C est ce qui a conduit l Inde du sud à la sécheresse, l usage accru des eaux souterraines a asséché la nappe phréatique.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C est ce qui a conduit l Inde du sud à la sécheresse, l usage accru des eaux souterraines a asséché la nappe phréatique."

Transcription

1 LE MAGAZINE DE LA CONFEDERATION DES PROVINCES Issue numéro 3 Prix : Gratuit Mars 2015 Katanga Central Web: INDUSTRIE: La Regideso se laisse aller à vau-l eau Le nom de notre pays devrait s écrire «cong eau» tant ses réserves en eau surabondent. La date du 22 mars est passée inaperçue pourtant c était la journée internationale de l eau. Dans un avenir proche, le contrôle du précieux liquide sera un enjeu majeur pour tous les pays. Septante et un pourcent de la surface de notre planète est couverte d eau. Cette profusion n est pas synonyme de potabilité, désaliniser cette eau coûte énormément cher. Plusieurs pays ont mis sur pied un ministère de l eau pour bien gérer les ressources qui se raréfient. Les eaux de surface du Congo représentent 52 pourcent des réserves en eau de l Afrique pourtant seuls 26 pourcent de la population a accès à l eau potable salubre. C est en dessous de la moyenne de 60 pourcent de l Afrique subsaharienne. Pour atteindre les objectifs nationaux de développement qui sont en dessous des objectifs du millénaire pour le développement, cette année, le Congo devrait approvisionner 20,3 millions de personnes en eau potable. Le Code de l Eau est présenté comme une solution aux problèmes, il est basé sur une Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE). Avant la loi sur l eau, une douzaine d ordonnances et de décrets encadraient le secteur de l eau, plusieurs datant de la période antérieure à l indépendance. Basés sur une approche sous-sectorielle partielle, ces règlements, largement dépassés, portent principalement sur la protection des ressources en eau contre la contamination, l approvisionnement en eau potable et la gestion des droits des usagers. Ils ne fournissent pas un cadre juridique cohérent. La Regideso, entreprise publique en charge de la gestion et de la distribution d eau potable est défaillante. La vétusté des équipements, les guerres, la mauvaise gestion et le manque d investissements n aident pas cette entreprise à jouer son rôle efficacement. L eau fournie contient des coliformes et des E.coli, elle ne répond pas aux normes de l OMS. A la commune Kenya de Lubumbashi et dans certains quartiers de Kolwezi et Kasumbalesa, l eau ne monte plus au robinet, les habitants ont creusé sous terre pour tronquer les tuyaux et recueillir le précieux liquide. Le mot mot-valise «kishimpo» vient de «kishima (puits)» et «pompi (robinet)», il désigne cette technique. Les plus nantis louent les services des entreprises de forage, la gestion de l eau échappe à la Régideso, une eau gratuite n est pas utilisée rationnellement. C est ce qui a conduit l Inde du sud à la sécheresse, l usage accru des eaux souterraines a asséché la nappe phréatique. La population congolaise consomme essentiellement les eaux souterraines. Les entreprises privées ont profité de la faiblesse des pouvoirs publics pour monter des industries qui produisent des bonbonnes de 20 litres d eau minérale parfois sans aucune certification qui garantit la qualité. Des ONGs et certaines entreprises ont investi dans la construction des bornes fontaines et des pompes à eau manuelles où se rassemblent des familles qui la conservent dans des bidons jaunes de 20 litres. Chaque humain a droit à 40 litres d eau par jour au minimum, une quantité qui reste inaccessible à la majorité. Faut-il privatiser le secteur de l eau? Plus de 180 villes de 35 pays dans le monde ont opté pour la remunicipalisation de la gestion des ressources hydriques. Elles ont résilié les contrats qu elles avaient signés avec Suez et Veolia, les deux grandes entreprises qui travaillent dans le secteur de l eau. Le précieux liquide est essentiel à la vie. Les élus ont compris que la privatisation et le partenariat public-privé encouragé par les institutions financières internationales n étaient pas une garantie pour la qualité et le prix. L exemple éloquent est celui de Cochabamba en Bolivie. En 2000, les habitants de cette ville étaient descendus dans la rue pour protester contre l augmentation du prix de l eau. C était sur le conseil de la banque mondiale que le gouvernement avait cédé la gestion des ressources en eau à une entreprise américaine. Cet événement était nommé «la guerre de l eau», le peuple avait obtenu gain de cause. Au Congo, le code de l eau serait-il une porte ouverte à la privatisation?

2 2 Katanga Central Mars editorial: L autonomisation de la femme... «L autonomisation de la femme, participation politique de la femme congolaise», tel est le thème localement mis en exergue pour cette année en République Démocratique du Congo. Il convient d y accorder l attention nécessaire afin de saisir toute sa portée. La thématique envisage l émergence du statut social de la femme et rejoint le progrès théorique assigné dans de nombreuses résolutions des annales de la lutte de la femme pour la reconnaissance de ses droits. Au jour d aujourd hui, le mot est lâché! Dans un environnement qui est le nôtre, voyant la chose de près, on se rend compte que l autonomisation de la femme parait un problème qui s élargit dans divers domaines et dont une démarche pertinente évoquerait la complexité de l enjeu sur la question qui mettrait la femme au centre de son autonomisation. Une espèce de routine plane sur la culture du combat de la femme, la profondeur des thèmes évoqués pour faire la promotion de la femme ne s adapte de façon cohérente à la cible et parfois les moyens mis sur pied s inscri- Saveurs de chez nous: Le riz de Kamalondo La commune Kamalondo de Lubumbashi est célèbre pour ses bars et sa viande de chèvre. Il faut maintenant compter avec son riz. Kamalondo n a pas de rizière, pourtant cette culture inondée peut bien s adapter à l endroit parce qu il suffit d une grosse pluie pour qu il ait inondation, de l eau stagnante, on en trouve partout. Un groupe de Pakistanais y a pris ses quartiers et offre le meilleur riz de la ville d après les clients. Les Italiens de Lubumbashi n ont pas pu faire pareil avec vent comme l affaire d une poignée de privilégiées. On doit noter que l autonomisation dans le contexte de ce mois de mars désignerait un processus dans lequel la femme s engage pour acquérir peu à peu la liberté d action, de penser et de briser les différents obstacles qui l empêchent de se maintenir dans différents domaines. Une démarche soutenue par les institutions nationales et internationales; les Nations Unies s appuient sur les cinq principaux critères pour parler de l autonomisation de la femme : le sens de la dignité, le droit de faire et de déterminer ses choix, le droit d avoir accès aux ressources et aux opportunités, le droit d avoir le contrôle sur sa propre vie, tant à l intérieur qu à l extérieur du foyer ainsi que la capacité d influencer le changement social afin de créer un ordre économique et social plus juste, nationalement et internationalement. Le projet est bon, la mise en application cependant, tend à rencontrer des contraintes au niveau des organisations; tel est le cas en République Démocratique du Congo. Grégoire Tshibingu le risotto, les chinois vont s en mordre les doigts, les baguettes serviront à jouer de la batterie! Riz au curry, riz aux petits légumes, ils en ont fait leur spécialité. Ils travaillent dur, ça ne rit pas! Enquête: Musompo, la cité du minerai L avenue Salongo de Kolwezi était l épicentre du commerce de minerais extraits artisanalement par de nombreux creuseurs qui peuplent cette ville de la province du Katanga. Le négoce se passait en plein quartier résidentiel, les habitants se plaignaient des poussières et du brouhaha générés par ce marché particulier. Il était plus rentable de louer sa maison à un acheteur de minerais qu à une famille. Face aux plaintes, la mairie a décidé d allouer un espace pour ce commerce. A vingt kilomètres de Kolwezi, le village Musompo est devenu une référence pour qui veut vendre son «produit». Les creuseurs viennent de Kolwezi à moto ou en camion, des centaines de sacs chargés de «matière» débarquent dans les dépôts tenus par des acheteurs chinois. Chaque enseigne porte les inscriptions dépôt CoCu pour signifier qu on y achète les minerais de cuivre et cobalt et une liste des prix suivant la teneur qui vont de 450 francs congolais pour 5% à francs congolais pour 20% le kilo. Les techniciens procèdent par le prélèvement des échantillons pour un test, les sacs sont tour à tour fixés sur un peson pour en connaitre le poids. Les vendeurs regroupés en équipe sont payés argent comptant, le partage se fait sur le champ. Parmi les véhicules garés se trouvent de grosses cylindrées des particuliers qui financent le creusage artisanal des minerais. Par endroits, des drapeaux congolais flottent dans le ciel bleu de la cité. Un marché et des bars sont nés, ça bouillonne dans les quatre coins. Un commissariat de police aussi grand que deux cabines téléphoniques réunies est construit de l autre côté de la route nationale. Chacun y tire son compte, on les voit tra- verser pour avoir des royalties. Musompo vit à son rythme, argent et minerais sont les deux arcboutants de cette cité. Kasulo, Chinatown de Kolwezi Les chinois n ont pas totalement quitté Kasulo après la délocalisation de leurs agences de négoce de l avenue Salongo au village Musompo à l entrée de Kolwezi sur la route qui mène au Lualaba. Avec la récente découverte des minerais à Kasulo, les chinois sont revenus en nombre acheter le produit. Un pasteur a permis l exploitation du sous-sol de sa paroisse, avec l argent reçu, il s est construit une nouvelle église. Entre temps, les creuseurs meurent dans des éboulements. La dernière visite en date du maire de la ville et du ministre provincial de l intérieur a été mal perçue. Le délégué des creuseurs, le catcheur Sampasa, a prit le maire au mot : «la dernière fois que nous sommes venus te voir lorsqu on nous avait chassés d une mine, tu nous avais demandé d aller creuser dans nos parcelles, c est ce que nous sommes en train de faire!». L ultimatum donné par la municipalité pour arrêter toute activité liée au creusage a expiré depuis longtemps. Katanga Central Magazine Rédaction : Grégoire Tshibingu Paul Kisimba Edition, Design et Marketing : Groupe MK AMANI Publication: Katanga Central sarl Impression : PCom Solutions Edition numéro 3 : Mars 2015

3 Katanga Central Mars 2015 a la une: Au Katanga, les motos-taxis ont du mal à trouver leur place en ville Venues principalement de Chine, les motos s achètent à moindre coût et pour des raisons économiques, elles sont utilisées comme taxis par des indépendants. Le rendement équivaut presque à celui des voitures, les habitants des quartiers excentrés les préfèrent comme moyen de transport à cause du mauvais état des routes et l avantage qu elles procurent, celui d emmener le client à domicile en bravant les nids-de-poule et les dos-d âne, et cela parfois tard dans la nuit. Les autorités sont prises de court par ce phénomène qui gagne de plus en plus les grandes villes du Katanga. Les motards appelés Manseba à Lubumbashi ou Wewa à Kinshasa sont accusés d occasionner plusieurs accidents de circulation. Lors de son dernier passage à Kolwezi, ville minière du Katanga, le gouverneur Moïse Katumbi Chapwe a demandé aux responsables de la police d observer une courtoisie routière d une année pour les motards. Pris pour des parias de la route malgré leur imposante présence, les motards sont la cible de plusieurs attaques criminelles et rackets des agents de la police de circulation routière, par contre la plupart n ont pas de permis de conduire ni de casque. Le vide juridique face à la présence des motos dans le transport laisse les autorités municipales et provinciales perplexes. Juste quelques règles communiquées dans les médias comme celle du maire de Lubumbashi leur interdisant de rouler après dix-huit heures suite aux agressions et meurtres recensés en nombre essaient de réguler la situation sans forcément être efficaces. Sous l égide des maires, la corporation des motards est en train de voir le jour dans plusieurs villes de la province du Katanga pour structurer leur activité, un début de reconnaissance. sante: Place aux compléments alimentaires De plus en plus les compléments alimentaires gagnent du terrain à Lubumbashi sans aucune réglementation. Les vendeurs disent que ce ne sont pas des médicaments mais des concentrations de vitamines, acides aminés...cela exige une consommation à la posologie stricte. Le chinois Tiens (Tianshi) avait déjà conquis Lubumbashi avec ses produits traditionnels distribués grâce à une technique marketing qui pousse les patients à convaincre d autres pour voir leurs factures allégées. L américain Forever (la marque à l aigle en vol) est arrivé en passant par la Zambie. Omega 3, Aloès dont le succès a fait croire à une panacée, on l a décliné sous toutes les formes: lotion corporelle, médicaments..., miel (multiples vertus) composent la plupart des produits. Une patiente souffrant de la céphalalgie chronique, après plusieurs tours chez un spécialiste à Kinshasa, a confirmé l efficacité de ces produits. Quoiqu il en soit, le ministère provincial de la santé devrait bien encadrer ce phénomène. lifestyle: Mézépolis, un tour à la cité des saveurs Mézépolis figure parmi les meilleurs restaurants de Lubumbashi de l avis de plusieurs goûteurs. Cet établissement grec appartient aux associés Tony & Tony, les mêmes qui tenaient une brasserie sur la chaussée Laurent Désiré Kabila. L endroit est stylé, les repas sont servis dans des coupelles suivant la tradition mézé, une sorte d amuse-gueule (amusebouche pour ceux qui ne supportent pas le vocabulaire animalier) apéritif grec. Le but est de picoter, le pain est essentiel pour les bouchées, le goût prend plus d importance que le poids du bol alimentaire. Si vous avez l estomac dans les talons, il serait mieux de partir dans un restaurant habituel dont la carte propose frites, poulet, steak, salades et 3 spaghettis bolognaises. La carte des vins reprend toutes les bouteilles qui vous accueillent à votre entrée. Le sommelier, souriant, apporte un bourgogne Ce soir-là, la petite tablée partageait du kalamari yemitso (calamar farci à la grecque avec feta), tzatziki (concombre à la grecque), humus (purée de pois chiche), tamara (œufs de mulet ou cabillaud) et du pain toasté bien sûr. Un détail à ne pas négliger qui fausse la note: l ardoise est salée. Arriver peu avant l heure de fermeture peut expliquer certaines choses? Les serveuses sont lentes et parfois distraites, l attente parait longue comme un jour sans pain mais rassurez-vous, rien n arrive aux calendes grecques. Faites nous parvenir vos annonces et correspondances par par message sur Facebook ou en nous écrivant sur Whatsapp au INFRASTRUCTURES: Parking, un casse-tête lushois Avec l augmentation du nombre de véhicules à Lubumbashi et le mauvais état du réseau routier dans certains quartiers de la ville, trouver un parking est devenu un cassetête. Les stations de bus n ont rien de mieux à faire que de se retrouver sur la chaussée. Sur certaines artères, il est parfois difficile de rouler dans les deux sens. Le maire a tenté un coup de force en essayant de disséminer les stations de bus dans les communes, une solution impopulaire qui n a fait que renforcer la colère des conducteurs. Le recensement des espaces libres pour en faire des parkings payants n a pas fonctionné. Pour ce faire, les conducteurs paient déjà une taxe journalière. La petite largeur des voies et la construction exagérée des ralentisseurs contribuent aux embouteillages. Le centre-ville est un hub, pour relier deux communes excentrées, il faut y passer. Il concentre toutes les activités économiques, commerciales et administratives d où l importance du trafic, le désengorger nécessiterait une vraie politique de la ville. La construction des parkings souterrains ou aériens seraient bénéfiques. L ancien ministre provincial des infrastructures du Katanga, Fridolin Kasweshi, avait annoncé en son temps un souci de trésorerie au Katanga qui empêcherait l exécution des travaux de construction des égouts. Les routes se transforment en rivières lors de grandes pluies, des eaux qui détériorent le bitume. Lubumbashi devrait se transformer en un grand chantier comme le fit le baron Haussmann pour la ville de Paris. La question de financement se pose, les villes du Congo dépendent des gouvernorats, elles n ont pas de véritable autonomie financière. Au fil des années, des concessionnaires ont choisi le peu d espace qui restait au centre-ville pour y exposer les véhicules à vendre. Kolwezi connait le même phénomène toute proportion gardée.

4 4 Katanga Central Mars dossier: Travailleurs migrants et transfert de fonds, quelle somme quitte le Katanga? On a en tête les images stéréotypées diffusées dans les campagnes publicitaires des entreprises de messagerie financière. Il y a toujours un parent en Europe ou en Amérique qui envoie de l argent facilement et rapidement vers l Afrique, la famille voire la communauté restée sur le continent ne peut s en passer. Avec une diaspora de 30 millions d individus, chaque année l Afrique reçoit 40 milliards de dollars d aide venant de ses fils et filles immigrés. Sur chaque kilomètre carré d une terre qui en compte 30 millions, il est parti un individu. Les économistes pensent même que cette conquête somme pourrait aider au développement du continent si elle entrait dans le circuit bancaire. Deux entreprises américaines, Western Union et Moneygram, effectuent à elles seules 65% des transferts d argent. Ils ont acquis ce monopole en signant des contrats d exclusivité avec les banques. Les frais de transfert sont très élevés, une partie non négligeable de l argent envoyé par la diaspora va aux États- Unis, cela réduit l aide reçue. a lire: Bilanga, un passage clandestin à Kasumbalesa Il y a quatre ans, le chanteur Koffi Olomidé rendait célèbre Bilanga lors de son passage clandestin de la Zambie au Congo à moto. La star de la rumba qui devait se rendre en Afrique du sud pour un contrat de production signé avec Chez Ntemba a fait volte-face en arrivant en Zambie. Cet épisode triste de la vie de cet artiste habitué aux frasques avait révélé à la presse l endroit qui aide à contourner la douane congolaise au poste de Kasumbalesa. On s intéresse très peu à l argent qui sort du continent Africain, la diaspora chinoise est évaluée à 60 millions d individus dont un million vivent sur le continent, combien rapportent-ils à leur pays? Ce qu on ne dit pas! Les africains qui ont quitté le continent refont leur vie dans les pays où ils se sont établis ce qui n est pas le cas pour les européens et les américains. Un africain qui envoie de l argent à sa communauté prend le temps de payer les taxes, de s occuper de sa famille, de payer les études de ses enfants avant papier n est pas une garantie. D après les riverains, les policiers le déchirent pour que l infraction soit consommée. Il est conseillé de bien le cacher et de le montrer à un supérieur une fois au commissariat. de penser au continent. Une grande partie de son revenu reste dans le pays où il vit. En Afrique, les multinationales qui importent la main d œuvre ne favorisent pas le développement et le brassage des populations. Du point de vue social, il y a frustration et sentiment d injustice. Les travailleurs venant d ailleurs sont logés dans des camps loin des communautés locales, ils sont nourris, la prise en charge est totale. Leurs familles restent dans leurs pays d origines, les gros salaires qu ils reçoivent sont épargnés dans des banques à l étranger. Selon certains employeurs, le grand écart des salaires entre les nationaux et les locaux pour les mêmes postes est relatif aux barèmes appliqués par différents pays. Un français au Katanga sera payé comme en France avec une prime et tous les avantages d expatrié. Même en payant l Impôt Exceptionnel sur la Rémunération des Expatriés (IER), tout en espérant que la déclaration des revenus est correcte, on est loin du compte. Pour contourner cette imposition, certaines entreprises paient deux fois les expatriés. Une petite partie du salaire est déclarée au Congo et la grande partie est transférée dans le pays d origine. La responsabilité incombe aux gouvernements africains et à la politique appliquée en matière de l emploi. Le salaire d un employé local qui travaille dans le secteur privé ne peut pas être plusieurs fois supérieur à celui qui occupe le même échelon dans le secteur public? Pourtant c est le cas. Chaque semaine, en plus des salaires, les travailleurs immigrés reçoivent entre 500 et dollars «voucher» sans compter les bonus. Pour équilibrer, les multinationales font du dumping social, ils embauchent une main d œuvre moins cher d origine asiatique, les nationaux restent au chômage. Ceux-là habitent aussi des camps, ils sont entièrement pris en charge mais l argent épargné est de loin inférieur aux autres expatriés. A cent mètres du Kasumbalesa Border Post (KBP), un petit passage conduit à un bosquet peuplé d arbres et de tithonias (bilulu nkundja). Deux agents et un policier sont postés sous une bâche. Au loin, on aperçoit deux grandes antennes de télécommunication dont on se sert comme repère pour avoir une idée de la distance qui sépare le point où l on se trouve à la Zambie. A pied ou à vélo, les habitants de La fraude devient grande quand des camions entiers sont déchargés clandestinement du côté zambien et les marchandises sont acheminées du côté congolais par des vélos spéciaux. plus haute, le guidon est sensiblement raccourci, on n est pas loin de la draisienne. Sur le vélo de Kasumbalesa, on n y monte pas à califourchon, le cadre est chargé au maximum. Le cycliste pousse le guidon avec la force de ses mains qui meut la machine. Sa robustesse et sa capacité à prendre de grandes charges jusqu à dix sacs de ciment répond au besoin des fraudeurs qui sont dans l obligation de vite mener l opération. Il arrive des jours où la police zambienne part à l assaut de ce no man s land, cela est perçu par les congolais comme une vengeance par exemple après une partie de foot perdue par la Zambie face au Congo. Kasumbalesa y passent chaque jour pour commercer et généralement acheter leurs marchandises au marché qui jouxte la douane Zambienne. Pourtant, pas loin de là, au poste frontalier congolais, on vend les go pass à deux cents francs qui permettent à accéder au marché zambien de l autre côté de la frontière. Devant la police zambienne, ce bout de La draisienne de Kasumbalesa Ce moyen de transport à deux roues est très efficace pour le transport des marchandises. Les vélos vendus dans le commerce sont intégralement modifiés et certains vieux cadres sont recyclés. Le pédalier, la selle, les manettes de frein, la lampe sont enlevés de façon à gagner plus de place. La potence est

5 Katanga Central Mars 2015 societe: Comment éviter les conflits entre bailleurs et locataires : cas de la République Démocratique du Congo Beaucoup de conflits enregistrés actuellement découlent des relations propriétaires-locataires qui peuvent être tendues, à l entrée comme à la sortie de la location. Voilà pourquoi nous avons jugé utile de faire le point afin d apporter une petite contribution pour calmer les ardeurs des uns et des autres. Pour ce faire nous pensons qu après l analyse des conflits qui déchirent le propriétaire et le locataire, l usage du contrat de bail officiel serait la solution légale. Le contrat de bail est un accord par lequel le bailleur cède l usage d un bien, pour un prix et un temps convenus, au locataire. Instauré en République Démocratique du Congo depuis 1959 par le pouvoir colonial belge, le contrat de bail sert à prévenir des conflits de différents ordres entre un bailleur et un locataire. Cette disposition légale assortie d une force contraignante oblige les parties contractantes au respect mutuel afin qu elles évitent dans leurs relations tout ce qui peut nuire à leurs intérêts respectifs. Quelle est la motivation du législateur? Certes, les différends de logement vécus en RDC ont donné libre cours à la spéculation, à la surenchère et nourri industrie: Kolwezi redoute un plan social La ville ouvrière de Kolwezi redoute un vaste plan social suite à la chute des cours du cuivre observée depuis le mois de janvier. La quasi-totalité des grandes activités est liée à l extraction des minerais. Kamoto Copper Company (KCC), une filiale de Katanga Mining Limited, la plus grande industrie extractive de la région, serait touchée par ce recul de 10% situant les cours du métal rouge à son plus bas niveau depuis cinq ans. plusieurs autres abus dans le chef des bailleurs et des locataires, et vice-versa. La situation a affecté gravement la paix sociale avec pour corollaire la dégradation des rapports humains. D où une réglementation en la matière. Historique Le contrat de bail a été institué en République démocratique du Congo depuis 1959 par l Ordonnance-Loi n 4/672 du 30 décembre 1959 réglementant les baux à loyer. Cette loi a été revue, modifiée et complétée par celle du 10 juillet Vu le caractère complexe de la matière et dans le souci de sauvegarder la paix sociale et l ordre publique, le législateur a revu cet outil plus d une fois. En 1965 l Etat de l époque promulgue le Décret-loi du 13 juillet 1965, portant dispositions exceptionnelles relatives aux baux à loyer. Ce décret sera retouché et complété par l Ordonnance-Loi n 48 du 27 décembre 1968 et dans le code civil congolais livre III, le législateur a aussi inscrit des dispositions relatives au contrat de louage. Le contrat de bail en vigueur A ce chapitre, l article 03 de l Arrêté 0182/BGV/IR/COM/99 portant réglementation des baux à loyer donne la nomenclature appropriée et détermine les conditions d exécution apaisée des contrats de bail dans nos quartiers (cet Arrêté est sujet à contestation par certains juristes qui remettent en cause sa validité du fait qu il n est pas encore publié dans le journal officiel jusqu à ce jour). Cette disposition stipule que : «Tout contrat de bail, doit être contresigné par l autorité municipale du lieu de l immeuble après visa du Chef de service ayant l Habitat dans ses attributions lorsqu il s agit de l immeuble à usage résidentiel et par la Division Urbaine de l Urbanisme et Habitat pour les parcelles à usage commercial ou industriel». A ce propos, l on s accorde à reconnaître le travail qu effectue le Ministère de l Urbanisme et Habitat pour le visa qu il octroie dans le secteur d achat ou de location les biens et immeubles. L avis de ce ministère est sollicité de prime abord avant d orienter les bailleurs et locataires vers d autres sources. Pour prévenir une multitude des formules en ce qui concerne le contrat de bail, il avait été créé un modèle de contrat de bail Les entreprises Muska et CMCK en soustraitance à KCC ont commencé à mettre certains employés en congé technique, EGMF pourrait suivre sur la même voie sous peu. L équipementier Congo Equipment a gelé les augmentations des salaires prévues pour le mois de février. Le paiement des factures des sous-traitants par KCC prennent plusieurs mois mettant ces derniers en difficulté. Kamoa, projet d Ivanhoe Mines, la plus grande découverte minière en RDC, serait momentanément suspendu d après les rumeurs qui circulent à Kolwezi. Une chose est sûre, le besoin en électricité pour ce projet nécessite la réhabilitation des centrales hydroélectriques du Katanga dont les travaux prendront fin en 2017 d après les prévisions. 5 type unique pour toutes les communes de nos villes. Cependant le constat malheureux que nous faisons à ce sujet reste le fait que bien des gens ne s intéresse pas aux contrats modèle unique qui à nos yeux seraient les premières solutions qui réduiraient les tensions parfois inutiles entres propriétaire et locataire. Voici quelques éléments qu un contrat de bail peut contenir : Paul Kisimba Porte-parole de la Société Civile de Likasi dollars la tonne de cuivre ont licencié plusieurs employés quand le prix de la tonne est descendu à dollars? Une entreprise minière de Lubumbashi avait un bénéfice net de dollars et toutes les charges étaient couvertes par les autres dollars par tonne de cuivre vendue à dollars avant la crise. Comme le dirait l autre, il faut moraliser le capitalisme! Les investisseurs comptaient sur la demande chinoise qui est en baisse, la tonne de cuivre est donc passée sous la barre de dollars sur le London Metal Exchange, plusieurs investissements sont à l arrêt. L inquiétude qui affole les marchés vient de la peur d avoir un excédent d offre comme dans le secteur pétrolier. Rebelote Les entreprises qui exploitent le cuivre se trouvent dans une sorte de cycle. En 2007, pendant la crise de liquidité aux Etats-Unis, les cours du cuivre s étaient effondrés passant de à dollars la tonne. A l époque, emplois ont été perdus dans le secteur minier au Katanga. De cette situation catastrophique ressort une incompréhension : comment ces entreprises qui ont investi pour un prix plancher de 2.200

6

7 Katanga Central Mars 2015 mode A la mode de chez Sandra Du 02 au 03 mai 2014 se tenait un salon de couture à l hôtel Grand Karavia sponsorisé par un grand fabricant de pagnes hollandais. Les créations des deux stylistes choisies portaient sur le thème du mariage coutumier. L une d elles, Sandra Mikombe, nous a éblouis par son travail remarqué lors d une cérémonie de pré dote. Parcours d une passionnée de la mode Après des études secondaires de coupe et couture au lycée Tuendelee de Lubumbashi, c est à Kinshasa qu elle est partie se spécialiser en s inscrivant à l institut supérieur des arts et métiers. De retour dans sa ville, elle a travaillé pendant six ans à l Isam comme chargée de pratique professionnelle. C est depuis le mois d avril 2010 qu elle est à la tête de son entreprise de couture. Au-delà des limites Sandra ne regarde pas de la même manière tous les tissus, c est dans l art qu elle se situe et non dans le simple souci de contenter les clients de son atelier de couture situé au numéro 205 de l avenue Kilela balanda. Sa perception est différente pour chaque motif, qualité et couleur. Elle est toujours à la recherche d un modèle unique et personnalisé, en ce moment son travail est orienté vers les robes asymétriques en pagnes. Son entreprise engage deux couturières, bosseuse, elle passe plusieurs heures dans son petit atelier afin de proposer ses créations aux clients. 7 Elle se classe à la fois dans le sur mesure et le prêt-à-porter, sa rigueur fait penser à une carrière prometteuse. cuisine: Filet américain, une spécialité belge Une crudité qui émoustillera vos papilles. On l a goûtée, la recette est facile. * Ingrédients 1 Kg de steak haché de bœuf 4 échalotes + oignon 4 jaunes d œufs 1c. à soupe de moutarde 2 c. à soupe de persil plat achée 2c. à soupe de ciboulette 1c. à soupe de sauce anglaise 1c. à soupe de câpre 30 cl d huile d arachide Quelques gouttes de Tabasco Sel et poivre Aulx (ails) Mayonnaise (facultatif) Cornichon échalotes, le persil, la ciboulette et les câpres. Mélangez bien le tout de façon à obtenir un mélange homogène. Salez et poivrez à votre * Préparation Epluchez et hachez les échalotes et l oignon. Dans un saladier, versez la moutarde, la sauce anglaise, le Tabasco et les jaunes d œufs. Mélangez au fouet tout en ajoutant l huile progressivement. Ajoutez la viande hachée, les convenance. Mélangez bien à nouveau. Servez avec des frites. Cela passerait bien avec du foufou.

8 8 Katanga Central Mars Sport Un midi à la gare de Lubumbashi, plusieurs personnes étaient réunies pour le lancement du championnat de la ligue provinciale de Nzango (Kange en langue swahilie) présidée par madame Stella Ilunga, députée provinciale du Katanga. Nzango, un jeu d enfants se transforme en sport exclusivement féminin Un sport qui a du mal à se confirmer En l instituant, on a pensé attirer plusieurs femmes à ce nouveau sport qui est la continuité d un jeu auquel elles jouaient durant leur enfance. Malheureusement, Nzango a du mal à être pratiqué en amateur comme d autres sports. Seules les «athlètes de haut niveau» de Nzango qui s y intéressent, impossible de voir des femmes regroupées en train de jouer à Nzango pour maintenir la forme. Nombreuses préfèrent la marche du dimanche matin qui finit souvent sur une terrasse entre bouteilles de bières et morceaux de viande mitshopo. Un nouveau sport qui a étonné plus d une personne. MUSIQUE: Le rossignol est passe par Lubumbashi Singuila, l enfant du pays (Congo-Brazza), était en show case à Bodeguita «del Kabulamenshi» à Lubumbashi le dimanche 15 mars. Annoncé pour seize heures, ce n est qu à vingt heures trente que le chanteur français d origine congolaise est monté sur scène à cause d un problème d électricité. Pendant que Dj Nasty Nas et Dave Siluvangi chauffaient la salle, on a vu venir des coulisses un homme en T-shirt à manches retroussées, baskets montantes et sarouel, les spectateurs extatiques ont envahi le bord de la piscine. Le public majoritairement féminin prit d hystérie citait son nom, des cris fusaient de partout. Dans un style simple, fusionnel et accessible, Singuila a commencé son show. Il a chanté les morceaux qui ont fait sa réputation de loveur multipliant des aventures amoureuses sans lendemain. Celui dont la nature est de jouer avec le sentiment des autres a repris les tubes de son répertoire. Le ghetto compositeur a écrit pour plusieurs chanteuses et chanteurs, ses textes se marient bien à la musique. Dommage que soit souvent mis en avant les chansons qui parlent des Pour bouger ces dames L idée est partie du Congo- Brazza avant de gagner Kinshasa et Lubumbashi. Les deux gouvernements l ont reconnu comme discipline sportive par décret. Pour sortir les femmes africaines des deux rives du fleuve Congo de la sédentarité, un jeu des cours de récréation a été transformé en sport. Deux équipes de 50 joueuses, alignés face à face, les adversaires s affrontent un à un au rythme des chants, sauts et jeu de pieds. C est envoyant des fillettes jouer à Nzango que le médecin Mpasi Titov l a conseillé à ses patientes en surpoids et souffrant du diabète. Aujourd hui le phénomène a pris de l ampleur. déboires et déceptions sentimentales. Au-delà de ce qui est devenu sa marque de fabrique, il y a les titres J avance en chantant, Apprendre à pardonner, l imposteur et L enfant du pays qui abordent des sujets bien différents. Le point d orgue de la soirée était Rossignol, le tube qui tourne en ce moment dans toutes les playlists. On se l arrachait, celles qui arrivaient à traverser la sécurité le serraient aussi fort que les menottes sur les mains d un brigand. Après le show, il a vite fait de s affaler dans un fauteuil, malheureusement tout le monde n a pas pu avoir un autographe. Deux jeunes femmes qui attendaient la photo sont rentrées tristes, un militaire posté devant les coulisses a dispersé les fans massés à l entrée. Sur son compte Facebook, on peut voir les photos prises à Lubumbashi. Il y raconte également la perte de ses bagages et les jours passés à attendre le vol plusieurs fois reporté. L album Entre deux est attendu courant cinema: Before you come to South Africa Chaque année, ils sont nombreux à quitter le Congo pour l Afrique du Sud avec le rêve d une vie meilleure. Par les airs ou par route, avec le concours d un passeur, comme refugié d un pays en guerre, la nation arc-en-ciel attire les sinistrés d une économie décevante. Arrivé au pays de Mandela, le rêve vire au cauchemar, vite l Afrique du Sud fait perdre le nord. A travers ce documentaire de 26 minutes, Before you come to South Africa, le réalisateur Marius Bonfeu suit le quotidien d un Congolais originaire de Lubumbashi. Débarqué en 2006, deux semaines après avoir foulé le sol Sud-africain, Papy Muke choisit Cape Town. Il est sans nouvelle de la famille qui devrait l accueillir. Sans ressource ni travail, il est désemparé. Les quartiers pauvres et la misère qui y règne tuent l illusion. Où sont les buildings et les quartiers cossus? Retranché dans un taudis, il aimerait que ses concitoyens se posent la question : «qu est-ce que je vais faire en Afrique du sud?» avant de plonger dans l aventure. Pascal Musonge, diplômé de l université de Lubumbashi en Art du spectacle, est l assistant réalisateur de ce film interpellateur. La bande d annonce est à voir sur https://www.youtube.com/ watch?v=cbmkne9iglq

7 juin 2010 Journal Officiel de la République Démocratique du Congo Première partie - n spécial

7 juin 2010 Journal Officiel de la République Démocratique du Congo Première partie - n spécial Première partie 51 ème année Numéro spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa - 7 juin 2010 PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Loi organique

Plus en détail

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire

Fiche d information Bons aliments pour tous La sécurité alimentaire Fiche d information sur les services de garde Les familles se sont rendu compte qu un accès insuffisant à des services de garde abordables et de qualité constituait un obstacle pour : trouver et garder

Plus en détail

UNITED NATIONS NATIONS UNIES

UNITED NATIONS NATIONS UNIES Programme : 16 Duration : 7 42 Producer : Lisa Andracke UNITED NATIONS NATIONS UNIES 21 st Century GHANA: L EDUCATION EN PLEINE REVOLUTION Partout dans le monde, le nombre d enfants inscrits à l école

Plus en détail

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires

Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Le plan d actions pour passer aux prochains paliers 10 étapes pour développer vos revenus et vos résultats en affaires Si vous souhaitez développer votre audience, votre clientèle et vos revenus, voici

Plus en détail

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014

CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 REPUBLIQUE DU BURUNDI MINISTERE DES RELATIONS EXTERIEURES ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS DES TRAVAUX DE LA SEMAINE DE LA DIASPORA EDITION 2014 Au Gouvernement du Burundi

Plus en détail

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE

BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE BENEVOLAT ET TRAVAIL EN FAMILLE 25/02/2015 Cette forme d entraide, courante dans les petites entreprises (de type familiale) ou au cours des phases de lancement d une affaire, soulève un certain nombre

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco

Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco UNIVERSITE PIERRE MENDES FRANCE Rapport de fin de séjour Bourse Explora Sup Stage à San Francisco Du 2 mai au 8 juillet. 2 P a g e a) Vie pratique : Logement : A San Francisco, je logeais dans une résidence

Plus en détail

FINANCES PUBLIQUES CONGOLAISES www.droitcongolais.info

FINANCES PUBLIQUES CONGOLAISES www.droitcongolais.info Ce domaine concerne les règles les finances (l argent) de l Etat. Ce n est pas un domaine facile à comprendre mais il est indispensable de faire un effort pour en saisir l essentiel même de façon sommaire.

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche)

Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Vie pratique Le rapport de fin de séjour : Vienne (Autriche) Logement L université dans laquelle j ai effectué mon séjour d étude nous proposait au préalable un site sur les logements en résidence étudiante.

Plus en détail

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes.

Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. 12 Pension alimentaire pour conjoint FR 012 LE DROIT DE LA FAMILLE ET LES FEMMES EN ONTARIO Un seul droit de la famille pour toutes les femmes. Renseignez-vous sur vos droits. Pension alimentaire pour

Plus en détail

Guide de déclaration

Guide de déclaration Enquête sur les loyers commerciaux Division des prix à la production Guide de déclaration Le présent guide a été conçu pour vous aider à participer à l Enquête sur les loyers commerciaux. Si vous avez

Plus en détail

Questions/Réponses de Global Witness sur ENRC en République démocratique du Congo

Questions/Réponses de Global Witness sur ENRC en République démocratique du Congo Questions/Réponses de Global Witness sur ENRC en République démocratique du Congo ENRC est l un des plus gros groupes miniers au monde, avec un chiffre d affaires de 7,7 milliards de dollars rien que sur

Plus en détail

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC République Démocratique du Congo Ministère du Plan et Révolution de la Modernité Agence Nationale pour la Promotion des Investissements MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC Kinshasa,

Plus en détail

Comprendre l Ouzbékistan 15

Comprendre l Ouzbékistan 15 Préface.......................................................................... 7 Comprendre l Ouzbékistan 15 Repères essentiels........................................................ 17 Chiffres clés

Plus en détail

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées

Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Convention internationale sur les Droits des personnes handicapées Version Facile à lire Réalisé avec le soutien de l AWIPH 1 Ce texte est une explication en Facile à lire de la Convention. Ce n est pas

Plus en détail

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature.

Exercice 1. Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une liste de tous les endroits où l on trouve de l eau dans la nature. La planète bleue Exercice Fiche n / Élève A l aide des documents que tu as consultés, réponds aux Où trouve-t-on de l eau dans l Univers? Qu est-ce qui a permis l apparition de la vie sur Terre? Fais une

Plus en détail

La carte d achat, c est quoi ça?

La carte d achat, c est quoi ça? La, c est quoi ça? C est un outil mis à disposition des structures publiques et privées qui modifie et simplifie l acte d approvisionnement : C est une carte bancaire nominative et sécurisée qui permet

Plus en détail

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus.

L entreprise industrielle (ou entreprise de production) achète des matières premières et les transforme en produits finis qui seront vendus. CHAPITRE 1 L ENTREPRISE ET SA GESTION I. L ENTREPRISE ET SES FINALITES ECONOMIQUES A. Qu est ce qu une entreprise et quels sont ses objectifs? 1. Définition de l entreprise L entreprise est un ensemble

Plus en détail

Projet Détail Formation

Projet Détail Formation Projet Détail Formation Programmation 2015-2016 des ateliers, formations et services-conseils pour les entreprises de détail, de services, de restauration, d alimentation et de tourisme. Partenaires du

Plus en détail

Coupé cousu! Ronde finale Cas de comptabilité. Place à la jeunesse 2009

Coupé cousu! Ronde finale Cas de comptabilité. Place à la jeunesse 2009 Coupé cousu! Place à la jeunesse 2009 COUPÉ COUSU! Paul et Louise Cousu offrent depuis plus de 30 ans des services de confection et de réparation de vêtements. Aujourd hui, leurs économies et leurs investissements

Plus en détail

Quizz s é c u r i t é

Quizz s é c u r i t é Quizz s é c u r i t é r o u t i è r e Selon vous, le nombre de personnes tuées sur les routes dans le monde chaque année représente environ : A. La population de l Estonie B. C. Les populations des villes

Plus en détail

Conseils pour votre recherche d entreprise

Conseils pour votre recherche d entreprise Conseils pour votre recherche d entreprise BPC-ESC Freyming BPC-ESC Metz 2 rue de Savoie 57800 FREYMING-MERLEBACH 03 87 94 54 98 06 19 73 07 63 www.bpc-esc.com contact@bpc-esc.fr Suivez notre page :Bpc-esc

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 482 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 22 mars 2012 PROPOSITION DE LOI visant à lutter contre la pratique de la vente à la découpe, PRÉSENTÉE Par MM. Joël LABBÉ,

Plus en détail

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ).

6 4 scénarios à jouer. Attribuer un scénario par groupe. ider les enfants à préparer leur scénario (recherches, écritures de dialogue, costumes ). La voiture, au fil du temps A 6 4 scénarios à jouer vit cti é consignes Répartir les enfants en 4 groupes. o u til 1 Attribuer un scénario par groupe. A ider les enfants à préparer leur scénario (recherches,

Plus en détail

elle devrait bientôt débarquer en Belgique.

elle devrait bientôt débarquer en Belgique. Vendue à bas prix, dès la fin de ce mois, la Way-C est la première tablette conçue sur le continent noir. Selon son concepteur congolais (Brazzaville), elle devrait bientôt débarquer en Belgique. C est

Plus en détail

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement.

Il faut que tout le monde travaille ensemble pour supprimer ces problèmes. Aujourd hui, je vous demande de faire confiance au Gouvernement. Le mardi 3 juillet 2012, le Premier Ministre de la France a parlé aux Députés. Le Premier Ministre est le chef du Gouvernement de la France. Il y a plusieurs Ministres dans le Gouvernement. Le Premier

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Guide pour les établissements d accueil

Guide pour les établissements d accueil Mobilité individuelle des élèves tchèques Guide pour les établissements d accueil Année scolaire 2014-2015 I. Présentation Le programme Un an en France existe depuis l année scolaire 2009-2010 et permet

Plus en détail

100 habitudes pour maigrir

100 habitudes pour maigrir Perdre du gras à long terme et ne jamais le reprendre Aurèle Mariage Sommaire Mise en garde... 6 Introduction... 7 A propos de l auteur... 9 Les habitudes et la motivation... 10 1. Prendre (et avoir) de

Plus en détail

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires

Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Programme de formations et de conférences Stimuler le rayonnement, le professionnalisme l efficacité et le développement des affaires Outils concrets, actualisés et flexibles pour professionnels, gestionnaires,

Plus en détail

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009

Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire. Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Compte rendu d entretien Abidjan Côte d Ivoire Mme COULIBALY Date de l entretien : 28/01/2009 Age 33 Ans Niveau d Etude Brevet de Technicien Supérieur (BTS) Statut marital Mariée, un enfant (4ans et demi)

Plus en détail

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot

Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Postes Canada : Étude de cas de Home Depot Les partenariats de marketing contribuent à augmenter les taux de conversion de ventes La campagne de services à domicile de Home Depot donne des résultats remarquables

Plus en détail

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent

OPTIMAXMD. Assurance vie permanente avec participation. Faites fructifier votre argent OPTIMAXMD Assurance vie permanente avec participation Faites fructifier votre argent VOUS AVEZ BESOIN D ASSURANCE Tout le monde a besoin d assurance, mais le monde de l assurance peut paraître très complexe

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

DIRECTIVES ADMINISTRATIVES UTILISATION DES INSTALLATIONS DE LA SOCIÉTÉ DU PARC INDUSTRIEL ET PORTUAIRE DE BÉCANCOUR

DIRECTIVES ADMINISTRATIVES UTILISATION DES INSTALLATIONS DE LA SOCIÉTÉ DU PARC INDUSTRIEL ET PORTUAIRE DE BÉCANCOUR DIRECTIVES ADMINISTRATIVES UTILISATION DES INSTALLATIONS DE LA SOCIÉTÉ DU PARC INDUSTRIEL ET PORTUAIRE DE BÉCANCOUR 1. PRÉAMBULE La Société a comme mission de favoriser le développement économique du Québec

Plus en détail

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella

CONSULTANTE EN IMMOBILIER. Micol Singarella CONSULTANTE EN IMMOBILIER Micol Singarella - Avez vous entendu parler de toutes les bonnes affaires sur Berlin mais pas encore de moi? Pas de problème, il est encore temps! Je suis une consultante en agence

Plus en détail

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille.

Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1. Rapport de stage. 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille. Comte-Gaz Quentin 13 février au 6 mars 2006 3 ème 1 Rapport de stage Mme Bouverot M. Colin Collège Les Mattons Cap Informatique SARL 442, Avenue de Vénaria Place du marché 38220 Vizille 38220 Vizille Page

Plus en détail

L image corporelle : Influence des médias

L image corporelle : Influence des médias L image corporelle : Influence des médias Alberta Education, Santé et préparation pour la vie, Programmes d études, Résultats d apprentissage L élève pourra: B 7.2 examiner les aspects de la propreté et

Plus en détail

Les grandes arnaques à éviter

Les grandes arnaques à éviter Les grandes arnaques à éviter Extrait de Senior planet - 10 février 2009 Fausses loteries, fortunes venues d Afrique, vente pyramidale, démarchages frauduleux Voici les escroqueries les plus courantes

Plus en détail

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie

Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Tour d horizon et rapport sur les tendances de l industrie Vue d ensemble de l atelier Qui nous sommes et nos qualifications en animation d atelier Définir les commandites et la philanthropie Tendances

Plus en détail

Gare à tes sous Avec un simple coup de fil, vider son porte-monnaie peut être facile

Gare à tes sous Avec un simple coup de fil, vider son porte-monnaie peut être facile Gare à tes sous Avec un simple coup de fil, vider son porte-monnaie peut être facile L objectif général de cette animation est d avertir que tout n est pas gratuit sur Internet et que la navigation sur

Plus en détail

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun

MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue Carillon, Québec, Qc G1K 5B3, Tél.:529-6158 courriel: cccqss@globetrotter.net MÉMOIRE Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales

Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales Formation de multiplicateurs: sensibilisation aux élections communales Objectifs: Former des multiplicateurs associatifs et syndicaux Connaître la commune, les compétences communales et la loi électorale

Plus en détail

Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes

Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes 20 Retour à l accumulation primitive et instruments financiers complexes L un des faits marquants de la période qui a commencé dans les années 1980 est l utilisation d instruments extrêmement complexes

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

BRANCHE. Loueurs Courte Durée. La voiture AUTREMENT. DOSSIER de PRESSE 2014. Avril 2014 1

BRANCHE. Loueurs Courte Durée. La voiture AUTREMENT. DOSSIER de PRESSE 2014. Avril 2014 1 BRANCHE Loueurs Courte Durée La voiture AUTREMENT DOSSIER de PRESSE 2014 Avril 2014 1 Dossier de presse Branche Loueurs 2014 Sommaire : 1. L Evolution de la location de courte durée De la location «traditionnelle»

Plus en détail

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains

Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains Des tragédies humaines derrière la traite des êtres humains L histoire de Maria Tous les jours après l école, Maria vendait du pain au bord de la route pour contribuer au faible revenu familial. Lorsqu

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

2- Avant la commande

2- Avant la commande FICHE PRATIQUE : LES ACHATS EN LIGNE 1- Des règles particulières Article L121-16 et suivants du Code de la Les achats sur internet se généralisent en France. Pourtant un client sur deux aurait rencontré

Plus en détail

Définitions des principaux concepts

Définitions des principaux concepts Définitions des principaux concepts Achats de marchandises : achats de marchandises destinées à être revendues en l état. Achats de matières premières : achats de produits incorporés aux constructions.

Plus en détail

Les villages, les villes

Les villages, les villes p28-29 Les villages, les villes Notre commune compte-t-elle plus ou moins de 2 000 habitants? Si elle compte plus de 2 000 habitants, c est une ville. Si elle compte moins de 2 000 habitants, c est un

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

Débits de boissons et restaurants. Réglementation. J ouvre mon commerce Formalités et exploitation

Débits de boissons et restaurants. Réglementation. J ouvre mon commerce Formalités et exploitation Débits de boissons et J ouvre mon commerce Formalités et exploitation Ce qu il faut savoir Débits de boissons? Sous cette dénomination, on trouve des établissements aussi divers que les cafés, les bars,

Plus en détail

LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE.

LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE. LA BANQUE POSTALE. BIEN PLUS QU UNE BANQUE. Quand on est jeune, on n a pas les mêmes envies que les autres. On ne voit pas les choses de la même façon. On a plein de projets en tête. On veut gérer son

Plus en détail

Sondage des employés du CHUM : profil résidentiel et intentions futures

Sondage des employés du CHUM : profil résidentiel et intentions futures Sondage des employés du CHUM : profil résidentiel et intentions futures Sondage mené à l été 2011 en collaboration avec la Direction de l habitation de la Ville de Montréal et la Direction des ressources

Plus en détail

Vous avez besoin d argent?

Vous avez besoin d argent? Vous avez besoin d argent? Voici un système qui vous permet d acquérir un revenu récurrent d environ 1500 euros sans trop d effort! Laissez- moi compléter votre lignée pour vous! Du bureau de Joseph Edward

Plus en détail

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014

RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 RAPPORT DE LA DIRECTRICE EXÉCUTIVE SUR LES CAS DE MAUVAISE CONDUITE AYANT REQUIS DES MESURES DISCIPLINAIRES ET ADMINISTRATIVES EN 2013 ET 2014 Contexte 1. Conformément à la Directive organisationnelle

Plus en détail

T a r. i f s. N o u v e a u x. i c i p a u x

T a r. i f s. N o u v e a u x. i c i p a u x N o u v e a u x T a r i f s M u n i c i p a u x E D I T O municipaux liés à l enfance et à la jeunesse. Le Conseil municipal a décidé d harmoniser les tarifs des services Le nouveau dispositif, applicable

Plus en détail

L alimentation en eau potable

L alimentation en eau potable Aujourd hui, la qualité de l eau et les réserves potentielles, constituent, au sein de notre société, des préoccupations environnementales majeures. En 1992 et pour la première fois, le principe selon

Plus en détail

Accidents et mortalité:

Accidents et mortalité: Vous trouverez divers questionnaires pour tester vos connaissances en matière de sécurité routière. En dessous de chaque questionnaire, un lien vous dirigera vers les réponses. Accidents et mortalité:

Plus en détail

SEMINAIRE SUR «L EVALUATION DES BESOINS EN FORMATIONS DES GEOMETRES D AFRIQUE ORGANISER A NIAMEY, DU 14 AU 15 OCTOBRE 2010.

SEMINAIRE SUR «L EVALUATION DES BESOINS EN FORMATIONS DES GEOMETRES D AFRIQUE ORGANISER A NIAMEY, DU 14 AU 15 OCTOBRE 2010. SEMINAIRE SUR «L EVALUATION DES BESOINS EN FORMATIONS DES GEOMETRES D AFRIQUE ORGANISER A NIAMEY, DU 14 AU 15 OCTOBRE 2010. PROBLEMATIQUE DE LA FORMATION DE L INGENIEUR GEOMETRE TOPOGRAPHE EN RD CONGO

Plus en détail

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com

Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com Devenir rédacteur pour Ecrire-un-roman.com À l origine, en 2011, je voulais créer le site sous la forme d une communauté interactive. Plusieurs rédacteurs pour partager des conseils sur l écriture et la

Plus en détail

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015. À votre écoute pour progresser!

Enquête de satisfaction 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015. À votre écoute pour progresser! Enquête de 2015 réalisée du 8 au 22 avril 2015 PREFECTURE DES DEUX-SEVRES 302 questionnaires collectés / 39 questions Résultats en % des exprimés À votre écoute pour progresser! 1. Le contexte de l étude

Plus en détail

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution?

Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? Responsabilité élargie du producteur de meubles fabricants de meubles Comment répondre aux obligations liées à l éco-contribution? 2015 Depuis le décret du 6 janvier 2012, les metteurs sur le marché d

Plus en détail

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN

LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN LA FACTURATION FONDÉE SUR LA CAPACITÉ ET CE QU'ELLE SIGNIFIE POUR LE CONSOMMATEUR CANADIEN TABLE DES MATIÈRES Introduction La facturation fondée sur la capacité arrive au Canada Pourquoi les gens utilisent-ils

Plus en détail

Contrôle technique des deux-roues : Pourquoi est-ce inutile et stupide?

Contrôle technique des deux-roues : Pourquoi est-ce inutile et stupide? Contrôle technique des deux-roues : Pourquoi est-ce inutile et stupide? 03/2011 La France veut mettre en place un Contrôle Technique périodique obligatoire pour les deux-roues de 50 cm3. Malgré les promesses,

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 1 : Règlement sur les stationnements et la mobilité urbaine PRÉSENTATION Présenté par Madame Marie-Ève Dostie, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique

Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique L UNION FAIT LA FORCE Réduction d impôts pour l achat d un véhicule électrique et/ou pour l installation d une borne de rechargement Revenus 2010 et 2011 (exercices d imposition 2011 et 2012) Mesures applicables

Plus en détail

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance

Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance CONEPT/RDC Droit à l Education Préscolaire et Financement Public de l Education de la Petite Enfance Rapport de l Enquête réalisée à Kinshasa Résumé des résultats et recommandations Avec l Appui de Juillet

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

Agence Nationale de l Artisanat (ANA), Congo. Mission de compagnonnage artisanal vannerie. Sommaire

Agence Nationale de l Artisanat (ANA), Congo. Mission de compagnonnage artisanal vannerie. Sommaire ASSEMBLÉE PERMANENTE DES CHAMBRES DE MÉTIERS - GUILDE EUROPÉENNE DU RAID - PROGRAMME COSAME Agence Nationale de l Artisanat (ANA), Congo Mission de compagnonnage artisanal vannerie «Il faut continuer le

Plus en détail

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé

L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne. 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé L accès à l eau et à l assainissement en Afrique subsaharienne 14 février 2013 Collège Les Petits Sentiers, Lucé SEVES L ASSOCIATION Systèmes Economiquement Viables pour l Eau aux Suds Association loi

Plus en détail

NOUS AVONS CHOISI LA BANQUE QUI RESPECTE LES PETITES ÉCONOMIES

NOUS AVONS CHOISI LA BANQUE QUI RESPECTE LES PETITES ÉCONOMIES NOUS AVONS CHOISI LA BANQUE QUI RESPECTE LES PETITES ÉCONOMIES ÊTRE JEUNE, C EST AUSSI PROFITER DE LA VIE, LA BANQUE POSTALE L A BIEN COMPRIS Les sorties, les examens, le premier appartement, le premier

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente

Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente Le consommateur devient un Promo sapiens : une plus grande conscience des prix lorsqu il y a beaucoup de promotions sur le point de vente La communication en magasin purement tournée vers la promotion

Plus en détail

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS

devoirs de AIDES AUX DEVOIRS Conseils et strategies pour les devoirs Lorsque Hal Gill était jeune, le hockey n était pas son unique priorité. Les devoirs ont toujours été important aussi. Hal ne pouvait rien faire avant d avoir complété

Plus en détail

LA FABRICATION ET LE COMMERCE

LA FABRICATION ET LE COMMERCE DLPAJ/CAB/BPA LA FABRICATION ET LE COMMERCE Code de la sécurité intérieure (L 313-1 et suivants) Code de la défense (L2332-1 et suivants) Chapitre III du décret n 2013-700 du 30 juillet 2013 Pour le commerce

Plus en détail

QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN?

QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN? QU EST-CE QUE L EAU BIEN COMMUN? Si je vous posais la question suivante: Etes-vous partisans de l Eau Bien Commun? J obtiendrais une réponse positive unanime. Mais si je vous posais ensuite la question

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Monnaie-papier : vous e tes en guerre!

Monnaie-papier : vous e tes en guerre! Bonjour, c est Lionel du blog Gold-up (dit le «Boxeur Financier»)! Monnaie-papier : vous e tes en guerre! Nous sommes entrés sans votre accord dans une guerre qui se joue directement dans votre portefeuille

Plus en détail

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1

Plan d action ITIE-BF en conformité avec la Norme ITIE 1 Plan d action ITIEBF en conformité avec la Norme ITIE 1 Chaîne des valeurs Contrats et licences Objectifs Contexte Contraintes de capacité 1. Faire connaître les conventions minières et les licences aux

Plus en détail

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, )

les facilités d approvisionnement en matières premières la proximité du marché acheteur les infrastructures (ports, aéroports, routes, ) Chap 12 : Les firmes multinationales dans l économie mondiale Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart

Plus en détail

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse

Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Gérard Huguenin Gagner de l argent en Bourse Groupe Eyrolles, 2007 ISBN 978-2-212-53877-9 L épargnant français est-il cigale ou fourmi? Le Français est plutôt fourmi. Les ménages français épargnent environ

Plus en détail

IMPACT SOCIAL DE L EXPLOITATION MINIERE INDUSTRIELLE ET ARTISANALE

IMPACT SOCIAL DE L EXPLOITATION MINIERE INDUSTRIELLE ET ARTISANALE IMPACT SOCIAL DE L EXPLOITATION MINIERE INDUSTRIELLE ET ARTISANALE Mesdames, Messieurs, Qu il me soit permis avant toute chose de remercier les organisateurs de ce forum pour avoir pensé de mettre en place

Plus en détail

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon

Yvon CAVELIER. Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants. A l Assaut du ZE-Couillon Yvon CAVELIER Méthode n 31 du Club des Turfistes Gagnants A l Assaut du ZE-Couillon Réservé aux membres du Club Des Turfistes Gagnants Copyright 2010 - Page 1 Table des Matières I - CE QUI A CHANGE DANS

Plus en détail

DOSSIER : MONTER VOTRE PROJET 4L TROPHY

DOSSIER : MONTER VOTRE PROJET 4L TROPHY DOSSIER : MONTER VOTRE PROJET 4L TROPHY 1. CREER SON ASSOCIATION 2. BUDGET PREVISIONNEL 3. COMMUNIQUER 4. TROUVER DES FONDS 5. DOSSIER DE SPONSORING 6. CONSEILS POUR BIEN DEMARCHER Dans ces dossiers vous

Plus en détail

ASSURANCES. Les assurances. les plus adaptées. à vos besoins. > Habitation > Propriétaire non occupant > Auto > Cyclo/Moto

ASSURANCES. Les assurances. les plus adaptées. à vos besoins. > Habitation > Propriétaire non occupant > Auto > Cyclo/Moto ASSURANCES Les assurances les plus adaptées à vos besoins > Habitation > Propriétaire non occupant > Auto > Cyclo/Moto ASSURANCE AUTO : Assur-BP Auto Avec Assur-BP Auto, vous bénéfi ciez de toute une gamme

Plus en détail

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement.

Le gaz naturel fourni par Eni est identique à celui que vous recevez actuellement. FAQ - Thématiques La société Votre projet Le marché de l'énergie La société Qui est Eni? Eni, créée en 1953, exerce ses activités dans 85 pays. Entreprise intégrée de premier plan, elle est présente dans

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement :

Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement : Soumission d Avocats Sans Frontières (ASF) À la Rapporteuse Spéciale sur le droit à l eau potable et à l assainissement : Une étude de cas du bassin minier en Tunisie sur la participation des titulaires

Plus en détail

Gestion du budget familial-1

Gestion du budget familial-1 Gestion du budget familial-1 Qu est-ce qu un budget? A quoi cela sert-il? C est un plan prévisionnel qui nous sert à bien gérer notre argent dans le temps. Le budget est un tableau qui enregistre pour

Plus en détail