Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT"

Transcription

1 Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000 Page 1 Évolution des taux d intérêt : Les taux d intérêt ont cessé de monter pour le moment Page 2 Aperçu du mouvement : Croissance du mouvement et conformité à la norme de suffisance du capital Page 3 Faits saillants des activités hors-bilan Page 3 États financiers du mouvement Pages 4, 5, et 6 Préparé par la Société ontarienne d assurance-dépôts Politiques et recherche C. élec. : Août 2000 Les informations présentées ici ont été compilées à partir de sources diverses, incluant les rapports non vérifiés soumis à la SOAD par les caisses populaires et credit unions de l Ontario. Bien que nous estimions que les informations communiquées dans ce rapport soient dignes de foi, nous ne pouvons garantir qu elles sont exactes et complètes. This document is also available in English.

2 Publication électronique : Perspectives du mouvement est publié en format PDF qui peut être lu à l aide du programme de visualisation Adobe Acrobat Reader. Vous pouvez télécharger cette publication à partir de la section réservée aux établissements membres sur le site Web de la SOAD (www.soad.com), ou en demander une version électronique par courriel à l adresse

3 Faits saillants économiques de l Ontario La croissance ralentit mais reste forte en l an 2000 En Ontario, la croissance de l économie continue d être au rendez-vous avec plus de 4 p. 100 en l an 2000, principalement sous l impulsion de la demande intérieure. La croissance toujours forte de l emploi, des dépenses à la consommation et des constructions de logements y contribue également. La région d Ottawa-Hull devrait connaître la croissance la plus forte avec 6,6 p. 100, surtout en raison de l expansion du secteur de la haute technologie. Dans la région du grand Toronto, la croissance attendue est de 4,4 p. 100 grâce au développement continu des secteurs de la fabrication, de la construction et des services. La montée des taux d intérêt de ces derniers mois devrait avoir pour effet de ralentir la demande. Mais on ne s attend nullement à ce que les consommateurs ontariens cèdent du terrain ces prochains temps, étant donné la hausse des salaires, le refoulement de la demande, la réduction importante des impôts et le récent règlement fédéral en matière de parité salariale. Les dépenses pourraient même être supérieures aux prévisions si, contrairement à ce que l on prévoit actuellement, les consommateurs ne se décident pas à consacrer une plus grande partie de leur revenu à l épargne. La croissance de l emploi prévue dans la province, à savoir 3,2 p. 100, sera proche de celle de Le taux de chômage devrait rester en dessous des 6 p. 100 pour l an 2000 et faire grimper les salaires de quelque 3 p. 100, contre moins de 1 p. 100 en % 1,6 Forte croissance prévue : PIB réel de l'ontario ,7 3, Réel Prévisions pour 2001 Malgré une baisse des exportations et un ralentissement de la croissance, l économie ontarienne restera solide tout au long de 2001 avec une croissance générale prévue de près de 3 p.100. Incidences sur les caisses populaires La conjoncture économique en Ontario continue d être très bonne et d offrir aux établissements membres un climat commercial favorable. L accroissement de l épargne et de l activité économique devrait leur fournir d excellentes occasions d augmenter encore leur actif. Les hausses des taux d intérêt de ces douze derniers mois commenceront à produire leur effet sur les marges financières et les bénéfices vers la fin de l année ou au début de Note : Les données économiques nous ont été fournies par le Conference Board du Canada 5,9 Prévisionnel 4,4 3,0 2T00 - PERSPECTIVES DU MOUVEMENT, août 2000 Page 1

4 Évolution des taux d intérêt Les taux d intérêt ont cessé de monter pour le moment Source : Le Conference Board du Canada Après avoir plusieurs fois augmenté les taux d intérêt au cours des neuf derniers mois, la Banque du Canada les maintient à présent inchangés, alignés sur ceux de la Réserve fédérale américaine. Si cette longue série de hausses est terminée, c est parce que l économie montre de plus en plus de signes de faiblesse, tant au Canada qu aux États-Unis. Au Canada, le taux de chômage a connu une légère augmentation en passant à 6,8 p Les mises en chantier sont tombées à en juin, la quatrième baisse mensuelle consécutive par rapport au plafond atteint en février avec logements. Aux États-Unis, elles ont diminué trois mois de suite, ce qui vient confirmer que l économie commence à ralentir. Le taux des bons du Trésor de trois mois atteindra 5,5 p. 100 en moyenne en l an 2000, contre 4,7 p. 100 l an dernier. En 2001, les taux devraient s élever à 5,7 p. 100 en moyenne. L écart négatif entre les taux d intérêt canadiens et américains persistera cette année parce que les marchés du travail sont plus serrés aux États-Unis qu au Canada. Que nous réserve le restant de l an 2000? Les taux d intérêt à court terme américains sont supérieurs de 175 points de base à ce qu ils étaient il y a un an. L effet produit par la montée récente des taux d intérêt devrait normalement exclure toute nouvelle hausse pour le restant de La Banque du Canada a emboîté le pas à la Réserve fédérale en mai en décidant elle aussi d une augmentation de 50 points de base, afin de maintenir l écart entre les taux d intérêt et de protéger le dollar canadien. Ce dernier devrait se négocier à un niveau bien plus élevé en raison des bonnes nouvelles économiques parues ces derniers mois, mais il reste, toutefois, en dessous de 0,68 $ US, malgré une petite amélioration enregistrée récemment. Une montée des taux d intérêt canadiens indépendamment de ceux des États-Unis est peu probable, mais l économie du Canada reste forte et la banque centrale a récemment relevé ses projections de croissance de 25 points de base jusqu à une fourchette de 4,25 à 4,75 p Bien que l inflation de base se soit maintenue en dessous des attentes et dans les limites visées, la banque centrale continue de craindre une accélération. On ne peut donc écarter entièrement l hypothèse de nouvelles hausses des taux d intérêt au Canada. Taux bons du Trésor : Canada vs É.-U. réels 1T98 à 2T00, Prévisionnels 3T00 à 4T00 Taux des bons (%) 5,5 4,5 3,5 1T98 3T98 1T99 Canada Prévisions à long terme-2000 & 2001 (1999-chiffres réels) en % Rendement des bons du Trésor de 3 mois 4,7 5,5 5,7 Taux débiteurs préférentiels des banques à charte 6,4 7,3 7,5 Taux des CPG de 5 ans 4,8 6,0 6,1 Taux hypothécaires de 5 ans 7,6 8,3 8,2 Taux des obligations GdC de 10 ans et plus 5,7 5,8 5,6 Les perspectives de taux d intérêt et les prévisions à long terme sont fournies par le Conference Board du Canada. Prévisions achevées en septembre, T99 1T00 É.-U. 3T00 2T00 - PERSPECTIVES DU MOUVEMENT, août 2000 Page 2

5 Aperçu du mouvement Croissance du mouvement L actif du mouvement a connu une hausse importante au 2 e trimestre Il a maintenant atteint, au total, près de 15 milliards de dollars. Cela représente un accroissement de 380 millions, soit 2,6 p. 100, par rapport au 1 er trimestre 2000 (10 p. 100 de croissance annualisée) et de 790 millions, soit 5,6 p. 100, par rapport au 2 e trimestre La croissance des prêts commerciaux est particulièrement digne d intérêt. Par rapport au 2 e trimestre 1999, les prêts commerciaux et agricoles ont augmenté de 340 millions de dollars, ce qui fait 18 p Durant la même période, les autres prêts se sont accrus de 290 millions, soit 3 p La rentabilité a, cependant, marqué une baisse. Le rendement de l actif (RA) est tombé de 51 points de base au 2 e trimestre 1999 à 41 points de base au 2 e trimestre 2000, principalement à cause de la diminution des revenus d intérêts nets et d une augmentation des coûts liés aux prêts. La diminution des revenus d intérêts peut être attribuée à la baisse de rendement des prêts commerciaux et agricoles et à un accroissement des autres intérêts et dividendes. L augmentation des coûts liés aux prêts vient, dans une large mesure, du fait que les arriérés des prêts commerciaux et agricoles se sont accrus. Au 2 e trimestre 2000, les arriérés de prêts (de plus de 30 jours) du mouvement tout entier ont atteint 1,34 p. 100, tandis que pour les prêts commerciaux et agricoles, ils se sont élevés, à la même période, à 2,3 p. 100, ce qui représente environ 30 p. 100 du total des arriérés du mouvement. En outre, le montant des arriérés de ces prêts a augmenté de 16 p. 100 par rapport au 2 e trimestre Conformité à la norme de suffisance du capital Le capital réglementaire a augmenté de 24,7 millions de dollars par rapport au 1 er trimestre Le mouvement a vu son capital décroître de façon minime de 6,68 p. 100 à 6,67 p. 100 au 1 er trimestre 2000, conséquence de la croissance de l actif. Au 1 er trimestre 2000, le nombre d établissements membres n atteignant pas le montant réglementaire de 5 p. 100 est tombé de 14 à 11, avec 1,8 p. 100 de l actif du mouvement. Faits saillants des informations hors bilan Le tableau suivant présente un sommaire des activités productrices de revenu ne figurant pas au bilan des caisses populaires, ainsi qu un état chiffré du revenu produit par chacune de ces activités. Par rapport au 1 er trimestre 2000, les changements les plus importants sont les suivants : Un accroissement de 36 millions de dollars en fonds communs de placement vendus par l entremise d alliances de fonds mutuels; Les revenus des activités hors bilan représentent à présent plus de 5 p. 100 des autres revenus. Activités hors bilan au 2T00 Montant en millions de dollars 1. Prêts cédés que la caisse populaire continue d administrer 2. Prêts cédés que la caisse populaire a cessé d administrer 3. Solde des prêts administrés à la fin de la période 4. Fonds mutuels nets vendus par l entremise de partenaires 5. Autres éléments de passif vendus (p. ex. des ententes de location) 6. Créances sur cartes de crédit, gérées par les émetteurs des cartes Nombre d établissements 71,9 $ 28 31,3 $ 5 209, 9 $ ,7 $ ,3 $ 16 15,9 $ Lettres de crédit et garanties émises 26,9 $ Total des postes hors bilan* 861 $ Revenu gagné sur les postes hors bilan 6,6 $ Revenu gagné sur des postes hors bilan, comme pourcentage des revenus divers 11. Total de l actif et des activités hors bilan du mouvement 5,2 % *Ce montant correspond à la somme des items 3 à millions $ 2T00 - PERSPECTIVES DU MOUVEMENT, août 2000 Page 3

6 Tableau du mouvement au 2T00 Les dollars sont exprimés en millions de dollars Les pourcentages représentent le % de l'actif moyen 1 2T00 1T00 2T99 Nombre d'établissements membres Établissements membres avec moins de 5% de capital Revenu net d'intérêt et de placement 460 $ 458 $ 454 $ (Revenu provenant des activités de crédit et de placement) 3,19% 3,21% 3,30% Frais relatifs aux prêts 20 $ 21 $ 15 $ 0,14% 0,15% 0,11% Prêts arriérés bruts - plus de 30 jours 154 $ 196 $ 160 $ (en pourcentage du total des prêts) 1,34% 1,73% 1,48% Autres revenus (autres que d'intérêt) 126 $ 126 $ 116 $ (Revenu provenant des honoraires et commissions) 0,88% 0,88% 0,84% Revenu net d'intérêt, de placement et autres revenus 566 $ 563 $ 555 $ (Revenu total) 3,93% 3,96% 4,03% Total des frais autres que d'intérêt 504 $ 498 $ 475 $ (Frais d'exploitation--excluant les pertes sur prêts) 3,50% 3,50% 3,45% Bénéfice net/(perte nette) avant impôts et postes 63 $ 65 $ 80 $ non-récurrents et extraordinaires 0,43% 0,46% 0,59% Bénéfice net (perte nette) 59 $ 64 $ 71 $ 0,41% 0,45% 0,51% Liquidité brute selon les articles du Règl. de l'ont. 76/95 17,75% 16,78% 17,71% Actif moyen par ÉM 44,8 $ 42,5 $ 40,3 $ Valeur médiane d'actif 13,0 $ 12,1 $ 12,0 $ Conformité réglementaire au 2T00 Membres sous Membres au-dessus l'exigence de 5% de l'exigence de 5% Totaux Nombre d'établissements membres Actif (en millions de dollars) 268 $ $ $ Pourcentage de l'actif du mouvement 1,8% 98,2% 100,0% Capital en % de l'actif net selon le Règl. de l'ont. 76/95 2,95% 6,74% 6,67% Capital réglementaire (en millions de dollars) 7,9 $ 987,7 $ 995,6 $ 1. Comme les totaux ont été arrondis, ils pourraient ne pas concorder. 2T00 - PERSPECTIVES DU MOUVEMENT, août 2000 Page 4

7 Bilan du mouvement au 2T00 Pourcentage de l'actif total 1 2T00 2T99 2T00 2T99 (000 $) (000 $) ACTIF Encaisse et placements ,7% 20,9% Prêts personnels ,5% 18,8% Prêts hypothécaires résidentiels ,4% 44,5% Prêts commerciaux ,0% 10,5% Prêts institutionnels ,2% 0,2% Prêts aux associations sans personnalité morale ,1% 0,1% Prêts agricoles ,7% 2,6% Total de la provision pour prêts ,5% -0,5% Immobilisations ,9% 1,9% Actif incorporel et autres éléments d'actif ,0% 0,9% Actif total ,0% 100,0% PASSIF Total des dépôts ,9% 91,3% Emprunts ,3% 0,1% Autres éléments du passif ,1% 2,0% Total des éléments du passif ,3% 93,4% AVOIR DES SOCIÉTAIRES ET CAPITAL Parts sociales d'adhésion ,6% 0,7% Bénéfices non répartis ,5% 4,1% Autre capital de catégorie 1 & ,6% 1,7% Total de l'avoir des sociétaires ,7% 6,6% et du capital Total du passif, de l'avoir des sociétaires ,0% 100,0% et du capital Actif moyen Comme les totaux ont été arrondis, ils pourraient ne pas concorder. 2T00 - PERSPECTIVES DU MOUVEMENT, août 2000 Page 5

8 État des résultats du mouvement au 2T00 (avec comparaisons avec le secteur financier) MOUVEMENT ONTARIEN Grandes banques canadiennes 2 Pourcentage de l'actif moyen 1 Période de 12 mois au 2T00 2T99 2T00 2T99 2T00 (000 $) (000 $) Revenu d'intérêt et de placements Revenu d'intérêt sur les prêts ,74% 5,83% 4,30% Revenu de placements ,91% 0,86% 1,34% Total du revenu provenant des intérêts et placements ,64% 6,69% 5,49% Frais d'intérêt Frais d'intérêts sur les dépôts ,20% 3,24% 3,25% Autres frais d'intérêts et dividendes ,25% 0,16% 0,58% Total des frais d'intérêt ,45% 3,39% 3,70% Revenu net d'intérêt et de placements ,19% 3,30% 1,79% Frais relatifs aux prêts ,14% 0,11% 0,23% Revenu net d'intérêt après pertes sur frais ,06% 3,19% 1,56% Autres revenus (autres que d'intérêt) ,88% 0,84% 2,28% Revenu net d'intérêt, de placement et autres revenus ,93% 4,03% 3,83% Frais autres que d'intérêt Salaires et avantages sociaux ,64% 1,64% 1,47% Occupation ,28% 0,29% Équipement informatique, de bureau et autres ,42% 0,40% Publicité et communications ,20% 0,17% Sécurité des sociétaires ,25% 0,27% Administration ,41% 0,52% Autres ,28% 0,15% 1,21% Total des frais autres que d'intérêt ,50% 3,45% 2,69% Bénéfice net/(perte nette) avant impôts et postes nonrécurrents ,43% 0,59% 1,14% et extraordinaires Gains/(pertes) non récurrents & extraordinaires ,08% 0,04% 0,00% Impôts ,10% 0,10% 0,37% Intérêts minoritaires 0,01% Bénéfice net (perte nette) ,41% 0,51% 0,76% Actif moyen Comme les totaux ont été arrondis, ils pourraient ne pas concorder. Les chiffres de l'ontario excluent les fédérations. 2. Source : Statistiques financières détaillées de l Association des banquiers canadiens. Les chiffres regroupent toutes les filiales, telles que les sociétés de courtage en placement. 2T00 - PERSPECTIVES DU MOUVEMENT, août 2000 Page 6

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

au troisième trimestre de 2000

au troisième trimestre de 2000 Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au troisième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques: En l an 2000, la croissance devrait dépasser 4 % Page

Plus en détail

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 janvier 2013 n 102 SOMMAIRE FRANCE 1. Production industrielle en novembre 2012 : +0,2% sur un mois, -2,2% en moyenne mobile sur trois mois 2. Marché du logement en novembre

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

RAPPOR T TRIMESTRIEL. 31 mars, 2003 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

RAPPOR T TRIMESTRIEL. 31 mars, 2003 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR RAPPOR T TRIMESTRIEL 31 mars, 2003 FONDS DE PLACEMENT 1 Message aux porteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats des trois

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS 27 février 2008 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés

La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés N o 11 626 X au catalogue N o 17 ISSN 1927-548 ISBN 978 1 1 99762-9 Document analytique Aperçus économiques La contribution des sociétés financières au revenu agrégé des sociétés par Guy Gellatly, Matthew

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2010. Faits saillants Les revenus d exploitation totaux de l industrie de distribution de productions

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars

La revue financière. Publication du ministère des Finances. Décembre 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Publication du ministère des Finances Faits saillants 2008 : excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,2 milliard de dollars a été enregistré en décembre 2008, comparativement

Plus en détail

La comptabilité nationale

La comptabilité nationale La comptabilité nationale Pol 1900 Christian Deblock Méthodologie et définitionsd Trois sources utiles : Statistique Canada : Matériel pédagogique : http://www.statcan.ca/francais/edu/index_f.htm Gouvernement

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers

Patrimoine des ménages en 2014 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des cours boursiers et des prix immobiliers Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 58 631 00 00 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2015 Forte croissance persistante du patrimoine due à la hausse des

Plus en détail

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt?

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? juin 1 Comme ailleurs au pays, les dettes des Québécois ont augmenté beaucoup plus rapidement

Plus en détail

Bourse de Montréal Communiqué de presse

Bourse de Montréal Communiqué de presse Bourse de Montréal Communiqué de presse LA BOURSE DE MONTRÉAL CLÔTURE L EXERCICE 2007 AVEC UNE FORTE POSITION FINANCIÈRE ET STRATÉGIQUE FAITS SAILLANTS FINANCIERS T4/2007 PAR RAPPORT AU T4/2006 Revenus

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011 L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre Faits saillants financiers pour Survol de la santé financière et de la stabilité de Foresters Foresters la santé financière de Foresters

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2005

PREMIER TRIMESTRE 2005 PREMIER TRIMESTRE 2005 RAPPORT TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE SE TERMINANT LE 31 JANVIER 2005 MESSAGE AUX ACTIONNAIRES La Banque Laurentienne du Canada déclare un revenu net de 17,3 millions $ pour le premier

Plus en détail

Services de comptabilité

Services de comptabilité N o 63-256-X au catalogue. Bulletin de service Services de comptabilité 2012. Faits saillants Les revenus d exploitation de l industrie des services de comptabilité ont atteint 15,0 milliards de dollars,

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape

Plani-marché. Vous protéger, vous enrichir. Coup d'œil sur les marchés. Le marché boursier canadien franchit une importante étape Coup d'œil sur les marchés Le marché boursier canadien franchit une importante étape Le principal indice boursier canadien a enfin atteint un nouveau sommet, clôturant à 15 019 le 18 juin 2014. Le sommet

Plus en détail

Réaliser notre. potentiel. d exportation. Rapport financier trimestriel au 30 septembre 2015 Non audité

Réaliser notre. potentiel. d exportation. Rapport financier trimestriel au 30 septembre 2015 Non audité Réaliser notre potentiel d exportation Rapport financier trimestriel au 30 septembre Non audité TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE GESTION Aperçu... 3 Sommaire des résultats financiers... 4 Faits saillants

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS

STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS STRATÉGIE DE GESTION FINANCIÈRE 2008-2009 COMMUNICATION DES RÉSULTATS Pour en savoir davantage, consultez le site www.manitoba.ca C o m m u n i c a t i o n d e s r é s u l t a t s / 1 COMMUNICATION DES

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

NOUS AVONS CLASSÉ NOS ACTIVITÉS EN DEUX CATÉGORIES DE CLIENTÈLE DISTINCTES DÉTAIL ET

NOUS AVONS CLASSÉ NOS ACTIVITÉS EN DEUX CATÉGORIES DE CLIENTÈLE DISTINCTES DÉTAIL ET Revue des activités de la Banque REVUE REVUE DES DES ACTIVITÉS ACTIVITÉS DE LA DE BANQUE LA BANQUE REVUE DES ACTIVITÉS DE LA BANQUE PROFIL ACTUEL DES ACTIVITÉS DE LA BANQUE NOUS AVONS CLASSÉ NOS ACTIVITÉS

Plus en détail

Le chemin de fer de l Amérique du Nord

Le chemin de fer de l Amérique du Nord Le chemin de fer de l Amérique du Nord COMMUNIQUÉ Le CN déclare un bénéfice net de 573 M$ CA, ou 1,21 $ CA par action après dilution, incluant un recouvrement d impôts reportés de 0,09 $ CA, au TR4 2008

Plus en détail

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal.

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal. David Williamson Premier vice-président à la direction et chef des services financiers Assemblée générale annuelle Montréal (Québec), le 25 février 2010 Priorité au discours prononcé Bonjour à toutes et

Plus en détail

COLABOR DOUBLE SES VENTES ET SON BÉNÉFICE AVANT FRAIS FINANCIERS ET AMORTISSEMENTS

COLABOR DOUBLE SES VENTES ET SON BÉNÉFICE AVANT FRAIS FINANCIERS ET AMORTISSEMENTS 25 avril 2007 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

Résultats du troisième trimestre 2015 1

Résultats du troisième trimestre 2015 1 Résultats du troisième trimestre 1 Luxembourg, le 5 novembre Faits marquants Taux de fréquence en matière de santé et sécurité 2 de 1,2 au troisième trimestre, contre 0,8 au deuxième trimestre. Expéditions

Plus en détail

2002 ASSOCIATIONS COOPERATIVES DE CREDIT (en milliers de dollars) TABLE I - ACTIFS

2002 ASSOCIATIONS COOPERATIVES DE CREDIT (en milliers de dollars) TABLE I - ACTIFS TABLE I - ACTIFS British Columbia Ontario Ltd. Nova Scotia Alberta Canada ENCAISSE 9,561 2 3,791 7,235 DÉPÔTS À DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES RÉGLEMENTÉES 664,185 114,667 157,453 22,19 26,471 VALEURS MOBILIÈRES

Plus en détail

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine

Patrimoine des ménages en 2013 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné une nouvelle et nette progression du patrimoine Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 20 novembre 2014 La hausse des cours des actions et des prix immobiliers a entraîné

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

La revue financière. Publication du ministère des Finances

La revue financière. Publication du ministère des Finances Publication du ministère des Finances Faits saillants 2009 : excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars Un excédent budgétaire de 0,8 milliard de dollars a été dégagé en février 2009, comparativement

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Nouvelle-Écosse Février L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateursdebiens immobiliers et des autres activités liées à l immobilier

Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateursdebiens immobiliers et des autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateursdebiens immobiliers et des autres activités liées à l immobilier 2006. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro

FRANCE. France. La croissance devrait se redresser avec l amélioration des perspectives dans la zone euro Glissement annuel en % 4 France Zone euro FRANCE La croissance économique devrait gagner en vigueur en 215 et 216. La baisse des prix de l énergie, l amélioration des conditions financières, le ralentissement de l assainissement budgétaire, le

Plus en détail

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003

ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 PRB 05-40F ÉVOLUTION DES FINANCES PUBLIQUES FÉDÉRALES DE 1983 À 2003 Jean Dupuis Division de l économie Le 8 juin 2005 PARLIAMENTARY INFORMATION AND RESEARCH SERVICE SERVICE D INFORMATION ET DE RECHERCHE

Plus en détail

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003

PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 Bruxelles, le 10 mars 2003 Bureau fédéral du Plan /03/HJB/bd/2027_f PRÉVISIONS ÉCONOMIQUES 2003 La reprise très prometteuse de l économie mondiale au cours du premier semestre 2002 ne s est pas confirmée

Plus en détail

L endettement des ménages

L endettement des ménages Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Ottawa, le jeudi 23 juin 2011 L endettement des ménages Présentation par : L Association des comptables généraux accrédités du Canada Rock Lefebvre,

Plus en détail

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun

L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun N o 11-621-MIF au catalogue N o 024 ISSN: 1707-0511 ISBN: 0-662-79675-6 Document analytique Analyse en bref L impôt fédéral sur le revenu des particuliers : la part de chacun par Patrice Martineau Division

Plus en détail

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE

NOTE SUR L ÉCONOMIE ET LE COMMERCE 22 août 2014 Ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations L ÉCONOMIE ET L ÉCONOMIE PÉRUVIENNE Pérou Principaux indicateurs, 2013 Population (en millions) 30,9 PIB (en G$ US courants) 206,5

Plus en détail

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE CANADA. État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017

AGRICULTURE ET AGROALIMENTAIRE CANADA. État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017 État des résultats prospectif consolidé (non audité) Pour les exercices terminés le 31 mars 2016 et 2017 État des résultats prospectif consolidé (non audité) (en milliers de dollars) Charges Gestion des

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

EXERCICE FISCAL 2012. Chiffres clés. Activité

EXERCICE FISCAL 2012. Chiffres clés. Activité Le 4 mai 2012 EXERCICE FISCAL 2012 TRIMESTRE JANVIER-MARS 2012 Un trimestre difficile mais en ligne avec nos prévisions Trafic passage satisfaisant, faiblesse persistante dans le cargo Augmentation de

Plus en détail

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Webémission des perspectives d affaires du Québec Lundi 19 janvier 2009 Pedro Antunes Directeur des prévisions nationales et

Plus en détail

Performance des membres du CAD en matière d'aide

Performance des membres du CAD en matière d'aide Extrait de : Coopération pour le développement : Rapport 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/dcr-2010-fr Performance des membres du CAD en matière d'aide Merci de citer ce chapitre

Plus en détail

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR

Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER COMINAR Rapport trimestriel 31 mars 2002 FONDS DE PLACEMENT Message aux détenteurs de parts Au nom des fiduciaires et de tous les employés de Cominar, il me fait plaisir de vous présenter les résultats du premier

Plus en détail

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005

Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 Société d habitation et de rénovation du Manitoba ÉTATS FINANCIERS POUR L EXERCICE SE TERMINANT LE 31 MARS 2005 BILAN 31 MARS 2005 A C T I F Encaisse (note 4) 74 459 864 $ 82 151 251 $ Débiteurs et montants

Plus en détail

PATRIMOINE IMMOBILIER 30.09.2008 31.12.2007. Surface locative totale (m²) 174.825 166.591. Taux d endettement AR 21 juin 2006 (max. 65%) (%) 39 % 43 %

PATRIMOINE IMMOBILIER 30.09.2008 31.12.2007. Surface locative totale (m²) 174.825 166.591. Taux d endettement AR 21 juin 2006 (max. 65%) (%) 39 % 43 % Information réglementée embargo 03/11/2008, 17h45 Déclaration intermédiaire pour le troisième trimestre 2008 du conseil d administration couvrant la période du 01.07.2008 au 30.09.2008 Résultats positifs

Plus en détail

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE

NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE NOTE SUR LA POLITIQUE MONETAIRE Septembre 2014 Note sur la Politique Monétaire Quatrième trimestre 2014 0 www.brh.net Avant-propos La Note sur la Politique Monétaire analyse les développements récents

Plus en détail

Hausse du prix des hydrocarbures

Hausse du prix des hydrocarbures ISSN 1715-2682 Volume 1, numéro 2 17 août 2005 Hausse du prix des hydrocarbures Impact sur les équilibres financiers du Québec Sommaire 1. L augmentation du prix de l essence à la pompe depuis 1999 s explique

Plus en détail

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 Données financières complémentaires Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 T2 2014 www.bmo.com/relationsinvestisseurs SHARON HAWARD-LAIRD Chef Relations avec les investisseurs 416-867-6656 sharon.hawardlaird@bmo.com

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 599 Janvier 5 Conjoncture de l immobilier Résultats au troisième trimestre OBSERVATION ET STATISTIQUES logement - CONSTRuCTION La conjoncture immobilière

Plus en détail

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes

Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes Fiches synthétiques des principales économies développées et émergentes CENTRE ETUDES & PROSPECTIVE DU GROUPE ALPHA Fiches pays Économies développées - Europe Zone euro... 2 Allemagne... 5 France... 8

Plus en détail

SITUATION DU SYSTEME BANCAIRE ET EVOLUTION DU DISPOSITIF DE SUPERVISION DANS LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE

SITUATION DU SYSTEME BANCAIRE ET EVOLUTION DU DISPOSITIF DE SUPERVISION DANS LA COMMUNAUTE ECONOMIQUE ET MONETAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE Secrétariat Général Boîte Postale 1917 - Yaoundé République du Cameroun TELEX BANETAC 8343 KN Tél. (237) 223.40.30 (237) 223.40.60 Fax. (237) 223.82.16 12ème ASSEMBLEE

Plus en détail

Distribution de films cinématographiques et de vidéos

Distribution de films cinématographiques et de vidéos N o 87F0010X au catalogue. Bulletin de service Distribution de films cinématographiques et de vidéos 2009. Faits saillants Les distributeurs de productions cinématographiques et de vidéos du Canada ont

Plus en détail

Amélioration du chiffre d affaires et du bénéfice

Amélioration du chiffre d affaires et du bénéfice Résultat semestriel 2006 Seul le discours prononcé fait foi Amélioration du chiffre d affaires et du bénéfice. Présentation de Christian Sahli, chef Finances et controlling, lors de la conférence de presse

Plus en détail

Le secteur du bâtiment

Le secteur du bâtiment Le secteur du bâtiment 1. La construction neuve La forte accélération du décrochage de l activité observée depuis la fin 2008 avait cédé à une stabilisation du rythme de recul à partir du troisième trimestre

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

du tourisme au Canada:

du tourisme au Canada: MARS 2012 À L INTÉRIEUR: Le présent rapport contient la dernière mise à jour du projet portant sur l offre et la demande de main-d œuvre en tourisme. des tendances démographiques et économiques à long

Plus en détail

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels Montie Brewer, président et chef de la direction Joshua Koshy, vice-président général et chef des Affaires financières 1 6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées

Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées N o 65-507-MIF au catalogue N o 005 ISSN: 1712-1353 ISBN: 0-662-79733-7 Document analytique Le commerce canadien en revue Le commerce canadien de la bière : un passage aux marques importées par Carlo Rupnik

Plus en détail

abcdefg Communiqué de presse

abcdefg Communiqué de presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 Fax +41 44 631 39 10 Zurich, le 11 mars 2010 Appréciation de la situation économique et monétaire du 11 mars 2010 La Banque nationale

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE (non audité) en dollars canadiens 2014 2013. ACTIF Courant. Non courant. Total de l'actif 29 441 623 $ 32 505 017 $

ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE (non audité) en dollars canadiens 2014 2013. ACTIF Courant. Non courant. Total de l'actif 29 441 623 $ 32 505 017 $ ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE AU 31 MARS AU 31 DÉCEMBRE ACTIF Courant Trésorerie 3 044 828 $ 3 747 504 $ Créances 7 448 745 9 585 475 10 493 573 $ 13 332 979 $ Non courant Placements à long terme 1 500

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, Grande Allée Ouest, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE ANNONCE UN BÉNÉFICE NET RECORD AU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DES PRIMES ET DÉPÔTS EN HAUSSE DE 19 % La société conclut l acquisition de Clarington Québec, le 8 février 2006

Plus en détail

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises

Budget Québec 2015-2016. Mesures concernant les particuliers. Mesures concernant les entreprises Faits saillants Budget Québec Mesures concernant les particuliers Élimination graduelle de la contribution santé à compter du 1er janvier 2017 Mise en place en place d un bouclier fiscal Croissance de

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014

Analyse des Echanges Commerciaux de la Tunisie 3 premiers trimestres 2014 Banque Centrale de Tunisie Direction Générale des Statistiques Direction de la Balance des Paiements et de la PEG Sous direction des opérations courantes Service du commerce Extérieur Analyse des Echanges

Plus en détail

Corporation Minière Golden Share (une société d'exploration minière)

Corporation Minière Golden Share (une société d'exploration minière) (une société d'exploration minière) États financiers intermédiaires des périodes de trois mois terminées les 31 mars 2010 et 2009 États financiers Bilans 2 Frais d'exploration reportés 3 Résultats et résultat

Plus en détail

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008

Fondation de placements immobiliers. Rapport semestriel 2007/2008 FREIHALTE-ZONE Fondation de placements immobiliers 2007/2008 2 FREIHALTE-ZONE Sommaire Introduction 4 Environnement général, immeubles d habitation et immeubles commerciaux 5 Généralités concernant le

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail

Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien

Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien Enquête sur la consommation industrielle d énergie (CIE) Rapport sommaire sur la consommation d énergie dans le secteur manufacturier canadien de 1995 à 2011 Enquête sur la consommation industrielle d

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

DOREL CONTINUE D ENREGISTRER UNE CROISSANCE RECORD Le bénéfice grimpe de 66 % et les ventes augmentent de 53 % au 1 er trimestre

DOREL CONTINUE D ENREGISTRER UNE CROISSANCE RECORD Le bénéfice grimpe de 66 % et les ventes augmentent de 53 % au 1 er trimestre DOREL CONTINUE D ENREGISTRER UNE CROISSANCE RECORD Le bénéfice grimpe de 66 % et les ventes augmentent de 53 % au 1 er trimestre Montréal, le 27 avril 1999 --- Les Industries Dorel (ME/TSE : DII.A, DII.B

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

Stratégie de gestion de la dette 2003-2004

Stratégie de gestion de la dette 2003-2004 Stratégie de gestion de la dette 2003-2004 Stratégie de gestion de la dette 2003-2004 Ministère des Finances Canada Department of Finance Canada Dans la présente publication, les termes du genre masculin

Plus en détail

Rapport financier trimestriel

Rapport financier trimestriel SOCIÉTÉ CANADIENNE D HYPOTHÈQUES ET DE LOGEMENT Rapport financier trimestriel PREMIER TRIMESTRE 31 mars 2015 (non audité) AU CŒUR DE L HABITATION TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE GESTION 3 CONTEXTE OPÉRATIONNEL

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail