2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits"

Transcription

1 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose sur le document «A General Framework for Food Safety Risk Assessment» (cadre général d évaluation des risques relatifs à la salubrité des aliments), que l on peut examiner à l adresse : Caractérisation et estimation des risques Les évaluateurs des risques sont tenus de caractériser ceux-ci. Il s agit d estimer un risque particulier sur le plan qualitatif ou quantitatif, la probabilité qu il se concrétise et l ampleur de l impact (ou des conséquences) de tout effet nuisible de la maladie. L évaluateur doit également caractériser le risque en précisant le degré d incertitude que présentent les estimations, compte tenu des données disponibles. Lorsqu ils disposent de données quantitatives fiables, les évaluateurs utilisent des modèles mathématiques multiplicatifs et quantitatifs pour évaluer le risque. Souvent, les données quantitatives souhaitées ne sont pas disponibles et on applique une approche davantage qualitative. Dans les deux cas, les évaluations quantitatives et qualitatives sont résumées au moyen d un système de cotation qui aide à catégoriser les risques. Pour attribuer une cote finale à un danger donné et au statut du produit concerné, on se fonde sur les cotes attribuées à six sous-catégories. Les cotes attribuées ainsi sont «négligeable», «faible», «moyen» ou «élevé». Les trois premières sous-catégories ont trait à la probabilité d un impact sur la santé humaine, qui est influencée par différents facteurs, y compris par les caractéristiques des risques d exposition dans la situation en question. Les autres trois sous-catégories ont trait à l impact de la maladie, qui est influencé par plusieurs facteurs, dont les caractéristiques dose-effet. Ce système de cotation est utilisé pour aider à classer les risques du point de vue de leur priorité générale. On ne s en sert pas pour classer les risques individuels par ordre numérique, mais on essaie plutôt de les classer dans quatre grandes catégories : risque négligeable, faible risque, risque moyen ou risque élevé. 2.1 Probabilité de l exposition (caractérisation de l exposition) La probabilité de l exposition est examinée sous trois angles : 2.1 Interprétation des cotes

2 a) La probabilité de contamination d aliments dans la chaîne alimentaire par des vecteurs de maladies. Il peut être nécessaire d examiner les modes de contamination des animaux ou des cultures à l origine des aliments et du produit durant son traitement, son entreposage, sa distribution et sa préparation. b) La probabilité d une exposition significative d êtres humains susceptibles à une dose suffisamment forte pour déclencher une maladie. c) Le d une vaste dissémination ou d une propagation secondaire de la maladie. Ces différentes catégories sont décrites de façon plus détaillée ci-dessous. a) Probabilité d une contamination : La probabilité d une contamination dans la chaîne alimentaire par un vecteur de maladie est évaluée d après le vecteur dont il s agit, le produit, la source, le moyen de transmission et la destination. Les évaluateurs examinent : l animal ou le végétal à l origine du produit la prévalence et la répartition des vecteurs les activités de récolte, de traitement, d entreposage, de distribution et de préparation les codes d usage utilisés dans l industrie alimentaire les programmes de prévention dans la chaîne alimentaire Cotes attribuées au moment de l évaluation de la probabilité d une contamination : Cote = N = Négligeable : La probabilité d une contamination est extrêmement faible ou négligeable compte tenu de la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. Cote = F = Faible : La probabilité d une contamination est faible mais manifestement possible, étant donné la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. Cote = M = Moyen : Une contamination est probable compte tenu de la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. Cote = É = Élevé : Une contamination est fort probable ou certaine compte tenu de la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. b) Probabilité d une exposition significative : Il peut être indiqué d estimer le seuil critique d exposition ou d inoculation qui doit être atteint pour causer une maladie. Souvent, ces estimations ne sont pas disponibles, et il peut être approprié de simplement préciser le seuil auquel on suppose qu un impact négatif se fera ressentir. Ou bien, parce qu on ne dispose pas de données solides décrivant le degré d exposition critique, il se peut que les évaluateurs des risques soient 2.2 Interprétation des cotes

3 uniquement en mesure de décrire les facteurs liés aux processus qui, d après eux, ont une incidence sur l exposition. Pour évaluer la probabilité d une exposition significative de vulnérables à un danger, on examine les facteurs suivants : capacité de survie des vecteurs, de croissance, déclin ou dilution dans les aliments, traitement, entreposage, facteurs de distribution et de préparation influant sur la température, le temps, les valeurs du ph, l activité de l eau, la concurrence et l interaction microbiennes et la dégradation chimique efficacité et moment des contrôles effectués durant les processus pour éliminer ou atténuer les risques utilisation prévue des aliments et tendances liées à leur consommation variabilité et répartition des vulnérables Cotes attribuées au moment de l évaluation de la probabilité d une exposition significative : Cote = N = Négligeable : La probabilité d une exposition de vulnérables est extrêmement faible ou négligeable compte tenu de la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. Cote = F = Faible : La probabilité d une exposition de vulnérables est faible mais clairement possible, étant donné la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. Cote = M = Moyen: L exposition de vulnérables est probable compte tenu de la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. Cote = É = Élevé : L exposition de vulnérables est très probable compte tenu de la combinaison des facteurs décrits ci-dessus. c) Risque de dissémination et de propagation secondaire : Les facteurs influant sur la dissémination des vecteurs de maladies et la propagation secondaire sont importants parce qu ils permettent de savoir quel est l impact de la maladie et de l endiguer. On évalue le risque d une importante dissémination de niveaux d exposition significatifs et d une propagation secondaire après l éclosion initiale. Cela dépend du scénario de distribution des aliments et des caractéristiques biologiques de la maladie. On peut résumer ce risque en décrivant le nombre des cas d intoxication alimentaire observés dans des études épidémiologiques de scénarios similaires. Cet aspect de l évaluation peut inclure un grand nombre des éléments examinés au moment de l évaluation de la probabilité d une exposition significative. On peut se servir de systèmes d information géographique (SIG) pour créer des modèles et des cartes de la dissémination le de la maladie. 2.3 Interprétation des cotes

4 Cotes attribuées au moment de l évaluation du risque de distribution et de propagation : Cote = N = Négligeable : La probabilité d une importante dissémination ou propagation à la suite de l éclosion initiale est négligeable. Cote = F = Faible : La probabilité d une importante dissémination ou propagation est faible, et la maladie tend à être très localisée. Cote = M = Moyen : La probabilité d une importante dissémination ou propagation est moyenne. Cote = É = Élevé : La probabilité d une importante dissémination ou propagation est élevée et la maladie risque de faire son apparition à différents endroits en Ontario à partir d un point initial. 2.2 Impact de la maladie (caractérisation des mesures prises en réponse à la maladie) L impact (ou la conséquence) d un danger représente le deuxième élément du risque. Actuellement, il est seulement nécessaire de décrire les impacts négatifs sur la santé d êtres humains dans une évaluation des risques relatifs à la salubrité des aliments dans le contexte du commerce. Par conséquent, dans l évaluation des impacts des risques du MAAO, on met l accent sur les effets sur la santé d êtres humains. L impact d une maladie est décrit du point de vue de la gravité et de la fréquence de ses effets débilitants et de son impact sur la qualité de vie. Le cadre du MAAO décrit également brièvement les impacts économiques et environnementaux des dangers relatifs à la salubrité des aliments. Le MAAO examine trois aspects de l impact : a) L étendue des hôtes et l impact sur la qualité de vie, y compris la fréquence de la maladie. b) L impact économique fondamental de la maladie. c) Les impacts environnementaux généraux. Ces catégories sont décrites de façon plus détaillée ci-dessous : a) Étendue des hôtes et impact sur la santé : On décrit l impact biologique du danger (y compris les caractéristiques dose-effet) en notant le nombre des qui risquent d être affectées et l impact de la maladie sur leur santé et qualité de vie, y compris la nature aiguë et chronique de la maladie. La gravité de l impact peut varier entre les groupes d âge (c.-à-d. parmi les enfants, les adultes et les âgées) et selon l état de santé antérieur des individus infectés (p. ex., chez les hôtes immunocompromis). Si l étendue des infectées est 2.4 Interprétation des cotes

5 élevée, l importance biologique du vecteur augmente. Il n est pas nécessaire de fournir une description extrêmement détaillée de la pathophysiologie de la maladie. On fournit une description générale des mécanismes qui entrent en jeu, en notant la gravité prévue de la maladie, sa morbidité et les taux de mortalité parmi les différents hôtes et dans les différentes tranches d âge. Cotes attribuées au moment de l évaluation du nombre des hôtes et de l impact sur la santé : Cote = N = Négligeable : La maladie se manifeste dans un groupe d importance limité ou a un impact négligeable sur la santé et la qualité de vie. Cote = F = Faible : L étendue des qui tombent malades est limitée et la maladie a un léger effet sur la santé. Cote = M = Moyen : L étendue des qui tombent malades est d importance moyenne, et la maladie a un impact moyen sur la santé. Cote = É = Élevé : L étendue des qui tombent malades est importante et la maladie a un grave impact sur la santé et la qualité de vie. b) Impact économique : Cotes attribuées au moment de l évaluation de l impact économique : Cote = N = Négligeable : Impact nul ou très faible pour ce qui est des coûts de traitement ou de nettoyage, des heures de travail ou des occasions commerciales perdues. Cote = F = Faible : Faible impact en ce qui concerne les facteurs susmentionnés. Cote = M = Moyen : Impact moyen en ce qui concerne les facteurs susmentionnés. Cote = É = Élevé : Grave impact en ce qui concerne les facteurs susmentionnés. c) Impact environnemental : On évalue l impact environnemental prévu du vecteur, s il s échappe de la chaîne alimentaire et contamine d autres écosystèmes. On peut procéder notamment à un examen subjectif des effets biotiques sur d autres espèces. Il peut être indiqué aussi d étudier les impacts environnementaux négatifs éventuels des options de gestion des risques (p. ex., utilisation de désinfectants ou liquides s écoulant à la suite d activités de nettoyage). 2.5 Interprétation des cotes

6 Cotes attribuées au moment de l évaluation des impacts environnementaux : Cote = N = Négligeable : Aucun risque d une dégradation de l environnement ou d autres modifications d écosystèmes. Cote = F = Faible : Faible risque d impact sur l environnement. Cote = M = Moyen : Risque d un impact moyen sur l environnement, causant un changement dans l équilibre écologique et ayant un effet sur plusieurs caractéristiques de l écosystème. Cote = É = Élevé : Risque d importants dommages environnementaux causant de graves pertes dans les écosystèmes. Il convient de prendre note de l information qui suit et qui décrit la manière dont la interprète le cadre d évaluation des risques dans le contexte des impacts environnementaux : En se servant du cadre d évaluation des risques, on évalue l impact environnemental prévu du vecteur ou du danger si le contaminant s échappait de la chaîne alimentaire et se répandait dans d autres systèmes écologiques. Les impacts environnementaux peuvent être considérables lorsque de nouveaux vecteurs sont introduits en Ontario. Dans les évaluations des risques décrites ici, la plupart des dangers ou vecteurs examinés font déjà partie de l environnement naturel en Ontario. Nous tenons à préciser que lorsqu il s agit d attribuer une cote à l impact environnemental, on examine l impact environnemental du danger en examinant l impact des niveaux auxquels on le retrouve dans les aliments, plutôt que d évaluer l impact direct du danger sur l environnement. 2.3 Attribution d une cote globale et évaluation du degré d incertitude La caractérisation et l estimation du risque sont résumées dans un énoncé qui précise également la probabilité de maladies et leur impact. Les raisons et le degré d incertitude entourant l estimation du risque sont résumés dans une description de la nature et de la qualité des données, qui renferme aussi une description des arguments confirmant l évaluation et des arguments contraires. Finalement, on attribue une cote globale au risque : négligeable, faible, moyen ou élevé. 2.6 Interprétation des cotes

7 2.4 Tableau de consultation rapide aux fins d interprétation des cotes Cote Caractérisation du risque Résumé du risque Probabilité (d une situation néfaste) Impact (conséquences d une situation néfaste) Incertitude des données Résumé du risque et incertitude Négl. Faible Moyen Élevé d une contamination probable peu probable mais possible d une exposition de consommateurs probable peu probable mais possible d une propagation secondaire parmi les êtres humains probable peu probable mais possible propagation locale probable probable probable propagation moyenne très probable très probable très probable vaste propagation sur la santé humaine élevé peu de infectées faible étendue limitée de contaminées moyen étendue moyenne de infectées grave grande étendue de infectées économique (traitement et/ou commerce) aucun à très faible faible moyen grave environnement aucun limité moyen majeur certain preuves considérables certitude moyenne certaines preuves certitude limitée peu de preuves aucune certitude aucune preuve exposition improbables, impact limité, aucune préoccupation antérieure exposition peu probables mais possibles, impact limité, quelques indications de éventuellement justifiées il faut s attendre à une certaine exposition et à un certain impact. Solides preuves que les pourraient être justifiées ou antérieures exposition probables ou certaines, grave impact, connues 2.7 Interprétation des cotes

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé

Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Protocole d identification, d enquête et de gestion des risques pour la santé Préambule Les Normes de santé publique de l Ontario (normes) sont publiées par le ministère de la Santé et des Soins de longue

Plus en détail

CAC/GL 53-2003 SECTION 1 PRÉAMBULE

CAC/GL 53-2003 SECTION 1 PRÉAMBULE DIRECTIVES SUR L APPRÉCIATION DE L ÉQUIVALENCE DE MESURES SANITAIRES ASSOCIÉES À DES SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES DENRÉES ALIMENTAIRES 1 SECTION 1 PRÉAMBULE CAC/GL 53-2003 1. Il n est

Plus en détail

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5

CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 CAC/GL 62-2007 Page 1 de 5 PRINCIPES DE TRAVAIL POUR L ANALYSE DES RISQUES EN MATIÈRE DE SÉCURITÉ SANITAIRE DES ALIMENTS DESTINÉS À ÊTRE APPLIQUÉS PAR LES GOUVERNEMENTS CAC/GL 62-2007 CHAMP D APPLICATION

Plus en détail

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs des aliments pour animaux Aperçu

CONDITIONS CLÉS À REMPLIR : règlement définitif sur les contrôles préventifs des aliments pour animaux Aperçu La FDA offre cette traduction à titre de service pour l audience internationale. Nous espérons que cette traduction vous sera utile. En dépit des efforts fournis par l Administration pour que la traduction

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON Washington, le 5 février 2014 Objet : Mise en application de la loi de modernisation de sécurité sanitaire des aliments (FSMA - Food Safety Modernization Act) Détermination des aliments considérés à haut

Plus en détail

Incertitude et variabilité : la nécessité de les intégrer dans les modèles

Incertitude et variabilité : la nécessité de les intégrer dans les modèles Incertitude et variabilité : la nécessité de les intégrer dans les modèles M. L. Delignette-Muller Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive VetAgro Sup - Université de Lyon - CNRS UMR 5558 24 novembre

Plus en détail

Système de management H.A.C.C.P.

Système de management H.A.C.C.P. NM 08.0.002 Norme Marocaine 2003 Système de management H.A.C.C.P. Exigences Norme Marocaine homologuée par arrêté du Ministre de l'industrie, du Commerce et des Télécommunications N 386-03 du 21 Février

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise

Le management des risques de l entreprise présentent Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Techniques d application COSO II Report Préface de PHILIPPE CHRISTELLE Président de l Institut de l Audit Interne et de SERGE VILLEPELET

Plus en détail

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse

Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence. Synthèse Le management des risques de l entreprise Cadre de Référence Synthèse SYNTHESE L incertitude est une donnée intrinsèque à la vie de toute organisation. Aussi l un des principaux défis pour la direction

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM

Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM. Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Démarche d évaluation des risques professionnelles à travers le Document unique - MFAM Québec octobre 2014 Sylvie Abline, Responsable qualité MFAM Le contexte règlementaire L évaluation des risques professionnels

Plus en détail

1.4. Cahier technique. THEME 1 Système de sécurité sanitaire. Evaluation des risques

1.4. Cahier technique. THEME 1 Système de sécurité sanitaire. Evaluation des risques Cahier technique THEME 1 Système de sécurité sanitaire 4 Evaluation des risques 1.4 Les cahiers techniques sont des outils destinés aux agents des services publics responsables de la restructuration du

Plus en détail

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH

Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Contenu attendu des guides nationaux de bonnes pratiques d hygiène GBPH Note d information à l usage des professionnels En complément de cette note, des informations relatives au contenu des GBPH sont

Plus en détail

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques

Conseils pour l élaboration du Document Unique d Evaluation des Risques Partie 2 SOMMAIRE v Les objectifs du Document Unique v Quelques Recommandations v L évaluation Professionnels Une démarche Méthodologique 25-06- 2015 Isabelle Weissberger Président de BW Consultants Précédemment

Plus en détail

3. Évaluation des risques

3. Évaluation des risques 3. Évaluation des risques Résumé du chapitre : L évaluation des risques est le socle scientifique sur lequel s appuie l analyse des risques. Le présent chapitre donne un aperçu général des méthodologies

Plus en détail

Analyse avantages-coûts des projets de réglementation

Analyse avantages-coûts des projets de réglementation Analyse avantages-coûts des projets de réglementation Centre de compétences en réglementation Présentation à la délégation du Moyen-Orient et de l Afrique du Nord 28 avril 2009 Contexte : Utilisation de

Plus en détail

Demande d examen d équivalence pour un programme de formation en salubrité alimentaire

Demande d examen d équivalence pour un programme de formation en salubrité alimentaire Demande d examen d équivalence pour un programme de formation en salubrité alimentaire Nom de l organisation : Date : Auteur de la demande : Adresse postale : Tél. : Téléc. : Courriel : Nom du programme

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES SUR LA TERMINOLOGIE ET LES CONCEPTS UTILISÉS DANS LE PROGRAMME SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL

LIGNES DIRECTRICES SUR LA TERMINOLOGIE ET LES CONCEPTS UTILISÉS DANS LE PROGRAMME SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL Secrétariat canadien de consultation scientifique Avis scientifique 2009/065 LIGNES DIRECTRICES SUR LA TERMINOLOGIE ET LES CONCEPTS UTILISÉS DANS LE PROGRAMME SUR LES ESPÈCES EN PÉRIL Contexte : Figure

Plus en détail

La démarche de prévention

La démarche de prévention La démarche de prévention L analyse à priori des risques (approche par les dangers) La chaine de transmission La mise en place d une prévention La démarche de prévention Introduction 00 1 Analyse des risques

Plus en détail

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English.

Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2. Novembre 2013. This document is also available in English. Note d orientation : La simulation de crise Établissements de catégorie 2 This document is also available in English. La présente Note d orientation s adresse à toutes les caisses populaires de catégorie

Plus en détail

Surveillance et Contrôle

Surveillance et Contrôle Surveillance et Contrôle Rappel Surveillance et Contrôle Gestionnaires des risques Approche scientifique par les risques fondement Mesures sanitaires Options de gestion Activités de surveillance et de

Plus en détail

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010

Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Présentationde la Loi n 28-07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires «LOI SSA» Rabat, le 17 juin 2010 Parmi les objectifs tracés par le Plan Maroc Vert : Améliorer la compétitivité

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS D ORIGINE ALIMENTAIRE CAC/GL 77-2011

LIGNES DIRECTRICES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS D ORIGINE ALIMENTAIRE CAC/GL 77-2011 CAC/GL 77-2011 Page 1 de 34 LIGNES DIRECTRICES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS À LA RÉSISTANCE AUX ANTIMICROBIENS D ORIGINE ALIMENTAIRE CAC/GL 77-2011 Table des matières Introduction Champ d application

Plus en détail

Sécurité des aliments : Les dangers et les stratégies de maîtrise

Sécurité des aliments : Les dangers et les stratégies de maîtrise Sécurité des aliments : Les dangers et les stratégies de maîtrise M. Federighi CCO Tour Bretagne 7 octobre 2009 DéfiniIons Hygiène alimentaire : apport raisonnée, par l alimentaion, des éléments nécessaires

Plus en détail

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014)

Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Arrêté royal du 28 mars 2014 relatif à la prévention de l incendie sur les lieux de travail (M.B. 23.4.2014) Section première.- Champ d application et définitions Article 1 er.- Le présent arrêté s applique

Plus en détail

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016

FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL. I F A S Promotion 2015/2016 FONCTIONNEMENT ET HYGIENE EN RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL I F A S Promotion 2015/2016 Définition de la fonction restauration d'un établissement de santé Nutritionnel (en liaison avec les

Plus en détail

Circulaire 2015 01. Agents biologiques sur le lieu de travail et vaccinations

Circulaire 2015 01. Agents biologiques sur le lieu de travail et vaccinations Vaccinations des intérimaires PRINCIPE Section X Vaccinations Les employeurs sont dans l obligation de prendre des mesures spécifiques afin de protéger leurs employés et les intérimaires contre les risques

Plus en détail

Point 8 de l'ordre du jour CX/PR 04/6 Février 2004 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES

Point 8 de l'ordre du jour CX/PR 04/6 Février 2004 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES F Point 8 de l'ordre du jour CX/PR 04/6 Février 2004 PROGRAMME MIXTE FAO/OMS SUR LES NORMES ALIMENTAIRES COMITÉ DU CODEX SUR LES RÉSIDUS DE PESTICIDES Trente-sixième session New Delhi (Inde), 19 24 avril

Plus en détail

Santé Canada et vous. Association québécoise de la gestion de la végétation. Congrès annuel 2014 Station touristique Duchesnay 6 novembre 2014

Santé Canada et vous. Association québécoise de la gestion de la végétation. Congrès annuel 2014 Station touristique Duchesnay 6 novembre 2014 Santé Canada et vous Association québécoise de la gestion de la végétation Congrès annuel 2014 Station touristique Duchesnay 6 novembre 2014 Bruno Sauvé Agent régional des pesticides Programme de la conformité

Plus en détail

L évaluation des risques, éléments de

L évaluation des risques, éléments de L évaluation des risques, éléments de méthodologie pour préventeurs État des lieux concernant les missions du préventeur Cadre de travail des techniciens HSE Structure Missions Équipe PME Groupe, grande

Plus en détail

ÉVALUATION DES RISQUES / DÉMARCHE IUT LORIENT (Version 2006.2) Principe intangible: le risque est la combinaison de la gravité et de la probabilité.

ÉVALUATION DES RISQUES / DÉMARCHE IUT LORIENT (Version 2006.2) Principe intangible: le risque est la combinaison de la gravité et de la probabilité. ÉVALUATION DES RISQUES / DÉMARCHE IUT LORIENT (Version 2006.2) Principe intangible: le risque est la combinaison de la gravité et de la probabilité. Remarque : combinaison ne veut pas dire multiplication

Plus en détail

Ecotoxicologiques (ERE)

Ecotoxicologiques (ERE) XVIIèmes Rencontres Professionnelles - 24 Mai 2011 L Evaluation Des Risques Ecotoxicologiques (ERE) Un outil pour apprécier l impact potentiel des substances ou des matrices sur les compartiments environnementaux.

Plus en détail

CONVENTION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES VEGETAUX

CONVENTION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES VEGETAUX CONVENTION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES VEGETAUX 1979 Texte PREAMBULE Les parties contractantes, reconnaissant l utilité d une coopération internationale en matière de lutte contre les ennemis

Plus en détail

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine

AVIS 1 / 6. Afssa Saisine n 2008-SA-0319 Saisine liée n 2005-SA-0081. Maisons-Alfort, le 18 août 2009. Rappel de la saisine Maisons-Alfort, le 18 août 2009 AVIS LA DIRECTRICE GÉNÉRALE ADJOINTE de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à une demande d'avis relatif au guide de bonnes pratiques d'hygiène

Plus en détail

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ

Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Programme Lait canadien de qualité des Producteurs laitiers du Canada Registre des dossiers et des mesures correctives du programme LCQ Utiliser avec le Registre et le Calendrier de DGI pour des dossiers

Plus en détail

Déversements de pesticides

Déversements de pesticides Chapitre 26 Déversements de pesticides Dans ce chapitre Mots-clés Accidents Loi sur les pesticides et Loi sur la protection de l environnement Après avoir étudié la matière de ce chapitre, vous serez en

Plus en détail

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS GUIDE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS SANTE AU TRAVAIL ET MEDECINE DU TRAVAIL 41 Chemin de la Durance 13300 SALON DE PROVENCE 0 SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 I. GENERALITES... 3 A. Définitions...

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

DECRIRE une situ t ati t on de t r t ava v il

DECRIRE une situ t ati t on de t r t ava v il PREALABLES à L APPROCHE par les RISQUES (progression) 1 Décrire une situation de travail 2 Définition d une situation de travail selon I.T.MA.MI. (Introduction de la notion de multicausalité des Accidents

Plus en détail

Structure générale d'une particule virale de type herpès

Structure générale d'une particule virale de type herpès Virus de type herpès et coquillages 1 - Caractéristiques des virus de type herpès infectant les coquillages Des infections à virus de type herpès sont associées à des mortalités massives chez différentes

Plus en détail

Rencontres fièvre catarrhale ovine

Rencontres fièvre catarrhale ovine 3 déc. 2008 Intervenants : Gilles Aumont, INRA Renaud Lancelot, CIRAD Bruno Mathieu, EID-Méditerranée Claude Saegerman, Université de Liège Henri Seegers, École Nationale Vétérinaire de Nantes Stephan

Plus en détail

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure analyse de risques santé et sécurité et impacts Environnementale

Système de gestion Santé, Sécurité et Environnement Procédure analyse de risques santé et sécurité et impacts Environnementale Préparé par : Daniel Dufresne Approuvé CÉF par : Bernard Roy Date : 28 aout 2012 Révisé par : Gilbert Hautcoeur Approuvé CSF par : Yvan Lebel Page : 1 de 12 1.0 OBJET Cette procédure a pour objectif d

Plus en détail

1. Les produits chimiques et leurs stockages

1. Les produits chimiques et leurs stockages 1. Les produits chimiques et leurs stockages BUT : Répondre à des questions telles que : Où trouve-t-on les produits chimiques? Quelles informations trouve-t-on sur les étiquettes? Comment les stocker?

Plus en détail

Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS)

Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) Guide pour piloter la formalisation de son Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) Pascal PEYRONNET : ingénieur en restauration CHU Limoges formateur pour le réseau LINUT RAPPEL DE LA REGLEMENTATION Réglement

Plus en détail

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels

Séminaire GLOBAL. Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques. Bruno Debray. Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 1 Séminaire GLOBAL Principes généraux d évaluation (estimation?) des risques Bruno Debray Direction des risques accidentels 31/05/2006 - PAGE 2 Plan Quelques documents de référence sur

Plus en détail

Objectif 3 : Confinement et certification

Objectif 3 : Confinement et certification Objectif 3 : Confinement et certification CONFINEMENT ET CERTIFICATION Principaux objectifs Indicateurs de réalisation Principales activités Certifier l éradication et le confinement de tous les poliovirus

Plus en détail

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY

FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY FORMULATING INFORMATION SYSTEMS RISK MANAGEMENT STRATEGIES THROUGH CULTURAL THEORY I- Le processus de risk management selon ISO 27001(2005), NSIT : 8000 (2002) et Frosdick (1997) : Ce processus inclut

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

Mise en œuvre de la Politique de Santé Canada sur la présence de Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger

Mise en œuvre de la Politique de Santé Canada sur la présence de Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger Mise en œuvre de la Politique de Santé Canada sur la présence de Listeria monocytogenes dans les aliments prêts-à-manger #3196411 Division du poisson, des produits de la mer et de la production Mars 2012

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 530 SONDAGES EN AUDIT

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 530 SONDAGES EN AUDIT Introduction NORME INTERNATIONALE D AUDIT 530 SONDAGES EN AUDIT (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE Paragraphe Champ d application

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON. Note. Washington, le 16 janvier 2013

AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON. Note. Washington, le 16 janvier 2013 AMBASSADE DE FRANCE AUX ÉTATS-UNIS SERVICE ÉCONOMIQUE REGIONAL DE WASHINGTON Washington, le 16 janvier 2013 Note Objet : Mise en application de la loi de modernisation de sécurité sanitaire des aliments

Plus en détail

Contexte et aperçu du plan de surveillance administrative en vertu des exigences du Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines

Contexte et aperçu du plan de surveillance administrative en vertu des exigences du Règlement sur les agents pathogènes humains et les toxines Plan de surveillance administrative a l e gard des agents pathoge nes et des toxines dans un contexte de recherche - EÉ le ments requis et lignes directrices Selon l article 3 du Règlement sur les agents

Plus en détail

Modélisation du développement microbien dans un aliment et application à l'appréciation quantitative des risques

Modélisation du développement microbien dans un aliment et application à l'appréciation quantitative des risques Modélisation du développement microbien dans un aliment et application à l'appréciation quantitative des risques Objectifs de la microbiologie prévisionnelle conditions de vie du produit micro-organisme

Plus en détail

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA

Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Épidémiologie et air intérieur : état des connaissances Mise en œuvre de nouvelles études Cas des moisissures : le projet ESMHA Sabine HOST Observatoire régional de santé d Ile-de-France Journées Rsein-OQAI,

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

Processus d analyse de risques

Processus d analyse de risques Processus d analyse de risques Tel que le rapporte la Loi sur la Santé et la Sécurité du Travail, tout travailleur doit «participer à l'identification et à l'élimination des risques d'accidents du travail

Plus en détail

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1.

La cartographie des Risques. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR. Cartographie et APR. Michael BESSE - déc 2012 1. Méthodes de Gestion des Risques Cartographie et APR Michael BESSE Responsable Gestion des Risques Mercredi 12 décembre 2012 Sommaire La cartographie des risques La méthode APR 2 La cartographie des Risques

Plus en détail

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones

Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Information supplémentaire pour les titulaires de permis : Consultation des Autochtones Avril 2011 Introduction Étape préalable à la demande Phases de l'évaluation environnementale et de l'examen des permis

Plus en détail

Docteur José LABARERE

Docteur José LABARERE UE7 - Santé Société Humanité Risques sanitaires Chapitre 1 : Epidémiologie descriptive Docteur José LABARERE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

Formation. Hygiène et HACCP en restauration

Formation. Hygiène et HACCP en restauration Pascal Lenoble Formation et conseil Page 1 sur 6 34, rue nationale - 37 150 Civray de Touraine 02 47 30 24 92-06 40 39 61 22 pascal@pascal-lenoble.fr Formation Hygiène et HACCP en restauration Définition

Plus en détail

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique.

Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. de lecture Quelle que soit son importance, le volet sanitaire doit être individualisé dans l étude d impact sous la forme d un chapitre spécifique. Afin d aider le lecteur à se forger une opinion sur la

Plus en détail

Aptitudes et connaissances requises, justificatifs. Art. 4 Diplômes délivrés par les écoles et les institutions de formation professionnelle

Aptitudes et connaissances requises, justificatifs. Art. 4 Diplômes délivrés par les écoles et les institutions de formation professionnelle Ordonnance du DFI relative au permis pour l emploi des désinfectants pour l eau des piscines publiques (OPer-D) du 28 juin 2005 (Etat le 1 er juillet 2015) Le Département fédéral de l intérieur (DFI),

Plus en détail

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT

PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT PARCOURS PROFESSIONNALISANT QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Financement dans le cadre de la «Charte Agroalimentaire» et du programme «AGIR pour l AGROALIMENTAIRE» Le parcours proposé se découpe en 3 modules

Plus en détail

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire

Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Le Plan de Maîtrise Sanitaire (PMS) : une exigence réglementaire Séminaire ANSES (21 novembre 2011) Direction générale de l alimentation SA/SDSSA/BETD 1 Architecture des règlements du Paquet Hygiène FOOD

Plus en détail

Indications concernant les normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées

Indications concernant les normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Indications concernant les normes de la Banque du Canada en matière de gestion des risques pour les infrastructures de marchés financiers désignées Norme 7 : Risque de liquidité Objectif Selon les Principes

Plus en détail

Cadre générique de gestion des risques pour la biosécurité

Cadre générique de gestion des risques pour la biosécurité 66 dossier fao sur la biosécurité partie 3 Cadre générique de gestion pour la biosécurité Le concept de processus générique ayant pour objet de gérer les risques est un important aspect de la biosécurité

Plus en détail

Droit d auteur Max2G 2012 : Reproduction permise avec obligation d indiquer la source www.max2g.com

Droit d auteur Max2G 2012 : Reproduction permise avec obligation d indiquer la source www.max2g.com Max2G Démarche d analyse de risques avec l Assistant Méhari L analyse de risques est une approche de gestion permettant d identifier les risques négatifs pouvant affecter une organisation et de déterminer

Plus en détail

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées

Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Ligne directrice Objet : Ligne directrice sur les simulations de crise à l intention des régimes de retraite assortis de dispositions à prestations déterminées Date : Introduction La simulation de crise

Plus en détail

Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance

Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance Liste de vérification pour la délivrance de permis aux garderies Loi de 2014 sur la garde d enfants et la petite enfance Détails d'inspection du site Nom de la Garderie: Nouvelle date d'inspection: Numéro

Plus en détail

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE

Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Formations 2014 HYGIENE HOSPITALIERE Nous contacter : Tél. : 09 69 32 22 72 - Fax : 08 20 56 90 05 - E-mail : formation@alpagroupe.fr Contexte : Afin de prévenir le risque infectieux et maîtriser l hygiène

Plus en détail

Module 3 : L assainissement

Module 3 : L assainissement CAHIER DE TRAVAIL DES PARTICIPANTS Pour les entreprises de transformation des aliments TABLE DES MATIÈRES Section 3.1 Pratiques d assainissement 3 Pourquoi nettoyer et désinfecter?... 3 Qu est-ce qui doit

Plus en détail

Alerte de votre conseiller passif au titre des sites contaminés

Alerte de votre conseiller passif au titre des sites contaminés Alerte de votre conseiller passif au titre des sites contaminés Mars 2013 Introduction Le nouveau chapitre SP 3260, «Passif au titre des sites contaminés», du Manuel de comptabilité de l ICCA pour le secteur

Plus en détail

FONDEMENTS MATHÉMATIQUES 12 E ANNÉE. Mathématiques financières

FONDEMENTS MATHÉMATIQUES 12 E ANNÉE. Mathématiques financières FONDEMENTS MATHÉMATIQUES 12 E ANNÉE Mathématiques financières A1. Résoudre des problèmes comportant des intérêts composés dans la prise de décisions financières. [C, L, RP, T, V] Résultat d apprentissage

Plus en détail

DOCUMENTS DE FORMATION CODEX FAO/OMS SECTION QUATRE LES BASES SCIENTIFIQUES DES TRAVAUX DU CODEX

DOCUMENTS DE FORMATION CODEX FAO/OMS SECTION QUATRE LES BASES SCIENTIFIQUES DES TRAVAUX DU CODEX DOCUMENTS DE FORMATION CODEX FAO/OMS SECTION QUATRE LES BASES SCIENTIFIQUES DES TRAVAUX DU CODEX L'analyse des risques dans le cadre du Codex Qu'est-ce que l'analyse des risques? Un processus comportant

Plus en détail

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction

L approche des risques. Analyse, évaluation, suppressionréduction L approche des risques Analyse, évaluation, suppressionréduction les phases de la démarche Étape 1 - analyse des risques définition des limites de la situation de travail identification des dangers Etape

Plus en détail

SRP-2.01-EIS-11NNNN-001.4

SRP-2.01-EIS-11NNNN-001.4 APPROUVÉ POUR UTILISATION INTERNE Rév. 001 Dossier n o 2.01 E-Docs n o 3407098 PROCÉDURES D EXAMEN POUR LE PERSONNEL : Énoncé des incidences environnementales (EIE) présenté par un promoteur au sujet d

Plus en détail

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith

20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 20 Questions que les administrateurs devraient poser sur la stratégie Sommaire de la présentation Le 19 juillet 2012 Ken Smith 1. Quel est le rôle du conseil en matière de stratégie par rapport à celui

Plus en détail

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE

GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Groupe GUIDE D HYGIENE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE Rédaction Approbation Mise en application : Validation Guide d hygiène et de sécurité alimentaire CAFETERIAS / Création en septembre 2004 / Version A /

Plus en détail

Généralités sur la sécurité des procédés

Généralités sur la sécurité des procédés Généralités sur la sécurité des procédés L homme et sa sécurité doivent constituer la première préoccupation de toute aventure technologique. N oubliez jamais cela quand vous vous plongez dans vos croquis

Plus en détail

Comment concevoir son lit biologique

Comment concevoir son lit biologique santé - sécurité au travail > RISQUE PHYTOSANITAIRE Gestion des effluents phytosanitaires Comment concevoir son lit biologique > Choix du procédé > Méthode de conception > Construction du lit biologique

Plus en détail

Hygiène alimentaire :

Hygiène alimentaire : Service juridique, des affaires réglementaires et européennes 03/07/2015 Hygiène alimentaire : - Bilan des contrôles officiels pour l année 2014 - Opération alimentation vacances 2015 La Direction Générale

Plus en détail

Géographie, climat et santé

Géographie, climat et santé Géographie, climat et santé Santé internationale et pathologie tropicale Hugo Pilkington Inserm Unité 149 Université de Paris 8 27 février 2007 Plan de l intervention Géographie et santé La science géographique

Plus en détail

DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 1ER OCTOBRE 2014 DE LA MONTÉRÉGIE

DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE 1ER OCTOBRE 2014 DE LA MONTÉRÉGIE DIANE LANGLOIS DIRECTION DE SANTÉ PUBLIQUE DE LA MONTÉRÉGIE 1ER OCTOBRE 2014 2 Introduction Les préoccupations des gestionnaires Les conséquences possibles Des risques à la santé et au bien-être Le guide

Plus en détail

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES

PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES -1- PRINCIPES POUR L ANALYSE DES RISQUES LIÉS AUX ALIMENTS DÉRIVÉS DES BIOTECHNOLOGIES MODERNES SECTION 1 INTRODUCTION CAC/GL 44-2003 1. Pour de nombreux aliments, le niveau de sécurité sanitaire généralement

Plus en détail

Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso

Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso Ecosysteme base sur l adaptation a la filiere bois energie au Burkina-Faso ECO Consult au nom de PROFOR Session Technique PROFOR Agenda 1. Objectives de l etude 2. Methodologie 3. Vulnerabilite de la sous-filiere

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène»

La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» La nouvelle réglementation européenne relative à l hygiène des aliments: «Paquet Hygiène» Direction Départementale des Services Vétérinaires de Meurthe-et-Moselle Plan 1. Objectifs de la réforme 2. Quels

Plus en détail

PARTIE 3 DANGERS POUR LA SANTÉ

PARTIE 3 DANGERS POUR LA SANTÉ PARTIE 3 DANGERS POUR LA SANTÉ - 117 - 3.1.1 Définition CHAPITRE 3.1 TOXICITÉ AIGUË La toxicité aiguë d une substance correspond aux effets indésirables qui se manifestent après administration par voie

Plus en détail

Politique relative à l environnement et au développement durable

Politique relative à l environnement et au développement durable Politique relative à l environnement et au développement durable Adoptée par le Conseil d administration le 19 février 2008 Version modifiée adoptée par le Conseil d administration le 17 juin 2014 Résolution

Plus en détail

LE CIRC CLASSE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DE RADIOFREQUENCES COMME CANCÉROGÈNES POSSIBLES POUR LES HUMAINS

LE CIRC CLASSE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DE RADIOFREQUENCES COMME CANCÉROGÈNES POSSIBLES POUR LES HUMAINS Centre International de Recherche contre le Cancer Organisation de la Santé Mondiale COMMUNIQUÉ DE PRESSE N 2 0 8 31 mai 2011 LE CIRC CLASSE LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES DE RADIOFREQUENCES COMME CANCÉROGÈNES

Plus en détail

CAC/RCP 19-1979 Page 1 of 7 CODE D USAGES POUR LE TRAITEMENT DES ALIMENTS PAR IRRADIATION (CAC/RCP 19-1979)

CAC/RCP 19-1979 Page 1 of 7 CODE D USAGES POUR LE TRAITEMENT DES ALIMENTS PAR IRRADIATION (CAC/RCP 19-1979) CAC/RCP 19-1979 Page 1 of 7 CODE D USAGES POUR LE TRAITEMENT DES ALIMENTS PAR IRRADIATION (CAC/RCP 19-1979) INTRODUCTION On entend par irradiation des aliments le traitement des produits alimentaires par

Plus en détail

CITE DE LOM PANGAR TERMES DE REFERENCE DES ETUDES ENVIRONNEMENTALES

CITE DE LOM PANGAR TERMES DE REFERENCE DES ETUDES ENVIRONNEMENTALES CITE DE LOM PANGAR TERMES DE REFERENCE DES ETUDES ENVIRONNEMENTALES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 I. INTRODUCTION... 3 A. Justification de l étude... 3 B. But des Termes de référence et objectif de l étude...

Plus en détail

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR

QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR La qualité de l air intérieur influence la santé et le bien-être. Les sources de pollution de l air intérieur responsables d effets sur la santé sont les agents physiques (ex.

Plus en détail

Questionnaires d enquête Activités de surveillance et chercheurs

Questionnaires d enquête Activités de surveillance et chercheurs Questionnaires d enquête Activités de surveillance et chercheurs universitaires dans le domaine de l évaluation des risques pour la santé des animaux Le savoir au service du public Questionnaires d enquête

Plus en détail

4.3 Influence de la transgénèse sur les relations Plante-insecte, en particulier sur les interactions par voie chimique

4.3 Influence de la transgénèse sur les relations Plante-insecte, en particulier sur les interactions par voie chimique 4.3 Influence de la transgénèse sur les relations Plante-insecte, en particulier sur les interactions par voie chimique Ute Vogler, Anja Rott, Cesare Gessler 1, Silvia Dorn* ETH Zurich, Institute for Plant

Plus en détail

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS?

TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? TRACABILITE DANS LE SECTEUR AGROALIMENTAIRE, J-4 mois : ÊTES-VOUS PRÊTS? INTRODUCTION Aujourd hui, dans un contexte de crises sanitaires et de concurrence internationale croissante au niveau du secteur

Plus en détail

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille

Institut Supérieur d Ostéopathie de Lille N de Table : ISO2 PATHOLOGIES INFECTIEUSES & NOTIONS D INFECTIOLOGIE 1 ère Session M. MABON 18/06/2013 (Durée : 2h) Partie 1 : QCM (10 questions) sur 20 points Chaque question peut avoir une à 5 réponses

Plus en détail

Code canadien du travail Partie II Santé et sécurité au travail

Code canadien du travail Partie II Santé et sécurité au travail Bureau d appel canadien en Canada Appeals Office on santé et sécurité au travail Occupational Health and Safety 165 Hôtel de Ville, Hull (Québec) K1A 0J2 Télécopieur : (819) 953-3326 Code canadien du travail

Plus en détail

Politique de gestion du risque

Politique de gestion du risque Juin 2004 Politique de gestion du risque INTRODUCTION La politique du risque intégré (ci-après appelée la politique) est un document de haut niveau qui décrit l approche et la stratégie de Génome Canada

Plus en détail

Fiche de pointage du FMV : Projets d immobilisations dans le secteur des matières résiduelles

Fiche de pointage du FMV : Projets d immobilisations dans le secteur des matières résiduelles : Projets d immobilisations dans le secteur des matières résiduelles Au sujet de la fiche de pointage Les demandes de financement pour les projets d immobilisations dans les secteurs de l énergie, des

Plus en détail