Présentation des projets du Master «Projet, Innovation, Conception»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Présentation des projets 2012-13 du Master «Projet, Innovation, Conception»"

Transcription

1 Présentation des projets du Master «Projet, Innovation, Conception» 1 et 2 juillet 2013 Depuis plus d une décennie, on assiste à un profond renouvellement des théories et des pratiques dans le domaine du management de l innovation. Au niveau stratégique, le renouvellement accéléré des produits et des services devient une priorité dans les jeux concurrentiels de la plupart des secteurs. De nouveaux modèles d organisation projet se sont largement diffusés pour intégrer plus étroitement les différents apports nécessaires à la réussite du processus innovateur, en particulier l exploration des besoins potentiels du marché et la mise au point des technologies. De nouvelles démarches d exploration des innovations de rupture se mettent en place, qui renouvellent profondément les approches traditionnelles de la créativité. Des méthodologies de développement en ingénierie concourante ont été formalisées et instrumentées pour raccourcir les cycles et maîtriser les risques. Des coopérations interentreprises en conception se multiplient, qui obligent à redéfinir les cadres de l échange économique traditionnel Le cursus PIC a pour objet de préparer les étudiants à ces situations de conception de produits ou services innovants, d analyser, expérimenter et contribuer à développer ces nouvelles démarches. Il est ouvert aux étudiants de cycles d ingénieurs et d enseignement supérieur en gestion qui, chacun dans leur domaine, seront amenés à jouer un rôle clé dans la définition et la mise en œuvre des stratégies d innovation. Créé en 2001 par l Ecole polytechnique c est aujourd hui un des parcours du Master de Recherche de l Ecole Polytechnique, cohabilité avec HEC et l Ecole des Mines ParisTech, et monté en partenariat avec Telecom ParisTech et le master MTI de l Université Paris Dauphine et l INSTN. La pédagogie associe trois composantes : Des séminaires et ateliers apportent une compréhension des fondements théoriques de ces démarches. Des pédagogies actives (jeux d entreprise, cas, simulation de projet, atelier de conception et de design) constituent une première expérimentation collective des concepts présentés. Des conférences et visites d entreprises, en France et à l étranger, qui illustrent la mobilisation de ces méthodes dans des contextes variés. Le Projet de Master est réalisé en entreprise sur une durée de 17 mois pour les élèves inscrits en M1 et 12 mois pour ceux qui rejoignent le cycle en M2. Il est le support pédagogique principal de la formation. Il confronte les étudiants à la mise en œuvre réelle d un processus d innovation en entreprise. Un tutorat régulier est assuré par les enseignants ayant eux-mêmes une forte expérience de recherche-intervention en entreprise sur ce domaine. Le projet permet ainsi d assimiler les notions acquises, de mesurer la portée et les problèmes de leur mise en œuvre en situation réelle. C. Midler, professeur responsable du Master PIC Equipe pédagogique : R. Beaume, F. Charue-Duboc, S. Jouini (HEC), S. Lenfle, R. Maniak (Telecom ParisTech), C. Midler, T. Paris (HEC). Plusieurs enseignements sont réalisés en partenariat avec le master MTI INSTN Paris Dauphine. Professeurs responsables Albert David et Michel Poix (Paris Dauphine).

2 Lundi 01 Juillet matin 8h-9h : Accélérer le déploiement de l innovation chez Air Liquide : comprendre le rôle des filiales Mathias Guérineau Leader mondial des gaz pour l industrie, la santé et l environnement, Air liquide a pour spécificité une forte décentralisation de ses filiales en réponse à la diversité des activités du groupe, et à la présence de marchés très locaux dans 80 pays. L innovation d Air Liquide provient alors de deux sources : la R&D corporate d un côté (pour 50 % des innovations), et, de l autre, d autres acteurs dits de «terrain», en contact avec les clients. Dans ce contexte mêlant de nombreuses géographies et une structure du business complexe, le déploiement international de l innovation, - et les temps qui lui sont associés-, représente un enjeu stratégique pour le groupe. Comment déploie-t-on à travers un réseau complexe de filiales des innovations packagées par le corporate? Cette question que nous avons étudiée sur la business line Industriel Merchant (CA 4,5 milliards d euros) nous a amené à caractériser différents rôles que peuvent jouer les filiales d Air Liquide en fonction de leur environnement local mais aussi de leur capacité interne à déployer ou non les innovations proposées par le corporate. Identifier ces rôles permet alors de proposer des trajectoires de déploiement plus performantes mais aussi de réfléchir sur un mode de pilotage de l innovation plus fin en prenant mieux en compte les spécificités des filiales. Air Liquide 9h-10h : L innovation de services chez Safran: quelle proposition de valeur pour un nouveau service dans un groupe à forte culture produit? Leader mondial sur les marchés de l aéronautique, de la défense et de la sécurité, le groupe Safran a su développer une longue tradition d innovation. Né de la fusion de Snecma et de Sagem en 2005, le groupe est présent à travers ses nombreuses filiales sur des marchés à très haute valeur ajoutée, dans lesquels l innovation est une des clés pour s imposer et durer. Mathieu de Herzer Caroline Le Lann Cette tradition repose essentiellement sur une culture produit associée à des services de maintenance générateurs de marge. Ce business model évolue et, à l avenir, Safran va supporter une plus grande part de risque sur ses contrats de maintenance aéronautiques. En contrepartie, Safran cherche à monter dans la chaîne de valeur de ses clients opérateurs. Cette tendance conduit également à accroître l importance des services comme facteur de différenciation lors des ventes de produits neufs. Cela conduit les différentes sociétés de Safran à s intéresser au développement de services innovants, principalement pour compléter leur offre et fidéliser davantage leurs clients. Dans le domaine de la sécurité, les évolutions des besoins, technologies et réglementations font naître de nouveaux business models sur lesquels Safran souhaite être innovant. Dans ce contexte, nous avons travaillé sur trois projets de services innovants. Intervenant à des stades différents de l élaboration d un service innovant (définition du besoin, élaboration du business model, définition du service), ces projets ont permis d explorer la problématique de la définition d une proposition de valeur. Comment identifier le client? Comment identifier les besoins? Comment définir le service? Ces services sont en rupture avec la culture dominante de Safran, tant par les nouvelles méthodes et organisations qu ils mettent en jeu que par les nouveaux marchés et métiers qu ils explorent, Cette expérience débouche sur des méthodologies d innovation de service au sein du groupe. Safran

3 Lundi 01 Juillet matin 10h-11h : Vers une ingénierie de la conception des contenus culturels numériques Claire Dufetrelle Lagardère est un groupe 100% media comptant parmi les leaders mondiaux de ce secteur. Il est implanté dans une trentaine de pays, et se structure autour de quatre branches d activités distinctes et complémentaires. Parmi ces activités, l édition est en pleine mutation, avec l avènement de la lecture numérique qui révolutionne les modes de consommation, et la chaine de valeur. Ceci oblige à innover autour de la lecture. Le décalage important entre les compétences propres à l édition et les compétences techniques nécessaires pour l édition numérique engendrent des enjeux importants en matière d innovation. Les éditeurs se trouvent dans une position où ils doivent acquérir de nouvelles compétences et repenser leur façon de concevoir des livres. Le projet de master s inscrit dans cette problématique et vise à identifier et développer de nouveaux outils pour les éditeurs, dessinant ainsi une ingénierie de la conception des contenus culturels numériques. Lagardère 11h-12h : L enjeu du niveau local dans les politiques publiques de soutien à l innovation : le cas du véhicule électrique Juliette Brun Bouleversant le système de valeur associé au véhicule thermique, le véhicule électrique peut être qualifié d innovation de «disruption systémique». Les bénéfices de cette innovation sont visibles non seulement au niveau des clients (baisse des dépenses en carburant, absence de vibrations, souplesse dans l accélération), mais également, à un niveau sociétal (diminution locale de la pollution, absence d émission de particules et de CO2, baisse des nuisances sonores). Tout un écosystème accompagne cette innovation. Réseau de bornes de recharge, cadre légal et juridique, nouveaux services : tous sont des éléments essentiels au développement véhicule électrique. Renault a ainsi créé une structure particulière chargée de développer cet écosystème : il s agit de l équipe Business Développement du Véhicule Electrique (BDVE). De leur côté, de nombreux Etats et collectivités locales ont également pris des mesures en vue de favoriser le développement du véhicule électrique et de son infrastructure de recharge. Ces politiques publiques en faveur du véhicule électrique ont souvent été étudiées au niveau des Etats et non des collectivités. Notre projet aborde ainsi la question de l impact des politiques publiques de soutien à l innovation à travers une échelle d étude inédite : l échelle de la ville. En effet, si la littérature s est essentiellement intéressée aux politiques étatiques, de nombreuses villes ont d ores et déjà mis en place leur propre politique VE et obtiennent des résultats. L engagement d une collectivité en faveur du véhicule électrique découle de motivations qui lui sont propres et qui peuvent être très différentes de celles de ses voisines. Enfin, de nombreux projets de recherche financés par la Commission Européenne impliquent aujourd hui des villes et non des Etats. Avec le cas du véhicule électrique, notre projet met ainsi en lumière l importance du niveau local dans les politiques publiques. Renault Claire Garo Guillaume Riviere 12h-13h : Valoriser les bénéfices potentiels d une innovation à l heure des clients précoces en impliquant les pouvoirs publics La mise en œuvre des technologies piles à combustibles et hydrogène est reconnue comme un des leviers technologiques possibles pour atteindre les objectifs économiques et environnementaux du futur : gain d efficacité sur l usage des ressources primaires fossiles, meilleur rendement, utilisation croissante d énergie primaire d origine renouvelable, réduction du bruit, plus grande autonomie régionale en matière d énergie, Néanmoins, ces bénéfices n ont pas tous actuellement une «valeur marché» au sens où ils ne peuvent pas être traduits en gain économique pour le client final. Le projet du Master PIC a eu pour objet d identifier les mécanismes de création de valeur au sein de l écosystème hydrogène énergie afin d imaginer les mesures législatives envisageables pour accélérer le décollage de l activité. Ce travail se concentre sur deux marchés précoces adressés par Air Liquide Advanced Business : les flottes de chariots élévateurs et les antennes de télécommunication isolées du réseau électrique. Air Liquide

4 Lundi 01 Juillet après midi 13h30-14h30 : Stratégies d exploration pour des domaines de rupture dans l industrie de défense L innovation est un objectif stratégique pour MBDA missile systems, une condition pour réaliser ses objectifs de croissance et maintenir sa position de leader dans le domaine des systèmes de missiles. Compte tenu des cycles de l industrie de Défense, l anticipation des tendances technologiques et des évolutions du besoin utilisateur sur le champ de bataille est fondamentale en vue de leur prise en compte au plus tôt dans le développement d un produit. Adrien Hobt L objectif de notre projet de master dans l équipe de Future systems est, d une part, de développer une méthodologie permettant de détecter et de valoriser le plus en amont possible l apport de technologies innovantes sur des produits positionnés au-delà de l horizon du business plan, et, d autre part, de construire une méthodologie pour l exploration de champs vastes, en dehors du cœur de métier de l entreprise mais rencontrant un intérêt très fort sur le champ de bataille, comme la robotique. A travers ces deux sujets, l approche par la théorie de la conception nous a permis de structurer la démarche d exploration, de pouvoir utiliser les représentations de type C/K comme support de discussion qui parle aux ingénieurs et de structurer le débat autour de questions mêlant stratégie et technique. Le projet a d autre part permis d expérimenter et tester les théories présentées dans le cadre du master pour évaluer les innovations détectées à un stade précoce de leur développement (concepts de valeur amont, de chaîne de valeur, d écosystème autour d une technologie..). MBDA Mathieu Gendreau 14h30-15h30 : Pilotage de la création et du déploiement d une filière de recyclage Pour se démarquer sur un marché mature, l innovation passe par des démarches ambitieuses et originales. Leader mondial des articles culinaires, le groupe SEB compte ainsi s appuyer sur sa marque Tefal pour développer, à sa propre initiative, une filière de recyclage dédiée aux articles culinaires, pour réduire l impact de la fin de vie de ses produits et renforcer son image de leader responsable. Le pilotage d un tel projet, éloigné du cœur de métier de l entreprise, nécessite l animation d une équipe projet interne ainsi que la création d un écosystème de partenaires extérieurs, mobilisés sur les différentes étapes de la chaîne de valeur : collecte, tri, valorisation des métaux. Florie Maudou Le choix de ces partenaires, sur des critères stratégiques et technologiques, est une étape primordiale de la création d un nouvel écosystème. Ce projet de master a été l opportunité de développer des outils et une méthodologie permettant de gérer les incertitudes inhérentes à un projet exploratoire, de modéliser les scenarios possibles en fonction des caractéristiques du recyclage et de concentrer les efforts de recherche sur les aspects prépondérants, sur les plans économiques, techniques et environnementaux. Roch Mehay Groupe SEB

5 Lundi 01 Juillet après midi 15h30-16h30 : Manager la créativité à grande échelle Le secteur du jeu vidéo est caractérisé par la présence de très nombreuses petites entreprises à la fois dynamiques et innovantes, mais également de géants internationaux, dotés d importantes équipes de productions et de marques fortes. Créée en 1986, Ubisoft a connu au cours de son histoire une très rapide évolution, passant du statut de start-up dans un secteur naissant à celui d entreprise internationale, cotée en bourse. Si cette transition semble s être déroulée dans de bonnes conditions à l échelle du groupe, la rapide croissance des studios de productions français et la complexification de l organisation des projets semblent avoir posé des problèmes de management de la créativité des équipes. L objet du projet de Master vise à mettre en place un ensemble d initiatives, dans le but de mieux comprendre ces problématiques de créativité et d y apporter des solutions concrètes, notamment par l innovation participative. Jean Pierre Sleiman Après une étude détaillée visant à déterminer les trois initiatives à mettre en place (une boîte à idée, un moment de prototypage et un outil de partage des innovations), le projet de master a constitué à définir les processus de fonctionnement et à les mettre en place sur l ensemble des studios français. Par la suite, nous avons également pu analyser les résultats obtenus à différents niveaux, afin de mieux comprendre les enjeux du management de la créativité des équipes de production et d adapter les initiatives en question. Ubisoft 16h30-17h30 : le déploiement de la R&D des entreprises en Chine L entreprise Valeo, opère dans la dernière décennie, une double dynamique. D un côté, selon un mouvement profond et ancien du secteur automobile, l entreprise est passée de la fabrication de composants simples à l offre de services complets, ce qui nécessite des activités de Co-innovation intensives, la prise en compte de nouveaux acteurs et un processus de gestion bien structuré. Fengting Hui De l autre, l entreprise, qui possède une R&D plutôt centrée en Europe, réoriente désormais ces ressources vers les pays émergents, et en particulier l Asie, pour suivre ses clients et les nouveaux marchés florissants, ce qui exige d intégrer/former sur place en masse les ingénieurs/chercheurs de haute qualité. Assurer l accroissement de ses capacités en R&D, afin de continuer à promouvoir l innovation - moteur de croissance et clé de succès pour le développement durable de l entreprise - est devenu aujourd hui un enjeu majeur pour le Groupe. Né dans ce contexte, notre projet de master est focalisé sur le déploiement de R&D en Chine. Il est comprend deux axes complémentaire. D une part la consolidation de réseau R&D interne à l enterprise pour améliorer le plan de formation technique, renforcer les compétences et l expertise technique des équipes R&D et Projet. D autre part, développer en parallèle un écosystème R&I&D local en s intégrant rapidement au réseau académique en Chine, en renforçant la coopération avec les différents acteurs compétents externes comme les universités/laboratoires. Qingliang wu Après une phase de diagnostic auprès des acteurs de terrain de Valeo Chine et du corporate, permettant de caractériser les forces et les problèmes actuels, le projet a construit et déployé une méthodologie et des outils pour orienter les stratégies de montage de partenariats avec les institutions académiques. Partant d une caractérisation des besoins d expertises spécifiques de la R&D de l entreprise, cette méthode a élaboré une cartographie et un classement des partenaires potentiels, intégrant les divers critères d excellence scientifique, de pertinence thématique et de contrainte géographique. Valeo

6 Mardi 2 juillet 2013 matin 08h-09h : Corporate Venture Capital et stratégie RSE des entreprises : le cas de MOBILIZ Invest De nombreuses entreprises françaises affichent une volonté naissante de travailler avec des startups pour bénéficier de leur dynamisme et de leur capacité d innovation. Au milieu de cette relation à construire, la question de l investissement est particulièrement importante et plusieurs entreprises ont déjà fait le premier pas (EDF, Orange, Total, PSA, ). Dans ce contexte, Renault a pris une option très particulière en créant MOBILIZ Invest, une société d investissement qui vise à financer des projets de mobilité innovante générant un impact social. Vincent Bernot L objectif de ce projet de master est dans un premier temps d analyser d un point de vue théorique les différences entre le Venture Capital et le Corporate Venture Capital et dans un deuxième temps de conduire une analyse du point de vue pratique, en utilisant le cas (très) particulier de MOBIIZ Invest. Renault 09h-10h: Comment gérer l incertitude liée aux activités de recherche dans un projet industriel? Accélérer les processus de conception, voilà le défi qui s impose aux entreprises du fait de la concurrence par l innovation, qu il s agisse de développer de nouvelles activités, de nouveaux marchés, ou de surclasser les produits existants. Ainsi, les projets industriels, même fortement novateurs, sont confrontés à des objectifs de réduction des délais de mise au point de produits ou procédés. Pour les équipes de recherche, cela suppose d acquérir la maîtrise de techniques innovantes tout en respectant le calendrier serré des projets. Le pilotage de la recherche doit alors concilier une logique d apprentissage exploratoire avec de fortes incertitudes et un impératif de coordination avec les autres parties prenantes des projets. Mathieu Cordier Eramet est un groupe minier et métallurgique. Un département du centre de recherche du groupe faisait face à cette difficulté dans le cadre de l élaboration d un procédé d extraction hydrométallurgique pour un projet minier particulièrement ambitieux et complexe. L approche retenue a consisté à explorer en parallèle différents scénarios afin de respecter le planning malgré les multiples incertitudes initiales. Notre projet de master a conduit à la construction et au déploiement d un outil de planification et gestion du risque original et adapté à cette approche. L objectif était à la fois d améliorer la gestion de l activité de recherche et de faciliter la coordination avec les autres composantes du projet. Plus largement, cet outil est adapté au pilotage d activités de recherche, en visualisant d une part les différentes options conduites en parallèle et le niveau d incertitude associé à chacune, et d autre part leur progression dans le temps et la convergence sur un scénario privilégié. Eramet Research

7 Mardi 2 juillet 2013 matin Amphithéâtre 293- HEC 14, av de la porte de Champerret Paris 10h-11h : Le makestorming: une méthodologie pout stimuler l innovation collaborative Fatima Saidani Nod-A est une entreprise qui conçoit des dispositifs d'innovation collaborative afin d'accompagner ses entreprises clientes dans leur démarche de création (de produits, d'offres ou de services). Pour ce faire, elle conçoit des événements de manière sur-mesure tout en s'appuyant sur le «Makestorming», une méthodologie empirique développée en interne. Le projet de Master a permis, d une part, de caractériser cette méthodologie au sein des courants managériaux actuels en matière d innovation collaborative et, d autre part, par une implication dans sa mise en œuvre, d analyser ses effets sur la transformation au sein des organisations. Un premier résultat de ce projet est de montrer la singularité de la méthodologie et de ses conditions d application. Il s agit ensuite, au travers de l analyse des divers dispositifs mis en œuvre par nod-a durant ces dernières années de mieux comprendre le contexte et les étapes des démarches d innovation ainsi stimulées. Enfin, le projet a contribué à la formalisation de cette méthodologie et la mise en évidence des effets empiriques, ce qui a incité l équipe à réaliser un livre en cours de rédaction. Nod A 11h-12h : Piloter l'innovation low-cost pour les marchés émergents chez un équipementier automobile européen L industrie automobile se trouve aujourd hui à un tournant de son histoire. Les grands constructeurs automobile (Volkswagen, Toyota, General Motors ) se sont construits en étant portés par la demande des pays développés. Cependant, le recul de la demande dans ces marchés ces dernières années pousse les constructeurs à : externaliser une partie du risque des activités de R&D vers leurs fournisseurs, rechercher de nouvelles sources de croissance dans les pays émergents (Brésil, Russie, Inde et Chine notamment) Julien Bellemare Ainsi, les fournisseurs automobiles vivent aujourd hui une situation inédite. Il faut concevoir spécifiquement pour les marchés émergents tout en ayant un statut de fournisseur d innovations pour des clients basés principalement dans les pays développés. Reverse Innovation, innovation frugale, good-enough, modèle d innovation pour la base de la pyramide la littérature propose différentes approches de conception pour l entrée de gamme et les marchés émergents. Pour autant ces modèles sont-ils adaptés à la situation des fournisseurs? Si oui, lesquels? Si non, pour quels raisons? Notre immersion au sein des équipes R&D et marketing de la division «systèmes de propulsion» du groupe Valeo nous a permis d étudier les processus d innovation produit d un fournisseur automobile et de les confronter à la logique de ces modèles d innovation pour les marchés émergents Valéo Low cost Loïc Manent Guillaume Arnaud 12h-13h : Construire une offre différenciée en impliquant les clients dans le processus d innovation Au sein de sa World Business Line Industriel Marchant, Air Liquide a une forte attente de croissance en provenance du marché offshore des gaz industriels. En effet, des études préliminaires ont montré que ce marché est en croissance, qu il existe un certain nombre de besoins clients non satisfaits par les fournisseurs en place et qu Air Liquide compte un certain nombre d atouts pour se positionner avec une offre différenciée et gagnante.l objectif de mon projet de Master est de contribuer à la construction de cette offre à travers deux axes. Tout d abord, il s agit de renforcer la compréhension des activités des clients sur le marché offshore pour identifier les besoins non satisfaits et les contraintes spécifiques à ce marché qui devront être intégrées dans la nouvelle offre. Mon rôle a donc été de consulter les clients selon cet axe. Il a notamment résulté de cette étude deux lancements de projets d innovation visant à améliorer les performances de l offre actuelle pour le premier et de lancer un nouveau produit pour le second. Ces besoins et contraintes clients sont donc transformés en projets d innovation sur lesquels j ai été impliqué. Mon second rôle a donc été de coordonner les études de R&D et la construction du plan de développement en s assurant qu ils correspondent aux attentes des clients. Air Liquide Oil & Gas Service

8 Mardi 2 juillet 2013 après midi Amphithéâtre 293- HEC, 14 av de la Porte de Champerret Paris 13h30-14h30 : Construction et déploiement d'une communauté en ligne de partage de meilleures pratiques Dans un contexte de production très éclaté dans plusieurs centaines de sites aux quatre coins du monde, Essilor souhaite capitaliser sur le "trésor" de meilleures pratiques de ses opérateurs, en leur donnant la possibilité de faire remonter leurs idées dans une plateforme dans le cloud, permettant ainsi des échanges permanents et riches duquel émane une communauté en ligne. Olivier Aine A travers l'expérience de la création de cette communauté et du développement de l'outil associé et grâce à la littérature sur les communautés de pratique en ligne, nous proposons un retour sur les modèles de ces communautés et leur application qui peut servir de base pour la mise en place d'autres initiatives similaires, en particulier sur les liens étroits entre motivations des contributeurs, intégration dans l'organisation et choix technologiques et méthodologiques des outils David Nowinski Diana Carter Essilor 14h30-15h30 : Poursuivre une stratégie d internationalisation dans les pays émergents Confrontée à une pression concurrentielle de plus en plus intensive sur les marchés matures, Orange a placé le développement de ses activités en Afrique et au Moyen-Orient au cœur de son plan stratégique. Déployer des innovations de produit et service dans des marchés hétérogènes nécessite l adaptation aux spécificités locales tout en exploitant les compétences et les ressources centralisées au niveau du groupe. Sous quelles conditions peut-on déployer des produits «millionnaires» qui visent à atteindre une base de clients très importante avec un minimum d adaptation pour chaque pays? Comment poursuivre une stratégie de co-conception et co-distribution avec des acteurs locaux? Afin d éclairer ces enjeux, ce projet a caractérisé les diverses approches de l organisation de l innovation adoptées par Orange dans la zone Afrique / Moyen Orient. Basé sur l analyse de cas d innovation et sur plus d une cinquantaine d interviews menés avec des acteurs dans les filiales dans une dizaine de pays différents et au niveau du groupe, le master examine le rôle des contributeurs projet au sein du groupe et des fournisseurs tiers et éclaire les défis et les conditions pour un déploiement réussi. Orange 15h30-16h30 : Management de l innovation répartie à l international Theophile Du Besset Antony Eng Le groupe Renault poursuit une stratégie d internationalisation très soutenue qui passe par deux vecteurs principaux : d une part un réseau d alliances (Nissan, Dacia, Samsung Motors, Daimler ) et d autre part un réseau international d activités articulées avec le central (Corée, Brésil, Turquie, Inde, ). Depuis 2006, ces unités sont intégrées de manière croissante dans les activités de développement des nouveaux produits, et depuis , elles sont appelées à jouer également un rôle actif dans les activités d ingénierie avancée / innovation. Si, sur le papier, cette internationalisation présente des avantages évidents (accès à des fournisseurs clés, à des réseaux universitaires différents, à des compétences spécifiques de l unité ), la réalisation effective de ce potentiel repose sur des processus tout sauf évidents. L objectif de notre projet de master est d accompagner cette dynamique d internationalisation de l innovation. Il consistait à formuler, tester et déployer des préconisations concrètes d amélioration du fonctionnement, à partir des éléments observés et vécus sur ces projets coopératifs. Trois leviers d efficacité ont été ciblés : l explicitation des rôles respectifs dans l architecture de conception innovante du Groupe, l amélioration de la coordination au sein des projets, et la gestion des compétences. Le projet de master a abouti à la conception et à l implémentation d un plan de formation qui intègre ces 3 dimensions qui a été testé en Corée, et qui est appelé à être déployé sur les autres unités. Renault

9

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse.

Public. Débouchés. Les atouts du Master PIC. Statistiques des débouchés 22 % 16 % 10 % 14 % 38 % Entreprise Start-up Thèse. Contexte et enjeux Public Le management de l innovation, un champ en pleine mutation - Les thématiques des stratégies d innovation, de la conception des produits, de l organisation et de la conduite des

Plus en détail

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS.

INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le 1 er décembre 2014 INSTITUT DE LA MOBILITE DURABLE : UNE PLATEFORME COMMUNE QUI CO-CONSTRUIT LE FUTUR DE LA MOBILITÉ DEPUIS 5 ANS. Le 27 novembre 2014, Renault, la Fondation Renault

Plus en détail

Évolutions des processus d innovation. chez les constructeurs

Évolutions des processus d innovation. chez les constructeurs Évolutions des processus d innovation C. MIDLER, Conférence IFRI avril 2006 / n 1 chez les constructeurs Christophe Midler Centre de Recherche en Gestion Ecole polytechnique christophe.midler@polytechnique.edu

Plus en détail

La technologie comme outil créatif : les enseignements du processus de création dans l industrie du jeu vidéo.

La technologie comme outil créatif : les enseignements du processus de création dans l industrie du jeu vidéo. Innovation and Regulation in Digital Services Expert Workshop on videogames 15 septembre 2011 La technologie comme outil créatif : les enseignements du processus de création dans l industrie du jeu vidéo.

Plus en détail

27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr. Master Marketing et Études

27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr. Master Marketing et Études 27 rue Saint-Guillaume 75337 Paris cedex 07 France www.sciences-po.fr Master Marketing et Études REVENIR À NOTRE VOCATION PREMIÈRE Hervé Crès, Directeur adjoint, Directeur des études et de la scolarité

Plus en détail

L innovation disruptive,

L innovation disruptive, Octobre 2013 une nécessité pour l industrie aéronautique Les constructeurs aéronautiques font face à une compétition technologique et commerciale toujours plus intense dans un environnement de complexité

Plus en détail

L'AUTOMOBILE DU FUTUR

L'AUTOMOBILE DU FUTUR L'AUTOMOBILE DU FUTUR CFM 2013 Bordeaux 26 aout 2013 Paul PARNIERE AUTOMOBILE = PRODUIT *Grand public *Fort contenu technologique et industriel *Mobilité individuelle *Nuisances globales et locales. NOMBRE

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Capture et stockage du CO2 (CCS)

Capture et stockage du CO2 (CCS) European Technology Platform for Zero Emission Fossil Fuel Power Plants (ZEP) Capture et stockage du CO2 (CCS) Une solution majeure pour combattre le changement climatique 50% de réduction des émissions

Plus en détail

Le conseil autrement. La force de l engagement

Le conseil autrement. La force de l engagement Le conseil autrement La force de l engagement Conjuguer nos talents Forts d une expérience de plus de quinze ans de conseil en management et en technologies, nous avons résolument pris le parti de favoriser

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES

PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES PNR : TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Préambule Aujourd hui à travers l activité de «Recherche-Développement» l application technologique des acquis de la science est devenue non seulement l équivalent d une

Plus en détail

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI

STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI STRATEGIE, GOUVERNANCE ET TRANSFORMATION DE LA DSI NOTRE EXPERTISE Dans un environnement complexe et exigeant, Beijaflore accompagne les DSI dans le pilotage et la transformation de la fonction SI afin

Plus en détail

Université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine Université Paris-Dauphine MBA Management Risques et Contrôle Responsabilité et management des performances L Université Paris-Dauphine est un établissement public d enseignement supérieur et de recherche,

Plus en détail

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale

Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Optimisez votre organisation et vos pratiques Marketing pour réussir la transformation digitale Notre vision des enjeux et notre offre de service Septembre 2015 La révolution digitale est un challenge

Plus en détail

Présentation des projets 2014-15 du Master «Projet, Innovation, Conception»

Présentation des projets 2014-15 du Master «Projet, Innovation, Conception» Présentation des projets 2014-15 du Master «Projet, Innovation, Conception» JEUDI 25 et VENDREDI 26 Juin 2015 Amphithéâtre Aristide Boucicault (N 331)- HEC 14, avenue de la porte de Champerret Paris Depuis

Plus en détail

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan

ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan ÉTUDE DE CAS Alliance Renault-Nissan Le Groupe Renault en 1998 Métier: conception, fabrication et vente d automobiles But: la croissance rentable Objectif: 10% des PdM mondiales en 2010 dont 50% hors Europe

Plus en détail

Université de la Transformation

Université de la Transformation Université de la Transformation L E X P E R I E N C E U N I Q U E La mission de l Université de la Transformation au sein de Capgemini Consulting Accompagner l évolution des compétences et comportements

Plus en détail

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS»

5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» 5. Filière «GESTION ET VALORISATION DES DECHETS» Le marché du recyclage est en croissance constante depuis 2002 en France et a atteint un chiffre d affaires de 13 Mds, avec 30 000 personnes employées en

Plus en détail

Année universitaire 2011-2012

Année universitaire 2011-2012 Executive MBA Paris Chicago - Moscou Année universitaire 2011-2012 Donnez-vous les moyens d exprimer votre potentiel et de faire vivre vos projets. Pris par vos responsabilités managériales et focalisés

Plus en détail

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com

Mastère Spécialisé. Marketing, Design et Création. www.audencia.com Mastère Spécialisé Marketing, Design et Création www.audencia.com Une année pour faire la différence sur le plan professionnel, tel est l enjeu d un mastère spécialisé. Vous êtes actuellement en cycle

Plus en détail

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché»

Mastère spécialisé. «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» Mastère spécialisé «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» I- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS : Intitulé

Plus en détail

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés.

60 salariés. 3 MINISTÈRE est une agence Web, experte en CRM, e-commerce, data et analytics. Elle compte à ce. jour 25 salariés. Laurent HABIB réunit les agences LIGARIS 1, PLAN CRÉATIF 2 et MINISTÈRE 3 pour créer la 1 ère agence globale indépendante du marché. Une agence de 180 personnes, à 60% digitale, intégrant tous les métiers

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation

Innovation. Qu est-ce que l innovation? On considère deux types d innovation Innovation Qu est-ce que l innovation? Une innovation est quelque chose : - de nouveau, de différent ou de meilleur (produit, service, ), - qu une entreprise apporte à ses clients ou à ses employés, -

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Panorama des programmes pour cadres et dirigeants

Panorama des programmes pour cadres et dirigeants Panorama des programmes pour cadres et dirigeants 2008/2009 EXECUTIVE EDUCATION Développer les compétences personnelles et accompagner la transformation des entreprises. Campus de Paris-La Défense Campus

Plus en détail

Areva, un groupe industriel intégré

Areva, un groupe industriel intégré Areva, un groupe industriel intégré Areva est un groupe industriel à l'histoire très récente : né en septembre 2001 de la fusion des entreprises Cogema, Framatome, CEA-Industrie et Technicatome, il est

Plus en détail

Training On Demand. www.crossknowledge.com

Training On Demand. www.crossknowledge.com Training On Demand www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux Cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : contact@crossknowledge.com

Plus en détail

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration

PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration PROGRAMME DE CRÉATION ET INNOVATION TECHNOLOGIQUES EN CLASSE DE SECONDE GÉNÉRALE ET TECHNOLOGIQUE Enseignement d exploration Préambule La société doit faire face à de nouveaux défis pour satisfaire les

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME

LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Communiqué de presse Paris, le 20 juin 2012 Investissements d Avenir LE PROJET «INFINI DRIVE» POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES DE RECHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES, RETENU PAR L ADEME Lancé à

Plus en détail

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation

Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage. Organisation de la formation Master Audit Contrôle Finance d Entreprise en apprentissage Organisation de la formation Ce document a pour objet de présenter le contenu des cours des deux années du Master Audit Contrôle Finance d entreprise

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation

Investissements d avenir. Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation Investissements d avenir Action : «Programme de soutien à l innovation majeure» Concours Mondial d Innovation Cahier des charges de la phase «amorçage» 2015 Propos préliminaires La France possède des atouts

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014

DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 DOSSIER DE PRESSE Salon Mondial de l Automobile Paris 2014 02/10/2014 Introduction Depuis plus de 30 ans, Altran anticipe le besoin croissant d innovation technologique dans tous les principaux secteurs

Plus en détail

Les activités numériques

Les activités numériques Les activités numériques Activités de l entreprise et activités numériques de l entreprise convergent de plus en plus au sein de la chaîne de valeur, c est-à-dire la manière avec laquelle une entreprise

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports

Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Appuis de l ADEME à la Transition Energétique dans les Transports Jérôme CICILE Transports, Mobilité, Qualité de l Air ADEME Direction Régionale PACA ORT- Avril 2015 De l évaluation des filières énergétique

Plus en détail

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise.

Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Solutions PME VIPDev Nos Solutions PME VIPDev sont les Atouts Business de votre entreprise. Cette offre est basée sur la mise à disposition de l ensemble de nos compétences techniques et créatives au service

Plus en détail

groupesolucom Devenez architecte d infrastructure

groupesolucom Devenez architecte d infrastructure groupesolucom Devenez architecte d infrastructure Sommaire Le Groupe SoluCom en bref 2 Une approche globale des Infrastructures de Système d Information 6 Un Groupe structuré pour mener des projets complexes

Plus en détail

Management de l Innovation

Management de l Innovation Management de l Innovation Mention du Master Sciences et Technologies de l Université Pierre et Marie Curie Directeur du Département de Formation : Patrick Brézillon Contact secrétariat : 01 44 39 08 69

Plus en détail

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique?

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? La chaîne d approvisionnement ne saurait plus fonctionner sans EDI. L enjeu est à présent d accélérer

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Arnaud Montebourg Ministre du Redressement productif Michel Sapin Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Mercredi 25 juillet 2012 MINISTÈRE DU REDRESSEMENT

Plus en détail

son offre Executive Education

son offre Executive Education Destinée aux cadres supérieurs, dirigeants d entreprises et entrepreneurs menée en partenariat avec CentraleSupélecParis Lancée en Octobre 2015 Casablanca, le 2 juin 2015 L Ecole Centrale Casablanca annonce

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange

smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange smart mobility : gestion de la flotte automobile chez Orange dossier de presse septembre 2013 Sylvie Duho Mylène Blin 01 44 44 93 93 service.presse@orange.com 1 la flotte automobile d Orange en chiffres

Plus en détail

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40

EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE. Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 DOSSIER DE presse 1 er octobre 2014 EDF FAIT AVANCER LA MOBILITÉ ÉLECTRIQUE Contact presse marie.allibert@edf.fr Tél. : 01.40.42.51.40 en bref En quelques décennies, les transports ont évolué pour desservir

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Le partenaire des directions financières

Le partenaire des directions financières Le partenaire des directions financières IFRS due diligences transaction services direction financière fast close reporting controlling évaluation externalisation CSP business plan consolidation Notre

Plus en détail

Contacts et Informations. Finalité spécialisée du Master en sciences de gestion. En partenariat avec :

Contacts et Informations. Finalité spécialisée du Master en sciences de gestion. En partenariat avec : Contacts et Informations Sur les conditions d accès et l organisation pratique de la spécialité : Caroline Lovens, clovens@ulg.ac.be - + 32 (0)4 366 27 51 Sur le programme des cours et les débouchés :

Plus en détail

sentée e et soutenue publiquement pour le Doctorat de l Universitl

sentée e et soutenue publiquement pour le Doctorat de l Universitl Du rôle des signaux faibles sur la reconfiguration des processus de la chaîne de valeur de l organisation : l exemple d une centrale d achats de la grande distribution française Thèse présent sentée e

Plus en détail

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE

chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE chapitre 1 ORIENTATION : LES ÉTUDES EN MANAGEMENT Par Christine GUESDON avec l aide de Jean TULOUP et de Mustapha BENKALFATE 8 Chapitre 1 L engouement pour les formations en management, au sein des écoles

Plus en détail

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers

Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Automobile Chaîne de valeur de l industrie automobile: une opportunité pour les équipementiers Jacques aschenbroich Directeur général de Valeo Un équilibre nouveau s annonce dans l industrie automobile.

Plus en détail

Cloud Computing. Jeudi 17 décembre 2009

Cloud Computing. Jeudi 17 décembre 2009 Technologies des réseaux et NTICs Cloud Computing Jeudi 17 décembre 2009 Coordination scientifique : Drissa Houatra (Orange Labs) Pierre Léonard (Consultant) Amphithéâtre Becquerel, École Polytechnique,

Plus en détail

Présentation du projet Smart Electric Lyon

Présentation du projet Smart Electric Lyon . Présentation du projet Smart Electric Lyon 4/03/2014 EDF Les réseaux électriques deviendraient-ils intelligents? Décembre 2012 2 Consommation par marché et usages 2/3 pour le spécifique (Éclairage et

Plus en détail

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts

Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la Caisse des Dépôts 24 janvier 2014 Consultation sur le livre blanc du financement de la TEE Préparation de la conférence bancaire et financière : Contribution de la La place sa priorité stratégique «Transition Énergétique

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies

Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies. Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Application Services France the way we do it Optimiser la maintenance des applications informatiques nouvelles technologies Les 11 facteurs clés de succès qui génèrent des économies Chaque direction informatique

Plus en détail

des opportunités de succès. L A B O R ATO I R E CO N C E P T I O N D E P RO D U I T S & I N N OVAT I O N L C P I

des opportunités de succès. L A B O R ATO I R E CO N C E P T I O N D E P RO D U I T S & I N N OVAT I O N L C P I L A B O R ATO I R E CO N C E P T I O N D E P RO D U I T S & I N N OVAT I O N L C P I Innover, c est rechercher une nouveauté utile, c est orienter son imagination vers des réalisations concrètes en utilisant

Plus en détail

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France

Conseil en Stratégie Produit. www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France Conseil en Stratégie Produit www.anthalia.fr - 01 49 10 02 01-11 rue de Vanves - 92100 Boulogne-Billancourt, France A PROPOS D ANTHALIA Anthalia est un Cabinet de Conseil et de Formation indépendant spécialisé

Plus en détail

INTRODUCTION. 1. L innovation permet de renforcer la compétitivité de l entreprise et influe sur les stratégies mises en oeuvre

INTRODUCTION. 1. L innovation permet de renforcer la compétitivité de l entreprise et influe sur les stratégies mises en oeuvre INTRODUCTION Il y a 20 ans, toute l attention de l entreprise se portait sur la diminution des coûts et la maîtrise des filières de production autour des produits standardisés. Dans les années 1990, le

Plus en détail

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents

Restitution des débats. Les conditions de passage à l échelle européenne et les modèles d affaires pertinents Séminaire de travail du 9 juin 2015 France Stratégie Internet des objets : quelles stratégies européennes pour faire émerger des plateformes d envergure mondiale? Restitution des débats Les conditions

Plus en détail

1 ÉCOLE. Newsletter. Newsletter. Numéro 1. Numéro 1 1. Suivez l actualité. Qu est-ce que Graines de Manager? ÉQUIPE PROJET

1 ÉCOLE. Newsletter. Newsletter. Numéro 1. Numéro 1 1. Suivez l actualité. Qu est-ce que Graines de Manager? ÉQUIPE PROJET DU CONCOURS DU GRAINES GRAINES Newsletter DE DU CONCOURS GRAINES Suivez l actualité Graines de Manager Chers lecteurs, nous avons le plaisir de vous présenter la newsletter du concours Graines de Manager

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur

CIGREF 2010. La contribution des SI à la création de valeur 1 CIGREF 2010 La contribution des SI à la création de valeur Michel DELATTRE Directeur des Systèmes d Information du Groupe La Poste Administrateur du CIGREF CIGREF 2 Créé en 1970 Association de Grandes

Plus en détail

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers»

Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» É C O L E D I N G É N I E U R D E S T E C H N O L O G I E S D E L I N F O R M A T I O N E T D E L A C O M M U N I C A T I O N Métiers Objectifs pédagogiques de l enseignement «Métiers» Les objectifs sont

Plus en détail

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Haute Ecole Galilée Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président Mme Martine SIMONIS, MM. Mihai COMAN, Bruno

Plus en détail

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2

Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Feuilles de route captage, transport et stockage géologique du CO 2 Les nouvelles technologies énergétiques devant faire l objet de démonstrateurs de recherche de façon prioritaire ont été identifiées,

Plus en détail

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau

Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau Mastère spécialisé MS : «Ingénierie de l innovation et du produit nouveau De l idée à la mise en marché» 1- Présentation détaillée du programme d enseignement Répartition par modules et crédits ECTS :

Plus en détail

L énergie, des enjeux pour tous

L énergie, des enjeux pour tous L énergie, des enjeux pour tous Transformer le Système d'information EURIWARE conçoit, développe et met en œuvre des systèmes d information métiers en réponse aux enjeux majeurs de performance et de transformation

Plus en détail

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services

Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés. Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Le pilotage des RH dans le secteur IT Tendances et thèmes clés Les transformations du management RH en DSI et prestataires de services Executive summary (1) Les transformations des DSI L entreprise et

Plus en détail

Exécuter l Innovation,

Exécuter l Innovation, Venez rencontrer d autres professionnels de l innovation pour améliorer vos pratiques et construire votre réseau : Priorité aux rencontres et débats entre participants Sessions de "Speed Networking" Participants

Plus en détail

Développer une culture d efficience

Développer une culture d efficience point de vue services financiers Développer une culture d efficience dans les Back Offices Hughes ROY Partner au sein de l'équipe Services Financiers de Sopra Consulting, Hughes Roy est porteur de l offre

Plus en détail

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting.

FORMATIONS. THL Business Consulting. Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines. www.thl-business-consulting. THL Business Consulting Cabinet de Conseil en Management et Stratégie des Organisations CATALOGUE 2015-2016 FORMATIONS Formations dirigeants Développement personnel et leadership Ressources humaines www.thl-business-consulting.com

Plus en détail

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013

Présentation du cursus Animateur de Cluster et de réseaux territoriaux Etat du 14 avril 2013 MASTER ANIMATEUR DE CLUSTER ET DE RESEAUX TERRITORIAUX PRESENTATION DU DIPLOME FRANCO-ALLEMAND 1. OBJECTIFS DE LA FORMATION ET COMPETENCES A ACQUERIR: Former des animateurs de cluster et de réseaux territoriaux

Plus en détail

COMMENT CONSTRUIRE UN PROJET STRATEGIQUE POUR LA REUSSITE ET LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE

COMMENT CONSTRUIRE UN PROJET STRATEGIQUE POUR LA REUSSITE ET LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE COMMENT CONSTRUIRE UN PROJET STRATEGIQUE POUR LA REUSSITE ET LA COMPETITIVITE DE L ENTREPRISE JACKY BOUDEVILLE PROFESSEUR ESCP EUROPE CONSULTANT ADMINISTRATEUR DE SOCIETES PLAN D INTERVENTION UN TITRE

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

>> Dossier de presse. Octobre 2014

>> Dossier de presse. Octobre 2014 Octobre 2014 >> Dossier de presse Contact : Estelle Barré, Chargée de communication I Angers Technopole Tel : 02.41.72.14.13 / 06.46.10.14.74 estelle.barre@angerstechnopole.com 2 Au programme 1. > Contexte

Plus en détail

Regard sur hybridation et infogérance de production

Regard sur hybridation et infogérance de production Regard sur hybridation et infogérance de production Février 2014 édito «comment transformer l hybridation des infrastructures en levier de performances?» Les solutions d infrastructure connaissent depuis

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS

Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE. Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005. La Fondation d entreprise EADS Compte rendu de l intervention de Jean-Louis LACOMBE Rencontre européenne de la technologie du 23 mars 2005 La Fondation d entreprise EADS La fondation d entreprise créée par EADS est conçue comme une

Plus en détail

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie

Métiers d études, recherche & développement dans l industrie Les fiches Métiers de l Observatoire du Travail Temporaire Emploi, compétences et trajectoires d intérimaires cadres Métiers d études, recherche & développement dans l industrie R&D Production Ingénieur

Plus en détail

Développer son expertise en tant que Responsable Formation

Développer son expertise en tant que Responsable Formation 1 Développer son expertise en tant que Responsable Formation Environnement et fondamentaux de la formation professionnelle L environnement de la formation professionnelle revêt un caractère de plus en

Plus en détail

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse

Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française. Dossier de presse Répondre aux nouveaux enjeux de la filière automobile française Dossier de presse Octobre 2014 Après de trop longues années de crise, un léger vent d optimisme souffle enfin sur notre industrie automobile.

Plus en détail

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE Juin 2009 Sommaire La société L offre spécialisée SIG DATACEP, filiale du Groupe Altran Altran, innover pour ses clients Un groupe Chiffres Groupe Le groupe

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

Les stratégies gagnantes

Les stratégies gagnantes Les stratégies gagnantes Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co A l occasion des crises, on mesure de façon évidente à quel point les entreprises font face à un cercle vicieux destructeur. Faible

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2011

DOSSIER DE PRESSE. Octobre 2011 Octobre 2011 Contacts presse CYMBIOZ NOMIOS Pauline Moreau Sébastien Kher, Directeur Général 31, rue des Petits-Champs 75001 Paris 13/15 rue de l Eglise 92100 Boulogne Billancourt pauline.moreau@cymbioz.com

Plus en détail

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique

Atelier énergies. Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique CONGRÈS DES ECO-TECHNOLOGIES POUR LE FUTUR 2012 Atelier énergies Usage direct des énergies renouvelables : les enjeux sociétaux et environnementaux, moteurs de l innovation technologique 14 juin 2012 Lille

Plus en détail

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient»

www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» www.pwc.fr Risk Assurance & Advisory Services Pour un management des risques performant et «résilient» C est sans surprise que dans la dernière enquête «CEO» de PwC, les dirigeants font état de leurs préoccupations

Plus en détail

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting

CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting CHARGE DE RELATION MS MDSI ATOS Consulting Mathis BAKARY 11/01/2013 Sommaire I. Présentation... 3 1. Activités... 3 2. Objectifs... 4 3. Localisation en Europe... 4 4. Localisation en France... 5 II. Stratégie...

Plus en détail

La gestion des connaissances Un nouveau modèle de l entreprise? Jean-Louis Ermine

La gestion des connaissances Un nouveau modèle de l entreprise? Jean-Louis Ermine La gestion des connaissances Un nouveau modèle de l entreprise? Jean-Louis Ermine MODELE THEORIQUE Ce qui décide D Du modèle OID au modèle AIK : De l information à la connaissance Ce qui informe I Production

Plus en détail

Les ressources numériques

Les ressources numériques Les ressources numériques Les ressources numériques sont diverses et regroupent entre autres, les applications, les bases de données et les infrastructures informatiques. C est un ensemble de ressources

Plus en détail

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny

Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Etude de diagnostic territorial et accompagnement de projets en vue de la revitalisation du site de la base aérienne de Brétigny Phase 2 Perspectives de développement Proposition de stratégie de mise en

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ

Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ Transformation IT de l entreprise FAIRE DU DÉVELOPPEMENT D APPLICATIONS UN SYNONYME D AGILITÉ D é v e l o p p e m e n t P o u r beaucoup d entreprises, il n est pas possible de faire tourner toutes leurs

Plus en détail