C l o u d e t g e stion de contenu d entrepr i s e : p r o f i t e r d u cloud tout en protégeant le c o n t e n u d e ntreprise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C l o u d e t g e stion de contenu d entrepr i s e : p r o f i t e r d u cloud tout en protégeant le c o n t e n u d e ntreprise"

Transcription

1 I D C T E C H N O L O G Y S P O T L I G H T C l o u d e t g e stion de contenu d entrepr i s e : p r o f i t e r d u cloud tout en protégeant le c o n t e n u d e ntreprise Septembre 2013 Adaptation de Worldwide Content Management Software Forecast par Melissa Webster, IDC n Sponsorisé par Hyland Le cloud computing permet aux entreprises de toutes tailles, et de toutes les industries, de bénéficier d économies d échelle inégalées et d accélérer leur rythme d innovation. Nous avons observé une forte adoption d'applications collaboratives et d entreprises dans le cloud. Plus récemment, nous avons également observé un intérêt grandissant pour la gestion de contenus d entreprise (ECM), ainsi que son adoption, dans le cloud. Déployer l'ecm dans le cloud comporte de nombreux avantages, tels qu'un déploiement et un retour sur investissement rapides, une diminution des coûts et ressources informatiques, la capacité de changer les dépenses en capital en charges d exploitation, la flexibilité et la confiance en l emplacement des données, ainsi que la capacité à reconduire les priorités en matière de ressources informatiques vers de nouveaux investissements informatiques qui créent une nouvelle valeur commerciale. L'ECM dans le cloud semble constituer une opportunité évidente, et pourtant une grande confusion autour du sujet a freiné son adoption dans une certaine mesure. Cet article analyse les tendances actuelles, les principaux bénéfices et les principaux problèmes liés à l'ecm dans le cloud, et examine le rôle du fournisseur ECM Hyland Software sur ce marché stratégiquement important. Introduction Aujourd hui, nous nous trouvons au milieu d un changement technologique majeur vers ce qu IDC appelle la 3ème plate-forme, et, comme c était le cas au cours du précédent changement de plate-forme (des ordinateurs centraux à l informatique des clients/serveur), cela transforme la façon dont nous créons, déployons et gérons les systèmes et applications informatiques. Les piliers de cette nouvelle plate-forme sont la mobilité, le caractère social, les Big Data et tout particulièrement le cloud. Des entreprises de toute taille et de toutes les industries élaborent des stratégies pour tirer parti du cloud computing, de différentes façons et à divers niveaux, selon leurs besoins. Les entreprises adoptent le cloud à divers niveaux de l infrastructure technologique. Pour certains, le passage au cloud computing commence par l informatisation, le stockage et la virtualisation de réseaux dans le centre de données (permettant une meilleure utilisation des ressources) et l infrastructure comme service (IaaS). Pour d autres, cela s étend jusque dans la couche des intergiciels et de la plate-forme comme service (PaaS). Nombre ont adopté des applications dans le cloud et logiciels comme service (SaaS). Les entreprises adoptent également différentes formes de cloud computing. Certaines adoptent des solutions cloud publiques, tandis que d autres déploient des clouds privés. En effet, la taxonomie du cloud d IDC définit cinq types de cloud, selon qui l héberge (l entreprise ou un prestataire de services) et s il est dédié ou partagé, ce qui souligne la nécessité du choix des clients. IDC 1563

2 Migrer des applications vers le cloud peut entraîner des bénéfices considérables et améliorer l agilité d une entreprise. D une part, le cloud computing offre de nombreux bénéfices en matière d «économie d échelle», tels que des coûts de démarrage considérablement plus bas, un déploiement plus rapide et une plus grande flexibilité lorsque les ressources (et les coûts) augmentent/baissent dynamiquement, selon l utilisation. Les fournisseurs de cloud peuvent également offrir de meilleurs accords sur le niveau des services (SLA) autour de la sécurité, la performance, la disponibilité et la résilience des systèmes que le service informatique interne des entreprises. En outre, l «externalisation» quotidienne des opérations vers un fournisseur de cloud permet aux entreprises de plus centrer leurs ressources sur l innovation et de nouvelles applications qui créent une nouvelle valeur commerciale. Le désir des entreprises à tirer parti de ces bénéfices est reflété dans les dépenses florissantes consacrée au cloud à tous les niveaux, de l infrastructure des systèmes aux applications, en passant par les intergiciels. IDC prévoit une hausse des dépenses en logiciels et technologies cloud qui passeront à plus du double du chiffre actuel à savoir de 29,4 milliards de dollars US en 2012 à 67,3 milliards de dollars US en 2016, soit un taux de croissance annuel cumulé (TCAC) de 23 %. Les entreprises d aujourd hui tirent parti du cloud computing pour tous les types d applications d entreprise, avec différents types de cloud utilisés pour différentes catégories d applications d entreprise. Le SaaS (à savoir, logiciel à locataires multiples hébergé sur une infrastructure de cloud publique) a été le choix de déploiement le plus utilisé pour de nombreuses applications collaboratives (conférences, courriers électroniques, messagerie instantanée, applications collaboratives en équipe et logiciels de réseaux sociaux d entreprise) et des applications de gestion des relations clients (tout spécialement les ventes et le marketing). Les clouds privés quant à eux sont le choix par excellence lorsque les entreprises doivent pouvoir personnaliser l application (les applications de SaaS de par leur nature sont limitées à la configurabilité intégrée) ou souhaitent déplacer des applications existantes vers une infrastructure de cloud. Alors qu'on enregistre actuellement une migration de plus en plus croissante des applications d'entreprise vers le cloud, on observe en même temps une demande toute aussi croissante de solutions ECM dans le cloud pour accompagner ces applications, tout comme la nécessité de fournir des services ECM aux applications d entreprise sur place car l automatisation des processus métier a incité la croissance de l'ecm sur site. Cependant, jusqu à récemment, les entreprises étaient quelque peu hésitantes en ce qui concerne le déplacement des informations d entreprise dans le cloud. Les raisons de cette hésitation étant les problèmes de sécurité de ces informations, qui impliquent le plus souvent les informations des clients, des employés, les plans de produit et d autres propriétés intellectuelles sensibles, etc., ainsi que la nécessité de personnaliser le système ECM pour prendre en charge leurs processus métier spécifiques, ce qui peut exclure l'ecm en SaaS, ou «ECM dans le cloud». Un fournisseur ECM qui offre un déploiement dans le cloud privé, ou «ECM dans le cloud», est ce qu il faut dans ce cas. Il existe certainement beaucoup de confusion sur le marché aujourd hui, non seulement en ce qui concerne les clouds publics par rapport aux clouds privés et le SaaS, mais également en ce qui concerne le rôle des solutions émergentes de partage et de synchronisation de fichiers. Dans les sections suivantes, nous identifions les critères clés à la gestion de contenu d'entreprise dans le cloud. Selon notre expérience, la plupart des grandes entreprises requièrent une solution ECM complète s intégrant facilement à toutes leurs applications métier et prenant en charge l intégralité du cycle de vie des informations, exactement comme le ferait actuellement une solution ECM sur site. Les avantages de l'ecm dans le cloud La gestion de contenu dans le cloud, à savoir un déploiement ECM dans un cloud privé hébergé par un fournisseur ECM, permet aux entreprises d'exploiter les nombreux avantages du cloud computing tout en profitant de toute la puissance et de toutes les fonctionnalités fournies par une solution ECM complète : IDC

3 Déploiement rapide. Puisque le fournisseur gère l infrastructure du cloud, l entreprise est dispensée des tâches d achat, d installation et de configuration des serveurs, systèmes de stockage et logiciels. Un déploiement dans un cloud privé peut réduire le temps requis pour acquérir une nouvelle instance ECM, de plusieurs semaines à quelques heures, ce qui accélère le retour sur investissement. Réduction significative des efforts du service informatique. L'ECM dans le cloud libère des ressources informatiques qui dans un autre type de déploiement auraient été requises pour l approvisionnement du système initial et la gestion continue. Le fournisseur ECM gère l intégralité de l infrastructure matérielle et logicielle, et réalise des mises à niveau matérielles et logicielles, des patchs, des sauvegardes et d autres tâches administratives. Puisque l'ecm dans le cloud s exécute sur une infrastructure partagée, les ressources informatiques et de stockage sont dynamiquement attribuées au fur et à mesure que l utilisation augmente, ce évite aux services informatiques le besoin d'anticiper la demande et d'acquérir des infrastructures supplémentaires en prévision de la croissance. Transformation des dépenses d'investissement en dépenses d exploitation. L'ECM dans le cloud est généralement vendue par abonnement, les frais d hébergement étant inclus dans les frais d abonnement mensuels ou annuels. Cela évite une importante mise de fonds initiale et rend les dépenses plus prévisibles. Cela peut également permettre aux entreprises de réaliser un retour sur investissement au cours de la même année fiscale que le déploiement. Choix de l emplacement des données. Souvent, les fournisseurs d'ecm dans le cloud possèdent des centres de données répartis dans divers emplacements. Cela permet aux entreprises de gérer des informations sensibles, par exemple des informations d identification personnelle (IPI), conformément aux lois locales. Ceci est extrêmement important pour les entreprises ayant des activités commerciales en Europe car elles doivent se conformer aux lois des différentes juridictions appliquant les dispositions du Règlement européen général sur la protection des données. Innovation/nouvelle valeur commerciale. Confier la gestion des centres de données au fournisseur offre l'opportunité de se concentrer sur l innovation et de nouveaux investissements informatiques qui créent une nouvelle valeur commerciale. Il va sans dire que toute solution ECM dans le cloud doit s assurer que le contenu sensible de l entreprise est correctement gouverné et sécurisé. Elle doit fournir le même degré de contrôle qu une solution ECM sur site. Une solution ECM dans le cloud, lorsque fournie comme service géré par un fournisseur expérimenté, peut offrir plus de sécurité, de fiabilité, de temps de fonctionnement, d extensibilité et de reprise sur sinistre par rapport à ce que les entreprises informatiques sur site peuvent garantir. L'ECM dans le cloud rend les informations de l entreprise accessibles aux utilisateurs n importe où, à tout moment et sur n importe quel appareil, qu il s agisse d un PC, d un ordinateur portable, d un smartphone ou d une tablette, sans avoir à mettre en place un RPV ou d autres contrôles d accès. L'ECM dans le cloud doit être optimisée afin de fournir un temps de réponse rapide lors de l accès au contenu sur Internet, que ce soit en chargeant ou téléchargeant le contenu ou en consultant des documents et des images scannées. La performance est essentielle à la productivité et l adoption par les utilisateurs ; ces derniers doivent pouvoir télécharger et charger de gros fichiers individuellement ou par lots (programmés) sans rencontrer des problèmes de performance ou des limites de bande passante. En outre, une solution ECM dans le cloud doit fournir toutes les capacités ECM dont dépendent actuellement les utilisateurs de solutions ECM déployées sur site. Cela inclut la capacité à intégrer un grand nombre d applications d entreprise, que ce soit un SaaS, un cloud privé ou un déploiement sur site IDC 3

4 Tendances : principales préoccupations concernant l'ecm et le cloud Nous observons un intérêt croissant dans la gestion de contenu dans le cloud et dans son adoption, mais il reste cependant quelques obstacles. Passons-les en revue. Problèmes de sécurité L objection la plus fréquente à l'ecm dans le cloud est que le contenu est mieux sécurisé lorsqu il réside derrière le pare-feu. Les services informatiques ont de bonnes raisons d être inquiets à propos de la sécurité des informations : Près d un quart du personnel des services informatiques ayant répondu à l Enquête menée auprès des employés de services informatiques 2012 d IDC ont indiqué que leur entreprise a connu une fuite d informations au cours des 12 derniers mois. L'ironie ici est qu'en réalité, le contenu peut être plus en sécurité dans le cloud que derrière un pare-feu. D un côté, les fournisseurs de cloud offrent généralement des SLA plus rigoureux auxquels ils doivent se conformer, comparés aux services informatiques moyens. D un autre côté, mettre le contenu dans le cloud peut le rendre plus accessible aux personnes qui en ont besoin. Le contenu qui est difficile d accès est généralement transmis d'une personne à une autre via une voie moins sécurisée, que ce soit par courrier électronique, FTP ou l un des nombreux services de partage et synchronisation de fichiers centrés sur les consommateurs, et le fait de fournir de façon pro-active un système ECM formel d enregistrement dans le cloud peut résoudre ce problème. Les problèmes de sécurité peuvent dicter le type de déploiement de cloud qu une entreprise particulière souhaite utiliser. Par exemple, les organismes gouvernementaux fédéraux adoptent rapidement des clouds privés hébergés (les instances dédiées sont hébergées par le fournisseur), mais sont quelque peu réticents à l idée d adopter des solutions SaaS (clients multiples). ECM dans le cloud et services de partage et de synchronisation des fichiers L augmentation de la collaboration en cloud crée de nouveaux défis pour la gestion des informations d entreprise. Les services de partage et de synchronisation des fichiers offrent aux utilisateurs un accès à leurs documents à partir de leurs appareils mobiles et facilitent la collaboration avec les parties prenantes externes. Toutefois, ils créent rapidement de nouveaux silos d informations qui ne sont pas gouvernés, ce qui augmente le risque de fuite et de perte d informations. Les services informatiques s'inquiètent de l auto-adoption de la part des utilisateurs de ces services : Plus de la moitié des personnes ayant répondu à l Enquête menée auprès des employés des services informatiques ont indiqué que leur entreprise interdit l utilisation de services de partage et de synchronisation des fichiers SaaS qui ne sont pas expressément sanctionnés et pris en charge par les services informatiques, tandis que 22 % a indiqué que leur entreprise décourage activement l utilisation de ces services. De plus en plus, les entreprises comptent sur leur système ECM pour s assurer que le contenu partagé avec les collaborateurs, internes ou externes, est correctement administré. L'ECM dans le cloud offre une alternative en rendant le contenu d entreprise accessible «en tout temps, en tout lieu et sur tout appareil». Exigences en matière de personnalisation Le degré auquel une entreprise doit personnaliser son application ECM constitue un autre facteur qui détermine le modèle de déploiement de cloud approprié. Tandis que «le cloud ECM» (SaaS) peut ne pas être une bonne solution pour une grande entreprise ayant des exigences significatives en matière de personnalisation, «l'ecm dans le cloud» (cloud privé, instance dédiée) offre à l entreprise la flexibilité nécessaire pour personnaliser l instance ECM pour ses processus métier particuliers IDC

5 Problèmes culturels Il peut être difficile de se débarrasser des vieilles habitudes. Pour les services informatiques, l'ecm dans le cloud signifie céder ses responsabilités. Les services informatiques qui se considèrent comme les gardiens du système ECM peuvent avoir du mal à céder le contrôle (d un point de vue opérationnel) à un service géré par un fournisseur. Ce n est pas une coïncidence si dans tous les cas où l'on a enregistré une plus forte adoption du cloud computing (applications d entreprise et collaboratives), les parties prenantes les plus enthousiastes à l'idée sont les acteurs de ce secteur d'activité. Pour les acheteurs sectoriels, un déploiement rapide et facile associé à une dépendance aux services informatiques réduite (et une diminution de la charge de travail actuelle des services informatiques) est un gros plus. Un transfert vers le cloud peut ainsi nécessiter un ajustement culturel pour les services informatiques et peut les forcer à repenser la valeur qu ils fournissent à l entreprise. Cela étant, nous entendons de plus en plus de responsables informatiques articuler une stratégie informatique «cloud en premier» et se nommer «responsables informatiques cloud». Quand adopter l'ecm dans le cloud? L'ECM dans le cloud est une option viable pour toute nouvelle implémentation ECM. En outre, les entreprises devraient envisager l'ecm dans le cloud lorsque : Elles doivent acquérir un nouveau système ECM et l exploiter rapidement. Elles souhaitent tester une nouvelle version de leur solution ECM sur site sans affecter leur environnement réel. Leur(s) centre(s) de données sur site requièrent des mises à niveau ou une expansion significatives et/ou la période de renouvellement du logiciel ECM est proche. Les exigences en matière de stockage des données requièrent que les données soient stockées dans des emplacements spécifiques plutôt que dans un seul système centralisé sur site. Les entreprises doivent non seulement être libres de choisir leur modèle de déploiement comme l exigent leurs besoins, mais elles doivent également pouvoir modifier leur modèle de déploiement après le fait. Par exemple, une entreprise dotée d'une grande équipe informatique et d'une infrastructure sur site significative et ayant un besoin urgent d'une solution qui sera rapidement opérationnelle pourrait commencer par une solution ECM dans le cloud et passer plus tard à un déploiement sur site. Inversement, une entreprise peut souhaiter commencer avec une solution ECM sur site aujourd hui et passer plus tard au cloud. Le cas de Hyland Software En tant que l un des dix fournisseurs ECM les plus importants au monde (également l un des meilleurs en termes de croissance rapide), Hyland Software se concentre sur l automatisation des processus métier générant de gros volumes de documents depuis plusieurs années. Le produit phare de Hyland, OnBase, associe la gestion des documents, le workflow, les formulaires et le reporting. Hyland a concentré toutes les fonctions de OnBase (Capture, Accès, Analyse, Intégration, Processus et Stockage) dans le cloud sous forme d offre de cloud privé et géré. OnBase Cloud permet aux clients de bénéficier des économies d échelle des services gérés de Hyland et leur permet en même temps de tirer profit de l'ensemble des fonctionnalités OnBase. Puisque OnBase Cloud est déployé sous forme d instance dédiée, il est totalement configurable et personnalisable. OnBase Cloud est vendu comme : Solution hébergée : le client achète le logiciel, mais Hyland l héberge et le gère IDC 5

6 Service à abonnement : Hyland fournit le logiciel, la gestion et l hébergement. Dans tous les cas, les entreprises peuvent commencer immédiatement sans avoir à acheter, configurer ou déployer des serveurs ou à faire face à des problèmes de mise en réseau. En tant que service totalement géré, le Cloud OnBase fournit la sécurité, la disponibilité et la fiabilité dont les entreprises ont besoin pour gérer les processus stratégiques et générant de gros volumes de documents et protéger le contenu d entreprise. OnBase Cloud permet également aux entreprises d ajouter facilement des utilisateurs externes sans leur donner accès aux ressources à l intérieur du pare-feu. Cela leur permet d étendre l accès au contenu à leurs partenaires dans le cadre des cas d utilisation en collaboration. Hyland jouit de dix années d expérience en ECM dans le cloud, et a optimisé la performance du Cloud OnBase sur Internet afin de garantir un accès à faible latence au contenu. Hyland a également intégré un certain nombre d optimisations spécifiques au cloud dans son offre OnBase Cloud, à savoir : Des services pour le téléchargement en vrac en plus des fonctions de balayage en vrac que OnBase fournit régulièrement. La capacité des clients à sélectionner les paramètres de niveau des services qui leur sont conviennent, en personnalisant essentiellement leurs SLA Puisque les versions OnBase cloud et sur site sont les mêmes, les entreprises peuvent librement migrer leur solution OnBase des centres de données cloud vers les centres de données sur site et vice versa ; ceci sans modification. Cela signifie que les clients peuvent commencer dans le cloud pour une solution rapide à installer et immédiatement opérationnelle, et passer à une solution sur site plus tard s ils le souhaitent, ou inversement, ils peuvent commencer par un déploiement sur site et passer au cloud plus tard au fur et à mesure qu ils font évoluer leurs stratégies de cloud. Les grandes entreprises ayant des opérations géographiquement dispersées peuvent s accorder sur un seul fournisseur ECM tout en faisant des choix de déploiement différents dans différentes régions. Défis Le principal défi pour Hyland réside dans la réplication de sa réussite en dehors des États-Unis compte tenu que la société souhaite se développer au niveau international et dans de nouveaux segments car elle souhaite élargir son marché cible. Grâce à ses récentes acquisitions, Hyland a élargi sa présence dans les pays nordiques et a des succursales au Brésil, à Londres, en Suisse et à Tokyo, ainsi que des organisations auxiliaires en Australie, au Canada, en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, à Singapour, en Afrique du Sud et en Espagne. Cependant, l entreprise ne dispose pas de l infrastructure opérationnelle internationale des importants fournisseurs de plates-formes informatiques et devra être sélective lorsqu elle choisira ses champs de bataille au niveau international. Hyland devra miser sur son expertise sectorielle dans les industries telles que la santé et les assurances, et devra mettre l accent sur la croissance dans des régions spécifiques. Hyland peut également utiliser ses services OnBase Cloud comme levier pour relancer sa pénétration des marchés internationaux ciblés. Conclusion Les entreprises qui ont fait d importants investissements dans des centres de données et personnel informatique sur site continueront à exécuter un mélange d applications de cloud et sur place pendant un certain temps, mais dans le temps, l infrastructure informatique de l entreprise passera au cloud, sous une forme ou l autre. Nous continuerons à voir une adoption grandissante de l'ecm dans le cloud au fur et à mesure que le passage à la 3ème plate-forme se réalise IDC

7 Comme nous l avons vu, le cloud computing comporte de nombreux avantages pour les entreprises, y compris un retour sur investissement plus rapide et accéléré, des dépenses en investissements réduites et des coûts d exploitation plus prévisibles, de meilleurs SLA autour de la sécurité, la performance, la disponibilité et la reprise sur sinistre, ainsi que l opportunité de faire passer les ressources informatiques de l «informatique à la demande» à l innovation et de nouvelles applications créant une nouvelle valeur commerciale. Les entreprises doivent envisager l'ecm dans le cloud chaque fois qu elles déploient un nouveau système ECM, qu elles ont besoin d'un nouveau système ECM qui soit rapidement opérationnel, qu elles souhaitent créer un environnement ECM test distinct de l environnement de production, qu elles font face à d'importantes mises à niveau des centres de données /renouvellements de logiciels de leurs solutions ECM existantes, ou qu elles font face à des problèmes d emplacement de données. IDC pense que les fournisseurs ECM doivent offrir des options de déploiement de dans le cloud. Celles qui resteront à la traîne risquent de trouver la concurrence de plus en plus difficile dans les années à venir. Les fournisseurs ECM proposant à la fois des options de déploiement sur site et dans le cloud offrent un choix maximal. IDC recommande d'opter pour un qui offre une solution complète sans distinction de l option de déploiement. La solution doit inclure de puissantes capacités d intégration, ainsi qu une gouvernance des informations destinée aux entreprises. Un fournisseur ECM ayant de l'expérience dans la fourniture de solutions sur site et dans le cloud aura une bonne perspective sur les avantages et les inconvénients des différentes options de déploiement et sera plus à même d offrir des conseils et les meilleures pratiques pour garantir la réussite de ses clients. À P R O P O S D E C E T T E P U B L I C A T I O N Cette publication a été produite par IDC Go-to-Market Services. L avis, l analyse et les résultats de recherché présentés dans ce document sont issus d une recherche et d une analyse plus détaillées indépendamment réalisées et publiées par IDC, à moins qu un parrainage de fournisseur spécifique ne soit noté. IDC Go-to-Market Services met à disposition le contenu d IDC dans un grand nombre de formats pour la distribution par diverses sociétés. Une licence pour distribuer le contenu d IDC n implique aucune approbation ni aucun avis sur le titulaire de la licence. D R O I T D A U T E U R E T R E S T R I C T I O N S Toute information d IDC ou référence à IDC devant être utilisée dans des publicités, communiqués de presse ou documents promotionnels requiert une approbation écrite préalable d IDC. Pour les demandes d autorisation, contacter la ligne d information GCE au ou sur La traduction et/ou la localisation de ce document requièrent une licence supplémentaire de la part d IDC. Pour davantage d information sur IDC, consulter Pour de plus amples informations sur la GCE d IDC, consulter Siège social international : 5 Speen Street Framingham, MA 01701, États-Unis P F IDC 7

Adaptation de Worldwide Big Data Technology and Services 2012 2016 Forecast, Melissa Webster et al., IDC n 238746

Adaptation de Worldwide Big Data Technology and Services 2012 2016 Forecast, Melissa Webster et al., IDC n 238746 I D C T E C H N O L O G Y S P O T L I G H T B i g D a t a e t ECM : pour une meilleure prise d e d é c i s i o n s Octobre 2013 Adaptation de Worldwide Big Data Technology and Services 2012 2016 Forecast,

Plus en détail

I D C E X E C U T I V E B R I E F

I D C E X E C U T I V E B R I E F Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA P.508,872.8200 F.508,935.4015 www.idc.com I D C E X E C U T I V E B R I E F L e S a a S : u n e f a ço n i n n o v a n t e d ' a v o i r a c c ès

Plus en détail

Commandité par : VMware. Brett Waldman May 2013

Commandité par : VMware. Brett Waldman May 2013 Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 États-Unis Tél : 508.872.8200 Fax : 508.935.4015 www.idc.com W H I T E P A P E R E x t e n s i o n d e l a g e s t i o n d u c y c l e d e v i e d e s

Plus en détail

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients

Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION CA Service Assurance Mai 2010 Garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients we can est un portefeuille de solutions de gestion mûres

Plus en détail

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays

L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays L Internet of Everything (IoE) Les 10 points essentiels tirés de l étude sur l IoE menée par Cisco auprès de 7 500 décideurs dans 12 pays Joseph Bradley Jeff Loucks Andy Noronha James Macaulay Lauren Buckalew

Plus en détail

Dans cette séquence, nous allons aborder un concept qui est maintenant utilisé quotidiennement par chacun d entre nous, au travers de la messagerie, du partage de documents et de l utilisation des réseaux

Plus en détail

BUSINESS STORAGE NAS GUIDE DE PROGRESSION DES OPPORTUNITÉS

BUSINESS STORAGE NAS GUIDE DE PROGRESSION DES OPPORTUNITÉS BUSINESS STORAGE NAS GUIDE DE PROGRESSION DES OPPORTUNITÉS La gamme de produits Seagate Business Storage NAS aide les revendeurs à valeur ajoutée à répondre aux besoins des clients recherchant un stockage

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

R É S U M É É T A T D E S L I E U X. S e r v i c e s d e s a u v e g a r d e e n l i g n e. Sponsorisé par : Mozy. Août 2011

R É S U M É É T A T D E S L I E U X. S e r v i c e s d e s a u v e g a r d e e n l i g n e. Sponsorisé par : Mozy. Août 2011 Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA P.508.872.8200 F.508.935.4015 www.idc.com L I V R E B L A N C A c c é d e z à u n e m e i l l e u r e p r o d u c t i v i t é : f a i t e s d e v

Plus en détail

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise

Visez le ciel grâce. aux services en nuage SURF. Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage Guide pratique de Rogers sur les services en nuage et votre entreprise Visez le ciel grâce aux services en nuage... 01 L histoire et l évolution des services en

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

LIVRE BLANC. Gestion intégrée des opérations : repenser la plateforme d entreprise TOUR D HORIZON. Vers des modèles de gestion mondialement intégrés

LIVRE BLANC. Gestion intégrée des opérations : repenser la plateforme d entreprise TOUR D HORIZON. Vers des modèles de gestion mondialement intégrés Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA Tél. 508.872.8200 Fax 508.935.4015 www.idc.com LIVRE BLANC Gestion intégrée des opérations : repenser la plateforme d entreprise Sponsorisé par :

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Changement dans les achats de solutions informatiques

Changement dans les achats de solutions informatiques Changement dans les achats de solutions informatiques Ce que cela signifie pour l informatique et les Directions Métiers Mai 2014 Le nouvel acheteur de technologies et la nouvelle mentalité d achat Un

Plus en détail

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction

Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires. 1. Introduction Vers un Nouveau Mode Opératoire des Systèmes Bancaires 1. Introduction Augmenter les revenus et réduire les coûts opérationnels représentent pour toute société deux moyens d augmenter leur profitabilité.

Plus en détail

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC

COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC COMMENT LE BPM MODERNISE LE SECTEUR PUBLIC Découvrez comment la mise en place de Bonita BPM a permis d optimiser les processus au sein du secteur public, tant pour les agents que pour les usagers. Le grand

Plus en détail

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada

Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Examen du processus d approvisionnement collaboratif de Services partagés Canada Exposé présenté à la Table ronde sur l infrastructure de la technologie de l information Mai 2015 Yves Genest, dirigeant

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service?

Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? Les collectivités territoriales ont-elles un avantage comparatif en tant que prestataires de service? La pauvreté peut prendre différentes formes et nécessite donc de disposer d un éventail de réponses

Plus en détail

Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP

Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP Service d installation personnalisée de HP Services d assistance à la clientèle par événement HP Données techniques Ce service permet de bénéficier d une installation, d une reconfiguration ou d une installation

Plus en détail

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES

ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES 2 RECOMMANDATION DU CONSEIL RELATIVE À UN ACCÈS ÉLARGI ET UNE EXPLOITATION PLUS EFFICACE CONCERNANT LES INFORMATIONS DU ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES L OCDE est un forum unique

Plus en détail

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud

SERVICES. Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud SERVICES Distribution de licences logicielles et gestion des droits livrés dans le Cloud et conçus pour le Cloud L industrie du logiciel face aux défis du Cloud Les entreprises ont rapidement réalisé la

Plus en détail

êtes-vous capable de garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients?

êtes-vous capable de garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients? FICHE DE PRÉSENTATION DE LA SOLUTION Gestion des opérations de service êtes-vous capable de garantir la qualité et la disponibilité des services métier fournis à vos clients? agility made possible La solution

Plus en détail

État de la transformation IT

État de la transformation IT État de la transformation IT Analyse par EMC et VMware EMC et VMware aident les départements IT à se transformer en fournisseurs de services axés sur les besoins métiers. L État de la transformation IT

Plus en détail

Application Web Cloud computing

Application Web Cloud computing Application Web Cloud computing Hubert Segond Orange Labs ENSI 2015-16 Plan du cours Introduction Caractéristiques essentielles Modèles de service SaaS PaaS IaaS Le Cloud et l entreprise Le Cloud en résumé

Plus en détail

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits

Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Une nouvelle norme mondiale sur la comptabilisation des produits Les répercussions pour le secteur de la construction Mars 2015 L International Accounting Standards Board (IASB) et le Financial Accounting

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

Accélérez votre réussite

Accélérez votre réussite Brochure Accélérez votre réussite Spécialisation Services d'impression et d'informatique HP Une nouvelle façon de collaborer et de gagner des parts de marché Élargissez votre champ d'action Renforcez vos

Plus en détail

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR :

ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : ASSISTANCE ET MAINTENANCE INFORMATIQUE N 15AG004 POUVOIR ADJUDICATEUR : Ville de PONT-A-MOUSSON Hôtel de Ville 19, Place DUROC 54701 PONT-A-MOUSSON Cedex Et CCAS C.C.T.P Marché à procédure adaptée (Selon

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

Crédit photo : marrakeshh - Fotolia.com DEPENSES IT 2012. Une étude

Crédit photo : marrakeshh - Fotolia.com DEPENSES IT 2012. Une étude Crédit photo : marrakeshh - Fotolia.com DEPENSES IT 2012 Une étude SOMMAIRE 1 Introduction 5 1.1 Présentation de l étude 6 1.2 Des relais de croissance en 2012 dans un contexte propice au maintien des

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications

Rapport annuel sur les technologies de l information et les télécommunications COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Dix-neuvième réunion Point 3.4 de l ordre du jour provisoire EBPBAC19/4 27 décembre 2013 Rapport annuel sur les technologies de

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

Démontrer la valeur ajoutée du DAM (gestion des ressources numériques) pour les spécialistes du marketing numérique et les équipes de création

Démontrer la valeur ajoutée du DAM (gestion des ressources numériques) pour les spécialistes du marketing numérique et les équipes de création Démontrer la valeur ajoutée du DAM (gestion des ressources numériques) Juin 2015 Résumé Aujourd hui, les spécialistes du marketing numérique et les directeurs de création rentabilisent largement leurs

Plus en détail

Réunion d Information

Réunion d Information Réunion d Information Le Cloud Computing en France Tendances générales Atouts pour les PME Evolution du marché Extraits de résultats intermédiaires de l étude de MARKESS International Le cloud computing

Plus en détail

Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream

Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI. Document de présentation technique d Allstream Guide des réseaux convergents à lignes groupées SIP destiné aux responsables des TI Document de présentation technique d Allstream Table des matières Introduction 3 Architecture de réseau SIP 4 Avantages

Plus en détail

LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE

LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE Introduction 1. L économie et la société bénéficient des performances de haute qualité des experts-comptables qui contribuent à l imputation et à

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II

Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II Une prise de décision maitrisée et en toute confiance dans le cadre de Solvabilité II LIVRE BLANC SOLVABILITÉ II DE SECONDFLOOR www.secondfloor.com Table des matières 3 Présentation : Pourquoi les rapports

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

La convergence des opérations informatiques Etude sur l intégration et l automatisation des processus de gestion des actifs et des services IT

La convergence des opérations informatiques Etude sur l intégration et l automatisation des processus de gestion des actifs et des services IT WHITE PAPER La convergence des opérations informatiques Etude sur l intégration et l automatisation des processus de gestion des actifs et des services IT TABLE DES MATIERES LA RÉALITÉ D AUJOURD HUI :

Plus en détail

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie

Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD. et aux prêts placement de la Banque Manuvie Optimisez la croissance de votre patrimoine grâce au contrat FPG Sélect PlacementPlus MD et aux prêts placement de la Banque Manuvie LA COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE MANUFACTURERS Tirez le maximum de vos placements

Plus en détail

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde

Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Plan pour la sécurité de l aviation dans le monde Faits saillants Étant donné que, d après les prévisions, la croissance du trafic aérien doublera au cours des 15 prochaines années, il faut s occuper proactivement

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

LOGICIEL DE CAPTURE ET DE GESTION DES FLUX DE DOCUMENTS MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

LOGICIEL DE CAPTURE ET DE GESTION DES FLUX DE DOCUMENTS MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. LOGICIEL DE CAPTURE ET DE GESTION DES FLUX DE DOCUMENTS MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. UN FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

Chapitre II : Gestion des stocks :

Chapitre II : Gestion des stocks : Chapitre II : Gestion des stocks : Section I : Présentation générale de la problématique des stocks I. 1. DEFINITION DES STOCKS : Un stock est une quantité de biens ou d articles mis en réserve pour une

Plus en détail

Indice sage de confiance des entreprises

Indice sage de confiance des entreprises Indice sage de confiance des entreprises Tendances mondiales L indice Sage de confiance des entreprises est une mesure annuelle effectuée auprès des PME dans le monde, afin de présenter une image claire

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

Récapitulatif: Du 3 Mai 2016

Récapitulatif: Du 3 Mai 2016 Du 3 Mai 2016 Récapitulatif: Commentaires de l ECSDA concernant la vision de la nouvelle infrastructure de l Eurosystème : L association a souligné que la consolidation des plateformes Target 2 et T2S

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

Les affaires électroniques au service de votre entreprise

Les affaires électroniques au service de votre entreprise Les affaires électroniques au service de votre entreprise En quoi consistent les affaires électroniques? Lorsqu on évoque la notion d affaires électroniques, on pense souvent aux sites Web, qu ils soient

Plus en détail

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012

RAPPEL PLAN DE CONTINUITÉ D ACTIVITÉ ENTRÉE EN VIGUEUR DE L ARTICLE 3012 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 10 août 2005 RAPPEL PLAN

Plus en détail

Catalogue Services Professionnels Mitel pour Communications Unifiées et Collaboratives

Catalogue Services Professionnels Mitel pour Communications Unifiées et Collaboratives Catalogue Services Professionnels Mitel pour Communications Unifiées et Collaboratives JUILLET 2015 SUISSE EDITION 1.0 TABLE DES MATIÈRES PRÉSENTATION DES SERVICES... 3 1. CONSEIL ET CONCEPTION TECHNIQUES...

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION D IDC

DOCUMENT D INFORMATION D IDC DOCUMENT D INFORMATION D IDC Comment Big Data transforme la protection et le stockage des données Août 2012 Écrit par Carla Arend Sponsorisé par CommVault Introduction : Comment Big Data transforme le

Plus en détail

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant?

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Au-delà de la gestion des fichiers CAO Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Introduction Introduction Si vous gérez vos fichiers CAO à l aide d une

Plus en détail

L immobilier sans briques ni mortier

L immobilier sans briques ni mortier L immobilier sans briques ni mortier Lorsqu ils entreprennent de constituer leur patrimoine, de nombreux Canadiens se demandent s ils ne devraient pas investir dans des biens immobiliers autres que leur

Plus en détail

Solutions novatrices d éclairage urbain

Solutions novatrices d éclairage urbain Solutions novatrices d éclairage urbain Une nouvelle gamme de produits et systèmes de contrôle pour une performance d éclairage supérieure, efficace et rentable Découvrez nos solutions novatrices d éclairage

Plus en détail

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada

Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Mémoire présenté au Comité permanent des finances dans le cadre des consultations prébudgétaires de 2014 Vivre selon nos moyens : des solutions abordables pour les coopératives d'habitation du Canada Nicholas

Plus en détail

Perspectives des services financiers sur le rôle et l influence réelle du cloud

Perspectives des services financiers sur le rôle et l influence réelle du cloud Perspectives des services financiers sur le rôle et l influence réelle du cloud Synthèse Ovum vient de réaliser, en partenariat avec SAP, une étude indépendante et approfondie auprès de 400 directeurs

Plus en détail

Principales stratégies pour les années 1999-2001

Principales stratégies pour les années 1999-2001 L ISO en bref L ISO est l Organisation internationale de normalisation. Elle est composée des organismes nationaux de normalisation de pays grands et petits, industrialisés et en développement, de toutes

Plus en détail

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu

Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure. Approvisionnement en bitume prémélangé. Contenu Approvisionnement en bitume prémélangé Chapitre 7 Ministère des Transports et de l Infrastructure Approvisionnement en bitume prémélangé Contenu Pourquoi nous avons choisi ce projet...... 293 Contexte

Plus en détail

Synthèse sur la validation de la valeur économique

Synthèse sur la validation de la valeur économique Enterprise Strategy Group Une réalité bien ancrée. Synthèse sur la validation de la valeur économique Architecture sans fil et sans contrôleur Aerohive P a r B o b L a l i b e r t e, a n a l y s t e s

Plus en détail

STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS

STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS STOCKAGE SCALE-OUT EMC ISILON SANS COMPROMIS Clusters de système de fichiers unique ou clusters d espace de nommage global EMC PERSPECTIVE 5 bonnes raisons de choisir EMC Isilon 1. Simplicité : simple

Plus en détail

Évaluation du produit Aastra 400

Évaluation du produit Aastra 400 La première source d'analyse et d'évaluation impartiales d'équipements informatiques et de services de télécommunication Aastra 400 Marché : Communications et collaboration unifiées Classe : Solutions

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/14/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Quatorzième session Genève, 10 14 novembre 2014 RÉSUMÉ DU RAPPORT D ÉVALUATION DU PROJET

Plus en détail

L analytique au service des banques pour augmenter la part du portefeuille des clients

L analytique au service des banques pour augmenter la part du portefeuille des clients Siège social : 5 Speen Street Framingham, MA 01701 USA Tél. : 508 620-5533 Fax : 508 988-6761 www.idc-fi.com L analytique au service des banques pour augmenter la part du portefeuille des clients L I V

Plus en détail

Archivage numérique et règles de conformité

Archivage numérique et règles de conformité Archivage numérique et règles de conformité Impacts de la dématérialisation Jean-Claude Maury 1 Fil rouge Rappel sur l archivage numérique 2 Le changement de statut de l archivage l numérique Au Au cours

Plus en détail

Introduction. 1 Source : Rapport du Groupe de travail sur l'examen des organismes gouvernementaux, p.19

Introduction. 1 Source : Rapport du Groupe de travail sur l'examen des organismes gouvernementaux, p.19 Introduction L État québécois s est doté, depuis la «Révolution tranquille», d une multitude d outils pour appuyer le développement de la société québécoise. Il est si bien outillé pour se développer qu

Plus en détail

Pas d installations ou d équipement particuliers.

Pas d installations ou d équipement particuliers. COURS FIN1010 : Niveau : Préalable : Description : Paramètres : INFORMATION FINANCIÈRE PERSONNELLE Débutant Aucun L élève explore les concepts qui touchent aux finances des particuliers, y compris le code

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Ne restez pas à la traîne

Ne restez pas à la traîne Mai 2015 Synthèse Le cloud se généralise, mais peu d'entreprises ont mis en place des stratégies cloud avancées En adoptant le cloud de manière plus poussée, les entreprises peuvent améliorer l'allocation

Plus en détail

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1

- 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 - 06 - LA GESTION DE LA PRODUCTION : PARTIE 1 Objectif(s) : o o Pré requis : o o o Contraintes de production, Optimisation de la gestion de la production. Coût de production, Production sous contraintes,

Plus en détail

Italie : Facteurs clés de succès pour la modernisation des services financiers postaux (mobile-banking)

Italie : Facteurs clés de succès pour la modernisation des services financiers postaux (mobile-banking) UPU UNION POS TALE UNIVERSELLE Etude de cas No. 4 Italie : Facteurs clés de succès pour la modernisation des services financiers postaux (mobile-banking) Alexandre Berthaud Décembre 2014 2 Table des matières

Plus en détail

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités

Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Protection du service de lignes groupées SIP aux fins de la poursuite des activités Document de présentation technique d Allstream 1 Table des matières L importance des lignes groupées SIP 1 La question

Plus en détail

ARI : Dynamiser les résultats de la gestion du parc automobile sur SAP HANA

ARI : Dynamiser les résultats de la gestion du parc automobile sur SAP HANA Partenaire ARI : Dynamiser les résultats de la gestion du parc automobile sur SAP HANA Depuis plus de 60 ans, ARI assure la gestion des parcs automobiles les plus complexes. Pour ce faire, l'entreprise

Plus en détail

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/PFA/5/1

Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/PFA/5/1 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 319 e session, Genève, 16-31 octobre 2013 GB.319/PFA/5/1 Section du programme, du budget et de l administration Segment du programme, du budget

Plus en détail

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives.

Du 24 janvier 2011. Aujourd hui je voudrais vous parler des enjeux de cette transformation et de nos perspectives. Du 24 janvier 2011 Mesdames et Messieurs, Vous avez pu le constater au cours des présentations : sur l exercice 2009/2010, nos résultats ont été solides, nous avons poursuivi la transformation de notre

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada»

«Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» CGC HC-FIN-CTE/2007 «Pour un traitement fiscal équitable de l ensemble des sources d énergie renouvelables et traditionnelles au Canada» Présentation au Comité des finances de la Chambre des communes Consultations

Plus en détail

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal

Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Jacques Fortin Professeur titulaire de comptabilité HEC Montréal Le 15 mars 2012 Redevances minières : réflexion sur un mécanisme de perception qui risque de nous faire rater la cible Depuis que le gouvernement

Plus en détail

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA

1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA 1 er BAROMETRE DE L INNOVATION DANS LES IAA DOSSIER DE PRESSE Décembre 2014 Contacts presse : Valorial : Christophe JAN 02 23 48 59 64 christophe.jan@pole-valorial.fr KPMG : Aurélie JOUNY 02 28 24 11 53

Plus en détail

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE

M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE M106-2 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE Adoptées par le conseil des commissaires le 25 janvier 2016 LIGNES INTERNES DE CONDUITE EN MATIÈRE DE GESTION CONTRACTUELLE PRÉAMBULE

Plus en détail

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation

Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation Examen des politiques de passation des marchés et des contrats Plan de consultation La Banque mondiale a entrepris de revoir ses politiques de passation des marchés et des contrats dans le cadre de ses

Plus en détail

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec

Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec Association des fournisseurs de l industrie de la Santé du Québec DANS LA PROPOSITION D APPROVISIONNEMENTS-MONTRÉAL DE MODIFIER LE MODÈLE ACTUEL D APPROVISIONNEMENT EN PRODUITS MÉDICAUX ET CHIRURGICAUX

Plus en détail

2012 2011 Enquête sur la préparation aux incidents CONCLUSIONS POUR LA FRANCE

2012 2011 Enquête sur la préparation aux incidents CONCLUSIONS POUR LA FRANCE 2012 2011 Enquête sur la préparation aux incidents CONCLUSIONS POUR LA FRANCE SOMMAIRE Introduction..................................................................... 3 Méthodologie....................................................................

Plus en détail

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence

Destination entreprise numérique. Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence Destination entreprise numérique Enquête sur les équipements et usages des entreprises dans le domaine des TIC dans les Alpes de Haute-Provence La maîtrise des Technologies de l Information et de la Communication

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette

Soumission. Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales Sainte-Hedwidge Lac-Bouchette Soumission Réalisation du site Web de la municipalité de Saint-Ludger-de-Milot Soumission Le 26 mars 2011 Réalisation du site Web des municipalités de Saint-André-du-Lac-Saint-Jean Saint-François-de-Sales

Plus en détail

qualité des prestations des

qualité des prestations des Plateforme d appui aux entreprises et à la formation technique du BTP Renforcer la qualité des prestations des entreprises pour augmenter leurs opportunités de marché Renforcer la qualité des prestations

Plus en détail

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015.

Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. Réponse de la direction à l Évaluation sommative du Programme des réseaux de centres d excellence dirigés par l entreprise (RCE-E) menée en 2015. CONTEXTE Le Programme des RCE-E a été établi en 2008, dans

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

Comment gagner en performance commerciale en passant vos outils métiers au numérique? Mardi 26 janvier 2016 09:00-11:00

Comment gagner en performance commerciale en passant vos outils métiers au numérique? Mardi 26 janvier 2016 09:00-11:00 Comment gagner en performance commerciale en passant vos outils métiers au numérique? Mardi 26 janvier 2016 09:00-11:00 Etat des lieux Constat Vers une transformation numérique de votre entreprise Nouveaux

Plus en détail

Correction CCNA1 Chap1

Correction CCNA1 Chap1 Correction CCNA1 Chap1 1. Question Selon l image ci -contre, Quel ensemble de périphériques contient uniquement les périphériques intermédiaires? A, B, E, F C, D, G, I A, B, D, G G, H, I, J 2. Question

Plus en détail