AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-8 : UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS"

Transcription

1 AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-8 : BATIMENTS PUBLICS LIES A L ENSEIGNEMENT Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

2 PRIORITE D INVESTISSEMENT 4c: Efficacité énergétique et ENR dans les infrastructures publiques, y compris les bâtiments publics, et dans le logement OBJECTIF SPÉCIFIQUE 2 : Améliorer l efficacité énergétique des bâtiments publics liés à l enseignement 1. Objectifs et description Il s agit de déclencher et soutenir les opérations de rénovation énergétique les plus ambitieuses des bâtiments publics liés à l enseignement, L objectif est de contribuer à réduire les consommations énergétiques de 38% à l horizon 2020 pour l ensemble des bâtiments publics liés à l enseignement, 2. Types d actions finançables et dépenses éligibles A. Les actions Cette priorité permet le financement des dépenses concourant pour tout ou partie aux frais d investissements concernant la rénovation thermique des bâtiments publics liés à l enseignement. B. Dépenses éligibles Les dépenses retenues sont les dépenses afférentes aux 5 postes cités dans le tableau ci-après et les dépenses induites par ces travaux : Les dépenses éligibles doivent être conformes à la circulaire BORLOO-FALCO du 22/06/2009 qui liste les dépenses afférentes et les travaux induits par les travaux thermiques. Exemples de dépenses afférentes : pose et fourniture des matériaux et matériels liés à ces 5 postes, prestations intellectuelles, maîtrise d œuvre, études, certification comprenant un label énergétique. Exemples de dépenses induites : désamiantage, modification d installations électriques en lien avec les travaux de rénovation thermique, ravalement en cas d isolation extérieure La liste des dépenses induites est susceptible d évoluer dans le temps. C. Dépenses inéligibles et/ou écartées Dépenses inéligibles : dépenses fixées par le décret d'éligibilité des dépenses FEDER. Dépenses écartées : dépenses relatives aux installations de production d énergie. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

3 3. Bénéficiaires Les maîtres d ouvrages de droit public en charge du patrimoine lié à l enseignement. 4. Modalités de sélection des opérations Appel à projets (AAP) / appel à manifestions d intérêt (AMI) De façon ponctuelle, des appels à projets ou à manifestations d intérêt pourront être lancés. Au fil de l eau De façon générale, les projets seront déposés au fil de l eau par les porteurs de projets. 5. Critères de sélection des opérations Les opérations sélectionnées doivent répondre à l une des exigences suivantes : les travaux entrepris permettent d atteindre un niveau de consommation conventionnelle d énergie primaire compatible avec le niveau «BBC rénovation», tel que défini dans l arrêté du 29 septembre 2009 ; les travaux permettent de renforcer la performance thermique de l enveloppe du bâtiment : traitement a minima des postes 1 et 2 et d un troisième parmi les trois postes restants au niveau de performance exigé (tableau ci-après). La possibilité est laissée au maître d ouvrage de justifier de la réalisation préalable d un des postes choisis au niveau de performance exigé. Caractéristique thermique Exigences Toitures terrasse Résistance additionnelle 5 m²k/w Poste 1 Planchers de combles perdus Résistance additionnelle 7 m²k/w Poste 2 Rampants de toiture de pente < 60 Résistance additionnelle 7 m²k/w Murs en contact avec l extérieur et rampants de toiture de pente > 60 Murs en contact avec un volume non chauffé Résistance additionnelle Résistance additionnelle > 3,5 m²k/w si ITE 1 > 5 m²k/w si ITI > 3 m²k/w si ITE > 4 m²k/w si ITI Poste 3 Planchers bas Résistance additionnelle > 2,4 m²k/w Poste 4 Parois vitrées - Coefficient de transmission thermique (U w des fenêtres) - Facteur de transmission solaire (S w fenêtres) U w < 1,7W/m²K et S w >0,36 U w < 1,3W/m²K et S w >0,30 1 ITE : Isolation thermique par l extérieur / ITI : Isolation thermique par l intérieur. Version adoptée au CPR du 12/12/14 3

4 Poste 5 VMC performante Respect des critères de performance des fiches standardisées BAT-TH-23, 24 ou 26 (quelle que soit la surface des bâtiments. Dans tous les cas, une estimation des économies d énergie générées par les travaux, et calculée selon la méthode Th-CE-ex doit être fournie (comparaison de la consommation avant travaux et après travaux). 6. Circuit d instruction et services consultables pour avis Le dossier est instruit par le Pôle FEDER après avis technique et /ou d opportunité des services de la Région et / ou d un expert extérieur compétent. Un avis financier pourra être sollicité pour les dossiers présentant un risque particulier. 7. Eléments financiers Montant dédié à la priorité d investissement : dont 17M dédiés aux projets de rénovation énergétique des bâtiments publics liés à l enseignement. Le montant dédié à la Priorité d Investissement est ventilé suivant cette prévision (en M ) : TOTAL FEDER 4c 4,8 7,8 8,4 8, ,256 44,756 Taux maximum d intervention FEDER : 60% Exceptionnellement, sur appréciation de l autorité de gestion et afin de concourir à l équilibre financier de l axe, le taux FEDER pourra dépasser le seuil des 60 %. Taux maximum d aides publiques : - Hors champ concurrentiel : 100 % - Secteur concurrentiel : application de la réglementation des aides publiques aux entreprises. Textes applicables : Règlements De minimis, AFR, PME, Formation, Emploi, RDI, Capital Investissement, Environnement, SIEG, Start-ups, Aide aux infrastructures HD Montant d investissement minimum : HT comprenant exclusivement les dépenses liées à la rénovation énergétique (y compris dépenses induites et dépenses d ingénierie). Version adoptée au CPR du 12/12/14 4

5 Utilisation planifiée des instruments financiers Des instruments financiers spécifiques (caisse d avance, ), pourraient être mobilisés au cours du programme en fonction des conclusions de l étude ex-ante. 8. Modalités d articulation avec les autres programmes Sans objet. 9. Cadre de performance et Indicateurs de réalisation Le FEDER contribue de manière importante à la stratégie UE2020 et représente une part considérable du budget de l Union européenne. En raison de budgets publics contraints et de la nécessité de démontrer l efficacité des politiques européennes, il devient impératif de prouver la performance, l impact et la valeur ajoutée des initiatives financées par le FEDER. Dans ce cadre, le suivi et l évaluation jouent un rôle clé. Dans ce contexte, les règlements contiennent des dispositions renforcées en matière de suivi et d évaluation. L objectif est de s assurer que des données fiables et robustes sont disponibles et peuvent être agrégées au niveau européen, d une part, que les travaux d évaluation sont concentrés sur la mesure de l efficacité et de l impact du FEDER, d autre part. Un certain nombre de changements sont à retenir pour la programmation : Les informations sont relatives à chaque dossier financé ; Les informations sont saisies au fil de l eau et restituées à chaque Comité de suivi ; La saisie est obligatoire ; Le règlement du FEDER prévoit des indicateurs communs à l ensemble des Etats membres, ainsi que des indicateurs spécifiques correspondant aux objectifs spécifiques au sein de chaque priorité d investissement ; Les indicateurs du cadre de performance sont assortis de cibles qu il faut atteindre pour obtenir la réserve de performance, et qui peuvent donner lieu à des sanctions financières si elles ne sont pas atteintes. Le service Instructeur se réserve la possibilité de refuser un dossier car il ne permet pas l atteinte des valeurs cibles du cadre de performance. La liste des valeurs cibles à atteindre est présentée en annexe. Version adoptée au CPR du 12/12/14 5

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS

AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS AXE 4 SOUTENIR LA TRANSITION VERS UNE ECONOMIE A FAIBLES EMISSIONS EN CO2 DANS L ENSEMBLE DES SECTEURS FICHE THEMATIQUE 4-1 : GEOTHERMIE Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 4a:

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-4 : LA COMPETITIVITE DES PME L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC. Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-4 : L IMMOBILIER LOCATIF PUBLIC Version adoptée au CPR du 12/12/14 2 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3d : Soutien à la capacité des PME à participer

Plus en détail

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments

Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Modalités de l éco-conditionnalité des aides régionales aux bâtiments Ce dispositif s applique aux dossiers de demande d aide déposés auprès des services du Conseil régional. Les critères d éco-conditionnalité

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS PAR LA CREATION D ACTIVITES ASSOCIATIFS. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-2 : PROJETS COLLECTIFS ASSOCIATIFS Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d'emplois pérennes

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE PAR LA CREATION D ACTIVITES D ENTREPRISES. Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 8.3 : promotion d emplois pérennes

Plus en détail

INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES

INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES AXE 11 : INITIATIVE POUR L EMPLOI DES JEUNES FICHE THEMATIQUE 11-1 : CREATION REPRISE D ENTREPRISES PAR DES NEETS Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 PRIORITÉ D INVESTISSEMENT 8.2 : promouvoir l emploi

Plus en détail

Eco-prêt à taux zéro

Eco-prêt à taux zéro Eco-prêt à taux zéro L'éco-prêt à taux zéro vous permet de financer la rénovation énergétique de votre logement et ainsi de réduire vos consommations d'énergie et vos émissions de gaz à effet de serre.

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes

La dynamique Grenelle et les outils incitatifs. Arno HOULLIERE, chargée de mission Patrimoine Environnement Métiers Matériaux CAPEB Rhône-Alpes La dynamique Grenelle et les outils incitatifs Les aides financières (TVA à taux réduit) (Crédit d impôt développement durable) Eco PTZ, FEDER TVA à 5,5 % Travaux d isolation, changement de fenêtres Installation

Plus en détail

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles

FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles FIOUL DOMESTIQUE La rénovation thermique des maisons individuelles Fiche conseil Édition février 2012 Source Weishaupt SOMMAIRE P 2 : Contexte, enjeux et objectifs P 3 : Le parc des maisons chauffées au

Plus en détail

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété :

Copropriété : Nom de la copropriété : Nombre total de bâtiments dans la copropriété : Nombre total de logements dans la copropriété : TRAVAUX D AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ELIGIBLES A L ECO-PRET A TAUX ZERO REALISATION D UN BOUQUET DE TRAVAUX, METROPOLE «FORMULAIRE TYPE COPROPRIETES DEVIS» CADRE A Données relatives à la

Plus en détail

PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS

PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS PLAN ISOLATION DES BATIMENTS PUBLICS DEMANDE DE SUBVENTION REGIONALE DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PAYS DE BOURGES IDENTIFICATION DE L OPERATION DANS LE CONTRAT REGIONAL DE PAYS Opération identifiée : oui/non*

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en œuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre L Etat, représenté par Jean-Louis

Plus en détail

FICHE DE SYNTHESE L ECO-PRET A TAUX 0% 1. POUR QUI? 2. POUR QUOI? 3. MONTANT ET DUREE DU PRET?

FICHE DE SYNTHESE L ECO-PRET A TAUX 0% 1. POUR QUI? 2. POUR QUOI? 3. MONTANT ET DUREE DU PRET? FICHE DE SYNTHESE L ECO-PRET A TAUX 0% 1. POUR QUI? Pour les propriétaires - occupants, - bailleurs, - en société civile. Concerne leur résidence principale construite avant le 1 er janvier 1990 (copropriétés

Plus en détail

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE

LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE LABEL PROMOTELEC RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Retour d expérience LABEL RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE Édition 215 LOGEMENTS COLLECTIFS - MAISONS INDIVIDUELLES Sommaire Préambule 4 1 - ANALYSE DU MARCHÉ DE LA LABELLISATION

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

Grenelle de l Environnement

Grenelle de l Environnement Grenelle de l Environnement Convention sur la mise en oeuvre de l «éco-prêt logement social» pour l amélioration de la performance énergétique des logements sociaux Entre, L Etat, représenté par Benoist

Plus en détail

Aide à l isolation de l habitat

Aide à l isolation de l habitat Aide à l isolation de l habitat Dans le cadre de l élaboration du Schéma Régional Climat Air Energie dit SRCAE, l état des lieux énergétique a mis en évidence la part du secteur du bâtiment dans le bilan

Plus en détail

Habitat Facteur 4 Etude d une réduction des émissions de CO 2 liées au confort thermique dans l'habitat à l'horizon 2050

Habitat Facteur 4 Etude d une réduction des émissions de CO 2 liées au confort thermique dans l'habitat à l'horizon 2050 Habitat Facteur 4 Etude d une réduction des émissions de CO 2 liées au confort thermique dans l'habitat à l'horizon 2050 CNRS - Energies Demain EDF-R&D GDF SUEZ Jean-Pierre Traisnel - Nicolas Houdant Damien

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE

FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE FONDATION D ENTREPRISE LISEA CARBONE REGLEMENT D APPEL A PROJETS - 1 ère EDITION 2013 - «AMELIORATION DE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU PATRIMOINE BATI» OUVERTURE DE L APPEL A PROJETS : 1 er juillet 2013

Plus en détail

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation.

L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. L Eco PTZ : le bouquet de travaux et la performance énergétique globale après travaux, Ou comment intervenir globalement en rénovation. Pourquoi l éco prêt? La mise en place de l éco-prêt est là pour inciter

Plus en détail

Présentation de L éco prêt Logement Social Réhabilitation

Présentation de L éco prêt Logement Social Réhabilitation 1 Présentation de L éco prêt Logement Social Réhabilitation PLAN DE L INTERVENTION I Eléments de contexte Rappel du dispositif PEP R Le contexte réglementaire Le Grenelle de l environnement II Caractéristiques

Plus en détail

Service des Affaires Economiques

Service des Affaires Economiques Réf. > BI 8469 Paris, le 31mars 2009 De > Service des Affaires Economiques Rappel > Groupe /Rubrique > Les annexes sont à consulter, soit dans la base documentaire de l Intranet accessible à tous les membres

Plus en détail

La loi «TECV» et les dispositifs financiers pour les territoires

La loi «TECV» et les dispositifs financiers pour les territoires La loi «TECV» et les dispositifs financiers pour les territoires Rencontre avec les présidents d EPCI de l Yonne Préfecture de l Yonne, 1er décembre 2015 1 Une loi inscrite dans un dispositif d ensemble

Plus en détail

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES

JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES LES BÂTIMENTS MÉDITERRANÉENS PERFORMANTS JEUDI 30 SEPTEMBRE 2010 NOVOTEL VITROLLES RT 2012 C est quand qu on va où? André POUGET Sommaire Domaine d application 3 exigences de performances globales Coefficient

Plus en détail

ESPACES INFO ÉNERGIE GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES

ESPACES INFO ÉNERGIE GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES R À JOU MISE ESPACES INFO ÉNERGIE GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES RE OCTOB 2015 LES AIDES FINANCIÈRES POUR RÉDUIRE SA FACTURE ÉNERGÉTIQUE Si vous souhaitez entreprendre des travaux permettant d économiser

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

Maison neuve 2007. Dépense annuelle pour le chauffage : environ 500

Maison neuve 2007. Dépense annuelle pour le chauffage : environ 500 Le bâtiment : consommation d énergie et émissions de CO2 Consommation d énergie en rance Industries 28 % Autres 2 % Où agir? Dans une maison non isolée, par où s échappent la chaleur et les? Toiture 30

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE

CHAPITRE 1 : CONNAISSANCES GENERALES ET CONNAISSANCES SIMPLES EN THERMIQUE Le QCM (questionnaire à choix multiple) a 40 questions piochées au hasard dans un potentiel de 400 questions environ, divisées en 4 chapitres repris ci-après. La liste des connaissances requises correspond

Plus en détail

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel.

11_ Coût global. Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. 11_ Coût global Cette analyse présente un retour sur les simulations du coût global des maisons de Hunspach et de Ludwigswinkel. P A N O P T I Q U E P o r t e r u n r e g a r d g l o b a l s u r l E d

Plus en détail

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE

QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE QUALIFICATIONS ET CERTIFICATIONS RGE en rénovation Le recours a un professionnel RGE est obligatoire crédit d impôt pour la transition énergétique (CITE), éco-prêt à taux zéro. pas obligatoire Catégories

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

Fiche de mise en œuvre du type d opération

Fiche de mise en œuvre du type d opération Fiche de mise en œuvre du type d opération «7.6.6 - Soutien aux opérations d aménagement et de mise en valeur dans une démarche d excellence patrimoniale et touristique» 1. Description Dans la continuité

Plus en détail

La Rénovation. N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse. Les Fondamentaux. pour améliorer la performance énergétique

La Rénovation. N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse. Les Fondamentaux. pour améliorer la performance énergétique La Rénovation pour améliorer la performance énergétique Les Fondamentaux N 3 Octobre-Novembre 2008 Information Presse La Rénovation pour améliorer la performance énergétique La Rénovation pour améliorer

Plus en détail

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables

Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Accordons nos projets Rénover les logements sociaux avec le gaz naturel et les énergies renouvelables Les équipes de GrDF au service des bailleurs sociaux pour une rénovation durable de leur patrimoine

Plus en détail

Le modèle OPERA. Modèle d optimisation de la réhabilitation énergétique des résidences sociales d ADOMA

Le modèle OPERA. Modèle d optimisation de la réhabilitation énergétique des résidences sociales d ADOMA Le modèle OPERA Modèle d optimisation de la réhabilitation énergétique des résidences sociales d ADOMA Paris, 9 avril 13 Catherine Charlot Valdieu et Philippe Outrequin LA CALADE, Aménagement durable et

Plus en détail

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement

Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Critères d éligibilité techniques spécifiques à chaque équipement Chaudières à basse température, individuelles ou collectives Les chaudières basse température ne sont plus éligibles au dispositif du crédit

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO individuel, en métropole. Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement

L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO individuel, en métropole. Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement Comprendre L ÉCO-PRÊT À TAUX ZÉRO individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif qui vous permet de

Plus en détail

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension)

Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Fiche d application : Partie nouvelle d un bâtiment existant (extension) Date Elaboration de la fiche Version 8 juillet 2013 1 Préambule Cette fiche d application précise les modalités de prise en compte

Plus en détail

Rénovation énergétique

Rénovation énergétique Rénovation énergétique Vers des feuilles de route pragmatiques pour les logements équipés de chauffage collectif Une étude confiée par Fedene à Cardonnel Ingénierie Conférence de presse 2 avril 2014 Flora

Plus en détail

Tout savoir sur la Réglementation Thermique

Tout savoir sur la Réglementation Thermique Tout savoir sur la Réglementation Thermique 1 La RT pour le neuf La Réglementation Thermique 2005 s applique aux constructions neuves : Pour diminuer leur consommation d énergie Pour améliorer leur confort

Plus en détail

Présentation du dispositif des certificats d économies d énergie

Présentation du dispositif des certificats d économies d énergie Présentation du dispositif des certificats d économies d énergie Contexte et objectifs Principes de fonctionnement Exemples 1 La maîtrise des émissions de GES Une nécessité clairement illustrée par le

Plus en détail

Le coût global comme outil d accompagnement des collectivités et des bailleurs

Le coût global comme outil d accompagnement des collectivités et des bailleurs Le coût global comme outil d accompagnement des collectivités et des bailleurs 12 Mai 2009, Clermont-Ferrand «Construire et rénover: quel coût pour l énergie durable?» Philippe Outrequin, Crdd La Calade

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain

Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Retour d expérience sur les «50 Chantiers pionniers» Arnaud Meyer sous la conduite de Florent Gontard et Sabine Mirtain Sommaire 2. La démarche du 3. Présentation des résultats L appel à projets «50 Chantiers

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RÉALISATION DE TRAVAUX D ISOLATION

FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RÉALISATION DE TRAVAUX D ISOLATION FORMULAIRE DE DEMANDE DE SUBVENTION POUR LA RÉALISATION DE TRAVAUX D ISOLATION DESIGNATION DU DEMANDEUR (BENEFICIAIRE DE LA SUBVENTION) Date de retrait du dossier : Nom : Prénom : Adresse : N téléphone

Plus en détail

CEE Les principales évolutions sur la 3 ème période

CEE Les principales évolutions sur la 3 ème période CEE Les principales évolutions sur la 3 ème période Présentation animée par Daniel Cappe, Vice-président de l ATEE 1 Ordre du jour I. Le contexte de la troisième période II. L action du club Organisation

Plus en détail

DE RÉNOVATION. Journée technique Bourgogne Bâtiment Durable 11 juin 2015 - Dijon

DE RÉNOVATION. Journée technique Bourgogne Bâtiment Durable 11 juin 2015 - Dijon LA STRATÉGIE RÉGIONALE DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE DES MAISONS INDIVIDUELLES Journée technique Bourgogne Bâtiment Durable 11 juin 2015 - Dijon COMMENT RÉHABILITER ÉNERGÉTIQUEMENT LE PARC DE MAISONS BOURGUIGNONNES?

Plus en détail

Officialisation de la création du Crédit d Impôt sur la Transition Énergétique (CITE) à partir du 1 er septembre 2014

Officialisation de la création du Crédit d Impôt sur la Transition Énergétique (CITE) à partir du 1 er septembre 2014 CREDIT D IMPOT, N 1 Officialisation de la création du Crédit d Impôt sur la Transition Énergétique (CITE) à partir du 1 er septembre 2014 Voici les principaux points à retenir : Désormais un taux unique

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS. Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c

APPEL A PROPOSITIONS. Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c APPEL A PROPOSITIONS Programme Opérationnel FEDER-FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Axe 2 :OT2- PI2c «Développer les services numériques au service des territoires et des citoyens» Le présent

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

PROJET DE TEXTE. DECRET du

PROJET DE TEXTE. DECRET du RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l égalité des territoires, du logement et de la ruralité PROJET DE TEXTE DECRET du relatif aux travaux d isolation en cas de travaux importants de ravalement de façade,

Plus en détail

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles

Soutenir le développement durable des quartiers sensibles FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REGIONAL (FEDER) AQUITAINE PROGRAMME OPERATIONNEL REGIONAL 2007-2013 Soutenir le développement durable des quartiers sensibles Cahier des charges de l appel à projet régional

Plus en détail

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement

ECO PRET A TAUX ZERO. Mode d emploi de l éco-prêt à taux zéro mis en place par la loi de finances 2009 en application du Grenelle de l environnement 6 rue Georges Cuvier BP 1 67610 LA WANTZENAU Tél. : 03 88 10 37 07 Fax : 03 88 10 37 00 Date :MAI 2009 Secrétaire Général : Vanessa DIAS Destinataires : Stés section METALLERIE (convention Bâtiment) Méca

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie un

Plus en détail

GUIDE BIEN CONSTITUER MON DOSSIER : ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES

GUIDE BIEN CONSTITUER MON DOSSIER : ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES GUIDE BIEN CONSTITUER MON DOSSIER : ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES Bien constituer mon dossier - Isolation de combles ou de toitures - BAR-EN-0 Novembre 05 /5 Documents nécessaires à la constitution

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements environnement prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager RENOV LR, le prêt bonifié

Plus en détail

CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) PRECISIONS 2012

CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) PRECISIONS 2012 CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE (CIDD) PRECISIONS 2012 L administration fiscale a précisé les modalités d application du crédit d impôt développement durable (CIDD) résultant de la loi de finances

Plus en détail

Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique.

Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique. Habitat neuf et RT 2012 : les solutions avec le fioul domestique. Fiche conseil Édition septembre 2013 SOMMAIRE Page 2 : Contexte du chauffage au fioul domestique Page 3 : Exigences de la réglementation

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE

TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE TABLEAU RECAPITULATIF DES CONDITIONS DE REALISATION DE TRAVAUX EN MÉTROPOLE d isolation thermique la totalité la toiture d isolation thermique s murs donnant sur l extérieur (au moins la moitié la surface

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur. Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau

Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur. Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau Programme Opérationnel FEDER FSE 2014-2020 Région Provence Alpes Côte d Azur Séminaire de Lancement des Fonds Européens 26 janvier 2015 Transition énergétique -Mobilité durable Biodiversité - Eau Annick

Plus en détail

pour les particuliers

pour les particuliers Aides financières 2015 pour les particuliers Mise à jour janvier 2015 Par l ASDER Dispositifs d aides pour la rénovation 1/6 Type d aide Démarche Pour en savoir plus Crédit d impôt Développement Durable

Plus en détail

TVA, CRÉDITS D IMPÔTS, MENTION GARANT DE L ENVIRONNEMENT EN 2014

TVA, CRÉDITS D IMPÔTS, MENTION GARANT DE L ENVIRONNEMENT EN 2014 TVA, CRÉDITS D IMPÔTS, MENTION GARANT DE L ENVIRONNEMENT EN 2014 Ce qu il faut retenir! TVA DANS LE BTP : LA NOUVELLE DONNE Comment facturer? Décembre 2013 - FBTP 35 1 3 nouveaux taux de Tva pour le BTP

Plus en détail

BATIMAT 7 novembre 2007

BATIMAT 7 novembre 2007 Le programme de recherche pour la réduction r par quatre des émissions de gaz à effet de serre dans l habitat individuel existant BATIMAT 7 novembre 2007 ADELIE ADELIE, une belle aventure 1840 : Dumont

Plus en détail

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020

PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 2014-2020 PROGRAMME OPERATIONNEL FEDER - FSE MAYOTTE 014-00 AXE 4 : ACCROITRE LA PART DES ENERGIES RENOUVELABLES DANS LE MIX ENERGETIQUE POUR UNE PLUS GRANDE INDEPENDANCE ENERGETIQUE DE L ILE ET INCITER A UNE CONSOMMATION

Plus en détail

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013

PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais. Réunion Publique du 27/06/2013 PIG Programme d Intérêt Général Communauté de Communes Les Hauts du Lyonnais Réunion Publique du 27/06/2013 1 Sa durée est de 3 ans de Juin 2013 à Mai 2016. Le périmètre de l opération concerne les 10

Plus en détail

CREDIT D IMPÔT 2012. Modalités intégrant instruction du 02/04/2012

CREDIT D IMPÔT 2012. Modalités intégrant instruction du 02/04/2012 CREDIT D IMPÔT 2012 Modalités intégrant instruction du 02/04/2012 1 Maison individuelle: fenêtres/vitrages CIDD 2012 sur les fenêtres/vitrages conditionné à un bouquet de travaux* 02/04/12: Acquisition

Plus en détail

ECO-CONDITIONNALITE & MENTION

ECO-CONDITIONNALITE & MENTION ECO-CONDITIONNALITE & MENTION Professionnels..préparez-vous! avec le soutien financier de LE PRINCIPE DE L ÉCO-CONDITIONNALITÉ Principe Conditionner les aides publiques en ayant recours à des professionnels

Plus en détail

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012

Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Actualisation de la formation spécifique de coordonnateur SPS suivant l arrêté du 26 décembre 2012 Tout coordonnateur SPS titulaire d une attestation de formation initiale. La réglementation : - les nouveaux

Plus en détail

ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES

ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES ISOLATION DE COMBLES OU DE TOITURES Critères d éligibilité & pièces justificatives Sommaire Travaux avec date d engagement en 2014 page 2 I. Qu est ce que la date d engagement? page 2 II. Quels sont les

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à taux zéro, quel intérêt?................. 4 Une palette

Plus en détail

Travaux d amélioration de la performance énergétique du bâtiment éligibles aux prêts adossés au Livret Développement durable

Travaux d amélioration de la performance énergétique du bâtiment éligibles aux prêts adossés au Livret Développement durable Travaux d amélioration de la performance énergétique du bâtiment éligibles aux prêts adossés au Livret Développement durable (Arrêté du 4 décembre 2008 relatif aux règles d emploi des fonds collectés au

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

Les Rencontres de la Cité RT 2012. Octobre 2011

Les Rencontres de la Cité RT 2012. Octobre 2011 Les Rencontres de la Cité RT 2012 Octobre 2011 Sommaire Contexte énergétique Les dates clés L Arrêté de La RT 2012 Compléments et précisions Barcelone 2011 p. 3 Contexte Énergétique Grenelle (I): Loi de

Plus en détail

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ

ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ ÉCO-RÉNOVER EN TOUTE SIMPLICITÉ Mieux maîtriser les enjeux de la construction et de la rénovation durables Engagé dans une démarche éco-volontaire depuis ses débuts, Raboni lance le programme R+. Son objectif

Plus en détail

Audit Energétique En Maison Individuelle

Audit Energétique En Maison Individuelle V 1.03 Audit Energétique En Maison Individuelle Date : 14/06/2012 Réf: AR 0000 613 Prescripteur : OPERATION RENOV EE Mr CORBIN ARNAUD 50 Rue des Paras 56 000 VANNES INOVEHA Bureau d Etudes Thermiques 5,

Plus en détail

Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants

Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Certification énergétique des bâtiments résidentiels existants Présentation du cadre réglementaire Benoit Fourez DGO4 Département énergie et bâtiment durable benoit.fourez@spw.wallonie.be 1 Sommaire Contexte

Plus en détail

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT

ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT ENCOURAGER L EFFICACITE ENERGETIQUE DANS LE BATIMENT Le secteur du bâtiment représente à lui seul 44 % de la consommation d énergie finale totale de la France (chiffres 2009). La question de l efficacité

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 18 avril 2012 relatif au diagnostic de performance énergétique pour

Plus en détail

Efficacité énergétique dans le logement social : stratégie régionale pour la mobilisation du FEDER en Aquitaine

Efficacité énergétique dans le logement social : stratégie régionale pour la mobilisation du FEDER en Aquitaine Efficacité énergétique dans le logement social : stratégie régionale pour la mobilisation du FEDER en Aquitaine 1- L évolution du cadre réglementaire européen : A l issue de longues discussions, le Parlement

Plus en détail

Crédit d'impôt pour la Transition énergétique

Crédit d'impôt pour la Transition énergétique Crédit d'impôt pour la Transition énergétique Source : http://www.ademe.fr/particuliers-eco-citoyens Mis à jour le 16/01/2015 Depuis le 01/09/2014, le crédit d impôt développement durable a évolué pour

Plus en détail

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974

IMMEUBLES COLLECTIFS DE LOGEMENTS CONSTRUITS ENTRE 1949 ET 1974 DÉPARTEMENT ÉNERGIE SANTÉ ENVIRONNEMENT Division Energie Pôle Performance Energétique des bâtiments DÉPARTEMENT ECONOMIE ET SCIENCES HUMAINES Laboratoire Services Process Innovations ESE/DE/PEB-12.039RR

Plus en détail

CGET/MAE/SNOTTIN/MADEVERON. Références juridiques applicables au niveau européen et national :

CGET/MAE/SNOTTIN/MADEVERON. Références juridiques applicables au niveau européen et national : Projet d instruction CGET/DMAT/DHUP visant à préciser les modalités de gestion des opérations d efficacité énergétique dans le logement social cofinancées par le FEDER en fin de période de programmation

Plus en détail

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements

«l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements «l Eco-prêt à taux zéro» pour la rénovation thermique des logements 14 / 34 Comment fonctionne l éco-prêt à taux zéro? Le programme de réduction des consommations énergétiques et des émissions de gaz à

Plus en détail

Pompes à chaleur à capteur fluide frigorigène de type sol/sol (annexe 5 BOI 5B-17-07, cf circulaire CAPEB DE 8095 du 26/07/2007) ;

Pompes à chaleur à capteur fluide frigorigène de type sol/sol (annexe 5 BOI 5B-17-07, cf circulaire CAPEB DE 8095 du 26/07/2007) ; Titre : Référence : - CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE : PRECISIONS 2010 Date : IPBat 10 008 11.2010 L administration fiscale, commente dans une instruction publiée au BOI, les aménagements apportés

Plus en détail

l éco-prêt à taux zéro

l éco-prêt à taux zéro l éco-prêt à taux zéro avril 2010-2010/070 Comment bien conseiller vos clients sur les aides financières 2 3 N o t i c e d e x p l i c at i o n Avertissement Bénéficiaires et conditions d éligibilité L

Plus en détail

d études Etude comparative des choix de Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement

d études Etude comparative des choix de Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Rapport de stage de fin d études Etude comparative des choix de desserte énergétique Antoine GEFFROY Master 2 Gestion des Ressources Naturelles et de l Environnement Plan de la soutenance Introduction

Plus en détail

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE

CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION RGE DE L ENTREPRISE : COMMENTAIRES DE L ADMINISTRATION FISCALE CHAMBRE SYNDICALE DES INDUSTRIES DU BOIS DU BAS-RHIN BP 68055 3, rue Jean Monnet ECKBOLSHEIM 67038 STRASBOURG Cedex Tel: 03.88.10.28.00 - Fax:03.88.77.80.02 CREDIT D IMPOT TRANSITION ENERGETIQUE ET QUALIFICATION

Plus en détail

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant

Je découvre. La Réglementation Thermique (RT) Règlementation thermique des bâtiments existants RT existant La Réglementation Thermique (RT) De quoi s agit-il? La réglementation thermique définit les niveaux obligatoires de performance énergétique à atteindre pour la globalité d un bâtiment, en termes de consommations

Plus en détail

Performance Énergétique et Bâtiments Existants

Performance Énergétique et Bâtiments Existants Performance Énergétique et Bâtiments Existants LE CONSTAT??? IL EST FAIT!!! Enjeux Outils Concepts Méthodes Exemples LES SOLUTIONS??? ELLES EXISTENT!!! ALTERÉCO 1 Performance énergétique et patrimoine

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

L'avantage fiscal, qui devait s'appliquer jusqu'au 31 décembre 2012, est prorogé jusqu'au 31 décembre 2015.

L'avantage fiscal, qui devait s'appliquer jusqu'au 31 décembre 2012, est prorogé jusqu'au 31 décembre 2015. Titre : CREDIT D IMPOT DEVELOPPEMENT DURABLE Date : Référence : IG 12 02 01.2012 Un crédit d impôt est accordé aux contribuables à raison des dépenses d équipement de leur habitation principale en faveur

Plus en détail