Communications Numériques par Fibre Optique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communications Numériques par Fibre Optique"

Transcription

1 Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique Ch I : Généralité : Communications optiques. Ch II : Guide d onde : Fibre optique. Ch III : Émetteurs électro-optiques optiques : Diodes électroluminescentes, Diodes lasers. Ch IV : Récepteurs électro-optiques optiques : photodiodes, P-I-N. Ch V : Transmission numérique sur fibre optique. Ch VI : Effets non linéaires. Ch VII : Fonctions optiques : Modulateurs électro-optiques, optiques, Coupleurs, Ch VIII : Performances des systèmes optiques. Ch IX : Multiplexage optique. Ch X : Réseaux tout optique à haut débit. 1

2 Télécommunications Optiques (1/2) Atténuation très faible (0.1 db/ km). Débit important, Bande passante très large (25 THz). Faible poids, très petite taille. Portée et capacité bien supérieure aux câbles. Avantage économique parraport système de cuivre. Sécurité électrique.... 2

3 Télécommunications Optiques (2/2) Télécommunications : Liaisons urbaines et interurbaines, liaisons sous-marines. Vidéocommunications. Liaison et réseaux de données. Liaisons industrielles : télémesures, télécommandes, surveillance vidéo, Capteurs et instrumentation. Plusieurs domaines d applications.... 3

4 Atténuation dans les fibres optiques (1/2) 4

5 Atténuation dans les fibres optiques (2/2) Les principales causes d affaiblissement dans une fibre optique (en silice) : L absorption : interaction lumière matière, le photon cède son énergie au matériau, et l énergie du photon incident (absorbée) est utilisée pour amener la structure moléculaire dans un certain état vibratoire. Pour la silice, il y a deux absorptions, dans l infrarouge moyen à cause des vibrations moléculaires, et dans l ultaviolet à cause des transitions électroniques et moléculaires. La diffusion raylegh : causée par la nature désordonnée des molécules dans le 1 λ verre. Elle est proportionnelle à 4, ce phénomène provoque une augmentation de l atténuation aux basses longueurs d onde. l absorption intrinsèque : sous forme de pics, principalement due aux ions OH -, elle est difficile à éliminer, il faut éviter le contact de la fibre avec l eau. 5

6 Les fenêtres spectrales (1/5) 6

7 Les fenêtres spectrales (2/5) 1 er génération Autour de λ = 850 nm (1 er fenêtre spectrale). Fibres optiques multimodes. LED ou lasers multimodes. Atténuation élevée. B = 45 Mbit/s, L = 10 km. Matériaux plus économiques : liaisons peu coûteuses à courtes distances ou en réseau local. N est utilisée qu en multimode. 7

8 Les fenêtres spectrales (3/5) 2 ème génération Autour de λ = 1300 nm (2 ème fenêtre spectrale). Fibres optiques monomodes. Pertes plus faibles (0,33 db/km). Dispersion chromatique nulle. Lasers multimodes. B > 1 Gbit/s, L > 50 km. Encore largement utilisée. 8

9 Les fenêtres spectrales (4/5) 3 ème génération Autour de λ = 1550 nm (3 ème fenêtre spectrale). Fibres optiques monomodes. Minimum de pertes (0,17 db/km). Dispersion non nulle. Lasers (monomodes) et amplificateur performants. B > 10 Gbit/s, L = km. Deux sous-bandes : C { } nm, L { } nm. C'est la fenêtre de choix pour quasiment toutes les applications modernes. 9

10 Les fenêtres spectrales (5/5) 4 ème génération Autour de λ = 1550 nm (3 ème fenêtre spectrale). Amplificateurs optiques performants, Fibres optiques monomodes. Multiplexage en longueur d onde (plusieurs porteuses dans une même fibre optique). Minimum de pertes (0,17 db/km). Dispersion non nulle. B > Gbit/s, L = km entre les amplificateurs, plusieurs milliers de kilomètres entre l émetteur et le récepteur. 10

11 Fibre optique (1/7) Avantages : Transmission large bande, et débits binaires élevés. Affaiblissement minimisé : nombre de répéteurs très réduits et fortement espacés (60 km). Immunité aux interférences externes (perturbations électromagnétiques). Faible sensibilité aux facteurs extérieurs (température, humidité ). Faible encombrement et faible poids. Inconvénients : Difficultés d adaptation avec les transducteurs optoélectroniques Exigences micromécaniques importantes (connexions, alignement). 11

12 Fibre optique (2/7) Paires torsadées Câble coaxial Fibre optique Coût Bas Moyen Assez élevé Bande passante Moyenne Large Très large Longueur maximale Moyenne Elevée Elevée Immunité aux interférences Basse moyenne Moyenne élevée Très élevée Facilité de connexion Simple Variable Difficile Facilité d'installation Variable Variable Difficile Fiabilité Bonne Bonne Très bonne 12

13 Fibre optique (3/7) Immunité aux perturbations électromagnétiques et ses caractéristiques de transmission du signal le support idéal des transmissions haut débit. Les trois composants de la fibre optique sont : Le cœur (en silice, quartz fondu, ou plastique) dans lequel se propagent les ondes optiques. La gaine optique (cladding) en général, dans les mêmes matériaux que le cœur mais avec des additifs - qui confine les ondes optiques dans le cœur. Le revêtement de protection (coating) - généralement en plastique qui assure la protection mécanique de la fibre. 13

14 Fibre optique (4/7) * Le signal lumineux se propage dans et à proximité du cœur. * Dans la gaine se trouve l onde évanescente. * Le revêtement sert à protéger la fibre optique. 14

15 Fibre optique (5/7) Fibres multimodes 20 à 100 µm Fibres monomodes < 10 µm Gaine optique (n 2 ) Gaine mécanique Coeur (n 1 > n 2 ) 15

16 Fibre optique (6/7) 16

17 Fibre optique (7/7) 17

18 Raccordement de fibre (1/2) Dans l'établissement d'une liaison par fibre optique on est contraint de relier : * La source émettrice à la fibre optique. * Les fibres optiques entre-elles. * La fibre optique au récepteur optique. On distingue 3 méthodes de raccordement des fibres optiques : * Jointage : consiste à souder deux fibres entre-elles, bout à bout, par fusion des matériaux constituants en utilisant une fusionneuse automatique. * Epissurage : consiste, comme précédemment à assembler bout à bout deux fibres, et de coller le tout par l'apport d'une colle spéciale de même indice optique que les fibres à raccorder. Connexion amovible : consiste à utiliser deux pièces mécaniques qui s'emboîtent ou sevissent pour amener les deux fibres en vis-à-vis. 18

19 Raccordement de fibre (2/2) 19

20 La silice (1/1) Tétraèdre Verre de silice (amophe) 20

21 Propagation dans une fibre optique (1/3) Fibre à saut d indice 21

22 Propagation dans une fibre optique (2/3) Fibre à gradient d indice 22

23 Propagation dans une fibre optique (3/3) 23

24 Modes de propagation (1/6) Paramètres des fibres optiques Rayon de la fibre optique : a Différence d'indice normalisée : Ouverture numérique : Fréquence normalisée : 24

25 Modes de propagation (2/6) Pour trouver les modes, il faut résoudre l équation d Helmotz en coordonnées cylindriques. Avec : L équation à résoudre s écrit : Pour trouver les constantes de propagation β, ainsi que se propageant dans la fibre optique, on résout l'équation d'onde pour la composante des champs selon. On procède ensuit par séparation de variables : 25

26 Modes de propagation (3/6) On trouve : avec ν est un entier. Pour la dépendance en r, on doit résoudre l équation : La solution de cette équation est composée de fonctions de Bessel et. Les conditions aux limites imposent : Le champ doit être fini en r = 0, donc la solution sera de forme dans le cœur. Le champ doit être nul à r = donc la solution sera de forme dans la gaine. Les autres composantes des champs s obtiennent en utilisant les équations de Maxwell. 26

27 Modes de propagation (4/6) 27

28 Modes de propagation (5/6) Dans l approximation faible guidage, on a : Résolution graphique. 28

29 Modes de propagation (6/6) 29

30 Fibre optique multi/monomode (1/2) Le nombre de modes M est donné par (approximation vraie pour un grand nombre de modes) : Avec : Fibre monomode si V < 2,405 Il existe une valeur critique du paramètre V, notée pour laquelle si V <, le mode V C n est plus guidé. est la fréquence normalisée de coupure du mode. V C V C 30

31 Fibre optique multi/monomode (2/2) Fibre multimodes : A été la première utilisée. Est facile à utiliser (gros coeur ~ tolérances élevées) mais a une limitation intrinsèque de bande passante. Réservée aux courtes distances : réseaux informatiques. Fibre monomode : A une bande passante pratiquement infinie (en théorie) mais requiert des composants chers et des tolérances faibles. Est devenue la solution universelle des systèmes de télécommunications. 31

32 Atténuation (1/1) Atténuation linéique P(0) P(L) L 'α' est l atténuation linéique, elle dépend du matériau (plastique, silice,...) et de la longueur d'onde λ, elle est donnée en db/km. 32

33 Dispersion (1/6) La dispersion se manifeste par un élargissement des impulsions au cours de leur propagation. n 1 n 2 Dans une fibre optique multimodes, les différents modes ne se propagent pas à la même vitesse. 33

34 Dispersion (2/6) Dispersion intermodale L énergie lumineuse injectée à l entrée de la fibre est répartie entre les différents modes. Ces derniers se propagent dans le cœur de la fibre optique avec des vitesses différentes : θ lim θ m π 2 Mode le plus lent : Mode le plus rapide : Élargissement de l impulsion : 34

35 Dispersion (3/6) Limitation du débit dans une liaison numérique : Interférences intersymboles Débit numérique maximum Après propagation 35

36 Dispersion (4/6) Dispersion chromatique La vitesse de propagation moyenne d une impulsion est égale à la vitesse de groupe du mode fondamental. Le problème vient de ce que le temps de propagation de groupe varie avec la longueur d'onde. Or les sources de rayonnement lumineux ne sont pas rigoureusement monochromatiques. Il y a deux causes à prendre en compte : * l'indice qui varie en fonction de la longueur d'onde (dispersion matériau); * La vitesse de groupe qui varie avec la longueur d'onde (dispersion guide d'onde) 36

37 Dispersion (5/6) Dispersion chromatique Les différentes composantes spectrales n arrivent pas au même instant à l extrémité de la fibre: Paramètre de dispersion exprimé en ps/(km.nm) : 37

38 Dispersion (6/6) Liaisons haut débit Le débit maximum est inversement proportionnel à: * La longueur de fibre : L * La dispersion de la fibre : D * La largeur spectrale du signal : λ 38

Technologies des réseaux tout optique

Technologies des réseaux tout optique École Nationale des Sciences Appliquées Tétouan- Génie des Systèmes de Télécommunications et Réseaux GSTR3 Module: Complément Télécoms Technologies des réseaux tout optique Pr. Mounir Arioua m.arioua@ieee.org

Plus en détail

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain

La fibre optique. L'essentiel. L'Internet de demain La fibre optique L'essentiel L'Internet de demain Alben21 - Tous droits réservés - Edition 2012 Constituée d'un cœur entouré d'une gaine réfléchissante, la fibre optique est un "tuyau" très fin dans lequel

Plus en détail

Bac Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. La Fibre optique

Bac Professionnel Systèmes Electroniques Numériques. La Fibre optique La Fibre optique 1 Historique: L'idée d'utiliser la lumière comme support véhiculant des informations n'est pas récente. Dès la plus haute antiquité, les hommes ont utilisé des sources optiques (soleil,

Plus en détail

Cours MRIM: Etude des supports de transmission. la fibre optique

Cours MRIM: Etude des supports de transmission. la fibre optique Cours MRIM: Etude des supports de transmission la fibre optique Page 2/35 1 - Généralités La lumière est une onde électromagnétique, de longueur d onde λ, qui se propage dans un milieu transparent et isolant

Plus en détail

LES SUPPORTS PHYSIQUES

LES SUPPORTS PHYSIQUES LES SUPPORTS PHYSIQUES Dans le domaine des télécommunications et réseaux plusieurs types de supports physiques sont utilisés, les plus courants étant: 1. Le coaxial 2. La paire torsadée TP Twisted Pair

Plus en détail

Types de modulation analogique

Types de modulation analogique Modulation analogique et porteuse. Les capacités de transport de l information augmente avec la fréquence de la porteuse de l onde électromagnétique: Modulation: T B : période de la modulation. T porteuse

Plus en détail

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion

Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Propriétés optiques des matériaux : absorption, réflexion, réfraction, dispersion Les matériaux utilisés pour réaliser des composants optiques sont ± absorbants (pertes énergétiques selon le trajet Flux

Plus en détail

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point Exposé Technique : La Fibre Optique LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point SOMMAIRE La fibre optique Le WDM Les connecteurs Glossaire I Introduction à la fibre optique II La Technologie du WDM III

Plus en détail

WhitePaper Mars 2010. RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS

WhitePaper Mars 2010. RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS N 6 WhitePaper RéSEAUX OPTIQUES Classification des fibres optiques suivant l ISO 11801 et l EN 50173 : OP, OH, OM et OS Introduction L amendement 2.0 de la norme ISO 11801 est en cours de finalisation

Plus en détail

TP6 Transmission par Fibre Optique S3-Cycle 2 / Module M3205

TP6 Transmission par Fibre Optique S3-Cycle 2 / Module M3205 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP6 Transmission par Fibre Optique S3-Cycle 2 / Module M3205 RT2A 2014-15 Le but de ce TP est l étude d une ligne de transmission par fibres optiques, étude sur deux types

Plus en détail

Des lasers. Pourquoi transmettre l information dans le domaine optique?

Des lasers. Pourquoi transmettre l information dans le domaine optique? Des lasers pour les télécommunications optiques par fi bres : un luxe ou une nécessité? Mehdi Alouini (mehdi.alouini@univ-rennes1.fr) Institut de Physique de Rennes, UMR CNRS 6251, Université de Rennes

Plus en détail

Rubrique : Fibre optique

Rubrique : Fibre optique Rubrique : Fibre optique Comment se compose une fibre? La fibre optique est un fil de verre entouré d'une gaine réfléchissante. Sa propriété principale est de servir de «tuyau» dans lequel on peut faire

Plus en détail

Fibres et télécommunications. La dispersion chromatique.

Fibres et télécommunications. La dispersion chromatique. TP A 1 Fibres et télécommunications. La dispersion chromatique. Version du 2 juillet 2013 Les questions P1 à P5 doivent être préparées avant la séance. Sommaire 1 Préparation de la séance de Travaux Pratiques........

Plus en détail

LES CAPTEURS OPTIQUES

LES CAPTEURS OPTIQUES Page 1 LES CAPTEURS OPTIQUES I/ INTRODUCTION Un capteur optique est un dispositif capable de détecter l'intensité ou la longueur d'onde des photons. On les utilise pour détecter un grand nombre de phénomène

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 -

6. MOYENS DE TRANSMISSION. 6.1 Transport par bras articulé. 6.2. Focalisation - 27 - - 27-6. MOYENS DE TRANSMISSION 6.1 Transport par bras articulé Certaines radiations fortement absorbées par l'eau en particulier (dans le domaine infrarouge) ne sont pas transmissibles par fibre optique

Plus en détail

5)44 ' #ARACT RISTIQUES DES C BLES FIBRES OPTIQUES MONOMODES DISPERSION D CAL E NON NULLE

5)44 ' #ARACT RISTIQUES DES C BLES FIBRES OPTIQUES MONOMODES DISPERSION D CAL E NON NULLE UNION INTERNATIONALE DES TÉLÉCOMMUNICATIONS 5)44 ' SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT (10/96) SÉRIE G: SYSTÈMES ET SUPPORTS DE TRANSMISSION, SYSTÈMES ET RÉSEAUX NUMÉRIQUES Caractéristiques

Plus en détail

La fibre optique CNAM

La fibre optique CNAM La fibre optique - Qu est-ce qu une fibre optique? - Principes de base - Monomode / Multimode - Atténuation, fenêtres de propagation - Principales caractéristiques - Transmission sur fibre optique - Boucle

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

FMSIE235 - Master EEA Amplification Optique - Notes de Cours. Mikhaël MYARA myara@opto.univ-montp2.fr

FMSIE235 - Master EEA Amplification Optique - Notes de Cours. Mikhaël MYARA myara@opto.univ-montp2.fr FMSIE235 - Master EEA Amplification Optique - Notes de Cours Mikhaël MYARA myara@opto.univ-montp2.fr 1 er février 28 Table des matières 1 Contexte 5 1.1 Telecommunications optiques numériques à longue

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre V Les bres optiques. Chapitre V. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre V Les bres optiques. Chapitre V. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre V Les bres optiques Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Structure d'une bre 2 Prol d'indice 3 Principe de guidage 4 Caractéristiques d'une bre

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

Université Paris 7. Maîtrise de physique 2000 2004 INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE. F. Bernardot

Université Paris 7. Maîtrise de physique 2000 2004 INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE. F. Bernardot Université Paris 7 Maîtrise de physique 2000 2004 INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE F. Bernardot INTRODUCTION À L OPTIQUE GUIDÉE Les instruments d Optique conventionnels, ainsi que les expériences d Optique

Plus en détail

SOMMAIRE : I) PRESENTATION... 1) Introduction.. 2) Descriptif.. II) PRINCIPES PHYSIQUES...3 III) LES DIFFERENTES SORTES DE FIBRES OPTIQUES...

SOMMAIRE : I) PRESENTATION... 1) Introduction.. 2) Descriptif.. II) PRINCIPES PHYSIQUES...3 III) LES DIFFERENTES SORTES DE FIBRES OPTIQUES... SOMMAIRE : PARTIE THEORIQUE..2 I) PRESENTATION.... 1) Introduction.. 2) Descriptif.. II) PRINCIPES PHYSIQUES....3 III) LES DIFFERENTES SORTES DE FIBRES OPTIQUES.......4 1) Les fibres optiques multimodes...

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Architecture de liaisons optiques à 10 Gbit/s

Architecture de liaisons optiques à 10 Gbit/s Architecture de liaisons optiques à 10 Gbit/s Émilie Camisard Cas à traiter 2 NR distants de 150 km Équipements gamme métro ou intermédiaire 2 NR distants de 500 km Utiliser plusieurs fois la solution

Plus en détail

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE

ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE ChapitreVI OPTIQUE NON LINEAIRE 41 VI-1- INTRODUCTION Les sources lasers ont bouleversé les méthodes et les possibilités de la spectroscopie: leurs très grande monochromaticité a permis de résoudre des

Plus en détail

Chapitre 3 Supports physiques

Chapitre 3 Supports physiques Chapitre 3 Supports physiques IUT A Service Direction 19 août 2004 1 1. Paires torsadées Fils de cuivre isolés dans une gaine plastique regroupés en paires qui s entortillent (se torsadent) Débits normalisés

Plus en détail

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes

Laser à Cascade Quantique. génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Laser à Cascade Quantique étudié par spectroscopie THz ultrarapide, et génération du rayonnement THz par excitation optique des transitions inter-bandes Présentation : Simon SAWALLICH Date : Mercredi 14/04/2008

Plus en détail

La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes

La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes La fibre optique : le guide optique aux multiples facettes Thierry Chartier Laboratoire CNRS Foton Université de Rennes 1, Enssat Lannion thierry.chartier@enssat.fr Les journées de l Optique 2012, 17-19

Plus en détail

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet.

Pour stocker davantage d'informations sur un disque, les scientifiques travaillent sur la mise au point d'un laser ultra violet. nom : TS 6 CONTRÔLE DE SCIENCES PHYSIQUES 14/11/11 Lors de la correction il sera tenu compte de la présentation et de la rédaction de la copie Les réponses seront justifiées et données sous forme littérale

Plus en détail

LES FIBRES OPTIQUES. o 2.n 1.d

LES FIBRES OPTIQUES. o 2.n 1.d LES FIBRES OPTIQUES 1) Propagation des modes dans les fibres : Mode de propagation : cos = (m + ()) o 2.n 1.d A chaque valeur de m est associé un angle m solution de l équation ci dessus. A chaque m est

Plus en détail

Caractérisation de Fibres dopées Terres Rares

Caractérisation de Fibres dopées Terres Rares Laboratoire Physique de la Matière Condensée CNRS-UMR7336_Université Nice Sophia-Antipolis Rapport de stage tuteuré en laboratoire Licence 3 Physique Encadrant: Bernard Dussardier Projet réalisé par :

Plus en détail

Cours d Électronique pour l Option Réseaux Locaux et Informatique Industrielle. La transmission numérique sur fibre optique.

Cours d Électronique pour l Option Réseaux Locaux et Informatique Industrielle. La transmission numérique sur fibre optique. IUT MARSEILLE DEPARTEMENT DE GENIE ELECTRIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE Diplôme Universitaire de Technologie. Cours d Électronique pour l Option Réseaux Locaux et Informatique Industrielle. 11-1 Introduction.

Plus en détail

Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique

Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique 1 Introduction Sources et détecteurs pour les liaisons par fibre optique Nous avons vu dans le chapitre précédent que les fibres optiques permettent de transmettre de l information sous forme de signaux

Plus en détail

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1

La Couche Physique. Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 La Couche Physique Couche 1 (OSI ou TCP/IP) ASR2 - Février 2008 Couche physique 1 I. Introduction Rôle de cette couche : Transmettre un flot de bits d'information d'une machine à une autre. L'étude de

Plus en détail

Optique Propagation d un rayon lumineux

Optique Propagation d un rayon lumineux Optique Propagation d un rayon lumineux Réf : 202 389 Français p 1 Version : 3112 1. Introduction Aujourd hui de nombreuses attractions utilisent l eau et la lumière. Fontaine lumineuse à Salou en Espagne

Plus en détail

Spécifications techniques fibre monomode OS1 9/125

Spécifications techniques fibre monomode OS1 9/125 Spécifications techniques fibre monomode OS1 9/125 OPTIQUES Atténuation à 1310nm 0.34 db/km 0.35dB/km Atténuation à 1383 nm 0.34 db/km 0.35 db/km Atténuation à 1550 nm 0.20 db/km 0.22 db/km Atténuation

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre Fibres Optiques 1 Introduction Les fibres optiques permettent la propagation guidée de la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. Elles permettent actuellement une transmission d information rapide

Plus en détail

Source Canal Récepteur

Source Canal Récepteur Cours n 18 : Traitement, transmission et stockage de l information Introduction Suivre en direct à la télévision une compétition sportive qui se déroule à l autre bout du monde, envoyer un mail à un ami,

Plus en détail

Le câble coaxial. d diélectrique ou air. - Deux conducteurs concentriques - Diélectrique entre les 2 conducteurs

Le câble coaxial. d diélectrique ou air. - Deux conducteurs concentriques - Diélectrique entre les 2 conducteurs conducteur intérieur conducteur extérieur d diélectrique ou air D - Deux conducteurs concentriques - Diélectrique entre les 2 conducteurs - Deux impédances 50 Ω et 75 Ω 1 Les principaux types de câbles

Plus en détail

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr)

Base Théorique. Transformation de Fourier : Réseaux Informatiques Alain Bouju (abouju@univ-lr.fr) Base Théorique Transformation de Fourier : #" $! Nyquist Bande passante Limites Théoriques, sans bruit, niveaux, % &(' +* #" $! -, ) Shanon Bande passante, bruit blanc, &/.rapport signal sur bruit, % &('

Plus en détail

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013

TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE3-a 2013-2014 Physique Séance n 2 Semaine du 23/09/2013 Optique 1 Pr Mariano-Goulart Séance préparée par Inès BOULGHALEGH, Hélène GUEBOURG DEMANEUF, Karim HACHEM, Jeff VAUTRIN

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

La fibre optique dans le bâtiment

La fibre optique dans le bâtiment La fibre optique dans le bâtiment Pierre LECOY, Professeur Centrale-Supélec (Paris) Chercheur au laboratoire ETIS (Université de Cergy Pontoise) Casablanca, 20 octobre 2015 Qu est-ce que la fibre optique?

Plus en détail

N.T. C Formatio ns 1

N.T. C Formatio ns 1 1 LA RETRODIFFUSION: La rétrodiffusion consiste à mesurer le temps mis par une impulsion lumineuse pour aller et revenir dans la liaison. L atténuation est le rapport entre la lumière envoyée et la lumière

Plus en détail

Mesure de constantes universelles : c

Mesure de constantes universelles : c Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 1 Mesure de constantes universelles : c 1. But de la manipulation Le but de la manipulation est la mesure de la constante universelle : valeur de la

Plus en détail

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain

Table des matières. Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4. Réseaux de terrain Table des matières Câblage paire torsadée...2 Test de câble coaxial...3 Liaison fibre optique...4 Exercices II: couche physique 1/5 2008 tv Câblage paire torsadée Le câblage d une installation est réalisée

Plus en détail

Najjar Monia. NGN Fibre Optique. Dr. Najjar Monia

Najjar Monia. NGN Fibre Optique. Dr. Najjar Monia NGN Fibre Optique Dr. 2016 1 Plan 2 Chapitre I Fibre Optique I.1 Bilan de puissance I.2 Fibre optique I. 3 Composants optiques I.4 Bilan de dispersion Chapitre II Techniques de Multiplexage II.1 TDM II.2

Plus en détail

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES

DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES DEVOIR SURVEILLÉ - SCIENCES PHYSIQUES Calculette autorisée Durée: 1h 50 min Exercice I : Transmission d'information par fibre optique (8 points) (Sujet Polynésie 2013) Les fibres optiques constituent un

Plus en détail

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur 3.1- Caractérisations temporelles 3.1.1- Introduction : réponse d une sonde de température Pt100 Un four est a une température θ F =100 C supérieure à la température

Plus en détail

Union internationale des télécommunications

Union internationale des télécommunications Union internationale des télécommunications UIT-T G.652 SECTEUR DE LA NORMALISATION DES TÉLÉCOMMUNICATIONS DE L'UIT (06/2005) SÉRIE G: SYSTÈMES ET SUPPORTS DE TRANSMISSION, SYSTÈMES ET RÉSEAUX NUMÉRIQUES

Plus en détail

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion

Dynamique des lasers. Lasers en impulsion Dynamique des lasers. Lasers en impulsion A. Evolutions couplées atomesphotons Rappel: gain laser en régime stationnaire Equations couplées atomes-rayonnement Facteur * Elimination adiabatique de l inversion

Plus en détail

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi

Spectrophotométrie d absorption. http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie d absorption http://www.youtube.com/watch?v=ximapwz5wsi Spectrophotométrie Usage de la lumière pour mesurer une concentration Basée sur l absorption des radiations lumineuses L absorption

Plus en détail

Phénomènes vibratoires et optique

Phénomènes vibratoires et optique Travaux dirigés Phénomènes vibratoires et optique K. F. Ren L3 IUP ME 2015 1 Oscillations 1.1 Etude d un oscillateur harmonique Un oscillateur harmonique est décrit par l équation : u(t) = 0, 4 cos(5πt

Plus en détail

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier.

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. TP : Polarisation Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. I. Rappels sur la polarisation 1. Définition La polarisation

Plus en détail

Comment effectuer des mesures à distance, précises via des capteurs sur fibre optique

Comment effectuer des mesures à distance, précises via des capteurs sur fibre optique Comment effectuer des mesures à distance, précises via des capteurs sur fibre optique Éric MAUSSION National Instruments, Ingénieur d applications Les sujets abordés Principe de la mesure optique Les réseaux

Plus en détail

Vue d ensemble des radiations électromagnétiques

Vue d ensemble des radiations électromagnétiques Vue d ensemble des radiations électromagnétiques On appelle lumière la partie visible d'un vaste groupe de radiations, qui vont des rayons cosmiques aux ondes radio. Toutes ces ondes sont de même nature

Plus en détail

V) LES APPLICATIONS DE LA FIBRE OPTIQUE. 1)Les télécommunications

V) LES APPLICATIONS DE LA FIBRE OPTIQUE. 1)Les télécommunications V) LES APPLICATIONS DE LA FIBRE OPTIQUE. 1)Les télécommunications De nos jours il faut que les informations se propagent très vite. Pour cela ces dernières sont envoyées par les réseaux qui permettent

Plus en détail

Pacific technology LES CORDONS OPTIQUES. Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40.94.04.69. Email : sncoletti@yahoo.fr BUT DE CETTE LETTRE

Pacific technology LES CORDONS OPTIQUES. Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40.94.04.69. Email : sncoletti@yahoo.fr BUT DE CETTE LETTRE Pacific technology Tel : 01 46 01 96 76 Fax : 01 40.94.04.69 Email : sncoletti@yahoo.fr LES CORDONS OPTIQUES BUT DE CETTE LETTRE Le présent document a pour but de donner quelques précisions sur les bretelles

Plus en détail

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant

1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant CHABOU Moulley Charaf Ecole Nationale Polytechnique Département Génie Minier Cours - - 1- Propriétés de la lumière et indice de réfraction. Le microscope polarisant 1.1. Généralités sur la lumière La lumière

Plus en détail

Centre Universitaire Ain Témouchent. Institut des Sciences et de la technologie

Centre Universitaire Ain Témouchent. Institut des Sciences et de la technologie Centre Universitaire Ain Témouchent Institut des Sciences et de la technologie 26/09/2007 CHIKHAOUI Abdelhak-Soutenance de thèse 1 La communication optique désigne les télécommunications utilisant des

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

Les telecommunications optiques

Les telecommunications optiques Les telecommunications optiques AESS en physique Bruneel Michaël Un peu d'histoire... 1790 : Claude Chappe invente le télégraphe optique. 1820 : Premiers essais de transmission de signaux sur support électrique.

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

Spectroscopie UV-Visible. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr

Spectroscopie UV-Visible. Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectroscopie UV-Visible Pr. Franck DENAT ICMUB UMR 5260 9, Av. Alain Savary BP 47870 21078 Dijon Franck.Denat@u-bourgogne.fr Spectroscopie d absorption UV-Visible I. Introduction. Spectroscopie : Etude

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE

POLARISATION DE LA LUMIÈRE TRAVAUX PRATIQUES POLARISATION DE LA LUMIÈRE Cette séance de travaux pratiques propose quelques expériences sur l étude et la manipulation de la polarisation d un faisceau. Ces expériences se concentrent

Plus en détail

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR)

Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) 1 Chapitre B3a. Spectroscopie infrarouge (IR) Pour déterminer la formule développée d une molécule, on peut utiliser diverses méthodes : Des méthodes chimiques

Plus en détail

Modem fibre optique ODW-631

Modem fibre optique ODW-631 Modem fibre optique ODW-631 RS-422/485 vers Fibre Optique, application point à point L ODW-631 est conçu pour des connexions point à point entre réseaux et équipements dotés d'une interface RS-422/485.

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige

Optique Ondulatoire. UE 32 - Module 3202. Yannick Dumeige Département Mesures Physiques 2 nde année S3 2015-2016 Optique Ondulatoire UE 32 - Module 3202 Yannick Dumeige Volume horaire : 10 h de CM / 15 h de TD yannick.dumeige@univ-rennes1.fr 1/27 Optique Ondulatoire

Plus en détail

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures)

COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures) ÉCOLE POLYTECHNIQUE ÉCOLES NORMALES SUPÉRIEURES CONCOURS D ADMISSION 2014 FILIÈRE MP COMPOSITION DE PHYSIQUE (XULCR) (Durée : 4 heures) L utilisation des calculatrices n est pas autorisée pour cette épreuve.

Plus en détail

Câbles de cuivre. Câbles symétriques

Câbles de cuivre. Câbles symétriques Câbles de cuivre Câbles symétriques La paire torsadée Est constituée de 2 conducteurs torsadés ensemble Impédance 1 caractéristique constante sur toute sa longueur Les quartes Une quarte est constituée

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

Rapport de stage de DESS «laser et applications» Mesure de la dispersion chromatique dans des fibres à cristaux photoniques

Rapport de stage de DESS «laser et applications» Mesure de la dispersion chromatique dans des fibres à cristaux photoniques Rapport de stage de DESS «laser et applications» Mesure de la dispersion chromatique dans des fibres à cristaux photoniques Etudiant : Responsables enseignants : Welschinger Jean-Emrik Bouazaoui Mohamed

Plus en détail

27/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 informatique UdS. Chapitre 2 La couche physique. La couche physique : principe. La couche physique : principe (2)

27/09/11. Réseaux et Protocoles. L3 informatique UdS. Chapitre 2 La couche physique. La couche physique : principe. La couche physique : principe (2) Chapitre 2 La couche physique Plan Transmission du signal affaiblissement, bande passante, bruit, débit maximal Codage, modulation, synchronisation Multiplexage Supports de transmission 2011 Réseaux et

Plus en détail

Technique. Fibre optique

Technique. Fibre optique Technique Fibre optique Je tiens à vous parler d un autre support que celui que vous avez en quantité industrielle chez vous ou au RC (je sais de quoi je parle). Mais avant cela, il faut que nous nous

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

Fibres microstructurées un survol des principales propriétés linéaires

Fibres microstructurées un survol des principales propriétés linéaires Fibres microstructurées un survol des principales propriétés linéaires G. Renversez Institut Fresnel (UMR CNRS 6133) & Université Paul Cézanne Aix-Marseille III Marseille, France gilles.renversez@fresnel.fr

Plus en détail

Couche physique Médias et équipements

Couche physique Médias et équipements Couche physique Médias et équipements Concepts de base - Unité de mesures Terminologie - Convention Différents types de média : Cuivre - Fibre Optique Hertzien Equipements des différentes couches : répéteur,

Plus en détail

Réseau fibre optique étendu - MAN-WAN Guide de réalisation

Réseau fibre optique étendu - MAN-WAN Guide de réalisation Réseau fibre optique étendu - MAN-WAN Guide de réalisation Guide MAN WAN Réf 12/00-006 FR SOMMAIRE 1. PREAMBULE 2 2. LES APPLICATIONS DES RESEAUX LONGUES DISTANCES 3 3. LES APPLICATIONS METROPOLITAINES

Plus en détail

Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER. Emilie Camisard

Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER. Emilie Camisard Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER Emilie Camisard Plan de la présentation La FON (Fibre Optique Noire) dans RENATER : les objectifs Élaboration d une architecture réseau

Plus en détail

Etude en bruit de systèmes optiques hyperfréquences Modélisation, caractérisation et application à la

Etude en bruit de systèmes optiques hyperfréquences Modélisation, caractérisation et application à la Etude en bruit de systèmes optiques hyperfréquences Modélisation, caractérisation et application à la métrologie en bruit de phase et à la génération de fréquence Houda Brahimi To cite this version: Houda

Plus en détail

SPECIFICATION TECHNIQUE ST ONE T66-L66. Câble de garde à fibres optiques OPGW et ses accessoires

SPECIFICATION TECHNIQUE ST ONE T66-L66. Câble de garde à fibres optiques OPGW et ses accessoires SPECIFICATION TECHNIQUE ST ONE T66-L66 Câble de garde à fibres optiques OPGW et ses accessoires Edition novembre 2005 Direction Approvisionnements et Marchés Division Etudes et Normalisation Adresse :

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Vélocimétrie laser à effet Doppler

Vélocimétrie laser à effet Doppler N 782 BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 571 par Laurence PONCET Lycée A. de Tocqueville - 50100 Cherbourg 1. PRINCIPE La vélocimétrie laser à effet Doppler est basée sur le décalage de la fréquence de

Plus en détail

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique

M1 Informatique 2015/16. E. Godard. Couche Physique Réseaux M1 Informatique 215/16 E. Godard Aix-Marseille Université Couche Physique Plan Plan 7 OSI Application TCP/IP Application 6 5 Presentation Session Not present in the model 4 3 2 1 Transport Network

Plus en détail

Transmissions et Protocoles

Transmissions et Protocoles 1 Médium de transports Transmissions et Protocoles Nathalie Mitton EQUIPE PROJET POPS Lille Nord Europe 2011 Nathalie Mitton Transmissions et Protocoles 2011-2 Définitions Les médias physiques Médiums

Plus en détail

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via

Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via Les moyens d observations en astronomie & astrophysique Unité d Enseignement Libre Université de Nice- Sophia Antipolis F. Millour PAGE WEB DU COURS : www.oca.eu/spip.php?article593 accessible via www.oca.eu/fmillour

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info

Les ondes lumineuses. http://plateforme.sillages.info Les ondes lumineuses 1 Les ondes lumineuses I) Préliminaires : 1 Quelques notions qualitatives sur l optique ondulatoire * Rappels d optique géométrique : * Traversée de rayons à travers une lentille CV

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC

Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Consignes pour les TP MASC et le projet MASC Notation : note globale = 50%TP + 50 % Projet MASC Projet MASC Durée estimée : 12h de travail/groupe (binôme ou trinôme) Objectif : présenter un exemple d'analyse

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: UV-visible Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I. SPECTRE D EMISSION DE LA LAMPE

Plus en détail