RESEAU DE LA BMS-SA. AGENCE DE GAO Centre Commercial Imm. Baba Guindo Tél : (223) Fax : (223)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RESEAU DE LA BMS-SA. AGENCE DE GAO Centre Commercial Imm. Baba Guindo Tél : (223) 21 82 09 07 Fax : (223) 21 82 11 53"

Transcription

1 Rapport Annuel 2011

2 RESEAU DE LA BMSSA BANQUE MALIENNE DE SOLIDARITE Siège social : Immeuble DIOGO AOUA Hamdallaye ACI 2000 BP E Bamako Mali Tél : (223) / Fax : (223) / BIC SWIFT : BMSMMLBA AGENCE DU FLEUVE Imm. Dette Publique 2è étage BP : E 1280 Bamako Mali Tél. : (223) Fax : (223) AGENCE DE DAOUDABOUGOU Imm. Seyba TANDIA, Av. OUA Carrefour Daoudabougou, BP E 1280 Bamako Mali Tél : (223) Fax : (223) AGENCE DE BOZOLA Imm. Nimagala Grand Marché Tél : (223) AGENCE DE KIDAL Centre Commercial BP : 61 Tél : (223) Fax : (223) AGENCE DE MOPTI Centre Commercial BP : 98 Tél : (223) Fax : (223) AGENCE DE SIKASSO Mancourani BP : 124 Tél : (223) Fax : (223) AGENCE DE NIONO Centre Commercial Imm. Yatassaye Tél : (223) Fax : (223) AGENCE DE GAO Centre Commercial Imm. Baba Guindo Tél : (223) Fax : (223) BUREAU DE KORO Centre Commercial KORO Tel : (223) AGENCE DE KAYES Imm. N'Diaye, Rond point Harlem Tél : (223) AGENCE PME/PMI Quartier du Fleuve BP. E 1280 Bamako Mali Tel : (223) Fax : (223) AGENCE DE SEGOU Centre Commercial Imm Sory Konandji Tel : (223) Fax : (223) AGENCE DE KOULIKORO Gare de Koulikoro Tel : (223) Fax : (223) AGENCE DE TOMBOUCTOU Centre commercial quartier Bangoumé Tel : (223) Fax : (223) AGENCE DE DJELIBOUGOU Route de Koulikoro Tel : (223) Fax : (223) AGENCE HAMDALLAYE IMACY Avenue Cheick Zayed (ex Imacy) Tel : (223) AGENCE DE SEBENICORO Route Nationale 5 près de la police 9eme Arrondissement Tel : (223) AGENCE DE BACODJICORONI Carrefour Kalabancoro Face station SOYATT Tel : (223) Fax : (223) AGENCE DE SEVARE Centre commercial, Imm KOUNTAM BANGUETABA Tel : (223) Fax : (223) CORRESPONDANTS BANCAIRES KBC BANK : 2 Havelaan, Bruxelles Belgique Code Swift: Kredbebb FIMBANK: 7 th floor the Plaza Commercial Centre Bissaza Street, Sliema SLM 15Malta Code Swift: FIMBMTM3 FORTIS BANK : Fortis Merchant Banking 30, Quai de Dion Bouton Puteaux Cedex France Code Swift : RUBBFRPP ou GEBAFRPP MASHREQ BANK : Post Box 1250 DUBAI UAE Tel : /Fax :

3 SOMMAIRE 1 Message du Président du Conseil d'administration 2 Chiffres clés 3 Composition du Conseil d'administration 4 Composition de l'equipe de Direction 5 Faits marquants de l'exercice 6 Rapport de Gestion du Conseil d Administration Environnement économique et financier Analyse de l'activité Analyse des résultats 7 Rapports Général et Spéciaux des Commissaires aux Comptes 8 Résolutions de l'assemblée Générale Ordinaire 9 Résolutions de l'assemblée Générale Extraordinaire 10 Annexes * Etats Financiers * Notes aux Etats Financiers

4 1 Message du Président du Conseil d Administration sur celui de Le résultat net bénéficiaire au titre de l année 2011 ressort à FCFA 2,8 milliards, enregistrant ainsi son niveau le plus élevé depuis la création de la Banque. Ces résultats ont été obtenus grâce à la bonne tenue des opérations avec la clientèle et des opérations de hors bilan qui ont dépassé les prévisions. Ils sont d autant plus remarquables qu un effort significatif de provisionnement des créances en souffrance pour un montant de FCFA 2,5 milliards a été effectif. Les bonnes performances de la Banque se reflètent également à travers : Chers actionnaires, C est pour moi un plaisir renouvelé de vous présenter, au nom du Conseil d Administration et de l ensemble du personnel, le film de la vie de notre Banque au titre de l exercice La BMSsa a clôturé l année 2011 avec un total bilan de FCFA 180 milliards, en hausse de 29% par rapport à l année précédente. Avec une part de marché en termes de taille de bilan de 8,5%, la Banque confirme son ascension sur le marché bancaire malien, malgré sa relative jeunesse. Elle se situe au sixième rang sur treize banques sur la place du Mali et au trentedeuxième rang sur les cent banques que comporte l espace UEMOA. Cette hausse d activité est reflétée dans les efforts de collecte des ressources d exploitation qui ont atteint FCFA 161 milliards en 2011, contre FCFA 123 milliards une année auparavant, soit une hausse de 31%. Elles sont principalement constituées de ressourcesclientèle qui s élèvent à FCFA 120 milliards, soit 74%. le nombre d agences qui est passé de 17 en 2010 à 21 en 2011 ; le nombre de comptes qui se chiffre à en 2011 contre en 2010, soit un accroissement de 16% ; les points de vente Moneygram qui sont passés de 151 en 2010 à 170 en 2011, soit un relèvement de 13% sur la période, avec une création de nombreux emplois indirects ; le nombre de distributeurs automatiques qui s élève à 17 en 2011 contre 13 une année auparavant ; la généralisation de l utilisation par la clientèle des cartes bancaires dont le nombre a atteint au 31/12/2011 contre en Dans le cadre de ses activités de proximité, la Banque continue d entretenir des relations harmonieuses avec les acteurs intervenant dans la promotion de l emploi, notamment, l Agence Nationale Pour l Emploi (ANPE), l Agence pour la Promotion de l Emploi des Jeunes (APEJ), le Fonds d Appui AutoRenouvelable pour l Emploi (FARE), le Projet d Appui à la Jeunesse Malienne (PAJM), le Projet pour le renforcement des capacités des commerçants détaillants (PRECAD) etc. Parallèlement, les emplois sont passés de FCFA 112 milliards au 31 décembre 2010 à FCFA 146 milliards en 2011, soit une augmentation de 31% comme pour les ressources. Ils se concentrent essentiellement sur le court terme et à un degré moindre sur le moyen terme. Le dynamisme des activités a induit un PNB de FCFA 11 milliards en 2011, en hausse de FCFA 2,3 milliards L année 2011 est également marquée par l appropriation totale de notre nouveau système d information et le renforcement de notre reconnaissance internationale à travers les offres de partenariat qui nous sont faites par des institutions de renom et qui nous confortent dans la justesse de nos choix.

5 Au plan de la gouvernance, le Conseil d Administration a joué efficacement son rôle avec l appui des divers comités mis en place. La Banque a également entrepris d élaborer un plan stratégique à moyen terme pour la période , tout en intégrant le financement du transport dans la gamme des produits offerts. Les efforts déployés pour la captation d une clientèle sousrégionale et relevant de la diaspora se poursuivent. D une façon globale, les résultats obtenus au cours de l année 2011 se situent audelà des prévisions et permettent de nourrir de grandes ambitions pour les années à venir, malgré les difficultés du moment. La BMSsa finance le développement Nous ne saurions terminer nos propos sans exprimer nos remerciements aux Autorités nationales, aux membres du Conseil d Administration aux clients et à l ensemble du personnel dont la convergence des efforts est à l origine des bonnes performances enregistrées. Plus que par le passé, nous aurons besoin du concours de tous pour relever les multiples défis du développement. Je vous remercie. Babaly BA Président Directeur Général

6 2 Chiffres clés Au 31 décembre 2011 (En millions de fcfa) /2010(%) Total bilan % Total prêts et avances % Total dépôts % Fonds propres Effectifs % Produits nets bancaires % Résultats nets % (dont subvention de l Etat) Nombres d agences % Nombres de comptes de Points de ventes Money Gram % % Effectifs (en unité) %

7 3 COMPOSITION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Babaly BA : Président PDG BMSsa Koulou FANE : Administrateur Indépendant Idrissa HAIDARA : AdministrateurPDG PMU Mali Alou SIDIBE : Administrateur KAFO JIGINEW Modibo Mory DIARRA : AdministrateurCAECE JIGISEME Makan Moussa SISSOKO : AdministrateurANPE Dominique LESAFFRE : AdministrateurSIDI Modibo COULIBALY : AdministrateurNYESIGISO Ousmane N DAOU : AdministrateurSMDD Issa Tiéma DIARRA : AdministrateurAPEJ Ibrahim Balla CAMARA : AdministrateurAPIM

8 4 COMPOSITION DE L EQUIPE DE DIRECTION Président Directeur Général : Babaly BA Conseillers du PDG : Bakary TRAORE Mohamed Seyba SOUMANO DGA/Directeur Commercial et de la Relation Clientèle : Lanfia KOITA Directeur Financier et Comptable : Mohamed Yehia DIALLO Directeur des Operations : Mamadou DAFFE Directeur des Ressources Humaines et des Moyens Généraux : Hamadoun OUOLOGUEM Directrice des Engagements : Mme Mamou NDiaye KEITA Directeur des Systèmes d Information et des Nouvelles Technologies : Moussa YENA Inspecteur Général : Mady Koly KEITA

9 5 FAITS MARQUANTS DE L EXERCICE L année 2011 a été marquée de façon globale par une plus grande contribution de la BMSsa au financement de l économie. En effet, sa part de marché dans les crédits à l économie s est appréciée de 1,4 point en s élevant à 7,8% en 2011 contre 6,4% un an auparavant. Les faits majeurs ciaprès ont marqué l exercice en objet : l ouverture de trois (03) nouvelles agences (Sébénikoro, Baco Djicoroni et Sevaré) ; la formalisation des termes de référence dans le cadre de l élaboration du Plan Stratégique à Moyen Terme ; la signature des conventions d accord cadre de refinancement entre l Etat du Mali et la BADEA, à rétrocéder à la BMS, permettant ainsi de renforcer les ressources longues de la Banque ; la révision des Statuts de la Banque ; l augmentation du capital de la Banque de millions de FCFA à millions de FCFA ; la participation active au projet sousrégional de monétique qui a débouché sur l ouverture de nouveaux distributeurs automatiques ; l extension du réseau MoneyGram. le programme de renforcement des capacités des commerçants détaillants ; le programme d appui financier aux commerçants détaillants. Au titre de diverses autres activités, il y a lieu de souligner : le financement en partenariat avec l Office du Niger des besoins en semences et engrais de la Fédération des Coopératives des Producteurs de Pomme de Terre de la Zone Office du Niger au titre de la Campagne de la contre saison 2011/2012 ; le soutien financier à la Direction Nationale de l Assainissement dans le cadre du lancement de la campagne nationale de l assainissement. L année 2011 a été également marquée par la visite au Mali du Directoire du partenaire SIDI qui a coïncidé avec l organisation de la 31 ième session du Conseil d Administration de la BMSsa réunie à Bamako le 08 novembre Au cours cette visite, les axes de la coopération entre la BMSsa et la SIDI ont été renforcés. Au plan interne, il y a lieu de souligner les efforts entrepris à l endroit du personnel tendant à promouvoir un environnement de travail stimulant et convivial à travers diverses mesures sociales. La Banque est intervenue activement dans la satisfaction de la demande sociale ; outre le maintien du financement privilégié des SFD, l on peut citer à titre d illustration les actions suivantes : la construction de 58 logements économiques pour jeunes cadres ; l établissement d un partenariat avec la Direction Nationale du Développement Social dans le cadre du financement des activités génératrices de revenus des associations féminines dans les 06 communes du District de Bamako (soit 98 associations). Par ailleurs, la BMSsa a pris part à des programmes d insertion des jeunes à travers divers projets initiés par l APEJ. De même, le partenariat s est poursuivi avec le FARE via les programmes suivants : le programme d appui à la jeunesse malienne : installation de 300 jeunes diplômés dans le secteur d activité de leur choix ;

10 6 RAPPORT DE GESTION DU CONSEIL D ADMINISTRATION Conformément aux dispositions légales et statutaires, nous nous réunissons ce jour en assemblée générale pour aborder les questions ayant trait au fonctionnement de notre Banque en Je voudrais avant tout propos, adresser au nom des Administrateurs de la Banque Malienne de Solidarité et en mon nom propre, nos sincères remerciements à Mesdames et Messieurs les actionnaires pour avoir bien voulu rehausser de leur présence la qualité de cette Assemblée Générale. Notre réunion de ce jour sera consacrée en priorité à : l analyse des activités de notre Banque ; l examen des comptes de l exercice clos le 31 décembre 2011 ; l adoption des résolutions touchant à la vie sociale de notre institution. Les documents relatifs à ces points, à savoir les rapports du Conseil d Administration, des Commissaires aux Comptes, les comptes de l exercice clos le 31 décembre 2011 ainsi que les projets de résolutions ont été mis à votre disposition conformément aux prescriptions légales. Nous vous exposons, dans le cadre du présent rapport, l environnement économique et financier ayant prévalu durant l exercice sous revue, avant de décliner les activités de banque proprement dites. 6 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE En 2011, l économie mondiale a évolué dans un environnement caractérisé par une exacerbation de la crise de la dette souveraine en Zone euro et aux Etats Unis d'amérique. L'absence de signes tangibles de résolution de cette crise devrait accroître le ralentissement de l'activité économique mondiale. Selon les estimations du Fonds Monétaire International (FMI), le taux de croissance de l'économie mondiale ressortirait à 4,0% en 2011 contre 5,1% en Cet environnement international tendu et instable, couplé aux effets de la crise postélectorale survenue en Côte d'ivoire, qui ont perturbé les échanges commerciaux et retardé la réalisation de certains projets d'infrastructures, induirait un ralentissement de la croissance dans l'uemoa. Le produit intérieur brut de l'union enregistrerait ainsi, en termes réels, une progression de 1,2% en 2011 contre 4,5% en L'activité serait, toutefois, soutenue par les actions menées par les nouvelles Autorités ivoiriennes, afin d'assurer une relance rapide de l'appareil productif dans leur pays, l'essor de la production minière, notamment au Burkina et au Niger, ainsi que le regain d'activités dans la branche bâtiment et travaux publics. S agissant des prix, le taux d'inflation ressortirait en moyenne à 3,8% en 2011, soit 2,4 points de pourcentage de plus qu'en L'exécution des opérations financières des Etats en 2011 se traduirait par un déficit de 2 819,8 milliards, soit 7,7% du PIB en raison de la baisse des recettes budgétaires et la progression des dépenses totales. Les estimations de la balance des paiements pour l'année 2011 indiquent un excédent global de 674,1 milliards, en hausse de 135,6 milliards par rapport à Au plan monétaire et financier, la Banque Centrale a mené, durant l'année 2011, une politique monétaire accommodante qui a contribué à contenir les effets de la crise ivoirienne sur l'activité bancaire et le financement des économies de l'union. Les interventions globales de l Institut d émission en faveur des banques, des établissements financiers et des Trésors nationaux ressortiraient à 1.173,6 milliards au 31 décembre 2011, en hausse de 4,9% par rapport au niveau enregistré en décembre Au Mali, l économie a enregistré en 2011 un ralentissement imputable principalement aux difficultés d'approvisionnement des unités de production industrielles, du fait de la crise postélectorale survenue en Côte d'ivoire. Toutefois, cette baisse d'activité a été atténuée par l'orientation satisfaisante de la production agricole, singulièrement celle de coton, qui devrait connaître une hausse des prix aux producteurs. L'économie malienne a également bénéficié du regain d'activité au niveau des industries extractives, des services et du commerce. Le produit intérieur brut, en termes réels, connaîtrait une hausse de 5,4%, en léger retrait par rapport au niveau de 5,8% enregistré en Le niveau général des prix à la consommation a progressé, en liaison avec le renchérissement des céréales non transformées, dont notamment le riz. Le taux d'inflation se situerait, en moyenne sur l'ensemble de l'année 2011, à 2,9% contre 1,2% enregistré en 2010.

11 Au plan des finances publiques, le déficit budgétaire global, hors dons, ressortirait à 392,7 milliards ou 7,7% du PIB, en augmentation de 2,2 points par rapport au niveau enregistré en Cette évolution serait induite par la progression de 180,0 milliards des dépenses que ne pourrait compenser l'augmentation de 45,3 milliards des recettes budgétaires. Les échanges extérieurs se caractériseraient par une baisse de 0,5 point de pourcentage du PIB, du déficit du compte courant, hors dons. Ce dernier ressortirait à 8,2% du PIB, sous l'effet de la diminution du déficit commercial, consécutif à la bonne orientation des exportations de coton et d'or. L'excédent du compte de capital et d'opérations financières se consoliderait de 32,9 milliards, grâce au renforcement de 49,5 milliards des transferts de capital en faveur de l'administration publique, légèrement atténué par le désendettement du secteur privé. Au total, le solde global de la balance des paiements ressortirait déficitaire de 16,5 milliards, soit 4,0 milliards de moins qu'en ACTIVITES ET RESULTATS DE LA BMSSA Les activités de la BMSsa sont restées soutenues au cours de l année 2011 comme l indiquent les chiffres présentés dans les rubriques ciaprès Ressources L encours total des ressources au 31 décembre 2011 s élève à FCFA millions contre FCFA millions un an plus tôt, soit une hausse de 31%. Elles se décomposent en ressources interbancaires et publiques pour FCFA millions et en ressources clientèles pour FCFA millions. La répartition des ressources par nature se présente comme transcrit à la page suivante. Par rapport à fin décembre 2010, la masse monétaire enregistrerait une progression de 10,4%, qui résulterait essentiellement d'un accroissement de 31,6% du crédit intérieur, les avoirs extérieurs nets ayant enregistré une baisse de 2,3%. 6 2 ENVIRONNEMENT FINANCIER La place bancaire du Mali n a pas connu l arrivée de nouvelles institutions financières au cours de l année Au 31 décembre 2011, le système bancaire malien comptait 15 établissements de crédit dont 13 banques et 2 établissements financiers. La BMSsa finance les infrastructures de base Au terme de l année sous revue, avec une part de marché de 8,5% en terme de taille de bilan, la BMSsa a consolidé sa place tant sur le marché bancaire malien que sur l échiquier sous régional.

12 Rubriques 1. Ressources interbancaires & Publiques (En millions de FCFA) 31/12/ /12/ /12/2011 Var 2011/2010 montant % Montant % Montant % (%) ,70% ,89% ,92% 3% Dépôts à vue 66 0,1% 0 0,00% 0 0,00% Emprunts % ,92% ,80% 12% Dépôts à terme 500 0,50% ,11% ,76% 26% Trésor Public DAV % ,70% ,43% 18% Autres sommes dues aux Ets de Crédits 27 0, ,16% ,93% 644% 2. Ressources clientèle ,30% ,11% ,08% 49% Dépôts à vue ,90% ,95% ,82% 58% Dépôts d épargne % ,16% ,68% 19% Dépôts à terme ,80% ,65% ,61% 39% Dépôts de garantie ,80% ,09% ,73% 15% Autres 450 0,50% 330 0,27% 372 0,23% 13% Total % % % 31% Les ressources interbancaires et publiques Les ressources interbancaires et publiques, qui représentent 26% des ressources totales, ont baissé de FCFA millions à FCFA millions d une année à l autre ; elles sont portées pour l essentiel par les dépôts ( millions) et les emprunts ( millions). Outre les dépôts du Trésor Public, y figurent les emprunts reçus des bailleurs de fonds notamment de la BIDC, de la BOAD et de AFREXIMBANK. Ressources clientèle Les ressources clientèle sont passées de FCFA millions à FCFA millions entre 2010 et 2011 et représentent 74% de l ensemble des ressources. Les dépôts à vue continuent d en être la part la plus importante avec FCFA millions, soit 69% des ressources clientèle et 51% de l ensemble des ressources. Les dépôts d épargne et à terme enregistrent une évolution significative en s élevant à FCFA millions contre FCFA millions une année auparavant. La répartition des ressources clientèle par agent économique se présente comme ciaprès :

13 Répartition des ressources par agent économique Agents économiques Dépôts à vue Dépôts à terme Comptes d épargne Dépôts de garanties Autres Dépôts (En millions de FCFA) Concours des Ets de Crédit Particuliers Entreprises Individuelles Sociétés Commerçants trésor Sociétés d Etat SFD Associations Total Total

14 6 3 2 Emplois L encours total des emplois au 31 décembre 2011 se chiffre à FCFA millions contre FCFA millions en 2010, en hausse de 31%. Ils se décomposent en concours aux établissements de crédits pour FCFA millions et en crédits à la clientèle pour FCFA millions. La répartition des emplois par nature se présente comme suit : (En millions de FCFA) Rubriques Variation(%) Concours aux établissements de Crédit % Comptes ordinaires débiteurs % Prêt à terme % DAT % Dépôts de garantie % Crédits à la clientèle % court terme %.Crédit ordinaire %.Découvert %.Effet % moyen terme % long terme % créances en souffrance % Total % Les concours aux établissements de crédit Les concours aux établissements de crédit, en s élevant à FCFA millions, enregistrent une hausse de 44% imputable pour l essentiel aux prêts consentis à des correspondants bancaires. Les comptes ordinaires débiteurs, qui constituent de loin le poste le plus élevé de cette rubrique avec FCFA millions, sont liés au solde maintenu auprès de la Banque Centrale en relation avec la politique des réserves obligatoires. Les crédits à la clientèle Les crédits à la clientèle, en se chiffrant à FCFA millions, enregistrent une hausse de 23% par rapport au niveau de FCFA millions atteint une année auparavant. Ils sont portés pour l essentiel par les crédits aux sociétés ( millions), suivis des entreprises individuelles et des particuliers pour FCFA millions. Les crédits accordés par agent économique et qui se récapitulent dans le tableau suivant traduisent la prédominance des sociétés comme bénéficiaires, suivies des SFD et Associations.

15 Répartition des crédits accordés par agent économique (En millions de FCFA) Agents économiques Effets escomptés Crédits CT Crédits MT Crédits LT Créances en souffrances Total Ets de Crédit Particuliers Personnel Entrep. individuelles Sociétés Commerçants Sociétés d'etat SFD Associations Autres Crédits clientèle Total général

16 6 3 3 Résultat Le résultat net au 31 décembre 2011 se décompose comme suit : (En millions de FCFA) Produit Net Bancaire RéaI RéaI RéaI Var/ au 31/12/ /12/ /12/ /12/11 % Produits d'exploitation % Charges d'exploitation % Produit Net Bancaire % Produits hors Exploitation % Produit Global d'exploitation % Frais généraux % Dotation aux amortissements Résultat Brut d Exploit % Dotation aux Provisions % Reprise sur dotation amort et provisions % Résultat d'exploitation % Produits exceptionnels % Charges exceptionnelles % Résultat exceptionnel % Résultat brut % Résultat net % Le produit net bancaire s établit au 31 décembre 2011 à FCFA millions, en hausse de 27% par rapport à celui obtenu au 31 décembre Il résulte des produits d exploitation bancaire ( millions) diminués des charges d exploitation bancaire (2 545 millions). Les frais généraux se chiffrent à FCFA millions et sont en hausse de 25%, augmentation liée en partie à la hausse des activités. Le résultat brut d exploitation, en s élevant à FCFA millions en 2011, enregistre une progression de 26%. Le résultat net de FCFA millions dégagé au 31 décembre 2011 est en hausse de 14% par rapport à celui atteint une année auparavant. Ces résultats permettent à la Banque de renforcer sa base avec des fonds propres qui passent de FCFA millions en 2010 à FCFA millions en La hausse confortable des fonds propres a permis à la Banque d atteindre le niveau de capital minimum de 10 milliards exigé par les autorités monétaires.

17 6 3 4 Ratios Prudentiels Les principaux ratios ont évolué comme suit : Rubriques : Ratios Normes BCEAO 31/12/ /12/ /12/2011 Fonds propres Min Fonds propres sur risque Min 8% 16% 10% 11% Coefficient de liquidité Min 75% 80% 87% 90% Structure de portefeuille Min 60% 22% 18% 16% Emplois MLT/ressources stables Min 75% 80% 94% 83% Immobilisations et participations Max100% 37% 43% 39% Prêts aux dirigeants /personnel Max 20% 35% 26% 30% En dehors des ratios de prêts aux dirigeants et de structure du portefeuille, la Banque respecte les normes fixées par la Banque Centrale. 6 4 LA BMSSA AU QUOTIDIEN La gouvernance de la Banque Le Conseil d Administration s est réuni en six (6) sessions au cours de l exercice 2011 pour statuer sur les points inscrits à son ordre du jour qui ont trait à la vie de l institution. Les principaux points d intérêt s articulent autour des dispositions suivantes : l adoption du code de déontologie de la BMSsa ; l adoption des termes de référence du PMT ; l approbation du rapport d activité de la Banque et du rapport des commissaires aux comptes ; la nomination d un Directeur Général Adjoint ; l approbation du dossier de construction du Siège de la BMSsa ; l approbation des accords des lignes de crédit BADEA et BAD ; La revue de la stratégie Des termes de référence ont été élaborés dans le cadre d une vision stratégique à l horizon Il a été question de concilier le statut de banque universelle à l objectif d instrument de lutte contre la pauvreté reconnu à la BMSsa. Le plan stratégique a intégré un scenario de crise La lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme Le respect des dispositions légales relatives à la lutte contre le blanchiment d argent et le financement du terrorisme est resté au cœur des préoccupations de la Banque. L institution observe l ensemble des mesures prescrites en vue du renforcement de l efficacité du système mis en place à cet effet. La structure organisationnelle de la Banque a été revue en vue d une plus grande efficacité et d adaptation aux standards internationalement reconnus.

18 6 5 LES PERSPECTIVES La situation économique et sociale du Mali a connu de profonds bouleversements en ce début d année 2012 suite aux divers soubresauts qui ont conduit à la partition du pays. Il est à craindre que de nombreux projets souffrent des difficultés de financement. Toutefois, fort des résultats précédemment obtenus, la BMSsa dispose d une trésorerie et de fonds propres confortables pour faire face aux besoins de la clientèle. L augmentation du capital social de FCFA millions à FCFA millions conforte cette capacité d intervention. Par ailleurs, le PMT a intégré un scénario de crise, permettant ainsi d anticiper sur les évènements défavorables. Au regard de toutes ces dispositions, la BMSsa maintient ses ambitions de croissance, même si elles sont modérées. Les chantiers en cours seront renforcés avec : l organisation et la modernisation de la Banque ; la construction d un nouveau siège ; l extension du réseau ; l amélioration de la qualité des services offerts à la clientèle face à la concurrence de plus en plus vive. La BMSsa continuera d investir dans la formation et le développement du personnel de la Banque en vue d augmenter la productivité et le professionnalisme de ses ressources humaines. Comme à l accoutumée, nous comptons sur le soutien des uns et des autres pour réaliser ces objectifs. Babaly BA Président Directeur Général

19 7 RAPPORTS GENERAL ET SPECIAUX DES COMMISSAIRES AUX COMPTES GMIAUDIT Société d Expertise Comptable Inscrite au Tableau National SECADI Société d Expertise Comptable Inscrite au Tableau National De l ordre Korofina Nord de l ordre ABK I ACI 2000 Tel : / Tel/fax : Fax : Cell : BP E: 3404 BP : 3549 BAMAKO Messieurs, 71 Exécution du mandat BAMAKO En exécution du mandat de Commissariat aux Comptes qui nous a été confié par votre assemblée générale ordinaire du 19 juin 2010, et, en application des dispositions de la circulaire /CB du 09 janvier 2001 amendée le 11 décembre 2003, portant sur l exercice du commissariat aux comptes au sein des banques et établissements financiers, de la loi bancaire n du 01 décembre 2008, et des normes de contrôle légal des comptes généralement admises sur le plan international, nous vous présentons notre rapport général relatif à l exercice Notre rapport de certification s articule autour de quatre parties : le respect de la réglementation prudentielle ; le fonctionnement des organes sociaux et du contrôle interne, au titre de l exercice Opinion Notre examen des comptes a été effectué conformément aux normes généralement admises. Ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences permettant d obtenir l assurance raisonnable que les comptes annuels ne comportent pas d anomalies significatives. Le contrôle légal des comptes consiste à examiner sur la base de sondages, les éléments probants justifiant les données contenues dans les comptes annuels. Il consiste, également, à évaluer les principes comptables suivis et les estimations significatives retenues pour l arrêté des comptes annuels et à apprécier leur présentation d ensemble. Nous estimons que le contrôle légal des comptes auquel nous avons procédé fournit une base raisonnable à l expression de notre opinion. Nous certifions que les états financiers annexés, ciaprès, faisant apparaître un total bilan de millions de FCFA et un bénéfice net de millions de FCFA au 31 décembre 2011 sont réguliers, sincères et donnent une image fidèle du résultat des opérations de l exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine de la Banque Malienne de Solidarité SA au 31 décembre L opinion sur les comptes annuels ; Les vérifications spécifiques et les informations prévues par la loi ; Bamako, le 25 avril 2012

20 8 RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

21 Première résolution : Election du bureau L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, approuve le bureau suivant : Président de séance : M. BA Babaly, PDG BMSsa Scrutateurs: M. HAIDARA Idrissa, PDG PMU Mali M. SIDIBE ALOU, DG Kafo Jiginew Secrétaires: M. TRAORE Dominique AP Jemeni Maitre SOW Boubacar Abdoulaye, Notaire M. FOFANA YA Chef Service Juridique BMSSA. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Deuxième résolution : Adoption de l ordre du jour L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, approuve l ordre du jour suivant : Election du bureau, Adoption de l ordre du jour, Examen et adoption du rapport d activité au titre de l exercice 2011, Examen et adoption du rapport des commissaires aux comptes au titre de l exercice 2011, Examen et adoption des états financiers arrêtés au 31 décembre 2011, Quitus aux Administrateurs, à la Direction Générale et aux Commissaires aux Comptes, Affectation du résultat de l exercice 2011, Fixation des indemnités de fonction des administrateurs, Régularisation de cessions d actions, Pouvoirs en vue des formalités liées aux décisions cidessus, Divers. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Troisième résolution : Examen et adoption du rapport d activité au titre de l exercice 2011 L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, après avoir examiné le Rapport d Activité de l exercice 2011, approuve ledit rapport. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Quatrième résolution : Examen et adoption du rapport des commissaires aux comptes au titre de l exercice 2011 L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, après avoir examiné le rapport des commissaires aux comptes au titre de l exercice 2011, approuve le dit rapport. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Cinquième résolution : Examen et adoption des états financiers arrêtés au 31 décembre 2011 L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, après avoir examiné le bilan et les comptes de résultat, approuve les comptes de l exercice ouvert le 1 er janvier 2011 et clos le 31 décembre 2011 faisant apparaître un bénéfice net de FCFA Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Sixième résolution : Quitus aux Administrateurs, à la Direction Générale et aux Commissaires aux Comptes L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, donne quitus total et entier aux Administrateurs, à la Direction Générale et aux Commissaires aux Comptes pour leur gestion et pour tous les actes accomplis par eux au cours de l exercice clos le 31 décembre Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Septième résolution : Affectation du résultat de l exercice 2011 L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, après avoir pris connaissance des états financiers, constate l existence d un résultat bénéficiaire de FCFA L Assemblée Générale décide de l affectation suivante du résultat : Résultat de l exercice : FCFA Réserve légale (15% ) : art.27 loi bancaire FCFA Réserve statutaire (5% ) : art.40 des statuts FCFA Fonds social (5%) : art.31 CCBA FCFA Solde à affecter : (1) FCFA Dividende à distribuer :(2) FCFA Report à nouveau au 19 mai 2010 (3) FCFA Report à nouveau après affectation (12+3) FCFA Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Huitième résolution : Fixation des indemnités de fonction des administrateurs L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, conformément à l article 431 de l OHADA, décide de l indemnité à allouer aux administrateurs.

22 Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Neuvième résolution : Approbation de cessions d actions Les actionnaires de la BMSsa, réunis en Assemblée Générale Ordinaire à Bamako le 19 mai 2012, renoncent à leur droit de préemption et approuvent, à titre de régularisation, les cessions d actions de petits porteurs n atteignant pas les seuils minimum prévus par la loi bancaire. A ce titre, les nouveaux acquéreurs remplacent désormais les cédants dans l actionnariat de la Banque. Cette résolution, mise aux voix, est adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. la Direction Générale pour accomplir toutes les formalités liées aux décisions cidessus. Cette résolution, mise aux voix, est adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Onzième résolution : Remerciements L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, adresse ses sincères et chaleureuses félicitations aux clients de la BMS, aux membres du Conseil d Administration et à l ensemble du personnel qui ont œuvré pour l atteinte des bons résultats de L Assemblée Générale Ordinaire les invite à poursuivre la franche et loyale collaboration, qui a toujours prévalu, pour atteindre des résultats encore meilleurs. Cette résolution, mise aux voix, est adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Dixième résolution : Pouvoirs en vue des formalités L Assemblée Générale Ordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, donne les pleins pouvoirs à Le Président de Séance Babaly BA Les Scrutateurs Idrissa HAÏDARA SIDIBE Alou Les Secrétaires de Séance Maître Boubacar A. S. SOW TRAORE Dominique FOFANA YA

23 9 RESOLUTIONS DE L ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

24 Première résolution : Election du bureau L Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, approuve le bureau suivant : Président de séance :M. BA Babaly, PDG BMSsa Scrutateurs: M. HAIDARA Idrissa, PDG PMU Mali M. SIDIBE ALOU, DG Kafo Jiginew Secrétaires: M. TRAORE Dominique, AP Jemeni Maitre SOW Boubacar Abdoulaye, Notaire M. FOFANA YA, Chef Service Juridique BMSSA. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Deuxième résolution : Adoption de l ordre du jour L Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de la BMS réunie à Bamako le 19 mai 2012, approuve l ordre du jour suivant : Election du bureau ; Adoption de l ordre du jour ; Augmentation du Capital ; Modification des statuts de la Banque ; * modification de l article concernant le capital social de la Banque. Pouvoirs en vue des formalités liées aux décisions cidessus. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Troisième résolution : Augmentation du Capital L Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, après avoir pris connaissance du rapport du Conseil d Administration et de celui des Commissaires aux Comptes, décide d augmenter le capital social de la BMSSA, qui est actuellement de dix milliards soixante quinze millions ( ) de FCFA. Le capital social sera porté à onze milliards six cent millions ( ) de FCFA, par incorporation directe de un milliard cinq cent vingt cinq millions ( ) de FCFA, à prélever sur le report à nouveau créditeur, soit une augmentation totale de 15,13%, par la création de actions nouvelles de FCFA chacune attribuées gratuitement aux actionnaires, à raison de actions nouvelles pour actions anciennes. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Quatrième résolution : Modification de l article 6 des statuts «Capital Social» L Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de la BMSSA, réunie à Bamako le 19 mai 2012, approuve la modification apportée à l article concernant le capital social de la Banque ainsi qu il suit : Article 6 (nouveau) Capital Social. Il a été apporté à la BMSsa : lors de la fusion absorption de Crédit Initiativesa, décidée en Assemblée Générale Extraordinaire tenue le 14 août 2008, la somme de FCFA faisant passer le montant du capital social de FCFA à FCFA lors de l augmentation du capital décidée par l Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2010, la somme de FCFA , par prélèvement sur le report à nouveau créditeur, après affectation du résultat de l exercice 2009, faisant passer le capital de FCFA à FCFA lors de l augmentation du capital décidée par l Assemblée Générale Extraordinaire du 03 mai 2011, la somme de FCFA , par incorporation de certaines réserves et après affectation du résultat de l exercice 2010, faisant passer le capital de FCFA à FCFA lors de l augmentation du capital décidée par l Assemblée Générale Extraordinaire du 19 mai 2012, la somme de FCFA , par prélèvement sur le report à nouveau créditeur après affectation du résultat de l exercice 2011, faisant passer le capital de FCFA à FCFA Le capital social de la Banque est donc fixé à la somme de onze milliards six cent millions ( ) de Francs CFA. Il est divisé en un million cent soixante mille ( ) actions ordinaires indivisibles d un montant de dix mille (10 000) francs CFA chacune entièrement libérées et réparties entre les actionnaires ainsi qu il suit :

25 CAPITAL SOCIAL DE LA BMSSA AU 19 MAI 2012 SITUATION AVANT AUGMENTATION DE CAPITAL SITUATION APRES AUGMENTATION DE CAPITAL NOMS DES ASSOCIES Actions VALEURS Actions VALEURS % (nb) FCFA (nb) FCFA % 1 Etat et Pari Mutuel Urbain ,49% ,49% 2 SFD Kafo Jiginew ,17% ,17% 3 SFD Nyèsigiso ,38% ,38% 4 SFD Kondo Jigima ,31% ,31% 5 SFD CANEF ,79% ,79% 6 SFD JEMENI ,59% ,59% 7 SFD FCRMD de Niono ,59% ,59% 8 SFD CVECA Pays Dogon ,79% ,79% 9 SFD CVECA Office du Niger ,59% ,59% 10 SFD CMEC San ,59% ,59% 11 SFD Jigiyasoba ,59% ,59% 12 CAECE ,59% ,59% 13 Piyeli ,28% ,28% 14 Soro yiriwaso ,79% ,79% 15 Misélini ,76% ,76% 16 Niako ,79% ,79% 17 Azaouad Finances S.A ,79% ,79% 18 CAMEC Nationale ,65% ,65% 19 RMCR ,65% ,65% 20 PASECA KAYES ,65% ,65% 21 CVECA KITA ,65% ,65% 22 FARE ,79% ,79% 23 ANPE ,12% ,12% 24 SIDI ,59% ,59% 25 APEJ ,97% ,97% 26 UE ,01% ,01% 27 BDMsa ,33% ,33% 28 BNDA ,33% ,33% 29 CNAR ,33% ,33% 30 GIE Formel ,63% ,63% 31 Personnes physiques nationales ,42% ,42% Ensemble % % Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés.

26 Cinquième résolution : Pouvoirs en vue des formalités L Assemblée Générale Extraordinaire des actionnaires de la BMS, réunie à Bamako le 19 mai 2012, donne les pleins pouvoirs à la Direction Générale pour accomplir toutes les formalités liées aux décisions cidessus. Cette résolution, mise aux voix, a été adoptée à l unanimité des actionnaires présents et représentés. Le Président de Séance Babaly BA Les Scrutateurs Idrissa HAÏDARA SIDIBE Alou Les Secrétaires de Séance Maître Boubacar A. S. SOW TRAORE Dominique FOFANA YA

27 10 ANNEXES

28 ETATS FINANCIERS DE SYNTHESE ANNUELS CLOS LE 31 DECEMBRE 2011 BILAN AU 31 DECEMBRE 2011 (Chiffres exprimés en millions de F CFA) ACTIF NOTES 31/12/ /12/2011 Caisse Créances interbancaires Créances sur la clientèle Titres de placement Immobilisations financières Créditbail et opérations assimilées Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Actionnaires ou associés Autres Actifs Comptes d ordre et divers TOTAL ACTIF Les notes de 1 à 17 font partie intégrante des états financiers.

29 BILAN AU 31 DECEMBRE 2011 (Chiffres exprimés en millions de F CFA) PASSIF NOTES 31/12/ /12/2011 Dettes interbancaires Dettes à l égard de la clientèle Dettes représentées par un titre Autres passifs Comptes d ordre et divers Provisions pour risques et charges 3 3 Provisions réglementées Subvention d investissement Fonds affectés Fonds pour risques bancaires généraux Capital Primes liées au capital Réserves Ecart de réévaluation Report à nouveau Résultat de l exercice TOTAL PASSIF Les notes de 1 à 17 font partie intégrante des états financiers.

30 HORS BILAN AU 31 DECEMBRE 2011 (Chiffres exprimés en millions de F CFA) ENGAGEMENTS DONNES 31/12/ /12/2011 Engagements de financement en faveur de la clientèle Engagements de garantie d ordre des Ets de crédit Engagements de garantie d ordre de la clientèle TOTAL (Chiffres exprimés en millions de F CFA) ENGAGEMENTS RECUS 31/12/ /12/2011 Engagements de garantie reçus de la clientèle TOTAL Les notes de 1 à 17 font partie intégrante des états financiers.

31 COMPTE DE RESULTAT AU 31 DECEMBRE 2011 (Chiffres exprimés en millions de F CFA) CHARGES NOTES 31/12/ /12/2011 Intérêts et Charges assimilées Charges sur créditbail et opérations assimilées Commissions 10 Charges sur opérations financières Charges diverses d exploitation bancaire Achats de marchandises Stocks vendus Variation de stocks de marchandises Frais généraux d exploitation Dotations aux amortissements et aux provisions sur immobilisations Solde en perte des corrections de valeur sur créances et du Hors bilan Excédent des dotations sur les reprises du Fonds pour risques bancaires généraux Charges exceptionnelles 2 35 Pertes sur exercices antérieurs Impôts sur le bénéfice Bénéfice net de l exercice TOTAL CHARGES Les notes de 1 à 17 font partie intégrante des états financiers.

32 COMPTE DE RESULTAT AU 31 DECEMBRE 2011 (Chiffres exprimés en millions de F CFA) PRODUITS NOTES 31/12/ /12/2011 Intérêts et produits assimilés Produits sur crédit bail et opérations assimilées Commissions Produits sur opérations financières Divers Produits d exploitation bancaire Marges commerciales Ventes de marchandises Variations de stocks de marchandises Produits généraux d exploitation 8 34 Risques d amortissement et de provisions sur immobilisations Solde en bénéfice des corrections de valeurs sur créances et du hors bilan Excédents des reprises sur les dotations du Fonds pour risques bancaires généraux Produits exceptionnels Profits sur exercices antérieurs 1 1 Perte de l exercice TOTAL PRODUITS Les notes 1 à 17 font partie intégrante des Etats Financiers.

33 NOTES AUX ETATS FINANCIERS 1. PRESENTATION a. Structure juridique La Banque Malienne de Solidarité SA est une société anonyme avec Conseil d Administration. Elle est inscrite au Registre du Commerce et de Crédit Mobilier sous le N 2001 B La Société a été agréée en tant qu établissement de crédit, après décision de la Commission Bancaire de l UMOA lors de sa 46 ème session en date du 21 décembre 2001, par le Ministre de l Economie et des Finances suivant l arrêté n /MEF SG du 09 avril Elle a effectivement démarré ses activités le 16 septembre Le capital social de la Banque, est passé, précédemment de millions de FCFA le 31 décembre 2010 à millions de FCFA le 03 mai 2011 sur décision prise par l Assemblée Générale Extraordinaire d augmenter le capital social, d un montant de FCFA par l incorporation de certaines réserves et après affectation du résultat de l exercice Le capital social, entièrement libéré, est divisé en un million sept mille cinq cents ( ) actions ordinaires indivisibles d une valeur nominale de FCFA chacune. b. Objet social La Banque Malienne de Solidarité SA a pour objet, conformément à l article 2 de ses statuts, la prestation de services bancaires, économiques et financiers notamment : le financement, la coordination, l appui et l accompagnement des actions des différents intervenants en matière de promotion de la microentreprise et de l auto emploi ; favoriser une dynamique de développement de masse basée sur l initiative, la créativité, l auto emploi et la réinsertion par le biais de micro projets crédibles et rentables dans tous les domaines d activités et sur tout le territoire national et particulièrement dans les zones défavorisées ; pourvoir aux besoins en micro crédits de petits promoteurs dépourvus de moyens financiers, ne disposant pas de sûreté personnelle ou réelle et ne pouvant accéder de ce fait au crédit bancaire ; accorder des crédits bancaires aux systèmes financiers décentralisés ; financer le transport, activité nouvelle pour la Banque, introduite par l Assemblée Générale Extraordinaire du 19 juin 2011 qui a modifié l article 2 des statuts. la participation par tout moyen, dans toutes opérations pouvant se rapporter à son objet dans le respect de la loi bancaire, et généralement toutes opérations financières, commerciales, industrielles, civiles, mobilières, immobilières, ou autres se rattachant aux objets cidessus ou à tout objet similaire ou connexe ou de nature à favoriser le développement du patrimoine social. La BMS SA possède un réseau fortement intégré et présent sur toute l étendue du territoire national. En plus du siège social sis à l immeuble Diogo Aoua à Hamdallaye ACI 2000, la Banque compte dix neuf (19) agences à l intérieur du pays et une représentation à Abidjan. Divers autres points de ventes existent pour les opérations de transferts rapides «Money Gram». c. Situation fiscale La BMS SA est une société prestataire de services. Elle devrait acquitter, à ce titre, l impôt sur les sociétés au taux normal en cas de bénéfice fiscal et en cas de perte, l impôt minimum forfaitaire. Cependant, elle bénéficie de certaines exonérations fiscales, notamment, celle de l impôt sur les sociétés. Pour les autres prestations, la BMS SA est soumise en matière fiscale, aux dispositions du droit commun régissant les sociétés au Mali, notamment, la taxe sur les activités financières (TAF). 2. RESUME DES PRINCIPALES PRATIQUES COMPTABLES 2.1. Les états financiers Les états financiers de la société sont présentés conformément aux normes du Plan Comptable Bancaire de l UMOA. Ils comprennent le bilan, le hors bilan, le compte de résultat et les documents annexes Immobilisations Les immobilisations incorporelles et corporelles sont comptabilisées à leur coût d acquisition et font l objet d un amortissement suivant la méthode linéaire sur leur durée de vie probable :

34 Immobilisations Taux d amortissement pratiqué Agencements, Aménagements, Installations Matériel roulant Matériel informatique Logiciel Matériel et mobilier 10 % 33,33% 20% 33,33% 20% 2.3. Produits et charges bancaires Les intérêts et commissions sont comptabilisés durant l exercice au cours duquel ils sont acquis ou dus. Ainsi, il est tenu compte des intérêts et commissions acquis ou dus, mais non échus à la date de clôture des exercices. 3. CREANCES INTERBANCAIRES (En millions de F CFA) Désignation 31/12/ /12/2011 A vue : Banques Centrales Trésor Public, CCP Autres établissements de crédit A Terme : Dépôts à terme constitués Dépôts de garantie constitués Prêts à terme TOTAL

35 4. CREANCES SUR LA CLIENTELE (En millions de F CFA) Désignation 31/12/ /12/2011 Portefeuille d effets commerciaux : Crédits de campagne Crédits ordinaires Autres concours à la clientèle : Crédits de campagne Crédits ordinaires Comptes ordinaires débiteurs TOTAL TITRES DE PLACEMENT Désignation Obligations du Trésor du Mali Obligations du Trésor de SOMAPP Total des obligations Bon du Trésor du Mali Bon du Trésor de Côte d Ivoire Bon BOAD Total des bons TOTAL

36 6. IMMOBILISATIONS INCORPORELLES ET CORPORELLES (En millions de F CFA) Désignation Immobilisations incorporelles : Immobilisations en cours Immobilisation d exploitation Immobilisations corporelles : Immobilisations en cours Immobilisation d exploitation Immobilisation hors exploitation AUTRES ACTIFS (En millions de F CFA) Désignation Créances rattachées : Opérations de trésorerie et opérations interbancaires Opérations avec la clientèle Opérations sur titres et Opérations diverses Valeurs non imputées Débiteurs divers Valeurs à l encaissement avec crédit immédiat Valeur à rejeter Dépôts de cautionnements TOTAL

37 8. COMPTES D ORDRE ET DIVERS (ACTIF) (En millions de F CFA) Désignation Comptes de régularisation Charges constatées d avance Produits à recevoir Divers Compte d attente actif TOTAL DETTES INTERBANCAIRES (En millions de F CFA) Désignation A vue : Trésor Public, CCP Autres établissements de crédit A Terme : Dépôts à terme Emprunt/ MM Adjudications périodiques Emprunts à Terme Valeurs données en pension à terme TOTAL

38 10. DETTES A L EGARD DE LA CLIENTELE (En millions de F CFA) Désignation Comptes d épargne : Comptes d épargne à vue Comptes d épargne à terme Autres dettes à vue : Comptes ordinaires créditeurs Autres sommes dues Autre dépôts Autres dettes à terme : Dépôts à terme reçus Dépôts de garantie reçus Autres dépôts Emprunt à la clientèle TOTAL AUTRES PASSIFS (En millions de F CFA) Désignation Dettes rattachées : Opérations de trésorerie et opérations interbancaires Opérations avec la clientèle Créditeurs divers Comptes de valeurs à imputer TOTAL

39 12. COMPTES D ORDRE ET DIVERS (PASSIF) (En millions de F CFA) Désignation Comptes de liaison Comptes de différences de conversion Comptes de régularisation passif Produits constatés d avance Charges à payer Divers TOTAL INTERETS ET CHARGES ASSIMILEES (En millions de F CFA) Désignation Sur dettes interbancaires : Intérêts sur comptes ordinaires créditeurs Intérêts sur autres comptes de dépôts créditeurs Intérêts sur comptes d emprunts Sur dettes à l égard de la clientèle : Comptes ordinaires créditeurs Dépôts à terme reçus Comptes d épargne à régime spécial Dépôts de garantie reçus Autres dépôts Autres intérêts et charges assimilées TOTAL

40 13. FRAIS GENERAUX D EXPLOITATION (En millions de F CFA) Désignation Frais de personnel : Salaires et traitements Charges sociales Autres frais généraux : Impôts, taxes et versements assimilés Autres charges externes et charges diverses d exploitation TOTAL SOLDE EN PERTE DES CORRECTIONS DE VALEURS SUR CREANCES ET DU HORS BILAN (En millions de F CFA) Désignation Dotations aux provisions pour créances impayées ou immobilisées Dotations aux provisions pour créances douteuses ou litigieuses Dotations aux provisions, autres actifs Dotations aux provisions pour risques et charges Perte sur créances irrécouvrables non couvertes par des provisions Perte sur créances irrécouvrables couvertes par des provisions Reprise de provision et récupération sur crédits (1 002) (1 105) TOTAL

41 15. INTERETS ET PRODUITS ASSIMILES (En millions de F CFA) Désignation Sur créances interbancaires : Intérêts sur comptes ordinaires débiteurs Intérêts sur autres comptes de dépôts débiteurs Intérêts sur comptes de prêts Sur créances sur la clientèle : Portefeuille d effets de commerce Autres crédits à court terme Comptes ordinaires débiteurs Crédits à moyen terme Crédits à long terme Intérêts sur créances douteuses ou litigieuses Autres intérêts et produits assimilées TOTAL PRODUITS SUR OPERATIONS FINANCIERES (En millions de F CFA) Désignation Produits sur titres de placement Dividende et produits assimilés Produits sur opérations de change Produits sur opérations de hors bilan TOTAL

42 17. RATIOS PRUDENTIELS Les ratios prudentiels se présentent comme suit au 31 décembre 2009 : RATIOS Situation au 31/12/11 Norme Fonds Propres de Base (FPB) MF.CFA Fonds Propres Effectifs (FPE) MF.CFA A. Normes liées aux Fonds Propres de Base 1. Représentation du capital minimum MF.CFA MF.CFA 2. Limitation des participations dans les entreprises autres que les banques, les établissements financiers et les sociétés immobilières au regard : GIMUEMOA du capital de la société émettrice 0,73% 25 % Capital de l entreprise des Fonds Propres de Base 0,13% 15 % FPB SICR (Société d Investissement à Capital Risque) du capital de la société émettrice 2% 25 % Capital de l entreprise des Fonds Propres de Base 0,83% 15 % FPB FGSP (Fonds de Garantie Secteur privé) : du capital de la société émettrice 4% 25 % Capital de l entreprise des Fonds Propres de Base 1,66% 15 % FPB 3. Limitation des immobilisations hors exploitations et des 4% 15 % FPB participations dans les sociétés immobilières B. Normes liées aux Fonds Propres Effectifs 4. Fonds Propres Effectifs sur Risques 11% 8 % 5. Limitation des immobilisations et des participations 38,58 % 100 % 6. Prêts au personnel et aux dirigeants 29,79 % 20 % 7. Division des risques : Engagements sur une même signature 0 75 % Total des engagements à 25 % FPE 1,39xFPE 8 X FPE C. Autres Normes 8. Couverture des emplois à moyen et long termes par des ressources stables 82,94 % 75 % 9. Coefficient de liquidité 90% 75 % 10. Structure du portefeuille 16,42% 60 %

43 Siège social Immeuble DIOGO AOUA Hamdallaye ACI 2000 BP E 1280 Bamako Mali Tél : (223) / Fax : (223) / E mail : BIC SWIFT / BMSMMLBA

RAPPORT ANNUEL RAPPORT ANNUEL 2009

RAPPORT ANNUEL RAPPORT ANNUEL 2009 RAPPORT ANNUEL 2009 RAPPORT ANNUEL 2009 SOMMAIRE 1 Conseil d Administration en 2009 et Equipe de Direction 2 Réseau de la BMSsa 3 Message du Président du Conseil d Administration 4 Chiffres clés (en millions

Plus en détail

MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE

MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE MEC FADEC NJAMBUR RAPPORT D AUDIT DES ETATS FINANCIERS ANNUELS DE LA MUTUELLE EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 JUILLET 2014 Société à responsabilité limitée au capital de 1. 000. 000 F CFA Expertises

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques et aux établissements financiers Règlement de la Banque d n 92-08 du 17 novembre 1992 Le Gouverneur de la Banque d, Vu la Loi n 88-01

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT Siège social : 70-72, Avenue Habib BOURGUIBA - 1000 Tunis Registre de commerce : B 187 881 996 I Résolutions adoptées par l Assemblée Générale Ordinaire du 1

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars)

BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars) BIAT Etats financiers arrêtés au 31 décembre 2013 Page ~ 1~ BILAN ARRÊTÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 (en Milliers de Dinars) Note 31/12/2013 31/12/2012 Retraité Variation En % ACTIF Caisse et avoir auprès de la

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT

EVOLUTION POSITIVE DES ACTIVITÉS DE FINANCEMENT COMMUNIQUE FINANCIER DE SALAFIN : RESULTATS ANNUELS 2012 Résultat Net de 92 MDH - Maintien du niveau de rentabilité de 15% Progression des crédits distribués dans un marché en retrait. Poursuite de la

Plus en détail

ASSOCIATION DE LUTTE POUR LA PROMOTION DES INITIATIVES DE DEVELOPPEMENT

ASSOCIATION DE LUTTE POUR LA PROMOTION DES INITIATIVES DE DEVELOPPEMENT ASSOCIATION DE LUTTE POUR LA PROMOTION DES INITIATIVES DE DEVELOPPEMENT - ALIDé RAPPORT GENERAL DES AUDITEURS EXTERNES SUR LES COMPTES DE L EXERCICE CLOS AU 31 DECEMBRE 2009 VERSION DEFINTIVE MARS 2010

Plus en détail

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT

COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT COOPERATIVES POUR LA PROMOTION DE L EPARGNE ET DU CREDIT (CPEC BENIN) Agrément n L.99.0004.A MFE du 05/052011 Tel : (229) 21385007 / 97 49 92 75 Email : cpecp@yahoo.fr RAPPORTS DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA

ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA ENTREPRENDRE POUR AIDER EPA FONDS de DOTATION REGIE PAR LA LOI DU 4 AOÛT 2008 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2013 PATRICIA CHÂTEL COMMISSAIRE AUX

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES HSBC FACTORING (FRANCE)

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES HSBC FACTORING (FRANCE) PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) HSBC FACTORING (FRANCE) Société de Financement Société anonyme au capital de 9 240 000 Siège social : 103, avenue des Champs

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

BILAN. (Exprimé en dinars)

BILAN. (Exprimé en dinars) BILAN (Exprimé en dinars) ACTIFS 31/12/2012 ACTIFS NON COURANTS Actifs immobilisés Immobilisations incorporelles 28 872,800 28 872,800 28 872,800 Moins : amortissement -28 872,800-28 872,800-28 872,800

Plus en détail

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques

Algérie. Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Plan de comptes bancaires et règles comptables applicables aux banques Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet 2009 Source : www.droit-algerie.com [NB - Règlement de la Banque d n 09-04 du 23 juillet

Plus en détail

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés

Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application. Robert OBERT. avec corrigés Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application avec corrigés Robert OBERT Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Pratique des normes IAS/IFRS : 40 cas d application Robert OBERT Dunod,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

Société Anonyme au capital de 5.312.836 Siège social : 66, avenue Charles de gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine 381 844 471 RCS Nanterre

Société Anonyme au capital de 5.312.836 Siège social : 66, avenue Charles de gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine 381 844 471 RCS Nanterre CARREFOUR PROPERTY DEVELOPMENT Société Anonyme au capital de 5.312.836 Siège social : 66, avenue Charles de gaulle, 92200 Neuilly-sur-Seine 381 844 471 RCS Nanterre RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION

Plus en détail

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC

SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC SYNDICAT NATIONAL DE LA BANQUE ET DU CREDIT SNB CFE-CGC 2 rue Scandicci 93691 PANTIN CEDEX RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS Exercice clos le 31 décembre 2012 Philippe PILLOT Commissaire

Plus en détail

BILANS ET COMPTES DE RESULTATS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS

BILANS ET COMPTES DE RESULTATS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS BILANS ET COMPTES DE RESULTATS DES BANQUES ET ETABLISSEMENTS FINANCIERS UMOA 2010 Siège - Avenue Abdoulaye FADIGA BP : 3108 - DAKAR (Sénégal) Tél. : +221 33 839 05 00 Télécopie : +221 33 823 93 35 Télex

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES KOREA EXCHANGE BANK

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES KOREA EXCHANGE BANK PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) KOREA EXCHANGE BANK Siège social : 181, Euljiro 2-ga, Jung-gu, Séoul, 100-793, Corée du Sud. Succursale de Paris : Dotation

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

UE6 Finance d entreprise

UE6 Finance d entreprise 1210006 SESSION 2012 UE6 Finance d entreprise Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Aucun Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement autonome sans imprimante

Plus en détail

BANQUE NATIONALE AGRICOLE

BANQUE NATIONALE AGRICOLE BANQUE NATIONALE AGRICOLE LES RESOLUTIONS APPROUVEES PAR L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE DU 26/07/2013 PREMIERE RESOLUTION : L'Assemblée Générale Ordinaire entérine le retard enregistré dans la convocation

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC

Association LANDANA CADA 21 RUE HENRI DUPARC 21 RUE HENRI DUPARC Dossier financier de l'eercice en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Activité principale de l'association : Autres hébergements sociau Nous vous présentons ci-après le dossier

Plus en détail

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1

SESSION 2010. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 1010006 DCG SESSION 2010 Document autorisé : Aucun document autorisé. UE 6 - FINANCE D ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Matériel autorisé : Une calculatrice de poche à fonctionnement

Plus en détail

Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF

Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF Arcnam des Pays de la Loire Etats financiers au 31 août 2008 (EURO - Europe) Page 1 BILAN ACTIF Rubriques Montant Brut Amortissements 31/08/2008 31/08/2007 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES

Plus en détail

BREDERODE COMPTES ANNUELS 2 0 1 4

BREDERODE COMPTES ANNUELS 2 0 1 4 BREDERODE COMPTES ANNUELS 2 0 1 4 Comptes annuels et rapport du réviseur d entreprises agréé au 31 décembre 2014 COMPTES ANNUELS 2014 RAPPORT DE GESTION PRÉSENTÉ PAR LE CONSEIL D ADMINISTRATION À L ASSEMBLÉE

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES NATIXIS ASSET MANAGEMENT FINANCE

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES NATIXIS ASSET MANAGEMENT FINANCE PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) NATIXIS ASSET MANAGEMENT FINANCE Société anonyme au capital de 15 050 000 euros. Siège social : 21, quai d Austerlitz -

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE

PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS DETAILLE (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes annuels des associations

Plus en détail

S.A.S. FRANCE IX Services Comptes Annuels au30/06/2014. Sommaire. Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2

S.A.S. FRANCE IX Services Comptes Annuels au30/06/2014. Sommaire. Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2 Tel: 01.55.12.07.00 Comptes Annuels au30/06/2014 Sommaire Page : Som INFORMATIONS Pages Attestation 1 BILAN & COMPTE DE RESULTAT 2 Bilan Actif 3 Bilan Passif 4 Compte de Résultat 1/2 5 Compte de Résultat

Plus en détail

SODITECH INGENIERIE SA

SODITECH INGENIERIE SA RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 SODITECH INGENIERIE SA E-mail : contact@soditech.com - Site web : www.soditech.com 1 SOMMAIRE ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER 3 Responsable

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 4 rue Paul Cabet COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2008 Page - Bilan actif-passif 1 et 2 - Compte de résultat 3 et 4 - Détail bilan 5 et 6 - Détail Compte de résultat 7 et 8 - Annexe 9 à 12 Page : 1 BILAN

Plus en détail

LE CADRE COMPTABLE GENERAL

LE CADRE COMPTABLE GENERAL LE CADRE COMPTABLE GENERAL Chaque plateforme est dans l obligation d établir des comptes annuels (bilan, compte de résultat et annexe) et de se référer au Plan Comptable Général. Quels sont les principes

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

PREMIERE RESOLUTION. Cette résolution mise aux voix est adoptée à l unanimité des actionnaires présents ou représentés. DEUXIEME RESOLUTION

PREMIERE RESOLUTION. Cette résolution mise aux voix est adoptée à l unanimité des actionnaires présents ou représentés. DEUXIEME RESOLUTION SOCIETE ANONYME FAISANT APPEL PUBLIC A L EPARGNE AU CAPITAL DE 53.600.000 DT SIEGE SOCIAL : Cité El Khalij - rue du Lac Loch Ness - Immeuble les Arcades -Tour A- Les Berges du Lac Tunis MATRICULE FISCAL

Plus en détail

ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS

ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS IGE+XAO Société Anonyme au capital de 6 752 900 euros Siège social : Immeuble «Le Pythagore» 25-27 boulevard Victor Hugo 31770 COLOMIERS 338 514 987 RCS Toulouse ORDRE DU JOUR ET TEXTE DES RESOLUTIONS

Plus en détail

Rapport de stage 2 ème année. I. Présentation de l ONG le SALUT... 4

Rapport de stage 2 ème année. I. Présentation de l ONG le SALUT... 4 Table des matières I. Présentation de l ONG le SALUT... 4 A. Vision et mission de la caisse le SALUT... 4 B. Organisation de la caisse le SALUT... 5 II. Présentation des taches et des missions effectuées...

Plus en détail

ANNEXE XII DESCRIPTION DES ELEMENTS INCLUS DANS LE DES COEFICIENTS DE SOLVABILITE ET A. Fonds propres réglementaires (modèle S1000) 1) Références réglementaires - Arts. 8 à 11 du règlement n 14-01 du 16/02/2014

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL LOIRE HAUTE-LOIRE

CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL LOIRE HAUTE-LOIRE CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL LOIRE HAUTE-LOIRE Société Coopérative à capital variable agréée en tant qu établissement de crédit, régie notamment par les articles L512-20 et suivants du Code

Plus en détail

Le CIC en 2014 Vitalité du réseau commercial, solidité financière confirmée

Le CIC en 2014 Vitalité du réseau commercial, solidité financière confirmée Paris, le 26 février 2015 Le CIC en 2014 Vitalité du réseau commercial, solidité financière confirmée Résultats au 31 décembre 2014 Produit net bancaire 4 410 M Un PNB stable 1 (-0,8%) Résultat net comptable

Plus en détail

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles

B I L A N EXERCICE 2004. Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10 Immobilisations corporelles B I L A N A C T I F EXERCICE 2004 EXERCICE 2003 BRUT Amortissements NET NET et provisions (à déduire) ACTIF IMMOBILISE Autres immobilisations incorporelles 1 575 236,43 1 344 391,50 230 844,93 317 205,10

Plus en détail

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic

Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic AVIS DE CONFORMITÉ N 95-01 RELATIF AU PLAN COMPTABLE PARTICULIER DE L'UNEDIC Annexe : Comptes ouverts ou créés dans le projet de plan comptable particulier de l'unedic Remarques: Dans la première colonne

Plus en détail

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL

ASSOCIATION DU CHEVAL ARABE 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL 83 BOULEVARD VINCENT AURIOL Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 Activité principale de l'association : ELEVAGE DE CHEVAUX ET D'AUTRES EQUIDES Nous vous présentons

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice 2005 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETABLIS SELON LES NORMES COMPTABLES IFRS ADOPTEES PAR L UNION EUROPEENNE PREAMBULE 1 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2005

Plus en détail

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16

ASSOCIATION FFESSM COMITE PROVENCE 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 13467 MARSEILLE CEDEX 16 46 BOULEVARD FENOUIL BP 28 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : PROMOTION SPORTIVE ET ASSOCIATIVE Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

RESULTAT DES VOTES DES RESOLUTIONS PRESENTEES A L ASSEMBLEE GENERALE DU 30 JUIN 2015 (Article R 225-106 I du Code de Commerce)

RESULTAT DES VOTES DES RESOLUTIONS PRESENTEES A L ASSEMBLEE GENERALE DU 30 JUIN 2015 (Article R 225-106 I du Code de Commerce) SOCIETE JACQUES BOGART S.A. Société Anonyme au capital de 1.086.200,93 Siège social : 76/78, avenue des Champs-Élysées - 75008 PARIS R.C.S. PARIS B 304 396 047 (75 B 06343) **********************************************************

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE PLAN COMPTABLE DES PARTIS POLITIQUES

ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE PLAN COMPTABLE DES PARTIS POLITIQUES ROYAUME DU MAROC MINISTERE DE L INTERIEUR INSPECTION GENERALE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE PLAN COMPTABLE DES PARTIS POLITIQUES Le Royaume du Maroc vient d engager une série de réformes qui ambitionnent

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE POUR LE COMMERCE ET L'INDUSTRIE DE LA COTE D'IVOIRE (BICICI) RAPPORTS GENERAL ET SPECIAUX DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

BANQUE INTERNATIONALE POUR LE COMMERCE ET L'INDUSTRIE DE LA COTE D'IVOIRE (BICICI) RAPPORTS GENERAL ET SPECIAUX DES COMMISSAIRES AUX COMPTES Immeuble ALPHA 2000 20 ème étage, Rue Gourgas - Plateau 01 BP. 1361 Abidjan 01 Immeuble Longchamp, 8 ième étage, 2 Boulevard Roume - Plateau 01 BP. 3989 Abidjan 01 BANQUE INTERNATIONALE POUR LE COMMERCE

Plus en détail

BILAN 31/12/2010 31/12/2009 ETAT DES SOLDES DE GESTION COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (en milliers MAD) 31/12/2010

BILAN 31/12/2010 31/12/2009 ETAT DES SOLDES DE GESTION COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES. TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE (en milliers MAD) 31/12/2010 BILAN ENGAGEMENTS DONNES Engagements de financement donnés en faveur d'établissements de crédit et assimilés Engagements de financement donnés en faveur de la clientèle Engagements de garantie d'ordre

Plus en détail

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE

PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE PLAN COMPTABLE DES PLATEFORMES FRANCE INITIATIVE Remarque Le plan de comptes défini ci-dessous comporte : Une liste simplifiée des comptes du système de base (se référer au plan comptable pour les comptes

Plus en détail

Version Démonstration

Version Démonstration DESIGNATION DE L'ENTREPRISE SOCIETE DE DEMONSTRATION ACTIVITE DEMO QTE. BAYADA, LOCAL N 01 - OUENZA Tableau n 1 Exercice clos le BILAN ACTIF ACTIF Note N Brut N Amort-Prov N Net N - 1 Net ACTIF IMMMOBILISE

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013

COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 4 Rue Camelinat COMPTES ANNUELS AU 31 DECEMBRE 2013 Page - Rapport de présentation 1 - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Détail bilan 6 et 7 - Détail Compte de résultat 8 et 9 - Annexe

Plus en détail

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010

COMPTES INTERMÉDIAIRES CONSOLIDÉS RÉSUMÉS AU 30 JUIN 2010 Société anonyme au capital de 7 0407 543 Euros Siège social : 60, boulevard Thiers 42007 SAINT-ETIENNE 433 925 344 R.C.S. Saint Etienne APE 741 J Exercice social : du 1 er janvier au 31 décembre COMPTES

Plus en détail

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2010 au 30 Juin 2011 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2010 au 30 Juin 2011 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2010 au 30 Juin 2011. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2011 au 30/06/ 2012 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT

FDC 58 F D C N COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION. DU 01/07/2011 au 30/06/ 2012 . ACTIF . PASSIF . RESULTAT F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2011 au 30/06/ 2012. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012

GROUPE ADTHINK MEDIA COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 GROUPE COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Bilan consolidé ACTIF 31/12/2012 31/12/2011 Ecarts d'acquisition I 3 833 125 4 477 527 Capital souscrit non appelé IMMOBILISATIONS INCORPORELLES Frais d'établissement

Plus en détail

S.A. Hôtel REGINA Paris. Document d information annuel

S.A. Hôtel REGINA Paris. Document d information annuel S.A. Hôtel REGINA Paris Document d information annuel Exercice 2005 SOMMAIRE 28 mars 2005 Avis divers : droits de vote 3 15 avril 2005 Chiffres d affaires comparés premier trimestre 2005 / 2004 4 15 avril

Plus en détail

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012

TXCOM. 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON. SITUATION au 30 juin 2012 10, avenue Descartes 92350 LE PLESSIS ROBINSON SITUATION au 30 juin 2012 1 TXCOM BILAN ACTIF Brut Amort./Provis. 30/06/2012 31/12/2011 Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles

Plus en détail

INFOTEL. Société Anonyme au capital de 2.662.782 Euros Siège social : 36 Avenue du Général de Gaulle - Tour Gallieni II 93170 BAGNOLET

INFOTEL. Société Anonyme au capital de 2.662.782 Euros Siège social : 36 Avenue du Général de Gaulle - Tour Gallieni II 93170 BAGNOLET INFOTEL Société Anonyme au capital de 2.662.782 Euros Siège social : 36 Avenue du Général de Gaulle - Tour Gallieni II 93170 BAGNOLET 317 480 135 RCS BOBIGNY SIRET : 317 480 135 000 35 EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT

COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT COMPTES ANNUELS 2012 DE L'OP3FT Publié par l OP3FT, l organisation à but non lucratif dont l objet est de détenir, promouvoir, protéger et faire progresser la technologie Frogans sous la forme d un standard

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

page-1- AVIS DES SOCIETES

page-1- AVIS DES SOCIETES page-1- AVIS DES SOCIETES ETATS FINANCIERS PROVISOIRES SOCIETE TUNISIENNE D ENTREPRISES DE TELECOMMUNICATIONS -SOTETEL- Siège social : Rue des entrepreneurs Z.I Charguia II, BP 640-1080 Tunis- La Société

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE

COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE Fiche technique réglementaire Version du 18 juillet 2008 COMPTABILITE : NOTIONS DE BASE 1. DEFINITION La comptabilité peut être définie comme une technique normalisée d enregistrement des flux (achats

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

PLATEFORME REGIONALE ONCOLOGIE MARTINIQUE RESEAU

PLATEFORME REGIONALE ONCOLOGIE MARTINIQUE RESEAU EX HOPITAL CLARAC Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2011 au 31/12/2011 Activité principale de l'association : Nous vous présentons ci-après le dossier de l'exercice. Fait à FORT

Plus en détail

CONVOCATIONS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ATLANTIQUE VENDEE

CONVOCATIONS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ATLANTIQUE VENDEE CONVOCATIONS ASSEMBLÉES D'ACTIONNAIRES ET DE PORTEURS DE PARTS CAISSE REGIONALE DE CREDIT AGRICOLE MUTUEL ATLANTIQUE VENDEE Société coopérative à capital variable, agréée en tant qu établissement de crédit

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES FORTUNEO

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES FORTUNEO PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) FORTUNEO Société Anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 64 928 634. Siège social : 5 place de la

Plus en détail

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé

Rapport des auditeurs indépendants. Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Parlons chiffres États financiers Exercice clos le 31 mars Rapport des auditeurs indépendants Aux membres du conseil d administration de l Institut canadien d information sur la santé Nous avons effectué

Plus en détail

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME

MUSIQUE ENSEMBLE 20EME 32 Rue du Capitaine Marchal 75020 PARIS Association COMPTES ANNUELS au 31 août 2010 SOMMAIRE PRESENTATION Présentation de l'association I COMPTES ANNUELS Attestation Bilan Compte de résultat Annexe 1 3

Plus en détail

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier

LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier LISTE DES COMPTES DES DEBITANTS DE TABAC : Extrait du plan comptable hôtelier Classe 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. CAPITAL ET RESERVES 101 Capital 105 Ecarts de réévaluation 106 Réserves 1063 Réserves statutaires

Plus en détail

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES

ADASP 78. 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES 12 rue de Vergennes 78000 VERSAILLES Comptes annuels au 31/12/2014 Sommaire Documents liminaires Attestation Documents de synthèse Bilan Compte de résultat Annexe DESIGNATION Principes, règles et méthodes

Plus en détail

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités

ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012. Comptes non audités ALES GROUPE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Comptes non audités COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2012 Bilan Actif Montants en milliers d'euros Montants Amortissements Montants Montants Bruts et

Plus en détail

Plan Comptable Générale de France

Plan Comptable Générale de France Plan Comptable Générale de France Le plan comptable ou plan comptable général (PCG), appelé parfois cadre comptable, est un standard français de classification des événements économiques qui modifient

Plus en détail

WORLDAUDIT CORPORATE S.A

WORLDAUDIT CORPORATE S.A WORLDAUDIT CORPORATE S.A FEDERATION DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA (FCPB) RAPPORT D AUDIT CONSOLIDE DE LA FCPB Exercice clos le 31 décembre 2008 DEFINITIF Monsieur le Directeur Général de la Fédération

Plus en détail

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010

ASSOCIATION FRAGIL LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS. du 01/09/2009 au 31/08/2010 ASSOCIATION FRAGIL Numéro SIRET : 48206926700029 LA FABRIQUE DES DERVALLIERES 19 RUE JEAN MARC NATTIER 44100 NANTES COMPTES ANNUELS du 01/09/2009 au 31/08/2010 Sommaire Attestation de Présentation 1 Bilan

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE

SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE SESSION 2012 UE 6 - FINANCE D'ENTREPRISE Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 1 Comptazine Reproduction Interdite 2012 UE6 Finance d Entreprise 1/11 SESSION 2012 UE 6 FINANCE D ENTREPRISE Durée

Plus en détail

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012

9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN PASSIF. Du 01/07/2011 au 31/07/2012 19/10/2012 9900 - SKI CLUB FRASNE DRUGEON BILAN ACTIF ACTIF Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISÉ Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de développement Concessions, brevets

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE

RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE RAPPORT FINANCIER COMPTES ANNUELS DU CONSEIL RÉGIONAL DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES RÉGION PARIS ÎLE-DE-FRANCE ASSEMBLÉE GÉNÉRALE du 03 septembre 2014 OEC-rapport2.indd 1 29/08/14 11:39 SOMMAIRE

Plus en détail

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable...

Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21. 2.1. Système comptable... 22 2.2. Normes comptables... 22 2.3. Plan comptable... TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 15 PARTIE 1 - CADRE GÉNÉRAL DU SYSCOHADA... 19 Chapitre 1 - Généralités sur la comptabilité... 21 Section 1 - Définitions, objectifs et champs d application de la comptabilité...

Plus en détail

TOTAL PRODUITS 169 755 193 963 TOTAL CHARGES 140 780 175 876 RESULTAT NET DE L'EXERCICE 28 975 18 087

TOTAL PRODUITS 169 755 193 963 TOTAL CHARGES 140 780 175 876 RESULTAT NET DE L'EXERCICE 28 975 18 087 COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES AU 31 Décembre 2013 31/12/2013 31/12/2012 I.PRODUITS D'EXPLOITATION BANCAIRE 150 062 154 269 1.Intérêts et produits assimilés sur opérations avec les établissements de crédit

Plus en détail

DUAL REAL ESTATE INVESTMENT SA ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES 30 JUIN 2015. (non audité)

DUAL REAL ESTATE INVESTMENT SA ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES 30 JUIN 2015. (non audité) DUAL REAL ESTATE INVESTMENT SA ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES 30 JUIN 2015 (non audité) Dual Real Estate Invesment SA, Fribourg Compte de résultat consolidé au 30 juin 2015 (non audité) Notes

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS

GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS N 383 699 048 RCS PARIS ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE ANNUELLE DU 6 JUIN 2012 RESULTATS DES

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

AVIS DES SOCIETES. BILAN APRES IMPOTS arrêté au 30 juin 2003 ( exprimé en dinars ) NOTES 30/06/2003 30/06/2002 31/12/2002

AVIS DES SOCIETES. BILAN APRES IMPOTS arrêté au 30 juin 2003 ( exprimé en dinars ) NOTES 30/06/2003 30/06/2002 31/12/2002 1 AVIS DES SOCIETES ETATS FINANCIERS PROVISOIRES SOCIETE TUNISIENNE D ENTREPRISES DE TELECOMMUNICATIONS -SOTETEL- Siège social : Rue des entrepreneurs Z.I Charguia II, BP 640-1080 Tunis- La Société Tunisienne

Plus en détail