Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT"

Transcription

1 Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009

2 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable : le rapprochement bancaire V. Analyse 8 VI. Conclusion 9 VII. Remerciement 10 Sommaire des annexes Annexe 1 : Relevé de compte bancaire Annexe 2 : Grands-livres des comptes généraux Annexe 3 : Rapprochement de banque.

3 1. INTRODUCTION J ai effectué ma période de stage du 13 octobre au 21 novembre 2008 dans l entreprise ALTITOIT qui est située à?????????????. Son activité principale consiste à effectuer tous types de travaux de couvertures, de travaux d accès difficile et à grande hauteur, de travaux en milieux confinés ainsi que protéger des bâtiments contre les nuisances de pigeons. Au cours de cette période de formation en entreprise, j ai eu l occasion d établir et de contrôler les états périodiques, le suivi des comptes clients (pointage, lettrage justification de solde), règlement des fournisseurs, des devis, des remise de chèques en banque, des bulletins de paies, répondre aux appels téléphonique, créer des tableaux pour la relance des retenue de garanties et pour le calcul des heures des ouvriers pour les paies ainsi que d imputer et comptabiliser les opérations de trésorerie puis les contrôler afin d établir un état de rapprochement bancaire. Parmi les diverses tâches exécutées, j ai choisi de développer celle du «rapprochement bancaire». J ai choisi ce thème car je trouve que c est le plus intéressant de tous. C est une étude qui nécessite des travaux de pointage long mais fondamentaux. Je vais dans un premier temps présenter l entreprise puis décrire mes travaux comptables relatifs au thème choisi en deux parties : 1 Le but de l état de rapprochement 2 La procédure

4 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1 Code APE : Forme juridique : E.U.R.L Capital social : N de registre du commerce : Nationalité : Française Date de création : 1989 Effectifs de l entreprise : 9 Présentation du service : Raison sociale : Siège social : N de Téléphone : N FAX : Perspective d avenir : - Etoffer l entreprise - Se maintenir malgré la conjoncture actuelle due au futur licenciement de plus personnes courant Rayonnement économique : - L activité principale de l entreprise se déroule essentiellement dans la région Nord pas de Calais. Ce rayonnement atteint 90-95% du Chiffres d Affaires de la société ALTITOIT.

5 2

6 3

7 3. DESCRIPTION DE L ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE Présenter un état de rapprochement bancaire signifie justifier les écarts constatés entre les soldes de deux comptes réciproques. Les comptes réciproques sont les comptes ouverts chez deux agents économiques différents pour enregistrer leurs relations réciproques. Ce qui emploi chez l un est ressource chez l autre et réciproquement. Un rapprochement bancaire consiste donc à compléter chacune des deux comptabilités avec des opérations non encore enregistrées chez l un ou chez l autre. Je pars des soldes donnés par le compte 512 Banque dans l entreprise et j arrive au même solde réel qui figure sur le relevé de la banque après la saisie de toutes les opérations manquantes de part et d autre. Les soldes rectifiés des comptes sont de même montant mais de sens opposés (comptes réciproques). Après avoir établi le rapprochement bancaire, j identifie les opérations que l entreprise n a pas encore enregistrées pour les saisir..1 Le but du rapprochement bancaire Un état de rapprochement bancaire est très important, il permet de contrôler si les ordres de décaissement émis ont étés débités des comptes et si les recettes attendues sont bien encaissées. Les différences qui résident du rapprochement doivent être justifiées, elles peuvent être dues à : Des chèques mal saisis. Des erreurs de journaux. Double saisie de frais bancaires. 4

8 Des chèques envoyés mais non encaissés par les fournisseurs Une différence de solde non justifiée peut cacher un gros problème de gestion. C est pour cela qu il est impératif de régulièrement établir un état de rapprochement bancaire. Pour établir un état de rapprochement bancaire, il faut : Extrait de compte tenu par la banque Le compte banque de l entreprise Le précédent état de rapprochement bancaire 2 La procédure 1). Je vérifie d abord que le solde du compte 512 en début de mois ou en début d exercice correspond bien au solde qui figurait sur l état de rapprochement précédent Il faut s assurer qu une écriture n a pas été enregistrée par mégarde en date du mois précédent... 2). En utilisant l état de rapprochement de la période précédente, je regarde si les sommes qui n avaient pas encore été comptabilisées dans l ancien ETAT par une partie ont maintenant été comptabilisées dans le nouvel ETAT par cette même partie. 3). Ensuite, je compare notre comptabilité (compte 512) avec celle du banquier et je pointe les opérations identiques, comptabilisées pour le même montant, au centime près. ATTENTION : Pour le banquier, les écritures sont enregistrées dans le sens opposé au notre (notre extrait représente son compte client dans sa comptabilité) Pour pointer un chèque émis, les sommes identiques seront pointées, au crédit dans notre compte 512, et au débit sur l extrait de notre compte banque. S il y a un écart (même d un centime) : ne pas pointer. Si le montant est identique, mais dans la colonne débit chez nous et dans la colonne crédit du banquier : l opération a été passée comme une recette par l un et comme une sortie d argent par l autre (inversion) : ne pas pointer. Si la somme est identique, mais ne correspond pas à la même opération : ne pas pointer. Une somme chez l un peut correspondre à plusieurs lignes chez l autre (nominal moins frais, ou détail d une remise de plusieurs chèques, etc.) : pointer.

9 5 4). Mettre en évidence les sommes non pointées, en les entourant ou en les surlignant. 5). Après le pointage, on crée le tableau : «ETAT DE RAPPROCHEMENT» qu on peut présenter sur le modèle suivant : Avec une partie CHEZ NOUS qui représente notre solde actuel, plus les écritures qui nous manquent ; Et une partie CHEZ LE BANQUIER avec le solde de son extrait, plus les écritures qu il a oubliées (ou plutôt les opérations qu il ne connaît pas encore, comme les chèques qui n ont pas encore été remis en banque par nos fournisseurs...) a). Je place donc le solde de notre compte 512 (voir grand livre) CHEZ NOUS et le solde de l extrait bancaire CHEZ LE BANQUIER. b). Ajouter dans la partie CHEZ NOUS, les écritures qui manquent dans notre comptabilité (celles qu en principe, nous enregistrerons ensuite) c est à dire les sommes comptabilisées par le banquier (=sur son extrait) mais qui n ont pas pu être pointées (car nous ne les avions pas passées). c).positionner ces sommes du côté où je devrai les passer : Si le banquier a comptabilisé une somme au crédit = entrée d argent sur le compte, nous devrons comptabiliser cette recette au débit et réciproquement... d) De la même façon, CHEZ LE BANQUIER, les écritures qui se trouvent dans notre compte 512 mais qui n ont pas pu être pointées car lui ne les avait pas comptabilisées. (Rappel : si nous avons comptabilisé une sortie d argent = au crédit, le banquier devra enregistrer cette même dépense au débit) e). Il faut que j indique sur l état de rapprochement toutes les informations non lettrées. f). Le logiciel calcule le solde rectifié (ou nouveau solde ou solde théorique ) en partant du solde trouvé sur l extrait bancaire d un côté, et dans le compte 512 (ou la balance) de l autre côté, et en ajoutant les mouvements débiteurs ou créditeurs. Si le pointage a été bien fait, et le tableau correctement remplis, je dois normalement trouver le même solde au centime près (débiteur chez l un, créditeur chez l autre) 6

10 6). Le tableau d état de rapprochement doit être précis : Nom de la banque. Date de l état de rapprochement. Date de comptabilisation des écritures en rapprochement. Libellé précis des écritures en rapprochement. C est grâce à ces informations que je pourrai : Repérer des opérations qui n ont pas été pointées alors qu elles apparaissent de chaque côté (d après les dates et les libellés) Repérer des anomalies d enregistrement (opérations comptabilisées à l envers) grâce au libellé et au sens de l écriture 7). D après les informations figurant sur le tableau de rapprochement, vérifier que le pointage est correct ; Si une même opération n a pas été pointée, elle apparaît alors de chaque coté (Chez nous, et chez le banquier), dans ce cas, je la pointe, la supprime du tableau donc par conséquent le refaire) et RECALCULER LE NOUVEAU SOLDE. 8). D après les mêmes informations, je pourrai détecter les anomalies et faire les recherches qui s imposent. 9). Si besoin je prépare et effectue la saisie des écritures utiles : Il s agit, en principe, des écritures qui avaient été ajoutées dans la partie CHEZ NOUS mais attention à tenir compte des écarts de sommes qui ne doivent être comptabilisées que pour la différence. 10). Si des régularisations ont été enregistrées sur la période de rapprochement, il faut obligatoirement modifier l état de rapprochement (refaire un tableau), en faisant disparaître les opérations corrigées, et en indiquant le solde actuel du compte 512 puis recalculer le nouveau solde rectifié! 11). Conserver ce tableau définitif, par exemple dans le classeur de banque avec l extrait de compte, Il faudra l utiliser pour réaliser l état de rapprochement du mois suivant.

11 7 IV. ANALYSE Quelles sont les différences entre l état de rapprochement au centre de formation et en entreprise? J ai pu constater que d établir un état de rapprochement en entreprise était beaucoup plus simple qu au centre de formation car tout est sur informatique notamment pour le lettrage des comptes, ainsi que le solde des comptes corrigés qui se font automatiquement. Au centre tout est fait sur papier, et il faut tout calculer. Par contre au centre de formation on a le droit à l erreur si je puis dire tandis qu en entreprise le droit à l erreur est interdit sous peine de majoration de la part de l état.

12 8 REMERCIEMENT Je tiens sincèrement à remercier les gérants de la société Monsieur Grégoire et Madame Evelyne de m avoir accueilli dans leur entreprise et me donner ma chance de pouvoir parfaire ma formation. Je remercie tout particulièrement Madame Evelyne, mon maître de stage pour m avoir accordé son temps et sa confiance avec un dévouement absolu. Je tiens à lui adresser toute ma sincère amitié et tous mes remerciements pour sa participation dans l optique que je quitte ce stage en ayant acquis un maximum de compétences professionnelles, mais aussi que je tire de ce séjour en entreprise, un total épanouissement. Madame Evelyne ainsi que Monsieur Grégoire m ont vraiment donné l impression qu ils souhaitaient que mon stage soit réussi et se sont investis activement dans ce sens. Je remercie également l ensemble du personnel de l entreprise pour sa gentillesse.

13 9 V. CONCLUSION Tout au long du rapport, j ai essayé de vous faire vivre une partie du travail d un comptable. Bien entendu le rapport n est pas une image exhaustive du métier. J ai moi-même participé à d autres taches mais il m a semblé plus compréhensible de me focaliser sur le rapprochement bancaire. La diversité des taches et des domaines abordés a été une réelle motivation pour m impliquer toujours de plus en plus dans le stage, et cela sera, j en suis persuadé une expérience unique dans mon parcours professionnel. Mon objectif était principalement de découvrir un métier. Cela peut paraître étrange pour la plupart des personnes d aimer les chiffres mais il s agit en réalité d être au cœur de la vie de l entreprise et d en ressentir les moindres battements. En effet, l évolution des chiffres nous permet d apprécier l évolution même de l entreprise même si, il est vrai, il faut souvent savoir lire à travers eux. Ce stage m'a permis de découvrir la vie en entreprise. C'est un premier contact positif et très enrichissant avec le monde du travail qu est le bâtiment. J'ai dû m'intégrer dans une équipe en gagnant sa confiance, échangé avec d'autres personnes pour progresser. J'ai compris qu'une entreprise est un groupe de personnes différentes qui travaillent ensemble avec tous les avantages et les inconvénients que cela implique. Ayant pour but de bien faire dans l'entreprise, celle-ci leur permet également de s'assumer financièrement et s'intégrer socialement. Le stage m a énormément apporté, autant sur l aspect technique qu organisationnel et humain. En effet, l enseignement scolaire m a surtout permis, d avoir des méthodologies de travail et surtout une grande capacité d adaptation face à des situations diverses. Mais ces six semaines passées au sein de l Entreprise m ont permis de traduire ces atouts dans des situations réelles et ainsi concrétiser ses acquis, voir parfois les remettre en cause lorsque cela était nécessaire. Il est vrai également que sur un point de vu des connaissances techniques, il n y a pas de meilleur école qu une entreprise. Ainsi j ai pu, grâce notamment aux équipes, aux connaissances très diversifiées, apprendre énormément de choses sur le métier de comptable.

14 10

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE. Entreprise Picarde de Comptabilité

RAPPORT DE STAGE. Entreprise Picarde de Comptabilité LECOURT Flavien 2e année PMI-PMO IUT DE L OISE Département GEA RAPPORT DE STAGE Entreprise Picarde de Comptabilité Stage effectué du 23 Février au 16 Avril 2004 1 SOMMAIRE Remerciements p4 Tableau de résumé

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMPTABILITE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMPTABILITE MEROTTO Kévin BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMPTABILITE Etude à caractère professionnel (Epreuve E2) THEME : Rapprochement bancaire Lycée Saint-Aspais 36 rue Saint-Barthélemy 77007 MELUN Cédex 2010/2011

Plus en détail

L' ÉTAT DE RAPPROCHEMENT

L' ÉTAT DE RAPPROCHEMENT COKELAER FLORENT PBC SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE rue Orphée Variscotte B.P. 64 59660 MERVILLE L' ÉTAT DE RAPPROCHEMENT Lycée FLORA TRISTAN Rue du Général de Gaule 62190 LILLERS SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

Le Cahier de Caisse. Pour cela, il est indispensable de contrôler ses recettes et ses dépenses et de faire périodiquement le point sur sa gestion.

Le Cahier de Caisse. Pour cela, il est indispensable de contrôler ses recettes et ses dépenses et de faire périodiquement le point sur sa gestion. Srces: Revue Communautés Africaines, n 16 & 17, 1986, B.P. 5946, Dala-Akwa, CAMEROUN Le Cahier de Caisse Lorsqu on est agent de développement, on est appelé : à gérer un petit projet à aider les communautés

Plus en détail

REMERCIEMENT SOMMAIRE. Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m avoir accueilli au sein du cabinet d expertise comptable.

REMERCIEMENT SOMMAIRE. Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m avoir accueilli au sein du cabinet d expertise comptable. REMERCIEMENT Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m avoir accueilli au sein du cabinet d expertise comptable. Je remercie également X pour la confiance qu elle m a accordée ainsi que toutes les

Plus en détail

Chapitre IV. Eléments justificatifs et échantillonnage: Base de l opinion du réviseur

Chapitre IV. Eléments justificatifs et échantillonnage: Base de l opinion du réviseur Chapitre IV Eléments justificatifs et échantillonnage: Base de l opinion du réviseur L opinion qu un auditeur indépendant exprime sur la sincérité des documents financiers c une entreprise est basée sur

Plus en détail

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire

BTS CI 2 ème année. CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger. Sommaire BTS CI 2 ème année CCF E51 : Plan de marchéage et actions de prospection menés au cours du stage à l étranger Sommaire 1 Introduction I/ Plan de marchéage A. Services B. Prix C. Distribution D. Communication

Plus en détail

Le Thelemos, 12 et 15 quai du Commerce CP 50203-69336 LYON CEDEX 09 - FRANCE

Le Thelemos, 12 et 15 quai du Commerce CP 50203-69336 LYON CEDEX 09 - FRANCE Le Thelemos, 12 et 15 quai du Commerce CP 50203-69336 LYON CEDEX 09 - FRANCE Remerciements Je tiens à remercier Mr Patouillard pour m avoir reçue et acceptée en stage, ainsi Isabelle Duchêne, ma tutrice

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie

Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie SOMMAIRE Introduction Principe et But des états de rapprochement Méthodologie Exemple pratique Synthèse proposée par Mr Brahim RHELLAB Mr Saad MSSELLEK

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Gestion comptable niveau débutant

Gestion comptable niveau débutant Les mots «finances», «budget», «ressources» nous ramènent à la notion de gestion financière et comptable de l association. Les dirigeants d une association doivent : I) rendre compte de cette gestion (pour

Plus en détail

Vérification Interne. Vérification du cadre de contrôle des stocks

Vérification Interne. Vérification du cadre de contrôle des stocks Vérification Interne Vérification du cadre de contrôle des stocks Juin 2010 Table des matières SOMMAIRE EXÉCUTIF...5 1. INTRODUCTION...9 1.1 CONTEXTE...9 1.2 OBJECTIFS...9 1.3 ÉTENDUE DE LA VÉRIFICATION...9

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Envoi par mail de la première version du rapport + annexes + power point Envoi postal ou dépôt du dossier rose au Cnam Réunion du jury diplômant Cnam Paris ; les avis sont communiqués au Cnam

Plus en détail

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social Vade-mecum à destination des partenaires Pour pouvoir réaliser des actions innovantes et toujours plus adaptées au public en grande

Plus en détail

Parlement de la Communauté française

Parlement de la Communauté française Parlement de la Communauté française Question orale de Caroline Désir, Députée, à Jean-Marc Nollet, Ministre de la petite enfance sur «L'explosion démographique bruxelloise et l'accueil de la petite enfance»

Plus en détail

COMPTA-JBS. Version Windows

COMPTA-JBS. Version Windows COMPTA-JBS Version Windows TABLE DES MATIERES Introduction 3 Accès au logiciel 4 Gestion des dossiers 4 Module Ecritures 9 Editions générales 13 Journaux Grand livre sur écran Grand livre sur imprimante

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et

Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012. Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Conférence Belgique-Allemagne Palais d Egmont, Bruxelles, le 17 avril 2012 Introduction par Monsieur Didier Reynders, Vice-premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Je voudrais tout d abord

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr Manuel d utilisation Vous venez de choisir d utiliser ce logiciel et nous vous en remercions. Au travers de ces quelques pages nous souhaitons vous guider dans la prise en main de ce programme de tenue

Plus en détail

**************** Réalisé par : NAKACH soukaina

**************** Réalisé par : NAKACH soukaina **************** Réalisé par : NAKACH soukaina Encadrer par : Mr. Mostafa ELKORCHI PERIODE DE STAGE : 01/08/2014 AU 30/08/2014 REMERCIEMENT Au long de cette période, sachant répondre à toutes mes interrogations.

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

FORMATION EN GESTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE DES ORGANISATIONS. Consultant /Formateur : DJAGBA M. Faustin

FORMATION EN GESTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE DES ORGANISATIONS. Consultant /Formateur : DJAGBA M. Faustin FORMATION EN GESTION ADMINISTRATIVE ET FINANCIERE DES ORGANISATIONS Consultant /Formateur : DJAGBA M. Faustin Septembre 2008 SOMMAIRE I- Outils de gestion administrative II- Outils de gestion financière

Plus en détail

NOM : Prénom : 2SPVL

NOM : Prénom : 2SPVL NOM : Prénom : 2SPVL Rapport de Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) à (indiquer le nom de la structure de PFMP) du (indiquer la date de début et de fin de la PFMP) dans le cadre du BAC

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

Logiciel Comptacoop VERSION EXCEL :

Logiciel Comptacoop VERSION EXCEL : Logiciel Comptacoop VERSION EXCEL : 1 Télécharger le logiciel version excel 2 À chaque ouverture de la feuille, il faut ACTIVER LES MACROS. Cliquer ici! A défaut, vous ne pourrez pas enregistrer vos écritures

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice.

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice. Académie de Dijon LETTRES TICE Lire, écrire, publier à l aide d internet Récit d expérience d une aventure éditoriale http://lettres.ac-dijon.fr http://www.lettrestice.com Lire, écrire, publier à l aide

Plus en détail

Les règles de la bibliothèque. Un exemple de fonctionnement. Pour récupérer les livres en retard

Les règles de la bibliothèque. Un exemple de fonctionnement. Pour récupérer les livres en retard Vous trouverez dans les pages suivantes, différents modèles et outils pour vous aider au bon fonctionnement de votre bibliothèque. Vous pouvez vous en inspirer, les imprimer et les utiliser à votre gré!

Plus en détail

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010

Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Délibération n 2010-35 du 8 février 2010 Emploi- Emploi privé- Existence d un contrat de travail- Licenciement fondé sur l état de grossesse de la réclamante - Observations. La réclamante est embauchée

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

Rapport individuel Génie logiciel

Rapport individuel Génie logiciel 2012 Rapport individuel Génie logiciel Dans ce rapport sera présenté l ensemble des activités effectuées au cours du projet de création de site de covoiturage «Etucovoiturage» (http://etucovoiturage.free.fr)

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

INFOS JURIDIQUES. Flash sur le Droit du Travail. Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011

INFOS JURIDIQUES. Flash sur le Droit du Travail. Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011 INFOS JURIDIQUES Flash sur le Droit du Travail Publication mensuelle éditée par la CSL EDITION SPÉCIALE Février 2011 La notion de cadre supérieur en droit luxembourgeois La présente publication a pour

Plus en détail

Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011

Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011 Vendeur Pièces Automobile ENTREPRISE Nom : FeuVert Lieu : Carpentras STAGIAIRE Nom : Turc Prénom : Fabrice Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011 Collège Alphonse Daudet - Carpentras - Année

Plus en détail

Fiche d'identité de l'entreprise

Fiche d'identité de l'entreprise Fiche d'identité de l'entreprise Raison sociale : SARL GEC Adresse complète : 5, rue du Liban 75020 PARIS Téléphone : 0.43.66.0.88 Forme juridique : SARL Chiffre de l'affaire (N-) Effectifs : 2 Description

Plus en détail

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs,

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs, Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Mesdames, Messieurs, J ai tout d abord une bonne nouvelle à vous avancer, une bonne nouvelle pour la Fonction publique, c est l adoption par l

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption»

«Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» «Une méthode de travail au service de l accompagnement individuel dans un collège Assomption» 1- Rejoindre le jeune sur son chemin : Les jeunes que je reçois en séance de méthodologie viennent me voir

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

COMMENT FAIRE SON RAPPORT DE STAGE?

COMMENT FAIRE SON RAPPORT DE STAGE? COMMENT FAIRE SON RAPPORT DE STAGE? 1) Consigne pour la présentation du rapport de stage : Un rapport de stage est un document écrit qui rend compte de votre expérience personnelle et de vos découvertes

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION LOGICIELS SAGE COMPTA CIEL COMPTA SAGE GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE SAGE PAYE CIEL PAYE

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION LOGICIELS SAGE COMPTA CIEL COMPTA SAGE GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE SAGE PAYE CIEL PAYE FORMATION LOGICIELS SAGE COMPTA CIEL COMPTA SAGE GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE SAGE PAYE CIEL PAYE SAGE COMPTA CIEL COMPTA DUREE 35 H (durée modulable en fonction des besoins de l apprenant)

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Immobilisation : créer et gérer les Biens

Immobilisation : créer et gérer les Biens Fiche procédure n 11 Janvier 2013 Immobilisation : créer et gérer les Biens 1. Accéder à la table des biens immobilisés page 2 2. Créer une nouvelle immobilisation (code national, type ) page 3 3. Saisir

Plus en détail

RAPRE : U 51 Réalisation d une activité professionnelle en relation avec une entreprise

RAPRE : U 51 Réalisation d une activité professionnelle en relation avec une entreprise SIVAKUMAR Sajeen Etudiant en Brevet de Technicien Supérieur Assistance Technique d Ingénieur RAPRE : U 51 Réalisation d une activité professionnelle en relation avec une entreprise 1 SOMMAIRE Remerciement

Plus en détail

Système 3COH. Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH. 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1

Système 3COH. Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH. 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1 Système 3COH Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1 Introduction Le système 3COH comporte un certain nombre d outils qui visent à aider l utilisateur

Plus en détail

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l

A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l Lettres à un auteur Madame, A la suite de la rencontre qui a eu lieu le 15 novembre à Aimée-Stitelmann, je tiens particulièrement à vous remercier pour l attention l que vous nous avez accordée. J ai beaucoup

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013

Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 jeudi 5 septembre 2013 Cour de cassation Chambre sociale Arrêt 10 juillet 2013 Mme X. / Vacances Carrefour DISCUSSION Sur le moyen unique Attendu, selon l arrêt attaqué (Versailles, 8 septembre 2011),

Plus en détail

Monsieur ERARD, représentant le Président du Conseil Régional de Limoges

Monsieur ERARD, représentant le Président du Conseil Régional de Limoges Monsieur le commissaire du Gouvernement, Monsieur ERARD, représentant le Président du Conseil Régional de Limoges Chères Consœurs, Chers Confrères, chers amis, C est avec plaisir qu au nom de l ensemble

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

ATELIER D EVALUATION...

ATELIER D EVALUATION... FAQ TS Evaluation SOMMAIRE SOMMAIRE... 1 ATELIER D EVALUATION... 2 COMMENT DUPLIQUER UN FORMULAIRE?... 2 COMMENT PUIS-JE RECUPERER MES FORMULAIRES INACTIFS?... 2 COMMENT SONT CLASSES LES ITEMS?... 4 COMMENT

Plus en détail

Le Club de Gestion. Organiser sa comptabilité. www.club gestion.fr

Le Club de Gestion. Organiser sa comptabilité. www.club gestion.fr A la lecture du blog www.a6pro.eu de Geneviève Texier, j ai découvert cet article écrit par Jean Paul Debeuret, Organisateur de la Caravane des Entrepreneurs et créateur de la Tv des entrepreneurs. Il

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement.

Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013. Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement. Simon VLIEGHE 17/06/1994 Lycée Colbert de Tourcoing Professeur de PSE : Mme COQUET Baccalauréat professionnel Systèmes Électroniques Numériques Session 2012/2013 Dossier de CCF de Prévention Santé et Environnement

Plus en détail

Application de gestion de tâche

Application de gestion de tâche Université de Montpellier 2 Rapport TER L3 Application de gestion de tâche Tuteur : M. Seriai Participant : Cyril BARCELO, Mohand MAMMA, Feng LIU 1 er Fevrier 2015 26 Avril 2015 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

I. Introduction II. Avancer III. Un héritage Remarques de S.E. Kaoru Ishikawa Gala / Assemblée générale annuelle de la Croix-Rouge canadienne Loews Le Concorde Hotel, Québec Le 18 juin 2011 19 h Dîner Gala I. Introduction II. Avancer III. Un héritage

Plus en détail

Cours Comptabilité Générale 2e année

Cours Comptabilité Générale 2e année CHAPITRE II : ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE RAPPELS a ) Le compte 521 Banque tenu par l Entreprise est débité lorsqu il augmente : - par les versements d espèces - des remises de chèques à l encaissement

Plus en détail

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY

TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Le 30 octobre 2006 TIRER LES LEÇONS DES ERREURS DE LA VILLE DE HAWKESBURY Monsieur le maire. Lors de mes interventions au Conseil, vous m avez indiquez que je mélangeait les choses que je ne comprenais

Plus en détail

Foire aux questions :

Foire aux questions : Foire aux questions : DOSSIER DES ENFANTS : 1. Je viens d acheter la licence et j aurais aimé pouvoir reculer au début de l année avec le logiciel et il me dit que je ne peux pas. Est-ce possible de le

Plus en détail

Le stage en entreprise

Le stage en entreprise Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz 45460 LES BORDES Le stage en entreprise Semaine du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2015 Le rapport de stage se fera sous la forme d un diaporama avec présentation

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création...

I. Qu est-ce que l inventaire?...1. II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3. Lancement / Création... Procédure d utilisation de la fonction «INVENTAIRE» Sommaire I. Qu est-ce que l inventaire?...1 II. Paramétrages...3 1. Paramétrage Inventaire...3 2. Paramétrage Dépréciation...3 III. IV. Lancement / Création...4

Plus en détail

Tenir la comptabilité d une PME/PMI sur Ciel comptabilité en toute autonomie

Tenir la comptabilité d une PME/PMI sur Ciel comptabilité en toute autonomie OBJECTIFS Être autonome dans la tenue de la comptabilité et dans la gestion quotidienne d une entreprise COMPÉTENCES ACQUISES Comprendre l entreprise comme entité économique Assimiler la logique générale

Plus en détail

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par

Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz. par Av.Fiter i Rossell, 71 Escaldes-Engordany www.ada.ad-dona@ada.ad La Formation Continue des Femmes: Un aspect Essentiel de l Égalité Exposé préparé pour la Conférence de Vaduz par Mme. Pilar Triquell-Seró

Plus en détail

Dossier Gestmag 2007. Livre VII. Clôture journalière de Caisse

Dossier Gestmag 2007. Livre VII. Clôture journalière de Caisse Dossier Gestmag 2007 Livre VII Clôture journalière de Caisse Domiciel Inform@tique Page 1 Avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. Généralités sur les clôtures de caisse 3 1.1 Durée de la période de caisse 3 1.1.1

Plus en détail

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière

Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière A N A L Y S E S 2 0 0 8-1 Personnes handicapées mentales : Citoyens à part entière Contexte Lorsque l on évoque les personnes handicapées et le vote, l on pense presque systématiquement à l accessibilité

Plus en détail

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée

Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée Lexique Chiffre d affaires Ensemble de la production vendue par une entreprise sur une période donnée > Le chiffre d affaires est un concept très simple qui permet de mesurer l activité d une entreprise

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup UNIVERSITE CLAUDE BERNARD Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA sup Stage de 3 mois à la fac d ingénierie de l université de Porto Gabriel MESTRE 2013 Je suis actuellement étudiant en 2eme année d un

Plus en détail

Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts

Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts HOUDEVILLE Gwendoline 3èmeA Rapport de STAGE Leclerq Espaces Verts Jeudi 5 et vendredi 6 décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 INTRODUCTION...3 PRÉSENTATION ET ORGANISATION DE L'ENTREPRISE...4 1. Localisation

Plus en détail

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière 1 / 12 Processus 2 : Contrôle et production de l information financière Les processus 1 et 2 regroupent les principales obligations (ou règles) comptables des entreprises relatives à l établissement des

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques)

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) BOUCHENOIRE MENIN Julie TS2 SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) Groupe : MIGNOT Maëlys BOUCHENOIRE MENIN Julie Projet : SURFNET 2014-2015 1. Présentation du projet, origine, but et lancement

Plus en détail

Saisir des règlements par le relevé de banque

Saisir des règlements par le relevé de banque Fiche procédure n 7 24 juillet 2012 Saisir des règlements par le relevé de banque Préambule et explications générales Pourquoi saisir le règlement des factures directement en banque? En fonctionnement

Plus en détail

CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE. Le Président Bordeaux, le 12 janvier 2007

CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE. Le Président Bordeaux, le 12 janvier 2007 CHAMBRE REGIONALE DES COMPTES D AQUITAINE Le Président Bordeaux, le 12 janvier 2007 Références à rappeler : JNG/RN/RODI1 064 043 483 Monsieur le Maire, Par lettre du 25 avril 2005, vous avez été informé

Plus en détail

COMPTABILITÉ. facile EN LIGNE SOCIÉTÉS COMMERCIALES. Éclairez votre gestion avec internet

COMPTABILITÉ. facile EN LIGNE SOCIÉTÉS COMMERCIALES. Éclairez votre gestion avec internet COMPTABILITÉ EN LIGNE facile SOCIÉTÉS COMMERCIALES Éclairez votre gestion avec internet Comptabilité en ligne facile Spécial Sociétés commerciales avec le site Éclairez votre gestion avec internet Sommaire

Plus en détail

B. Le rapprochement bancaire

B. Le rapprochement bancaire D autres signataires peuvent éventuellement être désignés mais il n est pas prudent de multiplier inconsidérément le nombre de personnes habilitées à effectuer des règlements sur le compte du comité d

Plus en détail

Initiation à la comptabilité Une technique accessible

Initiation à la comptabilité Une technique accessible Initiation à la comptabilité Une technique accessible Acquérir des connaissances de base en comptabilité pour : - mieux comprendre le fonctionnement de son entreprise - optimiser ses échanges avec l expert-comptable

Plus en détail

Les enjeux du recrutement

Les enjeux du recrutement Fiche d animation Compétence B Les enjeux du recrutement Objectif Faire découvrir aux élèves les procédures et enjeux lors d un recrutement : curriculum vitae, lettre de motivation, entretien d embauche.

Plus en détail

SOMMAIRE. Page 4 : Pilotage de l entreprise. Page 5 : Outil informatique. Page 6 : Amélioration des ventes. Page 7-8 : Gestion financière

SOMMAIRE. Page 4 : Pilotage de l entreprise. Page 5 : Outil informatique. Page 6 : Amélioration des ventes. Page 7-8 : Gestion financière Chefs d entreprise, conjoints collaborateurs, salariés, La Chambre de Métiers et de l Artisanat du Gers vous propose une palette de pour vous aider dans votre quotidien. Nous vous accompagnons dans le

Plus en détail

Totems (5ème HarmoS) :

Totems (5ème HarmoS) : Totems (5ème HarmoS) : Une activité mathématique pour apprendre à développer des stratégies de recherche Lucie Passaplan Etudiante à l Université de Genève Introduction La résolution de problèmes au sens

Plus en détail

L intranet. Intégration des comptes. Pourquoi une intégration des comptes?

L intranet. Intégration des comptes. Pourquoi une intégration des comptes? Fiche Action L intranet Intégration des comptes Pourquoi une intégration des comptes? L association des Scouts et Guides de France est une seule entité juridique, une personne morale unique. Ce statut

Plus en détail

Projet professionnel

Projet professionnel FONGECIF POITOU-CHARENTES Projet professionnel Esthéticienne Pamela MESSY 10/10/2013 Demande de prise en charge de formation à distance en vue d obtenir le CAP Esthétique Cosmétique Parfumerie Sommaire

Plus en détail

Université d Aix-Marseille 2015 2016 Licence CUPGE COMPTE-RENDU DU SYSTÈME D INTERROGATIONS ORALES EN CUPGE ORGANISÉ EN 2015-2016.

Université d Aix-Marseille 2015 2016 Licence CUPGE COMPTE-RENDU DU SYSTÈME D INTERROGATIONS ORALES EN CUPGE ORGANISÉ EN 2015-2016. Université d Aix-Marseille 2015 2016 Licence CUPGE COMPTE-RENDU DU SYSTÈME D INTERROGATIONS ORALES EN CUPGE ORGANISÉ EN 2015-2016. PIERRE ARNOUX Comme les deux années précédentes, un système d interrogations

Plus en détail

Séquence d observation en milieu professionnel «Stage en entreprise» Année scolaire 2015 / 2016

Séquence d observation en milieu professionnel «Stage en entreprise» Année scolaire 2015 / 2016 COLLEGE LE PETIT PRINCE Gignac la Nerthe Parcours de Découverte des Métiers et des Formations - Troisième Séquence d observation en milieu professionnel «Stage en entreprise» Année scolaire 2015 / 2016

Plus en détail

Le livret d accueil du conseil syndical

Le livret d accueil du conseil syndical Le livret d accueil du conseil syndical Association des Responsables de Copropriété www.unarc.asso.fr L ARC et l UNARC ASSOCIATION DES RESPONSABLES DE COPROPRIÉTÉ L ARC, Association des Responsables de

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION

DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION DOSSIER DE DEMANDE D INDEMNISATION TRISKELL - 2 ÈME PHASE 2014 LORIENT PLŒMEUR QUÉVEN > Commission d indemnisation des commerçants et artisans (CICA) riverains du chantier de bus à haut niveau de service

Plus en détail

L Imprimerie nationale

L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale L Imprimerie nationale, qui était un service central du ministère des finances jusqu en 1993, est devenue à partir du 1er janvier 1994 une société anonyme appartenant à l Etat. La

Plus en détail

LE STAGE EN ENTREPRISE

LE STAGE EN ENTREPRISE Le stage LE STAGE EN ENTREPRISE Le stage en entreprise est obligatoire pour tous les élèves de troisième, il doit faire l objet d un recherche active durant le premier trimestre de l année scolaire. Il

Plus en détail

3 ème : De la recherche de stage à la présentation orale. Guide réalisé par les élèves de 3 ème, option Découverte Professionnelle

3 ème : De la recherche de stage à la présentation orale. Guide réalisé par les élèves de 3 ème, option Découverte Professionnelle 3 ème : De la recherche de stage à la présentation orale Guide réalisé par les élèves de 3 ème, option Découverte Professionnelle AVANT LE STAGE I. Se poser les bonnes questions : Quoi? Mes goûts ou chercher

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER Exercice 2008

RAPPORT FINANCIER Exercice 2008 RAPPORT FINANCIER Exercice 2008 Une année marquée par la mise en place d un nouveau trésorier. Il y a eu d abord une révélation d un déficit important dans les comptes du CLUQ pour l exercice 2007 à l

Plus en détail

Wilog ERP Formation 16/03/2012. Wilog ERP Formation

Wilog ERP Formation 16/03/2012. Wilog ERP Formation Wilog ERP Formation Page 1 sur 40 1. Aide Wilog générale... 4 Facilités dans les tables... 4 Aperçu avant impression... 4 Liste déroulante... 4 2. Gestion des formations & du catalogue... 4 Import d un

Plus en détail