11 au 14 Décembre 2006

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "11 au 14 Décembre 2006"

Transcription

1 SEM I N A I RE SU R L ES SERV I CES FI N A N CI ERS ET COM M ERCI A U X A L I N T EN T I ON DES PM E T U N I S (T U N I SI E) 1 1 a u 1 4 d é c e m b r e Le rôle d'une agence nationale de PME pour la création d'entreprise et la croissance : cas de l Agence PAPME du Bénin 11 au 14 Décembre 2006 SOMMAIRE 1

2 SEMINAIRE SUR LES SERVICES FINANCIERS ET COMMERCIAUX A L INTENTION DES PME TUNIS (TUNISIE) 11 au 14 déc em bre Rôle d'une agence nationale de PME pour la création d'entreprise et la croissance : cas de l Agence PAPME du Bénin SOMMAIRE Généralités sur le Bénin Politique nationale de développement des PME Contribution de PAPME dans la promotion des PME 4 Perspectives et Développement institutionnel 2 GENERALITES

3 Bénin Le Bénin est membre de l Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Cette union est composée de 8 pays (Bénin, Burkina Faso, Côte d Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal, Togo) et est caractérisée par: Une monnaie commune: le franc CFA qui est géré par la BCEAO Une réglementation commune en matière financière et bancaire La libre circulation des personnes et 3 des biens à l intérieur de l union

4 Bénin Superficie: km2 Région: Afrique sub-saharienne Climat: Sub-Equatorial Population (2002): Pourcentage de femmes: 52,7% Taux d inflation (2002): 5% Monnaie: Franc CFA (1 Euro = 655,957 F) Système politique: Démocratie et régime présidentiel Situation politique: Stable 4 POLITIQUE NATIONALE

5 2. Politique nationale de développement des PME au Bénin 2.1 TYPOLOGIE DES PME AU BENIN 2.2 ROLE CLE DU SECTEUR PRIVE 2.3 VISION DU BENIN POUR LA POLITIQUE DE DEVELOPPEMENT DES PME 2.4 OBJECTIFS SPECIFIQUES 2.5 AXES STRATEGIQUES 5 TYPOLOGIE DES PME

6 2. Politique nationale de développement des PME au Bénin Micro entreprises Moins de 5 employés Comptabilité très allégée Inscription au registre de commerce Chiffre d affaires Petites entreprises Entre 5 et 49 employés 2.1 TYPOLOGIE DES PME AU BENIN Comptabilité conforme au système national et compatible aux dispositions de l OHADA Inscription au registre de commerce Chiffre d affaires (5 à 150 millions FCFA) Moyennes entreprises Entre 50 et 99 employés 5 millions FCFA Comptabilité conforme au système national et compatible aux dispositions de l OHADA Inscription au registre de commerce Chiffre d affaires (150 millions à 2 milliards) FCFA) 6 ROLE SECTEUR PRIVE

7 2. Politique nationale de développement des PME au Bénin 2.2 ROLE CLE DU SECTEUR PRIVE Créateur d emplois et de richesses Porteur de croissance économique VISION POLITIQUE NATIONALE7

8 2. Politique nationale de développement des PME au Bénin 2.3 Vision du Bénin pour la politique de développement des PME : «Les PME béninoises, dans leur diversité sont nombreuses, compétitives et capables de créer plus de richesses et d emplois» OBJECTIFS SPECIFIQUES 8

9 2. Politique nationale de développement des PME au Bénin 2.4 OBJECTIFS SPECIFIQUES 1. Améliorer l environnement administratif, juridique et institutionnel des PME ; 2. Renforcer les capacités des PME ; 3. Renforcer les initiatives en faveur des PME en vue de leur faciliter leur accès aux marchés intérieur, sous régional et international. 9 AXES STRATEGIQUES

10 2. Politique nationale de développement des PME au Bénin 2.5 Axes stratégiques pour atteindre les objectifs spécifiques Amélioration de l environnement des PME Environnement juridique : Réglementation du métier de conseil en entreprenariat Réforme juridique et réglementaire des PME Régime fiscal spécifique aux PME Loi sur le foncier Environnement administratif et facteurs de production Développer l esprit entrepreneurial dans le système éducatif Implication des élus locaux dans l accès à la terre et aménagement de site Transport, infrastructures, réduction des coûts des TIC, énergie, télécommunications, renforcement des capacités portuaires, Environnement institutionnel Renforcement du dialogue secteur public/secteur privé, opérationnalité du Fonds de Dvp des PME Mise en place de bureaux d informations économiques et de conseil en entreprenariat, Mise en place d un fonds au profit des communes pour l appui des municipalités aux MPME de leur localité, Renforcement des capacités des PME Renforcement des capacités de production : Capacités techniques des Ressources humaines Capacités technologiques des PME Appuis spécifiques aux filières porteuses. Organiser en réseaux les acteurs des différentes filières porteuses Mettre en place de centres pilotes de référence pour les producteurs dans les filières porteuses en dehors du Coton Renforcement des initiatives en faveur des PME Développement de la consommation des produits locaux Foires nationales, journées portes ouvertes, Sensibilisation, promotion des produits locaux,. Développement des exportations Formation des PME aux exigences des produits destinés à l exportation Renforcer les respect des normes en vigueur sur le marché international Prospection de nouveaux marchés internationaux Appui à l exportation des produits nationaux 10 CONTRIBUTION DE PAPME

11 3. Contribution de PAPME pour la promotion des PME au Bénin 3.1 Présentation de l Agence PAPME 3.2 Produits offerts 3.3 Quelques actions de promotion des PME 3.4 Indicateurs de performance et Résultats 3.5 Mutation institutionnelle PRESENTATION DE PAPME : Historique 11

12 3.1 Présentation de l Agence PAPME Octobre 1993 Décembre 1997 Décembre 1998 Mai 1999 Septembre 1999 Lancement du Projet Création de l Association Reconnaissance officielle de l Association Reconnaissance d utilité publique Transfert des actif et passif et autorisation d exercice PRESENTATION DE PAPME : Mission 12

13 3.1 Présentation de l Agence PAPME MISSION DE L AGENCE PAPME BENIN Promouvoir le développement des Petites et Moyennes Entreprises au Bénin A TRAVERS L OFFRE DE SERVICES FINANCIERS ET NON FINANCIERS POUR Renforcer la base économique des personnes pauvres économiquement actives Sécuriser les activités des clients à travers l appui-conseil Aider à concevoir les plans d affaire et mettre en uvre les stratégies 13 PRESENTATION DE PAPME : Organisation

14 3.1 Présentation de l Agence PAPME ORGANISATION INSTITUTIONNELLE 1. Une Assemblée Générale composée de 11 Membres qui sont des personnes morales issues du secteur bancaire ou liées aux MPME 2. Un Bureau Exécutif équivalent à un Conseil d Administration constitué de 5 Membres 3. Le cabinet STATECO, spécialisé en expertise comptable et en audit de comptes, est le Commissaire aux Comptes de l Agence PAPME depuis PRESENTATION DE PAPME : Couverture géographique

15 3.1 Présentation de l Agence PAPME Couverture géographique COTONOU ABOMEY-CALAVI ATROPOCODJI OUIDAH ALLADA PORTO-NOVO HOUINME AZOWLISSE STS PIERRE ET PAUL POBE KETOU BOHICON ABOMEY COVE AZOVE LOKOSSA COME DASSA-ZOUME SAVALOU SAVE GLAZOUE PARAKOU KANDI DJOUGOU NATITINGOU BANIKOARA MALANVILLE 15 PRESENTATION PAPME : Sources financements

16 3.1 Présentation de l Agence PAPME SOURCES DE FINANCEMENT ET PARTENAIRES 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) L ETAT constituent aujourd hui la base du tissu économique du Sénégal où, comme dans de nombreux pays africains elles Banque sont non mondiale seulement la clé de la croissance, mais également Banques un levier locales puissant du secteur privé dont l impact en terme de développement n est plus à démontrer Réseau Africain d appui à la Micro et Petite Entreprise 2. Considérant l importance numérique des petites et (RAMPE) moyennes entreprises (80 à 90% du tissu des entreprises Fonds au Sénégal) d investissement et le fait qu elles étranger ne concentrent (OÏKO aujourd CREDIT, hui BLUEORCHARD qu environ 30% Finance des emplois, SA, etc.) 25% du chiffre d'affaires et 20% de la valeur ajoutée nationale 16 PRODUITS DE PAPME : Services financiers

17 3.2 Produits et Services offerts Services financiers : produits de crédit et d épargne Produits de crédit Crédits d exploitation (besoins en trésorerie, avance sur marché,campagnes agricoles, cautions solidaires, etc.) Crédits d investissement (achat d équipements, habitat, constructions pour besoin d exploitation, production agricole, mécanisation, etc.) Crédits aux salariés, fonctionnaires, particuliers Montants US $ Min: 200 Max: Min: 200 Max: Min: 200 Max: Durée 12 à 18 mois 24 à 48 mois 60 mois Max. 17

18 3.2 Produits et Services offerts Services financiers : produits de crédit et d épargne Produits d épargne Épargne à vue Épargne à terme Plan épargne projet (logement, équipements) 18 PRODUITS DE PAPME : Services non financiers

19 3.2 Produits et Services offerts Services non financiers : activités d études, d appui-conseil et de formation Études, Appui-conseil Les études (de rentabilité, d opportunité, d impact, de marché, de filière, de projet, etc.) L appui-conseil en gestion (commerciale, comptable, ressources humaines, stocks, etc.) L appui à la création d entreprises Le diagnostic d entreprise L organisation des filières agricoles et l appui à l auto-promotion des artisans 19

20 3.2 Produits et Services offerts Services non financiers : activités d études, d appui-conseil et de formation Formation L Agence PAPME offre à ses clients, aux jeunes diplômés et aux dirigeants d entreprises, la possibilité de renforcer leurs capacités de création et de gestion d entreprises à travers des sessions de formation organisées suivant les besoins exprimés par ces groupes cibles. ACTIONS DE PROMOTION DES PME 20

21 3.3 Services non financiers : Actions de promotion des PME Notre PROGRAMME ENTREPRENEURIAT Ce programme a pour but de : Développer l esprit d entreprenariat D accroître les capacités de gestion des PME Favoriser l accès des entrepreneurs au financement Faire la promotion des PME Ce programme a permis de former plus de 3000 jeunes entrepreneurs qui ont proposé des projets à financer. 400 projets ont été financés par PAPME dans ce cadre PROGRAMME D APPUI A LA PROMOTION DES FILIERES PORTEUSES (anacarde, karité, palmier à huile) Réalisation d une étude d opportunité pour les filières Appui aux promoteurs intéressés et création d un réseau pour l exportation Installation de plusieurs unités de transformation Appui aux groupements villageois pour la production Formation des promoteurs à la gestion des unités Mise en place d une centrale de calibrage pour l exportation ACTIONS DE PROMOTION DES PME 21

22 3.3 Services non financiers : Actions de promotion des PME Notre PROGRAMME DE FORMATION GERME ET CRE Nous organisons chaque année (1 fois par trimestre et selon les besoins) des sessions de formation avec les outils GERME au profit de nos clients Le but de ces formations est de renforcer : les capacités de gestion des affaires des clients (gestion de stocks, tenue de la comptabilité, marketing, etc.) La bonne utilisation et la bonne gestion des crédits obtenus par les clients Améliorer les prestations des clients et les rendre plus compétitifs Faire la promotion des PME PARTENARIAT AVEC D AUTRES STRUCTURES D APPUI Formation de jeunes diplômés sans emploi à la création d entreprises Appui à l élaboration d un plan d affaires pour les projets proposés Promotion de l excellence et récompense des meilleurs projets Financement des meilleurs projets Suivi de mise en uvre desdits projets 22 INDICATEURS DE PERFORMANCE

23 3.4 Indicateurs de performance et résultats Dont femmes ELEMENTS Agences principales Bureaux décentralisés Effectif du Personnel Dossiers financés Total Bilan ($ US) 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) constituent aujourd hui la base du tissu économique du Sénégal où, comme dans de nombreux pays africains elles sont non seulement la clé de la 207 croissance, mais également 616 un levier puissant du secteur 7 privé 605 dont l impact 12 en 794 terme de développement n est plus à démontrer Cumul mtants décaissés ($ US) Nombre de clients Evolution de l'encours ($ US) 2. Considérant 13 l 198 importance numérique des petites 768 et moyennes entreprises 94% (80 à 90% 93% du tissu 95% des entreprises 91,81% au Sénégal) et le 2% fait qu elles 4% ne concentrent 2,16% aujourd 3,63% hui qu environ 30% des 102 emplois, % du chiffre d'affaires et 20% de la valeur ajoutée nationale Taux de remboursement Portefeuille en souffrance Dépôts et Epargnes ($ US) Autonomie opérationnelle Pourcentage prêts à moyen terme Pourcentage prêts à court terme TABLEAU D EVOLUTION DES PERFORMANCES ,44% 15,29% 77,64% ,04% 19% 76% ,44% 28% 72% ,18% 25% 75% ,97% 6,22% ,40% 24,51% 75,49% 23

24 3.4 Indicateurs de performance et résultats EVOLUTION DES CHARGES, DES PRODUITS ET RESULTATS MONTANT EN DOLLARS US 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) constituent aujourd hui la base du tissu économique du Sénégal où, comme dans de nombreux pays africains elles sont non seulement la clé de la croissance, mais également un levier puissant du secteur privé dont l impact en terme de développement n est plus à démontrer produits 2. Considérant l importance numérique des petites et charges moyennes entreprises (80 à 90% du tissu des entreprises au Sénégal) et le fait qu elles ne concentrent aujourd résultats hui qu environ 30% des emplois, 25% du chiffre d'affaires et % de la valeur ajoutée nationale DIFFICULTES 24

25 3.5 Difficultés Manque d un dispositif adéquat de garantie pour le financement à moyen et long terme des PME Manque de fonds de capital risque Manque de ressources financières adaptées (à moyen et long terme et moins chères) Manque de ressources financières permanentes pour le financement des services non financiers (appui-conseil, la formation et la promotion des PME) faiblesse du cadre juridique et réglementaire qui ne favorise pas la sécurité des investissements des PME et des financements des IMF/Banques PERSPECTIVES 25

26 4. Perspectives et Développement institutionnel 4.1 Perspectives i. Mutation institutionnelle (création de PAPME SA, PAPME VIE, dynamisation des services non financiers) ii. Renforcement des capacités de financement et d appui conseil iii. Renforcement des capacités de contrôle interne, de risque et des engagements iv. Le développement des financements à moyen et long terme (crédit bail, fonds de garantie, fonds de capital risque) v. La mobilisation de l épargne locale vi. L accès aux marchés financiers locaux vii. Modernisation du système d information de gestion viii. L utilisation des moyens modernes de paiements ix. L interconnexion des réseaux et nouvelles technologies 26

27 4.2 Développement institutionnel ( ) 1 Transfert des Activités dans des cadres juridiques formels et favorables à la croissance 2 Une structure spécialisée dans le financement des PME : PAPME SA 3 Une structure spécialisée dans l offre de services non financiers 27

28 3.5 Développement institutionnel ( ) 4.2 Développement institutionnel ( ) Transfert des Activités dans des cadres juridiques formels et favorables à la Croissance 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) Depuis constituent 13 ans, l aujourd Agence hui PAPME, la base dans du le tissu cadre économique de sa mission du de promotion Sénégal où, et comme d appui dans aux de nombreux Micro, Petites pays africains et Moyennes elles Entreprises, sont non contribue seulement à développer la clé de la croissance, des initiatives. mais également Il apparaît un levier aujourd puissant hui du nécessaire secteur privé que dont ces l impact activités en terme soient de développement n est plus à démontrer transférées dans des cadres juridiques adaptés pour tenir compte 2. Considérant de l évolution l importance dynamique numérique de l environnement des petites interne et et externe, moyennes de la bonne entreprises gouvernance, (80 à 90% etc. du tissu des entreprises au Sénégal) et le fait qu elles ne concentrent aujourd hui Dans qu une environ optique 30% d des accès emplois, adéquat 25% au du marché chiffre d'affaires financier, et les activités 20% seront de la valeur davantage ajoutée nationale développées dans le sens d une consolidation de l idéal de départ à savoir, la promotion et l appui aux MPME. 28

29 4.2 Développement institutionnel ( ) Transfert des Activités dans des Cadres juridiques formels et favorables à la Croissance (suite) 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) constituent aujourd hui la base du tissu économique du Il apparaît Sénégal aujourd où, comme hui nécessaire dans de nombreux pour PAPME pays africains d adopter elles une approche sont non seulement originale la afin cléde continuer la croissance, à accomplir mais également sa mission un levier en tenant puissant compte du secteur des formes privé dont d évolution l impact qui en ont terme été enregistrées de développement au niveau nde est plusieurs à démontrer sociétés à travers le monde. 2. Considérant l importance numérique des petites et L approche moyennes envisagée entreprises est (80 l organisation à 90% du tissu de l des ensemble entreprises des au Sénégal) et le fait qu elles ne concentrent aujourd hui activités développées par l Association PAPME dans des qu environ 30% des emplois, 25% du chiffre d'affaires et cadres juridiques formels adaptés pouvant être configurés 20% de la valeur ajoutée nationale comme suit : ARCHITECTURE ACTIVITES PAPME 29

30 4.2 Développement institutionnel ( ) ARCHITECTURE ACTIVITES PAPME FINANCEMENT DIRECT PAPME SA - Activités de crédits - Activités d épargne régies par la loi sur les SFD ASSURANCES PAPME VIE SA - Assurances Décès Liés au Crédit - Assurances complémentaires Association PAPME OFFRE DE SERVICES NON FINANCIERS 1- Gestion des Actions et Créances 2- Activités de formation et d appui-conseil 3- Développement, Recherches appliquées, Promotion de filières, Consulting, etc. ACTIVITES DE BAIL / CREDIT BAIL / CAPITAL RISQUE / GARANTIE Activités régies par la loi bancaire MICRO ASSURANCE SANTE Mutuelles d Assurance Santé 30

31 4.2 Développement institutionnel ( ) 1 Création par l agence d une Structure Spécialisée dans le financement des PME : PAPME SA 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) constituent aujourd hui la base du tissu économique du 2 Spécialisation Sénégal où, comme de l Association dans de nombreux PAPME dans pays l offre africains de elles services sont non non seulement financiers la (appui-conseil, clé de la croissance, études, mais formation, également etc.) un levier puissant du secteur privé dont l impact en terme de développement n est plus à démontrer 32. Transfert Considérant des activités l importance de bail, de numérique crédit bail des vers une petites et structure moyennes spécialisée entreprises (80 à 90% du tissu des entreprises au Sénégal) et le fait qu elles ne concentrent aujourd hui 4 Transfert qu environ des 30% opérations des emplois, de décès 25% lié au du crédit chiffre vers d'affaires une et compagnie 20% de la valeur d assurance ajoutée nationale MISSION ET POSITIONNEMENT PAPME 31S. A.

32 4.2 Développement institutionnel ( ) Mission et Positionnement stratégique PAPME SA 1 Mission 1. Promouvoir Considérant le que développement les petites et moyennes des Micro, entreprises Petites et (PME) Moyennes constituent Entreprises aujourd hui au la Bénin, base du Renforcer tissu économique la base du économique Sénégal où, comme des pauvres dans de et nombreux Renforcer pays sa pérennité. africains elles sont non seulement la clé de la croissance, mais également 2 un Positionnement levier puissant stratégique du secteur privé dont l impact en terme de développement n est plus à démontrer PAPME SA va continuer à développer principalement 2. ses Considérant activités de l importance financement numérique (crédits et des mobilisation petites et de l épargne) moyennes au entreprises profit des (80 àmicro, 90% du Petites tissu des et entreprises Moyennes Entreprises. au Sénégal) et le fait qu elles ne concentrent aujourd hui qu environ 30% des emplois, 25% du chiffre d'affaires et La nouvelle structure va continuer à bâtir sa notoriété 20% de la valeur ajoutée nationale sur les mêmes valeurs promues par l Association notamment : SECURITE PROXIMITE PROMOTION CELERITE DISPONIBILITE. ACTIVITES REALISEES 32

33 4.2 Développement institutionnel ( ) POINT DES ACTIVITES REALISEES DANS LE CADRE DU PROCESSUS DE CREATION DE PAPME SA 1. Considérant que les petites et moyennes entreprises (PME) Études de constituent faisabilitéaujourd hui la base du tissu économique du Sénégal où, comme dans de nombreux pays africains elles Plan de développement sont non seulement de la clé nouvelle de la croissance, structure mais également un levier puissant du secteur privé dont l impact en terme Tenue de la table ronde des actionnaires potentiels de développement n est plus à démontrer Poursuite 2. Considérant des discussions l importance pour le bouclage numérique de des l actionnariat petites et Évaluation moyennes du patrimoine entreprises de l Agence (80 à 90% PAPME du tissu des entreprises au Sénégal) et le fait qu elles ne concentrent aujourd hui Recrutement qu environ du cabinet 30% juridique des emplois, pour 25% la constitution du chiffre de d'affaires PAPME et SA 20% de la valeur ajoutée nationale Recrutement d un consultant en ressources humaines 33

34 This document was created with Win2PDF available at The unregistered version of Win2PDF is for evaluation or non-commercial use only.

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

Présentation de la Maison de l Entreprise

Présentation de la Maison de l Entreprise Présentation de la Maison de l Entreprise Organisation Intermédiaire de Développement du Secteur Privé Historique La Maison de l Entreprise du Bénin est née de la transformation, d une association professionnelle

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail

Rôle des PME dans l économie ivoirienne

Rôle des PME dans l économie ivoirienne MINISTÈRE DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DE LA PROMOTION DES PME RÉPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION DISCIPLINE - TRAVAIL Rôle des PME dans l économie ivoirienne Présenté par Monsieur Jean-Louis BILLON Ministre

Plus en détail

Forum National sur le Climat des Affaires au Togo

Forum National sur le Climat des Affaires au Togo REPUBLIQUE TOGOLAISE ------------------------ Travail-Liberté-Patrie ------------- Discours d ouverture de : Son Excellence Kwesi Séléagodji AHOOOMEY-ZUNU Premier Ministre, Chef du Gouvernement au Forum

Plus en détail

------------------- ------------------- RAPPORT D ACTIVITES 2012. M. KONE Adama Président du Conseil National de la Comptabilité

------------------- ------------------- RAPPORT D ACTIVITES 2012. M. KONE Adama Président du Conseil National de la Comptabilité MINISTERE DE L ECONOMIE REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE ET DES FINANCES Union Discipline - Travail ------------------- ------------------- RAPPORT D ACTIVITES 2012 M. KONE Adama Président du Conseil National

Plus en détail

Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises

Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises Tahar Tahar RAHMANI Immeuble le Vénitien - 27 Bv Charles Moretti 13014 Marseille France Tel : +33 (0)4 91 02 62 69 /

Plus en détail

NOTE D INFORMATION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT AU BENIN (PDSAB)

NOTE D INFORMATION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT AU BENIN (PDSAB) NOTE D INFORMATION SUR LE PROJET DE DEVELOPPEMENT DU SECTEUR DE L ARTISANAT AU BENIN (PDSAB) Contenu du Projet Le PDSAB est un projet du Gouvernement du Bénin mis en œuvre depuis 2008, avec l appui financier

Plus en détail

Le Groupe BANK OF AFRICA

Le Groupe BANK OF AFRICA Le Groupe BANK OF AFRICA Une vision, une histoire, une stratégie Mars 2010 1 L origine La vision, dès 1982, d une banque panafricaine, accessible à tous, impliquée dans le développement économique, avec

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE POLITIQUE ET D UN MODELE DE TARIFICATION POUR LA BIDC Mai 2014 TDR pour l élaboration d une politique et d un modèle de tarification pour la BIDC Page - 1 -

Plus en détail

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.

BURKINA FASO Unité Progrès - Justice. 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin. BURKINA FASO Unité Progrès - Justice 03 BP 7037 Ouagadougou 03, Burkina Faso Tel. +226 50 32 40 28 Fax. +226 50 31 22 09 Email: mob@cenatrin.bf SOMMAIRE Introduction I. Caractéristiques physiques et potentialités

Plus en détail

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR

Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Le FSE et l économie sociale et solidaire : les lignes de partage entre le PON et les POR Juin- 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte

BURKINA FASO. Chiffres clés. Contexte BURKINA FASO Chiffres clés Taux de change : 1$ US Principales villes Population Taux de croissance de la population (2006-2010) Population urbaine (%du total 2010) PNB par habitant Croissance du PIB (réal

Plus en détail

P L A N D A C T I O N N A T I O N A L

P L A N D A C T I O N N A T I O N A L REPUBLIQUE DU BENIN =-=-=-=-=-=-=-=-= MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE =-=-=-=-=-=-=-=-= P L A N D A C T I O N N A T I O N A L «LEGISLATION RURALE» AVRIL 2004 2 I- Contexte et justification

Plus en détail

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012

Par Yolène Jacquet, Haïti Directrice exécutive, ANACAPH Bolivie, La Paz 5-6 Mars 2012 Atelier international Les cadres de réglementation et de régulation de la micro finance rurale: Les tendances actuelles et des analyses comparatives Microfinance pour la production agricole en Haïti :

Plus en détail

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique

www.entrepreneurs en afrique.com Entrepreneurs en Afrique Entrepreneurs en Afrique Une idée Contribuer à l émergence de PME/PMI technologiques en Afrique grâce à la collaboration entre des entrepreneurs africains et des Ecoles d Ingénieurs françaises (Réseau

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique»

Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones. Tunis 15-17 Mai 2014. Sous le thème «Femmes d Affaires & Développement de l Afrique» Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Tunis 15-17 Mai 2014 Sous le thème Forum Mondial des Femmes d Affaires Francophones Présentation Le Forum mondial des femmes d affaires francophones a pour

Plus en détail

PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE. Abidjan le 26 novembre 2015

PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE. Abidjan le 26 novembre 2015 PRÉSENTATION DE LA CRRH UEMOA POUR LE RÉSEAU HABITAT ET FRANCOPHONIE Abidjan le 26 novembre 2015 RHF ABidjan le 26 novembre 2015 1 PLAN I. LA CRRH-UEMOA : OPÉRATIONNELLES TRENTE NEUF MOIS D ACTIVITÉS II.

Plus en détail

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9

EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 EXPERIENCE DU MAROC POUR PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L INNOVATION DES PME P A R I S, 2 6 O C T O B R E 2 0 0 9 PLAN Situation de la PME au Maroc : Définition, PME en chiffres Forces et faiblesses de la

Plus en détail

Politique de développement du secteur privé au Mali

Politique de développement du secteur privé au Mali Politique de développement du secteur privé au Mali Les reformes entreprises par l Etat malien au niveau macro-économique ont été accompagnées d un d appui au renforcement du secteur privé. Le Mali a consacré

Plus en détail

Création et développement des petites et très petites entreprises

Création et développement des petites et très petites entreprises Création et développement des petites et très petites entreprises L EXPERIENCE DE FRANCE INITIATIVE Séminaire Tunis 11-14/12/06 1 1 - Généralités Nous parlons de la «très petite et de la petite entreprise»

Plus en détail

Le tourisme durable dans l espace francophone

Le tourisme durable dans l espace francophone Le tourisme durable dans l espace francophone De la valorisation des patrimoines culturels et naturels vers une économie verte I. Contexte et justification Le tourisme, en plein essor, est reconnu comme

Plus en détail

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire

Bulletin du FMI. La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI AFRIQUE DE L OUEST La reprise de l Afrique de l Ouest menacée par la crise en Côte d Ivoire Bulletin du FMI en ligne 17 mars 2011 Marché à Monrovia (Libéria) : la crise qui persiste en

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

L objectif du programme est de lutter contre la pauvreté et stimuler le développement économique par :

L objectif du programme est de lutter contre la pauvreté et stimuler le développement économique par : Introduction Lancé en 2003 au Cameroun (6 Centres en 2010), En 2008 en Côte d Ivoire (4 Centres), En 2009 en Syrie (interrompu depuis août 2012) En 2010 en RDC et au Liban (4 Centres) En 2011 dans les

Plus en détail

APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR LE PROGRAMME SONGHAI CCT

APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES POUR LE PROGRAMME SONGHAI CCT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------- Le Conseil des Collectivités Territoriales -------- LE PRESIDENT --------- APPEL A CANDIDATURE POUR LA SELECTION DE HUIT (8) COLLECTIVITES TERRITORIALES

Plus en détail

BANQUE INTERAMERICAINE DE DEVELOPPEMENT REPRESENTATION SPECIALE EN EUROPE

BANQUE INTERAMERICAINE DE DEVELOPPEMENT REPRESENTATION SPECIALE EN EUROPE BANQUE INTERAMERICAINE DE DEVELOPPEMENT REPRESENTATION SPECIALE EN EUROPE Yann Brenner Attaché yannb@iadb.org au nom de la DIVISION DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION POUR LE www.iadb.org/ict4dev www.iadb.org/europe/europe.htm

Plus en détail

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration

Rapport synthèse. Du 06 au 10 avril 2009. Rapport synthèse du Séminaire régional de formation aux outils et méthodologies pour l intégration 01 BP. 6269, Ouagadougou 01, Burkina Faso; Tel: (226) 50 36 98 21; GSM: (226) 70 80 64 52 Email: iavs_mail@yaho.fr; iavs.refer.ne http:// iavs.6mablog.com Agreement n 2001-1080/MESSR/AG/SG/DGESRS Rapport

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

TRANSFORMATION D UNE IMF - PROJET D ETAT- EN UNE SOCIETE ANNONYME AVEC UNE BANQUE DANS L ACTIONNARIAT CAS D ACEP Cameroun

TRANSFORMATION D UNE IMF - PROJET D ETAT- EN UNE SOCIETE ANNONYME AVEC UNE BANQUE DANS L ACTIONNARIAT CAS D ACEP Cameroun TRANSFORMATION D UNE IMF - PROJET D ETAT- EN UNE SOCIETE ANNONYME AVEC UNE BANQUE DANS L ACTIONNARIAT CAS D ACEP Cameroun Acep Cameroun (Agence de crédit pour l entreprise privée du Cameroun), est un projet

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES

RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES RENFORCER LES CAPACITÉS DES SOCIÉTÉS CLIENTES UNE OFFRE D ACCOMPAGNEMENT TECHNIQUE À TOUTES LES ÉTAPES ET DANS LA DURÉE En Afrique et au Moyen-Orient, comme en Asie et en Amérique latine, les entreprises

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE PROJET - FSMFQD ANNEE 2011

RAPPORT ANNUEL DE PROJET - FSMFQD ANNEE 2011 Programme des Nations Unies pour le Développement RAPPORT ANNUEL DE PROJET - FSMFQD ANNEE 2011 1 Résultats par rapport aux objectifs Award ID Titre du projet Effet UNDAF Effet du CPAP Partenaire de mise

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session

GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum requis par session Objectifs pédagogiques GESTION, FINANCES ET COMPTAPILITE Module 1 : Elaboration, Analyse économique et financière des projets Minimum par Analyser les procédures de préparation et de montage des projets.

Plus en détail

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA

NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA 1 MGE CONSEIL 2 NOTRE ZONE D INTERVENTION : L UEMOA L Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) est une organisation de l Afrique de l ouest, qui a comme mission la réalisation de l'intégration

Plus en détail

Fonds d investissement dédié aux activités de conditionnement, transformation et commercialisation de produits issus du terroir SOUSS-MASSA-DRAA

Fonds d investissement dédié aux activités de conditionnement, transformation et commercialisation de produits issus du terroir SOUSS-MASSA-DRAA Fonds d investissement TARGA Groupe Crédit Agricole du Maroc Fonds d investissement dédié aux activités de conditionnement, transformation et commercialisation de produits issus du terroir SOUSS-MASSA-DRAA

Plus en détail

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives»

14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» De 14 ème RENCONTRE GOUVERNEMENT / SECTEUR PRIVE Thème : «Problématique du financement des PME/PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» Mot liminaire de la Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Projet de Renforcement de Performance du Système de Santé (PRPSS)

Projet de Renforcement de Performance du Système de Santé (PRPSS) 1 Le Financement Basé sur les Résultats, une perspective pour l obtention des soins de qualité au Bénin! Projet de Renforcement de Performance du Système de Santé (PRPSS) Ensemble, œuvrons pour la qualité

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08

La Banque mondiale au Maroc. Activités en bref. Oct. 08 La Banque mondiale au Maroc Activités en bref Oct. 08 1 La Stratégie de coopération Maroc/Banque mondiale La nouvelle Stratégie de Coopération approuvée le 19 mai 2005 par les membres du Conseil d administration

Plus en détail

MANDATURE 2010-2015 SEMINAIRES «ENJEUX ET PERSPECTIVES» Formation des élus de l Artisanat. Formation intra/inter 4 jours au choix

MANDATURE 2010-2015 SEMINAIRES «ENJEUX ET PERSPECTIVES» Formation des élus de l Artisanat. Formation intra/inter 4 jours au choix MANDATURE 2010-2015 SEMINAIRES Formation des élus de l Artisanat Formation intra/inter 4 jours au choix OBJECTIFS Les élus, dépositaires d un devoir de représentation de l Artisanat, doivent cerner et

Plus en détail

Capitalisation du PMIE

Capitalisation du PMIE Capitalisation du PMIE 14 décembre 2010 Conseil et Formation / Far Conseil Sommaire 1. Les enseignements tirés de l expérience 2. La chaîne d accompagnement du créateur et les conditions de son efficacité

Plus en détail

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après :

Dans ce contexte, la deuxième phase du Programme s est donné pour objectifs de relever les défis liés aux facteurs ci-après : TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN CABINET-CONSEIL CHARGE DE L APPUI-ACCOMPAGNEMENT DE LA COMMISSION DE L UEMOA DANS LE CADRE DE LA MOBILISATION DES RESSURCES POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DEUXIEME

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

Loi sur l économie sociale

Loi sur l économie sociale PREMIÈrE SESSION QUARANTIÈME LéGISLATURE Projet de loi n o 27 (2013, chapitre 22) Loi sur l économie sociale Présenté le 19 mars 2013 Principe adopté le 6 juin 2013 Adopté le 10 octobre 2013 Sanctionné

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

L approche conceptuelle

L approche conceptuelle Cap Vert C o m m u n i c a t i o n 9.05.2000 Symposium International sur la Microfinance et la Promotion des Micro et Petites Entreprise Praia, 12 au 14 juin 2000 L approche conceptuelle 1. Introduction

Plus en détail

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA)

PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) PROGRAMME DE COOPERATION MONETAIRE EN AFRIQUE DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES (ABCA) INTRODUCTION Lors de sa 23 ème réunion ordinaire tenue à Abuja le 18 janvier 2000, le Conseil des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT *** DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE ET DU TRANSPORT MULTIMODAL TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE

Plus en détail

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012

Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa. 12 juillet 2012 SIGNATURE D UN ACCORD DE SUBVENTION ENTRE LA CEDEAO ET LE NEPAD, RELATIF A UN INCUBATEUR COMMERCIAL POUR LES FEMMES AFRICAINES CHEFS D ENTREPRISE (BIAWE). Commission de l Union Africaine, Addis-Ababa 12

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE RAPPORT DU PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCES DE

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE RAPPORT DU PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCES DE Institut Africain de Gestion Urbaine Bureau Agriculture Urbaine INITIATIVE «PROMOTION DES FILIERES AGRICOLES URBAINES PORTEUSES» (PROFAUP) RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2013

CATALOGUE DE FORMATION 2013 GROUP WEST AFRICA MICROFINANCE CONSULTING COMPANY WA MCC CIFOMBE CIFOMCI ARIMANE CATALOGUE DE FORMATION 2013 CENTRES INTERNATIONAUX DE FORMATION EN MICROFINANCE CIFOMBE - BENIN & CIFOMCI - COTE D IVOIRE

Plus en détail

UEMOA Approche régionale pour la sécurité

UEMOA Approche régionale pour la sécurité CONFERENCE UE - AFRIQUE SUR L AVIATION UEMOA Approche régionale pour la sécurité Présentée par Irène GNASSOU SEKA Directeur des Transports aériens et du Tourisme 1 Plan de l exposé 1. L Union Economique

Plus en détail

Dossier de presse 2015

Dossier de presse 2015 Dossier de presse 2015 Des professionnels qualifiés Un gage de confiance pour le consommateur Contacts presse Qualit EnR Cecil Bonnesoeur - 01 48 78 70 51 - communication@qualit-enr.org Rumeur Publique

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges

SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS. Cahier des charges SOUTIEN A LA DYNAMIQUE DES CLUSTERS Cahier des charges 1 Appel à projets L amélioration des perspectives de croissance et de compétitivité de l économie marocaine passe, notamment, par le soutien à l innovation

Plus en détail

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations

World Tourism Organization (UNWTO) - A Specialized Agency of the United Nations Termes de Référence Recrutement d un volontaire de l OMT pour le projet «Augmenter l impact du développement touristique sur l économie locale dans la région de Jacmel, Haïti» dans le cadre du Programme

Plus en détail

Entrepreneurs du Monde

Entrepreneurs du Monde Entrepreneurs du Monde Microfinance et Entrepreneuriat social Dans 12 pays Une microfinance résolument sociale Le développement de filières économiques à impact social et/ou environnemental Haïti, en développant

Plus en détail

Calculer les échelles d'intérêts; Contrôler la facturation bancaire; Etablir la situation des comptes bancaires. C. Métiers

Calculer les échelles d'intérêts; Contrôler la facturation bancaire; Etablir la situation des comptes bancaires. C. Métiers A. s de la formation Cette formation fournira aux étudiants l ensemble des connaissances leur permettant de: D'être capables d assurer le bon fonctionnement des comptes clients Réaliser les opérations

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES

PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES PRESENTATION DU FUTUR CONTRAT DE PROGRES Programme prévisionnel d actions proposées entre le 1er juillet 2006 et le 30 juin 2009 AXE 1 : Développement et accompagnement stratégique Les entreprises de la

Plus en détail

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION :

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION : Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise FORMATION «GESTIONNAIRE DE PETITES ET MOYENNES STRUCTURES» CODE CPF 2593 448 HEURES SOIT 56 JOURS DE FORMATION DE LA FORMATION :

Plus en détail

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire.

Atelier participatif. Cette journée est l occasion d échanger les points de vue et de définir les contours de ce projet de territoire. Atelier participatif DOSSIER DE PRESSE Rénovation énergétique de l habitat en Cornouaille Organisé par l Espace Info Energie de Quimper Cornouaille Développement 7 novembre 2014 à Ergué Gabéric Dans le

Plus en détail

Projet d Appui pour une Formation Technique. et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest

Projet d Appui pour une Formation Technique. et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest O.N.G.. accréditée auprès d Institutions de l Organisation des Nations Unies Projet d Appui pour une Formation Technique et Professionnelle Qualifiante, en Afrique de l Ouest Plan du Projet (Résumé) Introduction

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL BACK OFFICE GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE

AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL BACK OFFICE GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN OPERATIONNEL

Plus en détail

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC

MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC République Démocratique du Congo Ministère du Plan et Révolution de la Modernité Agence Nationale pour la Promotion des Investissements MULTIPLES INCITATIONS ACCORDEES AUX INVESTISSEURS EN RDC Kinshasa,

Plus en détail

Compte rendu de la réunion de la Commission de normalisation comptable de l OHADA. 15 et 16 octobre 2012 à Cotonou (BENIN)

Compte rendu de la réunion de la Commission de normalisation comptable de l OHADA. 15 et 16 octobre 2012 à Cotonou (BENIN) Compte rendu de la réunion de la Commission de normalisation comptable de l OHADA 15 et 16 octobre 2012 à Cotonou (BENIN) À 9 heures 40 minutes, après le mot de bienvenue de Monsieur Christian Désiré MIGAN,

Plus en détail

Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 NOTE TECHNIQUE

Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 NOTE TECHNIQUE Conférence des bailleurs de fonds sur le projet régional du développement du tourisme dans un réseau de parcs et aires transfrontaliers en Afrique de l Ouest Dakar (Sénégal), les 27 et 28 mai 2011 I. Contexte

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR INFORMEL

PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR INFORMEL Thème N 2 "Des ressources pour quelle demande?" «Politique de composition du capital» PASI Côte d'ivoire Séminaire MAIN Les leviers de la pérennité financière Etude de cas PROGRAMME D APPUI AU SECTEUR

Plus en détail

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 ENDA ECOPOP Complexe Sicap POINT E - Immeuble B, 2ème Etage Avenue Cheikh Anta DIOP Téléphone : +221 33 859 64 11 - Fax : +221 33 860 51 33 Email : ecopop@endatiersmonde.org

Plus en détail

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015

Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Cahier des charges Initiative Ile-de-France Agence de communication «Créatrices d Avenir» 2015 Nadège Hammoudi Adjointe au Délégué Général Tél. : 01 44 90 87 02 nadege.hammoudi@initiative-iledefrance.fr

Plus en détail

«EXPERIENCE DE LA BCEAO EN MATIERE DE COLLECTE, DE NORMALISATION ET DE FIABILISATION DES DONNEES DES ENTREPRISES DE LA CENTRALE DES BILANS»

«EXPERIENCE DE LA BCEAO EN MATIERE DE COLLECTE, DE NORMALISATION ET DE FIABILISATION DES DONNEES DES ENTREPRISES DE LA CENTRALE DES BILANS» «DONNEES DES ENTREPRISES NON FINANCIERES : EXPERIENCES INTERNATIONALES CROISEES» (Rabat, le 30 mars 2012) «EXPERIENCE DE LA BCEAO EN MATIERE DE COLLECTE, DE NORMALISATION ET DE FIABILISATION DES DONNEES

Plus en détail

Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales régionales

Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des politiques agricoles et commerciales régionales 1 Atelier de réflexion, de formation et de préparation du ROPPA à la mise en œuvre des agricoles et commerciales régionales Termes de référence Mars 2012 1 2 I. Contexte et justification Les enjeux de

Plus en détail

AVIS DE RECRUTEMENT UN COMPTABLE CLIENTS GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE. OBJET : Recrutement d un Comptable Clients.

AVIS DE RECRUTEMENT UN COMPTABLE CLIENTS GROUPEMENT INTERBANCAIRE MONETIQUE DE TERMES DE REFERENCE. OBJET : Recrutement d un Comptable Clients. Lot P 10, Ouest Foire, Route de l Aéroport - BP : 8853 Dakar Yoff Tél : (221) 33 869 95 95 Fax : (221) 33 820 54 65 Email: gim-uemoa@gim-uemoa.org - Site Web: www.gim-uemoa.org AVIS DE RECRUTEMENT UN COMPTABLE

Plus en détail

Conseil régional de Picardie

Conseil régional de Picardie SPEE Picardie France Région Picardie RESPONSABILITÉ PUBLIC - PRIVÉ Responsable du Unité de mise en œuvre du Modèle de mise en œuvre Services d'exploitation Type de projets Conseil régional de Picardie

Plus en détail

IV.AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT. www.angem.dz

IV.AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT. www.angem.dz IV.AGENCE NATIONALE DE GESTION DU MICRO CREDIT www.angem.dz IV.1 PRÉSENTATION DE L ANGEM L ANGEM est née dans un environnement économique et social très favorable. Depuis 1999, les taux de croissance annuels

Plus en détail

Croissance, emploi et protection sociale

Croissance, emploi et protection sociale Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Croissance, emploi et protection sociale Juillet 1998 Document de travail n 32 La problématique croissance, emploi et protection sociale

Plus en détail

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession

Etre une force de proposition sur les textes de lois et la réglementation régissant l environnement économique et administratif de la profession AMIC Immeuble ASSIST 5eme étage Téléphone : 22 434 00 Email : contact@amic.mg Web : www.amic.mg L AMIC : un acteur au service de l économie et des entreprises L Association Malagasy des Investisseurs en

Plus en détail

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST

ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST ZONE DE L AFRIQUE DE L OUEST SECTION DU BENIN DOCUMENT DE PROJET A L ECOUTE DES FEMMES DEMUNIES "FED" Octobre 2010 I- IDENTIFICATION DU PROJET TITRE : "A l Ecoute des Femmes Démunies" «FED» Organisme d

Plus en détail

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS

SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA REUNION DU COMITE REGIONAL DE PILOTAGE ELARGI DE CLOTURE DU PREDAS COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL SECRETARIAT EXECUTIF/PRA/SA-LCD-POP PROGRAMME REGIONAL DE PROMOTION

Plus en détail

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal

Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Atelier sur l investissement des migrants en milieu rural au Sénégal Session plénière : Séance introductive De l'importance de l'investissement productif des migrants en milieu rural Stéphane Gallet (Ministère

Plus en détail

Finances Sans Frontières (F.S.F.)

Finances Sans Frontières (F.S.F.) Conseils et Formations en Banque et en Finances Laurent Amèvi NOUWAGA DIRECTEUR GENERAL BP 20449 Lomé TOGO Tél : 00 228 22-21-31 31 e-mail : fsf@finabanque.com http://www.financessansfrontieres.com/ Lomé

Plus en détail

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle

Développement du Secteur Privé Dialogue Social. Chambres & Associations Professionnelles. Conseil. Gestion de projet. Formation Professionnelle Jumelage Développement du Secteur Privé Dialogue Social Chambres & Associations Professionnelles Mobilité Innovation Développement Qualification Conseil Impact Echanges commerciaux Nucleus Développement

Plus en détail

Qui? Où? ACTION 7 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISES. Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : ACTIONS SOUTENUES :

Qui? Où? ACTION 7 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISES. Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : ACTIONS SOUTENUES : ACTION 7 DEMARCHES D ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION / REPRISE D ENTREPRISES Dernière approbation 17/09/2015 OBJECTIFS : Stimuler, développer et surtout pérenniser la création reprise d entreprises Favoriser

Plus en détail

Service-conseil sur la logistique du commerce international : Facilitant l accès aux marchés

Service-conseil sur la logistique du commerce international : Facilitant l accès aux marchés CLIMAT DEs INVEsTIssEMENTs Service-conseil sur la logistique du commerce international : Facilitant l accès aux marchés Climat des Investissements l Groupe de la Banque mondiale Agence multilatérale de

Plus en détail

Ateliers de formation sur les actes uniformes révisés : droit commercial général, suretés, droit des coopératives

Ateliers de formation sur les actes uniformes révisés : droit commercial général, suretés, droit des coopératives Ateliers de formation sur les actes uniformes révisés : droit commercial général, suretés, droit des coopératives ACTE UNIFORME RELATIF AU DROIT COMMERCIAL GENERAL A) Le projet : Introduction Il est décisif

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP)

PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) PROGRAMME PANAFRICAIN DANS LE DOMMAINE COOPERATIF (PANACOOP) Le projet d Intervention Panafricaine dans le domaine Coopératif (INPACOOP) est un projet qui émanait de la volonté du gouvernement du Canada

Plus en détail

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO)

Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour la Coordination Régionale du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l Ouest (PPAAO) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Recrutement d un(e) Assistant(e) Technique pour

Plus en détail

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014

Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Deuxième Forum International Francophone Jeunesse et Emplois Verts Niamey, du 10 au 13 juin 2014 Dr. Moustapha Kamal Gueye, Spécialiste - Programme Emplois Verts, Organisation Internationale du Travail

Plus en détail

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration

Séminaire sur le partage des bonnes expériences et des défis en matière de e-gouvernance/e-administration Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement (CAFRAD) Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) Original: Anglais Séminaire sur le partage des

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail