Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de :"

Transcription

1 Agence Régionale de Santé Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Préfecture des Hauts-de-Seine Bilan trimestriel des analyses du contrôle sanitaire sur le réseau d'eau potable dans la commune de : au cours du troisième Service Contrôles et Sécurité Sanitaires des Milieux GENNEVILLIERS trimestre 2015 Paramètres et normes La vérification de la qualité de l'eau destinée à la consommation humaine est effectuée sous la responsabilité de l'agence Régionale de Santé d'ile-de-france par un laboratoire agréé. Des prélèvements sont réalisés sur le réseau de distribution. Les analyses portent sur des paramètres physico-chimiques et des paramètres microbiologiques dont les limites ou les références de qualité (niveaux guides) figurent dans le tableau ci-dessous : Paramètres Limite de qualité (valeur impérative) Entérocoques 0 n/100ml Escherichia coli /100ml -MF 0 n/100ml Bactéries et spores sulfito-réducteurs 0 n/100ml ph 6,5 9 unitéph Conductivité à 25 C µs/cm Ammonium (en NH4) 0,1 mg/l Fer total 200 µg/l Bactéries coliformes /100ml-MS 0 n/100ml Aluminium total 200 µg/l Les germes aérobies revivifiables à 22 C et à 37 C doivent varier dans un rapport de 10 par rapport à la valeur habituelle. Les paramètres Aluminium et Fer sont analysés en fonction du traitement utilisé par l'usine de production d'eau. RESULTATS ET CONCLUSIONS SANITAIRES Référence de Référence de qualité minimalequalité maximale 14 prélèvements ont été réalisés Unité Nombre total de résultats d'analyses dépassant les limites de qualité : 0 Nombre de dépassements des références de qualité : 2 Un prélevement du 8 juillet 2015 a montré un dépassement du paramètre température et un second du 5 août 2015 a montré une contamination bactérienne. Ces deux dépassements étaient ponctuels. Les autres prélèvements ont montrés une eau conforme aux prescriptions réglementaires en vigueur pour les paramètres mesurés. NB : Des analyses sont aussi réalisées en sortie des usines de production d'eau potable sur plus de soixante paramètres. Les résultats font l'objet d'un rapport annuel consultable en mairie. Document élaboré en application des articles D à du Code de la Santé Publique Affichage obligatoire en mairie 55, rue des Champs Pierreux Nanterre Cédex - Tel : Télécopie :

2 Entérocoques 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,000 n/100ml Bactéries et spores sulfito-réducteurs 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,000 n/100ml Germes à 22 C 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,000 n/ml 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,000 n/ml 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,000 n/ml 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 2,000 n/ml 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 11,000 n/ml 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 3,000 n/ml 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 0,000 n/ml 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,000 n/ml 12/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 2,000 n/ml 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 1,000 n/ml 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,000 n/ml 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,000 n/ml Il est conseillé de tenir ces résultats à disposition des personnes qui en font la demande Page 1/6

3 Germes à 37 C ph 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,000 n/ml 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,000 n/ml 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,000 n/ml 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 0,000 n/ml 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 18,000 n/ml 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,000 n/ml 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 0,000 n/ml 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,000 n/ml 12/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 5,000 n/ml 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 2,000 n/ml 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,000 n/ml 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,000 n/ml 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 7,650 unitéph 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 7,400 unitéph 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,650 unitéph 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,300 unitéph 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 7,600 unitéph 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 7,400 unitéph 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 7,650 unitéph 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 7,300 unitéph 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 7,650 unitéph 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 7,500 unitéph 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 7,650 unitéph 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 7,500 unitéph 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 7,650 unitéph 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 7,500 unitéph 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 7,650 unitéph 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 7,500 unitéph 12/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 7,500 unitéph 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 7,700 unitéph 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 7,400 unitéph 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 7,650 unitéph 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 7,600 unitéph 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 7,700 unitéph 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 7,600 unitéph 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 7,650 unitéph 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 7,500 unitéph 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 7,700 unitéph 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 7,600 unitéph Nombre d'analyses : 27 Il est conseillé de tenir ces résultats à disposition des personnes qui en font la demande Page 2/6

4 Conductivité 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 618,000 µs/cm 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,000 µs/cm 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 580,000 µs/cm 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 573,000 µs/cm 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 563,000 µs/cm 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 576,000 µs/cm 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 517,000 µs/cm 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 582,000 µs/cm 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 629,000 µs/cm 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 528,000 µs/cm 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 528,000 µs/cm 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 567,000 µs/cm 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 566,000 µs/cm Ammonium (en NH4) 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,000 mg/l 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,000 mg/l 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,000 mg/l 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 0,000 mg/l 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,000 mg/l 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,000 mg/l 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 0,000 mg/l 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,000 mg/l 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,000 mg/l 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,000 mg/l 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,000 mg/l 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,000 mg/l 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,000 mg/l Fer total 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,000 µg/l 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,000 µg/l 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,000 µg/l 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 28,000 µg/l 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,000 µg/l 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,000 µg/l 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 15,000 µg/l 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,000 µg/l 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,000 µg/l 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,000 µg/l 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,000 µg/l 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,000 µg/l 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,000 µg/l Il est conseillé de tenir ces résultats à disposition des personnes qui en font la demande Page 3/6

5 Chlore libre 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,000 mg/lcl2 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,100 mg/lcl2 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,200 mg/lcl2 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 0,000 mg/lcl2 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,240 mg/lcl2 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,060 mg/lcl2 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 0,000 mg/lcl2 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,210 mg/lcl2 12/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,400 mg/lcl2 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,260 mg/lcl2 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,120 mg/lcl2 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,120 mg/lcl2 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,100 mg/lcl2 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,250 mg/lcl2 Chlore total 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,000 mg/lcl2 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,130 mg/lcl2 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,220 mg/lcl2 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 0,070 mg/lcl2 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,320 mg/lcl2 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,120 mg/lcl2 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 0,070 mg/lcl2 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,290 mg/lcl2 12/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,460 mg/lcl2 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,360 mg/lcl2 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,230 mg/lcl2 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,230 mg/lcl2 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,200 mg/lcl2 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,300 mg/lcl2 Température de l'eau 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 22,200 C 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,300 C 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 24,300 C 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 26,300 C 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 21,800 C 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 21,700 C 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 20,600 C 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 20,200 C 12/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 20,100 C 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 20,400 C 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 20,300 C 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 20,400 C 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 22,000 C 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 20,800 C Il est conseillé de tenir ces résultats à disposition des personnes qui en font la demande Page 4/6

6 Escherichia coli /100ml -MF Dans la commune de : GENNEVILLIERS 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,000 n/100ml Aluminium total µg/l 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 52,000 µg/l Nombre d'analyses : 1 Turbidité néphélométrique NFU 08/07/15 S1 CENTRE EQUESTRE RUE MOULIN DE CAGE 0,150 NFU 08/07/15 S2 AUTO ECOLE DES AGNETTES 41 RUE DU 8 MAI ,140 NFU 08/07/15 S3 CRECHE FAMILIALE 2 RUE HECTOR BERLIOZ 0,130 NFU 08/07/15 S4 SITA ILE DE FRANCE 3 ROUTE DU BASSIN N5 0,190 NFU 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 0,140 NFU 05/08/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,140 NFU 05/08/15 S4 BETONS DE PARIS 4 ROUTE MOLE CENTRAL 0,150 NFU 05/08/15 S1 SPA 30 AV DU GENERAL DE GAULLE 0,140 NFU 09/09/15 S3 ECOLE 6, RUE HENRI AGUADO 0,190 NFU 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,180 NFU 09/09/15 S2 ECOLE JOLIOT CURIE 14 RUE ROGER POINTARD 0,180 NFU 09/09/15 S4 ECOLE DIDEROT 9 BD JEAN JACQUES ROUSSEAU 0,180 NFU 09/09/15 S1 SALLE D'ARTS MARTIAUX 78 AVENUE CHANDON 0,170 NFU Il est conseillé de tenir ces résultats à disposition des personnes qui en font la demande Page 5/6

7 Bactéries coliformes /100ml-MS Dans la commune de : GENNEVILLIERS 05/08/15 S2 MAIRIE 177 AVENUE GABRIEL PERI 1,000 n/100ml Il est conseillé de tenir ces résultats à disposition des personnes qui en font la demande Page 6/6

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH

EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE COM. DE COM. ILL ET GERSBACH Pôle Santé et Risques Environnementaux Courriel : ars-alsace-sante-environnement@ars.sante.fr Téléphone : 03 69 49 30 41 Fax : 03 89 26 69 26 28 rue du Maréchal Joffre 68640 WALDIGHOFFEN EAUX DESTINEES

Plus en détail

Piscines : point réglementaire

Piscines : point réglementaire Piscines : point réglementaire 02octobre 2012 Principales références juridiques: Articles L1332-1 à L1332-9, articles D1332-1 à D1332-13, et annexe 13-6 (installations sanitaires) du code de la santé publique.

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux

Les usages de l eau. Les modes de contamination. Les risques infectieux. Les eaux destinée à la consommation humaine. Critères de qualité des eaux Etablissements de santé : recommandations actuelles sur la qualité de l eau Docteur Fabien SQUINAZI Laboratoire d hygiène de la ville de Paris Les usages de l eau alimentation : boisson, préparation des

Plus en détail

Nécessité de la désinfection

Nécessité de la désinfection Fiche 1 NETTOYAGE ET DÉSINFECTION DES OUVRAGES : OBJECTIFS ET PRINCIPES Lors de travaux réalisés sur les réseaux de distribution d eau potable et les appareils qui s y rattachent, il est essentiel de s

Plus en détail

L OPÉRATION TRANSPARENCE SUR LA QUALITÉ DE L EAU GUIDE AUX LANCEURS D ALERTES

L OPÉRATION TRANSPARENCE SUR LA QUALITÉ DE L EAU GUIDE AUX LANCEURS D ALERTES L OPÉRATION TRANSPARENCE SUR LA QUALITÉ DE L EAU GUIDE AUX LANCEURS D ALERTES 1 Sommaire LEXIQUE...2 INTRODUCTION...3 COMMENT AGIR ET FAIRE RESPECTER LES DROITS DES CITOYENS A L INFORMATION?...5 LE GUIDE

Plus en détail

LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME AQUA FUTURA ET INAUGURATION DU NOUVEAU LABORATOIRE D EAU DE PARIS. 11 mai 2011

LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME AQUA FUTURA ET INAUGURATION DU NOUVEAU LABORATOIRE D EAU DE PARIS. 11 mai 2011 DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT OFFICIEL DE LA PLATEFORME AQUA FUTURA ET INAUGURATION DU NOUVEAU LABORATOIRE D EAU DE PARIS 11 mai 2011 Contact presse : Krystel Lessard 01 42 76 49 61 krystel.lessard@paris.fr

Plus en détail

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante 26 Mai 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso)

Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) Olivier DELATTRE Conseiller en Hygiène Alimentaire Laboratoire LAREBRON (Carso) PLAN 1) Le point sur la réglementation en matière de prélèvements et d analyses alimentaires 2) Comment déterminer la durée

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI N Spécial 18 novembre 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL

Plus en détail

inspection, nettoyage et désinfection

inspection, nettoyage et désinfection Réservoirs et canalisations d eau destinée à la consommation humaine : inspection, nettoyage et désinfection GUIDE TECHNIQUE Ce guide a été réalisé à l initiative du ministère chargé de la santé MINISTÈRE

Plus en détail

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau

Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Demande préalable pour un projet de création ou de modification d'un plan d'eau Les plans d'eau peuvent avoir des usages différents à savoir agrément, défense contre l'incendie, élevage de poissons, irrigation,

Plus en détail

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie.

Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. 13. Analyse de l eau Cette expérience a été mise en place en collaboration avec le Chimiscope sur une idée de Luc Schnieper, enseignant de Biologie. Les eaux des rivières, des fleuves, des mares ou des

Plus en détail

Rue Aristide Briand ISSY LES MOULINEAUX

Rue Aristide Briand ISSY LES MOULINEAUX Rue Aristide Briand ISSY LES MOULINEAUX EDITO Bienvenue dans un espace privilégié, une copropriété intimiste de 19 logements au cœur d Issy les Moulineaux : le 15 BRIAND. A proximité immédiate des quais

Plus en détail

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT

ANNEXE du PLU. Gestion de l eau ASSAINISSEMENT ANNEXE du PLU Gestion de l eau ASSAINISSEMENT 1. CONTEXTE La prise en compte de la loi sur l eau n 92-3 du 3 janvier 1992, modifiée en 1995, imposait d assurer la cohérence des démarches eau et urbanisme

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-1644 rév. 4 Convention N 2189 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-1644 rév. 4 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

PISCINE DE REEDUCATION ET HYGIENE CENTRE HOSPITALIER CENTRE BRETAGNE (Centre de Rééducation de Plémet) PLAN Généralités L eau circuit traitement maintenance contrôles Le baigneur Les locaux architecture

Plus en détail

Arrêté définitif relatif à l implantation des feux tricolores sur la commune

Arrêté définitif relatif à l implantation des feux tricolores sur la commune Département ISERE Canton BOURGOIN-JALLIEU Commune BOURGOIN-JALLIEU REPUBLIQUE FRANCAISE Liberté - Egalité - Fraternité ARRETE DU MAIRE N 280 Arrêté définitif relatif à l implantation des feux tricolores

Plus en détail

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE. Bénédicte WELTE

TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE. Bénédicte WELTE TRAITEMENT DE POTABILISATION DES EAUX DE SURFACE Bénédicte WELTE AVANT TOUT TRAITEMENT SE POSER TROIS QUESTIONS POURQUOI TRAITER? QUE TRAITER? COMMENT TRAITER? POURQUOI TRAITER? L'eau est toujours recyclée

Plus en détail

Eau potable EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT

Eau potable EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT C 1 EPANOUISSEMENT DE CHACUN DANS UN CADRE DE VIE SATISFAISANT L alimentation en eau potable n'apparaît pas comme un problème majeur au niveau de la ville. Les réseaux d alimentation sont récents et l

Plus en détail

La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques

La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques Note d information 22/11/2011 La vérification du plan de maîtrise sanitaire : Les autocontrôles et les analyses microbiologiques 1. De l élaboration d un Plan de maîtrise sanitaire Les producteurs, responsables

Plus en détail

La qualité de l eau. Qualités des eaux de surface et souterraine (rivières, lacs, fleuves, nappes phréatiques..)

La qualité de l eau. Qualités des eaux de surface et souterraine (rivières, lacs, fleuves, nappes phréatiques..) La qualité de l eau Qualités des eaux de surface et souterraine (rivières, lacs, fleuves, nappes phréatiques..) La qualité de l eau dépend de facteurs naturels déterminants (sol, sous-sol, etc.) et d activités

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS CABINET DU PREFET SERVICE DEPARTEMENTAL DE COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE N Spécial 22 décembre 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT N Spécial 17 décembre 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche

Laboratoire Eau de Paris. Analyses et Recherche Laboratoire Eau de Paris Analyses et Recherche L eau, un aliment sous contrôle public Pour Eau de Paris, approvisionner la capitale en eau, c est garantir à ses 3 millions d usagers une ressource de qualité,

Plus en détail

Conseil de l eau du Nord de la Gaspésie. Qualité de l eau

Conseil de l eau du Nord de la Gaspésie. Qualité de l eau Qualité de l eau Fiche 3 : Disponibilité d une eau potable de qualité Fiche 4 : Contamination des eaux de surface et souterraine Fiche 5 : Manque de connaissance sur les eaux souterraines 53 Fiche 3 :

Plus en détail

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA

UNEP /UNESCO /UNCH / ECA UNEP /UNESCO /UNCH / ECA URBAN POLLUTION OF SURFICIAL AND GROUNDWATER AQUIFERS VULNERABILITY IN AFRICA Bénin, Guinée, Niger, Mali, Côte d Ivoire, Sénégal, Burkina Faso AQUIFERE SUPERFICIEL ET POLLUTION

Plus en détail

IMPACT SUR LE STATIONNEMENT ET LA CIRCULATION

IMPACT SUR LE STATIONNEMENT ET LA CIRCULATION ARRETE N RUES ET/OU LIEUX OBJET/ NOM DE L'ENTREPRISE COMMANDITAIRE IMPACT SUR LE STATIONNEMENT ET LA CIRCULATION DEBUT FINS DES Entreprises Nom/adresse 196 A/B/C Rue du Maréchal Juin travaux de réfection

Plus en détail

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES

SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES LISTE DES RÉFÉRENCES (Dernière mise à jour : 12/02/2013) SUIVIS QUANTITATIFS / QUALITATIFS / ANALYTIQUES IDEES-EAUX - AGENCE DE LA DRÔME - Depuis 2010 CHATUZANGE LE GOUBET (26) ONYX SANET : Réalisation

Plus en détail

Le rejet des eaux usées

Le rejet des eaux usées 13 Eaux usées, contexte légal et réglementaire Les eaux usées, si elles étaient rejetées dans le milieu sans traitement, pollueraient gravement l environnement et la ressource en eau. En effet, certaines

Plus en détail

Les Bonnes Pratiques Hygiéniques dans l Industrie Alimentaire

Les Bonnes Pratiques Hygiéniques dans l Industrie Alimentaire Les Bonnes Pratiques Hygiéniques dans l Industrie Alimentaire 1- Hygiène du personnel Lors de l'embauche à l entreprise, toute personne affectée au travail et à la manipulation des produits est soumise

Plus en détail

Syndicat Intercommunal des Eaux de la région de Caussens

Syndicat Intercommunal des Eaux de la région de Caussens Syndicat Intercommunal des Eaux de la région de Caussens SOMMAIRE 1. L ESSENTIEL 5 1.1. Le contrat 6 1.2. Synthèse de l année 7 2. LA QUALITE DU SERVICE 11 2.1. Les moyens mobilisés 12 2.2. Le patrimoine

Plus en détail

CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 BIOLOGIE MEDICALE

CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 BIOLOGIE MEDICALE Ensemble pour s'améliorer CATALOGUE D'ESSAIS INTERLABORATOIRES AGLAE 2015 BIOLOGIE MEDICALE Association AGLAE Parc des Pyramides 427 rue des Bourreliers 59320 Hallennes lez Haubourdin +33 (0)3 20 16 91

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS ET DE LA PREFECTURE DE POLICE NUMERO DEP-87 DU 03/06/2011 SOMMAIRE PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFECTURE DE PARIS DIRECTION

Plus en détail

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012

VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 VILLE DE FIGEAC SERVICE MUNICIPAL DE L EAU ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE SUR L EXERCICE 2012 ETABLI EN APPLICATION : - DE LA LOI DU 2 FEVRIER 1995 RELATIVE AU RENFORCEMENT

Plus en détail

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2

ATTESTATION D ACCREDITATION. N 1-0144 rév. 2 Convention N 87 Section Laboratoires ATTESTATION D ACCREDITATION ACCREDITATION CERTIFICATE N 1-0144 rév. 2 Le Comité Français d'accréditation (Cofrac) atteste que : The French Committee for Accreditation

Plus en détail

Contrôleur ph / Conductivité

Contrôleur ph / Conductivité Contrôleur ph / Conductivité Le contrôleur ph / Conductivité participe à l analyse des paramètres de l eau pour la rendre potable. Qu est ce qu une eau potable? Une eau potable est une eau que l on peut

Plus en détail

Les piscines à usage collectif Règles sanitaires. à usage collectif

Les piscines à usage collectif Règles sanitaires. à usage collectif Déclaration d ouverture La déclaration d ouverture d une piscine (accompagnée d un dossier justificatif) est à adresser en 3 exemplaires à la mairie d implantation de l établissement et un exemplaire en

Plus en détail

CHAPITRE 5 - ENTREPOSAGE HUMIDE

CHAPITRE 5 - ENTREPOSAGE HUMIDE CHAPITRE 5 - ENTREPOSAGE HUMIDE Programme canadien de contrôle «Entreposage humide» s entend de l'entreposage temporaire (moins de 60 jours) de coquillage «vivants» provenant de sources approuvées et destinés

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la Ville de Drummondville 2006-2012

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la Ville de Drummondville 2006-2012 Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la Ville de Drummondville 2006-2012 Ce rapport inclue les cartes des territoires de comités locaux de bassin versant suivants : Rivière Saint-Germain

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL N 2014237-0022

ARRETE PREFECTORAL N 2014237-0022 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Service protection de l'environnement GRENOBLE, LE 25 AOUT 2014 AFFAIRE SUIVIE PAR : A. MICHEL : 04.56.59.49.68 : 04.56.59.49.96 ARRETE PREFECTORAL

Plus en détail

Atelier de concertation - Equipements

Atelier de concertation - Equipements Atelier de concertation - Equipements 1 juillet 2013 Le groupe scolaire Henri Wallon Au sein d une vaste emprise, incluant l école maternelle Châteaubriant. 9 classes maternelles / 21 classes élémentaires

Plus en détail

Évaluation des risques sanitaires liés aux piscines

Évaluation des risques sanitaires liés aux piscines Évaluation des risques sanitaires liés aux piscines Partie I : piscines réglementées Avis de l Afsset Rapport d expertise collective Mars 2012 Édition scientifique Édition de juin 2010 avec addendum de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU DÉLÉGATAIRE

RAPPORT ANNUEL DU DÉLÉGATAIRE RAPPORT ANNUEL DU DÉLÉGATAIRE (conforme au décret 2005-236 du 14 mars 2005) 2010 Commune de Saint Germain en Laye SYNTHÈSE DE L ANNÉE 5 Bilan et Perspectives...7 Les chiffres clés... 11 Les indicateurs

Plus en détail

- - QUALITE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE. Rapport annuel 2009

- - QUALITE DES EAUX DESTINEES A LA CONSOMMATION HUMAINE DEPARTEMENT DES HAUTS DE SEINE. Rapport annuel 2009 - - Délégation Territoriale des Hauts-de-Seine Courriel : dd92-sante-environnement@sante.gouv.fr Téléphone : 01 40 97 97 03 (secrétariat : 01 40 97 96 22) Télécopie : 01 40 97 96 23 G:\SANT-ENV\EAU\- 2

Plus en détail

Prestations de services Analyses Agroalimentaire

Prestations de services Analyses Agroalimentaire Prestations de services Analyses Agroalimentaire EURL WANYLAB Laboratoire de contrôle de la qualité et de conformité Autorisé par Décision du Ministère du Commerce N 52/2011 du 12/09/2011. Ecole de formation

Plus en détail

Eau - Assainissement

Eau - Assainissement PRÉSERVER LA BIODIVERSITÉ ET LES RESSOURCES NATURELLES La préservation des milieux humides est l un des points clefs d une politique de développement durable ; tant en raison des intérêts biologiques que

Plus en détail

BALNEOTHERAPIE. Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du Risque Infectieux Hospices Civils de Lyon

BALNEOTHERAPIE. Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du Risque Infectieux Hospices Civils de Lyon BALNEOTHERAPIE Catherine Chapuis Equipe Sectorielle de Prévention du Risque Infectieux Hospices Civils de Lyon Piscines et établissements de santé et médico-sociaux La piscine et la balnéothérapie sont

Plus en détail

La légionellose et les tours aéroréfrigérantes

La légionellose et les tours aéroréfrigérantes 68 After a brief survey on legionnaires desease in France and on new regulations, some recommendations are presented for the prevention of the proliferation of legionella in cooling towers La légionellose

Plus en détail

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE

PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE Département Calvados Institution Interdépartementale du Bassin de l Orne PROFIL DE VULNERABILITE DES EAUX DE BAIGNADE Plage Boulevard de la Plage à VER-sur-MER RAPPORT DE SYNTHESE RT DSD 10015EZ phase1-017

Plus en détail

Analyses et services à destination des ICPE

Analyses et services à destination des ICPE Analyses et services > LE LABORATOIRE LCA > AUTOSURVEILLANCE DES REJETS AQUEUX > SURVEILLANCE DU MILIEU NATUREL > MESURES SUR SITE ET PRÉLÈVEMENTS > ASSISTANCE À L'EXPLOITATION D'UNITÉS DE TRAITEMENT DES

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L HEBERGEMENT ET DU LOGEMENT N Spécial 11 juin 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial

Plus en détail

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06%

2010 (m3) 2011 (m3) Variation. 526 781 551 154 4,42% 2010 2011 Variation 286 549 312 591 8,33% 277 322 206 051-34,59% 275 500 205 501-34,06% Rapport Annuel sur le Prix et la Qualité des Services Publics de l'eau potable & de l'assainissement COMMUNE DE TOULOUGES L ' A r c h i p e l d e s 3 6 C o m m u n e s... Caractéristiques Techniques du

Plus en détail

Légionelles (circuit fermé)

Légionelles (circuit fermé) Légionelles (circuit fermé) 1. Problématique - La mise en évidence de légionelles dans un système de canalisations signifie que le système complet est contaminé. Arrière-plan : Les légionelles se multiplient

Plus en détail

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec GRILLE D ÉVALUATION SYSTÈME DE MANAGEMENT

Centre d expertise en analyse environnementale du Québec GRILLE D ÉVALUATION SYSTÈME DE MANAGEMENT Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse GRILLE D ÉVALUATION SYSTÈME DE MANAGEMENT Nom du laboratoire : N o du laboratoire : Date de

Plus en détail

Analyses bactériologiques alimentaires

Analyses bactériologiques alimentaires LABORATOIRE DÉPARTEMENTAL D' ANALYSES Analyses bactériologiques alimentaires 1 - Présentation lozere.fr Les analyses consistent à vérifier la conformité des produits alimentaires selon des critères bactériologiques

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L HEBERGEMENT ET DU LOGEMENT Subdélégations de signature N Spécial 6 mai 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES

Plus en détail

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel

Réglementation et recommandations applicables POINT SUR LES ENDOSCOPES. 2 types de traitement. Niveau de désinfection. Manuel POINT SUR LES ENDOSCOPES Réglementation et recommandations applicables Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 1 Service d Expertises en Hygiène Hospitalière - 2 Niveau de désinfection 2 types de

Plus en détail

Plan de l exposé. Introduction Eaux usées : genres et évacuation. Impacts sur l environnement physique et humain

Plan de l exposé. Introduction Eaux usées : genres et évacuation. Impacts sur l environnement physique et humain Les eaux usées à Nouakchott : situation, devenir et risques Bakari Mohamed SEMEGA Faculté des Sciences et Techniques Université de Nouakchott Plan de l exposé Introduction Eaux usées : genres et évacuation

Plus en détail

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la MRC Le Val Saint-François 2006-2012

Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la MRC Le Val Saint-François 2006-2012 Convergence des données de qualité de l eau : pour une gestion intégrée des ressources et du territoire Rapport d analyse de qualité de l eau pour le territoire de la MRC Le Val Saint-François 2006-2012

Plus en détail

Speedy Breedy Appareil portable polyvalent pour l analyse de contaminations microbiennes. BACTEST Ltd

Speedy Breedy Appareil portable polyvalent pour l analyse de contaminations microbiennes. BACTEST Ltd PRESENTATION BACTEST Ltd La société BACTEST, née en 2009 à Cambridge (UK), a développé un respiromètre microbien pour détecter et surveiller l'activité microbienne dans les liquides et les macérations

Plus en détail

Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain»

Rapport de stage. «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» GRAPE-CEEP Rapport de stage «Travail préparatoire à l estimation du coût d une bonne qualité des eaux de baignade sur le littoral Aquitain» Vallette Jean-Vincent Master II Gestion des Ressources Naturelles

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT BELP Election des représentants au Parlement européen du 25 mai 2014 N Spécial 7 mai 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE

Plus en détail

ETEC Sàrl Ecologie aquatique, Rue de Lausanne 39 CH 1950 Sion tél. : +41 27 203 40 00 e-mail : info@etec-vs.ch

ETEC Sàrl Ecologie aquatique, Rue de Lausanne 39 CH 1950 Sion tél. : +41 27 203 40 00 e-mail : info@etec-vs.ch Etude et bilan réalisés à la demande du Service de la protection de l environnement Observation de la qualité des eaux de surface Rapport et annexes ETEC Sàrl Ecologie aquatique, Rue de Lausanne 39 CH

Plus en détail

Métiers Services aux Personnes

Métiers Services aux Personnes Métiers Services aux Personnes 1an 1an PETITE ENFANCE LP ITEC-BOISFLEURY - 76 GRANDE RUE 38700 LA TRONCHE 04-76-90-12-16 contactcorenc@itecboisfleury.fr PETITE ENFANCE LP LA VIDENCE - 14-18 RUE HENRI CHALAMET

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU ET L ASSAINISSEMENT AU TITRE DE L ANNEE 2010 La SEVESC assure les services de l eau et de l assainissement de collectivités des départements

Plus en détail

10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION

10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION 10. QUALITÉ DE L EAU DE DISTRIBUTION 1. Origine de l eau distribuée L approvisionnement en eau potable de la Région de Bruxelles-Capitale s élève en moyenne à 68,2 millions de mètres cubes par an (sur

Plus en détail

Référence : V/L n 401/MRAI/DC/SGM/DOPR/SA du 30 mars 2009. Faisant suite à la correspondance sous référence relative à la collecte

Référence : V/L n 401/MRAI/DC/SGM/DOPR/SA du 30 mars 2009. Faisant suite à la correspondance sous référence relative à la collecte REPUBLIQUE DU BENIN Cotonou, le 1 i MAI 2009 MINISTERE DE LA REFORME ADMINISTRATIVE ET INSTITUTIONNELLE DIRECTION DES PROGRAMMES DE REFORME ADMINISTRATIVE Le Directeur des Programmes de Réforme Administrative

Plus en détail

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements

Qui sommes-nous? 7 500 prélèvements Qui sommes-nous? Le laboratoire départemental d analyses de l Eure est un service du Conseil général totalement dédié à la recherche de pathogènes, de résidus chimiques et de polluants présents dans les

Plus en détail

Risques sanitaires liés aux piscines

Risques sanitaires liés aux piscines Édition scientifique Eau et agents biologiques Juin 2010 Risques sanitaires liés aux piscines Évaluation des risques sanitaires liés aux piscines Partie 1 : piscines réglementées Avis de l Afsset Rapport

Plus en détail

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE PREFET DES HAUTS-DE-SEINE Arrêté CAB/SDCI n 2011 864 du 28 décembre 2011 établissant la liste des journaux autorisés à publier des annonces judiciaires et légales dans le département des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Eau potable: traitement et qualité d eau Marina Salvadori Veolia Eau 9 Décembre 2010

Eau potable: traitement et qualité d eau Marina Salvadori Veolia Eau 9 Décembre 2010 Eau potable: traitement et qualité d eau Marina Salvadori Veolia Eau 9 Décembre 2010 1 - Présentation ENS- 9 décembre 2010- Marina Salvadori- Veolia Eau L eau potable : du milieu naturel au robinet Les

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU

RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU RAPPORT ANNUEL 2012 SUR LE PRIX ET LA QUALITE DES SERVICES DE L EAU 1 Sommaire I. L eau potable a. Le sedif 4 b. Adduction d eau potable 4 c. Facture d eau 5 d. Les abonnés et leurs consommations 6 e.

Plus en détail

Est-elle bonne à boire?

Est-elle bonne à boire? Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Est-elle bonne à boire? 1 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés peuvent

Plus en détail

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires 01 La règlementation concernant la qualité des eaux destinées à la consommation humaine s applique sans restriction aux installations d eau à l

Plus en détail

Ajustement de la valeur du ph

Ajustement de la valeur du ph Entretien du spa Ajustement de la valeur du ph Afin de garantir un entretien réussi de l'eau, il est important que la valeur du ph se situe entre 7,0 et 7,4. C est lorsque le ph est situé dans cette fourchette

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA COMMUNE DE SAVENAY LOIRE ATLANTIQUE

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA COMMUNE DE SAVENAY LOIRE ATLANTIQUE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA COMMUNE DE SAVENAY LOIRE ATLANTIQUE L article R 2121-10 du Code des Collectivités Territoriales stipule que : «Dans les communes de 3.500 habitants et plus le dispositif

Plus en détail

La récupération de l'eau de pluie et l'usage dans l'habitation

La récupération de l'eau de pluie et l'usage dans l'habitation La récupération de l'eau de pluie et l'usage dans l'habitation Présenté par l'ars de Poitou-Charentes UFC Que Choisir le 17 février 2011 L évolution de la société et la volonté d assurer un haut niveau

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE. ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires

PRÉFET DE LA LOIRE. ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires PRÉFET DE LA LOIRE ARRETÉ N 118-DDPP-15 portant prescriptions complémentaires VU l article L.511-1 du Code de l Environnement ; VU l article L.512-17 du Code de l Environnement ; VU les articles R.512-74

Plus en détail

Les transactions immobilières

Les transactions immobilières Environnement et Travail Gestion de l environnement et des aires naturelles L eau de votre puits Les transactions immobilières 6 Cette série de brochures décrit ce que les propriétaires de puits privés

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE

RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE 2014 RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE Communauté d'agglomération Beaune Cote et Sud (Saint-Aubin) Une année de performance et de gestion durable de votre service public de l eau (Conforme au décret 2005-236

Plus en détail

Déclaration Publique d'intérêts

Déclaration Publique d'intérêts Déclaration Publique d'intérêts Je soussigné(e) Laurence MATHIEU Reconnais avoir pris connaissance de l obligation de déclarer tout lien d intérêts direct ou par personne interposée avec les entreprises,

Plus en détail

ARRÊTE. Article 1. Article 2

ARRÊTE. Article 1. Article 2 REPUBLIQUE FRANCAISE Commune de Serraval dossier n DP 074 265 12 X0007 date de dépôt : 29 février 2012 demandeur : Monsieur BERNARD-BERNARDET Christophe pour : division création de 2 lots adresse terrain

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Santé environnementale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ. Santé environnementale MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction générale de la santé _ Sous-direction de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation _ Bureau de la qualité des eaux

Plus en détail

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées

Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Alimentation en eau potable et disposition des eaux usées Secteur sud du quartier Sainte-Hélène-de-Breakeyville Soirée de consultation du 4 février 2009 Direction Environnement & infrastructures Ville

Plus en détail

CENTURY 21 - MA GESTION LOCATIVE

CENTURY 21 - MA GESTION LOCATIVE CHEVREUSE (78) - Ile-de-France AVANT GARDE (L) Gestionnaire Rentabilité locative Date de livraison Actabilité Prix Fiscalité CENTURY 21 - MA GESTION LOCATIVE 3.32 % 4IEME TRIMESTRE 2015 ACTABLE 295 000

Plus en détail

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS

CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS (1/30pages) CATALOGUE DE PRESTATIONS FORMATION ET CONSEILS ANNEE : 2015 Date de mise à jour : 09/03/2015 1 - Microbiologie des eaux - Microbiologie des aliments Formation technique de Microbiologie HYGIÈNE

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret

COMMUNIQUE DE PRESSE. L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret COMMUNIQUE DE PRESSE Orléans le mercredi 29 juillet 2015 L opération interministérielle vacances (OIV) à l étang du puits à Cerdon du Loiret Dans le cadre de l opération interministérielle vacances 2015,

Plus en détail

Le logement social à Suresnes

Le logement social à Suresnes Logement La ville de Suresnes a signé le 7 novembre 2001 la «Charte Ville- Handicap» avec les associations de la Plate-forme Inter Associative des Personnes Handicapées des Hauts-de-Seine. Par cet engagement,

Plus en détail

ContactS SLV CMCAS des Hauts-de-Seine

ContactS SLV CMCAS des Hauts-de-Seine ContactS SLV CMCAS des Hauts-de-Seine VILLENEUVE LA GARENNE Slv 1 Villeneuve La Garenne GENNEVILLIERS Slv 2 Timbaud Slv 3 Delage Slv 6 Louvresses BOIS COLOMBES Slv 28 Bois Colombes COLOMBES Slv 26 Valmy

Plus en détail

293 100,00 28,09 7 2,09 % Inscrits. Procurations 12,27 % 32,02 % Nuls. Votants 67,97 % 87,72 % Exprimés. Abstentions CANTON EST.

293 100,00 28,09 7 2,09 % Inscrits. Procurations 12,27 % 32,02 % Nuls. Votants 67,97 % 87,72 % Exprimés. Abstentions CANTON EST. Commune : Ivry-sur-Seine Cantonales 21 du 27 Mars 21 Mairie 1 043 7 2,09 334 32,02 Nuls 41 12,27 709 67,97 293 87,72 293 100,00 28,09 imprimé le 27/03/21 à 22:27:17 Page 1 sur 15 Commune : Ivry-sur-Seine

Plus en détail

RECUPERATION DE L EAU DE PLUIE

RECUPERATION DE L EAU DE PLUIE RECUPERATION DE L EAU DE PLUIE Ce document permet de donner quelques notions en termes de récupération de l eau de pluie dans le cadre des bâtiments HQE. Il va aborder les notions de quantité, qualité,

Plus en détail

Détergence & Désinfection en milieu Agro-alimentaire

Détergence & Désinfection en milieu Agro-alimentaire Détergence & Désinfection en milieu Agro-alimentaire Une gamme complète et homologuée pour la détergence et la désinfection en milieu agro-alimentaire. L efficacité et la sécurité garanties. Cuisines

Plus en détail

DIRECTION DES SERVICES MUNICIPAUX SECTEUR SPORTIF

DIRECTION DES SERVICES MUNICIPAUX SECTEUR SPORTIF DIRECTION DES SERVICES MUNICIPAUX Directeur Général des Services Niveau de responsabilités nécessitant des interventions hors cycle normal de travail. Attribution à titre gratuit pour nécessité absolue

Plus en détail

Analyseurs d'eau en continu Catalogue condensé

Analyseurs d'eau en continu Catalogue condensé Analyseurs d'eau en continu Catalogue condensé Tableau de choix d analyseurs Domaines d application Paramètres mesurés en continu Hydrocarbures HC DCO Nitrates NO 3 Ions Ammonium NH 4 + Température C ph

Plus en détail

EAU POUR HEMODIALYSE : Recommandations Détections Implications. S. GARDES Unité d Hygiène et d Epidémiologie Centre Hospitalier Lyon Sud

EAU POUR HEMODIALYSE : Recommandations Détections Implications. S. GARDES Unité d Hygiène et d Epidémiologie Centre Hospitalier Lyon Sud EAU POUR HEMODIALYSE : Recommandations Détections Implications S. GARDES Unité d Hygiène et d Epidémiologie Centre Hospitalier Lyon Sud Pourquoi la qualité de l eau doit être assurée en dialyse conventionnelle

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 27 JUIN DELIBERATION N CR-14/01.334 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme régional

Plus en détail

GUIDE COMPLET de procédures pour le nettoyage et la désinfection des serres de culture. Juin 2015

GUIDE COMPLET de procédures pour le nettoyage et la désinfection des serres de culture. Juin 2015 GUIDE COMPLET de procédures pour le nettoyage et la désinfection des serres de culture Juin 2015 Découvrez notre gamme de produits complète qui répond à tous vos besoins et exigences en matière de nettoyage

Plus en détail