INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE"

Transcription

1 INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE Nations Unies Département des Affaires Economiques et Sociales Programme des Nations Unies pour le Développement Bureau Régional pour l'afrique

2 HISTOIRIQUE DU PROJET Le projet régional Inventaire africain de gouvernance est le suivi du premier Forum sur la Bonne Gouvernance en Afrique (FGA I) organisé par le PNUD en Ethiopie en Une phase pilote a été realisée en 1998 sous le SPPD Répertoire des programmes de gouvernance en Afrique. Les résultats finaux ont été présentés pendant le FGA II au Ghana en Suite à la réponse positive reçue par les participants, le PNUD a lancé le projet Inventaire africain de la gouvernance au début de 1999.

3 La liason entre le processus du FGA et ce projet a été décrite dans le rapport final du FGA II Alors que le Forum annuel est centré chaque année sur un thème différent (par exemple, consolidation de la paix et développement à l issue de conflits, au FGA III), l inventaire, qui fait partie intégrante du processus des FGA, créera une base de données complète des activités en matière de gouvernance dans l ensemble de la région, cela à l intérieur de cadres nationaux autour desquels des programmes peuvent être établis. En fin de compte, grâce au renforcement des capacités et à la formation, les gouvernements conduiront des efforts de formulation et de coordination des programmes qui permettront de gonfler les flux de ressources. Le PNUD continuera de faciliter le perfectionnement de l inventaire et encouragera d autres partenaires extérieurs à s associer à cette enterprise.

4 Forum sur la Gouvernance en Afrique Bonne gouvernance (Addis Ababa, Ethiopie - Juin 1997) Transparence et responsabilité (Accra, Ghana - Juin 1998) Gestion des conflits (Bamako, Mali - Juin 1999) Systèmes parlementaires (Kampala, Ouganda - Juin 2000)

5 REPERTOIRE DES PROGRAMMES DE GOUVERNANCE EN AFRIQUE PHASE PILOTE 1998

6 BUT La phase pilote de l Inventaire concernait 14 pays ayant participé au premier Forum sur la Gouvernance en Afrique. Avec la collaboration du PNUD, des consultants nationaux ont été recrutés et formés pour collecter les données sur les programmes et projets de gouvernance selon la méthodologie developpée par le NU/DAES.

7 OBJECTIFS Aider les gouvernements africains et leurs partenaires nationaux à améliorer la formulation, la planification et la coordination de leurs programmes de gouvernance Appuyer les gouvernements et les donateurs dans l établissement des priorités entre les différents domaines d intervention Aider les donateurs à identifier les vides et evaluer les besoinsfinanciersdes politiquesetprogrammesen cours Promouvoir les échanges et la diffusion des informations sur les activités de gouvernance en Afrique

8 PHASE PILOTE Afrique du Sud Botswana Cameroun Ethiopie Ghana Ile Maurice Madagascar Malawi Mali Mozambique Ouganda Sénégal Swaziland Togo

9 PROCESSUS PILOTE PNUD/BRA & NU/DAES EXPERTS NATIONAUX BASES DE DONNEES NU/DAES Données collectées auprès des ONGs et des agences bilatérales et multilatérales FGA

10 RESULTATS A COURT TERME une base de données électronique sur les programmes de gouvernance de 14 pays africains, accessible à travers l Internet une brève analyse du programme de gouvernance de chaque pays une fiche-répertoire de forme prédéfinie, à des fins de mise à jour

11 METHODOLOGIE La gouvernance est généralement définie par la communauté internationale comme étant d une part l exercice de l autorité politique, économique et administrative pour la gestion des affaires d une nation et d autre part comme un ensemble de mécanismes, processus, relations et institutions au travers desquels les citoyens et les groupes sociaux expriment leurs intérêts, exercent leurs droits et obligations, et résolvent leurs divergences Pour refleter cette définition dans la base de données de l Inventaire et pour faciliter la classification des activités sur la gouvernance, le PNUD et le NU/DAES ont revu les programmes de gouvernance presentés au premier Forum sur la gouvernance en Afrique Cette revue a identifié 10 categories et 57 composantes qui ont été utilisées pour structurer la base de données

12 Gestion socio-économique Administration publique Paix et stabilité Renforcement des capacités de diriger Système parlementaire CATEGORIES Communication, presseet médias Renforcement de la société civile Système électoral Décentralisation Etat de droit et droits de l homme

13 Décentralisation Formulation du cadre législatif et réglementaire de la décentralisation, y compris la législation budgétaire et fiscale; Renforcement des capacités de l administration centrale pour la décentralisation; Renforcement des capacités des élus locaux; Identification des besoins décentralisées; en ressources humaines des entités Renforcement des capacités des ressources humaines des collectivités locales; Promotion de la coordination entre autorités locales; Coopération internationale entre municipalités; Conscientisation des citoyens sur leurs droits et obligations vis-à-vis des collectivités locales (dissémination des informations et de la documentation).

14 Etat de droit et droits de l homme Etat de droit et droits de l homme Réformes constitutionnelles pour consolider l indépendance de la justice; Appui aux cours constitutionnelles et aux autres institutions judiciaires; Codification et harmonisation des textes légaux (en droit moderne et en droit coutumier); Harmonisation du système judiciaire national avec les systèmes judiciaires régionaux et internationaux; Renforcement des capacités des personnels judiciaire et parajudiciaire aux niveaux national et local; Formation en matière d éthique pour les magistrats;

15 Etat de droit et droits de l homme (2) Etat de droit et droits de l homme (2) Revue et réforme de la législation anti-corruption et appui aux institutions nationales et locales de lutte contre la corruption; Programmes de base de conscientisation juridique des citoyens, y compris la production et la diffusion des documents et textes légaux; Appui à la création et au fonctionnement d un service de Médiateur de la République; Incorporation dans les programmes de formation des services de police et d administration pénitentiaire de cours sur les droits de l homme; Introduction d un enseignement sur les droits de l homme dans le système scolaire; Renforcement des capacités et des procèdures de suivi du respect des droits de l homme, y compris parmi les ONG.

16 Système électoral Système électoral Réforme de la législation sur la formation et le financement des partis politiques; Renforcement des capacités des commissions nationales électorales; Appui aux processus électoraux national, régional et municipal; Promotion d une culture et de valeurs démocratiques auprès des acteurs politiques et de l électorat.

17 Système parlementaire Système parlementaire Réforme de la Constitution pour introduire et/ou encourager le pluralisme politique; Renforcement de l efficacité parlementaire par la rationalisation de l organisation interne et des procédures (structures parlementaires, commissions d enquête, autonomie financière, etc ); Renforcement des capacités des parlementaires et de l administration parlementaire; Appui aux activités parlementaires (création de bibliothèques, équipements, formulation de requêtes, recherches, etc ); Promotion d une politique de communication avec les circonscriptions électorales et la société civile en général; Renforcement des relations de réseau avec les autres Parlements.

18 Renforcement des capacités de dediriger pour des groupes-cibles Programme de formation pour jeunes dirigeants; Programme de formation pour femmes dirigeantes; Programme de formation pour dirigeants issus de groupes défavorisés.

19 Gestion socio-économique Gestion socio-économique Appui à la formulation des politiques économiques et sociales; Renforcement des capacités de collecte de données et d analyse; Appui à la promotion d un partenariat entre les secteurs public et privé; Réformes des finances publiques et de la fiscalité; Appui à la gestion et à la coordination de l aide extérieure; Promotion d un plus large accès au crédit; Promotion d un environnement propice au secteur privé; Réforme et simplification des procédures administratives pour la création et le fonctionnement des petites et moyennes entreprises; Organisation de flux réguliers d information à travers des documents d I.E.C sur la fiscalité et la simplification des règles de comptabilité publique.

20 Administration publique Administration publique Programmes de réforme administrative (y compris la révision des règles et procédures internes); Réforme de la fonction publique; Coordination gouvernementale et formulation des politiques et stratégies publiques; Appui aux ministères et à l administration territoriale; Renforcement des capacités en matière de mécanismes anticorruption des fonctionnaires;

21 Administration publique (2) Administration publique (2) Formulation de la politique et de la stratégie gouvernementales et élaboration de lois et règlements pour stimuler et gérer l usage des technologies de l information dans l administration; Formulation de plans directeurs d utilisation des technologies de l information pour la bonne gouvernance; Développement d un système diversifié d informations et d Internet, Intranet et Extranet pour le gouvernement.

22 Renforcement de la société civile Renforcement de la société civile Revue et réforme de la législation sur les ONG nationales et internationales, les associations professionnelles et les syndicats; Appui à l application de la législation sur les ONG, y compris les règles concernant la transparence et la responsabilité dans la gestion et l administration des ONG et associations; Appui à des mécanismes de coordination des ONG; Renforcement des capacités des membres des ONG; Education civique; Promotion de la conscientisation de la société civile sur la transparence et la responsabilité dans la gestion publique; Contrôle communautaire de la gestion publique; Renforcement des capacités pour la défense des intérêts communautaires.

23 Communication, presse et médias Communication, presse et médias Diffusion de l information sur la transparence et la responsabilité; Réglementation de l éthique dans les médias; Revue et réforme de la législation et de la réglementation sur les médias; Création de journaux en langues locales et de radios rurales; Formation et appui technique aux journalistes et organisations de la presse; Renforcement des capacités des ressources humaines en matière de gestion des médias;

24 Communication, presse et médias (2) Communication, presse et médias (2) Assistance au Ministère de la communication/de l information et aux autres autorités chargées de la communication; Promotion de la libre circulation des informations; Création ou renforcement de commissions ou instances indépendantes de gestion des médias; Gestion des ressources gouvernementales de l information, y compris la valorisation des ressources humaines, le renforcement des institutions et la normalisation; Services d information du public, tels que Centres d information publique.

25 Paix et stabilité Paix et stabilité Appui à des Commissions pour la («commission vérité», etc ); réconciliation nationale Démobilisation et réintégration d ex-combattants, particulièrement les enfants-soldats; Appui à la réinsertion des réfugiés et des personnes déplacées; Réforme des institutions de sécurité et sensibilisation des organisations de citoyens pour promouvoir la confiance mutuelle; Appui à des organisations de promotion de la paix, y compris l appui à des médiateurs et à des organisations internationales notoirement actives dans le maintien de la paix; Renforcement des capacités pour la prévention, la gestion et la résolution des conflits; Consolidation de la paix dans les situations d après-conflit.

26 RESULTATS Bases de données des activités de gouvernance dans 12 pays 12 rapports sur les activités de gouvernance par type, catégories, composantes et agences de financement

27 DEFIS ET OBSTACLES Ajuster la base de données conformément aux observations des gouvernements Etablir les procédures de mise à jour régulière de la base de données Manque d appropriation par les gouvernements Faible durabilité du processus

28 INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE PHASE II 1999/2000

29 DEFINITION L Inventaire Africain de Gouvernance est un instrument flexible de gestion qui assiste les gouvernements, les partenaires au développement et les sociétés civiles à améliorer la coordination, la programmation et la gestion de ressources internes et externes sur la gouvernance et à partager les experiences au niveau régional

30 RESULTATS ATTENDUS un plus grand flux de ressources dirigées vers des initiatives de gouvernance en Afrique une orientation efficace des ressources vers les priorités nationales une coordination et une gestion efficientes des programmes par les gouvernements nationaux

31 OBJECTIF 1 Renforcer la capacité nationale d établissement des priorités et d identification des besoins financiers pour les différentes composantes des programmes nationaux de gouvernance

32 OBJECTIF 2 Renforcer la capacité des gouvernements à mobiliser et à coordonner, dans le contexte des cadres nationaux, les ressources internes et externes destinées aux initiatives de gouvernance

33 OBJECTIF 3 Renforcer la capacité nationale de gérer et contrôler l utilisation des ressources internes et externes destinées aux programmes et aux projets de gouvernance

34 BUT 12 nouveaux pays en 1999 et 12 nouveaux pays en 2000 Données rassemblées et traitées par les Points Focaux sur la Gouvernance établis au sein des structures gouvernamentales Points Focaux sur la Gouvernance établis dans les 12 pays pilotes et données mise à jour avant la fin de 2000

35 ETAPES DE REALISATION DEVELOPPER UN PARTENARIAT SOLIDE AVEC TOUS LES ACTEURS CONCERNES DANS CE PROCESSUS RENFORCER LES CAPACITES NATIONALES A TRAVERS LA CREATION DE LA BASE DE DONNEES GEREE PAR LE PERSONNEL FORME ASSURER LA PERENNITE DU PROJET A TRAVERS UN SYSTEME DE RAPPORT BASE SUR LE PROCESSUS DE FGA ET SUR LA BASE DE DONNEES AU NIVEAU REGIONAL

36 PARTENARIAT PNUD NU/DAES DONATEURS GOUVERNEMENTS BASES DE DONNEES

37 RENFORCEMENT DES CAPACITES identification NU/DAES GOUVERNEMENTS PNUD POINTS FOCAUX DU GOUVERNEMENT systèmes et formation NU/DAES PNUD analyse des données BASES DE DONNEES

38 RAPPORT ET DISSEMINATION BASES DE DONNEES POINTS FOCAUX DE GOUVERNEMENT FORUM SUR LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE BASE DE DONNEES REGIONALE

39 PRODUITS ATTENDUS 36 bases de données relatives aux programmes de gouvernance une description de l état de la gouvernance par pays, accessible par Internet matériel de formation relatif à la coordination et la gestion des ressources ainsi qu à la compilation et l analyse des données

40 PRODUITS ATTENDUS Une base de données régionale relative aux programmes de gouvernance, accessible par Internet une description régionale de l état de la gouvernance par sous-region, accessible par Internet

41 UTILISATEURS POTENTIELS GOUVERNEMENTS AFRICAINS BAILLEURS DE FONDS ET AGENCES DE DEVELOPPEMENT ORGANISATIONS NON GOUVERNAMENTALES PNUD

42 Les Gouvernements pourront: développer des strategies et des politiques au niveau national et sousrégional portant sur la gouvernance établir des priorités et orienter efficacement les ressources nationales vers les différents domaines de la gouvernance

43 Les Gouvernements pourront: coordonner les interventions des donateurs, des ONGs et des agences internationales mobiliser les ressources externes en tenant compte des intérêts de leurs partenaires au devéloppement

44 Les Gouvernements pourront: programmer les ressources nationales en fonction des activités en cours et des activités prévues identifier les besoins spécifiques et les actions urgentes à réaliser

45 Les bailleurs de fonds et les agences de développement pourront: identifier les besoins financiers pour les différents secteurs de la gouvernance suivre leur intervention dans le cadre des programmes nationaux de gouvernance

46 Les bailleurs de fonds et les agences de développement pourront: identifier les secteurs prioritaires promouvoir des partenariats avec les acteurs nationaux et internationaux de développement programmer les ressources de l assistance officielle au développement

47 Les ONGs et autres institutions pourront: améliorer leurs capacités de promouvoir un dialogue et d établir des partenariats avec d autres acteurs de développement promouvoir des recherches thématiques sur des questions de gouvernance pertinentes à la région

48 Le PNUD pourra: développer des politiques et des cadres d intervention pour appuyer les gouvernements africains en matière de coordination, programmation et mobilisation des ressources programmer ses différentes ressources et établir ses priorités en fonction des politiques gouvernementales

49 Le PNUD pourra: identifier et améliorer les synergies entre les partenaires de développement et les programmes existants encourager les consultations régionales grâce au processus du Forum de Gouvernance en Afrique

50 INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE 1999 Bénin Botswana Côte d Ivoire Kenya Lesotho Namibie Niger Nigeria Rwanda Tanzanie Zambie Zimbabwe

51 INVENTAIRE AFRICAIN DE GOUVERNANCE Mise à jour /2000 Cameroun Ethiopie Ghana Madagascar Malawi Mali Mozambique Sénégal Swaziland Afrique du Sud Togo Ouganda

52 DEFIS RAFFINER LA BASE DE DONNEES COMPTE TENU DES RECOMMANDATIONS ET DES LEÇONS APPRISES DU FGA ETABLIR UN RESEAU REGIONAL DE GESTIONNAIRES DES BASES DE DONNEES DIFFUSER LES RESULTATS DE L INVENTAIRE

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche

Le Programme des Nations Unies pour le développement L Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche Le RBA du PNUD et l UNITAR - soutenir les priorités stratégiques de développement de l Afrique Alors que nous nous approchons de la nouvelle année, il est important de méditer ce qui a été accompli. Tout

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

État du Fonds général d affectation spéciale pour la Conférence ministérielle africaine sur l environnement

État du Fonds général d affectation spéciale pour la Conférence ministérielle africaine sur l environnement UNEP/AMCEN/13/5 AMCEN AU Conférence ministérielle africaine sur l environnement Distr. : générale 4 mai 2010 Français Original : anglais Treizième session Bamako, 21 25 juin 2010 Point 6 a) de l ordre

Plus en détail

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APPLICATION DES LEGISLATIONS FORESTIERES ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE (AFLEG) 13-16 Octobre, 2003

CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APPLICATION DES LEGISLATIONS FORESTIERES ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE (AFLEG) 13-16 Octobre, 2003 CONFERENCE MINISTERIELLE SUR L APPLICATION DES LEGISLATIONS FORESTIERES ET LA GOUVERNANCE EN AFRIQUE (AFLEG) 13-16 Octobre, 2003 DECLARATION MINISTERIELLE Yaoundé, Cameroun Nous, représentants de gouvernements

Plus en détail

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région

TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies cultivées 2002 Région TABLEAU 1 Distribution régionale des superficies cultivables et cultivées Superficies Superficies cultivées 2002 cultivables Superficie en % des superficies cultivables () () (%) Nord 65 320 000 28 028

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation www.afrobarometer.org 1 www.afrobarometer.org 2 Afrobaromètre: Qu est-ce que c est? Afrobaromètre(AB): Une série d enquêtes comparatives sur l opinion

Plus en détail

NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL

NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL Distr. : GENERALE E/ECA/DISD/CODI.3/26 8 mai 2003 NATIONS UNIES CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL FRANCAIS Original : ANGLAIS COMMISSION ECONOMIQUE POUR L AFRIQUE Troisième réunion du Comité de l information

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

Ver. 11 Mars 2011. DU 10 AU 11 Mars 2011. Nairobi, Kenya. Record of the Tripartite NTB Focal Points Online System Orientation and Training Workshop

Ver. 11 Mars 2011. DU 10 AU 11 Mars 2011. Nairobi, Kenya. Record of the Tripartite NTB Focal Points Online System Orientation and Training Workshop Ver. 11 Mars 2011 PROCES-VERBAL DE L ATELIER D ORIENTATION ET DE FORMATION TRIPARTITE COMESA, CEA ET SADC SUR LES BARRIERES NON TARIFAIRES (BNT) POUR LES POINTS FOCAUX SUR LE SYSTEME EN LIGNE DU 10 AU

Plus en détail

Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel

Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel Afrique Subsaharienne Étude Sur Les Fonds De Service Universel Synthèse Septembre 2014 Réalisée pour le compte de l association GSMA Synthèse Le rapport qui suit examine les fonds de service universel

Plus en détail

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org

Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation. www.afrobarometer.org Sondage d opinions Enquêtes Etudes de marché Formation www.afrobarometer.org 1 www.afrobarometer.org 2 Afrobaromètre: Qu est-ce que c est? Afrobaromètre (AB): Une série d enquêtes comparatives sur l opinion

Plus en détail

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2

EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION. (Note présentée par les Etats africains) 2 Mars 2003 Anglais et français seulement 1 EXPERIENCES AFRICAINES EN MATIERE DE LIBERALISATION (Note présentée par les Etats africains) 2 1. INTRODUCTION 1.1 L Afrique a commencé son expérience dans la

Plus en détail

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

2006-2015 INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE INITIATIVE POUR LA FORMATION DES ENSEIGNANTS EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE 2006-2015 Augmenter les effectifs et améliorer la qualité du corps enseignant en Afrique subsaharienne Les besoins La pénurie aiguë

Plus en détail

Objectifs et Stratégie

Objectifs et Stratégie Forum Africain des Parlementaires pour l Education (FAPED) CONFERENCE GENERALE CONSTITUTIVE Dar Es-Salaam, Tanzanie 27 novembre-2 décembre, 2002 Objectifs et Stratégie Révisé par la Conférence Générale

Plus en détail

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique Fiche récapitulative - Réformes en Afrique L Angola a amélioré le long et fastidieux processus de création d entreprise, grâce à son guichet unique, Guichet Unico da Empresa, qui a réduit les délais nécessaires

Plus en détail

Lutte contre la corruption, renforcement de la gouvernance en Afrique

Lutte contre la corruption, renforcement de la gouvernance en Afrique Commission économique pour l Afrique Conseil consultatif de l union africaine sur la corruption Lutte contre la corruption, renforcement de la gouvernance en Afrique Programme régional pour l Afrique en

Plus en détail

Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB)

Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB) Mesures nationales d application de la Convention sur l Interdiction des Armes Biologiques (CIAB) Sonia Drobysz, Juriste Atelier National de la Mise en Œuvre de la Convention sur l Interdiction des Armes

Plus en détail

LA RDC DANS LES ORGANISATIONS D INTEGRATION ECONOMIQUE REGIONALE EN AFRIQUE

LA RDC DANS LES ORGANISATIONS D INTEGRATION ECONOMIQUE REGIONALE EN AFRIQUE LA RDC DANS LES ORGANISATIONS D INTEGRATION ECONOMIQUE REGIONALE EN AFRIQUE PAR PIERRE EMANGONGO KUNGA EXPERT EN INTEGRATION ET POLITIQUE COMMERCIALE UNMOCIR/RDC pierremangongo@hotmail.fr Tél:+243815015101

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC.

3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014. Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC. 3 ème FORUM AFRIQUE MOCI/CIAN/CCIP IdF2014 Potentiel, Risque et Concurrence en Afrique Une cartographie exclusive TAC 31 Janvier 2014 1 Potentiel, risque et concurrence en Afrique: une cartographie exclusive

Plus en détail

Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique

Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique Déclaration de Libreville sur la Santé et l'environnement en Afrique Libreville, le 29 août 2008 REPUBLIQUE GABONAISE ProgramedesNationsUnies pourl Environement Organisation mondiale de la Santé Bureau

Plus en détail

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES

CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES CINQ ANS APRES DOHA : ANALYSE DE LA BASE DE DONNEES DE L OMS TABLEAUX RESUMES Voici trois tableaux présentant la concurrence sur les ARV dans les pays pauvres : Tableau 1 : Ratio et taux de concurrence

Plus en détail

Distribution limitée Paris, 18 octobre 2004 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE

Distribution limitée Paris, 18 octobre 2004 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE Patrimoine mondial Distribution limitée 7 EXT.COM WHC-04/7 EXT.COM/INF.11 Paris, 18 octobre 2004 Original : anglais/français ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L'EDUCATION, LA SCIENCE ET LA CULTURE CONVENTION

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ (version amendée à Kampala, en Ouganda, le 19 août 2003) 2 Les signataires des présents Statuts, Reconnaissant

Plus en détail

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE

MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE AAI Comité Afrique UNE MONOGRAPHIE DE L AFRIQUE 28 Mai Tallinn, Estonie L Afrique un continent multiforme : Arabe Français anglais portugais Divisé, en trois, zones 1 - Le Maghreb ou l Afrique du Nord

Plus en détail

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain.

TOUR D HORIZON. Bâtir des logements, c est bâtir des familles et des nations. C est notre engagement envers le peuple africain. Brochure D entreprise 2012 1 2 TOUR D HORIZON Nous sommes une institution panafricaine de développement dédiée au financement de l immobilier, en particulier à la promotion de l habitat à prix abordables,

Plus en détail

Candidature pour les élections des membres du conseil d administration de l ACI Afrique

Candidature pour les élections des membres du conseil d administration de l ACI Afrique ACI Afrique Candidature pour les élections des membres du conseil d administration de l ACI Afrique Candidature et processus des élections des membres du Conseil d'administration de l ACI Afrique ACI Afrique

Plus en détail

Enquête sur le tourisme d observation de la faune en Afrique : Contribution des voyagistes

Enquête sur le tourisme d observation de la faune en Afrique : Contribution des voyagistes VERSION IMPRIMABLE DU QUESTIONNAIRE VEUILLEZ REMPLIR L'ENQUÊTE EN LIGNE! Enquête sur le tourisme d observation de la faune en Afrique : Introduction Contribution des voyagistes À l appui des efforts engagés

Plus en détail

UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax : +251115517844 Website : www.africa-union.org

UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax : +251115517844 Website : www.africa-union.org AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone +2511517700 Fax : +251115517844 Website : www.africa-union.org CONSEIL EXÉCUTIF Vingtième session ordinaire 23-27

Plus en détail

Développer le premier cycle secondaire : enjeu rural et défis pour l'afrique subsaharienne

Développer le premier cycle secondaire : enjeu rural et défis pour l'afrique subsaharienne Agence Française de Développement document de travail juillet mai 2010 2007 94 Développer le premier cycle secondaire : enjeu rural et défis pour l'afrique subsaharienne Alain Mingat et Francis Ndem, IREDU,

Plus en détail

REOUVERTURE D UN AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/2015/05 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5)

REOUVERTURE D UN AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/2015/05 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES P.O Box 6274 Arusha, Tanzania, Tel: +255 732 979506/9; Fax: +255

Plus en détail

SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs

SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs SEMINAIRE REGIONAL AFRICAIN SUR LA GOUVERNANCE LOCALE 13-17 Octobre 2008 a Saly Portudal - Senegal L initiative d Apprentissage Mutuel entre Pairs By Omar Ousman Jobe Analyste en Politique et Budget Pro-Poor

Plus en détail

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil

GRANT THORNTON SENEGAL. Un acteur majeur de l Audit et du Conseil GRANT THORNTON SENEGAL Un acteur majeur de l Audit et du Conseil Grant Thornton Sénégal 2 Qui sommes nous? Grant Thornton, 5 ème groupe d audit et de conseil au monde, est une organisation puissante et

Plus en détail

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni.

Ghana, de l Inde, de la Jordanie, du Kenya, du Mexique, de New Zélande, du Portugal, de Serbie et du Royaume Uni. Principes de Belgrade sur la relation entre les Institutions nationales des droits de l Homme et les Parlements (Belgrade, Serbie, les 22-23 février 2012) Le séminaire international de février 2012 sur

Plus en détail

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLF 2016 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 06/10/2015 à 11:27:48 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION

Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION Conférence de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages 25 mars 2015 DÉCLARATION 2 Déclaration de Kasane sur le commerce illégal d espèces sauvages CONFÉRENCE DE KASANE SUR LE COMMERCE ILLÉGAL

Plus en détail

Rapport du 6 e Forum Africain de Jeunes du Scoutisme

Rapport du 6 e Forum Africain de Jeunes du Scoutisme Rapport du 6 e Forum Africain de Jeunes du Scoutisme Document 5 Introduction Suite à la faible participation des Organisations scoutes nationales au 6e Forum des Jeunes qui s'est tenue du 1er au 4 Juin

Plus en détail

Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments

Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments Programme d'efficacité énergétique dans les bâtiments Vincent Kitio Chef, Unité Énergie Urbaine Département des Services Urbains de Base ONU-Habitat Sommaire de la présentation Le Mandat d'onu-habitat;

Plus en détail

ARCHIV SYSTEM. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise PRESENTATION D ARCHIV SYSTEM. La mémoire vive de votre entreprise

ARCHIV SYSTEM. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise PRESENTATION D ARCHIV SYSTEM. La mémoire vive de votre entreprise PRESENTATION D, un partenaire de poids pour EXPERT. A compter du 1 er mai 2014, EXPERT rejoint le Groupe. Présentation du nouvel ensemble. La La mémoire vive vive de de votre votre entreprise entreprise

Plus en détail

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique

2. Enjeux et opportunités de l intégration régionale en Afrique NOTE DE SYNTHÈSE POUR LA CONFÉRENCE ÉCONOMIQUE AFRICAINE 2013 L INTÉGRATION RÉGIONALE EN AFRIQUE 28-30 octobre 2013 JOHANNESBOURG, AFRIQUE DU SUD Groupe de la Banque africaine de développement Commission

Plus en détail

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015

Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Déclaration des Parlementaires africains sur les Objectifs du Millénaire pour le développement et l'ordre du jour du développement post 2015 Les parlementaires africains Reconnaissant que les parlements

Plus en détail

Portail de l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA)

Portail de l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) Nations Unies Département des affaires économiques et sociales Portail de l Inventaire de la Gouvernance en Afrique (IGA) Instructions pour les points focaux du PNUD Mai 2007 www.unpan.org/agi.asp 1 Table

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION

DOCUMENT D ORIENTATION REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union - Discipline Travail MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE.. DIRECTION NATIONALE DES CANTINES SCOLAIRES PROJET PAM/CS 20 BP 739 ABIDJAN 20 Tél. : (00 225) 20 21 51 75 Fax

Plus en détail

Présentation du séminaire Régional de Bamako

Présentation du séminaire Régional de Bamako Présentation du séminaire Régional de Bamako Dialogue Structuré: le processus..1 Séminaire de Bamako: but, participation et organisation.....2 Contenu et organisation des groupes de...3 Comment se préparer

Plus en détail

Activités de la CNUCED en faveur de l Afrique

Activités de la CNUCED en faveur de l Afrique Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 15 avril 2015 Français Original: anglais TD/B/EX(61)/2 Conseil du commerce et du développement Soixante et

Plus en détail

PROJET VISANT À AMÉLIORER L ACCÈS À LA JUSTICE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES EN AFRIQUE DE L EST. Description du projet

PROJET VISANT À AMÉLIORER L ACCÈS À LA JUSTICE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES EN AFRIQUE DE L EST. Description du projet PROJET VISANT À AMÉLIORER L ACCÈS À LA JUSTICE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES EN AFRIQUE DE L EST Description du projet Le projet visant à améliorer l accès à la justice pour les enfants et les jeunes

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. Med S.K. Kaggwa C/O P.O Box 4929, Kampala, Uganda +256772422116 mskaggwa@yahoo.com mskaggwa@uhrc.ug PROFIL

CURRICULUM VITAE. Med S.K. Kaggwa C/O P.O Box 4929, Kampala, Uganda +256772422116 mskaggwa@yahoo.com mskaggwa@uhrc.ug PROFIL CURRICULUM VITAE Med S.K. Kaggwa C/O P.O Box 4929, Kampala, Uganda +256772422116 mskaggwa@yahoo.com mskaggwa@uhrc.ug PROFIL AVOCAT, LIBERAL, QUI SAIT PRENDRE DES DECISIONS, CONSCIENCIEUX ET POLITICIEN

Plus en détail

Routes d Apprentissage

Routes d Apprentissage Renforcercement des capacités des pays SUN pour promouvoir la nutrition à travers des Routes d Apprentissage L expérience de la Route d apprentissage au Pérou et au Sénégal En tant que mouvement global,

Plus en détail

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD

Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD Section I. Les performances récentes de l Afrique en matière d OMD À l approche de l échéance 2015 pour la réalisation des OMD, il est essentiel de faire le point sur les progrès accomplis par l Afrique.

Plus en détail

REOUVERTURE D UN AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/2015/05 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5)

REOUVERTURE D UN AVIS DE VACANCE DE POSTE N AFCHPR/2015/05 CHEF DE DIVISION DES FINANCES ET DE L ADMINISTRATION (P5) AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA AFRICAN COURT ON HUMAN AND PEOPLES RIGHTS COUR AFRICAINE DES DROITS DE L HOMME ET DES PEUPLES P.O Box 6274 Arusha, Tanzania, Tel: +255 732 979506/9; Fax: +255

Plus en détail

La gestion des finances publiques est une composante essentielle

La gestion des finances publiques est une composante essentielle L IDA en action Gestion des finances publiques : effectuer un suivi des ressources pour obtenir de meilleurs résultats La gestion des finances publiques est une composante essentielle du processus de développement.

Plus en détail

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis

La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce. Les solutions d une banque panafricaine. Etat des lieux, Opportunités et Défis La Côte d Ivoire: Carrefour régional du commerce Les solutions d une banque panafricaine Etat des lieux, Opportunités et Défis Edward George, Directeur de Recherche des Matières Premières Agricoles 26

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA)

L Initiative de l UNESCO pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne (TTISSA) PRESENTATION TTISSA Gabrielle BONNET, Ramya VIVEKANANDAN Expertes associées, Section pour la formation des enseignants, Division de l enseignement supérieur, UNESCO L Initiative de l UNESCO pour la formation

Plus en détail

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE

AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE AFFAIRES ACADEMIQUES ET RECHERCHE STRUCTURE DES PROGRAMMES D ENSEIGNEMENT DE L IRIC Cycle : Stage Diplomatique Ce cycle est prioritairement destiné au recyclage des fonctionnaires, des cadres des Ministères

Plus en détail

Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014

Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014 Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014 La 15 e réunion du Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN a eu lieu entre

Plus en détail

I. LA BONNE GOUVERNANCE, PRIORITÉ DES ACTIVITES DE L IDLO

I. LA BONNE GOUVERNANCE, PRIORITÉ DES ACTIVITES DE L IDLO 2.1.3 L action de promotion et de renforcement de la bonne gouvernance menée par l Organisation internationale de droit du développement (IDLO) Amady BA, juge, Organisation internationale de droit du développement

Plus en détail

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire

FITS 2008 Bamako,Mali. Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire FITS 2008 Bamako,Mali Table Ronde Politiques et stratégies nationales d appui au tourisme responsable et solidaire Problématiques Pourquoi avoir une politique et une stratégie nationale d appui au tourisme

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial

Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme Quatrième reconstitution des ressources (2014-2016) Le nouveau modèle de financement du Fonds mondial Avril 2013 Introduction 1. Fin

Plus en détail

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE

DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE 14 ANNEXE IV DEMANDE DE CHANGEMENT DE DISCIPLINE Je soussigné (e) (1). épouse Professeur des universités - Praticien hospitalier (2) Maître de conférences des universités - Praticien hospitalier (2) En

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef.

BAfD. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation. Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef. Gérer les chocs des cours des matières premières à l exportation Kupukile Mlambo Conseiller auprès de l Économiste en chef Groupe de la Banque africaine de développement BAfD Septembre 2011 1 Plan de la

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT

BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT BANQUE AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT FONDS AFRICAIN DE DÉVELOPPEMENT COMMUNICATION ET RELATIONS EXTÉRIEURES STRATÉGIE À MOYEN TERME PRST Unité des relations extérieures et de la communication (ERCU) Tunis,

Plus en détail

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement)

Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Termes de référence des études diaspora-pays Programme DIAPODE (Diasporas pour le Développement) Sommaire 1. Cadre de l étude...1 2. Objectif de l étude...2 3. Questionnements à étudier...2 4. Méthodologie...3

Plus en détail

La Finance au Service de l Afrique NOTE DE BRIEFING

La Finance au Service de l Afrique NOTE DE BRIEFING La Finance au Service de l Afrique NOTE DE BRIEFING État DEs lieux de LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE Publié conjointement par : Fondation Munich Re www.munichre-foundation.org Contact : Dirk Reinhard, dreinhard@munichre-foundation.org

Plus en détail

NOTE D ORIENTATION 2013

NOTE D ORIENTATION 2013 NOTE D ORIENTATION 2013 Introduction 1. Le Fonds de l OIM pour le développement, créé en 2001, vient en aide aux Etats Membres en développement et à ceux dont l économie est en transition en vue de l élaboration

Plus en détail

Durée du congé de maternité

Durée du congé de maternité Durée du congé de maternité Source: Toutes les données contenues dans les graphiques sont issues de la Base de donnée sur les lois des conditions de travail et d emploi du BIT Protection de la maternité":

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Hutchison Global Communications (HGC) Membre exclusif NetHope et InsideNGO Programme d'achat groupé haut débit FAI Afrique

Hutchison Global Communications (HGC) Membre exclusif NetHope et InsideNGO Programme d'achat groupé haut débit FAI Afrique Hutchison Global Communications (HGC) Membre exclusif NetHope et InsideNGO Programme d'achat groupé haut débit FAI Afrique Qu est-ce que le programme groupé haut débit FAI de HGC? Le groupement haut débit

Plus en détail

Le Fonds pour le climat d'investissement en Afrique

Le Fonds pour le climat d'investissement en Afrique Le Fonds pour le climat d'investissement en Afrique Présentateur Madame DIARRA Coumba Diatigui Directrice du Centre de Conciliation et d Arbitrage du Mali 17 février 2011 à l Hôtel laïco l amitié Le Fonds

Plus en détail

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS

PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS PLR 2014 - EXTRAIT DU RAP DE LA MISSION : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS Version du 27/05/2015 à 17:53:19 PROGRAMME 852 : PRÊTS À DES ÉTATS ÉTRANGERS POUR CONSOLIDATION DE DETTES ENVERS LA FRANCE MINISTRE

Plus en détail

Plan d'action Africain pour l'efficacité du Développement Priorités de la Coopération au Développement. Préambule

Plan d'action Africain pour l'efficacité du Développement Priorités de la Coopération au Développement. Préambule Plan d'action Africain pour l'efficacité du Développement Priorités de la Coopération au Développement Préambule Le Plan d'action africain pour l'efficacité du développement avec des priorités clés pour

Plus en détail

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015

Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Document d analyse sur le Suivi et l examen du Programme de Développement pour l après-2015 11 mai 2015 Introduction Le présent document d analyse met en exergue quelques éléments clés du suivi et de l

Plus en détail

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn

Votre Revue de Presse Du 04 / 09 /2014 N 227. www.conect.org.tn conect Votre Revue de Presse Du 04 / 09 / By N 227 Suivez nos actualités www.conect.org.tn technique.conect@hexabyte.tn // technique@conect.org.tn tel : +216 71231 402 // Fax : +216 71231059 La CONECT

Plus en détail

Investir dans la santé, c est investir dans le développement économique

Investir dans la santé, c est investir dans le développement économique NATIONS UNIES CONSEIL ÉCONOMIQUE ET SOCIAL COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L AFRIQUE Trentième réunion du Comité d experts Réunion du Comité d experts de la quatrième réunion annuelle conjointe de la Conférence

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain BRIEFING NOTE 1 Microinsurance Innovation Facility ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain En Afrique, la micro-assurance

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

NOTE D INFORMATION AUX MAISONS DE PRESSE SUR LE PREMIER CONGRES AFRICAIN SUR L AGRICULTURE DE CONSERVATION (IACCA)

NOTE D INFORMATION AUX MAISONS DE PRESSE SUR LE PREMIER CONGRES AFRICAIN SUR L AGRICULTURE DE CONSERVATION (IACCA) NOTE D INFORMATION AUX MAISONS DE PRESSE SUR LE PREMIER CONGRES AFRICAIN SUR L AGRICULTURE DE CONSERVATION (IACCA) 1. Objet de la note d information Cette note d information qui s adresse aux diverses

Plus en détail

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET

ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Addis Ababa, ETHIOPIA P. O. Box 3243 Telephone : +251-115- 517 700 Fax : +251-115- 517844 website : www. africa-union.org ÉVÉNEMENTS PRÉ-SOMMET FORUM DE LA

Plus en détail

Recommandations du Forum sur la Liberté d expression en Afrique

Recommandations du Forum sur la Liberté d expression en Afrique For large Diffusion 30 juin 2006, Recommandations du Forum sur la Liberté d expression en Afrique Préambule Nous les participants au Forum sur la liberté d expression en Afrique réunis à Saly, Sénégal

Plus en détail

Enquête du FMI sur l accès au marché financier et indice d inclusion financière

Enquête du FMI sur l accès au marché financier et indice d inclusion financière Enquête du FMI sur l accès au marché financier et indice d inclusion financière Département des Statistiques du FMI Les idées exprimées ici sont celles de l auteur et ne doivent en aucun cas être attribuées

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan

1981-1982 : Maîtrise en gestion des entreprises de l université d Abidjan. 1980-1981 : Licence en gestion des entreprises de l université d Abidjan NOM : APPIA PRENOM : KOUACHI Jean-Baptiste Nationalité: Ivoirienne FONCTION : Economiste, Conseiller Technique ADRESSE ACTUELLE : 01 BP 945 Abidjan 01 Email : appiajb@yahoo.fr MOBILE : 225 07-92- 78-95//02

Plus en détail

Migration de l analogique au numérique en Afrique

Migration de l analogique au numérique en Afrique Union africaine des télécommunications Migration de l analogique au numérique en Afrique CIRCAF, Niamey 10-12 décembre 2013 Abdoulkarim SOUMAILA Secrétaire Général sg@atu-uat.org www.atu-uat.org Décembre

Plus en détail

Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne

Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne N 2014-A-03 - Juillet Panorama du Analyse Dynamiques de croissance et de population en Afrique sub-saharienne Après deux décennies de croissance économique trop faible pour permettre une progression des

Plus en détail

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015

CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 CONTRIBUTION DES MINISTRES DE LA CONFEMEN POUR LA DÉFINITION DES PRIORITÉS DE L ÉDUCATION POUR L AGENDA DE L APRÈS 2015 La CONFEMEN a adhéré à l initiative «l Éducation avant tout» du Secrétaire général

Plus en détail

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance

Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Commission 2.7 - Africa Santé et nutrition de l enfant en Afrique: Enjeux et défis dans le contexte du Développement de la Petite Enfance Professor M. Guelaya Sall World Conference on Early Childhood Care

Plus en détail

Activités de la CNUCED à l appui de l Afrique

Activités de la CNUCED à l appui de l Afrique Nations Unies Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. générale 31 mai 2012 Français Original: anglais TD/B/EX(55)/2/Rev.1 Conseil du commerce et du développement Cinquante-cinquième

Plus en détail

Réseau des pays du Mouvement SUN : Rapport de la 17 e réunion - 26 Janvier au 2 février 2015

Réseau des pays du Mouvement SUN : Rapport de la 17 e réunion - 26 Janvier au 2 février 2015 Réseau des pays du Mouvement SUN : Rapport de la 17 e réunion - 26 Janvier au 2 février 2015 La 17 e réunion du Réseau des points focaux nationaux du Mouvement SUN s'est tenue du 26 janvier au 2 février

Plus en détail

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS

Couverture des frais de voyage proposée aux Parties à la Convention-cadre de l OMS Conférence des Parties à la Convention-cadre de l OMS pour la lutte antitabac Sixième session Moscou (Fédération de Russie), 13-18 octobre 2014 Point 6.4 de l ordre du jour provisoire FCTC/COP/6/INF.DOC./2

Plus en détail

Déclaration de Lilongwe sur l accès à l assistance juridique dans le système pénal en Afrique

Déclaration de Lilongwe sur l accès à l assistance juridique dans le système pénal en Afrique Déclaration de Lilongwe sur l accès à l assistance juridique dans le système pénal en Afrique Conférence sur l assistance judiciaire dans le système pénal : le rôle des avocats, nonavocats et autres acteurs

Plus en détail