INTERVENTIONS SUR CHANTIER

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTERVENTIONS SUR CHANTIER"

Transcription

1 LISTE DES PRESTATIONS INTERVENTIONS SUR CHANTIER Intervention sur chantier avec déplacement (< 80 km) et mise à disposition du matériel pour la réalisation d un carottage en diamètre 60 mm. Réalisation de 3 carottes avec longueur d environ 120 mm. Forfait Fourniture eau et électricité à la charge du chantier. Déplacement du technicien sur chantier (< 80 km) avec amené et replis du matériel. Réalisation des mesures sclerometriques selon NF EN (Forfait 10 zones). Rapport avec détermination des résistances en compression. Mise à disposition d un technicien sur chantier avec déplacement (< 80 km). Réalisation de sondage par auscultation pour déterminer la position des armatures et l enrobage des aciers. Forfait par journée d auscultation. Tarif ne comprenant pas la mise à disposition de matériel spécifique d accessibilité. Déplacement sur chantier (< 80 km), réalisation de l affaissement au cône d Abrams selon NF EN , détermination de la conformité de la consistance. Confection des éprouvettes dans des moules fournis par nos soins. Ramassage des éprouvettes préalablement confectionnées par nos soins. Transport en laboratoire, conservation suivant les normes, pesage, surfaçage et essais de compression à 7 et 28 j suivant la norme NF EN Essai complémentaire à la prestation précédente avec détermination de l E/C réel avec séchage en étuve avec P > 3000 watts. Calcul du E/C à partir du bon de pesées et des coefficients d absorption fournis. Ne peut être vendu seul. Essai Lbox Essai Vfunnel Ségrégation au tamis. Ramassage d échantillons sur chantier (D<80 km). Forfait. Ramassage d échantillons sur chantier (80<D<160 km). Forfait. Déplacement et mise à disposition d un technicien sur chantier avec matériel. Installation des sondes de mesures (thermocouples) en différentes hauteurs du radier pour suivi avec acquisition des températures. Assistance technique. Rapport avec mise à disposition des courbes et mise en évidence de Tmax en fonction de la position des sondes. - 2 sondes placées à cœur - 1 à proximité de la peau - 1 pour la température ambiante Interprétation des résultats afin de prévenir la réaction sulfatique interne. Rapport. Pour un suivi sur 48 h (une mesure toutes les 10 minutes). 4 points de mesure (dont un pour la température extérieure) Nécessite un enregistreur Utilisation de thermocouple de type K. Coût par mètre linéaire utilisé sur chantier Mise à disposition technicien sur chantier pour suivi de coulage et assistance technique. Forfait demi-journée / Forfait journée

2 AUSCULTATIONS SUR PIEUX Déplacement du technicien sur chantier avec amené et replis du matériel. Auscultation par transparence sur pieux selon NF P avec acquisition des signaux. PU par ml. Rapport avec exploitation des signaux vérification des longueurs et de l intégrité des pieux. Déplacement du technicien sur chantier avec amené et replis du matériel. Auscultation par impédance sur pieux selon NF P avec acquisition des signaux. PU par pieux. (Qte 1 à 5 pieux sur la même demi journée) Rapport avec exploitation des signaux vérification des longueurs et de l intégrité des pieux. AUSCULTATIONS SUR OUVRAGES Technologie radar : Détection des inserts ferreux et non ferreux jusqu à 40 cm de profondeur. Détection des armatures métalliques jusqu à 16 cm de profondeur. ESSAIS SUR BETONS EN LABORATOIRE Conservation des échantillons suivant les normes, pesage, surfaçage et essais de compression selon NF EN sur éprouvettes D16 H32 ou D11H22. Conservation des échantillons suivant les normes, pesage, surfaçage et essais de traction par fendage selon NF EN sur éprouvettes D16 H32. Détection du module d élasticité statique en compression sur éprouvettes D16 H32 ou D11H22 selon ISO Essai de compression sur carotte selon NF EN Y compris préparation de l échantillon par sciage et surfaçage, pesage. Béton projeté : Carottages sur caisse de béton projeté, sciages à l élancement, conservation suivant les normes, pesage, surfaçage et essais de compression suivant NF EN Forfait par caisse de béton projeté avec détermination des résistances à 7 et 28 j (6 carottes). Contrôle de la masse volumique sur béton durci selon NF EN par série de 3 éprouvettes. Détermination du module d élasticité statique. Pour 3 éprouvettes D16H32. Fournitures moules cylindriques D16 H32 ou D11H22. PU HT. Fournitures des moules pour coulis D4H8. PU HT.

3 DURABILITE DES BETONS Détermination de la porosité accessible à l eau Peau (%) selon NF P Détermination de la perméabilité apparente aux gaz Kgaz (Mode opératoire Calibé) Détermination de la profondeur de pénétration d eau sous pression selon NF EN sur 3 éprouvettes. Déplacement et intervention sur centrale d un technicien. Prélèvement de béton et confection des échantillons cubiques pour écaillage sur table vibrante conformément à la norme XP P Ramassage des échantillons Acheminement au laboratoire. Détermination du facteur d espacement Lbarre suivant ASTM 437. Ramassage des échantillons Acheminement au laboratoire. Essai d écaillage suivant XP P Détermination du coefficient de diffusion des ions chlorures dans le béton. Méthodologie GranDuBé. Essai réalisé sur 3 éprouvettes D11H22. DIAGNOSTIC DES BETONS Mise à disposition d un technicien sur chantier avec déplacement. Réalisation de détermination de profondeur de carbonatation par carottage. Inclus - Réalisation du carottage en diam 60 mm. Fendage de la carotte et mesure de la profondeur carbonatée après aspersion d une solution de phénolphtaléine. Forfait pour 3 carottes sur une même zone. Détermination du dosage en ciment par dosage de la silice soluble (méthodologie Calibé) Y compris détermination de la masse volumique et de la porosité. Y compris préparation de l échantillon par concassage et broyage. Analyse granulométrique sur granulat constitutif du béton après solubilisation de la pâte de ciment Identification de la nature du liant par Microscopie Electronique à Balayage. (sous traité) Détermination de la teneur en eau attribuable aux hydrates du liant selon méthodologie Calibé Estimation du rapport Eau efficace/liant. ETUDE FORMULATION BETON Validation de la conformité d une formulation théorique suivant CCTP en fonction des FTP des matières premières. (Fuseau des granulats, MV, Abs.) Forfait. Gâchée initiale d ajustement de la formulation. Etude pratique en laboratoire avec malaxeur de 50 l. Etude avec fabrication de la gâchée nominale - Rendement volumique, maintien de rhéologie à t60. - Confection de 9 éprouvettes par gâchée et détermination des résistances en compression suivant EN

4 (3C7J, 3C14J, 3C28J) conservation suivant les normes, pesage, surfaçage et essais de compression. Etude sur gâchées dérivées suivant fascicule Influence de la variation de la quantité d eau (+10 l/m 3 ; -10 l/m 3 ) Réalisation de 2 gâchées avec : - Rendement volumique, maintien de rhéologie à t60. - Confection de 9 éprouvettes par gâchée et détermination des résistances en compression suivant EN (3C7J, 3C14J, 3C28J) conservation suivant les normes, pesage, surfaçage et essais de compression. Etude sur gâchées dérivées supplémentaires suivant fascicule 65. Avec réalisation de 2 gâchées avec soit : - Influence de la variation de la quantité de ciment (- 20 kg/m 3 ; +20 kg/m 3 ) - Influence de la variation du rapport entre le poids de sable et le poids total des granulats (+10 % ; -10 %) - Influence de la variation de la quantité d adjuvant (+10 % ; -10 %) Rapport d étude selon le fascicule 65. MATUROMETRIE Etude maturométrique sur 3 histoires thermiques incluant : Confection de 63 éprouvettes suivant EN pour étalonnage maturométrique selon la procédure Calibé avec : - 21 éprouvettes à T=10 C (1 éprouvette de référence + 20 éprouvettes de tests) - 21 éprouvettes à T=20 C (1 éprouvette de référence + 20 éprouvettes de tests) - 21 éprouvettes à T=30 C (1 éprouvette de référence + 20 éprouvettes de tests) Mise à disposition d un technicien 24h/24h pour réalisation des essais de compression de manière à encadrer la résistance cible entre (Rc cible 6 Mpa et Rc cible + 6Mpa). Rédaction du rapport d étalonnage suivant Calibé avec détermination graphique de l énergie d activation et de la courbe de référence. Détermination des paramètres à enregistrer dans le maturometre pour le suivi sur chantier. Etalonnage maturométrique. Histoire thermique supplémentaire. Forfait ESSAIS SUR CIMENT Détermination de la résistance à la compression à 7 et 28 jours du ciment selon NF EN Détermination des résistances en flexion selon EN à 7 et 28 jours. Détermination du temps de début de prise et fin de prise. Identification de la nature (CEM I ou ciment composé) du liant par Microscopie Electronique à Balayage. (sous traité) Détermination de la quantité de chaleur dégagée Q41h sur ciment. CONTROLES TERRASSEMENT Déplacement d un technicien sur chantier avec matériel pour la réalisation d un essai de plaque. Forfait 3 points pour la réalisation de l essai avec détermination de Kw, EV1, EV2 et K. Rédaction et envoi du rapport d essai. Mise à disposition du massif de réaction à votre charge.

5 Essai à la plaque. Point supplémentaire réalisé dans la même demi-journée. Diagnostic des sols : Reconnaissance et caractéristiques des sols (pénétromètre dynamique ; selon la norme NF XP P ) ESSAIS SUR ARMATURES Essais de traction sur armatures à température ambiante, selon norme NF EN ESSAIS SUR GRANULATS Analyse granulométrique sur granulats suivant EN (y compris teneur en fines) Propreté des sables, Valeur au bleu suivant EN ou Equivalent de sable suivant EN Détermination de la masse volumique et de l absorption d eau selon NF EN Los Angeles Essai Micro Deval Coefficient de Polissage Accéléré (PSV) * Détermination de la résistance au gel/dégel Analyse granulométrique grave Valeur au bleu d un sol (VBS) Fluorescence X * Teneur en carbonate de calcium (CaCO 3 ) Description pétrographique * Matières organiques Dosage du souffre total Dosage en sulfates solubles dans l acide Chlorures solubles dans l eau Teneur en boulettes d argiles Impuretés prohibées Dosage des alcalins actifs (solubles dans l eau de chaux) Qualification vis-à-vis de l alcali-réaction selon XP Essais microbar. Durée 15 jours Qualification vis-à-vis de l alcali-réaction selon XP Essais Long. Durée 9 mois

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier

Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Construire des Ouvrages d'art en Béton Les contrôles en cours de chantier Philippe DROY (CETE Lyon DLL) 19-20 janvier 2011 SOMMAIRE Levée du point d arrêt avant bétonnage Réception sur site et contrôle

Plus en détail

Benchmark poutre en flexion 3 points

Benchmark poutre en flexion 3 points Benchmark poutre en flexion 3 points Le benchmark consiste en un essai de flexion 3 points d une poutre en béton armé sous chargement statique afin d étudier son comportement mécanique jusqu à la rupture.

Plus en détail

Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton

Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton Détermination expérimentale des performances de différents enduits de protection incendie du béton C. Lanos, C. Baux, Y. Mélinge LGCGM EA 3913 Equipe MT-Rhéo Rennes, France. Christophe.lanos@univ-rennes1.fr

Plus en détail

«Construire des Ouvrages d Art en Béton»

«Construire des Ouvrages d Art en Béton» «Construire des Ouvrages d Art en Béton» Les contrôles du béton en amont Bruno BOULET(DLCF) Date : 19-20 Janvier 2011 Lieu : CETE de LYON www.setra.developpement-durable.gouv.fr SOMMAIRE Documents qualité

Plus en détail

Le LABORATOIRE ROUTIER Vous aide dans vos projets

Le LABORATOIRE ROUTIER Vous aide dans vos projets Le LABORATOIRE ROUTIER Vous aide dans vos projets TERRASSEMENTS SOLS PORTANCE CHAUSSÉES CONTRÔLE ENROBÉS GRANULATS OUVRAGES D ART BÉTON PEINTURE www.departement-touraine.fr LE LABORATOIRE ROUTIER Terrassements

Plus en détail

Béton fibré des parois moulées

Béton fibré des parois moulées Béton fibré des parois moulées AZZI Amin BOTTE FONDATIONS VINCI CONSTRUCTION FRANCE Déviation de la RN19 - BOISSY SAINT LEGER 1 SOMMAIRE 1. Exigences des normes et du marché 2. Recherche bibliographique

Plus en détail

Etude expérimentale d un béton de sable de dune pour la fabrication des dalles et pré dalles armées et faiblement armées

Etude expérimentale d un béton de sable de dune pour la fabrication des dalles et pré dalles armées et faiblement armées Etude expérimentale d un béton de sable de dune pour la fabrication des dalles et pré dalles armées et faiblement armées Laid BEDADI 1,* et Mohamed Tahar BENTEBBA 2,µ 1 Laboratoire de Travaux Public du

Plus en détail

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi

Cours de Structures en béton Prof. André Oribasi Cours de Structures en béton Chapitre 2 LES MATERIAUX EN PRESENCE Section 2.2 Le béton 2.2.1 Les constituants du béton 2.2.2 Les types de béton 2.2.3 La résistance à la compression 2.2.4 La résistance

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Dallage béton avec isolant JACKODUR

CCTP TÉLÉCHARGÉ Dallage béton avec isolant JACKODUR CCTP TÉLÉCHARGÉ Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés dans le corps du texte. Fabricant : Produit : JACKON Insulation

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

Prestations et moyens disponibles pour vos essais

Prestations et moyens disponibles pour vos essais Prestations et moyens disponibles pour vos essais À chaque caractéristique de matériau son essai! 10 septembre 2010 Le laboratoire du Département Génie Civil de l École Normale Supérieure de Cachan a les

Plus en détail

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments 1.3 Caractéristiques et emplois des ciments L industrie cimentière met aujourd hui à la disposition de l utilisateur un grand nombre de ciments qui présentent des caractéristiques bien définies et adaptées

Plus en détail

Technologie du béton GCI 340

Technologie du béton GCI 340 Ammar Yahia, ing., Ph.D. Génie civil. Automne 2011 Les granulats à béton - Généralités variables influençant la qualité du béton - Caractéristiques des granulats - Propriétés des granulats à béton - Essais

Plus en détail

2.1 Le béton: connaissance du matériau

2.1 Le béton: connaissance du matériau Chapitre 2 Les bétons courants 2.1 Le béton: connaissance du matériau 2.1.1 - Historique L ingénieur Bélidor, auteur de L architecture hydraulique (1737) étudia la composition du béton et introduisit le

Plus en détail

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux

NOTE DE CALCUL. Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) Fondations profondes par pieux forés à la tarière creuse. Note de Calcul - Pieux Keller Fondations Spéciales Siège Social 2 rue Denis Papin 67120 Duttlenheim Tél. : 03 88 59 92 00 Fax : 03 88 59 95 90 www.keller-france.com Silo ECOCEM à FOS SUR MER (13) NOTE DE CALCUL Fondations profondes

Plus en détail

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE 5.4 Le béton prêt à l emploi BPE L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des installations fixes (centrales) et transporté

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59

SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59 SPECIFICATION TECHNIQUE ONE ST N ST/D59 L59 Poteaux en béton pour lignes électriques aériennes Edition septembre 2005 Direction Approvisionnements et Marchés Division Etudes et Normalisation Adresse :

Plus en détail

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad

UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID. Responsable : Pr. GHOMARI Fouad UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DE TECHNOLOGIE DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL Matériaux de Construction Responsable : Pr. GHOMARI Fouad Les méthodes de formulation du Béton Le béton est un mélange dont

Plus en détail

Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement RAPPORT D ESSAIS LABORATOIRE N R141584-A1

Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement RAPPORT D ESSAIS LABORATOIRE N R141584-A1 RAPPORT D ESSAIS Normes NF P90112 (2008) & XP P90111 (1998) Terrains de grands jeux en gazon synthétique & Terrains de grands jeux stabilisés mécaniquement GRAVE DRAINANTE 0/20 MM JOHANN DÜRO GMBH & CO

Plus en détail

Chaleur d'hydratation et fissurabilité

Chaleur d'hydratation et fissurabilité 1. Introduction Chaleur d'hydratation et fissurabilité Les réactions du ciment Portland en présence d'eau ou "hydratation" produisent des composés hydratés qui permettent de lier les différentes particules

Plus en détail

Renforcer votre assise

Renforcer votre assise N O T I C E T E C H N I Q U E ENROBE à module élevé COLBASE N Renforcer votre assise COLBASE N appartient à la famille des enrobés à module élevé de classe 1 de la norme NFP-98140. Il supporte les trafics

Plus en détail

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression :

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression : DESCRIPTION t-mix CCF Chape à base de ciment, de sables sélectionnés, d ajouts et adjuvants spécifiques, selon DTU 26.2 (Chapes et dalles à base de liants hydrauliques), classée CT-C 20-F4 selon la norme

Plus en détail

ARVOR Géotechnique Ingénierie des sols et des fondations

ARVOR Géotechnique Ingénierie des sols et des fondations Classification des matériaux utilisables dans la construction des remblais et des couches de forme d infrastructures routières (NF P 11-300) Fiche : DOC-FT-01 1. Classification des sols D max Classe Sous

Plus en détail

de recherches routières Guide pratique Stabilisation des sols pour couches de sous-fondation Complément au Code de bonne pratique R 74/04

de recherches routières Guide pratique Stabilisation des sols pour couches de sous-fondation Complément au Code de bonne pratique R 74/04 2 Centre de recherches routières Guide pratique Stabilisation des sols pour couches de sous-fondation Complément au Code de bonne pratique R 74/04 * Table des matières Introduction 2 1. Prélèvements d

Plus en détail

ESSAIS SUR BETON FRAIS

ESSAIS SUR BETON FRAIS EIDGENÖSSISCHE TECHNISCHE HOCHSCHULE LAUSANNE POLITECNICO FEDERALE DI LOSANNA SWISS FEDERAL INSTITUTE OF TECHNOLOGY LAUSANNE INSTITUT DES MATERIAUX LABORATOIRE DE MATERIAUX DE CONSTRUCTION ÉCOLE POLYTECHNIQUE

Plus en détail

Norme NF EN 206-1 et DTU 21

Norme NF EN 206-1 et DTU 21 Norme NF EN 206-1 et DTU 21 La norme NF EN 206-1, avec son annexe nationale, devient la base normative pour tous les bétons de structure. Introduction La norme européenne NF EN 206-1 remplace la norme

Plus en détail

Remblayage de tranchées en matériau auto-compactant recyclé (MAC R)

Remblayage de tranchées en matériau auto-compactant recyclé (MAC R) CoTITA Méditerranée Journée du 14 novembre 2013 Nouvelles solutions économiques et performantes Remblayage de tranchées en matériau auto-compactant recyclé (MAC R) Laure HUGUES Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDE

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Sika MonoTop -412 N DESCRIPTION DU PRODUIT MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4

FICHE TECHNIQUE. Sika MonoTop -412 N DESCRIPTION DU PRODUIT MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4 FICHE TECHNIQUE MORTIER DE RÉPARATION STRUCTURELLE R4 DESCRIPTION DU PRODUIT Sika MonoTop -412 N est un mortier de réparation structurelle monocomposant à faible retrait et renforcé de fibres, conforme

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX C E R T I F I C A T 83 10 0621. Tricouche ch Vignes

BORDEREAU DES PRIX C E R T I F I C A T 83 10 0621. Tricouche ch Vignes L'INGÉNIERIE QUALIFIÉE N C E R T I F I C A T 83 10 0621 G:\Répertoire DATAS\Affaires\Cerbère\BZ-05855-BZ-06349 Tricouche ch Vignes AA 01 Voirie INSTALLATION DE CHANTIER Travaux préparatoires et installation

Plus en détail

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT

NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT LA NORME BETON AUTOPLAÇANT 1 Le BETON AUTOPLAÇANT fait l objet de règles complémentaires dans la norme NF EN 206-9 Cette norme précise les règles qui s appliquent au BAP en complément des règles communes

Plus en détail

Présentation du GT1 Altération du béton : étude de l interaction béton-environnement

Présentation du GT1 Altération du béton : étude de l interaction béton-environnement Présentation du GT1 Altération du béton : étude de l interaction béton-environnement Piloté par : Jean-Michel Torrenti Stéphane Poyet Organismes : LCPC - CEA Saclay Lieu : Ecole Normale Supérieure de Cachan

Plus en détail

CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES

CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES PROJECTION DU BETON CONTRÔLES INTERNES ET EXTERNES Colloque ASQUAPRO de 2011 exposé de Claude Resse PARTICULARITES DUES A LA MISE EN ŒUVRE PAR PROJECTION POUR LES CONTRÔLES SUR SITE ET EN LABORATOIRE préambule

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Dallages en béton additionné de fibres en polypropylène. Pavements, out of additionned polypropylen fibre concrete Avis Technique 3/08-579 Annule et remplace l Avis Technique 3/07-532 Dallages en béton

Plus en détail

1.1 Fabrication et propriétés des ciments

1.1 Fabrication et propriétés des ciments Chapitre 1 Les ciments 1.1 Fabrication et propriétés des ciments Ce chapitre concerne essentiellement la fabrication et l utilisation du ciment Portland. Il existe d autres ciments élaborés suivant d autres

Plus en détail

Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable

Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable Pr. M.Quéneudec-t Kint, Dr.HDR. R.M.Dheilly Ingénierie des Matériaux et Procédés - Unité de recherche EPROAD EA 4669 - SFR Condorcet CNRS 3417-7,

Plus en détail

bs Lucane Sàrl Liste de prix 2015

bs Lucane Sàrl Liste de prix 2015 LISTE de PRIX 2015 page 00 ACOUSTIQUE et PHYSIQUE DU BÂTIMENT 3 10 ESSAIS SUR BETON FRAIS 4 20 ESSAIS DE RESISTANCE SUR BETON DURCI 5 30 ESSAIS PHYSIQUES SUR BETON DURCI 6 40 ESSAIS CHIMIQUES POUR BETON

Plus en détail

La norme béton NF EN 206-1

La norme béton NF EN 206-1 Chapitre2 La norme béton NF EN 206-1 2.1 - Contexte de la norme NF EN 206-1 2.2 - Domaines d application 2.3 - Évolutions de la norme 9 Chapitre 2 La norme béton NF EN 206-1 2.1 - Contexte de la norme

Plus en détail

LOUBNA KAHLERRAS Doctorante en cotutelle de thèse entre l'université de Liège (Belgique) et l'université de Constantine (Algérie) sous la direction

LOUBNA KAHLERRAS Doctorante en cotutelle de thèse entre l'université de Liège (Belgique) et l'université de Constantine (Algérie) sous la direction LOUBNA KAHLERRAS Doctorante en cotutelle de thèse entre l'université de Liège (Belgique) et l'université de Constantine (Algérie) sous la direction de : Pr. Angélique Léonard Pr. Azzedine Belhamri Pâte

Plus en détail

Développement d une base de données sur la résistance à la traction de l interface bétonrocher

Développement d une base de données sur la résistance à la traction de l interface bétonrocher Thème : Critères de conception et de justification des fondations Développement d une base de données sur la résistance à la traction de l interface bétonrocher Madly LEROUX EDF TEGG Grégory COUBARD EDF

Plus en détail

18 TECHNOBÉTON LE REMBLAI SANS RETRAIT 1. INTRODUCTION 2. UTILISATIONS B U L L E T I N T E C H N I Q U E

18 TECHNOBÉTON LE REMBLAI SANS RETRAIT 1. INTRODUCTION 2. UTILISATIONS B U L L E T I N T E C H N I Q U E LE REMBLAI SANS RETRAIT 18 TECHNOBÉTON B U L L E T I N T E C H N I Q U E 1. INTRODUCTION Le remblai sans retrait est un matériau de remblayage autocompactant de très faible résistance à la compression

Plus en détail

Analyse des facteurs influençant la mesure du potentiel de corrosion

Analyse des facteurs influençant la mesure du potentiel de corrosion Analyse des facteurs influençant la mesure du potentiel de corrosion M. Sabri, ing., M.Ing. P. Lamothe, ing,. M.Sc.A. Groupe Qualitas inc, Montréal, Canada, Avril 2013 Résumé La mesure du potentiel de

Plus en détail

Instruments d analyse de la corrosion

Instruments d analyse de la corrosion corrosion analysis Instruments d analyse de la corrosion Toutes les structures en béton sont soumises à des influences agressives qui les dégradent avec le temps. Les structures marines et les bâtiments

Plus en détail

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES... 1

CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES... 1 SOMMAIRE CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES... 1 Article I.01 - OBJET DU MARCHE - NATURE DES TRAVAUX... 1 Article I.02 - DONNEES GENERALES... 1 I.02.1 - Implantation et nivellement... 1 I.02.2 - Données

Plus en détail

Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris dallages sans joints et dallages sur pieux.

Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris dallages sans joints et dallages sur pieux. Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris dallages sans joints et dallages sur pieux Guide Pratique Béton renforcé de fibres d acier (BRF) pour dallages industriels y compris

Plus en détail

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid

7.3 Le bétonnage. par temps chaud. par temps froid 7.3 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Le bétonnage par temps chaud Les conditions climatiques ont une grande influence sur la qualité finale du béton. Il convient de se préoccuper de cette sensibilité

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 1 MACONNERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET ET DETAIL DU MARCHE...3

Plus en détail

Isolation pour plafond avec sous-construction bois où métal et panneaux. Système 3.3.5. avec cahier des charges à partir de la page 3

Isolation pour plafond avec sous-construction bois où métal et panneaux. Système 3.3.5. avec cahier des charges à partir de la page 3 Systèmes d isolation intérieure Isolation pour plafond avec sous-construction bois où métal et panneaux Plaques FOAMGLAS avec colle à froid PC 56 Coupe système Système 3.3.5 1 2 3 4 1 Dalle en béton 2

Plus en détail

organisme de gestion pour le contrôle des produits en béton Tél. (02) 237.60.20 Fax (02) 735.63.56 NOTE REGLEMENTAIRE NR 017

organisme de gestion pour le contrôle des produits en béton Tél. (02) 237.60.20 Fax (02) 735.63.56 NOTE REGLEMENTAIRE NR 017 PROBETON Association sans but lucratif organisme de gestion pour le contrôle des produits en béton Rue d'arlon 53 - B9 B-1040 Bruxelles Tél. (02) 237.60.20 Fax (02) 735.63.56 e-mail : mail@probeton.be

Plus en détail

Essais et études géotechniques en Provence

Essais et études géotechniques en Provence Essais et études géotechniques en Provence Aix en Provence - Du 14/06/10 au 30/07/10 BORFIGA Maël - Eleve ingénieur Géotechnique - 4ème année 1 Essais et études géotechniques en Provence Aix en Provence

Plus en détail

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC»

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» 1 INTRODUCTION Il existe deux modes de production des bétons : les Bétons Fabriqués sur Chantier (BFC) les Bétons Prêts à l Emploi (BPE) Les facteurs à prendre en compte

Plus en détail

MARQUE NF - ÉLÉMENTS EN BÉTON POUR RÉSEAUX D'ASSAINISSEMENT SANS PRESSION

MARQUE NF - ÉLÉMENTS EN BÉTON POUR RÉSEAUX D'ASSAINISSEMENT SANS PRESSION Organisme certificateur Centre d Études et de Recherches de l Industrie du Béton CS 10010 28233 ÉPERNON CEDEX FRANCE Tél. 02 37 18 48 00 Fax 02 37 32 63 46 e-mail : qualite@cerib.com www.cerib.com mandaté

Plus en détail

METHODE C.E.S DREUX-GORISSE: DOSAGE EN GRANULATS DES BETONS

METHODE C.E.S DREUX-GORISSE: DOSAGE EN GRANULATS DES BETONS METHODE C.E.S DREUX-GORISSE: DOSAGE EN GRANULATS DES BETONS I- DOSAGE EN POURCENTAGE DES GRANULATS Dans quelle proportion mélanger le sable et Le gravier pour obtenir la meilleure compacité, c'est-à-dire

Plus en détail

Agrément général de contrôle des constructions

Agrément général de contrôle des constructions Annexe 10 Document de synthèse relatif à la paille en tant que matériau isolant. INSTITUT ALLEMAND POUR LES TECHNIQUES DE CONSTRUCTION Etablissement public (de droit allemand) 10829 Berlin, le 10 février

Plus en détail

Influence de la nature des fibres synthétiques incorporées sur le L. MISSEMER, E. OUEDRAOGO, Y. MALECOT, C. CLERGUE, D. ROGAT

Influence de la nature des fibres synthétiques incorporées sur le L. MISSEMER, E. OUEDRAOGO, Y. MALECOT, C. CLERGUE, D. ROGAT Influence de la nature des fibres synthétiques incorporées sur le comportement au feu des BFUP : cas du BCV L. MISSEMER, E. OUEDRAOGO, Y. MALECOT, C. CLERGUE, D. ROGAT Problématique : éclatement du béton

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 009-TEST Version/Versie/Version/Fassung 7 Date d'émission

Plus en détail

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle coupe-feu AESTUVER La plaque coupe-feu universelle AESTUVER La plaque coupe-feu universelle Procédé d'injection de fibres 2 AESTUVER un matériau de construction de la nouvelle génération AESTUVER innove

Plus en détail

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau).

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau). CHAPE LEGERE ET ISOLANTE PREMELANGEE A RETRAIT ET SECHAGE CONTROLE POUR USAGE INTERIEUR. ADAPTEE AU COLLAGE DE REVÊTEMENTS Y COMPRIS CEUX SENSIBLES À L HUMIDITE. DESCRIPTIF PRODUIT Prémélangé «Latermix

Plus en détail

L approche qualité et les essais sur les bitumes au ministère des transports du

L approche qualité et les essais sur les bitumes au ministère des transports du Transp orts Québec Direction du Laboratoire des chaussées Bitume Québec 15 novembre 2005 L approche qualité et les essais sur les bitumes au ministère des transports du Québec DLC Guy Tourangeau, ing.

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Travaux pratiques Préparé Par : M. GHOMARI F. & Mme BENDI-OUIS A. ANNEE

Plus en détail

CARNIVAL. Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques. konstruktive leidenschaft

CARNIVAL. Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques. konstruktive leidenschaft Chape ciment autolissant avec d'excellentes propriétés acoustiques konstruktive leidenschaft 01.2016 Vimark 2 5 DESCRIPTION COMPOSITION MÉLANGE ET POSE EN ŒUVRE CARNIVAL est une chape ciment minérale autolissant

Plus en détail

Le ciment et ses applications

Le ciment et ses applications applications 1 ) Introduction : Dans toute construction, il est indispensable de réunir entre eux les différents éléments (blocs de béton, briques, éléments en béton préfabriqué, etc.) au moyen d un mortier

Plus en détail

Les renforcements de sol

Les renforcements de sol Karim BOUDERSA - KELLER Fondations spéciales Les renforcements de sol et la règlementation 1ère Rencontres Franco-Algériennes de la Géotechnique du Forage et des Fondations Alger les 17 et 18 juin 2014

Plus en détail

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé EFIGREEN ALU 80 en garde-fou 100 en référence l Réglementation Thermique 2005 l isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé efigreen alu efigreen alu

Plus en détail

Principales agressions et attaques du béton

Principales agressions et attaques du béton Principales agressions et attaques du béton Michaël DIERKENS CETE de LYON - DLL 15 novembre 2011 Crédit photo : Arnaud Bouissou/MEDDTL Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports

Plus en détail

Notre expertise au service de vos ouvrages

Notre expertise au service de vos ouvrages Notre expertise au service de vos ouvrages Inventaire, udit, Visite, Inspection Que ce soit à la suite de dégradations dues à l environnement ou à des événements extérieurs, dans le cadre du suivi et

Plus en détail

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique

Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique VILLE DE BRUAY SUR L ESCAUT Transformation et aménagement d un terrain de football en gazon naturel en gazon synthétique Maîtrise d œuvre D.C.E. Dossier de Consultation des Entreprises Mai 2013 B.P.U.

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia Sols A Top

Document Technique d Application. Agilia Sols A Top Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/14-1230 Annule et remplace Le Document Technique d Application 13/10-1077*V1 Chape fluide à base de sulfate de calcium Calcium sulfate fluid

Plus en détail

Études préliminaires et fenêtres exploratoires

Études préliminaires et fenêtres exploratoires Études préliminaires et fenêtres exploratoires Formation sur le retraitement à froid des chaussées souples Montréal, 4-6 décembre 2007 Plan de la présentation Étude préliminaire Choix de l intervention

Plus en détail

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für:

L'accréditation est délivrée à/ De accreditatie werd uitgereikt aan/ The accreditation is granted to/ Die akkreditierung wurde erteilt für: Annexe au certificat d'accréditation Bijlage bij accreditatie-certificaat Annex to the accreditation certificate Beilage zur Akkreditatierungszertifikat 009-TEST NBN EN ISO/IEC 17025:2005 Version/Versie/Version/Fassung

Plus en détail

Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place

Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place Exigences pour les glissières préfabriquées en béton ou coulées en place Ir Claude Ployaert Ingénieur Conseil FEBELCEM La norme harmonisée EN 1317-5 traite des critères de durabilité. Celle-ci sera d application

Plus en détail

VOIE PUBLIQUE - TRAVAUX DE REMISE EN ETAT DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS

VOIE PUBLIQUE - TRAVAUX DE REMISE EN ETAT DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS VOIE PUBLIQUE TRAVAUX DE REMISE EN ETAT DES CHAUSSEES ET TROTTOIRS REALISEE POUR COMPTE DE TIERS TARIFS 2011 N de prix 101 102 Intervention d'astreinte prestation forfaitaire 24h/24h Désignation des prestations

Plus en détail

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse

Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse Béton de fibres d acier Caroline Ladang Frederic De Meyer Emmanuel Dehousse 1 Résumé 1 Définition et historique 2 Caractéristiques 3 Cadre normatif et marquage volontaire Situation actuelle Situation future

Plus en détail

Comité Technique Asquapro. Formulation. des. Bétons Projetés

Comité Technique Asquapro. Formulation. des. Bétons Projetés Comité Technique Asquapro Formulation des Bétons Projetés Version 2010 FASCICULE FORMULATION FASCICULE FORMULATION... 2 1 INTRODUCTION... 4 2 COMPOSITION DES BETONS PROJETES COURANTS... 5 2.1 Généralités...

Plus en détail

3- La classification des sols

3- La classification des sols Géotechnique routière 3- La classification des sols V4 FRED PORTET OLIVIER NOËL, ENSEIGNANTS À L'ENTE D'AIX-EN-PROVENCE SYLVIE NICAISE, LABORATOIRE DU CETE MÉDITERRANÉE CAROLE PORTILLO ET MATHIEU VERMEULEN,

Plus en détail

D E S C R I P T I O N

D E S C R I P T I O N UBAtc 02/2206 Valable du 19.12.2002 au 18.12.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Service public fédéral Economie, PME, Classes moyennes & Energie, Qualité de la Construction,

Plus en détail

Les adjuvants pour béton:

Les adjuvants pour béton: Les adjuvants pour béton: 3 ième partie: les adjuvant spécialisés Yves Dénommé, ing., M.Sc.A Directeur technique Les midis de l ABQ 12 novembre 2014 Politique de l ABQ sur la loi sur la concurrence ÉNONCÉ

Plus en détail

Fondation sur pieux et fondation mixte

Fondation sur pieux et fondation mixte Journée technique du CFMS Groupe de Travail "Fondations d éoliennes" Fondation sur pieux et fondation mixte Journée du 20 octobre 2009 1 Sommaire «Fondation sur pieux et fondation mixte» 1/. Fondation

Plus en détail

Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre

Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre Construire des Ouvrages d'art en Béton Matériau béton Fabrication en centrale BPE Mise en oeuvre S. ARNAUD (DLL) 19-20 janvier 2011 Matériau béton Matériau de construction le plus utilisé dans le monde

Plus en détail

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction Les matériaux de construction Il existe de nombreux matériaux de construction aux caractéristiques très diverses qu il faut prendre en compte afin de réaliser une construction durable, économique du point

Plus en détail

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie).

NORME NF EN Les bétons prêts à l emploi sont fabriqués en centrale et livrés sur chantier par camion malaxeur (toupie). NORME NF EN 206-1 On distingue deux types de BPE : -les bétons à propriétés spécifiés (BPS) : désignés par la commande. -les bétons à composition prescrite (BCP) : défini par le client. Fabrication : Le

Plus en détail

CHAPITRE N ENTRETIEN ET REPARATION DES OUVRAGES D ART

CHAPITRE N ENTRETIEN ET REPARATION DES OUVRAGES D ART CHAPITRE N ENTRETIEN ET REPARATION DES OUVRAGES D ART TABLE DES MATIERES Pages N. 1. REPARATION DU BETON...1 N. 1.1. REPARATION DU BETON AU MOYEN DE MORTIER A BASE DE RESINE...1 N. 1.2. RAGREAGE DU BETON

Plus en détail

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations :

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : PATHOLOGIE DU BETON Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : Physiques : - retrait - actions thermiques - actions mécaniques Chimiques - internes - externes Electrochimiques

Plus en détail

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology)

Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Introduction aux Technologies du Béton (Concrete Technology) Quelques définitions Un béton Granulats + colle = béton si > 8 mm mortier si < 8 mm Pâte de ciment = eau + ciment Mortier = eau + ciment + sable

Plus en détail

LA FUMEE DE SILICE : L addition incontournable pour des bétons durables. Patrick GUIRAUD CIMbéton

LA FUMEE DE SILICE : L addition incontournable pour des bétons durables. Patrick GUIRAUD CIMbéton Patrick GUIRAUD CIMbéton EVOLUTION DU CONTEXTE NORMATIF EUROPEEN Un nouveau contexte normatif et réglementaire encadre désormais l utilisation du matériau BETON. Toutes les normes constituent un ensemble

Plus en détail

La mise en œuvre des bétons

La mise en œuvre des bétons Chapitre4 La mise en œuvre des bétons 4.1 Le serrage du béton (compactage) 4.1.1 - Les bétons autoplaçants (BAP) 4.1.2 - Les autres bétons 4.2 Les traitements de surface 4.3 La cure 4.4 Les joints 4.4.1

Plus en détail

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE

EXIGENCES A RESPECTER PAR LE DEMANDEUR/TITULAIRE REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF Tubes en polyéthylène pour réseaux de distribution de gaz combustibles, réseaux de distribution d'eau potable, irrigation, industrie, eau non potable et assainissement

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Voûte sans coffrage Avis Technique 16/07-535 Voûte MOREL Titulaire : SOCIETE MOREL Le Bourg F-43800 CHAMALIERES Tél. : 06 85 52 02 82 E-mail : rob.morel@wanadoo.fr Internet : www.architecturemodulaire.com

Plus en détail

La démarche de diagnostic

La démarche de diagnostic JOURNEE TECHNIQUE IMGC Gestion Patrimoniale des ouvrages de Génie Civil 25 SEPTEMBRE 2013 La démarche de diagnostic Marc BROUXEL (CONCRETE) et Lotfi HASNI (CEBTP) Définition - Objectifs - ensemble des

Plus en détail

Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre

Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre Direction territoriale Ile-de-France Effet de l eau sur la durabilité des bétons de chanvre Laboratoire d Eco-Matériaux / Unité Matériaux Bâtiment I. Le béton de chanvre Depuis 1990 le béton de chanvre

Plus en détail

Guide de pose. bordures et caniveaux préfabriqués en béton

Guide de pose. bordures et caniveaux préfabriqués en béton [ carnet de chantier ] Guide de pose des bordures et caniveaux préfabriqués en béton édito Ce carnet, plus particulièrement destiné au personnel de chantier, présente sous forme synthétique et illustrée

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Procédure adaptée -Marché à tranches conditionnelles

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Procédure adaptée -Marché à tranches conditionnelles MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Marché à procédure adaptée selon aux articles 28 et 74 du code des marchés publics CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Procédure adaptée -Marché à tranches conditionnelles

Plus en détail

Institut d essai de matériaux, conseils techniques et analyse chimique Liste de prix 2015

Institut d essai de matériaux, conseils techniques et analyse chimique Liste de prix 2015 Institut d essai de matériaux, conseils techniques et analyse chimique Liste de prix 2015 Nous offrons confiance et sécurité grâce à nos qualités, compétences et notre indépendance. V 25.05.2015 Liste

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment.

Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. REVETEMENTS DE SOL SCELLES POUR BATIMENT Cette fiche s'applique à la fourniture et à la mise en œuvre des éléments de granit pour la réalisation des revêtements de sols scellés pour bâtiment. 1. FOURNITURE

Plus en détail

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers

L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers L importance de l eau dans la durabilité des bétons et mortiers N.Tenoutasse Les liants hydrauliques se transforment en hydrates dans les bétons et mortiers, ces hydrates sont responsables des performances

Plus en détail

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton 3.2 Les adjuvants Historique Dès les origines de la fabrication du béton de ciment Portland, commencent les recherches sur l incorporation de produits susceptibles d améliorer certaines de ses propriétés.on

Plus en détail

Introduction de sable de déchet de marbre dans le béton hydraulique

Introduction de sable de déchet de marbre dans le béton hydraulique 4 Soumis le : 8 Mars Forme révisée acceptée le : Décembre Email de l auteur correspondant : hebhoubhouria@yahoo.fr Nature & Technologie Houria Hebhoub *, Mouloud Belachia * * Université de Skikda BP 6,

Plus en détail

VALORISATION DES SOLS MEDIOCRES «TRAITEMENT EN PLACE EN TERRASSEMENTS»

VALORISATION DES SOLS MEDIOCRES «TRAITEMENT EN PLACE EN TERRASSEMENTS» VALORISATION DES SOLS MEDIOCRES «TRAITEMENT EN PLACE EN TERRASSEMENTS» COMITE FRANÇAIS AIS DE MECANIQUE DES SOLS 3 décembre d 2008 Syndicat Professionnel des Terrassiers de France Patrice CHARDARD entreprise

Plus en détail

Avis Technique non valide

Avis Technique non valide Document Technique d Application Référence Avis Technique 3/09-638 Annule et remplace l Avis Technique 3/07-548 Dallages en béton renforcé de fibres métalliques, à usage industriel. Pavements for industrial

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail