1) Les cours d eau. 1.1) définitions, morphologie

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1) Les cours d eau. 1.1) définitions, morphologie"

Transcription

1 1) Les cours d eau 1.1) définitions, morphologie Bassin versant : étendue drainée par un cours d eau et l ensemble de ses affluents, le tout limité par une ligne de partage des eaux entité topographique et hydrographique dans laquelle se produisent des entrées d eau sous la forme de précipitations. Réseau hydrographique : ensemble d' écoulement linéaire, hiérarchisé et structuré, dans lesquels s expriment les processus de transfert d eau et des sédiments. Il assure le drainage d'une portion d'espace délimitée par des lignes de partage des eaux, appelée bassin versant ou bassin hydrographique.

2 P64

3 Types de réseaux hydrographiques fonction de la nature et de la structure du substrat rocheux et des sols Dendritique, en treillis Radial, annulaire Rectangulaire, dérangé anastomosé ou en tresse P65

4 Capture: détournement d'une partie d'un cours d'eau par l'affluent d'un autre cours d'eau : - par érosion régressive -par déversement instabilité spatio-temporelle du réseau hydrographique P66

5 Cours d'eau : - Lit fluvial - Lit majeur ou plaine d'inondation - Lit ordinaire - Chenal d'étiage P67

6 Types de cours d'eau à chenal unique: rectiligne ou bien à méandres à chenaux multiples: anastomosé ou bien en tresse P68

7

8

9 la morphologie du chenal dépend de : -vitesse d' écoulement, -charge et nature du sédiment transporté, -cohésion des berges, -nature du lit Lorsque le débit augmente, force d érosion augmente, lors de l inondation, baisse de la vitesse du courant = dépôts alluvions, bouchons Détermine différentes formes de lit : méandres, tresses, anastomoses

10 Différentes morphologies : Terrasses: lit abandonné par incision: le cours d'eau coule en contre bas de la terrasse qui reste, contrairement au lit majeur, hors de portée des crues Torrent: cours d'eau (épisodique) de montagne

11 P69

12 Oued: écoulement spasmodique de région aride, temporaire ou saisonnier, concentré dans un lit et parfois organisé en réseaux Variation du niveau d eau

13

14 Source : il n y a pas une source mais de multiples sources Affluents : notion hiérarchique (l un apporte à l autre) même si des fois c est des «fleuves» analogues Confluence : mélanges des eaux pas toujours rapide car des fois des propriétés très différentes. Confluence souvent caractérisée par des dépôts en masse, des îles (instables), des faux bras Gorges et canyons : tronçons étroits, le fleuve occupe en eaux moyennes la totalité du lit, pas de capacité de débordement. Exploitation d une ligne de faiblesse lithologique. Variation de débit = montée brusque des eaux

15

16 Rapides et chutes : rapide = passage avec fort dénivelé sur lequel le fil de l eau se brise Chute = basculement d un plan horizontal supérieur à un plan horizontal inférieur Chutes les plus célèbres : chutes du Zambèse, du Niagara. En Europe, les chutes du Rhin dans le Nord de la Suisse Deltas, estuaires P70

17

18 Lacs : régulation des régimes fluviaux, réceptacles des eaux, «zones humides» (sens commun) : marais, marécages, tourbières, ornières : stockent les précipitations et régularisent le transfert de celle ci vers les chenaux d écoulement : elles amortissent les crues et soutiennent les étiages. Réduction des zones humides = amplification des débits extrêmes

19 1.2) classification des fleuves Fleuve pondéré ou excessif (en fonction des variations de son débit) Fleuve régulier ou «capricieux» en fonction des variations saisonnières Fleuve : 1) écoulement liquide soumis à des variations saisonnières et/ou inter-annuelles (fn des précipitations, de l évaporation, des végétaux ) 2) ensemble des cours d eau affluents qui contribuent à la formation et à la fluctuation des débits et qui assument un écoulement pérenne ou intermittent

20 Module : moyenne des débits moyens annuels à l exutoire d un bassin (calculé sur une longue période). Débit : quantité d eau écoulée en un temps donné à un point donné Etiage : le plus bas niveau des eaux (ou le plus faible débit) Critères pour caractériser un grand fleuve : superficie du bassin versant, importance de son module, débit Si critères = débit de 1000 m3/s et km2 de bassin versant, alors aucun «grand» fleuve en France! Très grands fleuves mal connus et pourtant les 17 très grands fleuves = 38% de l écoulement des continents vers les océans) Critère des hydrobiologistes : qd un tronc d arbre n obstrue pas! (soit à partir de 20 m de large!)

21 P71

22 P72

23 En général: le débit, la profondeur et la largeur du cours augmentent de l amont vers l aval tandis que diminue corrélativement la pente, la vitesse du courant et la granulométrie des sédiments Le fleuve contribue à la formation d annexes périfluviales P73

24 Annexes périfluviales participent à la richesse de la biodiversité (patrimoine naturel et paysager) P74

Synthèse de l article :

Synthèse de l article : Les connectivités longitudinale et latérale des cours d eau sont souvent évoquées comme élément important de la fonctionnalité des cours d eau. Par contre la connectivité verticale avec la nappe d eau

Plus en détail

Notions de cours d eau

Notions de cours d eau Notions de cours d eau Claire Michaud 18 novembre 2010 1 Notion limpide??? Fleuve Rivière Ruisseau Coulée Source Canal Crique Rigole Fossé Réseau (hydrographique) Bief Caniveau Tributaire Chenal Voie (maritime)

Plus en détail

INSTITUT AGRONOMIQUE ET VETERINAIRE HASSAN II - RABAT

INSTITUT AGRONOMIQUE ET VETERINAIRE HASSAN II - RABAT INSTITUT AGRONOMIQUE ET VETERINAIRE HASSAN II - RABAT COURS D HYDROLOGIE Chapitre II : Bassin versant. Définition. Comment délimiter un bassin versant? 3. Caractéristiques morphométriques d'un bassin versant

Plus en détail

Géodynamique et Sédimentologie des systèmes fluviatiles

Géodynamique et Sédimentologie des systèmes fluviatiles GéoHydrosystèmes Continentaux Géodynamique et Sédimentologie des systèmes fluviatiles S. Rodrigues EA 6293 GéHCO UFR Sciences & Techniques Université F. Rabelais, TOURS Partie I. Morphologie des cours

Plus en détail

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région

Mékong, la mère. de tous les fleuves. Le Mékong s élargit au sud de Luang Prabang, où il inonde régulièrement la région 16 Mékong, la mère de tous les fleuves Quatrième fleuve de l Asie par le débit (après le Yangzi Jiang, le Gange- Brahmapoutre et l Ienisseï), le Mékong naît au Tibet. Après avoir contourné l Himalaya,

Plus en détail

Définitions générales

Définitions générales Dynamique fluviale et hydromorphologie Les unités hydromorphologiques Le lit mineur désigne La partie du cours d eau comprise entre les berges, dans laquelle l intégralité de l écoulement s'effectue en

Plus en détail

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 3 MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU REFERENCES MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 1 Nant Bruyant (73). Etude hydraulique globale Reconnaissance

Plus en détail

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT

FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT FEDERATION DES GEOMETRES FRANCOPHONES 3éme UNIVERSITES DE PERFECTIONNEMENT Module d intervention Intitulé de la présentation Intervenant AMENAGEMENT ET PLANIFICATION URBAINE Gestion des catastrophes naturelles:

Plus en détail

L'EAU SOURCE DE VIE, SOURCE D'ENERGIE CYCLES NATUREL ET INFLUENCE DE L'EAU DANS LE BASSIN DU RHÔNE JUSQU'AU LEMAN

L'EAU SOURCE DE VIE, SOURCE D'ENERGIE CYCLES NATUREL ET INFLUENCE DE L'EAU DANS LE BASSIN DU RHÔNE JUSQU'AU LEMAN Bull. Murithienne 112 (1994): 17-21 173' ASSEMBLÉE ANNUELLE DE L'ASSN VERBIER, 22-26 SEPTEMBRE 199

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE

2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE 2.1.2 HyDROLOGIE DE LA RIVIèRE DU DIABLE Faits saillants Le régime hydrique de la rivière du Diable et de ses tributaires est de type «pluvio-nival», lequel se caractérise par l évènement de deux cycles

Plus en détail

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant

LES FleuveS. definition. Le Fleuve Loire, un fleuve vivant LES FleuveS definition Un fleuve est un cours d eau qui se jette dans une mer ou un océan. Il prend sa source des montagnes ou d un lac et est alimenté par des ruisseaux ou rivières. On dit qu il coule

Plus en détail

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES

INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES CANTON DE VAUD Département de la Sécurité et de l Environnement INVENTAIRE ECOMORPHOLOGIQUE DE NIVEAU REGIONAL DES RIVIERES VAUDOISES Classe I : naturel/semi-naturel Classe II : peu atteint Classe III

Plus en détail

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg

Reméandration 2.3. Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Reméandration 2.3 Diversification des habitats sur l Eau Blanche à Mariembourg Caractéristiques du secteur restauré Masse d eau : MM05R Cours d eau : Eau Blanche Secteur restauré : Mariembourg (commune

Plus en détail

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN :

LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : LE NOUVEAU VISAGE DE LA RÉSERVE NATURELLE DE L ILE DU RHIN : 0 hectares, de milieux humides et secs, renaturés 380 000 m 3 de déblais et de remblais pour moduler le nouveau paysage 50 hectares ensemencés

Plus en détail

SAGE VILAINE. Règlement

SAGE VILAINE. Règlement SAGE VILAINE Règlement Projet pour la CLE du 29 mars 2013 1 Les Zones Humides Les zones humides jouent un rôle important dans la gestion quantitative et qualitative de l eau, en particulier sur les têtes

Plus en détail

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval

Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Quelles stratégies foncières pour les structures de bassin versant? Présentation du Plan de Gestion Durable du Gardon d Alès aval Journée technique d information et d échange de l ARRA Lyon, le 4/10/2013

Plus en détail

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES

Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Crues et Inondations CARACTÉRISTIQUES DES CRUES Le bassin de la Loire en amont de Villerest est soumis à une double influence : Les précipitations cévenoles qui affectent le haut bassin. Ces pluies orageuses

Plus en détail

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques

Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Modèle de tableau de bord Pour le suivi technique et financier des travaux sur les milieux aquatiques Contrats d animation ARTICLE 6- ENGAGEMENT du Contractant avec l agence Le contractant est responsable

Plus en détail

Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise. Commission amont. 26 novembre 2013

Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise. Commission amont. 26 novembre 2013 Reconquête du lit de la Loire entre les Ponts-de-Cé et l agglomération nantaise Commission amont 26 novembre 2013 du GIP Loire Estuaire le 14 septembre 2007 Commission amont 26/11/2013 Introduction de

Plus en détail

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires

Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires Entretien des cours d'eau et fossés 1. Aspects réglementaires La police de l'eau - Pourquoi une police de l'eau? Les directives européennes, la loi sur l'eau de 2006 et le Grenelle de l'environnement ont

Plus en détail

PROJET DE SAGE ORNE AMONT

PROJET DE SAGE ORNE AMONT CONSULTATION DES ASSEMBLEES 1er janvier-1er mai 2014 PROJET DE SAGE ORNE AMONT Validé en CLE le 6 décembre 2013 Sommaire Caractéristiques du territoire Etat des masses d eau Calendrier d élaboration Condition

Plus en détail

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron

Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Avis de l Etablissement sur le projet de SAGE Yèvre-Auron Sollicitation de l avis de l Etablissement En application de l article L.212-6 du Code de l Environnement, Monsieur Yvon BEUCHON, Président de

Plus en détail

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne)

Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Etude globale de la Meuse et de ses affluents sur le bassin amont (Vosges et Haute-Marne) Mission 3 : propositions d aménagements et établissement d un schéma global d aménagement et de gestion RESTAURATION

Plus en détail

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud

La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud La caractérisation risation hydromorphologique des masses d eaud Photo : J.MOY Analyse globale des perturbations et mesures de restauration au niveau du bassin Loire-Bretagne La morphologie des cours d

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Organisation de la formation

Organisation de la formation Formation sylviculture et cours d eau Organisation de la formation Maître d ouvrage : Maître d oeuvre : Formation co financée par : Meymac, 16 mai 2014 Formation sylviculture et cours d eau Contexte de

Plus en détail

crues des torrents de Belledonne: 1. contexte

crues des torrents de Belledonne: 1. contexte Risques Hydro-météorologiques, crues et inondations / Rhône /DDS-TUE364/ 1 Philippe Belleudy - 01-2007 Sommaire du cours sous la forme de quelques exemples Inondations dans le Grésivaudan 1. contexte 2.

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne

ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Le 28 novembre 2003 ÉLÉMENTS DE PLANIFICATION Piémont de la montagne Problématique générale : Le piémont du mont Saint-Hilaire subit des pressions de développement importantes. Ce milieu est relativement

Plus en détail

Qualité de l eau de la rivière Lorette

Qualité de l eau de la rivière Lorette 2009 Qualité de l eau de la rivière Lorette Table des matières Liste des tableaux... 3 Liste des figures... 3 Liste des photos... 3 Liste des annexes... 3 Description du bassin versant... 4 Données historiques

Plus en détail

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE

Qualité physico-chimique Source: suivi départemental de la qualité des eaux (42) & étude préalable au SAGE Qualité physico-chimique des cours d eau Une situation connue La qualité de l'eau sur le bassin est très variable entre les petits cours d'eau de montagne soumis à peu de pressions anthropiques, qui sont

Plus en détail

1. Les puits d'infiltration :

1. Les puits d'infiltration : 1. Les puits d'infiltration : Ces dispositifs assurent le transit des eaux de ruissellement vers les couches perméables du sol. Ils sont utilisés essentiellement pour recevoir les eaux de toitures. Le

Plus en détail

LES GRANDS ESTUAIRES FRANÇAIS

LES GRANDS ESTUAIRES FRANÇAIS environnement direction de l environnement et de l aménagement littoral Louis-Alexandre Romaña LES GRANDS ESTUAIRES FRANÇAIS publié dans la revue Equinoxe, spécial environnement littoral numéro 47-48,

Plus en détail

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique

Journée d échanges techniques sur la continuité écologique 16 mai 2014 Journée d échanges techniques sur la continuité écologique Enjeux de restauration de la continuité écologique Impacts des ouvrages sur l état écologique des cours d eau Une notion largement

Plus en détail

Révision de l hydrographie : réglementer le réel. Centre Raymond Blais, 13 mai 2015

Révision de l hydrographie : réglementer le réel. Centre Raymond Blais, 13 mai 2015 Révision de l hydrographie : réglementer le réel Centre Raymond Blais, 13 mai 2015 Population de 142 000 personnes Territoire de 444 km² Plus de 850 km de cours d eau 25 % du territoire constitué de milieux

Plus en détail

CONTEXTE ET OBJECTIFS

CONTEXTE ET OBJECTIFS dans le cadre de la réalisation de l A89 - Dérivation et rescindement de la Goutte Martin OHA363 O et OHA364 CONTEXTE ET OBJECTIFS Le dernier tronçon de l A89 reliant Lyon à Bordeaux, lancé en 2009 pour

Plus en détail

échappera-t-on à une crue centennale?

échappera-t-on à une crue centennale? études spécifiques d impact et de risques / traitement structurel du risque 1 Philippe Belleudy - 09-2006 risque inondation 1. définition du risque 2. les outils de l ingénieur pour le risque 1. prévision

Plus en détail

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE

EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION DES ROUTES ET LA FLUIDITE DU TRANSPORT TERRESTRE REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de l agriculture est des ressources hydrauliques Direction générale de l aménagement et de la conservation des terres EFFETS DES AMENAGEMENTS ANTI EROSIFS SUR LA PROTECTION

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DE L'EVOLUTION MORPHOLOGIQUE DES RIVIERES DE MONTAGNE AU COURS DES CRUES

SIMULATION NUMERIQUE DE L'EVOLUTION MORPHOLOGIQUE DES RIVIERES DE MONTAGNE AU COURS DES CRUES Contrat de Plan Etat SIMULATION NUMERIQUE DE L'EVOLUTION MORPHOLOGIQUE DES RIVIERES DE MONTAGNE AU COURS DES CRUES 1 OBJECTIFS DE L'ETUDE ET PROGRAMME DES TRAVAUX Objectifs Les rivières de montagnes alluvionnaires

Plus en détail

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen

Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen PROGRAMME D AMELIORATION DES ACCES MARITIMES Evaluation des impacts hydrodynamiques de l amélioration des accès maritimes du port de Rouen GPMR/SCAN 2010 1 TABLE DES MATIERES 1 CADRE ET OBJET DE L ETUDE...

Plus en détail

Choix du site et du type de barrage

Choix du site et du type de barrage Avant Propos C HAPITRE I Choix du site et du type de barrage Rédigé par Jean-Pierre BECUE (SAFEGE) avec la participation de Gérard DEGOUTTE (ENGREF) et Danièle LAUTRIN (Cemagref) Les types de barrages

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

Portrait du Bassin Versant du Lac William 4

Portrait du Bassin Versant du Lac William 4 Portrait du Bassin Versant du Lac William 4 1. PORTRAIT DU BASSIN VERSANT DU LAC WILLIAM 1.1 Localisation et superficie Le lac William est situé dans le bassin versant de la rivière Bécancour. Il est d

Plus en détail

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine

Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine 1 16:47 Acquisition d un référentiel topographique haute résolution LIDAR sur l estuaire de la Seine Etat d avancement sur l acquisition et perspectives de valorisation Nicolas Bacq GIP Seine-Aval 2 16:47

Plus en détail

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation

P.L.U. d ERSTEIN Rapport de Présentation Aménagement de promenades en haut de berge et préservation d une végétation semi-continue en bas de berge : un bon compromis entre l appropriation des berges par la population et la préservation d une

Plus en détail

Le Rhin Environnement International

Le Rhin Environnement International Le Rhin Environnement International Environnement Général Journée CFBR 16 octobre 2010 Environnement général 1. Historique (depuis 1800) 1.1 Phases d aménagement depuis 2 siècles 1.2 Juridique Accords

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

LA GESTION DE L EAU: UN SPORT DE HAUT NIVEAU

LA GESTION DE L EAU: UN SPORT DE HAUT NIVEAU LA GESTION DE L EAU: UN SPORT DE HAUT NIVEAU Le présent rapport reprend, en traduction française, les premiers chapitres du texte néerlandais intitulé "Bergen van Water. Waterbeheer als topsport", WWF,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL

GUIDE PRATIQUE DE L ETUDE DU GENIE CIVIL CIVIL CIVIL Préparation de la mission 1. Analyse du document de la reconnaissance 2. Estimation des moyens à mettre à œuvre 3. Planification de la mission avec le topographe Programme de la mission 1. Visite

Plus en détail

Présentation générale des Etats Unis

Présentation générale des Etats Unis Présentation générale des Etats Unis 1 / 7 Avec 9.363.123 km², la superficie des Etats-Unis représente 17 fois celle de la France. Ses 12.000 km de frontières terrestres se partagent avec le Canada (sur

Plus en détail

Fédération du Pas de Calais des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA)

Fédération du Pas de Calais des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA) Fédération du Pas de Calais des Associations Agréées pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques (FDAAPPMA) Bassin versant Lit majeur inondable Lit mineur Berges Substrat Flore & Faune Qu est-ce

Plus en détail

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU

1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU 1 - PRESERVER OU AMELIORER LES RESSOURCES EN EAU Le diagnostic du SAGE a mis en évidence les principaux problèmes que connaît le mode de gestion actuel des ressources en eau. On distingue 4 types de problèmes

Plus en détail

THEME 1 : LES RESSOURCES NATURELLES

THEME 1 : LES RESSOURCES NATURELLES Ress nat : eau p 1 THEME 1 : LES RESSOURCES NATURELLES Introduction : 1. Avec l atlas, énumère 2 à 3 ressources naturelles et localise les principaux sites exploités dans le monde : 2. Recherche aussi

Plus en détail

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du.

COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS. Révision du SAGE de la Mauldre. Règlement. Validé par la CLE du. COMITE DU BASSIN HYDROGRAPHIQUE DE LA MAULDRE ET DE SES AFFLUENTS Révision du SAGE de la Mauldre Règlement Novembre 2012 V4 Validé par la CLE du Ce document est en cours d écriture La présente version

Plus en détail

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans

PHASE 3 : PROGRAMME. Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon. Communauté d Agglomération du Pays de Romans Etude géomorphologique des rivières du bassin versant Joyeuse-Savasse-Chalon PHASE 3 : PROGRAMME D ACTIONS Communauté d Agglomération du Pays de Romans Juillet 2012 2 SOMMAIRE SOMMAIRE 3 Phase III : Programme

Plus en détail

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées

Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées 1 Note de présentations du périmètre du schéma d aménagement et de gestion des eaux (SAGE) des 6 vallées Rappel réglementaire Le décret 2007-1213 du 10 août 2007, relatif aux schémas d'aménagement et de

Plus en détail

Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse

Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse Protection contre les inondations et coopération transfrontalière franco-suisse Atelier UNECE Convention de l Eau 19-20 mars 2015 Mme Marianne Gfeller Cheffe de projets Etat de Genève 14.04.2015 - Page

Plus en détail

GUIDE D USAGE La Moselle ensauvagée

GUIDE D USAGE La Moselle ensauvagée 1 GUIDE D USAGE La Moselle ensauvagée De l eau et des forêts dans la vallée de la Moselle ou le retour d une dynamique naturelle Annik Schnitzler, directrice scientifique Coauteurs : Claire Arnold, Jean-Michel

Plus en détail

RESTAURATION DE LA LIGNE D EAU EN BASSE-LOIRE LE FRESNES-SUR-LOIRE - INGRANDES

RESTAURATION DE LA LIGNE D EAU EN BASSE-LOIRE LE FRESNES-SUR-LOIRE - INGRANDES RESTAURATION DE LA LIGNE D EAU EN BASSE-LOIRE LE FRESNES-SUR-LOIRE - INGRANDES Analyse des mesures bathymétriques et adaptation du protocole de suivi LE PROBLEME L aménagement du lit (épis) pour améliorer

Plus en détail

Vers une gouvernance unique. Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation

Vers une gouvernance unique. Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation Table ronde 3 / Les outils de gestion locaux et leur articulation Les outils de gestion locaux et leur articulation Mme Hélène SAZATORNIL Responsable du service environnement du PLVG Animatrice du Contrat

Plus en détail

Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement

Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement Bonnes pratiques en matière de gestion des risques d inondation par débordement Audrey Lahousse, Attachée Direction des Cours d Eau non navigables (DCENN-DGO3) Rappel : Inondation par débordement de cours

Plus en détail

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES

GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 5 2 GLISSEMENTS DE TERRAIN DANS LES DÉPÔTS MEUBLES 2.1 Contexte géologique général En raison de l immensité de son territoire et des divers environnements géologiques qui le composent, le Québec est exposé

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME DEPARTEMENT DU VAR COMMUNE DE SANARY SUR MER PLAN LOCAL D URBANISME 6.3 PLAN DE PRÉVENTION DES RISQUES NATURELS D INONDATION LA REPPE Plan d Occupation des Sols approuvé par délibération du Conseil Municipal

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

Lien vers le diaporama

Lien vers le diaporama Lien vers le diaporama Le difficile équilibre entre urbanisation galopante et préservation des réservoirs forestiers des centres urbains : exemple du bassin versant de la Gué-Gué à Libreville (Gabon) Magloir-Désiré

Plus en détail

COMMUNE D EMBRUN PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT

COMMUNE D EMBRUN PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT COMMUNE D EMBRUN PLAN DE PREVENTION DES RISQUES NATURELS PREVISIBLES REGLEMENT SERVICE INSTRUCTEUR: DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT REALISATION: SERVICE DEPARTEMENTAL DE RESTAURATION DES TERRAINS

Plus en détail

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau

PNRLF07. Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Zone humide déterminée d'après la végétation PNRLF07 Présence de plan d'eau :oui/1 Proposition de classement en zone humide stratégique : Zone Stratégique pour la Gestion de l'eau Renseignements généraux

Plus en détail

Hydro-écorégions de la Guadeloupe

Hydro-écorégions de la Guadeloupe Hydro-écorégions de la Guadeloupe Propositions de régionalisation des écosystèmes aquatiques en vue de l'application de la Directive Cadre Européenne sur l Eau Jean-Gabriel WASSON, André CHANDESRIS, Hervé

Plus en détail

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux

Table des matières. Liste des figures. Liste des tableaux Table des matières Liste des figures Liste des tableaux Table des matières Introduction 1 Partie A : Etude bibliographique 3 A1. Définition des concepts de bassin versant, de système et de modèle 7 A1-1.

Plus en détail

Description du modèle de potentiel archéologique. 14A.1 Vue d ensemble

Description du modèle de potentiel archéologique. 14A.1 Vue d ensemble 14A Description du modèle de potentiel archéologique 14A.1 Vue d ensemble Les méthodes classiques de reconnaissance pédestre associées aux sondages souterrains représentent la manière la plus précise et

Plus en détail

> La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles

> La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles 04 > La construction d'une charpente naturelle qui intègre les exigences environnementales actuelles Deux approches à croiser La démarche «paysagère» engagée en 2001 à conforter et enrichir Une dimension

Plus en détail

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie) Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, nä 05, Juin 2006, pp.41-48 Ä 2006 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

Plus en détail

Le département des Pyrénées Orientales

Le département des Pyrénées Orientales Le département des Pyrénées Orientales Cela concerne 11 communes : Le Barcarès, Torreilles, Saint Marie, Canet en Roussillon, Saint Cyprien, Elne, La Tour Bas Elne, Argelès sur mer, Collioure, Port Vendres

Plus en détail

5. Les réseaux hydrographiques

5. Les réseaux hydrographiques 5. Les réseaux hydrographiques Les bassins versants et les cours d eau forment ce qu on appelle les réseaux hydrographiques. Ils sont à la fois l unité de base du cycle de l eau sur les continents et celle

Plus en détail

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique

Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique Les modèles numériques en hydrologie et en hydraulique V. Guinot Université Montpellier 2 Maison des Sciences de l Eau 34095 Montpellier Cedex 5 guinot@msem.univ-montp2.fr 1. L hydrologie et l hydraulique

Plus en détail

MASSE D EAU SOUTERRAINE :

MASSE D EAU SOUTERRAINE : DIRECTIVE CADRE EUROPEENNE Date de mise à jour : 01/06/04 Fiche de caractérisation initiale des masses d eau souterraine MASSE D EAU SOUTERRAINE : 2017 1. IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU SOUTERRAINE (cf.

Plus en détail

Concevoir et entretenir une voirie forestière

Concevoir et entretenir une voirie forestière Formation sylviculture et cours d eau Maître d oeuvre : Formation co-financée par : Maître d ouvrage : Concevoir et entretenir une voirie forestière Difficultés et problèmes rencontrés Règlementation Solutions

Plus en détail

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique

L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique L augmentation des risques naturels en montagne, liés au changement climatique La montagne en France : ¼ du territoire, 6 massifs, 12 régions, 48 départements, 6200 communes Au-delà du changement climatique,

Plus en détail

Impacts cumulatifs des activités humaines sur l écosystème du Saint-Laurent

Impacts cumulatifs des activités humaines sur l écosystème du Saint-Laurent Impacts cumulatifs des activités humaines sur l écosystème du Saint-Laurent Christiane Hudon Environnement Canada Direction des sciences et technologies de l eau Le Saint-Laurent Grands Lacs (Kingston)

Plus en détail

1.1 Portrait général 1

1.1 Portrait général 1 Partie 1 Portrait du bassin versant 1.1 Portrait général 1 1.1.1 Localisation et étendue du bassin versant Le bassin versant de la rivière Fouquette, d une superficie d environ 75 km 2, est situé dans

Plus en détail

Mise en place et fonctionnement de stations hydrométriques avec base radar

Mise en place et fonctionnement de stations hydrométriques avec base radar Mise en place et fonctionnement de stations hydrométriques avec base radar Le bassin versant du Drac Amont (1 000 km²) La mise en place de stations de mesures: Mesures inscrites dans le SAGE Drac Amont

Plus en détail

Le Gouessant prend sa source dans les Landes du Mené, à une altitude de 307m, sur la commune de St Gouéno.

Le Gouessant prend sa source dans les Landes du Mené, à une altitude de 307m, sur la commune de St Gouéno. Chapitre 2 - du site Analyse géomorphologique 1 Morphologie générale 1.1 Le bassin versant Le Gouessant est un fleuve côtier des Côtes d Armor. Il s étend sur 48 km avec une pente moyenne d environ 6.5.

Plus en détail

Les grandes entités Les paysagères en Vendée. Les marais

Les grandes entités Les paysagères en Vendée. Les marais Les grandes entités Les paysagères en Vendée Observatoire Départemental de l Environnement Les marais La Vendée compte plusieurs marais qui appartiennent à l ensemble des marais rétro-littoraux atlantiques

Plus en détail

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières

Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Le transport sédimentaire sur l'allier et la problématique des captures de gravières Jean-Luc PEIRY Professeur Univ. Blaise Pascal Séminaire technique Vierzon- 24 novembre 2011 «Le transport sédimentaire

Plus en détail

FICHE SYNOPTIQUE. Barrage SEJENANE. (mis en eau en 1994)

FICHE SYNOPTIQUE. Barrage SEJENANE. (mis en eau en 1994) Barrage SEJENANE (mis en eau en 1994) A. SITUATION - Cours d eau : Oued Sejenane - la ville la plus proche : Menzel Bourguiba b. DESTINATIONS DU BARRAGE - Irrigation, - Alimentation en Eau Potable - Transfert

Plus en détail

Dynamique fluviale et voies navigables

Dynamique fluviale et voies navigables État des connaissances Dynamique fluviale et voies navigables Fonctionnement naturel d un cours d eau non aménagé Pour en savoir plus sur la dynamique fluviale, voir la fiche du recueil sur la restauration

Plus en détail

Annexe n 4 : Estimation de la ressource en alluvionnaire (Selon étude du BRGM du 12 mars 2012)

Annexe n 4 : Estimation de la ressource en alluvionnaire (Selon étude du BRGM du 12 mars 2012) Annexe n 4 : Estimation de la ressource en alluvionnaire (Selon étude du BRGM du 12 mars 2012) L estimation de la ressource alluvionnaire a porté exclusivement sur les alluvions récentes et anciennes,

Plus en détail

Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé. Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau

Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé. Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau Bassins versants - secteur de la Pointe de Gaspé Faits saillants issus du portrait du Plan directeur de l eau Automne 2014 Faits saillants: Bassins versants de la Pointe de Gaspé Comprend les bassins versants

Plus en détail

LES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS AU DRAGAGE D ENTRETIEN DE LA VOIE NAVIGABLE ET DE ZONES PORTUAIRES DU FLEUVE SAINT-LAURENT

LES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS AU DRAGAGE D ENTRETIEN DE LA VOIE NAVIGABLE ET DE ZONES PORTUAIRES DU FLEUVE SAINT-LAURENT OLIVIER BOUCHARD LES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ASSOCIÉS AU DRAGAGE D ENTRETIEN DE LA VOIE NAVIGABLE ET DE ZONES PORTUAIRES DU FLEUVE SAINT-LAURENT Essai présenté à M. Jacques Bérubé dans le cadre du programme

Plus en détail

Colloque de restitution 9, 10 et 11 juin 2009, Dijon. Laurent PARIS (Parc naturel régional du Morvan) Pierre DURLET (Parc naturel régional du Morvan)

Colloque de restitution 9, 10 et 11 juin 2009, Dijon. Laurent PARIS (Parc naturel régional du Morvan) Pierre DURLET (Parc naturel régional du Morvan) Colloque de restitution 9, 10 et 11 juin 2009, Dijon Laurent PARIS (Parc naturel régional du Morvan) Pierre DURLET (Parc naturel régional du Morvan) agricole de la zone d intervention Les actions menées

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU

IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU IDENTIFICATION DE LA MASSE D'EAU Libellé de la masse d'eau : Estuaire - Loire Code de la masse d'eau : Code européen : FRG022 Ecorégion : Plaines occidentales Départements et régions concernées : N Département

Plus en détail

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau

Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine et de la Manche Superficie : 1130 km² Réseau Colloque Têtes de bassin Comment concilier les enjeux sur ces territoires hors du commun? Paris, 4 mars 2015 Bassin hydrographique : Loire- Bretagne Bassin étendu sur les départements de l Ille et Vilaine

Plus en détail

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre

L eau sur la Terre. 5. Les ressources en eau. 1. Eau salée, eau gelée, eau douce. Chapitre 5. Les ressources en eau La totalité de l eau présente sur la Terre forme ce que l on appelle l hydrosphère. Son volume total est estimé à 400 millions de km 3. Ce volume paraît considérable : il correspond

Plus en détail

COURS D EAU D UN FOSSÉ

COURS D EAU D UN FOSSÉ COMMENT DIFFÉRENCIER UN COURS D EAU D UN FOSSÉ Les COURS D EAU et les MILIEUX RIVERAINS abritent une multitude d espèces animales et végé tales. Ces écosystèmes fragiles sont protégés par des lois et des

Plus en détail

L analyse des cartes, récentes ou anciennes, répond à plusieurs objectifs :

L analyse des cartes, récentes ou anciennes, répond à plusieurs objectifs : Cartes et plans L analyse des cartes, récentes ou anciennes, répond à plusieurs objectifs : prises isolément, elles donnent une image du cours d eau dans son contexte géographique et historique. C est

Plus en détail

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur

Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Evaluation du risque de transfert de produits phytosanitaires vers les eaux de surface dans la région du Rhin Supérieur Méthodes et outils de diagnostic du transfert et du devenir des produits phytosanitaires

Plus en détail

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG

TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante. Fabienne SANS SMEAG TERRITOIRES FLUVIAUX EUROPEENS Nouvelle approche du territoire de la Garonne débordante Fabienne SANS SMEAG SEMINARIO FINAL TERRITORIOS FLUVIALES EUROPEOS 5 y 6 de junio, Pamplona Une démarche innovante

Plus en détail

Repères spatiaux Les grands repères terrestres

Repères spatiaux Les grands repères terrestres Repères spatiaux Les lignes imaginaires, les zones climatiques, les continents, les océans, les reliefs, les forêts, les déserts, etc. sont autant de repères qui nous permettent d analyser et de comprendre

Plus en détail