M. Simple Chambre : 2309

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "M. Simple Chambre : 2309"

Transcription

1 M. Simple Chambre : 2309 AVC Dr Ruth Consignes Faire une lecture personnelle de la situation clinique. Souligner les éléments importants ou ceux qui ont besoin d être clarifiés. Répondre aux questions après avoir discuter des possibilités de réponses en équipe. Lors de la séance de plénière, répondre aux questions de l enseignant. Type d étude de cas: Temps alloué: Matériel: En groupe 30 minutes Document sur l étude de cas Power point de formation Formulaire échelle de Braden avec interventions Horaire de positionnement Éléments de contexte Nom : Âge : Réseau social : Motif de la consultation : Antécédents : M. Simple 70 ans Il est retraité et il vit avec sa conjointe de 65 ans qui est en bonne santé et à sa retraite également. Famille : Deux filles de 45 et 43 ans mariées avec enfants et conjoints AVC Sylvien gauche ischémique Ce patient droitier a comme ATCD : Tabagisme depuis l âge de 16 ans ROH à l occasion Hypertension artérielle contrôlée par médication Arthrite sous corticoïde Hypercholestérolémie

2 Situation clinique Carole est une infirmière d expérience de l unité de médecine. Elle est efficace et se préoccupe du bien-être de ses patients. Elle reçoit M. Simple 70 ans, un transfert des soins intensifs hospitalisé d urgence il y a déjà 4 jours, pour un AVC Sylvien gauche d origine ischémique. À la lecture de son dossier vous prenez connaissance des faits suivants; Six mois auparavant, Monsieur Simple a présenté une baisse brutale de l'acuité visuelle de l'œil gauche (amaurose fugace), accompagnée d'un déficit moteur de la main droite. Cet épisode a duré cinq minutes avant de régresser spontanément pour disparaître complètement(ict). Le jour de son admission à l unité des soins intensifs on note également au dossier qu à l examen en phase aigu le patient est légèrement obnubilé et présente une tendance à la déviation de la tête et des yeux vers la gauche. Sa température est à 37 C, sa pression artérielle à 18 0/100 mm Hg, le poul régulier à 90/min. et la fréquence respiratoire à 20/min. Ainsi, l évolution de son infarctus cérébral après un court séjour de 4 jours aux soins intensifs fut plutôt favorable pour une consolidation de son AVC sans complications majeures. Durant cet épisode de soins, on ne rapporte aucune cause d aggravation de son état due à une hypertension intracrânienne avec œdème cérébral ou à une transformation hémorragique. Depuis, les paramètres hémodynamiques et neurologiques sont stables et à l examen clinique, on observe les déficits suivants; une hémiplégie droite à prédominance brachio-faciale avec une hypoesthésie de l'hémicorps droit et une hémianopsie latérale homonyme droite d'où la déviation de la tête et des yeux vers la gauche. Il existe une réduction qualitative et quantitative du langage sans trouble articulatoire avec une compréhension normale (aphasie de Broca expressive). La nuque est souple. Il n'y a pas de souffle cervical ni cardiaque. Le

3 reste de l'examen clinique est sans particularité. Il est alité et incapable de faire un changement de position sans aide. Commentaire [b1] : C) Activité (1) Commentaire [b2] : D) Mobilité (1) M. Simple, est capable de comprendre les ordres simples lorsqu on s adresse à lui mais il ne tente pas d abolir le stimulus douloureux sur son coté affecté lorsqu on le pince. De plus, le préposé aux bénéficiaires vous informe que ce matin le patient était incapable de lui dire si la température de l eau était adéquate pour lui, lors de ses soins d hygiène. L incontinence urinaire est toujours présente, ce qui justifie de maintenir en place la sonde vésicale pour le moment. M. Simple fait énormément d efforts pour se déplacer seul dans son lit et transpire beaucoup, se qui occasionne des changements de literie une fois par quart de travail. Il se retrouve souvent en position précaire en travers de son lit Commentaire [b3] : A) Perception sensorielle (2) Commentaire [b4] : F) Friction cisaillement (1) Commentaire [b5] : B) Humidité (2) Le patient mange rarement un repas complet. Il s étouffe souvent et la mastication semble difficile à cet effet. Le préposé vous informe qu il lui reste toujours de la nourriture dans un coin de sa bouche. Comme vous le savez déjà, des mesures préventives spécifiques permettent d éviter la plupart des complications extra-cérébrales suivantes : Commentaire [b6] : E) Nutrition (2) Infections (broncho-pulmonaire, urinaire, cutanée, septicémie) Lésions de pression Phlébite, embolie pulmonaire Cardiaques (trouble du rythme, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque) comorbidité cardio-vasculaire Troubles de la déglutition, souvent responsables d infections pulmonaires,

4 Questions : 1) À l aide des informations obtenues dans cette situation clinique. Quel est selon vous, le résultat final de l échelle de Braden pour cette patiente? 2) Pour l infirmière auxiliaire : a. Quel sera votre résultat final? b. Quelles seront les informations pertinentes à transmettre à votre infirmière? c. Quelles seront vos suggestions pour le PTI? 3) Pour l infirmière : a. Quelle sera votre analyse de la situation clinique présente? b. Quels seront vos interventions à inscrire au PTI? c. Qui seront les acteurs (le personnel soignant) au PTI? Réponses :

5 À lire 17h30: À votre arrivée dans la chambre, il s agite légèrement. Il tente de s exprimer et ses mots sont incompréhensibles : il se répète ou invente des mots rien à faire pour le comprendre Vous tentez de le faire écrire mais sans succès. Il se met en colère et pleure, il est très conscient de son déficit Enfin, un «quick look» de 3 minutes sur l état général du patient tout en tentant de le comprendre. Son état d agitation est très inquiétant et vous êtes à la recherche d une douleur qu il tente peut-être de vous exprimer. Il répond par un signe de la tête qu il n est pas souffrant. Enfin, en faisant votre examen clinique vous découvrez des rougeurs au niveau de son coude et de son talon droit.

FICHE DE PRE-ADMISSION EN SSR. Informations administratives et sociales

FICHE DE PRE-ADMISSION EN SSR. Informations administratives et sociales 3442 ANNEXE I FICHE DE PRE-ADMISSION EN SSR Informations administratives et sociales Date d admission souhaitée / / Date de la demande / / Date d admission prévue avec le SSR / / Date d admission réelle

Plus en détail

1010-14 Faire des liens : la réflexion obligatoire pour une pratique actualisée!

1010-14 Faire des liens : la réflexion obligatoire pour une pratique actualisée! 00-4 Faire des liens : la réflexion obligatoire pour une pratique actualisée! Public-cible: Infirmier-ère-s diplômé-e-s. Être, devenir, rester praticien réflexif: un défi et une réalité dans quelque domaine

Plus en détail

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap

Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs Christian Hérisson et Isabelle Laffont

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti

RAPPORT D ACTIVITÉS. Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti RAPPORT D ACTIVITÉS Activité : Formation d urgence Date : 19 au 22 mars 2013 Lieu : Jacmel, Haïti Responsable : Dr Harry Max Prochette 12 avril 2013 Table des matières Introduction... 3 Déroulement...

Plus en détail

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne.

Annuaire des consultations spécialisées de médecine d altitude : http://www.ffme.fr/uploads/medical/documents/liste-cs-medecine-montagne. Pathologies chroniques et séjour en altitude : Recommandations pour le médecin généraliste D après la thèse du Dr Gilles de Taffin Les recommandations d usage à rappeler : Éviter l arrivée directe à des

Plus en détail

Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE

Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE Etablissement d Hébergement de Personnes Agées Dépendantes Laurent ANTOINE AGDE Dossier de Pré-admission Dossier Administratif À remplir par le futur résident, son représentant, ou les services sociaux

Plus en détail

Complexité du diagnostic et de la prise en charge de la personne âgée au SAU. 5ème Rendez-vous de l Urgence 29 Mai 2008

Complexité du diagnostic et de la prise en charge de la personne âgée au SAU. 5ème Rendez-vous de l Urgence 29 Mai 2008 Complexité du diagnostic et de la prise en charge de la personne âgée au SAU 5ème Rendez-vous de l Urgence 29 Mai 2008 Madame Amélie Hosseknopf 88 ans Arrive au SAU le vendredi 30 mai à 18h30 Lettre du

Plus en détail

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone -

L'épreuve d'effort. Date de création du document : - Université Médicale Virtuelle Francophone - L'épreuve d'effort Date de création du document : 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Modalités de réalisation... 1 2 Indications...2 3 Contre-indications...3 4 Interprétation... 4 PRÉ-REQUIS

Plus en détail

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral

Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral RECOMMANDATIONS POUR LA PRATIQUE CLINIQUE Prise en charge initiale des patients adultes atteints d accident vasculaire cérébral - Aspects paramédicaux - Synthèse des recommandations JUIN 2002 Service des

Plus en détail

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV)

Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Risques liés à l explantation des DMIA de cardiologie : données bibliographiques (références bibliographiques disponibles en Annexe IV) Les points importants de la littérature sur les risques liés à l

Plus en détail

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale?

QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? QUESTIONS /REPONSES PATIENTS, à propos de l Angioplastie rénale : - Pourquoi m a-t-on proposé une dilatation de l artère rénale? La «sténose» ou diminution du diamètre de l artère ( d au moins 50% ) peut

Plus en détail

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne

Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne FORMULAIRE D INSCRIPTION AU GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE CLIENTÈLE VULNÉRABLE ET ORPHELINE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Identification de la personne à inscrire Un seul formulaire par personne Nom

Plus en détail

Insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque Insuffisance cardiaque Connaître son évolution pour mieux la vivre Guide d accompagnement destiné au patient et ses proches Table des matières L évolution habituelle de l insuffisance cardiaque 5 Quelles

Plus en détail

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER

CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER CAS CONCRET SOINS DE SUPPORT ONCOLOGIQUES INTRA ET EXTRA-HOSPITALIER Gilles Nallet Odile Romanet Nadia Sech Définition des soins de support: Les soins de support désignent l ensemble des soins et soutien

Plus en détail

ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE. Docteur Philippe NAVARRO

ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE. Docteur Philippe NAVARRO ENDOSCOPIE ECHOGRAPHIE PROCTOLOGIE Docteur Philippe NAVARRO ANCIEN INTERNE DES HOPITAUX CHEF DE CLINIQUE A LA FACULTE 13.1.12597.3.C ------ Les Terrasses de Bonneveine Bât B - 141 Avenue de Hambourg -

Plus en détail

santé Les personnes âgées en institution

santé Les personnes âgées en institution et DOSSIERS Les personnes âgées en institution N 22 2011 Selon le volet «pathologies et morbidité» de l enquête réalisée par la Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques

Plus en détail

3. Etat de santé actuel

3. Etat de santé actuel 3. Etat de santé actuel Dossier nr. : Pulmonaire : pneumonie :... depuis :... pleurite :... depuis :... bronchite :... depuis :... tuberculose :... depuis :... Cardiovasculaire : hypertension :... depuis

Plus en détail

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE

GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE GUICHET D ACCÈS À UN MÉDECIN DE FAMILLE Vous êtes à la recherche d un médecin de famille? Le CSSS-IUGS peut vous aider. Inscrivez-vous au guichet d accès à un médecin de famille en remplissant le formulaire

Plus en détail

Accident Vasculaire Cérébral (AVC)

Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Accident Vasculaire Cérébral (AVC) Vous venez de présenter une thrombose cérébrale et vous êtes hospitalisé. Il y a beaucoup de questions que vous vous posez sur ce qui s est passé et sur ce qui va arriver

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES

DEMANDE D ADMISSION ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DEMANDE D ADMISSION ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES Ce dossier doit être rempli par le demandeur ou la personne référente désignée par lui Date réception dossier (réservé administration)

Plus en détail

DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES

DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES SANTÉ BUCCO-DENTAIRE DES PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Dr Benoît PERRIER Chirurgien dentiste (Saint Jean de Boiseau) Secrétaire Général de l UFSBD 1 L UFSBD en quelques mots Une Association loi 1901 Née

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISSURE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fissure anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon)

Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Isabelle MAURIN (Cadre de santé au Centre Léon Bérard, Lyon) Le cancer du sein Risque estimé de développer un cancer du sein selon l âge Age 30 ans 40 ans 50 ans 60 ans 70 ans 80 ans Risque estimé 1/2212

Plus en détail

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES?

CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? CARDIOPATHIES ET VOYAGES AERIENS QUELS RISQUES? Pr Jean Pierre GOURBAT clinique de Chatillon Mise à jour février 2013 Santé et voyages aériens Certaines affections peuvent se décompenser lors d un vol

Plus en détail

5317 Assistance à la personne à domicile. Fiches descriptives

5317 Assistance à la personne à domicile. Fiches descriptives Formation professionnelle et technique et formation continue Direction de la formation continue et du soutien 5317 Assistance à la personne à domicile Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des

Plus en détail

HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration

HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration HAD et Soins Palliatifs en EHPAD Contraintes réglementaires et situations possibles de collaboration Dr Joséphine Loteteka Dr Tatiana Garcia HAD Santé Service Corpalif 93, 23 mars 2010 Sommaire Le cadre

Plus en détail

D E M A N D E D A D M I S S I O N

D E M A N D E D A D M I S S I O N RESIDENCE de l' YZE 10, route de Chanteloup 35150 CORPS-NUDS T e l : 0 2. 9 9. 4 4. 0 0. 1 4 F a x : 0 2. 9 9. 4 4. 0 3. 3 4 D E M A N D E D A D M I S S I O N DEMANDEUR NOM :... Prénom :... Date de naissance

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Repérage de la perte d autonomie

Repérage de la perte d autonomie Repérage de la perte d autonomie France Morissette, MSc. Inf Directrice, Opérations soins 24 novembre 2014 LE GROUPE MAURICE PROFIL CORPORATIF, EN BREF Fondé en 1998 Un seul créneau : l habitation pour

Plus en détail

Un beau sourire n a pas d âge!

Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Un beau sourire n a pas d âge! Êtes-vous de ceux qui pensent qu à un certain âge, il n est plus nécessaire de prendre soin de ses dents? Si c est le cas, sachez que les soins

Plus en détail

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES

IMR PEC-5.51 IM V2 19/05/2015. Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES DOSSIER D ADMISSION 1/6 Date d'admission souhaitée : Date de la demande : Date d'admission prévue avec le SRR : Date d'admission réelle : INFORMATIONS ADMINISTRATIVES ET SOCIALES Renseignements administratifs

Plus en détail

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE

LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE LA MIGRAINE, PLUS QU UNE MALADIE Les maux de tête peuvent être divisés en maux de tête primaires et secondaires. Les maux de tête primaires (90%) sont plus répandus que les maux de tête secondaires (10%)

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : NANCY avril 2011 Auteur : Dr I.

DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : NANCY avril 2011 Auteur : Dr I. DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Lieu : NANCY avril 2011 Auteur : Dr I. LOIRET DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine

Plus en détail

Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/ aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires CNP 3413

Aides-infirmiers/aides-infirmières, aides-soignants/ aides-soignantes et préposés/préposées aux bénéficiaires CNP 3413 Ressources humaines et Développement des compétences Canada Human Resources and Skills Development Canada Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Aides-infirmiers/aides-infirmières,

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL SST2011-10 Émis le 16 décembre 2011 À LA DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES AU RESPONSABLE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Objet : Un certificat d arrêt de travail émis par une infirmière praticienne

Plus en détail

Qu est-ce que c est la tuberculose?

Qu est-ce que c est la tuberculose? Qu est-ce que c est la tuberculose? La tuberculose, souvent connu comme TB, est une maladie propagée par le microbe tuberculose. A peu près 8 millions de personnes par an sont infectées par la TB et 2

Plus en détail

DOSSIER D ADMISSION 2015 - LES PIVOINES

DOSSIER D ADMISSION 2015 - LES PIVOINES DOSSIER D ADMISSION 2015 EN ACCUEIL DE JOUR - LES PIVOINES A NEUILLY-SUR-SEINE Accueil de jour les Pivoines - 16, rue des Graviers. 92200 Neuilly sur Seine 01 78 99 72 74 01 78 99 72 75 accueil-de-jour@ehpadneuilly.com

Plus en détail

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence

Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie. Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Alimentation et Hydratation des Personnes Agées en fin de vie Le 12 janvier 2009 APSP Aix en Provence Problèmes très fréquents en gériatrie Fréquence des pathologies aboutissant à des pbes de prise alimentaire:

Plus en détail

MON carnet accès santé

MON carnet accès santé MON carnet accès santé Direction + Diane Milliard Rédaction + Sylvie Dubois Supervision + Suzanne Pinard Révision linguistique + Chantal Gosselin Conception graphique + Agence Médiapresse inc. Ce projet

Plus en détail

Fibrillation & défibrillation cardiaques

Fibrillation & défibrillation cardiaques Fibrillation & défibrillation cardiaques Le coeur, un circuit électrique Le cœur est un muscle qui se contracte selon un rythme régulier, d environ 60 à 100 battements par minute. Chaque battement est

Plus en détail

DOSSIER DE SOUSCRIPTION TELEASSISTANCE CLASSIQUE ou TELEASSISTANCE MOBILE

DOSSIER DE SOUSCRIPTION TELEASSISTANCE CLASSIQUE ou TELEASSISTANCE MOBILE Mutualité Française Bourguignonne services de soins et d accompagnement mutualistes Union de mutuelles régie par les dispositions du code de la mutualité RNM 775 567 761 Siège social : 16 bd de Sévigné

Plus en détail

Prévention des escarres

Prévention des escarres Prévention des escarres MOBILISATION ET POSITIONNEMENT Historique 1848 : Robert Graves Ecrivait qu il était possible de prévenir les escarres par une mobilisation régulière. 1961 : Kosiak Etude sur les

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS

CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS CENTRE PUBLIC D ACTION SOCIALE L ARBRE DE VIE MAISON DE REPOS ET DE SOINS 76, Rue de Pâturages 7390 QUAREGNON 065/956.600 065/956.548 Dossier Médical Concerne : Nom :.Prénom : Sexe : Adresse: N. Code Postal

Plus en détail

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP)

Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Réanimation cardio-pulmonaire (RCP) Chacun peut être confronté à une personne en arrêt cardio-respiratoire (ACR). Cela peut survenir lors de la pratique d un sport mais également sur la voie publique ou

Plus en détail

Les soins de longue durée à l Île-du-Prince-Édouard 2010

Les soins de longue durée à l Île-du-Prince-Édouard 2010 Les soins de longue durée à l Île-du-Prince-Édouard 2010 Établissements résidentiels Maisons de soins infirmiers subventionnées par l État Organisation et administration des maisons de soins infirmiers

Plus en détail

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence

Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence Les arythmies Attitude thérapeutique en urgence 16/05/2008 Dr Bernard Jadoul 1 Comment est le patient? Recherche de signes cliniques de gravité: Bas débit cardiaque (pâleur, sudations, extrémités froides,

Plus en détail

PRÉPOSÉ(E) AUX BÉNÉFICIAIRES

PRÉPOSÉ(E) AUX BÉNÉFICIAIRES Direction des services d hébergement Description de fonction PRÉPOSÉ(E) AUX BÉNÉFICIAIRES SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ JOUR

Plus en détail

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions

L opération de la cataracte. Des réponses à vos questions L opération de la cataracte Des réponses à vos questions Qu est-ce que la cataracte? Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération de la cataracte. Définition

Plus en détail

GESTION DE L AGITATION EN PHASE DE RÉADAPTATION INTENSIVE DR JOSÉE FORTIER PHYSIATRE CENTRE DE RÉADAPTATION INTERVAL

GESTION DE L AGITATION EN PHASE DE RÉADAPTATION INTENSIVE DR JOSÉE FORTIER PHYSIATRE CENTRE DE RÉADAPTATION INTERVAL GESTION DE L AGITATION EN PHASE DE RÉADAPTATION INTENSIVE DR JOSÉE FORTIER PHYSIATRE CENTRE DE RÉADAPTATION INTERVAL OBJECTIFS Discuter des différentes options thérapeutiques chez les patients TCC agités.

Plus en détail

Dossier Médical de Base

Dossier Médical de Base Dossier Médical de Base (Tous Ages Tous Niveaux) Joueur : Nom :....Prénom :. Date de naissance : (Jour-Mois-Année). Club :... Poste : Caractéristiques : - Gardien de but - Défenseur - Milieu - Attaquant

Plus en détail

Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Le Concours. Concours Prépa Santé

Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Le Concours. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 350 h/an Access : 225 h/an de septembre à mai Aide soignant(e) Le Métier d Aide Soignant(e) Sous la responsabilité de l infirmier, l aide-soignant s occupe de l hygiène

Plus en détail

FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES

FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES FEUILLET DU MATIN ABDOMEN GENITO-URINAIRE CERVICAL & ENDOCRINOLOGIE VASCULAIRE URGENCES 1/8 Module «Abdomen» (2 Sujets: 1 heure) o Quels sont les signes écho-doppler de la cirrhose hépatique et quel est

Plus en détail

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex

LYCEE URUGUAY FRANCE BP 73 1 Avenue des Marronniers 77211 Avon cedex IDENTIFICATION DE L ELEVE NOM : PRENOM : DATE DE NAISSANCE : ADRESSE :------------------------------------------------------------------------------------------------- -----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1

LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012. C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 [ LES SOINS BUCCO-DENTAIRES DANS LE CADRE DE LA PRISE EN CHARGE 10 congrès de l ANP3SM Le 20 juin 2012 ] C. Coquaz / Dr F. Denis /ANP3SM/20 juin 2012 1 FOCUS SUR LA SANTE BUCCO DENTAIRE DES PATIENTS HOSPITALISES

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76

NOTES. Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30. Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 NOTES Horaires de visites: Tous les jours de 12h30 à 14h et de 17h30 à 19h30 Téléphones : Secrétariat : 05 65 75 17 70 Service : 05 65 75 17 76 PLAN DU SERVICE LEXIQUE Pour vous aider à mieux comprendre

Plus en détail

prise en charge paramédicale dans une unité de soins

prise en charge paramédicale dans une unité de soins Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : prise en

Plus en détail

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION

L examen de santé de l UC-Centre de Médecine Préventive PRÉSENTATION L examen de santé de l UC-Centre de Médecine PRÉSENTATION SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE SYNTHÈSE p. 1 Venez faire une «Pause Santé» à l UC-Centre de Médecine L ACTION DU CENTRE D EXAMEN DE SANTÉ p. 2 Ses missions

Plus en détail

Grille individuelle d évaluation du niveau de fragilité

Grille individuelle d évaluation du niveau de fragilité Grille individuelle d évaluation du niveau de fragilité Cet outil est destiné à l évaluation rapide du profil de fragilité des personnes âgées. L évaluation est faite par tout acteur du champ gérontologique

Plus en détail

Challenge ou supercherie pour les entreprises»

Challenge ou supercherie pour les entreprises» Atelier A N 14 «La Dépendance : Challenge ou supercherie pour les entreprises» 2 Intervenants Jean FREY PartnerRe Actuaire IA / Directeur Souscription Réassurance Vie jean.frey@partnerre.com Nathalie MEYNENT

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble!

Direction générale. Vous avez mal? Agissons ensemble! Direction générale Vous avez mal? Agissons ensemble! Vous avez mal? Vous redoutez de souffrir à cause d une intervention ou d un examen? Un de vos proches est concerné par ce problème? Cette brochure vous

Plus en détail

La surveillance neurologique en réanimation médicale

La surveillance neurologique en réanimation médicale CONGRES ANNUEL DU CIRNE «L approche neurologique en réanimation» 11 OCTOBRE 2013 La surveillance neurologique en réanimation médicale Réanimation Médicale HCC Aurélie Baudesson Aurore Bihin Delphine Rué

Plus en détail

PROCEDURE: MESURES DE PRÉVENTION DE LÉSIONS CORPORELLES MOYEN DE CONTENTION PT 5.-B1 n

PROCEDURE: MESURES DE PRÉVENTION DE LÉSIONS CORPORELLES MOYEN DE CONTENTION PT 5.-B1 n PROCEDURE: MESURES DE PRÉVENTION DE LÉSIONS CORPORELLES MOYEN DE CONTENTION PT 5.-B1 n a) Préambule La prestation technique de soins infirmiers B1 "mesures de prévention de lésions corporelles: moyens

Plus en détail

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence!

Quand il fait CHAUD POUR. Prudence! Quand il fait CHAUD POUR MOURIR Prudence! Comment la chaleur affecte-t-elle la santé? L été, le soleil et le beau temps sont sources de nombreux plaisirs Par contre, lorsque la chaleur est trop intense,

Plus en détail

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor

URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES. Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor URGENCES MEDICO- CHIRURGICALES Dr Aline SANTIN S.A.U. Henri Mondor Coup d envoi Définition de l urgence Fonction des personnes : Pour les patients : «ça ne va pas», «il n est pas comme d habitude», «il

Plus en détail

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN

PERSONNE AGEE AUX URGENCES. Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN PERSONNE AGEE AUX URGENCES Dr O.DROUIN Court Séjour Gériatrique CH VERDUN ET NON PAS URGENCES DE LA PERSONNE AGEE QUELQUES BANALITES TOUJOURS BONNES A PRECISER L âge n est pas une pathologie L âge de l

Plus en détail

FORMULAIRE DU GUICHET D'ACCÈS POUR CLIENTÈLE SANS MÉDECIN DE FAMILLE

FORMULAIRE DU GUICHET D'ACCÈS POUR CLIENTÈLE SANS MÉDECIN DE FAMILLE Vous trouverez ci-joint le formulaire à remplir pour être inscrit au Guichet d accès pour clientèle sans médecin de famille du CSSS de Beauce. Les informations demandées sont importantes. Elles permettent

Plus en détail

admission aux urgences

admission aux urgences Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

Entre chacune des vertèbres se trouve un disque ; ce disque est constitué d'un

Entre chacune des vertèbres se trouve un disque ; ce disque est constitué d'un 1 Centre Hospitalier du Grand Hornu-Frameries La hernie discale Un peu d'anatomie pour comprendre. Entre chacune des vertèbres se trouve un disque ; ce disque est constitué d'un anneau fibreux, contenant

Plus en détail

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD

Dénutrition de la personne âgée en EHPAD Dénutrition de la personne âgée en EHPAD CONSTAT DEFINITION DE LA DENUTRITION «La dénutrition est la conséquence d une insuffisance d apport protéique (dénutrition exogène) ou d un hypercatabolisme lié

Plus en détail

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire»

TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» TITRE : «Information et consentement du patient en réadaptation cardiovasculaire» MC Iliou, R Brion, C Monpère, B Pavy, B Vergès-Patois, G Bosser, F Claudot Au nom du bureau du GERS Un programme de réadaptation

Plus en détail

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES

IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015. M. BLOT Ergothérapeute. CHU de NIMES IFAS 11 décembre 2014 15 janvier 2015 M. BLOT Ergothérapeute CHU de NIMES Introduction Définition de l hémiplégie Causes Evolution Conséquences Description Prise en charge du patient en fonction de l activité

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE

DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE DEMANDE D ADMISSION EN HOSPITALISATION À DOMICILE Date : / / Standard 24h/24 et 7j/7 : 0596 50 29 79 et/ou administrateur de garde : 0696 26 10 37 / 0696 33 60 11 DOCUMENTS À ENVOYER par email à pc-global@hadmartiniqueles3s.fr

Plus en détail

L analgésie péridurale pour un retour à domicile!

L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Vendée L analgésie péridurale pour un retour à domicile! Une expérience partagée Mr AGRES Hugues IADE RD 85925 La Roche sur Yon Journée IRD PL B, 28 janv. 2011- REZE Le patient, La famille, L équipe soignante

Plus en détail

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE interrégional : Soins Infirmiers en Réanimation

DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE interrégional : Soins Infirmiers en Réanimation UNIVERSITÉ de Limoges DIPLÔME INTERUNIVERSITAIRE interrégional : Soins Infirmiers en Réanimation I - INTITULÉ DU DIPLÔME DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE INTERREGIONAL : SOINS INFIRMIERS EN REANIMATION II -

Plus en détail

Dossier n 4 : questions

Dossier n 4 : questions Dossier n 4 : questions Dossier n 4 Énoncé Un homme de 65 ans, plombier à la retraite, est adressé aux urgences d un hôpital général, pour hémoptysie. Ses antécédents sont marques par un tabagisme estimé

Plus en détail

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1

Structurer le dossier médical des diabétiques. Module FMC à distance ANCRED N 1 Structurer le dossier médical des diabétiques Module FMC à distance ANCRED N 1 1 Objectifs du module (1) Savoir analyser, et (2) Classer selon leur gravité dans le dossier médical, les informations collectées

Plus en détail

M.A.S. Maison d Accueil Spécialisée (Structure médico-sociale)

M.A.S. Maison d Accueil Spécialisée (Structure médico-sociale) DOSSIER DE DEMANDE D ADMISSION M.A.S Maison d Accueil Spécialisée (Structure médico-sociale) Cadre de santé : 01.30.46.18.13 Educatrice spécialisée : 01.30.46.98.83 Fax : 01.30.46.98.25 mas@hopitalhoudan.fr

Plus en détail

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT

DISTRIBUTION DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR VOIE ORALE PAR L INFIRMIERE : RISQUE DE NON PRISE DU TRAITEMENT MEDICAMENTEUX PAR LE PATIENT INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTE ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS ACTIVITE PROFESSIONNELLE N 8 : LE CADRE GERE LES RISQUES CONCERNANT LES PRESTATIONS, LES CONDITIONS DE TRAVAIL DES PERSONNELS,

Plus en détail

Questionnaire santé Secteur jeunesse

Questionnaire santé Secteur jeunesse Questionnaire santé Secteur jeunesse (SVP. Écrire en lettres moulées) Date : / / Jour Mois Année Identification du participant(e) Nom de famille : Prénom : Adresse complète: # app. Ville : Code postal

Plus en détail

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011

REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 REEDUCATION CARDIAQUE APRES POSE DE DAI ASSEMBLEE GENERALE APODEC 2011 cardiaque Ensemble des mesures permettant une approche GLOBALE du patient Processus personnalisé et coordonné Personne intégrée dans

Plus en détail

Chirurgie Ambulatoire: Les enjeux d une organisation efficace dans le changement de paradigme.

Chirurgie Ambulatoire: Les enjeux d une organisation efficace dans le changement de paradigme. Chirurgie Ambulatoire: Les enjeux d une organisation efficace dans le changement de paradigme. Pauline Viguerie Infirmière Responsable de l unité de Chirurgie Ambulatoire Clinique Médipôle Garonne HISTORIQUE

Plus en détail

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque.

IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. ARRÊT CARDIAQUE : IL Y A URGENCE! En France, chaque année, 50 000 personnes meurent prématurément d un arrêt cardiaque. Le taux de survie à un arrêt cardiaque en France est de 2à 3% ; il est 4 à 5 fois

Plus en détail

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès

La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès La grippe A(H1N1) dans la région de Gabès Durant la période allant du mois de février 2013 au mois de mars 2013 : 8 cas de grippe A(H1N1) ont été colligés à l hôpital régional de Gabès. Le diagnostic de

Plus en détail

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau.

En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. En pleine forme toute l année! Programme de gymnastique pour tous au bureau. Introduction Que l'on travaille assis ou debout, le manque de mouvement lié à une posture statique prolongée peut, à la longue,

Plus en détail

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé

PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ. Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé PROGRESSEZ EN SPORT ET EN SANTÉ Mieux vivre avec ma maladie chronique, Me soigner par l activité physique Programmes Santé À chacun son stade! Votre profil est unique, votre réponse à l exercice physique

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES. Assurance individuelle

GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES. Assurance individuelle GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES Assurance individuelle TABLE DES MATIÈRES À propos du guide... 4 Conditions médicales Accident vasculaire cérébral (AVC)...5 Accident ischémique transitoire (AIT)...5

Plus en détail

Service de Soins Intensifs

Service de Soins Intensifs CLINIQUE SAINT-JEAN ASBL Service de Soins Intensifs a santé au coeur de Bruxelles CLINIQUE SAINT-JEAN Brochure d accueil Soins Intensifs Clinique Saint-Jean a.s.b.l. Boulevard du Jardin Botanique, 32 1000

Plus en détail

admission directe du patient en UNV ou en USINV

admission directe du patient en UNV ou en USINV Société française de neurologie RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NEUROLOGIE Prise en charge hospitalière initiale des personnes ayant fait un accident vasculaire cérébral (AVC) : admission

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal)

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal) Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la santé publique OFSP Unité de direction Assurance-maladie et accidents Ordonnance du 27 juin 1995 sur l assurance-maladie (OAMal) et Ordonnance

Plus en détail

Les soins infirmiers aux patients atteints du syndrome de Lyell. (nécrolyse épidermique toxique : NET)

Les soins infirmiers aux patients atteints du syndrome de Lyell. (nécrolyse épidermique toxique : NET) Les soins infirmiers aux patients atteints du syndrome de Lyell. (nécrolyse épidermique toxique : NET) Historique. C est en 1970 qu est crée a l hôpital Henri Mondor le service de dermatologie par le Pr

Plus en détail

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote

UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR. Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote UNE NOUVELLE RÉALITÉ EN GÉRODONTOLOGIE MIEUX VAUT PRÉVENIR Sonia Moreau, Christine Girard, Marie-Thérèse Carrier, Lise Pilote Le nombre de personnes vieillissantes ayant leurs dents naturelles affligées

Plus en détail

L'Anti-Stress-RHUMART :

L'Anti-Stress-RHUMART : L'Anti-Stress-RHUMART La Philosophie RHUMART appliquée 2 L'Anti-Stress-RHUMART : la prévention ou l'abolition des maladies par le Dr Roland A. Drolet, Ph.D. L'Anti-Stress-RHUMART ou L'agent correcteur

Plus en détail

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS

LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Hôpital Privé d Antony LA VIE APRES VOTRE INFARCTUS Livret d information Hôpital Privé d Antony - OPC/KINE/268 Page 1 sur 5 Intervenants Rédigé par : C.DUPUY M.CERISIER Masseur Kinésithérapeute Masseur

Plus en détail

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE?

QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? QUE SAVOIR SUR LA CHIRURGIE de FISTULE ANALE A LA CLINIQUE SAINT-PIERRE? Vous allez être opéré(e) à la clinique Saint-pierre d une fistule anale par l équipe chirurgicale des docteurs Bardou, Ben brahem

Plus en détail