L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1"

Transcription

1 L ndétectable Huit ans déjà Un groupe de jeunes démêle des pensées pour produire du texte. Ils se nomment «Mots-Maux». Au départ, ils sont sept enfants, de 7 et 8 ans, atteints du virus du SIDA, suivis dans le service des maladies infectieuses en pédiatrie. Ce groupe, qui reste ouvert, rassemble aujourd hui une dizaine de journalistes en herbe qui veulent travailler pour sensibiliser le public à leurs questions de vie. Les premiers textes étaient des haïkus révélant, le jeunes enfants. Ils en ont fait un petit recueil qu ils ont distribué au sein de l hôpital. En grandissant, ils ont constitué un atelier autour d une écrivaine, Evelyne Wilwerth. Ils ont entremêlé leurs différents chemins pour produire un roman de vie : «Sous le masque de la belle ébène», qui attend actuellement un éditeur. Aujourd hui, accompagnés par la journaliste Elise Dubuisson, ils continuent avec les mots et se lancent dans un travail journalistique. Encore des maux, toujours des mots mais aujourd hui, ils vous sont directement adressés. Tous les trimestres, vous retrouverez sur l intranet du CHU Saint-Pierre, le journal «L Indétectable». Nous le distribuerons également auprès des autres jeunes patients et de leurs parents. Le choix des thèmes abordés et les écrits viennent tous des jeunes journalistes. Nous vous souhaitons une belle lecture. Ayala - Gisèle Frisch (psychologue) L ndétectable N 1 - MARS

2 Lettre ouverte à mon frère Avant, je ne savais pas que nous étions malades. Jusqu à ce que mon docteur me dise que c était le VIH. Au début, c était bizarre parce que je suis plus grande que toi et je ne devais pas prendre de médicaments. Alors que toi, oui. C est pas juste. Alors je me posais des questions mais je n ai pas eu de réponse à ces questions. Bref. Même toi tu te posais des questions. Tu disais : «Pourquoi moi je prends des médicaments, et pas Natacha?» Même chose, pas de réponse Et moi j étais triste de te voir prendre des médicaments tous les jours et pas moi. Même si je n aime pas prendre des médicaments. Maintenant moi aussi je prends des médicaments, comme toi. On est deux! Si jamais j oublie c est toi qui me le rappelles : «Natacha, t as pris tes médicaments aujourd hui?». Sinon maintenant c est bien. Enfin pas trop parce que tu ne sais toujours pas que tu as aussi le VIH. Mais moi, je suis certaine que tu sais. Parce que tu poses trop de questions sur la maladie. Moi, je suis certaine que tu sais que tu es malade. Natacha N 1 - MARS 2013 L ndétectable

3 ? Avoir un bébé en étant séropositif, oui c est possible. Quelques précautions s imposent toutefois. A quoi faut-il penser? Quel est le risque de transmission? L accouchement aura-t-il lieu normalement? Grâce aux progrès de la médecine, le risque de transmission du virus du sida d une mère à son enfant est aujourd hui quasi nul.à condition que les bien entendu. Et en pratique, comment ça se passe? «Si c est le futur papa qui est séropositif et que la future maman ne l est pas, on recueille son sperme et on l envoie au laboratoire pour n en conserver que les spermatozoïdes. En effet, ceux-ci ne peuvent pas être contaminés par le virus. Ensuite, on fait une, explique le Dr Manigart. Dans le cas où c est la femme qui est séropositive, il est conseillé de recueillir le sperme du futur papa et pas risquer de contamination lors du rapport sexuel. «Lorsque sa charge virale est indétectable, la maman peut, sans problème, accoucher par voie basse» Une fois la femme enceinte, rien ne change. Comme toute femme enceinte, elle voit régulièrement son gynécologue et comme avant qu elle ne soit enceinte, elle continue à prendre son traitement. «Même si elle n en n a pas forcément besoin pour elle même, elle doit prendre ses médicaments car le traitement réduit très fort le risque de transmission du virus de la mère, poursuit le médecin. Par ailleurs, pour limiter le risque de transmission, son bébé prendra un sirop pendant ses 6 premières semaines et ne sera pas allaité au sein. «Les observations quant au vieillissement prématuré sont peu nombreuses et ne permettent pas de tirer de conclusions. En outre, il n y a pas d altération de la fertilité liée au VIH» Quant à l accouchement, tout dépend de la charge virale «Lorsque la maman a une charge virale indétectable, elle peut sans problème accoucher par voie basse. En revanche, si la charge virale est détectable, L ndétectable N 1 - MARS 2013

4 Dossier Chef du service de pédiatrie au CHU St Pierre, le professeur Jack Levy s est très vite intéressé au sida. Il a vécu la découverte du virus et la révolution de la trithérapie. Retour sur le parcours d un médecin passionné! Pourquoi avez-vous choisi ce métier? Illustration : Patricia Barlow et Roland de Wind Tout petit déjà, j aimais les sciences et les questions sur la santé m intéressaient. Par ailleurs, j avais envie d être entouré dans mon travail, de pouvoir communiquer et échanger en permanence La médecine m offrait tout ça! J ai choisi la pédiatrie. Cette disipline s intéresse à une personne qui est en plein développement et à sa famille. Pourquoi avoir décidé de travailler sur le sida? Après mes études de médecine, je suis parti aux Etats-Unis faire une formation en infectiologie. C est là-bas, dans les années 80, où j ai entendu parler du sida pour la première fois. J ai vite compris qu en étudiant les divers processus du développement de la maladie, les malades. J en ai fait ma spécialisation. De retour à Bruxelles, j ai continué à travailler sur le sida au CHU St Pierre. Est-il facile de parler de la maladie avec ses patients? Pour parler aux patients, il faut créer une alliance entre la science et les émotions pour qu ils comprennent bien ce qui est important pour eux et qu ils suivent correctement leur traitement. Les patients savent des choses sur leur maladie, mon travail est de répondre à leurs questions et de corriger, ce qu ils n ont pas bien compris. Je pense que parler du sida avec mes patients autre maladie, en général. Il faut être clair : on ne dit pas la même chose à un enfant qu à un adolescent. D abord on parle des petits soldats qui se battent avec des ciseaux pour couper les chaînes de virus. Puis, petit à petit, on explique les choses de façon plus rationnelle et moins imagée. N 1 - MARS 2013 L ndétectable

5 «Mon métier est un Quel est le rôle des patients dans la recherche contre le sida? l impuissance face à la maladie. Au début, on ne savait pas soigner les patients. Maintenant, on a un arsenal de traitements pour attaquer le virus mais certains patients ne les prennent pas On est impuissant face à cela. Ce sont eux qui doivent se soigner, on ne peut pas les forcer. Quels sont les moments forts de votre carrière? Les challenges! Au début il n y avait pas de traitement, pas de médicament les patients allaient progressivement de plus en plus mal. Qu ils soient vieux ou jeunes, ils étaient perdus et mouraient. On ne savait pas faire grand chose, c était terrible. Mais en même temps, c était très pour protéger les patients des symptômes du sida. Et puis, en 1995, il y a eu la, c est-à-dire les premiers Les patients interviennent au stade de la recherche clinique. C est à ce stade qu on met en pratique les on s assure qu ils n ont pas d effets secondaires, etc. En acceptant de participer aux recherches qu on leur propose, les patients deviennent des acteurs de la lutte contre le sida. Bien entendu,. Qu est-ce qui vous motive à venir travailler tous les matins? D une part, j aime travailler dans un hôpital universitaire car on y fait de la recherche sérieuse. En outre, je peux y enseigner, y par les jeunes médecins. D autre part, recherche avance et que grâce à cela les jeunes patients des années une équipe pluridisciplinaire motivée et enthousiaste, c est très enrichissant. L ndétectable N 1 - MARS 2013

6 Qu as-tu pensé de moi quand je t ai dit que j étais séropositive? Pour certains jeunes, parler du VIH à ses amis est inenvisageable. Pour d autres, c est quelque chose qui se doit d être partagé avec les personnes qui ont gagné pense qu ils auront. Et en vrai, comment ça se passe? Témoignages! «Quand tu m as dit que tu étais séropositive, j etais triste pour toi. J ai même eu les larmes aux yeux! Mais je m en fiche de ta séropositivité : pour moi tu es toi et un point c est tout. Ce n est pas ça qui va m empêcher de te voir», Pierre «Pour moi tu es toi et un point c est tout» Pierre Parler ou pas... «Je n ai jamais parlé de ma séropositivité à un de mes amis, car je ne veux pas savoir leurs réactions. Je préfère vivre dans l ignorance que de savoir» Sophie «Je me suis sentie à la fois mal et triste parce que je ne m y attendais vraiment pas du tout. Ça m a choqué pendant un petit temps parce que ça ne m était pas venu une seconde à l esprit que tu puisses être séropositive. Et finalement, ça n a rien Ce que je pense de toi n a pas changé, je trouve toujours que tu es une fille gentille pleine de vie, souriante et super serviable!», Mohamed changé à ce que je pense de toi», Sabine «J ai d abord cru que c était une blague! «Quand je l ai dit, ça a été un soulagement» Stéphanie N 1 - MARS 2013 «Je l ai dit calmement après m être assurée que c était une personne de confiance et compréhensive. Quand je l ai dit, ça a été un soulagement car cacher ma maladie, c est cacher une part de moi. Mais j avais un peu peur qu ils me jugent. Je veux montrer au monde que même avec la maladie on a une vie normale, si pas plus géniale que les autres», Stéphanie

7 Parler de sa séropositivité au sein de sa famille, n est pas toujours simple. Pourtant, ce ne sont pas les questions qui manquent. Interview croisée entre Prescillia et sa mère. Comment as-tu contracté le VIH? Est-ce que tes frères et sœurs savent que tu es séropositive? Pourquoi ne leur as-tu pas dit? Tu n as jamais eu envie de leur dire que tu es séropositive? Quels doutes avais-tu? Arrives-tu à vivre avec le VIH? Et moi, comment trouves-tu que je vis avec le VIH? Trouves-tu qu on parle souvent du VIH ensemble? Quel genre de questions? Et avec papa, tu parles souvent du VIH? «Je trouve que tu le vis plus ou moins bien» L ndétectable N 1 - MARS 2013

8 Moi Si à Saint Pierre, les jeunes ont la possibilité de participer à un groupe de parole avec d autres jeunes, ce n est pas le cas partout. Serena, par exemple, n avait pas cette possibilité. Depuis peu elle a rejoint l un des groupes du CHU St Pierre et dresse la liste de ses motivations. Pour rencontrer d autres jeunes qui ont la même maladie que moi. Pour ne plus me sentir seule. Pour en savoir plus sur le VIH. Pour me sentir mieux. Pour que je me pose moins de questions sur ma maladie. Pour pouvoir parler de la maladie avec d autres jeunes. Pour être rassurée SIDA GLOBULE BLANC ROUGE PRESERVATIF MEDICAMENT SANG CONTAMINATION SECRET ANALYSE PRECAUTION PEDIATRIE ENFANT DIAGNOSTIC CHOLESTEROL TRANSITION CONSULTATION PARENT MALADIE VIH F W D L T T E G O R Y T J T E R E D T X A E Q A E N N T O M T K N N O T N A R T L A Y Q O N K L G N E G K L O N L F J N K L J A N O T T J K Q W T O R N D G F A T N A W E A E A T R T A E D G X R E M F E A J L M E A O L Q R Q A M D N R A D L E A T F W G E Q L K A O A T T J M E N Y M D R E N A N O E D L D A D E O N Y E T F R E D E F Y M N N G F N A Q M K Y O D T W K N L O N A W A N A L Y E T Q E R T T L L Indétectable est une publication du CHU St Pierre (Service de pédiatrie) Rue Haute, Bruxelles N 1 - MARS 2013 Jack Levy Rue Haute, Bruxelles Ayala Gisèle Frisch Elise Dubuisson Elise Dubuisson sociale) Clara, Natacha, Prescillia, Stéphanie, Sophie Dominique Mazy Patricia Barlow et Roland de Wind, 123rf Trimestriel Tous droits de traduction, d adaptation et de reproduction réservés pour tous pays. L Indétectable est réalisé grâce au

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4

Texte 1. Texte 2. Texte 3. J ai rejoint ceux que j aimais et j attends ceux que j aime. Texte 4 Texte 1 Quand tu regarderas les étoiles la nuit, puisque j habiterai dans l une d elles, puisque je rirai dans l une d elles, alors ce sera pour toi, comme si riaient toutes les étoiles A. de Saint Exupéry

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès

Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Une mère, parlant à ses enfants : Un homme de 42 ans, du diagnostic au décès Vous savez que papa ne se sent pas très bien et qu il a des problèmes depuis un certain temps. Eh bien, le docteur nous a dit

Plus en détail

L ndétectable. Sommaire. Edito Trouver la motivation pour avaler sa pilule. L ndétectable N 3 - septembre 2013 1

L ndétectable. Sommaire. Edito Trouver la motivation pour avaler sa pilule. L ndétectable N 3 - septembre 2013 1 L ndétectable Trimestriel du CHU Saint-Pierre - Pédiatrie Sommaire Edito : Trouver la motivation pour avaler sa pilule 1 À coeur ouvert : Cher Journal 2 Entre nous : Just toooooooooooo late 3 Dossier :

Plus en détail

Le Conseil de l Europe est une organisation internationale qui compte 47 pays membres. Ses activités concernent 150 millions d enfants et de jeunes.

Le Conseil de l Europe est une organisation internationale qui compte 47 pays membres. Ses activités concernent 150 millions d enfants et de jeunes. ENQUÊTE (CLOTÛREE) Des soins de santé adaptés aux enfants - Enfants et jeunes : donnez-nous votre avis! Le Conseil de l Europe est une organisation internationale qui compte 47 pays membres. Ses activités

Plus en détail

Quel est le lien entre un adulte de confiance et la sécurité sur Internet

Quel est le lien entre un adulte de confiance et la sécurité sur Internet Il est important que les adolescents puissent compter sur des adultes de confiance dans leur entourage. Comme adultes, nous tenons pour acquis que les ados savent à qui s adresser en cas de problème. Cependant,

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu Objectif : DELF A2 Ecrire un courriel Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu donnes des précisions sur le livre (auteur, titre, ), des détails sur

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

brochure comitedesfamilles.net réédition 2015 Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent

brochure comitedesfamilles.net réédition 2015 Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent brochure comitedesfamilles.net réédition 2015 1 Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent OUI c est possible de faire un bébé quand on a le VIH! Alors, comment faire? Vous

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

L ndétectable. Sommaire. Au fil des maux - Au fil des mots. Dans ce premier numéro. Prochain numéro. L ndétectable N 1 - Mars

L ndétectable. Sommaire. Au fil des maux - Au fil des mots. Dans ce premier numéro. Prochain numéro. L ndétectable N 1 - Mars L ndétectable Trimestriel du CHU Saint-Pierre - Pédiatrie Sommaire A cœur ouvert : Lettre ouverte à mon frère 2 Question santé : Je veux un bébé! 3 Dossier : Rencontre avec l enthousiaste Jack Levy 4-5

Plus en détail

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002)

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002) Pourquoi apprendre? C'est la première question que vous devez vous poser. Peu importe l'école que vous choisirez et le professeur que vous aurez, cela n'a pas vraiment d'importance si vous ne savez pas

Plus en détail

LES VIEUX DOUDOUX. De Paul MADEC. Personnages par ordre d'apparition. Maman. Joseph, Papa. Premier enfant. Deuxième enfant.

LES VIEUX DOUDOUX. De Paul MADEC. Personnages par ordre d'apparition. Maman. Joseph, Papa. Premier enfant. Deuxième enfant. 1 LES VIEUX DOUDOUX Personnages par ordre d'apparition Maman Joseph, Papa Premier enfant Deuxième enfant De Paul MADEC Troisième enfant Quatrième enfant Premier doudou 4 rue de l'abbé Le Duc 29870 LANNILIS

Plus en détail

Mineurs non accompagnés en Suisse Brochure d accueil et d information

Mineurs non accompagnés en Suisse Brochure d accueil et d information Mineurs non accompagnés en Suisse Brochure d accueil et d information Bienvenue! La vie en Suisse A ton arrivée en Suisse, tout peut te sembler nouveau. Beaucoup de questions se posent: Comment fonctionne

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement.

Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais. Programme inter-établissement. Programme de prévention de la prise de risque sur la route des jeunes lycéens chalonnais Programme inter-établissement Evaluation Sommaire 1 - Résultats de l enquête par questionnaire : début de programme...

Plus en détail

28. Projet de lecture

28. Projet de lecture 28. Projet de lecture Extrait d une nouvelle : Jeunes en transit Français 10-2 Cahier de l élève Nom : Jeunes en transit DESCRIPTION DU PROJET Afin de te familiariser avec des jeunes vivant une situation

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce?

Comment est-ce que je vais vivre avec ma maman et mon papa après le divorce? Pour les enfants dès 9 ans Tes parents divorcent. Quelques informations pour t aider. Impressum Edition Résultat du projet «Enfants et divorce» réalisé dans le cadre du PNR 52 sous la direction de Andrea

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

Marie-P te propose une mission!

Marie-P te propose une mission! Marie-P te propose une mission! D éveloppe tes qualités d observation pour devenir détective, comme Marie-P! Six lettres mystérieuses se sont glissées dans certaines illustrations du roman marquées par

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS»

Programme initiation au cinéma pour le primaire ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL YVES SANSFAÇONS» Programme "initiation au cinéma pour le primaire" ACTIVITÉ «L ACTEUR VIRTUEL : SPÉCIAL» Situation #1 : en vacances Ah bien, si c est pas mon élève préféré! C est quoi ton nom déjà? ÉLÈVE (3 secondes) Est-ce

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais La Garantie Jeunes A la Mission Locale du Chalonnais Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Initiative pour l Emploi des Jeunes Sommaire

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram L auteur se présente : «Les trois vies d Antoine Anacharsis» n est pas son premier livre. Il en a écrit une quarantaine, depuis

Plus en détail

I/ Compréhension orale Feuille du professeur. Ma nouvelle mamie

I/ Compréhension orale Feuille du professeur. Ma nouvelle mamie I/ Compréhension orale Feuille du professeur Ma nouvelle mamie Pierre avait beaucoup de chagrin après la mort de sa grand-mère. Un jour, son papi est venu à la maison avec une femme. Il a dit : - Pierre,

Plus en détail

Le choix éclairé lors de l accouchement:

Le choix éclairé lors de l accouchement: Le choix éclairé lors de l accouchement: Les femmes ont-elles vraiment le choix? Conférencière: Myriam Hivon Chercheur(e)s: Vania Jimenez, Abby Lippman, Michael Klein Collaborateurs(trices): Marleen Dehertog,

Plus en détail

Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE

Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE Le droit à la santé ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE AVANT-PROPOS La possession du meilleur état de santé qu il est capable d atteindre constitue l un des droits fondamentaux de tout être humain. Pourtant,

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

brochure papamamanbebe.net Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent

brochure papamamanbebe.net Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent 1 brochure Comment faire un bébé? Des parents concernés par le VIH vous expliquent OUI c est possible de faire un bébé quand on a le VIH! Alors, comment faire? Vous devez protéger votre partenaire et votre

Plus en détail

Certaines personnes disent que je suis un garçon précoce. Surtout parce qu elles croient que je suis trop petit pour savoir les mots difficiles.

Certaines personnes disent que je suis un garçon précoce. Surtout parce qu elles croient que je suis trop petit pour savoir les mots difficiles. UN Certaines personnes disent que je suis un garçon précoce. Surtout parce qu elles croient que je suis trop petit pour savoir les mots difficiles. Mais j en sais plusieurs, par exemple : sordide, néfaste,

Plus en détail

Laurent et Julie arrivent à la maison ; leur mère est au téléphone.

Laurent et Julie arrivent à la maison ; leur mère est au téléphone. Scène 1 Laurent et Julie arrivent à la maison ; leur mère est au téléphone. MME GRIMAUD LAURENT JULIE Oui, tante Odile. C est vrai, je Oui, oui, bien sûr Je sais, mais ce n est pas toujours facile Non

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi!

Et pourtant, pourtant quelle puissance vit en moi, quelle puissance tu as pour moi! 1 Lecture : Ephésiens 4 : 17-32 N attristez pas le St Esprit. Bonjour Cher Saint Esprit J ai décidé de prendre ma plus belle plume, plus exactement le clavier de mon ordinateur, pour t écrire une lettre,

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire:

Alors, quand il est rentré, il a fallu tout lui expliquer. Et comme c est un tonton littéraire, il lui a raconté ce conte imaginaire: C est l histoire d une petite fille, Noéline, et de son tonton qui vivait en Chine. Il n était pas là quand elle est née, car il escaladait une montagne sacrée. Alors, quand il est rentré, il a fallu tout

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

DW Radio Learning By Ear Feuilleton radiophonique HIV Un ange en chacun de nous. Ep.2

DW Radio Learning By Ear Feuilleton radiophonique HIV Un ange en chacun de nous. Ep.2 Learning by Ear VIH Un ange en chacun de nous Episode 02 Texte: Romie Singh Rédaction; Maja Dreyer Traduction : Anne Le Touzé PERSONNAGES: médecin (homme, 38 ans), Anita, Angela, Tom, Djamila, Annie, Jet

Plus en détail

Le projet du Conseil municipal des enfants

Le projet du Conseil municipal des enfants Le projet du Conseil municipal des enfants Élus au sein de leurs écoles depuis le jeudi 16 octobre 2014, les jeunes représentants du Conseil municipal des enfants (CME) se sont réunis tous les mercredis

Plus en détail

Mini conférence conviviale : TRAVAIL et VIH

Mini conférence conviviale : TRAVAIL et VIH Mini conférence conviviale : TRAVAIL et VIH (prises de notes) La Plate-Forme Prévention Sida, le Centre de Référence Sida du CHU de Charleroi et le GRÉCOS, Groupe de réflexion et de communication sur la

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com 1 AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE)

L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE) L'écrivain Simon Boulerice: aux portes d'un grand succès populaire (ENTREVUE) Le Huffington Post Québec Par Samuel Larochelle Publication: 03/10/2013 11:29 EDT Mis à jour: 03/10/2013 11:29 EDT Hyperactif

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement)

Transmettez vos résultats. (infection transmissible sexuellement) Transmettez vos résultats Et non votre ITS (infection transmissible sexuellement) Une infection transmissible sexuellement (ITS) est une infection qui se transmet d une personne à l autre lors de rapports

Plus en détail

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11

Professeur André Ouezzin Coulibaly, chirurgien cardiologue : La Médipole de Sya reste un projet valable Lundi, 11 Juin 2007 16:11 Depuis 1993, le Professeur André Ouezzin Coulibaly, célèbre chirurgien cardiologue et fils de feu Daniel Ouezzin Coulibaly, a élaboré le projet du Centre international de soins de Sya (CISSYA), baptisé

Plus en détail

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS

MADAGASCAR, RECYCLAGE, ETHIQUE ET BUSINESS Nat Mad est une société fondée en 2005. Cette petite SARL crée, fabrique et distribue des accessoires de mode en matière recyclée. Depuis peu l entreprise lance un nouveau concept pour des agencements

Plus en détail

mais attention,ce n est pas aussi simple que ça!

mais attention,ce n est pas aussi simple que ça! 5 7 8 9 0 5 5 7 8 9 0 5 Ce jeu a été développé afin d aider les familles, dont une ou plusieurs personnes sont séropositives, à parler de sujets qui ont directement ou indirectement trait au v.i.h. Les

Plus en détail

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!.

Accroche ta chance à une étoile. Cette étoile c'est toi!!!. Accroche ta chance à une étoile Cette étoile c'est toi!!!. Lors de notre séjour à Hogar Shalom nous avons été touchées par la vie des jeunes résidents, leur joie de vivre et leur capacité à transformer

Plus en détail

Autobiographie de Rencontres Interculturelles

Autobiographie de Rencontres Interculturelles Autobiographie de Rencontres Interculturelles pour jeunes apprenants Division des politiques linguistiques L Autobiographie de Rencontres Interculturelles est une réponse concrète aux recommandations du

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Le coin naturo. Lice onzales

Le coin naturo. Lice onzales Le coin naturo bioattitude.nc! A G Lice onzales «! ne plus subir mais vivre pleinement sa vie d a n s l e p o s i t i f e t l expérimentation de tout ce qui nous arrive et de tout ce que l on ressent!»

Plus en détail

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements.

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Une enquête comparative Lyon-Montréal Nathalie Ortar, Claudio Ribeiro, Stéphanie Vincent-Geslin Julie-Anne Boudreau, Pascal Pochet, Louafi Bouzouina,

Plus en détail

Ils participent à leurs premières rencontres

Ils participent à leurs premières rencontres Ils participent à leurs premières rencontres Après avoir voyagé pendant 10 ans à travers le monde et avoir pratiqué des métiers comme ébéniste ou photographe, le fait d avoir des enfants m a donné l envie

Plus en détail

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE

TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE 9 TEXTOS AUXQUELS PERSONNE NE RÉSISTE Un complément au livre Prêt pour l amour de David Bernard Très chère lectrice/lecteur, Tu viens de recevoir un cadeau d une valeur inestimable, un cadeau qui te simplifiera

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois

LUCY CALDWELL. FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois LUCY CALDWELL FEUILLES (Leaves) Traduit de l anglais (Irlande du Nord) par Séverine Magois ouvrage publié avec le concours du centre national du livre éditions THEATRALES maison antoine vitez La collection

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Présentation de PHOTOS

Présentation de PHOTOS Mesures de Contraintes Pour me présenter, je suis Alban LANGLOIS, je suis infirmier, je viens des soins somatiques (et ceci a son importance, à mes yeux, pour l expression de mon ressenti) et je suis membre

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Un chauffeur de bus qui travaillait sur la ligne du petit bus qui zigzague sur la Butte Montmartre 1 avait fait une étrange déclaration au commissariat de police

Plus en détail

Découvrez le secret des SMS à succès

Découvrez le secret des SMS à succès Marre de la routine et d un SMS romantique qu on envoi par automatisme? Découvrez le secret des SMS à succès Transformez votre portable en machine à séduire et augmentez votre pouvoir de séduction Dans

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

FICHE PERSONNELLE DE PREPARATION DU CONSEIL DE CLASSE

FICHE PERSONNELLE DE PREPARATION DU CONSEIL DE CLASSE conseil de classe LES DELEGUES S ENGAGENT A NE PAS COMMUNIQUER CES INFORMATIONS AUX AUTRES ELEVES. CEPENDANT, TU N ES PAS OBLIGE DE REPONDRE A TOUTES LES QUESTIONS, SI CERTAINES TE GENENT. FICHE PERSONNELLE

Plus en détail

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison?

2. La police peut-elle m arrêter et m interroger sans raison? Chapitre 2 : La police Partie 1: Contact avec la police 1. Quand puis-je être en contact avec la police? La police pourrait entrer en contact avec toi si elle a des motifs raisonnables de croire que tu

Plus en détail

Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier».

Profitez des prochaines minutes pour vous familiariser avec «l approche adaptée à la personne âgée en milieu hospitalier». Bienvenue dans ce module de formation destiné aux personnes qui œuvrent en milieu hospitalier, que ce soit à des fonctions cliniques, techniques, administratives, de gestion ou de soutien. Ce module de

Plus en détail

Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades

Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades Etre jeune retraité( e) et devenir bénévole d accompagnement de personnes malades 1/5 Une étude de l IFOP, Le bénévolat en France, en 2013, menée en partenariat avec l Association France Bénévolat, montre

Plus en détail

Évaluation du message «Fuite» en cinéma (TES)

Évaluation du message «Fuite» en cinéma (TES) Évaluation du message «Fuite» en cinéma (TES) Préparé pour le ministère de la Santé et des Services sociaux Résultats Impact Recherche Le 5 février 2003 Dossier 13.3026H Table des matières Contexte de

Plus en détail