Communications Numériques par Fibre Optique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Communications Numériques par Fibre Optique"

Transcription

1 Université Mohammed Premier École Nationale des Sciences Appliquées d Oujda Cours de la 5 ème Année : Cycle d Ingénieurs Module 5M4 Version 1.0 (Septembre 2009) Communications Numériques par Fibre Optique Ch I : Généralité : Communications optiques. Ch II : Guide d onde : Fibre optique. Ch III : Émetteurs électro-optiques optiques : Diodes électroluminescentes, Diodes lasers. Ch IV : Récepteurs électro-optiques optiques : photodiodes, P-I-N. Ch V : Transmission numérique sur fibre optique. Ch VI : Effets non linéaires. Ch VII : Fonctions optiques : Modulateurs électro-optiques, optiques, Coupleurs, Ch VIII : Performances des systèmes optiques. Ch IX : Multiplexage optique. Ch X : Réseaux tout optique à haut débit. 1

2 Télécommunications Optiques (1/2) Atténuation très faible (0.1 db/ km). Débit important, Bande passante très large (25 THz). Faible poids, très petite taille. Portée et capacité bien supérieure aux câbles. Avantage économique parraport système de cuivre. Sécurité électrique.... 2

3 Télécommunications Optiques (2/2) Télécommunications : Liaisons urbaines et interurbaines, liaisons sous-marines. Vidéocommunications. Liaison et réseaux de données. Liaisons industrielles : télémesures, télécommandes, surveillance vidéo, Capteurs et instrumentation. Plusieurs domaines d applications.... 3

4 Atténuation dans les fibres optiques (1/2) 4

5 Atténuation dans les fibres optiques (2/2) Les principales causes d affaiblissement dans une fibre optique (en silice) : L absorption : interaction lumière matière, le photon cède son énergie au matériau, et l énergie du photon incident (absorbée) est utilisée pour amener la structure moléculaire dans un certain état vibratoire. Pour la silice, il y a deux absorptions, dans l infrarouge moyen à cause des vibrations moléculaires, et dans l ultaviolet à cause des transitions électroniques et moléculaires. La diffusion raylegh : causée par la nature désordonnée des molécules dans le 1 λ verre. Elle est proportionnelle à 4, ce phénomène provoque une augmentation de l atténuation aux basses longueurs d onde. l absorption intrinsèque : sous forme de pics, principalement due aux ions OH -, elle est difficile à éliminer, il faut éviter le contact de la fibre avec l eau. 5

6 Les fenêtres spectrales (1/5) 6

7 Les fenêtres spectrales (2/5) 1 er génération Autour de λ = 850 nm (1 er fenêtre spectrale). Fibres optiques multimodes. LED ou lasers multimodes. Atténuation élevée. B = 45 Mbit/s, L = 10 km. Matériaux plus économiques : liaisons peu coûteuses à courtes distances ou en réseau local. N est utilisée qu en multimode. 7

8 Les fenêtres spectrales (3/5) 2 ème génération Autour de λ = 1300 nm (2 ème fenêtre spectrale). Fibres optiques monomodes. Pertes plus faibles (0,33 db/km). Dispersion chromatique nulle. Lasers multimodes. B > 1 Gbit/s, L > 50 km. Encore largement utilisée. 8

9 Les fenêtres spectrales (4/5) 3 ème génération Autour de λ = 1550 nm (3 ème fenêtre spectrale). Fibres optiques monomodes. Minimum de pertes (0,17 db/km). Dispersion non nulle. Lasers (monomodes) et amplificateur performants. B > 10 Gbit/s, L = km. Deux sous-bandes : C { } nm, L { } nm. C'est la fenêtre de choix pour quasiment toutes les applications modernes. 9

10 Les fenêtres spectrales (5/5) 4 ème génération Autour de λ = 1550 nm (3 ème fenêtre spectrale). Amplificateurs optiques performants, Fibres optiques monomodes. Multiplexage en longueur d onde (plusieurs porteuses dans une même fibre optique). Minimum de pertes (0,17 db/km). Dispersion non nulle. B > Gbit/s, L = km entre les amplificateurs, plusieurs milliers de kilomètres entre l émetteur et le récepteur. 10

11 Fibre optique (1/7) Avantages : Transmission large bande, et débits binaires élevés. Affaiblissement minimisé : nombre de répéteurs très réduits et fortement espacés (60 km). Immunité aux interférences externes (perturbations électromagnétiques). Faible sensibilité aux facteurs extérieurs (température, humidité ). Faible encombrement et faible poids. Inconvénients : Difficultés d adaptation avec les transducteurs optoélectroniques Exigences micromécaniques importantes (connexions, alignement). 11

12 Fibre optique (2/7) Paires torsadées Câble coaxial Fibre optique Coût Bas Moyen Assez élevé Bande passante Moyenne Large Très large Longueur maximale Moyenne Elevée Elevée Immunité aux interférences Basse moyenne Moyenne élevée Très élevée Facilité de connexion Simple Variable Difficile Facilité d'installation Variable Variable Difficile Fiabilité Bonne Bonne Très bonne 12

13 Fibre optique (3/7) Immunité aux perturbations électromagnétiques et ses caractéristiques de transmission du signal le support idéal des transmissions haut débit. Les trois composants de la fibre optique sont : Le cœur (en silice, quartz fondu, ou plastique) dans lequel se propagent les ondes optiques. La gaine optique (cladding) en général, dans les mêmes matériaux que le cœur mais avec des additifs - qui confine les ondes optiques dans le cœur. Le revêtement de protection (coating) - généralement en plastique qui assure la protection mécanique de la fibre. 13

14 Fibre optique (4/7) * Le signal lumineux se propage dans et à proximité du cœur. * Dans la gaine se trouve l onde évanescente. * Le revêtement sert à protéger la fibre optique. 14

15 Fibre optique (5/7) Fibres multimodes 20 à 100 µm Fibres monomodes < 10 µm Gaine optique (n 2 ) Gaine mécanique Coeur (n 1 > n 2 ) 15

16 Fibre optique (6/7) 16

17 Fibre optique (7/7) 17

18 Raccordement de fibre (1/2) Dans l'établissement d'une liaison par fibre optique on est contraint de relier : * La source émettrice à la fibre optique. * Les fibres optiques entre-elles. * La fibre optique au récepteur optique. On distingue 3 méthodes de raccordement des fibres optiques : * Jointage : consiste à souder deux fibres entre-elles, bout à bout, par fusion des matériaux constituants en utilisant une fusionneuse automatique. * Epissurage : consiste, comme précédemment à assembler bout à bout deux fibres, et de coller le tout par l'apport d'une colle spéciale de même indice optique que les fibres à raccorder. Connexion amovible : consiste à utiliser deux pièces mécaniques qui s'emboîtent ou sevissent pour amener les deux fibres en vis-à-vis. 18

19 Raccordement de fibre (2/2) 19

20 La silice (1/1) Tétraèdre Verre de silice (amophe) 20

21 Propagation dans une fibre optique (1/3) Fibre à saut d indice 21

22 Propagation dans une fibre optique (2/3) Fibre à gradient d indice 22

23 Propagation dans une fibre optique (3/3) 23

24 Modes de propagation (1/6) Paramètres des fibres optiques Rayon de la fibre optique : a Différence d'indice normalisée : Ouverture numérique : Fréquence normalisée : 24

25 Modes de propagation (2/6) Pour trouver les modes, il faut résoudre l équation d Helmotz en coordonnées cylindriques. Avec : L équation à résoudre s écrit : Pour trouver les constantes de propagation β, ainsi que se propageant dans la fibre optique, on résout l'équation d'onde pour la composante des champs selon. On procède ensuit par séparation de variables : 25

26 Modes de propagation (3/6) On trouve : avec ν est un entier. Pour la dépendance en r, on doit résoudre l équation : La solution de cette équation est composée de fonctions de Bessel et. Les conditions aux limites imposent : Le champ doit être fini en r = 0, donc la solution sera de forme dans le cœur. Le champ doit être nul à r = donc la solution sera de forme dans la gaine. Les autres composantes des champs s obtiennent en utilisant les équations de Maxwell. 26

27 Modes de propagation (4/6) 27

28 Modes de propagation (5/6) Dans l approximation faible guidage, on a : Résolution graphique. 28

29 Modes de propagation (6/6) 29

30 Fibre optique multi/monomode (1/2) Le nombre de modes M est donné par (approximation vraie pour un grand nombre de modes) : Avec : Fibre monomode si V < 2,405 Il existe une valeur critique du paramètre V, notée pour laquelle si V <, le mode V C n est plus guidé. est la fréquence normalisée de coupure du mode. V C V C 30

31 Fibre optique multi/monomode (2/2) Fibre multimodes : A été la première utilisée. Est facile à utiliser (gros coeur ~ tolérances élevées) mais a une limitation intrinsèque de bande passante. Réservée aux courtes distances : réseaux informatiques. Fibre monomode : A une bande passante pratiquement infinie (en théorie) mais requiert des composants chers et des tolérances faibles. Est devenue la solution universelle des systèmes de télécommunications. 31

32 Atténuation (1/1) Atténuation linéique P(0) P(L) L 'α' est l atténuation linéique, elle dépend du matériau (plastique, silice,...) et de la longueur d'onde λ, elle est donnée en db/km. 32

33 Dispersion (1/6) La dispersion se manifeste par un élargissement des impulsions au cours de leur propagation. n 1 n 2 Dans une fibre optique multimodes, les différents modes ne se propagent pas à la même vitesse. 33

34 Dispersion (2/6) Dispersion intermodale L énergie lumineuse injectée à l entrée de la fibre est répartie entre les différents modes. Ces derniers se propagent dans le cœur de la fibre optique avec des vitesses différentes : θ lim θ m π 2 Mode le plus lent : Mode le plus rapide : Élargissement de l impulsion : 34

35 Dispersion (3/6) Limitation du débit dans une liaison numérique : Interférences intersymboles Débit numérique maximum Après propagation 35

36 Dispersion (4/6) Dispersion chromatique La vitesse de propagation moyenne d une impulsion est égale à la vitesse de groupe du mode fondamental. Le problème vient de ce que le temps de propagation de groupe varie avec la longueur d'onde. Or les sources de rayonnement lumineux ne sont pas rigoureusement monochromatiques. Il y a deux causes à prendre en compte : * l'indice qui varie en fonction de la longueur d'onde (dispersion matériau); * La vitesse de groupe qui varie avec la longueur d'onde (dispersion guide d'onde) 36

37 Dispersion (5/6) Dispersion chromatique Les différentes composantes spectrales n arrivent pas au même instant à l extrémité de la fibre: Paramètre de dispersion exprimé en ps/(km.nm) : 37

38 Dispersion (6/6) Liaisons haut débit Le débit maximum est inversement proportionnel à: * La longueur de fibre : L * La dispersion de la fibre : D * La largeur spectrale du signal : λ 38

La fibre optique CNAM

La fibre optique CNAM La fibre optique - Qu est-ce qu une fibre optique? - Principes de base - Monomode / Multimode - Atténuation, fenêtres de propagation - Principales caractéristiques - Transmission sur fibre optique - Boucle

Plus en détail

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009

Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 Ecole Centrale d Electronique VA «Réseaux haut débit et multimédia» Novembre 2009 1 Les fibres optiques : caractéristiques et fabrication 2 Les composants optoélectroniques 3 Les amplificateurs optiques

Plus en détail

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22

Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 TS Thème : Agir Activités Physique Transmission et stockage de l information Chap.22 I. Transmission de l information 1. Procédés physique de transmission Une chaîne de transmission peut se schématiser

Plus en détail

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre

Fibres Optiques. 1 Introduction. 2 Propagation de la lumière dans une fibre Fibres Optiques 1 Introduction Les fibres optiques permettent la propagation guidée de la lumière sur plusieurs milliers de kilomètres. Elles permettent actuellement une transmission d information rapide

Plus en détail

Ludovic Grossard. Chapitre V Les bres optiques. Chapitre V. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges

Ludovic Grossard. Chapitre V Les bres optiques. Chapitre V. Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges Chapitre V Les bres optiques Ludovic Grossard Département Mesures Physiques, IUT du Limousin Université de Limoges 1 Structure d'une bre 2 Prol d'indice 3 Principe de guidage 4 Caractéristiques d'une bre

Plus en détail

Les telecommunications optiques

Les telecommunications optiques Les telecommunications optiques AESS en physique Bruneel Michaël Un peu d'histoire... 1790 : Claude Chappe invente le télégraphe optique. 1820 : Premiers essais de transmission de signaux sur support électrique.

Plus en détail

Guide de sélection des fibres

Guide de sélection des fibres Introduction: Le but de ce guide de sélection est de vous fournir l aide nécessaire pour vous permettre de choisir la fibre la mieux adaptée à vos besoins (En fonction du type d équipement actif utilisé

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction

G.P. DNS02 Septembre 2012. Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3. Réfraction DNS Sujet Réfraction...1 I.Préliminaires...1 II.Première partie...1 III.Deuxième partie...3 Réfraction I. Préliminaires 1. Rappeler la valeur et l'unité de la perméabilité magnétique du vide µ 0. Donner

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 8 01 Quelle couche OSI est responsable de la transmission binaire, de la spécification du câblage et des aspects physiques

Plus en détail

Séminaire communications numériques

Séminaire communications numériques Séminaire communications numériques Caractéristiques du canal optique de transmission Michel Morvan Sommaire Introduction : la fibre et la transmission sur fibre Atténuation et dispersion chromatique La

Plus en détail

La Fibre Optique J BLANC

La Fibre Optique J BLANC La Fibre Optique J BLANC Plan LES FONDAMENTAUX : LA FIBRE OPTIQUE : LES CARACTÉRISTIQUES D UNE FIBRE : TYPES DE FIBRES OPTIQUES: LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DE LA FIBRE : QUELQUES EXEMPLES DE CÂBLES

Plus en détail

La fibre optique technologie sept.-07

La fibre optique technologie sept.-07 La fibre optique 1 - LES FONDAMENTAUX :... 50 1.1 - SCHEMA GENERAL D UNE LIAISON OPTIQUE :... 50 1.2 - LOIS PHYSIQUES DE L OPTIQUE :... 50 2 - LA FIBRE OPTIQUE :... 52 2.1 - CONSTITUTION :... 52 2.2 -

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - PARTIE D. Mesures sur les fibres optiques

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - PARTIE D. Mesures sur les fibres optiques ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - PARTIE D TITRE : Mesures sur les fibres optiques 0 Temps de préparation :... h 5 minutes Temps de présentation devant le jury :.0 minutes Entretien avec le jury :..0 minutes GUIDE

Plus en détail

III. Connectique et câblage réseaux

III. Connectique et câblage réseaux III. Connectique et Câblage des Réseaux Câblage et Connectique des Réseaux (1):L'application réseau est le programme informatique utilisant les capacités de communication du réseau : accès à des fichiers

Plus en détail

Tout savoir sur. la fibre optique. Livret didactique

Tout savoir sur. la fibre optique. Livret didactique Tout savoir sur Livret didactique la fibre optique EXPERIDE 10 place Charles Béraudier, Lyon Part-Dieu, 69428 LYON CEDEX 3, France Tel. +33 (0)4 26 68 70 24 Fax. +33(0)4 26 68 70 99 contact@experide-consulting.com

Plus en détail

Choix d un réflectomètre optique (OTDR) adapté à vos besoins Seymour Goldstein, Fluke Networks

Choix d un réflectomètre optique (OTDR) adapté à vos besoins Seymour Goldstein, Fluke Networks Livre blanc Choix d un réflectomètre optique (OTDR) adapté à vos besoins Seymour Goldstein, Fluke Networks Résumé Quelle est la fonction d un réflectomètre optique? Comment choisir un réflectomètre optique?

Plus en détail

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE

TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE TD1 PROPAGATION DANS UN MILIEU PRESENTANT UN GRADIENT D'INDICE Exercice en classe EXERCICE 1 : La fibre à gradient d indice On considère la propagation d une onde électromagnétique dans un milieu diélectrique

Plus en détail

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION?

QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS. OM1, OM2 ou OM3, QUELLE EST LA FIBRE QU IL ME FAUT POUR MON INSTALLATION? QUELLE FIBRE UTILISER EN FONCTION DE MES APPLICATIONS LE MATCH µm VS 62,5 µm Dans les années 70, les premières fibres optiques de télécommunications avaient un coeur de µm : ces dernières ont été remplacées

Plus en détail

5/ Fonctionnement du laser

5/ Fonctionnement du laser 5/ Fonctionnement du laser La longueur d onde du laser est de 532 nanomètres (532x10-9 m) soit dans le vert. Le choix de cette longueur d onde n est pas fait au hasard car la matière va interagir avec

Plus en détail

Les fibres optiques Notions fondamentales (Câbles, Connectique, Composants, Protocoles, Réseaux...) - 2ième édition

Les fibres optiques Notions fondamentales (Câbles, Connectique, Composants, Protocoles, Réseaux...) - 2ième édition Généralités sur les fibres optiques 1. Définition 17 2. Préjugés et vérités 18 3. Définition d'une liaison optique 20 4. Avantages des fibres optiques 22 4.1 Largeur de bande passante et débit 22 4.2 Affaiblissement

Plus en détail

Les technologies optiques. C. Pham RESO-LIP/INRIA Université Lyon 1 http://www.ens-lyon.fr/~cpham

Les technologies optiques. C. Pham RESO-LIP/INRIA Université Lyon 1 http://www.ens-lyon.fr/~cpham Les technologies optiques C. Pham RESO-LIP/INRIA Université Lyon http://www.ens-lyon.fr/~cpham Bref historique 958: Découverte du laser Mid-60s: Démonstration des guides optiques 970: Production de fibre

Plus en détail

TP fibre optique dopée erbium

TP fibre optique dopée erbium TP fibre optique dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : le faisceau du laser de pompe est puissant. Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des

Plus en détail

Amplificateur à fibre dopée erbium

Amplificateur à fibre dopée erbium Amplificateur à fibre dopée erbium Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 980 nm est puissante (100 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé

Plus en détail

CÂBLAGE FIBRE OPTIQUE POUR RÉSEAUX LOCAUX

CÂBLAGE FIBRE OPTIQUE POUR RÉSEAUX LOCAUX 2 CÂBLAGE FIBRE OPTIQUE POUR RÉSEAUX LOCAUX Guide pratique à l usage des électriciens partenaire de Guide réalisé par la société E. Ansenne, ing. > OBJECTIFS DE CE GUIDE Ce guide aborde l utilisation des

Plus en détail

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures)

Câble optique et connectique. Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Appareils existants pour la caractérisation des systèmes optiques (Contrôle, dépannage et mesures) Câble optique et connectique Connection fibre à fibre ou connecteur à ferrule: Exemples de connecteurs

Plus en détail

Devoir 12 - Le 19 décembre

Devoir 12 - Le 19 décembre CPGE Dupuy de Lôme - Physique PC 2013-2014 Devoir 12 - Le 19 décembre Durée : 4 h AVERTISSEMENT La partie IV (Multiplexage) n'est pas à traiter L utilisation des calculatrices n est pas autorisée. Si,

Plus en détail

ariase.com : - Reportage chez l opérateur historique Orange cogisys.fr : - Étude menée en 2014 à la demande de l ARCEP - mémo sur les FTTH )

ariase.com : - Reportage chez l opérateur historique Orange cogisys.fr : - Étude menée en 2014 à la demande de l ARCEP - mémo sur les FTTH ) LE DÉPLOIEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE FTTH (FIBER TO THE HOME) (Sources : ariase.com : - Reportage chez l opérateur historique Orange cogisys.fr : - Étude menée en 2014 à la demande de l ARCEP - mémo sur

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE

TECHNOLOGIE DE L OPTIQUE GUIDEE REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix - Travail Patrie --------------------- UNIVERSITE DE YAOUNDE I ---------------------- ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE ---------------------- REPUBLIC OF CAMEROUN Peace

Plus en détail

Voir cours Transmission de l'information

Voir cours Transmission de l'information Chapitre 2 1 Couche Physique Signal / Codage / Matériels niveau 1 Couche Physique 2 Voir cours Transmission de l'information Rappel : Voie de transmission 3 Données émises Position d'échantillonnage idéale

Plus en détail

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION

LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION LES CARACTERISTIQUES DES SUPPORTS DE TRANSMISSION ) Caractéristiques techniques des supports. L infrastructure d un réseau, la qualité de service offerte,

Plus en détail

Procédures de tests en réflectométrie. Septembre 2013

Procédures de tests en réflectométrie. Septembre 2013 Procédures de tests en réflectométrie Septembre 2013 Procédure de certification des liaisons optiques avec un réflectomètre Pour les mesures optiques quelques rappels: - Outils calibré et avec le dernier

Plus en détail

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser»

Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Approche documentaire : «Oscillateur optique, Laser» Objectifs : en relation avec le cours sur les ondes, les documents suivants permettent de décrire le fonctionnement d un laser en termes de système

Plus en détail

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE

ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE ETUDE D'UNE FIBRE OPTIQUE ET D'UN CÂBLE À PAIRE TORSADÉE Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Evaluer l'affaiblissement d'un signal à l'aide du coefficient d'atténuation. Mettre

Plus en détail

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT

COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE. Guy MILLOT COMMUNIQUER OU SIMULER DES VAGUES AVEC UN LASER DANS UNE FIBRE OPTIQUE Guy MILLOT Solitons - Lasers Communications Optiques - SLCO CNRS / Université de Bourgogne Franche-Comté http://icb.u-bourgogne.fr/

Plus en détail

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission

RESEAUX. Supports de transmission Câble coaxial. Supports de transmission Fibre optique. Supports de transmission. Supports de transmission RESEAUX Câble coaxial Cœur de cuivre Isolant Tresse conductrice Gaine protectrice isolante Bonne résistance aux bruits Support encombrant. Télévision et téléphone. 1 Base 2 (1MHz sur 2m) 1 Base 5 (1MHz

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE À SAUT D INDICE

FIBRE OPTIQUE À SAUT D INDICE Mines Physique 2 PC 2011 Énoncé 1/6 ÉCOLE DES PONTS PARISTECH SUPAERO (ISAE), ENSTA PARISTECH, TELECOM PARISTECH, MINES PARISTECH, MINES DE SAINT ÉTIENNE, MINES DE NANCY, TÉLÉCOM BRETAGNE, ENSAE PARISTECH

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique

Communication par fibre optique: des Romains a nos jours. Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Communication par fibre optique: des Romains a nos jours Camille-Sophie Brès Section Génie Electrique et Electronique Incroyable mais vrai. la fibre optique! Aussi mince qu un cheveu mais tres resistante

Plus en détail

FIBRE OPTIQUE : EVT-250 & EVR-250

FIBRE OPTIQUE : EVT-250 & EVR-250 Introduction La gamme 250 est conçue pour transmettre des signaux vidéo composite couleur et monochromes via un câble à fibre optique multi-mode. La distance maximale de transfert atteint 3000 mètres.

Plus en détail

DEPARTEMENT SIGNAL ET TELECOMMUNICATION

DEPARTEMENT SIGNAL ET TELECOMMUNICATION DEPARTEMENT SIGNAL ET TELECOMMUNICATION Réseaux Hauts Débits Réseaux Optiques 5 ème Année B IRT 2008-2009 Laurence PIRIOU Alcatel-Lucent évolue dans le monde des télécoms Définition [télécoms] Ensemble

Plus en détail

Principes et potentialités. des technologies optiques

Principes et potentialités. des technologies optiques Principes et potentialités des technologies optiques Tutoriel du 2 décembre 28 Philippe GALLION, Professeur à TELECOM ParisTech Principes et potentialités des technologies optiques Les fibres optiques

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 10 01 Lisez l exposé. Un participant aux travaux pratiques choisit un câble tel qu il est illustré. Quels raccordements

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

5 Système de lentilles et fibres optiques

5 Système de lentilles et fibres optiques Optique 1 5 Système de lentilles et fibres optiques Dans cette epérience, vous étudierez (i) les propriétés de focalisation d un système de deu lentilles et (ii) vous utiliserez ce système pour focaliser

Plus en détail

Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives

Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives Journées de l optique Réseau Optique et Photonique 9/10/07-11/10/07 Montée en puissance des lasers à fibres : Etat de l art et perspectives P. Bourdon (ONERA/DOTA/SLS) 1 Plan 1) Les lasers à fibres - historique,

Plus en détail

RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE?

RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? RESEAUX D ENTREPRISE QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? 1. L EVOLUTION DES RESEAUX LAN Si les années 80 et 90 furent une période d explosion des débits, la généralisation des applications Gigabit

Plus en détail

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Technologies photoniques appliquées aux communications 13 juin 2005 Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Raymond Roberge Conseiller technique senior Plan de la présentation

Plus en détail

Le câblage réseaux 5 0 0 2 ot ol F. N

Le câblage réseaux 5 0 0 2 ot ol F. N Le câblage réseaux Objectif Réussir à transmettre des données Sur des distances de plus en plus grande À des vitesses de plus en plus importante Existence de 3 types de câbles Câble coaxial Les paires

Plus en détail

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre

TP fibres optiques. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser. Précautions à prendre TP fibres optiques Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité laser ATTENTION : la diode laser à 810 nm est puissante (50 mw). Pour des raisons de sécurité et de sauvegarde de la santé des yeux, vous

Plus en détail

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS

PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS PRODUIRE DES SIGNAUX 1 : LES ONDES ELECTROMAGNETIQUES, SUPPORT DE CHOIX POUR TRANSMETTRE DES INFORMATIONS Matériel : Un GBF Un haut-parleur Un microphone avec adaptateur fiche banane Une DEL Une résistance

Plus en détail

MODIFICATIONS PRÉVUES DANS LES NORMES DE CÂBLAGE

MODIFICATIONS PRÉVUES DANS LES NORMES DE CÂBLAGE MODIFICATIONS PRÉVUES DANS LES NORMES DE CÂBLAGE L industrie des réseaux évolue très rapidement. Les normes de câblage ANSI/TIA/EIA- 568-A, instaurées depuis 1995, constituent un des facteurs de la croissance

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

OFFRE SPECIALE : Une journée de formation sera intégralement remboursée pour tout achat de matériel neuf chez nous (Pack réflectomètre et soudeuse)

OFFRE SPECIALE : Une journée de formation sera intégralement remboursée pour tout achat de matériel neuf chez nous (Pack réflectomètre et soudeuse) FORMATION FIBRE OPTIQUE ABSYS 19, rue Levacher-Cintrat 91460 MARCOUSSIS 01 69 63 26 36 www.absysfrance.com Notre service de formation dispense un enseignement de haute qualité dans le domaine de l optique

Plus en détail

Montpellier 2013-2014

Montpellier 2013-2014 locaux Montpellier 2013-2014 La notion de réseau Définition Réseaux Réseau informatique: ensemble d équipements informatiques (matériel + logiciel) reliés entre-eux pour échanger ou partager des données.

Plus en détail

Photométrie ou Réflectométrie?

Photométrie ou Réflectométrie? Pacific Tel Ets Administratif et Commerciaux 10, Avenue Réaumur 92142 CLAMART Cedex Web : www.pacific-technology.fr technology +33 (0)1 46 01 96 76 Fax +33 (0)1 46 01 03 00 Lettre d information Photométrie

Plus en détail

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9)

RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 1 RECOMMANDATION UIT-R F.1332* UTILISATION DE FIBRES OPTIQUES POUR LE TRANSPORT DE SIGNAUX À FRÉQUENCE RADIOÉLECTRIQUE (Question UIT-R 204/9) Rec. UIT-R F.1332 (1997) L'Assemblée des

Plus en détail

1. PRÉAMBULE 1 2. POURQUOI L OPTIQUE DANS LES RÉSEAUX LOCAUX? 2 3. INTRODUCTION À L OPTIQUE 11 4. ÉVOLUTION DES APPLICATIONS OPTIQUES 22

1. PRÉAMBULE 1 2. POURQUOI L OPTIQUE DANS LES RÉSEAUX LOCAUX? 2 3. INTRODUCTION À L OPTIQUE 11 4. ÉVOLUTION DES APPLICATIONS OPTIQUES 22 SOMMAIRE GÉNÉRAL 1. PRÉAMBULE 1 2. POURQUOI L OPTIQUE DANS LES RÉSEAUX LOCAUX? 2 3. INTRODUCTION À L OPTIQUE 11 4. ÉVOLUTION DES APPLICATIONS OPTIQUES 22 5. QUELLE FIBRE DANS VOTRE INFRASTRUCTURE? 29 6.

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes.

La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. La PSBT Optique : Un candidat sérieux pour augmenter le débit sur les installations existantes. Farouk Khecib, Olivier Latry, Mohamed Ketata IUT de Rouen, Université de Rouen Département Génie Électrique

Plus en détail

Fonctions de la couche physique

Fonctions de la couche physique La Couche physique 01010110 01010110 Couche physique Signal Médium Alain AUBERT alain.aubert@telecom-st-etienne.r 0 Fonctions de la couche physique 1 1 Services assurés par la couche physique Transmettre

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

1 Préambule 1. 2 Les étapes du contrôle 2. 3 Méthodologie de mesure et précautions opératoires 6. 4 Sanctions applicables 14

1 Préambule 1. 2 Les étapes du contrôle 2. 3 Méthodologie de mesure et précautions opératoires 6. 4 Sanctions applicables 14 SOMMAIRE C.R.E.D.O Page 1 Préambule 1 2 Les étapes du contrôle 2 3 Méthodologie de mesure et précautions opératoires 6 4 Sanctions applicables 14 5 Recette et documents de recette 16 6 Exploitation et

Plus en détail

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE

FIBRES OPTIQUES. B. AMANA et J.-L. LEMAIRE FIBRES OPTIQUES B. AMANA et J.-L. LEMAIRE A/ THEORIE I INTRODUCTION Nous allons présenter ici les notions de base ainsi que les relations nécessaires à la réalisation du TP «Fibres Optiques». Le concept

Plus en détail

CAHIER TECHNIQUE. La fibre optique. L a fibre optique permet

CAHIER TECHNIQUE. La fibre optique. L a fibre optique permet N 12 - Septembre 2001 I La fibre optique Voix, Données, Images. Dans le domaine du VDI, les performances des transferts d informations ne cessent de croître. Les besoins aussi.conséquence directe : le

Plus en détail

Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16

Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16 Transport optique à 40G / 100G FRNOG 16 Où trouvera t on du transport 40/100G? Dans le datacenter Portée ~ 100 m 100G Entre les datacenters (métro) Portée 10 à 40 km 100G Entre les datacenters (longue

Plus en détail

L'apport de la physique au diagnostic médical

L'apport de la physique au diagnostic médical L'apport de la physique au diagnostic médical L'application des découvertes de la physique à l'exploration du corps humain fournit aux médecins des informations essentielles pour leurs diagnostics. Ils

Plus en détail

révélateur de compétences

révélateur de compétences Programme Fibre Optique 70 heures soit 10 jours révélateur de compétences Réseaux Fibre Optique Réf Désignation Durée Page TEC-270 Réseaux Fibre Optique 70 heures TEC-271 Généralités 7 heures TEC-272 Raccordement

Plus en détail

Chapitre 12 Physique quantique

Chapitre 12 Physique quantique DERNIÈRE IMPRESSION LE 29 août 2013 à 13:52 Chapitre 12 Physique quantique Table des matières 1 Les niveaux d énergie 2 1.1 Une énergie quantifiée.......................... 2 1.2 Énergie de rayonnement

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Quelles sont les innovations technologiques mises en œuvre par la fibre optique vis-à-vis des autres supports?

Quelles sont les innovations technologiques mises en œuvre par la fibre optique vis-à-vis des autres supports? Page 1 sur 26 I - Présentation de la fibre optique a) Historique Pages 3-4 b) Fonctionnement Page 5 c) Fabrication Page 6 d) Différentes fibres Pages 6-7 1. Multimode a. A saut d indice b. A gradient d

Plus en détail

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur.

Des diodes (LEDs) indiquent l activité du convertisseur et peuvent faire un diagnostic en cas d erreur. Convertisseur de média Ethernet 100Base-FX/100Base-TX MICROSENS Généralités Le convertisseur de média 100Base-FX/100Base-TX de MICROSENS permet de connecter un segment câble paire torsadée (100Base-TX)

Plus en détail

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission

Transmission de données. A) Principaux éléments intervenant dans la transmission Page 1 / 7 A) Principaux éléments intervenant dans la transmission A.1 Equipement voisins Ordinateur ou terminal Ordinateur ou terminal Canal de transmission ETTD ETTD ETTD : Equipement Terminal de Traitement

Plus en détail

UNIVERSITE DE LIMOGES. ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé. FACULTE des Sciences. Thèse. pour obtenir le grade de

UNIVERSITE DE LIMOGES. ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé. FACULTE des Sciences. Thèse. pour obtenir le grade de UNIVERSITE DE LIMOGES ECOLE DOCTORALE Science Technologie Santé FACULTE des Sciences Année : 2005 Thèse N 24-2005 Thèse pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE DE LIMOGES Discipline / Spécialité

Plus en détail

LABORATOIRE INTERFACES CAPTEURS ET MICORELECTRONIQUE. Ecole Doctorale IAEM Lorraine. Département de Formation Doctorale Electronique- Electrotechnique

LABORATOIRE INTERFACES CAPTEURS ET MICORELECTRONIQUE. Ecole Doctorale IAEM Lorraine. Département de Formation Doctorale Electronique- Electrotechnique LABORATOIRE INTERFACES CAPTEURS ET MICORELECTRONIQUE Ecole Doctorale IAEM Lorraine Département de Formation Doctorale Electronique- Electrotechnique THESE Présentée pour obtenir le grade de docteur de

Plus en détail

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd

UE 503 L3 MIAGE. Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique. A. Belaïd UE 503 L3 MIAGE Initiation Réseau et Programmation Web La couche physique A. Belaïd abelaid@loria.fr http://www.loria.fr/~abelaid/ Année Universitaire 2011/2012 2 Le Modèle OSI La couche physique ou le

Plus en détail

DTX CableAnalyzerTM Tout est une question de temps. DTX CableAnalyzer Réduction considérable des délais de certification

DTX CableAnalyzerTM Tout est une question de temps. DTX CableAnalyzer Réduction considérable des délais de certification N E T W O R K S U P E R V I S I O N DTX CableAnalyzer Réduction considérable des délais de certification Les nouveaux testeurs de la série DTX CableAnalyzer de Fluke Networks composent la plate-forme de

Plus en détail

Une introduction aux télécommunications optiques par la simulation de systèmes simples

Une introduction aux télécommunications optiques par la simulation de systèmes simples J3eA - Vol. 2-7 (2003). DOI : 10.1051/bib-j3ea:2003007 Une introduction aux télécommunications optiques par la simulation de systèmes simples E. Cassan * (IEF, Université Paris-Sud Orsay) Mis en ligne

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

Procédures de qualification Installatrice-électricienne CFC Installateur-électricien CFC

Procédures de qualification Installatrice-électricienne CFC Installateur-électricien CFC Série 01 Connaissances professionnelles écrites Pos. 5 Technique de communication Procédures de qualification Installatrice-électricienne CFC Installateur-électricien CFC Nom, prénom N de candidat Date.........

Plus en détail

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz,

Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, Étude théorique et expérimentale des lasers solides bi-fréquences dans les domaines GHz à THz, en régime continu ou impulsionnel. Applications opto-microondes. NGOC DIEPLAI Laboratoire d Electronique Quantique

Plus en détail

Fibres optiques dopees et applications

Fibres optiques dopees et applications Les lasers et leurs applications scientifiques et medicates Fibres optiques dopees et applications M. Monerie Centre National d'etudes des Telecommunications, LAB/RIO/TSO, 2 route de Tregastel, Fibres

Plus en détail

Spécialité : Physique Option : Science de la Matière. Présenté par. Boudia Naima. Thème

Spécialité : Physique Option : Science de la Matière. Présenté par. Boudia Naima. Thème Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI, TIZI-OUZOU Faculté des sciences Département de Physique Spécialité : Physique Option : Science de la Matière

Plus en détail

Composants photoniques

Composants photoniques Composants photoniques Chapitre 4 : Lasers 4.2. Lasers à semi-conducteurs LASERS à semiconducteurs 4.2.1 Introduction Qu est-ce qu un laser? LASER = Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation

Plus en détail

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs

Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs Acquisition et conditionnement de l information Les capteurs COURS 1. Exemple d une chaîne d acquisition d une information L'acquisition de la grandeur physique est réalisée par un capteur qui traduit

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction aux réseaux informatiques

Chapitre 1 : Introduction aux réseaux informatiques Chapitre 1 : Z:\Polys\Internet RES0\01.Intro.fm - 9 janvier 2014 10:10 Plan - 1. Introduction p16-2. Structure des réseaux informatiques p17-3. Les supports de communication p19-4. Caractéristiques de

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

Les techniques de multiplexage

Les techniques de multiplexage Les techniques de multiplexage 1 Le multiplexage et démultiplexage En effet, à partir du moment où plusieurs utilisateurs se partagent un seul support de transmission, il est nécessaire de définir le principe

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types..

Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. Un réseau est.. de tout types.. Généralités sur LES RESEAUX DE TRANSMISSION NUMERIQUE. I Définitions Un réseau est.. de tout types... Les réseaux permettent d offrir des services aussi bien aux entreprises qu aux particuliers (gestion

Plus en détail

EIA-485 / RS485 LES SOLUTIONS GMI DATABOX

EIA-485 / RS485 LES SOLUTIONS GMI DATABOX EIA-485 / LES SOLUTIONS GMI DATABOX I. Introduction Sommaire 1 - Introduction 2 - Topologies bus et étoile 3 - Les distances en mode EIA-485 4- Liaisons EIA-485 via fibre optique 5 - Liaisons EIA-485 via

Plus en détail

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau

Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau Gestion et Surveillance de Réseau Définition des Performances Réseau These materials are licensed under the Creative Commons Attribution-Noncommercial 3.0 Unported license (http://creativecommons.org/licenses/by-nc/3.0/)

Plus en détail

Électromagnétisme et Optique Physique

Électromagnétisme et Optique Physique Électromagnétisme et Optique Physique Dr.R.Benallal DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE École Préparatoire en Sciences et Techniques de Tlemcen Physique 4 Fevrier-Juin 2013 Programme du module I Électromagnétisme

Plus en détail

Smart Home. HDTV Haut-débit TV IP. Fibre optique Sécurité. Multimédia. Le réseau à domicile

Smart Home. HDTV Haut-débit TV IP. Fibre optique Sécurité. Multimédia. Le réseau à domicile TV Internet Smart Home HDTV Haut-débit TV IP Fibre optique Sécurité Multimédia Le réseau à domicile Le réseau à domicile - haut débit à la maison Prise encastrée convertisseur de média avec avec commutateur

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail