Musées des techniques et cultures comtoises PROJET ASSOCIATIF. Projet associatif - approuvé en assemblée générale ordinaire du 13 décembre /9

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Musées des techniques et cultures comtoises PROJET ASSOCIATIF. Projet associatif - approuvé en assemblée générale ordinaire du 13 décembre 2010 1/9"

Transcription

1 Musées des techniques et cultures comtoises PROJET ASSOCIATIF Projet associatif - approuvé en assemblée générale ordinaire du 13 décembre /9

2 PPRÉAMBULE Le réseau des Musées des techniques et cultures comtoises a connu une importante phase de transition à l occasion de l audit initié fin 2008 par ses financeurs, afin de l aider à définir des modalités plus efficaces de travail en réseau et d asseoir sur des bases réfléchies dans un contexte nouveau, son partenariat institutionnel, économique et la définition de ses missions scientifiques, techniques, culturelles. Face aux différentes observations et suggestions, il est convenu de mettre en œuvre un nouveau projet associatif plus participatif autour de ces nouveaux principes : 1. Une nouvelle gouvernance qui fait une place prépondérante aux sites membres ; 2. Une animation de réseau avec les institutions et partenaires concernées ; 3. Le développement du réseau -en permettant l adhésion de nouveaux sites, privés ou publicspour favoriser le maillage de la région Franche-Comté en activités de tourisme de découverte économique, autour d une politique commune et dynamique d aménagement du territoire fondée sur la valorisation et la promotion du patrimoine industriel, ses savoir-faire et la diffusion de la culture scientifique et technique. CONTEXTE La région Franche-Comté se distingue par une histoire industrielle riche et souvent très ancienne avec des spécificités locales marquées. Elle dispose d une offre exceptionnelle et de qualité de sites patrimoniaux et de savoir-faire industriels et scientifique -véritable potentiel en termes de valorisation et de tourisme- et d un tissu économique dense au regard des autres massifs montagneux français. Aussi, la récente reconnaissance des salines de Salins-les-Bains (membre du réseau depuis 1979) au patrimoine de l humanité contribue à faire de la Franche-Comté une région grande par son patrimoine industriel et ses sites culturels prestigieux sur lesquels elle peut s appuyer pour renforcer son attractivité et son image. Le patrimoine industriel de la région Franche-Comté représente un axe fort de développement économique et social durable, autour duquel les initiatives sont nombreuses et pluridisciplinaires et qu il convient de fédérer pour plus d efficience. IIDÉESS FFONDATRIICESS ET CONSSTATSS Étudier et faire connaître l originalité de l histoire du patrimoine industriel local, révéler l ingéniosité et le dynamisme des artisans et des industriels et contribuer ainsi au maintien ou au développement des emplois par la promotion de ces savoir-faire. Étudier et diffuser la culture scientifique et technique en favorisant la médiation entre le public et le monde scientifique, nécessaire pour le questionnement culturel de la science et de la technique. Contribuer à faire émerger la Franche-Comté comme la haute terre de patrimoine industriel d intérêt mondial et de savoir-faire originaux et vivants ; faire rayonner comme un tout, cette variété de témoignages architecturaux, de paysages, de collections, de mémoires. Réunir dans une dynamique d intérêt général, conduite à l échelle régionale, tous les acteurs, patrimoniaux, culturels, scientifiques, touristiques et économiques pour parvenir à une certaine 2/9

3 représentativité et devenir les partenaires des pouvoirs publics, favoriser les coopérations au service de l attractivité des territoires, en tirant parti des économies d échelle. Viser un développement culturel durable, en rapprochant les deux mondes de la culture et du tourisme dans une action de tourisme culturel, susceptible d attirer des nouveaux publics et de les diversifier en combinant les objectifs de démocratisation culturelle et de développement touristique. Un effort particulier sera mené en direction de tous les publics empêchés. Assurer un développement, conciliant stratégie territoriale et stratégies de sites, via des actions concertées facilitées par une mise en réseau ambitieuse, sachant articuler créations artistiques, recherches scientifiques et développement. Inviter tous les habitants, toutes les familles, les jeunes, les touristes, les groupes, les publics handicapés, en offrant à chacun les prestations de confort, d accueil, de contenu de visite instructif et dynamique, d animation aujourd hui requises en matière de tourisme culturel, en visant des labels de qualité. Au service des publics et des territoires, construire l offre globale du réseau à partir des thématiques convergentes présentes au sein des activités des membres du réseau : décliner cette offre globale en des prestations spécifiques, pour répondre aux besoins et exigences des sites et aux sollicitations extérieures au réseau, et l évaluer régulièrement. De manière novatrice, cette mise en réseau doit faciliter l itinérance des collections et expositions pour investir des lieux nouveaux et ainsi aller à la rencontre des publics les plus éloignés de la culture, pour des raisons sociales ou géographiques (dans un cadre événementiel, investir des exploitations agricoles, des entreprises, des établissements de santé, des institutions spécialisées, des lieux de la grande distribution, des transports publics, etc.). Contribuer à la constitution de collections de référence sur ces sujets : les étudier, les protéger, les restaurer, les présenter au public (patrimoine matériel et immatériel). Contribuer à la recherche scientifique sur ces sujets et diffuser les résultats au moyen de publications et de diverses médiations. Contribuer à croiser les univers scientifiques et techniques, passés et présents, avec les actions artistiques et culturelles, le questionnement, le comparatisme et l approche critique. Placer les habitants et les visiteurs au cœur des préoccupations. Être en cohérence avec les enjeux développés dans l Agenda 21 de la région Franche-Comté et l agenda 21 de la culture. OBJJECTIIFFSS À partir des collections et des savoir-faire issus d activités appartenant au passé, au présent ou à venir, l association et ses membres souhaitent mettre en valeur le patrimoine industriel de la Franche-Comté et permettre sa découverte. Oeuvrant à la médiation de la connaissance scientifique et technique, l association cherche à coopérer avec les acteurs de la culture, du tourisme et de l entreprise, francs-comtois et frontaliers, en vue de développer une offre culturelle et de découverte économique de qualité et 3/9

4 reconnue à l échelle régionale, nationale voire internationale, déclinée sur les filières de tourisme de patrimoine industriel, de tourisme scientifique et de tourisme d entreprises. L actuelle reconnaissance de certains sites d exception qui consacre mondialement le patrimoine industriel franc-comtois peut durablement entraîner derrière elle l ensemble des plus petits sites, pour en élever la qualité, contribuer à leur professionnalisme et constituer une offre complémentaire, un contexte riche à ces monuments phares, dont on doit tirer le plus grand parti possible. MIISSSSIIONSS Au service des publics et des territoires, les Musées des techniques et cultures comtoises assurent l animation d un réseau constitué de sites patrimoniaux, de sites scientifiques et de sites en activités, franc-comtois et frontaliers, tous ouverts au public. Ils interviennent aussi localement, à la demande desdits sites, sur des opérations de connaissance, de protection, de médiation, de développement, de promotion et de coopération. Ensemble, ils constituent une offre de découverte de métiers, de démonstration des savoir-faire ainsi que de mise en valeur des collections, accessible par sa médiation au plus grand nombre, eu égard à l intérêt grandissant du public pour des pratiques culturelles insolites. Le réseau s adresse aussi aux habitants de son territoire qui souhaitent se faire ambassadeurs du patrimoine industriel franc-comtois, pour mieux le connaître, le faire aimer et en faire un vecteur de développement. Par la diversité de leurs thématiques, les sites du réseau constituent aussi un véritable centre de ressources, utile à la réflexion scientifique. Ils présentent leurs résultats à la communauté professionnelle lors des congrès, des conférences, des séminaires, et rayonnent ainsi plus largement. ACTIIONSS. AAUU SSEERRVVI IICCEE DDEESS TTEERRRRI IITTOOI IIRREESS Par son activité de tourisme de découverte économique, l association, ses membres et ses partenaires contribuent à faire connaître les territoires et participent, en ce sens, au maintien, voire au développement de l emploi, à leur dynamisme et à leur attractivité : Une action infra régionale :. Autour du patrimoine industriel, scientifique et technique de la Franche-Comté et du double site emblématique comtois, les salines de Salins-les-Bains et la saline royale d Arc-et-Senans. Pour promouvoir la culture scientifique et technique auprès du grand public. Permettre la mise en réseau touristique de sites accueillant du public Une action complémentaire territoriale dynamisante :. Autour du patrimoine industriel, scientifique et technique situé en zones de revitalisation rurale. Pour contribuer au développement équilibré des territoires, renforcer leur attractivité et leur dynamisme Une action interrégionale :. Autour du patrimoine industriel, scientifique et technique du massif du Jura et du massif des Vosges 4/9

5 . Pour renforcer la compétitivité des massifs en matière de tourisme industriel et de restructuration de l offre. Pour renforcer l attractivité des massifs en matière d offre culturelle. Pour renforcer l identité de ces territoires et la notoriété des Montagnes du Jura Une coopération territoriale européenne :. Autour du patrimoine industriel, scientifique et technique de l Arc jurassien et du Bassin lémanique. Pour contribuer à un développement équilibré de l espace de coopération franco-suisse, à même de produire de manière innovante et performante des valeurs ajoutées culturelles, économiques et sociales. Autour du patrimoine industriel, scientifique et technique du massif des Vosges. Pour utiliser le potentiel de l espace du Rhin supérieur en commun. Pour faire de l espace du Rhin supérieur une région intégrée en matière de formation, de travail et d habitat. Pour assurer un développement durable de l espace du Rhin supérieur. AAUU SSEERRVVI IICCEE DDEESS PPUUBBLLI IICCSS Par son activité de tourisme de découverte économique, l association, ses membres et ses partenaires contribuent à la connaissance et à la diffusion de la culture scientifique et technique lié au patrimoine industriel comtois et de ses savoir-faire. Ils mettent tout en œuvre pour permettre : Un tourisme de patrimoine industriel Par la découverte de sites patrimoniaux : Découvrir des sites de production qui ne sont plus en activité. Font partie du patrimoine industriel les usines mais aussi les machines de production, les objets ou produits fabriqués ou manufacturés dans ces usines ainsi que les savoir-faire ; l'histoire sociale et la mémoire en font partie intégrante (les cités ouvrières et les habitats patronaux). Nous pouvons distinguer : - Les musées qui abritent des collections relatives à une(des) activité(s) industrielle(s) ; - Les sites industriels (et notamment les usines) devenus musées ou monument historique ; - Les sites d'interprétation du patrimoine industriel, où n existe pas nécessairement une collection, mais un circuit de découverte du patrimoine industriel in situ, qui requiert un travail d'interprétation assuré par un guide spécialisé. Un tourisme d entreprises en activité Par la visite d entreprises en activité : Découvrir des sites en activité, non seulement des entreprises industrielles, mais aussi des entreprises agricoles, artisanales, agro-alimentaires, etc. Proposer : - Des entreprises auxquelles on a greffé un système professionnalisé de visites permettant un accès organisé et régulier du public. La visite d entreprises est alors intégrée à la stratégie commerciale et/ou de communication de l entreprise. Ces entreprises appartiennent aux secteurs liés à l artisanat, à l industrie ou à l agroalimentaire, - Des entreprises, artisans, agriculteurs, viticulteurs, etc. qui ouvrent leurs portes de manière occasionnelle à l occasion de manifestations collectives portées par les institutionnels du tourisme ou le réseau consulaire. 5/9

6 Un tourisme scientifique Par la découverte de sites scientifiques : Médiatiser la culture scientifique auprès du public pour contribuer à la mise en culture de la science. Les supports du tourisme scientifique sont multiples : évènements, centres de recherche, sites de patrimoine scientifique, parcs scientifiques... Le tourisme scientifique est à la fois ancien, (comme en témoigne l'exemple des muséums d'histoire naturelle) et très novateur (comme en témoigne le développement très récent des visites de centres de recherche). Combinés en une offre de tourisme de découverte économique de qualité Des sites labellisés qui garantissent des prestations de qualité. Le réseau accompagne ses membres dans une démarche qualité pour les aider à obtenir une reconnaissance dans le but de satisfaire leurs publics. Selon un processus d amélioration continue de la qualité (diagnostic, formations, etc.), les actions se conforment aux exigences des labels officiels visés :. Appellation Musée de France : est attribuée à certains musées de France, régie par les dispositions de la loi du 4 janvier 2002, dite «loi musée».. Label Monument historique : destiné à protéger un monument, du fait de son intérêt historique, artistique et architectural.. Label Site Unesco.. Label Tourisme et Handicap : est attribué aux sites qui répondent aux préoccupations des publics déficients -handicap moteur, handicap mental, handicap auditif et handicap visuel-.. Marque nationale Qualité Tourisme : garantit le niveau de prestations du site, pour satisfaire les touristes.. Label national «Destination entreprises» : label de qualité pour les entreprises qui ouvrent leurs portes au public. Une offre riche, vivante, instructive et attractive. Pour connaître le patrimoine protégé et les savoir-faire industriel de la Franche-Comté. Des visites de sites patrimoniaux industriels. Des visites de sites en activités. Des visites de sites dont l objectif est la diffusion de la culture scientifique auprès du public. Pour comprendre ce patrimoine et ses savoir-faire. Une médiation culturelle et pédagogique. Une action pédagogique coordonnée avec l action culturelle du rectorat de l académie de Besançon. Une action pédagogique agréée par l éducation nationale qui garantit que l association respecte les principes de l enseignement public. Pour faire connaître ce patrimoine et ses savoir-faire et les intégrer à l échelle d un territoire. Des actions de promotion et de communication. Une production éditoriale variée (des ouvrages, des images, des audiovisuels). Un développement et une fidélisation des publics. Un choix de manifestations diversifiées (des expositions, des animations, des événements grand public, des aides à la création artistique) 6/9

7 Et constituer aussi un véritable fonds documentaire dédié à la recherche et à l enseignement et indispensable au rayonnement de la culture scientifique et technique de la Franche-Comté. À enrichir, à étudier, à conserver, à diffuser. Pour porter et/ou contribuer à des projets en lien avec des programmes de recherche transversaux ambitieux pilotés par des chercheurs : (par exemple autour de Pasteur). AAUU SSEERRVVI IICCEE DDEE SSEESS MMEEMMBBRREESS DDEE SSOOUUTTI IIEENN EETT DDEE SSEESS MMEEMMBBRREESS DD HHOONNNNEEUURR Par son activité de tourisme de découverte économique, l association offre à ses membres certains avantages :. Toute l information et l actualité liée au réseau des Musées des techniques et cultures comtoises,. Un avantage «Membre MTCC». Une invitation à 1 événement réseau (conte, exposition, animation, etc.), Un accès au centre de ressources du réseau. AAUU SSEERRVVI IICCEE DDEE SSEESS MMEEMMBBRREESS AACCTTI IIFFSS EETT DDEE SSEESS MMEEMMBBRREESS FFRROONNTTAALLI IIEERRSS Par son activité de tourisme de découverte économique, l association répond aux préoccupations d efficience économique. Un ensemble d actions collectives annuelles, communes à tous les sites En contrepartie d une cotisation annuelle, chaque membre bénéficie d actions définies par les sites, pour une période donnée, (par exemple trois à cinq ans) (pour mémoire, jusqu à présent ces actions consistent en trois supports de promotion et de communication - une édition (présentation synthétique des sites du réseau) - Visibilité sur le site internet - Relations presse liée aux opérations collectives du réseau (dossier de presse du réseau, newsletters, communiqués, etc ) un événement professionnel : journée d échange ou autre autour d un thème, d une pratique, etc. une action de formation pour accompagner la professionnalisation du site un accès au centre de ressources du réseau une éligibilité au conseil d administration de l association un référencement sur une base de données pédagogiques Des prestations individuelles complémentaires Consécutivement à l adhésion d un site, l association établit ou fait établir un diagnostic défini selon le label visé. Sur cette base, l association et le propriétaire déclinent un plan d action opérationnel qui constitue le projet culturel et touristique du site. À la demande du site et sur la base de ce projet culturel et touristique, l association intervient à titre onéreux pour en permettre la réalisation. Elle intervient, soit pour l accompagner dans son projet, soit pour l assister dans sa maîtrise d ouvrage, soit pour conduire directement, des :. Travaux liés à la faisabilité de certaines actions : recherches documentaires, recherches de financement, etc. ;. Travaux liés à la connaissance et à la protection du site : autour des collections, autour du patrimoine industriel, scientifique et technique et autour des savoir-faire ;. Travaux liés à la médiation et au développement du site : rédaction de contenus, pour tous les types de publics, sur tous support pour améliorer la compréhension du site ; 7/9

8 . Travaux liés à la promotion et la coopération du site : tous travaux destinés à le faire connaître, à fidéliser les publics, à l intégrer dans une dimension de coopération territoriale. Des économies d échelle En intégrant les besoins spécifiques des sites dans les projets collectifs de valorisation et de promotion de la culture scientifique et technique portés par le réseau, l association répond à un double enjeu : - concilier la stratégie territoriale et celle des sites, - offrir aux sites une économie d échelle réelle, en mettant en commun des moyens et en négociant des commandes globales, pour réduire les coûts des opérations spécifiques. UN PPLAN D ACTIION OPPÉRATIIONNEL Le projet associatif du réseau des Musées des techniques et cultures comtoises nécessite d établir un projet collectif entre les acteurs concernés (propriétaires, animateurs, scientifiques, partenaires institutionnels et financiers) sur la base d enjeux spécifiques, parfaitement identifiés : - Enjeux de recherche et de sauvegarde : étudier, conserver et restaurer le patrimoine industriel, scientifique et technique, dans son intégrité et de son authenticité ; - Enjeux de développement : coordonner et dynamiser les moyens et les actions de valorisation et de médiation patrimoniale et culturelle, à l intérieur des différents territoires de projet, notamment les parcs naturels, le Massif des Vosges, le Massif du Jura, l Arc jurassien, le Bassin lémanique et les zones de revitalisation rurale, où l association pourra désigner ses propres coordonnateurs. La recherche de synergie manifestée par les propriétaires des sites se traduit par l adhésion à la charte de l association définissant une réelle volonté et une philosophie d action communes. CHARTE D ADHÉSSIION L association souhaite affirmer sa position de référent auprès des acteurs culturels, pédagogiques, touristiques et économiques de la région Franche-Comté et des territoires limitrophes en garantissant la meilleure offre culturelle touristique à tous ses visiteurs liée au patrimoine industriel, scientifique et technique et aux savoir-faire franc-comtois. Pour les territoires, l'ouverture au public de sites de tourisme industriel, scientifique et technique permet : * de tisser des liens entre l'économie locale et la population, * de développer une image dynamique du territoire, * d'induire des retombées économiques en termes de consommation de produits touristiques périphériques (hébergement, restauration...) et de création d'emplois. Pour les entreprises, l'ouverture au public peut permettre d'atteindre plusieurs objectifs : * objectif de management : c'est un outil de reconnaissance des cultures d entreprise, * objectif de communication : la visite permet de développer une image valorisante de l'entreprise, en interne et en externe, 8/9

9 * objectif pédagogique : faire connaître des métiers et savoir-faire parfois délaissés ou méconnus, aux scolaires et aux étudiants, * objectif commercial : promotion des produits fabriqués auprès des visiteurs. Pour les visiteurs, c est la garantie de se voir accueillis dans des conditions professionnelles, conformes aux normes actuelles du tourisme culturel. Cette charte matérialise l engagement volontaire de l association et de ses acteurs dans une démarche de progrès en faveur du développement du tourisme de découverte économique, scientifique et technique. Les actions feront l objet d une évaluation annuelle à l initiative de l association, destinée à valider la progression de l association et, le cas échéant, à repréciser ses objectifs. Le calendrier de réalisation de la présente charte est à l appréciation de l association selon ses moyens humains, techniques et financiers et sa stratégie propre. Engagement des membres actifs et des membres frontaliers dans la démarche collective de l association : Les sites de catégorie 1 «Sites patrimoniaux valorisant la technique, la culture technique et les savoir-faire» S engagent, dans une démarche collective de qualité, à contribuer au tourisme de patrimoine industriel et à respecter le code de déontologie de l icom (conseil international des musées) Les sites de catégorie 2 «Sites de production, artisanaux ou industriels» S engagent, dans une démarche collective de qualité, à contribuer au tourisme d entreprises en activité et à : * Disposer d'outils de mise en œuvre de visite d'entreprise et d'outils de médiation disponibles lors d'événements in situ ou hors les murs susceptibles de construire une offre de découverte scientifique et/ou industrielle adaptée, * Faire partager et communiquer sur leurs métiers et savoir-faire, susciter des vocations, éveiller une prise de conscience sur les nouvelles technologies et les avancées de la recherche, * S'ouvrir à un public multiple : public de proximité, touristes, scolaires, étudiants, professionnels (clients, médias, prospects, délégations étrangères, institutions et collectivités), * Inscrire cette offre de découverte dans une dynamique de territoire. Les sites de catégorie 3 «Sites liés à la culture scientifique et technique et au tourisme scientifique» S engagent, dans une démarche collective de qualité et à : * Médiatiser la culture scientifique, technique et industrielle auprès de tous les publics, * Faire le lien entre la science et la culture, mais aussi avec l'éducation, les acteurs sociaux, le monde de l'économie, de créer les conditions d'un débat science-société, d'avoir une approche transversale et multipartenariale, de favoriser les échanges critiques entre la communauté scientifique et les publics. 9/9

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE

AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE AXE 3 - AFFIRMER L IDENTITE CULTURELLE ET TOURISTIQUE ORIENTATIONS STRATEGIQUES N 10 : Animer et développer la production touristique : produits, équipements et hébergements N 11 : Favoriser la professionnalisation

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

PÔLE D EXCELLENCE RURALE

PÔLE D EXCELLENCE RURALE CANDIDATURE POUR UN PAYS DU LIVRE ET DE L ÉCRITURE SYNTHÈSE février 2006 Communauté de communes du Pays de Forcalquier et de la montagne de Lure Le Grand Carré 13 Bd des Martyrs BP 41 04 301 FORCALQUIER

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises»

Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» Arnaud STRAPPE Tutrice académique : Corinne L Harmet-Odin Sommaire : Fiche Technique Les clusters labellisés «Grappes d entreprises» 1. Contexte / Introduction 2. Définition des «grappes d entreprises»

Plus en détail

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme.

éléments qui contribuent à l identité d une ville ou d un pays riche de son passé et fort de son dynamisme. UN LABEL, UN RÉSEAU Le ministère de la Culture et de la Communication assure depuis 1985, dans le cadre d un partenariat avec les collectivités territoriales, la mise en œuvre d une politique de valorisation

Plus en détail

Contexte et problématique de départ :

Contexte et problématique de départ : Défi 2 Pour une production et une consommation responsables Objectif 7 Action 17 Par une gestion raisonnée de l activité touristique Développement des activités de découverte hors-saison en lien avec les

Plus en détail

Stratégie de la filière légumes régionale

Stratégie de la filière légumes régionale Introduction et contexte Stratégie de la filière légumes régionale Une filière régionale diversifiée La région Centre compte 1745 exploitations légumières (dont 1436 exploitations professionnelles), ce

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE

LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE LES ESPACES INTERRÉGIONAUX 2014-2020 EN FRANCE CONNAÎTRE les programmes européens Les massifs montagneux, ainsi que les bassins fluviaux, sont des territoires qui se caractérisent par des enjeux de développement

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Qu est ce qu un Parc naturel régional?

Qu est ce qu un Parc naturel régional? Qu est ce qu un Parc naturel régional? Une marque Classement «PNR» par décret par le Ministère de l Ecologie et du développement durable La marque déposée a pour but de promouvoir une image de qualité,

Plus en détail

CONSULTATION Janvier 2016. Sélection d une agence de communication

CONSULTATION Janvier 2016. Sélection d une agence de communication CONSULTATION Janvier 2016 Sélection d une agence de communication pour la création de supports de communication de La Cité du Vin en 2016 1/ CONTEXTE 1-1 Contexte Général 1-2 La Cité du Vin 1-3 La Fondation

Plus en détail

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME

FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME FICHE-ACTION N 2 RENFORCER LA MISE EN RÉSEAU DES ACTEURS ET DES PROFESSIONNELS DU TOURISME Référence à la Charte de territoire AXE 1 : Conforter et développer les coopérations et les transversalités Objectif

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat

Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Signature de la convention P.N.R.Q.A.D entre la Ville de Sedan et l Etat Mardi 16 octobre 2012 Dossier de Presse 1 SOMMAIRE Programme National de Requalification des Quartiers Anciens Dégradés page 3 Un

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009

Un contrat sectoriel pour l ESS en Rhône-Alpes 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 UN CONTRAT SECTORIEL POUR L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN RHONE-ALPES 2007-2009 1 RESUME DIAGNOSTIC : La Région Rhône Alpes a élaboré un Schéma Régional de Développement économique dans lequel il était

Plus en détail

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014

Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Mars 2012 Lettre de cadrage Plan d action triennal 2012-2014 Les huit orientations Le projet stratégique, voté en juin 2011 par les adhérents du Syneas, liste les huit orientations qui doivent guider l

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles

Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles Déclaration de la Réunion sur le Tourisme durable dans les Îles La Conférence sur «Le développement durable du tourisme des îles», organisée par l OMT (Nations-Unies) et le Gouvernement français à Saint-Denis

Plus en détail

Union Nationale des Entreprises Adaptées

Union Nationale des Entreprises Adaptées Union Nationale des Entreprises Adaptées Une valeur ajoutée humaine et sociale «La manière dont une société favorise l insertion des personnes handicapées est révélatrice de son degré d humanité» L Entreprise

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes

Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes Les Les CDDRA, c'est quoi? Les Contrats de Développement Durable Rhône-Alpes (CDDRA) constituent la nouvelle génération de Contrats de Développement. Ce dispositif s inscrit dans la continuité de la stratégie

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre

Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Communauté de communes du Haul Val de Sèvre Mission d accompagnement pour l élaboration d un projet de territoire et d un schéma de mutualisation des services à l échelle du territoire communautaire Conseil

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011)

du plan stratégique 2010-2014 de l AERES (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) Actualisation du plan stratégique 2010-2014 de l AERES décembre 2011 (document ad dopté lors du Conseil de l Agence du 8 décembre 2011) SOMMAIRE Une actualisation du plan stratégique 2010-2014, indispensable

Plus en détail

(1) Le conseil municipal privilégie :

(1) Le conseil municipal privilégie : 2.13 PATRIMOINE ET CULTURE Préambule Les attraits historiques et culturels de Fredericton au nombre desquels il faut compter son emplacement, ses bâtiments, ses lieux, ses établissements culturels et son

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire

Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques du territoire Evaluation Charte du pays Cœur d Hérault Séminaire/ ateliers du 30 janvier 2013 Compte-rendu de l atelier l axe 4 : Créer l emploi et la richesse localement à partir des atouts et des potentiels spécifiques

Plus en détail

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles :

FICHE PROSPECTIVE. Chargé-e de mission environnement et développement durable ASSOCIATIONS DE L ENVIRONNEMENT. Autres intitulés possibles : Autres intitulés possibles : Chargé-e d accompagnement environnement et développement durable Accompagnateur-trice des démarches de développement durable Chargé-e de médiation environnement et développement

Plus en détail

L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on?

L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on? L Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : De quoi parle t-on? Présentation d une démarche innovante : le club des hébergements éco-labellisés d Aquitaine Alban Martinez U.M.I.H.R.A Unat

Plus en détail

La visite d entreprise : outil de communication

La visite d entreprise : outil de communication La visite d entreprise : outil de communication au service de l économie et du territoire www.tistra.com www.visites-entreprises-rhone-alpes.fr Le réseau «TISTRA» Tourisme Industriel Scientifique et Technique

Plus en détail

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois

Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois Guide pratique pour le développement touristique sur le Pays Beaunois 20082008-2013 Passer de l idée à l action pour notre Territoire! Le Pays Beaunois Le Pays Beaunois est un espace qui, depuis 2004,

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Création du club d entreprises «Mécènes d Aujourd hui» pour le patrimoine de demain en Anjou

DOSSIER DE PRESSE Création du club d entreprises «Mécènes d Aujourd hui» pour le patrimoine de demain en Anjou DOSSIER DE PRESSE Création du club d entreprises «Mécènes d Aujourd hui» pour le patrimoine de demain en Anjou Le Club d entreprises «Mécènes d Aujourd hui» est abrité par Fondation du Patrimoine délégation

Plus en détail

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes

Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Schéma Régional de Développement du Tourisme et des Loisirs de Rhône-Alpes Livre Blanc du Tourisme et des Loisirs en Rhône Alpes diagnostic, prospective, enjeux 10-15 ans Stratégie opérationnelle régionale

Plus en détail

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 :

LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : LEADER 2014-2020 PAYS DE GATINE FICHE ACTION 4 : Faire connaître le patrimoine du Pays de Gâtine auprès d un large public en encourageant la créativité des acteurs du territoire Règlement (UE) N 1305/2013

Plus en détail

Indicateur de contexte (indicateur macro) Nombre total d événements sur un site Casadéen. Nombre de. partenaires

Indicateur de contexte (indicateur macro) Nombre total d événements sur un site Casadéen. Nombre de. partenaires Associer le réseau à des projets de développement territorial Développer l événementiel en liaison avec les acteurs des territoires Nombre total d événements sur un site Casadéen potentiels (nombre total

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

www.larouteduble.com

www.larouteduble.com CAHIER DES CHARGES Consultation pour la réalisation d un site internet «La Route du Blé en Beauce» www.larouteduble.com Projet élaboré dans le cadre de la coopération inter-territoriale du programme européen

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION

PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION PROMOUVOIR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET L INNOVATION I Soutien au développement économique 1) Connaissance et analyse du tissu économique Une mission de connaissance et d analyse du tissu économique

Plus en détail

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels

Charte de PI des CTI. Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels Charte de Propriété Intellectuelle des Centres Techniques Industriels La présente Charte a été adoptée par le Conseil d Administration du Réseau CTI le 29 janvier 2009 1 Préambule L innovation et la recherche

Plus en détail

Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège

Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège Appel à projets du Conseil Départemental de l Ariège Salon de l agriculture du 27 février au 6 mars 2016, stand du Conseil Départemental de l Ariège «Salon International de l Agriculture de Paris : producteurs/transformateurs

Plus en détail

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I

Préconisations. pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Préconisations pour le développement des musiques actuelles en Sarthe *** février 2012 I 1 I Enjeux principaux Diversité et attractivité Les enjeux liés à l existence d espaces d expressions des cultures

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

Notre Projet Associatif

Notre Projet Associatif Notre Projet Associatif Mobil'Emploi 73 a choisi de réviser son projet associatif : le projet de l association, détenu par la mémoire collective des administrateurs historiques, devait être traduit par

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde PETIT GUIDE DES TROPHéES AGENDA 21 de la Gironde édition 2013 Sommaire Ce guide propose une information détaillée et un règlement de participation aux Trophées Agenda 21 de la Gironde organisé par le Conseil

Plus en détail

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة

المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس الحكومة المكلفة بالشؤون العامة والحكامة Royaume du Maroc --- Chef du Gouvernement --- Ministère Délégué auprès du Chef du Gouvernement Chargé des Affaires Générales et de la Gouvernance المملكة المغربية رئيس الحكومة الوزارة المنتدبة لدى رئيس

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

Fiche de Poste Chargé de mission développement économique

Fiche de Poste Chargé de mission développement économique Fiche de Poste Chargé de mission développement économique 1) CANDIDATURES A ADRESSER : à date limite de dépôt : le 2 février 2009 2) CONTETE ET FINALITE DU POSTE Contexte du Pays de Vierzon Situé à l Ouest

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 Structures porteuses du Pôle-relais : www.pole-lagunes.org APPEL A PROJETS PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 «Culture et création artistique en territoire lagunaire» En Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Le tourisme durable. Le Parc vous accompagne. dans mon Parc. à l usage des professionnels du tourisme. www.parc-naturel-perigord-limousin.

Le tourisme durable. Le Parc vous accompagne. dans mon Parc. à l usage des professionnels du tourisme. www.parc-naturel-perigord-limousin. Le tourisme durable dans mon Parc g u i d e à l usage des professionnels du tourisme Le Parc vous accompagne www.parc-naturel-perigord-limousin.fr Votre Parc s engage pour un TOURISME DURABLE Les espaces

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Pays du Val d Adour. Projet Culturel de Territoire. Axes de développement

Pays du Val d Adour. Projet Culturel de Territoire. Axes de développement Pays du Val d Adour Projet Culturel de Territoire Axes de développement SOMMAIRE Projet Culturel du Val d Adour : rappel des objectifs et de la méthode p. 3 Les axes proposés au regard de l état des lieux

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées

Accessibilité handicapés. Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Accessibilité handicapés Adaptation du parc immobilier de l enseignement catholique aux règles d accessibilité pour les personnes handicapées Introduction Les établissements de l Enseignement catholique

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ

APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ APPORTER DES SOLUTIONS TERRITORIALES DE FORMATION EN RÉPONSE AUX BESOINS DE COMPÉTENCES DES BRANCHES OU SECTEURS D'ACTIVITÉ Objectifs Doter le territoire d une offre de formation interentreprises adaptée

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

Avantages économiques

Avantages économiques I. QU EST CE QUE LE SYSTEME DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL? Le SME est un outil de gestion interne qui favorise l intégration précoce d objectifs écologiques précis dans les autres systèmes de gestion et

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

Année 2014. Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme du Pays Foyen?

Année 2014. Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme du Pays Foyen? Année 2014 Pourquoi devenir partenaire de l Office de Tourisme du Pays Foyen? OFFICE DE TOURISME DU PAYS FOYEN 102 Rue de la république 33220 sainte-foy-la-grande Tel : 05.57.46.03.00 Courriel : tourisme@paysfoyen.fr

Plus en détail

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV)

Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) CMA séminaire international - 21 juin 20011 Grille de présentation d une action éducative innovante Distance zéro (GIP EFTLV) 1- Contexte Contenu exposé Politique (intégrant les aspects organisationnels)

Plus en détail

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION

ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ACCORD-CADRE DE COOPÉRATION ENTRE LE MINISTÈRE DE L'ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE ET LES REPRESENTANTS DES PROFESSIONS DE L HOTELLERIE ET DE LA RESTAURATION Le ministre de

Plus en détail

le Parc naturel régional de la Brenne Formation Qualinat des guides tourisme nature

le Parc naturel régional de la Brenne Formation Qualinat des guides tourisme nature le Parc naturel régional de la Brenne Formation Qualinat des guides tourisme nature Une des plus importantes zones humides continentales françaises classée au titre de la convention internationale de RAMSAR

Plus en détail

UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE

UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE UNE CHARTE POUR CONSTRUIRE L AGENDA 21 DU PAYS DE L ARBRESLE Janvier 2011 EDITO du président «L agenda 21 du Pays de l Arbresle est issu d une réflexion commune; il a été acté par la délibération du conseil

Plus en détail

Avec le soutien du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie. urbanwiki «le wiki innovations urbaines» Cahier des charges

Avec le soutien du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie. urbanwiki «le wiki innovations urbaines» Cahier des charges Avec le soutien du ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie urbanwiki «le wiki innovations urbaines» Cahier des charges janvier 2015 ADV_MEDDE_150119_Wiki_CahierCharges_v2 1/5

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Mise en place d un projet culturel de territoire

Mise en place d un projet culturel de territoire Mise en place d un projet culturel de territoire Cahier des charges Janvier 2016 Marché public d Assistance à Maîtrise d Ouvrage Procédure adaptée (Articles 26 II 2, 28 et 72 du code des marchés publics)

Plus en détail

COLLECTIF BRETON D ÉDUCATION À L ENVIRONNEMENT

COLLECTIF BRETON D ÉDUCATION À L ENVIRONNEMENT COLLECTIF BRETON D ÉDUCATION À L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE Un Plan régional d action pour le développement de l éducation à l environnement en Bretagne p. 1 p. 3 p. 5 p. 7 p. 9 p. 10 p. 11 p. 12 p. 13 Un

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information

Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information Fiche mesure FEADER 2014-2020 Article 15 - Transfert de connaissances et actions d information 1. Cadre et justification de la mesure 1.1 Base légale Article 15 du projet de Règlement du Parlement Européen

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail