Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière. Guide à destination des acteurs de la construction"

Transcription

1 Cheminement et points clefs pour une rénovation énergétique d une habitation particulière Guide à destination des acteurs de la construction Juin

2 Introduction En 2011, ARCENE initiait une dynamique regroupant plus d une centaine de professionnels de tous les horizons par le biais de groupes de travail. Si ces groupes ont permis l observation de l état de l Art, ils ont aussi et surtout permis de synthétiser les avancées et compétences acquises par les acteurs de la Basse-Normandie. Ce recueil de bonnes pratiques «pour une rénovation énergétique d une habitation particulière» a été préparé pour répondre aux enjeux des réglementations actuelles, mais aussi, par anticipation, aux futurs critères réglementaires. Au-delà des étapes clefs, ce document s attache à souligner les interactions entre tous les acteurs de la construction, car tous savent que ce n est qu ensemble que nous réussirons durablement. Phase programme Etablissement d un objectif chiffré du niveau de performance souhaité (BBC, Passif, autres niveaux, ) Evaluation des besoins en termes d usage du bâtiment (surfaces & volumes, luminosité, circulation & occupation des espaces, gestion des installations, maintenance, ) Mise en corrélation des objectifs et des usages avec prise en compte des éléments de l état des lieux (postes les plus consommateurs, pertes thermiques identifiées sur un schéma simple, ) Diffusion d éléments budgétaires soulignant les volets honoraires des différents intervenants du projet 4

3 Phase diagnostics Etat des lieux des éléments architecturaux Aspects patrimoniaux, esthétiques, affectifs, Qualité et utilisation des espaces Conception générale du bâtiment, qualités constructives, Etat des lieux des éléments de performance énergétique Etat des lieux sur les systèmes ou modes de production de chaleur, d eau chaude sanitaire, Etat des lieux sur les éléments de parois opaques et vitrées (couvertures, menuiseries extérieures, revêtements extérieurs, Etat des lieux sur les systèmes ou modes de ventilation de l habitation Evaluation de la possibilité d approvisionnements en énergies renouvelables, (masques, etc.) Etat des lieux sur le fonctionnement thermique de l habitation et des consommations réelles/estimées, prise de connaissance du DPE s il existe Passage du bâtiment à la caméra thermique Test d infiltromètrie Etat des lieux et anticipation des risques de pathologies et dégradations Etat de lieux du mode structurel de construction Etat des lieux des dégradations structurelles, développement de moisissures sur les parois, termites, mérules, zones inondables, Liste de travaux et orientations prioritaires au regard des états des lieux (réponse aux désordres identifiés ou risques de désordres, ) Prise en compte des thématiques santé/environnement (amiante, plomb, ) Une attention particulière devra être portée s il s agit de modes constructifs traditionnels en Basse-Normandie, afin de mieux appréhender les options, les risques et matériaux employables. Etat des lieux des usages, de l habitant ou futur habitant Etude de son utilisation des espaces et habitudes Etude de son rapport au confort, notamment thermique Etude de son rapport à la gestion et la maintenance des équipements 5

4 Phase conception Composition d une équipe de maîtrise d œuvre complète, associant des compétences techniques notamment de thermicien, dès le début de la conception. L équipe de maîtrise d œuvre doit pouvoir dialoguer au cours de la conception sur les compétences suivantes : o Conception des espaces o Performances énergétiques o Possibilités de mise en œuvre en fonction de l état initial du bâtiment Eléments structuraux, Eléments non-structuraux, migration de la vapeur d eau dans les parois, o Coûts des travaux, en prenant en compte l investissement initial et le coût global de l opération. Evaluation de la cohérence entre les besoins, l état du bâti, et le budget Lors de la conception, le travail sur l enveloppe du bâtiment sera à privilégier sur les équipements, Préconisations de travaux et orientations prioritaires au regard o De l état des lieux, en réponse aux désordres identifiés ou risques de désordres o Des objectifs à atteindre o D un éventuel échelonnement de la rénovation dans le temps, Dans le cas d un échelonnement des travaux de rénovation, il sera nécessaire, au regard d études itératives, de prioriser les travaux à réaliser en évitant des travaux bloquants pour les futures interventions. Informations au maître d ouvrage des impacts des choix retenus sur les coûts d investissements, de fonctionnement et de maintenance par le concepteur et le thermicien. 6

5 Réalisations d études thermiques dynamiques de plus en plus précises tenant compte de l évolution du projet jusqu à l obtention de l étude définitive sur l option choisie qui sera jointe au DCE (Document de Consultation des Entreprises) Vérification que les options choisies répondent aux règles de l Art Prévision de la maintenance des équipements en phase conception (facilitation des accès ) Vérification de la compatibilité entre le planning et les systèmes constructifs sélectionnés. Vérification des assurances, des avis techniques et certifications des solutions préconisées permettant des demandes d autorisations éventuelles (Titre V, ATex, ) Recherche des aides financières en rapport avec la démarche de rénovation et le niveau visé (BBC Rénovation, Passif, autres, ) Phase consultation des entreprises Dans le Document de Consultation des Entreprises (DCE), devront être présents : o L Etude thermique o Les croquis de détails et notamment pour le traitement des ponts thermiques et de l étanchéité à l air, de la pose de l isolant et de tous les ouvrants. o Liste exhaustive des produits et composants à mettre en œuvre et demande engagement des entreprises sur ces choix, tout en permettant des variantes cohérentes avec les préconisations. o Une communication sur le test final d infiltromètrie et l intérêt de procédures d autocontrôles 7

6 Phase travaux Préparation de chantier Le maître d ouvrage confie la mission d exécution à la maîtrise d œuvre, Tenue d une réunion de chantier réunissant l ensemble des parties prenantes de l opération, lors de laquelle seront notamment abordés les points suivants : o Prévision/anticipation du test d infiltromètrie finale et communication aux différentes parties prenantes du projet. o Echanges sur les croquis de détails avec l ensemble des corps d états o Listage des points clefs à surveiller en termes d interfaces entre différents corps d état o Identification des moments clefs du projet, définissant des points d arrêts (test intermédiaire, ) o Echanges et validation du planning par l ensemble des intervenants sur le chantier, prenant en compte la cohérence entre le planning et les choix techniques Pendant les travaux Vérification par le maître d œuvre dans le cadre de ses missions : o La validité des matériaux et matériels utilisés o La qualité de mise en œuvre de l étanchéité à l air et notamment sur les points clefs définis en préparation de chantier. Test d infiltromètrie intermédiaire, suivi d un rapport succinct avec listing des points critiques pour diffusion aux acteurs concernés. Phase réception Réalisation du test d infiltromètrie final Contrôle des réglages des installations de ventilation Contrôle des réglages des installations de chauffage et production d eau chaude et pilotage/programmation Transmission d un guide de gestion des installations et d utilisation de l habitation. 8

7 Notes ARCENE Association Régionale pour la Construction Environnementale en NormandiE 8, rue Saint Nicolas Caen // 9

Le traitement des interactions et des interfaces entre lots

Le traitement des interactions et des interfaces entre lots Le traitement des interactions et des interfaces entre lots Martin GUER, Chef de projet Dispositif REX Bâtiments performants Gilles THIRIET, Chef de projet Programme «Je Rénove BBC» 1 Dispositif REX Bâtiments

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments. Philippe Estingoy. directeur général Agence Qualité Construction France

La performance énergétique des bâtiments. Philippe Estingoy. directeur général Agence Qualité Construction France Philippe Estingoy directeur général Agence Qualité Construction France 1 L AQC regroupe les principaux acteurs de la construction, publics et privés, elle exerce plusieurs missions pour répondre à son

Plus en détail

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE

ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE & CONSEIL ENERGETIQUE ETUDE RECOMMANDATIONS BUDGET ASSISTANCE V2.0β Mars 2014 La rénovation énergétique Sur les 31 millions de logements, 60 % sont des passoires thermiques (construits avant 1974,

Plus en détail

Programme Réhabilitation des vestiaires du stade René Fenouillère (avec mise aux normes) Marché de maîtrise d œuvre VILLE D'AVRANCHES

Programme Réhabilitation des vestiaires du stade René Fenouillère (avec mise aux normes) Marché de maîtrise d œuvre VILLE D'AVRANCHES VILLE D'AVRANCHES Réhabilitation des Vestiaires du Stade René Fenouillère (avec mise aux normes) Allée Jacques Anquetil 50300 Avranches MAITRISE D ŒUVRE D ARCHITECTE PROGRAMME Indice A 11.2014 Programme

Plus en détail

Notions de base du bâtiment

Notions de base du bâtiment Notions de base du bâtiment Méthode pédagogique Apports de connaissances sur les désordres rencontrés dans les bâtiments anciens et présentation de solutions techniques. Illustrations,. Etudes de cas,

Plus en détail

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération*

DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES. Etude de programmation pour Nom de l opération* DESIGNATION DU MAITRE D OUVRAGE CAHIER DES CHARGES Etude de programmation pour Nom de l opération* (Programme fonctionnel, architectural, urbanistique, technique et environnemental dans le cas d une réhabilitation)

Plus en détail

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04

Indice de révision n 5 Date : 04/03/2013 INSTRUCTION 04 REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE DPE D HABITATIONS INDIVIDUELLES ET DE LOTS DANS LES BATIMENTS A USAGE PRINCIPAL D HABITATION. ATTESTATION DE PRISE EN COMPTE DE LA REGLEMENTATION

Plus en détail

Catalogue des formations 2016

Catalogue des formations 2016 Catalogue des formations 2016 Qui sommes-nous? Association technique, le CRER concrétise depuis 20 ans, une volonté de passer à l acte dans les domaines de la sobriété énergétique, de l efficacité énergétique,

Plus en détail

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS)

MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE (BEPOS) Maître d ouvrage : Commune de Licques 54 parvis de l'abbaye 62 850 Licques MARCHE PUBLIC MISSION D ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROGRAMMATION - CONCEPTION - CONSTRUCTION D UN BATIMENT A ENERGIE POSITIVE

Plus en détail

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS :

1. CONTEXTE : 2. CADRE GENERAL DE L APPEL A PROJETS : Appel à projets Bâtiments Aquitains Basse Consommation REGLEMENT 1. CONTEXTE : Réduire la consommation d énergie est une nécessité pour répondre aux défis du changement climatique et à l épuisement des

Plus en détail

Connaître la qualité de l air intérieur

Connaître la qualité de l air intérieur Connaître la qualité de l air intérieur L Observatoire de la Qualité de l Air Intérieur Comment savoir si l air que nous respirons chez nous, au travail, à l école, dans les salles de sport, etc. est de

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

La Simulation Thermique Dynamique

La Simulation Thermique Dynamique Techniques & Logiciels La Simulation Thermique Dynamique Présentation de l étude Version 0 Création du document Date 26/02/14 Rédigé par Marion DUPRE et Thomas DELMAS Vérifié par Laurent PAYET Principe

Plus en détail

La rénovation solidaire

La rénovation solidaire La Fondation Synerciel «La Solidarité pour lutter contre la Précarité Énergétique» DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris le 26 Mars 2013, La solidarité pour lutter contre la précarité énergétique

Plus en détail

Concilier économie d énergie & bâti ancien

Concilier économie d énergie & bâti ancien Concilier économie d énergie & bâti ancien Contact: Arthur Goubet Ingénieur 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr - web : www.tribu-energie.fr

Plus en détail

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment

CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS. Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment VILLE DE CARBON-BLANC SERVICE TECHNIQUE et URBANISME CHATEAU BRIGNON FABRIQUE D AUTEURS Marché public de maîtrise d œuvre Mission de base Réutilisation ou réhabilitation d ouvrage de bâtiment CAHIER DES

Plus en détail

Diagnostic technique et architectural en Alsace

Diagnostic technique et architectural en Alsace Diagnostic technique et architectural en Alsace Dispositif Région/FEDER pour la rénovation énergétique du logement social Réalisé en phase étude, ce diagnostic technique et architectural a pour objet de

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE»

GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» GT PLAN BATIMENT DURABLE «DU DIAGNOSTIC A L USAGE» Contribution EDF 1. VOUS IDENTIFIER Structure : Electricité de France Direction Commerce Nom, Prénom : Chantal Degand Chef de département à la Direction

Plus en détail

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1

énergétique La rénovation des bâtiments existants Matinale de l Energie 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Matinale de l Energie La rénovation énergétique des bâtiments existants 15 mars 2012 Matinale rénovation des bâtiments Page 1 Introduction Le contexte économique et écologique o Hausse inexorable des prix

Plus en détail

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS

MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS Centre de formation à la réhabilitation du patrimoine architectural MODULE_RENOVE_V1 DEVENIR RESPONSABLE TECHNIQUE EN RENOVATION ENERGETIQUE DES LOGEMENTS OBJECTIFS GENERAUX DANS UN CONTEXTE D OFFRE GLOBALE

Plus en détail

Newsletter Label Promotelec Performance

Newsletter Label Promotelec Performance FéVRIER 2012 A Nouvelle règlementation thermique RT2012, ce qu il faut retenir 1. RT, les dates d application en fonction des dates de dépôt de PC Quelle règlementation thermique respecter? Le tableau

Plus en détail

5èmes. Rencontres Energivie

5èmes. Rencontres Energivie 5èmes Rencontres Energivie 1 Atelier 4 L offre de formation initiale et continue pour la mise en œuvre de la basse consommation en Alsace : Etat des lieux Besoins et pistes 2 Présentation de la démarche

Plus en détail

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC :

RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : JANVIER 2013 RÈGLEMENTATION THERMIQUE : RT2012/BBC : QU'EST-CE-QUE LA RÈGLEMENTATION THERMIQUE? La réglementation thermique française a pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr

Contexte. Contact presse : Eléonore CREN, tel :03 27 53 01 39, mail : eleonore.cren@adus.fr DOSSIER DE PRESSE Procédure d audits énergétiques et environnementaux, première étape d un Plan d actions pour le développement de la filière éco-construction Contexte En Novembre 2008, le syndicat mixte

Plus en détail

Nf logement Nf logement hqe

Nf logement Nf logement hqe référentiel V9.0 synthèse Nf logement Nf logement hqe Certifications Habitat Neuf INTRODUCTION Les certifications NF Logement et NF Logement HQE existent depuis 2004. En 10 ans, plus de 50 promoteurs

Plus en détail

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation

Grenelle de l'environnement. Bâtiment Grenelle 2 et réglementation 28 avril 2011 Grenelle de l'environnement Bâtiment Grenelle 2 et réglementation Assises nationales de l'aménagement et de l'économie durables en Montagne Commissariat Général au Développement durable Direction

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer

Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Mission de définition d un programme pour la Maison du Parc naturel régional de Camargue aux Saintes Maries de la Mer Contexte de l opération : Situé à Pont de Gau sur la commune des Saintes-Maries-de-la-Mer,

Plus en détail

Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011

Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011 Le FOnds Régional pour l Eco-habitat Social (FORES) Bilan 2011 En 2007, la Région a réalisé un état des lieux des constructions, réalisées par les bailleurs sociaux. Elle a pu constater que celles-ci étaient,

Plus en détail

AVIS CWEDD/13/AV.652 11/06/2013

AVIS CWEDD/13/AV.652 11/06/2013 AVIS Réf. : CWEDD/13/AV.652 Avant-projet de décret transposant la Directive 2010/31/UE du Parlement européen et du Conseil sur la performance énergétique des bâtiments 1. DONNEES INTRODUCTIVES Demandeur

Plus en détail

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1

Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Cost-effective Low-energy Advanced Sustainable Solutions www.class1.dk Newsletter 3 Des projets pilotes dans chacune des cinq collectivités partenaires du projet Class 1 Le rapport complet est disponible

Plus en détail

La performance thermique des logements en France

La performance thermique des logements en France La performance thermique des logements en France Daniel LEPOITTEVIN SOeS / SDSE 7 mai 2015 Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie www.developpement-durable.gouv.fr Plan de la

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures

Oreha. Garantir. Interlocuteur unique. Faites réaliser. Maîtriser l énergie. Énergies renouvelables. Aménagements intérieurs. Menuiseries extérieures Oreha Rénovation Energétique de votre Habitat Faites réaliser votre projet Énergies renouvelables Aménagements intérieurs de rénovation Menuiseries extérieures Isolation des combles Chauffage et ventilation

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Optimiser nos énergies pour votre confort

Optimiser nos énergies pour votre confort Optimiser nos énergies pour votre confort Vous avez, pour votre habitat, un projet : de rénovation d embellissement d agrandissement d économie d énergie d amélioration de votre confort GIE EFFIRENO www.effireno.fr

Plus en détail

Code : Référentiel «Certification de PR010 personnes dans le diagnostic de Version performance énergétique Guadeloupe» : B Page 1 sur 16

Code : Référentiel «Certification de PR010 personnes dans le diagnostic de Version performance énergétique Guadeloupe» : B Page 1 sur 16 Page 1 sur 16 Traçabilité des modifications Date Version Objet 12 /09/2011 A Création du document. 22/12/2011 B Mise à jour des numéros de formulaires et documents (certificat ) REDACTION VERIFICATION

Plus en détail

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier.

Réhabilitation et développement durable. Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Réhabilitation et développement durable Un enjeu d avenir. Une évolution du métier. Les grandes lignes Grenelle 1 Le Grenelle Environnement a été annoncé le 18 mai 2007 à la suite du Pacte écologique proposé

Plus en détail

Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles

Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles Dispositif Opérationnel de Rénovation énergétique des Maisons Individuelles Partie 1 : FICHE DE CANDIDATURE DES PROFESSIONNELS Cette fiche est l acte de candidature de votre entreprise pour participer

Plus en détail

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat

Agir ensemble. pour une meilleure qualité. de l eau des sols & de l habitat Agir ensemble pour une meilleure qualité de l eau des sols & de l habitat Conseil & services pour des solutions économiques et durables Terre & Via est une société de conseil et de services dédiés à l

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

De la conception à la réalisation

De la conception à la réalisation De la conception à la réalisation d une maison BBC, à énergie positive Gaël LHENRY et Hélène SINGEZ 09 avril 2010 Un pôle de compétences au service des maîtres d ouvrage publics et privés CAeP, versdes

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

L audit énergétique qu est-ce que c est?

L audit énergétique qu est-ce que c est? L audit énergétique qu est-ce que c est? Ce document se propose d expliquer, à l aide de quelques extraits commentés, en quoi consiste un audit énergétique. Un audit énergétique débute par un descriptif

Plus en détail

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra»

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» Lors de notre colloque du 10 juin 2015 sur la rénovation des copropriétés (www.arccopro.com/finf), des copropriétaires

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2013-2014. pmp

Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2013-2014. pmp Catalogue des formations MAISON PASSIVE 2013-2014 pmp Vers l excellence! Vous êtes une entreprise, une commune, une école, un groupe de particuliers... n hésitez pas à nous contacter, nous créerons pour

Plus en détail

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012

RÉGLEMENTATION. 5. thermique. historique des réglementations... p..340. la rt 2012 338 memento 2013 RÉGLEMENTATION 5. thermique historique des réglementations... p..340 la rt 2012 Les nouveautés... p..341 Les indicateurs et exigences... p..341 Les dispositifs de contrôle... p..343 La

Plus en détail

COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY

COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY COMMUNE DE NOUZILLY PROGRAMME DE CONSULTATION DE MAITRISE D ŒUVRE RENOVATION ET MISE AUX NORMES DU GYMNASE COMMUNAL DE NOUZILLY CAHIER DES CHARGES POUR LA DESIGNATION D UN MAITRE D OEUVRE NOVEMBRE 2015

Plus en détail

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s.

DE L ARCHITECTURE D INNOVATION. A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. POUR UNE APPROCHE ETHNOGRAPHIQUE DE L ARCHITECTURE D INNOVATION S a n d r i n e G E R M A I N - A r c h i t e c t e D P L G - 0 6. 1 1. 1 9. 4 0. 0 9 s. g e r m a i n @ a r c h i t e c t e s. o r g La

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

MENER UN PROJET A L'ERE DE LA RT 2012

MENER UN PROJET A L'ERE DE LA RT 2012 MENER UN PROJET A L'ERE DE LA RT 2012 29 mai 2013 - PROGRAMME Objectifs de la formation Optimiser sa plus value professionnelle Maitriser les interactions et les risques d'un travail en équipe 0rganiser

Plus en détail

DE RÉNOVATION. Journée technique Bourgogne Bâtiment Durable 11 juin 2015 - Dijon

DE RÉNOVATION. Journée technique Bourgogne Bâtiment Durable 11 juin 2015 - Dijon LA STRATÉGIE RÉGIONALE DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES MAISONS INDIVIDUELLES Journée technique Bourgogne Bâtiment Durable 11 juin 2015 - Dijon COMMENT RÉHABILITER ÉNERGÉTIQUEMENT LE PARC DE MAISONS BOURGUIGNONNES?

Plus en détail

CPE Le Contrat de Performance Energétique

CPE Le Contrat de Performance Energétique LES OPERATEURS D EFFICACITE ENERGETIQUE 5 mars 2010 CPE Le Contrat de Performance Energétique La recherche d une gestion énergétique efficace des installations de chauffage et de climatisation est à la

Plus en détail

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE

NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE NOTRE SAVOIR-FAIRE EN INGÉNIERIE SE3B EXERCE POUR TOUTE MAÎTRISE D OUVRAGE DES MISSIONS D INGÉNIERIE DANS LES DOMAINES DU BTP, DE LA CONSTRUCTION ET DES ÉNERGIES CES MISSIONS VONT DE L ESQUISSE À L EXPLOITATION

Plus en détail

Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale

Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale Audit 360 Socotec PACT - Proposition Commerciale La présente proposition est établie par : SOCOTEC Agence Hauts-de-Seine Sud Immeuble Le Galilée 2/4, rue Andras Beck 92366 Meudon-la-Forêt Cedex Et PACT

Plus en détail

Atelier Evolution de la réglementation thermique

Atelier Evolution de la réglementation thermique 1 JEP 2012 Solutions architecturales et techniques pour les projet ts RT 2012 Hicham LAHMIDI, Représentant du GIP (Bureauu Veritas) 2 Cho oisir une forme compacte Un bâtiment compact est un bâtiment qui

Plus en détail

Office Public de l Habitat 11 rue du Clon - B.P. 70146 49001 - ANGERS Cedex Tél. : 02.41.81.68.00. Estimations :

Office Public de l Habitat 11 rue du Clon - B.P. 70146 49001 - ANGERS Cedex Tél. : 02.41.81.68.00. Estimations : Office Public de l Habitat 11 rue du Clon - B.P. 70146 49001 - ANGERS Cedex Tél. : 02.41.81.68.00 Avis d appel public à la concurrence pour le marché suivant, passé en application des articles 60, 61,

Plus en détail

OBJECTIFS ETAPES DU PROJET : A. PREMIERE ETAPE : LE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DE LA ZONE PILOTE

OBJECTIFS ETAPES DU PROJET : A. PREMIERE ETAPE : LE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DE LA ZONE PILOTE OBJECTIFS Réaliser un diagnostic de déperdition énergétique des bâtiments de la zone pilote permettant d extrapoler un diagnostic pour l ensemble de Schaerbeek Informer et sensibiliser les habitants et

Plus en détail

1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques

1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques 1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques Séminaire sur les partenariats public-privé Ministère de l Economie et des Finances DASP République du Sénégal

Plus en détail

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances

SOCOTEC. Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation. Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances SOCOTEC Points sensibles de la RT2012 et articulations avec la réglementation Pour la maîtrise des risques et l amélioration des performances David RETIERE / david.retiere@socotec.fr 31/05/2012 Sommaire

Plus en détail

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement

APPEL A PROJETS. Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014. Règlement APPEL A PROJETS Utilisation dynamique des Energies Renouvelables dans le bâtiment REGIONAL ANNEE 2013-2014 Règlement L appel à projets «Utilisation dynamique des énergies renouvelables dans le bâtiment»

Plus en détail

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie

Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Exemples de solutions techniques pour économiser l énergie Sylvie FEUGA LQE sylvie.feuga@lqe.fr Tél : 03 83 31 09 88 1 [ Priorités en rénovation ] Déperditions énergétiques moyennes d une maison individuelle

Plus en détail

LE PASSIF COMME STRATEGIE

LE PASSIF COMME STRATEGIE LE PASSIF COMME STRATEGIE 2 septembre 2013 - PROGRAMME Objectifs de la formation Connaître les points clefs d'une construction passive Connaître les techniques, les produits et les systèmes permettant

Plus en détail

Le Syndicat National des Patinoires

Le Syndicat National des Patinoires Le Syndicat National des Patinoires Atelier : Installation frigorifique et Développement Gilles DELCROS Directeur Technique Sommaire de l atelier - Présentation générale et historique de la démarche HQE,

Plus en détail

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013

Réhabilitation en copropriétés. Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Réhabilitation en copropriétés Diagnostics et financements Club des Conseils syndicaux, 14 Janvier 2013 Conseils gratuits et indépendants Maitrise de l énergie, efficacité énergétique et énergies renouvelables

Plus en détail

«La batterie de la Cride»

«La batterie de la Cride» la batterie de la cride La Ville a acheté la Pointe de la Cride à la Marine en août 2013, dans le but de conserver et restaurer ce patrimoine historique. Ce site bénéficie d une vue exceptionnelle sur

Plus en détail

Convention Qualité de réhabilitation du parc privé

Convention Qualité de réhabilitation du parc privé Convention Qualité de réhabilitation du parc privé Version 16 juin 2011 1 Sommaire Préambule 3 1 - Périmètre d application 4 2 - Préconisations générales 4 Le diagnostic préalable 4 Le projet de réhabilitation

Plus en détail

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE

FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE FORMATION RESPONSABLE DE CHANTIER - GROS OEUVRE OBJECTIF Améliorer l efficacité des Responsables de Chantier en développant des compétences techniques, gestionnaires et relationnelles nécessaires à la

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne

BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne BAYONNE : Le bâti ancien face au défi énergétique L enjeu du développement durable dans le secteur sauvegardé de Bayonne Une Réglementation et des outils non adaptés à l existant + ARRETE 3 MAI 2007 Art

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES Communauté de Communes Champagnole Porte du Haut Jura Site de Morillon Projet d installation de toilettes PMR DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES SOMMAIRE I - Introduction II - Situation III - Présentation

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

C.C.T.P. Objet du marché :

C.C.T.P. Objet du marché : 3 rue Alfred et Edme Sommier 77950 - Maincy C.C.T.P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES N : CCTP SB/MW-2015 Objet du marché : DIAGNOSTICS DE PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE DE LA VILLE DE

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE PREFECTURE DE LA REGION POITOU-CHARENTES PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER 2007-2013 POITOU-CHARENTES CRITERES DE SELECTION DES PROJETS PAR AXE ET PAR MESURE Axes / Mesures du po Critères inscrits dans le PO

Plus en détail

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP

La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment. Sophie LE GARREC MEEDDM DGALN DHUP Club des utilisateurs Display en France La loi Grenelle 2 pour les collectivités Dispositions concernant le bâtiment Sophie LE GARREC Chef de projet DPE & Performance énergétique des bâtiments existants

Plus en détail

Besoins de formation des enseignants et formateurs de la filière bâtiment / EnR au regard des enjeux du Grenelle de l environnement

Besoins de formation des enseignants et formateurs de la filière bâtiment / EnR au regard des enjeux du Grenelle de l environnement Besoins de formation des enseignants et formateurs de la filière bâtiment / EnR au regard des enjeux du Grenelle de l environnement Etude réalisée par le CAFOC de Nantes sous le pilotage du Service Formation

Plus en détail

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE

Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ ÉCO - RENOVATION CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... CEE TVA ÉCO-PTZ CRÉDIT D IMPÔT DÉVELOPPEMENT DURABLE RGE ÉCO - RENOVATION 2 Schüco Nouvelles aides fiscales 2014, ce qu il faut retenir... Nouvelles

Plus en détail

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique

Quelles aides pour mes travaux de rénovation énergétique Ségolène Royal soutient la rénovation énergétique des logements et la création d emplois pour la croissance verte en permettant le cumul de l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et du crédit d impôt transition

Plus en détail

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire.

Les projets des lauréats devront obligatoirement être situés sur le territoire régional des Pays de la Loire. Maison individuelle exemplaire : éco-innovante et reproductible Règlement de l appel à projets Date limite de réception des dossiers : 1 er octobre 2009 12 h Objectifs de l appel à projets Le secteur du

Plus en détail

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012

Maison Passive. Maison BBC RT 2005 RT 2012 RT 2005 Maison BBC RT 2012 Maison Passive Avec le guide pratique de la RT2012, appréhendez la nouvelle règlementation thermique en vigueur pour les maisons individuelles depuis le 1er janvier 2013. Principes

Plus en détail

CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2015

CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2015 CRITERES DE PRISE EN CHARGE 2015 ARCHITECTES 7111 Z I. Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds à gérer de la profession Prise en charge annuelle par professionnel plafonnée à 1 500 dans la limite

Plus en détail

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo

Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Cliquez ici pour ajouter un titre ou une photo Rofaïda LAHRECH rofaida.lahrech@cstb.fr Les dispositifs réglementaires pour l amélioration de la performance énergétique des bâtiments en France Maîtrise

Plus en détail

VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION

VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION VILLE DE PORDIC HALLE DE TENNIS PROGRAMME DEFINITION DES BESOINS CONTENU DES ELEMENTS DE MISSION Préambule CHAPITRE 1 : CONTEXTE ET ENJEUX 1.1 - LES PROJETS D AMENAGEMENT DE LA COLLECTIVITE 1.2 - LES ENJEUX

Plus en détail

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB

Sommaire. Présentation RT 2012 - CAUE Bastia - FFB Sommaire 1. Objectifs, méthode d élaboration 2. Exigences et évolutions / RT2005 3. Bbio, Cep, Tic 4. Exigences minimales 5. Synthèse d étude standardisée 6. Calendrier 7. Coût : maison individuelle 8.

Plus en détail

Rénovation énergétique du bâti ancien comment l appréhender?

Rénovation énergétique du bâti ancien comment l appréhender? Rénovation énergétique du bâti ancien comment l appréhender? Projet transfrontalier Présentation des résultats de l étude sur l amélioration thermique du bâti ancien dans le cadre du projet Interreg IV

Plus en détail

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment.

Blower Door. Cette formation s'adresse aux gérants d entreprise, gestionnaires de chantiers et conducteurs de travaux actifs dans le bâtiment. Blower Door Dans cette formation de 2 jours, les entrepreneurs apprendront à contrôler l étanchéité à l air durant les travaux afin d assurer un bon résultat final. Les explications théoriques approfondies

Plus en détail

ëéêîáåé= ÉåîáêçååÉãÉåí=Éí= èìáééãéåí=çéë= ÅçääÉÅíáîáí ë=äçå~äéë= Charte départementale pour une bonne gestion des déchets du BTP en Haute-Savoie

ëéêîáåé= ÉåîáêçååÉãÉåí=Éí= èìáééãéåí=çéë= ÅçääÉÅíáîáí ë=äçå~äéë= Charte départementale pour une bonne gestion des déchets du BTP en Haute-Savoie ëéêîáåé= ÉåîáêçååÉãÉåí=Éí= èìáééãéåí=çéë= ÅçääÉÅíáîáí ë=äçå~äéë= Charte départementale pour une bonne gestion des déchets du BTP en Haute-Savoie 3 novembre 2004 INTRODUCTION Le dynamisme économique du

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 Plate-forme de recherche et d expérimentation sur l énergie dans le bâtiment "Vers des réhabilitations à très basse consommation Analyse des facteurs socioéconomiques en jeu

Plus en détail

Trophées qualité gaz naturel en logement social

Trophées qualité gaz naturel en logement social Trophées qualité gaz naturel en logement social PREAMBULE : Un concours «les Trophées Qualité gaz naturel en logement social» est organisé conjointement par l USH et GrDF. S appuyant sur les atouts du

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES

CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES CAHIER DES CHARGES AUDIT ENERGETIQUE, ETUDE DE FAISABILITE GEOTHERMIES Qualité du rapport exigé : - Clarté et lisibilité : présentation d une synthèse pour la prise de décision - Remise en mains propres

Plus en détail

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne

et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne Tiers Investissement et facteur 4 Rénovation énergétique des logements Assises Régionales de la Précarité Energétique 28 juin 2011 Châlons-en-Champagne La Caisse des Dépôts au service du territoire Quatre

Plus en détail