PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux)"

Transcription

1 PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS PAIRS AIDANTS RÉSEAU Septembre 2012 (Résultats finaux) Sondage réalisé par le Programme québécois Pairs Aidants Réseau Nathalie Lagueux, travailleuse sociale et coordonnatrice Sandrine Rousseau, paire aidante et agente de projet Avec l appui lors de la rédaction de ce rapport de Daniel Gélinas, psychoéducateur et travailleur social du Centre de recherche Fernand- Séguin de l Hôpital Louis-H. Lafontaine affilié à l Université de Montréal

2 Le portrait des pairs aidants formés par Pairs aidants Réseau Méthodologie... 2 TABLE DES MATIÈRES 1. Section informations générales Genre Groupe d âge Dernier niveau de scolarité complété Situation d emploi avant la formation Situation de l emploi rapportée lors du sondage Répondant en emploi à titre de pair aidant Description du milieu d embauche Taux horaire Nombre d heures semaine travaillées Congés de maladie Tâches du pair aidant Satisfaction générale du pair aidant pour son travail Conflit dans le milieu de travail Respect des collègues Répondant en emploi à titre d intervenant social en santé mentale Raison pour laquelle le répondant ne travaille pas à titre de pair aidant Utilisation des outils d intervention par les pairs Répondant sans emploi ou occupant un autre type d emploi Raisons pour lesquelles le répondant ne travaille pas à titre de pair aidant...23 i

3 Méthodologie PORTRAIT DES PAIRS AIDANTS FORMÉS PAR PAIRS AIDANTS RÉSEAU (Résultats finaux septembre 2012) En février 2011, nous avons amorcé des travaux de recherche visant à dresser un portrait des pairs aidants ayant reçu la formation québécoise spécialisée en intervention par les pairs. Le questionnaire se divise en trois parties. La première section du questionnaire rassemble les données d ordre général. La seconde section se divise en 3 sous-groupes soit : Groupe A : s adresse aux répondants en emploi à titre de pair aidant (soit 20 répondants sur 58). Groupe B : s adresse aux répondants ayant déjà eu un emploi de pair aidant (soit 5 répondants sur 58) et dont les questionnaires ont été assimilés au groupe D pour les fins de ce rapport. Groupe C : s adresse aux répondants en emploi à titre d intervenant social (soit 8 répondants sur 58). Groupe D : s adresse aux répondants sans emploi ou occupant un autre type d emploi (soit 30 répondants sur 58) incluant les 5 répondants ayant déjà occupé un emploi de pair aidant dans le passé. Finalement, la dernière section permet au répondant d ajouter des commentaires s il le désire. L étude a été réalisée de février à avril 2011 par le biais d entrevues téléphoniques d une quinzaine de minutes. Les personnes contactées étaient libres ou non de répondre à l étude. Les informations personnelles recueillies demeurent confidentielles. Le nombre total de répondants est de n=58 soit 58 pairs aidants sur 67. Il nous a été 2

4 impossible de rejoindre les autres pairs aidants pour différentes raisons (décès, désistement, déménagement hors Québec, maladie physique, refus de répondre à l étude). Par ailleurs, certaines des données recueillies permettront de faire un comparatif avec une étude américaine réalisée auprès de 173 pairs aidants provenant de 35 états américains. (National Association of Peer Specialists. Peer Specialist Compensation/Satisfaction 2007 Survey Report, Ada (Michigan) USA, [En ligne]. [ onandsatisfactionsurveyreport.pdf] Consulté le 28 mars 2012). Certaines de ces données comparatives seront traitées sous forme d encadré dans le présent rapport. Enfin, les résultats du sondage seront diffusés à l automne 2012 par le biais des modes de communication de l AQRP. Voici l analyse finale des données en date du 30 septembre

5 PORTRAFORMÉSPAIRSAIDANTS RÉSEAU 1 SECTION INFORMATIONS GÉNÉRALES Cette partie du questionnaire rassemble les données d ordre général telles que le genre, le groupe d âge, la situation d emploi actuelle, le degré de scolarité etc. Voici partiellement certaines des questions abordées lors des entrevues. 1.1 Genre Contrairement à la rareté des intervenants masculins dans le réseau de la santé, la moitié des 58 répondants ayant participé à la formation par les pairs sont des hommes, soit 45% contre 55% pour les femmes 1.2 Groupe d âge On remarque une moyenne d âge assez élevée chez les 58 répondants. En fait, 67% des personnes sont âgées de plus de 40 ans. Voici les proportions observées pour les différents groupes d âge ans = 4% ans = 29% ans= 36% ans = 29% 61 ans et plus = 2% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Groupes d'âge 4

6 1.3 Dernier niveau de scolarité complété La majorité des 58 répondants détiennent une scolarité de niveau postsecondaire, soit 43 répondants sur 58 (74%). Voici les données générales. Approximativement 50% des répondants ont étudié dans le domaine des sciences sociales. Diplôme d études secondaires = 21% Diplôme d études collégiales = 41% Diplôme d études universitaires = 33% Sans diplôme = 5% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% DES DEC BAC Sans diplôme Formation en intervention par les pairs Presque la totalité des 58 répondants ont suivi la formation dans sa totalité. Il n y a qu une personne qui s est absentée 3 jours pour des raisons de santé. Sur les 58 répondants, 54 ont reçu leur certification. Pour les 4 autres personnes, une seule avait échoué son examen et les 3 autres n ont pu, à ce jour, faire l examen. Une possibilité de reprise a été offerte à ces répondants. Niveau de scolarité 5

7 1.4 Situation d emploi avant la formation Premièrement, nous avons demandé aux 58 répondants de notre sondage de préciser leur situation d emploi un mois avant le début de la formation par les pairs. Ainsi, 22 répondants (soit 38%) ont déclaré qu ils étaient sans emploi alors que 36 répondants (soit 62%) ont déclaré qu ils étaient sur le marché du travail un mois avant le début de la formation. Nombre Quelle était votre situation d'emploi un mois avant votre formation en intervention par les pairs? 22 sans emploi 36 avec emploi Situation des 58 répondants 1 mois avant la formation 6

8 Parmi les 22 répondants sans emploi, 9 d entre eux (soit 41%) recevaient des prestations de la sécurité du revenu avec contrainte sévère à l emploi, 9 d entre eux (soit 41%) recevaient d autres types de prestations telles qu une rente d invalidité, une pension alimentaire ou de l assurance-salaire, et finalement 4 d entre eux (soit 18%) recevaient des prestations d assurance-emploi. Ce groupe de 22 répondants affichait une moyenne de 6.7 années sans emploi. Total Classes temporelles de situation sans emploi moins de 1 an sans emploi de 1 à 4 ans de 5 à 9 ans 10 ans et plus Total Données manquantes Nombre Pourcentage 3 13,6 6 27,3 5 22,7 7 31, ,5 1 4, ,0 Parmi les 36 répondants qui étaient sur le marché du travail un mois avant le début de la formation, 28 d entre eux (soit 78 %) étaient sur le marché régulier du travail alors que 8 d entre eux (soit 22%) bénéficiaient de mesures d employabilité. Ce groupe de 36 répondants affichait une moyenne de 3.9 années au travail. Classes temporelles de situation à l'emploi moins de 1 an en emploi de 1 à 4 ans de 5 à 9 ans 10 ans et plus Total Nombre Pourcentage 12 33, ,3 6 16,7 6 16, ,0 7

9 1.5 Situation de l emploi rapportée lors du sondage Deuxièmement, nous avons demandé aux 58 répondants de nous préciser leur situation relative à l emploi ou à l occupation au 1 avril 2011 Quelle est votre situation actuelle au 1 avril 2011? Autre type d'emploi Aux études Sans emploi Intervenant Social Pair aidant Total Nombre Pourcentage 15 25,9 2 3, ,4 8 13, , ,0 Une image valant mille mots, le prochain graphique illustre que seulement 13 répondants sur 58 (soit 22,4%) ont déclaré être sans emploi au 1 avril Nombre sont pairs aidants 8 sont interv. sociaux 15 ont un autre type d'emploi 2 sont aux études 13 sont sans emploi Situation détaillée des 58 répondants au 01/04/2011 8

10 Toutefois, il importe de préciser que l analyse des résultats de notre sondage montre que l on peut identifier 4 groupes de répondants ayant eu des trajectoires différentes à l égard de leur situation relative à l emploi. Trajectoire de la situation des répondants d'un mois avant la formation jusqu'au 1 avril 2011 Sans emploi lors de la formation et Inoccupé maintenant À l'emploi lors de la formation et Inoccupé maintenant Sans emploi lors de la formation et Occupé maintenant À l'emploi lors de la formation et Occupé maintenant Total Nombre Autrement dit, il y a 13 répondants sans emploi au 1 avril 2011 (dont 4 avaient un emploi un mois avant la formation) que l on peut qualifier d inoccupés mais il y a d un autre côté 13 autres répondants qui étaient sans emploi un mois avant la formation et qui sont occupés maintenant, 32 répondants sur 58 (soit 55,2%) qui avaient un emploi un mois avant la formation étant toujours occupés au 1 avril De sorte que l on peut supposer que d un point de vue global, que la formation par les pairs a probablement consolidé la démarche vers le rétablissement au sein du groupe des répondants, car l on observe que 45 répondants sur 58 (soit 78%) sont occupés au 1 avril 2011 alors que seulement 36 répondants sur 59 (soit 62%) avaient un emploi un mois avant la formation. Pourcentage 9 15,5 4 6, , , ,0 9

11 Nombre Quelle était votre situation d'emploi lors de votre participation au sondage? 13 sans occupation 45 avec Occupation Situation des 58 répondants au 01/04/

12 Sous-groupe 2 RÉPONDANT EN EMPLOI À TITRE DE PAIR AIDANT Cette section présente des résultats sommaires de la passation du questionnaire s adressant aux répondants actuellement à l embauche à titre de pair aidant. Comme il a été mentionné plus haut, 35% des 58 répondants soit 20 pairs aidants travaillent actuellement à ce juste titre et sont à l embauche en moyenne depuis environ 2.6 années. Durant l étude, il a été constaté que 6 répondants sur 20 (soit 30%) occupaient le même emploi de pair aidant avant la formation alors que 14 répondants sur 20 (soit 70%) ont obtenu un nouvel emploi de pair aidant à la suite de leur participation à la formation par les pairs. Dans un premier temps, il apparaît que certains pairs aidants travaillant dans les services ne portaient pas de titre de pairs aidants et n avaient pas de description de tâches spécifiques à ce type d emploi. Leur milieu d embauche et eux-mêmes se considéraient comme pair aidant puisqu ils avaient suivi la formation en intervention par les pairs. Dans un deuxième temps, lors de la passation des questionnaires, 5 pairs aidants n étaient plus à l emploi pour différentes raisons (décès, congédiements, fin de contrat, démission). Ainsi, les résultats de cette étude suggèrent une nette diminution de personnes embauchées à titre de pairs aidants. 11

13 2.1 Description du milieu d embauche Type de ressource Actuellement au Québec, 45% des pairs aidants (soit 9 sur 20) travaillent dans le milieu communautaire et 55% (soit 11 sur 20) pour le réseau public de la santé. Le mandat de l organisation Aux Etats-Unis sur un total de 173 répondants, 66% des pairs aidants travaillent dans des organismes à but nonlucratif tandis que 20% ont un emploi dans le réseau public. Contrairement au Québec, certains pairs aidants (11%) occupent un emploi dans des ressources de type privées et 3% sont des travailleurs autonomes. Les répondants pouvaient choisir plus d une réponse. Voici le pourcentage des répondants-pairs aidants (n=20) pour chacune de ces missions. Réadaptation = 40% Hébergement = 40% Crise = 15% Suivi d intensité variable (SIV) = 45% Suivi intensif (SI) = 20% Soutien communautaire (SC) = 20% Soutien au logement = 35% Entraide = 20% Intégration au travail = 30% Réinsertion sociale = 50% Autre = 45% 12

14 Modalités d embauche L analyse des résultats suivants démontre nettement l impact de la nonreconnaissance du titre d emploi dans la nomenclature sur les modalités d embauche du pair aidant. Selon le type de ressource (communautaire ou public), il est plus facilitant d embaucher la personne selon les mêmes conditions que les autres collègues (salaire, avantages sociaux, etc.) Les organismes communautaires emploient directement les pairs aidants au sein de la ressource. La plupart de ces organisations ne sont pas syndiquées, ou si elles le sont, le syndicat ne s oppose pas à la syndicalisation du pair aidant. Le réseau public ne peut pas syndiquer les pairs aidants à l heure actuelle, puisque le titre d emploi ne peut s inscrire dans la convention collective. Voici quelques-unes des données recueillies relatives à la syndicalisation. 45% des pairs aidants (soit 9 sur 20) sont en prêt de services (travail à contrat) tandis que 50% des autres pairs aidants (soit 10 sur 20) sont payés directement par l employeur. Un seul pair aidant est embauché sur la base d un programme d employabilité. 55% des pairs aidants (soit 11 sur 20) obtiennent les mêmes avantages sociaux que leurs collègues ce qui n est pas le cas pour 40% des pairs aidants (soit 8 sur 20), un seul répondant n ayant pas répondu à cette question. Un seul pair aidant sur 20 est syndiqué dans son milieu de travail. À noter que ce dernier travaille dans un organisme communautaire syndiqué. Autres informations : 55% des pairs aidants (soit 11 sur 20) n ont pas de mentor dans le cadre de leur travail. 60% des pairs aidants (soit 12 sur 20) écrivent des notes évolutives au dossier. 13

15 2.2 Taux horaire En moyenne, les pairs aidants ont un salaire d environ 21,75$ de l heure. Ceux travaillant dans les milieux du réseau public ont un salaire supérieur à ceux du communautaire. Le salaire moyen dans le réseau public est de 25.19$ tandis que celui du communautaire est de 17.53$. Classes de taux horaire des pairs aidants (n=20) Moins de 14,99$ : 2 De 15 à 19,99 : 7 De 20 à 24,99 : 5 + de 25 $ : 6 Pour le réseau public, le salaire est généralement évalué selon l échelon salarial comparable à celui du technicien en service social ou de l éducateur spécialisé. Pour ce qui est du milieu communautaire, le salaire est équivalent à celui des autres travailleurs. 85% des pairs aidants sondés (soit 17 sur 20) disaient avoir un salaire équivalent à leur collègue de travail (milieu communautaire et public confondus). Une seule personne bénéficiait d un programme d employabilité. Le salaire moyen pour les pairs aidants américains est de l ordre de 12,13$ l heure. Les salaires ont été convertis en taux horaire basé sur 2080 heures par an. 14

16 2.3 Nombre d heures hebdomadaires travaillées En moyenne, les pairs aidants travaillent 28.4 heures semaine (temps plein et temps partiel confondus). Temps partiel (moins de 27hres) = 40% (soit 8 sur 20) Temps plein= 60% (12 sur 20) 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Temps plein Temps partiel Nbre hres par semaine Le nombre d heures hebdomadaires travaillées est similaire pour les pairs aidants américains, soit 29,5 heures. 15

17 2.4 Congés de maladie La moitié des pairs aidants utilisent leurs congés de maladie soit 55%. Pour différentes raisons telles que santé physique, santé mentale ou autres. Une seule personne a mentionné ne pas prendre de congé et 8 pairs aidants n avaient pas de congés de maladie à leur contrat. Les congés étaient intégrés à même leur salaire hebdomadaire. Ces derniers ne prenaient donc pas ces congés puisqu ils utilisaient leur salaire globalement. 2.5 Tâches du pair aidant 55% des pairs aidants (soit 11 sur 20) ont une description de tâches. 65% des répondants travaillant à titre de pair aidant (soit 13 sur 20) considèrent que leurs tâches correspondent à leur rôle de pair aidant tandis que 30% d entre eux (soit 6 sur 20) sont mitigés concernant les tâches spécifiques. Un seul considère que ses tâches n ont aucunement de lien avec sa spécificité de pair aidant. 16

18 2.6 Satisfaction générale du pair aidant pour son travail Appréciation des pairs La presque totalité, soit 95% des pairs aidants (soit 19 sur 20), ont mentionné se sentir fréquemment apprécié par les pairs qu ils aident. Raisons motivant le travail des pairs aidants La majorité, soit 75% des pairs aidants (soit 15 sur 20), mentionnent que d aider les autres est leur plus grande motivation à exercer leur travail. Aucun n a spécifié que c était pour des raisons pécuniaires. 25% d entre eux (soit 5 sur 20) mentionnaient d autres raisons motivant l exercice de leur travail, par exemple pour leur carrière, pour redonner un sens à leur souffrance, etc. 80% 60% 40% 20% 0% Argent Aider les autres Avoir une occupation Autre Motivation des pairs aidants à exercer leur travail Les résultats de l étude américaine démontrent que d aider les autres est également la raison motivant le plus les pairs aidants à exercer leur travail, soit à 73% des 173 répondants de cette étude. Contrairement au Québec, l argent semble être un facteur nonnégligeable pour les pairs aidants américains. 5.5% d entre eux mentionnant que l argent était une motivation à exercer leur travail. Avoir une occupation était également souligné par ces derniers à raison de 5,9% d entre eux. Finalement, tout comme les pairs aidants québécois, 16,7% ont répondu «autre» à cette question. 17

19 Pourcentage de satisfaction des pairs aidants face à leur travail En majorité, les pairs aidants se disent très satisfaits de leur travail, soit 70% d entre eux (soit 14 sur 20). Tandis que 30% (soit 6 sur 20) se disent assez satisfaits. Voici les résultats selon les choix de réponse : Très = 70% Assez = 30% Peu = 0% Pas du tout = 0% Les résultats américains révèlent à partir d un échantillon de 173 répondants que : 31,5% des pairs aidants sont très satisfaits de leur travail 60,7% le sont assez 7,1% le sont peu et 0,6% ne sont pas du tout satisfaits de leur 18

20 2.7 Conflit dans le milieu de travail 80% des pairs aidants (soit 16 sur 20) mentionnent qu ils n ont jamais ou rarement des conflits avec leur collègue de travail. 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Souvent Quelques fois Rarement Jamais Conflit dans le milieu de travail Les résultats américains révèlent à partir d un échantillon de 173 répondants que : 4,9% des pairs aidants ont fréquemment des conflits dans leur milieu de travail. 36,6% en ont quelques fois. 45,7% rarement et 12,8% n ont jamais de conflit dans leur milieu de travail. 19

21 2.8 Respect des collègues 80% des pairs aidants (soit 16 sur 20) se sentent fréquemment respectés par leurs collègues de travail, alors que seulement 15% des pairs aidants (soit 3 sur 20) se sentent quelquefois respectés par leurs collèques de travail ( Note ). 80% 60% 40% 20% 0% Fréquemment Quelques fois Rarement Jamais Respect des collègues Les résultats américains révèlent à partir d un échantillon de 173 répondants que : 65,2% des pairs aidants se sentent respectés par leurs collègues de travail. 30,5% le sentent quelques fois. 3% rarement et 1,2% ne se sentent jamais respectés par leurs collègues de travail. Note Un pair aidant n a pas répondu à cette question. 20

22 3 RÉPONDANT EN EMPLOI À TITRE D INTERVENANT SOCIAL EN SANTÉ MENTALE Comme il a été mentionné un peu plus haut, cette étude a permis d identifier que 8 répondants sur 58 qui n avait pas le titre de pair aidant comme tel et qui n exerçaient pas le travail spécifique de pair aidant alors qu ils s identifiaient comme tel. Lors de la passation du questionnaire, des réponses ont éclairé certaines zones grises, telles que l utilisation des outils enseignés en formation versus l exercice du travail de pair aidant malgré le titre d intervenant social. Selon les résultats de cette section, nous pourrions identifier 6 de ces intervenants sur 8 (soit 75%) comme des pairs aidants ne portant pas le titre de pairs aidants tandis que les 2 autres n exercent aucunement le rôle spécifique enseigné lors de la formation. 3.1 Raison pour laquelle le répondant ne travaille pas à titre de pair aidant Les répondants pouvaient choisir plus d une réponse à cette question. Voici donc les résultats à partir de la donnée (n=8). Ne souhaite plus travailler à titre de pair aidant = 0 Peu ou pas de disponibilité d emploi = 4 Non-retenu lors d entrevue d embauche = 1 Préfère travailler dans un autre type d emploi = 2 Autres raisons = 5 Une personne mentionnait que le syndicat avait refusé que la personne puisse porter le titre de pair aidant malgré le fait qu elle travaille dans le secteur communautaire. 21

23 3.2 Utilisation des outils d intervention par les pairs 75% de ces répondants travaillant à titre d intervenants sociaux formés comme pairs aidants (soit 6 sur 8) témoignaient utiliser les outils enseignés en formation tandis que 25% (soit 2 sur 8) ne les utilisaient pas. Après analyse de ces données, il nous appert que les intervenants utilisant les outils d intervention par les pairs pourraient faire partie d une autre catégorie puisqu ils jouent le rôle de pair aidant dans leur milieu de travail et cela malgré le fait qu ils ne portent par le titre, pour quelques raisons que ce soit. Utilisation de l auto-divulgation 7 personnes sur 8 mentionnent qu elles s affichent ouvertement dans leur milieu de travail auprès de l employeur ou des collègues de travail. 63% de ces répondants travaillant comme intervenant social (soit 5 sur 8) affirmaient utiliser l auto-divulgation fréquemment auprès de leurs pairs lors d interventions. 80% 60% 40% 20% 0% Souvent Quelques fois Rarement Jamais Utilisation de l'autodivulgation en intervention 22

24 4. RÉPONDANT SANS EMPLOI OU OCCUPANT UN AUTRE TYPE D EMPLOI (autre qu intervenant social) Les données suivantes représentent les répondants inoccupés ou n ayant pas d emploi en intervention, que ce soit à titre de pair aidant ou d intervenant social. 30 répondants sur 58, soit 52%, sont actuellement dans cette situation : 15 sur 30 d entre eux (soit 50%) travaillent dans un autre type d emploi, 2 sur 30 (soit 7%) sont aux études et 13 sur 30 (soit 43%) sont sans emploi ou inoccupés. 50% 40% 30% 20% 10% 0% Autre type d'emploi Études Sans emploi Répondant sans emploi ou occupant un autre type d'emploi 4.1 Raisons pour lesquelles le répondant ne travaille pas à titre de pair aidant Les répondants pouvaient choisir plus d une réponse à cette question. Voici les résultats donnés par ces 30 répondants. 3 répondants ne souhaitent plus travailler à titre de pair aidant; 15 mentionnent qu il y a peu ou pas de disponibilité d emploi; 3 disent que leur candidature n est pas retenue pour une entrevue d embauche; 3 préfèrent travailler dans un autre type d emploi pour le moment; 9 rencontrent des problèmes de santé. Nos résultats indiquent que 57% de ces répondants (soit 17 sur 30) ont fait des démarches de recherche d emploi comme pair aidant. Finalement, concernant l espoir de se trouver un emploi de pair aidant, 10% (3 sur 30) n y croient plus, 23% (7 sur 30) plus ou moins et 67% de ces répondants (soit 20 sur 30) gardent espoir. 23

La première section du questionnaire rassemble les données d ordre général. Groupe A : 20 répondants en emploi à titre de pair aidant/58

La première section du questionnaire rassemble les données d ordre général. Groupe A : 20 répondants en emploi à titre de pair aidant/58 Le questionnaire se divise en trois parties. La première section du questionnaire rassemble les données d ordre général. La seconde section se divise en 3 sous-groupes soit : Groupe A : 20 répondants en

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE ENQUÊTE SUR LE CORPS PROFESSORAL QUÉBÉCOIS : PORTRAIT DES RÉPONDANTS DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC EN ABITIBI-TÉMISCAMINGUE par Frédéric Deschenaux et Mélanie Belzile Juin 2009 Ce fascicule est une initiative

Plus en détail

Collège communautaire du Nouveau-Brunswick Sondage de 2011 sur le placement après trois ans des diplômés de 2007-2008

Collège communautaire du Nouveau-Brunswick Sondage de 2011 sur le placement après trois ans des diplômés de 2007-2008 Sondage de 2011 sur le placement après trois ans des diplômés de 2007-2008 Preparé pour : Direction de l analyse du marché du travail Ministère de l Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail

Plus en détail

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique

Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique Enquête nationale sur les taux salariaux dans le secteur de la construction en Colombie-Britannique 28 juin 2001 Préparé par : La Division des méthodes des enquêtes auprès des entreprises et La Division

Plus en détail

LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES. Par Chantal Lavallée

LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES. Par Chantal Lavallée LA PAUVRETÉ CHEZ LES PERSONNES HANDICAPÉES Par Chantal Lavallée Parrainage civique des MRC d Acton et des Maskoutains Août 2010 Les personnes handicapées, tout comme les familles où elles vivent, sont

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88

Tableau 2: Indicateurs des titulaires du bachelor (n= 661) (en %) Psychologie Total HEU Passage à la filière de master 93 88 Psychologie Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé, notamment dans les hôpitaux et les cliniques. Par ailleurs, ils se répartissent sur un vaste spectre

Plus en détail

Réseau des ingénieurs du Québec

Réseau des ingénieurs du Québec Réseau des ingénieurs du Québec L opinion des ingénieurs sur l exploitation des gaz de schiste RAPPORT FINAL FÉVRIER 2011 Cette étude a été réalisée par la firme de recherche Senergis. Pour toute question

Plus en détail

DIAGNOSTIC SUR LA MAIN-D ŒUVRE EN HORTICULTURE ORNEMENTALE AU QUÉBEC RAPPORT FINAL

DIAGNOSTIC SUR LA MAIN-D ŒUVRE EN HORTICULTURE ORNEMENTALE AU QUÉBEC RAPPORT FINAL DIAGNOSTIC SUR LA MAIN-D ŒUVRE EN HORTICULTURE ORNEMENTALE AU QUÉBEC SECTEUR COMMERCIALISATION ET SERVICES RAPPORT FINAL Présenté à EMPLOI-QUÉBEC MARS 2003 TABLE DES MATIÈRES Pages Introduction.5 1. Méthodologie

Plus en détail

Les troubles auditifs chez les Canadiens âgés de 15 ans et plus, 2012

Les troubles auditifs chez les Canadiens âgés de 15 ans et plus, 2012 N o 89-654-X2016002 au catalogue ISBN 978-0-660-04022-6 Enquête canadienne sur l incapacité, 2012 Les troubles auditifs chez les Canadiens âgés de 15 ans et plus, 2012 par Christine Bizier, Ricardo Contreras

Plus en détail

Fiche entreprise : E4

Fiche entreprise : E4 Fiche entreprise : E4 FONCTION ET CARACTÉRISTIQUES / PERSONNE INTERVIEWÉE La personne interviewée est la seule qui soit rattachée aux ressources humaines dans l entreprise et, à ce titre, elle s occupe

Plus en détail

Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance

Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance En JUIN 2014 Sondage auprès de pères salariés ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) à la suite d une naissance Rapport final Présenté à : Par : Conseil de gestion de l assurance

Plus en détail

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole Observatoire des Formations et de l Insertion Professionnelle Insertion professionnelle et poursuite d études 6 à 9 mois après l obtention en 2014 d un Master 2 de TSE de l Université Toulouse 1 Capitole

Plus en détail

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble

Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Préveniretréduirelapauvreté àl Île-du-Prince-Édouard Enparlerettravailerensemble Résumé UNEÎLEUNIE UNAVENIRUNIQUE UNE Avant-propos Nous avons la chance de vivre dans une communauté unie et bienveillante

Plus en détail

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées

ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011. de la vie aux idées ORDRE DES CGA DU QUÉBEC ENQUÊTE SUR LA RÉMUNÉRATION DES MEMBRES PRINCIPAUX RÉSULTATS OCTOBRE 2011 de la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 MÉTHODOLOGIE 5 FAITS SAILLANTS 7 PROFIL

Plus en détail

Le travail après la retraite

Le travail après la retraite Grant Schellenberg, Martin Turcotte et Bali Ram L es travailleurs prennent leur retraite de diverses façons. Certains quittent un emploi de longue date, faisant une transition nette du travail aux loisirs.

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES BESOINS DE MAIN-D ŒUVRE EN OPTIQUE/PHOTONIQUE AU QUÉBEC MAI 2001

ENQUÊTE SUR LES BESOINS DE MAIN-D ŒUVRE EN OPTIQUE/PHOTONIQUE AU QUÉBEC MAI 2001 ENQUÊTE SUR LES BESOINS DE MAIN-D ŒUVRE EN OPTIQUE/PHOTONIQUE AU QUÉBEC MAI 2001 Sondage réalisé en mars 2001 et intégrant des données mises à jour en mai 2001 Responsabilité et coordination de l étude

Plus en détail

Projet subventionné par la Commission Européenne.

Projet subventionné par la Commission Européenne. Projet du Ministère de la Promotion Féminine «L égalité de salaire, défi du développement démocratique et économique» réalisé dans le cadre de la stratégie communautaire en matière d égalité entre les

Plus en détail

Rapport de l enquête portant sur les pédagogies actives et l utilisation des TIC en enseignement supérieur

Rapport de l enquête portant sur les pédagogies actives et l utilisation des TIC en enseignement supérieur Rapport de l enquête portant sur les pédagogies actives et l utilisation des TIC en enseignement supérieur Résultats pour l Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) Juin 2012 2 Table des matières INTRODUCTION...

Plus en détail

Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe, Ramuz Raphaël, Pekari Nicolas, Adangnikou Noël

Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe, Ramuz Raphaël, Pekari Nicolas, Adangnikou Noël www.snf.ch Wildhainweg 3, case postale 8232, CH-3001 Berne Division Carrières Bourses Evaluation du Programme des bourses du Fonds national suisse (FNS) Résumé du rapport Goastellec Gaële, Leresche Jean-Philippe,

Plus en détail

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire).

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire). DESS GMP La population de diplômés du DESS GMP est de 18 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 94 % de cette population a répondu au questionnaire téléphonique. Une population encore très masculine

Plus en détail

Programme de maîtrise en administration publique pour gestionnaire de l ENAP

Programme de maîtrise en administration publique pour gestionnaire de l ENAP Point 4.3 Annexe 1 Rapport synthèse d évaluation Programme de maîtrise en administration publique pour gestionnaire de l ENAP Le comité institutionnel d évaluation de l ENAP : Moktar Lamari Nancy Brassard

Plus en détail

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins

Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé 35 Le stress au travail chez les prestateurs de soins de santé par Kathryn Wilkins Mots-clés : santé au travail, charge de travail, professions

Plus en détail

Maîtrise Systèmes d information et réseaux

Maîtrise Systèmes d information et réseaux Maîtrise Systèmes d information et réseaux La population de diplômés de l IUP Systèmes d information et réseaux est de 35 pour l année 2003. Dans le cadre de l enquête 2005 portant sur les diplômés 2003,

Plus en détail

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires

Université de Moncton. Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Université de Moncton Régime de pension des professeurs, professeures et bibliothécaires Actualisation du régime Rapport d étape Étape 2 - Niveau de prestations et options à considérer Décembre 2011 Table

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES Vous occupez un poste permanent dans une commission scolaire ou un établissement collégial public? Si les grands enjeux du domaine

Plus en détail

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord DATE DE PARUTION OCTBRE 2009 ANNÉE 2009 Faits marquants : L e s c o n t r a t

Plus en détail

Sondage auprès de pères ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP)

Sondage auprès de pères ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) Sondage auprès de pères ayant eu recours au Régime québécois d assurance parentale (RQAP) 21 février 2013 Plan de la présentation Rappel des principaux paramètres du RQAP Les objectifs, la population visée

Plus en détail

Licence pro commerce électronique

Licence pro commerce électronique Licence pro commerce électronique Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse locale pour l UBS est réalisée par l observatoire en 005. Certaines

Plus en détail

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) La population de diplômés de l IUP Génie Informatique et Statistique est de 35 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 88,5 % (3

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013

SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 SONDAGE SUR LES ÉTUDIANTES ET LES ÉTUDIANTS UNIVERSITAIRES À TEMPS PARTIEL 2013 Coordination et rédaction Ministère de l'éducation, de l Enseignement et de la Recherche Direction de la planification et

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec

Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec Sondage annuel 2010 sur le profil des travailleurs autonomes en technologies de l information et des communications au Québec Introduction Depuis 17 ans, l Association québécoise des informaticiennes et

Plus en détail

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19

à Les docteurs observatoire régional Synthèse régionale septembre 2011 #19 observatoire régional à Les docteurs * Taux de rétention régional : Part des emplois dans la région d obtention du diplôme sur l ensemble des diplômés en emploi à la date d observation. #19 Synthèse régionale

Plus en détail

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques *

Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * Programme d aide à l emploi pour les personnes présentant des troubles autistiques * S. Michael Chapman, Directeur Aide à l emploi Division TEACCH Philosophie générale du programme Lorsque les personnes

Plus en détail

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement?

Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? Montréal, le 27 mai 2016 Outil web de sensibilisation à la violence au travail : qu en disent les internautes 18 mois après son lancement? La violence au travail est une réalité quotidienne dans de nombreux

Plus en détail

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne».

Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Appel à projets d économie sociale et solidaire «Structurer et augmenter les temps de travail des intervenants du secteur des services à la personne». Contexte de l appel à projets Quelques caractéristiques

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Remplissez les postes 1 à 9 sur l étiquette puis passez à 14.

Remplissez les postes 1 à 9 sur l étiquette puis passez à 14. Enquête sur l éducation et sur la formation des adultes 10. État du questionnaire: -réponse à l'epa Complet Partiel Refus non-réponse 11. Registre des appels et rendez-vous: Date Notes 1. 2. 3. 4. 5. À

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Rapport statistique sur l effectif infirmier 2014-2015. Le Québec et ses régions

Rapport statistique sur l effectif infirmier 2014-2015. Le Québec et ses régions Rapport statistique sur l effectif infirmier 2014-2015 Le Québec et ses régions Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Chef de service et conseiller, Statistiques sur l effectif Collaboration

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Planification pour une meilleure transition

Planification pour une meilleure transition Ministère des Services sociaux et communautaires Ministère des Services à l enfance et à la jeunesse Planification pour une meilleure transition Cadre de planification pour les jeunes ayant une déficience

Plus en détail

Projet d amélioration de l organisation du travail Présentation faite par Cinthia Beaulieu et Julie Dionne

Projet d amélioration de l organisation du travail Présentation faite par Cinthia Beaulieu et Julie Dionne Projet d amélioration de l organisation du travail Présentation faite par Cinthia Beaulieu et Julie Dionne Pérenniser l expertise dans une unité TGC Centre de réadaptation en déficience intellectuelle

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu

Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Ministère du Revenu du Québec www.revenu.gouv.qc.ca Table des retenues à la source d impôt du Québec sur le revenu Document en vigueur le 1 er janvier 22 Table des matières Introduction... 3 A. Contenu...

Plus en détail

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol

Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Santé et comportements dans la population saint-martinoise en 2013 Etude CONSANT Diabète, surcharge pondérale, hypertension artérielle et cholestérol Diabète Recherche de sucre dans le sang Huit individus

Plus en détail

LES EFFETS DES NOUVELLES MODALITÉS DE SUIVI ET D ACCOMPAGNEMENT DES DEMANDEURS D EMPLOI

LES EFFETS DES NOUVELLES MODALITÉS DE SUIVI ET D ACCOMPAGNEMENT DES DEMANDEURS D EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES OCTOBRE 2014 N 09 SOMMAIRE P.1 LES PRINCIPES DE LA NOUVELLE OFFRE DE SERVICES AUX DEMANDEURS D EMPLOI P.2 UNE PERSONNALISATION DE L ACCOMPAGNEMENT EN PROGRESSION P.5 LES EFFETS

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013)

Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1 Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) Tendances sur le marché du travail belge (1983-2013) 1. Statut sur le marché de l'emploi de la population de 15 ans et plus en 1983 et en 2013 La

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Québec, le 27 avril 2012 La première enquête de la Fondation CAA-Québec, vouée au développement de la connaissance

Plus en détail

Texte provisoire présenté à la FPJQ et à l AJIQ Par Martine D Amours, Ph. D Sociologie Professeure-chercheure

Texte provisoire présenté à la FPJQ et à l AJIQ Par Martine D Amours, Ph. D Sociologie Professeure-chercheure Résultats préliminaires du sondage sur les conditions de travail des journalistes surnuméraires, contractuels et pigistes membres de la FPJQ et de l AJIQ Texte provisoire présenté à la FPJQ et à l AJIQ

Plus en détail

Maîtrise Sciences de Gestion

Maîtrise Sciences de Gestion Maîtrise Sciences de Gestion La population de diplômés de l IUP Sciences de Gestion est de 64 pour l année 003 pour les deux options confondues, contrôle de gestion audit et ingénierie comptable et financière,

Plus en détail

Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants

Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants Projet IVAIRE : appréciation du rapport des visites environnementales et suivi des retombées auprès des participants MESSAGES CLÉS ET SOMMAIRE Décembre 2015 Marie-Christine Gervais, Pierre Lajoie, Véronique

Plus en détail

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans

Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Sondage sur la satisfaction de la clientèle Secteur des services intégrés, ministère des Pêches et des Océans Rapport final le 19 janvier 2001 RAPPORT FINAL Table des matières RÉSUMÉ... I 1. INTRODUCTION...1

Plus en détail

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI La population de diplômés de l IUP Modélisation et Analyse Statistique de l Information est de 13 pour l année 2003, moins nombreuse que

Plus en détail

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi

N 2016-01. Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2016-01 Janvier 2016 Situation d ensemble des diplômés de la promotion 2013 Les conditions d emploi La recherche d emploi Enquête en ligne réalisée en mai 2015. L INSERTION

Plus en détail

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental

Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental XVI e Colloque de l AQRP Rétablissement et pleine citoyenneté : du discours à l action Implanter le soutien aux études pour les personnes vivant avec un trouble mental Bernard Deschênes Agence de la santé

Plus en détail

L Association régionale du sport étudiant Laurentides-Lanaudière (ARSELL) a réalisé un sondage concernant la vie sportive dans ses institutions.

L Association régionale du sport étudiant Laurentides-Lanaudière (ARSELL) a réalisé un sondage concernant la vie sportive dans ses institutions. L Association régionale du sport étudiant Laurentides-Lanaudière (ARSELL) a réalisé un sondage concernant la vie sportive dans ses institutions. Ce sondage s est déroulé au mois d octobre 2004 et a été

Plus en détail

ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Adopté le 27 août 2012.

ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES. Adopté le 27 août 2012. ANNEXE 2012-CA570-03.04-R6094 PLAN DE REDRESSEMENT FINANCIER DE L UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES Adopté le 27 août 2012. PLAN DE REDRESSEMENT UQTR L UQTR présente un Plan de redressement qui permettre

Plus en détail

Observatoire des Services Clients 2012

Observatoire des Services Clients 2012 Observatoire des Services Clients 2012 Septembre 2012 Contact BVA Marie Laure SOUBILS marie-laure.soubils@bva.fr 06.20.26.22.50 Contact Viséo Conseil : 01 71 19 46 30 Sommaire Méthodologie Principaux enseignements

Plus en détail

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009

La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Edition CSFO, décembre 2011 La situation des nouveaux diplômés en psychologie sur le marché de l emploi en 2009 Un an après la fin des études, 30 % des psychologues travaillent dans le domaine de la santé,

Plus en détail

«résident de Rimouski» : Personne dont le lieu de résidence permanente est à Rimouski ou dont le domicile durant l'année scolaire est à Rimouski.

«résident de Rimouski» : Personne dont le lieu de résidence permanente est à Rimouski ou dont le domicile durant l'année scolaire est à Rimouski. TITRE : POLITIQUE POUR L'EMBAUCHE D'ÉTUDIANTS N o : P-01-2002 APPROUVÉE PAR : DATE EN VIGUEUR : Résolution n o 2002-02-119 2002-02-18 Politique nouvelle Résolution n o 2005-02-149 2005-02-22 Politique

Plus en détail

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES!

PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! PROMOTION DE SAINES HABITUDES DE VIE AU TRAVAIL: STRATÉGIES CONCRÈTES! Par: Patrick Ménard B. Sc. Kinésiologie M. Sc. Kinanthropologie (Biomécanique ergonomique) PLAN 1) ISO-SANTÉ, c est quoi? 2) Quelques

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour

Méta d Âme. Méta d Âme (2) LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOMANIE : LE MODÈLE MÉTA D ÂME 2014-11-21. 1. Centre de jour LES PAIRS ET LES SERVICES EN TOXICOANIE : LE ODÈLE ÉTA D ÂE ichel Perreault et Diana ilton, Institut Douglas et Université cill uy-pierre Lévesque, Chantale Perron, et Kenneth Wong éta d Âme Le 14 novembre

Plus en détail

Dossier - Insertion des jeunes. La fonction publique comme mode de professionnalisation des jeunes : usages et conditions des stages étudiants 3

Dossier - Insertion des jeunes. La fonction publique comme mode de professionnalisation des jeunes : usages et conditions des stages étudiants 3 La fonction publique comme mode de professionnalisation des jeunes : La fonction publique comme mode de professionnalisation des jeunes : usages et conditions des stages étudiants Olivier Joseph Isabelle

Plus en détail

Document sur les conditions de travail. applicables. aux ressources humaines alternatives. dans un contexte de pandémie

Document sur les conditions de travail. applicables. aux ressources humaines alternatives. dans un contexte de pandémie Document sur les conditions de travail applicables aux ressources humaines alternatives 29 mars 2006 Direction générale du personnel réseau et ministériel PANDÉMIE RESSOURCES HUMAINES ALTERNATIVES Conditions

Plus en détail

L évolution sur le plan du logement pour les réfugiés établis à Edmonton, à Calgary et à Winnipeg RICK ENNS University of Calgary

L évolution sur le plan du logement pour les réfugiés établis à Edmonton, à Calgary et à Winnipeg RICK ENNS University of Calgary Les réfugiés ont de la difficulté à trouver des logements abordables. Ce problème est d autant plus sérieux qu ils ne savent pas comment ni où se procurer des renseignements sur le logement. Ils n ont

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

Rapport de la phase 01 (B1 / NB 1) de l étude de base

Rapport de la phase 01 (B1 / NB 1) de l étude de base JACOBS FOUNDATION/HELVETAS SWISS INTERCOOPERATION PROJET DJIGUI Rapport de la phase 01 (B1 / NB 1) de l étude de base Mandat: Evaluation of the Livelihood programme in W&E Africa Soumis par : Markus Maurer,

Plus en détail

Méthodologie d enquête

Méthodologie d enquête 1 En 2010-2011, 1 941 étudiants ont obtenu leur Master 2 à l Université Paris Descartes (UPD). L enquête portant sur l insertion menée par l Observatoire du SOFIP, en convention avec le Ministère de l

Plus en détail

Améliorer la santé mentale en entreprise

Améliorer la santé mentale en entreprise Améliorer la santé mentale en entreprise Considérer les facteurs individuels et organisationnels dans une approche globale et intégrée de prévention Dans ce document Que nous apprend la plus importante

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

La Centrale des syndicats du Québec considère que le projet de loi C-377 est anticonstitutionnel et ne doit pas être adopté

La Centrale des syndicats du Québec considère que le projet de loi C-377 est anticonstitutionnel et ne doit pas être adopté La Centrale des syndicats du Québec considère que le projet de loi C-377 est anticonstitutionnel et ne doit pas être adopté Mémoire présenté au Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles

Plus en détail

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME

PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME CANADA DERNIÈRE RÉVISION AOÛT 2015 Table des matières INTRODUCTION...1 À PROPOS DES PROJETS DE RECHERCHE AUTONOME... 1 OBJECTIFS DU PROJET DE RECHERCHE... 1 PRA ACTIVITÉ 1

Plus en détail

Certificat de compétences Projet CAPE

Certificat de compétences Projet CAPE Certificat de compétences Projet CAPE Introduction L objectif principal du projet CAPE est de «contribuer à la mise en place de critères et de compétences de référence dans le cadre de la Certification

Plus en détail

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL

EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL EXAMEN THÉMATIQUE DE L OCDE DE SUIVI DES POLITIQUES POUR AMÉLIORER LES PERSPECTIVES DES TRAVAILLEURS AGÉS SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL SUISSE (situation mi-2012) En 2011, le taux d emploi des travailleurs

Plus en détail

Gagner de l argent Acétates

Gagner de l argent Acétates Deuxième leçon Gagner de l argent Acétates Le processus de planification de carrière Que vous soyez à la recherche de votre premier emploi ou songiez à changer d orientation, il faut prendre diverses mesures

Plus en détail

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité

Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions propices à la prospérité Communiqué de presse Pour diffusion immédiate SONDAGE ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS-LÉGER MARKETING: Les économistes et la population: des points d'accord et des divergences quant aux conditions

Plus en détail

FORMULAIRE. , Directeur des ressources humaines - Centre de santé et de services sociaux de la Baie des Chaleurs

FORMULAIRE. , Directeur des ressources humaines - Centre de santé et de services sociaux de la Baie des Chaleurs FORMULAIRE PROPOSITION POUR L APPLICATION DE MESURES ADMINISTRATIVES PERSONNEL DE LA CATÉGORIE IV TECHNICIENS ET PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX NOM DE / DES ÉTABLISSEMENT/S : PERSONNE/S-RESSOURCE

Plus en détail

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Enquêtes sur l insertion professionnelle des jeunes diplômés L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 - Diplômés 2014

Plus en détail

Yannick Bastien Alain Bélanger

Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait comparatif de la situation de l emploi chez les immigrants et les minorités visibles dans les RMR de Montréal, Ottawa-Gatineau, Toronto et Vancouver Yannick Bastien Alain Bélanger Un portrait

Plus en détail

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne

Tableau 2. Ratios de la dette à la consommation pour les sujets ayant rapporté au moins une dette. Dette à la consommation moyenne LES JEUNES ADULTES QUÉBÉCOIS ET LE CRÉDIT Résultats préliminaires 1 Présentés en conférence de presse, à Montréal, le 22 novembre 2004 à l occasion du lancement de la campagne «Je suis dans la marge jusqu

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Entente de principe entre le gouvernement du Québec et les organisations syndicales membres du Front commun. Décembre 2015

Entente de principe entre le gouvernement du Québec et les organisations syndicales membres du Front commun. Décembre 2015 Entente de principe entre le gouvernement du Québec et les organisations syndicales membres du Front commun Décembre 2015 DURÉE DES CONVENTIONS COLLECTIVES 2 La durée des conventions collectives est de

Plus en détail

- 1 - AFFICHAGE DE POSTE. Profil de l organisation. But du poste

- 1 - AFFICHAGE DE POSTE. Profil de l organisation. But du poste AFFICHAGE DE POSTE Titre du poste : Département : Gestionnaire : Lieu de travail : Statut : Rémunération : Employés sous gestion : Priorité d embauche : Conseiller en emploi Stratégie urbaine Coordonnatrice

Plus en détail

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main

Programme contre le diabète. Aidez vos employés à prendre leur santé en main Aidez vos employés à prendre leur santé en main Programme contre le diabète CibleSANTÉ Financière Sun Life Si la tendance se maintient, un Canadien sur trois sera diabétique ou prédiabétique d ici 2020

Plus en détail

Résultats de la consultation auprès des personnes adhérentes membres du SPGQ

Résultats de la consultation auprès des personnes adhérentes membres du SPGQ CS080925-13 ADS080927-32 Vers un nouveau régime d assurance maladie? Résultats de la consultation auprès des personnes adhérentes membres du SPGQ Paul Corbeil Conseiller aux avantages sociaux Le 23 septembre

Plus en détail

Décembre 2005. Bilan réalisé pour le compte de la Conférence régionale des Élu(e)s de la Côte-Nord et Développement économique Canada.

Décembre 2005. Bilan réalisé pour le compte de la Conférence régionale des Élu(e)s de la Côte-Nord et Développement économique Canada. Bilan 2005 sur l innovation technologique dans les entreprises de la Côte-Nord Rapport N o 2 Portrait des entreprises Décembre 2005 Bilan réalisé pour le compte de la Conférence régionale des Élu(e)s de

Plus en détail

Programmes d aide et d accompagnement social (PAAS)

Programmes d aide et d accompagnement social (PAAS) Programmes d aide et d accompagnement social (PAAS) Action Amener les personnes éloignées du marché du travail à développer leur plein potentiel. Permettre aux personnes de développer certaines habiletés

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

MAINTENIR LES SOINS DANS LES CEGEPS

MAINTENIR LES SOINS DANS LES CEGEPS MAINTENIR LES SOINS DANS LES CEGEPS Commission des affaires collégiales 63 e congrès ordinaire 4, 5 et 6 novembre 2011 Cégep de Baie-Comeau Fédération étudiante collégiale du Québec Analyse et rédaction

Plus en détail

Enquête OIP 2007 : Licence professionnelle Ingénierie et maintenance biomédicale

Enquête OIP 2007 : Licence professionnelle Ingénierie et maintenance biomédicale Enquête OIP 2007 : Licence professionnelle Ingénierie et maintenance biomédicale En 2004-2005, 29 étudiants ont suivi la licence professionnelle Ingénierie et maintenance biomédicale. 27 ont répondu au

Plus en détail

Évaluation des résultats

Évaluation des résultats Section 2 Évaluation des résultats Section 2 ÉVALUATION DES RÉSULTATS La présente section vise à dresser le portrait général des résultats obtenus par l organisation aux différents sondages menés dans

Plus en détail

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012

INFO-STAGE. Rencontre d information sur les stages Automne 2012 INFO-STAGE Rencontre d information sur les stages Automne 2012 OBJECTIFS DE LA RENCONTRE Connaître : Les conditions d admissibilité aux stages; Les exigences des stages; Le processus de placement et le

Plus en détail