Hôpital Bichat - Claude Bernard Bloc ORL et cervico-facial, service du Pr Barry

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hôpital Bichat - Claude Bernard Bloc ORL et cervico-facial, service du Pr Barry"

Transcription

1 Hôpital Bichat - Claude Bernard Bloc ORL et cervico-facial, service du Pr Barry Christel Deschamps, cadre IBODE Catherine Evedomenawo, IBODE Caroline Halimi, CCA

2 La chirurgie des tumeurs de la cavité buccale et de l oropharynx

3 Sommaire Epidémiologie Rappel anatomique Les différents types d interventions chirurgicales Les voies d abord chirurgicales La BPTM : Bucco Pharyngectomie Trans Mandibulaire

4 Epidémiologie 6 ème localisation des cancers dans le monde CB : 30% des cancers des VADS, oropharynx : 20% Histologie : 90% de carcinome épidermoïde Facteurs de risque alcool tabac Lésions pré-cancéreuses HPV pour l oropharynx Tumeurs localement avancées dans 50% cas, pronostic à 5 ans : 40-50% de survie.

5 Rappel anatomique La cavité buccale est située en avant de l oropharynx Les limites : en avant : lèvres en arrière : V lingual, voile du palais (non compris), pilier antérieur (non compris) en haut : palais osseux en bas : langue mobile, plancher buccal latéralement : faces internes de joues

6 La cavité buccale

7 L oropharynx Situé sous le cavum, en arrière de la cavité buccale Les limites : en avant : V lingual séparant la langue mobile de la base de langue en arrière : C2 et C3 (paroi pharyngée postérieure) en haut : bord postérieur de l os palatin, voile du palais (compris dans l oropharynx). en bas : l hypopharynx Latéralement : région amygdalienne (entre le pilier antérieur en avant et le pilier postérieur en arrière), en arrière : paroi pharyngée postérieure

8

9 Les différents types d interventions chirurgicales La glossectomie : ablation partielle ou totale de la langue La pelvectomie : ablation partielle ou totale du plancher buccal La pelviglossectomie : ablation d une partie de la langue et du plancher buccal.

10 Les différents types d interventions chirurgicales La mandibulectomie : exérèse de l os mandibulaire : Non interruptrice : conservation de la continuité de la mandibule Interruptrice : exérèse d un segment de mandibule interrompant la continuité. Oropharyngectomie : amygdalectomie élargie, oropharyngectomie latérale/postérieure, ablation du voile (vélectomie)

11 Les voies d abord chirurgicales Voie endobuccale : cancers de volume modéré de la cavité buccale, voire oropharnx (voile, amygdale) Voie combinée, le pull through : voie endobuccale associée à une voie cervicale Tumeurs pelvi-linguales de volume important.

12 Voie transmandibulaire : Tumeurs de la cavité bucccale de volume important : pelvi-linguale, palais Tumeurs de l oropharynx : sillon amygdalo-glosse, base de langue, pharyngées latérales ou postérieures si volume important.

13 Tumeur endobuccale Cancer de la langue

14 Matériel endobuccal Abaisse langue Écarteur de Doyen Écarteur de Jeannings

15 Matériel endobuccal Ouvre bouche de Boyle-Davis Lames de Kilner

16 Voie endobuccale

17 Matériel pour la voie transmandibulaire Boite d instrumentation de cervicotomie Pince Ligasure (thermofusion) Scie oscillante sagittale Moteur pneumatique pour forer Matériel d ostéosynthèse : Ancillaire d instrumentation DMI plaques et vis +/- Instruments d extractions dentaires

18 Installation du patient Voie endobuccale et voie transmandibulaire : installation identique : Position de Rose Décubitus dorsal Rond de tête en gélose Billot sous les épaules Bras le long du corps dans gouttière de Quenu Jambes dans le prolongement du corps fixées par des fixes cuisses Protection des points d appui par des géloses

19 La Bucco Pharyngectomie Trans Mandibulaire (BPTM) Définition: résection d une tumeur de la région amygdalienne avec section de la mandibule, trachéotomie et curage ganglionnaire un lambeau musculo-cutané de reconstruction est parfois nécessaire Chirurgie propre - contaminée

20 Temps opératoires Intubation par le nez Mise en place d une sonde d alimentation nasogastrique Le champ opératoire dégage la lèvre supérieure jusqu à l apophyse xyphoïde Prévoir prélèvement de lambeau Incision qui part de la mastoïde(du côté à opérer) descend dans le cou et remonte sur la lèvre inférieure en U

21 Temps opératoires Décollement de la joue et de la peau du cou Latéralement curage ganglionnaire cervical fonctionnel ou radical Trachéotomie par une incision séparée (sonde de Montandon) Exérèse tumorale : section musculaire et muqueuse à une distance de1cm autour de la tumeur Récupération de la pièce de résection et envoi à l état frais au laboratoire d anatomopathologie

22 Voie transmadibulaire

23 Temps opératoires Fermeture en rapprochant les muqueuses ou avec une plastie (lambeau musculo cutané) sur sonde naso-gastrique laissée en place en fin d intervention Ostéosynthèse mandibulaire : plaque vissée Fermeture de la voie d abord en 2 plans sur un drain de Redon Trachéotomie : pose d une canule de Shiley non fenêtrée à ballonnet Pansement

24 Ostéosynthèse mandibulaire

25 Rôle spécifique de l IBODE Trachéotomie : changement de la sonde de Montandon pour une canule de Shiley Mise en place de la chemise interne Fixation de la canule de Shiley, mersuture 1 Mandrin scotché sur le thorax du patient Pansement cervical : pas de tour de cou Si lambeau : pansement simple Pansement de la face : vaseline sur les sutures

26 Rôle spécifique de l IBODE Redons mis en aspitation Bon d anapath rempli et acheminement des pièces opératoires au laboratoire d anatompathologie Traçabilité des DMI : plaques et vis 1 exemplaire intégré à la feuille de salle 1 exemplaire pour le dossier du patient 1 exemplaire remis au patient à la sortie

27 Conclusion La chirurgie par voie endobuccale n est pas instrumentée La voie transmandibulaire est toujours instrumentée, du fait du temps d ostéosynthèse. Chirurgie propre-contaminée Si lambeau, bien séparer les 2 sites et les 2 tables d instrumentation IBODE doit faire respecter les règles d aseptie

28 Avez-vous des questions

CANCER OROPHARYNX. Prédominance masculine 3 à 5 fois plus (augmentation du nombre de femmes atteintes, baisse de l âge du diagnostic de plus en plus)

CANCER OROPHARYNX. Prédominance masculine 3 à 5 fois plus (augmentation du nombre de femmes atteintes, baisse de l âge du diagnostic de plus en plus) CANCER OROPHARYNX INTRODUCTION -amygdales++++ -les plus fréquents des cancers des voies aéro-digestives supérieures. ( 30%) -50 70ans, âge moyen diagnostic = 55ans Prédominance masculine 3 à 5 fois plus

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Cancers de la cavité buccale LES CANCERS DE LA CAVITE BUCCALE : ASPECTS GENERAUX Données épidémiologiques : Les carcinomes de la cavité buccale représentent environ 20% des cancers des VADS. Ce sont dans

Plus en détail

THESAURUS. Cancer ORL Texte Court. Juin 2015. Thésaurus Cancer ORL Texte Court Page 1 sur 28

THESAURUS. Cancer ORL Texte Court. Juin 2015. Thésaurus Cancer ORL Texte Court Page 1 sur 28 THESAURUS Cancer ORL Texte Crt Juin 2015 Thésaurus Cancer ORL Texte Crt Page 1 sur 28 INDEX DES ARBRES DECISIONNELS Arbre Titre Page Ia Attitudes thérapeutiques (avant radiothérapie) 3 Ib Attitudes thérapeutiques

Plus en détail

Référentiel Régional de RCP (RR-RCP) CANCERS DES VOIES AERO- DIGESTIVES SUPERIEURES

Référentiel Régional de RCP (RR-RCP) CANCERS DES VOIES AERO- DIGESTIVES SUPERIEURES Référentiel Régional de RCP (RR-RCP) CANCERS DES VOIES AERO- DIGESTIVES SUPERIEURES Version Octobre 2015 CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES REFERENTIEL NORD PAS DE CALAIS Documents de travail:

Plus en détail

SI en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. Parnasse-ISEI 4 Salle d Opération 2014-2015 W. Schellekens

SI en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie. Parnasse-ISEI 4 Salle d Opération 2014-2015 W. Schellekens SI en chirurgie maxillo-faciale et stomatologie Parnasse-ISEI 4 Salle d Opération 2014-2015 W. Schellekens = pathologie de la bouche (stomatomogie) et de la face (maxillo-faciale) Anesthésie Cfr Cours

Plus en détail

thérapeutiques en cancérologie des VADS

thérapeutiques en cancérologie des VADS Référentiel et options thérapeutiques en cancérologie des VADS Version 2008 Bilan préthérapeutique Indispensables Panendoscopie des VADS sous Ag Bilan de la lésion Recherche de deuxième localisation Biopsies

Plus en détail

Tumeurs de la cavité buccale et des voies aérodigestives

Tumeurs de la cavité buccale et des voies aérodigestives Université Médicale Virtuelle Francophone Polycopié national de cancérologie Tumeurs de la cavité buccale et des voies aérodigestives supérieures (145) Professeur J. BOURHIS, Professeur F. ESCHWEGE - Institut

Plus en détail

Référentiel SFORL Société Française ORL & CCF

Référentiel SFORL Société Française ORL & CCF Référentiel Société Française ORL & CCF THEME : BILAN PRETHERAPEUTIQUE DES CARCINOMES DES VADS BUT DE LA DEMARCHE : ce référentiel concerne l optimisation du bilan pré thérapeutique des carcinomes épidermoïdes

Plus en détail

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires

prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RUBRIQUE STOMATOLOGIE CAS CLINIQUE 305 prises en charge prothétiques implanto-portées des pertes de substance osseuse mandibulaires RÉSUMÉ Leva DJAVANMARDI Service de Stomatologie et Chirurgie maxillo-faciale,

Plus en détail

Item 145 : Tumeurs malignes de l'oro-pharynx.

Item 145 : Tumeurs malignes de l'oro-pharynx. Item 145 : Tumeurs malignes de l'oro-pharynx. OBJECTIFS savoir diagnostiquer une tumeur de l oropharynx apprécier les signes de gravité et les facteurs pronostiques l'étudiant doit connaître les stratégies

Plus en détail

Cancers du larynx. Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx

Cancers du larynx. Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx Cancers du larynx Bilan initial d un patient présentant un cancer du larynx - Examen clinique ORL : laryngoscopie indirecte, fibroscopie avec étude de la mobilité laryngée +++, palpation des aires ganglionnaires

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal.

ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES. S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. ATLAS D IMAGERIE DES TUMEURS MALIGNES MAXILLO-FACIALES S. Semlali, I. Skiker, K. El Khatib, A. Rzin, M. Benameur, A. El Kharras, M. Jidal. Introduction Les tumeurs malignes du massif facial:

Plus en détail

Les Signes évocateurs de cancer ORL

Les Signes évocateurs de cancer ORL Les Signes évocateurs de cancer ORL J. Carvalho, A. Dupret-Bories, Ph. Schultz Service d ORL et chirurgie cervico-faciale Hôpital de Hautepierre Objectifs : savoir reconnaître précocement un cancer ORL

Plus en détail

LES ADENOPATHIES CERVICALES comment les classer?

LES ADENOPATHIES CERVICALES comment les classer? LES ADENOPATHIES CERVICALES comment les classer? E Hassan, N Moussali, I Mimouni, N Elbenna, A Gharbi, A Abdelouafi Service de radiologie 20 aout 1953 Casablanca - Maroc INTRODUCTION La région cervico-faciale

Plus en détail

REVUE MULTICENTRIQUE DES STRATEGIES DE PRISE EN CHARGE DES CARCINOMES EPIDERMOIDES DE STADE PRECOCE DE L OROPHARYNX

REVUE MULTICENTRIQUE DES STRATEGIES DE PRISE EN CHARGE DES CARCINOMES EPIDERMOIDES DE STADE PRECOCE DE L OROPHARYNX 47 ème Congrès de la Société Française de Carcinologie Cervico- Faciale, Montpellier, 5 Dec 2014 REVUE MULTICENTRIQUE DES STRATEGIES DE PRISE EN CHARGE DES CARCINOMES EPIDERMOIDES DE STADE PRECOCE DE L

Plus en détail

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ

SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DE LA SANTÉ, DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous-direction de l organisation du système de soins SANTÉ ETABLISSEMENTS

Plus en détail

A.R. 10.4.2016 En vigueur 1.6.2016 M.B. 9.5.2016

A.R. 10.4.2016 En vigueur 1.6.2016 M.B. 9.5.2016 A.R. 10.4.2016 En vigueur 1.6.2016 M.B. 9.5.2016 Modifier Insérer Enlever Article 14 CHIRURGIE c) les prestations relevant de la spécialité en chirurgie plastique (DB) : II. Chirurgie plastique spéciale

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA

LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA LETTRE D INFORMATION PATIENT GREFFE DE CALVARIA Cher Patient voici une feuille explicative en rapport avec l intervention chirurgicale dont vous allez bénéficier. Si vous avez la moindre question, n hésitez

Plus en détail

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE

GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE Noms= Date= GRILLE D AUTO EVALUATION DES SOINS LES PLUS FREQUENT AU BLOC OPERATOIRE SOINS Niveau de maîtrise Connaissances en hygiène Savoir s habiller en tenue de bloc Savoir se laver les mains hygiéniquement

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. A.R. 23.5.1985 + A.R. 09.11.2015 E.V. 01.02.2016 Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines spécialités

Plus en détail

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins

Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Problématiques de recherche en chirurgie du sein. Incidence et mortalités des cancers féminins Problématiques de recherche en chirurgie du sein Problématiques de recherche en chirurgie du sein C MATHELIN 1, MF BRETZ-GRENIER 2, S CROCE 3, D BRASSE 4, A GANGI 2 1. Pôle de gynécologie-obstétrique,

Plus en détail

Diagnotic différentiel

Diagnotic différentiel CEC Labial Lésion ulcérée plus ou moins infiltrante, saignotante persistante: biopsie+++ 90% de cancers de la lèvre Plus fréquent sur la lèvre inférieure H>F Après 60 ans 2 étiologies Chéliite actinique

Plus en détail

Ostéologie crânio-faciale.

Ostéologie crânio-faciale. Ostéologie crânio-faciale. Introduction : Le massif crânio-facial est composé de 22 os soudés, unis les uns aux autres par des sutures de type fibreuses. Huit 08 os constituent le crâne et 14 pour la face

Plus en détail

PLACE DE LA CHIRURGIE DANS LE CANCER DU SEIN

PLACE DE LA CHIRURGIE DANS LE CANCER DU SEIN PLACE DE LA CHIRURGIE DANS LE CANCER DU SEIN Jean-Loup Sautière Yolande Maisonnette-Escot - Laurent Courtois LA CHIRURGIE DU CANCER DU SEIN Objectifs : Établir un diagnostic histologique Établir un pronostic

Plus en détail

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein. Le cancer mammaire. Atelier 5. Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire Traitement chirurgical et néo-adjuvant des cancers du sein Le cancer mammaire Atelier 5 Pr Carole Mathelin, Pr Bellocq Jean Pierre CHRU Strasbourg Bases des traitements chirurgicaux de la tumeur mammaire

Plus en détail

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN

LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN LA CHIRURGIE DES CANCERS INVASIFS DU SEIN Dr Loïc BOULANGER, Pr Denis VINATIER Service de chirurgie gynécologique et mammaire Hôpital Jeanne de Flandre, CHRU de Lille Introduction La prise en charge chirurgicale

Plus en détail

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr

http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr http://portaildoc.univ-lyon1.fr Creative commons : Paternité - Pas d Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr UNIVERSITE CLAUDE BERNARD-LYON

Plus en détail

Cancers du cavum. Le diagnostic est fait par la nasofibroscopie et l'examen du cavum où l'on retrouve un bourgeon au niveau du cavum.

Cancers du cavum. Le diagnostic est fait par la nasofibroscopie et l'examen du cavum où l'on retrouve un bourgeon au niveau du cavum. Cancers du cavum Entité clinique, biologique et histologique différente des autres cancers cervicofaciaux par sa relation avec le virus Epstein bar, sa répartition géographique et sa radiosensibilité.

Plus en détail

1-Le frontal PLAN. 2-L occipital. 3-Le sphénoïde 10/02/2014 ANATOMIE TETE ANESTHESIE EN ORL LES ACTES CHIRURGICAUX

1-Le frontal PLAN. 2-L occipital. 3-Le sphénoïde 10/02/2014 ANATOMIE TETE ANESTHESIE EN ORL LES ACTES CHIRURGICAUX 1-Le frontal Dr F. Philip 02/2014 ANATOMIE TETE Crâne osseux PLAN 4 MEDIANTS-2 LATERAUX PAIRES -LES 14 OS DE LA FACE Face Anatomie Innervation (V VII) COU GLANDES Thyroïde -parathyroïdes Glandes salivaires

Plus en détail

Cancers de l oropharynx

Cancers de l oropharynx Cancers de l oropharynx LES CANCERS DE L'OROPHARYNX : ASPECTS GENERAUX. Données épidémiologiques : Les carcinomes de l'oropharynx sont dans 95 % des cas carcinomes épidermoïdes. L'homme est touché trois

Plus en détail

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers

Traitement chirurgical du cancer du sein. Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Traitement chirurgical du cancer du sein Dr C. Nadeau, Service de Gynécologie CHU de Poitiers Principes de traitement des cancers Quand possible chirurgie d exérèse première Radicale Conservatrice Thérapeutique

Plus en détail

Radiothérapie conformationnelle de l oropharynx

Radiothérapie conformationnelle de l oropharynx Radiothérapie conformationnelle de l oropharynx Epidémiologie 4 éme cancer, 19600 nouveaux cas/an (en 2000) 5600 décès chez les hommes et 900 chez les femmes (2000) Amygdale,voile du palais, base de langue

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales

Cancers des sinus et des fosses nasales Chapitre 8 Cancers des sinus et des fosses nasales Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Les cancers des sinus de la face représentent

Plus en détail

A.R. 11.2.2013 En vigueur 1.3.2013 M.B. 25.2.2013

A.R. 11.2.2013 En vigueur 1.3.2013 M.B. 25.2.2013 A.R. 11.2.2013 En vigueur 1.3.2013 M.B. 25.2.2013 Modifier Insérer Enlever Article 32 - ANATOMO-PATHOLOGIE 1 er. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste

Plus en détail

Les troubles de la déglutition en réanimation. Danièle Robert Fédération ORL CHU Timone Marseille

Les troubles de la déglutition en réanimation. Danièle Robert Fédération ORL CHU Timone Marseille Les troubles de la déglutition en réanimation Danièle Robert Fédération ORL CHU Timone Marseille Les troubles de la déglutition en réanimation La prévention des troubles de la déglutition en réanimation

Plus en détail

Evolution de l exercice du métier IBODE. Avril 2015

Evolution de l exercice du métier IBODE. Avril 2015 Evolution de l exercice du métier IBODE Avril 2015 L évolution du métier Ibode Décret n 2015-74 du 27 janvier 2015 relatif aux actes infirmiers relevant de la compétence exclusive des infirmiers de bloc

Plus en détail

Anatomie et Exploration des VAS

Anatomie et Exploration des VAS Stanford Anatomie et Exploration des VAS M. Blumen Foch Centre Médical Veille Sommeil Concepts généraux : Pharynx 3 étages Nasopharynx Oropharynx haut Oropharynx bas Hypopharynx Concepts généraux : les

Plus en détail

OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE Art. 14i pag. 1 coordination officieuse

OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE Art. 14i pag. 1 coordination officieuse OTO-RHINO-LARYNGOLOGIE Art. 14i pag. 1 _ i) les prestations relevant de la spécialité en oto-rhino-laryngologie (DL) : "A.R. 30.1.1986" (en vigueur 1.7.1986) " 255010 255021 Audiométrie tonale ou vocale

Plus en détail

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL

CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL CANCER DU SEIN TRAITEMENT CHIRURGICAL Olivier Bréhant DESC Viscéral CHU ANGERS Poitiers 24-25 juin 2004 INTRODUCTION Cancer fréquent (40 000 nv x cas/an) Cancer grave (12 000 DC/an) Traitement loco-régional

Plus en détail

CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX. Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP

CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX. Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP CHIRURGIE DU LARYNX ET DE L HYPOPHARYNX Béatrix Barry, Service ORL, Hôpital Bichat-Claude Bernard APHP Généralités Ess t pathologie cancéreuse - carcinomes épidermoïdes Préservation de la fonction - sphincter=

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CHIRURGIEN EN CHIRURGIE MAXILLO FACIALE ET STOMATOLOGIE

RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CHIRURGIEN EN CHIRURGIE MAXILLO FACIALE ET STOMATOLOGIE RÉFÉRENTIEL MÉTIER / COMPÉTENCES DU CHIRURGIEN EN CHIRURGIE MAXILLO FACIALE ET STOMATOLOGIE Référentiel Métier / Compétences du Chirurgien maxillo-facial et stomatologue 01.09.2007 1 Les situations de

Plus en détail

RADIOANATOMIE DES ESPACES PROFONDS DE LA FACE : une approche simplifiée

RADIOANATOMIE DES ESPACES PROFONDS DE LA FACE : une approche simplifiée RADIOANATOMIE DES ESPACES PROFONDS DE LA FACE : une approche simplifiée I. Fauquet, F.Bonodeau, L. Deschildre, L. Ceugnart, G. Hurtevent-Labrot JFR 2006 Lille, France Intérêt de connaître l anatomie 1

Plus en détail

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION

CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION CHIRURGIE BARIATRIQUE A L HOPITAL BEL AIR DE LA PRISE DE DECISION A LA SALLE D OPERATION INTRODUCTION INTRODUCTION INTRODUCTION DEFINITION DE L OBESITE Etat d'un individu ayant un excès de poids par augmentation

Plus en détail

Table des matières. xix. xxi. Avant-propos. Préface, Jean-Pierre Lalardrie. Préface, John Bostwick. Remerciements

Table des matières. xix. xxi. Avant-propos. Préface, Jean-Pierre Lalardrie. Préface, John Bostwick. Remerciements Table des matières Avant-propos Préface, Jean-Pierre Lalardrie Préface, John Bostwick Remerciements xv XVII xix xxi Le sein normal Embryologie Développement normal 3 Les anomalies du développement 4 Anatomie

Plus en détail

Trachéotomie, déglutition et sevrage respiratoire

Trachéotomie, déglutition et sevrage respiratoire Trachéotomie, déglutition et sevrage respiratoire Olivier Rémy-Néris Myriam Thiebaut CHRU de Brest INSERM U650 olivier.remyneris@chu-brest.fr Synopsis Connaitre les différents types de canules Savoir prendre

Plus en détail

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège

Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM. Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes du traitement des cancers Consultation oncologique multidisciplinaire G. JERUSALEM Oncologie médicale CHU Sart Tilman - Liège Principes généraux Importance du diagnostic d un cancer au stade

Plus en détail

SOMMAIRE DES ACTIVITES DU SEMESTRE

SOMMAIRE DES ACTIVITES DU SEMESTRE 1. SOMMAIRE DES ACTIVITES DU SEMESTRE Année n Semestre n du /./20. Au /./20. Service Responsable Pr/Dr. Discipline Noter que : Un nouveau fascicule, comprenant le relevé des activités scientifiques et

Plus en détail

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers

PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES. Soins infirmiers PATIENTS PORTEURS DE FIXATEURS EXTERNES Soins infirmiers COMPETENCE 4 Mettre en œuvre des actions à visée diagnostics et thérapeutiques Introduction Traitement en traumatologie majoritairement Quelques

Plus en détail

THESAURUS PROTOCOLES DE PRISE EN CHARGE DES CARCINOMES DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES. Région Basse Normandie

THESAURUS PROTOCOLES DE PRISE EN CHARGE DES CARCINOMES DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES. Région Basse Normandie THESAURUS PROTOCOLES DE PRISE EN CHARGE DES CARCINOMES DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES Région Basse Normandie Actualisation 2014 Ce thésaurus des protocoles thérapeutiques en cancérologie cervico-faciale

Plus en détail

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer

Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer Place de la chirurgie dans le traitement du Cancer I) Introduction Traitement actuel du cancer : compétences multiples oncologie médicale radiothérapie réanimation biologie anatomopathologie des tumeurs

Plus en détail

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés.

On peut affirmer que tout patient porteur de dysmorphies oro-faciales est également porteur de problèmes fonctionnels associés. Influences des problèmes fonctionnels dans les déformations liées à l orthopédie dento-faciale. Par le Dr. Daniel ROLLET, spécialiste qualifié en orthopédie dento-faciale à Pontarlier/France. Si l étiologie

Plus en détail

A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire

A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire A propos d un cas d un kyste radiculo dentaire Dr Amar Hubert - Paris Photo 1 Florence P se présente en consultation fin Novembre 2012 pour un kyste au niveau du menton complètement asymptomatique, découvert

Plus en détail

Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale. Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud.

Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale. Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud. Bilan d extension des tumeurs de l oropharynx et de la cavité orale Séverine Artru, Centre Hospitalier Lyon Sud. Epidémiologie Cancers VADS: 17000 cas/an en France 50% de cancers de l oropharynx et de

Plus en détail

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer de l œsophage (152) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Histologie et anatomie pathologique de l'œsophage Sémiologie des dysphagies Radiologie et imagerie du médiastin Résumé : L'alcool

Plus en détail

REFERENTIEL METIER/COMPETENCES CHIRURGIEN PLASTICIEN, ESTHETIQUE ET RECONSTRUCTEUR

REFERENTIEL METIER/COMPETENCES CHIRURGIEN PLASTICIEN, ESTHETIQUE ET RECONSTRUCTEUR REFERENTIEL METIER/COMPETENCES DU CHIRURGIEN PLASTICIEN, ESTHETIQUE ET RECONSTRUCTEUR 20.07.2007 1 Les situations de soins types 1 1 Les situations de soins retenues ne sont, bien entendu, pas exhaustives

Plus en détail

Section 5. - Chirurgie.

Section 5. - Chirurgie. Section 5. - Chirurgie. Art. 14. Sont considérées comme prestations qui requièrent la qualification de médecin spécialiste dans une des disciplines relevant de la pathologie externe : «c) les prestations

Plus en détail

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants.

Définitions : tumeur. Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Les tumeurs Définitions : tumeur Une tumeur : prolifération anormale de cellules (bénigne ou maligne). Peut toucher tous les tissus vivants. Définitions : tumeur bénigne Tumeur bénigne : -néoformation

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN Calformed, 09/02/2007, Dr J.M Loez, Calais INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LE CANCER DU SEIN I - RAPPEL DE LA CLASSIFICATION CLINIQUE DES CANCERS DU SEIN A - TUMEUR PRIMITIVE Tx non déterminé To pas de

Plus en détail

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE

TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE TRAITEMENT IMPLANTOPROTHÉTIQUE DE L ADULTE ATTEINT D AGÉNÉSIES DENTAIRES MULTIPLES LIÉES À UNE MALADIE RARE ÉVALUATION DES ACTES ASSOCIÉS À LA CHIRURGIE PRÉIMPLANTAIRE, À LA POSE D IMPLANTS ET À LA POSE

Plus en détail

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw)

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) P. Chélius La DCS ou vis-plaque condylienne est un implant conçu pour la fixation spécifique des fractures épiphyso-métaphyso-diaphysaires du fémur.

Plus en détail

Renouvellement de l Entente-cadre des chirurgiens dentistes Partie 2

Renouvellement de l Entente-cadre des chirurgiens dentistes Partie 2 028 À l intention des développeurs de logiciels en dentisterie 7 mai 2015 Renouvellement de l Entente-cadre des chirurgiens dentistes Partie 2 L Association des chirurgiens dentistes du Québec et le ministère

Plus en détail

Script pour écoles professionnelles d assistantes dentaires : Chirurgie

Script pour écoles professionnelles d assistantes dentaires : Chirurgie Script pour écoles professionnelles d assistantes dentaires : Chirurgie Dr. med. Dr. med. dent. Dominic Albrecht Dr. med. dent. Michèle Graber Dr. med. dent. Alen Kordic Impressum Directeur de projet Urs

Plus en détail

REFERENTIEL DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES

REFERENTIEL DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES REFERENTIEL DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES Janvier 2006 1 Ce référentiel a été révisé en présence des médecins ci-dessous : - Dr Etienne

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 22 février 2013 fixant pour l année 2013 les éléments tarifaires mentionnés aux I et IV de l article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 25 février 2014 fixant pour l année 2014 les éléments tarifaires mentionnés aux I et IV de l article

Plus en détail

C.CHAMMAKHI-JEMLI 1, I.RADHOUANI 1, O.GHAMRA 2, W.ZOUAOUI 1, H.MZABI 1, C.MBAREK2, A.LEKHDIM 2,MH.DAGHFOUS 1 1: Service de Radiologie 2: Service ORL

C.CHAMMAKHI-JEMLI 1, I.RADHOUANI 1, O.GHAMRA 2, W.ZOUAOUI 1, H.MZABI 1, C.MBAREK2, A.LEKHDIM 2,MH.DAGHFOUS 1 1: Service de Radiologie 2: Service ORL C.CHAMMAKHI-JEMLI 1, I.RADHOUANI 1, O.GHAMRA 2, W.ZOUAOUI 1, H.MZABI 1, C.MBAREK2, A.LEKHDIM 2,MH.DAGHFOUS 1 1: Service de Radiologie 2: Service ORL CHU HBIB THAMEUR TUNISIE INTRODUCTION MATERIELS ET METHODES

Plus en détail

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies

Dermatologie Délai d'apparition des différentes toxidermies ü Délai d'apparition des différentes toxidermies Quelques minutes à quelques heures : urticaire De 24 à 48h : - Pustulose éxanthémateuse aiguë généralisée - Erythème pigmenté fixe J7-J21 : - Exanthème

Plus en détail

La présence de troisièmes molaires en

La présence de troisièmes molaires en Images CLINIQUES L importance de reconnaître la pathologie associée à des troisièmes molaires incluses Albert J. Haddad, DMD, MSc, FRCD(C), FADSA; Reena M. Talwar, DDS, PhD; Cameron M.L. Clokie, DDS, PhD,

Plus en détail

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION

FORMATION 5 JOURS. 1ère SESSION FORMATION 5 JOURS La formation a pour objectif la transmission des bases fondamentales de l implantologie ainsi que la maîtrise des protocoles innovants qui autorisent le remplacement immédiat des dents

Plus en détail

La Ministre de la santé,

La Ministre de la santé, Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative Direction de l hospitalisation et de l organisation des soins Sous direction de l'organisation du système de soins Personnes chargées

Plus en détail

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND

Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers. Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Anatomie des tumeurs: Signes et symptômes d évolution des cancers Renée Dugas MD Soins palliatifs CHUM-HND Cancers les plus fréquents: par ordre décroissant Poumons Côlon et rectum Sein Prostate Pancréas

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

LES PIÈGES DE LA CHIRURGIE VAGINALE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique

LES PIÈGES DE LA CHIRURGIE VAGINALE. Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LES PIÈGES DE LA CHIRURGIE VAGINALE Séminaire Gynerisq : Prévention des risques opératoires en chirurgie gynécologique LES PIÈGES DE LA CHIRURGIE VAGINALE Le nécessaire apprentissage Les mauvaises indications

Plus en détail

MAXILLECTOMIES POUR CANCER : QUELLES RECONSTRUCTIONS PROPOSER?

MAXILLECTOMIES POUR CANCER : QUELLES RECONSTRUCTIONS PROPOSER? 48 UNIVERSITE D ANGERS FACULTE DE MEDECINE Année 2002 N THESE pour le DIPLOME D ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE par Samantha ROUX-VAILLARD-SOUCHET Née le 23 août 1973 à Neuilly sur Seine (Hauts-de-Seine) Présentée

Plus en détail

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010

Chirurgie du sein. Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Chirurgie du sein Dr Gay Centre Hospitalier Belfort-Montbéliard Formation infirmière en Oncologie-Hématologie 28 janvier 2010 Différentes chirurgies du sein Chirurgie conservatrice Chirurgie radicale Chirurgie

Plus en détail

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :...

DOSSIER PATIENT. Simply with implants INFORMATIONS PATIENT. Nom :... Prénom :... Adresse :... Tel. / Portable :... Email :... DOSSIER PATIENT Simply with implants INFORMATIONS PATIENT Nom :... Prénom :... Adresse :.........................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 4 mars 2015 fixant pour l année 2015 les éléments tarifaires mentionnés aux

Plus en détail

Validation des Aptitudes du Candidat par ses Maîtres de Stage

Validation des Aptitudes du Candidat par ses Maîtres de Stage Validation des Aptitudes du Candidat par ses Maîtres de Stage!!! Document à faire remplir et conserver durant toute la durée de votre formation, qu il faudra rendre au SPF lors de votre demande d agrément!!!

Plus en détail

CHIRURGIE DU SEIN: PLASTIES DE REDUCTION ET RECONSTRUCTION

CHIRURGIE DU SEIN: PLASTIES DE REDUCTION ET RECONSTRUCTION CHIRURGIE DU SEIN: PLASTIES DE REDUCTION ET RECONSTRUCTION Dr. Olivier Bauquis Spéc. FMH de chirurgie plastique, reconstructive et esthétique Chef de clinique au CHUV Clinique Bois-Cerf septembre, 2007

Plus en détail

Tables d opération mobiles OPERON Confort maximal tant pour le patient que pour l équipe chirurgicale

Tables d opération mobiles OPERON Confort maximal tant pour le patient que pour l équipe chirurgicale Tables d opération mobiles OPERON Confort maximal tant pour le patient que pour l équipe chirurgicale 1 Sommaire Modèles de base Le principe de modularité BERCHTOLD Spécifications détaillées Exemples de

Plus en détail

Spécialistes INDEX PEAU-PHANÈRES, TISSU CELLULAIRE SOUS-CUTANÉ ET MUQUEUSES... F-2

Spécialistes INDEX PEAU-PHANÈRES, TISSU CELLULAIRE SOUS-CUTANÉ ET MUQUEUSES... F-2 Spécialistes INDEX INDEX Page PEAU-PHANÈRES, TISSU CELLULAIRE SOUS-CUTANÉ ET MUQUEUSES........................................... F-2 Abcès, hématome ou sérome, unique ou multiple, incluant le drainage,

Plus en détail

Les urgences en ORL. Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012

Les urgences en ORL. Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012 Les urgences en ORL Dr A. Dupret-Bories 31/03/2012 Plan 1. Les urgences respiratoires et les urgences digestives hautes 2. Les urgences hémorragiques 3. Les urgences infectieuses 4. Les urgences otologiques

Plus en détail

La tête et la jambe : lambeau libre de péroné pour reconstruction mandibulaire. Prise en charge anesthésique

La tête et la jambe : lambeau libre de péroné pour reconstruction mandibulaire. Prise en charge anesthésique La tête et la jambe : lambeau libre de péroné pour reconstruction mandibulaire. Prise en charge anesthésique Fabien GOHIER, IADE gohfab@yahoo.fr Dr Michel CHANDON mchandon@invivo.edu Service d anesthésie

Plus en détail

Examen de la face et de la cavité buccale

Examen de la face et de la cavité buccale Examen de la face et de la cavité buccale Date de création du document 2008-2009 Table des matières * Introduction... 1 1 Examen exobuccal...1 2 Examen endobuccal... 2 2. 1 Examen de la muqueuse...1 2.

Plus en détail

Pourquoi la relecture peut-elle changer une prise en charge? Dr Nathalie Stock, PH Service d Anatomie et Cytologie pathologique CHU de Rennes

Pourquoi la relecture peut-elle changer une prise en charge? Dr Nathalie Stock, PH Service d Anatomie et Cytologie pathologique CHU de Rennes Pourquoi la relecture peut-elle changer une prise en charge? Dr Nathalie Stock, PH Service d Anatomie et Cytologie pathologique CHU de Rennes Sarcomes Ubiquitaires: touche les tissus mous, les viscères,

Plus en détail

DE L ENFANT TROUBLES CORRECTION VENTILATOIRES LE POINT DE VUE DE L ORL D R GILLES KORB (NANTES) DES 20 -

DE L ENFANT TROUBLES CORRECTION VENTILATOIRES LE POINT DE VUE DE L ORL D R GILLES KORB (NANTES) DES 20 - 20 - CORRECTION DES TROUBLES VENTILATOIRES DE L ENFANT LE POINT DE VUE DE L ORL D R GILLES KORB (NANTES) Article disponible sur le site http://www.uniodf-journal.org ou http://dx.doi.org/10.1051/uniodf/200835020

Plus en détail

Item 295 (ex item 145) Tumeurs de la cavité buccale, nasosinusiennes. voies aérodigestives supérieures

Item 295 (ex item 145) Tumeurs de la cavité buccale, nasosinusiennes. voies aérodigestives supérieures Item 295 (ex item 145) Tumeurs de la cavité buccale, nasosinusiennes et du cavum, et des voies aérodigestives supérieures Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Types

Plus en détail

Imagerie du Ganglion Sentinelle : pour qui, pour quoi?

Imagerie du Ganglion Sentinelle : pour qui, pour quoi? Imagerie du Ganglion Sentinelle : pour qui, pour quoi? Eric ZERBIB Médecine Nucléaire, CIMEN Centre Chirurgical Val d! Or, 92210 Saint-Cloud, eric.zerbib zerbib@cimen.fr Rappels sur le Ganglion Sentinelle

Plus en détail

Le rôle de l infirmière en chirurgie robo4que. Cosyns Valérie Institut Jules Bordet Bruxelles

Le rôle de l infirmière en chirurgie robo4que. Cosyns Valérie Institut Jules Bordet Bruxelles Le rôle de l infirmière en chirurgie robo4que Cosyns Valérie Institut Jules Bordet Bruxelles Plan. 1 ère partie : Mais qui es- tu Robot?. Historique. Présentation du robot da Vinci si. 2 ème partie : Rôle

Plus en détail

P artie 2... PATHOLOGIES

P artie 2... PATHOLOGIES P artie 2 PATHOLOGIES Gynécologie AU PROGRAMME Cancer du sein Processus tumoral 1. Épidémiologie C est le cancer le plus fréquent chez la femme. Au cours de sa vie, 1 femme/11 présentera un cancer du

Plus en détail

THESE Pour le. DOCTORAT en MEDECINE DIPLOME D ETAT PLACE DU LAMBEAU ANTEROLATERAL DE CUISSE DANS LA RECONSTRUCTION LINGUALE

THESE Pour le. DOCTORAT en MEDECINE DIPLOME D ETAT PLACE DU LAMBEAU ANTEROLATERAL DE CUISSE DANS LA RECONSTRUCTION LINGUALE UNIVERSITE PARIS DESCARTES (PARIS 5) Faculté de Médecine PARIS DESCARTES Année 2009 N THESE Pour le DOCTORAT en MEDECINE DIPLOME D ETAT Par KARSENTI Guillaume Né le 02 Octobre 1979 à Montpellier Présentée

Plus en détail

Application pratique de l anatomie humaine

Application pratique de l anatomie humaine Ahmed Mellal Application pratique de l anatomie humaine Tome 2 - Appareils de relation Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié

Plus en détail

La néphrectomie avec extraction vaginale Une alternative mini-invasive S.FERRARO F.DEALESSANDRI P.PAPAREL

La néphrectomie avec extraction vaginale Une alternative mini-invasive S.FERRARO F.DEALESSANDRI P.PAPAREL La néphrectomie avec extraction vaginale Une alternative mini-invasive S.FERRARO Sommaire I) Généralités Anatomie/physiologie Statistiques Voies d abords II) La néphrectomie avec extraction vaginale Groupe

Plus en détail

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales

Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales Apport de la TDM dans les cellulites cervico-faciales A propos de 35cas L.Derouich, N.El Benna, N.Moussali, A.Gharbi, A.Abdelouafi Service de Radiologie Hôpital 20 Aout CHU Ibn Roch Casablanca Maroc plan

Plus en détail

Si les traitements des édentations ont trouvé

Si les traitements des édentations ont trouvé Implants et prothèse amovible, apport des châssis à selles disjointes G. JOURDA, chirurgien-dentiste Comment les prothèses amovibles partielles peuvent-elles faciliter l exploitation d implants? Inversement,

Plus en détail

I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l

I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l SESSION 2005 I I Epreuve E 1: TECHNOLOGIE ET DESSIN I Durée : 4 heures l I Code examen : / Sous épreuve U 11 : TECHNOLOGIE l Coefficient : 4 Feuille : 106 Ce sujet comprend 16 pages numérotées de 1 B 16.

Plus en détail

COMPETENCES & STAGE INFIRMIER. Marie-Anne GUILLAUMOT. Collection dirigée par L. LE. Editions Vernazobres-Grego

COMPETENCES & STAGE INFIRMIER. Marie-Anne GUILLAUMOT. Collection dirigée par L. LE. Editions Vernazobres-Grego COMPETENCES & STAGE INFIRMIER Le guide de survie de l étudiante infirmière Collection dirigée par L. LE Marie-Anne GUILLAUMOT CANCEROLOGIE Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013 Paris - Tél.

Plus en détail

INNOVATION BIOBank. le greffon osseux sur mesure

INNOVATION BIOBank. le greffon osseux sur mesure INNOVATION BIOBank le greffon osseux sur mesure BIOBank ZA Lavoisier - 4 rue Lebon 77220 Presles-en-Brie - France Tél.: +33 (0) 1 64 42 59 65 Fax : +33 (0) 1 64 42 59 60 commercial@biobank.fr www.biobank.fr

Plus en détail