Unité Progrès Justice. Situation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Burkina Faso

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "--------------- Unité Progrès Justice. Situation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Burkina Faso"

Transcription

1 MINISTERE DE LA SANTE BURKINA FASO Unité Progrès Justice Situation des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la maladie à virus Ebola au Burkina Faso

2 La situation épidémiologique en Afrique de l ouest reste marquée par la survenue de cas de maladie à virus Ebola, maladie très contagieuse et hautement mortelle chez l Homme. En Afrique les chauves-souris frugivores sont considérées comme les hôtes naturels des virus Ebola. La chauve-souris par un mécanisme quelconque transmet le virus aux animaux sauvages ou directement à l homme. Le virus Ebola se transmet par manipulation d animaux porteurs du virus, vivants ou morts. Il peut se transmettre également par contact direct avec les malades, à travers les liquides physiologiques infectés. On juge que les rituels funéraires, au cours desquels les parents et amis sont en contact direct avec le corps du défunt, jouent un rôle important dans la transmission. Cette maladie touche actuellement la Guinée-Conakry, le Libéria, la Sierra Leone, et tout dernièrement le Nigéria. Selon l Organisation mondiale de la santé depuis le début de l année au 18 août 2014, 2473 cas ont été enregistrés dont 1350 décès soit une létalité de 54,6%. A ce jour aucun cas n a été notifié au Burkina Faso. Devant le risque de propagation de cette maladie à toute la sous-région, des actions ont été menées au Burkina Faso parmi lesquelles, on note : le renforcement de la surveillance épidémiologique avec la notification hebdomadaire et instantanée de toute situation anormale et l élaboration et la diffusion des directives de prise en charge des cas ; l élaboration d un plan de préparation et de riposte à une éventuelle épidémie de maladie à virus Ebola. L élaboration dudit plan a connu la participation effective des autres secteurs impliqués. Elle s est basée principalement sur les expériences du Burkina Faso dans la gestion des épidémies et celles des pays touchés par la présente épidémie ; l exercice de simulation du 14 au 18 juillet 2014 à Ouagadougou d une catastrophe découlant d une pandémie ; la communication orale en Conseil des Ministres sur la maladie à virus Ebola ; la suspension de la chasse aux roussettes communément appelées chauves-souris par un communiqué du Ministère de l environnement et du développement durable en date du 30 juillet la tenue d une rencontre de concertation le 4 août 2014 sous la présidence du ministre de la santé avec les directeurs régionaux de la santé, les directeurs généraux des hôpitaux, la commune de Ouagadougou, la presse, l OMS, le privé, la direction générale de la protection civile. Cette rencontre a eu pour objectifs de renforcer l information des acteurs sur la 2

3 maladie et de mettre à leur disposition la documentation nécessaire pour une large information des populations ; la tenue d une autre rencontre le 4 août 2014 avec les acteurs des ministères en charge de l environnement, de l élevage, des transports (aéroport, la gare ferroviaire), de la police et de la mairie de Ouagadougou. L objectif de cette réunion était d échanger sur le renforcement des mesures en termes de circulation des personnes, des denrées et autres mesures en lien avec l hygiène ; la mise à disposition de kits de protection individuelle, des médicaments et consommables avec l appui de l OMS et de Médecins Sans Frontières (une autre acquisition est en cours sur le budget de l Etat) ; l information et la sensibilisation des populations à travers l élaboration et la diffusion de messages de sensibilisation destinés au personnel de santé et au public, des exposés sur le thème Ebola lors de certaines rencontres, des communiqués de presse sur la maladie à virus Ebola, la réalisation d émissions radiophoniques sur la maladie et les rencontres d échanges avec la société civile et des acteurs politiques ; la mise en place de dispositif de renforcement de l hygiène des mains et des surfaces au niveau des aéroports de Ouagadougou et de Bobo- Dioulasso. Ce dispositif comprend des colonnes d antiseptiques, des thermomètres sensibles (infra-rouge ou laser) ; la mise à disposition de nécessaire pour la mise en observation de cas éventuel. Ce dispositif concerne autant la salle principale d arrivée que le salon d honneur. Aussi, des actions d information ont été menées à l endroit du personnel des aéroports. Des affiches ont été placées sur les zones bien visibles. Des équipes de santé sont mises en place et elles se relaient en vue de couvrir l arrivée des différents avions. Les passagers des compagnies suivantes sont les plus ciblées : Air Burkina, Air Côte d Ivoire, ASKY, Ethiopian. L extension aux autres compagnies aériennes sera en fonction de l évolution épidémiologique de la maladie au niveau sous régional et mondial ; l identification et l aménagement pour la ville de Ouagadougou, d un lieu d isolement pour servir de site de prise en charge de cas éventuel : à ce titre, le CSPS de Yagma, nouvellement construit et non encore fonctionnel a été identifié, aménagé et équipé à cet effet. Il en est de même pour la ville de Bobo-Dioulasso et des autres localités ; une correspondance a été adressé à tous les Présidents des Comités régionaux de lutte contre les épidémies (Gouverneurs de Régions) pour le renforcement des mesures d hygiène aussi bien individuelles que collectives, la sensibilisation des populations et l identification de sites d isolement et de prise en charge d éventuels cas ; 3

4 une sortie de terrain le 10 août 2014 avec les hommes de média pour présenter les dispositions prises à l aéroport et au site de de prise en charge de Yagma ; l élaboration d un plan de communication avec des activités ciblant les hommes de média, transporteurs, les hôteliers, les restaurateurs, les médias, les tradipraticiens, ordres et syndicats professionnels, les acteurs de la société civile. Durant ces actions d information, les messages de sensibilisation à travers les réseaux de téléphonie mobile et la presse sont diffusés. Aussi, dans le cadre de la mise en œuvre du plan de communication, un briefing des agents de santé en cascades a débuté le 11 août 2014 et est en cours sur tout le territoire national ; la reproduction et la ventilation de affiches de sensibilisation sur le mode de prévention de la maladie à virus Ebola ; la réalisation de quatre (4) prélèvements par le Centre Muraz chez quatre personnes et envoyés au laboratoire de référence à Lyon en France. Il s agit de deux personnes rentrées de la Guinée dans leur village à Ingané (District sanitaire de Titao), de deux autres respectivement à Gaoua et Ouagadougou. Ces personnes présentaient une symptomatologie suspecte dans le contexte actuel. Les résultats sont négatifs. l investigation dans la famille d un patient décédé à Baku au Ghana le 8 Août Avant que les résultats des prélèvements post mortem effectués par les équipes ghanéennes, une investigation avaient conduit à l identification des sujet contact à Cinkansé avec prise de mesures conservatoires à type de mise en quarantaine des sujets contact. Suite au résultat négatif, ces mesures ont été levées ; le suivi d un passager burkinabè qui aurait pris le même vol ASKY (Lomé - Lagos le 20 juillet 2014) que le patient Libérien décédé à Lagos. Il est revenu à Ouagadougou le 26 juillet Un suivi a été régulièrement effectué chez ce passager jusqu au 21 ème jour après le supposé contact. A la date du 13 août 2014, ce suivi a permis de noter qu il se porte bien et ne présente aucune symptomatologie particulière. Seul un passager étranger ayant voyagé avec ce premier malade est arrivé au Burkina Faso. Il ressort de l analyse des fiches de police qu il s agit d une dame qui est arrivée à Ouagadougou le 20 juillet 2014 et qui est repartie le 23 juillet 2014 par le vol AIR France pour Paris via Niamey ; la tenue d une réunion du comité national de gestion des épidémies élargie aux partenaires techniques et financiers, aux missions diplomatiques présidée par le Ministre de la Santé. Cette réunion a été appréciée par les participants et des suggestions ont été faites pour renforcer davantage les mesures prises. Elles portent sur la simulation grandeur nature, l implication renforcée de la Croix Rouge, la sécurité autour des sites d isolement si un 4

5 cas y est admis, la réunion hebdomadaire du comité national de gestion des épidémies, la poursuite de la sensibilisation de la population ; la mise en place d un numéro vert avec la contribution de l Association africaine face au Sida (AFAFSI) : numéro est la tenue d une rencontre d échanges entre le Ministre de la santé et son homologue de la Côte d Ivoire le 20 août 2014 à Abidjan. Cette activité s inscrit dans le cadre des instructions données par les chefs de gouvernement lors du sommet d amitié entre le Burkina Faso et la Côte d Ivoire. Cette journée d échange a permis aux deux délégations de partager les expériences et de s accorder sur les actions au niveau des frontières. Une fiche voyageur a été proposée par la partie ivoirienne mais son application une implication de l ANAC et des autres pays. Ce sujet sera abordé lors la rencontre extraordinaire des Ministres de la santé de la CEDEAO le 28 août 2014 à Accra. Les différentes perspectives, en dehors des actions continues de surveillance épidémiologique et d information/ sensibilisation des populations, porteront sur : le renforcement de capacités d équipes de santé (formation, équipement) pour permettre une prise en charge adéquate et rapide si nécessaire ; la poursuite de la collaboration entre les acteurs des postes frontaliers pour l identification d éventuels cas ou de risques (renforcement de la surveillance épidémiologique); la mise en œuvre du plan de communication et de sensibilisation sur toute l étendue du territoire national ; la mobilisation des ressources pour financer le plan de riposte à une éventuelle épidémie de maladie à virus Ebola. Dans ce cadre deux requêtes ont été déjà élaborées à l attention de la République du Japon et de République de Chine Taiwan. Aussi, il est important de noter un don de dix millions de francs CFA remis par le Groupe Coris Bank International au ministère de santé pour soutenir les actions du Gouvernement qui a déjà mobilisé un milliard cent million ( FCFA) dans la prévention la maladie à virus Ebola. Le plan de riposte est estimé financièrement à treize milliards six cent cinquante-huit millions sept cent dix-sept mille cent soixante-quatorze ( ) francs CFA. les acquisitions dans le cadre des requêtes formulées aux partenaires. Le système de santé est en situation d alerte afin de détecter toute situation anormale même si cela s avère souvent exagéré. L ensemble des actions à mener requiert toujours l appui du Gouvernement. 5

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire

MARS Message d Alerte Rapide Sanitaire MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE DIRECTION GENERALE DE LA SANTE DEPARTEMENT DES URGENCES SANITAIRES DATE : 06/08/2014 REFERENCE : MARS 06.08.14-1 OBJET : ACTUALISATION DES INFORMATIONS SUR

Plus en détail

Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso

Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso Préoccupations et représentations de la Maladie à Virus Ebola chez les appelants d un numéro vert au Burkina Faso EBODAKAR 2015 Mai 2015 18 21 mai 2015, Dakar Landry Stanislas ZAONGHO, AFAFSI/Burkina Faso

Plus en détail

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes

Séminaire régional de formation à l élaboration de systèmes communautaires d alerte précoce et de gestiondes risques climatiques et de catastrophes 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire régional de formation

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

CONTEXTE 1. RESULTATS

CONTEXTE 1. RESULTATS FEUILLE DE ROUTE POUR LA MISE EN ŒUVRE DES ACTIONS DE PERENNISATION DES ACQUIS DU PROJET DE PREVENTION DE LA CONTAMINATION DU COTON EN AFRIQUE DE L OUEST 1 Les idées et opinions présentées dans ce rapport

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement

Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola. Service d information du Gouvernement Fiche 1F0 Plan de communication gouvernementale sur le virus Ebola Service d information du Gouvernement Le dispositif interministériel de communication coordonné doit permettre de répondre aux objectifs

Plus en détail

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE (Semaine n 38 du 17 au 23/09/2012) BURKINA FASO MINISTERE DE LA SANTE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION SANITAIRE DIRECTION DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs-bf.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation à l intégration

Plus en détail

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL

FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA) FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FEDERATION DES VERTS D AFRIQUE (FeVA). FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS DE LA REGION DE L AFRIQUE (FéPEV-RAO) RAPPORT GENERAL FORMATION DE LA FEDERATION DES PARTIS ECOLOGISTES ET VERTS REGION

Plus en détail

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce Les solutions d une banque panafricaine Etat des lieux, Opportunités et Défis Edward George, Directeur de Recherche des Matières Premières Agricoles 26

Plus en détail

Activités de PlaNet Guarantee au Burkina Faso. 10 mars 2013

Activités de PlaNet Guarantee au Burkina Faso. 10 mars 2013 1 Activités de PlaNet Guarantee au Burkina Faso 10 mars 2013 Présentation de PlaNet Guarantee Courtier en Microassurance PlaNet Guarantee est une société du Groupe PlaNet Finance, consacrée à la promotion

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

Termes de Référence (TDR) du

Termes de Référence (TDR) du 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) du Séminaire de formation à la planification

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

Les résultats clés du PQAO. Programme Qualité de l Afrique de l Ouest

Les résultats clés du PQAO. Programme Qualité de l Afrique de l Ouest Les résultats clés du PQAO Programme Qualité de l Afrique de l Ouest LA QUALITE, maître mot du Programme La qualité a été le maître mot du Programme. Une POLITIQUE QUALITE a été formulée, jetant les bases

Plus en détail

COMMUNIQUE RELATIF AU RACHAT DES OBLIGATIONS «PAA

COMMUNIQUE RELATIF AU RACHAT DES OBLIGATIONS «PAA Port Autonome d Abidjan Société Nationale de droit ivoirien au capital social de F CFA 16 000 000 000 Siège social sis à la Rue A22 des Piroguiers, Boulevard du Port BP V85 Abidjan COTE D IVOIRE Tel. :

Plus en détail

Programme Biotechnologie et Biosécurité

Programme Biotechnologie et Biosécurité Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles CEDE AO Communauté Éco nomique des État s d Af rique de l Ou es t ECOW AS Economic Communit y of W est Af rican S ta t es

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Vu la Constitution ; Vu la résolution n 001-2002/AN du 05 juin 2002 portant validation du mandat des députés ;

Vu la Constitution ; Vu la résolution n 001-2002/AN du 05 juin 2002 portant validation du mandat des députés ; LOI N 005-2006/AN JO N 18 DU 04 MAI 2006 LOI N 005-2006/AN PORTANT REGIME DE SECURITE EN MATIERE DE BIOTECHNOLOGIE AU BURKINA FASO. L ASSEMBLEE NATIONALE Vu la Constitution ; Vu la résolution n 001-2002/AN

Plus en détail

INSTRUCTION N 21/99 RELATIVE A LA CLASSIFICATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES

INSTRUCTION N 21/99 RELATIVE A LA CLASSIFICATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES UNION MONETAIRE OUEST AFRICAINE CONSEIL REGIONAL DE L EPARGNE PUBLIQUE ET DES MARCHES FINANCIERS INSTRUCTION N 21/99 RELATIVE A LA CLASSIFICATION DES ORGANISMES DE PLACEMENT COLLECTIF EN VALEURS MOBILIERES

Plus en détail

EBOLA - STRATÉGIE DE RIPOSTE AUX FLAMBÉE S ÉPIDÉMIQUES

EBOLA - STRATÉGIE DE RIPOSTE AUX FLAMBÉE S ÉPIDÉMIQUES EBOLA - STRATÉGIE DE RIPOSTE AUX FLAMBÉE S ÉPIDÉMIQUES DR SYLVIE BRIAND, DIRECTRICE DU DEPARTMENT DE LUTTE CONTRE LES ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES, ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTÉ, GENÈVE. 1. EBOLA, UNE MALADIE

Plus en détail

Termes de Référence (TDR)

Termes de Référence (TDR) 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 37 83 69; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com http://www.iavs.info Termes de Référence (TDR) Du Séminaire de formation sur l élaboration

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne)

Le Premier Ministre reçoit en audience M. François Pérol, Président du Directoire BPCE (Groupe Banque Populaire Caisse d Epargne) AGENDA DU GOUVERNEMENT DU CENTRE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE Vendredi 5 septembre 2014 11:26 SEPTEMBRE 5 VENDREDI Pour assurer l efficacité et la synergie des actions du Gouvernement,

Plus en détail

BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE

BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE COMMUNE DE BOBO-DIOULASSO BURKINA FASO ---------- Unité Progrès Justice MAIRIE ------------ SECRETARIAT GENERAL ------------- DIRECTION DE L ADMINISTRATION GENERALE PROJET D ARRETE N 2014 /CB/M/SG PORTANT

Plus en détail

PLAN DE PREPARATION ET DE RIPOSTE A UNE EVENTUELLE EPIDEMIE DE MALADIE A VIRUS EBOLA AU BURKINA FASO

PLAN DE PREPARATION ET DE RIPOSTE A UNE EVENTUELLE EPIDEMIE DE MALADIE A VIRUS EBOLA AU BURKINA FASO MINISTERE DE LA SANTE BURKINA FASO ------------- Unité - Progrès - Justice PLAN DE PREPARATION ET DE RIPOSTE A UNE EVENTUELLE EPIDEMIE DE MALADIE A VIRUS EBOLA AU BURKINA FASO 1 Avril 2014 SIGLES ET ACRONYMES

Plus en détail

Agences de voyage intervenant dans la Réserve de Biosphère de la Pendjari Page 1

Agences de voyage intervenant dans la Réserve de Biosphère de la Pendjari Page 1 Agences de voyage intervenant dans la Réserve de Biosphère de la Pendjari Page 1 Afrique de l Ouest Afrique-Destination Bénin Cotonou 00220-21315719 / 906691, Fax: 21313707 Agence Africain du Tourisme

Plus en détail

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes

Ebola dans la pratique. Se préparer en 10 étapes Ebola dans la pratique Se préparer en 10 étapes 1 1. Qu est-ce que la fièvre Ebola? Ebola est un virus filiforme qui se rencontre en Afrique sub-saharienne Hôte naturel = animaux sauvages P. ex. chauves-souris,

Plus en détail

Rapport Final du Projet 2013-285 TRICYCLES BOUTIQUES

Rapport Final du Projet 2013-285 TRICYCLES BOUTIQUES P : 11 BP 1840 C.M.S. Ouagadougou 11 T : (226) 50 34 39 34 E : bouman@fasonet.bf I : www.fbs-bf.org I Rapport descriptif Rapport Final du Projet 2013-285 TRICYCLES BOUTIQUES Assez différent du projet tricycles

Plus en détail

PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA

PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA ------- MINISTERE DE LA SANTE ET DE LA LUTTE CONTRE LE SIDA- REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail ------------ PLAN DE COMMUNICATION POUR LA PREVENTION CONTRE L EPIDEMIE DE LA FIEVRE EBOLA

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

JUGULER LE VIH/SIDA SUR LE CORRIDOR DE TRANSPORT ABIDJAN-LAGOS

JUGULER LE VIH/SIDA SUR LE CORRIDOR DE TRANSPORT ABIDJAN-LAGOS BANQUE MONDIALE JUGULER LE VIH/SIDA SUR LE CORRIDOR DE TRANSPORT ABIDJAN-LAGOS PROGRAMME DE POLITIQUES DE TRANSPORTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE ASSEMBLEE GENERALE ANNUELLE - BAMAKO, Nov 05-1 SOMMAIRE I.INTRODUCTION

Plus en détail

EXPOSE LIMINAIRE. 1 - Salutations

EXPOSE LIMINAIRE. 1 - Salutations CONFERENCE DE PRESSE 5 e Edition FOIRE INTERNATIONALE DE BOBO DIOULASSO (FIBO 2015) EXPOSE LIMINAIRE 1 - Salutations Avant tout propos, au nom du Groupe de Recherche et d Appui au Développement Intégré

Plus en détail

Professeur Niama Diop SALL

Professeur Niama Diop SALL Harmonisation des Curricula de Formation en Santé dans l Espace CEDEAO Professeur Niama Diop SALL Mondialisation Mondialisation Expansion et Harmonisation des liens d interdépendance entre les nations,

Plus en détail

rapport annuel D activites 2011

rapport annuel D activites 2011 73 OBJECTIF OPÉRATIONNEL 3 ASSURER EFFICACEMENT LE SUIVI DES RELATIONS AVEC LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES ET ORGANISMES DE COOPÉRATION A CARACTÈRE ÉCONOMIQUE ET FINANCIER & & & Le dispositif de suivi

Plus en détail

Bulletin Hebdomadaire International N 328 28 décembre 2011 au 3 janvier 2012

Bulletin Hebdomadaire International N 328 28 décembre 2011 au 3 janvier 2012 Bulletin Hebdomadaire International N décembre 0 au janvier 0 Département International Ce bulletin a pour objectif de signaler les nouveaux évènements sanitaires survenant à l étranger et susceptibles

Plus en détail

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E

LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE D É C R È T E MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE République de Côte d Ivoire Union- Discipline - Travail ----------------- DÉCRET N 2007-570 DU 10 AOUT 2007 PORTANT ORGANISATION DU MINISTÈRE DE L INTÉGRATION AFRICAINE

Plus en détail

Position sur Ebola et les chauves-sourissouris

Position sur Ebola et les chauves-sourissouris LE RESEAU POUR CONSERVATION DES CHAUVES SOURIS D AFRIQUE (BCA) http://www.batconafrica.net/ Position sur Ebola et les chauves-sourissouris Résumé : Les chauves souris et l épidémie actuelle à virus Ebola

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité REPUBLIQUE DE GUINÉE Travail Justice Solidarité MINISTERE D ETAT CHARGE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DES GUINEENS DE L ETRANGER ====== MINISTERE DELEGUE DES GUINEENS DE L ETRANGER INTERVENTION DE MADAME

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com Blog: http:// iavs.6mablog.com.

01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com Blog: http:// iavs.6mablog.com. 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 70 80 64 52 Email: iavsmail@gmail.com Blog: http:// iavs.6mablog.com Fiche descriptive Du Séminaire régional d information et de formation sur le processus

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA 14 ème EDITION DE LA RENCONTRE GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA 14 ème EDITION DE LA RENCONTRE GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA 14 ème EDITION DE LA RENCONTRE GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE Thème : «La problématique du financement des PME /PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» Bobo-Dioulasso,

Plus en détail

Le rôle des Parlements dans l application des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l homme

Le rôle des Parlements dans l application des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l homme Le rôle des Parlements dans l application des instruments internationaux et régionaux relatifs aux droits de l homme Séminaire à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

Parler d Ebola au Cameroun. Etude de la réception des dispositifs de mobilisation

Parler d Ebola au Cameroun. Etude de la réception des dispositifs de mobilisation Université de Douala Département de communication Observatoire des conjonctures de communications (OCOCO) Parler d Ebola au Cameroun. Etude de la réception des dispositifs de mobilisation Projet de recherche

Plus en détail

Appels à Investissement:

Appels à Investissement: Africa Label Group S.A Faire mieux. Donner plus. Appels à Investissement: ALG Academy (E-learning): $ 150,000 ImaginAfrica (Solutions TIC): $ 50, 000 Investir dans un groupe en pleine expansion. Des secteurs

Plus en détail

PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE. Transports de malades

PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE. Transports de malades DIOCESE de DIEBOUGOU BP 35 Diebougou BURKINA FASO PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE Transports de malades Abbé Meda, N. Dominique SAvio Responsable de l assistance aux prêtres malades Diocèse de Diébougou

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 République de Côte d Ivoire Union - Discipline - Travail Porte-parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 04/06/2014 Le mercredi 04 juin 2014, un Conseil des Ministres s est

Plus en détail

BURKINA FASO La patrie ou la mort, nous vaincrons! ----------------- ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE -----------------

BURKINA FASO La patrie ou la mort, nous vaincrons! ----------------- ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE ----------------- BURKINA FASO La patrie ou la mort, nous vaincrons! ----------------- ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE ----------------- LOI N -010/93/ADP PORTANT ORGANISATION JUDICIAIRE AU BURKINA FASO L ASSEMBLEE DES

Plus en détail

West and Central African Council for Agricultural Research and Development

West and Central African Council for Agricultural Research and Development Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL A MANIFESTATION D INTERET ------------------------

Plus en détail

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf.

Termes de Référence. 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp18523- Dakar SENEGAL Tel 221 869 96 18 Fax 221 869 96 31 secoraf@coraf.org www.coraf. CED E AO Co mmunaut é Éco no miq u e d es Ét ats d Af r iqu e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econom ic Co mmunit y of W est Af r

Plus en détail

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ----------------------------

Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- REPUBLIQUE DU BENIN ------------ MINISTERE DU COMMERCE ---------------- Agence Béninoise de Promotion des Echanges Commerciaux (ABePEC) ---------------------------- BILAN DES ACTIVITES DE L AGENCE BENINOISE

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

Rapport de Réunion. Cluster Santé Mali. Du 13 Novembre 2013 à la. Direction Nationale de la Santé. Mercredi, 13 novembre 2013 DATE HORAIRE 14H30 17H45

Rapport de Réunion. Cluster Santé Mali. Du 13 Novembre 2013 à la. Direction Nationale de la Santé. Mercredi, 13 novembre 2013 DATE HORAIRE 14H30 17H45 Cluster Santé Mali Rapport de Réunion Du 13 Novembre 2013 à la Direction Nationale de la Santé DATE Mercredi, 13 novembre 2013 HORAIRE 14H30 17H45 LIEU Direction Nationale de la Santé (DNS) Salle de réunion

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles

Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles Ebola Virus Disease (EVD) Informations contextuelles Ebola Virus Disease (EVD) Origines Le virus Ebola porte le nom de la Rivière Ebola qui se trouve dans ce qui était le Zaïre (maintenant la République

Plus en détail

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010

MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 MINISTERE DE LA CULTURE ET DU TOURISME DIRECTION GENERALE DU TOURISME TABLEAU DE BORD DES STATISTIQUES DU TOURISME 2010 Août 2011 Tableau de bord des statistiques du tourisme 2010 1 I. AVANT PROPOS ---------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES AS/HO BURKINA FASO --------- Unité - Progrès - Justice DECRET N 2010- /PRES/PM/MAHRH/ 400 MRA/MECV/MEF/MATD portant modalités d élaboration et de validation des chartes foncières locales. LE PRESIDENT

Plus en détail

DECLARATION DE OUAGADOUGOU

DECLARATION DE OUAGADOUGOU DECLARATION DE OUAGADOUGOU SUR LA SECURITE ROUTIERE RECOMMANDATIONS DU FASER (20-21 MAI 2015, OUAGADOUGOU, BURKINA FASO) Considérant la Résolution A/RES/57/309 relative à la crise mondiale de la sécurité

Plus en détail

ACCÉDEZ À UN UNIVERS DE PRIVILÈGES

ACCÉDEZ À UN UNIVERS DE PRIVILÈGES ACCÉDEZ À UN UNIVERS DE PRIVILÈGES PARTENAIRES biciab.bf Avantages accordés par AIR FRANCE Gains de miles Réduction sur les frais de service billets business Filmage bagage au départ de Ouaga Accès au

Plus en détail

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO).

La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La situation générale des opérations de transport sur les corridors de la Communauté Economique Des Etats de l Afrique de l Ouest (CEDEAO). La CEDEAO La CEDEAO est un sous groupement qui avait en son sein

Plus en détail

Nom et Prénoms: VOKOUMA / BOUSSARI Karimatou Jocelyne

Nom et Prénoms: VOKOUMA / BOUSSARI Karimatou Jocelyne Fiche de Compte rendu de mission Nom et Prénoms: VOKOUMA / BOUSSARI Karimatou Jocelyne Lieu de la mission: Dakar/ Sénégal Type de programme concerné : Nature de la mission : Recherche Action Suivi CSE

Plus en détail

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest»

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest» CED EAO Co mmunau t é Économiq u e de s Ét ats d Af r iq u e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econo m ic Co mmunit y of West Af r ica

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO Juillet 2011 1 SIGLES ET ABBREVIATIONS APIPAC BRS FCFA IAGU-BAU PMA PROFAUP RUAF URCPO

Plus en détail

PLAN QUALITE POUR LES LABORATOIRES D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE DU BURKINA FASO

PLAN QUALITE POUR LES LABORATOIRES D ANALYSES DE BIOLOGIE MEDICALE DU BURKINA FASO MINISTERE DE LA SANTE -------- SECRETARIAT GENERAL --------- DIRECTION GENERALE DE LA PHARMACIE DU MEDICAMENT ET DES LABORATOIRES BURKINA FASO ---------------- Unité - Progrès - Justice DIRECTION DES LABORATOIRES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

Coordinateur de Projet de la Solidarité Internationale. formations métiers. métier du management de projet

Coordinateur de Projet de la Solidarité Internationale. formations métiers. métier du management de projet formations métiers Chaque année, ce sont 20 personnes qui franchissent les portes de l Institut Bioforce pour se former aux métiers de la solidarité internationale. De 3 mois pour les profils experts à

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER 128, Boulevard du 13 janvier BP : 2704 Lomé Togo Tél. : (228) 22 21 68 64 Fax. : (228) 22 21 86 84 bidc@bidc-ebid.org www.bidc-ebid.org TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

AUDIENCE PUBLIQUE DU 04 juillet 2013. L an deux mil treize Et le quatre juillet

AUDIENCE PUBLIQUE DU 04 juillet 2013. L an deux mil treize Et le quatre juillet REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- COUR D APPEL D ABIDJAN ---------------- TRIBUNAL DE COMMERCE D ABIDJAN --------------- RG N 904/2013 ------------- ORDONNANCE DU JUGE DES REFERES --------------

Plus en détail

dossier de presse septembre 2011 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES

dossier de presse septembre 2011 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES dossier de presse septembre 2011 DE 32 G20 et santé PROTECTION SOCIALE ET GRATUITE DES SOINS POUR LES PLUS PAUVRES La Santé n est pas un Luxe La Santé n est pas un Luxe médecins du monde alerte La santé

Plus en détail

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD)

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- PROJET POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT / APPUI AU DEVELOP- PEMENT

Plus en détail

Par Mathieu EBEKE, Directeur Conservateur de la Réserve de Biosphère d Odzala

Par Mathieu EBEKE, Directeur Conservateur de la Réserve de Biosphère d Odzala Aspect épidémiologique : le cas de la fièvre hémorragique à virus ébola dans la région de la réserve de biosphère d Odzala et les moyens de lutte utilisés Par Mathieu EBEKE, Directeur Conservateur de la

Plus en détail

VU le décret n 2012-1038/PRES du 31 décembre 2012 portant nomination du Premier Ministre ;

VU le décret n 2012-1038/PRES du 31 décembre 2012 portant nomination du Premier Ministre ; Décret 2014-582 PRES/PM/MEF du 10 juillet 2014 portant création, attributions, organisation, composition et fonctionnement du dispositif institutionnel de préparation du Projet pôle de croissance du Sahel.

Plus en détail

Besoins de formation professionnelle aux métiers de l électricité en Afrique de l Ouest

Besoins de formation professionnelle aux métiers de l électricité en Afrique de l Ouest Conférence «Accès à toutes les énergies en Afrique : Quelles es solutions o s? Besoins de formation professionnelle aux métiers de l électricité en Afrique de l Ouest René Massé Consultant GVEP International

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ

Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ Situation: Bobo-Dioulasso, Burkina Faso Consultant de Santé de la Reproduction/SSRAJ Centre: Centre pour Leadership et Management General Structure: Organisation Ouest Africaine de la Santé Lieu de travail:

Plus en détail

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA

RAPPORT CAMPAGNE DE DISTRIBUTION GRATUITE DE KITS D HYGIENE AUX MENAGES SINISTRES PAR LES INONDATIONS DANS LES COMMUNES DE MALANVILLE ET DE KARIMAMA R é p u b l i q u e d u B é n i n M I N I S T E R E D E L A S A N T E D i r e c t i o n D é p a r t e m e n t a l e d e l a S a n t é d u B o r g o u e t d e l A l i b o r i Z o n e S a n i t a i r e M

Plus en détail

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Dr Amadou Moctar MBAYE & Gérard FOULON Direction santé - Département du Développement Social 2ème Colloque

Plus en détail

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009

Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO. Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 Communication du CSAO Réunion des acteurs de la coopération transfrontalière de la CEDEAO Commission de la CEDEAO, Abuja (Nigeria), 18-20 mai 2009 1. LA CONSTRUCTION DE PARTENARIATS ET L IMPLICATION DES

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE. Ces assises ont enregistré la présence et la participation active de plusieurs personnalités parmi lesquelles :

RAPPORT DE SYNTHESE. Ces assises ont enregistré la présence et la participation active de plusieurs personnalités parmi lesquelles : RAPPORT DE SYNTHESE Du 28 au 31 octobre 2013 s est tenue à l Université Félix Houphouët Boigny et au Palais de la Culture de Treichville, avec le soutien des Ministères Techniques, du District d Abidjan,

Plus en détail

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire

Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire Assemblées Annuelles de la BAD: mot introductif de la ministre Kaba Nialé lors de la journée promotionnelle dédiée à la Côte d Ivoire (source abidjan.net) La Ministre auprès du Premier Ministre chargée

Plus en détail

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES. du mercredi 15 /02/2012

COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES. du mercredi 15 /02/2012 République de Côte d Ivoire Union - Discipline Travail Porte- parolat du Gouvernement COMMUNIQUE DU CONSEIL DES MINISTRES du mercredi 15 /02/2012 Le mercredi 15 février 2012, un Conseil des Ministres s

Plus en détail

REGLEMENT CONCOURS BRVM LOGO CHALLENGE

REGLEMENT CONCOURS BRVM LOGO CHALLENGE REGLEMENT CONCOURS BRVM LOGO CHALLENGE 1 PREAMBULE La Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), institution financière spécialisée commune aux États de l UEMOA que sont le Bénin, le Burkina Faso,

Plus en détail

Rôle des Associations et Organismes Internationaux en matière de Sécurité et Santé au Travail

Rôle des Associations et Organismes Internationaux en matière de Sécurité et Santé au Travail 19 ÈME Journée Africaine de la Prévention des Risques Professionnels (JAPRP) 13 ÈME Journée Mondiale de la Sécurité et de la Santé au Travail (JMSST) ABIDJAN, République de COTE D IVOIRE- Salle de CONFÉRENCE

Plus en détail

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la

PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la PRESENTATION DU CREDIT RURAL DE GUINEE à la CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA FINANCE SOCIALE & SOLIDAIRE LIMA 13 & 14 MAI 2015 BREVE PRESENTATION DE LA GUINEE Contexte Socio-économique de la Guinée: La

Plus en détail

TDR Termes de Références

TDR Termes de Références Coalition des Entreprises de Côte d Ivoire contre le Sida Convention N : 05 / 2010 / SCSP / PUMLS C102A10315 : PARTICIPATION A LA 23 ème EDITION DE LA CAMPAGNE MONDIALE DE LUTTE CONTRE LE SIDA 2010 TDR

Plus en détail

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015

Guinée - Epidémie de la Maladie à virus Ebola Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 07 Juin 2015 Rapport de la Situation Epidémiologique Maladie a Virus Ebola en Guinée 7 Juin 215 I. Points saillants Deux (2) nouveaux cas confirmés ont été notifié ce jour dans les préfectures de Forécariah et de Kindia

Plus en détail

Résumé du Mémoire d Executive Master

Résumé du Mémoire d Executive Master EXECUTIVE MASTER EN POLITIQUES ET PRATIQUES DU DEVELOPPEMENT (DPP) Année Académique 2012 2013 Résumé du Mémoire d Executive Master Bilan d une approche basée sur l accompagnement des partenaires: Cas du

Plus en détail

GROUPE BANK OF AFRICA. Photo couverture Miroslav - Fotolia.com

GROUPE BANK OF AFRICA. Photo couverture Miroslav - Fotolia.com GROUPE BANK OF AFRICA 2012 Photo couverture Miroslav - Fotolia.com Le réseau BANK OF AFRICA (au 30/10/2011) BANK OF AFRICA - BENIN 22 Agences à Cotonou. 18 Agences régionales. BANK OF AFRICA - BURKINA

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

STRUCTURE DE GOUVERNANCE DE LA CEDEAO A.1

STRUCTURE DE GOUVERNANCE DE LA CEDEAO A.1 [1] A STRUCTURE DE GOUVERNANCE DE LA CEDEAO A.1 Introduction. La Communauté Economique des Etats de I'Afrique de I'Ouest (CEDEAO) est dotée de trois organes de gouvernance, à savoir l'exécutif, le Législatif

Plus en détail

- Titre du communiqué : PLANS ET PROJETS D ECOTOURISME EN COTE D IVOIRE - Thème correspondant : A

- Titre du communiqué : PLANS ET PROJETS D ECOTOURISME EN COTE D IVOIRE - Thème correspondant : A - Titre du communiqué : PLANS ET PROJETS D ECOTOURISME EN COTE D IVOIRE - Thème correspondant : A - * Madame ATSIN ETTI Dia 20 BP 1147 ABIDJAN 20 : Im. CCIA, 9ème étage Tél. : 20 21 53 75 / Fax : 20 22

Plus en détail

Module de formation. L assainissement en milieu rural

Module de formation. L assainissement en milieu rural Module de formation L assainissement en milieu rural Sur la base des retours d expérience de programmes d assainissement réalisés dans quatre pays du Sahel (Burkina Faso, Mali, Niger, Sénégal), Eau Vive

Plus en détail

«Approches comparées des politiques

«Approches comparées des politiques «Approches comparées des politiques d accès aux ARV en Afrique et spécificités du programme camerounais» Semaine de la France au Brésil L accès aux antirétroviraux dans les pays du Sud : 20 ans après l

Plus en détail

Note conceptuelle concernant le séminaire du PQIP/DCTP sur «Les cadres nationaux de certification»

Note conceptuelle concernant le séminaire du PQIP/DCTP sur «Les cadres nationaux de certification» Note conceptuelle concernant le séminaire du PQIP/DCTP sur «Les cadres nationaux de certification» Introduction La deuxième réunion du Pôle de Qualité Inter-Pays dans le domaine du développement des compétences

Plus en détail