N d ordre : 04 ISAL 004 Année 2004 THESE. présentée devant L INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON. pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "N d ordre : 04 ISAL 004 Année 2004 THESE. présentée devant L INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON. pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR."

Transcription

1 N d ordre : 04 ISAL 004 Année 2004 THESE présentée devant L INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON pour obtenir LE GRADE DE DOCTEUR SPECIALITE : SCIENCES ET TECHNIQUES DU DECHET ECOLE DOCTORALE DE CHIMIE DE LYON par Evens EMMANUEL Ingénieur sanitaire EVALUATION DES RISQUES SANITAIRES ET ECOTOXICOLOGIQUES LIES AUX EFFLUENTS HOSPITALIERS Soutenue le 4 février 2004 devant la Commission d examen Jury composé de MM. Professeur J. BOURGOIS Ecole des Mines de Saint-Etienne Rapporteur Professeur J.L. RIVIERE INRA de Versailles Rapporteur Professeur J-M. BLANCHARD INSA de Lyon Examinateur Professeur G. KECK Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon Examinateur Professeur émérite P. VERMANDE INSA de Lyon Examinateur DR HDR Y. PERRODIN Ecole Nationale des Travaux Publics de l Etat Examinateur Dr J.C. CETRE Hôpital de la Croix-Rousse Invité Professeur A. COPIN FUSGAx de la Belgique Invité Cette thèse a été préparée au Laboratoire des Sciences de l Environnement de l Ecole Nationale des Travaux Publics de l Etat et au Laboratoire d Analyse Environnementale des Procédés et Systèmes Industriels de l INSA de Lyon

2 Novembre 2003 INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Directeur : STORCK A. Professeurs : AMGHAR Y. LIRIS AUDISIO S. PHYSICOCHIMIE INDUSTRIELLE BABOT D. CONT. NON DESTR. PAR RAYONNEMENTS IONISANTS BABOUX J.C. GEMPPM*** BALLAND B. PHYSIQUE DE LA MATIERE BAPTISTE P. PRODUCTIQUE ET INFORMATIQUE DES SYSTEMES MANUFACTURIERS BARBIER D. PHYSIQUE DE LA MATIERE BASKURT A. LIRIS BASTIDE J.P. LAEPSI**** BAYADA G. MECANIQUE DES CONTACTS BENADDA B. LAEPSI**** BETEMPS M. AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE BIENNIER F. PRODUCTIQUE ET INFORMATIQUE DES SYSTEMES MANUFACTURIERS BLANCHARD J.M. LAEPSI**** BOISSE P. LAMCOS BOISSON C. VIBRATIONS-ACOUSTIQUE BOIVIN M. (Prof. émérite) MECANIQUE DES SOLIDES BOTTA H. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Développement Urbain BOTTA-ZIMMERMANN M. (Mme) UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Développement Urbain BOULAYE G. (Prof. émérite) INFORMATIQUE BOYER J.C. MECANIQUE DES SOLIDES BRAU J. CENTRE DE THERMIQUE DE LYON - Thermique du bâtiment BREMOND G. PHYSIQUE DE LA MATIERE BRISSAUD M. GENIE ELECTRIQUE ET FERROELECTRICITE BRUNET M. MECANIQUE DES SOLIDES BRUNIE L. INGENIERIE DES SYSTEMES D INFORMATION BUFFIERE J-Y. GEMPPM*** BUREAU J.C. CEGELY* CAMPAGNE J-P. PRISMA CAVAILLE J.Y. GEMPPM*** CHAMPAGNE J-Y. LMFA CHANTE J.P. CEGELY*- Composants de puissance et applications CHOCAT B. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Hydrologie urbaine COMBESCURE A. MECANIQUE DES CONTACTS COURBON GEMPPM COUSIN M. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Structures DAUMAS F. (Mme) CENTRE DE THERMIQUE DE LYON - Energétique et Thermique DJERAN-MAIGRE I. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL DOUTHEAU A. CHIMIE ORGANIQUE DUBUY-MASSARD N. ESCHIL DUFOUR R. MECANIQUE DES STRUCTURES DUPUY J.C. PHYSIQUE DE LA MATIERE EMPTOZ H. RECONNAISSANCE DE FORMES ET VISION ESNOUF C. GEMPPM*** EYRAUD L. (Prof. émérite) GENIE ELECTRIQUE ET FERROELECTRICITE FANTOZZI G. GEMPPM*** FAVREL J. PRODUCTIQUE ET INFORMATIQUE DES SYSTEMES MANUFACTURIERS FAYARD J.M. BIOLOGIE FONCTIONNELLE, INSECTES ET INTERACTIONS FAYET M. MECANIQUE DES SOLIDES FAZEKAS A. GEMPPM FERRARIS-BESSO G. MECANIQUE DES STRUCTURES FLAMAND L. MECANIQUE DES CONTACTS FLEURY E. CITI FLORY A. INGENIERIE DES SYSTEMES D INFORMATIONS FOUGERES R. GEMPPM*** FOUQUET F. GEMPPM*** FRECON L. REGROUPEMENT DES ENSEIGNANTS CHERCHEURS ISOLES GERARD J.F. INGENIERIE DES MATERIAUX POLYMERES GERMAIN P. LAEPSI**** GIMENEZ G. CREATIS** GOBIN P.F. (Prof. émérite) GEMPPM*** GONNARD P. GENIE ELECTRIQUE ET FERROELECTRICITE GONTRAND M. PHYSIQUE DE LA MATIERE GOUTTE R. (Prof. émérite) CREATIS** Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 2

3 GOUJON L. GOURDON R. GRANGE G. GUENIN G. GUICHARDANT M. GUILLOT G. GUINET A. GUYADER J.L. GUYOMAR D. HEIBIG A. JACQUET-RICHARDET G. JAYET Y. JOLION J.M. GEMPPM*** LAEPSI****. GENIE ELECTRIQUE ET FERROELECTRICITE GEMPPM*** BIOCHIMIE ET PHARMACOLOGIE PHYSIQUE DE LA MATIERE PRODUCTIQUE ET INFORMATIQUE DES SYSTEMES MANUFACTURIERS VIBRATIONS-ACOUSTIQUE GENIE ELECTRIQUE ET FERROELECTRICITE MATHEMATIQUE APPLIQUEES DE LYON MECANIQUE DES STRUCTURES GEMPPM*** RECONNAISSANCE DE FORMES ET VISION Novembre 2003 JULLIEN J.F. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Structures JUTARD A. (Prof. émérite) AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE KASTNER R. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Géotechnique KOULOUMDJIAN J. INGENIERIE DES SYSTEMES D INFORMATION LAGARDE M. BIOCHIMIE ET PHARMACOLOGIE LALANNE M. (Prof. émérite) MECANIQUE DES STRUCTURES LALLEMAND A. CENTRE DE THERMIQUE DE LYON - Energétique et thermique LALLEMAND M. (Mme) CENTRE DE THERMIQUE DE LYON - Energétique et thermique LAUGIER A. PHYSIQUE DE LA MATIERE LAUGIER C. BIOCHIMIE ET PHARMACOLOGIE LAURINI R. INFORMATIQUE EN IMAGE ET SYSTEMES D INFORMATION LEJEUNE P. UNITE MICROBIOLOGIE ET GENETIQUE LUBRECHT A. MECANIQUE DES CONTACTS MASSARD N. INTERACTION COLLABORATIVE TELEFORMATION TELEACTIVITE MAZILLE H. PHYSICOCHIMIE INDUSTRIELLE MERLE P. GEMPPM*** MERLIN J. GEMPPM*** MIGNOTTE A. (Mle) INGENIERIE, INFORMATIQUE INDUSTRIELLE MILLET J.P. PHYSICOCHIMIE INDUSTRIELLE MIRAMOND M. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Hydrologie urbaine MOREL R. MECANIQUE DES FLUIDES ET D ACOUSTIQUES MOSZKOWICZ P. LAEPSI**** NARDON P. (Prof. émérite) BIOLOGIE FONCTIONNELLE, INSECTES ET INTERACTIONS NELIAS D. LAMCOS NIEL E. AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE NORMAND B. GEMPPM NORTIER P. DREP ODET C. CREATIS** OTTERBEIN M. (Prof. émérite) LAEPSI**** PARIZET E. VIBRATIONS-ACOUSTIQUE PASCAULT J.P. INGENIERIE DES MATERIAUX POLYMERES PAVIC G. VIBRATIONS-ACOUSTIQUE PECORARO S. GEMPPM PELLETIER J.M. GEMPPM*** PERA J. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Matériaux PERRIAT P. GEMPPM*** PERRIN J. INTERACTION COLLABORATIVE TELEFORMATION TELEACTIVITE PINARD P. (Prof. émérite) PHYSIQUE DE LA MATIERE PINON J.M. INGENIERIE DES SYSTEMES D INFORMATION PONCET A. PHYSIQUE DE LA MATIERE POUSIN J. MODELISATION MATHEMATIQUE ET CALCUL SCIENTIFIQUE PREVOT P. INTERACTION COLLABORATIVE TELEFORMATION TELEACTIVITE PROST R. CREATIS** RAYNAUD M. CENTRE DE THERMIQUE DE LYON - Transferts Interfaces et Matériaux REDARCE H. AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE RETIF J-M. CEGELY* REYNOUARD J.M. UNITE DE RECHERCHE EN GENIE CIVIL - Structures RICHARD C. LGEF RIGAL J.F. MECANIQUE DES SOLIDES RIEUTORD E. (Prof. émérite) MECANIQUE DES FLUIDES ROBERT-BAUDOUY J. (Mme) (Prof. émérite) GENETIQUE MOLECULAIRE DES MICROORGANISMES ROUBY D. GEMPPM*** ROUX J.J. CENTRE DE THERMIQUE DE LYON Thermique de l Habitat RUBEL P. INGENIERIE DES SYSTEMES D INFORMATION SACADURA J.F. CENTRE DE THERMIQUE DE LYON - Transferts Interfaces et Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 3

4 Matériaux SAUTEREAU H. INGENIERIE DES MATERIAUX POLYMERES SCAVARDA S. AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE SOUIFI A. PHYSIQUE DE LA MATIERE SOUROUILLE J.L. INGENIERIE INFORMATIQUE INDUSTRIELLE THOMASSET D. AUTOMATIQUE INDUSTRIELLE THUDEROZ C. ESCHIL Equipe Sciences Humaines de l Insa de Lyon UBEDA S. CENTRE D INNOV. EN TELECOM ET INTEGRATION DE SERVICES VELEX P. MECANIQUE DES CONTACTS VERMANDE P. (Prof émérite) LAEPSI**** VIGIER G. GEMPPM*** VINCENT A. GEMPPM*** VRAY D. CREATIS** VUILLERMOZ P.L. (Prof. émérite) PHYSIQUE DE LA MATIERE Directeurs de recherche C.N.R.S. : BERTHIER Y. CONDEMINE G. COTTE-PATAT N. (Mme) ESCUDIE D. (Mme) FRANCIOSI P. MANDRAND M.A. (Mme) POUSIN G. ROCHE A. SEGUELA A. VERGNE P. Directeurs de recherche I.N.R.A. : FEBVAY G. GRENIER S. RAHBE Y. Directeurs de recherche I.N.S.E.R.M. : KOBAYASHI T. PRIGENT A.F. (Mme) MAGNIN I. (Mme) MECANIQUE DES CONTACTS UNITE MICROBIOLOGIE ET GENETIQUE UNITE MICROBIOLOGIE ET GENETIQUE CENTRE DE THERMIQUE DE LYON GEMPPM*** UNITE MICROBIOLOGIE ET GENETIQUE BIOLOGIE ET PHARMACOLOGIE INGENIERIE DES MATERIAUX POLYMERES GEMPPM*** LaMcos BIOLOGIE FONCTIONNELLE, INSECTES ET INTERACTIONS BIOLOGIE FONCTIONNELLE, INSECTES ET INTERACTIONS BIOLOGIE FONCTIONNELLE, INSECTES ET INTERACTIONS PLM BIOLOGIE ET PHARMACOLOGIE CREATIS** * CEGELY CENTRE DE GENIE ELECTRIQUE DE LYON ** CREATIS CENTRE DE RECHERCHE ET D APPLICATIONS EN TRAITEMENT DE L IMAGE ET DU SIGNAL ***GEMPPM GROUPE D'ETUDE METALLURGIE PHYSIQUE ET PHYSIQUE DES MATERIAUX ****LAEPSI LABORATOIRE D ANALYSE ENVIRONNEMENTALE DES PROCEDES ET SYSTEMES INDUSTRIELS Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 4

5 Septembre 2003 Ecoles Doctorales et Diplômes d Etudes Approfondies habilités pour la période ECOLES DOCTORALES n code national RESPONSABLE PRINCIPAL CORRESPONDANT INSA DEA INSA n code national RESPONSABLE DEA INSA CHIMIE DE LYON (Chimie, Procédés, Environnement) EDA206 M. D. SINOU UCBL Sec Fax M. R. GOURDON Sec Fax Chimie Inorganique Sciences et Stratégies Analytiques Sciences et Techniques du Déchet M. R. GOURDON Tél Fax ECONOMIE, ESPACE ET MODELISATION DES COMPORTEMENTS (E 2 MC) EDA417 M.A. BONNAFOUS LYON Sec Fax Mme M. ZIMMERMANN Fax Villes et Sociétés Dimensions Cognitives et Modélisation Mme M. ZIMMERMANN Tél Fax M. L. FRECON Tél Fax ELECTRONIQUE, ELECTROTECHNIQUE, AUTOMATIQUE (E.E.A.) EDA160 M. D. BARBIER INSA DE LYON Fax Automatique Industrielle Dispositifs de l Electronique Intégrée Génie Electrique de Lyon M. M. BETEMPS Tél Fax M. D. BARBIER Tél Fax M. J.P. CHANTE Tél Fax EVOLUTION, ECOSYSTEME, MICROBIOLOGIE, MODELISATION (E2M2) EDA403 M. J.P FLANDROIS UCBL Sec Fax M. S. GRENIER Fax Images et Systèmes Analyse et Modélisation des Systèmes Biologiques Mme I. MAGNIN Tél Fax M. S. GRENIER Tél Fax INFORMATIQUE ET INFORMATION POUR LA SOCIETE (EDIIS) EDA 407 INTERDISCIPLINAIRE SCIENCES-SANTE (EDISS) M. L. BRUNIE INSA DE LYON Fax M. A.J. COZZONE UCBL M. M. LAGARDE Fax Documents Multimédia, Images et Systèmes d Information Communicants Extraction des Connaissances à partir des Données Informatique et Systèmes Coopératifs pour l Entreprise Biochimie M. A. FLORY Tél Fax M. J.F. BOULICAUT Tél Fax M. A. GUINET Tél Fax M. M. LAGARDE Tél Fax 85.24

6 EDA205 MATERIAUX DE LYON UNIVERSITE LYON 1 EDA 034 Sec Fax M. J. JOSEPH ECL Sec Fax M. J.M. PELLETIER Fax Génie des Matériaux : Microstructure, Comportement Mécanique, Durabilité Matériaux Polymères et Composites Matière Condensée, Surfaces et Interfaces M. J.M.PELLETIER Tél Fax M. H. SAUTEREAU Tél Fax M. G. GUILLOT Tél Fax MATHEMATIQUES ET INFORMATIQUE FONDAMENTALE (Math IF) M. F. WAGNER UCBL Fax M. J. POUSIN Fax Analyse Numérique, Equations aux dérivées partielles et Calcul Scientifique M. G. BAYADA Tél Fax EDA 409 MECANIQUE, ENERGETIQUE, GENIE CIVIL, ACOUSTIQUE (MEGA) EDA162 M. F. SIDOROFF ECL Sec Fax M. G.DALMAZ Fax Acoustique Génie Civil Génie Mécanique Thermique et Energétique M. J.L. GUYADER Tél Fax M. J.J.ROUX Tél Fax M. G. DALMAZ Tél Fax M. J. F. SACADURA Tél Fax En grisé : Les Ecoles doctorales et DEA dont l INSA est établissement principal Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 6

7 La connaissance ne commence pas par des perceptions ou des observations, par une collection de données ou de faits, mais bien par des problèmes. Pas de savoir sans problèmes mais aussi de problème sans savoir. Karl R. POPPER A mes parents, A mon épouse Marie Carline Et à mes filles Alexandra et Kyshna Ania-Eve Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 7

8 Avant-propos Les travaux présentés dans ce mémoire ont été réalisés au Laboratoire des Sciences de l Environnement (L.S.E) de l École Nationale des Travaux Publics (ENTPE), et au Laboratoire d Analyse Environnementale des Procédés et des Systèmes Industriels (LAEPSI) de l INSA de Lyon. Je remercie à ce titre, les directeurs de ces deux laboratoires pour leur accueil, respectivement Monsieur Yves Perrodin, Directeur de recherche au METL, et Monsieur Pierre Moszkowicz, professeur à l INSA de Lyon. Ce travail a été réalisé sous la direction de Monsieur le Directeur de Recherche Yves Perrodin, de Monsieur le Professeur émérite Paul Vermande, et de Monsieur le Professeur Gérard Keck. Je tiens à leur exprimer ma profonde gratitude pour les conseils techniques et scientifiques qu ils m ont prodigués, pour leur confiance et leur soutien. Ma profonde gratitude va à Monsieur le Professeur Jean-Marie Blanchard du LAEPSI, pour son soutien dans la réalisation de mes travaux de recherche au LAEPSI et à l Université Quisqueya en Haïti, et pour avoir accepter de participer à ce jury. Je suis particulièrement honoré de l attention que Messieurs les Professeurs Jean Louis Rivière de l INRA de Versailles et Jacques Bourgois de l Ecole des Mines de Saint Etienne ont bien voulu accorder à ce travail en tant que rapporteurs. Je tiens à associer à mes remerciements Messieurs les Professeurs Jean-Charles Cetre du l Université Claude Bernard et Alfred Copin de la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux pour avoir accepté de participer à ce jury. J adresse mes remerciements au rectorat de l Université Quisqueya (Haïti) pour m avoir permis d entreprendre ce travail. Je veux exprimer ma reconnaissance à Monsieur le Professeur Paul Saint- Hilaire, Recteur de l Université Quisqueya pour sa confiance et son soutien. Cette étude a été réalisé grâce à une bourse de formation par la recherche de l Agence Universitaire de la Francophonie. Je tiens à remercier très sincèrement les responsables de l AUF pour cette opportunité. J associe à mes remerciements Monsieur le Professeur Christian Raccurt, Directeur du Bureau Caraïbe de l AUF, Mesdames Annie Gagnou et Arlette Mbouba, du service des bourses de l AUF, et Madame Géralde Carré, Administratrice du Bureau Caraïbe. Ma profonde gratitude va à Madame Christine Bazin de POLDEN-INSA et à Madame Christiane Dujet du LAEPSI pour leur enseignement en écotoxicologie et en logique floue. Ma reconnaissance s adresse également aux membres permanents du L.S.E. : Madame Cécile Delolme, ITPE, Madame Claude Durrieu, ITPE, Monsieur Bernard Clément, ITPE, Monsieur Alain Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 8

9 Devaux, ingénieur de recherche INRA, MM. Jean-Philippe Bedell, Thierry Winiarski et Jean-Claude Boisson, chargés de recherche METL, Madame Alicia Naveros, secrétaire du laboratoire pour leur accueil au L.S.E. Ma reconnaissance s adresse également à Martine, Térèse et Marc pour leur aide technique et surtout pour les réactifs qu ils m ont fourni pour les analyses réalisées en Haïti. Merci à Karim, Carole, Agnès, Frédérique, Géraldine, Nathalie et Christian pour leur aide. A mes amis docteurs et doctorants du LAEPSI Valérie (pour les discussions sur la spéciation du chrome) Sophie, Sonia, Dounia, Fouad, Marion, Eva, Cyril, Céline Un spécial remerciement à Khalil à Vincent, et à Enrico pour les discussions scientifiques. Merci à mes amis thésards du L.S.E. (docteurs et futurs docteurs) Laurent, Lucile (pour sa brillante participation au colloque sur la gestion de l eau en Haïti), Gaëlle (un merci spécial pour le rhum et la musique cubaine), Myriam, Charlotte, Valérie, Laurence, Xavier, Céline, Nicolas (pour les discussions sur les daphnies) Manuelle. Ma profonde gratitude va à Madame Edith D. Hudicourt et Monsieur Jean Adrien de la Fondation Haïtienne de Santé et de l Education et également aux Docteurs Rachelle Fanfan et Robert Pierre-Louis pour m avoir aidé dans les négociations avec le centre hospitalier d Haïti. Je tiens à remercier mon ami frère Pierre Naïder Fanfan, également Jean Fritz, Osnick et Serge pour la réalisation des analyses physicochimiques sur les effluents de l hôpital d Haïti. Durant la réalisation de cette thèse, j ai eu la chance de travailler, sous la direction de mes directeurs de recherche et d autres professeurs de la communauté scientifique francophone, sur deux grands projets d enseignement et de recherche : (i) l organisation en juin 2002 du «Colloque Colloque International sur la Gestion Intégrée de l Eau en Haïti (GIEH)», et (ii) la mise en place à l Université Quisqueya à Port-au-Prince du «Master Recherche Ecotoxicologie, Environnement et Gestion des Eaux (MEEGE)». Je tiens à exprimer ma plus profonde gratitude à Madame Christine Bazin de POLDEN-INSA, Madame Sarra Gaspard de l Université des Antilles et de la Guyanne, MM. Jean-Marie Blanchard (INSA de Lyon), Alfred Copin (Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux), Gérard Keck (Ecole Nationale Vétérinaire de Lyon), Pierre Moszkowicz (INSA de Lyon), Yves Perrodin (Ecole Nationale des Travaux Publics de l Etat), Philippe Thonart (Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux), Emile Tanawa (Ecole Nationale Supérieure Polytechnique de Yaoundé), Paul Vermande (INSA de Lyon) pour avoir décidé de transmettre leur savoir et leur savoir-faire aux jeunes universitaires haïtiens. Je souhaite que leur action puisse contribuer à la résolution de certains problèmes spécifiques à l environnement d Haïti, notamment les problèmes de pollution des ressources en eau des aquiferes de la Plaine du Cul-de-sac identifiés dans cette thèse. Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 9

10 Je remercie toutes les agences de financement qui ont supporté ces deux projets, spécialement le Bureau de l OPS/OMS en Haïti. J associe à ces remerciements Madame Lea Guido, représentante de l OPS/OMS en Haïti, MM. Térence Nyungeko et Frantz Metellus du projet «Eau et Assainissement» du Bureau de l OPS/OMS en Haïti Merci à toi que j ai pu oublier Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 10

11 Sommaire Sommaire SOMMAIRE...11 LISTE DES TABLEAUX...17 LISTE DES FIGURES...18 PUBLICATIONS...20 LISTE DES ACRONYMES...22 RÉSUMÉ...25 ABSTRACT...25 INTRODUCTION GÉNÉRALE...27 CHAPITRE I LES EFFLUENTS HOSPITALIERS : CONTEXTE, CARACTÉRISATION ET ASPECTS RÉGLEMENTAIRES...33 I. CONTEXTE...33 I.1. Problématique des effluents hospitaliers...34 II. CLASSIFICATION DES HÔPITAUX ET TYPOLOGIE DES REJETS LIQUIDES PRODUITS...36 II.1. Classification des hôpitaux...36 II.2. Typologie des effluents liquides hospitaliers...37 III. CARACTÉRISATION DES EFFLUENTS HOSPITALIERS...41 III.1. Caractérisation micro-biologique des effluents hospitaliers...41 III.1.1. Généralités...41 III.1.2. Les coliformes fécaux : Escherichia coli...41 III.1.3. Bactéries coliformes thermotolérantes...42 III.1.4. Streptocoques fécaux...42 III.1.5. Clostridia sulfito-réductrices...42 III.1.6. Coliphages et autres indicateurs de remplacement...42 III.1.7. Les techniques de mesure...43 III.1.8. Bactériologie des effluents hospitaliers et antibio résistance...44 III.1.9. Virologie des effluents hospitaliers...45 III.2. Caractérisation physico-chimique des effluents hospitaliers...45 III.2.1. Généralités...45 III.2.2. Quelques résultats disponibles sur la caractérisation physico-chimique d effluents hospitaliers...46 III.3. Caractérisation de la radioactivité des effluents hospitaliers...47 III.3.1. Estimation de la radioactivité...47 III.3.2. Les principaux radioisotopes utilisés en médecine nucléaire...47 III.3.3. La législation française sur les rejets de la médecine nucléaire...48 III.3.4. Le devenir des radionucléides dans les écosystèmes aquatiques...49 III.4. Caractérisation écotoxicologique des effluents hospitaliers...49 III.4.1. Intérêt de la mesure d écotoxicité...49 III.4.2. Présentation des différentes méthodes d évaluation de l écotoxicité...50 III.4.3. Résultats des essais d écotoxicité sur les effluents hospitaliers...51 III.4.4. La chaîne alimentaire et la bioamplification des polluants chimiques contenus dans les eaux usées...53 III.4.5. Les marqueurs biologiques...53 III.4.6. Les biomarqueurs : un indicateur de mesure de l état de santé des écosystèmes...54 III.5. Impacts des rejets médicamenteux sur les écosystèmes aquatiques...57 III.6. La toxicité et l écotoxicité des médicaments...60 III.6.1. Les hormones sexuelles...60

12 Sommaire III.6.2. Les antibiotiques...61 III.6.3. Les agents antitumoraux...62 III.6.4. Effets des médicaments sur les organismes aquatiques...63 III.6.5. Concentration de la substance active des médicaments dans le milieu aquatique...63 IV. ASPECTS RÉGLEMENTAIRES ET NORMATIFS RELATIFS AUX EFFLUENTS HOSPITALIERS...65 IV.1. Aspects réglementaires...65 IV.2. Aspects Normatifs...66 IV. 3. Nécessité d une nouvelle réglementation...67 V. CONCLUSIONS ET OBJECTIFS DE L ÉTUDE...69 CHAPITRE II LES MÉTHODES D ÉVALUATION DES RISQUES SANITAIRES ET ENVIRONNEMENTAUX...73 I. INTRODUCTION...73 II. EVALUATION DES RISQUES SANITAIRES ET ÉCOLOGIQUES...76 II.1. Définition des concepts...76 II.2. De l évaluation des risques (EDR)...77 II.3. Le processus de l évaluation des risques écologiques...78 III. MODÈLES GÉNÉRAUX D ÉVALUATION DES RISQUES SANITAIRES ET ÉCOLOGIQUES...80 III.1. Généralités...80 III.2. L évaluation du risque sanitaire...80 II.2.1. Identification du danger...81 II.2.2. Etude de la relation dose-réponse...82 II.2.3. Les valeurs toxicologiques de référence (VTR)...83 II.2.4. VTR des effets à seuil...83 II.2.5. Détermination des VTR des effets à seuil...84 II.2.6. VTR des effets sans seuil...85 II.2.7. Détermination des VTR des effets sans seuil...85 II.2.8. Estimation de l exposition...86 II.2.9. Caractérisation du risque...86 III.3. L évaluation du risque écologique...87 III.3.1. Formulation du problème...87 III.3.2. Analyse...88 III.3.3. Caractérisation du risque...88 III.4. Les modifications du schéma général proposé par l EPA en III.5. La méthode de l écocompatibilité...92 III.5.1. Définition de l écocompatibilité...92 III.5.2. Origine de l écocompatibilité...93 III.5.3. Développement de la méthodologie d écocompatibilité : étude de scénarii...93 III.5.4. Contribution de la méthodologie «Ecocompatibilité» à la gestion des déchets et à la discipline de l évaluation des risques...94 III.6. La directive de l Union Européenne...95 III.6.1. Principes européens d'évaluation des risques...95 III.6.2. Les modèles PEC/PNEC...96 III.7. L évaluation intégrée des risques du Programme International de la Sûreté Chimique (IPCS)...96 III.7.1. L expression cohérente des résultats de l évaluation...97 III.7.2. L interdépendance...97 III.7.3. Les organismes sentinelles...97 III.7.4. La qualité...97 III.7.5. L efficience...98 Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 12

13 Sommaire III.7.6. Les bases du modèle d évaluation intégrée des risques...98 III.7.7. Contribution méthodologique de ce modèle au processus global de l EDR...98 IV MÉTHODES QUANTITATIVES D ÉVALUATION DU RISQUE MICROBIOLOGIQUE (MQERM) IV.1. Généralités IV.2. Les principaux agents pathogènes IV.2.1. Les protozoaires IV.3. les pathologies infectieuses : un indicateur de risques microbiologiques IV.3.1. Les populations à risque IV.3.2. Infections véhiculées par l'eau IV.3.3. Les germes multirésistants aux antibiotiques : les infections nosocomiales IV.4. La démarche générale de l EDR et les MQERM IV.4.1. Les particularités du risque microbiologique IV.4.2. Rappels sur la chaîne épidémiologique IV.4.3. Rappels sur la démarche générale de l évaluation des risques sanitaires V. LES INCERTITUDES V.1. La prise en compte des incertitudes V.2. Les incertitudes et les effets environnementaux V.3. les incertitudes et les effets sanitaires V.4. La gestion de l incertitude VI. CONCLUSION VI.1. La démarche générale de l EDR VI.2. Conclusions et objectifs CHAPITRE III ÉLABORATION DE MÉTHODODOLOGIES POUR L'ÉVALUATION DES RISQUES SANITAIRES ET ÉCOTOXICOLOGIQUES DES EFFLUENTS HOSPITALIERS I. INTRODUCTION I.1. Rappel de la problématique des effluents hospitaliers I.2. Justification de la réalisation d'une évaluation des risques sanitaires et écotoxicologiques 126 I.3. Objectifs et contribution de cette thèse II. ÉLABORATION DE LA MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DES RISQUES SANITAIRES (ERS) - ETUDE D'UN SCÉNARIO FRÉQUEMMENT RENCONTRÉ DANS LES PED II.I. Présentation de la problématique générale de la gestion des effluents hospitaliers dans les PED II.2. Présentation des différentes étapes de l ERS et de la méthodologie proposée pour le cas étudié II.3. Identification du danger II.3.1. Etude du site et identification des polluants potentiels II.3.2. Sélection des polluants «traceurs» et connaissances disponibles sur leurs effets toxiques Sélection des polluants «traceurs» Connaissances disponibles sur les polluants «traceurs» II.3.3. Evaluation du danger II.4. Définition des relations dose-réponse (ou dose-effet) II.5. Evaluation de l'exposition II.5.1. Etude de la contamination potentielle des eaux de nappe situées sous le site Etude géologique et hydro-géologique de la région d implantation de l hôpital Etude géologique et hydro-géologique locale Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 13

14 Sommaire Cas particulier de l évaluation des concentrations en glutaraldéhyde et en chloroforme dans la nappe II.5.2. Définition des populations exposées via l étude des voies d exposition possibles II.5.3. Estimation quantitative de l exposition humaine (Calcul des Doses Moyenne Journalières (DMJ)) II.6. Caractérisation des risques II.6.1. Risques chimiques II.6.2. Caractérisation du risque microbiologique Aspects pratiques de la mise en œuvre de la méthodologie sur le site d'haïti Campagnes de prélèvements et analyses Campagne de prélèvement de Paramètres mesurés en 2002 à Port-au-Prince Première campagne de prélèvement de Deuxième campagne de prélèvement de III. ÉLABORATION DE LA MÉTHODOLOGIE D ÉVALUATION DES RISQUES ÉCOTOXICOLOGIQUES - ETUDE D'UN SCÉNARIO FRÉQUEMMENT RENCONTRÉ DANS LES PAYS INDUSTRIALISÉS III.1. Présentation de la problématique générale de la gestion des effluents hospitaliers dans les pays industrialisés III.3. Etape "Evaluation des dangers écotoxicologiques" III.4. Etape "Evaluation des risques écotoxicologiques" III.4.1. Formulation du problème a. Description du contexte de cette évaluation écotoxicologique b. Les espèces exposées et les écosystèmes concernés c. Elaboration du modèle conceptuel et choix des paramètres d évaluation III.4.2. Phase d analyse Caractéristiques générales du site d étude Prélèvement des échantillons Point de prélèvement des échantillons de la campagne de Horaire des prélèvements Méthode de prélèvement et traitements des échantillons Les paramètres mesurés en 2001 et leur protocole d exécution Campagne de prélèvements de Méthodes de détermination des paramètres physicochimiques Bactériologie Présentation des différents essais d écotoxicité utilisés L essai Microtox L essai Algue L essai Daphnie CHAPITRE IV APPLICATION DE LA MÉTHODOLOGIE ÉLABORÉE POUR L ÉVALUATION DES RISQUES SANITAIRES LIÉS AUX EFFLUENTS HOSPITALIERS SE TROUVANT EN MILIEU TROPICAL SEMI-URBANISÉ D UN PED I. INTRODUCTION II. RÉSULTATS DES ANALYSES DES EFFLUENTS DE LA FOSSE SEPTIQUE Analyses bactériologiques II.2. Résultats des analyses physicochimiques et bactériologiques des eaux de la nappe II.3. Estimation des AOX, des solvants chlorés et du glutaraldéhyde dans les eaux de la nappe III. Evaluation des dangers pour la santé humaine Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 14

15 Sommaire IV. CARACTÉRISATION DES RISQUES POUR LA SANTÉ HUMAINE IV.1. Risques microbiologiques V.2. Risques Chimiques V. CONCLUSION CHAPITRE V APPLICATION DE LA MÉTHODOLOGIE ÉLABORÉE POUR L ÉVALUATION DES RISQUES ÉCOTOXICOLOGIQUES LIÉS AUX EFFLUENTS HOSPITALIERS D UNE VILLE D UN PAYS DÉVELOPPÉ TEMPÉRÉ I. PRÉSENTATION DES RÉSULTATS II. ECOTOXICOLOGICAL RISK ASSESSMENT OF HOSPITAL WASTEWATER : A PROPOSED FRAMEWORK FOR RAW EFFLUENTS DISCHARGING INTO URBAN SEWER NETWORK Abstract I. Introduction II. Effects of hospital wastewater on aquatic ecosystems III. Hazard assessment IV. Methodological approach for the ecological risk assessment Problem formulation Description of the context of ecotoxicological risk assessment Development of the conceptual model and choice of the parameters of evaluation Analysis phase Analysis phase: characterization of exposure and ecotoxicological effects General characteristics of studied site Effluents sampling Physicochemical analysis Microbiological analysis Toxicity test procedures Risk characterization phase V. Application of the step to the effluents of the studied hospital Results of the physicochemical analysis Microbiological characterization Ecotoxicological characterization of ITDD wastewater Hazard assessment Ecotoxicological risk assessment Impacts on the WWTP Impacts on the natural aquatic ecosystems Conclusion References CHAPITRE VI ETUDE SPECIFIQUE SUR LE DEVENIR DE DEUX DESINFECTANTS LARGEMENT UTILISÉS DANS LES HÔPITAUX : L HYPOCHLORITE DE SODIUM ET LE GLUTARALDEHYDE I. INTRODUCTION II. TOXICOLOGICAL EFFECTS OF SODIUM HYPOCHLORITE DISINFECTIONS ON AQUATIC ORGANISMS AND ITS CONTRIBUTION TO AOX FORMATION IN HOSPITAL WASTEWATER II.1. Abstract II.2. Introduction II.3. The chemistry and toxicology of chlorinated disinfectants in water and wastewater II.3.1. Chemical behavior of chlorinated disinfectants Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 15

16 Sommaire II.3.2. Environmental fate and toxicological effects of chlorinated disinfectants II.4. Materials and methods II.4.1. Sampling and ph measurements II.4.2. Chemical analysis II.4.3. Toxicity test procedures II.4.4. Statistical data analysis II.5. Results II.5.1. Physicochemical characterization of ITDD wastewater II.5.2. Microbiological and toxicological characterizations of ITDD wastewater II.6. Discussion II.6.1. Relationship between COD and TOC II.6.2. Influence of chloride on AOX formation and toxicity on aquatic organisms II.6.3. Acute toxicity of physicochemical parameters of the ITDD effluents on the aquatic organisms II.7. Conclusion References III. FATE OF GLUTARALDEHYDE IN HOSPITAL WASTEWATER AND COMBINED EFFECTS OF GLUTARALDEHYDE AND SURFACTANTS ON AQUATIC ORGANISMS III.1. Abstract III.2. Introduction III.3. Theory III.3.1. Chemistry and toxicology of GA and surfactants mixtures Chemistry and toxicology of GA Chemical structures and toxicological effects of surfactants III.3.2. GA partitioning behaviour Solid/water Micelle/water Air/water III.4. Experimental section Step Step Toxicity test procedures EC 50 calculations and analysis of combined toxicity of mixtures III.5. Result III.5.1. Toxicity of GA and surfactants III.5.2. Toxicity studies of mixtures Vibrio fischeri Daphnia III.6. Discussion III.7. Conclusion CONCLUSION GÉNÉRALE RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES GLOSSAIRE Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 16

17 Table des illustrations Liste des tableaux Tableau 1 : Classification des hôpitaux par nombre de lits actifs (AHA, 1986) Tableau 2 : Les principaux tests utilisés dans la microbiologique des effluents Tableau 3 : Les paramètres physico-chimiques globaux et leur protocole d'exécution Tableau 4 : Normes relatives à l estimation de la radioactivité Tableau 5 : ¼ Dose Annuelle Admissible des radioéléments utilisés en médecine nucléaire Tableau 6 : Principaux essais mono spécifiques normalisés Tableau 7 : Ecotoxicité aquatique du glutaraldéhyde (NICNAS, 1994) Tableau 8 : Présence des hormones sexuelles dans l environnement Tableau 9 : Présence des antibiotiques dans l environnement Tableau 10 : Présence des antitumoraux dans l environnement Tableau 11 : Toxicité des médicaments sur les organismes aquatiques Tableau 12 : Valeurs limites pour le rejet des micro polluants Tableau 13: Classification du caractère cancérogène des substances chimiques Tableau 14 : Variables des relations dose-effet d agents pathogènes (HAAS et EISENBERG, 2001) Tableau 15 : Les effets économiques et sociaux pouvant résulter de l exposition des E.H Tableau 16 : Traceurs retenus pour l'étude sanitaire des effluents hospitaliers Tableau 17 : Valeurs seuils retenues pour la caractérisation du danger sanitaire lié à la consommation des eaux de nappe Tableau 18 : Valeurs des DJA pour les traceurs sélectionnés Tableau 19 : Paramètres mesurés en 2002 à Port-au-Prince Tableau 20: Synthèse des valeurs seuils retenues Tableau 21: les écosystèmes concernés Tableau 22 : Données techniques sur les regards et les conduites hydrauliques Tableau 23 : les paramètres mesurés en 2001 et les laboratoire d exécution Tableau 24 : les paramètres dosés en 2002 et les laboratoires de réalisation Tableau 25: Résultats de la Caractérisation physicochimique et bactériologique des effluents de la fosse septique Tableau 26 : Analyses bactériologiques des effluents hospitaliers Tableau 27 : Résultats de la Caractérisation physicochimique et bactériologique des eaux de la nappe phréatique Tableau 28 : Valeurs estimées pour les AOX, les solvants chlorés et le glutaraldéhyde Tableau 29: Comparaison des concentrations maximales mesurées ou estimées avec les valeurs seuils Tableau 30 : Risque calculé pour les substances à effet de seuil : Tableau 31 : Risque cancérigène Tableau 32 : Comparaison des concentrations maximales mesurées avec les valeurs seuils Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 17

18 Table des illustrations Liste des figures Figure 1 : La problématique des effluents hospitaliers Figure 2 : Circuit de contamination des écosystèmes aquatiques par les médicaments utilisés dans la médecine humaine et vétérinaire (DIAZ-CRUZ et al., 2003) Figure 3 : Impacts des activités humaines sur les écosystèmes (Rousseaux, 1993) [adaptée dans le cadre de cette étude sur les effluents hospitalier] Figure 4 : Résumé de l étude bibliographique sur les effluents hospitaliers et définition de l objectif général de la thèse Figure 5 : Schéma général de l évaluation du risque sanitaire : le modèle de la National Academy of Sciences (1983) Figure 6: Schéma général d évaluation du risque écologique : le modèle de l EPA (1992a) Figure 7: Schéma général d évaluation du risque écologique révisé (EPA, 1998) Figure 8 : Schéma général de l évaluation de l écocompatibilité des déchets (Mayeux et Perrodin, 1996) Figure 9 : Représentation schématique du scénario 1 de la méthodologie de l écocompatibilité des déchets (PERRODIN et al., 2000) Figure 10 : Le cycle de vie d une substance chimique (SUTER et al., 2001) Figure 11 : La division des pénicillines Figure 12: Comparaison des résultats de relation dose-réponse obtenus à partir des modèles exponentiel et Bêta-Poisson (HAAS et EISENBERG, 2001) Figure 13: Mode de gestion des effluents liquides hospitaliers observé dans une grande ville du Sud- Est de la France Figure 14 : Mode de gestion des effluents liquides de certains hôpitaux de Port-au-Prince en Haïti..122 Figure 15 : Les principaux écosystèmes pouvant être exposés aux effluents hospitaliers Figure 16 : Synthèse de l'approche de l'évaluation des risques et l objectif général de cette étude Figure 17 : Problématique des EH déversés directement dans le milieu naturel Figure 18 : Représentation graphique du scénario étudié Figure 19 : Logigramme élaboré pour la démarche d évaluation des dangers sanitaires liés aux effluents hospitaliers et les suites à donner Figure 20: Coupe géologique du bassin versant de la PCS (BUTTERLIN, 1960) Figure 21 : Coupe géologique du bassin versant de la PCS (DESREUMAUX, 1987) Figure 22 : Mécanisme hydrogéologique de l aquifère (SIMONOT, 1982) Figure 23 : Plan de tubage du forage d AEP de l hôpital Figure 24: Circulation des flux sur le site d étude Figure 25 : Problématique des effluents hospitaliers dans les pays industrialisés Figure 26: Logigramme de la démarche élaborée pour l évaluation des dangers écotoxicologiques liés aux effluents hospitaliers Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 18

19 Table des illustrations Figure 27: Présentation synthétique du scénario étudié Figure 28: Modèle conceptuel du scénario étudié Figure 29 : Vue en plan des deux regards (dessin non à l échelle) Figure 30 : Vue de la coupe transversale «AA» du regard R 2 (dessin non à l échelle) Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 19

20 Publications Publications Publications dans des revues avec comité de lecture EVENS EMMANUEL, JEAN-MARIE BLANCHARD, GERARD KECK, YVES PERRODIN Caractérisation chimique, biologique et écotoxicologique des effluents hospitaliers. Déchets Sciences et Techniques, revue francophone d écologie industrielle, 2001, 22: EVENS EMMANUEL, JEAN-MARIE BLANCHARD, GERARD KECK, PAUL VERMANDE, YVES PERRODIN Toxicological effects of sodium hypochlorite disinfections on aquatic organisms and its contribution to AOX formation in hospital wastewater (Accepted : Journal of Environment International, décembre 2003). EVENS EMMANUEL, YVES PERRODIN, JEAN-MARIE BLANCHARD, GERARD KECK, PAUL VERMANDE Contribution méthodologique à l évaluation des risques écotoxicologiques liés aux effluents hospitaliers (Submitted : Déchets Sciences et Techniques, revue francophone d écologie industrielle, novembre. 2003). EVENS EMMANUEL, YVES PERRODIN, JEAN-MARIE BLANCHARD, GERARD KECK, PAUL VERMANDE Ecotoxicological risk assessment of hospital wastewater : a proposed framework for raw effluents discharging into urban sewer network. ( Submitted: Journal of Hazardous Materials, décembre 2003). EVENS EMMANUEL, KHALIL HANNA, CHRISTINE BAZIN, GERARD KECK, BERNARD CLEMENT, YVES PERRODIN Fate of glutaraldehyde in hospital wastewater and combined effects of glutaraldehyde and surfactants on aquatic organisms. ( à soumettre : Journal of Environment International). Communications orales dans des conférences internationales EVENS EMMANUEL, YVES PERRODIN, GERARD KECK, JEAN-MARIE BLANCHARD, PAUL VERMANDE Effects of hospital wastewater on aquatic ecosystem. Proceedings of the XXVIII Congreso Interamericano de Ingenieria Sanitaria y Ambiental. Cancun, México, de octubre, CDROM. EVENS EMMANUEL, YVES PERRODIN, GÉRARD KECK, JEAN-MARIE BLANCHARD, PAUL VERMANDE Ecotoxicity of hospital wastewater: use of chlorides as tracers of the polluted substances on Daphnia. Proceedings of the Water Environment Federation 75 th annual conference and exposition. Chicago, September 28 - October 2, CDROM. EVENS EMMANUEL, YVES PERRODIN, GERARD KECK, JEAN-MARIE BLANCHARD, PAUL VERMANDE Analyse statistique des données obtenues pour quatre paramètres de suivi des effluents hospitaliers Utilisation des chlorures comme indicateurs de leur écotoxicité aiguë. In: EMMANUEL E. ET VERMANDE P. Actes du Colloque International Gestion Intégrée de l Eau en Haïti. Laboratoire de Qualité de l Eau et de l Environnement, Université Quisqueya, Port-au-Prince, Présentation de posters dans des conférences internationales EVENS EMMANUEL, YVES PERRODIN, GERARD KECK, JEAN-MARIE BLANCHARD, PAUL VERMANDE Analyse statistique des données obtenues pour quatre paramètres de suivi des effluents hospitaliers Thèse E. EMMANUEL 2003 L.S.E. ENTPE ; LAEPSI INSA de Lyon 20

Présentation du programme

Présentation du programme FILIERE UNIVERSITAIRE FRANCOPHONE Master recherche Ecotoxicologie, Environnement et Gestion des Eaux (MEEGE) Présentation du programme Master recherche «Ecotoxicologie, Environnement et Gestion des Eaux»

Plus en détail

Analyse et conception d'outils pour la traçabilité de produits agroalimentaires afin d'optimiser la dispersion des lots de fabrication.

Analyse et conception d'outils pour la traçabilité de produits agroalimentaires afin d'optimiser la dispersion des lots de fabrication. N d ordre : 04-ISAL-0047 Année 2004 Thèse : Analyse et conception d'outils pour la traçabilité de produits agroalimentaires afin d'optimiser la dispersion des lots de fabrication. Présentée devant L Institut

Plus en détail

Contrôles modaux actif, semi-adaptatif et semi-actif de structures intelligentes embarquées Application aux cartes électroniques

Contrôles modaux actif, semi-adaptatif et semi-actif de structures intelligentes embarquées Application aux cartes électroniques N d ordre 2008-ISAL-0100 Année 2008 Thèse Contrôles modaux actif, semi-adaptatif et semi-actif de structures intelligentes embarquées Application aux cartes électroniques présentée devant L Institut National

Plus en détail

N d ordre 02ISAL0087 Année 2002. Thèse. Application de classificateurs aux données d émission acoustique :

N d ordre 02ISAL0087 Année 2002. Thèse. Application de classificateurs aux données d émission acoustique : N d ordre 02ISAL0087 Année 2002 Thèse Application de classificateurs aux données d émission acoustique : identification de la signature acoustique des mécanismes d endommagement dans les composites à matrice

Plus en détail

Simulation, fabrication et analyse de cellules photovoltaïques à contacts arrières interdigités

Simulation, fabrication et analyse de cellules photovoltaïques à contacts arrières interdigités N d ordre 2005ISAL0028 Année 2005 Thèse Simulation, fabrication et analyse de cellules photovoltaïques à contacts arrières interdigités Présentée devant L institut national des sciences appliquées de Lyon

Plus en détail

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques

Les effluents des établissements hospitaliers. Direction des Affaires Techniques Les effluents des établissements hospitaliers J. DROGUET - Présentation Hopitech 2007 Contexte Les établissements hospitaliers sont de gros consommateurs d eau (env 800-1000 L/lit). Les différents types

Plus en détail

Système d'accès à des Bases de Données Hétérogènes réparties en vue d'une aide à la décision (SABaDH)

Système d'accès à des Bases de Données Hétérogènes réparties en vue d'une aide à la décision (SABaDH) N d ordre Année 1998 Thèse Système d'accès à des Bases de Données Hétérogènes réparties en vue d'une aide à la décision (SABaDH) Présentée devant L institut national des sciences appliquées de Lyon Pour

Plus en détail

MASTER RECHERCHE 2 ème année

MASTER RECHERCHE 2 ème année Dossier de candidature MASTER RECHERCHE 2 ème année LE DOSSIER DE CANDIDATURE DOIT IMPERATIVEMENT ETRE ENVOYE AU SERVICE SCOLARITE AVANT LE 23 MAI 2015 VOUS DEVEZ CONSTITUER UN DOSSIER POUR CHAQUE DEMANDE

Plus en détail

Faculté des Sciences d ORSAY

Faculté des Sciences d ORSAY Université Paris-Sud 11 Faculté des Sciences d ORSAY Personnes ressources des disciplines représentées : Département de Biologie Vice-Président : Hervé DANIEL Secrétaire : Malika DERRAS Université Paris-Sud

Plus en détail

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE)

MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) MASTER (LMD) PARCOURS MICROORGANISMES, HÔTES, ENVIRONNEMENTS (MHE) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Mention : BIOLOGIE DES PLANTES

Plus en détail

Stages - le calendrier

Stages - le calendrier Stages - le calendrier BIOCHIMIE ET BIOTECHNOLOGIES Ingénieurs pluridisciplinaires formés en chimie, biochimie analytique et fonctionnelle, biologie cellulaire et moléculaire, microbiologie, physiologie

Plus en détail

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne

le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Haïti: des Initiatives Haïti/USA/France/Canada le Collège Doctoral d Haïti : Une alternative pour la refondation de l Université Haïtienne Evens EMMANUEL Université Quisqueya BP 796, Port-au-Prince, HAITI

Plus en détail

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits

2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits 2.0 Interprétation des cotes d évaluation des risques relatifs aux produits L interprétation des cotes attribuées dans le cadre des évaluations des risques relatifs aux produits décrite plus loin repose

Plus en détail

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.

GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol. PRESENTATION DE LA SOCIETE GL BIOCONTROL GL BIOCONTROL Le Mas Bas CIDEX 1040 30 250 ASPERES GSM : +33 (0)6 81 71 31 83 - Fax : +33 (0)9 55 25 40 31 Email : contact@gl-biocontrol.com - Web : www.gl-biocontrol.com

Plus en détail

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food

Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes- Atlantique Nantes- Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Masters Oniris Ecole Nationale Vétérinaire, Agroalimentaire et de l Alimentation Nantes-Atlantique Nantes Atlantic National College of Veterinary Medicine, Food Science and Engineering Secteur «Recherche»

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Termes de référence du groupe de travail «Risques professionnels et sanitaires»

Termes de référence du groupe de travail «Risques professionnels et sanitaires» Termes de référence du groupe de travail «Risques professionnels et sanitaires» 1 Contexte et justification du groupe de travail 1.1 Présentation de la Plateforme Re-Sources est une Plateforme pour la

Plus en détail

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements Qui sommes-nous? Le laboratoire départemental d analyses de l Eure est un service du Conseil général totalement dédié à la recherche de pathogènes, de résidus chimiques et de polluants présents dans les

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE

BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE BOURSE DE RECHERCHE QUICK : SECURITE ET HYGIENE ALIMENTAIRE Professionnels de la restauration rapide : Perception et mise en pratique des recommandations d hygiène pour une maîtrise du risque infectieux

Plus en détail

Les méthodes alternatives de surveillance de la qualité des eaux. Présentation du projet SWIFT-WFD

Les méthodes alternatives de surveillance de la qualité des eaux. Présentation du projet SWIFT-WFD Les méthodes alternatives de surveillance de la qualité des eaux Ce rapport présente le projet européen SWIFT-WFD. Il est préparé dans le cadre du programme de travail d AQUAREF 2008 et de la convention

Plus en détail

Santé Environnement PRSE Bretagne

Santé Environnement PRSE Bretagne L influence de l environnement sur la santé est bien réelle En Bretagne > 20 % des décès par cancer du poumon attribuables au radon, gaz radioactif d origine naturelle émis par les sous-sols granitiques

Plus en détail

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie

Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Les débouchés des diplômés de L LMD Sciences de la Nature et de la Vie Pour quel métier vous êtes fait? Des doutes sur ta formation actuelle : faut-il poursuivre? Vous avez une idée de métier mais est-ce

Plus en détail

Environmental Research and Innovation ( ERIN )

Environmental Research and Innovation ( ERIN ) DÉpartEment RDI Environmental Research and Innovation ( ERIN ) Le département «Environmental Research and Innovation» (ERIN) du LIST élabore des stratégies, des technologies et des outils visant à mieux

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

COMMENTAiRES/ DECISIONS

COMMENTAiRES/ DECISIONS Plate-forme d'échanges affichage environnemental des PGC Date : 2009-12-21 Assistante: Lydia GIPTEAU Ligne directe : + 33 (0)1 41 62 84 20 Lydia.gipteau@afnor.org GT Méthodologie Numéro du document: N

Plus en détail

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement

Renforcement de Capacité La gestion de déchets industriels - La Promotion de l enseignement Des modules d une filière (Master) dans le domaine «La gestion de l environnement et des déchets industrielles» L exemple de l Allemagne Otto Schmidt En RFA, l Autriche et la Suisse allemande: Des Masters

Plus en détail

MASTER 2 CONTAMINANTS EAU SANTE

MASTER 2 CONTAMINANTS EAU SANTE MASTER 2 CONTAMINANTS EAU SANTE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation PLUS D'INFOS Crédits ECTS : 60 Cette spécialité couvre

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Les conférences INERIS

Les conférences INERIS Les conférences INERIS Forum Risques & Management Environnemental Forum B (Déchets) Forum Industrie Durable Forum Qualité de l Air Forum Biogaz L INERIS vous accueille sur son stand - Hall 3 /F223 Mardi

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

Le CNRS : une grande diversité de métiers

Le CNRS : une grande diversité de métiers - Septembre 2004 Le CNRS : une grande diversité de métiers Une grande variété de métiers sont exercés dans les unités de recherche et de services du CNRS. Le CNRS compte 25 283 agents : 11 349 chercheurs,

Plus en détail

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA)

Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Université Cheikh Anta Diop de Dakar Institut de Technologie Nucléaire Appliquée ( ITNA) Assemblée de l Université Cheikh Anta Diop de Dakar 8 Décembre 2009, Dakar Rapport d Activité: année 2008-2009 Pr

Plus en détail

Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012

Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012 Conclusions Projet Aquamanche Aquatic management of catchments for health and environment Gestion des eaux des bassin versants pour la santé et l environnement Brest (29) Lessay (50), 12-13 Mars 2012 Les

Plus en détail

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I

Formation L.M.D. en instrumentation biomédicale. Mise en œuvre dans une université scientifique et médicale : Claude Bernard Lyon I J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 3, Hors-Série 1, 11 (2004) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2004611 EDP Sciences, 2004 Formation

Plus en détail

Projet ARMED Assessment and Risk Management of MEdical Devices in plasticized polyvinylchloride

Projet ARMED Assessment and Risk Management of MEdical Devices in plasticized polyvinylchloride Projet ARMED Assessment and Risk Management of MEdical Devices in plasticized polyvinylchloride Evaluation et Gestion des risques liés aux Dispositifs Médicaux en polychlorure de vinyle Plastifié V. Sautou,

Plus en détail

CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9.

CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9. CINQUIEME ANNEE. SEMESTRE 9. Dénomination du Module HIGIENE, TECHNOLOGIE ET SECURITE ALIMENTAIRE Unité temporelle SEMESTRE 9 Cr. ECTS 22 Caractère OBLIGATOIRE Matières M1 TECHNOLOGIE, HYGIENE ET CONTRÔLE

Plus en détail

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION

DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION DIPLOMES ET PARCOURS DE FORMATION Journées SFRP : Démantèlement des installations nucléaires et problématiques associées Serge PEREZ CEA/INSTN, Alain PIN CEA/INSTN. www-instn.cea.fr GRENOBLE 23 ET 24 OCTOBRE

Plus en détail

Liste des matières enseignées

Liste des matières enseignées Liste des matières enseignées Domaine : Sciences de la Nature et de la Vie Filière : Biologie Parcours : Tronc Commun Semestre1 VHG Coefficient Cours TD/TP Crédits/s. unité crédits U.E fondamental : 13

Plus en détail

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS

Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre 2015 Maison de la Chimie PARIS Séminaire scientifique annuel Université Sorbonne Paris Cité 2015 Programmes de recherche interdisciplinaires Programme de Recherche INterdisciplinaire sur les Crises et la Protection Sanitaires 15 octobre

Plus en détail

FORMATIONS OUVRANT DROIT AU VERSEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Année Universitaire 2011-2012

FORMATIONS OUVRANT DROIT AU VERSEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Année Universitaire 2011-2012 FORMATIONS OUVRANT DROIT AU VERSEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Année Universitaire 2011-2012 Organisme gestionnaire : UNIVERSITE LILLE 1 59655 Villeneuve d'ascq Cedex Siret : 19593559800019 Les DUT,

Plus en détail

ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr

ANF Becquerel. Stratégie Prélèvement Etude d'impact. http://reseau-becquerel.in2p3.fr ANF Becquerel Stratégie Prélèvement Etude d'impact http://reseau-becquerel.in2p3.fr Les mesures de radioactivité dans l environnement Deux finalités complémentaires mais distinctes Mesures à but réglementaire

Plus en détail

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG)

Droit fondamental et appliqué et droit de l'entreprise (DEG) Annexe n 1 : Offre de formation de l Université Paris-Sud 11 Diplômes de Masters demandés en habilitation ou cohabilitation pour le contrat quadriennal 2010-2013. Deux domaines (DEG = Droit Economie Gestion,

Plus en détail

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h

Sciences, Technologies, Santé. Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ. Entre 120 et 150 h Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Sciences, Technologies, Santé Sciences de la vie et de la santé SCIENCES DE LA VIE ET DE LA SANTÉ M1 60 ES Volume horaire étudiant : Entre 130 et190

Plus en détail

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH

Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH Advancing food sciences, IMPROVING HEALTH De la sécurité alimentaire à la nutrition et la santé La sécurité alimentaire et la nutrition présentent des enjeux majeurs de santé publique et font aujourd hui

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Intervention de Marisol Touraine Ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes Remise du rapport du Dr Jean CARLET sur la préservation des antibiotiques Mercredi 23 septembre 2015

Plus en détail

FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX

FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX FTE FOSSE SEPTIQUE TOUTES EAUX FICHE 1 DOMAINE D'APPLICATION Conseillé 0-200 EH 50 Observé 0-200 EH 50 VOLET TECHNIQUE 1 PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT 1.1 PRINCIPE La fosse septique toutes eaux permet un

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

Demande chimique en oxygène

Demande chimique en oxygène Table des matières Introduction Réactifs DCO Azote et phosphore HI 83214 HI 83099 HI 839800 HI 3898 Page J3 J5 J6 J7 J8 J10 J11 J1 Tableau comparatif Paramètre Photomètre Photomètre Thermo-réacteur Trousse

Plus en détail

Docteur José LABARERE

Docteur José LABARERE UE7 - Santé Société Humanité Risques sanitaires Chapitre 1 : Epidémiologie descriptive Docteur José LABARERE Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés.

Plus en détail

5. Matériaux en contact avec l eau

5. Matériaux en contact avec l eau Monitoring de la qualité Microbiologique de l eau potable dans les réseaux de distributions Intérêt de l utilisation d un kit de mesure rapide de la flore totale UTLISATIONS 1. Surveillance de Réseau mixte

Plus en détail

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes) Toxicologie Mycologie & Aérobiologie Toxicologie Sciences biomédicales Sciences de l'environnement Toxicologie génétique, réalisation de tests in vitro en vue de détecter les propriétés mutagènes (et antimutagènes)

Plus en détail

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens

La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens DECLARATION COMMUNE DES ACADEMIES DU G SCIENCE 2013 La résistance d'agents infectieux aux médicaments antimicrobiens Une menace globale pour l'humanité Depuis l introduction dans les années 40 du premier

Plus en détail

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales :

Différentes utilisations sont faites des définitions des infections nosocomiales : HYGIENE HOSPITALIERE INFECTIONS NOSOCOMIALES OU INFECTIONS LIEES OU ASSOCIEES AUX SOINS? Par Monsieur Diène BANE, Ingénieur qualité et Gestion des Risques, Master en Ingénierie des Systèmes de Santé et

Plus en détail

LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT

LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT 2013 LA GRANDE ÉCOLE EUROPÉENNE D INGÉNIEURS DANS LE DOMAINE DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT INSTITUT DES SCIENCES ET INDUSTRIES DU VIVANT ET DE L ENVIRONNEMENT AgroParisTech s est donné deux missions

Plus en détail

FORMATIONS OUVRANT DROIT AU VERSEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Année Universitaire 2014-2015

FORMATIONS OUVRANT DROIT AU VERSEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Année Universitaire 2014-2015 FORMATIONS OUVRANT DROIT AU VERSEMENT DE LA TAXE D'APPRENTISSAGE Année Universitaire 2014-2015 Organisme gestionnaire : UNIVERSITE LILLE 1 59655 Villeneuve d'ascq Cedex Siret : 19593559800019 Tél 03 20

Plus en détail

sous tutelle des établissements et organismes :

sous tutelle des établissements et organismes : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur la structure fédérative : Collegium Ingénierie et Interfaces à Lyon (C2I@L) sous tutelle des établissements et organismes : INSA de Lyon (principal)

Plus en détail

Le Plan Départemental de l Eau

Le Plan Départemental de l Eau de l Eau CG1/PIADDT/DAE/MD-LS-9/05/009 de l Eau Son organisation schématique va s appuyer sur : 1. Les infrastructures existantes d intérêt départemental,. Les schémas directeurs territoriaux, 3. Des maillages

Plus en détail

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation Mastère Spécialisé Économie circulaire : les outils de l Écologie industrielle et de l Éco-conception Bac +6 Élargissez vos compétences en intégrant une formation Bac +6 répondant aux enjeux de l'éco-innovation

Plus en détail

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011

Intitulé du stage. Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Intitulé du stage Dates Initiation à l'environnement industriel Jeudi 15 et vendredi 16 septembre 2011 Recherche et réduction des rejets de Substances Dangereuses dans l'eau Mardi 20 septembre 2011 Mardi

Plus en détail

Ingénierie de l'electromécanique A 561 du 04/09/2011 Electromécanique ST 011 Master Mécanisation industrielle A 306 du 07/09/2010

Ingénierie de l'electromécanique A 561 du 04/09/2011 Electromécanique ST 011 Master Mécanisation industrielle A 306 du 07/09/2010 Domaine Abrev. Dom. Code Dom. Diplôme Filière Intitulé de la formation Nature (A/P) Arrêté/Décision Ingénierie de l'electromécanique A 561 du 04/09/2011 Electromécanique Mécanisation industrielle Ingénierie

Plus en détail

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION

Le but de la radioprotection est d empêcher ou de réduire les LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION LES PRINCIPES DE LA RADIOPROTECTION TOUT PUBLIC 1. Source de rayonnements ionisants 2. Les différents rayonnements ionisants et leur capacité à traverser le corps humain 3. Ecran de protection absorbant

Plus en détail

CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL. Mbour, Sénégal. Master Santé Environnementale

CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL. Mbour, Sénégal. Master Santé Environnementale CAMPUS SENGHOR du SENEGAL ENDA-MADESAHEL Mbour, Sénégal Master Santé Environnementale Les problèmes environnementaux auxquels l Etat, les collectivités locales, les entreprises et la société civile doivent

Plus en détail

L évaluation des biocides à l Anses

L évaluation des biocides à l Anses L évaluation des biocides à l Anses Catherine Gourlay-Francé Direction des produits réglementés 23 juin 2015 L Anses Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

Plus en détail

Position d experts de Polytechnique Montréal sur les déversements planifiés d eaux usées de l intercepteur sud-est à la Ville de Montréal

Position d experts de Polytechnique Montréal sur les déversements planifiés d eaux usées de l intercepteur sud-est à la Ville de Montréal Position d experts de Polytechnique Montréal sur les déversements planifiés d eaux usées de l intercepteur sud-est à la Ville de Montréal Montréal, le 8 octobre 2015 - Polytechnique Montréal compte parmi

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

«Physique nucléaire et applications»

«Physique nucléaire et applications» UNIVERSITÉ BORDEAUX 1 UFR de PHYSIQUE MASTER DÉLOCALISÉ A HANOI (avec le soutien de l Agence universitaire de la Francophonie) «Physique nucléaire et applications» ANNÉE UNIVERSITAIRE 2008-2009 RÉSUMÉ

Plus en détail

Une expérience, un diplôme, un métier

Une expérience, un diplôme, un métier Une expérience, un diplôme, un métier SOMMAIRE 4 agroalimentaire, viticulture 5 AMéNAGEMENT, ENVIRONNEMENT, qualité, risques 7 hôtellerie, tourisme 7 art, culture, communication 9 commerce, marketing 10

Plus en détail

NOM :... Prénom :...

NOM :... Prénom :... UFR de Sciences Physiques Service de la Scolarité 3-5 rue de l Université 67084 STRASBOURG Cedex Tél. 03.90.24.06.70 Année universitaire 2006/2007 NOM :... Prénom :... DEMANDE D INSCRIPTION LICENCE SCIENCES

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGA/GESPER/N2003-1364 Date : 25 NOVEMBRE 2003

NOTE DE SERVICE DGA/GESPER/N2003-1364 Date : 25 NOVEMBRE 2003 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction : DGA Sous-direction : GESPER Bureau des mobilités et statuts d'emplois Adresse : 78, rue de Varenne 75349 PARIS

Plus en détail

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante

Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Objectif 13 : Se donner les moyens d une recherche innovante Le Plan s inscrit dans le défi santé/bien-être de l Agenda stratégique pour la recherche, le transfert et l innovation (France Europe 2020).

Plus en détail

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE

PROPOSITION TECHNIQUE ET FINANCIERE Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Votre correspondant : Romain CRESSON INRA Transfert Environnement Avenue des Etangs Narbonne, F-11100, France Tel: +33 (0)4 68 46 64 32 Fax: +33 (0)4 68 42 51

Plus en détail

CHOISIR l Ingénierie et le Management de la Santé (ILIS)

CHOISIR l Ingénierie et le Management de la Santé (ILIS) XXXXX Collection Choisir l Edition 2015 CHOISIR l Ingénierie et le Management de la Santé (ILIS) XXXXX S U A I O Novembre 2014 Lille 2 L Ingénierie et le Management de la Santé en Licence La Faculté Ingénierie

Plus en détail

Écotoxicité des polymères organiques de synthèse placés en fin de vie dans les sols agricoles

Écotoxicité des polymères organiques de synthèse placés en fin de vie dans les sols agricoles Écotoxicité des polymères organiques de synthèse placés en fin de vie dans les sols agricoles Partie I : Synthèse bibliographique sur l'écotoxicité des plastiques dits "biodégradables" Partie II : Biodégradation

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

Master. Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité. Page

Master. Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité. Page Master Ingénierie du Développement Durable Spécialité Sûreté des Procédés Industriels, Environnement et Qualité Page Unités d enseignement Master 1 Semestre 1 Page 2 7AA1 Anglais Remise à niveau et perfectionnement

Plus en détail

CONCOURS FINANCIER DE

CONCOURS FINANCIER DE Rennes, le 10 février 2005 Réf : 211-B2-9/ARED/2005 Politique régionale Code RENFORCEMENT DE LA RECHERCHE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DYNAMISATION DES COMPETENCES SCIENTIFIQUES N 211-B2-9 ALLOCATIONS

Plus en détail

Qualité Sécurité Environnement

Qualité Sécurité Environnement Qualité Sécurité Environnement FORMATION AUDIT CONSEIL EXPERTISE >> Catalogue 2014 Nos innovations: e-learning, évaluation des compétences personnalisation Formation Hygiène Alimentaire ISO 9001 : 2008...

Plus en détail

MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE cerfa N 50078#10 MINISTÈRE CHARGÉ DE LA RECHERCHE PROCEDURE D'AGREMENT, AU TITRE DU CREDIT D'IMPOT-RECHERCHE, DES ORGANISMES EXECUTANT POUR DES TIERS DES OPERATIONS DE RECHERCHE ET DE DEVELOPPEMENT NOTICE

Plus en détail

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE

MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE MASTER 2 BIOLOGIE SANTE SPÉCIALITÉ METIERS DE LA SANTE ASSOCIES A LA RECHERCHE CLINIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences, Technologies, Santé Présentation

Plus en détail

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende

Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze. Titre. Règlement. Adopté par la CLE le 18 décembre 2012. Légende Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux de la Midouze Règlement Titre Adopté par la CLE le 18 décembre 2012 Légende Sommaire Sommaire... 2 Préambule... 3 Chapitre 1 : Contenu et portée juridique du

Plus en détail

Conférence technique internationale de la FAO

Conférence technique internationale de la FAO Décembre 2009 ABDC-10/7.2 F Conférence technique internationale de la FAO Biotechnologies agricoles dans les pays en développement: choix et perspectives pour les cultures, les forêts, l élevage, les pêches

Plus en détail

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules

Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules Principe d'alimentation par convertisseurs multiniveaux à stockage intégré - Application aux accélérateurs de particules THÈSE N O 4034 (2008) PRÉSENTÉE le 30 mai 2008 À LA FACULTÉ DES SCIENCES ET TECHNIQUES

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux?

Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux. Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Le Plan Régional d Élimination des Déchets Dangereux Comment mieux maîtriser production et gestion des déchets dangereux? Qu est-ce qu un Tout le monde produit des déchets dangereux via ses activités quotidiennes

Plus en détail

Un aperçu sur les produits chimiques

Un aperçu sur les produits chimiques Un aperçu sur les produits chimiques Un aperçu sur les produits chimiques Notre Planète: La campagne des Nations Unies pour une responsabilisation en matière de gestion des produits chimiques dangereux

Plus en détail

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009

Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 17 èmes Journées des Statisticiens des Centres de Lutte contre le Cancer 4 ème Conférence Francophone d Epidémiologie Clinique Essais cliniques de phase 0 : état de la littérature 2006-2009 Q Picat, N

Plus en détail

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives

Assainissement rural au Maroc Situation actuelle et perspectives OFFICE NATIONAL DE L EAU POTABLE DIRECTION ASSAINISSEMENT ET ENVIRONNEMENT Atelier sur "l'assainissement, l'épuration et la réutilisation des eaux usées Assainissement rural au Maroc Situation actuelle

Plus en détail

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH

Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH Les macroinvertébrés: des bioindicateurs incontournables pour le monitoring des cours d eau en CH 4 e Rencontres de l eau 20 mars 2015, UNIL Nathalie Menétrey Hydrobiologiste Bureau d étude aquatique et

Plus en détail

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011

Liste des masters de santé publique et apparentés 2011 1. Université Aix-Marseille II... 2 2. Université Amiens... 2 3. Université Angers... 3 4. Université Bordeaux II... 3 5. Université de Clermont-Ferrand... 4 6. Université de Dijon... 4 7. Université Grenoble

Plus en détail

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES

1.2. REALISATION DES OPERATIONS DE PRELEVEMENTS ET D ANALYSES AVANT-PROPOS Le présent document a été réalisé par ASCONIT Consultants, pour le compte du Conseil Général de Haute-Savoie (CG74) dans le cadre du programme 2007-2008 du suivi de la qualité des eaux des

Plus en détail

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution?

Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Les Rencontres de l Inra au Salon de l agriculture Intrants médicamenteux en agriculture et en santé : les écosystèmes microbiens sont-ils un problème ou une solution? Lundi 23 février 2015 Programme 14h30

Plus en détail

Rapport du comité d'experts

Rapport du comité d'experts Section des Unités de recherche Rapport du comité d'experts Unité de recherche : Laboratoire Interactions Microorganismes- Minéraux-Matière Organique dans les Sols (LIMOS) UMR 7137 de l'université Henri

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL

ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL ETUDE COMPARATIVE DES SOLUTIONS D ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET NON COLLECTIF POUR LE BOURG D ANDREZEL Bureau d Etudes TEST INGENIERIE 14, rue Gambetta 77 400 THORIGNY Tél. : 01.60 07 07 07 www.testingenierie.fr

Plus en détail

Les usages de l eau. 1. Le cycle de l eau domestique. 1. Le prélèvement de l eau dans le milieu naturel. Chapitre

Les usages de l eau. 1. Le cycle de l eau domestique. 1. Le prélèvement de l eau dans le milieu naturel. Chapitre 1. Le cycle de l eau domestique Avant d arriver au robinet, l eau doit être traitée pour être rendue potable, c est-à-dire sans danger pour la consommation humaine. Ces traitements varient suivant l origine

Plus en détail

Présentation des intervenants et modérateurs

Présentation des intervenants et modérateurs «NOSOPICARD 2015», 20 ème Rencontre d Hygiène Hospitalière, de Prévention et de Lutte contre les Infections Associées aux Soins Présentation des intervenants et modérateurs Roland GORI est : Professeur

Plus en détail

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES

UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES MISE EN DÉCHARGE, RECYCLAGE, TECHNIQUE INCINÉRATION- DES DÉCHETS ÉPURATION DES EAUX USÉES UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT Une entreprise de Bayer et LANXESS UN RÉSEAU AU SERVICE DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS

IRMA 25207 / CREST / FEMTO-ST UMR 6174 CNRS 1 The Montbéliard Radiation Protection Pilot Project: a global approach of radiation protection adressing occupational, public and patient exposures at the level of a large urban community I. NETILLARD

Plus en détail