L isolation acoustique des bâtiments : la NBN S :2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L isolation acoustique des bâtiments : la NBN S01-400-1:2008"

Transcription

1 L isolation acoustique des bâtiments : les nouveaux critères acoustiques pour les immeubles d habitation la NBN S :2008 VAN DAMME Manuel Division Acoustique Laboratoire Acoustique CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction Tél. : 02/ Les exigences sur le confort acoustique des habitations en Belgique Documents de référence (normes) «exigences» nationales : - NBN S : critères de l isolation acoustique - NBN S : valeurs limites des niveaux de bruit en vue d éviter l inconfort dans les bâtiments Les exigences relatives aux habitations sont modifiées et regroupées dans un seul document : la nouvelle NBN S :2008 Les exigences relatives aux autres bâtiments (hôpitaux, écoles, bureaux ) restent d application et feront l objet des futures normes NBN S , -3, etc 1

2 La nécessité d une révision des normes de 1977 et 1987 Trois raisons principales : - Une augmentation constante des sources sonores, - Une société de plus en plus sensibilisée à la problématique du bruit, - Une harmonisation des grandeurs et des exigences sur un plan européen. Les niveaux de confort de la NBN S Cadre : environnement acoustique «normal» - Bruits aériens intérieurs inférieurs à 80 db(a) - Bruits de choc «normaux» : déplacement d une chaise, bruit de pas Deux niveaux de confort : - Les exigences relatives à un confort acoustique normal 70% de gens satisfaits = justifiées sur un plan économique - Les exigences pour un confort acoustique supérieur 90% de gens satisfaits = seulement sur demande explicite (du maître de l ouvrage, de l acheteur ) 2

3 Les bâtiments concernés par la NBN S Tous les bâtiments destinés totalement ou en partie au logement dont la demande de permis de bâtir/transformation aura été introduite après la date de parution de la norme (avril 2008). Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escaliers Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond 3

4 Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escaliers Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond RÉVERBÉRATION ET ABSORPTION T < 1.5 s? 4

5 Le contrôle du temps de réverbération et de l absorption Le contrôle s effectue par la mesure du temps de réverbération T du local = mesure du temps (en sec.) nécessaire à une diminution de 60 db lors de l interruption nette d un bruit. Niveau de pression acoustique en un point [db] A partir de T et du volume V de la pièce, on calcule le paramètre A W sur lequel portent les exigences de la norme par : 60 db T 0, 16V A W = T t 1 t 2 Temps [s] Les exigences pour la révebération et l absorption Dans les couloirs, cages d escalier et halls d entrée des immeubles d habitation, les exigences sont les suivantes : L aire d absorption acoustique équivalent totale A w doit être au moins égale à 0.3 fois la surface circulable totale S h des couloirs, escaliers et paliers A w > 0.3 S h Si le hall d entrée se présente sous la forme d un atrium, le temps de réverbération T du hall doit être inférieur à la plus grande de ces deux valeurs : T < 1.5 (s) T < log(v/50) (s) 5

6 Absorption acoustique Coefficient d absorption E Quand le bruit arrive sur une surface : incidente - Une partie est réfléchie, - Une partie est transmise, - Une partie est absorbée. On définit le coefficient d absorption alpha : Eabsorbée 0 < α = <1 E incidente E réfléchie Eabsorbée E transmise Absorption acoustique Coefficient d absorption : Élevé (proche de 1) faible (proche de 0) NBN S Critères acoustiques pour les immeubles Source d habitation : Isover 6

7 Comment atteindre ces exigences pour la réverbération Méthodes de calcul simples sur base du coefficient d absorption a w et de la surface de chacun des matériaux présents dans le couloir : A W = α W, 1S1 + αw,2s2 + αw,3s αw, n S n Murs Sol Portes Valeur qu il reste alors à comparer à la surface au sol S h Pour les exigences sur un atrium, la base du calcul est identique, on obtient ensuite le temps de réverbération du local par la relation suivante : T 0,16V = A W Avec V = Volume de l atrium (m³) Valeur qu il reste alors à comparer aux exigences précédentes La nouvelle NBN S : Réverbération & Absorption Solutions contre un temps de réverbération excessif Plafonds absorbants 7

8 La nouvelle NBN S : Réverbération & Absorption Solutions contre un temps de réverbération excessif Plafonds absorbants La nouvelle NBN S : Réverbération & Absorption Solutions contre un temps de réverbération excessif Plafonds absorbants 8

9 La nouvelle NBN S : Réverbération & Absorption Solutions contre un temps de réverbération excessif Plafonds absorbants La nouvelle NBN S : Réverbération & Absorption Solutions contre un temps de réverbération excessif Plafonds absorbants 9

10 Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escalier Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond ISOLATION AU BRUIT AÉRIEN D nt,w = 58 db? 10

11 120 Le contrôle de l isolation aux bruits aériens Spectre d analyse en tiers d octave et niveau global Niveau (db) Global Fréquence (Hz) Le contrôle de l isolation aux bruits aériens On mesure par 1/3 d octave: le niveau d émission L 1 (bruit rose +/- 100 db ), le niveau de réception L 2, le temps de réverbération du local de réception T, A partir de ces valeurs, on calcule l isolement acoustique standardisé D nt par : D nt = L + 1 L2 10lg T T 0 Avec T 0 = 0.3 (s) si V < 20 m³ T 0 = 0.5 (s) si V > 30 m³ 11

12 Le contrôle de l isolation aux bruits aériens A partir du spectre de D nt 60.0 Procédure de calcul ISO (module de calcul sur Valeur unique : D nt,w (C;C tr ) Par exemple = 58 (-2;-7) db Confort acoustique entre habitations D nt,w = 54 db: 70% des habitants sont satisfaits de l isolement avec le voisin D nt,w (db) 12

13 Les exigences pour l isolation aux bruits aériens Pour un bâtiment dont les parachèvements sont terminés, les exigences sont : Comparaison NBN S (1977) : Particularités : «catégorie recommandée»ii a D nt,w 52 db Suite aux incertitudes des calculs et aux imprécisions des mesures acoustiques, une tolérance de 2 db est autorisée sur les valeurs du tableau par exemple une valeur D nt,w mesurée de 52 db est considérée comme acceptable entre deux appartements pour un confort normal. Comment atteindre ces exigences pour l isolement aux bruits aériens Deux options : Par dimensionnement acoustique du projet EN / logiciels Par l application de directives de construction connues. D nt,w > 58 db? 13

14 Dimensionnement acoustique de l isolation au bruit aérien L isolement aux bruits aériens in situ entre locaux dépend de plusieurs facteurs : L indice d affaiblissement acoustique R (mesuré en labo) de la paroi séparative Le R des parois latérales L atténuation vibratoire aux jonctions des murs K Le volume de réception V La surface de séparation S Le temps de réverbération du local de réception T L 1 L 2 Calculs selon EN ISO Isolement acoustique standardisé D nt,w Dimensionnement acoustique de l isolation au bruit aérien Ff Modèle de calcul simplifié selon la EN Fd Df τ' = τ R' = 10logτ ' db d n + τ f f = 1 m + τ k + τ e s e= 1 s= 1 τ = τ d Dd n + τ Fd F= 1 τ = τ + τ f Df Ff τ A S 0 Dne/10 = 10 e s τ A S 0 Dns/10 = 10 s s τ Dd Difficulté de réaliser de manière simple des prédictions de Dd = 10 τ = 10 RDd/10 Rij/10 ij l isolement acoustique aux bruits aériens entre locaux R = R + ΔR + ΔR s,situ D,situ d,situ R R ΔR i,situ j,situ R = + ΔR ij i,situ i,situ v,ijsitu 2 2 D 10log Ss S S i j D v,ijsitu = K 10log ij a l ij i,situ a j,situ 14

15 Dimensionnement acoustique de l isolation au bruit aérien Directives de construction 15

16 Directives de construction L indice d affaiblissement acoustique Deux grandes familles en isolation acoustique au bruit aérien : 1. Cloisons massives (ou simples) : blocs de plâtre, de béton, béton cellulaire, terre cuite, béton coulé 2. Cloisons à ossature (ou doubles): ossature bois, métal, plaques de bois ou plâtre enrobé de carton 16

17 L indice d affaiblissement des parois massives La loi de masse : l indice d affaiblissement d une paroi simple augmente avec sa masse Fréquence critique pour les matériaux courants Panneaux légers et souples (p.e. plaques de plâtre) Blocs lourds 6 db/oct Blocs légers p.e. carreaux de plâtre, blocs de béton cellulaire 100Hz 400 Hz log f 2500Hz 17

18 L indice d affaiblissement des parois doubles Doubles parois Masse-ressort-masse d m 1 m 2 Source : CSTC - CNRJ Cloisons à ossature (ou doubles): ossature bois, métal, plaques de bois ou plâtre enrobé de carton Application concrète de la double paroi 18

19 Problème de la résonance des parois doubles Comportement des parois doubles R [db] Envoyer la résonance m-r-m le plus bas possible (1.5 à 2 x inférieur à la fréq. pour laquelle une bonne isolation est nécessaire)! Augmenter d, m 1 et/ou m 2 f res = 90 d m' m 1 ' 2 basses f r 100 Hz Freq. [Hz] aigus Isolation acoustique des façades Châssis et vitrages Performances acoustiques des vitrages Choix déterminé par le type de bruit extérieur PVB PVB(A) résine Simple vitrage non-feuilleté feuilleté Double vitrage (thermique) Symétrique Asymétrique Feuilleté d un côté Double feuilleté NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation 19

20 Isolation acoustique des façades Châssis et vitrages Performances acoustiques des vitrages Choix déterminé par le type de bruit extérieur Triple vitrage NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation Isolation acoustique des façades Châssis et vitrages Performances acoustiques des vitrages Choix déterminé par le type de bruit extérieur Pas d amélioration significative par rapport aux double vitrages de même épaisseur totale Triple vitrage NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation 20

21 Doublages acoustiques Industriel: plaque + absorbant (> 60 kg/m³: évite l arrachage) Artisanal: plaque + absorbant (moins dense) + ossature 1/10 du poids de la paroi de base Nécessaire si m <200kg/m² Désolidarisation : polyéthylène sous la paroi Attention aux conduites, interrupteurs Plus intéressants qu ajouter de la masse Epaisseur vide > 7 cm Rw des doublages acoustiques Carreaux de plâtre 10 cm : 40 db 52 db 21

22 Rw des doublages acoustiques collés (mesures labo) Mur de base R w Doublage R w total Gain Blocs béton 2200 kg/m³ mm 55 Carton plâtre 10 mm + laine minérale 50 mm (complexe collé) Blocs terre cuite (treillis) 1100 kg/m² - 90 mm 44 Carton plâtre 10 mm + laine minérale 50 mm (complexe collé) Blocs terre cuite (treillis) 1100 kg/m² mm 48 Carton plâtre 10 mm + laine minérale 50 mm (complexe collé) ATTENTION : doublage acoustique = isolation thermique sur mur intérieur : risques de problèmes Rw des doublages sur ossature métallique Profilés de doublage : au plus souple, au mieux R w mur seul (10 cm béton cellulaire) = 36 db R w mur + doublage = 54 db 22

23 Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escaliers Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond ISOLATION AU BRUIT DE CHOC L nt,w = 54 db? 23

24 Le contrôle de l isolation aux bruits de choc Le contrôle de l isolation aux bruits de choc On mesure par 1/3 d octave: le niveau de réception L 2 engendré dans le local inférieur par la machine à chocs placée dans le local supérieur. le temps de réverbération du local de réception T, A partir de ces valeurs, on calcule L nt par : ' T0 L nt = L2 + 10lg T Avec T 0 = 0.3 (s) si V < 20 m³ T 0 = 0.5 (s) si V > 30 m³ 24

25 Le contrôle de l isolation aux bruits de choc Au plus le spectre est élevé, au plus l isolement au bruit de choc est mauvais! L'nT [db] MIEUX [Hz] Mesure des bruits de choc - exemples L n,w ( C I ) (-4) db (-12) db Ln [db] Vers un meilleur résultat (-1) db Entre deux habitations, avec 54 db il reste encore 30% de gens insatisfaits de l isolement avec leur voisin avec 49 db il en reste encore 10% f [Hz] 25

26 Le contrôle de l isolation aux bruits de choc A partir du spectre de L nt 80 L'nT [db] Procédure de calcul ISO 717 (module de calcul sur Valeur unique : L nt,w (C I ) Par exemple = 66 (-1) db f [Hz] Nouvelles exigences pour l isolement aux bruits de choc Entre différents logements Comparaison NBN S (1977) : «catégorie recommandée» II a L nt,w 61 db Plus le niveau L nt,w, est bas, meilleur est l isolement! 26

27 Nouvelles exigences pour l isolement aux bruits de choc Spécifiquement pour les chambres à coucher Comparaison NBN S (1977) : «catégorie recommandée» sous pièces critiques I a L nt,w 53 db Plus le niveau L nt,w, est bas, meilleur est l isolement! Nouvelles exigences pour l isolement aux bruits de choc A l intérieur d une même habitation NOUVEAU! Comparaison NBN S (1977) : / Plus le niveau L nt,w, est bas, meilleur est l isolement! 27

28 Les exigences pour l isolation aux bruits de choc Particularités : Si local émission = commerce, bureau, horeca, salle de réunion les exigences doivent être adaptées. Suite aux incertitudes des calculs et aux imprécisions des mesures acoustiques, une tolérance de 2 db est autorisée sur les valeurs du tableau par exemple une valeur L nt,w mesurée de 56 db est considérée comme acceptable entre deux appartements pour un confort normal, quand le local de réception est une chambre à coucher. Les exigences sont également d application pour les escaliers des habitations. Comment atteindre ces exigences pour l isolement aux bruits de choc 80 db 73 db 49 db 68 db 45 db 44 db Revêtements souples (tapis, vinyl, parquet laminé, ) Plafond suspendu et parois de doublage Chapes flottantes Produits spéciaux 28

29 Comment atteindre ces exigences pour l isolement aux bruits de choc Deux options : Par dimensionnement acoustique du projet EN / logiciels Par l application de directives de construction connues. L nt,w < 58 db Directives de construction Les chapes flottantes Joint anti-vibratile! chape Prod. anti-vibratile Plancher porteur Couche d égalisation DL w le plus haut possible! 29

30 Dimensionnement acoustique de l isolation au bruit de choc Nature de la sous-couche Epaisseur de la sous-couche (mm) Nature de la chape flottante L w (db) Polystyrène extrudé 20 ciment (e>50mm) 10 Polystyrène extrudé 30 ciment (e>50mm) 12 Polystyrène extrudé 40 ciment (e>50mm) 15 Polystyrène expansé 20 ciment (e>50mm) 14 Polystyrène expansé 40 ciment (e>50mm) 26 Polyéthylène extrudé/réticulé 3 ciment (e>50mm) 15 à 19 Polyéthylène Performance extrudé/réticulé des chapes flottantes 5 : le paramètre ciment (e>50mm) 20 DL w Polyéthylène extrudé/réticulé 2x3 ciment (e>50mm) 20 à 22 Polyéthylène extrudé/réticulé 8 ciment (e>50mm) 21 à 27 Polyuréthane projeté 20 ciment (e>50mm) 22 à 25 Polyuréthane projeté 30 ciment (e>50mm) 23 à 26 Polyuréthane projeté 40 ciment (e>50mm) 25 à 26 Polyuréthane recyclé 10 ciment (e>50mm) 25 Polyuréthane recyclé 2x10 ciment (e>50mm) 33 à 34 Laine de verre 8 à 15 ciment (e>50mm) 11 à 31 Laine de verre 16 à 30 ciment (e>50mm) 17 à 35 Laine de roche 20 ciment (e>50mm) 24 Laine de roche 30 ciment (e>50mm) 25 Laine de roche 50 ciment (e>50mm) 35 Compositions à base de caoutchouc 20 ciment (e>50mm) 18 à 26 Compositions à base de matériaux composites 20 ciment (e>50mm) 12 à 14 Compositions à base de liège 20 ciment (e>50mm) 20 Compositions à base de fibres textiles 6 ciment (e>50mm) 24 Compositions à base de cellulose de papier et de polystyrène 45 ciment (e>50mm) 25 Compositions à base de fibres de coco 15 ciment (e>50mm) 22 Chape sèche à base de polystyrène 20 Plâtre (e=22mm) 16 Chape sèche à base de laine de verre 50 Plâtre (e=10mm) 35 Chape sèche à base de laine de verre 30 Plâtre (e=10mm) 29 Chape sèche à base de laine de roche 50 Plâtre (e=10mm) 35 Chape sèche à base de laine de roche 30 OSB (e=22mm) 25 Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escalier Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond 30

31 ISOLATION AU BRUIT AÉRIEN DES FACADES D 2m,nT,w + C tr = 32 db? Le contrôle de l isolation aux bruits aériens des façades On mesure par 1/3 d octave: le niveau d émission L 1 (bruit rose +/- 100 db à 45 de la paroi), à 2m de la façade le niveau de réception L 2, le temps de réverbération du local de réception T, A partir de ces valeurs, on calcule D 2m,nT par : D = + 2m, nt L1,2 m L2 10lg T T 0 Avec T 0 = 0.3 (s) si V < 20 m³ T 0 = 0.5 (s) si V > 30 m³ 31

32 Le contrôle de l isolation aux bruits aériens des façades A partir du spectre de D 2m,nT D2m,nT (db) Procédure de calcul ISO 717 (module de calcul sur Valeur unique : D 2m,nT,w (C;C tr ) Par exemple = 39 (-1;-4) db 10.0 D 2m,nT,w + C tr = D Atr = 39 4 = 35 db Le contrôle de l isolation aux bruits aériens des façades L isolation demandée va dépendre de l environnement sonore extérieur L A Autoroute 2x3 bandes : 78 db(a) Axe principal centre ville : 74 db(a) 90 Analyse spectrale : Rixensart-E Leq [db] 60 Leq [db] Hz 63 Hz 80 Hz 100 Hz 125 Hz 160 Hz 200 Hz 250 Hz 315 Hz 400 Hz 500 Hz 630 Hz 800 Hz 1 khz 1.25 khz 1.6 khz 2 khz 2.5 khz 3.15 khz 4 khz 5 khz 6.3 khz 8 khz 10 khz Hz 63 Hz 80 Hz 100 Hz 125 Hz 160 Hz 200 Hz 250 Hz 315 Hz 400 Hz 500 Hz 630 Hz 800 Hz 1 khz 1.25 khz 1.6 khz 2 khz 2.5 khz 3.15 khz 4 khz 5 khz 6.3 khz 8 khz 10 khz Frequence Frequence 32

33 Les exigences pour l isolation aux bruits aériens des façades Comment atteindre ces exigences pour l isolement des façades Deux options : Par dimensionnement acoustique du projet EN / logiciels Par l application de directives de construction connues. 33

34 Dimensionnement acoustique de l isolation des façades au bruit aérien L isolement aux bruits aériens in situ des façades dépend de plusieurs facteurs : L indice d affaiblissement acoustique R (mesuré en labo) des éléments constituant la façade et leur surface S Le volume de réception V La forme de la façade L fs Calculs selon EN ISO Isolement acoustique standardisé D A,tr Isolation acoustique des façades importance des finitions Resserrage des châssis sur la structure Risque de fuites acoustiques Laine minérale et silicone (Attention aux mousses PU) NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation 34

35 Isolation acoustique des façades ventilation Ventilation des bâtiments : grilles de ventilation Les grilles de ventilation «simples» ont un R w de seulement 25 db! Bron : NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation Isolation acoustique des façades ventilation Ventilation des bâtiments : grilles de ventilation Grilles de ventilation acoustiques Bron : NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation 35

36 Isolation acoustique des façades Toitures Isolation acoustique des toitures inclinées NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation Isolation acoustique des façades Toitures Isolation acoustique des toitures légères Solution optimale (atténuation de près de 60 db en laboratoire) Chevrons Couverture Sous-toiture 85 Pannes 50 Isolation thermique 50 Ossature métallique et plaques de carton-plâtre NBN S De nieuwe Critères akoestische acoustiques norm NBN S pour les voor immeubles woongebouwen d habitation 36

37 Directives de construction pour l isolation des façades au bruit aérien Choix judicieux des matériaux et surtout mise en oeuvre soignée! Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escalier Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond 37

38 La nouvelle NBN S : BRUIT DES INSTALLATIONS Exigences pour le bruit des installations dans les immeubles d habitation Niveau de bruit maximum dans les locaux contenant des installations techniques L Ainstal,nT La nouvelle NBN S : BRUIT DES INSTALLATIONS Exigences pour le bruit des installations dans les immeubles d habitation Niveau de bruit maximum dans les locaux contenant des installations techniques Pour comparaison + 3 db = «notable» + 10 db = «deux fois plus bruyant» 38

39 La nouvelle NBN S : BRUIT DES INSTALLATIONS Exigences pour le bruit des installations dans les immeubles d habitation Niveau de bruit maximum dans les locaux contenant des installations techniques Ce que couvre la nouvelle norme Réverbération dans les halls et cages d escaliers Isolation au bruit aérien à l intérieur des immeubles Isolation au bruit de choc Isolation au bruit aérien des façades (et toitures) Niveau sonore des installations techniques Dépassement du niveau de bruit de fond 39

40 La nouvelle NBN S : BRUIT DES INSTALLATIONS Exigences pour le bruit des installations dans les immeubles d habitation Limitation du dépassement du niveau de bruit de fond dans les chambres à coucher et les espaces de séjour. L AS,max,T L AS,max,T L AS,max,T La nouvelle NBN S : BRUIT DES INSTALLATIONS Exigences pour le bruit des installations dans les immeubles d habitation Limitation du dépassement du niveau de bruit de fond Dépassement = L ASmax,T L Aeq,T «avec» «sans» Comparaison : NBN S (1987) 6 db «avec» «sans» 3 db 30* db «avec» 30* db * 27 db pour les nouvelles installations 40

41 La nouvelle NBN S : BRUIT DES INSTALLATIONS Solutions pour le bruit des installations Interaction BÂTIMENT et INSTALLATION Directives de construction (CSTC) Concept du BÂTIMENT Implantation dans le bâtiment Choix des matériaux de construction Choix des éléments de liaison Concept de l INSTALLATION Diminution des «puissances sonores» : limitation des installations bruyantes Limitation des «ponts» vers la structure du bâtiment : appuis souples, encoffrements Vers la meilleure solution 41

42 EXEMPTIONS ET DÉROGATIONS texte extrait de la norme Lors de la rénovation de bâtiments, on ne peut parfois intervenir que de manière limitée en raison de limitations constructives ou autres. Dans ces cas, il est conseillé à l'auteur de projet d'évaluer le manque possible de confort acoustique normal et de le signaler par écrit au maître de l'ouvrage avant le début des travaux. Il est conseillé au maître de l'ouvrage de signaler ces constatations par écrit aux futurs candidats occupants avant la conclusion d'un contrat d'achat ou de bail. CONCLUSIONS La nouvelle version de la NBN S fixe le niveau de confort normal pratiquement au même niveau que celui qui était recommandé dans la version de On estime à 70% le degré de satisfaction obtenu avec ces valeurs. Atteindre les objectifs du confort normal est donc parfaitement réaliste sans surcoût pour la construction. Sur demande explicite ou sur mention publicitaire d un confort acoustique de qualité, les exigences supérieures de la NBN S sont d application. Celles-ci correspondent à un réel confort acoustique, pouvant satisfaire 90% de la population. Atteindre les objectifs du confort acoustique supérieur demande une plus grande attention à la conception du projet mais aussi lors de la réalisation. Le CSTC participe activement à la publication des directives de construction permettant d atteindre ces critères, aux formations sur le sujet et à l accompagnement des entrepreneurs et des architectes dans ce domaine. 42

43 Informations complémentaires Contact CSTC : DIVISION ACOUSTIQUE & AVIS TECHNIQUES 02/ Publications sur l isolement acoustique : et 43

NBN S 01-400-2 [2012]

NBN S 01-400-2 [2012] 04 décembre 2014 NBN S 01-400-2 [2012] Le confort acoustique au sein des établissements scolaires «La NBN S 01-400-2» - 04/12/14 - Bruxelles Environnement - Van Damme M. manuel.v@vkgroup.be - Tous droits

Plus en détail

Le confort acoustique dans les établissements scolaires

Le confort acoustique dans les établissements scolaires Le confort acoustique dans les établissements scolaires «Cas pratiques : analyse des résultats et constatations» Maud Gehu (maud.gehu@bbri.be) Division Acoustique - Ingénieur responsable d essais & Conseiller

Plus en détail

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M.

15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. 15h20 16h20 Le confort acoustique des constructions bois Van Damme M. Plan de l exposé Confort acoustique des constructions multifamiliales en bois en Belgique : Exigences & évaluation des systèmes Habitations

Plus en détail

Séance d information Workshop

Séance d information Workshop Séance d information Workshop ISOLATION ACOUSTIQUE 26 janvier 2012 Directives de construction et solutions pratiques pour respecter les critères acoustiques de la norme NBN S 01-400-1 dans les habitations

Plus en détail

NBN S 01-400-1 : 2008

NBN S 01-400-1 : 2008 L acoustique dans la construction : les critères acoustiques pour les immeubles d habitation la NBN S 01-400-1:2008 VAN DAMME Manuel Division Acoustique Laboratoire Acoustique CSTC - Centre Scientifique

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Acoustique : conception et mise en œuvre Bruxelles Environnement Isolation acoustique aux bruits de choc Manuel VAN DAMME Acoustical Expert VK Group Objectif(s) et plan de

Plus en détail

Les règlementations acoustiques

Les règlementations acoustiques Avril 2013 Depuis le 1 er janvier 2001, deux nouvelles normes européennes EN ISO 717-1 et 2 doivent être utilisées pour calculer les indices uniques d évaluation de la performance acoustique. Les indices

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE DES MATÉRIAUX Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

L acoustique et le bâtiment

L acoustique et le bâtiment Chapitre 2 L acoustique et le bâtiment 1. Une ambiance sonore de qualité? 2. Le bruit dans le bâtiment 3. La réglementation acoustique 4. Le bâtiment exposé aux bruits 11 Chapitre 2 L acoustique et le

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ENERGIE ET CONFORT ACOUSTIQUE DANS LES LOGEMENTS Sophie MERSCH Centre Urbain Objectif de la présentation - plan Le confort acoustique est régi

Plus en détail

Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique!

Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique! Santé et Qualité dans le bâtiment : pensez à l acoustique! Animation Frédéric LAFAGE Directeur Limoges, le 5 juillet 2012 SARL ORFEA 33 rue de l Ile du Roi 19103 Brive cedex Tél : 05.55.86.34.50 / Fax

Plus en détail

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois La construction à structure ou ossature en bois est, de loin, la technique la plus utilisée aujourd hui dans le monde. Aux USA, au Canada ou en Suède, plus de 90 des maisons individuelles et des petits

Plus en détail

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments

Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments Effet d une rénovation thermique sur la performance acoustique de bâtiments C. Guigou-Carter, R. Foret, M. Villot and J.-B. Chéné CSTB - Centre Scientifique et Technique du Bâtiment PAGE 1 Introduction

Plus en détail

PERFORMANCES ACOUSTIQUES :

PERFORMANCES ACOUSTIQUES : FICHE CONSEIL N 10 PERFORMANCES ACOUSTIQUES : LES BONNES PRATIQUES DE MISE EN ŒUVRE. La performance acoustique des ouvrages en plaques de plâtre (cloison, contre-cloison, plafond) dépend non seulement

Plus en détail

Cas pratiques d isolation acoustique

Cas pratiques d isolation acoustique Cas pratiques d isolation acoustique 26 janvier 2012 Séance d information Confédération Construction Bruxelles-Capitale - CSTC WTCB WTCB-BBRI BBRI Sommaire Présentation d ASM Acoustics Importance de traiter

Plus en détail

3 Les cloisons Metal Stud

3 Les cloisons Metal Stud 3 Les cloisons Cloisons non portantes sur ossature métallique Les cloisons de Gyproc sont des cloisons légères et non portantes qui se montent à même le chantier. Elles sont constituées d une ossature

Plus en détail

Cas pratiques d isolation acoustique

Cas pratiques d isolation acoustique Cas pratiques d isolation acoustique Orateur : Naïma Gamblin ASM Acoustics 26 janvier 2012 Séance d information organisée par Confédération Construction Bruxelles-Capitale - CSTC WTCB WTCB-BBRI BBRI Sommaire

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement PERFORMANCES ACOUSTIQUES DES ÉLÉMENTS DE FAÇADE Manuel VAN DAMME, Ing. CSTC-WTCB GUIDANCE ÉCO-CONSTRUCTION ET DÉVELOPPEMENT DURABLE 2

Plus en détail

L acoustique, indissociable de la rénovation énergétique

L acoustique, indissociable de la rénovation énergétique Séminaire Bâtiment Durable : L acoustique, indissociable de la rénovation énergétique 09 octobre 2015 Bruxelles Environnement L intégration du confort acoustique en rénovation Les grands immeubles résidentiels

Plus en détail

Les Solutions techniques

Les Solutions techniques L approche acoustique Un problème délicat : identifier la demande, faire l inventaire et qualifier les sources de nuisance des interventions complexes un choix limité de techniques en réhabilitation la

Plus en détail

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles

Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Projet pilote en Région de Bruxelles-capitale isolation acoustique dans les écoles Etude de 6 cas Marie-Françoise Ducarme & Jean-Laurent Simons Division Energie-Air-Climat-Bruit : département Bruit I.

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE

Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Formation Bâtiment Durable : ENERGIE Bruxelles Environnement ENERGIE ET CONFORT ACOUSTIQUE DANS LES LOGEMENTS Sophie MERSCH Centre Urbain Objectif de la présentation - plan Le confort acoustique est régi

Plus en détail

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique

Insulation technology. contre-cloison acoustique sur ossature métallique Insulation technology contre-cloison acoustique sur ossature métallique . introduction choix de profilés prises éléctriques Plus encombrant (8,5 cm minimum) mais beaucoup plus efficace qu une contrecloison

Plus en détail

La correction acoustique

La correction acoustique Chapitre 9 Sciences Physiques - BTS La correction acoustique 1. Le traitement acoustique. Le traitement acoustique d une salle est l ensemble des opérations qui contribuent à la rendre apte à son utilisation

Plus en détail

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation

Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation 34 Constructions en brique et Acoustique : réponses à la réglementation Valérie Borg, Ingénieur acousticien, CTTB, 17, rue Letellier, 75015 Paris, tél. : 01 45 37 77 77, fax : 01 45 37 77 71 Michel Villot,

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable :

Formation Bâtiment Durable : Formation Bâtiment Durable : Acoustique : conception et mise en oeuvre Bruxelles Environnement Debby WUYTS Centre scientifique et technique de la Construction Guidance technologique Eco-construction et

Plus en détail

Formation 2013 Bâtiment Durable

Formation 2013 Bâtiment Durable Formation 2013 Bâtiment Durable ACOUSTIQUE Bruxelles Environnement LES MATÉRIAUX UTILISÉS EN ISOLATION ACOUSTIQUE Sophie MERSCH, Ir arch. CENTRE URBAIN 25 avril 2013 Formation mise en œuvre par le Centre

Plus en détail

1.- SYSTÈME ENVELOPPE...

1.- SYSTÈME ENVELOPPE... INDEX.- SYSTÈME ENVELOPPE.....- Dallages et planchers sur vide sanitaire......- Dalles.....- Murs de façades......- Partie opaque des parois verticales extérieures......- Baies de façade.....- Couvertures...

Plus en détail

L acoustique dans le bâtiment.

L acoustique dans le bâtiment. L acoustique dans le bâtiment. Types de bruit. Le bruit aérien et le bruit d impact sont deux notions proches l une de l autre, bien que constituant deux types de nuisances sonores très différents. Le

Plus en détail

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE

COLLOQUE EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE, BÂTIMENT ET SANTÉ : LE JUSTE ÉQUILIBRE La problématique vue par des acousticiens Intervenants :, Chargée d études acoustiques, CETE Nord Picardie, Inspecteur, ARS Nord Pas-de-Calais En partenariat avec: PLAN 1 - définitions + quelques notions

Plus en détail

Le son. Introduction Acoustique 2007. Physique du son. Physique du son. Qu est-ce que le bruit /son?

Le son. Introduction Acoustique 2007. Physique du son. Physique du son. Qu est-ce que le bruit /son? Le son Introduction Acoustique 2007 Le son / le bruit Sons electroniques sons physiques DSP: digital signal processing (salles cinéma) Son digitals (DSP) sons acoustiques Notre expérience avec le son M.

Plus en détail

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR...

A. BRUIT AERIEN... 4 B. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 5 C. BRUIT D EQUIPEMENT... 5 D. REVERBERATION... 6 E. REGLEMENTATION EN VIGUEUR... COUSTIQUE SOMMAIRE 1. SOURCES DE BRUIT... 2 A. BRUIT AERIEN EXTERIEUR... 2 B. BRUIT AERIEN INTERIEUR... 2 C. TRANSMISSIONS LATERALES OU INDIRECTES... 3 D. BRUIT DE CHOC OU BRUIT D IMPACT... 3 E. BRUIT

Plus en détail

Le vade-mecum du bruit dans les écoles

Le vade-mecum du bruit dans les écoles Le vade-mecum du bruit dans les écoles Marie-Noëlle Adnet Division Autorisations Département Bruit 04/12/2014 Plan de l exposé: 1. Le Vade-mecum du bruit dans les écoles 2. Recommandations pour les bâtiments

Plus en détail

Isolation acoustique Etude de cas concrets

Isolation acoustique Etude de cas concrets Centre Urbain 12 Novembre 2008 Isolation acoustique Etude de cas concrets Georges Goovaerts Acoustic Teleac - Genval 1 Rappel des principes d isolation acoustique 2 ! COMMENT DEFINIR LE BRUIT! Le bruit

Plus en détail

Notions d Acoustique

Notions d Acoustique Notions d Acoustique 1 Comprendre les unités Le bruit est une vibration de la matière qui fait vibrer nos tympans en arrivant par l air. C est une énergie, sa diminution se fait en consommant cette énergie

Plus en détail

Panneaux. Gamme Acoustique

Panneaux. Gamme Acoustique Panneaux Gamme Acoustique Affaiblissement ou absorption acoustique, pour chaque cas, une solution adaptée. Le «son» est une sensation auditive résultant de la vibration d un corps ou de chocs produisant

Plus en détail

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4

Maçonnerie de béton cellulaire 400 0,120 0,24 9,09 11,4 4. CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES ET MÉCANIQUES On obtient ainsi les résultats repris au tableau ci-dessous [25] Matériau e Amortissement Déphasage F (kg/m 3 ) (W/mK) (m) (h) Maçonnerie de béton cellulaire

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

CONFORT Maisons en bois et acoustique

CONFORT Maisons en bois et acoustique 62_67 acoustique_5 17 3/07/11 13:29 Page 62 CONFORT Maisons en bois et acoustique Perçu comme une réelle pollution, le bruit à domicile s avère un fléau des temps modernes. L acoustique fait partie des

Plus en détail

ACOUSTIQUE DES CLOISONS

ACOUSTIQUE DES CLOISONS ISOLATION ACOUSTIQUE DES CLOISONS MOBILES, DÉMONTABLES ET AMOVIBLES Plafonds suspendus et barrières phoniques 1 ISOLATION ET ABSORPTION ACOUSTIQUE Ne pas confondre! Un matériau peut être caractérisé par

Plus en détail

Planchers en bois et isolation phonique

Planchers en bois et isolation phonique Planchers en bois et isolation phonique 1. Les solutions IsolGomma page 2 Roll Grei Upgrei Acousticmat KF1-700 Acousticmat GF1-730 chape flottante chape flottante / sol flottant à sec chape flottante /

Plus en détail

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison

L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Institut pour l acoustique Kühn + Blickle 6314 Unterägeri Gewerbestrasse 9b Téléphone 041 750 22 23 Fax 041 750 52 33 L affaiblissement acoustique des cloisons Fermacell en comparaison Traduit de l allemand

Plus en détail

11.- Fiche «menuisier d extérieur»

11.- Fiche «menuisier d extérieur» .- Fiche «menuisier d extérieur»..- Préambule L isolation acoustique d une façade vis-à-vis du bruit de circulation routière, ferroviaire ou aérienne (avions) dépend des performances de tous les éléments

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

LES CLOISONS MITOYENNES ACOUSTIQUES. Les blocs de plâtre : généralités LAINE DE ROCHE RS45 40 MM ISOMUR 100 MM ISOMUR 80 MM HYDROMUR 80 MM HYDROMUR

LES CLOISONS MITOYENNES ACOUSTIQUES. Les blocs de plâtre : généralités LAINE DE ROCHE RS45 40 MM ISOMUR 100 MM ISOMUR 80 MM HYDROMUR 80 MM HYDROMUR TABLE DES MATIERES LES CLOISONS MITOYENNES ACOUSTIQUES LA NORME ACOUSTIQUE LA COMPOSITION DE LA CLOISON AKUSTIWALL DETAILS DES RACCORDS ENTRE LES MURS ET LES SOLS POURQUOI CHOISIR ISOLAVA? LES CLOISONS

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE vous permet de bénéficier et faire bénéficier vos clients de la prime dédiée aux travaux de rénovation Produits d isolation CERTIFIES ISOLATION BBC RT 2012 : PAR OU S

Plus en détail

Les solutions techniques en neuf et en réhabilitation. Traitement des espaces et des ambiances

Les solutions techniques en neuf et en réhabilitation. Traitement des espaces et des ambiances Les solutions techniques en neuf et en réhabilitation Traitement des espaces et des ambiances Traitement des ambiances sonores Deux objectifs complémentaires : la réduction du niveau de bruit la qualité

Plus en détail

Les normes acoustiques relatives aux bâtiments scolaires : Quelles implications pour les constructions?

Les normes acoustiques relatives aux bâtiments scolaires : Quelles implications pour les constructions? Manuel VAN DAMME, ing. Chef de laboratoire CSTC - Division Acoustique Centre Scientifique et Technique de la Construction manuel.vandamme@bbri.be www.normen.be +32 2 655 77 11 Les normes acoustiques relatives

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Montpellier pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

ACOUBOIS. Etapes 2&3. Rapport V2.0. Méthode simplifiée et exemples de solutions acoustiques. Juin 2014

ACOUBOIS. Etapes 2&3. Rapport V2.0. Méthode simplifiée et exemples de solutions acoustiques. Juin 2014 ACOUBOIS Etapes & Rapport V.0 Méthode simplifiée et exemples de solutions acoustiques Juin 0 ACOUBOIS Etapes & Rapport V.0 Méthode simplifiée & Exemples de solutions /7 ACOUBOIS Respect des exigences acoustiques

Plus en détail

Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique.

Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique. Isolation acoustique. Installation dans les parois d isolation acoustique. Musique, discussions, bruits. Calme. Le bruit correspond à la perception d un son indésirable. Chaque jour, nous sommes exposés

Plus en détail

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air

La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Le point sur La mise en œuvre de l isolation thermique et l étanchéité à l air Bâtiment isolé thermiquement Bâtiment étanche à l air La chaleur est conservée Bâtiment avec ventilation efficace Objectif

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (Responsable Energie) Bruxelles Environnement Diagnostic de l étanchéité à l air Pierre Demesmaeker ICEDD Objectif(s) de la présentation Attirer l attention

Plus en détail

Le bois, un choix naturel

Le bois, un choix naturel Le bois, un choix naturel Images: Corinne Cuendet, Clarens www.lignum.ch Le bois une réponse aux défis du futur Lignum Economie suisse du bois est l organisation faîtière de l économie suisse de la forêt

Plus en détail

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation. 2 e édition (janvier 2008)

Sommaire. La nouvelle norme NBN S 01-400-1. Critères acoustiques pour les immeubles d habitation. 2 e édition (janvier 2008) La nouvelle norme NBN S 01-400-1 Critères s pour les immeubles d habitation Supplément à CSTC-Contact N 13 1 er trimestre 2007 CENTRE SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE DE LA CONSTRUCTION Sommaire La nouvelle norme

Plus en détail

Aspects Confort Acoustique

Aspects Confort Acoustique Journée d étude Les Nœuds Constructifs Aspects Confort Acoustique M. Van Damme CSTC Division Communication et Formations Namur, Moulins de Beez 23 octobre 2012 Journée d étude Les Nœuds Constructifs Aspects

Plus en détail

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz

Récapitulons. Théorie Acoustique 2007. air pression acoustique: p(t) = P(t) P o M. BLASCO UCL. 50 Hz. 100 Hz. 1000 Hz Récapitulons Théorie Acoustique 2007 M. BLASCO UCL 50 Hz air pression acoustique: p(t) = P(t) P o 00 Hz 000 Hz FFT front ondes air célérité: c = λ. f ~ 340 m/s FFT - liquides: c ~ 400 m/s solides: c ~

Plus en détail

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19

1.2 Réglementation acoustique relative aux bâtiments d habitation... 19 GRP : broches veritas JOB : isolation DIV : 9b tdm p. 1 folio : 275 --- 10/12/014 --- 15H48 Sommaire... 5 Sigles et abréviations... 7 Avant-propos... 9 CHAPITRE 1 Réglementation acoustique... 11 1.1 Critères

Plus en détail

50% de bruit. en moins. La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat. Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison

50% de bruit. en moins. La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat. Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison Juillet 2007 / code F3966 50% de bruit en moins La première plaque de plâtre acoustique pour l habitat Simple à mettre en œuvre Facile à identifier Pour toute la maison www.moinsdebruit.com Partageons

Plus en détail

10.3 Isolation acoustique

10.3 Isolation acoustique 10.3 Isolation acoustique L isolation (ou amélioration) acoustique des plafonds Gyproc sous des plancers (bois) ou toitures est déterminée dans les laboratoires du C.S.T.C. à Limelette et du 'Adviesbureau

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

Caractérisation acoustique des matériaux dits de développement durable

Caractérisation acoustique des matériaux dits de développement durable Journée SSA du 20 mai 2005 Caractérisation acoustique des matériaux dits de développement durable Blaise Arlaud, Victor Desarnaulds Bureau d ingénieur Gilbert Monay Av. Vinet 25, 1004 Lausanne Q entendons-nous

Plus en détail

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique

FICHE TÉCHNIQUE Isolation acoustique Page 1 de 5 L isolation acoustique se caractérise par trois types d isolations distincts : - Correction acoustique - Isolation aux bruits aériens - Isolation des bruits de percussion CORRECTION ACOUSTIQUE

Plus en détail

Energie et construction

Energie et construction Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie C. Crispin Division Acoustique CSTC B. Michaux Division Enveloppe du Bâtiment CSTC Rénovations des fenêtres existantes

Plus en détail

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT

GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT GREEN CONSTRUCT 2 LES DEFIS A RELEVER : La fin de l ère fossile. Le réchauffement climatique. La réponse à ces défis vient en partie de ce type de construction : Le standard passif ne participe

Plus en détail

Prévision des performances acoustiques des constructions bois

Prévision des performances acoustiques des constructions bois Prévision des performances acoustiques des constructions bois Simon Bailhache Michel Villot, Catherine Guigou Département Acoustique et Eclairage Colloque thermique-acoustique-ventilation, Strasbourg,

Plus en détail

KS-Quadro E Isolation phonique avec des briques silico-calcaires

KS-Quadro E Isolation phonique avec des briques silico-calcaires KS-Quadro E Isolation phonique avec des briques silico-calcaires Principes fondamentaux Isolation phonique 3 Sommaire Explication des notations et abréviations 1. Isolation phonique avec KS-Quadro E Seite

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes

Étanchéité à l air. Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Étanchéité à l air Sessions d information pratiques Électriciens, sanitaristes, chauffagistes Lassoie Laurent CSTC - Centre Scientifique et Technique de la Construction 2012 Introduction Mesure de l étanchéité

Plus en détail

Extension/Restructuration du Collège Frédéric Mistral de PEROLS dans le département de l HERAULT

Extension/Restructuration du Collège Frédéric Mistral de PEROLS dans le département de l HERAULT Notice Acoustique PHASE : PRO Extension/Restructuration du Collège Frédéric Mistral de PEROLS dans le département de l HERAULT Maître d ouvrage Mandataire de l équipe de maîtrise d œuvre BET en Région

Plus en détail

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier 2005 1/10 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB CONFORT ACOUSTIQUE CST - janvier 2005 1/10 INTRODUCTION La notion de "confort acoustique", comme celle de "qualité d ambiance sonore" d un lieu, peut être appréhendée en ayant recours à deux dimensions

Plus en détail

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction

B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.- Performances acoustiques de divers éléments de construction B2.1.- Caractéristiques d absorption B2.1.1.- Coefficients d absorption de surfaces couvertes par différents éléments Maçonnerie et enduits

Plus en détail

CLOISONS AMOVIBLES. ALGER - Bureau de liaison. Unité de production Oum-Drou Banlieue CHLEF Téléfax : + 213 (03) 71.80.22

CLOISONS AMOVIBLES. ALGER - Bureau de liaison. Unité de production Oum-Drou Banlieue CHLEF Téléfax : + 213 (03) 71.80.22 Siège Social 7,Rue Adjudant Azzoune Chlef 02000 : 213 (027) 77.17.32 & 77.80.08 : 213 (027) 77.87.95 :soprec_infos@yahoo.fr soprec@gmail.com CLOISONS AMOVIBLES ALGER - Bureau de liaison - Centre de formation

Plus en détail

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur

5.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur 1.- Fiche «chapistes» Les sols flottants maçon, carreleur, parqueteur.1.- Grands principes communs aux sols flottants Les sols flottants sont constitués d éléments rigides (chape en béton, parquet, carrelage)

Plus en détail

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045

PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois. Avril 2010 - F4045 PLACO IMPACT La plaque idéale pour la maison à ossature bois Avril 2010 - F4045 Choisir une maison à ossature bois, c est opter pour une maison respectueuse de l environnement et qui offre de réels atouts

Plus en détail

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES ECOLE PASSIVE A BRUXELLES Institut Marie Immaculée Montjoie - Anderlecht TRAIT architects sa F r a n k N o r r e n b e r g & P i e r r e S o m e r s T : + 32 ( 0 ) 2 5 3 7 21 31 www. t r a i t - a r c

Plus en détail

Physique du bâtiment : Protection phonique

Physique du bâtiment : Protection phonique Physique du bâtiment : Protection phonique Physique du bâtiment Les exigences de la physiquedu bâtiment à la construction sèche en plâtre touchent essentiellement trois domaines, ce sont : 1. la protection

Plus en détail

Performances acoustiques des blocs en béton doublés ou non

Performances acoustiques des blocs en béton doublés ou non PYB/JRO ISSN 0249-6224 PO 075 / Produits Ouvrages ISBN 2-85755-154-1 Performances acoustiques des blocs en béton doublés ou non Synthèse des PV d essais existants Réf. 26.E septembre 2005 par Pierre-Yves

Plus en détail

rocksol expert performances THERMIQUE performances incendie Isoler les sols sous chape maçonnée

rocksol expert performances THERMIQUE performances incendie Isoler les sols sous chape maçonnée rocksol expert ROCKSOL EXPERT est un panneau de laine de roche mono densité rigide utilisé pour l isolation thermique et acoustique des chapes flottantes de planchers bas. performances THERMIQUE Épaisseur

Plus en détail

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans

thermique Rénover sa maison > 250 une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans La rénovation thermique > 250 Rénover sa maison > 250 pour une isolation performante! Diminution des besoins énergétiques au fil des ans < 88 Les réglementations thermiques successives ont permis l amélioration

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

L h a b i t a t r e s p i r e

L h a b i t a t r e s p i r e L habitat respire La solution pour une isolation active, saine, durable, respectueuse de l environnement. Nous vivons avec la nature, nous en faisons partie. L eau, l air, le soleil : autant d échanges

Plus en détail

Gaines techniques verticales Placostil

Gaines techniques verticales Placostil 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Gaines techniques verticales Placostil Description Les gaines techniques verticales peuvent être réalisées avec les mêmes produits et systèmes Placo que ceux

Plus en détail

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois

L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois L isolation acoustique dans les habitations à ossature en bois Une construction à ossature en bois offre de multiples avantages, tels que, par exemple, la rapidité de réalisation, le poids réduit sur les

Plus en détail

RAPPORT D ESSAI N BEB2.A.6009-8. du 30/08/2011 DÉTERMINATION DE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE. Cloison pleine

RAPPORT D ESSAI N BEB2.A.6009-8. du 30/08/2011 DÉTERMINATION DE L INDICE D AFFAIBLISSEMENT ACOUSTIQUE. Cloison pleine Division Enveloppe du Bâtiment LABORATOIRE ACOUSTIQUE - CREA 12 Avenue Gay Lussac ZAC La Clef Saint Pierre 78990 ELANCOURT 01.30.85.21.50 01.30.85.24.72 RAPPORT D ESSAI N BEB2.A.6009-8 du 30/08/2011 DÉTERMINATION

Plus en détail

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air

Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air Sensibilisation Qualité de la mise en œuvre et étanchéité à l air 1 Nouvelles exigences 2 Nouvelles exigences 50 KWh/an/m² BEPOS (Bat Energie positive) Bâtiment passif RT 2012 (ex niveau BBC) RT 2005 Moyenne

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

www.ecobati.be guide technique Écologique Solidaire Efficace Edition septembre 2013

www.ecobati.be guide technique Écologique Solidaire Efficace Edition septembre 2013 neau Acoustix paneel - Panneau Acoustix paneel - panneau Acoustix paneel - Panneau Acoustix paneel - Pannea Efficace Écologique Solidaire guide technique Edition septembre 2013 guide technique Edition

Plus en détail

La société : Le produit : Fabricant : Le Relais. Adresse : Chemin des Dames 62700 Bruay la Buissière. Distributeur : Le Relais Négoces d éco-matériaux

La société : Le produit : Fabricant : Le Relais. Adresse : Chemin des Dames 62700 Bruay la Buissière. Distributeur : Le Relais Négoces d éco-matériaux En bref : Fabricant : Le Relais Adresse : Chemin des Dames 62700 Bruay la Buissière Distributeur : Le Relais Négoces d éco-matériaux Zone de distribution : France, Belgique, Angleterre Téléphone : 03 21

Plus en détail

Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations. Etude acoustique

Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations. Etude acoustique Brive la Gaillarde Caen - Clermont-Ferrand Poitiers - Paris Bureau d'études acoustique et vibrations Etude acoustique Bureaux AGESSA au 21 bis rue de Bruxelles, 75009 Paris Client Contact Adresse Etabli

Plus en détail

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs

04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN à des bâtiments collectifs RAPPORT D ETUDE Référence projet: 04-001-B N de document: 04-001-rp02 Diagnostic DOREAN Date: 20-01-2005 Nombre de page: 8 Annexe(s): 0 04-001-B-rp02 Etude de faisabilité pour application du système DOREAN

Plus en détail

Principes de mise en œuvre

Principes de mise en œuvre Principes de mise en œuvre Chape hydraulique ou mortier de pose avec revêtement scellé Les isolants Knauf sont mis en œuvre conformément à la norme NF P 61-20. Ils sont posés de préférence en une seule

Plus en détail