100% info. santé. point fort. festivités. feria. pages 2 à 5. Journal du Grand Alès en Cévennes. juin n 105

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "100% info. santé. point fort. festivités. feria. pages 2 à 5. Journal du Grand Alès en Cévennes. juin 2011 - n 105"

Transcription

1 100% info Journal du Grand Alès en Cévennes juin n 105 santé Le 1 er Contrat Local de Santé de la région est signé. (p. 6) point fort Le préfet propose une Agglo à 46 communes. (p. 9) festivités Alès-Plage et Estiv Alès reprennent du service. (p. 13 et p. 16/17 ) feria Feria du cheval à Saint- Hilaire les 17 et 18 juin. (p. 22) pages 2 à 5

2 dossier Bienvenue au cœur de 15 ans d efforts débouchent sur l ouverture d un centre Max Roustan et François Mourgues : «Un équipement crucial pour l attractivité du territoire.» En coulisses UNE LOGISTIQUE PERFORMANTE Les hommes et les femmes : l hôpital Alès-Cévennes emploie près de 1500 professionnels aux compétences très diverses. L équipe médicale (120 médecins et 38 spécialités), l équipe soignante (infi rmiers, aides-soignants, auxiliaires de puériculture, ), les services administratifs, les services logistiques et techniques et les agents d entretien. La blanchisserie : chaque jour, 5 tonnes de linge transitent par la blanchisserie automatisée de l hôpital articles sont ainsi désinfectés, lavés, séchés, pliés et distribués selon la norme environnementale EN NF Les cuisines : élaborés avec le concours de diététiciennes, les repas de l hôpital sont préparés sur place, avec autant que possible des produits frais locaux. Le Logipôle : relié à l hôpital par une galerie souterraine, le Logipôle est le lieu de départ de toutes les marchandises nécessaires au bon fonctionnement de l établissement, ce qui représente une centaine d allers-retours quotidiens, effectués par les Automatic Guided Vehicles (AGV). Journal du Grand Alès : L ouverture d un hôpital neuf aura nécessité patience et longueur de temps Max Roustan, député-maire d Alès : Oui, je suis très heureux d aboutir à un tel résultat après plus de quinze ans de bataille. C est une excellente chose que ce bassin de vie qui existe déjà par son activité économique, son attrait touristique et sa qualité environnementale puisse désormais vraiment exister par son activité médicale. Ça a été un parcours long et pénible. Ce sont quinze ans de négociations dans les ministères où tout a été discuté : le nombre de chambres, le fonctionnement, Puis les services de l hôpital ont œuvré sur la partie technique, très longue aussi. J.G.A. : Le travail important de conception étaitil lié au référentiel Haute Qualité Environnementale? François Mourgues, directeur de l hôpital : Plus on est technologiquement en avance et plus c est complexe. Ça a été un vrai défi de lancer ce projet HQE voilà quinze ans en arrière : une conception architecturale réfl échie, des équipements spécifi ques, des installations de pointe comme notre chaudière bois qui émet 2000 tonnes de CO2 en moins par an qu une installation classique. Les critères spécifi ques au HQE nous ont amenés à des progrès en matière d organisation et de conception qui sont actuellement rares. La barre a été mise à un tel niveau que, avec les contraintes économiques actuelles, l exemplarité HQE d Alès ne pourra peut-être pas être imitée à 100 %. L hôpital Alès-Cévennes est le premier en France sur le référentiel HQE, il faut en être fi er, même si ça n est pas pour le macaron que nous l avons fait. J.G.A. : Qu est-ce que ce nouvel hôpital va changer pour les patients? F.M. : Hormis les 30 places de plus que dans l ancien bâtiment, nous sommes ici dans un confort du XXI e siècle. Les bonnes pratiques ne pourront qu être améliorées : je rappelle que nous avons été classés 7 e hôpital le plus sûr de France dans l ancien établissement. Ajoutez à cela un plateau technique et une équipe DR médicale de haut niveau qui devraient attirer des praticiens J.G.A. : De quoi enrayer la fuite des patients vers Nîmes ou Montpellier? F.M. : J en suis convaincu, cela pour trois raisons : d abord grâce à la qualité des installations qui nous permettront d attirer des spécialistes et de développer les compétences médicales. Ensuite grâce à la qualité d accueil et d hébergement des patients. Enfi n grâce à l image valorisante de cet établissement exemplaire. Nous avons désormais la possibilité de limiter la fuite des patients qui s élevait à 40 ou 50 % pour certaines spécialités telles que l urologie, l ORL ou l ophtalmologie. J.G.A. : L ouverture de l hôpital neuf a-t-elle des répercussions au-delà de l aspect médical? M.R. : Oui car la présence d un hôpital dernier cri est fondamentale pour l attractivité de notre territoire. Quand une entreprise vient s installer sur un bassin de vie, les dirigeants sont attentifs au cadre de vie des salariés : la culture, le sport et surtout la santé. L ouverture de l hôpital neuf représente un aboutissement pour le bassin alésien qui propose maintenant une offre quasi-complète en matière de santé, allant de la néonatalogie à l accueil en maison de retraite. Cette réalisation confi rme l esprit pionnier d Alès. Les praticiens y trouveront un confort de travail ; les patients, une offre de soins de qualité. Genèse du centre hospitalier Alès-Cévennes En juillet 1999, la direction des hôpitaux se prononçait pour la reconstruction neuve sur site. En mars 2003, Max Roustan, grâce à son mandat de député, obtenait une rallonge auprès du ministre de la santé pour fi nancer un hôpital de 255 lits. L Agence Régionale de l Hospitalisation (ARH) annonçait alors le déblocage d une première enveloppe. Quatre ans plus tard, le projet a encore évolué. Une capacité d accueil plus importante a été actée et de nouvelles activités médicales ont été prises en compte : radiothérapie, cancérologie et chimiothérapie. Le coût global de l hôpital Alès-Cévennes, qui a fi nalement une capacité de 292 lits et places, atteint aujourd hui 123 M, toutes dépenses confondues. 2

3 l hôpital Alès-Cévennes hospitalier hyper moderne pour le confort de Cévenols. > Le 1 er hôpital français de Haute Qualité Environnementale De la conception au fonctionnement, en passant par la construction, l hôpital Alès-Cévennes est le 1 er du genre à voir le jour sur le référenciel Haute Qualité Environnementale établissement de santé (HQE). Les exigences HQE ont été respectées dès la déconstruction des anciennes maisons de retraite, puis lors du chantier à faible nuisance. La conception architecturale et l implantation des bâtiments en fonction des vents, du soleil et du bruit ont, bien sûr, été également déterminants. La norme HQE a par ailleurs infl ué sur les équipements astucieux de cet établissement. Une éco-conception exemplaire : isolation thermique et phonique renforcée, larges entrées de lumière naturelle, détecteurs de présence pour l éclairage, chasse d eau double commande, arrêt automatique du chauffage ou du refroidissement lors de l ouverture de la fenêtre ou encore mitigeurs automatisés à bonne température. La dizaine de centrales d air assurant la ventilation des bâtiments adopte un système de captage de l air ambiant réutilisant la chaleur ou la fraîcheur des locaux. Un gain de 40 % d électricité est ainsi annoncé. Enfi n, la gestion optimisée des déchets avec un tri sélectif permanent, le décartonnage des emballages avant recyclage et la traçabilité des déchets dangereux jusqu à leur zone de confi nement font partie des enjeux de la norme HQE. > Le royaume des nouvelles technologies Pleinement inscrit dans l ère moderne, l hôpital Alès-Cévennes fait la part belle aux aménagements high tech qui permettent d améliorer le quotidien des patients ou de leurs proches. Bras multimédia : chaque chambre bénéfi cie d un écran tactile dernier cri permettant de téléphoner, de regarder la télévision, d envoyer des mails, d utiliser la webcam ou de surfer sur internet. Bébé on line : lors d accouchements précoces, les nouveaux-nés placés dans les services Maternité et Néonatalogie peuvent être reliés visuellement et vocalement à leur maman ou à leur famille via écrans interposés et en HD. > La valorisation des énergies renouvelables Au cœur du projet HQE du centre hospitalier Alès-Cévennes, le Pôle Énergie, qui alimente les circuits d eau chaude sanitaire, de chauffage et de refroidissement, joue un rôle majeur. Chaufferie bois : alimentée par la fi lière bois du Pays Cévennes, la machinerie peut couvrir 80 % des besoins énergétiques en chauffage et en eau chaude sanitaire de l hôpital. Soit MWh/an, de quoi éviter la consommation de m 3 de gaz naturel et le rejet annuel de 1438 tonnes de CO2 par an. Solaire thermique : les 47 m 2 de panneaux génèrent KWh/an pour couvrir 15 % des besoins en eau chaude de la blanchisserie. Photovoltaïque : 60 m 2 de panneaux en façade peuvent générer KWh/an. Réseau de chaleur : cette installation est destinée à couvrir les besoins énergétiques du bâtiment médecine-chirurgie-obstétrique, soit MWh/an, l équivalent de 60 % des besoins totaux du centre hospitalier. Poire d appel : à disposition des patients au chevet des lits, elle permet de régler le brise-soleil, d alerter le personnel soignant et d ajuster les éclairages. Scan 3D et matériels de pointe : le nouvel hôpital est doté des technologies les plus récentes en matière d imagerie médicale, de stations d anesthésie, d équipements de bloc opératoire et de matériel de surveillance monitorée. Plafonds actifs : nids à poussières et à germes, les radiateurs et les climatiseurs sont bannis. Le chauffage et le refroidissement des locaux s effectuent par les plafonds. AGV : en sous-sol, les Automatic Guided Vehicles assurent jusqu à 100 navettes par jour entre l hôpital et le Logipôle pour faire transiter le linge, les repas ou les déchets. 3

4 dossier 6 pôles d activités pour prendre soin de vous > Pôle Chirurgie-Mère-Enfant 33 médecins 263 soignants 116 lits 6 salles d intervention 1 salle de surveillance postopérationnelle. Plus qu une simple maternité, ce pôle comprend les activités Anesthésiologie, Gynécologie-obstrétique, Pédiatrie, Chirurgie, Bloc opératoire, Soins de suite et de réadaptation, Gastro-entérologie. Pédiatrie : pour une prise en charge optimum, le service est à proximité de la maternité. Les chambres réunissent la mère et l enfant et, si le bébé arrive précocement, l équipement Bébé on line préserve le lien parental par écran interposé (lire page 3). Maternité : il s agit désormais de la seule du bassin alésien. Grâce au classement gynécologie obstétrique de niveau II, il est possible d y prendre en charge des grossesses à risques et des grossesses multiples. La maternité offre en outre la possibilité d avoir recours à l acupuncture, l allaitement maternel, la prise en charge de l addictologie et de l infertilité. Chirurgie : un traitement sur place des cancers de l appareil digestif et du sein, ainsi que des interventions très diversifi ées allant de l hospitalisation ambulatoire à l hospitalisation complète. Gastro-entérologie : prise en charge des maladies du foie et de l appareil digestif avec, pour le confort du patient, des techniques très modernes dites non invasives, du type fi bro-scanner et vidéocapsule (sans ouverture de la peau). Soins de suite et de réadaptation : ces soins auparavant dispensés à Rochebelle intègreront prochainement un bâtiment mitoyen du nouvel hôpital. > Pôle Soins aigus 29 médecins 189 soignants 76 lits passages aux urgences en interventions du SMUR en h/24, il s agit de services opérationnels à tout moment. Réanimation : 1 médecin de garde sur place 24h/24. Des matériels de suppléance d organes (poumon, rein, cœur). Une surveillance optimisée par un équipement de pointe. 8 chambres, dont 2 stériles avec sas. Urgences : 3 médecins et 7 soignants présents 24h/24, appuyés par 10 médecins d astreinte spécialistes. Ils assurent la prise en charge de toutes les urgences. Le SMUR intervient dans un rayon de 40 km en véhicule et au-delà grâce à l hélicoptère. Une hélistation permet d accueillir ou de transférer les patients vers des plateaux techniques supérieurs (CHU ou autres). Cardiologie : prise en charge des urgences cardiologiques 24h/24, en lien étroit avec le service Réanimation et les Urgences, sous surveillance monitorée. Pneumologie : prise en charge des pathologies pneumologiques par un plateau technique complet. Le service a également adopté une nouvelle technique de dépistage du cancer du poumon limitant les risques pour les patients. > Pôle Médecine 32 médecins 146 soignants 100 lits Spécialités médicales, Oncologie, Addictologie, Gériatrie, Soins palliatifs. En consultation, hospitalisation programmée ou d urgence, ces unités traitent les pathologies aiguës ou chroniques. En voici les atouts : Une prise en charge médicale polyvalente et spécialisée : médecine interne, gériatrie, endocrinologie-diabétologie, maladies infectieuses, hématologie, neurologie, dermatologie, néphrologie. Prise en charge des addictions, consultation anonyme et gratuite de dépistage et de traitement des infections sexuellement transmissibles. Une prise en charge des maladies du sang avec le CHU de Montpellier. Une équipe rompue à l éducation thérapeutique des patients diabétiques. Une prise en charge globale des maladies cancéreuses par une équipe publique et privée. Une équipe mobile de soutien et de soins palliatifs pour les patients atteints de pathologies graves évolutives. Une équipe mobile de gériatrie, en lien étroit avec les familles et les soignants de ville. 4 > Pôle Psychiatrie 11 médecins 150 soignants 4000 patients pris en charge en 2010 Psychiatrie de l enfant et de l adolescent : d Alès au Vigan et de Saint-Ambroix à Quissac, ce service s adresse aux 0-18 ans présentant des troubles psychopathologiques enfants ont été pris en charge en Psychiatrie de l adulte : trois unités d hospitalisation complète disposent de 66 lits en chambres individuelles, dont 48 lits pour les patients en situation aiguë et 18 lits d hospitalisation de longue durée. En cas d urgence psychiatrique, une équipe de soignants peut intervenir à tout moment sur l hôpital. Hospitalisation à plein temps : ces unités disposent de 66 lits en chambres individuelles, dont 48 lits pour les patients en situation aigüe et 18 lits d hospitalisation longue durée. En complément : consultations en ville, dans les Centres Médico-Psychologiques ; équipe mobile Psychiatrie-Précarité (pour les personnes en situation d exclusion) ; unités de prise en charge temps partiel (hôpital de jour ou Centre d Accueil Thérapeutique à Temps Partiel) ; dispositif de placement familial thérapeutique.

5 > Pôle Hébergement Personnes âgées 4 médecins hospitaliers 15 médecins libéraux 258 soignants 374 lits et places En lien direct avec l hôpital, 6 résidences assurent l hébergement des personnes âgées valides ou dépendantes : Lou Cantou (à proximité de l hôpital), La Rose des Vents (Le Rieu, à Alès), Les Camélias (centre-ville d Alès), Les Cigales (Saint-Christol-lez-Alès), Les Quatre Saisons (Bagard) et Le Castellas (Rousson) L offre proposée : accueil de jour, hébergement temporaire ou complet, prise en charge de la maladie d Alzheimer ou de pathologies apparentées, hébergement de qualité avec accès direct aux unités du centre hospitalier et son plateau technique. Des compétences plurielles : permanence médicale 24h/24, 365 jours par an, équipe médicale avec spécialités connexes (cardiologie, oncologie, etc) et équipes soignantes pluridisciplinaires (diététicien, kinésithérapeute, etc). > Pôle Génie médical 17 médecins et pharmaciens 73 soignants et administratifs 250 à 300 actes pratiqués au laboratoire scanners en IRM en radiologies conventionnelles en 2010 Contribuant aux diagnostics et à la prise en charge thérapeutique des patients, ce pôle regroupe l imagerie, le laboratoire de biologie, la pharmacie et la stérilisation, l hygiène, le service social et les archives. Pharmacie : de la prescription à l administration des médicaments, le circuit est informatisé pour apporter le bon produit au bon patient et au bon moment. Imagerie médicale : le service est entièrement numérisé pour une interprétation plus rapide et davantage de sécurité pour les patients. Le scanner haute défi nition en 3D, adapté à toutes les indications cliniques, est un bijou de technologie. Laboratoire : ouvert au public, ce service pratique tout type d analyse pour les médecins de ville ou de l hôpital personnes ont découvert l hôpital neuf en avant-première La journée portes ouvertes du 30 avril a été un franc succès, témoignant de l intérêt porté par les Grand-Alésiens à leur nouvel établissement de soins. Jour historique pour le centre hospitalier Alès-Cévennes qui présentait en avant-première son nouvel établissement au terme de 15 années de concertation et de travaux. Une centaine d agents hospitaliers était mobilisée pour guider les visiteurs sur deux circuits de découverte et pour animer des ateliers présentant les nouveaux matériels utilisés. Par curiosité ou par prévoyance, chacun des 3000 visiteurs enregistrés avait une bonne raison d être là le 30 avril > Du hall d accueil au service des Urgences, en passant par le souterrain, les Grand-Alésiens ont pu prendre possession des lieux. > Les professionnels de santé ont fait découvrir au public le nouveau matériel équipant l hôpital neuf. > Les deux circuits de visites guidées affichaient complet tout au long de la journée. L HÔPITAL EN CHIFFRES habitants sur le bassin sanitaire alésien 1446 agents hospitaliers 126 médecins 38 spécialités 292 lits et places 5 tonnes de linge lavées tous les jours 320 tonnes de nourriture cuisinées par jour entrées par an journées d hospitalisation en passages aux urgences en consultations réalisées 4,6 jours comme durée moyenne des séjours 5

6 actualité Le Pays Cévennes signe le 1 er Contrat Local de Santé de la région Ce contrat passé avec l Agence Régionale de Santé consacre le travail mené depuis quinze ans par les réseaux de santé du bassin sanitaire alésien. > Max Roustan, président du Pays Cévennes, a signé le 1 er Contrat Local de Santé régional avec M me Aoustin, directrice de l Agence Régionale de Santé. Alès, nous faisons en sorte d être les «à premiers pour être sûrs d être toujours bien placés.» Max Roustan, président du Pays Cévennes, pouvait se frotter les mains le 25 mai lors de la signature du 1 er Contrat Local de Santé du Languedoc-Roussillon entre le Pays Cévennes et l Agence Régionale de Santé (ARS). «Et seulement le 2 e de France!» précisait-il. De quoi s agit-il au juste? Au commencement sont les réseaux de santé locaux, développés depuis 1993 à Alès et coordonnés par l association Reseda, créée en En tout huit réseaux regroupant 1000 professionnels de la santé, du social et du médico-social dans des domaines aussi fondamentaux que l alcoolisme, le diabète, l addictologie, la gérontologie, les soins palliatifs, la périnatalité, l obésité infantile, etc. Une façon de travailler transversalement dans l intérêt du patient en proposant réunions d information, dépistage, formations, actions de prévention, accès gratuit à des consultations, «Les réseaux de santé sont un lieu de confl uence entre les besoins du public et les politiques nationales de santé» confi e Muriel Perrin, présidente de Reseda. Ces réseaux, qui ont labouré le territoire pendant plus de quinze ans au plus près des patients et des publics en diffi culté (alcooliques, drogués, obèses, diabétiques, ), ont été d abord soutenus par la Ville d Alès, puis par le Grand Alès et enfi n par le Pays Cévennes à l échelle de ses 117 communes. Réduire les inégalités dans l accès aux soins La signature d un Contrat Local de Santé est une reconnaissance de leur action et une sécurité pour leur avenir (fi nancement des actions de santé, stabilité des projets avec des contrats pluri-annuels). «Un Contrat Local de Santé contribue à réduire au maximum les inégalités territoriales dans la santé, souligne Martine Aoustin, directrice de l ARS. Il permet d unir les forces pour développer les actions de santé en fonction des besoins des populations». À l heure où la question de l égalité de l accès aux soins se heurte à la désertifi cation des arrière-pays, la reconnaissance d une démarche de santé au plus près des populations est donc une excellente nouvelle pour les habitants du Pays Cévennes. Plus d infos : Reseda, tél Service Hygiène/Santé du Grand Alès, tél ans à Alès Créés en 1868 à partir d un petit atelier de serrurerie, les Etablissements Richard-Ducros sont devenus l une des plus importantes entreprises de constructions métalliques françaises. Richard-Ducros fabriquait des ouvrages d art (ponts pour les TGV et les autoroutes), des pylônes électriques, des charpentes métalliques, des pièces de chaudronnerie, de grosses armoires IBM (fabriquées seulement à Alès et aux Etats-Unis), de la mécano-soudure et de la tôlerie fi ne. L entreprise avait cinq sites en France (trois à Alès, un dans les Landes, un dans les Vosges) et une fi liale en Hongrie. Le tribunal liquide Richard-Ducros Le 5 mai, le tribunal de commerce de Paris n a pas hésité à mettre au chômage les 299 employés alésiens, vosgiens et landais de l entreprise. terrible nouvelle que celle tombée le 5 mai en provenance de Paris. Le tribunal de commerce a purement et simplement prononcé la liquidation judiciaire de Richard-Ducros, alors que deux repreneurs avaient fait une offre pour les sites des Vosges (33 salariés) et des Landes (36 salariés) et qu une prolongation de la période d observation était demandée pour les sites d Alès. L implacable sentence a laissé abasourdis les 230 employés alésiens ainsi que le députémaire Max Roustan et les forces vives du bassin, qui avaient mis toute leur énergie dans la bataille alerte des ministres de l Industrie et du Travail, contacts avec des repreneurs, multiples rencontres avec les salariés et les administrateurs judiciaires pour sauvegarder ce fl euron de l industrie alésienne. «C est un énorme gâchis et un coup dur pour les salariés, soupire le député-maire. Je suis très en colère contre le groupe Fayat, leader français de la métallurgie, qui n a racheté cette entreprise en novembre dernier que pour jeter l éponge dès le mois de janvier!» Les 299 salariés de Richard-Ducros ont reçu le 21 mai leur lettre de licenciement. Le liquidateur, Stéphane Gorrias, a engagé une procédure en référé auprès du tribunal de grande instance d Alès pour réclamer 12 millions d euros au groupe Fayat, afi n qu il abonde le plan de sauvegarde des emplois (primes d accompagnement, aides à l embauche, aides à la formation, etc). Les salariés licenciés obtiennent 12 M Le 19 mai, le tribunal a donné raison aux salariés de Richard-Ducros en condamnant le groupe Fayat à payer 12 M «en réparation d un trouble manifestement illicite» et en ordonnant l exécution provisoire du jugement : Fayat doit donc payer immédiatement, même s il fait appel. L État en a ensuite rajouté une couche en transposant cette décision du tribunal sur le plan administratif. Le sous-préfet d Alès, qui s est énormément investi dans ce dossier, a en effet signé le 23 mai une décision qui oblige Fayat à mettre la main à la poche pour créer de l emploi dans le cadre du dispositif de revitalisation du bassin. «La norme légale est de 4000 par salarié» précise Philippe Portal. Pas d opération immobilière sur les terrains > Le magnifique pont de Ners qui supporte la 2x2 voies est une réalisation de Richard-Ducros. Pour ce qui concerne la propriété des terrains de la Montée de Silhol, toujours propriété de Fayat, Max Roustan a tenu parole en faisant voter, lors du dernier conseil communautaire, la préemption de ces terrains, au nom de l intérêt public de la sauvegarde de l emploi. L Agglo reste ainsi aux côtés d un repreneur éventuel pour lui assurer la disponibilité des terrains en lançant la préemption. Par ailleurs, Max Roustan a invité début juin en mairie toutes les entreprises les plus importantes du bassin pour leur présenter le profi l des salariés mis au chômage afi n de favoriser d éventuelles embauches.

7 Ils ont confirmé leur présence : Éric Besson : ministre de l Industrie et de l Énergie. Serge Lepeltier : ancien ministre de l Environnement, ambassadeur en charge des négociations sur le changement climatique pour la France. Serge Orru : directeur général du WWF-France. Alfred Trassy-Paillogues : président du groupe d études automobiles à l Assemblée nationale. Louis Nègre : rapporteur du volet transports du Grenelle II et rédacteur du Livre Vert sur les infrastructures de recharge pour les véhicules décarbonés. CNC SÉANCES DÉCOUVERTE Le Cercle Nautique des Cévennes Alès propose aux parents des enfants nés en 2003, 2004 et 2005 deux rencontres avec ses éducateurs samedi 18 juin de 10h à 11h30 et mercredi 22 juin de 11h30 à 13h. Durant ces journées, une séance découverte sera proposée aux enfants (en tenue de piscine, avec bonnet obligatoire). actualité RIVE : l heure de la confirmation Les 6 et 7 juillet, la 2 e édition des Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques doit asseoir la manifestation au niveau mondial. Une demi-journée sera ouverte aux Grand-Alésiens. > 50 véhicules étaient présentés lors de l édition ccette année, ce sera le double. e sera le dernier rendez-vous automobile avant les Présidentielles de 2012 puisque le Mondial de l auto, organisé tous les deux ans à Paris, n aura pas lieu en septembre. Premier enjeu : les Rencontres Internationales des Véhicules Écologiques (RIVE) inviteront tous les candidats à la Présidentielle sur le site du Pôle Mécanique à débattre et faire valoir leur position sur la mobilité durable. Deuxième enjeu : rassembler plus d exposants, plus de voitures innovantes et faire intervenir plus de conférenciers pour «confi rmer le succès de la première édition». Marc Teyssier d Orfeuil, fondateur de l événement, rappelle Regardez TV Sud sur le canal 23 Depuis le 18 mai, la télé qui arrosait jusqu alors les régions de Nîmes et Montpellier couvre le bassin alésien depuis le Mont Bouquet. ous sommes très fi ers d arriver dans «n le nord du Gard» annonce Christophe Musset, PDG de TV Sud (ex-télé Miroir et 7Ltv). Ce média régional avait jusqu à présent une diffusion limitée à la Camargue et au littoral languedocien, jusqu à Narbonne. que «l édition 2010 a accueilli le Prince Albert II de Monaco, Jean-Claude Gayssot, ancien Ministre des Transports, et près de 1500 acteurs privés et publics» visiteurs attendus Durant deux jours, environ 100 voitures écologiques seront présentées (contre 50 l an dernier), dont certaines, en avant-première mondiale. Une majorité sera en essai sur le circuit vitesse du Pôle. Des industriels du monde de l automobile et de l énergie, des élus locaux, nationaux et eu- Depuis le 18 mai, grâce à la fréquence canal 23 obtenue du CSA, TV Sud émet sur le Grand Alès et alentour ( personnes de plus peuvent ainsi la regarder). Le trépied de TV Sud repose sur l info locale (journal régional à 7h30, 12h30 et 19h30), les traditions régionales (territoires, balades, lenga d oc, tauromachie) et le sport (football, rugby, handball, auto, ). Sur Alès, TV Sud Camargue-Cévennes compte couvrir les grands événements, créer des émissions spéciales (on évoque par exemple une émission automobile depuis le Pôle Mécanique), assurer des directs, Une rédaction spéciale devrait s installer d ici la rentrée dans la capitale cévenole. Canal 23 sur votre téléviseur Réception sur toutes les box (Freebox, Neufbox, Alicebox, Bbox, ) Vidéos sur > Grâce à l émetteur du Mont Bouquet, TV Sud arrose le territoire du Grand Alès. ropéens, ainsi que des ambassadeurs et représentants du monde entier : en tout, près de 3000 visiteurs sont attendus afi n d échanger et de débattre sur les problématiques politiques, industrielles et environnementales qui touchent la production et l évolution des véhicules écologiques. «Cette année, toutes les conférences seront traduites en anglais en simultané» confi e l organisateur, le Club des Voitures Écologiques. Au programme des débats : Comment convaincre les citoyens et les entreprises d utiliser des voitures écologiques? Quelles énergies disponibles? Quelle voiture écologique pour quels usages? Véhicules électriques et hybrides rechargeables, quel avenir? Le grand public invité le 7 juillet L après-midi du jeudi 7 juillet (à partir de 14h), sera ouvert au public qui pourra contempler les voitures de demain et même d aujourd hui puisque les technologies visant à éliminer le pétrole des moteurs sont déjà au point et évoluent chaque jour un peu plus. Les Grand-Alésiens pourront aussi se renseigner sur les stands et, pourquoi pas, rêver devant ces véhicules écologiques de pointe. Ils pourront également écouter les personnalités politiques présentes. Le Toboggan accessible à tous «Avant, deux moniteurs devaient me porter pour me mettre à l eau. Maintenant, avec cette nouvelle machine, c est beaucoup plus facile et confortable.» Mylène, amputée des deux jambes, ne tarit pas d éloges sur la machine de mise à l eau pour personnes à mobilité réduite, désormais utilisée au centre nautique Le Toboggan. Les baigneurs handicapés moteurs sont en effet placés sur une chaise qui descend doucement dans l eau, le processus étant tout aussi simple pour sortir du bassin. Cet investissement de 10000, fi nancé par le Grand Alès, vaut largement la peine au regard des avantages qu en retirent les personnes en fauteuil roulant, à commencer par les adhérents d Alès Handisport, qui viennent nager une fois par semaine. «Ils seront moins dépendants et pourront mieux profiter de leur baignade» se réjouit Régine Richard, présidente de l association. 7

8 POUR BIEN TRIER, QUELQUES TRUCS, PLUS MÉMO QUE TECHNIQUES! > Une astuce de bon sens : compactez vos emballages, ils prendront moins de place. Sacs jaunes : non au détournement Avec l arrivée des beaux jours, fleurissent sur les trottoirs nombre de sacs jaunes détournés de leur usage : le plus souvent remplis d herbe tondue, de déchets verts issus de la taille des haies, voire d habits. Outre le manque de civisme évident, ce geste peut avoir des incidences économiques non négligeables. Malgré leur vigilance, les agents de collecte peuvent être trompés et ramasser lors de leur tournée de tels sacs. Ce qui a pour effet, une fois arrivés au centre de tri, de faire grimper en flèche le taux de refus. Ainsi, en avril, ce dernier a bondi de quatre points. Au coût d environ 500 la tonne de refus pour les finances communautaires, ça fait cher le sac jaune mal utilisé! Le credo de l ambassadeur du tri : «Qu importe le flacon pourvu qu on nous le laisse!» Outre le clin d œil à une célèbre phrase d Alfred de Musset, ce slogan permet de se souvenir que tous les flacons et bouteilles en plastique (boissons, lessives, hygiène, produits d entretien, etc) sont à mettre dans les sacs jaunes ou conteneurs jaunes. Y compris, désormais, ceux ayant contenu des corps gras comme les bouteilles d huile. Plus aucune hésitation à avoir! Avec les emballages plastiques, le tri n a pas de pot Grande malchance pour le tri sélectif : seuls les pots en plastique ne se recyclent pas encore : pots de yaourts, pots de crème fraîche, pots de fleurs, Autant d emballages qui doivent être mis aux ordures ménagères, c est pas de pot! Poids faible, nettoyage important, étiquette difficile à enlever et présence importante de colle augmentent les coûts et compliquent ce recyclage. Des études sont faites afin de valoriser ces déchets qui représentent près de 70 % des refus de tri. Ne pas se laisser embarquer par les barquettes Comme les pots, les barquettes en plastique ne se recyclent pas, qu il s agisse de barquettes en polystyrène emballant souvent la viande prédécoupée, de barquettes de fruits, mais aussi de barquettes semi rigides protégeant tout ce qui est charcuterie, plats préparés, Comme le dit la bouteille plastique : «Face au tri, je m écrase» C est l argument récurrent des non trieurs : «Le tri sélectif des emballages, ça prend de Verre : de nouveaux horizons Le service Collecte sélective du Grand Alès vient d acquérir plusieurs colonnes à verre d un nouveau type : entièrement en acier et insonorisées, elles s intègrent parfaitement dans l environnement urbain. Trois d entre elles ont été installées au mois de mai dans les quartiers alésiens des Cévennes et des Prés-Saint-Jean. D autres colonnes de ce type pourraient être installées d ici la fin de l année. «Leur multiplication devrait faciliter le geste du tri du verre dans les immeubles, explique Sylvère, ambassadeur de tri au Grand Alès. Le manque de place dans les appartements et l éloignement des colonnes sont en effet souvent rédhibitoires pour trier le verre. Multiplier les points d apport c est aussi forcément rapprocher les colonnes à verre des usagers». la place» Faux : aujourd hui, la plupart des bouteilles plastiques sont conçues pour être facilement compactées. En n oubliant pas d enlever le bouchon avant et de le remettre après pour que l air expulsé ne pénètre pas de nouveau dans la bouteille écrasée. Idem pour les cartonnettes et les briques alimentaires qui peuvent aussi très facilement se mettre à plat en décollant les rabats d assemblage. La pub en déchetterie Toute la publicité qui pollue les boîtes aux lettres peut bien sûr être mise dans les sacs et bacs jaunes, car le papier est recyclable. Mais il est préférable de déposer la publicité dans la benne à papier de sa déchetterie ou dans une colonne spécifique recevant exclusivement le papier. En 2010, plus de 186 tonnes de papiers, journaux et magazines ont été déposées en déchetterie et 338 tonnes dans 80 colonnes à papier réparties sur l Agglo, souvent à proximité d une colonne à verre. Réemployer les cabas de courses Avec la disparition progressive des sacs de caisse, les grandes surfaces proposent de plus en plus des cabas de courses sous forme de gros sacs semi rigides. Les plus étourdis qui oublient de les ramener à chaque course en collectionnent beaucoup! Transformé en sac de pré-collecte, un cabas de courses peut trouver une deuxième utilité pour stocker et déposer aisément son verre à la colonne d apport volontaire ou pour apporter son tri sélectif au bac jaune lorsque l on habite en appartement ou dans l une des communes les plus rurales du territoire qui sont desservies uniquement en points d apport volontaire. 8

9 point fort Le préfet propose sa carte La nouvelle carte de l intercommunalité définie par le préfet du Gard délimite un Grand Alès à 46 communes intégrant les communautés de communes Autour d Anduze, Région de Vézénobres et du Mont Bouquet. > Le Grand Alès actuel (en orange) pourrait intégrer 30 communes supplémentaires (en jaune) au sud et à l est de son territoire. Petite histoire du Grand Alès 1993 : création de la Communauté de communes d Alès avec 7 communes : Alès, Saint-Christol, Saint- Hilaire, Saint-Privat, Saint-Martin, Saint- Paul-la-Coste, Boissetet-Gaujac. Janvier 2000 : création de la Communauté d agglomération du Grand Alès, qui reprend la Communauté antérieure avec deux communes supplémentaires : Saint-Jean-du- Pin et Bagard. Janvier 2002 : extension du Grand Alès à 16 communes, avec Salindres, Mons, Soustelle, Mialet, Saint- Jean-du-Gard, Corbès et Thoiras. Avril 2011 : présentation par le préfet du Gard de la nouvelle carte intercommunale du département avec un Grand Alès à 46 communes. l a voici donc la proposition du préfet concernant l éventuelle carte du Grand Alès! Une carte qui changerait considérablement la donne par rapport à l existant. En effet, si le processus va à son terme, le Grand Alès devrait passer de 16 à 46 communes et de à habitants. Ce projet de carte doit faire l objet, dans les trois mois, d un vote des conseils municipaux de chaque commune. Chacun des avis ainsi exprimé sera ensuite transmis à la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI), qui aura un délai de quatre mois pour se prononcer. La CDCI est composée de 45 élus des communes, des Communautés de communes ou d agglomération, de représentants des syndicats, d élus des Conseils général et régional. La CDCI peut valider la proposition du préfet, mais elle peut aussi la modifi er si deux tiers de ses élus (soit 30 membres) vont dans ce sens. Auquel cas et si la cohérence du territoire est respectée, cette décision s imposera au préfet Rendez-vous en décembre 2011 Max Roustan : «Nous ne forçons personne» «Nous avons été la 1 re Agglo créée dans la région et nous sommes l Agglo la mieux dotée de France. Nous fonctionnons très bien à l heure actuelle et nous ne voulons annexer personne. Nous prenons acte de la proposition du préfet et nous attendons maintenant que les communes se prononcent par le vote de leurs conseils municipaux. Encore une fois, nous ne forçons personne à rentrer au Grand Alès. Ce que nous souhaitons, c est construire ensemble avec tous ceux qui le veulent un Grand Alès plus fort et mieux représenté sur les plans régional et national. Ce Grand Alès élargi peut constituer une nouvelle étape de notre histoire et une nouvelle chance pour tous.» Hugues Bousiges : «Une carte qui recouvre un bassin de vie» Journal du Grand Alès : La carte que vous proposez bouleverse le visage de l intercommunalité du département. En êtes-vous satisfait? Hugues Bousiges, préfet du Gard : Je rappelle que cette carte est le résultat d un an et demi de travail et de concertation avec les élus et les forces vives du département. C est une carte réaliste, mais pas idéale. Ce n est pas en tout cas la carte qu attendent les habitants qui vivent sur des bassins de vie et souhaiteraient vivre dans des intercommunalités qui se superposent aux bassins de vie. Mais, parfois, les esprits ne sont pas prêts, du côté des élus, et j ai suivi les vœux de certains en conservant ici et là le statu quo. Certains choix n étaient pas encore mûrs JGA : Pour l agrandissement du Grand Alès, vous avez considéré que les esprits étaient prêts? H.B. : Tout à fait! Quasiment toutes les intercommunalités de l arrondissement d Alès ont exprimé le souhait de rentrer dans le Grand Alès. Il est vrai que certains élus de la Communauté de communes Autour d Anduze manifestent leur opposition, mais ils sont très minoritaires. Je pense, pour ma part, avec la grande majorité des habitants et des élus de ce territoire, qu il est indispensable de voir se structurer autour d Alès des communes dont le bassin de vie est alésien. Il s agit de prendre en compte les réalités quotidiennes et les aspirations d avenir vécues par nos concitoyens. JGA : Le Grand Alès sera donc la 2 e Communauté d agglomération du département H.B. : En effet. Avec 46 communes, le Grand Alès va confirmer son rôle majeur de 2 e pôle de développement du département et confortera le Pôle Métropolitain qu il va créer avec Nîmes. Je répète qu il est de bonne administration et de saine perspective de mettre ensemble toutes les communes qui peuvent renforcer le pôle alésien. J aime à dire que nous devons dès maintenant rendre possible l inévitable 9

10 habitat Logis Cévenols affiche des L enquête de satisfaction et le budget définitif 2010 en excellente santé financière, 85,3 % des locataires sont satisfaits de leur Office > L enquête de satisfaction 2011 est réalisée à la demande de l Office public de l habitat du Grand Alès qui gère logements et loge plus de personnes. 10 L enquête en détails Tous les deux ans depuis 2007, Logis Cévenols fait réaliser une enquête de satisfaction par téléphone auprès d un échantillon de ses locataires. L enquête est à chaque fois réalisée par un prestataire extérieur, le cabinet lyonnais Aviso, qui intervient beaucoup dans le domaine de l habitat social. Après les enquêtes 2007 et 2009, l enquête 2011 a été effectuée en avril auprès de 850 locataires. Les appels ont été effectués de manière aléatoire et anonyme. Aviso a souligné la bonne participation des habitants qui se sont bien prêté au jeu. Logis Cévenols s est d ores et déjà engagé pour une nouvelle campagne à la même échelle en 2013 et «j e n imaginais pas que le niveau de satisfaction pouvait encore progresser.» Max Roustan, président de Logis Cévenols, se réjouit vivement des résultats de l enquête téléphonique réalisée en avril auprès de 850 locataires par le cabinet Aviso. Comme le montre le tableau ci-dessus, ce taux de satisfaction s établit en 2011 à 85,3 %, soit 2,4 points de plus qu en Il est même en progression de 7,5 points par rapport au taux de satisfaction de «Mieux encore, nous sommes 6 points au-dessus du référentiel national!» souligne Jean-Luc Garcia, directeur général de Logis Cévenols : ce référentiel, établi sur 141 organismes de logement nationaux et 1,4 million de logements, plafonne en effet à 79 % Une enquête qui définit des pistes de travail Comment expliquer cette progression constante depuis 2007, à des niveaux tout à fait impressionnants? «Nous ne procédons pas à des enquêtes de satisfaction tous les deux ans pour nous gargariser, mais pour détecter les secteurs sur lesquels nous pouvons encore nous améliorer.» Depuis deux ans, Logis Cévenols a beaucoup gagné sur l entretien des parties communes, en l occurrence le nettoyage et les interventions rapides du gardien ou de la Régie pour réparer les petits dysfonctionnements (éclairage en panne, porte qui ne ferme plus, etc). La satisfaction quant au fonctionnement général des équipements des parties communes a ainsi augmenté de 3,2 points pour s établir à 87,3 %. De même, les interventions dans les parties communes sont approuvées par 78,4 % des locataires, soit une hausse de 4,5 points. Le satisfecit est encore plus important pour les travaux de réparation dans le logement qui sont salués par 91,8 % des sondés, soit une augmentation de 3 points par rapport à l enquête La gestion de proximité paye Plus largement, ce taux de satisfaction globale à 85,3 % montre que la réorganisation qui a été décidée en 2007 porte ses fruits. «Le principe consistait à placer le locataire au centre du dispositif de l Offi ce Public de l Habitat du Grand Alès» rappelle Max Roustan. Ainsi le patrimoine locatif a été divisé en 7 secteurs de 700 logements gérés par un gestionnaire de patrimoine. 37 gardiens ont été mis en charge de 100 à 150 logements chacun. Enfi n, l instauration d un Numéro Vert spécifi que 24h/24 permet aux locataires de formuler toutes leurs demandes de façon plus aisée. L ensemble fonctionne manifestement de façon huilée, comme le montrent deux marqueurs : d abord, 91,2 % des locataires interrogés sont contents de leur gardien ; ensuite l information et la communication données aux locataires sont jugées satisfaisantes par 86,7 % des sondés, soit une progression de 10 points par rapport à 2007! C est dire si le dispositif de proximité concocté par l Offi ce est salué par ses destinataires. «Tout le personnel est à féliciter car chacun fait des efforts considérables autour du projet de qualité du service qui a été mis en place» salue Jean-Luc Garcia. Des progrès à réaliser Pour autant, les responsables de Logis Cévenols restent conscients des progrès à réaliser. Certains points faibles sont pointés par l enquête, notamment la satisfaction par rapport au logement qui s établit à 81,8 %, beau score mais en baisse de 3,5 points par rapport à «Je crois que le niveau d exigence des locataires augmente au fi l des ans» tente d expliquer Jean-Luc Garcia. De même, la propreté générale des espaces extérieurs ne satisfait que 65,9 % des sondés, et, plus généralement, «le combat de la propreté reste permanent» commente le directeur général. À améliorer aussi, le fonctionnement habituel de l ascenseur (66,2% de satisfaits), le traitement du problème signalé (62,5 %), ou l aménagement extérieur de l immeuble (50,2 %). 78,3 % satisfaits du prix du loyer Le prix du loyer convient à 78,3 % des locataires, soit une évolution de 5,2 points depuis Ce résultat plutôt fl atteur traduit la réalité de la situation puisque Logis Cévenols propose des loyers inférieurs de 13 % à la moyenne globale des loyers HLM (voir la médiane 2009 ci-contre). Les locataires de l OPH du Grand Alès semblent donc être conscients qu ils sont relativement privilégiés sur ce point. En revanche, le montant des charges ne satisfait que 53,3 % des sondés, chiffre quasiment stable depuis quatre ans. «Nous devons mieux expliquer à quoi correspondent les charges locatives» conclut Jean-Luc Garcia.

11 résultats haut de gamme montrent que l Office Public de l Habitat du Grand Alès, répond aux attentes de ses locataires. Logis Cévenols a injecté 22,5 M dans l économie locale en 2010 arrêté des comptes 2010 fait apparaître l que l Offi ce Public de l Habitat du Grand Alès (OPH) est un acteur économique majeur du bassin alésien, avec 22,5 M payés aux prestataires et entreprises du bâtiment l an dernier (constructions d immeubles, travaux d entretien, etc). Une somme considérable, supérieure de 60 % à celle de «Ce niveau d activité correspond statistiquement à environ 350 emplois directs» précise Max Roustan, président de Logis Cévenols. Une gestion saine Cette situation est possible grâce à une gestion saine. Les frais de structure s établissent en effet à 752 par logement contre 852 en moyenne nationale. «Ici, on ne gaspille pas l argent des locataires, indique Jean-Luc Garcia, directeur général de l Offi ce. Nous faisons en sorte de maîtriser nos frais de structure». permet un autofinancement de La gestion saine de l OPH lui permet de dégager des fonds propres pour construire et réhabiliter son patrimoine. Logis Cévenols a ainsi dégagé en 2010 un résultat de , soit 5,8 % des loyers. Le graphique ci-contre montre que pour 100 de loyer, Logis Cévenols dépense 31 d annuités d emprunts, 19 pour assurer la maintenance de son patrimoine, 18 pour payer son personnel, 15 de taxes foncières, 7 de frais d exploitation, 7 d autofi nancement et 3 pour combler les pertes issues des loyers impayés et logements vacants. Frais exploitation 7% Personnel 18% Les dépenses de Logis Cévenols pour 100 de loyer Impayés, vacants 3% Maintenance 19% Le tout avec des loyers bas Pour autant, Logis Cévenols garde un niveau de loyers particulièrement bas (lire ci-dessous). sans sacrifier l entretien du patrimoine Avec 19 % des loyers consacrés à l entretien de son patrimoine, l OPH explose carrément Autofi Exploitation 7% Annuités 31% Taxes foncières 15% les plafonds de ce qu il avait prévu dans son Plan stratégique de patrimoine (lire ci-dessous). et en continuant à construire La politique de construction de Logis Cévenols reste très élevée avec 101 logements neufs livrés en 2010 sur le Grand Alès et alentour, ainsi que 88 logements mis en chantier. > Pour 100 de loyer, Logis Cévenols dépense 31 d annuités d emprunts, 19 pour assurer la maintenance de son patrimoine et dégage 7 d autofinancement. Numéro Vert Pour toute demande à Logis Cévenols, vous pouvez appeler le Numéro Vert (gratuit depuis un poste fi xe), 24h/24, 7 jours sur Des loyers qui restent bas Le loyer moyen de l OPH est de 267, soit 13 % en dessous des plafonds réglementaires en la matière. Mieux encore, comme le montre le graphique ci-dessus, le niveau des loyers pratiqués par Logis Cévenols en 2009 (colonne de gauche) se situe 10 % en dessous de la médiane des Offices de l Habitat comparables à celui du Grand Alès (médiane 2009 zone 3). Les locataires s en rendent compte puisqu ils sont 78,3 % à être satisfaits des loyers pratiqués par l Offi ce, taux en augmentation de 5,2 points depuis 2007 (lire encadré page 10). Un niveau élevé d entretien du patrimoine Logis Cévenols consacre 19 % de ses loyers à l entretien de son patrimoine (changement des portes de halls, remplacement de radiateurs ou de volets roulants, remise en peinture des cages d escalier, reprise des façades et des toitures, etc). Une proportion nettement supérieure à la médiane nationale qui se situe à 15,6 %. C est dire si l OPH du Grand Alès se soucie de conserver des immeubles et des logements dans le meilleur état possible pour préserver la qualité de vie de ses locataires. «Quand on y ajoute tous les travaux lourds de réhabilitation, la rénovation des ascenseurs et l accessibilité aux handicapés, on arrive à presque 7 M de dépenses en 2010, soit 53 % de plus qu en 2009, note Jean Luc Garcia. Nous sommes même au-dessus de ce que nous avions prévu dans notre Plan stratégique de patrimoine, à savoir 5 M de dépenses par an sur ce poste». > Rénovation de façade aux Roncières. 11

12 Des locations à saisir La Société anonyme d économie mixte d Alès (SAEM Alès, dont le capital est détenu à 77% par le Grand Alès), aménageur et gestionnaire de zones d activité et de locaux industriels, dispose d un parc d environ m². Quelques bureaux de différentes superfi cies et des ateliers sont actuellement disponibles sur les zones PIST 1, 2 et 3 et sur la pépinière de Saint-Christol-lez- Alès. Des locations aux loyers attrayants pour accueillir de jeunes sociétés. Pour plus d informations, visitez le nouveau site de la SAEM Alès : tél économie ENERPOLE affiche déjà un taux de remplissage de 60 % La pépinière d éco-activtés savoure son premier semestre d exploitation avec 13 entreprises installées. un bâtiment écologique pour accueillir des entreprises écologiques : depuis décembre 2010, ENERPOLE est la dernière zone d activité mise en service par la SAEM Alès m 2 de bureaux et d ateliers qui ont pour vocation d héberger de jeunes sociétés travaillant dans le secteur de l environnement Début juin, 13 entreprises sont installées et génèrent une vingtaine d emplois. Une belle réussite pour cet hôtel d entreprises dont le taux de remplissage avoisine déjà les 60 %, six mois après son ouverture. Comme le souligne Marcel Gérente, vice-président de la SAEM Alès : «Ça va beaucoup plus vite que prévu : nous avions projeté un taux de 20 % pour la première année. Du coup, nous projetons d atteindre notre vitesse de croisière à partir de fin 2011.» Pour les entreprises, le bâtiment éco-construit est leur première vitrine : crédibilisant. C est également une opportunité de créer des synergies : de la construction bois aux conseils en maîtrise d énergie, en passant par la commercialisation de chaudières écologiques ou le traitement de l eau, les activités liées à l environnement sont diversifi ées. Tèrra ECO 2 : les conseils en économie d énergie Jean-Jacques Curé est ingénieur-conseil en maîtrise de l énergie. À la tête de Tèrra ECO 2 Conseils, il réalise les bilans carbone et assiste les professionnels du bâtiment, les collectivités, les entreprises ou les particuliers pour gagner en effi cacité énergétique : audits, études thermo-dynamiques, thermographie infrarouge, étanchéité à l air (photo), etc. Il a intégré ENERPOLE en février : «L image véhiculée par le bâtiment est un bénéfi ce direct pour mon activité. J y trouve également un environnement favorable avec des locaux qui me permettent de lancer mon activité de formation à l éco-conception.» ENERPOLE a un autre atout : «Nous sommes idéalement placés pour intervenir à la fois sur le Gard, l Hérault, l Ardèche et la Lozère.» tél Spirit Wood Concept : la construction en bois La maison en bois modulable sur-mesure, c est le credo de Fabrice Lombet. Sa société Spirit Wood Concept, créée en 2008, qui commercialise et assemble se type d habitat, a rejoint ENERPOLE au mois de janvier : «Jusqu à présent chez moi, il me fallait des bureaux pour recevoir mes clients. ENERPOLE est un bâtiment, en bois, en parfaite adéquation avec mon activité. Qui plus est, j espère créer des synergies avec d autres sociétés présentes sur le site.» L implantation sur le bassin alésien a également été déterminante : «J ai trouvé sur le secteur cévenol une bonne réceptivité de la population aux arguments écologiques. Ce n est pas le cas partout.» tél SAEM Alès tél DR DR 12 > Exercice pratique : les jeunes diplômés se sont présenté spontanément aux entreprises locales. Objectif Emploi : 80 % de sorties positives pour les Bac + 2 Le dispositif testé cette année sur le bassin alésien a révélé son efficacité. Sa reconduction cet automne dépend de l obtention de nouvelles subventions. et si la confi ance en soi et une bonne présentation en entretien comptaient déjà pour moitié dans l obtention d un emploi? C est en tout cas l hypothèse que Face Gard défend avec l opération Objectif Emploi. Depuis décembre 2010, ce club d entreprises accompagne 23 jeunes issus de La Grand- Combe et des quartiers alésiens des Prés- DR Saint-Jean et des Cévennes, diplômés Bac + 2. Localement, c est une première qui a réussi à mobiliser les partenaires de l emploi traditionnels Pôle Emploi, Mission Locale Jeunes, Maison de l Emploi mais aussi une quinzaine de sociétés du bassin économique. «Elles ont eu un véritable rôle d accompagnement et ont ouvert leurs réseaux aux jeunes» indique Blandine Zimmermann, directrice de Face Gard. Reprendre confiance en soi Pour les participants volontaires, l accompagnement renforcé s est apparenté à un coaching intensif : travail sur la posture pour se présenter, sur la communication orale, sur la connaissance de soi à travers un bilan de compétences, sur la rédaction d un CV, «Ce sont des clés, parfois anodines, qui peuvent générer un déclic, poursuit Blandine Zimmermann. L objectif est avant tout de redonner confi ance». Les jeunes ont par ailleurs participé à divers forums emploi régionaux, ont été soumis à des entretiens hebdomadaires, ont pratiqué des trainings d embauche réguliers avec des chefs d entreprise à la retraite et ont été en relation constante avec les entreprises partenaires dans lesquelles ils ont fait une immersion complète durant deux semaines. À la recherche de financeurs L expérience qui se termine au mois de juin présente un premier bilan satisfaisant. 80 % des participants bénéfi cient d une sortie positive : «c est-à-dire un CDI, un CDD de plus de six mois ou une reprise des études» précise Marc Peyroche, directeur de la Maison de l Emploi du Grand Alès. Car, si l opération permet à la plupart d être aptes à décrocher et réussir un entretien d embauche, elle permet également à d autres de trouver leur voie et de se réorienter en complétant leurs études. «Dans ces quartiers dits prioritaires, où le décrochage scolaire est important, être diplômé, ça sert à quelque chose.» Portée par Face Gard, avec un fi nancement de l État, l action Objectif Emploi souffre d un manque de subventions pour être reconduite cet automne. Il faut espérer que d autres partenaires s investissent d ici là pour débloquer la situation.

13 ALÈS Y > Alès-Plage vous attend du 18 juin au 31 août. NAVETTE GRATUITE EN CENTRE-VILLE La navette Alès Y quadrille le centre-ville d Alès depuis la gare routière jusqu aux parkings de l avenue Jules Guesde, en passant par les places Péri, Barbusse et du général Leclerc. Du lundi au samedi, de 9h30 à 19h30 non-stop, le minibus climatisé de 20 places (accessible aux personnes à mobilité réduite) emprunte un trajet repérable par une ligne bleue marquée au sol. Alès Y effectue gratuitement un passage toutes les 10 à 12 minutes, s arrête à la demande des passagers ou des piétons se trouvant sur l itinéraire, autant de fois que nécessaire. Un moyen pratique pour profi ter d Alès Plage et des commerces du centre-ville sans galérer pour se garer à proximité. cœur de ville Alès-Plage démarre les 18 et 19 juin Alès, station balnéaire : le concept tant apprécié de la population et des vacanciers se renouvelle sur les bords du Gardon. epuis deux ans, les Cévenols se sont d réapproprié le Gardon d Alès. L été venu, le plan d eau redevient un lieu de détente, d activités sportives et de baignade. L ouverture offi cielle d Alès-Plage aura lieu samedi 18 juin avec un programme d activités spécifi que (lire ci-contre). Le Citiparc attend les enfants sur le quai du Gardon Ce mini-parc d attractions conçu pour les 2-13 ans propose neuf manèges u existe-t-il en matière de dis- pour les enfants en «qtraction centre-ville d Alès?» C est la question que pose Emmanuel Bolling à ceux qui lui demandent d où lui vient l idée. L initiateur de ce mini-parc d attractions a rapidement acquis le soutien de la municipalité qui voyait là une opportunité de réaffi rmer le dynamisme du centreville. Un temps envisagé sur la place Péri, c est fi nalement de l autre côté du Gardon, le long de l avenue Jules Guesde que le Citiparc a ouvert ses portes le 4 juin, sur 1500 m 2, entre le pont Vieux et le pont Neuf. «Je préfère cet endroit, plus grand, qui me laisse plus de liberté pour aménager les jeux» indique Emmanuel Bolling. spectaculaires, avec une politique de prix attractive. Bateaux tamponneurs, toboggan gonflable, Neuf attractions sont donc accessibles aux enfants, dont la majorité peut être pratiquée avec la participation des parents. Au programme : circuit de voitures et motos électriques, bateaux tamponneurs dans une piscine de 16x10 m, petit train, six trampolines, un toboggan gonfl able de 6,5 m de haut, un parcours Ouistiti d agilité, un petit mur d es- Des mini-bateaux à moteur Comme l an dernier, une aire de baignade surveillée par des maîtres nageurs fera face à une plage de sable fi n de 600 m 2. Du ponton, pourront s élancer les canoës en location ou les bulles gonfl ables dans lesquels les enfants ont > Les bateaux-tamponneurs : une attraction inédite sur Alès. calade, un badaboum (matelas gonfl able) et un bac à sable. Le créateur du Citiparc, qui attend près de visiteurs à l année, dresse déjà des plans sur la comète : «Je suis convaincu de l attractivité d un tel lieu à deux pas du centre-ville d Alès.» Si bien que des projets sont déjà dans l air : «Le parc ouvrira une nouvelle attraction l année prochaine : une pataugeoire avec des jeux de jets d eau.» adoré se glisser l été dernier pour marcher sur l eau. La principale nouveauté de la saison est l installation d un mini-port pour faire partir des petits bateaux à moteur de trois mètres de long. Prévues pour emmener deux à trois personnes, les embarcations en location permettront aux enfants accompagnés d un parent de réaliser un parcours balisé sur le Gardon. Alès-Plage ne serait pas complet sans ses infrastructures sportives. Aux côtés du terrain de pétanque, seront réinstallés une aire de beach soccer et un terrain de beach volley. Le programme du mois > Samedi 18 9h : tournoi multisports 14h : tournoi de beach soccer De 16h30 à 18h30 : Taï Chi Chuan et Qi Gong > Dimanche 19 9h : arrivée du raid inter-entreprises 14h : grande kermesse (jeux enfants, jeux d eau et d adresse) Le mini-port et la tyrolienne au-dessus du Gardon seront en service pour le week-end d inauguration. > Samedi 25 De 10h à 11h : balade de santé avec les associations de Gymnastique Volontaire. > Les 1 er et 8 juillet 19h : démonstration de Sandball par les joueurs du club Alès Mines Handball. Des tarifs étudiés En s éloignant des rues commerçantes du cœur de ville, Emmanuel Bolling renonce à son ambitieux projet de garderie pendant que les parents réalisent leurs achats. Il projette en revanche de proposer la privatisation partielle ou totale du mini-parc d attractions pour les anniversaires. Le tout avec une politique de prix étudiée pour permettre au plus grand nombre de venir s amuser : après l achat du billet d entrée, la moitié des attractions est gratuite. Pour les autres, c est un jeton par manège. «Il sont vendus, à l unité, à 2. Mais avec le tarif dégressif, pour 20 achetés, ils coûtent 0,85.» Ouverture les mercredis, samedis, dimanches et jours fériés, ainsi que tous les jours durant les vacances scolaires, de 10h30 à 19h. Les mardis et vendredis, de 15h à 19h. Entrée : 5 (avec 2 jetons), jeton supplémentaire : 2 (tarif dégressif jusqu à 0,85 ). tél

14 En pratique Distance : 9,5 km Dénivelé : 200 m Balisage : vert Durée : 3h Point de départ : place de la Mairie Diffi culté : aucune Équipement à prévoir : lampe torche Topo-guides disponibles à l accueil de la mairie ou sur le site loisirs La rando du mois : à la découverte du site gallo-romain de Mons Une boucle de 9,5 km conduit sur l ancienne ligne de chemin de fer, traverse la colline et débouche sur l oppidum de Vieille Cité. > Remarquable, le site de Vieille Cité offre un saut vertigineux dans le temps. sportifs recherchant la performance, passez votre chemin. Cette nouvelle rubrique La rando du mois n a d autre but que de faire découvrir aux Grand-Alésiens le patrimoine de l Agglo, accessible à tous en quelques pas. Pour cette première excursion, direction Mons. Grâce aux subsides accordés par la municipalité, l association Nature et Chemins a quadrillé la commune de sept boucles balisées, accessibles à pied et en VTT. Passage pittoresque dans un tunnel En suivant le balisage vert, vous emprunterez la randonnée Vieille Cité qui conduit d abord les promeneurs de la place de la Mairie jusqu aux alentours de Célas. Après une descente facile, un chemin empierré passe sur un petit pont et débouche sur un hameau. En prenant à droite, vous atteindrez l ancienne voie de chemin de fer qui reliait Le Martinet à Tarascon. Là se trouve le passage le plus pittoresque du circuit puisque vous vous engagerez dans un tunnel de 300 mètres passant sous la colline. Si le noir absolu règne dans ce boyau, aucun danger ou obstacle n est à craindre. En retrouvant la lumière du jour, vous arriverez du côté de la plaine de Mons. Quelques viaducs et quelques centaines de mètres plus loin, il faudra quitter l ancienne voie ferrée par un chemin goudronné traversant La Droude et emmenant jusqu au remarquable site géologique de Serre Rouge. Puis un sentier qui se rétrécit mène jusqu au site Vié Cioutat (Vieille Cité). Un remarquable panorama depuis l oppidum Inscrit à l inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1982, il s agit d un oppidum celtique gallo-romain qui présente de nombreux vestiges, notamment des murailles en pierre sèche. Trois phases d occupation y ont été recensées : entre 2200 et 1800 avant Jésus-Christ (vestige d habitations), entre le V e et le IV e siècle avant J.C. (maisons construites en pierres calcaires) et du I er au II e siècle après J.C. (remparts entourant des maisons en pierres calcaires). La descente vers la plaine se fait ensuite par un sentier en pente ravinée, puis une route ramène les randonneurs à bon port, jusqu à la place du village. Un Boulevard pour le Rock Depuis 20 ans, l école de danse Boulevard du Rock donne le tempo du bassin alésien en rock, salsa, tango argentin, boogie et autres danses de salon. 14 > Ils sont plus de 800 à profiter chaque semaine des cours de Boulevard du Rock. Boulevard du Rock 36, rue Cavalerie, Alès tél «est bien simple, nous faisons danser 800 personnes par semaine!» c Christophe Clauzel résume ainsi le succès de l école de danse qu il a fondée en Plus de 500 élèves, de 5 à 77 ans, se pressent en effet chaque semaine dans les vastes locaux de l ancienne usine Eminence, rue de la Cavalerie ; mais les trois enseignants Christophe Clauzel, Christophe Gravier et Sébastien Roux donnent aussi des cours à l Ecole des Mines, à Uzès et dans diverses associations de l arrondissement d Alès. Ce qui donne ce chiffre assez ahurissant de 800 danseurs hebdomadaires. Deux raisons à ce succès. «D abord, nous proposons un large éventail de disciplines, dont certaines sont plutôt rares» note Christophe Gravier. Au rock initial, se sont en effet ajoutés rapidement le rock sauté, la salsa, le tango argentin, le boogie woogie, le balboa, le cha cha, le paso, Et plus récemment le west coast swing, un mélange de rock et de salsa. Autant de danses de salon attirant aussi bien les célibataires, qui viennent trouver dans cette école l occasion de danser à deux, que les couples qui veulent apprendre à danser ensemble. «Beaucoup de couples nous disent : c était la danse ou le psy!» Un état d esprit familial Seconde explication : un état d esprit familial. «Nous avons su garder, dans notre école professionnelle, l ambiance conviviale d une association» indique Christophe Clauzel. L école propose de nombreuses soirées festives pour s amuser et s entraîner en dehors des cours. «Nous sommes ouverts sur l extérieur : nous travaillons par exemple avec une école de Madrid, avec laquelle nous organisons des weekends d échanges.» Alors, la danse comme remède à la morosité ambiante et à la solitude? Pour les deux Christophe, ça ne fait pas de doute. «Ce qui se danse à deux, c est de la danse sociale» concluent-ils. 2 soirées de gala les 11 et 12 juin Ce 11 juin 2011, l école de danse Boulevard du Rock donnera son 20 e gala au Cratère. Une soirée qui s annonce très dense, avec 250 élèves en scène et 39 passages de danse. Pour marquer son 20 e anniversaire, Boulevard du Rock ajoute une soirée supplémentaire, le 12 juin, avec un plateau inédit de danseurs internationaux. Seront présents des intervenants qui ont marqué les vingt ans de l école : des danseurs de l école madrilène Salsalon, des danseurs de tango argentin, les vice-champions du monde alésiens de formation boogie, etc. Samedi 11 juin, 20h30, au Cratère : gala de danse Dimanche 12 juin, 20h30, au Cratère : spectacle anniversaire 20 ans Tarifs : samedi ou dimanche 13, les deux soirs 20. Réservation au

15 BOXE 2 CHAMPIONS DE FRANCE sport Le 2 e Triathlon du Gardon se disputera le 3 juillet Natation, cyclisme et course à pied sont au menu de ce rendez-vous sportif auquel l on peut s inscrire en équipe. Imad El Kassri (48 kg) et Mohamed Jeghbi (67 kg) sont les deux nouveaux champions de France de boxe pieds-poings en catégorie enfant. Élèves assidus du Kick Full Boxing Alésien dirigé par Magid Guermache, ils ont remporté leur titre les 23 et 24 avril, à Lyon. «Je suis fi er de mes boxeurs et de l important travail déjà accompli à leur jeune âge» confi e Magid. VOLLEY-BALL LE CAC VB SE MAINTIENT EN LIGUE B Relégué de la Ligue A l an dernier, le CAC Volley-Ball avait l ambition de se reconstruire cette saison. Malgré un recrutement de qualité, les joueurs ont fi ni dans le ventre mou du tableau de Ligue B, à la 10 e position (sur 14 clubs). Un résultat qui permet cependant au club de se maintenir dans la division et d envisager la prochaine saison sur de nouvelles bases : l entraîneur Luc Marquet enregistrait fi n mai le départ de cinq volleyeurs. Ils seront remplacés par de nouveaux joueurs au fi l de l été. Coup d envoi du championnat au mois d octobre. participants : la première édition 200 a été un franc succès pour Alès Triathlon, le club organisateur. «D autant que la moitié n était pas licenciée» précise François Bouché, le président, pour souligner que «contrairement à son image, le triathlon n est pas forcément une discipline surhumaine». Pour convaincre le plus grand nombre, en parallèle de la catégorie sprint qui réservera aux accros de l effort 750 m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied, Alès Triathlon Le rêve est passé pour l OAC Les footballeurs alésiens ont perdu leur dernier match et doivent attendre de savoir s ils seront meilleurs seconds pour espérer monter en CFA 2. : le score de la déception 0-1 pour l Olympique Alès en Cévennes. Il s en est fallu de peu. Un seul faux-pas au moment crucial du championnat de Division d Honneur (DH) a suffi à remettre en cause l ascension en CFA2, huit ans après la relégation du National Le 22 mai, les joueurs abordaient pourtant leur dernier match à domicile contre Clermont l Hérault de façon sereine : premiers de leur championnat, ils venaient d enchaîner sept victoires consécutives «Ce n était normalement pas le match le plus difficile, ni l adversaire le plus dangereux, mais nous n avons pas eu la réussite que nous voulions, réagissait à chaud Didier Bilange, président du club alésien. Nous avons été fébriles et nous avons eu du mal à gérer cette pression de façon collective» supporters mobilisés Finalement, c est Narbonne qui a terminé 1 er de DH, deux points devant Alès. Si les joueurs alésiens étaient inconsolables après cette cruelle défaite, ils n en ont pas moins accompli une superbe saison avec un total de 85 points et 19 victoires en 26 matchs : un parcours de réserve une catégorie découverte, avec des distances accessibles : 250 m de natation, 10 km de vélo et 2,5 km à pied. «Cette formule peut même être choisie en relais, par équipe de trois, pour diviser les efforts et amener de la convivialité.» La fête autour du plan d eau Le départ et la mise à l eau s effectueront depuis le parking inférieur du Gardon (côté > Fin mai, les joueurs de Jean-Marie Pasqualetti n ont hélas pas réussi a décrocher leur billet direct pour la CFA 2. champion Leur jeu technique et de qualité a gagné la faveur des supporters. Ils étaient un millier en tribune ce dimanche 22 mai pour espérer renouer avec les divisions nationales. Tout espoir n est cependant pas perdu car le club peut encore monter en CFA2 s il fi gure parmi les 12 meilleurs seconds de toutes les poules de DH de France. Pour le savoir, il faudra attendre la fi n des championnats, à la mi-juin > En sortant du plan d eau du Gardon, les concurrents enfourcheront leur vélo en direction de St-Jean-du-Pin. Gibertine). Après un tour de plan d eau, les concurrents enfourcheront leur vélo et se dirigeront vers Saint-Jean-du-Pin en empruntant le quai des Prés-Rasclaux. Après une boucle vers Carnoulès, ils reviendront au bord de la rivière pour chausser les baskets et s élancer sur les berges du Gardon. L arrivée sera jugée sur le parking inférieur du Gardon. Tarifs : épreuve sprint 25 / épreuve découverte 20 (25 en relais). tél juin : Gala de boxe aux arènes Le choc des internationaux : plus de dix combats en full contact et kick boxing sont programmés dans les arènes du Tempéras pour le traditionnel gala organisé par le club alésien Punch Insertion Cévenol. Quelques professionnels espagnols feront le déplacement. Quant à Abdel Guuicem, Ali El Baza, Sofi ane Hadj-Brahim et Noëlie Svejcar, jeunes boxeurs alésiens prometteurs, ils défendront les couleurs de la ville. Tarifs : 8 en tribune (5 en prévente) et 12 en bord de ring. Places disponibles chez Romanet Sport, rue Saint-Vincent, Alès. tél À partir de 20h, arènes du Tempéras, Alès 15

16 LES 24 ET 25 JUIN 4 E FESTIVAL DES PRÉS SAINT JEAN Organisé par l association Rencontre et amitié d ici et d ailleurs, le Festival des Prés-Saint-Jean s adresse à l ensemble de la population du bassin d Alès, toutes générations confondues. Convivialité, échanges et enrichissement mutuels sont les maîtres mots de cet événement qui sera placé sous le thème des 50 ans du quartier. Au programme : vendredi 24, cinéma en plein-air devant l Espace jeunes, samedi 25, autour de la rue Lavoisier : concours de boules, concert (groupe Simsim ), jeux d eau, chasse au trésor et jeu de questions/réponses en lien avec le quartier et son histoire, jeux de société proposés par la ludothèque, Toutes les activités et les spectacles sont proposés gratuitement. Restauration, buvette. 17 et 18 juin Les soirées Classiques Cette année encore, Alès propose des soirées musicales éclectiques au Bosquet avec trois thématiques phares. C est d abord avec un répertoire classique que les mélomanes pourront se réjouir. > 17 juin, Tango Cuatro (10 ). Une formation composée de quatre musiciens lauréats des grands conservatoires français. > 18 juin, Quatuor Enesco (18 ). Lauréat de nombreux prix et concours, le quatuor est surnommé Les messagers de la poésie. À 20h30, potager du Fort Vauban Réservations : Fnac, Carrefour, Géant et réseau Ticketnet. Sur Alès : Cora et Hyper U. et Office de tourisme tél Possibilité de restauration sur place. La fête co au mois d Spectacle comique, concerts intimistes ou le cocktail détonnant d Estiv Alès Les spectacles du Bosquet DR 4 et 7 juillet Les soirées Jazz Lors de ce deuxième rendez-vous, c est au jazz que la municipalité rendra hommage. Amateurs, vous apprécierez la qualité du cartel choisi : > 4 juillet, 18h, The Syndicate. > 4 juillet, 21h30, Stern Band and Didier Lockwood. > 7 juillet, 18h, Carlos Maza (photo). > 7 juillet, 21h, Jacky Terrasson et Philip Catherine Duo. Tarifs : 18 par spectacle ou 30 pour les deux spectacles du même jour Réservations : Fnac, Carrefour, Géant et réseau Ticketnet. Sur Alès : Cora et Hyper U. et Office de tourisme tél Possibilité de restauration sur place. DR 8 juillet Chimène Badi Celle qui s est fait connaître du grand public via l émission Popstars a réalisé la performance de devenir en quelques années une chanteuse appréciée du public et reconnue par ses pairs. Chimène Badi a désormais vendu plus de trois millions de disques et c est avec son nouvel album, Laisse les dire, devenu disque de platine en seulement quelques mois, qu elle présentera son tour de chant sur la scène du Bosquet. La première partie sera assurée par Gwendoline Dufresne, gagnante du Grand prix de la chanson À 21h30, scène du jardin du Bosquet. Gratuit. B. Peverelli DR J.-M. Coubart En centre-ville d Alès Du 1 er au 3 juillet Cratère Surfaces : Alès et les arts de la rue «À l air libre» semble bien être le slogan de cette 13 e édition de Cratère Surfaces qui propose de faire descendre les arts de la rue dans les lieux publics. Cratère Surfaces se veut, plus que jamais, un rendez-vous populaire et décalé, offrant gratuitement au public une bouffée d air frais avec des numéros tour à tour originaux, farfelus ou spectaculaires. Du 1 er au 3 juillet, 19 compagnies et 7 pays seront invités. En avant-goût, la sélection de la rédaction : Les anges gardiens, Cie allemande Bängditos theater Ce sera LE spectacle à ne pas rater, subjuguant à coup sûr les spectateurs avec des effets pyrotechniques impressionnants. L histoire : trois pompiers sont à la recherche de chaleur et d action, mais rien n égalera la série infernale d incendies qu ils déclencheront eux-mêmes. Les 1 er et 2 juillet, à 23h, Champ de Foire Le Caroussel des moutons, Cie belge D Irque et Fien Un numéro familial où, de jongleries en acrobaties, les artistes en prise avec un piano fou offrent une histoire sans paroles à dormir debout. Les 1 er juillet (21h), 2 juillet (21h15) et 3 juillet (21h30), Théâtre de Verdure du Bosquet Conférences du monde Cie Joseph K Au rayon loufoque, ils s imposent. Conrad et Birgitt Escobar Zeppelin, infatigable couple de baroudeurs-ethnologues-conférenciers, font voyager le public à travers le monde et jusqu aux plus belles rues de la ville d Alès. Les 1 er, 2 et 3 juillet, à 22h30, cour du lycée de La Salle Two sink, three float Cie Studio Eclipse Ce sera sans doute le numéro le plus intrigant du festival. Trois artistes investiront le Gardon pour un ballet aquatique insolite. Les 1 er juillet (19h30 et 21h30), 2 juillet (19h et 21h) et 3 juillet (19h30 et 21h30), berges du Gardon en face du jet d eau. tél Programme complet sur : 16

17 mmence e juin populaires et soirées pour les jeunes : vous est servi dès ce mois-ci. DR DR Les spectacles des arènes du Tempéras 5 juillet Carmen L œuvre de Georges Bizet sera reprise par Ellipse production le 5 juillet dans les arènes du Tempéras : «Cet opéra, à Alès, dans ma ville natale, je l ai imaginé il y a 20 ans» confie Annie Corbier, directrice artistique et metteur en scène. Intacts, les airs, véritables tubes lyriques. Intacte également, l histoire tragique. Une grande production made in Cévennes : les costumes sont confiés à Laurence Magnanelli, le chœur des enfants est constitué d élèves du collège Bellevue d Alès, les autres chœurs sont formés de membres des chorales du Grand Alès. La figuration est confiée aux élèves d art dramatique d Alès et du Gard. Les chevaux et les cavaliers des écuries New Way de Saint-Hilaire-de-Brethmas. Dans la peau de Carmen : Gaëlle Mallada (mezzo-soprano). Pour interpréter Don José : Bernard Zendrini (ténor). A 21h30, arènes du Tempéras (le 6 juillet en cas d intempérie) Tarifs : 15 parterre et 12 gradins, gratuit pour les moins de 12 ans. tél juillet Mado la Niçoise Son accent est un enchantement. Son phrasé est unique. Noëlle Perna, alias Mado la Niçoise, est en tournée dans toute la France. Elle fera escale dans les arènes du Tempéras d Alès le 12 juillet avec son spectacle Mado fait son show. A 21h30, arènes du Tempéras Tarif : 38 Summer Nights : des soirées pour les jeunes La Ville d Alès offre également des festivités aux jeunes. Les traditionnelles Summer Nights sont en effet reconduites cet été. Spécialement créées pour les ans, ces soirées gratuites permettent aux parents de laisser leurs enfants s amuser l esprit tranquille. 9 juillet, soirée : Shake your body, clubbing 21h, place de la Mairie. Gratuit. 16 juillet, Summer Night Show (NOUVEAU) Cette année, une soirée spéciale est organisée aux arènes du Tempéras. Bacheliers, recalés, ados, ce sera le moment de lâcher la pression avec un concert du groupe Collectif Métissé (zouk et ragga). 21h30, arènes du Tempéras. Entrée sur invitation. 6 août, thème : Girls on Mix 21h, place de la mairie. Gratuit. 27 août, soirée : Cuba caliente 21h, place de la Mairie. Gratuit. E. Vernazobres À ne pas manquer cet été Les festivités se poursuivront jusqu au 26 août et le traditionnel Grand prix de la chanson en Cévennes. En attendant, voici les rendez-vous estivaux incontournables que nous détaillerons dans notre prochaine édition : 14 juillet : joutes nautiques sur le Gardon, corso blanc, bal guinguette et feu d artifice. Gratuit. 23 juillet : Véronique Sanson. Dans le cadre du volet Variétés des Estivales. à 21h30, arènes du Tempéras. Tarif : 25. tél juillet : Serge Lama. Dans le cadre du volet Variétés des Estivales. à 21h30, arènes du Tempéras. Tarif : 20. tél juillet : concert des Fous Chantants. Hommage cette année aux plus belles comédies musicales, avec comme artistes invités Emmanuel Moire, Pablo Villafranca et Hélène Ségara. à 21h45, arènes du Tempéras. Réservation : août : Nicole Croisille. à 21h30, scène du Bosquet. Concert gratuit. > 15 août : fontaines lumineuses et sonores. Nouveau. Spectacle dans le Gardon, sur le parvis du Cratère et bal sur la place de la Mairie. DE 21H À 23H DR Gassian LES MARCHÉS NOCTURNES Les marchés nocturnes et vide-greniers sont renouvelés pour la troisième saison estivale sur le boulevard Louis Blanc. Ils proposeront, en plus des stands artisanaux, un minimarché bio sur le parvis du Cratère théâtre avec des démonstrations de salsa par l association Gabansierra (place de l église Saint-Joseph) > 6, 13, 20 et 27 juillet, puis 3, 10 et 17 août 17

18 infos des communes 18 SCOLARITÉ UNE CLÉ USB POUR ENTRER EN 6 E Pour la deuxième année consécutive, la Ville d Alès a offert aux 500 élèves alésiens de CM2 ainsi qu aux élèves de CLIS une clé USB comme viatique pour entrer au collège. «Cette clé est labellisée Education Nationale et Alès est la seconde ville de France à l avoir adoptée» commente Christian Chambon, conseiller municipal délégué aux Affaires scolaires. Dans cette clé, qui remplace le vieux dictionnaire, le futur collégien peut trouver un dictionnaire, une calculatrice, des livres et des histoires en anglais, toutes les applications de navigation possibles, tous les sites internet utiles pour le collège, une mémoire de stockage d un giga, etc. La Ville investit dans cette opération pédagogique. Calendrier des réunions de quartier 4 juillet : Prairie, Promelles et Faubourg du Soleil, à 18h, stade Pibarot Alès La Maison pour Tous commence sa nouvelle vie Ouvert depuis le 18 mai, ce lieu d accueil situé quartier des Cévennes a été entièrement rénové et s ouvre à tous les Alésiens. > Les jeunes choristes de la classe à horaires aménagés musique de l école des Prés-Saint-Jean se sont produits pour l ouverture de la Maison pour Tous m2 répartis en huit salles d activités (sports de combat, halte-jeux, cuisine pédagogique, danse, etc), une salle polyvalente, une salle de réunion Le tout refait de neuf. «La Maison pour Tous a bénéfi cié d une réhabilitation d envergure dans le cadre des travaux de rénovation urbaine» se réjouit Max Roustan, député-maire d Alès. Reprise des peintures, des sanitaires, de l isolation, réaménagement des salles : le résultat, nickel chrome, est à la hauteur de l investissement d un million d euros 1. «Dans ce très bel espace, nous proposons un accueil, des animations et des services, en lien avec les demandes de la population Prés-St-Jean : les travaux de l ANRU au cœur des débats 70 M sont injectés pour la rénovation des quartiers des Prés-Saint-Jean et des Cévennes. Les premières modifications sont visibles. abord houleuse puis constructive, la d réunion de quartier qui se déroulait le 2 mai au gymnase Jean Macé a offert aux riverains venus nombreux un espace d expression plurielle. Les travaux de rénovation urbaine, pour lesquels 70 M sont débloqués, continuent de susciter l intérêt des habitants. Sur un ton polémique d abord, puis lors d une discussion plus sereine ensuite, le députémaire d Alès, ses techniciens et le directeur de Logis Cévenols ont été questionnés sur les chantiers en cours ou à venir. Les chantiers programmés cette année Ont été notamment évoqués la rénovation du gymnase Jean Macé «des travaux prévus pour cet été» précisait le directeur du pôle Infrastructures ou la dynamisation de la place d Alembert : «Nous souhaitons y ouvrir et en partenariat étroit avec les associations» indique Valérie Meunier, conseillère municipale déléguée à la Vie des quartiers. Des contrats d objectifs ont d ailleurs été signés entre la municipalité et certaines associations qui œuvrent dans le quartier. Pour tous les âges Ouverte à tous les Alésiens, la Maison pour Tous se veut également pluri générationnelle avec des services et des activités pour toutes les tranches d âge. «Il y a une halte-jeux pour les petits, un Espace jeunes pour les 12/17 ans, des associations qui proposent aux un centre médical, annonçait Joëlle Riou, directrice du pôle Solidarités. La rénovation du rez-de-chaussée est terminée, nous allons attaquer l étage». L important chantier ANRU continue cette année avec l aménagement de la rue Edmond Rostand pour créer un axe Est-Ouest désenclavant cette partie du quartier. Egalement au programme : la déconstruction de 36 logements aux 9-11 Edmond Rostand et aux Molière, la fi n de la réhabilitation à la résidence Le Moulinet et l aménagement des voiries, espaces verts et éclairages autour des résidences Maupassant et Molière. L incivilité ruine parfois les efforts Malgré les travaux engagés, certaines personnes présentes dans l assistance ont exprimé leur désarroi : «Merci pour les peintures neuves de nos couloirs, mais elles sont déjà vandali- jeunes et aux adultes de faire de la cuisine, de la musique, de la danse, de l informatique» précise Stéphanie Méneghini, directrice du service Vie des quartiers - Animations jeunesse. Lieu de synergie entre les acteurs sociaux, la Maison pour Tous sera également un endroit festif : les particuliers peuvent aussi louer des salles pour leurs fêtes ou réunions de famille et des manifestations publiques y seront organisées (tremplins musicaux, conférences, ). 1 Cette somme de 1 M a été fi nancée à 65% par l ANRU (l État), 20% par la Ville d Alès et 15% par le Conseil général. Maison pour Tous, rue de La Judie, Alès Ouverture du mardi au samedi : mardi à vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h (20h le mercredi), samedi de 10h à 12h et de 13h à 16h. tél Zahir Bahloul, directeur : «C est énorme» Diplômé et expérimenté, le nouveau directeur de la Maison pour Tous se réjouit de piloter, à 34 ans, un équipement qu il juge exceptionnel. «Comme son nom l indique, cette Maison est ouverte à tous, c est-à-dire à tous les Alésiens. Je souhaite que ce soit un endroit d échanges, de partage, de rencontres. C est rare de trouver une structure de quartier d une telle qualité, aussi bien équipée. Mettre un tel outil à disposition des habitants et des associations, franchement c est énorme!» > Les habitants des Prés-Saint-Jean posent des questions sur les travaux de l ANRU. sées» témoignait cette riveraine de la rue Edmond Rostand, suivie d une habitante de la rue Maupassant déplorant les «bidons et tas de ferrailles» jonchant certains recoins. Pas si facile d y mettre bon ordre, a répondu le maire, car «il faut prendre les fautifs en flagrant délit.»

19 Alès Au Mas Sanier et à Malataverne, des vacances pour de vrai! La Ville d Alès accueille dans ses centres de loisirs les enfants de 3 à 12 ans habitant sur le Grand Alès. offrez de vraies vacances à vos enfants grâce aux deux centres de loisirs du Mas Sanier et de Malataverne. Le Mas Sanier propose cinq hectares de verdure et deux piscines aux 3/9 ans, tandis que Malataverne se situe dans un site arboré avec piscine et accès à la rivière du Galeizon (pour les 6/11 ans). Par la qualité de leur encadrement, le confort de leurs équipements et la diversité des activités proposées, ces deux centres sont une solution idéale pour enchanter les enfants. «Ils ont si bien fonctionné durant les vacances de l année scolaire que nous avons dû refuser du monde en février et augmenter nos capacités d accueil à Pâques» note Valérie Meunier, conseillère municipale déléguée à la Petite Enfance Jusqu à 200 enfants accueillis par jour Les enfants de 3 à 12 ans résidant sur le territoire du Grand Alès pourront donc être inscrits dans les centres de loisirs alésiens entre le 4 juillet et le 26 août (jusqu au 12 août pour Malataverne). L accueil s effectuera du lundi au vendredi, de 7h30 à 18h. «Le Mas Sanier peut accueillir 120 enfants par jour et Malataverne 80, soit 200 enfants par jour maximum sur les deux centres». Les enfants seront principalement encadrés par des agents du service Animations Jeunesse, soit des professionnels de l animation. Sur le thème de l art Cette année, l accent est mis sur le thème de l art : initiation à la danse, à la capoiera, au théâtre, au graf, etc. Sans oublier les incontournables ploufs dans les piscines. En prime, une sortie hors des centres est prévue par tranche d âge au cours de l été (Le Grand Bleu, La Bouscarasse, ). Espaces Jeunes Les Espaces Jeunes des quartiers des Cévennes et des Prés-Saint-Jean restent ouverts du 4 au 29 juillet. Ils peuvent accueillir chacun 35 jeunes de 12 à 17 ans qui, sous l encadrement d animateurs diplômés, profi tent de sorties ludiques ou culturelles à la journée ou en soirée ainsi que d activités manuelles, artistiques et sportives (vélo, roller, bowling,...). Précisons que, dans le quartier des Cévennes, les jeunes profi teront de la Maison pour Tous rénovée, avec tous les équipements adaptés et une foule d animations proposées (lire page 18). L accès est réservé aux jeunes inscrits dans les Espaces Jeunes de la ville. Des aides pour partir en vacances L aide aux vacances ne peut être accordée qu une seule fois par an, soit par famille, soit par enfant, sur l ensemble des vacances scolaires. pour répondre au mieux aux attentes de chaque Alésien, la Ville d Alès, en partenariat avec le CCAS, reconduit en 2011 son dispositif d aides aux vacances, parallèlement à celui mis en place par la CAF (228 bénéfi - ciaires en 2010). Deux types d aides sont proposées : l aide aux départs en vacances de l enfant et l aide aux départs en vacances de la famille. Selon le quotient familial, l aide de la Mairie varie de 60 à 80 pour le séjour d un enfant seul et de 80 à 130 pour des vacances en famille. Pour profi ter de l aide aux vacances, il faut résider sur Alès, avoir au moins un enfant, percevoir des prestations familiales au titre d enfants à charge, ne pas dépasser un certain seuil de revenus, justifi er d une réservation de séjour 2011 soit pour la famille, soit pour l enfant seul. Cet été, les enfants pouront s éclater sur des thèmes artistiques. Des semaines à thème pour les 12/17 ans Depuis 2009, la Ville d Alès propose quatre semaines à thème durant l été pour les 12/17 ans. Il s agit, pendant une semaine, de partir chaque jour découvrir un site touristique, se baigner, faire du sport, aller au ciné ou au musée, etc. Les activités sont attractives et variées : accrobranche, spéléo, VTT, bowling, équitation, roller, randonnée, footsall, En raison du succès rencontré par ces semaines, la Ville a augmenté les capacités d accueil : 64 ados par semaine contre 48 l été dernier. Les inscriptions se prennent pour la semaine entière (du 4 au 8 juillet, du 11 au 15 juillet, du 18 au 22 et du 25 au 29) au plus tard le jeudi précédent avant 10h à Mairie Prim, rue Michelet. Inscriptions Les inscriptions pour les centres de loisirs ou pour les semaines à thème se prennent à la semaine, jusqu au jeudi précédent avant 10h, à Mairie Prim, rue Michelet. Les tarifs sont calculés en fonction du quotient familial. Les repas sont compris et le ramassage en bus est possible (se renseigner lors de l inscription). Documents à fournir : livret de famille, dernier avis d imposition, justifi catif de domicile, photo d identité récente de l enfant, photocopie du carnet de santé à jour de l enfant, n d allocataire CAF, bons d aide aux vacances, photocopie de l assurance de responsabilité civile au nom de l enfant, régime d assurance maladie. tél ou > 228 bénéficiaires ont touché l aide aux vacances en Une permanence est ouverte tous les jeudis de 14h à 17h dans les locaux de Mairie Prim, rue Michelet. tél. : /

20 infos des communes AGENDA Bagard Du 11 au 13 juin : tournoi de football de l AS Bagard, stade René Clauzel. 21 juin : Fête de la musique. 24 juin : kermesse des écoles. Bagard 23 e tour de La France en courant Le 19 juillet, Bagard sera la 4 e étape de ce périple de km à travers la France. Une fête est organisée à cette occasion. sienne et de proposer aux dévoreurs de bitume cette sorte de Tour de France. Après 20 ans consacrés à son travail, il a voulu sortir de son fournil et découvrir le monde. Il a enchaîné des épreuves toutes plus exigeantes les unes que les autres : Muraille de Chine, Lima-La Paz-Rio, 12 marathons en 12 jours au Pamir, Il a entendu parler du Paris-Dakar, pas celui de Thierry Sabine, mais celui de Marc Boué. Ainsi lui est venue l idée de proposer de rallier les deux capitales... en courant. En 1984, André Sourdon et quinze autres coureurs vivent cette aventure dont il a gardé un souvenir hors du commun, tant sur le plan sportif qu humain. Une ambiance incomparable où chacun se bat pour soi mais aussi pour son équipe. C est en faisant appel à ces souvenirs qu il a créé son Tour de France à pied. Avec cet esprit qui se retrouve à chacune des éditions grâce aux bénévoles qui assurent l organisation de la course et l intendance. 14 étapes pour plus de 2500 km La 3 e étape de cette épreuve internationale sera jugée à Bagard. Les coureurs arriveront de Nant (Aveyron) avec une étape intermédiaire à Saint-Jean-du-Gard. Il faut savoir que chaque étape fait en moyenne 200 km. Soit 25 km par coureur puisque cette course se déroule en relais, avec au moins une féminine dans chaque équipe. Les arrivées se situent entre 16h et 17h ; les départs ont lieu tôt le matin, souvent vers 2h ou 3h. D ailleurs, le 20 juillet, les sportifs prendront la direction de Buis-les-Baronnies (Drôme). Dans chaque ville étape, une animation est prévue : clown, jeux proposés par la confédération nationale de la boulangerie (stands de produits régionaux, pain cuit sur place, etc). Un apéritif et un repas précéderont la courte nuit de repos avant le départ de la 4 e étape. > Les coureurs enchaîneront km en 14 jours. «a plus longue course en relais sur les lroutes de France.» Le ton est donné. La France en courant est, certes, une épreuve diffi cile, mais surtout un défi convivial. Les Bagardois ont déjà eu l occasion de le vérifi er en 2006, lorsque les forçats de la route avaient fait une halte dans la commune. Aussi, est-ce avec plaisir que Bagard accueille de nouveau les organisateurs et les coureurs pour l étape du 19 juillet. A noter que cette 23 e édition partira trois jours avant, le 16 juillet, de Mireval (Hérault). Les coureurs rejoindront Bernay (Eure) le 30 juillet. Comment est née cette épreuve? André Sourdon, boulanger aujourd hui à la retraite à Bernay, est un passionné de course à pied de grand fond. Pendant sa vie professionnelle, il courait chaque matin sur les chemins de campagne de Normandie, de 6h à 8h. À force de s inscrire dans les épreuves organisées par d autres, il a eu l idée de lancer la > Les vainqueurs de l édition 2006, lors de leur passage à Bagard. 20 > Les membres de l association étaient fiers de présenter leurs œuvres. Une palette de couleurs pour l art boissétain Du 13 au 15 mai, une très belle exposition de l atelier de peinture était organisée, encadrée par Guy Covelli, avec des travaux du Fil de Soie. la manifestation s est montrée très riche, par sa diversité bien sûr, mais aussi par son esprit créatif. Chaque année, les membres de l atelier de peinture exposent avec succès leurs productions. Pendant trois jours, les amateurs passionnés ont ainsi donné au public la possibilité de par- tager leur savoir-faire : soie, peinture sur verre ou sur porcelaine, huiles, aquarelles, Cette visite s inscrit plus que jamais comme un rendez-vous incontournable de la vie bagardoise.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir

Guide pratique de l. éco agent. des gestes. simples. et quotidiens. pour agir éco agent Guide pratique de l des gestes simples et quotidiens pour agir 1 Edito Sommaire L électricité...3 Les équipements bureautiques...4 Le confort thermique...5 Le papier...6 Les déchets...7 Les déplacements...8

Plus en détail

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain!

Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! Loire et CHU : imaginons l hôpital de demain! CHU de Nantes Envoyé le 13/03/2015 Le Centre Hospitalier Universitaire de Nantes est un établissement public de santé. Il a pour principales missions d assurer

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC

COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC. 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC COMPTE-RENDU D ACCREDITATION DE LA CLINIQUE CHIRURGICALE DE BORDEAUX-MÉRIGNAC 9, rue Jean-Moulin 33700 MERIGNAC Août 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons

implifiezletri vous Ville de Bondy GUIDE DU TRI Quelle poubelle choisir? Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons S ( implifiezletri vous GUIDE DU TRI Ville de Bondy Quelle poubelle choisir? Les autres déchets Vos équipements Bouteilles et flacons en plastique Boîtes métalliques, briques, cartons Journaux, magazines

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire 2 Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS. 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DE L HÔPITAL D ENFANTS 60 rue Bertin BP 840 97400 SAINT DENIS DE LA RÉUNION Octobre 2005 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY. 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE RUMILLY 23, rue Charles-de-Gaulle 74151 RUMILLY FEVRIER 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION

Plus en détail

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr

Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE. www.ch-toulon.fr Services, consultations, examens : les numéros de téléphone à portée de main! MEMO PHONE www.ch-toulon.fr Sommaire Hôpital Sainte Musse L essentiel... 4 Services de soins... 5 Services médico-techniques...

Plus en détail

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur...

Conférence de presse «Bientôt le nouvel hôpital» - Toulon - Lundi 4 avril 2011. Sommaire. 1 > Relever les défis de la santé du futur... 1 Sommaire 1 > Relever les défis de la santé du futur... 3 Assurer les missions de santé publique du territoire... 3 Une tradition séculaire en santé publique... 3 Une réponse à la hauteur des besoins

Plus en détail

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au

Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011. Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au Les entretiens de Télécom ParisTech & Le colloque TIC Santé 2011 Atelier 1 :«TIC et pratiques innovantes au sein des structures de santé» L opération VDI du nouvel hôpital du CHAC ParisTech les 8 et 9

Plus en détail

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles

COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles COLLECTE DES DECHETS MENAGERS : Recommandations techniques applicables lors de la conception de voiries, lotissements et immeubles Rappel : Organisation de la collecte des déchets sur le secteur de SAINT-BRIEUC

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières

HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières HOTEL D ENTREPRISES 14 avenue de l industrie Charleville-Mézières PRESENTATION L hôtel d entreprises est une structure d accueil temporaire destiné aux entreprises en création ou en phase de croissance,

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

héma Une solution pour tous les Sarthois

héma Une solution pour tous les Sarthois S u p p l é m e n t g r a t u i t d e LA SARTHE Le magazine du Conseil général héma S A R T H E Une solution pour tous les Sarthois Avec ses 14 000 logements, Sarthe Habitat, qui défend les valeurs de

Plus en détail

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays

2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays Module 2 : Services à la population 2.1 - Améliorer l offre de soins sur le Pays réservée : 400 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES - Développer les solidarités locales et l'accessibilité de tous aux services (Axe

Plus en détail

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS

Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Établissements de santé Droits et accueil des usagers Organiser une permanence d accès aux soins de santé PASS Recommandations et indicateurs Préface Faire face aux inégalités de santé qui touchent tout

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DU CENTRE ALMA SANTE Chemin de l Étrat BP 57 42210 MONTROND-LES-BAINS Février 2004 Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU

Plus en détail

LE MÉTIER D INFIRMIER

LE MÉTIER D INFIRMIER LE MÉTIER D INFIRMIER L infirmier est un maillon essentiel de l équipe médicale, au sein de l hôpital. Il doit être capable d apporter son concours à l élaboration d un diagnostic et procéder aux soins

Plus en détail

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr

DÉCHETS MÉNAGERS. Mode d emploi. Point info 01 46 12 75 20. www.ville-montrouge.fr DÉCHETS MÉNAGERS Mode d emploi Point info 01 46 12 75 20 www.ville-montrouge.fr C ollecte sélective en porte à porte, ramassage des encombrants, déchetterie, etc., la Ville de Montrouge propose une palette

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE URBAIN QU EST-CE QUE LE CHAUFFAGE URBAIN? Tout simplement un chauffage central, mais à l échelle d un quartier! La chaufferie urbaine de Nemours assure la production et la

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE

COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE COMPTE RENDU D ACCREDITATION DE L'HOPITAL ET INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CROIX-ROUGE FRANÇAISE Chemin de la Bretèque 76230 BOIS-GUILLAUME Mois de juin 2001 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE

Plus en détail

Information au patient

Information au patient Information au patient Hôpital de jour médico-chirurgical Je vais subir une intervention chirurgicale en hôpital de jour, cela signifie que l intervention et le retour à domicile s effectueront le même

Plus en détail

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION

LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION LES RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE DE SATISFACTION 2011 Supplément à la Lettre de Clamart Habitat n 34 1 er* Meilleur bailleur d Île-de-France pour le traitement des demandes techniques 94% des locataires satisfaits

Plus en détail

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier

Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier Samedi 19 janvier 2008 Communiqué de presse Grand atelier éco-citoyen le samedi 19 janvier La Ville de Bordeaux a adopté, fin janvier 2007, une charte d écologie urbaine et de développement durable. Elle

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

étudié pour les étudiants!

étudié pour les étudiants! étudié pour les étudiants! Réussir, c est une question de volonté, c est aussi être accompagné. Un concept étudié pour les étudiants On ne réussit jamais par hasard. Qu il s agisse de ses études ou de

Plus en détail

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007

Une mine de compétences internes et externes. Programme de formation continue 2007 Institut de Formation en Soins Infirmiers IFSI Institut de Formation d Aides Soignants IFAS Dans l de Montpellier 1146 Avenue du Père Soulas 34295 MONTPELLIER cédex 5 Tél. 04 67 33 88 44 - Fax 04 67 33

Plus en détail

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010

LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 LA NOUVELLE PLATE-FORME LOGISTIQUE DE L AP-HM DOSSIER DE PRESSE NOVEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Partenariat Public Privé Signature du contrat de partenariat entre l AP-HM et le groupement d entreprises

Plus en détail

Se raccorder à un réseau de chaleur

Se raccorder à un réseau de chaleur L habitat COMPRENDRE Se raccorder à un réseau de chaleur Le chauffage urbain peut-il être un moyen de diminuer la facture énergétique? Édition : décembre 2013 Pourquoi pas le raccordement À UN RÉSEAU DE

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR :

PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : PROFIL DE POSTE DU CONDUCTEUR AMBULANCIER SMUR : IDENTIFICATION DU POSTE : Titre de la fonction : Conducteur Ambulancier SMUR*. Etablissement : Centre Hospitalier Régional Universitaire de Brest. Service

Plus en détail

À recycler ou pas? Guide pratique du tri

À recycler ou pas? Guide pratique du tri À recycler ou pas? Guide pratique du tri Pour trier, quels sont vos équipements? Pour les bouteilles et flacons en plastique, les emballages métalliques, les cartonnettes et les briques alimentaires Pour

Plus en détail

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_

_GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ _GUIDE À L ATTENTION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ_ INTRODUCTION L accès à la contraception, sans autorisation parentale, est un droit pour les mineur(e)s. Néanmoins, dans la réalité, les jeunes ayant besoin

Plus en détail

Guide 2015. Ordures ménagères

Guide 2015. Ordures ménagères Guide 2015 Ordures ménagères CDC de Podensac 12 rue du M al Leclerc-de-Hauteclocque Tel 05 56 76 38 00 environnement@cc-podensac.fr www.cc-podensac.fr EDITO Bernard Mateille Président de la CDC Maire de

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable

«Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod. ECO GESTES AU QUOTIDIEN - Mercredi du Développement Durable «Le peu, le très peu que l on peut faire, il faut le faire quand même» Théodore Monod «La terre n appartient pas à l homme, c est l homme qui appartient à la terre» Sitting Bull L habitat est le premier

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc.

Réduire sa facture énergétique, panorama complet. Obligations réglementaires, aides, etc. Réduire sa facture énergétique, panorama complet Obligations réglementaires, aides, etc. VILLE DE SAINT-MANDE: LES ACTIONS EN DIRECTION DES COPROPRIETES CONSTAT: 80% du parc immobilier de Saint-Mandé est

Plus en détail

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon

D INFORMATIONS RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE. 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon LIVRET D INFORMATIONS CAPIO CLINIQUE DE LA SAUVEGARDE 480 avenue Ben Gourion, 69009 Lyon 04.72.17.26.26 Accès bus : C6, 89, C14, 66, 19 RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR EN AMBULATOIRE Accès

Plus en détail

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP

Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge Pôle de santé du Canton d Aulnay de Saintonge MSP Aulnay et Néré PROJET D AULNAY PSP Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge PROJET D AULNAY MSP PSP Réseau de santé de proximité Historique Objectifs Particularités Avenir Réseau de Santé du Pays des Vals de Saintonge MAISON DE SANTE

Plus en détail

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS

19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS 19- LA COLLECTE ET LE TRAITEMENT DES DECHETS Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 255 19.1 LES ORDURES MENAGERES ET EMBALLAGES MENAGERS RECYCLABLES La prestation de collecte des

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux

Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Maximiser la performance de vos projets immobiliers de bureaux Concilier la performance économique et la performance d usage du bâtiment L équation économique de vos projets doit être optimisée sur la

Plus en détail

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété

Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION. Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Audit 360 CONFORT, ENERGIE, SÉCURITÉ, VALORISATION Une solution pour y voir plus clair dans votre copropriété Socotec en quelques mots 3 valeurs d engagement + 5 métiers structurants + 7 aes stratégiques

Plus en détail

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr

Reflexio Plénitude. La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants. www.francemutuelle.fr Reflexio Plénitude La complémentaire santé sur-mesure pour les plus exigeants www.francemutuelle.fr Sécurité sociale et complémentaire, essayons d y voir plus clair! Qui rembourse quoi? La Sécurité sociale

Plus en détail

RAPPORT DE VISITE : CH Montluçon (Allier) Chambres des détenus hospitalisés. Chambres sécurisées Centre hospitalier de Montluçon (Allier)

RAPPORT DE VISITE : CH Montluçon (Allier) Chambres des détenus hospitalisés. Chambres sécurisées Centre hospitalier de Montluçon (Allier) RAPPORT DE VISITE : CH Montluçon (Allier) Chambres des détenus hospitalisés Chambres sécurisées Centre hospitalier de Montluçon (Allier) le 21 avril 2011 2 Contrôleurs : Anne Galinier, Jean-François BERTHIER.

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 088 À l intention des médecins omnipraticiens 15 juillet 2013 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle La Régie vous présente les modifications apportées

Plus en détail

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014

RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Ville de Saint-Palais-sur-Mer Groupe scolaire Lucien Robin RÉGLEMENT INTÉRIEUR 2015 DU RESTAURANT SCOLAIRE adopté par le conseil municipal du 9 décembre 2014 Préambule Le restaurant scolaire n est pas

Plus en détail

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE. 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE SAINT-DOMINIQUE 18, avenue Henry-Dunant 06100 NICE Octobre 2006 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION»... p.3 PARTIE 1 PRÉSENTATION DE L ÉTABLISSEMENT

Plus en détail

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère.

40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. «Consommer moins en consommant mieux» 40 ECO-CONSEILS 7 fiches pour une consommation annuelle d énergie plus légère. Maîtriser notre consommation en électricité, c est nous engager à adopter des gestes

Plus en détail

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P )

Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) Rénovation à très haute performance énergétique (Minergie-P ) de Treize immeubles d habitation Pour la Société Coopérative d Habitation 10.03.2014 1. INTRODUCTION 1.1Présentation de la société candidate

Plus en détail

3 0La maison BBC, une réalité

3 0La maison BBC, une réalité 3 0La maison BBC, une réalité Dès le 1 er janvier 2013, la maison BBC sera la maison de référence. Innover pour le plus grand nombre Pour tous les futurs propriétaires de maisons individuelles neuves,

Plus en détail

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie

Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Synthèse - Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Étude de satisfaction Label Promotelec Performance niveau BBC-Effinergie Des clients très majoritairement propriétaires

Plus en détail

Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex. www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse.

Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex. www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse. Bordeaux Palais de la Bourse 17 Place de la Bourse 33076 Bordeaux Cedex www.bordeauxpalaisbourse.com palaisbourse@bordeauxpalaisbourse.com Rejoignez nous sur Facebook et Twitter : www.facebook.com/espacecongres

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée

Les Français et le chauffage. Résultats de l étude menée Les Français et le chauffage Résultats de l étude menée par IPSOS pour Via sèva Méthodologie et échantillon METHODOLOGIE : Cette étude a été réalisée en adhoc online, auprès d un échantillon issu de l

Plus en détail

Chaudière à gaz à condensation UltraGas

Chaudière à gaz à condensation UltraGas Chaudière à gaz à condensation UltraGas Une technique de condensation au gaz avec l alufer breveté D une grande efficacité, combustion propre et facile à entretenir. 1 UltraGas (15-2000D) Vos avantages

Plus en détail

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012

EAU ET MILIEUX AQUATIQUES. Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 EAU ET MILIEUX AQUATIQUES Les 9 es programmes d intervention des agences de l eau 2007-2012 Janvier 2007 9 es 2007-2012 programmes des agences de l eau «L Europe s est dotée d un cadre communautaire pour

Plus en détail

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN!

OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants. Le guide. santé. www.menages-prevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! OFFRE RÉSERVÉE AUX entreprises, TPE/PME et indépendants Le guide santé www.menagesprevoyants.fr LA MUTUELLE QUI VA BIEN! On a toujours du mal à s y retrouver dans les principes de s de santé. Et si on

Plus en détail

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale!

1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Plan «Urgences» 1 ère partie Amont de l'hôpital : organiser la permanence des soins une obligation médicale! Fiche 1.1 La permanence des médecins généralistes Mesure 1 Assurer la permanence de soins Mesure

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne

CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne CAHIER DES CHARGES Pour la mise en œuvre d une maison de santé pluridisciplinaire En Lot-et-Garonne Les patients ont besoin d une réponse de proximité et d une prise en charge globale qui nécessite une

Plus en détail

LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE

LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE LE GRAND LARGE S ENGAGE DANS LE DEVELOPPEMENT DURABLE Contact : LE GRAND LARGE 02.99.20.60.20 contact@legrandlarge-congres.com SOMMAIRE LE DEVELOPPEMENT DURABLE AU GRAND LARGE Pages 1 à 7 ENVIRONNEMENT

Plus en détail

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour,

amallia.fr Le guide logement du salarié louer, acheter, bouger, aider, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur Chaque jour, Simple et rapide! Retrouvez plus d informations sur amallia.fr O de formes Publicis Activ RCS Paris 337 934 483 - Marque déposée pour le compte d Action Logement. Impression sur papier recyclé Oxygen -

Plus en détail

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012

Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres. 18 septembre 2012 Caisse régionale de Crédit Agricole Mutuel Charente-Maritime Deux-Sèvres 18 septembre 2012 Sommaire Communiqué de synthèse P. 1 Le projet de regroupement des fonctions support : un projet stratégique P.

Plus en détail

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013

LIVRET GESTES VERTS. GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG. JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 LIVRET GESTES VERTS GEMME CORIOLIS Saint-Martin d Hères Maître d ouvrage : INPG JUIN 2013 / Version 3 Diffusé le 08 juillet 2013 Adresse Postale CS 60013-38702 - La Tronche Cedex Siège Social / Rue de

Plus en détail

Soyez. Pour un logement

Soyez. Pour un logement Soyez Pour un logement Sommaire LE CHAUFFAGE 2 LA VENTILATION 2 LES EQUIPEMENTS MENAGES 3 L ECLAIRAGE ET L ELECTRICITE 4 L EAU 4 TRIE DES DECHETS 5 LA CONSOMMATION DURABLE 6 LE TRANSPORT 7 Ce guide va

Plus en détail

Fondement et développement de la gestion du risque

Fondement et développement de la gestion du risque Fondement et développement de la gestion du risque Jean-Marc Aubert Associé Jalma Ancien directeur de la gestion et l organisation des soins CNAMTS (2005-2010) La gestion du risque est devenue un axe prioritaire

Plus en détail

Qu est-ce que le métier d aide-soignante?

Qu est-ce que le métier d aide-soignante? Au sein de l'équipe médicale, l'aide-soignante assure l'hygiène et le confort des patients. C'est sans doute la personne la plus proche, à l'écoute des souffrances et des inquiétudes des malades. Qu est-ce

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59

PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020. EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 PLUS QU UNE GARE, UN NOUVEAU MODE DE VILLE GRAND PÔLE INTERMODAL JUVISY 2020 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 1 28/01/15 16:59 EXE_PLAQUETTE_INSTITUTIONNELLE_A4_2015.indd 2 28/01/15 16:59 SOMMAIRE

Plus en détail

Les réseaux de santé Alain Grand

Les réseaux de santé Alain Grand Les réseaux de santé Alain Grand Section 1 : les réseaux de santé Devant le constat d un cloisonnement excessif du système de santé, susceptible d induire des «pertes de chance» vis-à-vis de certaines

Plus en détail

De La Terre Au Soleil

De La Terre Au Soleil De La Terre Au Soleil Atelier d Architecture S. Anwoir Architecte Les motivations Respect environnemental et investissement à long terme: Participation au développement durable (protéger notre environnement,

Plus en détail

PLUS BELLE MA VILLE!

PLUS BELLE MA VILLE! Conception graphique - Illustrations Communication GPSO - C.Favreau - 2013 ISS Y-LES-M O U L INE A U X PLUS BELLE MA VILLE! GUIDE DES COLLEC TES www.agglo-gpso.fr grand paris seine ouest collecte vos objets

Plus en détail

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne

Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Hôpital d Instruction des Armées Sainte Anne Les hôpitaux des armées en France Historique L ancien hôpital 1988 Projet de reconstruction 22 Février 1995 Lancement du projet 10 mai 1995 Programme d infrastructure

Plus en détail

Eco campus Pasteur-lille

Eco campus Pasteur-lille Eco campus Pasteur-lille Mobilisons ensemble nos énergies pour un environnement amélioré et durable Choisissons les éco-gestes : 4 au travail 4 à la maison INSTITUT PASTEUR DE LILLE Fondation reconnue

Plus en détail

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête

LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1. Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 6/4/08 11:53 AM Page 1 Construire vert ne devrait pas être un casse-tête LOG 8869 Residential Brochure_FR:Layout 1 2 6/4/08 11:53 AM Page 2 LOG 8869 Residential

Plus en détail

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit

Clinique de chirurgie esthétique, Tunis. Résultats Audit Clinique de chirurgie esthétique, Tunis Résultats Audit Cet audit se présente sous formes d affirmations aux questions simples. Ces affirmations, regroupées par thème, permettent de définir la qualité

Plus en détail

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers

La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers La SEMAEST, opérateur commercial des quartiers De l aménagement urbain au développement économique La SEMAEST, Société d économie mixte de la Ville de Paris, spécialisée dans La SEMAEST, Société d économie

Plus en détail

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008

METAMORPHOSE un projet pour Lausanne. Vevey / 20 mai 2008 METAMORPHOSE un projet pour Lausanne Vevey / 20 mai 2008 Programme de législature: une continuité Quatre thématiques principales : 1 Les équipements sportifs à Lausanne 2 Les quartiers à haute valeur environnementale

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC

COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC COMPTES-RENDUS DES ATELIERS THÉMATIQUES JUIN 2010 - PHASE DE DIAGNOSTIC AGENDA 21 COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS AUBENAS VALS ATELIER N 1 «STRATÉGIE TERRITORIALE ET AMÉNAGEMENT» Animateur des ateliers thématiques

Plus en détail

Une image d envol technique rassurante

Une image d envol technique rassurante DELOCALISATION DE LA CLINIQUE DE PARC BOULEVARD STALINGRAD LYON 6 Une image d envol technique rassurante Un lieu qui communique et qui respire la santé Nous avons voulu offrir à la nouvelle Clinique du

Plus en détail

Guide. de la copropriété

Guide. de la copropriété Guide de la copropriété 3F acteur majeur de l'habitat social 3F construit et gère des logements sociaux. Son parc s élève à près de 190 000 logements dont plus de 100 000 en Île-de-France. 3F est composé

Plus en détail

SITUATION DE LA RÉSIDENCE

SITUATION DE LA RÉSIDENCE SITUATION DE LA RÉSIDENCE Les avantages d une vie proche de la nature avec un accès rapide au cœur de la cité. LYON, alliance parfaite entre tradition et modernité Lyon, classée au patrimoine mondial de

Plus en détail

IMMOBILIER D ENTREPRISE

IMMOBILIER D ENTREPRISE La transformation de bureaux en logements : un premier bilan PAR BRIGITTE JOUSSELLIN 1 Entre 1994 et 1998, plus de 500 000 m 2 de surfaces d activités ont été transformées en logements, permettant de résorber

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1

TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 TÂCHE 1 - INTERACTION FICHE Nº 1 Temps de préparation : 1 minute Intervention par couple : 4-5 minutes CANDIDAT A CADEAU D ANNIVERSAIRE Votre collègue et vous allez acheter un CADEAU D ANNIVERSAIRE pour

Plus en détail

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe

Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne. DOSSIeR De PReSSe E N G A G E O N S - N O U S P O U R N O T R E E N V I R O N N E M E N T Exemplarité environnementale dans la grande distribution en Bretagne DOSSIeR De PReSSe 2014 DOSSIeR DE PReSSe " exemplarité environnementale

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

LILLE METROPOLE : «Minidéchets»

LILLE METROPOLE : «Minidéchets» LILLE METROPOLE : «Minidéchets» Le programme transfrontalier franco-belge «minidéchets» s inscrit dans le cadre du programme européen INTERREG III. Il a démarré en octobre 00 et s étend sur 5 ans (00-007.

Plus en détail

L efficacité énergétique des bâtiments à l épreuve de l usage Mardi 22 mars 2011 - VAULX EN VELIN

L efficacité énergétique des bâtiments à l épreuve de l usage Mardi 22 mars 2011 - VAULX EN VELIN La perception de leur environnement par les salariés du tertiaire. L exemple du HQE Nadine Roudil CSTB - DESH LSPI L efficacité énergétique des bâtiments à l épreuve de l usage Mardi 22 mars 2011 - VAULX

Plus en détail