PHENANTHRENE. Experts ayant participé à la rédaction : B. Doornaert - M.H. Lamy - J.P. Lefèvre - S. Lévêque - H. Magaud - A. Pichard - C.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PHENANTHRENE. Experts ayant participé à la rédaction : B. Doornaert - M.H. Lamy - J.P. Lefèvre - S. Lévêque - H. Magaud - A. Pichard - C."

Transcription

1 Responsable du programme : Annick PICHARD Experts ayant participé à la rédaction : B. Doornaert - M.H. Lamy - J.P. Lefèvre - S. Lévêque - H. Magaud - A. Pichard - C. Villey - Documentation : C. Gillet AFIN D AVOIR UNE MEILLEURE COMPREHENSION DE CETTE FICHE, LES LECTEURS SONT INVITES A SE REFERER A LA METHODOLOGIE DE RENSEIGNEMENTS. A DATER DU 22 ARVIL 2002 LES LECTEURS PEUVENT FAIRE LEUR COMMENTAIRE PENDANT 3 MOIS : FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 1/27

2 S O M M A I R E 1. GENERALITES Fabrication Utilisation Principales sources d exposition DEVENIR DANS L'ENVIRONNEMENT Comportement Persistance Bioaccumulation et métabolisme Organismes aquatiques Organismes terrestres y compris les végétaux PARAMÈTRES D ÉVALUATION DE L EXPOSITION DONNÉES TOXICOLOGIQUES Devenir dans l organisme Toxicologie aiguë Toxicologies chronique Effets systémiques Effets cancérigènes Caractères génotoxiques Effets sur la reproduction et le développement Valeurs toxicologiques de référence DONNEES ECOTOXICOLOGIQUES Paramètres d écotoxicité aiguë Organismes aquatiques Organismes terrestres Paramètres d écotoxicité chronique Organismes aquatiques Organismes terrestres VALEURS SANITAIRES ET ENVIRONNEMENTALES Étiquetage Milieu de travail...15 FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 2/27

3 6.2 Nomenclature ICPE Valeurs utilisées pour les populations en milieu de travail. France Valeurs utilisées pour la population générale Concentrations sans effet prévisible (PNEC) Proposition de l'ineris METHODES DE DETECTION ET DE QUANTIFICATION DANS L'ENVIRONNEMENT Familles de substances Principes généraux Échantillonnage Extraction Dosage Principales méthodes Tableau de synthèse Présentation des méthodes BIBLIOGRAPHIE...23 FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 3/27

4 Synonymes : phenanthrene phenantrin n CAS : Solide cristallisé dans les conditions ambiantes habituelles, cristaux monocliniques incolores brillants. Formule chimique: C 14 H GENERALITES 1.1 Fabrication Le phénanthrène est présent dans l'huile d'anthracène obtenue par distillation du goudron de houille. Il est recueilli dans le filtrat de résidus d'anthracène cristallisé ou dans la fraction légère de distillation de l'anthracène brut. 1.2 Utilisation Le phénanthrène est utilisé dans l'industrie des matières colorantes, explosifs, produits pharmaceutiques. Il sert de base pour la production d'autres substances chimiques (9,10- phénantréquinone, 2,2 acide diphénique), et entre dans la composition de substances conductrices d'électricité utilisées dans les batteries et les cellules solaires. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 4/27

5 1.3 Principales sources d exposition La présence de phénanthrène dans l'environnement provient le plus souvent de la combustion incomplète de certains composés organiques tels que le bois et les combustibles fossiles. Il est détecté dans la fumée de cigarette, les échappements de moteur diesel ou essence, dans les viandes grillées au charbon de bois, dans les huiles moteur usagées, etc Concentrations ubiquititaires: Les concentrations suivantes ont été établies à partir des informations fournies par la base de données HSDB. air : < 0,1 ng/m 3 eau : eau de surface, eau de pluie < 10 ng/l Sédiments et sols: < 10 µg/kg 2. DEVENIR DANS L'ENVIRONNEMENT Les résultats ci-dessous sont principalement issus des monographies de l OMS IPCS (International Programme on Chemical Safety) (OMS IPCS, 1998) et de l US-EPA (U.S. Environmental Protection Agency) (Hansen et al., 1993), intitulées «Selected nonheterocyclic polycyclic aromatic hydrocarbons» et «Sediment quality criteria for the protection of benthic organisms : phenanthrene». Par ailleurs, des données écotoxicologiques issues d autres références bibliographiques ont été ajoutées. 2.1 Comportement La volatilisation du phénanthrène est peu importante. Le phénanthrène est très peu soluble dans l eau. Il est peu mobile dans le sol, son adsorption est relativement importante, il migre peu vers les eaux souterraines. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 5/27

6 2.2 Persistance Hydrolyse: Aucune donnée expérimentale sur l hydrolyse du phénanthrène n a été trouvée. Cependant, compte tenu de la structure moléculaire du phénanthrène, son hydrolyse est probablement négligeable. Biodégradation: Les rares données expérimentales qui ont pu être trouvées sur des essais en milieux aqueux montrent une certaine dégradation du phénanthrène : 54 % de dégradation après 4 semaines (méthode OCDE 301C) (CITI, 1992) et des temps de demi-vie de 64 à 800 jours en milieu aqueux non adapté (Howard et al., 1991). Par conséquent, même si le phénanthrène peut se dégrader partiellement en milieux aqueux dans certaines conditions, il ne peut pas être considéré comme étant facilement biodégradable. Dans l eau de surface une demi-vie de 150 jours est proposée par CE (1996). Accumulation dans les sédiments Des mesures du coefficient de partage de particules en suspension permettent de déduire une valeur de Koc de l/kg (Hansen et al., 1993). Cependant ce résultat a tendance à sous-estimer la valeur réelle puisque dans le modèle utilisé, le phénomène d adsorption est supposé être totalement réversible (Di Toro, 1985). D autres valeurs de Koc sont disponibles à partir d essais de toxicité effectués sur des sédiments marins à différents taux de carbone organique (Swartz, 1991). La moyenne de ces valeurs est de l/kg, ce qui est cohérent avec la valeur qui serait estimée par la méthode proposée dans le TGD : l/kg (CE, 1996). 2.3 Bioaccumulation et métabolisme Organismes aquatiques Dans certains essais de bioaccumulation, les mesures de concentrations sont effectuées grâce à un traçage de la substance au carbone 14. L utilisation de la radioactivité ne permettant pas de distinguer la substance elle-même de ses métabolites, les BCF n ont été retenus que s ils s accompagnaient d une confirmation par chromatographie. Crustacés : Crangon septemspinosa (marin) : BCF-4j = 210. La contamination effectuée en continu sur 4 jours à 4,3 µg/l a été suivie d une phase de décontamination de 14 jours. Dosages HPLC (McLeese et Burridge, 1987) Pontoporeia hoyi : BCF-6h = La contamination effectuée en continu sur 6 heures (0.7 à 7.1 µg/l) a été suivie d une phase de décontamination de 14 jours. Dosages 14 C couplés à une chromatographie (Landrum, 1988) Oligochètes : Stylodrilus heringianus : BCF-6h = La contamination effectuée en continu sur 6 heures à des concentrations inférieures à 200 µg/l a été suivie d une phase de décontamination de 8 jours. Dosages 14 C couplés à une chromatographie (Frank et al., 1986) FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 6/27

7 Mollusques : Mya arenaria (marin) : BCF-4j = 1280 Mytilus edulis (marin) : BCF-4j = 1240 Pour ces 2 essais, la contamination effectuée en continu sur 4 jours à une concentration de 4,3 µg/l a été suivie d une phase de décontamination de 14 jours. Dosages HPLC (McLeese and Burridge, 1987) Compte tenu de la valeur exceptionnellement élevée obtenue sur Pontoporeia hoyi, nous proposons de retenir plutôt la valeur de 5055 obtenue sur l oligochète Organismes terrestres y compris les végétaux Le phénanthrène peut être prélevé par les parties supérieures des plantes depuis les phases gazeuses et particulaire de l'air. L'accumulation du phénanthrène dans les racines depuis le sol n'est pas négligeable (Kipopoulou, 1999). 3. PARAMÈTRES D ÉVALUATION DE L EXPOSITION Les informations présentées dans le tableau suivant proviennent essentiellement de diverses monographies ou bases de données reconnues pour la qualité scientifique de leurs documents [Lide (1998), Merck (1989), Prager (1995), SAX (1999), STF (1991), US EPA (1992),Verschueren (1996)]. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 7/27

8 Paramètre Valeur Etendue Référence Masse molaire (g/mol) 178,23 178,22 à 178,24 Lide (1998), Merck (1989), Prager (1995) Point d ébullition ( C) 340 Lide (1998), Merck (1989), Prager (1995) Pression de vapeur (Pa) 0,091 à 20 C STF (1991), Verschueren (1996) Densité 1,179 à 25 C SAX (1999) Tension superficielle (N/m) Viscosité dynamique (Pa-s) Non adéquat Non adéquat Solubilité (mg/l) 1,2 à 25 C 0,8-1,2 à 25 C Verschueren (1996), Hansen et al. (1993) Log Kow 4,57 4,28 à 4,63 Hansen et al. (1993) Log Koc 4,18 4,06-4,36 STF (1991) Coefficient de partage sol-eau : Kd (l/kg) Coefficient de partage sédiments-eau : Kd (l/kg) Constante de Henry (atm.m 3 /mol) Coefficient de diffusion dans l air (cm²/s) Coefficient de diffusion dans l eau (cm²/s) Coefficient de diffusion à travers le PEHD (m/j) Perméabilité cutanée depuis l'eau (cm/h) Non adéquat Non adéquat 2, à 20 C 3, à 25 C 0,6-4, à C Maagd (1998), Mackay et al. (1979) 5, STF (1991) 5, STF (1991) 2, Veerkamp (1994) 0,23 US EPA (1992) Choix des valeurs Perméabilité cutanée depuis l'eau : aucune valeur expérimentale n'est disponible, il est donc proposé, par défaut, la valeur de 0,23 cm/h, valeur calculée à partir du Kow du phénanthrène et rapportée dans le document de l'us EPA (1992). 4. DONNÉES TOXICOLOGIQUES Peu de données sont disponibles concernant la toxicité spécifique du phénanthrène. L ensemble des informations cité ci-dessous provient de diverses monographies publiées par des organismes reconnus pour la qualité scientifique de leurs documents (ATSDR, 1995 ; IARC, 1983, 1987 ; OMS IPCS, 1998 ; US EPA, 1990). Les références bibliographiques aux auteurs sont citées pour permettre un accès direct à l information scientifique mais n ont pas fait l objet d un nouvel examen critique par les rédacteurs de la fiche. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 8/27

9 4.1 Devenir dans l organisme Études chez l homme Très peu de données concernant l absorption et le devenir du phénanthrène dans l organisme humain sont disponibles. Cependant il semblerait que comme tous les HAPs, le phénanthrène pénètre dans l organisme par voie pulmonaire, orale ou cutanée. Seule, l absorption dermique du phénanthrène a été étudiée chez l homme. Ainsi, l application pendant 2 jours consécutifs (8 heures par jour), de 2 % de charbon goudronné, sur la peau de volontaires sains a permis de montrer que le phénanthrène a bien été absorbé par voie dermique puisque des traces de phénanthrène ont été retrouvées dans le sang des volontaires sains étudiés (Storer et al., 1984). Aucune donnée, chez l homme ne traite spécifiquement de la distribution dans l organisme du phénanthrène et de son métabolisme. Toutefois, la similitude de structure entre le phénanthrène et les autres composés aromatiques tels que le benzène et le naphtalène, laisse penser que la dégradation du phénanthrène dans l organisme est similaire à celle du benzène ou du naphtalène et par conséquent induit la formation de quinones, de glutathions conjugués et de phénol (voir les fiches de données toxicologiques et environnementales des substances dangereuses de l INERIS sur le benzène et le naphtalène). Une fois absorbé, le phénanthrène est principalement excrété dans les urines. En effet, une étude a montré chez des individus travaillant dans les plantations de coca, une corrélation entre le taux des différents HAPs absorbés (phénanthrène, le pyrène et le benzo[a]pyrène) et le taux de leurs principaux métabolites excrétés (phénol et dihydrodiol) (Grimmer et al., 1993) dans les urines. Études chez l animal Chez les animaux, l absorption de phénanthrène par voie intestinale, par voie cutanée et après instillation intra trachéale a été étudiée. Une étude a montré que le phénanthrène radio marqué, administré par un cathéter présent dans le duodénum de rats, est absorbé puis excrété dans la bile et les urines. L absorption de ce phénanthrène radio marqué serait plus importante en présence de bile (Rahman et al., 1986). Le taux d absorption par voie dermique du phénanthrène est de 80 % chez les cobayes et de 79 à 89 % sur des cultures de cellules de peau issues de cobayes (Ng et al., 1991). Après instillation intra trachéale de 2,8 mg/kg de phénanthrène et aérolisation de 7,7 mg/kg de benzo[a]pyrene chez trois chiennes, il a été constaté que la clairance du phénanthrène était plus importante que celle du benzo[a]pyrène. En effet, le phénanthrène est moins lipophile que le benzo[a]pyrène et sa clairance est limitée seulement par le taux de perfusion de phénanthrène dans le sang, alors que la clairance du Benzo[a]pyrène est en plus limitée par sa diffusion à travers les septas alvéolaires (Gerde et al., 1993). La distribution spécifique du phénanthrène n a pas été étudiée chez les animaux et la seule étude ayant légèrement analysé le métabolisme du phénanthrène est une étude in vitro réalisée sur des cellules de peau de cobayes (Ng et al., 1991). Cette étude a permis de mettre en évidence que la dégradation de phénanthrène libérait du dihydrodiol-9,10- FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 9/27

10 phénanthrène, du dihydrodiol-3,4-phénanthrène, du dihydrodiol-1,2-phénanthrène et des traces d hydroxy phénanthrène. 4.2 Toxicologie aiguë Études chez l homme Aucune donnée concernant l effet de l exposition aiguë au phénanthrène n est disponible chez l homme. Études chez l animal Peu d études concernant l effet d une exposition aiguë au phénanthrène ont été menées chez l animal et les seules études existantes ont montré que le phénanthrène n avait pas de conséquence grave pour l organisme. Toutefois, par voie orale, des LD 50 de 700 mg/kg et de 1000 mg/kg ont été calculées chez la souris (Montizaan et al., 1989) et les LD 50 par voie intra péritonéale et par voie intraveineuse sont respectivement de 700 mg/kg (Simmon et al., 1979) et de 56 mg/kg (Montizaan et al., 1989). Chez le rat, une injection intra péritonéale (dose non spécifiée) provoque une congestion du foie, une augmentation du taux de l aspartate aminotransférase et du taux de l alanine aminotransférase ainsi qu une diminution du taux de la χ-glutamyl transpeptidase, 24 h après l injection de la molécule (Yoshikawa et al, 1987). La même étude a également montré que les nitrates dérivés du phénanthrène étaient plus toxiques que le phénanthrène lui-même (Yoshikawa et al, 1987). L exposition par voie orale, de rats, à 100 mg/kg/jour de phénanthrène pendant 4 jours entraîne une augmentation de 30 % de l activité de la carboxy-estérase (enzyme catalysant l hydrolyse des esters acides carboxyliques) de la muqueuse intestinale, mais n altère pas l activité de la carboxy-estérase hépatique et rénale (Nousiainen et al., 1984). L augmentation de l'activité de la carboxy-estérase de la muqueuse intestinale en absence d'autres signes de toxicité gastro-intestinale n'est pas considérée comme un effet adverse, mais peut précéder la survenue d'effets gastriques plus sérieux. Dans une autre étude, une légère élévation du taux d'aldéhyde déshydrogénase cytosolique a été constatée après administration, à des rats, de 100 mg/kg/jour de phénanthrène pendant 4 jours. Cette élévation est bien inférieure à celle observée après exposition des rats aux autres HAPs principaux (Torronen et al., 1981). Par voie cutanée, aucune sensibilité des animaux au phénanthrène n a été observée (Old et al., 1963). 4.3 Toxicologies chronique Effets systémiques A ce jour, aucune donnée concernant les effets systémiques du phénanthrène après une exposition chronique chez l homme ou chez l animal n est disponible. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 10/27

11 Tableau n 1 : Voies d exposition et organes cibles du phénanthrène Substance Chimique Voie d exposition Taux d absorption Organe cible Principale Secondaire Voie Principale Voie Secondaire Principal Secondaire Phénanthrène Inhalation Orale Cutanée 80% ( voie cutanée chez l animal) Effets cancérigènes Classification Union Européenne Le phénanthrène n est pas classé par l Union Européenne CIRC IARC Groupe 3 : l agent ne peut être classé pour sa cancérogénicité pour l homme (IARC, 1987). US EPA Classe D : substance non classifiable quant à sa cancérogénicité pour l homme (US EPA, 1993). Principales études Études chez l homme Aucune donnée sur l effet cancérigène du phénanthrène chez l homme n est disponible quel que soit le mode d absorption de la molécule. Études chez l animal D après les études réalisées sur les animaux, le phénanthrène ne semble pas être cancérigène. Ainsi, l administration orale d une dose unique de 200 mg de phénanthrène dilué dans de l huile de sésame, à 10 rats femelles Sprague-Dawley de 50 jours, n induit aucune tumeur mammaire, 10 jours après l administration du phénanthrène (Huggins et al., 1962). Par contre, les rats exposés par voie orale à 20 mg de 7,12- dimethylbenz[a]anthracène (contrôle positif) développent dans 100 % des cas des tumeurs FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 11/27

12 mammaires. L application, 3 fois par semaine pendant un an, d une solution à 5 % de phénanthrène sur la peau de souris n induit pas de tumeur et la formation des tumeurs n est pas favorisée, même si une application de benzo[a]pyrène sur la peau des souris est réalisée avant l application du phénanthrène (Roe et al., 1964). Dans cette étude, le solvant dans lequel se trouve le phénanthrène, le nombre de souris testé ainsi que leur race ne sont pas mentionnés (Roe et al, 1964). Des données chez le rat, ont montré que l oxydation du phénanthrène dans les microsomes de foie de rats traités au phénanthrène entraînait, entre autre, et en faible quantité, la formation d un produit cancérigène, le 1,2-diol 3,4-epoxide. Au vue de ce résultat l effet cancérigène du phénanthrène reste encore discutable (Jacob et al., 1982). Le phénanthrène ne semble pas avoir un rôle d initiateur ou de promoteur pour le cancer. Sur quatre expériences différentes étudiant le rôle initiateur du phénanthrène, trois ne montrent aucun effet initiateur du phénanthrène, que ce soit avant exposition des animaux par voie orale ou par voie cutanée à l huile de croton ou au 12-o-tetradecanoylphorbol-13- acetate (TPA) (Lavoie et al., 1981 ; Salaman et al., 1956 ; Wood et al.,1979). Par contre, une étude indique que l application dermique de 10 µmole de phénanthrène suivie, une semaine après, de l application de TPA (5 µmol/dose), 2 fois par semaine, pendant 34 semaines, entraîne dans 40 % des cas un développement de papillome chez les souris traitées. Les souris contrôles (traitées seulement avec 10 µmol de TPA) ne développent pas de papillome (Scribner et al., 1973). La seule étude ayant testé le rôle promoteur du phénanthrène ne montre pas d effet promoteur de la molécule (étude décrite précédemment) (Roe et al., 1964) Caractères génotoxiques Le phénanthrène n a pas fait l objet d une classification par l Union Européenne Effets sur la reproduction et le développement L effet du phénanthrène sur la reproduction et le développement, chez l homme et chez l animal, n a pas été spécifiquement étudié. 4.4 Valeurs toxicologiques de référence Pour le phénanthrène, des valeurs de référence dans les milieux biologiques ainsi que des valeurs toxicologiques de référence ne sont pas disponibles dans la littérature publiée par les grands organismes tels que l OMS, US EPA et l ATSDR. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 12/27

13 5. DONNEES ECOTOXICOLOGIQUES 5.1 Paramètres d écotoxicité aiguë Algues et macrophytes Organismes aquatiques Espèce D/M Critère d effet Selenastrum D EC 50 (4h) capricornutum Lemna gibba D EC 50 D CE 50 (48h) D CE 50 (48h) D CE 50 (48h) M CE 50 M CE 50 Invertébrés Daphnia magna Daphnia magna Daphnia pulex Mysidopsis bahia Palaemonetes pugio Poissons Oncorhynchus mykiss Gambusia affinis Invertébrés benthiques ( a mg/kg) Limnodrilus hoffmeisteri Rhepoxynius abronius Rhepoxynius abronius D D D M M CL 50 (7j) CL 50 (24h) CL 50 (10j) CL 50 (10j) CL 50 (10j) D : organisme d eau douce ; M : organisme marin *CV: critère de validité; V: valide; N: non valide Valeur (mg/l) 0,94 0,5 0,35 > 0,4 0,734 0,0177 0,1454 0,25 0,15 297,5 a 3,68 a 66,6 a CV* Référence??? V? V V????? (Millemann et al., 1984) (Huang et al., 1993) (Edsall, 1991) (Vindimian E, 2000) (Passino et Smith, 1987) (Battelle_Ocean_Sciences, 1987) (Battelle_Ocean_Sciences, 1987) (Millemann et al., 1984) (Neff, 1979) (Lotufo et Fleeger, 1996) (Swartz et al., 1988) (Swartz et al., 1997) Algues : Dans l essai réalisé par (Millemann et al., 1984) l inhibition de l activité photosynthétique a été suivie. Ce critère d effet est difficile à interpréter. Dans l essai réalisé par (Huang et al., 1993), l inhibition de la croissance des lentilles d eau est mesurée. Dans les 2 essais, les concentrations sont mesurées. Invertébrés : Les résultats des essais effectués par (Edsall, 1991) et (Passino and Smith, 1987), ont été obtenus sans dosage des concentrations d essai. Dans l essai réalisé par Vindimian et al, (2000), aucune toxicité n a été observée pour des concentrations mesurées inférieures à 0,4 mg/l. Les essais effectués par (Battelle_Ocean_Sciences, 1987) vis-à-vis de 2 invertébrés marins sont des essais en continu au cours desquels les concentrations ont été suivies. Le résultat sur Mysidopsis bahia est par ailleurs confirmé par d autres données non reportées dans le tableau. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 13/27

14 Poissons : Les essais poissons retenus sont des essais effectués en continu sur des larves de poissons tout juste écloses. Les concentrations d essai ont été mesurées. D autres résultats trouvés dans la littérature confirment ceux rapportés ci-dessus. Sédiments : Plusieurs résultats d essais sur invertébrés benthiques sont disponibles. Les CL50 varient de 3,7 à 300 mg/kg pour des essais menés sur des sédiments enrichis. Les concentrations dans les sédiments ont été mesurées. L amphipode Rhepoxynius abronius montre une grande sensibilité vis-à-vis des HAP. Sa capacité à métaboliser les HAP en composés parfois plus toxiques pourrait expliquer cette sensibilité importante. D autres résultats plus faibles obtenus dans le cas de multicontaminations n ont pas été retenus mais confirment l hypothèse d additivité de la toxicité des HAP Organismes terrestres Espèce Critère d effet Valeur Référence Annélides E. foetida EC50 (21j) reproduction 240 mg/kg poids sec Bowmer et al., 1993 Autres Folsoma candida EC 50 (28j) 5.2 Paramètres d écotoxicité chronique Organismes aquatiques Espèce Critère d effet Algues Pseudokirchneriella subcapitata Anabaena flos aquae Microcrustacés Daphnia magna Daphnia pulex NOEC (72h) NOEC (2h) NOEC (21j) 120 mg/kg poids sec Valeur (mg/l) 0,0264 0,13 0,021 C V V?? Référence Vindimian, 2000 Bastian et Toetz, 1985 Hooftman et Evers-de Ruiter, 1992a Geiger et Buikema, 1982 Vindimian, 2000 NOEC (50j) 0,110? Ceriodaphnia dubia NOEC (7j) 0,0134 V Poissons Brachydanio rerio NOEC (28j) 0,028? Hooftman et Evers-de Ruiter, 1992a CV: critère de validité; V: valide; N: non valide Algues : Les résultats de l essai réalisé par Vindimian (2000) sont basés sur des concentrations mesurées. Dans l essai de Bastian and Toetz (1985), l effet mesuré est une inhibition de la fixation d azote. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 14/27

15 Invertébrés : Les 3 résultats présentés dans le tableau correspondent à des essais de toxicité sur la reproduction des microcrustacés. Dans tous les cas, les concentrations d essai sont mesurées. D autres références bibliographiques montrent que les résultats sont relativement homogènes puisque les NOEC varient de 13 à 110 µg/l. Poissons : Hooftman et Evers-de Ruiter (1992b) ont suivi pendant un mois la croissance de poissons âgés de 48 heures. Les concentrations d essai ont été mesurées mais un solvant (TBA) a cependant été utilisé pour aider à la solubilisation de la substance. Sédiments : Aucun résultat avec des organismes benthiques n est disponible Organismes terrestres Espèce Critère d effet Valeur Référence Folsoma candida NOEC (28j) reproduction 75 mg/kg poids sec Bowmer et al., VALEURS SANITAIRES ET ENVIRONNEMENTALES 6.1 Étiquetage Milieu de travail France : Arrêté du 20 avril 1994 relatif à la déclaration, la classification, l emballage et l étiquetage des substances chimiques. Non concerné. 6.2 Nomenclature ICPE France : Décret n du 20 mai 1953 modifié relatif à la nomenclature des installations classées pour la protection de l environnement. La liste des rubriques mentionnées est indicative et ne se veut pas exhaustive. Non concerné. 6.3 Valeurs utilisées pour les populations en milieu de travail. France Air : Non concerné Indices biologiques d exposition : Non concerné FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 15/27

16 6.4 Valeurs utilisées pour la population générale Qualité des eaux de consommation France : Décret n du 7 mars 1991 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine à l exclusion des eaux minérales naturelles. Non concerné UE : Directive 98/83/CE du Conseil du 3 novembre 1998 Pour l ensemble des hydrocarbures aromatiques polycycliques 0,1 µg/l OMS : Directives de qualité pour l eau de boisson (1996) Non concerné Qualité de l air OMS : Directives de qualité pour l air (2000). L OMS a fixé un risque unitaire pour les hydrocarbures aromatiques polycycliques de par µg de benzo(a)pyrène par m 3. Le cancer du poumon est reconnu comme point d impact. 6.5 Concentrations sans effet prévisible (PNEC) Proposition de l'ineris PNEC chronique Des essais long terme sont disponibles pour des algues, des invertébrés et des poissons. Par conséquent, le facteur de sécurité de 10 proposé par UE (1996) peut être appliqué à la plus faible des 3 valeurs. D'où : PNEC = 13,4 / 10 = 1,34 µg/l 7. METHODES DE DETECTION ET DE QUANTIFICATION DANS L'ENVIRONNEMENT 7.1 Familles de substances Hydrocarbures aromatiques polycycliques (H.A.P.) FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 16/27

17 7.2 Principes généraux Échantillonnage Air Air ambiant et Emission de sources fixes : Un échantillon d air est directement prélevé en propulsant l air à un débit maximal de 225 L/min à travers un filtre à particules fines de 104mm de diamètre (filtres en verre ou en quartz revêtus ou imprégnés de polytrétrafloroéthylène) puis à travers un piège à vapeur contenant de la mousse de polyuréthane (PUF de densité 22 mg/cm 3 de dimension appropriée au module d échantillonnage) ou de la résine polymère polystyrène/divinylbenzène (XAD2, sphérique, 500µm). Le volume total d air ne doit pas dépasser 350 m Eaux Prélèvement en flacon scellé : au moment du prélèvement, bien rincer le flacon avec l eau à analyser et prélever au moins deux échantillons. L emploi de flacon scellé et ambré type pénicilline est fortement conseillé. Lors du transport, éviter les brusques variations de température. L analyse doit être effectuée dans les meilleurs délais et les échantillons maintenus à l obscurité, dans une enceinte froide (4 C) jusqu à l analyse Sols Prélèvement d un échantillon de sol : Les échantillons de sols doivent être transportés et conservés en bocaux hermétiques en verre ou en métal, à l obscurité et au froid à 4 ± 2 C. Pour la recherche de HAP peu volatils comme le phénanthrène, les échantillons peuvent être séchés avant extraction Extraction Air Les filtres de verre ou de quartz sont extraits au dichlorométhane au soxlhet pendant 8 heures à raison de 15 minutes par cycle. Les mousses PUF sont extraites au soxlhet au dichlorométhane pendant 18 heures à raison de 3 cycles par heure. Les résines XAD2 sont extraites au soxlhet au dichlorométhane pendant 18 heures à raison de 3 cycles par heure Eaux L échantillon d eau est extrait par un solvant organique apolaire à peu polaire (hexane, cyclohexane, dichlorométhane ) en ampoule à décanter (en général, 3 extractions liquideliquide successives). FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 17/27

18 Sols échantillon fortement pollué :L échantillon de sol est extrait 4 ou 8 heures au soxlhet par du toluène échantillon faiblement pollué : L échantillon de sol est extrait par agitation mécanique pendant 15 minutes par de l acétone, ajouter de l éther de pétrole à l extrait acétone-sol, agiter encore pendant 15 minutes. Récupérer le surnageant et le transvaser dans une ampoule à décanter. Eliminer l acétone et les composés polaires par deux lavages à l eau. Eliminer les phases aqueuses et concentrer l extrait organique Dosage Air-Eaux-Sols Quelle que soit la matrice, le dosage se fait dans un premier temps par séparation des composés par un système de chromatographie en phase gazeuse et dans un deuxième temps détection et dosage par un détecteur universel (FID, SM) ou spécifique (PID). Pour le système de chromatographie, différents types de colonnes peuvent être utilisées en fonction de la matrice présente. 7.3 Principales méthodes Tableau de synthèse Echantillonnage et pré-traitement Air Eaux Sols D,E,F,J A B,C,G Extraction D,E,F,J A B,C,I Dosage D,E,F,J A,H,I B,G,H,I Présentation des méthodes A / NF ISO DIS qualité de l eau - Détermination des 15 hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans l eau par CLHP avec détection fluorescence (version du ) - Domaine d application La présente norme spécifie une méthode pour la détermination de 15 HAP sélectionnés dans l eau potable et les eaux souterraines à des concentrations en masse supérieures à 0,005 µg/l, et dans les eaux de surface à des concentrations en masse supérieures à 0,01 µg/l. Il est possible d analyser d autres hydrocarbures aromatiques polycycliques selon le présent mode opératoire, mais il convient d en étudier l applicabilité à chaque cas particulier. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 18/27

19 - Interférences Les récipients utilisés doivent être en acier ou en verre pour éviter l adsorption des HAP sur les parois des matières plastiques ou tout autre matière organique. Éviter de laisser les échantillons à la lumière. Les extraits ne doivent pas être évaporés à sec. Des interférences chromatographiques peuvent être induites par la présence de composés qui sont fluorescents et qui ont des propriétés similaires aux HAP. Ces interférences peuvent conduire à des signaux incomplètement résolus et peuvent affecter l exactitude et la fidélité des résultats analytiques. Ce problème est particulièrement sensible pour le phénanthrène selon la sélectivité des phases utilisées pour les colonnes chromatographiques. B / NF ISO Qualité du sol Dosage des hydrocarbures aromatiques polycycliques Méthode par chromatographie liquide haute performance (Avril 1999) - Domaine d'application La présente Norme internationale décrit deux méthodes permettant de déterminer de manière quantitative la présence d hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans le sol dont le phénanthrène. Une limite inférieure de 0.1 mg/kg est assurée. - Interférences Identiques à celles décrites ci-dessus. C / ISO/dis (PROJET DE NORME DÉC. 1998) : Qualité du sol Pré-traitement des échantillons pour la détermination des contaminants organiques - Domaine d'application La norme définit une méthode de pré-traitement des échantillons de sol en laboratoire avant détermination des contaminants organiques. Le pré-traitement a pour but de préparer un échantillon pour essai dans lequel la concentration de contaminant est aussi proche que possible de celle du sol d origine. Pour la détermination des composés peu volatils (composés ayant un point d ébullition supérieur à 300 C, pour une pression de 101 KPa), c est le cas du phénanthrène, les échantillons sont séchés puis broyés. Des échantillons composites peuvent être préparés. - Interférences Les échantillons pour essai peuvent être prélevés et extraits in situ à condition de disposer des dispositifs adéquats. Il convient de prendre des précautions pour éviter toute contamination du liquide d extraction. Ceci doit être contrôlé par des essais à blanc soumis aux mêmes procédures que les échantillons. D / Méthode NIOSH 5506 Polynuclear aromatic hydrocarbons by HPLC (janvier 1998) - Domaine d'application La présente méthode permet de doser 17 HAP par chromatographie liquide (HPLC) dont le phénanthrène dans l air ambiant. La limite de quantification est de 0,023 à 0,19 µg par échantillon. FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 19/27

20 - Interférences Au cours de l échantillonnage, du stockage et du traitement, les HAP risquent de se détériorer s ils sont exposés à la chaleur, aux U.V., à l ozone ou au peroxyde d azote (NO 2 ). Tout composé élué dans les mêmes conditions d analyse HPLC que les HAP peut interférer. E / Méthode NIOSH 5515 Polynuclear aromatic hydrocarbons by GC (janvier 1998) - Domaine d'application La présente méthode permet de doser 17 HAP par chromatographie gazeuse (dont le phénanthrène) dans l air ambiant. Cette méthode permet de quantifier le phénanthrène entre 6 et 300 µg/m3 pour 400 L d air prélevé. - Interférences Au cours de l échantillonnage, du stockage et du traitement, les HAP risquent de se détériorer s ils sont exposés à la chaleur, aux U.V., à l ozone ou au peroxyde d azote (NO 2 ). Tout composé élué dans les mêmes conditions CG que les HAP peut interférer. F / NF X Dosage des hydrocarbures aromatiques polycycliques en phase gazeuse et particulaire dans l air ambiant prelevement sur filtres à sorption avec analyse par chromatogarphie gazeuse / spectrometrie de masse (janvier 1998) - Domaine d application La présente norme internationale spécifie les procédures d échantillonnage, de purification et d analyse à effectuer pour déterminer la présence d hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) dans l air ambiant. Elle indique la méthode de prélèvement des phases gazeuse et particulaire et leur détermination collective. Il s agit d une méthode qui permet de traiter les volumes importants (100 L/min à 250 L/min) et de détecter des concentrations de HAP de l ordre du ng/m 3 avec des volumes d échantillonnage de 350 m 3. La méthode a été validée pour des périodes d échantillonnage de 24 heures. - Interférences Les interférences de la méthode peuvent être dues aux impuretés contenues dans les solvants. Les réactifs, le matériel en verre et les autres équipements de traitement de l échantillon doivent être soigneusement purifiés. Des interférences dues à la présence d huiles et d autres composés organiques polaires peuvent être réduites ou éliminées en procédant à une purification de l échantillon sur une aolonne de chromatographie. Au cours de l échantillonnage, du stockage et du traitement, les HAP risquent de se détériorer s ils sont exposés à la chaleur, aux U.V., à l ozone ou au peroxyde d azote (NO 2 ). FICHE DE DONNEES TOXICOLOGIQUES ET ENVIRONNEMENTALES DES SUBSTANCES CHIMIQUES 20/27

Paraméthoxyphénol. Identité chimique. Applications. Evaluation des dangers, Exposition et Recommandations pour la gestion des risques

Paraméthoxyphénol. Identité chimique. Applications. Evaluation des dangers, Exposition et Recommandations pour la gestion des risques Résumé Sécurité GPS Contacts Identité chimique Paraméthoxyphénol Désignation commerciale Paraméthoxyphénol Numéro CAS 150 76 5 Nom chimique (IUPAC) 4 methoxyphenol Formule chimique C7H8O2 Synonymes EMHQ,

Plus en détail

4. Conditionnement et conservation de l échantillon

4. Conditionnement et conservation de l échantillon 1. Objet S-II-3V1 DOSAGE DU MERCURE DANS LES EXTRAITS D EAU RÉGALE Description du dosage du mercure par spectrométrie d absorption atomique de vapeur froide ou par spectrométrie de fluorescence atomique

Plus en détail

A-ESSE s.p.a. FICHE DE SÉCURITÉ

A-ESSE s.p.a. FICHE DE SÉCURITÉ A-ESSE s.p.a. USINE OXYDES de ZINC FICHE DE SÉCURITÉ Oxyde de zinc 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT CHIMIQUE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM DU PRODUIT: DÉNOMINATION COMMUNE, COMMERCIALE ET SYNONYMES: UTILISATION DE

Plus en détail

Produits dangereux. Définition

Produits dangereux. Définition Produits dangereux Définition Les produits dangereux sont capables de provoquer des effets indésirables en cas de contact ou d ingestion. Ces effets peuvent se manifester sous forme de : intoxication ;

Plus en détail

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie

TECHNIQUES: Principes de la chromatographie TECHNIQUES: Principes de la chromatographie 1 Définition La chromatographie est une méthode physique de séparation basée sur les différentes affinités d un ou plusieurs composés à l égard de deux phases

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Page : 1/8 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE Identification de la préparation Utilisation de la préparation Identification de la Société / Entreprise Adresse : Eosine

Plus en détail

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1

01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 01601 EPAC 2408 -------------------- FICHE DE DONNEES DE SECURITE Conforme à 2001/58/CE et à NF ISO 11014-1 EPAC1 / LV Création : 20/02/08 Edition n 01 du 20/02/08 1. IDENTIFICATION 1.1 Désignation Nom

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SECURITÉ Demand CS

FICHE DE DONNÉES DE SECURITÉ Demand CS 01. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Nom commercial Code produit Usage envisagé LAMB97201 A UTILISER COMME INSECTICIDE UNIQUEMENT Le produit doit être utilisé conformément à l'étiquette Apparence

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

Vulcano Pièges Fourmis

Vulcano Pièges Fourmis FDS Conforme au règlement 1907/2006/CE et 1272/2008/CE 16-12-10- Page 1/5 FICHES DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Produit : Utilisation : Fournisseur : Vulcano Pièges

Plus en détail

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques

SVE 222 & PCL-442. Fascicule de Travaux Pratiques SVE 222 & PCL-442 Fascicule de Travaux Pratiques 2014-2015 Institut Supérieur de l Education et de la Formation Continue Bassem Jamoussi & Radhouane Chakroun 1 Sommaire PCL 442/SVE222 - TP N 1 : Etude

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit TRANSOIL 140 Page 1/6 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Non concerné 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA

Plus en détail

LES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES GENERALITES :

LES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES GENERALITES : LES HYDROCARBURES AROMATIQUES POLYCYCLIQUES GENERALITES : Les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) sont quotidiennement présents dans notre proche environnement. En raison de leur pression de

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5

Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 Fiche de données de sécurité Page 1 / 5 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Nom commercial: Natural Fournisseur: Andermatt Biocontrol AG Stahlermatten 6 CH-6146 Grossdietwil

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Barbarian Super 360

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Barbarian Super 360 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom du produit 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE FICHE DE DONNEES DE SECURITE Date de révision : 04/08/2015 Version n 3 SECTION 1. IDENTIFICATION DU MELANGE ET DE LA SOCIETE 1.1 Identificateur de produit Nom : XROL 15 Code produit : 905 1.2 Utilisation

Plus en détail

SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise

SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise Identificateur de produit Nom commercial Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

Référence nr 92526 Date d édition 16/02/11. Edition nr 1 Date de modification 29/10/10

Référence nr 92526 Date d édition 16/02/11. Edition nr 1 Date de modification 29/10/10 Page 1 de 7 1. Identification de la préparation et de l entreprise. 1.1. Identification de la préparation : Ref : 92526 1.2. Utilisation de la préparation : Efficacité immédiate et de longue durée contre

Plus en détail

BDL2, BDL3 Enviro Liner Part A. Dominion Sure Seal FICHE SIGNALÉTIQUE. % (p/p) Numéro CAS. TLV de l' ACGIH 28182-81-2 70-100 Non disponible

BDL2, BDL3 Enviro Liner Part A. Dominion Sure Seal FICHE SIGNALÉTIQUE. % (p/p) Numéro CAS. TLV de l' ACGIH 28182-81-2 70-100 Non disponible FICHE SIGNALÉTIQUE 1. PRODUIT CHIMIQUE ET IDENTIFICATION DE L'ENTREPRISE Adresse du fournisseur/distributeur : Dominion Sure Seal Group of Companies 6175, chemin Danville, Mississauga (Ontario) Canada,

Plus en détail

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Nom commercial Fournisseur Service des renseignements Renseignements en cas d'urgence Andermatt Biocontrol AG Stahlermatten 6,

Plus en détail

FICHE DE DONNEE SECURITE

FICHE DE DONNEE SECURITE Degy Anti-fourmis 28/03/12 page1/6 FICHE DE DONNEE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DU FOURNISSEUR Désignation commerciale: DEGY ANTI-FOURMIS Utilisation de la préparation : Produit

Plus en détail

Contact cutané. Contact avec les yeux. Inhalation. Ingestion.

Contact cutané. Contact avec les yeux. Inhalation. Ingestion. FICHE SIGNALÉTIQUE 995-01 Canutec 1-613-996-6666 (24 heures) 1. PRODUIT CHIMIQUE ET FOURNISSEUR Identification du produit : 995-01 Nom du produit : Graisse montage pneu Famille chimique : Mélange Fournisseur/Fabricant

Plus en détail

PH Moins 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE. Postbus 12 5373 ZG Herpen Pays-Bas +31 (0) 486 416 959

PH Moins 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE. Postbus 12 5373 ZG Herpen Pays-Bas +31 (0) 486 416 959 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE Nom de product Acide phosphorique 59% Article no. Substance/préperation substance L utilisation de la substance ajustement du ph

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ selon le règlement (CE) 453/2010 modifiant le règlement (CE) 1907/2006 (REACH)

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ selon le règlement (CE) 453/2010 modifiant le règlement (CE) 1907/2006 (REACH) FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ selon le règlement (CE) 453/2010 modifiant le règlement (CE) 1907/2006 (REACH) EAU DE JAVEL CONCENTRÉE A 9,6 % DE CHLORE ACTIF 1- IDENTIFICATION DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Tuff-Temp Plus Temporary Crown and Bridge Material 1.0 Nom Commercial et Fabricant

Fiche de données de sécurité Tuff-Temp Plus Temporary Crown and Bridge Material 1.0 Nom Commercial et Fabricant 1.0 Nom Commercial et Fabricant 1.1 Nom commercial 1.2 1.2.2 1.2.3 Application SIC Catégorie 1.3 Fabricant PULPDENT Corporation 80 Oakland Street P.O. Box 780 Watertown, MA 02472 USA 1.4 Téléphone en cas

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Version du: 02/03/05

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Version du: 02/03/05 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Version du: 02/03/05 1. Identification du produit et de la société Identification du produit Code produit: P24611 ID No.: 1038700 Nom du produit: n-hexane Utilisation de la

Plus en détail

Eau (N CAS) 7732-18-5 67.5 Non classifié Urea (N CAS) 57-13-6 32.5 Non classifié. Version : 1.0

Eau (N CAS) 7732-18-5 67.5 Non classifié Urea (N CAS) 57-13-6 32.5 Non classifié. Version : 1.0 Date de révision : 15 mai 2015 Date de parution : 15 mai 2015 Remplace la version datée du : 06/09/2013 RUBRIQUE 1 : IDENTIFICATION 1.1. Identificateur du produit Forme du produit : Mélange Nom du produit

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE R Page : 1/5 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Emploi de la substance / de la préparation Encres d'imprimerie

Plus en détail

Fiche de données de sécurité. 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées

Fiche de données de sécurité. 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées Conforme aux règlements 1907/2006/EC et 1272/2008/EC FDS Dobol AT Spécial Guêpe 1 ère version 18/03/13 - Page 1/11 Fiche de données de sécurité 1. IDENTIFICATION DU MELANGE ET L ENTREPRISE 1.1 Identificateur

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3

Fiche de données de sécurité Selon l Ochim (ordonn. produits chim.) du18.05.2005, paragr.3 Nr. Article- Produit : 48785 Page: Page 1 En cas d urgence appeler le Centre Suisse d information toxicologique, Freiestr. 16, 8032 Zürich; Tél. des Urgences: ( jour et nuit) 145 ou +41 (0)44 251 51 51.

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/L'ENTREPRISE Nom de produit: T4 Ligase Nom de kit: SOLiD(TM) FRAGMENT SEQUENCING ENZYME KIT Fournisseur: Applied

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité

Fiche de données de Sécurité Page: 1/6 ETIQUETTE DU PRODUIT ETIQUETAGE (d'usage ou CE): Concerné Contient : Phrases de risque : Conseils de prudence : Xn Nocif Solvant naphta aromatique lourd solvant naphta aromatique leger (benzène

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

Banque de données sur les propriétés des substances prioritaires

Banque de données sur les propriétés des substances prioritaires Banque de données sur les propriétés des substances prioritaires Rapport technique Ministère de l Ecologie et du Développement Durable Direction de l Eau 20, avenue de Ségur 75302 PARIS 07 SP Convention

Plus en détail

Fiche de données de sécurité Triéthanolamine pure Date de révision : 2014/06/18 page: 1/8

Fiche de données de sécurité Triéthanolamine pure Date de révision : 2014/06/18 page: 1/8 Date de révision : 2014/06/18 page: 1/8 1. Identification du produit et de la société Société BASF Canada Inc. 100 Milverton Drive Mississauga, ON L5R 4H1, CANADA Information 24 heures en cas d'urgence

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE MA890 ACTIVATOR

FICHE DE DONNEES DE SECURITE MA890 ACTIVATOR FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/L'ENTREPRISE NOM DU PRODUIT NO DE PRODUIT : UTILISATION DISTRIBUTEUR NUMÉRO DE TÉLÉPHONE EN CAS D'URGENCE Z0085

Plus en détail

FICHES DE DONNEES DE SECURITE Savon Liquide Conforme au règlement (CE) n 1907/2006, Annexe II, modifié par le règlement (UE) n 453/2010.

FICHES DE DONNEES DE SECURITE Savon Liquide Conforme au règlement (CE) n 1907/2006, Annexe II, modifié par le règlement (UE) n 453/2010. FICHES DE DONNEES DE SECURITE Conforme au règlement (CE) n 1907/2006, Annexe II, modifié par le règlement (UE) n 453/2010. SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

SECTION 3: Composition/informations sur les composants 3.2. Mélanges % CAS # (EC) No 1272/2008 1999/45/EC Deuterium oxide 99.

SECTION 3: Composition/informations sur les composants 3.2. Mélanges % CAS # (EC) No 1272/2008 1999/45/EC Deuterium oxide 99. FICHE TECHNIQUE SANTE-SECURITE Selon la règlementation (CE) n 1907/2006 Date de la modification: 07/10/14 www.restek.com SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise

Plus en détail

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise

1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Mise à jour: 05.11.2010 Version 2 / Page 1 de 5 1. Identification de la substance/ préparation et de la société/ entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom commercial du produit:

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. APPLICATION ET UTILISATION: Huile en aérosol pour contact accidentel avec la nourriture (ACIA N).

IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ. APPLICATION ET UTILISATION: Huile en aérosol pour contact accidentel avec la nourriture (ACIA N). FICHE SIGNALÉTIQUE SECTION #1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE ET DE LA SOCIÉTÉ NOM COMMERCIAL: NEVASTANE LUBE AEROSOL NOMS CHIMIQUES ET SYNONYMES: MÉLANGE NOM ET ADRESSE DU FABRICANT: TOTAL LUBRIFIANTS

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

F I C H E S I G N A L É T I Q U E Page 1 de 7 BK553 BAKOR MBA GOLD ADHÉSIF POUR MEMBRANE DE BITUME MODIFIÉ

F I C H E S I G N A L É T I Q U E Page 1 de 7 BK553 BAKOR MBA GOLD ADHÉSIF POUR MEMBRANE DE BITUME MODIFIÉ 1. Identification du produit et de la compagnie Fabricant HENRY COMPANY 909 N. Sepulveda Blvd., Suite 650 El Segundo, CA 9045-74 Pour renseignements : Services techniques Numéro de téléphone : (800) 486-178

Plus en détail

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE

1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE FICHE DE DONNEES DE SECURITE ULTIMEG 2002T DATE DE RÉVISION : 03/02/2005 1 IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE NOM DE PRODUIT ULTIMEG 2002T NO DE PRODUIT : U2002T DISTRIBUTEUR

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 27 septembre 2012 AVIS de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à la demande d autorisation de mise

Plus en détail

Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT

Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT Professionnels de la peinture, Agissons ensemble pour notre environnement LES BONS GESTES ET LES AIDES À L'INVESTISSEMENT 3 types de peinture Peintures solvantées Composées de liants alkydes, vinyls, acryliques,

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon les règlements 1907/2006/CE (REACH) et 453/2010/CE MONITOR

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon les règlements 1907/2006/CE (REACH) et 453/2010/CE MONITOR 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / DU MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1. Identificateur de produit Code GIFAP : WG 800 g/kg de sulfosulfuron 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

CE fiche de données de sécurité

CE fiche de données de sécurité 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIÉTÉ Nom du produit : Société/entreprise : ZENECA Sopra 18, rue Grange Dame Rose B.P. 141 78148 VELIZY CEDEX Numéro de téléphone (standard) : 01 34 63 50 00 Numéro

Plus en détail

Le Système Général Harmonisé : vers un nouvel étiquetage des produits chimiques dangereux

Le Système Général Harmonisé : vers un nouvel étiquetage des produits chimiques dangereux Le Système Général Harmonisé : vers un nouvel étiquetage des produits chimiques dangereux Annabel MAISON Institut National de Recherche et de Sécurité Département Expertise et Conseil Technique Quelques

Plus en détail

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE

RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 Date de création/révision: 25/10/1998 FICHE DE DONNEES DE SECURITE NON CLASSE RAID PIEGES ANTI-FOURMIS x 2 1/5 RAISON SOCIALE JOHNSONDIVERSEY FICHE DE DONNEES DE SECURITE RISQUES SPECIFIQUES NON CLASSE 1 IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE - NOM DU PRODUIT RAID PIEGES ANTI-FOURMIS

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE

Fiche de données de sécurité selon 91/155/CEE Page : 1/5 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise Identificateur de produit Code du produit 9703130 No CAS: 56-81-5 Numéro CE: 200-289-5 Emploi de la substance / de la

Plus en détail

Afssa Saisine n 2007-SA-0028

Afssa Saisine n 2007-SA-0028 2 août 2007 AVIS LA DIRECTRICE LE DIRECTEUR GENERALE GÉNÉRAL de l Agence française de sécurité sanitaire des aliments relatif à l'évaluation des risques pour l'homme des constituants des produits de nettoyage

Plus en détail

Laine de roche et Santé

Laine de roche et Santé Laine de roche et Santé La laine de roche ROCKWOOL et la santé La laine de roche de ROCKWOOL bénéficie de l exonération de la classification cancérogène, en application de la note Q de la directive 97/69/CE

Plus en détail

33-Dosage des composés phénoliques

33-Dosage des composés phénoliques 33-Dosage des composés phénoliques Attention : cette manip a été utilisée et mise au point pour un diplôme (Kayumba A., 2001) et n a plus été utilisée depuis au sein du labo. I. Principes Les composés

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Fiche de données de sécurité 01. Identification de la Substance/Préparation et de la Société du produit Utilisation commerciale Fournisseur : Huile de rodage, type B1 : Huile entière pour usinage : Kemet

Plus en détail

Demeter, nouvelle source d information sur la reprotoxicité des produits chimiques

Demeter, nouvelle source d information sur la reprotoxicité des produits chimiques Demeter, nouvelle source d information sur la reprotoxicité des produits chimiques D.Lafon ¹, D.Oberson-Geneste², A.Bijaoui ¹, D.Payan ¹ 1. INRS 2. Toxibio Un constat Données sur la toxicité sur le développement

Plus en détail

Fiche de données de Sécurité

Fiche de données de Sécurité Produit: UREE ADBLUE 32.5 % Page: 1/5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE NOM DU PRODUIT : Urée AdBlue 32.5 % Utilisations recommandées : Fournisseur : Personne à

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon les règlements 1907/2006/CE (REACH) et 453/2010/CE COURSIER

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Selon les règlements 1907/2006/CE (REACH) et 453/2010/CE COURSIER 1. IDENTIFICATION DU MELANGE ET DE LA SOCIETE/ENTREPRISE 1.1. Identificateur de produit Code GIFAP : EC (concentré émulsionnable) 50 g/l de quizalofop-p-éthyle 1.2. Utilisations identifiées pertinentes

Plus en détail

Liaison : Service à la clientèle au 1-800-395-9960 En cas d urgence médicale, communiquer avec un centre antipoison.

Liaison : Service à la clientèle au 1-800-395-9960 En cas d urgence médicale, communiquer avec un centre antipoison. FICHE SIGNALÉTIQUE Produit fini SECTION 1 SUBSTANCE CHIMIQUE/IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE L ENTREPRISE Nom du produit fini : Savon Ivory (15157069) Identification de l entreprise : The Procter & Gamble

Plus en détail

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX

CHROMATOGRAPHE BTEX GC 5000 BTX FICHE PRODUIT - Le a été spécialement développé pour la surveillance en continu des polluants organiques dans l air ambiant dans la gamme C4-C12. L instrument se caractérise par son design compact et sa

Plus en détail

Fiches de données de sécurité des produits chimiques à usage professionnel : fondamentaux

Fiches de données de sécurité des produits chimiques à usage professionnel : fondamentaux Fiches de données de sécurité des produits chimiques à usage professionnel : fondamentaux LECLET Hervé MADOUX Martine Publié dans Guide Hygiène et Sécurité dans les établissements de santé AFNOR Editions

Plus en détail

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers

comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers comfor/tg 2009 Brûlures chimiques Etiquetage et reconnaissance des dangers 1 Buts Etre capable de reconnaître les dangers indiqués sur une étiquette de produits dangereux. Connaître les pictogrammes du

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité 1 Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise 1.1. - Identification de la substance ou de la préparation FREECAN 1.2.- Emploi de la substance : déboucheur Concentrations utilisées:

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Version du: 01/05/07

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Version du: 01/05/07 FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ Version du: 01/05/07 1. Identification du produit et de la société Identification du produit Code produit: 28302 ID No.: 1010600 Nom du produit: Ethanol 90% (rectified spirit)

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Nom du produit Warrrant 200 SL SANS NMP Remplace GHB/Octobre 2006 Page 1 sur 9 FICHE DE DONNEES DE SECURITE Warrant 200 SL SANS NMP Version mise à jour: les textes modifiés par rapport à la version antérieure

Plus en détail

Sécurité du produit - feuille d'information conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006, Article 32 Aqueous Urea Solution

Sécurité du produit - feuille d'information conformément au Règlement (CE) No. 1907/2006, Article 32 Aqueous Urea Solution 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/ DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/ L'ENTREPRISE Informations sur le produit Nom commercial : 32,5% 40% 45% GPNOx 33% GPNOx 40% GPNOx 44% Utilisation de la substance/du mélange

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ HGX poudre contre les fourmis & autres insectes rampants

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ HGX poudre contre les fourmis & autres insectes rampants 1. Identification du produit chimique et de la personne physique ou morale responsable de sa mise sur le marché Identification de la substance ou de la préparation Nom du produit Utilisation du produit

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE. 1 Identification de la Substance / du Mélange et de la Société / l Entreprise

FICHE DE DONNEES DE SECURITE. 1 Identification de la Substance / du Mélange et de la Société / l Entreprise FICHE DE DONNEES DE SECURITE MAURAN SAS Modèle conforme au Règlement Européen n 453/2010 NOM PRODUIT : Indice et Date de mise à jour : Page : 1/7 1 Identification de la Substance / du Mélange et de la

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE LOW TEMP GREASE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE LOW TEMP GREASE Date de révision APRIL 2013 Révision 6 FICHE DE DONNEES DE SECURITE SECTION 1: IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/DU MÉLANGE ET DE LA SOCIÉTÉ/L ENTREPRISE 1.1. Identificateur de produit Nom commercial No du

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/6 * SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/ l entreprise 1.1 Identificateur de produit 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et

Plus en détail

1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise. Peinture Aimant

1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise. Peinture Aimant Page: 1 de 6 1. Identification de la substance / préparation et de la société / entreprise. Nom du produit: Utilisations: Identification de l'entreprise: Peinture dispersion à base d'eau pour l'usage intérieur.

Plus en détail

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine!

COMMENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! Seconde Thème : La santé MENTAIRE ARGUMENTE : Du café sans caféine! DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Initier les élèves de seconde à l argumentation scientifique telle qu elle peut être

Plus en détail

PRIMAIRE MUR ET PLAFOND

PRIMAIRE MUR ET PLAFOND Fiche de données de sécurité Édition révisée n 2 Date 19/01/2015 PRIMAIRE MUR ET PLAFOND SECTION 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit

Plus en détail

Fiche de données de sécurité PLURACOL SG360 POLYOL Date de révision : 2015/06/08 page: 1/10

Fiche de données de sécurité PLURACOL SG360 POLYOL Date de révision : 2015/06/08 page: 1/10 Date de révision : 2015/06/08 page: 1/10 1. Identification Identifiant de produit utilisé sur l'étiquette PLURACOL* SG360 POLYOL Usage recommandé du produit chimique et restrictions d'usage Utilisation

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Fiche de données de sécurité page: 1/8 1. Identification de la substance/préparation et de la société Elastopor* H 2100/15 Composant polyol Société: Elastogran France S.A.S. Z.I. Rue Decauville 77290 Mitry-Mory,

Plus en détail

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés

Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercices sur les combustions et les combustibles Enoncés Exercice n : (revoir la nomenclature des alcanes) question : a) Écrire les formules semi-développées des alcanes suivants : le n-hexane le -méthylpentane

Plus en détail

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE

CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE CHROMATOGRAPHIE SUR COUCHE MINCE I - PRINCIPE La chromatographie est une méthode physique de séparation de mélanges en leurs constituants; elle est basée sur les différences d affinité des substances à

Plus en détail

Emissions des moteurs diesel : Nouveau classement par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC)

Emissions des moteurs diesel : Nouveau classement par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) Emissions des moteurs diesel : Nouveau classement par le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) SNCF DRH EPIC Prévention et Santé COMPOSITION DES EMISSIONS DIESEL MELANGE COMPLEXE DE SUBSTANCES

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/6 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise 1.1 Identificateur de produit Code du produit: 5190-8729 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale

Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Annales du Contrôle National de Qualité des Analyses de Biologie Médicale Plombémie Plombémie 07PLO1 ; 07PLO2 ; 07PLO3 et 07PLO4 2007 Edition : décembre 2008 Afssaps -143/147, Bd Anatole France F-93285

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

SECTION 1- Identification de la substance/du mélange et de la société / entreprise

SECTION 1- Identification de la substance/du mélange et de la société / entreprise Famille : AMENDEMENT MINERAL BASIQUE ENGRAIS AVEC ADDITIF AGRONOMIQUE NF U 44-204 Amendement calcaire, dolomie et gypse NFU 44-203 avec préparation microbienne : RHIZOCELL (AMM n 1110014) AGRI-BIOTECH

Plus en détail

: Mr Propre Flush Citron & Agrumes

: Mr Propre Flush Citron & Agrumes Date d'émission: 18/04/2011 Date de révision: Version: 1.0 SECTION 1: Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Type de produit chimique Nom

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS

COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS REPUBLIQUE FRANCAISE ---- COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS Paris, le 7 mai 1997 AVIS RELATIF AU BENZENE DANS LES CARBURANTS LA COMMISSION DE LA SECURITE DES CONSOMMATEURS, VU le Code de la Consommation,

Plus en détail

STRONTIUM CARBONATE FC. SECTION 1: Identification de la substance/mélange et de la société/entreprise. SECTION 2: Identification des dangers

STRONTIUM CARBONATE FC. SECTION 1: Identification de la substance/mélange et de la société/entreprise. SECTION 2: Identification des dangers SECTION 1: Identification de la substance/mélange et de la société/entreprise 1.1 Identificateur de produit - Nom commercial 1.2 Utilisations pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations contre-indiquées

Plus en détail

BÂTONNETS PLANTES D'APPARTEMENT & ORCHIDÉES

BÂTONNETS PLANTES D'APPARTEMENT & ORCHIDÉES 1. Identification de la substance/du mélange et de la société/l entreprise 1.1. Identificateur de produit Nom commercial : 1.2. Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations

Plus en détail

Fiche de données de sécurité. 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées

Fiche de données de sécurité. 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées Conforme aux règlements 1907/2006/EC et 1272/2008/EC FDS DEGY Fourmi 1 ère version 23/03/10 - Page 1/9 Fiche de données de sécurité 1. IDENTIFICATION DU MELANGE ET L ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit

Plus en détail

Fournisseur Safety Kleen Systems, Inc. 2600 North Central Expressway, Suite 200 Richardson, TX 75080 USA T (800) 669 5740

Fournisseur Safety Kleen Systems, Inc. 2600 North Central Expressway, Suite 200 Richardson, TX 75080 USA T (800) 669 5740 N 82862 FR Conformément à la réglementation américaine suivante : Federal Register / Vol. 77, No. 58 / Monday, March 26, 2012 / Rules And Regulations Date de révision : 15/05/2015 Date de la version :

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE Page 1 sur 5 FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PREPARATION ET DE LA SOCIETE Nom du Produit : Utilisations identifiées pertinentes : Fabricant Nom Toner Noir pour FS-4020DN

Plus en détail

Idées reçues ou vérités?

Idées reçues ou vérités? Sous le haut patronage et en présence du président de la République 1 re convention de la société face au cancer Ligue contre le cancer dimanche 23 novembre 2008 à la Grande Arche de la Défense Idées reçues

Plus en détail

dans les médicamentsm

dans les médicamentsm Les impuretés s génotoxiquesg dans les médicamentsm D. Marzin Institut Pasteur de Lille Université lille2 Société Française de Toxicologie 25-26 0ctobre 2007 Le guideline L affaire Viracept (mésylate de

Plus en détail

REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques

REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques REACH La nouvelle réglementation européenne pour les substances chimiques Danielle LE ROY INRS PARIS Décembre 2007 REACH ETAT DES LIEUX décembre 2006 Adoption du règlement par le Parlement européen puis

Plus en détail

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui FICHE SIGNALÉTIQUE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA COMPAGNIE NOM COMMERCIAL : PROPANE SYNONYMES : Diméthylméthane UTILISATION DU PRODUIT : Carburant NUMÉRO DE LA FS : 251-300 NOM DU FOURNISSEUR NUMÉROS

Plus en détail

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31

Fiche de données de sécurité selon 1907/2006/CE, Article 31 Page : 1/5 1 Identification de la substance/du mélange et de la société/l'entreprise Identificateur de produit Utilisations identifiées pertinentes de la substance ou du mélange et utilisations déconseillées

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE / PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ / ENTREPRISE Identification de la substance ou de la préparation Utilisation de la substance / préparation Pour plus de renseignements,

Plus en détail