plus en détail

Amélioration de la performance et de l efficacité

Amélioration de la performance et de l efficacité Amélioration de la performance et de l efficacité Aperçu des activités menées en 2012 Amélioration de l outil de communication d informations sur la performance et perfectionnement des indicateurs clefs

Plus en détail

Enquête de satisfaction des utilisateurs du téléphone mobile GSM au Mali

Enquête de satisfaction des utilisateurs du téléphone mobile GSM au Mali Ministère de la Communication et des Nouvelles Technologies ----------------------- * Comité de Régulation des Télécommunications* ----------------------- République du Mali Un Peuple Un But Une Foi -----------------------

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

PROMOTION DE LA COMMUNICATION ENTRE PRESTATAIRES DE SOINS CONCERNES PAR LES PATIENTS AGES DEPENDANTS

PROMOTION DE LA COMMUNICATION ENTRE PRESTATAIRES DE SOINS CONCERNES PAR LES PATIENTS AGES DEPENDANTS PROMOTION DE LA COMMUNICATION ENTRE PRESTATAIRES DE SOINS CONCERNES PAR LES PATIENTS AGES DEPENDANTS RAPPORT FINAL - PERIODE DU 01 JANVIER 2006 AU 31 OCTOBRE 2006 - COORDONNEES DU SISD : SISD de la région

Plus en détail

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP

Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Dr Moussa OUEDRAOGO Pharmacien responsable du suivi des approvisionnements du PNLP Introduction 1. Historique de la base de données 2. Types de données collectées 3. Le système de collecte des données

Plus en détail

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ

AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ AMÉLIORER L'ACCÈS À L'E-SANTÉ, FACILITER L'UTILISATION DE L'E-SANTÉ Accès en tout temps et en tous lieux à des fins de soins médicaux, d'éducation, de gestion sanitaire et de financement des soins de santé.

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE

LE MALI L HÔPITAL GABRIEL TOURE L HÔPITAL DU POINT G INTRODUCTION 2 INTRODUCTION 1 DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE DISPENSATION DES ARV DANS LES HÔPITAUX DU POINT G ET GABRIEL TOURE KALLE A.D A (1), BENGALY L (2)., KONE D ( 1), COULIBALY S.M (2). DIAKITE A.S. (2) DIAMOUTENE A (2) (1) Service de Pharmacie Hôpital Gabriel

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

Gestion communautaire du VIH/SIDA

Gestion communautaire du VIH/SIDA Gestion communautaire du VIH/SIDA Introduction L Etat d Israël est un pays jeune et peuplé de nombreux immigrants de toutes origines. Notre expérience de la gestion du VIH/SIDA peut donc aider à renforcer

Plus en détail

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique

La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique + La Télémédecine dans le cadre de la Plateforme Régionale Santé de Martinique 15 ème Conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane Y. MARIE-SAINTE Directeur 28/04/2011 V1.0 + #

Plus en détail

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG)

Contact. entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Contact entreprise. Appsfinity Gmbh Neuhofstrasse 3a CH 6340 Baar (ZG) Tel: +41 415 520 504 Email: sales@onlogis.com Visibilité et controle sur vos opérations, n importe où et à tout moment... Onlogis

Plus en détail

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles

Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Convention relative à la mise à disposition de la solution «AmonEcole» dans les écoles Entre Les services académiques de l académie de Versailles, situés 3 boulevard de Lesseps, 78017 Versailles Cedex,

Plus en détail

www.alece.fr ALECE est au service de tous les acteurs locaux Vous souhaitez...

www.alece.fr ALECE est au service de tous les acteurs locaux Vous souhaitez... Spécialement conçu pour les besoins des associations d élus, ALECE est un annuaire interactif (plateforme Internet et application smartphone/tablette) qui centralise les données sur tous les acteurs d

Plus en détail

2. Technique d analyse de la demande

2. Technique d analyse de la demande 1. Recevoir et analyser une requête du client 2. Sommaire 1.... Introduction 2.... Technique d analyse de la demande 2.1.... Classification 2.2.... Test 2.3.... Transmission 2.4.... Rapport 1. Introduction

Plus en détail

Système d Information Sanitaire (SIS) Formation de Formateurs. Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés

Système d Information Sanitaire (SIS) Formation de Formateurs. Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés Système d Information Sanitaire (SIS) Formation de Formateurs Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés Ordre du jour de l atelier Jour 1 Introduction Démographique Mortalité Jour 2 Morbidité

Plus en détail

BOSTONI Sacha NGUYEN Linh. Rapport de projet : Annuaire des anciens élèves

BOSTONI Sacha NGUYEN Linh. Rapport de projet : Annuaire des anciens élèves BOSTONI Sacha NGUYEN Linh Rapport de projet : Annuaire des anciens élèves Tuteur : Mr Muller Mai 2007 SOMMAIRE Introduction 1/ Les utilisateurs du site 2/ Les fonctionnalités 3/ La réalisation Conclusion

Plus en détail

Système d Information Sanitaire (SIS) Module 2 - Mortalité. Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés

Système d Information Sanitaire (SIS) Module 2 - Mortalité. Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés Système d Information Sanitaire (SIS) Module 2 - Mortalité Utiliser l Information pour protéger la santé des réfugiés Objectifs de la formation A la fin du module, vous devez être en mesure de: Identifier

Plus en détail

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez

Choisissez un pôle d activité ou un profil et cliquez Organisation et planification des activités du service Gestion des ressources matérielles Gestion et coordination des informations Relations professionnelles Rédaction et mise en forme de documents professionnels

Plus en détail

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé

ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé ANNEXE 1 : Recommandations pour le projet de santé de centre de santé L article L 6323-1 du CSP impose aux centres de santé de se doter d un projet de santé incluant des dispositions tendant à favoriser

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ANNEE : 2009/2010. Filière : Informatique Appliquée

RAPPORT DE STAGE ANNEE : 2009/2010. Filière : Informatique Appliquée ANNEE : 2009/2010 RAPPORT DE STAGE Filière : Informatique Appliquée Titre : Application registre de bureau d ordre Organisme : Mutuelle Assurance de l Enseignement M.A.E Réalisée par : - kefi Ghofrane

Plus en détail

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes

Eric CIOTTI Président du Conseil général des Alpes-Maritimes A sa création, en 2005, la FORCE 06, rattachée à l ONF, constituait une unité de forestiers-sapeurs dédiée aux travaux d entretien des infrastructures de Défense des Forêts Contre l Incendie (DFCI) et

Plus en détail

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC

LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC o CONVENTION DE PARTENARIAT POUR LA CREATION D UN CENTRE D'EXCELLENCE FRANCO xxxxxxxxxxxx DE FORMATION AUX METIERS DE XXXXXXXXXX LETTRE de MISSION d EXPERT sur le PROJET XXXXXXX XXXXX DREIC A) MISSION

Plus en détail

Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions

Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions INTRODUCTION Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell permet aux spécialistes techniques d offrir de l aide à distance aux utilisateurs

Plus en détail

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE

I. COMPREHENSION DU CONTEXTE I. COMPREHENSION DU CONTEXTE L informatisation du système de gestion des activités hôtelières constitue un facteur majeur de réussite pout tout projet d implantation et de gestion des établissements hôteliers.

Plus en détail

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS

LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS Une collaboration entre homme et machine LIVRE BLANC LES SOLUTIONS MES HUMAINES METTENT EN AVANT LES INDIVIDUS 2 A PROPOS Les hommes

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

Système Expert pour Smartphones

Système Expert pour Smartphones INSA Rennes Département INFORMATIQUE Système Expert pour Smartphones Rapport de bilan de Planification Olivier Corridor;Romain Boillon;Quentin Decré;Vincent Le Biannic;Germain Lemasson;Nicolas Renaud;Fanny

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain.

RESSOURCES HUMAINES. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Yourcegid Ressources Humaines, des solutions pour les entreprises qui s investissent dans leur capital humain. Solutions de gestion RESSOURCES HUMAINES Parce que votre entreprise est unique, parce que

Plus en détail

Présentation du système MCAGED

Présentation du système MCAGED Sommaire Sommaire Présentation du système MCAGED... 3 Première Partie MCAGED Courrier... 4 Deuxième Partie MCAGED Archives... 7 Troisième partie MCAGED Pnumeris...10 Présentation du système MCAGED Le système

Plus en détail

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011

Active CRM. Solution intégrée de téléprospection. www.aliendoit.com 04/10/2011 www.aliendoit.com Active CRM Solution intégrée de téléprospection 04/10/2011 Alien Technology 3E Locaux Professionnels Km 2.5 Route de Kénitra 11005 SALÉ MAROC Tél. : +212 537 84 38 82 Fax : +212 537 88

Plus en détail

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise

Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Droit, ergonomie et relations sociales dans l entreprise Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Programme de formations

Programme de formations Programme de formations Member of Group LES DEFIS DE LA QUALITE Pourquoi mettre en place un Système de Management de la Qualité? Faire évoluer les comportements, les méthodes de travail et les moyens pour

Plus en détail

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire

Étude de cas. RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Étude de cas RETI-Ouest : Télétransmission d images médicales en Région Pays de la Loire Septembre 2012 e-santé en Région Pays de la Loire : exemple du réseau RETI-Ouest Dans le cadre de l appel à projet

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

Les fonctionnalités de MESSA. Page 1 of 5

Les fonctionnalités de MESSA. Page 1 of 5 MESSA est un logiciel de gestion et d administration spécialement conçu pour les établissements d enseignement (préscolaires, classiques et supérieurs) haïtiens. MESSA est le parfait assistant des directeurs

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation

PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES. Sommaire de la démarche de réorganisation PROGRAMME RÉGIONAL DE RÉADAPTATION POUR LA PERSONNE ATTEINTE DE MALADIES CHRONIQUES Sommaire de la démarche de réorganisation SOMMAIRE Le programme régional Traité santé offre des services de réadaptation

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson

Travaux pratiques. avec. WordPress. Karine Warbesson Travaux pratiques avec WordPress Karine Warbesson Toutes les marques citées dans cet ouvrage sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs. Mise en pages réalisée par ARCLEMAX Illustration

Plus en détail

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information»

Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» Exigences V2014 de la certification «Les systèmes d information» G. Hatem Gantzer Hôpital de Saint Denis Séminaire AUDIPOG 9/4/2015 Les autres points clés de la certification impactés par le SI Le dossier

Plus en détail

R é p u b l i q u e d u B é n i n. M i n i s t è r e d e l a S a n t é

R é p u b l i q u e d u B é n i n. M i n i s t è r e d e l a S a n t é R é p u b l i q u e d u B é n i n M i n i s t è r e d e l a S a n t é D i r e c t i o n N a t i o n a l e d e l a S a n t é P u b l i q u e P r o g r a m m e N a t i o n a l d e L u t t e c o n t r e l

Plus en détail

Conseil. en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire. www.adessa-software.com. tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657

Conseil. en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire. www.adessa-software.com. tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657 Conseil en Organisation et Gestion de Bloc Opératoire tel : +32 (0)10 841 921 fax : +32 (0)10 227 657 www.adessa-software.com Avant-Propos De part sa nature complexe et évolutive, le bloc opératoire est

Plus en détail

AgriShop Boutique en ligne

AgriShop Boutique en ligne AgriShop Boutique en ligne Version 1.1 du 02/02/2010 EDUTER-CNERTA. Ce document est propriété d EDUTER-CNERTA et ne peut être copié, reproduit par quelque procédé que ce soit, utilisé ou transmis à des

Plus en détail

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F

NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F NIGER - ZINDER - Logisticien Projet H/F L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de

Plus en détail

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET

LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET LES OUTILS DE LA GESTION DE PROJET PROJET : «ensemble des actions à entreprendre afin de répondre à un besoin défini dans des délais fixés». Délimité dans le temps avec un début et une fin, mobilisant

Plus en détail

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50

Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage. Sage BOB 50 Expert. Sage BOB 50 Stop clicking now! Découvrez les espaces de travail de Sage Sage BOB 50 Sage BOB 50 Expert Votre espace de travail Au fil des années, les logiciels de gestion traditionnels ont été enrichis de nouvelles

Plus en détail

Le réseau SEGA Océan Indien, un dispositif pour la réduction des risques liés aux maladies émergentes et épidémiques

Le réseau SEGA Océan Indien, un dispositif pour la réduction des risques liés aux maladies émergentes et épidémiques Le réseau SEGA Océan Indien, un dispositif pour la réduction des risques liés aux maladies émergentes et épidémiques 1 Introduction Les réseaux transfrontaliers de veille sanitaire pourraient contribuer

Plus en détail

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier :

Fiche de poste. Présentation du poste. Finalités du poste - Missions. Activités principales. Filière métier : Filière métier : Fiche de poste Présentation du poste Intitulé de poste Coefficient de référence CCN51 Métier CCN51 Poste du supérieur hiérarchique Direction de rattachement Localisation géographique IDE

Plus en détail

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS

SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SPÉCIAL INDUSTRIE PHARMACEUTIQUE ET MÉDICALE DEVENEZ UN PRO DE LA GESTION DES COMMANDES CLIENTS SOMMAIRE A qui s adresse ce kit?...3 Introduction sur le traitement des commandes...4 Challenges...5 Solution

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133

TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 TERMES DE REFERENCE Mission n 13INI133 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Durée totale des jours prévus Elaboration d un manuel des procédures

Plus en détail

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003)

INTRODUCTION. Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) INTRODUCTION Cadre d évaluation de la qualité des données (CEQD) (juillet 2003) Le cadre d évaluation des données (CEQD) propose une structure qui permet d évaluer la qualité des données en comparant les

Plus en détail

Livret de Stages 2014 / 2015

Livret de Stages 2014 / 2015 Livret de Stages 2014 / 2015 Paris & Niort www.bsc-france.com B.S.C. - Business Software Tour Montparnasse 33 Avenue du Maine 75015 Tel : +33(0)1 53 94 52 20 - Fax : +33(0)1 45 38 49 45 3 rue Archimède

Plus en détail

Nos solutions pour l'education

Nos solutions pour l'education Nos solutions pour l'education Microsoft Éducation Engagement Microsoft Programme Microsoft Education E-learning et soutien scolaire Bénéfices clés pour tous Microsoft Live@edu Présentation Principes de

Plus en détail

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation

Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation PLANON mobile field services Pour une prise en charge complète des interventions, de la demande à la réalisation Un spécialiste innovant, avec trente ans d expérience dans le domaine IWMS Un partenaire

Plus en détail

EXPRESSION DES BESOINS

EXPRESSION DES BESOINS OUTIL DE GESTION DE PROJET EXPRESSION DES BESOINS Date : 18/11/2015 MISE EN ŒUVRE D UN OUTIL DE GESTION DE PROJET: Expression des besoins Page : 1/8 SOMMAIRE I. Contexte... 3 II. Rappels de l'existant...

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies Conseil économique et social Distr. générale 30 mars 2010 Français Original: anglais ECE/CES/2010/15 Commission économique pour l Europe Conférence des statisticiens européens Cinquante-huitième

Plus en détail

Logiciel libre dans un projet de coopération internationale Le projet SIST

Logiciel libre dans un projet de coopération internationale Le projet SIST Logiciel libre dans un projet de coopération internationale Le projet SIST Journée thématique, les logiciels libres en IST CNRS/Pist LR/Agropolis Montpellier 23 novembre 2007 Sommaire SOMMAIRE 1 - Présentation

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail