Unité Progrès Justice. Situation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Burkina Faso

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "--------------- Unité Progrès Justice. Situation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Burkina Faso"

Transcription

1 MINISTERE DE LA SANTE BURKINA FASO Unité Progrès Justice Situation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Burkina Faso

2 La situation épidémiologique en Afrique de l ouest reste marquée par la survenue de cas de maladie à virus Ebola, maladie très contagieuse et hautement mortelle chez l Homme. En Afrique les chauves-souris frugivores sont considérées comme les hôtes naturels des virus Ebola. La chauve-souris par un mécanisme quelconque transmet le virus aux animaux sauvages ou directement à l homme. Le virus Ebola se transmet par manipulation d animaux porteurs du virus, vivants ou morts. Il peut se transmettre également par contact direct avec les malades, à travers les liquides physiologiques infectés. On juge que les rituels funéraires, au cours desquels les parents et amis sont en contact direct avec le corps du défunt, jouent un rôle important dans la transmission. Cette maladie touche actuellement la Guinée-Conakry, le Libéria, la Sierra Leone, et tout dernièrement le Nigéria. Selon l Organisation mondiale de la santé depuis le début de l année au 18 août 2014, 2473 cas ont été enregistrés dont 1350 décès soit une létalité de 54,6%. A ce jour aucun cas n a été notifié au Burkina Faso. Devant le risque de propagation de cette maladie à toute la sous-région, des actions ont été menées au Burkina Faso parmi lesquelles, on note : le renforcement de la surveillance épidémiologique avec la notification hebdomadaire et instantanée de toute situation anormale et l élaboration et la diffusion des directives de prise en charge des cas ; l élaboration d un plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de maladie à virus Ebola. L élaboration dudit plan a connu la participation effective des autres secteurs impliqués. Elle s est basée principalement sur les expériences du Burkina Faso dans la gestion des épidémies et celles des pays touchés par la présente épidémie ; l exercice de simulation du 14 au 18 juillet 2014 à Ouagadougou d une catastrophe découlant d une pandémie ; la communication orale en Conseil des Ministres sur la maladie à virus Ebola ; la suspension de la chasse aux roussettes communément appelées chauves-souris par un communiqué du Ministère de l environnement et du développement durable en date du 30 juillet la tenue d une rencontre de concertation le 4 août 2014 sous la présidence du ministre de la santé avec les directeurs régionaux de la santé, les directeurs généraux des hôpitaux, la commune de Ouagadougou, la presse, l OMS, le privé, la direction générale de la protection civile. Cette rencontre a eu pour objectifs de renforcer l information des acteurs sur la 2

3 maladie et de mettre à leur disposition la documentation nécessaire pour une large information des populations ; la tenue d une autre rencontre le 4 août 2014 avec les acteurs des ministères en charge de l environnement, de l élevage, des transports (aéroport, la gare ferroviaire), de la police et de la mairie de Ouagadougou. L objectif de cette réunion était d échanger sur le renforcement des mesures en termes de circulation des personnes, des denrées et autres mesures en lien avec l hygiène ; la mise à disposition de kits de protection individuelle, des médicaments et consommables avec l appui de l OMS et de Médecins Sans Frontières (une autre acquisition est en cours sur le budget de l Etat) ; l information et la sensibilisation des populations à travers l élaboration et la diffusion de messages de sensibilisation destinés au personnel de santé et au public, des exposés sur le thème Ebola lors de certaines rencontres, des communiqués de presse sur la maladie à virus Ebola, la réalisation d émissions radiophoniques sur la maladie et les rencontres d échanges avec la société civile et des acteurs politiques ; la mise en place de dispositif de renforcement de l hygiène des mains et des surfaces au niveau des aéroports de Ouagadougou et de Bobo- Dioulasso. Ce dispositif comprend des colonnes d antiseptiques, des thermomètres sensibles (infra-rouge ou laser) ; la mise à disposition de nécessaire pour la mise en observation de cas éventuel. Ce dispositif concerne autant la salle principale d arrivée que le salon d honneur. Aussi, des actions d information ont été menées à l endroit du personnel des aéroports. Des affiches ont été placées sur les zones bien visibles. Des équipes de santé sont mises en place et elles se relaient en vue de couvrir l arrivée des différents avions. Les passagers des compagnies suivantes sont les plus ciblées : Air Burkina, Air Côte d Ivoire, ASKY, Ethiopian. L extension aux autres compagnies aériennes sera en fonction de l évolution épidémiologique de la maladie au niveau sous régional et mondial ; l identification et l aménagement pour la ville de Ouagadougou, d un lieu d isolement pour servir de site de prise en charge de cas éventuel : à ce titre, le CSPS de Yagma, nouvellement construit et non encore fonctionnel a été identifié, aménagé et équipé à cet effet. Il en est de même pour la ville de Bobo-Dioulasso et des autres localités ; une correspondance a été adressé à tous les Présidents des Comités régionaux de lutte contre les épidémies (Gouverneurs de Régions) pour le renforcement des mesures d hygiène aussi bien individuelles que collectives, la sensibilisation des populations et l identification de sites d isolement et de prise en charge d éventuels cas ; 3

4 une sortie de terrain le 10 août 2014 avec les hommes de média pour présenter les dispositions prises à l aéroport et au site de de prise en charge de Yagma ; l élaboration d un plan de communication avec des activités ciblant les hommes de média, transporteurs, les hôteliers, les restaurateurs, les médias, les tradipraticiens, ordres et syndicats professionnels, les acteurs de la société civile. Durant ces actions d information, les messages de sensibilisation à travers les réseaux de téléphonie mobile et la presse sont diffusés. Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre du plan de communication, un briefing des agents de santé en cascades a débuté le 11 août 2014 et est en cours sur tout le territoire national ; la reproduction et la ventilation de affiches de sensibilisation sur le mode de prévention de la maladie à virus Ebola ; la réalisation de quatre (4) prélèvements par le Centre Muraz chez quatre personnes et envoyés au laboratoire de référence à Lyon en France. Il s agit de deux personnes rentrées de la Guinée dans leur village à Ingané (District sanitaire de Titao), de deux autres respectivement à Gaoua et Ouagadougou. Ces personnes présentaient une symptomatologie suspecte dans le contexte actuel. Les résultats sont négatifs. l investigation dans la famille d un patient décédé à Baku au Ghana le 8 Août Avant que les résultats des prélèvements post mortem effectués par les équipes ghanéennes, une investigation avaient conduit à l identification des sujet contact à Cinkansé avec prise de mesures conservatoires à type de mise en quarantaine des sujets contact. Suite au résultat négatif, ces mesures ont été levées ; le suivi d un passager burkinabè qui aurait pris le même vol ASKY (Lomé - Lagos le 20 juillet 2014) que le patient Libérien décédé à Lagos. Il est revenu à Ouagadougou le 26 juillet Un suivi a été régulièrement effectué chez ce passager jusqu au 21 ème jour après le supposé contact. A la date du 13 août 2014, ce suivi a permis de noter qu il se porte bien et ne présente aucune symptomatologie particulière. Seul un passager étranger ayant voyagé avec ce premier malade est arrivé au Burkina Faso. Il ressort de l analyse des fiches de police qu il s agit d une dame qui est arrivée à Ouagadougou le 20 juillet 2014 et qui est repartie le 23 juillet 2014 par le vol AIR France pour Paris via Niamey ; la tenue d une réunion du comité national de gestion des épidémies élargie aux partenaires techniques et financiers, aux missions diplomatiques présidée par le Ministre de la Santé. Cette réunion a été appréciée par les participants et des suggestions ont été faites pour renforcer davantage les mesures prises. Elles portent sur la simulation grandeur nature, l implication renforcée de la Croix Rouge, la sécurité autour des sites d isolement si un 4

5 cas y est admis, la réunion hebdomadaire du comité national de gestion des épidémies, la poursuite de la sensibilisation de la population ; la mise en place d un numéro vert avec la contribution de l Association africaine face au Sida (AFAFSI) : numéro est la tenue d une rencontre d échanges entre le Ministre de la santé et son homologue de la Côte d Ivoire le 20 août 2014 à Abidjan. Cette activité s inscrit dans le cadre des instructions données par les chefs de gouvernement lors du sommet d amitié entre le Burkina Faso et la Côte d Ivoire. Cette journée d échange a permis aux deux délégations de partager les expériences et de s accorder sur les actions au niveau des frontières. Une fiche voyageur a été proposée par la partie ivoirienne mais son application une implication de l ANAC et des autres pays. Ce sujet sera abordé lors la rencontre extraordinaire des Ministres de la santé de la CEDEAO le 28 août 2014 à Accra. Les différentes perspectives, en dehors des actions continues de surveillance épidémiologique et d information/ sensibilisation des populations, porteront sur : le renforcement de capacités d équipes de santé (formation, équipement) pour permettre une prise en charge adéquate et rapide si nécessaire ; la poursuite de la collaboration entre les acteurs des postes frontaliers pour l identification d éventuels cas ou de risques (renforcement de la surveillance épidémiologique); la mise en œuvre du plan de communication et de sensibilisation sur toute l étendue du territoire national ; la mobilisation des ressources pour financer le plan de riposte à une éventuelle épidémie de maladie à virus Ebola. Dans ce cadre deux requêtes ont été déjà élaborées à l attention de la République du Japon et de République de Chine Taiwan. Aussi, il est important de noter un don de dix millions de francs CFA remis par le Groupe Coris Bank International au ministère de santé pour soutenir les actions du Gouvernement qui a déjà mobilisé un milliard cent million ( FCFA) dans la prévention la maladie à virus Ebola. Le plan de riposte est estimé financièrement à treize milliards six cent cinquante-huit millions sept cent dix-sept mille cent soixante-quatorze ( ) francs CFA. les acquisitions dans le cadre des requêtes formulées aux partenaires. Le système de santé est en situation d alerte afin de détecter toute situation anormale même si cela s avère souvent exagéré. L ensemble des actions à mener requiert toujours l appui du Gouvernement. 5

Stratégie pour une riposte accélérée à l épidémie de maladie à virus Ébola en Afrique de l Ouest. Juillet-Décembre 2014

Stratégie pour une riposte accélérée à l épidémie de maladie à virus Ébola en Afrique de l Ouest. Juillet-Décembre 2014 Stratégie pour une riposte accélérée à l épidémie de maladie à virus Ébola en Afrique de l Ouest Juillet-Décembre 2014 1 1. Introduction Le 21 mars 2014, le ministère de la Santé de la République de Guinée

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA)

PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- LA COMMISSION -:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:-:- PROGRAMME REGIONAL DE BIOSECURITE DE L UEMOA (PRB/UEMOA) 2007 1. CONTEXTE ET

Plus en détail

Équipe de renforcement de la préparation à la maladie à virus Ebola. Visite de pays en République de Côte d Ivoire 27-31 octobre 2014

Équipe de renforcement de la préparation à la maladie à virus Ebola. Visite de pays en République de Côte d Ivoire 27-31 octobre 2014 Équipe de renforcement de la préparation à la maladie à virus Ebola Visite de pays en République de Côte d Ivoire 27-31 octobre 2014 Mission internationale d appui au pays non touchés par la maladie à

Plus en détail

Plan de réponse à l'épidémie de fièvre hémorragique Virale Ebola en Guinée Mars 2014

Plan de réponse à l'épidémie de fièvre hémorragique Virale Ebola en Guinée Mars 2014 1. Introduction Plan de réponse à l'épidémie de fièvre hémorragique Virale Ebola en Guinée Mars 2014 La Guinée a enregistré du mois de janvier au 23 mars 2014, un nombre total de 86 cas suspects de fièvre

Plus en détail

Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso

Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso EBODAKAR 2015 Mai 2015 18 21 mai 2015, Dakar Landry Stanislas ZAONGHO, AFAFSI/Burkina Faso

Plus en détail

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ

PLAN COMMUNAL DE SAUVEGARDE RISQUES NATURELS RISQUE PANDÉMIQUE.AVRIL 2013 RISQ UES NATURELS UE PANDÉMIQUE UE PANDÉMIQUE INTRODUCTION : Le risque de pandémie grippale H5N1 existe bien qu aucun cas ne soit encore apparu en France. Il convient néanmoins de s y préparer En phase d alerte

Plus en détail

1 MILLIARD D EUROS POUR UNE EAU POTABLE EN AFRIQUE

1 MILLIARD D EUROS POUR UNE EAU POTABLE EN AFRIQUE 1 MILLIARD D EUROS POUR UNE EAU POTABLE EN AFRIQUE AIDEZ 100 MILLIONS D AFRICAINS! PARTICIPEZ À LA 1 ERE CAMPAGNE DE CROWDFUNGING GLOBALE EN AFRIQUE! Un constat inquiétant : «La consommation d eau polluée

Plus en détail

Médecin Référent - NGOURI - TCHAD

Médecin Référent - NGOURI - TCHAD Médecin Référent - NGOURI - TCHAD L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif de produire

Plus en détail

P R I M A T U R E REPUBLIQUE DU MALI ------------ UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI SECRETARIAT GENERAL DU ---------------- GOUVERNEMENT ------------

P R I M A T U R E REPUBLIQUE DU MALI ------------ UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI SECRETARIAT GENERAL DU ---------------- GOUVERNEMENT ------------ P R I M A T U R E REPUBLIQUE DU MALI ------------ UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI SECRETARIAT GENERAL DU ---------------- GOUVERNEMENT ------------ Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 17 septembre

Plus en détail

Atelier sur la fluidification des échanges commerciaux en Afrique de l Ouest

Atelier sur la fluidification des échanges commerciaux en Afrique de l Ouest RESEAU DES ORGANISATIONS PAYSANNES ET DES PRODUCTEURS AGRICOLES DE L AFRIQUE DE L OUEST (ROPPA) CELLULE D EXECUTION TECHNIQUE 09 BP 884 Ouagadougou 09 - Tél. : (226) 50 36 08 25 - Fax : (226) 50 36 26

Plus en détail

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement Fiche 1F0 Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola Service d information du Gouvernement Le dispositif interministériel de communication coordonné doit permettre de répondre aux objectifs

Plus en détail

Je suis honoré d avoir été invité à prononcer le discours officiel. à l ouverture de ce symposium sur la veille sanitaire de l océan

Je suis honoré d avoir été invité à prononcer le discours officiel. à l ouverture de ce symposium sur la veille sanitaire de l océan Mon collègue le Ministre de l Agro-industrie et de la Sécurité Alimentaire Monsieur l ambassadeur de France Monsieur le secrétaire général de la commission de l océan indien (COI) Monsieur le directeur

Plus en détail

REUNION DU COMITE NATIONAL DE CRISE 14 Avril 14

REUNION DU COMITE NATIONAL DE CRISE 14 Avril 14 REUNION DU COMITE NATIONAL DE CRISE 14 Avril 14 Ordre du jour 1- Revue des Recommandations 5 mn 2- Niveau de mise en œuvre du Plan de réponse 35 mn 3. Situation Epidémiologique 10 mn 4- Autres Interventions

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN

Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Forum régional sur «Les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest» DECLARATION D ABIDJAN Les participants au Forum régional sur «les médias, la paix et la sécurité en Afrique de l Ouest», réunis

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES. du mercredi 28 /03/2012

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES. du mercredi 28 /03/2012 République de Côte d Ivoire Union - Discipline Travail Porte- parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES du mercredi 28 /03/2012 Le mercredi 28 mars 2012, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE

FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE 1 FORUM REGIONAL DE GOGOUNOU (BENIN) SUR LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN PLACE D UN CADRE DE CONCERTATION ENTRE LE BENIN, LE BURKINA FASO, LE MALI, LE NIGER, LE NIGERIA

Plus en détail

Epidémie de la Maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest : Leçons apprises et perspectives

Epidémie de la Maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest : Leçons apprises et perspectives Epidémie de la Maladie à virus Ebola en Afrique de l Ouest : Leçons apprises et perspectives Training on the prevention and management of public health events in the aviation sector (Dakar, Senegal, 9-13

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES"

PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES  HUB & SPOKES PRÉSENTATION TYPE D'UN CAS D'EXPÉRIENCE BURKINA FASO PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES EN FORMULATION, NEGOCIATION ET MISE EN ŒUVRE DES POLITIQUES COMMERCIALES " HUB & SPOKES" Date de la soumission

Plus en détail

Plan de sensibilisation

Plan de sensibilisation Ministère de l Éducation Nationale / Handicap International Niger Projet Projet : Développer l offre éducative pour les enfants handicapés au Niger Plan de sensibilisation Financé par Union Européenne

Plus en détail

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena

TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena TCHAD - Coordinateur Logistique H/F N Djamena L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire

Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire CONSEIL EXÉCUTIF EB138/28 Cent trente-huitième session 20 novembre 2015 Point 9.1 de l ordre du jour provisoire Options pour renforcer le partage d informations sur les produits diagnostiques, préventifs

Plus en détail

La Situation du point focal de l Aéroport International FHB d Abidjan dans le plan national de lutte contre les pandémies

La Situation du point focal de l Aéroport International FHB d Abidjan dans le plan national de lutte contre les pandémies L Autorité Nationale de l Aviation Civile de Côte d Ivoire vous présente Les défis de la mise en œuvre des Normes et Pratiques recommandées de l OACI (SARP) portant sur les questions de la Santé Publique.

Plus en détail

La préparation p en Tunisie. M. Bejaoui

La préparation p en Tunisie. M. Bejaoui Prévention et lutte contre la grippe aviaire La préparation p en Tunisie M. Bejaoui Réunion Monastir 13/3/2008 Situation Mondiale Maladie essentiellement animale. La Grippe aviaire H5N1 sévit en zoonose

Plus en détail

LA CONVENTION MULTILATERALE DE SECURITE SOCIALE DE LA CIPRES

LA CONVENTION MULTILATERALE DE SECURITE SOCIALE DE LA CIPRES Projet «Appui et conseil aux Administrations Publiques Africaines responsables des initiatives sur la Migration et le Développement dans la route migratoire de l Afrique de l Ouest» ATELIER DE PLAIDOYER

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI LOI N 2006-04 DU 4 JANVIER 2006, PORTANT CREATION DU CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L AUDIOVISUEL (CNRA) Exposé des motifs Le présent projet de loi a pour

Plus en détail

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire

Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Grippe A/H1N1 : Elargissement du dispositif de prise en charge des patients au secteur ambulatoire Dossier de presse Mercredi 22 juillet 2009 Contact presse : Service de presse de Roselyne Bachelot-Narquin

Plus en détail

Concours interne d ingénieur des services techniques - session 2012 - Spécialité : logistique. Meilleure copie Note obtenue : 13.

Concours interne d ingénieur des services techniques - session 2012 - Spécialité : logistique. Meilleure copie Note obtenue : 13. Concours interne d ingénieur des services techniques - session 2012 - Spécialité : logistique Meilleure copie Note obtenue : 13.5/20 Epreuve de rédaction d une note Objet : Lutte contre la sinistralité

Plus en détail

PRE-ATELIER DE REFLEXION SUR LA MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME D ECHANGE ENTRE LES INSTITUTS DE SANTE PUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 09 au 10 OCTOBRE 2013

PRE-ATELIER DE REFLEXION SUR LA MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME D ECHANGE ENTRE LES INSTITUTS DE SANTE PUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 09 au 10 OCTOBRE 2013 PRE-ATELIER DE REFLEXION SUR LA MISE EN PLACE D UNE PLATEFORME D ECHANGE ENTRE LES INSTITUTS DE SANTE PUBLIQUE DE COTE D IVOIRE 09 au 10 OCTOBRE 2013 I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La côte d Ivoire, pour

Plus en détail

PLAN D ACTION COMMUNAL EN MATIERE SECURITE ROUTIERE 2012-2016

PLAN D ACTION COMMUNAL EN MATIERE SECURITE ROUTIERE 2012-2016 COMMUNE DE OUAGADOUGOU -------------------------- SECRETARIAT GENERAL -------------------------- DIRECTION DE LA POLICE MUNICIPALE -------------------------- PROGRAMME CONJOINT DE RENFORCEMENT DE LA SECURITE

Plus en détail

Projet «La lumière à Konna»

Projet «La lumière à Konna» Janvier 2011 Projet «La lumière à Konna» Contexte : Les pays en développement sont aujourd hui conscients du défi que leur impose la mise en place d une énergie propre et économe dans leur processus de

Plus en détail

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République,

Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce. Le Président de la République, Décret n 2011-399 du 16 novembre 2011 portant organisation du Ministère du Commerce Le Président de la République, Sur Vu Vu Vu Vu rapport du Ministre du Commerce la Constitution; le décret n 2010-01 du

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE CLOTURE

COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE CLOTURE ASSOCIATION LIAISON DES FEMMES NONGTAABA DU BURKINA (ALFNB) Récépissé n 2006-121 /MATD/ Burkina Faso Unité Progrès Justice SG/DGLPAP/DOASOC Tél :70 47 18 91 ou 75 94 55 94 COMPTE RENDU DE CEREMONIE DE

Plus en détail

NOTE DE PRÉSENTATION DE L AGENCE FASO BAARA

NOTE DE PRÉSENTATION DE L AGENCE FASO BAARA Avenue Pascal Zagré, Ouaga 2000, 01 BP 6633 Ouagadougou 01 Tél. : (226) 50 37 57 38/39/40, Fax : (226) 50 37 57 42 E-mail: faso.baara@fasonet.bf, Site web : www.fasobaara.bf NOTE DE PRÉSENTATION DE L AGENCE

Plus en détail

La grippe aviaire Un risque de pandémie?

La grippe aviaire Un risque de pandémie? La grippe aviaire Un risque de pandémie? Liliane Boitel Octobre 2005 1 Définitions Épidémie grippale : forte augmentation dans l espace et dans le temps des cas de grippe Pandémie grippale : forte augmentation

Plus en détail

KASABATI. Programme Ethique

KASABATI. Programme Ethique + 226 50 35 25 27 / 50 35 29 79 Partenaire de Programme Ethique Contexte d intervention L association Kasabati a commencé à travailler en 2007 sur les questions éthiques posées par la recherche ou par

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

Médecine traditionnelle

Médecine traditionnelle ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE CINQUANTE-SIXIEME ASSEMBLEE MONDIALE DE LA SANTE A56/18 Point 14.10 de l ordre du jour provisoire 31 mars 2003 Médecine traditionnelle Rapport du Secrétariat SITUATION

Plus en détail

Mois : Janvier 2012. Lettre d information mensuelle du Programme de Coopération Chambéry-Ouahigouya 2011-2013. N 12 Janvier 2011

Mois : Janvier 2012. Lettre d information mensuelle du Programme de Coopération Chambéry-Ouahigouya 2011-2013. N 12 Janvier 2011 Lettre d information mensuelle du Programme de Coopération Chambéry-Ouahigouya 011-013 Mois : Janvier 01 BP 30 Tél./Fax : (6) 40--33-0 /40 7 Email: chambery@fasonet.bf N 1 Janvier 011 1. PILOTAGE DU PROGRAMME

Plus en détail

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement

4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement 4. Création des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement La mise en place des cadres de concertation des acteurs de l eau et de l assainissement dans les communes contribue à

Plus en détail

FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN CONFORMITE DES LIEUX DE TRAVAIL AUX NORMES DU TRAVAIL DANS LES PAYS MEMBRES DE L UEMOA, DE LA GUINEE ET DU TCHAD

FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN CONFORMITE DES LIEUX DE TRAVAIL AUX NORMES DU TRAVAIL DANS LES PAYS MEMBRES DE L UEMOA, DE LA GUINEE ET DU TCHAD FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN CONFORMITE DES LIEUX DE TRAVAIL AUX NORMES DU TRAVAIL DANS LES PAYS MEMBRES DE L UEMOA, DE LA GUINEE ET DU TCHAD Plus de 50 ans après les Indépendances force est de constater

Plus en détail

GUINEE CONAKRY Responsable Logistique Site H/F - Projet PREVAC

GUINEE CONAKRY Responsable Logistique Site H/F - Projet PREVAC GUINEE CONAKRY Responsable Logistique Site H/F - Projet PREVAC L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA

Plus en détail

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Monsieur Jean-Michel Lacroix Recteur d académie, directeur général du Cned Monsieur Marc Laborde Directeur de l institut Cned de Toulouse

Plus en détail

- Monsieur le Représentant de la Commission de la CEDEAO - Monsieur le Secrétaire Exécutif de l Organisation du Corridor Abidjan Lagos (OCAL)

- Monsieur le Représentant de la Commission de la CEDEAO - Monsieur le Secrétaire Exécutif de l Organisation du Corridor Abidjan Lagos (OCAL) MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT SUR LE CORRIDOR ABIDJAN - LAGOS ATELIER RELATIF A LA METHODOLOGIE DE COLLECTE DES INDICATEURS DU MEMORANDUM D ENTENTE D

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES

NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI ACCES AUX MARCHES COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Secrétariat Exécutif NOTE DE PRESENTATION PROGRAMME REGIONAL D APPUI

Plus en détail

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat

Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Devenir une force au servir du plus faible Proposition de mécénat Contribuer à former des jeunes au métier d ambulancier Contact : Catherine Scordia - Direction des formations c.scordia@ordredemaltefrance.org

Plus en détail

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de

Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de Promotion des droits des femmes, de l approche genre et de l égalité femmes-hommes dans le monde Décembre 2012 La défense des droits des femmes et de l égalité femmes-hommes est une priorité de l action

Plus en détail

Passage en régie de la distribution de l eau potable

Passage en régie de la distribution de l eau potable La régie est un mode d organisation permettant aux collectivités de prendre en charge une activité dans le cadre de leurs propres services. Passage en régie le choix historique de l agglomération Évry

Plus en détail

Fièvre EBOLA: Accueil d un patient dans un service d urgence, de maternité ou de maladies infectieuses

Fièvre EBOLA: Accueil d un patient dans un service d urgence, de maternité ou de maladies infectieuses Fièvre EBOLA: Accueil d un patient dans un service d urgence, de maternité ou de maladies infectieuses Equipe Opérationnelle d Hygiène/DOMU Les CESU de l APHP 26/11/2014 D où vient le virus EBOLA? 2 Fièvre

Plus en détail

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010

Centre. Formation. Acteurs. Locaux. Ouagadougou. Ouagadougou du 21 au 25 Février 2010 Centre Formation Acteurs Locaux Modèles de coopération publique - privée pour la gestion des déchets urbains --- Martin Yelkouni Université Senghor d Alexandrie Louis-Edouard Pouget Grand Lyon Ouagadougou

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

A. PROJECT IDENTIFICATION 1. TITRE FORMATION DES FORMATEURS A INSTITUT DE FORMATION AUX TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (IFTIC)

A. PROJECT IDENTIFICATION 1. TITRE FORMATION DES FORMATEURS A INSTITUT DE FORMATION AUX TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (IFTIC) NIGER A. PROJECT IDENTIFICATION 1. TITRE FORMATION DES FORMATEURS A INSTITUT DE FORMATION AUX TECHNIQUES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (IFTIC) 2. NUMÉRO 3. CATÉGORIE D INDICATEUR DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 06/08/2014 REFERENCE : MARS 06.08.14-1 OBJET : ACTUALISATION DES INFORMATIONS SUR

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES

TERMES DE REFERENCES SECRETARIAT EXECUTIF DE L ORGANISATION DU CORRIDOR ABIDJAN LAGOS PROJET DE FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT SUR LE CORRIDOR ABIDJAN LAGOS (PFCTAL) DON IDA H549-TG TERMES DE REFERENCES Activité

Plus en détail

De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective.

De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective. De la détection à l anticipation des menaces: pour la santé: intérêt d une approche prospective. Jean-Claude Desenclos Institut de Veille Sanitaire Séminaire Maladies Infectieuses Émergentes - Actualités

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23

JOURNAL OFFICIEL. de la République Démocratique du Congo. Première partie 46 ème année n 23 Première partie 46 ème année n 23 JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Décret n 05/176 du 24 novembre 2005 portant création du Programme National d Appui

Plus en détail

PROGRAMME DE SANTE ET SOCIAL EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE SANTE ET SOCIAL EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE SANTE ET SOCIAL EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule L enseignement d exploration «Santé et social» a pour finalité de permettre aux élèves de

Plus en détail

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé

JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE. Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé JOURNEE NATIONALE DE PARTENARIAT ETAT SECTEUR PRIVE Allocution de Madame le Secrétaire Exécutif du Comité de Concertation Etat/Secteur Privé 27 Avril 2015, Sofitel Hôtel Ivoire 1 Monsieur le Premier Ministre

Plus en détail

Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013. Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf

Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013. Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf Ouagadougou, Hôtel Palm Beach, 03 Mai 2013 Serge R. SANOU Arcep / CIRT-BF Serge.sanou@arcep.bf 1 Environnement des TICs Aspects règlementaires Définition de la cybersécurité Caractérisation du cyberespace

Plus en détail

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées

Fiche pour les responsables des établissements d hébergement pour personnes âgées Mesures à mettre en œuvre dans les établissements d hébergement pour personnes âgées en cas de syndrome respiratoire aigu lors d une pandémie de grippe A(H1N1) Fiche pour les responsables des établissements

Plus en détail

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable *******************

REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* REPUBLIQUE TUNISIENNE ************************** Ministère de l Environnement et de Développement Durable ******************* STRATEGIE NATIONALE EN MATIERE D EDUCATION POUR LE DEVELOPPEMENT DURABLE **************************

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011

Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011 Sommaire I. CONSIDERATIONS GENERALES CONTEXTE OBJECTIF CIBLE RESULTATS ATTENDUS II. RAPPEL DES PRIORITES DU GOUVERNEMENT IDENTIFIEES POUR 2011 Les 14 axes stratégiques Les 6 grandes thématiques retenues

Plus en détail

Parler d Ebola au Cameroun. Etude de la réception des dispositifs de mobilisation

Parler d Ebola au Cameroun. Etude de la réception des dispositifs de mobilisation Université de Douala Département de communication Observatoire des conjonctures de communications (OCOCO) Parler d Ebola au Cameroun. Etude de la réception des dispositifs de mobilisation Projet de recherche

Plus en détail

Enquête auprès des médecins généralistes pour la FFC

Enquête auprès des médecins généralistes pour la FFC Fédération Française de Cardiologie Septembre 2011 Fédération Française de Cardiologie N 19792 Contact Damien Philippot Directeur de clientèle Département Opinion Damien.philippot@ifop.com Enquête auprès

Plus en détail

PREFET DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE PREFET DE LA LOIRE ATLANTIQUE

PREFET DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE PREFET DE LA LOIRE ATLANTIQUE PREMIER MINISTRE PREFET DE LA REGION PAYS DE LA LOIRE PREFET DE LA LOIRE ATLANTIQUE Paris, 2 septembre 2015 Communiqué de presse DÉPLACEMENT DANS LA LOIRE ATLANTIQUE DE DANIÈLE JOURDAIN-MENNINGER, PRÉSIDENTE

Plus en détail

Newsletter. Au jour le jour

Newsletter. Au jour le jour CENTRE D INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE N 06 - du 24 Décembre 2014 Au jour le jour 20 Décembre 2014 TOURNÉE DE SENSIBILISATION DU Dr RAYMONDE GOUDOU aux frontieres nord A la fin d une

Plus en détail

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER

Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER Coordinateur de Projet H/F - Zinder - NIGER L association ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a pour objectif

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Bruxelles, le 21 Septembre 2015 Objectifs du Développement Durable 2015-2030: la contribution que peuvent apporter AquaFed et les opérateurs privés dans l univers de l eau de demain

Plus en détail

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public

Dossier de Presse. Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public Dossier de Presse Prix de la Coopération Internationale Sensibilisation du Public HCCI 20 Fevrier 2007 1. Une approche : valoriser les ressources humaines locales 2. Une conviction : l accès à des soins

Plus en détail

AUDIT DES EXERCICES 2014, 2015 ET 2016 DES COMPTES DU PFCTAL/OCAL TERMES DE REFERENCE

AUDIT DES EXERCICES 2014, 2015 ET 2016 DES COMPTES DU PFCTAL/OCAL TERMES DE REFERENCE SECRETARIAT EXECUTIF DE L ORGANISATION DU CORRIDOR ABIDJAN-LAGOS PROJET DE FACILITATION DU COMMERCE ET DU TRANSPORT SUR LE CORRIDOR ABIDJAN-LAGOS (PFCTAL) DON IDA N H549-TG AUDIT DES EXERCICES 2014, 2015

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES NIVEAU D ALERTE : Normal - Moyen - Urgence

MOUVEMENTS MIGRATOIRES NIVEAU D ALERTE : Normal - Moyen - Urgence Bulletin n 02 - Mars 2013 Sommaire Page 1 et 2 Mouvements migratoires Les données Informations complémentaires Page 3 et 4 L approche commune de la CEDEAO sur la migration et la libre circulation des personnes

Plus en détail

Recrutement d un Responsable Administratif et Financier de l Unité de Coordination des Projets C2D Santé

Recrutement d un Responsable Administratif et Financier de l Unité de Coordination des Projets C2D Santé Republique de Côte d Ivoire Union Discipline Travail Le C2D, un partenariat au service du développement Côte d Ivoire Projets C2D Santé Recrutement d un Responsable Administratif et Financier de l Unité

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE (MEPS) ET DES ENTREPRISES PRIVEES

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE (MEPS) ET DES ENTREPRISES PRIVEES MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION SOCIALE ------------- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail ----------- CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE MINISTERE DE L EMPLOI ET DE LA PROTECTION

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC

DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC DOSSIER DE PRESSE CRÉATION DU CTIPC Janvier 2016 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Décembre 2015 LA CRÉATION DU CTIPC Le PEP se réjouit de la ratification par Emmanuel Macron, Ministre de l Economie et des Finances,

Plus en détail

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie

Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie OBJET Cahier des charges ACTION TRANSMISSION TRANSPORT Haute-Normandie Portée par Logistique Seine-Normandie (LSN) En partenariat avec l OTRE Normandie Ce document constitue le cahier des charges établi

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

La réponse policière àla criminalité organisée transfrontalière dans

La réponse policière àla criminalité organisée transfrontalière dans La réponse policière àla criminalité organisée transfrontalière dans l espace CEDAO Mahamadou Z. SIDIBE Commissaire Divisionnaire de Police Chef du BCN INTERPOL/ Bamako Aperçu sur INTERPOL Présentation

Plus en détail

A propos. 2 Quelle Famille pour garantir une Cohésion Sociale et une Solidarité entre. Dossier de Presse

A propos. 2 Quelle Famille pour garantir une Cohésion Sociale et une Solidarité entre. Dossier de Presse Quelle Famille pour garantir une Cohésion Sociale et une Solidarité entre les Populations, pour une Côte d Ivoire Emergente à l horizon 2020? Jeudi 02 octobre 2014 2 Quelle Famille pour garantir une Cohésion

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2

Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 Chargé(e) de Reporting H/F Desks 1 et 2 L ASSOCIATION ALIMA Lors de la création d ALIMA, en juin 2009, l objectif était de produire des secours médicaux lors de situations d urgences ou de catastrophes

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ACQUISITION D UN LOGICIEL DE REPORTING

TERMES DE REFERENCE POUR L ACQUISITION D UN LOGICIEL DE REPORTING RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA (RCPB) -------------------------- Burkina-Faso Unité - Progrès - Justice TERMES DE REFERENCE POUR L ACQUISITION D UN LOGICIEL DE REPORTING Avril 2011 I. CONTEXTE

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ;

PROTOCOLE D ACCORD. La ministre de la défense, représentée par le directeur du service national ; PROTOCOLE D ACCORD portant sur une démarche d accompagnement personnalisé des jeunes repérés en difficulté de lecture pendant la journée d appel de préparation à la défense (JAPD), dans le cadre d un dispositif

Plus en détail

Etude sur les fonctions logistiques des structures et programmes de santé dans cinq régions d Afrique de l Ouest et de Madagascar

Etude sur les fonctions logistiques des structures et programmes de santé dans cinq régions d Afrique de l Ouest et de Madagascar Etude sur les fonctions logistiques des structures et programmes de santé dans cinq régions d Afrique de l Ouest et de Madagascar Résumé L'article de ce mois présente le résumé des résultats issus de l'étude

Plus en détail

- Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris

- Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris CABINET DU PREFET Service de la Communication 11 juin 2013 - Communiqué de presse - Présentation par le Préfet de Police de 26 mesures pour la sécurité des touristes à Paris Lors d une réunion de travail

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Précisions sur les cas de peste dans la Commune Urbaine d Antananarivo - 06 février 2015 -

Précisions sur les cas de peste dans la Commune Urbaine d Antananarivo - 06 février 2015 - INSTITUT PASTEUR DE MADAGASCAR Précisions sur les cas de peste dans la Commune Urbaine d Antananarivo - 06 février 2015 - Au cours de la semaine du 2 février, de nombreux articles au sujet de la peste

Plus en détail

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016

RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 RENCONTRE DE VALIDATION DU PLAN D ACTION DE PLAIDOYER POUR LA RRC 2015-2016 Rapport présenté par Brigitte KONKOBO Adama GNANOU Juin 2015 1 INTRODUCTION Depuis 2010, les partenaires de Christian Aid que

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur

Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur 1H1 Activation de l'organisation de conduite de crise Pilote : SGDSN En lien avec : Ministère chargé de la santé, ministère de l'intérieur 1. OBJECTIFS DE LA MESURE En lien avec : ministères associés,

Plus en détail

PREVENTION ET CONTROLE DE LA GRIPPE AVIAIRE PAR LE DEVELOPPEMENT D UN RESEAU SOCIAL : CAS DU RESEAU SOCIAL GRIPPE AVIAIRE DU TOGO

PREVENTION ET CONTROLE DE LA GRIPPE AVIAIRE PAR LE DEVELOPPEMENT D UN RESEAU SOCIAL : CAS DU RESEAU SOCIAL GRIPPE AVIAIRE DU TOGO PREVENTION ET CONTROLE DE LA GRIPPE AVIAIRE PAR LE DEVELOPPEMENT D UN RESEAU SOCIAL : CAS DU RESEAU SOCIAL GRIPPE AVIAIRE DU TOGO 1. Présentation du projet pilote PFID 2. Le réseau social grippe aviaire

Plus en détail