magazine Question sur le prochain budget Page 5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "magazine Question sur le prochain budget Page 5"

Transcription

1 magazine 215Champs-sur-MarneJournal municipal d information de Champs-sur-Marne [www.ville-champssurmarne.fr] Septembre/Octobre 2013 n Question sur le prochain budget Page 5

2 [actualités] Champs en images Tout est prêt pour le «pestacle» dans les accueils de loisirs Au Bois des Enfants, l assistance est captivée par la technique des magiciens. Sortie gourmande pour nos ainés le long du canal de l Ourcq, et pour la découverte de la faune et du patrimoine culturel de la Forêt de Retz et de Marolles. Sur les terrains de proximité, tous ensemble, «Faites du Sport»! Prêts pour un départ, en toute sécurité, avec les services municipaux jeunesse et sports. Les habitants sont venus pour la réouverture du LCR des Deux Parcs, rénové durant l été. [2] n 215 Septembre/Octobre 2013

3 SOMMAIRE [édito] 5 [actualités] Champs en images 2 Validation du projet de Contrat de Développement Territorial Grand Paris Est Noisy/Champs 6-7 Représentants de parents des élèves 8 Rentrée 2013/ Forum des activités à Champs-sur-Marne 12 La Paix, maintenant! 13 Gestion de proximité, travail partenaire 21 Page 9 [ville solidaire] La vie en bleu 4 [dossier] Les enfants font leur cirque 10 Olympiades! Circassiennes 11 [culture] L art en liberté 14 Succès populaire 15 [travaux] L été en chantier Clos Voltaire 18 Coupe d été 18 Page 12 [urbanisme] Nouveau Grand Paris l enquête est publique 19 [tribune politique] 20 [infos pratiques] Page 13 Champs-sur-Marne magazine n 215 Septembre/Octobre Directeur de la publication : Maud Tallet Rédaction/Conception/Photos : Service Municipal Communication - Collection privée Impression : Direct Impression - 10 bis, rue Paul Henri Spaak - Parc Activité l Esplanade Saint-Thibault-des-Vignes Distribution : Le Diffuseur Service Communication Tél Septembre/Octobre 2013 n 215 [3]

4 [ville solidaire] S e m a i n e b l e u e La vie en bleu La semaine bleue est l occasion d informer et de sensibiliser sur la contribution réelle et concrète des retraités à notre quotidien, à la vie économique, sociale et culturelle, mais aussi sur leurs préoccupations et les besoins spécifiques, besoins qui un jour seront aussi les nôtres. Du lundi 21 au vendredi 25 octobre, chaque après-midi de 14 à 17 h, c est une activité proposée : un programme complet où chacun pourra facilement trouver sa place dans une semaine bleue intense en manifestations. Du lundi 21 au vendredi 25 octobre, chaque après-midi de 14 à 17 h, c est une activité proposée : un programme complet où chacun pourra facilement trouver sa place dans une semaine bleue intense en manifestations. Lundi 21, la chorale de Torcy, composée uniquement de seniors, propose une animation musicale, de 14h à 16h, à la salle Jean Effel. Un moment tout en chansons suivi d une collation. Mardi 22, venez tester votre audition à la Maison de la Solidarité : de 13h30 à 16h30 une conférence sur l audition et sur les moyens de garder l œil ouvert sur un problème d audition. Pas question de se couper du monde : plus on attend, moins l on s entend Mercredi 23, après-midi Olympiades autour de jeux de sociétés à la salle Jean Effel de 14h à 17h, pour s amuser entre amis. Et pourquoi ne pas en profi ter pour s en faire de nouveaux? Le jeudi 24, pour nombre de Campésiens, le château de Champs-sur-Marne fait un peu partie du quotidien. Mais une visite accompagnée avec un conférencier permet d en apprendre toujours davantage. Visite du Château de Champs-sur-Marne de 13h30 à 15h30. Vendredi 25 de 10h à 12h30, la Ferme du Buisson accueillera les activités du vendredi. Deux artistes s y rencontrent et nous y font partager leur dialogue dans l espace mais aussi dans le temps : leur exposition, «le signe singe», évolutive, s enrichit régulièrement de nouvelles œuvres pour s ouvrir bientôt sur un second chapitre. Un revernissage du travail de Virginie Yassef et de Julien Bismuth qui offre l occasion de venir le (re)découvrir sous un autre jour. L après-midi, ce sera Ciné-Séniors, toujours à la Ferme du Buisson, autour du dernier fi lm d Emmanuelle Bercot, avec Catherine Deneuve, «Elle s en va», une ode à la liberté et à la vie et un bon moment de cinéma en perspective Pendant la semaine bleue, des temps de réfl exion, des temps d information et de découverte, des temps de partage et de convivialité où chaque jour pétille d une activité différente. RENSEIGNEMENTS Service municipal solidarité au [4] n 215 Septembre/Octobre 2013

5 [édito] Question sur le prochain budget Pour son budget de l année 2014 le gouvernement a fait le choix de poursuivre dans la voie de la rigueur. Ce choix se doublerait d un nouveau transfert de charges des entreprises vers les familles. La réforme de la fiscalité, dans le sens de la justice et de l efficacité, semble donc, aussi, être tombée aux oubliettes. Le gouvernement annonce, pour l année à venir, 14 milliards d euros d économies en dépenses et 6 milliards d euros de prélèvements obligatoires supplémentaires. Cela va se traduire concrètement par la baisse de 1,5 milliard d euros des concours de l Etat aux collectivités locales, par la suppression de postes de fonctionnaires, par une remise en cause de réductions d impôts qui bénéficient aux familles et une hausse de la TVA qui vont peser sur le pouvoir d achat des ménages. L objectif viserait à «éponger» les quelque 20 milliards d euros d aides accordées, sans contreparties, aux entreprises dans le cadre du «choc de compétitivité». Une absence de contreparties qui va générer de formidables effets d aubaine, sans se traduire par plus d investissements ou d emplois. Au cours du débat budgétaire de l automne, une autre volonté doit s exprimer, plus conforme aux engagements des élections Présidentielles de 2012 : Modulation de l imposition des entreprises en fonction de l emploi qu elles font de leurs bénéfices, selon que ceux-ci vont à l investissement et à l emploi ou servent au contraire à garnir le portefeuille des actionnaires. Réduction significative du «coût du capital», qui ronge l économie nationale, bien plus sûrement que le coût du travail. Allègement de l imposition des ménages modestes et moyens. Il est temps d ouvrir le vaste chantier de la transition énergétique dont les enjeux sociaux et environnementaux sont considérables : maîtrise publique, réduction de la dépendance extérieure, création d emplois, réduction de la pollution et de ses effets, limitation des déchets C est un débat d aujourd hui pour un pays et toute collectivité œuvrant au développement durable. Maud Tallet Maire de Champs-sur-Marne, Conseillère générale Septembre/Octobre 2013 n 215 [5]

6 [actualités] G r a n d P a r i s Validation du projet de Contrat de Développement Territorial Grand Paris Est Noisy/Champs «Jean Daubigny, Préfet de la région Île-de-France, Préfet de Paris, Maud Tallet, Maire de Champs-sur-Marne et Michel Pajon, Maire de Noisy-le-Grand, Paul Miguel, Président de la Communauté d agglomération de Marne-la-Vallée / Val Maubuée ont validé lundi 9 septembre 2013 le projet du Contrat de Développement Territorial (CDT) Grand Paris Est Noisy-Champs. Ce CDT concerne une population de plus de habitants et de près de emplois». Cest le premier des CDT a être validé, parmi les quatre constituant le «Cluster de la Ville Durable», entre la Seine-Saint-Denis et la Seine-et- Marne. (Le 12 ème CDT en Île-de-France). Pour la commune de Champs-sur-Marne, c est une synthèse des trois Colloques Citoyens et de plusieurs Conseils de quartier organisés par la Municipalité, de commissions municipales et de réunions techniques avec les autres collectivités territoriales. C est encore le résultat des rencontres avec les services de l Etat et de bureaux d études. Nombre de propositions conformes aux intérêts de la commune et de ses habitants ont ainsi pris place dans le document validé le 9 septembre. L un des objectifs est de valoriser le territoire dans son rôle de «pôle économique [6] n 215 Septembre/Octobre 2013

7 et urbain» et à le positionner comme «démonstrateur de la transition énergétique». Maîtrise d un urbanisme raisonné, protection de l environnement et recherche du développement durable, amélioration et développement des réseaux de transports de surface Un autre objectif du CDT est d accueillir des entreprises centrées sur l éco-activité et l éco-conception. Cette ambition repose sur la mise en synergie de trois polarités : Le «secteur Noisy-Champs» constitue déjà un pôle de développement d importance. Aujourd hui ce CDT doit accélérer le développement des synergies entre les différentes polarités économiques que sont la Cité Descartes à Champs, Mont d Est à Noisy et la gare du Grand Paris. les éco-mobilités, les services urbains et l ingénierie et la conception de la ville durable». La gare du Grand Paris va bénéfi cier de la mise en service de nouvelles lignes de transport dans le cadre du Grand Paris Express : - la ligne 15 de Pont de Sèvres jusqu à Noisy-Champs ; - le prolongement de la ligne 11 depuis Mairie des Lilas jusqu à Noisy-Champs ; - la Ligne 16 de Noisy-Champs jusqu au Bourget. Un projet d aménagement exemplaire de la ville durable. Une approche exemplaire en termes de développement durable sera suivie, tant pour les nouveaux quartiers que pour l habitat existant (mixités fonctionnelles et sociales, effi cacité thermique, utilisation d énergies renouvelables, collecte et gestion des déchets ). Ce CDT prévoit la construction de 900 logements par an en moyenne pendant 15 ans, durée du CDT. Cette offre nouvelle visera un meilleur accès au logement pour tous, une continuité des parcours résidentiels, une offre adaptée à la Cité Descartes, ainsi qu une diversifi cation de l offre dans les secteurs en renouvellement. «La Cité Descartes est composée de 315 établissements d enseignement et de recherche et regroupe chercheurs et ingénieurs sur les champs environnementaux, sociaux, économiques et urbains. Elle concentre un quart du potentiel français de recherche. On y recense emplois localisés dans les pépinières, incubateurs et parcs d activités. La poursuite du développement de la Cité Descartes devrait toucher «4 domaines d activités : l effi cacité énergétique de la ville, Septembre/Octobre 2013 n 215 [7]

8 [actualités] R e n t r é e s c o l a i r e Représentants de parents des élèves Comme chaque année, pour les parents d élèves, la rentrée correspond à l élection des représentants des parents d élèves dans chaque école. C est justement parce que la parole des parents a de l importance qu'ils sont membres à part entière de la communauté éducative et qu ils élisent chaque année leurs représentants dans différentes instances dont les Conseils d école. Cette année, rendez-vous dans l école maternelle ou élémentaire de votre enfant le vendredi 11 ou le samedi 12 octobre. Et si vous ne pouvez pas vous déplacer, n oubliez pas qu il est possible de voter par correspondance. Qui est électeur? Chacun des deux parents est électeur, quelle que soit sa situation matrimoniale ou sa nationalité (sauf dans le cas où il s'est vu retirer l'autorité parentale). C est alors le tiers chargé de l éducation de l enfant qui a le droit de voter et d être candidat à ces élections. A quoi ça sert? Les conseils d école jouent un rôle important dans le bon fonctionnement d un établissement. Le rôle des parents d élèves est essentiel. Dans chaque école, le conseil se réunit une fois tous les trois mois et le nombre de parents d élèves qui y sont élus est proportionnel à celui des classes de l'établissement. Enseignants et parents ne sont pas seuls à siéger. A leurs cotés, au sein de chaque conseil d école siègent aussi le représentant du délégué départemental de l éducation nationale, un enseignant du Réseau d Aide spécialisée, un représentant de la municipalité. Autres participations Les représentants des parents d élèves sont également invités à participer aux commissions municipales élargies. En septembre : pour faire le bilan de la rentrée. La rentrée à «Pablo Picasso». En novembre : pour émettre un avis sur le budget du secteur éducation (investissement et fonctionnement). En mai : sur les demandes de dérogation scolaire. En juin : pour le programme des classes transplantées. Tous les deux mois : les activités de la pause méridienne et les menus. D autres sont aussi organisées tout au long de l année. [8] n 215 Septembre/Octobre 2013

9 [actualités] R e n t r é e s c o l a i r e Rentrée 2013/2014 Mardi 3 septembre, après deux mois de «grandes vacances», près de élèves de primaire, et autant en secondaire, ont repris «le chemin de l école». Pour cette rentrée, enfants ont intégré les 45 classes des écoles maternelles et les 73 classes des écoles élémentaires de la ville. Dans un contexte national qui n a pas encore produit tous les effets nécessaires, la situation peut être considérée comme «globalement satisfaisante» : une ouverture de classe en élémentaire à Henri Wallon, et pour la première fois depuis longtemps, pas de fermetures sur la commune. Cette année la situation cesse de se dégrader et se stabilise. En maternelle les effectifs moyens sur la commune sont à 25 élèves par classe (28 encore à l école des Pyramides). Classe de «Tout-petits» aux Deux Parcs Alors que la moyenne des effectifs des Deux Parcs était considérée comme «très basse pour l Education nationale», la fermeture d une classe et la suppression d un poste d enseignant ont été empêchés par la création d une classe de «Tout-petits» (4 enfants pour le quartier et 8 pour le restant de la commune). Des mouvements dans nos écoles Après plus de vingt ans dans notre ville, Mme Catherine Delphin, Directrice de l école élémentaire Pablo Picasso a fait valoir ses droits à une retraite bien méritée. Depuis la rentrée, c est Madame Sylvie Volet qui prend en charge la direction de l école. Depuis cette rentrée notre commune est dans la circonscription de l Education nationale qui comprend aussi Noisiel- Torcy-Collégien. Mme Ragaleux en est l Inspectrice de l Education. ETUDES SURVEILLÉES Les études surveillées existent dans 9 écoles Campésiennes sur 10. Elles sont sous la responsabilité d enseignants pris en charge par la commune. Les études surveillées ne sont pas de l aide aux devoirs, ni des «études dirigées». L inscription se fait en mairie, au service municipal éducation Septembre/Octobre 2013 n 215 [9]

10 [dossier] C e t é t é, à C h a m p s - s u r - M a r n e Les enfants font leur cirque! Plusieurs centaines d enfants qui paradent dans toute la ville et se donnent rendez vous sur la Mail Jean Ferrat, devant l hôtel de ville, forcément ça fait du bruit! Ils étaient venus de tous les accueils de loisirs de la ville avec leurs animateurs, chacun derrière le totem roulant qu ils s étaient choisi et qu ils avaient patiemment décoré. Même le soleil n aurait manqué ça pour rien au monde! Eh oui, il était bien présent Il faut dire que depuis le début des vacances, avec les artistes de la compagnie «Tralala Splach», les petits Campésiens en apprennent des choses sur le cirque : le maquillage, les costumes, les décors, les ressorts, tout est fait maison. Des clowns de toutes les couleurs, aux déguisements de toutes sortes, des plus chatoyants aux plus colorés se sont donc retrouvés pour une drôle de déambulation et, comme cela ne suffi sait pas aux appétits circassiens, ils se sont lancés dans un grand concours de clameurs! Les gagnants n ont atteint rien de moins que le niveau 7 sur l échelle de la bonne humeur. Après un goûter bien mérité pour tout le monde, chacun est reparti dans son centre en se donnant rendez vous à ceux qui le peuvent aux Olympiades d été de Champs-sur-Marne pour une nouvelle explosion clownesque! [10] n 215 Septembre/Octobre 2013

11 Olympiades! Circassiennes La fin de l été, au stade Lionel Hurtebize, se tient une manifestation sportive attendue par les enfants des accueils de loisirs de la ville : les Olympiades de Champs-sur-Marne. Ils sont arrivés de chaque accueil de loisirs, chacun arborant fi èrement le nom d une des grandes familles qui ont fait, et continuent de faire l histoire, «circassienne» : Bouglione, Zavatta ou Gruss auxquelles s étaient encore joints des envoyés du «Cirque du soleil»! Le défi lé burlesque de tout ce monde enchanté s est fait en musique et, déjà, le tour d honneur du stade prenait des airs d école du cirque géante. Après un spectacle de bienvenue, Madame le Maire accueillait les «petits clowns olympiques» pour une des journées les plus épiques de l été : des courses de clowns en sacs ou en palmes alternaient avec les traversées de clowns déguisés, les exercices d équilibre des clowns funambules succédaient à l adresse des jongleurs. Une journée bien remplie où l ennui n avait pas droit de cité et qui s est terminée avec de grands jeux collectifs où se côtoyaient nez rouges, lunettes disproportionnées, nœuds papillons très colorés, chapeaux bizarres de toutes natures Septembre/Octobre 2013 n 215 [11]

12 [actualités] R e n t r é e d e s a c t i v i t é s Toujours disponible Et sur Forum des activités à Champs-sur-Marne Le 7 septembre, au gymnase René Descartes, la quasi-totalité des associations Campésiennes et les services municipaux tenaient Forum! Le Forum des activités sportives, culturelles et de loisirs donne à tous les Campésiens l occasion de découvrir, ou de redécouvrir, les activités proposées sur la ville et de s y inscrire. Pour certains, de s y réinscrire. Près de y ont fait le déplacement! Un succès partagé par les services municipaux : en plus de l organisation du forum et du soutien permanent à la vie associative, avec par exemple plus de 200 inscriptions à l Ecole Municipale des Sports, plusieurs dizaines à Pédibus, de très nombreux contacts pris auprès du service municipal de la jeunesse, ou du service culturel municipal. Le service municipal solidarité a répondu aux demandes pour les «Vacances Solidaires» et les autres activités qu il propose. Ainsi, pour que chacun puisse pratiquer l activité de son choix, les familles bénéfi ciant d un quotient de 1 à 7, avaient la possibilité de retirer directement le ticket «Sport Culture Loisirs». Pour les familles intéressées : rendez-vous simplement avant le 31 décembre au service en Mairie pour le retirer Pour toutes les autres activités vous pouvez consulter la brochure du Forum sur le site de la commune Appel au bénévolat Si elles sont soutenues dans leurs activités par les collectivités locales, les associations existent grâce à la volonté, au dynamisme et à l implication de leurs adhérents. Elles vivent essentiellement grâce au bénévolat. À Champs-sur-Marne, comme partout ailleurs, les associations sont souvent à la recherche de bénévoles. Alors n hésitez pas à vous renseigner auprès de celles qui vous intéressent ou avec lesquelles vous souhaitez partager votre savoir-faire. Vous serez toujours bien accueillis! [12] n 215 Septembre/Octobre 2013

13 [actualités] J o u r n é e i n t e r n a t i o n a l e d e l a p a i x La Paix, maintenant! «Personne n est né en haïssant une autre personne à cause de sa couleur, de sa culture ou de sa religion. La haine doit être apprise. Mais on peut aussi apprendre l amour. Et l amour vient plus naturellement à l humain que la haine». Nelson Mandela l avènement de sociétés plus justes, plus ouvertes et plus harmonieuses». C est ce type d éducation qui est au cœur de la démarche de l UNICEF, l organisme de l ONU en direction des enfants. L éducation avant tout, voilà l objectif fi xé! Dans cette marche vers l avenir, Champs-sur-Marne reste partenaire de l UNICEF. Qu est ce que la paix? Une simple période de calme entre deux guerres? Ou un état de développement et d harmonie? Notre paix peut-elle être complète si les autres vivent la guerre? On sait ce qu est la guerre souvent parce qu on en perçoit les échos au travers d un écran. Et puis, il y a celles, insidieuses, faites aux peuples qu on opprime «On» prive d eau une population en détournant le fl euve qui irriguait la terre des parents et des grands parents, «on» oblige à la mise en culture des dernières terres agricoles pour répondre à des besoins qui ne sont pas ceux des habitants, «on» nie une culture, «on» sème la misère, «on» brime un peuple dans ses propres choix Car Paix et progrès sont à ce point liés, que Ban Ki-Moon, le secrétaire général des Nations Unies, rappelait récemment que «Sans progrès, il n y a pas de paix possible. Sans paix, il n y a pas de progrès possible». L éducation, et particulièrement l éducation à la Paix tient un rôle fondamental pour former des citoyens du monde. «Il ne suffi t pas d apprendre aux enfants à lire, à écrire et à compter. Il faut aussi leur enseigner le respect des autres et du monde dans lequel nous vivons, et favoriser ainsi Le 18 septembre, à partir de 17h15, les enfants des accueils de loisirs de la ville se sont rassemblés sur le mail Jean Ferrat pour présenter six tableaux vivants, chacun symbolisant une action en faveur de la Paix. Mais la pluie s est aussi invitée et près de 400 enfants ont donc trouvé refuge dans le hall de la maison commune. Tous ensemble, ils y ont formé une chorale et offert aux Campésiens deux chansons, «Kaleidoscope» et «Copains du monde», comme pour mieux nous rappeler que les particularités de chacun, plutôt que des barrières qui nous séparent et nous éloignent, doivent être considérées comme des richesses à découvrir Septembre/Octobre 2013 n 215 [13]

14 [culture] L A t e l i e r M u n i c i p a l d A r t s P l a s t i q u e s L art en liberté L Atelier Municipal d Arts Plastiques (AMAP) a été créé en Ni association, ni section d un conservatoire, l AMAP reste depuis une structure particulière, propre à Champs-sur-Marne : un service municipal d arts plastiques. Depuis 1995, c est vers les accueils de loisirs de la ville que s est développée l activité de l AMAP avec chaque année, un projet différent. Après une formation des animateurs référents, prés de 50 enfants issus des 6 accueils de loisirs de la ville apprennent une technique particulière. L an passé, c est à la gravure qu ils se sont brillamment essayés. Il faut dire qu ils bénéfi ciaient pour ce faire d un outil exceptionnel : une presse, réalisée sur mesure il y a 30 ans. Le Salon des jeunes créateurs présente, chaque année, les productions et chacun s accorde sur la qualité des œuvres. L atelier présente aussi aux Campésiens son propre salon. À cette occasion, il est facile de deviner qu ici, l académisme n est pas de mise. Car, les cours de l AMAP ne sont en réalité pas donnés par des professeurs : «Ce n est pas une école!» rappelle la directrice de l atelier. «Si nous sommes un lieu de partage des techniques, nous laissons la créativité de chacun s exprimer en toute liberté. À partir de la matière, les enfants créent une émotion, transmettent un message qui leur est propre... Notre travail, c est de donner de l appétit, nous allons chercher l envie». Avec un principe fondateur toujours maintenu : afi n de favoriser l égal accès de tous les petits Campésiens, tout est mis à disposition par la contribution de la Municipalité. Et ainsi, chacun, selon son niveau, peut apprendre la gravure, la terre, le modelage, le dessin, l aquarelle, le collage, le travail sur le polystyrène, sur la matière, les mille et une techniques qui serviront de support à l imagination des jeunes créateurs Pour cette rentrée, l AMAP a ouvert une section maternelle dans le quartier Pablo Picasso, un véritable atelier d éveil pour les 4/6 ans. AMAP - Allée Pascal Dulphy Champs-sur-Marne Tél [14] n 215 Septembre/Octobre 2013

15 [culture] C h â t e a u d e C h a m p s - s u r - M a r n e Succés populaire Samedi 29 juin, le château de Champs-sur-Marne a réouvert ses portes au public. Avant les sept ans de travaux le château de Champs-sur-Marne accueillait chaque année quelques visiteurs. Près de visiteurs ont été dénombrés les 29 et 30 juin Un engouement qui ne s'est pas démenti depuis De nouvelles salles ouvertes, des centaines d objets mis en valeur, des plus précieux, marqués du sceau de l élégance à la française aux plus anodins, ils portent en eux la force du quotidien et donnent vie à l ensemble. Les nouvelles conditions d accueil, l accessibilité, la boutique, la mise en œuvre et le plaisir de l équipe du château à accueillir tous ses hôtes d un jour ont été autant d éléments de la réussite de cette réouverture. Les salons et les jardins redeviendront très vite une sortie familiale très prisée des Campésiens. Dimanche 13 octobre, pour la Journée Internationale des Droits des Enfants, le Château de champs vous accueille en famille pour une journée ludique de 10h30 à 12h et de 13h30 à 17h, l entrée et les animations sont gratuites pour tous les enfants! Le week-end suivant, le samedi 19 et le dimanche 20 octobre, sur une mise en scène d Alain Bourgasser, sera joué «Réunion de famille», une création de l association Mots en scène : quand la directrice du château reçoit des invités de marques les anciens propriétaires mais que les retrouvailles ne se déroulent pas forcément comme prévu. Un spectacle, à partir de 15h15, entre comédie et vérité historique qui donne aussi l occasion d une visite du château à 14h et à un goûter-rencontre avec les comédiens, à 16h dans l Orangerie du château. Tarif : 10, gratuit pour les de 18 ans. Attention, le nombre de places étant limité, la réservation est obligatoire au Septembre/Octobre 2013 n 215 [15]

16 [travaux] L été en chantier L été invite au farniente, au repos ou, au contraire, à l exploration, à la découverte. C est donc un moment privilégié pour changer de rythme et vivre autrement. Pour la ville aussi, le rythme change. L été se fait propice aux chantiers les plus importants et notamment à ceux qui ne peuvent que diffi cilement être réalisés le reste de l année. C est notamment le cas des établissements scolaires et, dans une moindre mesure, des équipements sportifs. Tout l été, services municipaux et entreprises «partenaires» s activent donc autour des équipements publics qui vous sont utiles au quotidien pour vous accueillir dans les meilleures conditions dès la rentrée. Dans le cadre de la visite traditionnelle des chantiers de l été, qui s est tenue le 26 août, les techniciens municipaux ont accompagné Mme le Maire pour la visite des chantiers de l été. Culture Loisirs Salle Jean Hallais : travaux de reconstruction en cours. Ancien Presbytère : réfection du hall, sol et peinture. LCR des Deux Parcs : un LCR entièrement rénové, plus lumineux et agrandi, accueille les habitants du quartier. MPT Victor Jara : rénovation de la chaufferie. Crèche Pose d un sol souple dans le jardin d hiver des tout petits. Patio de la crèche collective. Jeunesse Relais du Bois de Grâce : un nouveau relais jeunesse au cœur du quartier dans des locaux entièrement rénovés. Accueils de loisirs Poursuite des travaux d embellissement (peintures et sols) du centre Victor Hugo. Travaux de ravalement au centre du Nesles et aménagement lourds aux Pyramides. Reconstruction de la salle Jean Hallais. Equipements sportifs Stade de la Fontaine aux Coulons : création d un hangar pour les ateliers. Gymnase des Pyramides : travaux de rénovation de la verrière en façade. Gymnase Descartes : rénovation de la chaufferie. [16] n 215 Septembre/Octobre 2013

17 Cour de l école Paul Langevin pendant les travaux. Olivier Paulat. Dans les écoles Olivier Paulat : rénovation de la chaufferie de la maternelle. Les Pyramides : deuxième phase de l étanchéité des terrasses, travaux de réfection de la cour maternelle. Pablo Picasso : reprise d étanchéité et de tuiles sur l école maternelle. Joliot Curie : reprises de peintures, 2 ème phase de la réfection de la cour maternelle. Paul Langevin : réfection totale de la cour maternelle. Nesles : pose de sols souples dans la cour maternelle. Henri Wallon : reprise peinture du local intendance. La Faisanderie : poursuite du chantier de reprise des dysfonctionnements du bâtiment. Dans le même temps, les équipes de l intendance préparaient la rentrée avec un nettoyage intégral et très poussé des structures et du mobilier. Les peintres, les serruriers, les menuisiers, les plombiers municipaux s affairaient à régler les mille et un détails qui font de ces bâtiments communaux les outils que chacun apprécie. Tous avec la même conscience, «dans quelques semaines, à la rentrée, ces bâtiments feront, grâce à l amélioration des conditions de travail du personnel et de la qualité d accueil des usagers, et singulièrement des enfants, battre le cœur de la ville». Cour de l école des Pyramides. Cour de l école Paul Langevin. Bâtiments scolaires, équipements enfance et petite enfance, Installations sportives, équipements publics locaux, voirie, éclairage public, élagage des arbres d alignement, Cet été, près de 2 millions d euros. investis à votre service. Septembre/Octobre 2013 n 215 [17]

18 [travaux] Clos Voltaire Les travaux des 56 logements classé BBC, dont 40 en accession maitrisée à la propriété, (tous vendus essentiellement à des familles Campésiennes) ont commencé. Ils viendront bientôt renforcer l offre sur Champs-sur- Marne. C est une opération bienvenue qui débute par un chantier labellisé «chantier propre». Attention, le temps des travaux, l entrée du parking Victor Hugo est modifiée. Coupe d été La voirie prend parfois des couleurs : la campagne d élagage 2013 est bien avancée. Moins de gêne pour les riverains, plus de facilités pour les élagueurs, des trottoirs moins feuillus cet automne : les avantages de l élagage d été sont multiples. Et retrouver sa rue qui s est refait une beauté en rentrant de vacances n est pas forcément le moindre [18] n 215 Septembre/Octobre 2013

19 [urbanisme] G r a n d P a r i s Nouveau Grand Paris l enquête est publique! Nouveau Grand Paris, le temps des arbitrages est révolu, la ligne rouge est devenue ligne 15 et ligne 16. Le calendrier a même fixé le début des travaux à 2015 et la mise en fonction du tronçon sud de la ligne 15 Pont de Sèvres - Noisy/Champs à l horizon Après les débats publics, vient donc l étape plus réglementaire de l enquête publique. L objectif de cette enquête est d informer le public et de recueillir son avis sur le projet pour mieux éclairer les décisions à prendre par le maître d ouvrage, la «Société du Grand Paris». L enquête publique doit permettre de présenter la manière dont le projet s insère dans son environnement, ses effets sur le cadre de vie et les mesures mises en œuvre pour en supprimer les effets les plus négatifs, au moins les réduire ou les compenser, au regard du «Code de l environnement» et d adapter les documents d urbanisme pour permettre la réalisation du projet, en fonction du «Code de l urbanisme». L'enquête publique est un des lieux et outils de régulation démocratique, où chacun peut s exprimer. Un bureau a donc été mis à disposition du commissaire enquêteur, désigné par la présidente du tribunal administratif de Paris. Prévue pour une durée de six semaines, l enquête publique débutera le 7 octobre et sera close au 18 novembre. De plus, le commissaire enquêteur tiendra trois permanences les 7 octobre et 9 novembre de 9h à 12h et le 15 novembre de 14h à 17h à l hôtel de ville. Durant cette période, chaque Campésien peut venir consulter les pièces en Mairie et exprimer son avis, ses suggestions et d'éventuelles contrepropositions qui seront consignés sur un registre dédié. L ensemble des pièces restent consultables sur le site internet de la Préfecture de Région et à partir du site de la ville Septembre/Octobre 2013 n 215 [19]

20 [tribune politique] GROUPE ÉLUS COMMUNISTES ET CITOYENS «PRIORITÉ À L ÉCOLE» MAIS QUELLE ÉCOLE? Toujours plus d élèves et pas assez de postes pour faire face aux besoins. Des classes fermées, d'autres surchargées. Il manque des postes en maternelle pour accueillir tous les enfants dans de bonnes conditions alors qu on sait que la scolarisation précoce joue un rôle essentiel dans la lutte contre l échec scolaire. Il est temps de rompre avec l école à plusieurs vitesses, de changer de cap pour fonder l école de l égalité : Une école vraiment gratuite, parce qu il est inacceptable que la rentrée scolaire soit chaque année plus chère, en particulier pour les élèves des fi lières professionnelles et technologiques. Une école qui a les mêmes ambitions pour tous les élèves. Pas le socle minimum pour les uns et les programmes pour les autres, pas le tri précoce, mais une culture commune ambitieuse pour tous. Pour transmettre cette culture à tous les enfants, il faut du temps! C'est pour cela que nous défendons la scolarité obligatoire de 3 à 18 ans et le droit à la maternelle dès 2 ans pour les familles qui le souhaitent. Il y a besoin d enseignants formés, qui maîtrisent leur métier. Cette année encore, les nouveaux enseignants seront surchargés et n auront pas les moyens de se former correctement. GROUPE ÉCOLOGISTE - LES VERTS SOLIDARITÉ La devise de l écologie politique est «Environnement, Solidarité, Responsabilité». C est ce qui distingue l écologie du simple l environnementalisme. C est pourquoi il est nécessaire, dans un monde toujours plus complexe, d affi rmer aujourd hui les valeurs de la solidarité. La solidarité, c est le lien inter générationnel, symbolisé par le système des retraites. Il est vital de conserver ce lien et non de le dévoyer comme le souhaiteraient les forces les plus obscures. Celles et ceux qui ont la chance d être actifs cotisent, non pour leur retraite, mais pour la retraite des anciens. C est étrange de constater que, les mêmes qui se moquent totalement des générations futures, s inquiètent tout à coup de la dette qui leur serait laissée. Comme si les retraités ne participaient pas à la vie sociale, comme si ils n aidaient pas leurs enfants et petits enfants, comme si ils étaient absents de toute vie associative, comme si tout raisonnement devait passer par des calculs d espérance de vie. La solidarité ne consiste pas à envoyer des bombes sur des gens. La guerre est fondamentalement contraire à toute valeur solidaire et c est la paix que nous défendons. Si nous ne voulons pas de la guerre, ne la faisons pas, si nous voulons la paix, préparonslà. Le ministère de la Défense ne doit pas se transformer en un ministère de l Attaque. La constitution de métropoles est en opposition à la solidarité des territoires. Toujours plus pour les grandes villes et moins pour les campagnes et les banlieues, voilà ce que seront ces métropoles gigantesques et inhumaines. Nous sommes solidaires des collectifs qui luttent contre l exploitation des gaz de schiste face aux multinationales qui avancent minutieusement leurs pions. Ces collectifs se battent vraiment pour les générations futures. Nous sommes solidaires de Maud Tallet qui, avec la municipalité de Champs-sur- Marne, gère avec humanisme et rigueur le douloureux problème des Roms qui vivent dans des conditions indignes et sous le joug de quasi mafi as. Cécile Dufl ot, au ministère du logement, s emploie également à leur procurer des conditions d habitation décentes car les bidonvilles sont inacceptables en France au 21ème siècle. Pour en revenir à l écologie, nous saluons l agglomération du Val Maubuée qui vient d obtenir le premier prix du concours «capitale française de la biodiversité» dont Le thème principal de cette année (L eau, la ville, la vie) se consacrait à la préservation de l eau en ville. Comme quoi la solidarité passe aussi par l intercommunalité et défend le bien le plus précieux : la vie. Alain Leclerc - Martine Bombart GROUPE SOCIALISTE ET RÉPUBLICAIN L AGGLOMERATION POURSUIT SON EVOLUTION L agglomération du Val-Maubuée aborde aujourd hui l ère de l après ville nouvelle avec des enjeux et des ambitions renouvelés. Cela implique de mettre en œuvre une intercommunalité construite sur des bases partagées entre les 6 communes qui la composent, et orientée vers un développement co-réfl échi. Le sens de ce projet consiste à faire émerger les actions, les priorités et les compétences à partager et à mutualiser avec les communes, pour les années à venir. C est aussi une excellente opportunité pour mettre un terme à la tutelle exercer par l Etablissement Public d Aménagement, puisque l objectif est de retrouver une véritable autonomie et une indépendance de fonctionnement par rapport aux services de l Etat. En effet, jusqu à présent, l histoire du Val-Maubuée s est confondue avec celle de la ville nouvelle, et chacun aura bien compris qu il s agit aussi ici de sortir de ce statut. Ainsi, notre intercommunalité, riche de son expérience passée, continuera à se développer sur le modèle d une collectivité de droit commun, et autour d une gouvernance proposant la mise en place d une communauté de projets. Tel est le sens des objectifs et des ambitions vers lesquels nous devons tendre pour construire ce nouveau projet de territoire. Jean-François PIOTROWSKI, Président de groupe avec Micheline DAL FARRA, Florence BRET-MEHINTO, Lucie KAZARIAN, Julie GOBERT, Katia IDIR, Agnès NTEP Et, Christian DERMY, Christian LONDE, Sauveur RUSSO, Honoré BRUN, Charles GUEDOU GROUPE D OPPOSITION VIVRE MIEUX À CHAMPS NE SOMMES-NOUS PAS TOUS ÉGAUX? Nous avons la tristesse et la douleur de vous informer du décès de Lydie Génie. Son courage n a pas suffi à vaincre la maladie qu elle affrontait depuis plus d un an. Lydie avait rejoint la liste de Thierry Dupont aux élections municipales de Elle a été conseillère municipale de mars 2001à mars 2005, puis de mars 2008 à janvier Il y a peu, malgré la fatigue et le poids des traitements, Lydie se battait bec et ongles aux côtés de l association «Parents en Colère 77». Lydie était une personne volontaire, passionnée et combative. Nous participons et aimons le monde associatif culturel, sportif, de quartier, qui est essentiel au lien social, au bien vivre-ensemble et sans lequel Champs serait une ville morte. Pour nous, les associations doivent s'épanouir librement à l écart du monde politique et nous refuserons toujours de subventionner, d'aider (via nos impôts), celles aux buts politiques ou clientélistes évidents. En revanche, nous sommes très sensibles à celles qui se consacrent aux enfants, aux personnes âgées ou handicapées. Ainsi, au delà de la politique et pour des raisons qui nous touchent particulièrement, nous offrons ces lignes à «Parents en colère 77»: «Naître ou devenir handicapé est une épreuve permanente, d autant que la Loi du 11 février 2005 pour l égalité des chances, n est pas appliquée. Ainsi, trop d enfants handicapés de moins de 16 ans ne sont pas scolarisés et sont à la charge intégrale de leur famille. Trop d enfants autistes ne sont pas pris en charge, ou sont placés dans des établissements non adaptés et ne bénéfi cient donc pas des méthodes éducatives et évolutives auxquels ils ont droit. Les parents sont souvent seuls pour remplir des dossiers administratifs complexes et dépersonnalisés. Le manque cruel de structures et d équipements s aggrave du fait de l absence de moyens fi nanciers, notamment en Seine-et-Marne. Face à cette situation scandaleuse, notre association constituée de parents d enfants et adultes handicapés vous accueille et vous soutient pour faire valoir vos droits et faire respecter votre vie» ). Retrouvez les élus du groupe VIVRE MIEUX à CHAMPS sur le site : [20] n 215 Septembre/Octobre 2013

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées

Guide des. interventions Personnes en difficulté Personnes âgées de 60 ans et plus Personnes handicapées Guide des interventions Edition 2010 Mot du président Le Centre Communal d Action Sociale de Saint-Yrieix-sur-Charente est un outil majeur de la politique sociale de la municipalité. Au delà des aides

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris

le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris année européenne du bénévolat et du volontariat le tour européen du bénévolat et du volontariat fait étape à paris du 14 au 20 avril 2011 place de l Hôtel de ville programme Ouvert de 11h à 19h Entrée

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Parents, enfants. un guide pour vous

Parents, enfants. un guide pour vous Parents, enfants un guide pour vous edit s mmaire Parents, Notre engagement de mettre en place un territoire compétitif, solidaire et durable ne peut se concevoir sans répondre aux besoins des enfants

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Madame, Monsieur, très bonnes fêtes de fin d année.

Madame, Monsieur, très bonnes fêtes de fin d année. 1 Année 2013, n 3 Décembre 2013 : MAIRIE - 49 Grande Rue 91940 Saint Jean de Beauregard : 01 60 12 00 04 : 01 60 12 58 63 : mairie.st.jean.beauregard@wanadoo.fr http://www.mairie-saintjeandebeauregard.fr

Plus en détail

MAISON DES ASSOCIATIONS

MAISON DES ASSOCIATIONS MAISON DES ASSOCIATIONS ESPACE CLÉMENT-MAROT PLACE BESSIÈRES 2 Situé au cœur de la ville à l espace Clément- Marot, la Maison des associations a pour vocation de promouvoir et de faciliter la vie associative.

Plus en détail

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique

Service-Public Local. Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique Service-Public Local Simplifi ez le quotidien de vos usagers, offrez-leur les services indispensables de l administration électronique La Caisse des Dépôts, au service de l intérêt général et du développement

Plus en détail

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013

Débat d orientations budgétaires 2014. Conseil municipal du 4 novembre 2013 Débat d orientations budgétaires 2014 Conseil municipal du 4 novembre 2013 1 1. Un contexte économique toujours aussi tendu 2 Les éléments de contexte 2014 : année électorale Des inconnues avec les réformes

Plus en détail

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs

Avec vous, pour vous. Vienne. pour. Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive. avec Thierry Kovacs élections municipales 23 et 30 mars 2014 Avec vous, pour vous pour Vienne Chapitre 01 Avec vous, construisons une ville encore plus dynamique et attractive avec Thierry Kovacs Édito Chère Madame, Cher

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse

P R O J E T E D U C AT I F. Association Espace Jeunesse P R O J E T E D U C AT I F Association Espace Jeunesse I N T R O D U C T I O N Ce projet éducatif expose les orientations éducatives de l Association ESPACE JEUNESSE, chargée par la municipalité du Séquestre

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE

PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE PERMANENCE DES SOINS AMBULATOIRES : PRÉSENTATION DU NOUVEAU DISPOSITIF ET DE LA CAMPAGNE DE COMMUNICATION RÉGIONALE DOSSIER DE PRESSE 12 DÉCEMBRE 2012 Contact Presse : Agathe LOBET Courriel : agathe.lobet@ars.sante.fr

Plus en détail

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ

LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ LE PROJET SOCIAL ET ÉDUCATIF PERISCOLAIRE ACCUEIL DE LOISIRS LES CHRYSALIDES AUMETZ L explosion de l activité professionnelle des femmes et la situation géographique de la commune d Aumetz et de notre

Plus en détail

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires

Écoles publiques. Inscriptions scolaires et accueils périscolaires Écoles publiques Inscriptions scolaires et accueils périscolaires 2015/2016 5 Vous allez inscrire votre enfant à l école pour la première fois ou le changer d établissement suite à un déménagement. Si

Plus en détail

Services aux abonnés. Services. aux abonnés

Services aux abonnés. Services. aux abonnés Services aux abonnés Services aux abonnés Heures d ouverture Bibliothèque 1000, chemin du Plan-Bouchard 450 434-5370 Horaire habituel Lundi au vendredi : 10 h à 21 h Samedi et dimanche : 10 h à 17 h Heures

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE

CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE CONSEIL MUNICIPAL DU MARDI 13 SEPTEMBRE 2005 A 18h30 NOTE DE SYNTHESE En préalable, Mr Mély donne lecture des actes et contrats signés lors des derniers mois A remarquer un nombre de transactions toujours

Plus en détail

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans

accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans accueils de loisirs été 2015 Accueils de loisirs de quartiers et de pleine nature ˆ 6 Juillet- 31 aout 2 1/2-15 ans 2 Accueils de loisirs de quartiers Verger - Favreau - Jean Monnet - Bretagne - Girardière

Plus en détail

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs

le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs LIVRET D ACCUEIL le Service d Accompagnement à la Vie Sociale Fondation Maison des Champs 23, rue du docteur potain 75019 Paris 01 53 38 62 50 Portraits des membres du groupe d expression du SAVS par Catel

Plus en détail

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens

Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Notre but : répondre à vos attentes en fonction de nos moyens Vous le savez, le président Sarkozy et le gouvernement font tout pour faire des économies à l État. On pourrait s en féliciter, sauf que les

Plus en détail

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012

Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Sondage national auprès des primo-votants à l élection présidentielle 2012 Un sondage Anacej / Ifop L Anacej a lancé en novembre 2011 la campagne 2012, je vote pour inciter les jeunes à vérifier leur inscription

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire

Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives. S e r v i c e péri-scolaire Réforme des rythmes scolaires Les nouvelles activités péri-éducatives S e r v i c e péri-scolaire Bonjour, Je m appelle O.S.C.A.R. et je suis ton nouveau compagnon. Je fais un chouette métier. Je suis

Plus en détail

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30

Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU GUICHET Mercredi 10 juin 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port

Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le service économique La lettre au format PDF Les archives de la lettre + Présentation des dispositifs relatifs à l emploi et au crédit d impôt compétitivité emploi : jeudi 11 juillet au Port Le beau temps

Plus en détail

La politique marseillaise en faveur des Seniors

La politique marseillaise en faveur des Seniors La politique marseillaise en faveur des Seniors Le Centre Communal d Action Sociale de la Ville de Marseille est un établissement public administratif communal. Il oriente ses actions en faveur des personnes

Plus en détail

Maison des Services Publics

Maison des Services Publics brignoles.fr la Maison des Services ublics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville. www.deauville.fr Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr Biblio Tech Biblio tech le service de prêt en ligne 1 2 Une insomnie, une chanson qui trotte dans la mémoire, le

Plus en détail

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Supplément spécial ÉLECTIONS MUNICIPALES 2014 MODE D'EMPLOI Mairie-conseils décrypte pour vous les principaux changements apportés par la loi électorale du 17 mai 2013 : abaissement du seuil du scrutin

Plus en détail

PEGC Académie de Rennes

PEGC Académie de Rennes Septembre 2014 SNUipp-FSU CONTACTS Sections départementales SNUipp Côtes d'armor snu22@snuipp.fr Tél : 02 96 61 88 24 Finistère snu29@snuipp.fr Tél : 02 98 53 76 77 Ille et Vilaine snu35@snuipp.fr Tél

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Boudème Les Deux-Portes

Boudème Les Deux-Portes Le quartier de Boudème Les Deux-Portes Bienvenue chez vous! Mieux connaître son quartier pour mieux en profiter : voici, en substance, l objectif de ce fascicule conçu par la Ville de Martigues et destiné

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre

conférences circuits visites les vous caue 93 caue 94 octobre novembre décembre conférences circuits visites les octobre novembre décembre vous caue 93 caue 94 2012 V isites de réalisations architecturales, urbaines, paysagères ou de chantiers, rencontres avec des professionnels,

Plus en détail

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative.

un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. L association présente un projet pédagogique, écologique, technologique et sportif élaboré par des enseignants pour la communauté éducative. SOMMAIRE La présentation de l aventure Le schéma du projet Nos

Plus en détail

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange

Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire et d Accueil Périscolaire de la Ville de Jarvillela-Malgrange Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 054-215402744-20140619-N6-19-06-2014-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 26/06/2014 Règlement Intérieur des Services de Restauration Scolaire

Plus en détail

Une association qui entreprend au service de l intérêt général

Une association qui entreprend au service de l intérêt général Une association qui entreprend au service de l intérêt général Des métiers au service du lien social L UFCV, UNE ASSOCIATION QUI ENTREPREND AU SERVICE DE L INTÉRÊT GÉNÉRAL 1907 Naissance de l Union Parisienne

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette

DOSSIER DE PRESSE. FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette DOSSIER DE PRESSE FESTIBAT 2010 22 Octobre 2010 10h00 à minuit Cité des Sciences & l Industrie à La Villette Contact Presse MNRA : Elisabeth MARZAT Tél. : 01 53 21 12 44 06 65 59 61 69 Mail : emarzat@mnra.fr

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9

édito sommaire Le Conseil des étrangers Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 avec le soutien de édito sommaire Edito 1 Accès aux droits 2 Apprendre le français 5 Accès aux soins 6 Citoyenneté 9 N Retrouvez au dos les lieux sur le plan Notre ville est riche de sa diversité, qui

Plus en détail

MESIGNINFOS N 91 ECOLE

MESIGNINFOS N 91 ECOLE : 04.50.77.80.02 Fax : 04.50.77.87.24 mairie.mesigny@wanadoo.fr MARS 2012 MESIGNINFOS N 91 ECOLE Les pré-inscriptions pour la prochaine année scolaire sont à effectuer à la mairie. Les documents à fournir

Plus en détail

édition janvier 2015 les horaires Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie

édition janvier 2015 les horaires Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie 2015 édition janvier 2015 les horaires du lundi 5 janvier à debut juillet 2015 Z.I. Ouest / Stade Rennais Saint-Saëns / La Poterie SOMMAIRE Plan de la ligne.............................................

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS

REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS Avenue des Thermes - BP 71 01220 Divonne-les-Bains Tel/Fax : 04 50 20 29 15 Courriel : divonne.espacejeunes@alfa3a.org REGLEMENT INTERIEUR ESPACE JEUNES DIVONNE-LES-BAINS A compter du 1 er septembre 2014

Plus en détail

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h

Discours d ouverture du Forum des Associations 2009. Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Discours d ouverture du Forum des Associations 2009 Thierry Philip - Maire du 3 e arrondissement 12 septembre 2009-12h Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les responsables associatifs,

Plus en détail

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit!

Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi. Unique et inédit! Conférence de presse du 30 novembre 2011 Session budgétaire de la Région Auvergne* Un Budget 2012 en hausse pour la jeunesse et l emploi Unique et inédit! L Auvergne : 1 ère Région de France à lancer une

Plus en détail

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs

Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Parc naturel régional du Vexin français Programme des formations 2015 Tourisme et loisirs Tourisme Être acteur du tourisme durable sur votre territoire Ce programme de formations et journées thématiques

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche

Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche ÉDITORIAL Pour la Corse et pour la France, une démocratie politique et sociale vraiment neuve Dans ce nouveau siècle, aussi inégalitaire que le précédent mais aussi riche de réalisations possibles, la

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres

LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain. Géré par le Home des Flandres HOME DES FLANDRES 355, Boulevard Gambetta 59200 TOURCOING 03.20.24.75.78 Fax : 03.20.11.02.49 LIVRET D ACCUEIL De la maison d enfants Brun Pain Géré par le Home des Flandres 337 bis rue du Brun Pain 59200

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014

SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 SEANCE ORDINAIRE du 14 mai 2014 Présents :Nathalie ACQUAVIVA Blanche CASSARINO, Dominique COMBAZ, Jérôme CRUVIEUX, Céline DI-DIO, Gérard FLANDRIN, Estelle GAVROIS, Françoise GILLOTIN, Xavier GONARD, Christian

Plus en détail

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS

EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS EOVI MANAGER À CHACUN SA PARTITION À CHACUN SES SOLUTIONS SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle Dirigeants et salariés de petites structures... Vous êtes déjà nombreux à nous

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY

Emploi du temps Élémentaires JEAN-ZAY Emploi du temps Élémentaires 2 JEAN-ZAY ÉMILE-ZOLA NOS ÉCOLES S ORGANISENT POUR NOS ENFANTS Afin d offrir à nos enfants des journées plus régulières et équilibrées, la ville des Mureaux a souhaité mettre

Plus en détail

Les associations De ceyras 2015-2016. Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports

Les associations De ceyras 2015-2016. Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports Les associations De ceyras 2015-2016 Bien-être Culture Enfants Loisirs Sports Notes La semaine Des associations Lundi Accueil du clermontais Yoga 16h- 17h Accueil du clermontais Yoga 17h15-18h15 Bibliothèque

Plus en détail

Règlement intérieur de la Cité

Règlement intérieur de la Cité Règlement intérieur de la Cité 19 mai 2015 p.1 PREAMBULE Objectifs La Cité est un équipement municipal de soutien à la vie associative. C est un lieu d accueil, de promotion, d information, de formation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

La téléassistance en questions

La téléassistance en questions 8 La téléassistance en questions Il y a une coupure de courant, qu est-ce que je fais? Vous ne faites rien. Une batterie de secours de plusieurs heures est incluse dans le transmetteur. Vous pouvez éventuellement

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du Mercredi 1 er avril 2015 COMPTE-RENDU

CONSEIL MUNICIPAL. Séance du Mercredi 1 er avril 2015 COMPTE-RENDU CONSEIL MUNICIPAL Séance du Mercredi 1 er avril 2015 COMPTE-RENDU Présents : Roland PY, Jean-Michel BARONI, Sylvie BATICLE, Jordan BETHMONT, Jack AUZANNET, Justine LEOBON, Marlène LEROYER, Nicolas MELOT,

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE

PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE PROJET PEDAGOGIQUE ANNEE 2013 /2014 Préambule La réforme des rythmes scolaires, mise en œuvre par le Gouvernement, doit permettre une meilleure répartition du temps scolaire passant de 4 à 4,5 jours d

Plus en détail

DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DEPOUILLEMENT DES QUESTIONNAIRES DES PARENTS NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES NOMBRE DE QUESTIONNAIRES DISTRIBUES : NOMBRE DE RETOURS : 156 école élémentaire 108 école maternelle 85 école élémentaire 53 école

Plus en détail

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille

deux niveaux 750 m² 45 000 ordinateurs tablettes liseuses lecteurs MP3. programmation culturelle accueille mode d emploi Un lieu de vie La médiathèque est un lieu de vie, d information, de formation, de culture et de loisirs ouvert à tous, librement et gratuitement. Seul le prêt nécessite une inscription.

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DE CONCOURS ET DE VACANCE D EMPLOIS MINISTÈRE DE LA FONCTION PUBLIQUE Avis relatif au calendrier prévisionnel complémentaire des recrutements pour 2006 (fonction publique de

Plus en détail

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire.

Pour pouvoir fréquenter le restaurant scolaire, l inscription préalable est obligatoire. Chaque famille demandant l inscription de son ou de ses enfants en restauration scolaire s engage à respecter tous les points du présent règlement, notamment les modalités d inscription, de facturation

Plus en détail

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015

Calendrier des fêtes et cérémonies 2015 JANVIER Samedi 3 : Aubade devant l hôtel de Ville (Réveil de La Chaussée/Municipalité) FEVRIER Dimanche 1 er : Bal et Loto -Salle des Fêtes (UAICF) Samedi 7: Nouvel an chinois Salle des Fêtes (Amitiés

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER

EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER EOVI ENTREPRISES TOUT POUR ORCHESTRER LA PROTECTION sociale de vos salariés SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE la qui renouvelle la mutuelle EOVI MUTUELLE, UN EXPERT DE CONFIANCE Des chiffres et des Hommes

Plus en détail

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse.

Communiqué de presse gratuit : écrire, publier et diffuser gratuitement son communiqué de presse. Page 1 sur 6 Accueil À propos Contact 1. Ecrire un communiqué de presse 2. Publier un communiqué de presse Tapez un mot et appuyez sur Entrée Recevoir les CP par RSS Recevoir les CP par email Recevoir

Plus en détail

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr

447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements. Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr 447 destinations 1 000 résidences 105 500 appartements Affaires ou loisirs, préférez le prêt-à-vivre. SNRT.fr NOTRE MÉTIER, l hébergement touristique. Le SNRT regroupe l essentiel des exploitants professionnels

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES. 2 RIVIÈRES mai-juin 2015 MODALITES D INSCRIPTION

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES. 2 RIVIÈRES mai-juin 2015 MODALITES D INSCRIPTION MODALITES D INSCRIPTION Si votre enfant est déjà inscrit auprès de l'ufcv Remplir le coupon réponse ci-joint afin d'inscrire votre enfant aux ateliers périscolaires Si votre enfant n'est pas inscrit auprès

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu

CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu CONSEIL MUNICIPAL Séance du 11 octobre 2013 Compte-rendu L'an deux mil treize, le onze du mois d octobre, à vingt heures et trente minutes, le Conseil Municipal de la commune de VIELVERGE s'est réuni au

Plus en détail

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015

A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 A la découverte du Service jeunesse Edition 2014-2015 Dédié aux 11-25 ans «Depuis le 7 juillet 2014, le Service jeunesse (consacré aux pré-adolescents, adolescents et jeunes adultes de 11 à 25 ans) est

Plus en détail

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités

Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG. Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Département intercommunalité et territoires 18 mars 2013 MCG-HG Principales dispositions concernant les communes et les intercommunalités Projet de loi relatif à l élection des conseillers départementaux,

Plus en détail

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark

Campus Paris Saclay. Enquête sur les usages, transports, logements et services. L enquête en ligne. Les bonnes pratiques identifiées par le benchmark Campus Paris Saclay L enquête en ligne Les déplacements : des spécificités par statut L équipement : un intérêt marqué pour les transports doux et les services pratiques Le logement : des attentes et des

Plus en détail

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey

Maisons de Victor Hugo. Paris / Guernesey Dans l intimité d un écrivain, place des Vosges Ouvrant sur l un des plus beaux sites parisiens, la Place des Vosges, le Maison de Victor Hugo a pour mission de maintenir vivante la mémoire de ce génie,

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015

COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 COMMUNE DE SAINT MAXIRE REUNION DU 14 AVRIL 2015 L an deux mil quinze, le 14 avril les membres du conseil municipal se sont réunis à la Mairie, sous la présidence de Christian BREMAUD, Maire. Nombre de

Plus en détail

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire

Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire 2014 Résultats de l enquête sur les TAP en Maine et Loire Enquête organisée par l AMF 49 et la ville d Avrillé auprès des du département de Maine et Loire Décembre 2014 1 Résultats de l enquête sur les

Plus en détail

Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée

Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée Le quartier Denuzière révèle de nouveaux atouts Trois programmes supplémentaires pour une ambition renouvelée Côté Saône : Le quartier Denuzière, un nouvel essor pour La Confluence Trois nouveaux programmes

Plus en détail

MAMI SENIORS Livret d accueil

MAMI SENIORS Livret d accueil MAMI SENIORS Livret d accueil Maison «Mami seniors» : Un espace d accueil de jour non médicalisé. C est un lieu de rencontres, d échanges et d animation au cœur de Toulon. Soucieux de cultiver le lien

Plus en détail