DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIGESTIF Troubles du transit. Troubles du transit"

Transcription

1 17/02/2014 HARIGNORDOQUY Margot L2 Digestif Pr. JC. Grimaud Relecteur 6 6 pages Troubles du transit Plan A. La constipation II. Interrogatoire III. Examen clinique et para clinique B. La diarrhée II. L'interrogatoire Soit le transit intestinal se fait mal, il est ralenti et on parlera de Constipation. Soit il est trop rapide et on aura la possibilité de la Diarrhée. A. La constipation La constipation n'est pas une maladie mais une plainte (=un symptôme) du patient qui peut révéler une maladie. Académiquement parlant, en Europe, on parle de constipation lorsque la fréquence des selles est inférieure à 3 selles par semaine. Mais cette limite est culturelle, par exemple au Sénégal, sera constipée une personne qui a moins de 3 selles par jour! Donc le vécu de la fréquence des selles est culturel. La constipation n'est pas qu'une question de fréquence. Un patient peut s'en plaindre même s'il va tous les jours à la selle. Il se plaindra alors d'exonération incomplète ou difficile, non satisfaisante, de selles trop petites, trop dures... Souvent les gens se plaignant de constipation vont s'automédiquer avec des laxatifs. C'est un problème car ils peuvent s avérer toxique. Globalement, on considère deux types de constipations sur le plan physiopathologique : Constipation liée à une modification de la progression des matières dans le tube digestif (c'est le moins fréquent). Il y a une paresse qui reflète des anomalies de la contraction du côlon, ce qui explique que le bol fécal ne progresse pas tout le long du côlon. À l extrême, le côlon peut devenir totalement inerte, c'est l'inertie colique. Le deuxième type, un peu plus fréquent, se manifeste par une progression normale des matières dans le côlon, mais arrivées à l'origine du rectum, elles stagnent et ne veulent pas sortir. On parle alors de constipation par trouble de l'exonération. 1/6

2 Ainsi ces deux types de constipations ne seront pas traités de la même façon. Lorsque le malade allègue les symptômes, il faut lui demander : depuis quand êtes-vous constipé? On distingue des constipations Ancienne ou Récente : La constipation ANCIENNE, qui dure depuis des années, est la plupart du temps anorganique. Ce sont des constipations d'origine fonctionnelle, sans causes apparentes. On note un bon état général du patient, sans amaigrissement. À l'interrogatoire, on se rend compte que ce sont souvent des patients qui font des erreurs diététiques. Pour aller correctement à la selle, il faut de la matière, notre alimentation doit donc être riche en fibres. Sans cela, il n'y a pas de résidus (=cellulose non assimilée par l'organisme) et les patients qui ne mangent ni fruits ni légumes sont constipés sans l'être. Le mode de vie va influencer le transit. La sédentarité favorise un ralentissement du transit. Les gens alités, souvent les personnes âgées, auront un transit plus ralenti par rapport aux personnes actives! Des facteurs psychologiques peuvent induire ce symptôme. On parle de «cerveau intestinal», des problèmes d'ordre psychologique peuvent se ressentir au niveau intestinal. La constipation RECENTE, qui dure depuis quelques semaines. Il faut rechercher des symptômes associés de gravité, à savoir : les douleurs abdominales, des saignements (la rectorragie : saignement au niveau du rectum, le sang est rouge. À ne pas confondre avec le méléna : présence de sang dans les selles mais il est digéré donc de couleur marron et très nauséabond.), une altération de l'état général. Le but étant de détecter toute pathologie organique (une occlusion, par exemple des selles qui ne passent plus). Il faut penser à la possibilité d'une sténose des intestins qui expliquerait le mauvais passage des matières. En cas d'absence de ces signes, il faut rechercher (tout en gardant en tête la possibilité de sténose) les autres facteurs. Par exemple le malade explique qu'il s'est récemment soigné pour une sciatique en prenant des antalgiques, des dérivés de la morphine (la codéine). Hors il faut savoir que la morphine constipe. L'origine de la constipation peut donc être médicamenteuse. Autre exemple, l'automédication pour des brûlures à l'estomac avec la prise de gellules d'aluminium... Et bien l'aluminium, ça constipe! Et puis il y a d'autres causes. Des affections organiques qui ne touchent pas le tube digestif mais qui s'associent à une constipation. Les troubles des glandes endocriniennes comme l'hypothyroïdie sont associés à une constipation. Des constipations dites INTERMITTENTES. Elles se rencontrent surtout chez le sujet âgé et sont souvent associées à des fuites. Cela s'explique par une accumulation de matière dans le rectum = constipation, puis les matières coulent toute seul = incontinence On parle de fécalome, c'est-à-dire des matière fécales bloquées au niveau du rectum, qui se durcissent et ne peuvent plus sortir. Le seul moyen d'en faire le diagnostic est le toucher rectal, on sent la présence de matière dure dans le rectum. Et c'est très fréquent surtout chez le sujet (en institut) et les patients de psychiatrie du fait des drogues qui immobilisent littéralement ces malades. 2/6

3 II. Interrogatoire Il est très important car c'est à ce moment que vous allez recueillir le maximum d'informations sur ces troubles du transit. Les questions systématiques sont : Quelles est la fréquence de vos selles? Combien de fois par jour, par semaine, par mois. L'exonération est-elle facile ou les matière ont une texture qui la rendent difficile? Est-ce que vous allez bien à la selle ou est-ce que vous forcez? Car on ne FORCE pas à la selle, on POUSSE! Quelle est la différence? Pour exonérer, on a un système sphinctérien. Le muscle sphincter anal interne, involontaire, s'ouvre automatiquement à la présence de matière. Celui ci s'ouvre toujours, sauf en cas de pathologie particulière. Et le muscle sphincter anal externe, strié et donc à commande volontaire que l'on a appris à serrer quand le besoin arrive. Sans lui et cet apprentissage, nous serions incontinents et ce serait difficile socialement. Donc quand on a un besoin, notre sphincter anal interne s'ouvre automatiquement, et avec notre sphincter anal externe on empêche toute sortie de matières. Lorsque nous sommes au toilette, on décide de relâcher les deux sphincters et ça suffit pour exonérer. La plupart du temps, il faut ajouter une poussée car la pesanteur ne suffit pas, alors avec les muscles abdominaux, on oriente les forces vers le bas pour aider à l'exonération. Imaginons que le sphincter anal externe ne se décontracte pas, et bien il faut forcer pour le forcer. Les patients peuvent se plaindre de «selles toute fines qui ne veulent pas sortir». Mais lorsqu'on force trop, sans que cela sorte, la résultante est que les forces vont se diffuser dans tous les sens. On peut observer une hernie le plus souvent chez la femme puisqu'il y a la place pour avec une hernie dans le vagin, une recto-selle. À terme beaucoup de femmes sont obligées d'utiliser leurs doigts pour pousser les matières via le vagin. Depuis quand êtes-vous constipé? Est-ce récent ou ancien? Avez-vous d'autres symptômes associés? Des douleurs, des ballonnements, des nausées, des vomissements, présence de sang dans les selles? Comment sont ces selles? Normales, petites, fines,en crotte de chèvre (=les scyballes)? Avec alternance diarrhéique? Prenez vous des médicaments? Ce sont ces questions qu'il faudra poser devant toutes allégations de constipation. III. Examen clinique et para clinique L'inspection apprend peu de chose, ni l'auscultation. /!\ Le ballonnement est une plainte du patient et ne s'observe pas. Le signe équivalent que l'on observe à l'examen clinique est le météorisme, le ventre est tympanique à la percussion. On peut rechercher aussi une masse à la palpation. Il faut palper tous les orifices herniers : l'ombilic, les creux inguinaux. Ne pas oublier les touchers pelviens, notamment le toucher rectal +++ pour la recherche d'un éventuel fécalome. 3/6

4 Il est anormal d'avoir des matières dans le rectum. Elles sont présentes seulement normalement au moment du besoin ressenti d'aller à la selle. Mais pour quelqu'un qui n'a pas envie d'aller à la selle et qui a des matières dans le rectum, ce n'est pas normale. C'est un signe de mauvaise expulsion. La coloscopie est un examen que l'on va proposer seulement dans certaines situations, lorsque l'on suspecte une lésion organique. Par exemple un homme d'une cinquantaine d'années qui se plaint de constipation qui dure depuis 3 mois avec présence de sang dans les selles à l'occasion. On suspecte un cancer du côlon qui est très fréquent. On le recherche à l'aide d'une coloscopie. Autre exemple, une femme de 35 ans qui se plaint de constipation qui dure depuis longtemps, une quinzaine d'années, qui est stressée, dort mal la nuit, a connu un divorce, on suspecte plutôt une lésion anorganique, donc on la traite directement sans proposer de coloscopie. Finalement les causes de constipations fréquentes sont : Les rétrécissements dus à une sténose, le plus souvent cancéreuse. La prise de médicaments Des facteurs psychologiques, le stress Les habitudes alimentaires Le mode de vie B. La diarrhée La diarrhée est une augmentation de la fréquence des selles. Académiquement parlant, si la fréquence des selles est inférieure à 3 fois par jour, on parlera de diarrhée. Ce qui entre aussi en compte est la consistance des selles, plus ou moins moulées ou liquide. Il faut connaître la fréquence, car la valeur diagnostique entre 3 selles par jour et 10 selles par jour est bien différente! Il faut demander s'il y des matières fécale ou non. Dans le cas de matières afécales, on perle de syndrome dysentérique. Il faut évaluer s'il y a présence de glaire ou de sang. Les glaires représentent le mucus. Quelle est la signification de la présence de ce mucus? Le mucus est sécrété par la muqueuse du tube digestif, composée de cellules de type glandulaire. Si ces cellules sont irritées, on aura une augmentation de la production de ce mucus. Étant très liquide, il provoquera des évacuations glaireuses. Dans certaines pathologies, la présence de mucus est équivalente au saignement. Possibilité de douleurs abdominales voire de coliques. La colique est une douleur aiguë paroxystique qui se termine par une envie impérieuse d'aller à la selle. Il s'agit d'un mouvement en mal du côlon. Elle peut se voir sur un obstacle, le péristaltisme va butter dessus en spasme. Dans les occlusions intestinales, on parle de colique de niséréré, extrêmement douloureuse!! Comme pour la constipation, lors d'une plainte de diarrhée il faut rechercher les signes de gravité associés tel que la fièvre. Mais aussi les signes fonctionnels comme le vomissement. 4/6

5 Globalement pour les diarrhées, on considère qu'il y a deux types : (Ces deux types de diarrhée n'ont évidement pas la même incidence pour le diagnostic). Les diarrhées AIGUES : Elles peuvent être liées à une infection microbienne ou virale. La question à poser est avez-vous voyagé récemment? Où êtes- vous allé récemment (dans un restaurant pas très net)? (= Pensez à l'intoxication alimentaire). Ce sont les causes les plus fréquentes. Les diarrhées CHRONIQUES : En général ce sont des diarrhées fonctionnelles, c'est-à-dire sans cause apparente, et qui ne sont pas associées à une détérioration de l'état général. Ces diarrhées ne surviennent pas la nuit. Elles sont augmentées par le stress et diminuées par le repos et les vacances. Elles sont liées à un phénomène moteur, c'est-à-dire que d'un coup on a une accélération de la motricité digestive qui balaye tout le tube digestif. Cela peut être déclenché par un repas, un verre d'eau. /!\ A noter! Une douleur qui réveille, des symptômes nocturne qui réveillent, il faut toujours penser à une cause organique. Les Causes de ces diarrhées chroniques peuvent être : La manie du laxatif, ce sont des diarrhées induites par un médicament Anomalies endocriniennes, l'hyperthyroïdie provoque la diarrhée. Trop de matière grasse. Il faut demander si les matières grasses tâchent le papier, s'il est enduit de gras. Ces patients vont fréquemment à la selle avec beaucoup de matière. C'est lié à un excès de lipides dans les selles, on parle de stéatorrhée due à une mauvaise absorption des graisses. La cause la plus fréquente est une mauvaise sécrétion des enzymes pancréatiques nécessaires à l'absorption des graisses. Il peut aussi y avoir des anomalies des villosités du grêle. La maladie la plus fréquente est l intolérance au gluten : maladie cœliaque. À tous les niveaux de l'absorption, on retrouve des causes possibles qui peuvent donner la diarrhée. Inflammation globale de la paroi digestive avec sécrétion abondante de mucus, on parle de diarrhée exsudative. Les maladies inflammatoires du tube digestif fréquentes sont : la rectocolique hémorragique, qui touche le côlon, et la maladie de Crohn. II. L'interrogatoire Il est capital et il faut recueillir des renseignements sur : La fréquence des selles, avec le nombre de selles quotidien (pour évaluer la gravité du tableau) Le caractère diurne et nocturne. Depuis combien de temps? Quelle est la consistance, la couleur des selles, pour éventuellement rechercher la présence de graisse La présence de sang, de glaire de mucus. Voyages? Contagiosité? Association avec des douleurs abdominales La perte de poids? Les médicaments, les laxatifs ou certains antibiotiques qui peuvent provoquer une inflammation de la paroi du côlon. 5/6

6 6/6

Sémiologie digestive. Dr ABED

Sémiologie digestive. Dr ABED Sémiologie digestive Dr ABED Troubles du transit Transit normal La durée normal : variable, durée moyenne 24 heures Nombre : Les selles normales sont émises 1 à 2 fois par jours Aspect : homogène et moulée

Plus en détail

Il peut être très difficile de composer avec la constipation.

Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Qu est-ce que la constipation? La nourriture que nous mangeons traverse l appareil digestif afin d alimenter notre organisme, notre esprit

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Sémiologie digestive pédiatrique jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Troubles du transit intestinal Analyse du transit Selles de consistance normale Moulées Molles (sein, hydrolysats de protéines) Marron si

Plus en détail

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII?

QCM. Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? QCM Quelles sont les affirmations exactes sur le SII? - Prédominance féminine - C est une pathologie psychiatrique - C est une pathologie psycho-somatique - Son étiologie n est jamais retrouvée - 10 à

Plus en détail

Dossier : l'estomac Anatomie Pathologie

Dossier : l'estomac Anatomie Pathologie 1 Dossier : l'estomac Anatomie Pathologie 2 L'estomac humain L'estomac est un organe qui fait partie de l'appareil digestif. Il est en forme de poche, et il est situé entre l'œsophage en haut, et le duodénum

Plus en détail

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009

K-SAIDANI. Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 K-SAIDANI Septième journée de la clinique médicale, Alger le 30 Avril 2009 Constipation : Plainte fréquente au cours de la grossesse et dans la période puerpérale; Elle peut survenir «de novo», aggraver

Plus en détail

constipation occasionnelle

constipation occasionnelle Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 constipation occasionnelle de l adulte constipation occasionnelle de l adulte Ce qu il faut savoir La constipation se définit

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

LA CONSTIPATION DE L ENFANT

LA CONSTIPATION DE L ENFANT LA CONSTIPATION DE L ENFANT Dr Nabil CHAOUI POURQUOI CETTE PRÉSENTATION La constipation est courante mais mal appréciée Elle n est pas toujours reconnue, Pas toujours bien gérée, Fait souvent l objet d

Plus en détail

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte

Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Prise en charge et traitement de la constipation chronique de l'adulte Groupe de veille documentaire Nambotin P, Boussageon R, Jamet S, Mas Jl, Oriol JM, Senez B FORGENI 18 sept 2008 «Recommandations pour

Plus en détail

N 229. Colopathie fonctionnelle. Diagnostiquer une colopathie fonctionnelle Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient

N 229. Colopathie fonctionnelle. Diagnostiquer une colopathie fonctionnelle Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient N 229. Colopathie fonctionnelle. Diagnostiquer une colopathie fonctionnelle Argumenter l'attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient Introduction Motif de consultation fréquent en gastro entérologie.

Plus en détail

Question 1 Lors d une crise d herpès labial, lesquelles de ces manifestations/signes seront

Question 1 Lors d une crise d herpès labial, lesquelles de ces manifestations/signes seront Question 1 Lors d une crise d herpès labial, lesquelles de ces manifestations/signes seront présentes? CEMEQ P69 Encercler deux(2) lettres correspondantes aux bonnes réponses. a) Douleur. b) Hyperthermie.

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF 17.10.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF I)La bouche et l'oropharynx A)Les dents B)Les glandes salivaires C)La langue D)Les troubles de la déglutition II)L'oesophage III)L'estomac

Plus en détail

NOTICE DULCOLAX PICOSULPHATE 2,5 MG CAPSULES MOLLES (BPI 0188-02) 17.03.2010

NOTICE DULCOLAX PICOSULPHATE 2,5 MG CAPSULES MOLLES (BPI 0188-02) 17.03.2010 NOTICE DULCOLAX PICOSULPHATE 2,5 MG CAPSULES MOLLES (BPI 0188-02) 17.03.2010 Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce Elle contient des informations importantes pour

Plus en détail

Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 1 Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 10 Les processus digestifs Ingestion : introduction de nourriture dans

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Diarrhée passagère. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. Juin 2009. Diarrhée passagère. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance Juin 2009 Diarrhée passagère de l adulte Diarrhée passagère de l adulte Ce qu il faut savoir La diarrhée se manifeste par une modification

Plus en détail

Atelier n 4 : Que devient le pain une fois mangé?

Atelier n 4 : Que devient le pain une fois mangé? Atelier n 4 : Que devient le pain une fois mangé? 1. OBJECTIFS. - Comprendre le fonctionnement du système digestif. - Pouvoir expliquer le trajet réalisé par le pain après sa mise en bouche. - Découvrir

Plus en détail

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal

Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal SOFOMEC - Jeudi 17 mars 2011 1 Faut-il toujours faire un bilan endoscopique? Dr JM Rouillon -Service Gastro Polyclinique Montréal OUI!... Puisque Sine materia... En fait : NON But de cette présentation

Plus en détail

Sémiologie intestinale

Sémiologie intestinale Sémiologie intestinale Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Sémiologie INTESTIN Explorations

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL

15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES EN MEDECINE DU TRAVAIL 15 ème Journée du Sommeil Sommeil et Nutrition 27 Mars 2015 SURVEILLANCE DES COMPORTEMENTS Dr Albane CHAILLOT Service de santé au travail 27/03/2015 Introduction Evaluation Prise en charge Traitement Conclusion

Plus en détail

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON MILLE Sara Ronéo de Module 5 LABERGERIE Laura Cours de Mr LECOMTE Le 21/02/11 Le cours est disponible sur l'ent TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON Épidémiologie du Cancer Colo-rectal (CCR): Le

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Rectorragies chez l enfant Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Journée de formation médicale continue Service de gastro-entérologie 23_10_2015 Objectifs Reconnaître un saignement digestif bas Évoquer

Plus en détail

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen

Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen Constipation de l enfant. Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie pédiatrique, CHU Rouen L'enfant est il constipé? selle une fois par mois : non selle

Plus en détail

(ah SPARE ah gin aze)

(ah SPARE ah gin aze) Fiche d'information sur les médicaments asparaginase (ah SPARE ah gin aze) Ce document fournit des renseignements généraux à propos de votre médicament. Il ne remplace pas les conseils de votre équipe

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Macrogol + electrolytes Sandoz, poudre pour solution buvable, sachet Macrogol 3350,Chlorure de sodium, Bicarbonate de sodium,chlorure de potassium Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

Le nombre d ions d électrolytes par sachet reconstitué sous forme de solution de 125 ml est le suivant :

Le nombre d ions d électrolytes par sachet reconstitué sous forme de solution de 125 ml est le suivant : RÉSUME DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Movolax 13,7 g, Poudre pour solution buvable, sachet 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque sachet contient les composants

Plus en détail

LA PANCRÉATOGRAPHIE. Information pour la clientèle. Pour vous, pour la vie

LA PANCRÉATOGRAPHIE. Information pour la clientèle. Pour vous, pour la vie LA PANCRÉATOGRAPHIE Information pour la clientèle Pour vous, pour la vie Ce dépliant a été conçu pour vous donner des informations plus précises sur l examen que vous subirez, la cholangiopancréatographie

Plus en détail

Le cancer colorectal et son dépistage

Le cancer colorectal et son dépistage Qu est-ce-que c est? Le cancer colorectal est une tumeur maligne de la muqueuse du côlon ou du rectum. Le côlon et le rectum constituent la dernière partie du tube digestif. La majorité des cancers colorectaux

Plus en détail

L OCCLUSION INTESTINALE EN SOINS-PALIATIFS. Renée Dugas MD. Soins-palliatifs, CHUM, Hôpital Notre-Dame

L OCCLUSION INTESTINALE EN SOINS-PALIATIFS. Renée Dugas MD. Soins-palliatifs, CHUM, Hôpital Notre-Dame L OCCLUSION INTESTINALE EN SOINS-PALIATIFS Renée Dugas MD. Soins-palliatifs, CHUM, Hôpital Notre-Dame CONSTIPATION OU OCCLUSION Constipation: c est le passage de selles dures et rares, un effort est requis

Plus en détail

B i o l o gist e OBSERVATIONS SUR TON ANIMAL FAMILIER. 4 Peser les quantités d excréments. 1 Animal et matériel. 5 Cahier d observation

B i o l o gist e OBSERVATIONS SUR TON ANIMAL FAMILIER. 4 Peser les quantités d excréments. 1 Animal et matériel. 5 Cahier d observation Expérimenter OBSERVATIONS SUR TON ANIMAL FAMILIER B i o l o gist e Tu peux faire des observations sur ton animal en relation avec ce que tu apprends en classe. Pour connaître le devenir des aliments consommés

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES

LES DOULEURS ABDOMINALES Sémiologie digestive Année 2015 3émes années de médecine Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA-Clinique de Médecine interne LES DOULEURS ABDOMINALES I/ INTRODUCTION : La douleur abdominale est un motif fréquent de consultation.

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Jean-Luc Darrigol. Tous les moyens naturels pour vaincre. La constipation. Hygiène vitale. Aliments stimulant le transit. Plantes médicinales

Jean-Luc Darrigol. Tous les moyens naturels pour vaincre. La constipation. Hygiène vitale. Aliments stimulant le transit. Plantes médicinales Jean-Luc Darrigol Tous les moyens naturels pour vaincre La constipation Hygiène vitale o Aliments stimulant le transit o Plantes médicinales o Compléments alimentaires Le tube digestif : anatomie et physiologie

Plus en détail

Challenge de mise en forme. Le nettoyage du corps

Challenge de mise en forme. Le nettoyage du corps Challenge de mise en forme Le nettoyage du corps Le nettoyage Chaque jour on prend une douche, mais il nous arrive très rarement de penser qu'il faut se purger aussi (nettoyer notre intestin). 6 Notre

Plus en détail

CANCER DES VOIES AÉRO-DIGESTIVES SUPÉRIEURES (VADS)

CANCER DES VOIES AÉRO-DIGESTIVES SUPÉRIEURES (VADS) CANCER DES VOIES AÉRO-DIGESTIVES SUPÉRIEURES (VADS) Description et fonctions des VADS : C est l ensemble formé de la bouche, du pharynx et du larynx Elles permettent le passage de l air et des aliments

Plus en détail

En quoi consiste la Gastroentérologie?

En quoi consiste la Gastroentérologie? En quoi consiste la Gastroentérologie? Sur ces pages, le lecteur intéressé ou le patient personnellement concerné trouvent quelques indications sur des procédures typiques en Gastroentérologie. 1. En quoi

Plus en détail

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions

Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie. Des réponses à vos questions Ablation de la vésicule biliaire ou cholécystectomie Des réponses à vos questions Introduction A quoi sert la vésicule biliaire? La vésicule biliaire est un petit sac d environ 10 cm de longueur. Elle

Plus en détail

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM

INFORMATION POUR LES PATIENTS 05/09 INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM INFORMATIONS SUR LES TRAITEMENTS DU CANCER DU RECTUM Madame, Monsieur, Vous allez recevoir une chimioradiothérapie préopératoire pour cancer du rectum. Votre traitement a été adapté en fonction de votre

Plus en détail

NOTICE. SORBITOL DELALANDE 5 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose

NOTICE. SORBITOL DELALANDE 5 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose NOTICE Mis à jour : 12/11/2010 Dénomination du médicament Encadré SORBITOL DELALANDE 5 g, poudre pour solution buvable en sachet-dose Ceci est un médicament autorisé et contrôlé (voir N d'identification

Plus en détail

TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN

TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN TROUBLES DU CONTROLE SPHINCTERIEN A) L'énurésie 1. Définition Une miction répétée, involontaire, diurne ou nocturne, chez les enfants âgés de plus de 5 ans, normal dans son déroulement physiologique. Elle

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

NOTICE. LANSOYL SANS SUCRE 78,23 g POUR CENT, gel oral en pot édulcoré à la saccharine sodique Paraffine liquide

NOTICE. LANSOYL SANS SUCRE 78,23 g POUR CENT, gel oral en pot édulcoré à la saccharine sodique Paraffine liquide NOTICE ANSM - Mis à jour le : 28/02/2011 Dénomination du médicament LANSOYL SANS SUCRE 78,23 g POUR CENT, gel oral en pot édulcoré à la saccharine sodique Paraffine liquide Encadré Veuillez lire attentivement

Plus en détail

Que savez-vous de la ménopause?

Que savez-vous de la ménopause? Que savez-vous de la ménopause? La ménopause est synonyme de bouleversements dans la vie affective et physique de la femme. Quels en sont les symptômes et les conséquences? Faut-il suivre des traitements

Plus en détail

Avez-vous aussi des problèmes de constipation?

Avez-vous aussi des problèmes de constipation? NIEUW Avez-vous aussi des problèmes de constipation? WWW. NOUVEAU WWW. www.movicol.be Qu est-ce que la constipation? symptômes de la constipation La constipation n est pas une maladie, mais un syndrome,

Plus en détail

Constipation de l enfant. Dr THOMASSIN Journée DES 28/01/2011

Constipation de l enfant. Dr THOMASSIN Journée DES 28/01/2011 Constipation de l enfant Dr THOMASSIN Journée DES 28/01/2011 Généralités Problème fréquent chez le NRS et l enfant (5 à 10%) ¼ des consultations en gastro-entérologie pédiatrique Fréquence normale des

Plus en détail

QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE?

QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE? QU EST-CE QUE L AMNIOCENTÈSE? Préparé par : Docteur Oleg Soroko, chef du département de gynécologie Sylvain Boisvert, chef de l unité familiale Direction des soins infirmiers 2011-04-18 Qu est-ce que l'amniocentèse?

Plus en détail

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France

Expérimenté depuis 2003, le. Dépistage organisé du cancer colorectal. Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France DÉPISTAGE Dépistage organisé du cancer colorectal Un moyen décisif pour lutter contre la 2 e cause de décès par cancer en France UN CANCER CURABLE À UN STADE PRÉCOCE LE DÉPISTAGE ORGANISÉ : UNE STRATÉGIE

Plus en détail

Qu'est-ce que l'incontinence? Pourquoi?

Qu'est-ce que l'incontinence? Pourquoi? Corps du texte 1.Qu'est-ce que l'incontinence? 2.Pourquoi? 3.Quels symptômes et quelles conséquences? 4.Quelques chiffres 5.Traitement 6.Conséquences sur la vie scolaire 7.Quand faire attention? 8.Comment

Plus en détail

INFORMATION & PRÉVENTION. Les cancers du côlon et du rectum

INFORMATION & PRÉVENTION. Les cancers du côlon et du rectum INFORMATION & PRÉVENTION Les cancers du côlon et du rectum G R A N D P U B L I C Les cancers du côlon et du rectum Les cancers du côlon et du rectum (gros intestin qui va de l intestin grêle à l anus)

Plus en détail

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage

Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage ACTUALITÉS THERAPEUTIQUES Samedi 3 décembre 2011 Dr. Briend-Godet Valérie Conduite à tenir devant une diarrhée au retour d un voyage Épidémiologie! Augmentation permanente des voyages sous les tropiques

Plus en détail

Conseil de pratique. Fissure anale

Conseil de pratique. Fissure anale Rédacteur : Thierry Higuero Date de production : février 2013 Conseil de pratique Fissure anale Relecteurs : conseil d Administration de la SNFCP, mars 2013 Références : - Nelson R. Non surgical therapy

Plus en détail

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue 1, avenue de la résistance 93340 LE RAINCY Tél. 01 43 81 75 31 VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015 Prévention des cancers digestifs Le cancer

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

La constipation chez les jeunes à mobilité réduite : prévention et traitement

La constipation chez les jeunes à mobilité réduite : prévention et traitement La constipation chez les jeunes à mobilité réduite : prévention et traitement Brochure explicative à l intention du jeune et de sa famille. Table à langer Porte automatique O C C U P É Cette brochure s

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT.

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. Régulation Phase pré-hospitalière. Accueil des Urgences. UHCD. I- REGULATION OBJECTIFS : Type d intervention

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE HEMORROIDAIRE SELON LA TECHNIQUE LONGO A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une hémorroïdectomie par l équipe chirurgicale des docteurs

Plus en détail

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie

L ALIMENTATION LE GR AND LIVRE DE. Dr Laurence PLUMEY. Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation. Bien se nourrir à tout âge de la vie Dr Laurence PLUMEY LE GR AND LIVRE DE L ALIMENTATION Connaître les aliments Bien se nourrir à tout âge de la vie, 2014 ISBN : 978-2-212-55740-4 Prendre soin de sa santé grâce à l alimentation Table des

Plus en détail

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE TABLE DES MATIÈRES APTITUDES... 2 COMPÉTENCES CLINIQUES... 2 DOULEUR AIGUË DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE... 2 DOULEUR AIGÜE DE LA FOSSE ILIAQUE GAUCHE... 4 DOULEUR AIGÜE DE

Plus en détail

Le Nourrisson Vomisseur. Stéphanie FRANCHI-ABELLA et Cindy FAYARD et toute l équipe de radiopédiatrie de l hôpital Bicêtre

Le Nourrisson Vomisseur. Stéphanie FRANCHI-ABELLA et Cindy FAYARD et toute l équipe de radiopédiatrie de l hôpital Bicêtre Le Nourrisson Vomisseur Stéphanie FRANCHI-ABELLA et Cindy FAYARD et toute l équipe de radiopédiatrie de l hôpital Bicêtre Orientation diagnostique l Vomissements régurgitations l Âge, Intervalle libre

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA

SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA SOINS À LA SORTIE APRÈS LA CÉSARIENNE ÁREA 1 MURCIA OESTE HOSPITAL CLÍNICO UNIVERSITARIO VIRGEN DE LA ARRIXACA Ce document a pour but de fournir l'information et les conseils utiles à votre bien être ainsi

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE

LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE LA LETTRE D INFORMATION DES CLIENTS HERBALIFE 55 SOMMAIRE Les fibres Mieux connaître les fibres Focus sur les rôles des fibres Les apports conseillés Les sources de fibres Le Complément Alimentaire à Base

Plus en détail

Médicaments des troubles fonctionnels intestinaux Laxatifs - Antidiarrhéiques - Antispasmodiques

Médicaments des troubles fonctionnels intestinaux Laxatifs - Antidiarrhéiques - Antispasmodiques Médicaments des troubles fonctionnels intestinaux Laxatifs - Antidiarrhéiques - Antispasmodiques Antoine Pariente Département de Pharmacologie - Université Bordeaux 2 La constipation - Les laxatifs Définition

Plus en détail

La fausse-couche. Page 1/6 - La fausse-couche. Page 2/6 - Fausse-couche précoce et fausse-couche tardive. 05/09/2011 - Par Destination Santé

La fausse-couche. Page 1/6 - La fausse-couche. Page 2/6 - Fausse-couche précoce et fausse-couche tardive. 05/09/2011 - Par Destination Santé 05/09/2011 - Par Destination Santé La fausse-couche On estime le nombre de fausses-couches par an à 20.000 en France. Quels sont les signes d'une faussecouche? Quelles en sont les causes, et quels traitements

Plus en détail

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système digestif

Notes d'études secondaires. Sciences et technologie 316 Le système digestif Notes d'études secondaires Sciences et technologie 316 Le système digestif Nom: Prénom: Groupe: Date: Classification des nutriments: 1) Protéines (protéïdes ou protides) 2) Glucides : Sucres 3) Lipides

Plus en détail

Fiche de recommandations alimentaires

Fiche de recommandations alimentaires Commission Nutrition Fiche de recommandations alimentaires Mai 2009 La constipation Réf. : 8120-05/09 Bialec - Nancy Vianna Costil, Marie-Christine Morin et l équipe diététique de l Hôpital Lariboisière,

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

Douleurs abdominales

Douleurs abdominales 11/02/2015 SIGNORET Marie L2 (CR : Hamza Berguigua) Digestif Pr.GRIMAUD 10 pages DIGESTIF Douleurs abdominales Douleurs abdominales Plan A. La douleur abdominale (interrogatoire) I. Caractérisation de

Plus en détail

Fatigue. au volant. 3 e cause de décès sur nos routes. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue

Fatigue. au volant. 3 e cause de décès sur nos routes. Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue Fatigue au volant 3 e cause de décès sur nos routes Arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire dès les premiers signes de fatigue La fatigue peut vous mener à votre dernier repos Au Québec, la fatigue au

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.»

Motif de consultation «Je viens vous voir parce que cela fait déjà deux fois que j ai eu une douleur dans la poitrine.» ECC CARDIOLOGIE OBJECTIFS D APPRENTISSAGE : Savoir faire l anamnèse d un patient avec une affection cardio-vasculaire : o Caractériser une douleur rétrosternale o Rechercher les symptômes d une insuffisance

Plus en détail

Le syndrome du côlon irritable. Qu est-ce que le SCI?

Le syndrome du côlon irritable. Qu est-ce que le SCI? Le SCI est une des conditions médicales les plus fréquentes et les moins bien comprises au Canada. U n b u l l e t i n o f f e r t a u p e r s o n n e l s o i g n a n t p a r v o t r e p h a r m a c i

Plus en détail

Cancer de la prostate

Cancer de la prostate Série prévention Cancer de la prostate Comment réduire votre risque personnel Le cancer : une lutte à finir 1 888 939-3333 www.cancer.ca Cancer de la prostate Comment réduire votre risque personnel Le

Plus en détail

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr

4/5. www.physiologie.staps.univ-mrs.fr 4/5 Tissus et Organes Les Tissus Un ensemble de cellules qui ont une structure semblable et qui remplissent la même fonction constitue un tissu. Quatre tissus primaires s enchevêtrent pour former la «trame»

Plus en détail

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée

Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Item 232 : Dermatoses faciales : Rosacée Collège National des Enseignants de Dermatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières OBJECTIFS... 3 I Diagnostic... 4 I.1 Diagnostic positif...

Plus en détail

N 300 - Constipation diagnostic et traitement).

N 300 - Constipation diagnostic et traitement). N 300 - Constipation diagnostic et traitement). RJian Objectifs - Devant une constipation chez l'adulte, argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive

Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Alcoolémie Les risques d'une consommation excessive Document non contractuel / Mod 3350/07-2012/ Imprimerie B.F.I - 03.28.52.69.42 Le partenaire santé qui vous change la vie Prévention L'alcool et ses

Plus en détail

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive

Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive Us et abus des examens d imagerie médicale en pathologie digestive M. MELANGE michel.melange@uclouvain.be Dampremy 9 janvier 2010 Prescription d imagerie par le médecin généraliste à 22% de ses patients;

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS

Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS Item 56 (Item 40) Sexualité normale et ses troubles EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Parmi les propositions suivantes, concernant la physiologie de la sexualité : A - C est une combinaison de phénomènes

Plus en détail

INFORMATION POUR LE PATIENT

INFORMATION POUR LE PATIENT Les autorités de santé européennes ont assorti la mise sur le marché du médicament Increlex de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Notice: information de l utilisateur. Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique

Notice: information de l utilisateur. Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique Notice: information de l utilisateur Ursochol 300 mg comprimés Acide ursodésoxycholique Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser Ursochol 300 mg comprimés car elle contient

Plus en détail

Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres

Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres Diarrhée Chronique Tropicale: Parasitoses, Malabsorptions, Sprue tropicale et autres SÉMINAIRE INFECTIONS INTESTINALES IFMT 8 12 sept 2003 M. STROBEL M Strobel. IFMT. sept. 2003 1 Diarrhées : rappel des

Plus en détail

Mon enfant a la diarrhée

Mon enfant a la diarrhée Mon enfant a la diarrhée Chers parents, Votre enfant a la diarrhée. Cette brochure répondra à la plupart de vos questions et vous donnera des conseils pratiques pour que cette mauvaise passe ne tourne

Plus en détail

résection chirurgicale de l intestin

résection chirurgicale de l intestin Votre programme de rétablissement après une résection chirurgicale de l intestin La date de votre intervention chirurgicale : Prévoyez rentrer à la maison le : Veuillez prendre les dispositions nécessaires

Plus en détail

Carte d identité : Soins et traitements en cours : Antécédents familiaux (allergies, cancer, diabète, HTA, infarctus ) :

Carte d identité : Soins et traitements en cours : Antécédents familiaux (allergies, cancer, diabète, HTA, infarctus ) : Carte d identité : Nom : Prénom : Adresse et ( : Date de naissance : Combien mesurez vous? Comment m avez-vous connue? : Poids? Date et heure du rendez-vous : Tour de taille en cm? Questionnaire en vue

Plus en détail

PERSISTANCE DU CANAL PÉRITONÉO-VAGINAL P.C.P.V

PERSISTANCE DU CANAL PÉRITONÉO-VAGINAL
P.C.P.V PERSISTANCE DU CANAL PÉRITONÉO-VAGINAL P.C.P.V SIGNES-DIAGNOSTICS-TRAITEMENT Dr NGUEKEU N. Steve Yanick Dr NANGA David Hôpital General de Reference de Panzi PLAN I. GÉNÉRALITÉS A. Définition B. Intérêt

Plus en détail

NOTICE. MOVICOL, poudre pour solution buvable en sachet

NOTICE. MOVICOL, poudre pour solution buvable en sachet NOTICE ANSM - Mis à jour le : 18/07/2014 Dénomination du médicament Encadré MOVICOL, poudre pour solution buvable en sachet Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. Elle

Plus en détail

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter Cure Medical consacre 10 % de son revenu net à la recherche médicale en vue de la guérison des traumatismes médullaire et des troubles du système nerveux central. Pour plus d informations sur les progrès

Plus en détail

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002

Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Les besoins nutritionnels du sportif : aspects pratiques (111c) Docteur Anne FAVRE-JUVIN, Madame Marie-Hélène GENAS Décembre 2002 Pré-Requis : Dans le corpus en pédiatrie : nutrition de l enfant. Dans

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ L HOMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

Faiblesse de la vessie? Vessie hyperactive? Agissez! Que pouvez-vous faire contre les envies fréquentes d uriner ou une vessie hyperactive?

Faiblesse de la vessie? Vessie hyperactive? Agissez! Que pouvez-vous faire contre les envies fréquentes d uriner ou une vessie hyperactive? Faiblesse de la vessie? Vessie hyperactive? Agissez! Que pouvez-vous faire contre les envies fréquentes d uriner ou une vessie hyperactive? Troubles de la vessie chez les femmes: très répandus, peu exprimés

Plus en détail