Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon"

Transcription

1 Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame ALENÇON Tél :

2 PÉRIMÈTRE DE L ENQUETE Cartographie de la région Basse-Normandie Cartographie du bassin d emploi d Alençon L enquête réalisée porte sur les trajets domicile/travail et en particulier sur le covoiturage : connaissance, modalités d utilisation, perception (avantages, inconvénients, etc.). Cette enquête est destinée aux salariés des entreprises employant plus de 20 personnes, le périmètre géographique étant le bassin d emploi d Alençon (90 communes). Ce territoire représente une population de habitants (Source : INSEE, RP 2006), soit 25% de la population du département de l Orne au sein duquel le bassin d emploi est situé. Egalement, le bassin d emploi d Alençon compte une population active de personnes (Source : INSEE, RP 2006). MÉTHODOLOGIE DE L ENQUETE Cette enquête s est déroulée sur 3 mois, de juin 2010 à août 2010 (inclus). Un questionnaire d une vingtaine de questions a spécifiquement été conçu à cet effet. C est la Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon qui s est chargé de la conception, du traitement et de l analyse des questionnaires. L échantillon de l enquête fut construit à partir des entreprises et des administrations ayant plus de 20 salariés et étant implantées sur le bassin d emploi d Alençon. 64 entreprises et/ou administrations ont ainsi été sélectionnées pour participer à cette enquête et 4000 questionnaires ont été diffusés, le questionnaire étant destiné à leurs salariés. Au total, 417 questionnaires ont été collectés. Cela correspond à taux de retour de 11,4% (sur l ensemble des questionnaires envoyés). C est un taux de retour satisfaisant car le questionnaire a été diffusé par courrier et envoi mail. Effectivement, les entreprises et administrations ont toutes été contactées par téléphone et ont ensuite reçu à leur convenance une version numérique du questionnaire ou des exemplaires papiers. C est le logiciel de traitement d enquête «Modalisa» qui a été utilisé. 2

3 PROFIL DES RÉPONDANTS Quel sexe et quel âge? 2/3 des répondants sont des femmes. 65% 35% Homme Femme En moyenne, les répondants appartiennent à la classe d âge des 27 à 45 ans (49% du total des répondants). Plus d un quart des répondants habitent Alençon, le reste des répondants habitent dans un périmètre proche (rayon de 15/20 km). Quel secteur d activité? Plus d un tiers des salariés ayant répondus à l enquête travaillent dans la fonction publique (37,4% de l ensemble des répondants). Viennent ensuite l industrie (20,3%) et le social (18,1%) Fonction publique Industrie Social Commerce Transport BTP Insertion Professionnelle Quel équipement automobile? 3% La quasi-totalité des personnes interrogées (97% du total des répondants) possède leur propre véhicule. 97% Oui Non De même, la quasi-totalité des personnes interrogées a le permis de conduire (97%) On peut en déduire que les salariés interrogés, potentiels usagers du covoiturage, ne sont pas dans la démarche de le pratiquer parce qu ils n ont pas de moyen de locomotion. Profil moyen On constate que la typologie des personnes ayant majoritairement répondu à cette enquête correspond plutôt à : une femme de moins de 45 ans, travaillant dans la fonction publique, ayant le permis de conduire et possédant leur propre véhicule personnel. 3

4 LE TRAJET DOMICILE/TRAVAIL Quel(s) moyen(s) de transport? 11% 89% Voiture Autres 9 salariés sur 10 interrogés se rendent au travail en voiture. 1 salarié sur 10 interrogé utilise un autre moyen de transport pour venir au travail. Il s agit la plupart du temps du vélo (dans 27% des cas) ou tout simplement la marche à pied (dans 38% des cas). Les autres moyens de transport existants, comme le train, les deux roues ou le bus sont moins utilisés par les salariés interrogés (cités seulement dans moins d un tiers des cas). Or, parmi les personnes venant au travail en voiture, une trentaine d entre elles déclarent ne pas être seules dans leur voiture, elles sont accompagnées dans leur trajet quotidien domicile/travail d un ou plusieurs passagers (hors enfants). Autrement dit, 8% des salariés interrogés pratiquent quotidiennement le covoiturage sur un trajet domicile/travail. Quelle distance et quelle durée? 80% des salariés interrogés travaillent à moins de 20 km de leur domicile, dont la moitié même à moins de 5 km. 5% 15% 38% moins de 5 km 5 à 20 km On remarque que les trajets domicile/travail au sein du bassin d emploi d Alençon semblent s effectuer sur de courtes voire très courtes distances. 42% 20 à 50 km plus de 50 km Or, cela peut poser a priori des difficultés dans la pratique du covoiturage car bien souvent les usagers covoiturent principalement sur des trajets domicile/travail de 30 à 60 km. De même, les temps de trajets domicile/travail apparaissent courts voire très courts (la durée étant corrélée à la distance). Ainsi, près de 9 salariés sur 10 interrogés déclarent mettre moins de 30 min pour se rendre au travail, dont la moitié mettant même moins de 15 min. Quels horaires de travail? 57% 43% horaires fixes horaires variables Plus de la moitié des salariés interrogés travaillent en horaires variables. On peut présumer que cela leur pose plus de difficultés d organisation pour effectuer régulièrement du covoiturage, ce qui relativise le nombre faible de salariés interrogés effectuant quotidiennement du covoiturage domicile/travail. 4

5 LE COVOITURAGE Déjà fait du covoiturage? 43% oui 9 salariés sur 10 interrogés déclarent connaitre le covoiturage mais seulement 4 d entre eux en ont déjà pratiqué (43% des réponses). 57% non Or, en s intéressant à l âge des salariés pratiquant le covoiturage, il s agit en grande majorité des moins de 35 ans. Aussi, pour plus de la moitié de ceux qui en ont déjà fait, il s agit de trajets domicile/travail (55% des réponses), le reste étant des trajets ponctuels. Prêt à en (re)faire? 29% oui 71% non 71% des salariés interrogés déclarent vouloir faire ou refaire du covoiturage. Or, parmi ceux-là, 43% n avait jamais fait de covoiturage auparavant. Et, parmi ceux qui en ont déjà fait, 88% sont tout à fait prêt à en refaire. Aussi, il s agit de nouveau pour plus de la moitié d entre eux, de faire ou refaire du covoiturage sur un trajet domicile/travail. Avec qui? A la question «avec qui seriez-vous prêt à faire du covoiturage?», les répondants choisissent bien souvent en priorité un ou (des) salarié(s) de leur entreprise (cité par 81% des répondants) ou leur(s) proche(s) (cité par 66% des répondants). Ce sont les salariés d autres entreprises qui sont le moins choisis par les personnes interrogées (cité par 36% des répondants). Salarié(s) de votre entreprise Proche(s) (famille ou amis) Voisinage Salarié(s) d'autres entreprises

6 AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS Quel(s) avantage(s)? Economie Protection de l'environnement Convivialité Le principal avantage reconnu au covoiturage est celui de lié à l aspect financier (cité par 88% des répondants), c est-à-dire aux économies que permet la pratique du covoiturage (ex : partage des frais d essence, des frais d autoroutes) Moins de stress/fatigue Autres Vient ensuite comme principal avantage, la protection de l environnement, cité par deux tiers des répondants. En effet, au-delà de l avantage direct du partage des coûts kilométriques, le covoiturage permet également la réduction du trafic et donc celle des émissions de CO 2, nuisibles pour l environnement. La convivialité (choisie par 33% des répondants) et la diminution de la fatigue ou du stress (choisie par 13% des répondants) liés au trajet semblent des avantages moins évidents pour les salariés interrogés, ils semblent moins prédisposés à faire du covoiturage dans ces but-là. En autres avantages directement cités par les salariés interrogés, on retrouve le fait de pouvoir pallier au manque de transports en communs, particulièrement dans les zones rurales qui sont généralement les moins desservies, ainsi qu un certain côté «pratique». Quel(s) inconvénient(s)? Adapter ses horaires Adapter le lieu de rendez-vous Trouver quelqu'un intéressé Le principal inconvénient reproché au covoiturage est celui lié à la gestion des horaires (de départ et/ou d arrivée). Il est largement cité par les salariés interrogés (90% des répondants) Manque de confiance envers les usagers Autres Les contraintes horaires apparaissent comme un réel frein à la pratique du covoiturage. Viennent ensuite, en proportion quasi-égales, les inconvénients liés au lieu du rendez-vous (cité par 30% des répondants), la recherche de quelqu un intéressé (cité par 27% des répondants) ou encore le manque de confiance envers les autres usagers du covoiturage (cité par 18% des répondants). Ces trois derniers inconvénients ne semblent pas être des obstacles majeurs à la pratique du covoiturage. En autres désavantages cités par directement cités par les salariés interrogés, on retrouve surtout le manque général de liberté du fait en quelque sorte de dépendre d une autre personne (souci de retard, de calcul exact des frais, de mauvaise conduite, etc.) 6

7 CONCLUSION Les principaux enseignements tirés de cette enquête sont les suivants : Un besoin d informations sur le covoiturage, à destination du grand public => Piste d action : Informer la population en globalisant un maximum d informations pratiques Maintenir une communication régulière => Moyen : Actions de communication régulières entièrement dédiée au covoiturage (qu est-ce que c est? comment en faire? quels avantages? où m adresser? etc.). Il peut s agir de plaquettes, de campagnes d affichage, flyers, de conférences, de spots radio, etc.) Mettre en avant surtout les avantages économiques et écologiques liés au covoiturage, des leviers importants pour convaincre à sa pratique (il s agit des deux principaux motifs) Une nécessité d organisation et d encadrement des pratiques, surtout pour les trajets domicile/travail, ainsi qu un besoin de promotion auprès des entreprises => Piste d action : Faire connaitre le site internet existant sur le territoire qui organise la pratique et facilite la mise en relation des personnes prêtes à faire du covoiturage (site du Conseil Général de l Orne), particulièrement pour les trajets domicile/travail (onglet «entreprise») => Moyen : Renforcer la campagne de communication du site du Conseil Général de l Orne, dédié à la pratique du covoiturage dans l Orne, en mettant en avant l onglet «entreprises» conçus pour organiser les trajets domicile/travail Engager une campagne de promotion du covoiturage auprès des employeurs ainsi que leurs salariés afin qu ils découvrent ou connaissent mieux les outils étant à leur disposition pour organiser plus facilement leurs trajets quotidiens ou non domicile/travail (réunion de sensibilisation, présentation des incitations possibles, affichage interne à l entreprise, etc.) Formaliser des partenariats avec premièrement les plus grands employeurs du territoire Des infrastructures spécifiques au covoiturage à créer ou à aménager => Piste d action : Formaliser des points de rencontre officiels notamment pour le stationnement des véhicules durant la journée (construction d infrastructures spécifiques ou aménagement des «aires sauvages» ou réservation de places de parking déjà existantes) => Moyen : Créer des aires spécifiques de covoiturage pour le faciliter et sécuriser la pratique 7

8 Une image du covoiturage à valoriser => Piste d action : Combattre chacune des «fausses idées» associées au covoiturage, telles que : - une pratique avant tout destinée aux jeunes - une pratique quotidienne dans le cas des trajets domicile/travail - une pratique réservée aux longues distances => Moyen : Organiser la communication auprès d un public le plus large possible Orienter la communication contre ses «fausses idées», en démontrant que le covoiturage peut se faire à tout âge, qu il n est pas forcément une pratique quotidienne quand il s agit de se rendre au travail, qu il peut également être pratiqué sans problème sur de courtes distances (les avantages restant quelque soit la distance ou le temps du trajet), etc. 8

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement?

Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? Domicile-Lycée Quelles sont nos pratiques de déplacement? La Fête du Lycée, le 22 décembre 2006 a été le point d ancrage d une réflexion de notre établissement sur le thème du DEVELOPPEMENT DURABLE où

Plus en détail

Opinion des salariés sur les modes de transport alternatifs à l automobile pour les déplacements domicile-travail

Opinion des salariés sur les modes de transport alternatifs à l automobile pour les déplacements domicile-travail Opinion des salariés sur les modes de transport alternatifs à l automobile pour les déplacements domicile-travail 33 Les transports en commun Les salariés résidant hors du périmètre de la CAGB (25 % des

Plus en détail

ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE

ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE ENQUÊTE AUPRES DES UTILISATEURS DU COVOITURAGE LONGUE DISTANCE Septembre 2015 Étude réalisée pour le compte de l ADEME par : 6t-bureau de recherche N de contrat : 1466C0095 Coordination technique : CHASSIGNET

Plus en détail

Pôle d Echanges Multimodal. «Le covoiturage et le transport t collectif» Premières exploitations du questionnaire

Pôle d Echanges Multimodal. «Le covoiturage et le transport t collectif» Premières exploitations du questionnaire Pôle d Echanges Multimodal «Le covoiturage et le transport t collectif» Premières exploitations du questionnaire Cellule technique Distribution et recueil du questionnaire Distribution du questionnaire

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

LE SERVICE DE LOCATION DE VAE DE GRAND POITIERS

LE SERVICE DE LOCATION DE VAE DE GRAND POITIERS S. RIOLAND Grand Poitiers 6 Octobre 11 LE SERVICE DE LOCATION DE VAE Enjeux, offre, résultats et perspectives PRESENTATION DE CAP sur le Vélo: Un service de location longue durée de Grand Poitiers créé

Plus en détail

Les paramètres clés des déplacements professionnels

Les paramètres clés des déplacements professionnels Les paramètres clés des déplacements professionnels 9 Les déplacements professionnels Les déplacements professionnels des répondants sont effectués à 70 % via des véhicules légers (véhicule personnel ou

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas

Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas Contacts Pôle Opinion - Corporate Jérôme SAINTE-MARIE / Directeur du Pôle 01 44 94 59 10 Claire PIAU / Directrice d études 01 44 94 59 08 Nicolas FERT / Chargé d études sénior 01 44 94 59 62 2 Sondage

Plus en détail

Résultats de l'enquête sur les habitudes de transport des usagers de l'hôpital cantonal

Résultats de l'enquête sur les habitudes de transport des usagers de l'hôpital cantonal Service d'aménagement urbain et d'éclairage public Extrait du rapport "Ecomobilité à La Cluse La Roseraie: vers un plan de déplacements pour l'hôpital universitaire de Genève" par Olivia Chabloz, septembre

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Les déplacements des salariés de la Presqu'île : Synthèse de l enquête réalisée auprès de 1200 salariés Résumé Les enjeux et objectifs de la

Plus en détail

Votre voyage actuel. Madame, Mademoiselle, Monsieur,

Votre voyage actuel. Madame, Mademoiselle, Monsieur, Madame, Mademoiselle, Monsieur, Nous vous souhaitons la bienvenue à bord de ce train. Pour répondre davantage à vos attentes et mieux vous connaître, nous vous demandons de bien vouloir consacrer quelques

Plus en détail

Intérêt pour le covoiturage

Intérêt pour le covoiturage QUESTIONNAIRE COVOITURAGE Le Pays de la Jeune Loire, regroupement des 44 Communes de l arrondissement d Yssingeaux, réalise une étude sur le covoiturage afin de mieux cerner cette pratique sur le territoire

Plus en détail

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité

Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité Analyse du questionnaire aux bénéficiaires de la prime d écomobilité P. Quaglia, Genève Aéroport, Division environnement et affaires juridiques - Service Environnement 15 mai 2012 Introduction Depuis 2007,

Plus en détail

Rapport d activité & évaluation 2012-2013

Rapport d activité & évaluation 2012-2013 Rapport d activité & évaluation 2012-2013 Covoiturage Grand Lyon : un projet complet Notre objectif depuis 2009? Faire progresser la pratique du covoiturage, en particulier le covoiturage domicile-travail.

Plus en détail

Programme Energie Intelligente Europe

Programme Energie Intelligente Europe Ad Personam : Une campagne européenne en faveur du transport public Programme Energie Intelligente Europe Le Grand Besançon 59 communes 170 700 habitants Ville de Besançon : 130 000 habitants (76% pop

Plus en détail

Compte Rendu : Enquête de satisfaction 2015. Profil des usagers

Compte Rendu : Enquête de satisfaction 2015. Profil des usagers Compte Rendu : Enquête de satisfaction 2015 La réalisation de l enquête a eu lieu du lundi 27 avril au 13 mai 2015 auprès de 378 usagers. L analyse des résultats et la rédaction de ce compte rendu a été

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Présentation des résultats 2005 Contact AXA France : Valérie LESELBAUM 01 47 74 32 21 Présentation de l étude La sécurité routière progresse rapidement

Plus en détail

Enquête 2013. Présentation des résultats de l enquête auprès des entreprises du bâtiment du territoire

Enquête 2013. Présentation des résultats de l enquête auprès des entreprises du bâtiment du territoire Projet «Maison de l Emploi et Développement Durable» - M3D - Présentation des résultats de l enquête auprès des entreprises du bâtiment du territoire Enquête 2013 Cette opération est cofinancée par l Union

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

CoTITA Les voies réservées aux TC et au covoiturage

CoTITA Les voies réservées aux TC et au covoiturage CoTITA Les voies réservées aux TC et au covoiturage Étude d opportunité et de faisabilité d une voie dédiée au covoiturage à la frontière franco-suisse à Jougne Sommaire Contexte Le territoire transfrontalier

Plus en détail

Enquête «Logement Transport» 2012

Enquête «Logement Transport» 2012 Enquête «Logement Transport» 2012 Février 2013 1 DIRECTION DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES Contexte et objectifs Le CFA Eurespace a réalisé auprès des apprentis de l année scolaire 2011-2012, une enquête

Plus en détail

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire).

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire). DESS GMP La population de diplômés du DESS GMP est de 18 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 94 % de cette population a répondu au questionnaire téléphonique. Une population encore très masculine

Plus en détail

Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS?

Déplacements et accessibilité des. commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? Déplacements et accessibilité des commerces CONNAISSEZ-VOUS LE PROFIL DE VOS CLIENTS? 1 Les quatre noyaux de l enquête Déjà étudiés lors de l enquête de 1999, les quatre noyaux commerciaux présentent des

Plus en détail

Cas pratique PROMOTION DU CARSHARING DANS LES COMMUNES

Cas pratique PROMOTION DU CARSHARING DANS LES COMMUNES Cas pratique PROMOTION DU CARSHARING DANS LES COMMUNES Etabli le: 01.12.2004 Actualisé le: 04.08.2008 Soutenu par: Mobilservice PRATIQUE c/o beco Economie bernoise Protection contre les immissions Laupenstrasse

Plus en détail

Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale. Comment faire évoluer les routines de mobilité? Enseignements tirés des plans de déplacements d entreprise

Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale. Comment faire évoluer les routines de mobilité? Enseignements tirés des plans de déplacements d entreprise Mobilités Spatiales, Fluidité Sociale Comment faire évoluer les routines de mobilité? Enseignements tirés des plans de déplacements d entreprise Mobilidée Plan de déplacements d entreprise, solutions pour

Plus en détail

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social.

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Café des Ainés 2015 Page 1 1 Introduction Les membres de la commission «bien

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

Stress & Transports Synthèse des résultats. (25 septembre 2013)

Stress & Transports Synthèse des résultats. (25 septembre 2013) Stress & Transports Synthèse des résultats (25 septembre 2013) 1 1 - Objectifs et méthode 2 Transport : retour sur l enquête de 2010 En 2010, Technologia, cabinet d experts des risques liés au travail,

Plus en détail

Plan de mobilité P.A. Syrdall/Bombicht. Présentation des résultats de l enquête en ligne auprès des salariés (06/11/2013)

Plan de mobilité P.A. Syrdall/Bombicht. Présentation des résultats de l enquête en ligne auprès des salariés (06/11/2013) Plan de mobilité P.A. Syrdall/Bombicht Présentation des résultats de l enquête en ligne auprès des salariés (06/11/2013) Plan de mobilité pour entreprises 1) Diagnostic et analyse des déplacements 2) Plan

Plus en détail

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF

Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF Transférabilité des compétences et réinsertion professionnelle des travailleurs qui rentrent au pays: l étude comparative de l ETF EUROMED Migration III: Réinsertion sociale et professionnelle des migrants

Plus en détail

La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens?

La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens? La mobilité des Girondins 1 Comment s effectuent nos déplacements quotidiens? Les Girondins réalisent près de 4,7 millions de déplacements quotidiennement. La dernière vague d enquêtes déplacements (Enquêtes

Plus en détail

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS

REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Proposition technique : REALISATION D UN «DIAGNOSTIC SENIOR» SUR LE BASSIN D EMPLOI DE CARPENTRAS Action réalisée en partenariat par le Pôle Emploi de Carpentras et le Comité de Bassin d Emploi Pays du

Plus en détail

Maison de la Mobilité de Basso Cambo. Direction Sûreté

Maison de la Mobilité de Basso Cambo. Direction Sûreté Maison de la Mobilité de Basso Cambo Direction Sûreté HISTORIQUE Page 2 D où vient le projet? 1. Des constats de terrain : Nos territoires de vie quotidienne sont de plus en plus morcelés entre habitation

Plus en détail

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012

Perception des enjeux de santé et de bien-être Maroc Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Perception des enjeux de santé et de bien-être Bien-être et santé des DRH marocains 19 décembre 2012 Un taux de participation record 97% Une excellente représentativité de la fonction RH au Une enquête

Plus en détail

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Covoiturage en interne Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Pour vos déplacements professionnels, le covoiturage aussi est un moyen efficace pour

Plus en détail

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de

SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE. Avis commun des Conseils de village de Conseils de Village Commune de Bouchemaine Janvier 2012 SAISINE SPECIFIQUE N 7 : COMMERCES ET SERVICES DE PROXIMITE Avis commun des Conseils de village de Pruniers Val de Maine, Le Bourg, La Pointe, Campagne

Plus en détail

Etude sur les jeunes filles sortant du système scolaire sans diplôme en Picardie

Etude sur les jeunes filles sortant du système scolaire sans diplôme en Picardie Etude sur les jeunes filles sortant du système scolaire sans diplôme en Picardie Synthèse de l étude réalisée en 2006 Objectifs de l étude Plusieurs études nationales et régionales font ressortir des difficultés

Plus en détail

Les Français et les sites et applications de rencontres

Les Français et les sites et applications de rencontres Les Français et les sites et applications de rencontres Février 2016 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO : JEUDI 4 FEVRIER A 19H La méthodologie Fiche technique Recueil Echantillon Enquête réalisée

Plus en détail

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES

Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Enquête auprès des parents sur les risques routiers pour les enfants LA PREVENTION ROUTIERE ET LA FEDERATION FRANÇAISE DES SOCIETES D ASSURANCES Septembre 2006 Sommaire I - Introduction 3 Le contexte et

Plus en détail

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE

Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Cas pratique ETRE ET RESTER MOBILE Etabli le : 15.03.2004 Actualisé le : 24.01.2007 Soutenu par: Mobilservice Pratique c/o beco Economie bernoise Protection contre les immissions Laupenstrasse 22, 3011

Plus en détail

Les Français et les déserts médicaux

Les Français et les déserts médicaux Collectif Inter-associatif Sur la Santé Les Français et les déserts médicaux Octobre 2015 Résultats complets Anne-Laure GALLAY Directrice des études institutionnelles BVA Opinion Thomas Genty Chargé d

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Les actifs et la route : quelle conduite lors des trajets professionnels?

Les actifs et la route : quelle conduite lors des trajets professionnels? Les actifs et la route : quelle conduite lors des trajets professionnels? Sondage Ifop pour MMA Contacts Ifop : Anne-Sophie Vautrey / Thomas Simon Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84

Plus en détail

CENTRALE MOBILITE Entretien personnalisé

CENTRALE MOBILITE Entretien personnalisé CENTRALE MOBILITE Entretien personnalisé Ce questionnaire permet au conseiller mobilité de comprendre vos besoins en matière de mobilité, en vue de l entretien personnalisé. À partir des informations que

Plus en détail

ENQUETE SUR LES TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE DANS LE MORBIHAN Questionnaire sur les transports urbains et interurbains

ENQUETE SUR LES TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE DANS LE MORBIHAN Questionnaire sur les transports urbains et interurbains ENQUETE SUR LES TRANSPORTS DE PERSONNES A MOBILITE REDUITE DANS LE MORBIHAN Questionnaire sur les transports urbains et interurbains Suite à de nombreux et divers constats de difficultés rencontrées au

Plus en détail

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 DONNEZ VOTRE AVIS! En s engageant dans la mise en place d un Agenda 21 («ce qu il faut faire pour le 21 ème siècle»), la Mairie du Cannet souhaite intégrer

Plus en détail

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains

Evaluation des Accords Seniors : Enquête auprès des employeurs Aquitains aria direccte a q u i t a i n e Collection «Études» N 21 Mars 2013 DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI service études, statistiques, évaluation

Plus en détail

b) Réalisez les activités suivantes: Nr. Items Score 1 Répondez à la question : Que signifie le covoiturage?

b) Réalisez les activités suivantes: Nr. Items Score 1 Répondez à la question : Que signifie le covoiturage? EPREUVE I. Evaluation de la compétence communicative ( points) a) Lisez le texte : Qu est-ce que le covoiturage? Le covoiturage consiste à partager son véhicule avec d autres usagers pour effectuer un

Plus en détail

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014

Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Mardi 4 novembre 2014 Enquête Ménages Déplacements de la «Grande Agglomération Toulousaine» Principaux résultats octobre 2014 Sommaire Le territoire d enquête Rappel des grands principes de l enquête Le

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE. CPNEFP de la branche des Services funéraires Observatoire des Métiers. Mai 2009

NOTE DE SYNTHÈSE. CPNEFP de la branche des Services funéraires Observatoire des Métiers. Mai 2009 NOTE DE SYNTHÈSE Une identité professionnelle à valoriser 2 Des activités convergentes 2 Visibilité de la branche 2 Des métiers qui évoluent 2 La structure de l emploi 3 Pyramide d âge et ancienneté des

Plus en détail

Association régie par la loi «1901»

Association régie par la loi «1901» Association régie par la loi «1901» Siège social et Direction Générale : 11, rue de la Convention 79000 NIORT Tél. 05 49 24 20 88 Fax. 05 49 24 30 03 siège@gpa79.net 1) CADRE DE L ENQUETE La loi 2002-2,

Plus en détail

PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES

PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES ÉTUDES ET ENQUÊTES PROGRAMME RÉGIONAL DE FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 2013-2014 L INSERTION À SIX MOIS DES STAGIAIRES Cette publication apporte un éclairage sur l insertion des stagiaires demandeurs

Plus en détail

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois

L OBSERVATOIRE. Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois N 4 Janvier 2014 L OBSERVATOIRE Lettre d informations de la Direction de la Prospective Territoriale Qui travaille où? Zoom sur les actifs entrants et sortants du Valenciennois Qui travaille où? Zoom sur

Plus en détail

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que :

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que : Résultats de l enquête de satisfaction 2015 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Délivrée par AFNOR (Agence Française de Normalisation), la certification Qualiville a été obtenue par la Mairie Centrale

Plus en détail

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching

elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching elles osent elles entreprennent! Étude sur les conditions de réussites et les freins de l entrepreneuriat au féminin #Création #business #Coaching contact@acces-conseil.fr www.creafem.fr www.facebook.com/bge.accesconseil

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015

Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Le rendez-vous de l innovation Le télétravail Mars 2015 Sondage réalisé par pour le publié et diffusé par et Publié le 27 mars 2015 Levée d embargo le 27 Mars 2015 06H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

La face cachée des «Tanguy»

La face cachée des «Tanguy» La face cachée des «Tanguy» Les jeunes en hébergement contraint chez leurs parents 05 DÉCEMBRE 2015 La face cachée des «Tanguy» Dans le film d Etienne Chatiliez, le jeune «Tanguy» se complaît jusqu à un

Plus en détail

Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité. Avec l assistance de :

Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité. Avec l assistance de : Plan de déplacements établissement scolaire Collège Grégoire de Tours - Marlenheim Synthèse du ques>onnaire mobilité Avec l assistance de : 10 Janvier 2012 Sommaire!! 1. Synthèse de lʼenquête mobilité

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Vélo et mobilité en entreprise

Vélo et mobilité en entreprise Vélo et mobilité en entreprise Association Vélo Service 13, place Alphonse Fiquet Bât B RDC Tour Perret 80 000 AMIENS Tel.: 03.22.72.55.13 velo.service@wanadoo.fr - http://amiensveloservice.fubicy.org

Plus en détail

ENQUÊTE Précarité & accès à la santé visuelle 1 er décembre 5 décembre 2014

ENQUÊTE Précarité & accès à la santé visuelle 1 er décembre 5 décembre 2014 La partie de l'image avec l'id de relation rid2 n'a pas été trouvée dans le fichier. Jeudi 2 Avril 2015 Maison de l Optique ENQUÊTE Précarité & accès à la santé visuelle 1 er décembre 5 décembre 2014 Restitution

Plus en détail

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES

LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Lydia CASTEL Paul BORDAGE LES 15-25 ANS FACE AUX TECHNOLOGIES NUMERIQUES Rapport d enquête, effectué dans le cadre du cours de M. Fares. Université Lumière Lyon II Master 1 Economie et Management Spécialité

Plus en détail

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI

MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI LA MOBILITÉ UN ATOUT POUR L EMPLOI MOBILITÉ, INSERTION ET ACCÈS L EMPLOI BILAN Première année d activité Juillet 2014 Tmobil : Un service d accompagnement à la mobilité Ce dispositif a pour but d intégrer

Plus en détail

AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER. (parking covoiturage piste cyclable stationnement vélos sécurisé)

AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER. (parking covoiturage piste cyclable stationnement vélos sécurisé) Communauté de communes de la Beauce Ligérienne 9 rue Nationale 41500 MER Contact Catherine LONQUEU Mail : catherinelonqueu.ccbl@ville-de-mer.com AMÉNAGEMENT D UNE AIRE MULTI-DÉPLACEMENT GARE DE MER (sens

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue

Évaluation de la formation professionnelle. en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE Évaluation de la formation professionnelle en Languedoc-Roussillon auprès des stagiaires de la formation continue Selon l enquête de satisfaction et de devenir

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

Améliorer la sécurité des jeunes cyclomotoristes : une priorité

Améliorer la sécurité des jeunes cyclomotoristes : une priorité Améliorer la sécurité des jeunes cyclomotoristes : une priorité Association Prévention Routière Assureurs Prévention -1 er décembre 2009 - L accident de scooter : plus grand nombre de victimes sur la route

Plus en détail

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved.

Février 2015. 2015 Harris Interactive Inc. All rights reserved. Les Français et l achat de produits de santé sur Internet Que pensent les Français des achats sur Internet de médicaments sans ordonnance? Savent-ils qu ils peuvent effectuer leurs achats en ligne? Sont-ils

Plus en détail

Enquête Mercer Risque dépendance Résultats 2015

Enquête Mercer Risque dépendance Résultats 2015 Enquête Mercer Risque dépendance Résultats 2015 Février 2015 Paris - La Défense Sommaire Contacts Mercer Eléments de contexte Méthodologie Profil des entreprises participantes à l enquête Synthèse des

Plus en détail

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité

Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les jeunes et le Service Civique : connaissance, représentations et potentiel d attractivité Les principaux enseignements FD/EP N 113392 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion

Plus en détail

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS?

LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? LES CYCLISTES À BRUXELLES: QUI SONT-ILS? Résultats de l enquête menée en 2013 www.provelo.org Table des matières Introduction...3 Méthodologie...3 Récolte des données... 3 Traitement des données...3 Résultats...4

Plus en détail

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP

Bref. Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme. sur l étude. Janvier 2011. Martine CASSETTE Directrice de l OFIP 69 Ingénieurs Polytech Lille : 5 ans après le diplôme La situation professionnelle des ingénieurs Polytech 5 ans après l obtention de leur diplôme est très bonne : non seulement % des diplômés sont en

Plus en détail

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale

Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale N de la mesure : 1.3.1 Axe 1 : Développer l'exemplarité de la collectivité départementale Action 1.3 : Développer une mobilité durable au sein de la collectivité Pilote : Direction générale adjointe fonctionnement

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014

Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 Branche Aide à domicile - Rapport de branche 2014 QUESTIONNAIRE A RETOURNER AVANT LE 15 MARS 2014 3 possibilités de réponse : 1. Par courrier, grâce à l enveloppe T ci-jointe adressée à Infraforces Rapport

Plus en détail

SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE. Tunis 13 novembre 2012

SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE. Tunis 13 novembre 2012 SITUATION DES JEUNES EN TUNISIE Tunis 13 novembre 2012 Introduction La jeunesse est un stade qui sépare l enfance de l âge adulte de l individu, vécu différemment d une personne à une autre où chacun organise

Plus en détail

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats

Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008. Evaluation 2008 - Impact et résultats Chambre régionale de métiers et de l artisanat 19 mai 2008 Evaluation 2008 - Impact et résultats LA REPRISE D ENTREPRISE DANS L ARTISANAT EN LANGUEDOC-ROUSSILLON ET L INTERVENTION DES CHAMBRES DE METIERS

Plus en détail

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38 BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE 2 ème édition AVRIL 2008 Contact TNS Sofres : Pôle Actualité Stratégies d Opinion Guillaume PETIT Marie-Colombe AFOTA 01 40 92 46 90 / 45 03 Contact Presse : laboite com

Plus en détail

PRESENTATION DES RESULTATS. Les établissements employeurs

PRESENTATION DES RESULTATS. Les établissements employeurs PRESENTATION DES RESULTATS Les établissements employeurs Structures Le questionnaire a été envoyé à 245 structures 70 établissements ont répondu Taux de réponse : 28,6 Recrutements prévus dans les 12 mois

Plus en détail

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats

Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Sécurité ou insécurité routière dans la culture populaire québécoise : les grands constats Québec, le 27 avril 2012 La première enquête de la Fondation CAA-Québec, vouée au développement de la connaissance

Plus en détail

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête

Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête Réalisation d'un diagnostic sous forme d'enquête DEPARTEMENT OPINION INSTITUTIONNEL Erwan LESTROHAN Chef de groupe 01 55 33 20 05 erwan.lestrohan@lh2.fr Guillaume Inigo Chargé d études 01 55 33 20 57 guillaume.inigo@lh2.fr

Plus en détail

Des solutions innovantes pour gérer la mobilité d entreprise

Des solutions innovantes pour gérer la mobilité d entreprise Des solutions innovantes pour gérer la mobilité d entreprise Optimiser sa mobilité d entreprise grâce aux plans de mobilités d entreprises Vendredi 16 septembre 2011, Salle du Conseil Communal - Vevey

Plus en détail

Bilan Carrefour des Métiers et de la Formation Vendredi 21 octobre 2011 SAINT JUST

Bilan Carrefour des Métiers et de la Formation Vendredi 21 octobre 2011 SAINT JUST Bilan Carrefour des Métiers et de la Formation Vendredi 21 octobre 2011 SAINT JUST Objectifs opérationnels : En direction des demandeurs d emploi Informer sur les métiers dits de l économie verte, sur

Plus en détail

Sur. le covoiturage, c'est simple comme... bonjour! MODE D EMPLOI

Sur. le covoiturage, c'est simple comme... bonjour! MODE D EMPLOI Sur le covoiturage, c'est simple comme... bonjour! MODE D EMPLOI Le covoiturage, c est le moment d essayer «Chacun en Bourgogne doit pouvoir trouver une solution de déplacement moins coûteuse que la voiture

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION

RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION RECRUTER UN CADRE : ENTRE SÉLECTION ET RISQUE DE DISCRIMINATION LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2013-01 JANVIER 2013 SYNTHÈSE Les discriminations à l embauche ont-elles disparu? Les critères de recrutement

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

Technologie de l information et de la communication et Commerce de proximité

Technologie de l information et de la communication et Commerce de proximité Technologie de l information et de la communication et Commerce de proximité Enquête réalisée au premier trimestre 2004 auprès de 300 commerçants implantés sur la circonscription de la CCI Contexte Aujourd

Plus en détail

TEPOS Trièves Compte-rendu de l atelier mobilité

TEPOS Trièves Compte-rendu de l atelier mobilité TEPOS Trièves Compte-rendu de l atelier mobilité 25 février 2015 1.Déplacement domicile-travail et domicile école...1 1.2 Transports en commun/transports alternatifs...1 1.2 Rapprochement (télétravail,

Plus en détail

Le parcours des jeunes Picards vers la vie adulte de la sortie de l école à la création d une famille

Le parcours des jeunes Picards vers la vie adulte de la sortie de l école à la création d une famille Le parcours des jeunes Picards vers la vie adulte de la sortie de l école à la création d une famille Yvonne Pérot Directrice régionale Insee Picardie Comité 3 de l Administration juillet Régionale Des

Plus en détail

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012

ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 ENQUÊTE DÉPLACEMENTS VILLES MOYENNES ET MOYENS DE COMMUNICATION DES MÉNAGES SYNDICAT MIXTE DES TRANSPORTS URBAINS THIONVILLE-FENSCH 2012 FICHE MÉNAGE Code fiche 1 Tableau de bord Secteur de tirage d échantillon

Plus en détail

Un plan de mobilité pour votre entreprise

Un plan de mobilité pour votre entreprise Un plan de mobilité pour votre entreprise Observatoire Universitaire de la Mobilité (OUM) - UNIGE tél. +41 22 379 83 35 fax. +41 22 379 89 58 U n e o c c a s i o n d e r e p e n s e r l a m o b i l i t

Plus en détail

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE

REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE REPÈRES & TENDANCES DONNÉES 2012 COMMERCE À DISTANCE SOMMAIRE Page 04 DONNÉES ÉCONOMIQUES Page 06 DONNÉES EMPLOI Page 08 DONNÉES FORMATION Page 10 ZOOM SUR LES PRINCIPAUX DISPOSITIFS EMPLOI AVANT-PROPOS

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail