LA DÉMARCHE FONCTIONNELLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA DÉMARCHE FONCTIONNELLE"

Transcription

1 LA DÉMARCHE FONCTIONNELLE Des méthodes simples pour améliorer l'entreprise : Éliminer ce qui n'est pas utile Rendre plus souple et plus simple Remotiver et recentrer sur les valeurs du bon travail et de l'entente en équipe Renforcer l'écoute des clients Améliorer le management de terrain Présentation de la démarche Améliorer une activité ou un processus La démarche globale En résumé... Exemples Les fondements de la démarche Quelques outils principaux En conclusion... Ouvrages de références Les domaines typiquement à traiter peuvent être : Présentation de la démarche Soit l amélioration d une activité ou d un processus qui fonctionne mal. Soit une amélioration plus globale de l organisation de l'entreprise, par exemple dans le cadre d une certification ou d une labellisation. Améliorer une activité ou un processus Vous avez peut-être des activités qui fonctionnent mal et que vous n avez pas le temps ou que vous n arrivez pas à faire rectifier : des rapports de chantier sont mal remplis, la relance des paiements se fait mal, les personnels arrivent en retard, ils ne travaillent pas en équipe, la réponse au téléphone est mauvaise, la prospection n est pas assez efficace, les réunions ne commencent jamais à l heure... Il n est pas toujours aisé de modifier les mauvaises habitudes depuis l intérieur de l'entreprise : les causes en sont souvent complexes, cela demande du temps et des efforts qu il vaut parfois mieux consacrer au développement de l'entreprise. Un appui extérieur expérimenté peut être un renfort précieux : N étant pas mêlé à l historique, indépendant des différentes parties, il est souvent mieux placé pour mettre à plat le problème, écouter tous les intéressés et trouver avec eux les solutions les mieux adaptées et les mieux acceptées. Expert en organisation, il peut proposer les solutions les plus performantes C est un renfort peu coûteux car vous n en payez que les heures consommées. Le déroulement de l intervention : D abord une prise de connaissance générale de l'entreprise, de sa situation, de son contexte, sur la base des documents existants : documents de communication, rapports d activité, bilans financiers, organisation générale... Une prise de connaissance de l activité concernée : procédures, résultats, acteurs... Un entretien avec la direction pour bien situer la problèmatique et planifier l action. Une enquête par questionnaire simple et confidentiel auprès de toutes les parties concernées, y compris les échelons de direction et les services indirectement concernés. Cette enquête permet d identifier les facteurs à considérer, du point de vue du «ressenti» des acteurs (ce ressenti, qui ne peut souvent être connu que de l extérieur, sans les limites inhérentes aux enjeux hiérarchiques et relationnels internes, est essentiel à connaître car c est lui qui dicte la conduite des acteurs)

2 A l issue de cette enquête, un point est fait avec la direction. Il permet d orienter la suite. Nota : les dysfonctionnements ont parfois des causes complexes et extérieures au processus luimême. Par exemple, un désaccord sur des primes peut entraîner un mécontentement qui se répercute sur certaines activités, dont les processus ne sont alors pas directement en cause par euxmêmes. Dans ce cas, la démarche pourra inclure également ces facteurs. Ceci sera examiné et fixé avec la direction. Des entretiens avec un panel de personnes bien représentatives des différents points de vue. Ces entretiens permettent d approfondir les problèmes soulevés et, surtout, de rechercher les meilleures solutions possibles, à la fois performantes et bien acceptées. Notre forte expérience en organisation nous permet d orienter pédagogiquement les réflexions vers les solutions fonctionnant le mieux, en évitant les voies qui conduiraient encore à des dysfonctionnements. A l issue de ces entretiens, un plan d action pratique vous est proposé. Les solutions suggérées sont détaillées, avec éventuellement des modèles et des mises en situation, de façon à permettre les décisions en toutes connaissances de causes. Cela permettra également aux personnels de savoir exactement savoir comment faire par la suite, sans pertes de temps. La refonte du ou des processus est alors réalisée par les acteurs eux-mêmes, ce qui est un gage de rapidité, de bonne adaptation et d efficacité. Le tout s appuie sur des «documents-outils», c est-àdire des guides, modes opératoires, utilitaires logiciels... avec la mise en place de contrôles ou d audits réguliers. Une aide à la réalisation des documents est généralement prévue. Une cellule d animation est mise en place au sein de l'entreprise. DOUCET Conseil apporte un soutien actif, mais il est essentiel que ce soient les acteurs eux-mêmes qui s engagent pour aboutir à une appropriation rapide des nouveaux usages. Notre appui doit peu à peu s estomper. La démarche s achève lorsque tout fonctionne bien de façon régulière. Tout n est pas possible, mais cette méthode consultative et concertée permet généralement des évolutions rapides, en profondeur et bien acceptées. Nous considérons en particulier qu un processus n est pas seulement une succession d étapes et de cases dans des diagrammes mais avant tout un groupe d individus qui doivent bien s entendre, bien comprendre leurs besoins respectifs et chercher à s entraider. Nous recherchons d abord l adhésion. La coercition n est utilisée qu en dernier ressort, vis-à-vis des irréductibles (des mécanismes de motivation tels que prise en compte pour les primes, peuvent par contre être prévus). L approche est pratico-pratique, en soignant les détails, car les dysfonctionnements proviennent souvent de tels détails : casier trop étroit ou mal placé, fenêtre de saisie incommode, formulaire contenant des parties inutiles ou mal comprises, etc... L objectif n est pas de mettre en place un processus parfait «sur le papier» mais fonctionnant bien dans la réalité, avec le personnel et les moyens en place, en tenant compte des contraintes et des limites, La démarche globale La démarche globale concerne toute l'entreprise. Elle est la mieux adaptée lorsqu on cherche à renforcer globalement l organisation, par exemple dans une entreprise qui grossit vite et qui veut sécuriser son développement. C est aussi la meilleure façon d aborder une certification des systèmes de management car, au lieu de simplement formaliser le fonctionnement, on profite de la mise à plat de l organisation pour apporter toutes les améliorations utiles. La certification fournit un challenge et permet alors de «rénover» l'entreprise dans son ensemble de façon remarquable. Fortement soutenue par le personnel et l encadrement, qui apprécient les améliorations apportées, la certification est alors atteinte plus rapidement, plus facilement et à moindre coût.

3 La démarche passe globalement par les mêmes étapes que pour l amélioration d une activité (voir le précédent pour plus de détails) : Une préparation destinée à prendre connaissance de l'entreprise, sur la base d une visite et de la lecture de documents existants : rapport d activité, organisation et procédures, bilans financiers... Organisation de la démarche avec la direction (dans une grande entreprise, la démarche sera découplée par structures moyennes, en profitant des synergies entre centres homologues) Enquête interne confidentielle auprès du personnel de façon à connaître son ressenti et ses suggestions. Cette enquête permet également de mobiliser le personnel et crée les conditions pour une démarche rapide et constructive ensuite. En fonction des résultats globaux de l enquête précédente (dont les réponses détaillées restent anonymes) concertation avec la Direction sur les orientations à adopter. Entretiens avec un échantillon de personnels et/ou de clients pour approfondir les solutions envisageables, en prenant en compte les besoins de chacun et en recherchant le meilleur compromis. Nous intervenons pour faire éviter les erreurs et orienter vers les solutions les mieux adaptées et les plus efficaces dans le contexte. Présentation d un projet de plan de travail avec des propositions détaillées d actions d améliorations, de façon concrète et pratique. Nous recherchons systématiquement le moindre coût et apportons une grande attention aux détails de façon à aboutir à un nouveau fonctionnement intuitif pour les acteurs. La mise en œuvre est réalisée par les acteurs eux-mêmes, ce qui garantit une bonne adaptation des nouveaux processus et un minimum de temps de mise au point, chacun travaillant pour soi. DOUCET Conseil aide activement par ses modèles, son suivi et éventuellement son assistance pour la mise en forme des documents. Mise en place pour la suite d une démarche d amélioration continue : comité d animation (reportant directement au comité de direction), recueil des suggestions, indicateurs de travail et de surveillance, audits fonctionnels internes, suivi des processus... Si l'entreprise veut se faire certifier, nous veillons à la prise en compte des exigences de la norme considérée de façon aussi naturelle, utile et implicite que possible de façon à ce que les intéressés l appliquent sans rigidités, lourdeur ni travail supplémentaire. Les rôles sont séparés : l'entreprise se centre sur l amélioration, DOUCET Conseil veille à la conformité au référentiel de façon implicite par ses modèles et ses remarques. Dans ces conditions, une certification, un prix ou une labellisation peuvent devenir, du fait de leur caractère mobilisateur et à condition de bien viser l organisation et l amélioration du fonctionnement sans se limiter à la conformité au référentiel, des occasions irremplaçables pour faire bouger l'entreprise, pour l amener à se moderniser, à améliorer sa flexibilité, sa productivité et son service aux clients.

4 En résumé... Notre démarche (appelée aussi démarche «fonctionnelle» car son but est uniquement l amélioration du fonctionnement) recourt à des méthodes rodées et éprouvées, fondées sur : Un diagnostic initial précis, permettant de prendre en compte tous les facteurs à considérer : techniques, humains, financiers, réglementaires et normatifs (ce diagnostic est également pédagogique pour les personnels) Une concertation pragmatique avec tous les acteurs, à moindres changements et coûts, selon la technique du KAÏZEN (les «petits pas») et du «LEAN» (supprimer l inutile) L intervention d un œil extérieur expérimenté, le consultant (polytechnicien), qui permet de «mettre à plat» les dysfonctionnements de façon objective, dépassionnée et sans agressivité L homme est placé au centre de l organisation, celle-ci devant être conçue pour lui permettre d agir le plus efficacement (et le plus facilement) possible. L objectif final est l accroissement à la fois du chiffre d affaires, de la marge et de la motivation du personnel. Quelques d exemples d améliorations : Exemples La convivialité et le travail en équipe, grâce à des sorties communes, à la création d un lieu de convivialité, à des réunions de paroles, etc La ponctualité et le déroulement des réunions : définition des principes à respecter, suivi de leur mise en œuvre Les valeurs du bon travail, de l entraide, de la réactivité : élaboration en commun d une charte puis suivi de sa mise en œuvre Le désordre dans les documents et les fichiers : rangement des armoires ainsi que des fichiers sur le serveur, suivi du maintien du rangement Le désordre dans le magasin et le stock : rangement, contrôles réguliers La prospection et la commercialisation : meilleure organisation des tournées, argumentaires de vente, benchmarking par rapport à la concurrence, relations commerciaux - assistantes, tarification

5 Management : formations au «management motivant» des responsables et des salariés Etc Les fondements de la démarche La démarche fonctionnelle se fonde sur les principes suivants : La productivité et l efficacité reposent surtout sur la motivation et la responsabilisation du personnel. La démarche fonctionnelle y recours en faisant participer le personnel à la démarche, de façon contrôlée et maîtrisée. Elle cherche à résoudre les sources de démotivation, associe les acteurs aux solutions et responsabilise chacun à la bonne marche de ses travaux. Les valeurs du bon travail, du souci des autres, de la conscience professionnelle sont au centre de la démarche. Les objectifs «fonctionnels» : Concernant les ventes, le chiffre d'affaires et la marge : résorption des causes de méventes : mécontentements des clients, réponse téléphonique, stratégie de prospection, image, politique tarifaire, documentation, formation et motivation des commerciaux, etc... Concernant le fonctionnement interne : résorption dans la mesure du possible des conflits, pertes de temps, dysfonctionnements, défauts de coordination, formalisme excessif, défauts de compétence, réunionites, mauvaise organisation... Concernant la motivation du personnel : résorption des sources de démotivation, amélioration du management, de la gestion RH, création de challenges, mobilisation sur la qualité avec des objectifs individuels impactant la part variable de leur salaire... Réduction des dépenses, grâce à l'optimisation des processus et à la chasse au gaspi Amélioration de l'environnement et du développement durable : motivation des personnels aux économies d'énergie et à la réduction des déchets et pollutions, éco-conception... Renforcement de l'hygiène et de la sécurité : amélioration des installations des signalisations et des comportements critiques campagnes de sensibilisation. Les documents-outils : La documentation ne doit pas être une charge «morte» mais un outil de travail utile. La démarche bâtit les documents autour des besoins opératoires des acteurs, de façon à les aider à éviter erreurs, oublis, et à travailler plus efficacement.. Les audits internes peuvent être des outils de management utiles et productifs La démarche les oriente vers le traitement des problèmes de fonctionnement et l amélioration continue, avec la participation de tous les acteurs. Ils entretiennent ainsi la motivation du personnel et sa mobilisation. La démarche est pérenne. Après la démarche initiale d'amélioration générale, la démarche fonctionnelle est auto-entretenue par le constat continu de son efficacité pour améliorer le fonctionnement, les conditions de travail, les services au client et, finalement, les performances de l entreprise. Elle assure ainsi l adaptation permanente de l organisation à l'évolution de son environnement. Quelques outils principaux

6 Amorçage de la démarche Le Diagnostic Participatif d'amélioration (DPA) Au démarrage, il faut obtenir la décision de la direction. Pour cela, un bon moyen : une courte présentation de la démarche fonctionnelle ( 2 heures, débat compris), efficacité garantie... Comme son nom l'indique, le diagnostic a pour but de dresser un bilan précis des problèmes rencontrés et des améliorations à mettre en œuvre, sur la base des suggestions des personnels. Ce diagnostic gagne à être fait de l'extérieur car les dysfonctionnements seront plus faciles à mettre en évidence, en sortant des habitudes et en évitant les conflits. Il demande un expert expérimenté. Voir exemples Les méthodes de la gestion de projet sont appliquées : analyse détaillée des problèmes et des solutions, concertation entre toutes les parties prenantes, action rapide et efficace. Les groupes de projet qualité Les animateurs doivent être formés. Ces groupes ont en outre un rôle pédagogique pour faire comprendre les réalités de l entreprise. Leur objectif : améliorer vite, bien et de façon durable. Voir formation Q5. Les valeurs Des documentsoutils Les améliorations nécessaires au niveau des valeurs font l'objet d'actions de progrès : renforcement de la convivialité, de la ponctualité, des finitions, de l'esprit d'équipe, du soucis des clients, du port des EPI, etc... Ces valeurs sont traduites en processus, avec des responsables de leur suivi. Une charte qualité-environnementale est mise en place et suivie régulièrement. La documentation est définie par rapport aux besoins opérationnels des personnels. Il s'ensuit une documentation utile, répondant aux besoins du travail, tenue à jour par les intéressés eux-mêmes. Les procédures générales sont regroupées dans le manuel qualité ou analogue, utile pour les nouveaux embauchés ou les audits des clients. La démarche est gérée de façon pragmatique. La gestion de la démarche Le comité d'animation est confondu avec le comité de direction Toute l'entreprise est impliquée dans la démarche, qui s'intègre dans le fonctionnement normal. Des indicateurs : Voir exemples Le tableau de bord en faible nombre et bien choisis, centrés sur les performances et les mesures d'efficacité intégrés au tableau de bord de l'entreprise et analysés par la direction avec un retour vers le personnel.

7 Le recueil des suggestions du personnel est à la base de la démarche stabilisée, après la mise à niveau initiale. L'amélioration permanente Les audits internes Les suggestions font l'objet d'une exploitation et d'une mise en œuvre rapide Les meilleures idées peuvent être récompensées L'audit interne est conçu comme un outil d'amélioration participatif, qui permet de traiter les problèmes rencontrés en concertation. Il est destiné à approfondir le problème et à rechercher les solutions possibles avec les intéressés. Il devient ainsi un outil de management très utile, responsabilisant le personnel et permettant de mettre en place des solutions bien adaptées au terrain. Un grand nombre de problèmes de fonctionnement proviennent de défauts de management de terrain. Beaucoup de managers croient en effet que leur rôle est surtout de surveiller leurs troupes et d éviter que des erreurs ne sortent de leur service. Le management motivant En réalité, le management est avant tout l art de motiver et d animer l équipe dont on a la charge. Beaucoup sont désignés sur la base de leurs compétences techniques sans tenir compte de leur capacité à gérer le groupe humain placé sous leurs ordres. Lorsqu ils ne savent pas bien traiter ce «facteur humain», Il s ensuit un management difficile, une démotivation des subordonnés, des guéguerres entre collègues, des défauts de qualité, des manques de coordination, des revendications salariales Des formations, voire un coaching, sont alors mis en œuvre. Les coûts Voir formations au management Les coûts d une démarche fonctionnelle sont réduits car le consultant se borne à animer, sans faire. Ils dépendent directement de l engagement de l entreprise dans la démarche. Les gains sont beaucoup plus importants et plus rapides. En conclusion... La démarche fonctionnelle, c'est : Obtenir des résultats opérationnels rapides, y compris au niveau des ventes, des conditions de travail et de la rentabilité Mener une démarche de terrain, pragmatique et concrète, en prenant en compte les problèmes et les suggestions des acteurs Agir avec rapidité et efficacité, en apportant des solutions validées et fonctionnant bien. Ouvrages de référence On trouvera le détail de ces méthodes appliquées dans plusieurs ouvrages (disponibles à l'achat sur le site) :

8 «Réhumaniser l entreprise, Améliorer à la fois la compétitivité de l entreprise et le bien-être du personnel» (LEXITIS Editions) Le QUE SAIS-JE «la qualité» (PUF) Pour une certification des systèmes de management, "Certification utile : sortir du formalisme, remettre la qualité au service du développement de l'entreprise" (INSEP Editions), ainsi que, sur ce site, dans les nombreux guides, articles, méthodes qu'il contient.

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique.

Efficiente : elle évalue le rapport entre les moyens mis en œuvre et les résultats de l action publique. EVALUER LES POLITIQUES PUBLIQUES Les collectivités locales interviennent dans des champs de plus en plus étendus, depuis les services publics de la vie quotidienne jusqu aux politiques les plus complexes.

Plus en détail

ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION

ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION ANALYSER ET REPRESENTER L ORGANISATION D UN SYSTEME D INFORMATION A5. 3 Gestion de l information Processus 10 L échange d informations dans la PME Quand échange-t-on de l information? Tous les acteurs

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

LA DEMARCHE COMPETENCE

LA DEMARCHE COMPETENCE LA DEMARCHE COMPETENCE Chapitre 3 : La démarche compétence Chapitre 3 : La démarche compétence... 1 3.1. Les attentes des acteurs de la Démarche Compétence... 2 3.1.1 Les attentes de l entreprise... 2

Plus en détail

Comment réaliser une enquête par questionnaire?

Comment réaliser une enquête par questionnaire? Comment réaliser une enquête par questionnaire? 1. L objectif d une enquête : L enquête de satisfaction est un baromètre qui permet de prendre le pouls de la clientèle. Simple et peu coûteuse, elle révèle

Plus en détail

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement

CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement CQPM 0215 Préventeur Santé Sécurité Environnement Salariés ou futurs salariés des entreprises qui auront pour missions d animer et/ou participer à la mise en œuvre de la politique prévention, sécurité,

Plus en détail

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e

RH 4. Ressources Humaines 4.0. et motivation augmentée. D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e RH 4 Ressources Humaines 4.0 et motivation augmentée D é v e l o p p e z l i n g é n i o s i t é c o l l e c t i v e e t c r é a c t i v e z v o t r e e n t r e p r i s e Donner de l énergie à vos RH...

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

L entreprise : fonction Qualité. La fonction Qualité

L entreprise : fonction Qualité. La fonction Qualité La fonction Qualité Sommaire 1. Définition... 1 La qualité externe... 1 La qualité interne... 1 L'objet de la qualité... 1 2. La non-qualité... 2 3. Notion d'amélioration permanente... 2 4. Démarche qualité...

Plus en détail

Audit des potentiels 2014

Audit des potentiels 2014 Audit des potentiels 2014 Analyse du positionnement de l évolution de l entreprise (état d avancement) dans chacune de ses quatre grandes fonctions vitales, ainsi que de la qualité de son environnement

Plus en détail

Piloter les objectifs et l activité

Piloter les objectifs et l activité PARCOURS CL.01 Piloter les objectifs et l activité Fixer des objectifs, mobiliser une équipe, réaliser un suivi d activité, c est le moins qu on puisse attendre d un manager. Pour autant, le pilotage ne

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

hôtels cafés restaur ants tr aiteurs formation et conseil

hôtels cafés restaur ants tr aiteurs formation et conseil hôtels cafés restaur ants formation tr aiteurs et conseil 2015 Parce que la vie professionnelle est en perpétuelle évolution, parce l on ne peut pas se charger de tout, parce que la remise en question

Plus en détail

Fiche conseil n 1. 4.2 : Politique environnementale Annexe I.-A.2 : Politique environnementale. 4.2 : Politique de santé et sécurité au travail

Fiche conseil n 1. 4.2 : Politique environnementale Annexe I.-A.2 : Politique environnementale. 4.2 : Politique de santé et sécurité au travail Fiche conseil n 1 POLITIQUE 1. Ce qu exigent les référentiels Environnement ISO 14001 EMAS 4.2 : Politique environnementale Annexe I.-A.2 : Politique environnementale SST OHSAS 18001 4.2 : Politique de

Plus en détail

LA CONDUITE DU CHANGEMENT

LA CONDUITE DU CHANGEMENT LA CONDUITE DU CHANGEMENT Obtenir l'adhésion Etre "psy" COMMENT FAIRE? l'adhésion ne s'obtient pas sans informer les salariés et leur expliquer le bien-fondé des changements. Elle repose sur la mobilisation

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2010 Ce fichier nu m é r i q u e ne peut être repr o d u i t, représe

Plus en détail

Parlons ensemble de vos projets NOS FORMATIONS. Développer les compétences de vos collaborateurs, afin de rendre votre organisation plus efficace

Parlons ensemble de vos projets NOS FORMATIONS. Développer les compétences de vos collaborateurs, afin de rendre votre organisation plus efficace NOS FORMATIONS Développer les compétences de vos collaborateurs, afin de rendre votre organisation plus efficace 1 Des modes D intervention adaptés à votre structure et aux participants Formations intra-entreprises

Plus en détail

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching

LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching AFITEP SOIREE MANAGEMENT DE PROJET LE 19 mai 2003 LE COACHING Soirée animée par la Fédération Francophone de Coaching 1 QUELQUES CHIFFRES Aujourd hui en France, on compte environ 2 000 coachs (40 000 dans

Plus en détail

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations

Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Au service des acteurs-clés des territoires Notre ambition: Réussir l accompagnement humain de vos transformations Présentation de la société (2015) Sommaire 1. Vos enjeux 2. Nos réponses 3. Notre équipe

Plus en détail

METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES. JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE

METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES. JLD Consulting STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE FORMATION EN QUALITE-OUTILS METHODOLOGIES ET OUTILS ASSOCIES STRATÉGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE , cabinet conseil spécialisé en stratégie, organisation d entreprise vous assiste dans vos

Plus en détail

LE SYSTEME DE REMUNERATION

LE SYSTEME DE REMUNERATION LE SYSTEME DE REMUNERATION Le système de rémunération est un outil clé en termes de management, même s il ne s agit du seul outil de motivation. Le système de rémunération doit être adapté aux commerciaux

Plus en détail

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company

LA FORMATION. Moteur d une démarche de prévention. a DEKRA company LA FORMATION Moteur d une démarche de prévention a DEKRA company LE CONTEXTE De nos jours, les actions de formation sont nombreuses et diverses. Les thématiques peuvent varier de sujets réglementaires

Plus en détail

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL

Organisé par la CONFEJES, du 17 au 21 septembre 2012 RAPPORT GENERAL FORMATION DES FORMATEURS EN ENTREPRENARIAT POUR LES CADRES DU MINISTERE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA CULTURE (CADRES DE LA DIRECTION GENERALE DE LA JEUNESSE ET DE L AGENCE BURUNDAISE POUR L EMPLOI

Plus en détail

Formation Lean Six Sigma

Formation Lean Six Sigma Athéna Conseil Luxembourg - http://athenaconseillux.com Édition, Numéro 1 Formation Lean Six Sigma Contenu NOTRE AMBITION Contribuer à l efficience et à l efficacité de votre organisation en accompagnant

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

Nos formations COMMERCIALES

Nos formations COMMERCIALES Immeuble Le Saint Pregts 14 rue Auguste Morel - 89100 SENS Tél.: 03.86.83.81.50 Fax: 03.86.83.81.53 en partenariat avec Nos formations COMMERCIALES Les fondamentaux du management LE PLAN D ACTION COMMERCIAL

Plus en détail

Catalogue de Formation Professionnelle

Catalogue de Formation Professionnelle AproLink Le Management des Entreprises Innovantes Catalogue de Formation Professionnelle Table des Matieres Innovation Réussissez votre Management de l Innovation Concilier «Innovation Organisation Management»

Plus en détail

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes)

COFOR SANTE. Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) COFOR SANTE Des interventions* en : - Communication - Management - Relation client - Qualité - Gestion Une ACTUALITÉ en ACCRÉDITATION SANTÉ (contenu de nos interventions pages suivantes) * cf. nos programmes

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

Formation de certification TRIMA en coaching

Formation de certification TRIMA en coaching SYLLABUS DE COURS Formation de certification TRIMA en coaching Formateur : Lionel Arsenault, concepteur du modèle TRIMA Durée : trois jours Description de la formation Cette formation a pour objectif de

Plus en détail

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Santé Sécurité Travail REFERENTIEL DES ACTIVITES & DES COMPETENCES DES MEMBRES DE CHSCT

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

De la simplification réglementaire à l'évaluation de la performance

De la simplification réglementaire à l'évaluation de la performance Le bulletin de l allégement réglementaire et administratif Volume 7, numéro 2, juillet 2011 MOINS ET MIEUX poursuit, dans cette nouvelle parution, sa livraison d information sur le thème de la simplification

Plus en détail

Partie I. Le manager et la qualité

Partie I. Le manager et la qualité Partie I Le manager et la qualité 1 La prophétie autoréalisatrice : une démarche qualité devient ce que le management voit en elle 1.1 Les démarches qualité sont porteuses d ambivalence Les démarches

Plus en détail

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation

L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Chapitre 8 L influence d un progiciel de gestion sur le système d information d une organisation Notions Processus : nature et présentation Progiciels de gestion dans les métiers de l organisation : approche

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce analyse du risque e-commerce. principes.

IAFACTORY. sommaire MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS. offres en conception de dispositif e-commerce analyse du risque e-commerce. principes. sommaire principes p objectifs méthode prestation, livrable, tarif aperçu visuel à propos d MATERIALIZE YOUR NEXT SUCCESS conseil en architecture de l information www.iafactory.fr contact@iafactory.fr

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Objectifs de cet atelier

Objectifs de cet atelier LES ATELIERS DE REGAIN La dynamique de groupe 2 Objectifs de cet atelier Finalité : développer la capacité d'un groupe de personnes à collaborer pour formuler son propre avenir et y parvenir en contexte

Plus en détail

Formations en sécurité. Conseil en sécurité

Formations en sécurité. Conseil en sécurité Formations en sécurité Conseil en sécurité Sécurit Up 85 Bis route de Saint-Priest 69780 Mions Tél : 04 78 21 72 90 Fax : 04 78 21 73 76 E-mail : contact@securitup.fr Quelques chiffres En 2010, selon les

Plus en détail

Les calculs fondamentaux pour son entreprise

Les calculs fondamentaux pour son entreprise Les calculs fondamentaux pour son entreprise 1. Seuil de rentabilité et point mort : Définition et calcul Seuil de Rentabilité et Point Mort sont deux facettes d un même concept. Petite-entreprise. net

Plus en détail

Prévention Risques Professionnels

Prévention Risques Professionnels Prévention Risques Professionnels Évaluation des risques professionnels Aide à la réalisation du Document Unique Aide à la réalisation du Document Unique 2 Objectifs Vous présenter le contexte de l évaluation

Plus en détail

UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction :

UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction : UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction : - L ANR : missions, statistiques, budget, - Le programme blanc, Les questions à vous poser avant de commencer, Si vous décidez de déposer

Plus en détail

Catalogue des formations

Catalogue des formations Catalogue des formations 23 mars 2013 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 Audit interne Page 5 Audit fournisseur Page 6 Développement

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage

Fidélisation du Client Sécurité - Surveillance - Gardiennage Présenté par: +20 ans d expérience. de culture polyvalente et de recherches en matière sûreté-sécurité Date de la présentation: 2013 Concurrentiel. DANS LA PRESTATION SECURITE SURVEILLANCE GARDIENNAGE

Plus en détail

TD 3 LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH La formation professionnelle

TD 3 LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH La formation professionnelle IUT du Limousin GEA 1 Site de BRIVE INTRODUCTION À LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES TD 3 LA POLITIQUE D EMPLOI DES RH La formation professionnelle J. CAIZERGUES / J. CHEYROUX Descriptif d une entreprise

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

La gestion du risque

La gestion du risque La gestion du risque Enjeux Le risque est consubstantiel à l entreprise. Sans prise de risque, l entreprise ne peut assurer une rentabilité décente pour ses actionnaires. Mais, comme des exemples récents

Plus en détail

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS sommaire 1. Avoir confiance pour mieux réussir 2 2. Changement : le plus difficile des challenges à gérer! 2 3. La créativité au

Plus en détail

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS

REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS REFERENCEMENT DE PRESTATAIRES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L OFFRE DE SERVICES AUX SALARIES PERMANENTS 1 Cahier des charges Le 24 février 2014 Préambule Le Fonds d'assurance Formation du Travail Temporaire

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9

Développement durable Démarche QSE Page 8 Réduction des gaz à effet de serre Page 9 Catalogue des formations 21 septembre 2012 Démarche qualité ISO 9001: 2008 Page 2 EN 9100 : 2009 (aéronautique) Page 3 ISO TS 16949 (automobile) Page 4 EFQM Page 5 Audit interne Page 6 Audit fournisseur

Plus en détail

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines

www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines www.capsiraj.com Le GROUPE CAPSIRAJ leader marocain opérant dans divers domaines Business Process Outsourcing (BPO) Conseil en Management et Organisation Ingénierie Informatique Formation et Coaching Agence

Plus en détail

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé,

Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Rêve professionnel, Ambition naturelle ou passage obligé, Diriger une équipe constitue une étape importante au cours d'une carrière. Voici la formation à suivre pour devenir manager. CONTACTEZ NOUS! Marseille

Plus en détail

Accompagnement des managers

Accompagnement des managers DIRECTEURS CHEFS DE PÔLES CADRES SUPÉRIEURS CADRES DE PROXIMITÉ Accompagnement des managers UN NOUVEAU CONCEPT : LE BINÔME COACH / CONSULTANT RESTONS Z E N Dans sa circulaire DGOS/RH4/2013/295 du 19 juillet

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points.

CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés. 24 points 3 points. 4 points. CORRIGÉ LES BONBONS BARNIER Proposition de barème sur 70 points Questions à traiter Travaux demandés Dossier 1 LA MISE EN PLACE DES VISITES D ENTREPRISE 1.1 Pourquoi peut-on dire que les visites d entreprise

Plus en détail

L apprentissage : une formation en alternance

L apprentissage : une formation en alternance Formation de formateurs en alternance nouvellement recrutés de CFA-BTP Direction de la formation L apprentissage : une formation en alternance L apprentissage permet une insertion progressive des jeunes

Plus en détail

Document de référence. Le changement organisationnel

Document de référence. Le changement organisationnel Document de référence Le changement organisationnel Table des matières Introduction 2 Deux impératifs : la vitesse du mouvement et la qualité du changement 2 Quelles sont les compétences recherchées pour

Plus en détail

Vers le Management de la Performance durable

Vers le Management de la Performance durable Vers le Management de la Performance durable Valérie Turpin 20 Octobre 2014 ENVOL PERFORMANCE Mob: 06.27.10.10.36. Mail : valerie.turpin@envol-performance.com «Ce ne sont pas les plus forts qui survivent

Plus en détail

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Réalisé par M. Gaétan Lehouillier, Consultant en ressources humaines Groupe Conseil Progesco inc. 18 avril 2007 Ce projet a été réalisé dans le

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

Projet de stratégie financière pour l OMS

Projet de stratégie financière pour l OMS CONSEIL EXÉCUTIF EB136/36 Cent trente-sixième session 24 décembre 2014 Point 12.1 de l ordre du jour provisoire Projet de stratégie financière pour l OMS Rapport du Secrétariat 1. En mai 2014, la Soixante-Septième

Plus en détail

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Responsable Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation

OBJECTIFS et PROGRAMME. Formation Responsable Qualité, Sécurité, Environnement. Contrat de Professionnalisation OBJECTIFS et PROGRAMME Formation Responsable Qualité, Sécurité, Environnement Contrat de Professionnalisation Institut de Formations Supérieures du Grand Ouest SAS au capital de 38 000 euros RCS 490 474

Plus en détail

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche

Management Responsabilité. Management Responsabilité Recherche Management Responsabilité Management Responsabilité Recherche L'entretien annuel d'évaluation Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

Directeur(trice) de la communication

Directeur(trice) de la communication Directeur(trice) de la communication Famille métier : Domaine d intervention : Communication externe Communication interne Relations publics Relations presse En entreprise / organisation Autres appelations

Plus en détail

AUDIT INTERNE SECURITE ET SANTE TRAVAIL(SST) (OHSAS 18001)

AUDIT INTERNE SECURITE ET SANTE TRAVAIL(SST) (OHSAS 18001) OFFRE TECHNIQUE ET FINANCIERE Par le Bureau d Etudes Qualitas Côte d Ivoire SA AUDIT INTERNE SECURITE ET SANTE TRAVAIL(SST) (OHSAS 18001) Qualitas Côte d Ivoire SA est un cabinet créé en 2005. Nos métiers

Plus en détail

Le passeport Orientation et Formation

Le passeport Orientation et Formation Le passeport Orientation et Formation Sommaire Le passeport Orientation et Formation : de quoi s agit-il? Quels sont les avantages à construire son passeport Orientation et Formation? Comment utiliser

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Le plaisir au travail Détecter et valoriser les talents naturels

Le plaisir au travail Détecter et valoriser les talents naturels Le plaisir au travail Détecter et valoriser les talents naturels C Contexte Autrefois considéré comme une condition de survie, un devoir, puis un symbole de réussite sociale, le travail est à présent perçu

Plus en détail

Le Datameeting. Le contact direct. Tester avant tout

Le Datameeting. Le contact direct. Tester avant tout Le Datameeting Michel SOUFIR Directeur Général 0970 407 007 +216 21243787 Le contact direct Le datameeting, consiste dans la mise en place d opérations qui ont pour but d obtenir un contact direct avec

Plus en détail

PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets

PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets Page 1 sur 7 PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets Le Cycle complet se compose de deux parties validées par une Certification

Plus en détail

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat

CQP Inter-branches Technicien de la Qualité. Préparation de l évaluation des compétences par le candidat CQP Inter-branches Technicien de la Qualité Préparation de l évaluation des compétences par le candidat Vous souhaitez obtenir le Certificat de Qualification Professionnelle Inter-branches (CQPI) «Technicien

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015

Formation. «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Formation «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» Saint-Gaudens Novembre 2014 janvier 2015 Vous souhaitez sécuriser votre activité? Évaluer rapidement la rentabilité de vos produits et services

Plus en détail

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation

L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation L Approche CPA 3 - Évaluation de la situation La présente fiche d information porte sur l évaluation de la situation, qui, comme le montre le diagramme ci-dessous, constitue le deuxième volet de l Approche

Plus en détail

LEADERSHIP ET PRISE DE DECISION

LEADERSHIP ET PRISE DE DECISION TITRE /THEME DE LA SEQUENCE LEADERSHIP ET PRISE DE DECISION BUT Permettre d analyser son mode de management et expérimenter un exercice de prise de décision dans gestion de projet OBJECTIFS : NOMMER DIFFERENTS

Plus en détail

l humain au cœur de notre engagement

l humain au cœur de notre engagement l humain au cœur de notre engagement Qui sommes-nous? Créé en 2000 à l initiative de la GMF et de la RATP, l Institut d Accompagnement Psychologique et de Ressources est une association (loi de 1901) qui

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA CONNAISSANCE (KM)

LE MANAGEMENT DE LA CONNAISSANCE (KM) LE MANAGEMENT DE LA CONNAISSANCE (KM) De quoi parle t on? Production de connaissances Recherche, diffusion, partage de connaissance Marché du KM : complexité, perplexité. Homme Machine Manager la Connaissance.

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

COMMERCIAL PUBLICITÉ

COMMERCIAL PUBLICITÉ Activités commerciales publicitaires COMMERCIAL PUBLICITÉ Le ou la commercial(e) Publicité a pour fonction essentielle de prospecter et rencontrer les annonceurs, les agences média et les agences de publicité,

Plus en détail

CONSTRUCTION, ANIMATION ET

CONSTRUCTION, ANIMATION ET 2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D'UN ATELIER RECIT Celine Lorenz Réd. Celine Lorenz 14/06/2010 KIT A CONSTRUCTION, ANIMATION ET VALORISATION D UN ATELIER Ce kit vous permettra de réaliser

Plus en détail

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince

compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince compagnie Diagnostic réalisé par roxane prince 29/02/2016 Edito Edito, A l ère sociale et collaborative, les entreprises, pour être compétitives, se doivent de réduire les coûts et les délais, d améliorer

Plus en détail

BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE

BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE BIEN COMMUNIQUER AU TÉLÉPHONE (confirmés) 3 jours (débutants) Améliorer sa prospection téléphonique. Améliorer son accueil client au téléphone. Améliorer sa relation client/prospect au téléphone. Savoir

Plus en détail

LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS.

LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS. BMW Premium Selection Occasions www.bmw.be Le plaisir de conduire BMW PREMIUM SELECTION. LE PREMIER CHOIX EN OCCASION. LA JOIE EXAUCE TOUS VOS SOUHAITS. BMW EfficientDynamics Moins de consommation. Plus

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE

CARACTERISTIQUES A PRENDRE EN COMPTE Jean-Pierre L. Consultant logistique spécialiste en entreposage. DIALOGIS METHODE L implantation du picking : enjeu majeur de la mise en oeuvre d une chaîne de préparation mécanisée RESUME L exploitation

Plus en détail