C. MOUHOT. v = v+v. + v v. Le noyau de collision varie selon les situations à modéliser (voir [11],[12]). Le modèle le plus classique est de la forme

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "C. MOUHOT. v = v+v. + v v. Le noyau de collision varie selon les situations à modéliser (voir [11],[12]). Le modèle le plus classique est de la forme"

Transcription

1 RAPPORT D AVANCEMENT DE THÈSE DE PREMIÈRE ANNÉE : ÉTUDE DE PROBLÈMES DE RÉGULARITÉ ET DE SINGULARITÉ POUR LES SOLUTIONS DES ÉQUATIONS DE LA THÉORIE CINÉTIQUE SOUS LA DIRECTION DE CÉDRIC VILLANI C. MOUHOT Le cadre L objet de la théorie cinétique est la modélisation d un gaz (ou plasma, ou tout autre système constitué d un grand nombre de particules) par une fonction de distribution dans l espace des phases où évoluent les atomes. Sous certaines hypothèses simplificatrices physiques (cf. [11]) le modèle associé est une fonction f(t, x, v) définie sur [0, T ] D R N où D est un domaine (borné ou non) de R N. Une équation satisfaisante pour rendre compte à la fois du transport de particules et des collisions est obtenu par Boltzmann en 187 (pour les hypothèses physiques nous renvoyons de nouveau à [11]) (1) où () f t (t, x, v) + v xf(t, x, v) = Q(f, f)(t, x, v) Q(f, g)(t, x, v) = dv dσb( v v, σ)(f g fg ) R N S N 1 et f = f(t, x, v), f = f (t, x, v ), f = f(t, x, v ), f (t, x, v ). Reste à expliciter le σ qui apparait. Lors d une collision (que l on suppose binaire, voir à nouveau les hypothèses physiques), deux particules de vitesses v et v se rencontrent, pour donner deux particules de vitesses v et v. Le sytème qui donne les nouvelles vitesses en fonction des anciennes est sous-déterminé, c est la raison pour laquelle on introduit le paramètre supplémentaire σ et le noyau B qui lui corresponds { v = v+v + v v σ (3) v = v+v v v σ Le noyau de collision varie selon les situations à modéliser (voir [11],[1]). Le modèle le plus classique est de la forme (4) B(z, σ) = b(cos θ) z γ ( ) v où cos θ = v v v v v v v. Au sein de ce modèle on distingue les potentiels mous (γ < 0) qui traitent le cas des potentiels coulombiens, et les potentiels durs (γ > 0) qui traitent le cas des sphères dures (γ = 1, b = cste). Dans le cas particulier des 1

2 C. MOUHOT intéractions coulombiennes, l opérateur de collision de Boltzmann n a plus de sens et doit être remplaçé par l opérateur de collision de Landau-Coulomb Q L (f, g) = { ( f dv a ij (v v ) f f f )} (5), v i v j v j (6) a ij (z) = ( δ ij z ) iz j 1 z z. Landau a établi cette équation en 1936 pour modéliser les collisions dans les plasmas. L équation de Landau est obtenue en supposant que les collisions rasantes sont prédominantes dans l équation de Boltzmann. La compréhension de ces équations reste parcellaire (principalement à cause de la non-linéarité et la forme intégrale complexe de l opérateur de collision) et les questions d existence/unicité restent pour la plupart ouvertes. Plusieurs théories partielles coexistent pour le moment : Le cadre spatialement homogène (plus de dépendance en x) Les solutions près de l équilibre Les solutions petites (c est-à-dire en temps petit ou avec donnée petite) Les solutions renormalisées de DiPerna-Lions (cf. [15], [16]). Les problèmes monodimensionnels en espace Au cours de l étude au voisinage de l équilibre, on est amené à considérer l équation linéarisée autour de l équilibre. L opérateur de Boltzmann linéarisé s écrit (7) Lh(v) = R N S N 1 Φ( v v ) b(θ) M(v ) ( ) h(v ) + h(v ) h(v ) h(v) dσdv, où f = M(1 + h) est la vraie solution de l équation non-linéaire et M(v) est la maxwellienne à l équilibre (voir [1]). Sachant que grâce au théorème H de Boltzmann on s attend à ce que la solution converge toujours vers cet équilibre (l entropie se dissipe), cette étude présente aussi l intérêt de renseigner éventuellement sur le comportement asymptotique de la solution. Par exemple l étude des trous spectraux de l opérateur linéarisé guide la recherche des résultats de convergence vers l équilibre pour l équation non-linéaire. Enfin, il faut mentionner plusieurs caricatures de l équation de Boltzmann, qui sont des modèles simplifiés de cette équation, mais conservant assez de ses propriétés pour donner des renseignements. Parmi celles-ci la plus célèbre est sans doute le modèle de Kac (cf. []) qui est l équation (8) t f + v x f = Q K (f, f) en dimension 1 avec pour opérateur de collision π (9) Q K (f, g) = {f(v )f(v ) f(v)f(v )} dθ π dv v R θ=0 où (v, v ) sont les vitesses pré-collisionnelles : v = v cos θ v sin θ v = v sin θ + v cos θ.

3 RAPPORT D AVANCEMENT DE THÈSE DE PREMIÈRE ANNÉE 3 Angles d attaques suivis, résultats obtenus et pistes L idée générale est de comprendre les phénomènes de conservation de régularité et apparition de singularité, et plus généralement les propriétés qualitatives des solutions. L obstacle immédiat est l absence de théorie d ensemble d existence/unicité dans laquelle se placer. Modèles cinétiques homogènes Avec cut-off, intéraction de courte portée : La théorie semble ici presque terminée, du moins dans le cas des potentiels durs. L article [3] en collaboration avec Cédric Villani issu du travail de la première année de thèse donne une bonne compréhension des phénomènes de propagation de régularité et singularité en se basant sur le théorème de régularité de Lions pour l opérateur de gain. Une piste serait de tenter d appliquer aux potentiels mous la stratégie suivie pour les potentiels durs. L obstacle supplémentaire qui apparait alors est l absence de controle uniforme en temps sur les moments. Sans cut-off, intéraction à longue portée : Plusieurs pistes se presentent : 1. Utiliser les outils développés dans le cadre avec cut-off en cherchant des estimations assez fines et robustes pour passer à la limite (stratégie ouverte par Lions voir [4, 5]). Ce travail est entamé avec l extension de certaines estimées a priori de [3], ainsi qu une nouvelle estimée a priori obtenue avec Laurent Desvillettes.. Utiliser la méthode de [6] basée sur l estimation fine de la dissipation d entropie qui fournit des estimée directement sur la régularité (l opérateur de collision global se comporte comme le laplacien fractionnaire ν/ où ν est relié à l ordre de la singularité angulaire). 3. Dans le cas particulier de potentiel coulombien où l équation de Botzmann doit être remplaçée par l équation de Landau-Coulomb, tenter d appliquer la méthode de Hatem Zaag [19] développée dans la cadre de l étude de la chaleur non-linéaire pour étudier le problème d explosion en temps fini. 4. Une autre idée serait de tenter d utiliser des subsituts de principes du maximum pour cette équation (on l applique à l opérateur bilinéaire dans lequel on gèle l un des deux arguments) pour obtenir des bornes uniformes. Modéle cinétiques inhomogènes Les différences qui se présentent par rapport à l étude du cas homogène sont : 1. la présence de la variable x (avec le transport libre associé) nécessite d obtenir maintenant de la régularité en v et x. Pour cela il faut utiliser l outil des lemmes de moyenne pour transférer la régularité de v sur x (cf. [7] pour des résultats récents);. l influence de la géométrie du domaine et des conditions limites. Comprendre cette influence nécessite une bonne compréhension des estimée a priori liée aux conditions de bord. Cette influence peut être vue à deux niveaux : sur la régularité et l apparition ou non de singularité d une part, et sur les états limites et la vitesses de convergence vers ceux-ci. Par exemple il semble intuitif qu une concavité de la frontière soit à l origine de nouvelles singularités. Deux types d approches sont possibles en l état actuel de la théorie : 1. Tenter d étudier le problème de Cauchy dans le cadre des solutions renormalisées (voir par exemple [8], [9]);

4 4 C. MOUHOT. Faire une étude de la régularité a priori (dans cet esprit voir [30] pour un résultat a priori sur la convergence presque exponentielle vers l équilibre). C est la voie choisie ici. Les résultats obtenus s appliquent aux différents cadres parcellaires de bonnes solutions connues, et fournissent par contraposée des conditions nécessaires d explosion. Le seul travail de ce type effectué dans R N est [0]. Suivant cette approche, une borne inférieure sur les solutions a été obtenue en suivant la méthode de [31], [3] dans le cas homogène avec un argument de compacité pour gérer le transport libre. Des travaux pour obtenir des estimée a priori de régularité pour de bonnes solutions sont en cours (principalement il faut une hypothèse a priori de contrôle uniforme sur la densité). Pour l étude de l influence de la géométrie du domaine, le travail de bibliographie est en cours, et une piste semble être de faire l étude prĺiminaire de cas plus simples (uniquement transport, linéaire, modèle de Kac, modèle BKW, modèle de champs moyen (cf. un travail en cours de Hyung Ju Hwang, Brown University sur Vlasov- Poisson). Modéles cinétiques linéaires ou linéarisés Ici les outils sont différents : on étudie l opérateur de collision linéarisé dans L avec poids maxwellien et on dipose des outils d analyse fonctionnelle liés aux espaces de Hilbert. Cependant la voie principale suivie dans les années 70 a été une approche abstraite basée sur des théorèmes de perturbation comme le théorème de Weyl, et donnait des résultats non constructifs, donc peu satisfaisants du point de vue physique (en particulier pour les applications au taux de convergence vers l équilibre). En partant des travaux [33], [34] basés sur la diagonalisation explicite de l opérateur de collision par Fourier dans le cas maxwellien, on suit ici une autre approche, en cherchant des résultats explicites par des méthodes plus liées à la spécificité de l équation de Boltzmann. Un premier résultat a été obtenu en collaboration avec Céline Baranger de l ENS Cachan, qui permet par une méthode géométrique de déduire des bornes explicites pour les potentiels durs à partir des bornes explicites du cas maxwellien. Des travaux sont en cours aussi pour prouver des inégalitées de trou spectral directement, sans passer par le cas maxwellien, par une méthode plus proche de l approche historique de Boltzmann et due à Laurent Desvillettes (cf. [35] où elles est appliquée au cas non-linéaire). Une piste serait d essayer de raccorder la théorie non-linéaire à la théorie linéaire par des bornes adaptées sur les moments (voir un travail en cours de Desvillettes et Wennberg) et/ou un théorème de décomposition adapté, le but étant d obtenir un taux de convergence exponentiel explicite vers équilibre dans le cas des potentiels durs (le résultat a été prouvé de façon non-constructive par Arkeryd [36], et ne peut être simplement prouvée par les méthodes par inégalité entropie/dissipation d entropie puisque la conjecture de Cercignani est fausse, cf. [34], [37], [38]). A lors actuelle, le meilleur résultat explicite obtenu pour les potentiels durs est une convergence presque exponentielle vers l équilibre (i.e polynômiale de puissance aussi grande voulue), voir [3]. Études numériques Des simulations ont été entreprises avec Francis Filbet et Cédric Villani sur Landau-Coulomb pour l étude du problème d explosion en temps fini. La poursuite dans la voie numérique est en vue au cours de l échange en Italie (voir section suivante).

5 RAPPORT D AVANCEMENT DE THÈSE DE PREMIÈRE ANNÉE 5 Echanges prévues au sein du réseau HYKE Le HYperbolic and Kinetic Equations : Asymptotics, Numerics, Analysis est un réseau de recherche européen financé par l Union Européenne. Il offre des bourses pour effectuer des stages de recherches pré et post doc. Chalmers University, Göteborg (Suède) Travail avec Bernt Wennberg. Projets : limite de Boltzmann-Grad dans le cadre des gaz de Lorentz (modèle de dérivation probabiliste pour équation cinétique linéaire, voir [39, 40, 41], et étude de l équation de Boltzmann relativiste et quantique. Università di Ferrara, Ferrare (Italie) Travail avec Lorenzo Pareschi. Projets : étude numérique de modèles cinétiques (méthodes spectrales, Monte-Carlo, déterministes). L amélioration des algorithmes existants utilise la compréhension de la géométrie de l équation et de ses proriétés de régularités (cf. [18] et article en cours de Filbet et Russo). Déroulement de la thèse L année universitaire 00/003 sera consacrée à la poursuite des travaux cidessus, avec en particulier comme objectif l achèvement d un deuxième article en collaboration avec Céline Baranger. L année universitaire 003/004, en plus de la poursuite dans ces directions, pourrait aussi être tournée vers la formation à un nouveau domaine connexe aux précédents (approfondissement du numérique, problème de transport de masse, dérivation de Boltzmann-Grad et problème de l apparition de l irréversibilité lié, etc...). Les stages de recherche dans les universités étrangères seront étalés sur ces deux années. La soutenance est prévue au cours de l année civile 004. References [1] Wennberg, B., Regularity in the Boltzmann equation and the Radon tranform, Comm. Partial Differential Equations 19 (1994), no. 11-1, [] Bouchut, F., Desvillettes, L., A proof of the smoothing properties of the positive part of Boltzmann s kernel, Rev. Mat. Iberoamericana 14 (1998), no. 1, [3] Wennberg, B., The geometry of Binary Collisions and Generalized Radon Transforms, Arch. Rationnal Mech. Anal. 139 (1997) [4] Lu, X., A Direct Method for the Regularity of the Gain Term in the Boltzmann Equation, J. Math. Anal. Appl. 8. (1998), [5] Gustafsson, T., L p -Estimates for the Nonlinear Spatially Homogeneous Boltzmann Equation, Arch. Rational Mech. Anal. 9 (1986), no. 1, [6] Gustafsson, T., Global L p -Properties for the Spatially Homogeneous Boltzmann Equation, Arch. Rational Mech. Anal. 103 (1988), no. 1, [7] Arkeryd, L., L Estimates for the Space-Homogeneous Boltzmann Equation, Journal of Statistical Physics, Vol.31, No., [8] Arkeryd, L., On the Boltzmann Equation, Part. I : Existence, Arch. Rationnal Mech. Anal. 45 Arch. Rational Mech. Anal. 45 (197), [9] Arkeryd, L., On the Boltzmann Equation, Part. II : The Full Initial Value Problem, Arch. Rational Mech. Anal. 45 (197), [10] Toscani, G., and Villani, C., On the trend to equilibrium for some dissipative systems with slowly increasing a priori bounds, J. Statist. Phys. 98, 5-6 (000), [11] Villani, C., A review of mathematical topics in collisional kinetic theory, â paraitre dans Handbook of Fluid Mechanics. [1] Villani, C., Contribution à l étude mathématique des collisions en théorie cinétique, Document de synthèse d Habilitation à Diriger des Recherches.

6 6 C. MOUHOT [13] Wennberg, B., On moments and uniqueness for solutions to the space homogeneous Boltzmann equation, Transport Theory Statist. Phys. 3 (1994), no.4, [14] Vilani, C., Fisher information bounds for Boltzamnn s collision operator, J. Math. Pures App. 77 (1998), [15] DiPerna, R., Lions, P-L., On the Foker-Planck-Boltzmann equation, Comm. Math. Phys. 10 (1988), 1-3. [16] DiPerna, R., Lions, P-L., On the Cauchy problem for the Boltzmann equation: Global existence and weak stability, Ann. Math. 130 (1989), [17] Mouhot, C., Une nouvelle preuve de la propagation de la régularité L p pour les solutions de l équation de Boltzmann Mémoire de DEA sous la direction de Cédric Villani. [18] Filbet, F., Contribution à l analyse et la simulation numérique de l équation de Vlasov Thèse de doctorat (001), Université de Nancy I. [19] Zaag, H., Sur la description des formations de singularités de la chaleur non-linéaire Thèse de doctorat (1998), Université de Cergy-Pontoise. [0] Boudin, L., Desvillettes, L., On the regularity of the global small solutions of the full Boltzmann Monatsh. Math 131 (000), no., [1] Cercignani, C., Illner, R., Pulvirenti, M., The mathematical theory of dilute gases. Applied Mathematical Sciences, 106. Springer-Verlag, New York, [] Kac, M. Foundations of kinetic theory. Proceedings of the Third Berkeley Symposium on Mathematical Statistics and Probability, , vol. III, pp University of California Press, Berkeley and Los Angeles, [3] Mouhot, C., Villani, C., Regularity theory for the Boltzmann equation with cut-off soumis à Arch. Ration. Mech. Anal. [4] Lions, P.-L., Compactness in Boltzmann s equation via Fourier integral operators and applications. I J. Math. Kyoto Univ. 34 (1994), no., [5] Lions, P.-L., Regularity and compactness for Boltzmann collision kernels without angular cutoff C. R. Acad. Sci. Paris Sér. I Math. 36 (1998), no. 1, [6] Alexandre, R., Desvillettes, L., Villani, C., Wennberg, B., Entropy dissipation and long-range interactions. Arch. Ration. Mech. Anal. 15 (000), no. 4, [7] Bouchut, F., Hypoelliptic regularity in kinetic equations to appear in J. Math. Pures Appl. (00) [8] Mischler, S., On the initial boundary value problem for the Vlasov-Poisson-Boltzmann system. Comm. Math. Phys. 10 (000), no., [9] Goudon, T., Existence of solutions of transport equations with nonlinear boundary conditions. European J. Mech. B Fluids 16 (1997), no. 4, [30] Desvillettes, L., Villani, C., On the trend to global equilibrium in spatially inhomogeneous entropy-dissipating systems: the linear Fokker-Planck equation. Comm. Pure Appl. Math. 54 (001), no. 1, 1 4. [31] Carleman, T., Sur la théorie de l équation intégrodifférentielle de Boltzmann. Acta Math. 60 (193), [3] Pulvirenti, A., Wennberg, B., A Maxwellian lower bound for solutions to the Boltzmann equation. Comm. Math. Phys. 183 (1997), no. 1, [33] Wang-Chang, C.S., Uhlenbeck, G.E., Studies in Statistical Mechanics Vol. V, edited by J.L. Lebowitz and E. Montroll, North-Holland [34] Bobylev, A.V., The theory of the nonlinear spatially uniform Boltzmann equation for Maxwell molecules. Mathematical physics reviews, Vol. 7, , Soviet Sci. Rev. Sect. C Math. Phys. Rev., 7, Harwood Academic Publ., Chur, [35] Desvillettes, L., Convergence towards the thermodynamical equilibrium. Trends in applications of mathematics to mechanics (Nice, 1998), , Chapman & Hall/CRC Monogr. Surv. Pure Appl. Math., 106, Chapman & Hall/CRC, Boca Raton, FL, 000. [36] Arkeryd, L., Stability in L 1 for the spatially homogeneous Boltzmann equation. Arch. Rational Mech. Anal. 103 (1988), no., [37] Wennberg, B., Entropy dissipation and moment production for the Boltzmann equation. J. Statist. Phys. 86 (1997), no. 5-6, [38] Bobylev, A.V., Cercignani, C., On the rate of entropy production for the Boltzmann equation. J. Statist. Phys. 94 (1999), no. 3-4, [39] Gallavotti, G., Divergences and approach to equilibrium in the Lorentz and the Windtree models. Phys. Rev. () 185, 1 (1969),

7 RAPPORT D AVANCEMENT DE THÈSE DE PREMIÈRE ANNÉE 7 [40] Bourgain, J., Golse, F., Wennberg, B., On the distribution of free path lengths for the periodic Lorentz gas. Comm. Math. Phys. 190 (1998), no. 3, [41] Desvillettes, L., Pulvirenti, M., The linear Boltzmann equation for long-range forces: a derivation from particle systems. Math. Models Methods Appl. Sci. 9 (1999), no. 8, École Normale Supérieure de Lyon, UMPA, 46, Allée d Italie, Lyon Cedex 07, FRANCE.

Curriculum Vitae C U R S U S

Curriculum Vitae C U R S U S Véronique BAGLAND Laboratoire de Mathématiques Université Blaise Pascal Campus Universitaire des Cézeaux 63177 Aubière cedex, France Tél.:+33(0)473 407084 E-mail : bagland@math.univ-bpclermont.fr http://math.univ-bpclermont.fr/~bagland/

Plus en détail

Notice Individuelle - Curriculum- Vitae

Notice Individuelle - Curriculum- Vitae BAHOURI Hajer Av Othman Ibn Affen Res Ennawres, Apt 661 2080 ARIANA (TUNISIE) Tel : 216-71-707 174 GSM : 216-98-442 486 Notice Individuelle - Curriculum- Vitae ETUDES ET DIPLOMES 1975- Baccalauréat : Mathématiques

Plus en détail

Curriculum Vitæ - Guillaume Rond

Curriculum Vitæ - Guillaume Rond Curriculum Vitæ - Guillaume Rond Identification Nom : ROND Prénom : Guillaume Date de naissance : 03/05/1978 Grade : Maître de Conférences - Classe normale Établissement : Université de la Méditerranée

Plus en détail

Solutions globales pour les équations décrivant des écoulements insaturés en milieux poreux, avec une pression capillaire dynamique

Solutions globales pour les équations décrivant des écoulements insaturés en milieux poreux, avec une pression capillaire dynamique Solutions globales pour les équations décrivant des écoulements insaturés en milieux poreux, avec une pression capillaire dynamique J. Bodin 12, T. Clopeau 2, A. Mikelić 2 1 Agence Nationale pour la gestion

Plus en détail

Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions.

Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions. Problèmes mathématiques de la mécanique/mathematical problems in Mechanics Modèles bi-dimensionnels de coques linéairement élastiques: Estimations de l écart entre leurs solutions. Cristinel Mardare Laboratoire

Plus en détail

curriculum vitae et résumé des activités d enseignement et de recherche Mohamed Ali Hamza

curriculum vitae et résumé des activités d enseignement et de recherche Mohamed Ali Hamza curriculum vitae et résumé des activités d enseignement et de recherche de Mohamed Ali Hamza Faculté des Sciences de Tunis, Département de Mathématiques, Campus Universitaire, 1060, Tunis Tunisie E-mail:

Plus en détail

Analyse stochastique de la CRM à ordre partiel dans le cadre des essais cliniques de phase I

Analyse stochastique de la CRM à ordre partiel dans le cadre des essais cliniques de phase I Analyse stochastique de la CRM à ordre partiel dans le cadre des essais cliniques de phase I Roxane Duroux 1 Cadre de l étude Cette étude s inscrit dans le cadre de recherche de doses pour des essais cliniques

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 1977 : Baccalauréat Math-Sciences, Lycée Medjez El Bab. 1981 : Maîtrise de Mathématiques, Faculté des Sciences de Tunis.

CURRICULUM VITAE. 1977 : Baccalauréat Math-Sciences, Lycée Medjez El Bab. 1981 : Maîtrise de Mathématiques, Faculté des Sciences de Tunis. CURRICULUM VITAE Nom : SIFI Prénom : Mohamed Date et lieu de Naissance : 05 / 02 / 1956 à Medjez El Bab. Nationalité : Tunisienne. Carte d identité nationale : No 0804651. Qualité : Professeur de Mathématiques

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale

Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale Outils d analyse fonctionnelle Cours 5 Théorie spectrale 22 septembre 2015 Généralités Dans tout ce qui suit V désigne un espace de Hilbert réel muni d un produit scalaire x, y. Définition Soit A une application

Plus en détail

CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE. Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE. (durée : cinq heures)

CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE. Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE. (durée : cinq heures) CONCOURS D ENTREE A L ECOLE DE 2007 CONCOURS EXTERNE Cinquième épreuve d admissibilité STATISTIQUE (durée : cinq heures) Une composition portant sur la statistique. SUJET Cette épreuve est composée d un

Plus en détail

COMPORTEMENT ASYMPTOTIQUE D UNE FILE D ATTENTE À UN SERVEUR

COMPORTEMENT ASYMPTOTIQUE D UNE FILE D ATTENTE À UN SERVEUR Université Paris VII. Préparation à l Agrégation. (François Delarue) COMPORTEMENT ASYMPTOTIQUE D UNE FILE D ATTENTE À UN SERVEUR Ce texte vise à l étude du temps d attente d un client à la caisse d un

Plus en détail

Continuité d une fonction de plusieurs variables

Continuité d une fonction de plusieurs variables Chapitre 2 Continuité d une fonction de plusieurs variables Maintenant qu on a défini la notion de limite pour des suites dans R n, la notion de continuité s étend sans problème à des fonctions de plusieurs

Plus en détail

Le théorème de Perron-Frobenius, les chaines de Markov et un célèbre moteur de recherche

Le théorème de Perron-Frobenius, les chaines de Markov et un célèbre moteur de recherche Le théorème de Perron-Frobenius, les chaines de Markov et un célèbre moteur de recherche Bachir Bekka Février 2007 Le théorème de Perron-Frobenius a d importantes applications en probabilités (chaines

Plus en détail

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de

- cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de Notion de courant de particule ; conservation du courant = expression du courant de particules chargées ; charges; j = q k k - cas d une charge isolée en mouvement et par extension d un ensemble de v k

Plus en détail

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures

U 315 J. 5008 SESSION 2003. Filière MP PHYSIQUE. ENS de Paris. Durée : 6 heures U 315 J. 5008 SESSION 2003 Filière MP PHYSIQUE ENS de Paris Durée : 6 heures L usage de calculatrices électroniques de poche à alimentation autonome, non imprimantes et sans document d accompagnement,

Plus en détail

Finance, Navier-Stokes, et la calibration

Finance, Navier-Stokes, et la calibration Finance, Navier-Stokes, et la calibration non linéarités en finance 1 1 www.crimere.com/blog Avril 2013 Lignes directrices Non-linéarités en Finance 1 Non-linéarités en Finance Les équations de Fokker-Planck

Plus en détail

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques

ANNEXE 1 BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques ANNEXE BTS AGENCEMENT DE L'ENVIRONNEMENT ARCHITECTURAL Programme de mathématiques L'enseignement des mathématiques dans les sections de techniciens supérieurs Agencement de l'environnement architectural

Plus en détail

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES

DYNAMIQUE DE FORMATION DES ÉTOILES A 99 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

Le principe de moindre action

Le principe de moindre action Le principe de moindre action F. Hérau Laboratoire de Mathématiques Université de Reims Fete de la science novembre 2008 Définition Principe de moindre action : en physique, hypothèse selon laquelle la

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2013 Épreuve de modélisation, option B : Calcul Scientifique

Agrégation externe de mathématiques, session 2013 Épreuve de modélisation, option B : Calcul Scientifique Agrégation externe de mathématiques, session 2013 Épreuve de modélisation, option (Public2014-B1) Résumé : On présente un exemple de système de deux espèces en compétition dans un environnement périodique.

Plus en détail

1 - INTERPOLATION. J-P. Croisille. Semestre S7, master de mathématiques M1, année 2008/2009. Université Paul Verlaine-Metz

1 - INTERPOLATION. J-P. Croisille. Semestre S7, master de mathématiques M1, année 2008/2009. Université Paul Verlaine-Metz 1 - INTERPOLATION J-P. Croisille Université Paul Verlaine-Metz Semestre S7, master de mathématiques M1, année 2008/2009 1- INTRODUCTION Théorie de l interpolation: approximation de f(x) par une fonction

Plus en détail

Simulation centrée individus

Simulation centrée individus Simulation centrée individus Théorie des jeux Bruno BEAUFILS Université de Lille Année 4/5 Ce document est mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Partage dans les

Plus en détail

Electrocinétique et magnétostatique

Electrocinétique et magnétostatique Chapitre 3 Electrocinétique et magnétostatique 3.1 Electrocinétique - Vecteur densité de courant Un courant électrique correspond à des charges électriques mobiles. On appelle vecteur densité de courant

Plus en détail

Population étudiante en médecine vétérinaire : projections

Population étudiante en médecine vétérinaire : projections Population étudiante en médecine vétérinaire : projections Assemblée Générale des étudiants de Louvain 17 juin 2015 1 Avant-propos Depuis quelques semaines, la question de la surpopulation dans les filières

Plus en détail

Fiche de lecture du projet de fin d étude

Fiche de lecture du projet de fin d étude GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE Fiche de lecture du projet de fin d étude Analyse du phénomène de condensation sur l aluminium Par Marine SIRE Tuteurs : J.C. SICK Manager du Kawneer Innovation Center &

Plus en détail

Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes

Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes Soutenance de stage Laboratoire des Signaux et Systèmes Bornes inférieures bayésiennes de l'erreur quadratique moyenne. Application à la localisation de points de rupture. M2R ATSI Université Paris-Sud

Plus en détail

Précession du périhélie de Mercure

Précession du périhélie de Mercure Préparation à l Agrégation de Sciences Physiques ENSP - Montrouge François Levrier Problème de mécanique Précession du périhélie de Mercure 1 er décembre 25 Ce problème, qui est basé en partie sur celui

Plus en détail

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008

Olivier Coulaud Projet ScAlApplix. 8 janvier 2008 Simulation de la propagation de fissures dans les lentilles du Laser Méga Joule : de la physique des matériaux au calcul haute performance en passant par l'algorithmique, la visualisation et le pilotage

Plus en détail

Étudiante de l université d Angers DEA de Mathématiques et applications, Angers

Étudiante de l université d Angers DEA de Mathématiques et applications, Angers FICHE RÉSUMÉ Nom : Céline ROUCAIROL Née le : 27 Novembre 1977 Mots clés : Singularités, D-modules, irrégularité Cursus universitaire : Étudiante de l université d Angers DEA de Mathématiques et applications,

Plus en détail

Evelyne MIOT. Née le 17/05/1983 à Paris, France Nationalité française

Evelyne MIOT. Née le 17/05/1983 à Paris, France Nationalité française Evelyne MIOT CMLS - UMR 7640 École Polytechnique 91128 Palaiseau Cedex - France +33 (0)1 69 33 49 14 Evelyne.Miot@math.polytechnique.fr http ://www.math.u-psud.fr/ miot/ Née le 17/05/1983 à Paris, France

Plus en détail

(Ir)réversibilité et entropie

(Ir)réversibilité et entropie Séminaire Poincaré XV Le Temps (2010) 17 75 Séminaire Poincaré (Ir)réversibilité et entropie Cédric Villani Université de Lyon & Institut Henri Poincaré 11 rue Pierre et Marie Curie 75231 Paris Cedex 05,

Plus en détail

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème...

I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11. 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique... 13 1.2 Le plan... 18 1.3 Problème... TABLE DES MATIÈRES 5 Table des matières I Stabilité, Commandabilité et Observabilité 11 1 Introduction 13 1.1 Un exemple emprunté à la robotique................... 13 1.2 Le plan...................................

Plus en détail

Chapitre 2 : Méthode de Monte-Carlo avec tirages indépendants, pour le calcul approché d une intégrale.

Chapitre 2 : Méthode de Monte-Carlo avec tirages indépendants, pour le calcul approché d une intégrale. Aix Marseille Université. Algorithmes Stochastiques. M MIS. Fabienne Castell... Chapitre : Méthode de Monte-Carlo avec tirages indépendants, pour le calcul approché d une intégrale. Le but de ce chapitre

Plus en détail

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale

Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Chapitre 7 Théorème du point fixe - Théorème de l inversion locale Dans ce chapitre et le suivant, on montre deux applications importantes de la notion de différentiabilité : le théorème de l inversion

Plus en détail

Séries de Fourier. T f (x) exp 2iπn x T dx, n Z. T/2 f (x) cos ( ) f (x) dx a n (f) = 2 T. f (x) cos 2πn x )

Séries de Fourier. T f (x) exp 2iπn x T dx, n Z. T/2 f (x) cos ( ) f (x) dx a n (f) = 2 T. f (x) cos 2πn x ) Séries de Fourier Les séries de Fourier constituent un outil fondamental de la théorie du signal. Il donne lieu à des prolongements et des extensions nombreux. Les séries de Fourier permettent à la fois

Plus en détail

Ezra Getzler. Department of Mathematics and Society of Fellows Harvard University, Cambridge MA 02138

Ezra Getzler. Department of Mathematics and Society of Fellows Harvard University, Cambridge MA 02138 INÉGALITÉS ASYMPTOTIQUES DE DEMAILLY POUR LES FIBRÉS VECTORIELS Ezra Getzler Department of Mathematics and Society of Fellows Harvard University, Cambridge MA 02138 Abstrait. On démontre une généralisation

Plus en détail

Texte Agrégation limitée par diffusion interne

Texte Agrégation limitée par diffusion interne Page n 1. Texte Agrégation limitée par diffusion interne 1 Le phénomène observé Un fût de déchets radioactifs est enterré secrètement dans le Cantal. Au bout de quelques années, il devient poreux et laisse

Plus en détail

Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique

Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique Projet CLANU en 3GE: Compléments d algèbre linéaire numérique Année 2008/2009 1 Décomposition QR On rappelle que la multiplication avec une matrice unitaire Q C n n (c est-à-dire Q 1 = Q = Q T ) ne change

Plus en détail

1 Fonctions de plusieurs variables

1 Fonctions de plusieurs variables Université de Paris X Nanterre U.F.R. Segmi Année 006-007 Licence Economie-Gestion première année Cours de Mathématiques II. Chapitre 1 Fonctions de plusieurs variables Ce chapitre est conscré aux fonctions

Plus en détail

Restauration d images

Restauration d images Restauration d images Plan Présentation du problème. Premières solutions naïves (moindre carrés, inverse généralisée). Méthodes de régularisation. Panorama des méthodes récentes. Problème général Un système

Plus en détail

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires

Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Méthodes de Monte-Carlo Simulation de grandeurs aléatoires Master Modélisation et Simulation / ENSTA TD 1 2012-2013 Les méthodes dites de Monte-Carlo consistent en des simulations expérimentales de problèmes

Plus en détail

Cours 1: lois discrétes classiques en probabilités

Cours 1: lois discrétes classiques en probabilités Cours 1: lois discrétes classiques en probabilités Laboratoire de Mathématiques de Toulouse Université Paul Sabatier-IUT GEA Ponsan Module: Stat inférentielles Définition Quelques exemples loi d une v.a

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien

TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif. Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE. 2015-2016, Automne. N. Débit & J. Bastien TRAVAUX DIRIGÉS DE l UE MNBif Informatique 3A MÉTHODES NUMÉRIQUES DE BASE 2015-2016, Automne N. Débit & J. Bastien Document compilé le 13 novembre 2015 Liste des Travaux Dirigés Avant-propos iii Travaux

Plus en détail

Objectifs. Calcul scientifique. Champ d applications. Pourquoi la simulation numérique?

Objectifs. Calcul scientifique. Champ d applications. Pourquoi la simulation numérique? Objectifs Calcul scientifique Alexandre Ern ern@cermics.enpc.fr (CERMICS, Ecole des Ponts ParisTech) Le Calcul scientifique permet par la simulation numérique de prédire, optimiser, contrôler... le comportement

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires

Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Modèle réduit pour la DSC : Application aux solutions binaires Stéphane GIBOUT 1, Erwin FRANQUET 1, William MARÉCHAL 1, Jean-Pierre BÉDÉCARRATS 1, Jean-Pierre DUMAS 1 1 Univ. Pau & Pays Adour, LaTEP-EA

Plus en détail

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1

Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Université Paris Diderot Physique L2 2014-2015 Simulations Numériques SN4 Projet : Recherche de source d onde gravitationnelle (analyse de données Metropolis Hastings Markov Chain) 1 Objectifs : Simuler

Plus en détail

Exercice 2 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une position de marché»

Exercice 2 du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une position de marché» Exercice du cours Management Bancaire : «Calcul de la VaR d une position de marché» La réglementation bancaire impose aux banques de maintenir un niveau de capital minimum pour absorber les pertes dues

Plus en détail

Modèle de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes

Modèle de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes de troncature gauche : Comparaison par simulation sur données indépendantes et dépendantes Zohra Guessoum 1 & Farida Hamrani 2 1 Lab. MSTD, Faculté de mathématique, USTHB, BP n 32, El Alia, Alger, Algérie,zguessoum@usthb.dz

Plus en détail

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs

Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I. Code Unités Devoirs Code Unités Devoirs 1 re secondaire 2 e secondaire Les quatre opérations sur les nombres entiers Statistiques et probabilités I MAT-1005-2 2 3 MAT-2008-2 2 3 (+, -, x, ) dans l ensemble des entiers Z. Ce premier cours portant

Plus en détail

Nom : Paquet Luc Titre : Professeur des universités e-mail :luc.paquet@univ-valenciennes.fr

Nom : Paquet Luc Titre : Professeur des universités e-mail :luc.paquet@univ-valenciennes.fr Nom : Paquet Luc Titre : Professeur des universités e-mail :luc.paquet@univ-valenciennes.fr CURRICULUM Diplômes universitaires Expérience professionnelle PUBLICATIONS Ouvrages Ouvrages scientifiques ou

Plus en détail

Utilisation d espaces de Sobolev fractionnaires en reconstruction tomographique d objets binaires

Utilisation d espaces de Sobolev fractionnaires en reconstruction tomographique d objets binaires Utilisation d espaces de Sobolev fractionnaires en reconstruction tomographique d objets binaires M. Bergounioux & E. Trélat MAPMO Université d Orléans Journées du GDR - MOA Porquerolles 19-21 Octobre

Plus en détail

Sur certaines séries entières particulières

Sur certaines séries entières particulières ACTA ARITHMETICA XCII. 2) Sur certaines séries entières particulières par Hubert Delange Orsay). Introduction. Dans un exposé à la Conférence Internationale de Théorie des Nombres organisée à Zakopane

Plus en détail

Placement optimal de capteurs sur des modèles EDP

Placement optimal de capteurs sur des modèles EDP Placement optimal de capteurs sur des modèles EDP E. Trélat Univ. Paris 6 (Labo. J.-L. Lions) et Institut Universitaire de France Lancement du DIM RDM-IdF, 8 décembre Motivations Problème Placer des capteurs

Plus en détail

BERNHARD H. HAAK. État civil. 3. Mai 1975 à Aix la Chapelle. Situation professionnelle

BERNHARD H. HAAK. État civil. 3. Mai 1975 à Aix la Chapelle. Situation professionnelle CURRICULUM VITAE État civil né le nationalité 3. Mai 1975 à Aix la Chapelle Allemande Situation professionnelle depuis 09/2007 Maître de conférences, Université Bordeaux 1 10/2006-08/2007 Enseignant-Chercheur,

Plus en détail

Bilan Annuel. L'équipe de recherche. Encadrements/ Co-Encadrements

Bilan Annuel. L'équipe de recherche. Encadrements/ Co-Encadrements REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (CNEPRU) Bilan Annuel Établissement U GUELMA Domaine de recherche MATHEMATIQUES Code

Plus en détail

Premier projet (Thèse) : Étude des mécanismes dinteraction protéineligand par une approche couplant la simulation moléculaire et la chimie quantique

Premier projet (Thèse) : Étude des mécanismes dinteraction protéineligand par une approche couplant la simulation moléculaire et la chimie quantique Parmi les projets en cours sur la thématique Bioinformatique du Laboratoire de Biochimie et Génétique Moléculaire (LBGM), deux d entre eux seront présentés ici et sont orientés uniquement vers l utilisation

Plus en détail

Équations elliptiques semilinéaires avec, pour la non linéarité, une condition de signe et une dépendance sous quadratique par rapport au gradient

Équations elliptiques semilinéaires avec, pour la non linéarité, une condition de signe et une dépendance sous quadratique par rapport au gradient ANNALES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE TOULOUSE THIERRY GALLOUËT Équations elliptiques semilinéaires avec, pour la non linéarité, une condition de signe et une dépendance sous quadratique par rapport au

Plus en détail

Programmation Linéaire - Cours 1

Programmation Linéaire - Cours 1 Programmation Linéaire - Cours 1 P. Pesneau pierre.pesneau@math.u-bordeaux1.fr Université Bordeaux 1 Bât A33 - Bur 265 Ouvrages de référence V. Chvátal - Linear Programming, W.H.Freeman, New York, 1983.

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact

Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact Etude expérimentale de l influence des ouvrages de protection sur les avalanches et des pressions d impact 2009 2012 Paolo Caccamo Université de Grenoble Encadrants : Florence Naaim-Bouvet, Thierry Faug,

Plus en détail

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine

Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine Développement de méthodes multi-grilles dans le cadre de l intéraction pastille/gaine January 25, 2011 Ce n est le bon chemin que si la flèche vise le coeur, R.Hauser Intéraction Pastille/Gaine Fonctionnement

Plus en détail

Quelques résultats sur un système modélisant la chromatographie en phase gazeuse avec effet de sorption

Quelques résultats sur un système modélisant la chromatographie en phase gazeuse avec effet de sorption Quelques résultats sur un système modélisant la chromatographie en phase gazeuse avec effet de sorption Christian Bourdarias, Marguerite Gisclon, Stéphane Junca Université de Savoie et Université de Nice

Plus en détail

Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies

Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies Chapitre 6 Dualité dans les espaces de Lebesgue et mesures de Radon finies Nous allons maintenant revenir sur les espaces L p du Chapitre 4, à la lumière de certains résultats du Chapitre 5. Sauf mention

Plus en détail

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles

Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Différentiabilité ; Fonctions de plusieurs variables réelles Denis Vekemans R n est muni de l une des trois normes usuelles. 1,. 2 ou.. x 1 = i i n Toutes les normes de R n sont équivalentes. x i ; x 2

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Cédric VILLANI : Curriculum Vitae (mise à jour : 4 août 2012)

Cédric VILLANI : Curriculum Vitae (mise à jour : 4 août 2012) Cédric VILLANI : Curriculum Vitae (mise à jour : 4 août 2012) Professeur de l Université de Lyon Directeur de l Institut Henri Poincaré 11 rue Pierre et Marie Curie, 75230 Paris Cedex 05, FRANCE Tél. :

Plus en détail

STAGES INTENSIFS DE REVISION

STAGES INTENSIFS DE REVISION CENTRE SCOLAIRE OZANAM Internat et externat pour lycéens et étudiants Etudes encadrées et soutien scolaire Stages intensifs de révision 60 rue Vauban 69006 LYON 04 78 52 27 99 / Fax : 04 78 52 11 15 www.ozanamlyon.fr

Plus en détail

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X

INTRODUCTION. A- Modélisation et paramétrage : CHAPITRE I : MODÉLISATION. I. Paramétrage de la position d un solide : (S1) O O1 X INTRODUCTION La conception d'un mécanisme en vue de sa réalisation industrielle comporte plusieurs étapes. Avant d'aboutir à la maquette numérique du produit définitif, il est nécessaire d'effectuer une

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 Le sujet est numéroté de 1 à 5. L annexe 1 est à rendre avec la copie. L exercice Vrai-Faux est

Plus en détail

Né le 13/06/1984 Russe Célibataire Langues : Russe, Anglais,

Né le 13/06/1984 Russe Célibataire Langues : Russe, Anglais, Alexey Zykin Université d Etat Ecole des Hautes Etudes en Sciences Economiques Adresse : 7, Vavilova rue, Moscou, Russie Courriel : alzykin@gmail.com Page personnelle : http://www.mccme.ru/poncelet/pers/zykin.html

Plus en détail

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE

MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE MATIÈRE DU COURS D'ALGÈBRE ET D'ANALYSE Titulaire : A.M. Tilkin 8h/semaine 1) MATIERE DE 4 e ANNEE a) ALGEBRE - Rappels algébriques concernant la résolution d équations et d inéquations (fractionnaires

Plus en détail

INTRODUCTION : EDP ET FINANCE.

INTRODUCTION : EDP ET FINANCE. INTRODUCTION : EDP ET FINANCE. Alexandre Popier Université du Maine, Le Mans A. Popier (Le Mans) EDP et finance. 1 / 16 PLAN DU COURS 1 MODÈLE ET ÉQUATION DE BLACK SCHOLES 2 QUELQUES EXTENSIONS A. Popier

Plus en détail

Extrema locaux (ou relatifs)

Extrema locaux (ou relatifs) Chapitre 3 Extrema locaux (ou relatifs) 3.0.77 DÉFINITION Soit f : U! R une fonction, U ouvert d un espace vectoriel normé E et a 2 U. On dit que f présente un minimum local (respectivement un maximum

Plus en détail

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de conférences hors classe. Yves Colin de Verdière

Notice biographique Repères biographiques communs. Grade : Maître de conférences hors classe. Yves Colin de Verdière Nom : MATHEUS Corps : Maître de conférences Equipe de recherche Notice biographique Repères biographiques communs Prénom : FREDERIC Grade : Maître de conférences hors classe Section : 25 UMR 6025 - Laboratoire

Plus en détail

A note on binary quantum collision operators conserving mass momentum and energy

A note on binary quantum collision operators conserving mass momentum and energy C. R. Acad. Sci. Paris,*********** Problèmes mathématiques de la mécanique/mathematical Problems in mechanics A note on binary quantum collision operators conserving mass momentum and energy Pierre DEGOND,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Préface...

TABLE DES MATIÈRES. Préface... TABLE DES MATIÈRES Préface......................................................... iii G. Henniart Représentations linéaires de groupes finis..... 1 1. Caractères des groupes abéliens finis.......................

Plus en détail

TP Méthodes Numériques

TP Méthodes Numériques ENSIMAG 1ère année, 2007-2008 TP Méthodes Numériques Objectifs Les objectifs de ce TP sont : de revenir sur les méthodes de résolution des équations différentielles vues en cours de MN ; d utiliser un

Plus en détail

FIMA, 7 juillet 2005

FIMA, 7 juillet 2005 F. Corset 1 S. 2 1 LabSAD Université Pierre Mendes France 2 Département de Mathématiques Université de Franche-Comté FIMA, 7 juillet 2005 Plan de l exposé plus court chemin Origine du problème Modélisation

Plus en détail

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives.

ÉVALUATION FORMATIVE. On considère le circuit électrique RC représenté ci-dessous où R et C sont des constantes strictement positives. L G L G Prof. Éric J.M.DELHEZ ANALYSE MATHÉMATIQUE ÉALUATION FORMATIE Novembre 211 Ce test vous est proposé pour vous permettre de faire le point sur votre compréhension du cours d Analyse Mathématique.

Plus en détail

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée

1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et calculer la traînée Projet: initiation à Gambit et Fluent - Master 1 Le projet peut être réalisé soit individuellement ou en binôme. 1 Objectif : étudier l écoulement autour d un véhicule type Camion, Pickup ou Truck, et

Plus en détail

Delta couverture de produits dérivés en Finance. ESILV Ingénierie Financière S8 Cours du 24 avril 2012 Partie 2 Marie Bernhart

Delta couverture de produits dérivés en Finance. ESILV Ingénierie Financière S8 Cours du 24 avril 2012 Partie 2 Marie Bernhart Delta couverture de produits dérivés en Finance ESILV Ingénierie Financière S8 Cours du 24 avril 2012 Partie 2 Marie Bernhart Plan de la présentation Couverture de produits dérivés en Finance Principe

Plus en détail

Équations non linéaires

Équations non linéaires Équations non linéaires Objectif : trouver les zéros de fonctions (ou systèmes) non linéaires, c-à-d les valeurs α R telles que f(α) = 0. y f(x) α 1 α 2 α 3 x Equations non lineaires p. 1/49 Exemples et

Plus en détail

Chapitre 11. Séries de Fourier. Nous supposons connues les formules donnant les coefficients de Fourier d une fonction 2 - périodique :

Chapitre 11. Séries de Fourier. Nous supposons connues les formules donnant les coefficients de Fourier d une fonction 2 - périodique : Chapitre Chapitre. Séries de Fourier Nous supposons connues les formules donnant les coefficients de Fourier d une fonction - périodique : c c a0 f x dx c an f xcosnxdx c c bn f xsinn x dx c L objet de

Plus en détail

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux

Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Université Pierre et Marie Curie Master de sciences et technologie Interaction matière-rayonnement Effet d une onde électromagnétique sur un atome à deux niveaux Introduction On considère un système atomique

Plus en détail

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale

Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale Intérêt du découpage en sous-bandes pour l analyse spectrale David BONACCI Institut National Polytechnique de Toulouse (INP) École Nationale Supérieure d Électrotechnique, d Électronique, d Informatique,

Plus en détail

Provisionnement face au risque de défaut des emprunteurs

Provisionnement face au risque de défaut des emprunteurs Provisionnement face au risque de défaut des emprunteurs Geoffrey Nichil et Pierre Vallois Institut Elie Cartan de Lorraine. 6-11 Avril 2014 1/12 Geoffrey Nichil et Pierre Vallois Provisionnement face

Plus en détail

Introduction à l étude des Corps Finis

Introduction à l étude des Corps Finis Introduction à l étude des Corps Finis Robert Rolland (Résumé) 1 Introduction La structure de corps fini intervient dans divers domaines des mathématiques, en particulier dans la théorie de Galois sur

Plus en détail

Image d un intervalle par une fonction continue

Image d un intervalle par une fonction continue DOCUMENT 27 Image d un intervalle par une fonction continue La continuité d une fonction en un point est une propriété locale : une fonction est continue en un point x 0 si et seulement si sa restriction

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 1 Un bref aperçu historique... 1 Contenu des exposés... 5 Références... 7

TABLE DES MATIÈRES. Introduction... 1 Un bref aperçu historique... 1 Contenu des exposés... 5 Références... 7 TABLE DES MATIÈRES Préface... v Introduction... 1 Un bref aperçu historique..................................... 1 Contenu des exposés.......................................... 5 Références....................................................

Plus en détail

Élu Correspondant le 11 mai 1987, puis Membre le 29 novembre 2005 dans la section de Sciences mécaniques et informatiques

Élu Correspondant le 11 mai 1987, puis Membre le 29 novembre 2005 dans la section de Sciences mécaniques et informatiques Roland Glowinski Élu Correspondant le 11 mai 1987, puis Membre le 29 novembre 2005 dans la section de Sciences mécaniques et informatiques Roland Glowinski, né le 9 mars 1937, ancien élève de l École polytechnique

Plus en détail

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome

Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Algorithmes pour la planification de mouvements en robotique non-holonome Frédéric Jean Unité de Mathématiques Appliquées ENSTA Le 02 février 2006 Outline 1 2 3 Modélisation Géométrique d un Robot Robot

Plus en détail

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES

EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES EXAMENS PROPOSES EN STATIQUE ET CINEMATIQUE DES SOLIDES L1 Page 41 Institut Supérieur des Etudes Technologique de Nabeul Département de Génie Mécanique EXAMEN DE MECANIQUE GENERALE Année universitaire

Plus en détail

Contrôle de statistiques Sujet 2 Corrigé

Contrôle de statistiques Sujet 2 Corrigé Contrôle de statistiques Sujet 2 Corrigé L2 d économie - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Nom : Prénom : Les exercices sont indépendants. Le barème est indicatif. L utilisation de documents, calculatrices,

Plus en détail

Programmation linéaire

Programmation linéaire 1 Programmation linéaire 1. Le problème, un exemple. 2. Le cas b = 0 3. Théorème de dualité 4. L algorithme du simplexe 5. Problèmes équivalents 6. Complexité de l Algorithme 2 Position du problème Soit

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Unicité et minimalité des solutions d une équation de Ginzburg-Landau.

Unicité et minimalité des solutions d une équation de Ginzburg-Landau. Unicité et minimalité des solutions d une équation de Ginzburg-Landau. Gilles arbou.m.l.a Ecole Normale Supérieure de achan 61, avenue du Président Wilson 9435 achan edex Résumé. - On étudie les solutions

Plus en détail

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES

Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES Cours de spécialité mathématiques en Terminale ES O. Lader 2014/2015 Lycée Jean Vilar Spé math terminale ES 2014/2015 1 / 51 Systèmes linéaires Deux exemples de systèmes linéaires à deux équations et deux

Plus en détail