SOMMAIRE. «Élections TPE 2012» Enquêtes Flash Le regard des apprentis et des salariés de l artisanat sur leur travail

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SOMMAIRE. «Élections TPE 2012» Enquêtes Flash Le regard des apprentis et des salariés de l artisanat sur leur travail"

Transcription

1 Service de presse Tél fax Contact : Isabelle Perrin Responsable des relations presse Damien Cerqueus Attaché de presse Isabelle Poret Assistante CFDT 4 bd de la Villette Paris Cedex 19 SOMMAIRE «Élections TPE 2012» Élections TPE Au plus près des salariés Enquêtes Flash Le regard des apprentis et des salariés de l artisanat sur leur travail Témoignages Cinq salariés de TPE parlent du syndicalisme Les actions TPE en régions Les militants à la rencontre des salariés Élections TPE Nos outils pour informer Annexes La profession de foi de la CFDT Le tract «Votez CFDT!» Le Guide «Salariés des très petites entreprises» La clef USB avec dossier de presse sonore

2 Élections TPE Au plus près des salariés Depuis plus de dix ans la CFDT travaille sur le dossier des très petites entreprises pour changer le quotidien des 4,6 millions de salariés des entreprises de moins de 11 personnes. Depuis 2010, dans le prolongement de la résolution du congrès de Tours, des militants CFDT se sont engagés à travers de nombreuses actions à aller à la rencontre des salariés des TPE, sur leur lieu de travail, au cœur des villes, dans les zones d activités Les militants de la CFDT ont créé un lien, notamment à partir d enquêtes, avec ces salariés, qui sont rarement en contact avec des organisations syndicales. Ils peuvent échanger sur leur travail et sont écoutés. Un choix de syndicalisme Dans cette campagne des élections TPE, la CFDT veut porter à la connaissance des salariés qu il leur revient de choisir entre différentes formes de syndicalisme. La CFDT a fait le choix d un syndicalisme : A l écoute des salariés des TPE et des petites entreprises grâce à l engagement de ses adhérents (enquêtes menées pas ses propres adhérents, restitution des résultats ). D actions et de propositions pour changer le quotidien des salariés en les associant au maximum au dialogue social avec les différents patronats. De proximité avec les salariés en se mobilisant sur la qualité de nos accueils dans les territoires, l utilisation progressive des réseaux sociaux. Proximité avec les salariés En 2011 et 2012, la CFDT a mené quatre semaines nationales de mobilisation en direction des salariés TPE. Les unions régionales et les fédérations ont aussi mené des initiatives. À chaque fois, le contact avec les salariés des TPE et petites entreprises et les actions de proximité sont privilégiés. Ces actions permettent de mieux appréhender les réalités, les attentes individuelles et collectives de ces salariés. Nous avons la volonté d impliquer nos adhérents de TPE pour construire les réponses les mieux adaptées.

3 Le monde des TPE Pour la CFDT, «le monde des TPE» comprend des spécificités à prendre en compte à l approche des élections : La diversité, l hétérogénéité des champs professionnels, des métiers, des types d emplois (temps complet, temps partiel, multi employeurs, ) est très forte. Près de 690 branches professionnelles sont concernées par cette élection. Les dossiers sont divers, complexes, notamment sur les questions d emploi, de parcours professionnel, de pouvoir d achat, du fait notamment des faibles effectifs salariés. Indépendamment des négociations nationales interprofessionnelles avec le Medef, la CGPME, l UPA, le dialogue social et la négociation collective se sont développées ces dernières années avec plusieurs organisations patronales (Union nationale des professions libérales ; Union de syndicats et groupements d'employeurs représentatifs dans l'économie sociale ). Au niveau national, la confédération CFDT avec plusieurs fédérations professionnelles CFDT s est engagée à travers plusieurs accords, notamment sur la qualité de l emploi avec l UNAPL qui regroupe des secteurs aussi divers que les pharmaciens, cabinets médicaux, géomètres, vétérinaires Les enquêtes auprès des salariés de l artisanat et des apprentis ont été réalisés par des militants CFDT. Elles nous permettront de faire des propositions tant au niveau national qu au niveau des régions dans le cadre des Commissions paritaires régionales interprofessionnelles de l artisanat, afin d améliorer la situation de l emploi des jeunes, en particulier des apprentis. Cette élection est aussi l occasion de valoriser le travail propre des branches professionnelles. Nos adhérents, une force Nous avons voulu dans cette campagne donner une place spécifique à nos adhérents de TPE et valoriser leur engagement : Qu ils soient cadres ou non cadres, Qu ils soient négociateurs ou négociatrices de branches comme dans la boulangerie, l architecture, Qu ils soient militant au niveau local pour, être à l écoute, informer, conseiller, accompagner au quotidien des salariés de TPE dans leur emploi et parcours professionnel. Qu ils soient simplement adhérents, qu ils témoignent comment la CFDT a pu les aider lorsqu ils ont été confrontés à des interrogations ou à des difficultés dans leur entreprise.

4 Cette campagne associe aussi d autres adhérents de plus grandes entreprises qui estiment «que ce n est pas parce qu un salarié travaille dans une petite entreprise qu il doit avoir de petits droits». Elle se poursuivra en 2013, la CFDT veut amplifier son action auprès des salariés des petites entreprises tant au niveau national que territorial. Un scrutin tronqué Les travaux conduits par la CFDT démontrent l importance, l intérêt économique, et social, d avoir un dialogue social adapté à la taille des entreprises, y compris dans les TPE. Les salariés des TPE méritent une représentation collective. La voie suivie par l ancien gouvernement avec une simple mesure de l audience des syndicats est aussi la conséquence du lobbying très influent de certaines organisations patronales peu soucieuses de l intérêt général. Résultat : les salariés des TPE doivent voter pour le syndicat de leur choix sans avoir forcément accès à une représentation collective susceptible de les aider dans leur parcours professionnel. Quels que soient les résultats des élections TPE, nous voulons donner rendez-vous à tous les salariés des TPE/petites entreprises début 2013 pour, avec eux, continuer à agir pour changer leur quotidien et rendre encore plus effectifs tous les droits négociés.

5 Enquêtes Flash Le regard des apprentis et des salariés de l artisanat sur leur travail Depuis l enquête de 2010 sur les salariés des TPE, la CFDT en a mené deux autres, auprès des salariés de l artisanat, et des apprentis. A chaque fois, des militants de la CFDT sont allés à la rencontre des salariés pour leur demander leur avis. Les salariés de l artisanat 873 salariés ont répondu à l enquête : 57 % sont des femmes et 43 % des hommes 40 % ont moins de 30 ans Le taux des seniors et l ancienneté des personnes interrogées sont peu élevées. 64,4 % des salariés interrogés travaillent dans une entreprise de 1 à 5 salariés. Une grande majorité (83,6 %) des salariés interrogés sont satisfaits de leurs relations au travail. 80 % sont contents de leurs relations avec leur employeur. Pourtant, un quart des salariés interrogés envisagent d adhérer à un syndicat et quasiment la moitié d entre eux répondent qu ils font confiance à un représentant d un syndicat pour les représenter face à leur employeur. 66 % des petites entreprises n ont pas d institution représentative du personnel ni de délégué. On note une méconnaissance de l action syndicale chez les salariés des TPE. Ils ne savent que rarement ce que font pour eux les représentants des salariés. A la question «Si vous deviez assumer ce rôle de représentant, quelles seraient vos principales sources de motivation?» 52,2 % répondent «la défense des droits du travail», 46,6 % «les rémunérations», 31,3 % «les conditions de travail», 22,6 % «désamorcer les conflits, les tensions» et enfin 18,2 % «Obtenir, développer la formation professionnelle». L enquête met en valeur plusieurs sujets de préoccupation : Les salaires. La revalorisation des salaires et des primes arrive très largement en tête des sujets de préoccupation, avec 65,4 % des réponses. Les salariés de TPE ne bénéficient que de leur salaire de base, sans aucun autre accessoire de salaire au contraire des salariés des grandes entreprises. Les salariés de TPE à temps plein perçoivent, en moyenne, un salaire mensuel inférieur de 20,4 % à celui des salariés des entreprises de plus de 10 salariés.

6 Les conditions de travail. 43,1 % des salariés enquêtés souhaitent une amélioration des conditions de travail. Cela se traduit de la manière suivante : Avoir un comité d entreprise : les salariés interrogés sont 36,3 % à répondre que bénéficier des prestations d un CE est une préoccupation pour eux. Obtenir une meilleure prise en charge des frais de transport et/ou de restauration La sécurisation des parcours. Avoir une vraie carrière professionnelle : 36,8 % des salariés questionnés estiment que ce sujet est un sujet préoccupant pour eux. La petite taille de leur entreprise leur offre peu de perspective de déroulement de carrière. Accéder à une formation professionnelle : Avec 25,5 % des réponses, cette préoccupation arrive en dernière position. Les salariés des TPE n ont quasiment pas d information sur la formation professionnelle, sur leurs droits au Dif (Droit individuel à la formation), au Cif (Congé individuel de formation), et sur ce que pourrait leur apporter la formation en termes d évolution de carrière. De très nombreux employeurs n informent pas leurs salariés sur leurs droits à la formation, d abord parce que leur absence peut être préjudiciable au bon fonctionnement de l entreprise, ensuite le salarié ayant suivi une formation peut décider d aller occuper un emploi dans une autre entreprise, obligeant l employeur à chercher un nouveau salarié. Les salariés évoquent aussi leur protection, aussi bien en faisant appliquer la réglementation du droit du travail (36,1 % des réponses), qu en améliorant leur protection sociale (30,2 % des réponses). Ce dernier thème reste un sujet de préoccupation important pour les salariés ayant répondu à l enquête. Un trop grand nombre de salariés de TPE ne bénéficient d aucune complémentaire santé. Les apprentis 2015 apprentis ont répondu à l enquête : 34,6 % sont des jeunes femmes et 65,4 % des jeunes hommes Ils sont jeunes (16,9 % ont 16 ans et 18,3 % sont âgés de 17 ans). 22,2 % des apprentis ont entre 21 ans et 25 ans Seulement 17,3 % ont le baccalauréat général et plus 70,5 % travaillent dans une entreprise de moins de 20 salariés Les résultats de l enquête mettent en lumière les nombreux problèmes que rencontrent les jeunes, d abord pour accéder à l apprentissage et ensuite au cours de celui-ci. La principale difficulté est de trouver une entreprise. 60 % des apprentis interrogés ont des difficultés à trouver une entreprise qui veuille les accueillir. Ce

7 n est pas un problème mineur, puisque tous les ans jeunes entrent en apprentissage. Près d un tiers des apprentis ont eu plusieurs employeurs. Un environnement de travail de mauvaise qualité. C est le premier motif de rupture avec un employeur. Ce sujet est important pour les apprentis. 23,5 % déclarent avoir changé d employeur en raison de mauvaises conditions de travail. 68,8 % travaillent autant d heures que les autres salariés. 21,4 % en font moins et 10 % en font plus. 21,7 % répondent qu ils sont assurés de rester dans l entreprise à la fin de leur apprentissage.

8 Témoignages Cinq salariés de TPE parlent du syndicalisme Des salariés de TPE ont accepté de nous raconter leur expérience du syndicalisme. Ces témoignages et cinq autres sont disponibles en intégralité dans le dossier de presse sonore. «Être accompagnée, ça redonne confiance» Julie, contrat d apprentissage - Le salon de coiffure dans lequel Julie travaillait, ne respectait pas les termes de son contrat d apprentissage. C est vers la CFDT que la jeune femme s est tournée. «J étais en contrat de professionnalisation pour préparer mon brevet professionnel d esthétique. Normalement, l employeur doit envoyer son apprenti en cours. Hors, la patronne prenait ses jours de congés sur mes heures de cours. En l espace de deux mois, ça a très vite dégénéré. J ai fait appel aux services de la CFDT. On a été obligé de faire une rupture à tort de l employeur. Dans le milieu où je travaille, les personnes que je côtoie ne sont pas informées. Elles ne savent pas qu il y a des syndicats qui peuvent les aider à faire valoir leurs droits, que le patron doit se tenir à ce qu il y a écrit dans la loi. Quand on fait un apprentissage, c est pour apprendre un métier qu on aime. Au final, si on tombe sur des gens comme ça, ça nous dégoute. Dans l entreprise où je suis actuellement, je n ai aucun souci de ce côté-là, tout est fait dans les règles et il y a une très bonne entente. Etre accompagnée, ça redonne confiance.» «Aller voir un syndicat, ce n est pas forcément entrer en révolte» Catherine, unique salariée cadre d une association - Elle est confrontée à une difficulté de communication concernant son contrat de travail. La CFDT l a conseillée pour débloquer la situation. «Mon contrat de travail a été élaboré dans l euphorie de la création de l association et ne correspondait plus à rien, trois ans plus tard. Dans une toute petite structure, il n y a pas de distanciation et il est très difficile de ne pas mettre d affect dans une discussion. Le syndicat a été extrêmement important car il a apporté la dimension collective nécessaire pour prendre du recul. Ça s est très bien passé, on a réécrit le contrat ensemble. Le conseil d administration a pu prendre conscience de l ampleur de mon activité et peut-être de la lourdeur de la tâche. Cela a établi de la sérénité. Aller voir un syndicat, ce n est pas forcément entrer en révolte. C est aussi apprendre le cadre juridique dans lequel on peut inscrire une médiation et une négociation».

9 «Défendre les gens qui n en sont pas capables eux-mêmes» Marie-José, aide à domicile - Licenciée économique, elle a été accompagnée par la CFDT et aujourd hui, elle est défenseur du salarié. «Dans les TPE, la plupart du temps, ils ne connaissent même pas le droit du travail. Ils ne connaissent que le droit de travailler. Ils ont besoin d un médiateur. Et souvent, il n y a même pas besoin d arriver au tribunal. On arrive à défaire le fil avant d en arriver au point de non-retour. On est là pour aider le salarié mais si l employeur a besoin du renseignement pour bien faire son travail et que cela favorise le salarié, on est là pour le renseigner aussi. On doit travailler en partenariat. Le côté défenseur, ça reste le côté un peu «Robin des bois». Je ne sais pas, c est peut-être un peu le côté «je veux défendre des valeurs, je veux pouvoir défendre des gens qui ne sont pas capables de se défendre eux-mêmes». C est tout bête. Il faut désacraliser un peu le syndicalisme. Il faut que ça devienne quelque chose de normal. Une relation normale d une entité à une autre. Tout simplement.» «On part de rien et on essaie d avoir quelque chose» Marc, pâtissier - Il participe depuis 2002 aux négociations des conventions collectives boulangerie-pâtisserie et pâtisserie artisanale. «Être négociateur, c est être au cœur du dialogue avec la confédération patronale et avec toutes les organisations syndicales. C est pour l amélioration des conditions de travail, des salaires et des avantages pour la convention collective. La plus grosse négociation a eu lieu en Une mutuelle a été signée. L autre amélioration : l obligation de négocier les salaires au minimum une fois par an.on a avantagé le travail du dimanche par une rémunération un peu plus importante, ainsi que le travail de nuit, avec une rémunération de 25 %. En ce moment, nous sommes sur le point de négocier l égalité homme-femme pour améliorer les conditions de travail. Car à l heure actuelle, il y a de plus en plus de femmes dans le métier. Des accords comme ça, ce sont des projets : on part de rien et on essaie d avoir quelque chose, aussi bien pour le salarié que pour les employeurs, pour ne pas défavoriser les entreprises.»

10 «J ai envie de donner un peu de ce qu on m a donné» Maïté, demandeur d emploi - La CFDT l accompagne dans le conflit qui l oppose à son ex-employeur et souhaite maintenant elle aussi, apporter son aide aux autres. «Je suis vendeuse. J ai travaillé dans une boulangerie quelques mois. C était beaucoup d heures, des plannings donnés le soir pour le lendemain. Les heures supplémentaires n étaient pas récupérées et pas récupérables. J ai essayé de dialoguer avec mon patron. Evidemment, j ai eu une fin de non-recevoir. Donc, je me suis dirigée vers un avocat et vers la CFDT. Ils m ont aidé à revoir mon calcul d heures, à corriger des courriers que j ai adressés à mon employeur. Et un conseiller du salarié m a ensuite assistée à l entretien préalable au licenciement. Aujourd hui, j ai envie de donner un peu de ce qu on m a donné. J ai une fille qui démarre dans la vie et si un jour elle a besoin, j aimerais bien qu elle trouve des gens pour l aider.»

11 Les actions TPE en régions Les militants CFDT à la rencontre des salariés En 2012, la CFDT et ses militants en régions ont mené deux semaines nationales d action en direction des salariés des TPE (du 26 au 31 mars et du 1 er au 6 octobre). Lors de la campagne Saisonniers, l accent a été mis sur les salariés des TPE. De nombreuses initiatives locales ont aussi lieu. Voici les actions organisées dans les régions pour la fin de l année. Alsace Contact : Antoine Dugo, novembre Obernai, marché et/ou centre-ville. 12 novembre Molsheim, actions sur le marché. 14 novembre Colmar de 8h à 15h, actions apprentis CFA Coiffure. 12 novembre Molsheim, actions sur le marché. 20 novembre Haguenau, actions sur le marché. 22 novembre Altkirch, actions sur la foire de Sainte-Catherine. 20 novembre Cernay, actions sur le marché, place Grün. 20 novembre Strasbourg, actions Pont du marché (face Place des Halles). 28 novembre Masevaux, actions sur le marché, de 7h30 à 13 h. 29 novembre Schiltigheim, actions sur le marché. 30 novembre Cernay, actions sur le marché, place Grün. Champagne-Ardenne Contact : Marcel Boitel, Du 1 er au 16 novembre. Une camionnette CFDT circulera dans les principales villes de la région. Le week-end, la camionnette sera placée à un endroit visible. 1er novembre Charleville Mézières 2 novembre Givet 3 novembre Douzy 4 novembre Sedan 5 novembre Rethel 6 novembre Reims, action TPE place d'erlon à 14 h 7 novembre Epernay, action TPE sur la grande place à 14 h 8 novembre Chalons, action TPE 9 novembre Reims, action TPE 10 novembre Reims devant le salon du vin au parc des expositions 11 novembre Tinqueux, dans la zone Millésime (cinéma Gaumont) 12 novembre Chalons, action TPE

12 13 novembre Troyes 14 novembre Chaumont 15 novembre Saint-Dizier 16 novembre Reims, action TPE Centre Contact : Guy Sionneau, Actions TPE des syndicats services de la région Centre : 15 novembre Orléans 22 novembre Châteauroux Île-de-France Contact: Pierre Scarfogliero, novembre Brie-Comte-Robert, centre-ville de 10h à 13h Fontainebleau-Avon, centre-ville de 10h à 13h Nangis, centre-ville de 10h à 13h 14 novembre Paris, Arts-et-Métiers, République, Oberkampf de 10h à 13h 15 novembre Bretigny, centre-ville de 10h à 13h Vaires-sur-Marne, centre-ville, gare de 10h à 13h 16 novembre Ozoir-la-Ferrière, centre-ville de 10h à 13h Bussy-Saint-Georges, centre-ville de 10h à 13h 19 novembre Paris, Bercy Village, de 10h à 13h 20 novembre Paris, Bastille Nation de 10h à 13h Lagny, centre-ville de 10h à 13h Nemours, centre-ville de 10h à 13h 22 novembre Melun, centre-ville de 10h à 13h Dammarie, centre-ville de 10h à 13h 23 novembre Paris, Luxembourg et Saint-Michel de 10h à 13h Claye-Souilly, centre-ville de 10h à 13h Cesson, centre-ville de 10h à 13h 7 novembre Paris, rue de Rennes et rue Vaugirard de 10h à 13h 27 novembre Meaux, centre-ville de 10h à 13h Montereau, centre-ville de 10h à 13h

13 29 novembre Villeparisis, centre-ville et l église de 10h à 13h 30 novembre Paris, rue du Commerce et Boucicault de 10h à 13h Carre-Senart de 10h à 13h Moissy-Cramayel, rue principale de 10h à 13h Limousin Contact : Christine Froidefond, novembre Tulle (19) de 10h à 16h, distribution de tracts et rencontres salariés commerces et commerces de bouche. Languedoc-Roussillon Contact : Bernard Chapel, novembre Limoux (11), distribution de tracts. 3 novembre Carcassonne (11), distribution de tracts. 4 novembre Narbonne (11), distribution de tracts. 15 novembre Castelnaudary (11), distribution de tracts. 16 novembre Limoux (11), distribution de tracts. 17 novembre Carcassonne (11), distribution de tracts. 18 novembre Narbonne (11), distribution de tracts. 30 novembre Castelnaudary (11), distribution de tracts. Lorraine Contact : Régis Thiriet, novembre Bar-le-Duc (54), foire 1 er du mois Moselle Est Pays de la Loire Contact : Anne-Flore Marot, , Novembre Tractage, distribution guides et flyers «Journée porte ouverte» 8 novembre, Ancenis, Nantes, Saint-Nazaire, Pontchâteau, intervention auprès des apprentis et actions dans les centres villes. 9 et 10 novembre, journée portes ouvertes dans les Unions locales et départementales CFDT

14 30 novembre et 1 er décembre, Journées portes ouvertes dans les Unions locales et départementales CFDT Mobilisation adhérents pour faire voter l entourage et mobilisation des sections : aller à la rencontre des salariés TPE travaillant sur leur zone d activité. Décembre Portes ouvertes CFDT : Angers-Segré-Cholet Picardie 9 novembre Amiens, commerces de centre-ville Contact : Pascal Grain, , 21 novembre Chauny, commerces de centre-ville Contact : René Leclere, Poitou-Charentes Contact: Sophie Gilbert, novembre Bressuire, Thouars, Parthenay (79) le matin, distribution de tracts en centre-ville. 13 novembre Saint-Maixent-l Ecole, Melle, Niort (79) l après-midi, distribution de tracts en centre-ville. Provence-Alpes-Côte d Azur Contact : Charles Pellotieri, novembre Saint-Martin (13) le matin sur le marché, distribution de tracts. 17 novembre Arles (13) le matin sur le marché, distribution de tracts. 19 novembre Rabateau (13), conférence de presse et distribution de tracts. 23 novembre Saint-Martin (13) le matin sur le marché et distribution de tracts. 24 novembre Arles (13), action le matin sur le marché et distribution de tracts. Du 28 novembre au 12 décembre Arles (13), permanence avec un ordinateur pour faire voter.

15 Rhône-Alpes UD CFDT de l Ain Contact : Rémy Lasnet 13 novembre Miribel UD CFDT Rhône-Alpes Contact: Union départementale 69, novembre Lyon, ambulancier à l entrée des groupements hospitaliers de 8h à10h. 14 novembre Lyon, manifestation et mise à disposition des supports TPE pour les adhérents à partir du véhicule de l Union Départementale. 14 novembre Vieux-Lyon, action de nuit, de 18h30 à minuit. Contact: Sylvain, novembre Lyon, tournée des boutiques, de 9h à13h 21 novembre Limonest (69), visite des entreprises (infos TPE), de 13h à 17h Contact: Guillaume, novembre Saint-Priest (69), tournée des boutiques, de13h à 17h. 27 novembre Journée des Unions Locales, tournée des boutiques, de 9h à 13h 28 novembre Lyon, Hall Bocuse-Lafayette, tournée des boutiques de 9h à 13h Contact: Gilles, novembre Lyon, Jean Macé, tournée des boutiques, de 9h à 13h. 30 novembre Pierre-Bénite (69) et Oullins, tournée des boutiques de 9h à 13h. 30 novembre Lyon, place Ambroise Courtois, tournée des boutiques de 15h à 17h.

16 Élections TPE Nos outils pour informer Pour informer les salariés sur l élection TPE, la CFDT a produit de nombreux documents (guide, affiches, tracts, bandeaux, autocollants, site Internet, vidéos). Ces outils mettent systématiquement en avant la parole des salariés et l engagement des adhérents CFDT qui travaillent dans une très petite entreprise. L élection se fait sur sigles, mais il est essentiel pour la CFDT de montrer que l action syndicale dans les TPE, ce sont avant tout des femmes et des hommes impliqués sur leur lieu de travail. Au-delà des productions présentées ci-dessous, des unions régionales et des fédérations professionnelles ont créé des outils adaptés aux spécificités des salariés qu elles rencontrent, visibles sur leurs sites. Un site Internet dédié Pour les élections TPE, la CFDT a mis en place un site Internet spécifique : tpeelection2012.fr. Des salariés y parlent de leur métier, des adhérents racontent leur engagement et ce que la CFDT leur apporte. Le site contient aussi de nombreuses informations sur les droits des salariés, sur l actualité sur les élections et les actions de la CFDT en direction des TPE. On peut y télécharger les documents d information réalisés par la CFDT, dont des outils spécifiques par fédérations professionnelles.

17 Un guide La CFDT a largement diffusé un guide en direction des salariés des TPE (plus de exemplaires). Il contient de nombreux témoignages de salariés, les résultats des enquêtes de la CFDT auprès des apprentis et des salariés de l artisanat, les revendications de la CFDT pour les salariés des TPE et des informations juridiques. Télécharger le guide : Des affiches La CFDT a réalisé une série d affiches pour la campagne TPE. Deux films pour «Expression directe» Dans le cadre du programme télévisé «Expression directe», la CFDT a réalisé deux films sur des militants CFDT salariés de très petites entreprises. Le premier, d une durée de 2 minutes, a été diffusé sur France 2, France 3 et France 5, au cours de la semaine du 22 au 29 octobre. Revoir le film : Le deuxième film, qui dure 4 minutes, sera diffusé sur France 2 à 0h30 dans la nuit du lundi 12 au mardi 13 novembre, puis le jeudi 15 novembre sur France 5 à 8h50. Une vidéo pour le web A deux semaines du début du scrutin, la CFDT diffusera une vidéo sur Internet pour appeler à voter. Dans un contexte social morose, elle aborde la question des TPE avec humour.

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT

BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT BIENVENUE À LA On a tous une bonne raison de rejoindre la CFDT www.cfdt.fr SOMMAIRE 4 5 6 7 8 9 10 11 ADHÉRER ME REPRÉSENTER ME DÉFENDRE COTISER / VOTER Rédaction, création et réalisation graphiques :

Plus en détail

ÉLECTIONS TPE 2012 MILITANTS, VOUS ÊTES LA CLÉ DE NOTRE POLITIQUE DE PROXIMITÉ!

ÉLECTIONS TPE 2012 MILITANTS, VOUS ÊTES LA CLÉ DE NOTRE POLITIQUE DE PROXIMITÉ! ÉLECTIONS TPE 2012 MILITANTS, VOUS ÊTES LA CLÉ DE NOTRE POLITIQUE DE PROXIMITÉ! 2 ÉLECTIONS TPE 2012 : un scrutin sur sigle aux enjeux forts Contexte et enjeux Les élections TPE sont la 3 ème étape de

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS)

Proposition pour le site de UD CGT 35 La CGT propose la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) Proposition pour le site de UD CGT 35 la conquête d un nouveau statut du travail salarié (NSTS) L insécurité dans et au travail est une réalité qui affecte un nombre sans cesse grandissant de salariés.

Plus en détail

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa.

efficace utile libre autonome1 solidaire Pour agir utile, et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! www.unsa. réformiste efficace www.unsa.org libre Pour agir utile, utile et construire ensemble! Je crée une liste UNSA CE/DP dans mon entreprise! solidaire autonome1 Depuis 1993, l UNSA a connu un fort développement

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012

RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012 RAPPORT SUR LES ELECTIONS T.P.E. PRESENTE PAR PHILIPPE LEPRAT LORS DE LA CE DE L UD DU 12 JUIN 2012 Les élections de représentativité pour les salariés des petites entreprises de moins de 11 salariés auront

Plus en détail

ce que l UNSA a obtenu

ce que l UNSA a obtenu Agents contractuels de la Fonction publique : ce que l UNSA a obtenu UNSA Fonction publique 21 rue Jules Ferry 93177 BAGNOLET cedex Tél. 01 48 18 88 29 - Fax. 01 48 18 88 95 uff@unsa.org - www.unsa-fp.org

Plus en détail

Propositions de la CGT dans la négociation sur le dialogue social. Petit-déjeuner de presse. jeudi 13 novembre 2014 Siège de la CGT Montreuil

Propositions de la CGT dans la négociation sur le dialogue social. Petit-déjeuner de presse. jeudi 13 novembre 2014 Siège de la CGT Montreuil Dossier de presse Propositions de la CGT dans la négociation sur le dialogue social Petit-déjeuner de presse jeudi 13 novembre 2014 Siège de la CGT Montreuil Agnès LE BOT et Mohammed OUSSEDIK Dossier de

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP

ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP ACCORD du 8 février 2005 RELATIF AU STATUT DE L APPRENTI DANS LE BTP - la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB) - la Fédération Française du Bâtiment (FFB) - la Fédération

Plus en détail

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS

LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS LES CADRES ET LEUR CARRIÈRE : PROJETS ET CONSEILS Novembre 11 Plus de la moitié des cadres en poste envisage une mobilité professionnelle dans un avenir proche, que ce soit un changement de poste dans

Plus en détail

Se former tout au long de la vie

Se former tout au long de la vie Se former tout au long de la vie Mode d emploi La formation tout au long de la vie C est un droit pour tous! De la formation initiale : collégiens, lycéens, étudiants. à la formation professionnelle continue

Plus en détail

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES

LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION REPRESENTATION MISSIONS EMPLOYEURS QUALITE DE L EMPLOI INSTANCES LES ENJEUX DE LA REPRÉSENTATION DES EMPLOYEURS DE L ECONOMIE SOCIALE EN REGION MISSIONS EMPLOYEURS REGION STRUCTURATION QUALITE DE L EMPLOI TERRITOIRES DELEGATION INSTANCES SYNDICATS ENJEUX REPRESENTATION

Plus en détail

Présentation des structures «d Œuvres Sociales» rencontrées

Présentation des structures «d Œuvres Sociales» rencontrées Présentation des structures «d Œuvres Sociales» rencontrées Constat commun : «fuite de la main d œuvre artisanale vers les grandes entreprises» Volonté des acteurs de : Création de COS ou assimilé -«renforcer

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation

La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise. Les salariés au cœur de leur parcours de formation La réforme de la formation professionnelle pour les élus d entreprise Les salariés au cœur de leur parcours de formation Loi du 5 mars 2014 27 mars 2015 L esprit de la réforme : une obligation de former

Plus en détail

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales

La révision de la CCN 51. en 15 points. Evolution. Adaptation. Masse salariale constante. Marges. Négociations locales La révision de la CCN 51 en 15 points Masse salariale constante Marges Evolution Négociations locales Adaptation Edito Les évolutions importantes des secteurs sanitaire, social et médico-social (adaptation

Plus en détail

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES

LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES LE DEVENIR PROFESSIONNEL DES SALARIÉS BÉNÉFICIAIRES DE CONGÉS INDIVIDUELS DE FORMATION ÉTAT DES LIEUX DE LA SATISFACTION ET DES ATTENTES DES BÉNÉFICIAIRES DE CIF Une enquête du Fongecif Rhône-Alpes Pourquoi

Plus en détail

Syndicat National de la Banque et du crédit

Syndicat National de la Banque et du crédit Syndicat National de la Banque et du crédit Affilié à la Confédération Française de l Encadrement - CGC FORMATION SYNDICALE 1er semestre 2013 Constructif Libre Professionnel Apolitique SNB/CFE-CGC 2, rue

Plus en détail

Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie

Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie Entreprises Artisanales de Boulangerie Patisserie La CFTC s engage aux côtés des salariés de la boulangerie artisanale : chaque année, des accords sont conclus au niveau de la Convention Collective pour

Plus en détail

Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut

Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO. Le syndicat professionnel qu il vous faut Le syndicat professionnel qu il vous faut 1 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Le syndicat professionnel qu il vous faut 2 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO Pour

Plus en détail

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory

Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Compte-rendu réunion de réseau des référents alternance le 29 juin 2015 à la ML de Mitry Mory Comme chaque année une réunion de réseau a été organisée entre référents alternance des Missions Locales du

Plus en détail

Créer son entreprise Développer son activité

Créer son entreprise Développer son activité Créer son entreprise Développer son activité L Offre de Vendée 2ème semestre 2013 1 Envie d indépendance? De créer votre entreprise? BGE, spécialiste de la création d entreprise, depuis plus de 30 ans,

Plus en détail

Dossier de Parrainage

Dossier de Parrainage Dossier de Parrainage Professionnel! Vous rêvez d être autonome sans les risques de l indépendant? Optez dès à présent pour le portage salarial Qu est-ce que le portage salarial? Le portage salarial Les

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire

CONCOURS PHOTOS. Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire CONCOURS PHOTOS Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Photographier le travail dans l'économie sociale et solidaire Partenaires historiques du secteur de l économie sociale en protection

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite.

Tous les partenaires du Forum pour l emploi sont heureux de vous accueillir sur leurs stands et vous souhaitent une bonne visite. 1 Recherche d emploi ou d informations sur un métier Renseignements sur une formation interrogations sur son avenir professionnel Cette journée permet de : > Rencontrer des entreprises qui recrutent, >

Plus en détail

Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise

Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise GUIDE PRATIQUE ENTRETIEN PROFESSIONNEL Optimisez la gestion des compétences dans votre entreprise 1 ER RÉSEAU D EXPERTS POUR LA FORMATION ET L EMPLOI ENTRETIEN professionnel L article 1er de l accord national

Plus en détail

Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE. Contact

Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE. Contact Fédération Nationale des Associations de Retraités de l Artisanat DOSSIER DE PRESSE Contact FENARA 20, boulevard de Grenelle 75015 Tél. : 01 45 77 94 04 info@fenara.org www.fenara.org 1 PRÉSENTATION DE

Plus en détail

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco.

MARS 2015. Guide Pratique. Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. MARS 2015 Guide Pratique Des Salariés des Hôtels, Cafés et Restaurants de Monaco. Bienvenue en Principauté. Les conditions d embauche dans les Hôtels, Cafés, Restaurants souffrent d une certaine opacité

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Référence : Date : -------------

Référence : Date : ------------- Titre : SALARIES ETAM : - PROCEDURE DE RECLASSEMENT - GRILLE DE CLASSIFICATION - SALAIRES MINIMA ETAM Référence : Date : IP-Bât 08 001 01.2008 Le 26 septembre 2007, les partenaires sociaux du Bâtiment

Plus en détail

ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES AVOCATS SALARIES DU 17 FEVRIER 1995 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES AVOCATS SALARIES DU 17 FEVRIER 1995 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ACCORD A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES AVOCATS SALARIES DU 17 FEVRIER 1995 EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES ENTRE LES SOUSSIGNÉS : Le Confédération Nationale des Avocats

Plus en détail

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé

CIRCULAIRE N DHOS/E1/2006/550 du 28 décembre 2006 relative à la mise en place de maisons des usagers au sein des établissements de santé Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé - Bureau E1 Dossier suivi par : Annick Van Herzèle Téléphone

Plus en détail

Un métier, plusieurs conditions d exercice

Un métier, plusieurs conditions d exercice Fiche d animation Compétence A2 Un métier, plusieurs conditions d exercice Objectif Distinguer les conditions d exercice des métiers selon leur environnement : PME, artisanat, grande entreprise, travailleur

Plus en détail

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU

Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU Je veux être... CONSEILLÉ, ACCOMPAGNÉ, PROTÉGÉ, ENTENDU, RECONNU MOI INFIRMIER Je veux être conseillé dans l exercice de mon métier Notre métier est en constante évolution. En cela, il est passionnant

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE. N 12 - Edition Lyon Rhône Mai 2015 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 12 - Edition Lyon Rhône Mai UNE ACTIVITE ECONOMIQUE EN LEGERE BAISSE L activité économique des entreprises artisanales du Rhône rencontrent

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

VAL D OISE. Val d Oise VAL D OISE. Val d Oise VAL D OISE. Val d Oise. Yvelines VAL D OISE YVELINES. Hauts de Seine. Yvelines HAUTS.

VAL D OISE. Val d Oise VAL D OISE. Val d Oise VAL D OISE. Val d Oise. Yvelines VAL D OISE YVELINES. Hauts de Seine. Yvelines HAUTS. Seine saint Denis Seine saint Denis BIeNVENUE VAL D OISE Val d Oise Val d Oise Val d Oise VAL D OISE VAL D OISE Val d Oise Val d Oise HAUTS DE SEINE Hauts de Seine ESSONNE ESSONNE ESSONNE Val d Oise VAL

Plus en détail

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS!

SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! SERVICES D AIDE À DOMICILE : POUR DES FINANCEMENTS À LA HAUTEUR DES BESOINS! Manifestation devant le ministère des Affaires sociales et de la Santé Mardi 5 juin 2012 de 14h à 16h pour sauver trois services

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3271 Convention collective nationale IDCC : 1631. HÔTELLERIE DE PLEIN AIR (5 e édition. Novembre 2004) ACCORD

Plus en détail

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL?

VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? VOUS AVEZ BESOIN D INFORMATIONS, DE CONSEILS SUR VOTRE PARCOURS PROFESSIONNEL? NOUS VOUS PROPOSONS UN 1 er CONTACT Ouvert à toute personne. Savoir si vous dépendez du FONGECIF Champagne-Ardenne ou d un

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Congé Individuel de Formation

Congé Individuel de Formation Congé Individuel de Formation Congé Bilan de Compétences Congé Validation des Acquis de l'expérience www.fongecifcentre.com Le Congé Bilan de Compétences c est quoi? C est la possibilité pour vous, salarié,

Plus en détail

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse

P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse P0Z-Employés administratifs de la fonction publique (catégorie C et assimilés) Synthèse Les employés administratifs de la fonction publique rassemblent les agents de catégorie C ainsi que les anciens agents

Plus en détail

Le salarié et le DIF

Le salarié et le DIF Le salarié et le DIF Qu'est ce que le DIF? Le DIF est une modalité d accès à la formation offerte aux salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur. C'est au salarié de choisir sa formation

Plus en détail

«Quel Syndicalisme pour Demain?»

«Quel Syndicalisme pour Demain?» «Quel Syndicalisme pour Demain?» Février 2010 OpinionWay Mathieu Doiret - 15 place de la République 75003 Paris 01 78 94 90 00 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon représentatif

Plus en détail

PREMIERES FORMATIONS POUR EXERCER SON MANDAT

PREMIERES FORMATIONS POUR EXERCER SON MANDAT 1 2 BIENVENUE A LA CFDT BIENVENUE A LA CFDT / 3 jours Publics : Nouveaux adhérents, nouveaux militants Objectifs : Identité et valeurs de la CFDT Connaître et comprendre le fonctionnement de la CFDT de

Plus en détail

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription

ATELIER CV 1 H. www.mie-roubaix.fr. 150 rue de Fontenoy 59100 ROUBAIX. Objectif. Période / durée. Public. Atelier collectif. Modalités d inscription ATELIER CV Cet atelier vous aide à travailler ou retravailler votre CV : - repérage des compétences - mise en forme du CV - possibilité d insérer une photo - enregistrement de votre CV sur différents supports

Plus en détail

Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi

Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi Le MEDEF et son réseau se mobilisent pour la formation et l'emploi Cyril, 28 ans, Poissonnier R 12:54 Paolo, 30 ans, Chef de vente 25:16:09:43 R 45:21 41:56:09:19 Karine, 46 ans, Yield manager R 31:05

Plus en détail

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches?

Le Syndicat National de la Banque et du crédit. en partenariat avec le. l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Le Syndicat National de la Banque et du crédit en partenariat avec le des acquis Vdealidation l expérience (VAE) Pour qui? Quand? Quelles démarches? Sommaire Sommaire Qu est-ce que la VAE? Qu est-ce que

Plus en détail

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015

Projet de loi Modernisation du dialogue social. Suivi du projet par l UNSA. 25 mai 2015 Projet de loi Modernisation du dialogue social Suivi du projet par l UNSA 25 mai 2015 La commission des affaires sociales de l Assemblée nationale a adopté le projet de loi relatif au dialogue social et

Plus en détail

Les guides. pratiques de l OPCA PL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SALARIÉ. Salarié. Employeur. Dialoguer sur un projet professionnel

Les guides. pratiques de l OPCA PL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SALARIÉ. Salarié. Employeur. Dialoguer sur un projet professionnel Les guides pratiques de l OPCA PL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL SALARIÉ Salarié Employeur Dialoguer sur un projet professionnel L OPCA PL est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) des Professions Libérales.

Plus en détail

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Journée nationale d information Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Nadia TAMRABET Direction des accords collectifs Jeudi 18 juin 2015 SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle

Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle Repères revendicatifs Fiche n 15 : Droit à l éducation et à la formation professionnelle La CGT propose Un droit à l éducation permanente pour une formation émancipatrice tout au long de la vie. Ce droit

Plus en détail

Le FAF TT : Fonds d Assurance Formation du Travail Temporaire

Le FAF TT : Fonds d Assurance Formation du Travail Temporaire Le FAF TT : Fonds d Assurance Formation du Travail Temporaire Conseiller en projet professionnel Sommaire Le FAF.TT Les outils de la sécurisation des parcours dans le travail temporaire Quelques chiffres

Plus en détail

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi

L accès. formation. à la. des. demandeurs d emploi L accès à la formation des demandeurs d emploi Novembre 2005 Avant de se lancer : bâtir son projet professionnel Le projet d action personnalisé (PAP) Tous les demandeurs d emploi inscrits à l Anpe, qu

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales

Bagnolet, le 29 mai 2013. Aux secrétaires généraux des unions régionales. Aux secrétaires généraux des unions départementales http://www.unsa.org/_ Bagnolet, le 29 mai 2013 Aux secrétaires généraux des unions régionales Aux secrétaires généraux des unions départementales Aux secrétaires généraux des organisations syndicales adhérentes

Plus en détail

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle

Pour une réforme structurelle. de la formation professionnelle Pour une réforme structurelle de la formation professionnelle L accord du 14 décembre 2013 : ce qu il changera, au quotidien, pour les entreprises, les salariés et les demandeurs d emploi 20 13 POUR L

Plus en détail

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE

ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE ETUDE FUSACQ / Octobre 2011 LE PROFIL DES REPRENEURS D ENTREPRISE Quel est leur profil (âge, localisation, situation familiale )? Quel est leur plan d action pour reprendre?... Quelles sont leurs motivations?

Plus en détail

Aide pour les formations

Aide pour les formations Aide pour les formations 1 Janvier 2008 Qu elles viennent des bases nouvelles ou des représentants syndicaux nouveaux, la Fédération souhaite répondre efficacement aux multiples demandes de formations

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE)

FICHE TECHNIQUE. La validation des acquis de l expérience (VAE) FICHE TECHNIQUE La validation des acquis de l expérience (VAE) Synthèse Reconnue par le Code du travail, la validation des acquis de l expérience (VAE) permet de faire reconnaître son expérience notamment

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3090 Convention collective nationale IDCC : 1527. IMMOBILIER (Administrateurs de biens, sociétés immobilières,

Plus en détail

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats

Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Etude d image et de satisfaction 2011 Synthèse des résultats Description de l étude Depuis 10 ans, la CCI de Troyes et de l Aube s est résolument engagée dans une démarche de progrès, concrétisée par une

Plus en détail

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme»

DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT. «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» DONNER AUX TPE-PME LA PLACE QU ELLES MÉRITENT «Notre valeur ajoutée, c est l Homme» Les TPE-PME, véritables piliers de l économie 243 grandes entreprises 5 000 ETI 3 138 000 TPE-PME et micro-entreprises

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

PEINTRE EN BATIMENT FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement) Lorène

PEINTRE EN BATIMENT FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement) Lorène Dossier n 7 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» PEINTRE EN BATIMENT Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Lorène, apprentie peintre en bâtiment à Marseille (15 ème arrondissement)

Plus en détail

mercredi 07 mai 2014

mercredi 07 mai 2014 La lettre du Syndicat des enseignants de l Essonne Merci aux directeurs de bien vouloir faire suivre à leurs adjoints mercredi 07 mai 2014 Notre équipe est à votre écoute au 01.60.79.10.05. Lundi, mardi,

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL. Salarié

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL. Salarié L ENTRETIEN PROFESSIONNEL Salarié Un rendez-vous à préparer pour dynamiser votre parcours professionnel! SOMMAIRE L entretien professionnel : de quoi s agit-il?... 01 A quoi ça sert?... 02 Comment ça marche?...

Plus en détail

Connecting Transmission

Connecting Transmission DOSSIER DE PRESSE Connecting Transmission Un réseau au service des cédants et repreneurs Novembre 2013 Connecting Transmission Dossier de presse 21 novembre 2013 S O M M A I R E La transmission : un enjeu

Plus en détail

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012

«Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 «Étude sur le devenir et la satisfaction des apprentis en Région Poitou- Charentes» Année de sortie : 2012 Enquête Réalisée par Nouveaux Armateurs 24 rue Sénac de Meilhan 17000 La Rochelle Page 1 IDENTIFICATION

Plus en détail

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles

DIRECCTE. Édito. La VAE pour les titres professionnels du ministère chargé de l emploi : Enquête sur les retombées professionnelles et personnelles aria DIRECCTE A Q U I T A I N E Collection «Études» N 09 Juin 2011 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI SERVICE ÉTUDES, STATISTIQUES, ÉVALUATION

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes

ENQUÊTE. Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes ENQUÊTE Auprès des courtiers et des assureurs sur le rôle et la valeur ajoutée des courtiers grossistes INTRODUCTION Jean-Paul Babey Président du Syndicat 10 PRÉSENTATION DU SYNDICAT 10 : LES MEMBRES Enquête

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3235 Convention collective nationale IDCC : 2101. ENSEIGNEMENT PRIVÉ À DISTANCE ACCORD DU 4 DÉCEMBRE 2006

Plus en détail

De Particulier à Particulier

De Particulier à Particulier De Particulier à Particulier Mon Aide Immobilière en quelques mots Société de CONSEIL et de COMMUNICATION IMMOBILIERE née en 2013 à Bordeaux. Positionnée sur un marché jusque là inexploité en France, Mon

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3252 Convention collective nationale IDCC : 1539. COMMERCES DE DÉTAIL DE PAPETERIE, FOURNITURES DE BUREAU,

Plus en détail

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage

Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage Master spécialité «Communication et ressources humaines» : formation par la voie de l apprentissage [document mis à jour le 3.05.13] Ce document présente la formation en apprentissage. Il est à lire avant

Plus en détail

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL?

Copropriété JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Copropriété Le Conseil Syndical en 10 Questions JE SUIS COPROPRIETAIRE QU EST-CE QUE LE CONSEIL SYNDICAL? Association des Responsables de Copropriété 29, rue Joseph Python 75020 PARIS Tél. : 01 40 30 12

Plus en détail

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015

de presse PLANÈTE COURTIER, Syndicat Français du Courtage d Assurance Juin 2015 Dossier de presse PLANÈTE COURTIER, Juin 2015 Contact presse Agence C3M - Tél. : 01 47 34 01 15 Michelle AMIARD - 06 60 97 24 00 - michelle@agence-c3m.com Laurence DELVAL - laurence@agence-c3m.com Sommaire

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 7 JUIN 2011 SUR L ACCES DES JEUNES AUX FORMATIONS EN ALTERNANCE ET AUX STAGES EN ENTREPRISE Considérant que l alternance est un moyen particulièrement adapté, à tous

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES. Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3078 Conventions collectives nationales CABINETS D AVOCATS IDCC : 1000. Personnel salarié IDCC : 1850. Avocats salariés

Plus en détail

Formation professionnelle continue

Formation professionnelle continue Formation professionnelle continue > De nouveaux droits pour les salariés Intègre les dispositions de la Loi de mai 2004 Formation professionnelle continue > De nouveaux droits pour les salariés Dans une

Plus en détail

Fédérateur de compétences

Fédérateur de compétences www.uimmauvergne.org L UIMM D AUVERGNE Fédérateur de compétences REPRÉSENTER I DÉFENDRE I ACCOMPAGNER LA MÉTALLURGIE EN AUVERGNE Les Chiffres clés Entreprises salariés Reṕartition des effectifs Source

Plus en détail

Compte rendu du Bureau du CRTE du mardi 21 février 2006.

Compte rendu du Bureau du CRTE du mardi 21 février 2006. Compte rendu du Bureau du CRTE du mardi 21 février 2006. 1 - Congrès CRTE Validation de l avant projet de Résolution pour envoi aux syndicats le 24 février. Les amendements doivent remonter au CRTE, pour

Plus en détail

Former, c est essentiel!

Former, c est essentiel! Former, c est essentiel! Accroître les compétences Gagner en compétitivité Entreprises lorraines relevant du FAFSEA ou d OPCA 3+, bénéficiez de l EDEC Filière Bois Ameublement! PREFET DE LA REGION LORRAINE

Plus en détail

Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation

Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation . Culture Communication Médias Loisirs Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation Le saviez-vous? Les journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige bénéficient

Plus en détail

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD

Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD Fédération des Employés et Cadres Force Ouvrière Section fédérale des OSDD LETTRE CIRCULAIRE N 13/11/2008 Paris, le 5 novembre 2008 Aux Délégués Syndicaux Mutualité Aux Secrétaires de Syndicats OSDD Chers

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle

Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Vous êtes maintenant en possession de votre dossier de demande de retraite personnelle Le formulaire de demande de retraite est à compléter et à envoyer par voie postale à la Carsat. Vous pouvez aussi

Plus en détail

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail :

Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : Lycée Saint-Sébastien 4, Rue Hervé De Guébriant BP 30819 29208 LANDERNEAU cedex TEL : 02.98.85.12.55 FAX : 02.98.85.45.67 @ mail : collegelycee@st-sebastien.fr Site web : www.st-sebastien.fr L assurance

Plus en détail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail

Services. Expériences d entreprises de moins de 20 salariés. Propositions d axes de travail. Agir pour améliorer les conditions de travail Services à la personne Agir pour améliorer les conditions de travail Expériences d entreprises de moins de 20 salariés Propositions d axes de travail Des problématiques des Des petites entités souvent

Plus en détail

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL

LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL LE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL PROCEDURE DE LICENCIEMENT ECONOMIQUE INDIVIDUEL DANS LES ENTREPRISES AVEC REPRESENTANTS DU PERSONNEL Convocation

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3

Cotisations et points de la retraite complémentaire. n o 3 Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco Cotisations et points de la retraite complémentaire Guide salariés n o 3 avril 2014 Cotisations et points de la retraite complémentaire Sommaire La retraite,

Plus en détail

Réussissez vos recrutements grâce à la POE. POE Préparation Opérationnelle à l Emploi. L OPCA FORCO se mobilise

Réussissez vos recrutements grâce à la POE. POE Préparation Opérationnelle à l Emploi. L OPCA FORCO se mobilise Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) des branches du Commerce et de la Distribution POE Préparation Opérationnelle à l Emploi L OPCA FORCO se mobilise Réussissez vos recrutements grâce à la POE

Plus en détail

Protection juridique Offrez à votre Foyer Le droit d être bien protégé

Protection juridique Offrez à votre Foyer Le droit d être bien protégé Protection juridique Offrez à votre Foyer Le droit d être bien protégé une formule tout compris pour être épaulé DE A À Z Un numéro de téléphone dédié pour obtenir des renseignements juridiques fiables

Plus en détail