Domaine : Liaison au sol. ENERGIE CINETIQUE E. Fonctions Sous-systèmes Cahier des charges imposé au constructeur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Domaine : Liaison au sol. ENERGIE CINETIQUE E. Fonctions Sous-systèmes Cahier des charges imposé au constructeur"

Transcription

1 Institut Supérieur des Formations Automobiles. Bordeaux Formation : BTS AVA Nature du document : RESSOURCES 1 Technologie Professionnelle Version : Formateur Domaine : Liaison au sol. Le freinage. 1. Rappel des fonctions à remplir par le système de freinage. RALENTIR le véhicule. (exemple : à l approche d un virage) ARRÊTER le véhicule. (exemple : à un feu tricolore de signalisation) MAINTENIR le véhicule immobilisé. (exemple : sur une place de parking) 2. Principe de base. Il s agit de créer une FORCE F qui s oppose à l ENERGIE CINETIQUE E du véhicule. FORCE F ENERGIE CINETIQUE E L énergie cinétique est alors transformée en pertes calorifique. La solution consiste à ralentir la rotation des roues par FROTTEMENT entre un élément FIXE du véhicule et un élément SOLIDAIRE de la roue en rotation. 3. Les qualités attendues du système de freinage. Qualités attendues EFFICACITE STABILITE PROGRESSIVITE CONFORT Caractéristiques Le freinage doit s effectuer dans un temps et sur une distance les plus petits possibles Le freinage doit s effectuer avec conservation de la trajectoire du véhicule Le freinage doit être proportionnel à l effort du conducteur Le conducteur doit fournir un effort minimum sur la pédale 4. Frein de service et frein de stationnement. Tout conducteur doit être en mesure de maîtriser et de contrôler à tout moment : la vitesse de déplacement de son véhicule en fonction des conditions de circulation, c est le rôle du frein de service. d immobiliser son véhicule lors d un arrêt ou d un stationnement, c est le rôle du frein de stationnement. Fonctions Sous-systèmes Cahier des charges imposé au constructeur Frein de service Frein de stationnement Hydraulique Mécanique ou Electrique Décélération de 5,8 ms -2 à une vitesse de 80 km/h et pour un effort inférieur à 50 dan sur la pédale. Immobilisation du véhicule sur une pente ascendante ou descendante de 18 % minimum. Remarque : L utilisation de la position parking d une boîte à vitesse automatique ne peut en aucun cas être assimilée à un frein de stationnement. La notion de frein de secours : Avec l apparition de systèmes de frein de stationnement à commande électrique, la notion de frein de secours est devenue toute relative. D ailleurs au contrôle technique, ne sont contrôlés, par l intermédiaire du frein de stationnement, que les véhicules équipés d un système de freinage simple circuit et répertoriés comme contrôlables sur la base de données techniques de l Organisme Technique Central. Dominique Fraysse BTS AVA\Support de cours\technologie Professionnelle\ Le freinge\ressources1. Page 1/5

2 5. Grandeurs physiques mises en jeu. 5.1 La décélération. C est la quantité de vitesse perdue par unité de temps. = : décélération (ms -2 ) : vitesse (ms -1 ) : temps (s) Fonction de l adhérence, la décéleration s écrit aussi : =. : accélération de la pesanteur (ms -2 ) : coefficient d adhérence 5.2 La distance d arrêt. C est la distance parcourue pendant le temps de réaction + la distance parcourue pendant le temps de freinage. Hypothèse : le temps de réponse du système est négligé. Détection de la cause de freinage Action du conducteur Début de freinage réel Fin de freinage (arrêt éventuel du véhicule) Distance de réaction Distance de freinage La distance parcourue pendant le freinage est fonction : - de la vitesse initiale du véhicule, - du coefficient d adhérence entre enveloppe de pneumatique et sol, - de la décélération possible, - du type et de l état de la suspension - du type et de l état de dispositif de freinage La distance parcourue pendant le temps de réaction est fonction du facteur physiologique de l individu et de son état de santé. (environ 0.75 seconde mais peut être augmenté dans de grandes proportions) =.+ ( )² 2. : distance d arrêt (m) : vitesse initiale (ms -1 ) : vitesse terminale (ms -1 ) : temps de réaction (s) : décélération (ms -2 ) Exemple de calcul d une distance d arrêt Vitesse initiale du véhicule : Vi = 90 km.h -1 soit 25 m.s -1 a = 6 ms -2 Temps de réaction = 0,75 s =25.0,75+ (25 0)² 2.6 =18, =70,8 Dominique Fraysse BTS AVA\Support de cours\technologie Professionnelle\ Le freinge\ressources1. Page 2/5

3 Exemple de distances et temps d arrêt Conditions : Sol sec Temps de réaction : 0.75 s Décélération : 6 ms -2 Légende : Vitesse en km.h -1 Distance durant le temps de réaction Distance d arrêt Temps nécessaire à l arrêt L énergie cinétique. = 1.. ² 2 Exemple de calcul de l énergie cinétique Vitesse initiale du véhicule : Vi = 90 km.h -1 soit 25 m.s -1 Vitesse terminale : Vt = 0 km.h -1 Poids roulant du véhicule = 1530 kg : Energie cinétique en début de freinage (Joules) : Energie cinétique en fin de freinage (Joules) : vitesse initiale (ms -1 ) : vitesse terminale (ms -1 ) : masse du véhicule (kg) ² ² Le travail des actions qui s opposent au déplacement du véhicule. Les actions qui s opposent au déplacement du véhicule sont : - la résultante de l action de l air sur le véhicule - la résistance au roulement - le poids du véhicule - l action du sol sur les pneumatiques - la résistance due au frottement des organes mécaniques - l action du système de freinage Dominique Fraysse BTS AVA\Support de cours\technologie Professionnelle\ Le freinge\ressources1. Page 3/5

4 Le travail des actions est égal à l énergie cinétique dégradée pendant le freinage, donc : = Wit : Travail entre le début et la fin de freinage (Joules) 5.5 Le travail de la force de freinage. Par hypothèse, en phase de freinage sur un plan horizontal, on néglige la résultante de l action de l air sur le véhicule, la résistance au roulement et la résistance due au frottement des organes mécaniques. Par conséquent : =. : force de freinage (N) : distance de freinage (m) Exemple de calcul de la force de freinage 475 kj Distance de freinage : 52,1 m = = ,1 5.6 L adhérence entre pneumatique et chaussée. =9117 Préalable : L enveloppe du pneumatique est un corps déformable, par conséquent les lois sur le frottement (loi de Coulomb) ne peuvent pas être appliquées Les composantes longitudinale et transversale. Sens de déplacement du véhicule Cercle de Kamm Force de freinage Composante longitudinale Composante transversale Force de traction Force de guidage Le glissement. La surface d appui d une enveloppe sur le sol ne peut transmettre d effort de traction, de freinage et de guidage que si elle se déforme. L expérimentation montre que le coefficient d adhérence évolue en fonction du glissement : Le glissement est défini par la relation : λ =.100 λ : % de glissement Vv : vitesse du véhicule (ms-1) Vr : vitesse circonférentielle du pneumatique (ms-1) Dominique Fraysse BTS AVA\Support de cours\technologie Professionnelle\ Le freinge\ressources1. Page 4/5

5 5.6.3 L évolution du coefficient d adhérence en fonction du glissement L évolution du coefficient d adhérence longitudinale en fonction du glissement, de l état de la chaussée et de la vitesse du véhicule. 1. Route sèche 2. Route mouillée 3. Neige molle 4. Verglas L évolution du coefficient d adhérence longitudinale et transversale en fonction de l angle de dérive du pneumatique. Rappel de la notion de dérive du pneumatique. Dominique Fraysse BTS AVA\Support de cours\technologie Professionnelle\ Le freinge\ressources1. Page 5/5

Le freinage 1 DATE : CLASSE : Présentation : 1. Mise en situation : 2. Définition :

Le freinage 1 DATE : CLASSE : Présentation : 1. Mise en situation : 2. Définition : 1 Présentation : 1. Mise en situation : 2. Définition : On entend par système de freinage, l ensemble des éléments permettant de ralentir ou de stopper le véhicule suivant le besoin du conducteur. 3. Fonction

Plus en détail

Exercice 1 : 3 points

Exercice 1 : 3 points BACCALAUREAT PROFESSIONNEL MAINTENANCE de VEHICULES AUTOMOBILES MATHEMATIQUES (15 points) Exercice 1 : 3 points PARTIE 1 : Détermination du diamètre de la roue La géométrie des trains roulants, désigne

Plus en détail

Freins à disques et à tambours

Freins à disques et à tambours Page 1 sur 6 Freins à disques et à tambours I. Fonction principale du mécanisme Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le rôle

Plus en détail

Partie II les outils, page 38, 31 : Abaque de Devilliers

Partie II les outils, page 38, 31 : Abaque de Devilliers LA PHYSIQUE DANS LES STAGES "PERMIS À POINTS" Les stages permis à points rencontrent un grand succès. Au programme de ces stages, une séquence est obligatoirement consacrée aux lois physiques de l automobile.

Plus en détail

Couple en fonction de la vitesse

Couple en fonction de la vitesse Le comportement roue rail : comment déplacer la limite de traction: 10,00 9,00 8,00 7,00 6,00 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0,00 0 Couple en fonction de la vitesse atinage 125 BB BB BB CC TGV ETUDE DU COMOTEMENT

Plus en détail

Technologie fonctionnelle de. l automobile TOME

Technologie fonctionnelle de. l automobile TOME Technologie fonctionnelle de l automobile TOME 2 Technologie fonctionnelle de l automobile TOME 2 La transmission, le freinage, la tenue de route et l équipement électrique HUBERT MÈMETEAU BRUNO COLLOMB

Plus en détail

1 ) Métropole STLB 2015

1 ) Métropole STLB 2015 1 ) Métropole STLB 2015 Partie A : détermination de la vitesse du véhicule Procès-verbal des enquêteurs : L accident s est produit sur une portion de route départementale goudronnée dont la vitesse est

Plus en détail

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel. MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014. L embrayage.

Lycée professionnel Gaston Barré. Baccalauréat professionnel. MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014. L embrayage. Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2013-2014 Nom : Prénoms : Technologie 1 1/10 1/ Mise en situation 2/ Définition Quelle que soit

Plus en détail

CH12 : Solide en mouvement de translation

CH12 : Solide en mouvement de translation BTS électrotechnique 1 ère année - Sciences physiques appliquées CH12 : Solide en mouvement de translation Motorisation des systèmes Enjeu : Problématique : En tant que technicien supérieur, il vous revient

Plus en détail

1/20 TOURNEZ LA PAGE S.V.P.

1/20 TOURNEZ LA PAGE S.V.P. 1/20 TOURNEZ LA PAGE S.V.P. Les premières automobiles étaient «propulsées» (roues arrière motrices). L efficacité de cette transmission est avérée mais le contrôle du véhicule devient délicat dès que le

Plus en détail

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation

Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2009 ÉPREUVE E4.1 LE PONT DE COULÉE 65T DES FONDERIES DE SAINT GOBAIN P.A.M Étude d un système technique industriel Pré-étude et modélisation Questionnement

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES SESSION 2014 BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE ST2S SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTÉ ET DU SOCIAL ÉPREUVE DE SCIENCES PHYSIQUES ET CHIMIQUES Durée de l épreuve : 2 heures Coefficient : 3 L usage de

Plus en détail

PPE : La voiture Raptor

PPE : La voiture Raptor PPE : La voiture Raptor Dossier rédigé par : BEERNAERT Maxime CAURE Charly DELERUE Tristan 1 Voiture Raptor Traxxas F150 SVT 2 I/ Sommaire I/ Présentation de l existant : 1) Caractéristique de la voiture

Plus en détail

2. CONCEPTION MÉCANIQUE DES SYSTÈMES. 2.2 Comportement d un mécanisme et/ou d une pièce CINÉMATIQUE : MOUVEMENTS DE TRANSLATION

2. CONCEPTION MÉCANIQUE DES SYSTÈMES. 2.2 Comportement d un mécanisme et/ou d une pièce CINÉMATIQUE : MOUVEMENTS DE TRANSLATION Page:1/8 CINÉMATIQUE : MOUVEMENTS DE TRANSLATION QCM ET EXERCICES D APPLICATION QCM Pour chaque QCM, quelles sont les bonnes affirmations ou conclusions parmi celles proposées? Les points d un solide en

Plus en détail

1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 2) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...3

1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 2) PRESENTATION DE LA MAQUETTE DIDACTISEE DU LABORATOIRE...3 Dossier technique Assistance de Freinage Pneumatique de Renault Twingo Page 1/7 Assistance de Freinage Pneumatique de Renault Twingo 1) LE FREINAGE D UN VEHICULE AUTOMOBILE...2 11) STRUCTURE DU SYSTEME

Plus en détail

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues

Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Mécanique «Chapitre» 4 Principe de fonctionnement d un véhicule à roues Parties du programme de PCSI à revoir Notions et contenus Lois de Coulomb du frottement de glissement dans le seul cas d un solide

Plus en détail

Energie Travail Puissance Cours

Energie Travail Puissance Cours Energie Travail Puissance Cours. Introduction Les problèmes liés à l énergie sont d une grande importance : l énergie est en effet à l origine de tous les mouvements du monde de la technologie. Il existe

Plus en détail

association adilca www.adilca.com LES DÉCLIVITÉS

association adilca www.adilca.com LES DÉCLIVITÉS LES DÉCLIVITÉS Le Tour de France cycliste est le troisième événement sportif de la planète après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football. D où vient l attrait pour cette épreuve et la popularité

Plus en détail

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE

DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE DIRECTION A ASSISTANCE ELECTRIQUE SEQUENCE DE TRAVAUX PRATIQUES N 1 Fonctionnement et performances 1/18 2/18 SOMMAIRE 1. PROBLEME TECHNIQUE:... 5 2. DEROULEMENT DE LA SEANCE... 6 3. MISE EN SITUATION...

Plus en détail

LE SYSTEME DE TRANSMISSION (3) Pierre DUYSINX Université de Liège Année Académique 2013-2014

LE SYSTEME DE TRANSMISSION (3) Pierre DUYSINX Université de Liège Année Académique 2013-2014 LE SYSTEME DE TRANSMISSION (3) Pierre DUYSINX Université de Liège Année Académique 2013-2014 1 Références bibliographiques T. Gillespie. «Fundamentals of vehicle Dynamics», 1992, Society of Automotive

Plus en détail

Exercice 2 : CONSOLE DE DÉCORATION.

Exercice 2 : CONSOLE DE DÉCORATION. TD 29 - Arc-boutement Page 1/7 Exercice 1 : EXTRACTEUR DE ROULEMENTS. On considère un extracteur de roulements dont le but est d extraire les roulements détériorés qui sont montés serrés sur les arbres.

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL du BREVET

DIPLÔME NATIONAL du BREVET REPÈRE : 15DNBGENPHCG11 DIPLÔME NATIONAL du BREVET Session 2015 PHYSIQUE - CHIMIE Série générale DURÉE : 45min - COEFFICIENT : 1 Ce sujet comporte 9 pages numérotées de 1/9 à 9/9. Le candidat s assurera

Plus en détail

TECHNOLOGIE LES DIFFERENTS SYSTEMES D UN VEHICULE LP J.GALLIENI LE FREINAGE LA LIAISON AU SOL LA TRANSMISSION LE SYSTEME ELECTRIQUE LE CONFORT

TECHNOLOGIE LES DIFFERENTS SYSTEMES D UN VEHICULE LP J.GALLIENI LE FREINAGE LA LIAISON AU SOL LA TRANSMISSION LE SYSTEME ELECTRIQUE LE CONFORT LP J.GALLIENI M.HAMIDALLAH TECHNOLOGIE LES DIFFERENTS SYSTEMES D UN VEHICULE Zone. 1 2 3 4 5 1 : GENERALITES 1.1 raison d être Un véhicule automobile est un engin motorisé qui, par son propre moyen de

Plus en détail

LA GÉOMÉTRIE DES TRAINS ROULANTS

LA GÉOMÉTRIE DES TRAINS ROULANTS LA GÉOMÉTRIE DES TRAINS ROULANTS Nom Doc. Professeur Prénom Sources : Hachette Technique, Europa Lehrmittel, L Expert Automobile Classe 1/ Généralité 1.1/ Constatation Pour assurer la stabilité d un véhicule

Plus en détail

L'adhérence du pneu sur la route

L'adhérence du pneu sur la route L'adhérence du pneu sur la route jpj + les copains, mars 2003 Le coefficient d'adhérence est le rapport hauteur/largeur du plan incliné sur lequel l'auto, tous freins serrés, dérape. on augmente la pente

Plus en détail

BOITE DE VITESSES AUTOMATIQUE BVA 1/7

BOITE DE VITESSES AUTOMATIQUE BVA 1/7 BOITE DE VITESSES AUTOMATIQUE BVA 1/7 I CONDITIONS A REMPLIR L obtention de trois, quatre rapports ( et plus ) en marche avant. Le contrôle des paramètres principaux : Une marche arrière, la mise au point

Plus en détail

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4

BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES-VENTE AUTOMOBILE Session : Durée : 6h Coef : 6 BOITE AUTOMATIQUE AL - 4 DOSSIER TECHNIQUE 1. PRESENTATION : PAGE DT 1/13 2. POSTE DE CONDUITE : PAGE DT 2/13 2.1. Levier

Plus en détail

ORGANES DE RALENTISSEMENT DE MOUVEMENT : LES FREINS

ORGANES DE RALENTISSEMENT DE MOUVEMENT : LES FREINS I - ORGANES DE RALENTISSEMENT DE MOUVEMENT : LES FREINS PRÉSENTATION I.1 ) SITUATION On désire réduire, réguler ou annuler la vitesse d un solide. I.2 ) MOYENS Un solide en mouvement possède une énergie

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

DYNAMIQUE Corrigé de l'exercice L ensemble {Homme + Moto} page suivante a une masse totale m = 340 kg. Pour tout le problème, on prendra

DYNAMIQUE Corrigé de l'exercice L ensemble {Homme + Moto} page suivante a une masse totale m = 340 kg. Pour tout le problème, on prendra L ensemble {Homme + Moto} page suivante a une masse totale m = 340 kg. Pour tout le problème, on prendra 2 g = 10 m. s. RÉPARTITION DES CHARGES A L ARRÊT I.1) Isolez l ensemble {Homme + Moto} à l arrêt

Plus en détail

TECHNOLOGIE AUTOMOBILE TENUE DE ROUTE GÉOMÉTRIE DES TRAINS ROULANTS

TECHNOLOGIE AUTOMOBILE TENUE DE ROUTE GÉOMÉTRIE DES TRAINS ROULANTS LA A GÉOMÉTRIE DES TRAINS ROULANT ANTS FONCTION La géométrie particulière des trains roulants permet : une bonne STABILITÉ en ligne droite comme en virage. une bonne DIRIGEABILITÉ quelque soit le profil

Plus en détail

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Page 1 sur 6 Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Introduction Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le

Plus en détail

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV Le transport passager, en dehors des critères de confort de voyage ou d agréments, doit se plier à des contraintes techniques, commerciales,

Plus en détail

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique?

Mécanique3. Cours. L énergie mécanique. Troisièmes. 3 ème. Qu est-ce que l énergie mécanique? 3 ème Mécanique 3 Qu est-ce que l énergie mécanique? Objectifs 1 Calculer une énergie cinétique 2 Reconnaître une énergie de position 3 Expliquer une conversion d énergie mécanique Mécanique3 Photos Pourquoi

Plus en détail

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC

LE SYSTÈME SCOOT'ELEC LE SYSTÈME SCOOT'ELEC PREMIERE PARTIE TRAVAUX PRATIQUES TEMPS CONSEILLE analyse du travail pratique demandé : 1 heure 30 minutes mise en œuvre du travail pratique demandé : 2 heures évaluation de la qualité

Plus en détail

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S

Concours EPITA 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette BMW K1200S Concours EPIT 2009 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur La suspension anti-plongée de la motocyclette MW K1200S Durée : 2h. Calculatrices autorisées. Présentation du problème Le problème

Plus en détail

Thème : Batteur - Mélangeur

Thème : Batteur - Mélangeur Département Génie Industriel et Maintenance Thème : Batteur - Mélangeur Le sujet comporte : Dossier technique : Mise en situation, documents techniques, extraits de normes ou de catalogues,... Dossier

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL Session 2007 Série S Sciences de l ingénieur

BACCALAUREAT GENERAL Session 2007 Série S Sciences de l ingénieur BACCALAUREAT GENERAL Session 2007 Série S Sciences de l ingénieur ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficient : 4 Durée de l épreuve : 4 heures Sont autorisés les calculatrices électroniques et le matériel

Plus en détail

Energie Mécanique. On dit qu'un système possède de l'énergie lorsqu'il peut fournir du travail. Ressort tendu de flipper pouvant lancer une bille.

Energie Mécanique. On dit qu'un système possède de l'énergie lorsqu'il peut fournir du travail. Ressort tendu de flipper pouvant lancer une bille. Energie Mécanique 1 - Energie Exemples : On dit qu'un système possède de l'énergie lorsqu'il peut fournir du travail. Eau d'un barrage pouvant faire tourner une turbine. Ressort tendu de flipper pouvant

Plus en détail

Châssis véhicules légers

Châssis véhicules légers Module 7 Châssis véhicules légers Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA, Mittelstrasse

Plus en détail

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE

ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE ENERGIE MECANIQUE ET SECURITE ROUTIERE I- Energie cinétique d'un objet. 1- Rappel: Calcul de la vitesse d'un objet. La vitesse d'un objet en chute libre augmente avec la hauteur de la chute. (Existence

Plus en détail

1.1 CHAÎNE CINÉMATIQUE

1.1 CHAÎNE CINÉMATIQUE ;aeslgjh jgbjgbjg ;aeslgjhlk bjgbjgb ;aeslgj sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh ;aeslgjhlkj jgbbsghh hjkoop;y koop;y op;y hfhhjko op;y ;aeslgj jgbjgbbs gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop hjkoop;y ;y ;aes hlkjgbj bbsghh

Plus en détail

Chariot de golf. TP 2 heures

Chariot de golf. TP 2 heures Chariot de golf S si TP 2 heures Noms : Prénoms : Classe : Date : Note : /20 Problématique Pour le confort du golfeur, le chariot doit pouvoir se déplacer à une vitesse allant jusqu à 8km/h. Comment le

Plus en détail

EXERCICE I: LA LOGAN AU BANC D'ESSAI (9 points)

EXERCICE I: LA LOGAN AU BANC D'ESSAI (9 points) Liban 2006 EXERCICE I: LA LOGAN AU BANC D'ESSAI (9 points) La Dacia Logan, conçue par le constructeur français Renault est produite au départ en Roumanie. Elle a fait la une de l'actualité lors de son

Plus en détail

BTS AVA 2009 : sciences physiques

BTS AVA 2009 : sciences physiques BTS AVA 2009 : sciences physiques On souhaite montrer que dans l état actuel des technologies, il n est pas réaliste de concevoir un véhicule électrique ayant la même autonomie qu un véhicule à essence.

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

Le cahier des charges

Le cahier des charges 41 Le cahier des charges Pages 205 et 206 Le cahier des charges est un document qui contient la liste des besoins, des exigences et des contraintes qu il faut respecter lors de la réalisation d un projet.

Plus en détail

LE FREINAGE. -1.1- Par quels phénomènes l arrêt du véhicule est-il possible? Air

LE FREINAGE. -1.1- Par quels phénomènes l arrêt du véhicule est-il possible? Air LE FREINAGE -1- GENERALITES -1.1- Par quels phénomènes l arrêt du véhicule est-il possible? Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique : Air E c = 1 M v 2 2 E c : Energie cinétique (Joule)

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures PSI* 28/11/12 Lycée P.Corneille tp_modele_mecanique_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Proposition d un modèle mécanique Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. assistance variable GUIDE POUR LE CANDIDAT :

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D. assistance variable GUIDE POUR LE CANDIDAT : ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE 2008 - Partie D TITRE : Stabilité directionnelle des véhicules : direction assistée à assistance variable Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF) " SERVOTRONIC D8" (direction à vérin intégré)

DOSSIER TECHNIQUE DIRECTION A ASSISTANCE VARIABLE (ZF)  SERVOTRONIC D8 (direction à vérin intégré) Examen : BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR Session 1999 Spécialité : MAINTENANCE ET APRES VENTE AUTOMOBILE Option : VEHICULES PARTICULIERS Code : MACSVEP Durée : 6h Epreuve : U5. COMPREHENSION DES SYSTEMES

Plus en détail

Systèmes mécatroniques asservis Projet : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS

Systèmes mécatroniques asservis Projet : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS Systèmes mécatroniques asservis Projet : Modélisation du freinage d une automobile Amélioration à l aide d un ABS 1 Présentation L évaluation a lieu sous forme d un projet. L étude est à faire individuellement

Plus en détail

Châssis véhicules utilitaires

Châssis véhicules utilitaires Module 10 Châssis véhicules utilitaires Orientation véhicules légers Diagnosticien d'automobiles avec brevet fédéral Orientation véhicules utilitaires Modules 7 à 9 Modules 10 à12 Modules 1 à 6 UPSA, Mittelstrasse

Plus en détail

et pour une hélice à gauche Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale

et pour une hélice à gauche Représentation plane et spatiale de la liaison hélicoïdale olutions technologiques associées à la liaison hélicoïdale 2 Année PT.I.I. CI 2 : Analyse et conception des mécanismes Page 1 sur 1 I. Introduction Un système vis-écrou correspond à la solution technologique

Plus en détail

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties L'objet de cette ressource est l'étude des systèmes physiques, de type mécanique, électrique ou microscopique, se comportant

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE. Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE Épreuve E4.1 ÉTUDE D UN SYSTÈME TECHNIQUE INDUSTRIEL PRÉ-ÉTUDE ET MODÉLISATION SESSION Durée : 4 heures Coefficient : 3 Matériel autorisé : - Calculatrice

Plus en détail

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS ANNÉE 2013 EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS CSEA 2013 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 1 - L usage de la calculatrice est autorisé ; - Les exercices sont indépendants

Plus en détail

Boîte mécanique 6 vitesses 02M

Boîte mécanique 6 vitesses 02M Service. Programme autodidactique 205 Boîte mécanique 6 vitesses 02M Conception et fonctionnement Afin de permettre aux automobiles modernes de satisfaire aux exigences croissantes en matière de confort

Plus en détail

C H A P I T R E 2. Comment ça marche? 1. Les principes de fonctionnement dans les moyens de transports (pp. 20-21)

C H A P I T R E 2. Comment ça marche? 1. Les principes de fonctionnement dans les moyens de transports (pp. 20-21) C H A P I T R E 2 Comment ça marche? 1. Les principes de fonctionnement dans les moyens de transports (pp. 20-21) doc 1 Mettre en mouvement : l exemple du kart électrique (p. 20) 1. L énergie électrique

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2016 Page 1 sur 15 Tri'Ode 1. Présentation du système 2. Analyse du besoin Objectif de cette partie : vérifier la capacité

Plus en détail

L' éco-conduite: La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie.

L' éco-conduite: La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie. L' éco-conduite: La conduite écologique : Ou une conduite sûre et écologique rime avec économie. Le code de la route et l examen du permis prennent aujourd hui en compte une conduite sûre, économique et

Plus en détail

Intelligence à bord? Jusqu à 50 % d accidents graves en moins avec les systèmes d assistance à la conduite. www.qi-auto.ch

Intelligence à bord? Jusqu à 50 % d accidents graves en moins avec les systèmes d assistance à la conduite. www.qi-auto.ch Intelligence à bord? Jusqu à 50 % d accidents graves en moins avec les systèmes d assistance à la conduite. www.qi-auto.ch Systèmes d assistance à la conduite Les systèmes d assistance à la conduite offrent

Plus en détail

RAPPORT ACCIDENT. Rupture de la barre de tractage lors du refoulement, collision de l avion avec le véhicule de repoussage.

RAPPORT ACCIDENT. Rupture de la barre de tractage lors du refoulement, collision de l avion avec le véhicule de repoussage. www.bea.aero RAPPORT ACCIDENT Rupture de la barre de tractage lors du refoulement, collision de l avion avec le véhicule de repoussage (1) Sauf précision contraire, les heures figurant dans ce rapport

Plus en détail

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :...

technologie Nom :.. Prénom :... Classe :... technologie S4 LES ACTIVITÉS DE SERVICE S4-4 La santé et la sécurité au travail 1/8 COURS N 3 DATE :../. /.. 0 1,5 3ans Objectifs : A laide des outils de manutention et de la connaissance de ces outils,

Plus en détail

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min)

Parties Problématique Questionnaire Compétences Capacités Connaissances Documents T1 T2 T3 T4 T5 Partie n 0 (lecture du sujet : 30 min) Baccalauréat S profil SI épreuve de sciences de l ingénieur Sujet BEZOUT -Track T1 analyser un technique et vérifier ses performances attendues ; T2 proposer et valider des modèles ; T3 analyser des résultats

Plus en détail

III Univers / IV. Le Sport

III Univers / IV. Le Sport III Univers / IV. Le Sport Mouvements et forces Exercice n 1 : Dynamomètre Exercice n 2 : Une petite voiture dans un train Un enfant est assis dans un train qui circule sur une voie rectiligne et horizontale.

Plus en détail

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes

GÉNIE MÉCANIQUE. Machine de production de sondes GÉNIE MÉCANIQUE Machine de production de sondes Présentation La machine étudiée est destinée à la production automatique de sondes médicales présentées figure 1. La figure 2 montre une vue en perspective

Plus en détail

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée.

Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Moteur thermique 50 cm 3, 2 temps à injection. Aucun document autorisé, calculatrice autorisée. Mise en situation. Nous proposons l étude des performances d un moteur thermique de scooter et de sa chaîne

Plus en détail

Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques.

Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. Modéliser les actions mécaniques Prévoir et vérifier les performances de systèmes soumis à des actions mécaniques statiques. CI-6 LYCÉE CARNOT (DIJON), 2014-2015 Germain Gondor Sciences de l Ingénieur

Plus en détail

LE FREINAGE. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS

LE FREINAGE. Tout ce que vous devez savoir sur. Tout ce que vous devez savoir sur. www.peugeot.com.tn LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LE CONSEIL PEUGEOT LES AMORTISSEURS LES BALAIS ESSUIE-VITRES LA BATTERIE LA CLIMATISATION LA CONTREFAÇON L ÉCHAPPEMENT L ÉCLAIRAGE LE FILTRE À PARTICULES LA GAMME PEUGEOT DE PIÈCES D ORIGINE LES LUBRIFIANTS

Plus en détail

Exercice n 1 : Questions de cours. Exercice n 2 : Effets d'une action mécanique. Exercice n 3 : L'enfant et son traineau (6 pts)

Exercice n 1 : Questions de cours. Exercice n 2 : Effets d'une action mécanique. Exercice n 3 : L'enfant et son traineau (6 pts) THEME : SPORT Sujet N 8 Exercice n 1 : Questions de cours 1- Qu'est ce qu'un référentiel? 2- Enoncer le principe d'inertie. Exercice n 2 : Effets d'une action mécanique 1- Quels sont les effets possibles

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Nacelle gyrostabilisée pour prise de vue aérienne par multicoptère CORRECTION Page 2 sur 14 1. Analyse

Plus en détail

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER

Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER Partie 1 Suspension arrière de la Voxan 1000 V2 ROADSTER On utilise pour cela un modèle simplifié plan. 1.1. Colorié le document 1 pour faire apparaître les différentes classes d équivalence. 1.2. Réaliser

Plus en détail

Les dispositifs complémentaires au freinage

Les dispositifs complémentaires au freinage Les dispositifs complémentaires au freinage I. L anti blocage des roues 1) Rôle Lorsque les roues se bloquent lors d un freinage, le véhicule ne réagit alors plus aux mouvements de direction exercés avec

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * *

EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures. Les calculatrices sont autorisées. * * * SESSION 004 EPREUVE SPECIFIQUE FILIERE MP PYSIQUE Durée : 4 heures Les calculatrices sont autorisées. N : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de

Plus en détail

Physique Cinématique. Description du circuit

Physique Cinématique. Description du circuit Circuit de Silverstone Protocole d'essais d'une voiture de Formule 1 Description du circuit Segment Début segment Fin segment Longueur du segment Ligne - 1 0 353 m 1 353 516 m 1-2 516 1232 m 2 1232 1406

Plus en détail

Programme. Énergie liée au mouvement Distance de freinage Choc et deformation. Objectifs disciplinaires

Programme. Énergie liée au mouvement Distance de freinage Choc et deformation. Objectifs disciplinaires Energie et chocs Ce que l élève doit retenir L énergie d un objet en mouvement de translation est proportionnelle à sa masse et au carré de sa vitesse. La distance de freinage est proportionnelle au carré

Plus en détail

CONDUITE DE CHARIOTS AUTOMOTEURS DE MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE CACES R389 CATEGORIE (S) :

CONDUITE DE CHARIOTS AUTOMOTEURS DE MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE CACES R389 CATEGORIE (S) : CONDUITE DE CHARIOTS AUTOMOTEURS DE MANUTENTION A CONDUCTEUR PORTE CACES R389 CATEGORIE (S) : OBJECTIFS : -Former à la conduite des chariots automoteurs de manutention à conducteur porté. -Apprendre et

Plus en détail

Décisions de l'autorité pour les permis de conduire

Décisions de l'autorité pour les permis de conduire Décisions de l'autorité pour les permis de conduire 4 Restrictions et données complémentaires 41 Données complémentaires harmonisées 1 Codes Texte de la décision de l autorité CONDUCTEUR (raisons médicales)

Plus en détail

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT

Comment créer un nouveau cycle permettant le malaxage et la vidange des granulés en mode automatique avec affichage des actions sur le TGBT Prérequis : Classe : Terminale Compétence(s) : Connaitre les caractéristiques des systèmes pneumatiques Raccorder les systèmes programmables à leurs périphériques Réaliser des modifications simples sur

Plus en détail

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE

Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures A- MISE EN EVIDENCE DES PARAMETRES D'ASSISTANCE PSI* 24/01/14 Lycée P.Corneille tp_loi d_assistance_dae.doc Page 1/1 Travaux Pratiques. :Direction assistée électrique Etude de la loi d assistance Temps alloué 2 heures Vous disposez : De la direction

Plus en détail

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant

Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant Dimensionnement d une roue autonome pour une implantation sur un fauteuil roulant I Présentation I.1 La roue autonome Ez-Wheel SAS est une entreprise française de technologie innovante fondée en 2009.

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2008. Cric électrique pour véhicule particulier BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SÉRIE SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES GÉNIE ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 2008 ÉPREUVE : ÉTUDE DES CONSTRUCTIONS Durée: 4 heures Coefficient : 6 Cric électrique pour véhicule

Plus en détail

Transmission Voitures de tourisme

Transmission Voitures de tourisme Description Domaine de compétences P3 Transmission Voitures de tourisme Examen professionnel Diagnosticien d automobiles spécialisation Voitures de tourisme Publication de la Commission de surveillance

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version 5.0 1/6 Semestre 1 3.4 Châssis 30/124 périodes selon 3.4.1 Superstructure, carrosserie Expliquer les concepts de sécurité active et passive et leur attribuer les systèmes et éléments correspondants

Plus en détail

CITROËN BERLINGO 4X4 DANGEL

CITROËN BERLINGO 4X4 DANGEL CITROËN V.U Fourgons 600 et 800 kg Motorisation 1,9l diesel et 2,0 Hdi NOTICE D UTILISATION ET D ENTRETIEN (complémentaire à la notice de base) NOTICE D UTILISATION V34 4X4 V.U - 1959A - 07/2004 VISITE

Plus en détail

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES.

ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. ENTRAINEZ-VOUS CORRECTION VEUILLEZ TROUVER CI-APRES UN TEST DE CONNAISSANCES GENERALES. IL EST PREFERABLE QUE VOUS LE FASSIEZ SANS UTILISER VOTRE MANUEL Quelques exercices d entrainement Une seule réponse

Plus en détail

Stage de formation technique. www.guzzitek.org - Revente Interdite - Revendita Vietata - Resaling Forbiden - Wiederverkauf Verboten

Stage de formation technique. www.guzzitek.org - Revente Interdite - Revendita Vietata - Resaling Forbiden - Wiederverkauf Verboten Stage de formation technique 1 Programme du stage de formation ABS - Notions de physique - Structure et fonctionnement - Diagnostic - Instructions pour l'assistance - Essai pratique et test 2 Fonction

Plus en détail

LE FREINAGE DU VEHICULE Principe - Réalisation

LE FREINAGE DU VEHICULE Principe - Réalisation Tout conducteur doit être en mesure de maîtriser et de contrôler à tout moment - la vitesse de déplacement de son véhicule en fonction des conditions de circulation, c est le rôle du frein de service -

Plus en détail

Les Freins des Automobiles. Presente par: Georges Allam Romeo hobeika

Les Freins des Automobiles. Presente par: Georges Allam Romeo hobeika Les Freins des Automobiles Presente par: Georges Allam Romeo hobeika Presentation des freins Mode d action Types des freins Types de fonctionnement ABS Frein moteur et Frien electromaghetique Le resultat

Plus en détail

Châssis Véhicules légers

Châssis Véhicules légers Description Domaine de compétences P1 Châssis Véhicules légers Examen professionnel Diagnosticien d automobiles orientation voitures de tourisme Publication de la Commission de surveillance de la qualité

Plus en détail

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique

Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique OBJECTIFS Calculer une puissance mécanique et électrique. En déduire un rendement énergétique POINTS DU PROGRAMME ABORDES - 2.2.5 Comportement énergétique des systèmes. - 3.2.2 Stockage d énergie SUPPORTS

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

a. Les éléments de base rectangle : représente un élément ou un groupe d éléments du système et son action associée

a. Les éléments de base rectangle : représente un élément ou un groupe d éléments du système et son action associée REGULATION 1/9 I. Présentation 1. Structure d'un système asservi L'objectif d'un système automatisé étant de remplacer l'homme dans une tâche, nous allons pour établir la structure d'un système automatisé

Plus en détail

VITESSE ET RÉSISTANCE DE L AIR. L aérodynamique est la branche de la physique qui étudie l influence de l air sur le mouvement des véhicules.

VITESSE ET RÉSISTANCE DE L AIR. L aérodynamique est la branche de la physique qui étudie l influence de l air sur le mouvement des véhicules. VITESSE ET RÉSISTANCE DE L AIR L aérodynamique est la branche de la physique qui étudie l influence de l air sur le mouvement des véhicules. En effet, bien qu incolore, inodore et d une densité relativement

Plus en détail

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1

GUIDE D APPLICATION. Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national. Usage externe. Référence : GUI004. Version : V1 Référence : GUI004 Version : V1 Applicable au : 21/12/2007 GUIDE D APPLICATION Circulations exceptionnelles sur le réseau ferré national Usage externe GUI-004-V1 du 21/12/2007 Sommaire 1. Objet... 3 2.

Plus en détail

LE V.A.E Vélo à Assistance Electrique

LE V.A.E Vélo à Assistance Electrique LE V.A.E Vélo à Assistance Electrique Un Projet potentiel pour l initiation aux sciences de l Ingénieur? Présentation par Luc THOMAS 6 juin 2007 Définitions VAE :ce sont les initiales de vélo à assistance

Plus en détail

Vitesse et distance d arrêt

Vitesse et distance d arrêt Vitesse et distance d arrêt Mathématiques 3e Compétences du Répertoire des connaissances et des comportements des usagers de l espace routier Connaître les risques liés aux conditions météo (freinage,

Plus en détail