Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché"

Transcription

1 Nombre de résidences secondaires par commune en à (73) à (325) 100 à (3588) 30 à 0à 100 (9811) 30 (22816) Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché Étude pour ATOUT FRANCE et la DGCIS Journée technique du 1er juillet 2010 La localisation des résidences secondaires en France 6, rue Dunois Paris n Tél : n Fax : S.A.S. au capital de n N d identification : R.C.S. PARIS 1

2 La problématique Selon quelles logiques les 3 millions de résidences secondaires se répartissent-elles sur le territoire français? Peut-on en déduire une typologie spatiale des résidences secondaires? Quels sont les comportements d occupation des propriétaires selon cette typologie? Quelle est la dynamique d investissement en résidences secondaires dans les territoires? 2

3 Une cartographie difficile à décrypter Les résidences secondaires sont partout Nombre de résidences secondaires par commune en à (73) à (325) 100 à (3588) 30 à 100 (9811) 0 à 30 (22816) mais pas n importe où. Deux zones de concentration émergent nettement : le littoral la montagne De façon corollaire, le reste se répartit de façon diffuse entre : les villes la campagne 3

4 Une typologie familière La maison de campagne : construite il y a longtemps possédée depuis longtemps située plus près du domicile très peu mise en marché La maison ou l appartement au bord de la mer une offre très variée Le chalet ou l appartement à la montagne de construction récente des appartements de petite taille mis en marché fréquemment Le pied à terre en ville forte concentration dans les grandes agglomérations Parmi les autres : le HLL Graphique 1 : Localisation des résidences secondaires par type d'espace touristique Campagne 29% Source : INSEE, RGP 2006 Ville 14% 3 Montagne 13% Bord de mer 36% Arrière pays 6% 4

5 La localisation des résidences secondaires Des résidences situées majoritairement dans les zones touristiques, notamment : pour les appartements et les résidences de tourisme Les résidences secondaires les plus isolées sont les maisons individuelles, fermes, châteaux Dans quel environnement votre résidence secondaire / résidence de tourisme est-elle située? Dans un lieu isolé Autre (villes ) 22% 21% 57% A proximité immédiate d'un pôle d'attraction touristique Base : 1016 individus (ensemble) 5

6 Origine géographique des propriétaires Proximité et distance 46% des propriétaires résident dans la proximité immédiate (même commune) ou élargie (même région). Les propriétaires habitant dans des régions touristiques vont au plus près : les ¾ ont leur résidence secondaire à moins de 80 km de la résidence principale. Pour les Corses, la distance résidence secondaire/principale médiane se situe entre 6 et 15 km. 45% résident dans une autre région 9% résident à l étranger. Origine géographique des propriétaires de résidences secondaires Autres régions; 45% Etranger; 9% Source : FILOCOM 2007 Même commune; 14% Même région; 13% Même départeme nt; 19% 6

7 Localisation des résidences secondaires des habitants de quelques grandes agglomérations Les Rennais Les Lillois Les Franciliens Les Toulousains Les Lyonnais 7

8 De la résidence principale à la résidence secondaire Proximité et distance : La distance moyenne est de 361 km Le temps moyen est de 4 h 05 Du Nord au Sud : Les résidences des régions du Sud sont les plus distantes des résidences principales (plus de 350 km), bien qu elles comptent également des propriétaires habitant à proximité. Les maisons de campagne et les HLL sont légèrement plus proches des résidences principales (304 et 320 km). Distance moyenne 601 km et plus 301 à 600 km 101 à 300 km 100 km et moins 361 km 4 h 05 5 heures et plus 24% 23% 32% 22% 22% 2 heures 30 à 5 heures 25% 24% 25% 1 heure à 2 heures 30 15% 29% TOTAL 30% 1 heure et moins 26% Résidence secondaire Résidence de tourisme - Durée moyenne + 32% 3 21% 2-25% 2 21% Total 2 Rési seco 8

9 Les comportements d occupation des résidences secondaires Occupation propre par le propriétaire 6,6 week-ends par an + 2,5 semaines par an ~ 9 séjours ou 30 nuits Mise à disposition de parents ou amis 64% des propriétaires le font 1,6 week-end par an + 1,2 semaine par an ~ 3 séjours ou 12 nuits Soit au total, pour une résidence ~ 12 séjours par an ~ 42 nuits par an soit un taux d occupation moyen de 11.5% sur l année Source : enquête IPSOS, avril

10 Les comportements d occupation des résidences secondaires On occupe d autant plus sa résidence secondaire : que l on habite en Ile-de-France ou dans le Nord-Est (notamment pour des courts séjours); qu il s agit d une maison ou d une demeure. mais qu elle est située à moins de 100 km. Et on la prête d autant plus : qu elle est située loin de son domicile. En revanche, l âge et la CSP n ont pas d influence sur le niveau de fréquentation Nombre de séjours selon la distance au domicile 11,1 13,9 100 km et moins 4,5 10,0 101 à 300 km 3,4 3,5 4,2 3,8 301 à 600 km Longs séjours Courts séjours 601 km et plus 10

11 Corrélation entre distance du domicile et occupation de la résidence secondaire Il y a une corrélation certaine entre la proximité et la fréquence d occupation : les résidences les plus lointaines sont moins fréquentées. les résidences les plus fréquentées sont les plus proches, Corrélation entre la distance et la fréquence d'occupation par le propriétaire Fréquence Mais on trouve également un noyau mou important de résidences proches (moins de 250 km) et pour autant peu fréquentées (moins de de 10 fois par an). Avec donc un potentiel si l on sait attirer le propriétaire vers le territoire Distance 11

12 Niveau de fréquentation des différentes types de résidences secondaires Les maisons de campagne sont les plus fréquentées avec les HLL Les résidences situées en montagne et sur le littoral sont moins fréquentées, notamment le week-end, du fait de la distance. Nombre de nuits selon la localisation de la résidence secondaire Montagne Maison de campagne Littoral HLL 25,4 26,9 35,6 36,0 14,1 12,9 11,4 11,7 Nuits personnel Nuits proches Les appartements en ville ont une fréquentation très occasionnelle. Autre Pied à terre en ville 22,7 33,1 10,4 11, Source : enquête Ipsos répondants 12

13 Le taux d occupation des résidences secondaires par les Français Le taux d occupation varie fortement d une région à l autre. Il est plus élevé en Bretagne, Pays-de-la-Loire, Auvergne et Picardie. La moyenne de 11.5% de taux d occupation masque des écarts très importants dans le comportement des propriétaires, écarts liés principalement au type de logement et à la distance entre la résidence et le domicile. 13

14 L évolution du parc de résidences secondaires Evolution du nombre de résidences de 1999 à 2006 La progression du parc s est fortement ralentie depuis plusieurs années. 20 à 66% 0 à 20% -20 à 0% -100 à -20% Le proportion de Français propriétaires est en légère diminution. L augmentation du nombre de résidences secondaires est essentiellement due aux acquisitions étrangères. Sur longue période, la croissance du parc de résidences secondaires s est effectuée essentiellement sur les communes littorales et dans une moindre mesure en montagne. Evolution du parc de résidences secondaires par espace Littoral Campagne Montagne Ville Arrière pays Source : RGP En revanche, les résidences secondaires situées dans les unités urbaines sont en baisse sensible depuis 1990, de par leur transformation en résidences principales. 14

15 Où les logements neufs ont-ils été créés en 2008 et 2009? La crise immobilière a fortement impacté la dynamique d investissement en résidences secondaires. Seuls résistent : quelques départements littoraux de l Atlantique : Charente- Maritime, Finistère, Morbihan (plus de 500 logements) ; la Savoie, la Haute-Savoie et les Pyrénées-Orientales (plus de 300 logements) ; Quelques départements ruraux, pour lesquels l immobilier de loisirs représente une part significative des constructions neuve : Lozère, Creuse, Dordogne, Ariège, Corse 15

16 % résidences secondaires Corrélation entre population de plus de 60 ans et densité de résidences secondaires Cette corrélation, qui se vérifie globalement, est cependant plus nette pour les communes littorales, ou la proportion de personnes de plus de 60 ans et de résidences secondaires est plus importante. Corrélation entre densité de résidences secondaires et part de la population de plus de 60 ans sur le littoral Moliets Leucate, le Barcarès 100% 90% 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 10% % population plus de 60 ans 100% 16

Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à l étranger

Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à l étranger Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-3 Les résidences secondaires en France métropolitaine Essor des propriétaires résidant à

Plus en détail

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important

Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important Direction du Tourisme Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques N 2008-6 Le tourisme urbain dans l hôtellerie française Un poids de plus en plus important En 2007,

Plus en détail

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet

Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique. Pornichet Le tourisme : un enjeu commun aux territoires du Pôle Ouest de la Loire-Atlantique Pornichet Vendredi 29 novembre 2013 Présentation des résultats de l étude Insee / Addrn sur le tourisme Pornichet Vendredi

Plus en détail

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait.

Depuis 2005 et l extension à l ancien sans travaux, le prêt à 0% connaît un succès sans précédent, alors que l ancien dispositif s essoufflait. Préambule Évoquée de façon générale dans la note de cadrage initiale (étude n 1 «L Habitat dans l Allier Constats et Enjeux» mars 2007), l accession sociale à la propriété (ou l accession aidée) fait ici

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique

Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique Le logement, entre contraintes géographiques et concurrence touristique D u fait de sa géographie, les zones habitables en région Provence-Alpes-Côte d Azur sont soumises à de fortes contraintes. Le prix

Plus en détail

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE

Résidence Les terrasses de solène. AGDE - MéDitErrAnéE Résidence Les terrasses de solène AGDE - MéDitErrAnéE LE DÉPARTEMENT DE L HÉRAULT ATTIRE PLUs DE 1 000 NOUVEAUX HABITANTs PAR MOIs (source INsEE) Avec 130 km de littoral, des paysages à couper le souffle,

Plus en détail

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest

Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest >> PRIX Le baromètre de l immobilier par les Notaires de l Ouest Bretagne Sept 2 015 La reprise sur les volumes des ventes dans l ancien se confirme : +16% pour les appartements et +17% pour les maisons.

Plus en détail

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS

L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS 5 note n 5, septembre 25 L'ÉVOLUTION DE LA CONSTRUCTION DE LOGEMENTS AU LUXEMBOURG ENTRE 197 ET 22 I I NTRODUCTION Ce 5ème numéro de la Note de l Observatoire a comme objet l analyse de la production de

Plus en détail

L'organisation du territoire français.

L'organisation du territoire français. L'organisation du territoire français. 2 ème partie : AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE FRANÇAIS. Thème 2 : L organisation du territoire français. Introduction. Depuis les trente dernières années,

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Panorama du marché hôtelier parisien

Panorama du marché hôtelier parisien OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE PARIS, AOUT 215 1 Sommaire Introduction..... 3 1. Evolution du nombre d hôtels à Paris par catégorie depuis 199.. 4 Un besoin de chambres supplémentaires en 22...5

Plus en détail

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région

Les résidences secondaires : une composante du développement et de l attractivité de la région N 288 - Février 2009 TOURISME La présente étude a été réalisée dans le cadre d un partenariat en Poitou-Charentes entre l Insee, la direction régionale de l Équipement (DRE), le comité régional du Tourisme

Plus en détail

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons.

Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. HÔTELLERIE Au 1er janvier 2005, 18 114 hôtels sont classés, représentant plus de 604 000 chambres et 185 millions de nuitées par an. Ils emploient 172 000 salariés et réalisent un chiffre d'affaires annuel

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France

Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Production foncière, activité du logement neuf et de l aménagement en Ile-de-France Colloque Ile-de-France Libérer du foncier : un geste solidaire en faveur du logement au Conseil Régional d Ile-de-France

Plus en détail

Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-UN TERRITOIRE URBANISE ( p214/215)

Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-UN TERRITOIRE URBANISE ( p214/215) UN TERRITOIRE SOUS INFLUENCE URBAINE p208 à 225/p238 à 253 Plan détaillé Comment la croissance urbaine transforme-t-elle le territoire français? I-UN TERRITOIRE URBANISE ( p214/215) Quels sont les aspects

Plus en détail

LES PRIX IMMOBILIERS

LES PRIX IMMOBILIERS LES PRIX IMMOBILIERS Bilan de l année 2014 Janvier 2015 Cimm Immobilier - Crédit Foncier - Crédit Logement - Crédit Mutuel - Gécina - SeLoger.com - SNPI - Sogeprom 1 LE NOMBRE DE RÉFÉRENCES TRAITÉES PAR

Plus en détail

Moins de vols sans violence contre les personnes enregistrés en 2015

Moins de vols sans violence contre les personnes enregistrés en 2015 Analyse N 7 Janvier 2016 Moins de vols sans violence contre les personnes enregistrés en 2015 En 2015, les forces de police et de gendarmerie ont enregistré 690 000 vols sans violence contre des personnes

Plus en détail

Parcours d acquisition de la résidence principale :

Parcours d acquisition de la résidence principale : www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Parcours d acquisition de la résidence principale : du rêve à la réalité JUIN 2015 sommaire PAGE 02 synthèse PAGE 04 Du rêve à la réalité

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin

RAPPORT D ETUDE HABITAT. Obore er su 12/08. en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin HABITAT Obore er su RAPPORT D ETUDE 12/08 en collaboration avec l Observatoire de l Habitat du Haut-Rhin Loyers de mise en location dans le parc privé de la région Mulhousienne en 2008 Ce document constitue

Plus en détail

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX

LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX LA CRÉATION DE LOGEMENTS PAR CHANGEMENT DE DESTINATION DE LOCAUX Au sein de la construction neuve, la création de issus d'un changement de destination de locaux a progressé régulièrement entre 199 et 25

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

Le pays Cœur de Flandre : un territoire structuré sous l influence grandissante de la métropole lilloise

Le pays Cœur de Flandre : un territoire structuré sous l influence grandissante de la métropole lilloise Avril 2006 Le pays Cœur de Flandre : un territoire structuré sous l influence grandissante de la métropole lilloise Le pays Cœur de Flandre compte plus de 115 000 habitants en 1999 (125 000 en incluant

Plus en détail

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Pascale Chodzko DTJ/SEPE septembre 2010 Delphine Agier PACT Généralités L

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS

LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS LOGEMENT LOGEMENT : L ÉVOLUTION DU POUVOIR D ACHAT DES PRIMO-ACCÉDANTS Le «pouvoir d achat immobilier» des ménages est un concept important pour l analyse des marchés du logement. Dans cet article, Ingrid

Plus en détail

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES

OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES 4 note n 4, mars 2005 OFFRES ET PRIX DE LOCATION DES LOGEMENTS EN 2003-2004 I E DITORIAL I NTRODUCTION Selon l enquête «ménages» réalisée par le CEPS/Instead en 2003, le parc locatif représente moins de

Plus en détail

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois

L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois L équipement hôtelier dans l espace transfrontalier franco-valdo-genevois Cette fiche analyse la répartition de l équipement hôtelier sur les territoires composant l espace transfrontalier ainsi que l

Plus en détail

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd

MSI ÉTUDE. Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : MSI Reports Ltd ÉTUDE CONSTRUCTION DE LOGEMENTS EN FRANCE : PRINCIPAUX INDICATEURS Février 2010 Données et analyse brève mise-à-disposition de sa clientèle par : Reports Ltd 231 avenue Jean Jaurès 2 Hilliards Court 69007

Plus en détail

Les lycées et lycéens ligériens

Les lycées et lycéens ligériens Près de 143 000 élèves scolarisés à dans les lycées ligériens Les lycées généraux sont de grands établissements qui scolarisent la moitié des élèves ligériens. Les lycées professionnels sont plus petits

Plus en détail

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier

Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Bassin de vie de Lanta - Caraman Etude Habitat - Cadre de vie Foncier Diagnostic et enjeux septembre 2011 Sommaire Evolutions démographiques et économiques Dynamiques démographiques et économiques Mobilités

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014

ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 ETUDE DE MARCHÉ T3 2014 LES TENDANCES DU MARCHÉ DONNÉES DE MARCHÉ Evolution du PIB depuis 2007 6 Transaction annuelles en Ile de France Global 7 Transactions en Ile-de-France T3 8 Offre disponible à un

Plus en détail

Les vacances d été des Français

Les vacances d été des Français Les vacances d été des Français Institut CSA pour RTL Juin 2014 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA pour RTL réalisé par Internet du 10 au 12 juin 2014. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet

Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France. Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet Difficulté d accès au logement des jeunes et attractivité de l Île-de-France Rencontre du CRIES Île-de-France 17 juin 2015 Hélène Joinet 1 L île-de-france, une des métropoles les plus jeunes d Europe Jeunesse

Plus en détail

Regards croisés Lyon-Marseille

Regards croisés Lyon-Marseille JEUDI 28 MAI 2015 Regards croisés Lyon-Marseille Deux territoires face aux tendances récentes REGARDS CROISÉS LYON-MARSEILLE Démographie Zoom sur les dynamiques démographiques des métropoles. Habitat Les

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

E T L E Q U I L I B R E L A L I B E R T E D E C H O I X D U T E R R I T O I R E

E T L E Q U I L I B R E L A L I B E R T E D E C H O I X D U T E R R I T O I R E C H A P I T R E S E C O N D L A L I B E R T E D E C H O I X D U T E R R I T O I R E E T L E Q U I L I B R E H a b i t a t, s e r v i c e s, é q u i p e m e n t s e t a r c h i t e c t u r e d u t e r r

Plus en détail

......................................................................................................... LE...........................

......................................................................................................... LE........................... ...... LE... LE......... 1 L offre touristique a Capacité d accueil en lits touristiques par type de logement en 2012 Campings 13 857 Hôtels classés Meublés (Clévacances, Gîtes de France, Bienvenue à la

Plus en détail

pour l économie du Languedoc-Roussillon

pour l économie du Languedoc-Roussillon pour l économie du Languedoc-Roussillon RECENSEMENT DE LA POPULATION 2006 N 4 - Juillet 2009 Le Languedoc-Roussillon : la région où le nombre de logements a le plus augmenté Mireille LEFEBVRE - Insee Le

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

Naissances domiciliées et enregistrées

Naissances domiciliées et enregistrées Fécondité et natalité Naissances domiciliées et enregistrées > 30 623 enfants de mères domiciliées à Paris sont nés en 2008. > L âge moyen à la maternité des Parisiennes (32,2 ans) est supérieur en 2008

Plus en détail

Diagnostic. Le territoire lillois

Diagnostic. Le territoire lillois Diagnostic Le territoire lillois Evolutions démographiques et profil des ménages Le territoire le plus dense (6 600 hab/km 2 ), 22% des habitants et 27% des ménages de LMCU 20% et 25% pour Lille seule

Plus en détail

ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93

ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93 ILE DE FRANCE - Rosny-sous-Bois - 93 Loueur en Meublé Non Professionnel Dispositif Censi Bouvard Une Réalisation OCEANIS Groupe Equalliance Ensemble, nous valorisons votre patrimoine Construction Valorisation

Plus en détail

Janvier 2011 vague 9. 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.

Janvier 2011 vague 9. 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa. Baromètre Union des Maisons Françaises Janvier 2011 vague 9 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009

Projet Toulouse EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 Projet EuroSudOuest Analyse socio-démographique 2006-2009 INTRODUCTION PRESENTATION DES PÉRIMETRES LES QUARTIERS IRIS DEMOGRAPHIE POPULATION 1) Population 2) Structuration de la population par âge 3) Composition

Plus en détail

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012

Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 Session extraordinaire logement : 26 juin 2012 1 Les Côtes d Armor : un territoire attractif Avec plus de 587 000 habitants en 2009 soit +45 000 habitants depuis 1999. Une croissance démographique de +0,8%

Plus en détail

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE

Points forts LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 ÉTUDES. De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Points forts 04 De la Polynésie française INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE LES LOGEMENTS E N P OLYNÉ SI E F RANÇAI SE EN 2012 Points forts De la Polynésie française Au 22 août 2012,

Plus en détail

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD

Commune de Alix. Révision du PLU. Réunion Publique du 22 Septembre 2011. Diagnostic et PADD Commune de Alix Révision du PLU Réunion Publique du 22 Septembre 2011 Diagnostic et PADD Le cadre juridique pour élaborer un PLU - La loi Solidarité et Renouvellement Urbain (SRU) du 13 décembre 2000 -

Plus en détail

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles 6 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles Orha Nord-Pas-de-Calais 54 Les Cahiers de l Orha - Avril 24 La mobilité résidentielle : parcours dominants et tendances nouvelles

Plus en détail

Les dossiers de l Observatoire Economique

Les dossiers de l Observatoire Economique Direction Prospection et Développement LES ENTREPRISES DE SERVICES MARCHANDS Les dossiers de l Observatoire Economique A. Présentation générale du secteur...2 1. Avant-propos...2 2. Le cadre des services...2

Plus en détail

démographiques et économiques

démographiques et économiques 1 - Les grandes tendances des dynamiques démographiques et économiques 1. Concentration de la population et de l activité économique dans les régions du Sud et de l Ouest La population française a augmenté

Plus en détail

En 2011, 483 000 enfants de

En 2011, 483 000 enfants de Octobre 13 N 411 Une diversité des familles à, avec plus de foyers monoparentaux qu ailleurs et moins de familles Population A, 32 enfants de moins de 25 ans, soit 7 % des enfants parisiens, vivent dans

Plus en détail

Marché de l amélioration de l habitat

Marché de l amélioration de l habitat Marché de l amélioration de l habitat DONNÉES CHIFFRÉES Juin 2008 CE DOCUMENT PRÉSENTE LES PRINCIPALES DONNÉES DÉCRIVANT LE MARCHÉ DE L AMÉLIORATION DE L HABITAT. IL EST RÉGULIÈREMENT ACTUALISÉ. 1. L amélioration

Plus en détail

Porter à connaissance foncier du Psader

Porter à connaissance foncier du Psader Porter à connaissance foncier du Psader Réunion de restitution mercredi Service Départemental de la Savoie 40 rue du Terraillet 73190 St Baldoph 04 79 28 74 27 direction@safer73.com Département Etudes

Plus en détail

La promotion immobilière privée

La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée La promotion immobilière privée en Bretagne Romantique est peu active, comme dans l ensemble des territoires périurbains. Les promoteurs restent prudents à lancer de nouveaux

Plus en détail

Tourisme rural. Perception du territoire rural et cadrages globaux. Étude réalisée par la direction du tourisme (DSPES/BESCE/ Ludovic ARMAND)

Tourisme rural. Perception du territoire rural et cadrages globaux. Étude réalisée par la direction du tourisme (DSPES/BESCE/ Ludovic ARMAND) Tourisme rural Perception du territoire rural et cadrages globaux Étude réalisée par la direction du tourisme (DSPES/BESCE/ Ludovic ARMAND) août 2006 TABLE DES MATIERES Territoire rural et tourisme rural...

Plus en détail

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement

1 VOLET HABITAT - LOGEMENT. Synthèse du volet Habitat - logement 1 VOLET HABITAT - LOGEMENT Synthèse du volet Habitat - logement 2 VOLET HABITAT - LOGEMENT I / Contexte général... 3 A. Les caractéristiques du parc de logement en France... 3 B. Les caractéristiques du

Plus en détail

LA CONSTRUCTION EN ILE-DE-FRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE

LA CONSTRUCTION EN ILE-DE-FRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE LA CONSTRUCTION EN ILEDEFRANCE ET DANS TROIS REGIONS DE PROVINCE Institut d Aménagement et d Urbanisme de la Région d ÎledeFrance 15, rue Falguière 7574 PARIS CEDEX 15 Tél. : 1 77 49 77 49 Télécopie :

Plus en détail

Consommation d espace en Haute-Loire

Consommation d espace en Haute-Loire Direction Départementale des Territoires (DDT) HAUTE-LOIRE PRÉFET DE LA HAUTE-LOIRE Rapport Juin 2013 Consommation d espace en Haute-Loire Mission connaissance des Territoires INDICATEURS CARTOGRAPHIQUES

Plus en détail

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS

L'OFFRE EN THALASSOTHERAPIE LOCALISATION DES ETABLISSEMENTS SOMMAIRE L'offre La fréquentation Les indicateurs économiques Synthèse Un peu de prospective... p1 p2 p4 p5 p5 La Charente-Maritime est identifiée comme l un des départements leader en France en termes

Plus en détail

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population

ATLAS NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE. de la. Tome 1. Population ATLAS de la NOUVELLE RÉGION NORD-PAS DE CALAIS - PICARDIE Tome 1 Population Atlas de la nouvelle région Nord-Pas de Calais - Picardie Tome 1 Population Directeurs de Publication : Yves DURUFLÉ - Denis

Plus en détail

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine

Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Etude statistique de la production de maisons individuelles en secteur aménagé et en diffus en France Métropolitaine Adequation - Caron Marketing - SNAL / UMF - Novembre 2010 1 Objectifs de l étude et

Plus en détail

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic

Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Le commerce de proximité dans l Intra Muros Eléments de diagnostic Problématique : Depuis 2004, on observe une perte de dynamisme commercial sur le secteur de l Intra-Muros avec une augmentation du nombre

Plus en détail

Assemblée de quartier Joliot-Curie

Assemblée de quartier Joliot-Curie Révision du Plan Local d Urbanisme Assemblée de quartier Joliot-Curie 7 avril 2015 ORDRE DU JOUR : 1. Rappel du contenu du diagnostic PLU 2. Présentation des données clés du diagnostic 3. Travail par groupes

Plus en détail

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour

En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour Les consommateurs de porc frais et de charcuterie : qui sont-ils? Eclairage sociologique En 2007, 88 % des ménages français ont acheté de la viande de porc fraîche, pour une quantité moyenne de 12,3 kg

Plus en détail

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011

www.tourisme-essonne.com Les chiffres tourisme Essonne année 2011 www.tourisme-essonne.com Les chiffres du tourisme Essonne en année 211 Les chiffres clés de l année 211 2 318 743 nuitées en Essonne Capacité d accueil : 13 hôtels, 94 hébergements Gîtes de France (meublés

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S O U S S E G A B A S La Communauté de Commune Ousse Gabas : Se situe dans le Centre Ouest du Béarn Est composée de 15 communes Compte 11037 habitants en 2006 Pour

Plus en détail

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Carcassonne. Dynamiques socio-démographiques

Synthèse territoriale Emploi Formation. Zone d emploi Carcassonne. Dynamiques socio-démographiques Edition juillet 2015 Synthèse territoriale Emploi Formation Méthodologie : ce portrait met en avant les traits saillants de la zone au regard de l ensemble régional et hiérarchise ainsi les zones les unes

Plus en détail

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important.

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. En effet, source de richesse et d emplois directs ou induits, le tourisme est un ballon d oxygène pour la viabilité de certains

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social

Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social LE LOGEMENT SOCIAL SUR LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU CALAISIS I II Le parc locatif social sur la Communauté d Agglomération du Calaisis Caractéristiques du parc locatif social Les chiffres clés de la

Plus en détail

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT

>>> PARTIE 4 : PÉRIURBANISATION ET CONSOMMATION D ESPACES LA CONSOMMATION D ESPACES POUR L HABITAT Les lois du Grenelle de l environnement réaffirment l exigence de lutter contre la régression des surfaces agricoles et naturelles. À cette fin, elles renforcent le rôle des documents d urbanisme, notamment

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

Observatoire départemental de l habitat du Doubs

Observatoire départemental de l habitat du Doubs Habitat Note de conjoncture - N 13 - Mai 2015 Observatoire départemental de l habitat du Doubs La vacance dans le parc locatif du Doubs en 2014 Contexte et objectifs La vacance locative, dans une situation

Plus en détail

POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre

POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

Communauté d'agglomération de Reims

Communauté d'agglomération de Reims Communauté d'agglomération de Reims Une déprise démographique LA DÉMOGRAPHIE Population Population Population Population variation variation variation en 1982 en 1990 en 1999 en 2007 1982/1990 1990/1999

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012

LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 LA SITUATION ECONOMIQUE DE LA CORSE FIN 1 ER SEMESTRE 2012 La Corse devrait conserver sa première place pour la croissance avec un taux de 1 % contre 0,5 % pour l ensemble de la France. En 2011, le taux

Plus en détail

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S

C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S C O M M U N A U T É D E C O M M U N E S D U L U Y D E B É A R N La Communauté de Commune du Luy de Béarn : Se situe au Nord-Est du Béarn Est composée de 4 communes Compte 9722 habitants en 2006 Pour une

Plus en détail

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc

professionnelle L égalité Tableau de bord Édito 64 communes regroupées 198 724 habitants au 31/12/2006 Pays de Saint-Brieuc Version automne 2009 L égalité professionnelle Tableau de bord Pays de Saint-Brieuc Édito 45,8% de femmes salariées, 81,7% de femmes parmi les personnes à temps partiel, salaire inférieur de 14% à celui

Plus en détail

BAROMETRE RHONE-ALPES TOURISME Conjoncture Hiver 2011-2012 Montagne Loire Rhône - Ain. Bilan sur les mois de janvier-février 2012

BAROMETRE RHONE-ALPES TOURISME Conjoncture Hiver 2011-2012 Montagne Loire Rhône - Ain. Bilan sur les mois de janvier-février 2012 BAROMETRE RHONE-ALPES TOURISME Conjoncture Hiver 2011-2012 Montagne Loire Rhône - Ain Bilan sur les mois de janvier-février 2012 8 mars 2012 Malgré un début de saison placé sous le signe de la prudence,

Plus en détail

Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque

Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque Etude d image et notoriété de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque 1 Objectifs Objectifs Evaluer la perception de la destination Pyrénées Atlantiques / Béarn / Pays Basque et ses points

Plus en détail

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION

ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION ETUDE PROSPECTIVE DU PAYS DE CHATEAUBRIIANT FONCIER ET CONSTRUCTION Construction neuve consommation d espace Analyse sur la période 1996 2003 Situation du Pays de Châteaubriant par rapport au département

Plus en détail

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs

Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs DREAL Alsace Champagne-Ardenne Lorraine Service connaissance et développement durable Bilan trimestriel de la commercialisation des logements neufs Commercialisation des appartements neufs Résultats au

Plus en détail

Note expresse - Crédits bancaires

Note expresse - Crédits bancaires 1993-21 : Le financement des entreprises à la Réunion NUMERO 3 OCTOBRE 22 INSTITUT D EMISSION DES DEPARTEMENTS D OUTRE- MER Note expresse - Crédits bancaires Après avoir connu une période de forte croissance

Plus en détail

Schéma national. Véloroutes & Voies Vertes. en Haute-Normandie

Schéma national. Véloroutes & Voies Vertes. en Haute-Normandie Schéma national Véloroutes & Voies Vertes en Haute-Normandie Rappel du concept VVV Voies Vertes De nouveau espaces de loisir et de déplacement à l écart de la circulation motorisée... Voie Verte Un aménagement

Plus en détail

L année a incontestablement été marquée par l impact de

L année a incontestablement été marquée par l impact de Une année marquée par l'impact de Lille 2004 L année a incontestablement été marquée par l impact de «Lille 2004 - Capitale européenne de la culture». Cet évènement a eu des répercussions très importantes

Plus en détail

Note d'enjeux sur la consommation d'espace. Commune de Saint-Priest-Bramefant. Mai 2012. Contribution à l'élaboration du Plan Local d'urbanisme 1/16

Note d'enjeux sur la consommation d'espace. Commune de Saint-Priest-Bramefant. Mai 2012. Contribution à l'élaboration du Plan Local d'urbanisme 1/16 Note d'enjeux sur la consommation d'espace Commune de Saint-Priest-Bramefant Contribution à l'élaboration du Plan Local d'urbanisme Mai 2012 1/16 2/16 Table des matières Introduction... 4 1 - Une commune

Plus en détail

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils?

Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? Un autre regard sur l emprunteur 2015. Achat de la résidence principale : qui sont les primo-accédants et les secundo-accédants, qu achètent-ils? 1 Introduction L emprunteur immobilier «type» n existe

Plus en détail

ORPI. septembre 2012

ORPI. septembre 2012 ORPI Conférence de presse de rentrée 18 septembre 2012 Bilan et faits marquants du premier semestre 2012 National La France : un marché au point mort Aucune chute brutale des prix à espérer De fortes tensions

Plus en détail

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014

BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 BILAN HÔTELLERIE ANNÉE 2014 Cette publication a été réalisée par le Comité Départemental du Tourisme Haute Bretagne Ille-et-Vilaine à partir de l analyse des résultats de l Enquête de fréquentation hôtelière

Plus en détail

Observatoire du logement de la Métropole Atlantique. Activité en promotion immobilière sur la CARENE au 1 er octobre 2014

Observatoire du logement de la Métropole Atlantique. Activité en promotion immobilière sur la CARENE au 1 er octobre 2014 Vendredi 21 novembre 2014 Observatoire du logement de la Métropole Atlantique Club Immobilier - Activité de la promotion immobilière Territoires de la CARENE et de Cap Atlantique (44) Bertrand Mours, Président

Plus en détail

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 SOMMAIRE Introduction... 5 Méthodologie... 6 Le paysage associatif dans l arrondissement de Lille... 7 Le secteur «Santé et action sociale»...

Plus en détail

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français

Graphiques 1 Répartition par type d instrument des placements financiers des ménages français Focus n 1 1 juillet 1 L épargne des ménages français : davantage drainée par les produits réglementés qu orientée par les mécanismes de marché En flux annuels, l épargne des ménages se situe en France

Plus en détail

Le marché des résidences médicalisées. Un référencement

Le marché des résidences médicalisées. Un référencement Le marché des résidences médicalisées Les résidences médicalisées Projection 2060 : 73,6 millions d habitants en France 11,9 millions de + de 75 ans, soit un doublement entre 2007 et 2060 5,4 millions

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012

COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 novembre 2012 COMMUNIQUÉ DE PRESSE AU 3EME TRIMESTRE 2012, LE LOGEMENT NEUF ENTRE EN RECESSION Pour le 3 ème trimestre consécutif, les ventes de logements neufs par les promoteurs accusent une forte baisse. L Observatoire

Plus en détail

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire

Atelier 4. Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire Atelier 4 Appréhender la question énergétique à l échelle du territoire 26 Février 2010 UNE AEU DANS LE CADRE DU PLU 10 thématiques en quatre ateliers Atelier n 1 Biodiversité Paysages et patrimoine Atelier

Plus en détail