Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT"

Transcription

1 Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009

2 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable : le rapprochement bancaire V. Analyse 8 VI. Conclusion 9 VII. Remerciement 10 Sommaire des annexes Annexe 1 : Relevé de compte bancaire Annexe 2 : Grands-livres des comptes généraux Annexe 3 : Rapprochement de banque.

3 1. INTRODUCTION J ai effectué ma période de stage du 13 octobre au 21 novembre 2008 dans l entreprise ALTITOIT qui est située à?????????????. Son activité principale consiste à effectuer tous types de travaux de couvertures, de travaux d accès difficile et à grande hauteur, de travaux en milieux confinés ainsi que protéger des bâtiments contre les nuisances de pigeons. Au cours de cette période de formation en entreprise, j ai eu l occasion d établir et de contrôler les états périodiques, le suivi des comptes clients (pointage, lettrage justification de solde), règlement des fournisseurs, des devis, des remise de chèques en banque, des bulletins de paies, répondre aux appels téléphonique, créer des tableaux pour la relance des retenue de garanties et pour le calcul des heures des ouvriers pour les paies ainsi que d imputer et comptabiliser les opérations de trésorerie puis les contrôler afin d établir un état de rapprochement bancaire. Parmi les diverses tâches exécutées, j ai choisi de développer celle du «rapprochement bancaire». J ai choisi ce thème car je trouve que c est le plus intéressant de tous. C est une étude qui nécessite des travaux de pointage long mais fondamentaux. Je vais dans un premier temps présenter l entreprise puis décrire mes travaux comptables relatifs au thème choisi en deux parties : 1 Le but de l état de rapprochement 2 La procédure

4 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1 Code APE : Forme juridique : E.U.R.L Capital social : N de registre du commerce : Nationalité : Française Date de création : 1989 Effectifs de l entreprise : 9 Présentation du service : Raison sociale : Siège social : N de Téléphone : N FAX : Perspective d avenir : - Etoffer l entreprise - Se maintenir malgré la conjoncture actuelle due au futur licenciement de plus personnes courant Rayonnement économique : - L activité principale de l entreprise se déroule essentiellement dans la région Nord pas de Calais. Ce rayonnement atteint 90-95% du Chiffres d Affaires de la société ALTITOIT.

5 2

6 3

7 3. DESCRIPTION DE L ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE Présenter un état de rapprochement bancaire signifie justifier les écarts constatés entre les soldes de deux comptes réciproques. Les comptes réciproques sont les comptes ouverts chez deux agents économiques différents pour enregistrer leurs relations réciproques. Ce qui emploi chez l un est ressource chez l autre et réciproquement. Un rapprochement bancaire consiste donc à compléter chacune des deux comptabilités avec des opérations non encore enregistrées chez l un ou chez l autre. Je pars des soldes donnés par le compte 512 Banque dans l entreprise et j arrive au même solde réel qui figure sur le relevé de la banque après la saisie de toutes les opérations manquantes de part et d autre. Les soldes rectifiés des comptes sont de même montant mais de sens opposés (comptes réciproques). Après avoir établi le rapprochement bancaire, j identifie les opérations que l entreprise n a pas encore enregistrées pour les saisir..1 Le but du rapprochement bancaire Un état de rapprochement bancaire est très important, il permet de contrôler si les ordres de décaissement émis ont étés débités des comptes et si les recettes attendues sont bien encaissées. Les différences qui résident du rapprochement doivent être justifiées, elles peuvent être dues à : Des chèques mal saisis. Des erreurs de journaux. Double saisie de frais bancaires. 4

8 Des chèques envoyés mais non encaissés par les fournisseurs Une différence de solde non justifiée peut cacher un gros problème de gestion. C est pour cela qu il est impératif de régulièrement établir un état de rapprochement bancaire. Pour établir un état de rapprochement bancaire, il faut : Extrait de compte tenu par la banque Le compte banque de l entreprise Le précédent état de rapprochement bancaire 2 La procédure 1). Je vérifie d abord que le solde du compte 512 en début de mois ou en début d exercice correspond bien au solde qui figurait sur l état de rapprochement précédent Il faut s assurer qu une écriture n a pas été enregistrée par mégarde en date du mois précédent... 2). En utilisant l état de rapprochement de la période précédente, je regarde si les sommes qui n avaient pas encore été comptabilisées dans l ancien ETAT par une partie ont maintenant été comptabilisées dans le nouvel ETAT par cette même partie. 3). Ensuite, je compare notre comptabilité (compte 512) avec celle du banquier et je pointe les opérations identiques, comptabilisées pour le même montant, au centime près. ATTENTION : Pour le banquier, les écritures sont enregistrées dans le sens opposé au notre (notre extrait représente son compte client dans sa comptabilité) Pour pointer un chèque émis, les sommes identiques seront pointées, au crédit dans notre compte 512, et au débit sur l extrait de notre compte banque. S il y a un écart (même d un centime) : ne pas pointer. Si le montant est identique, mais dans la colonne débit chez nous et dans la colonne crédit du banquier : l opération a été passée comme une recette par l un et comme une sortie d argent par l autre (inversion) : ne pas pointer. Si la somme est identique, mais ne correspond pas à la même opération : ne pas pointer. Une somme chez l un peut correspondre à plusieurs lignes chez l autre (nominal moins frais, ou détail d une remise de plusieurs chèques, etc.) : pointer.

9 5 4). Mettre en évidence les sommes non pointées, en les entourant ou en les surlignant. 5). Après le pointage, on crée le tableau : «ETAT DE RAPPROCHEMENT» qu on peut présenter sur le modèle suivant : Avec une partie CHEZ NOUS qui représente notre solde actuel, plus les écritures qui nous manquent ; Et une partie CHEZ LE BANQUIER avec le solde de son extrait, plus les écritures qu il a oubliées (ou plutôt les opérations qu il ne connaît pas encore, comme les chèques qui n ont pas encore été remis en banque par nos fournisseurs...) a). Je place donc le solde de notre compte 512 (voir grand livre) CHEZ NOUS et le solde de l extrait bancaire CHEZ LE BANQUIER. b). Ajouter dans la partie CHEZ NOUS, les écritures qui manquent dans notre comptabilité (celles qu en principe, nous enregistrerons ensuite) c est à dire les sommes comptabilisées par le banquier (=sur son extrait) mais qui n ont pas pu être pointées (car nous ne les avions pas passées). c).positionner ces sommes du côté où je devrai les passer : Si le banquier a comptabilisé une somme au crédit = entrée d argent sur le compte, nous devrons comptabiliser cette recette au débit et réciproquement... d) De la même façon, CHEZ LE BANQUIER, les écritures qui se trouvent dans notre compte 512 mais qui n ont pas pu être pointées car lui ne les avait pas comptabilisées. (Rappel : si nous avons comptabilisé une sortie d argent = au crédit, le banquier devra enregistrer cette même dépense au débit) e). Il faut que j indique sur l état de rapprochement toutes les informations non lettrées. f). Le logiciel calcule le solde rectifié (ou nouveau solde ou solde théorique ) en partant du solde trouvé sur l extrait bancaire d un côté, et dans le compte 512 (ou la balance) de l autre côté, et en ajoutant les mouvements débiteurs ou créditeurs. Si le pointage a été bien fait, et le tableau correctement remplis, je dois normalement trouver le même solde au centime près (débiteur chez l un, créditeur chez l autre) 6

10 6). Le tableau d état de rapprochement doit être précis : Nom de la banque. Date de l état de rapprochement. Date de comptabilisation des écritures en rapprochement. Libellé précis des écritures en rapprochement. C est grâce à ces informations que je pourrai : Repérer des opérations qui n ont pas été pointées alors qu elles apparaissent de chaque côté (d après les dates et les libellés) Repérer des anomalies d enregistrement (opérations comptabilisées à l envers) grâce au libellé et au sens de l écriture 7). D après les informations figurant sur le tableau de rapprochement, vérifier que le pointage est correct ; Si une même opération n a pas été pointée, elle apparaît alors de chaque coté (Chez nous, et chez le banquier), dans ce cas, je la pointe, la supprime du tableau donc par conséquent le refaire) et RECALCULER LE NOUVEAU SOLDE. 8). D après les mêmes informations, je pourrai détecter les anomalies et faire les recherches qui s imposent. 9). Si besoin je prépare et effectue la saisie des écritures utiles : Il s agit, en principe, des écritures qui avaient été ajoutées dans la partie CHEZ NOUS mais attention à tenir compte des écarts de sommes qui ne doivent être comptabilisées que pour la différence. 10). Si des régularisations ont été enregistrées sur la période de rapprochement, il faut obligatoirement modifier l état de rapprochement (refaire un tableau), en faisant disparaître les opérations corrigées, et en indiquant le solde actuel du compte 512 puis recalculer le nouveau solde rectifié! 11). Conserver ce tableau définitif, par exemple dans le classeur de banque avec l extrait de compte, Il faudra l utiliser pour réaliser l état de rapprochement du mois suivant.

11 7 IV. ANALYSE Quelles sont les différences entre l état de rapprochement au centre de formation et en entreprise? J ai pu constater que d établir un état de rapprochement en entreprise était beaucoup plus simple qu au centre de formation car tout est sur informatique notamment pour le lettrage des comptes, ainsi que le solde des comptes corrigés qui se font automatiquement. Au centre tout est fait sur papier, et il faut tout calculer. Par contre au centre de formation on a le droit à l erreur si je puis dire tandis qu en entreprise le droit à l erreur est interdit sous peine de majoration de la part de l état.

12 8 REMERCIEMENT Je tiens sincèrement à remercier les gérants de la société Monsieur Grégoire et Madame Evelyne de m avoir accueilli dans leur entreprise et me donner ma chance de pouvoir parfaire ma formation. Je remercie tout particulièrement Madame Evelyne, mon maître de stage pour m avoir accordé son temps et sa confiance avec un dévouement absolu. Je tiens à lui adresser toute ma sincère amitié et tous mes remerciements pour sa participation dans l optique que je quitte ce stage en ayant acquis un maximum de compétences professionnelles, mais aussi que je tire de ce séjour en entreprise, un total épanouissement. Madame Evelyne ainsi que Monsieur Grégoire m ont vraiment donné l impression qu ils souhaitaient que mon stage soit réussi et se sont investis activement dans ce sens. Je remercie également l ensemble du personnel de l entreprise pour sa gentillesse.

13 9 V. CONCLUSION Tout au long du rapport, j ai essayé de vous faire vivre une partie du travail d un comptable. Bien entendu le rapport n est pas une image exhaustive du métier. J ai moi-même participé à d autres taches mais il m a semblé plus compréhensible de me focaliser sur le rapprochement bancaire. La diversité des taches et des domaines abordés a été une réelle motivation pour m impliquer toujours de plus en plus dans le stage, et cela sera, j en suis persuadé une expérience unique dans mon parcours professionnel. Mon objectif était principalement de découvrir un métier. Cela peut paraître étrange pour la plupart des personnes d aimer les chiffres mais il s agit en réalité d être au cœur de la vie de l entreprise et d en ressentir les moindres battements. En effet, l évolution des chiffres nous permet d apprécier l évolution même de l entreprise même si, il est vrai, il faut souvent savoir lire à travers eux. Ce stage m'a permis de découvrir la vie en entreprise. C'est un premier contact positif et très enrichissant avec le monde du travail qu est le bâtiment. J'ai dû m'intégrer dans une équipe en gagnant sa confiance, échangé avec d'autres personnes pour progresser. J'ai compris qu'une entreprise est un groupe de personnes différentes qui travaillent ensemble avec tous les avantages et les inconvénients que cela implique. Ayant pour but de bien faire dans l'entreprise, celle-ci leur permet également de s'assumer financièrement et s'intégrer socialement. Le stage m a énormément apporté, autant sur l aspect technique qu organisationnel et humain. En effet, l enseignement scolaire m a surtout permis, d avoir des méthodologies de travail et surtout une grande capacité d adaptation face à des situations diverses. Mais ces six semaines passées au sein de l Entreprise m ont permis de traduire ces atouts dans des situations réelles et ainsi concrétiser ses acquis, voir parfois les remettre en cause lorsque cela était nécessaire. Il est vrai également que sur un point de vu des connaissances techniques, il n y a pas de meilleur école qu une entreprise. Ainsi j ai pu, grâce notamment aux équipes, aux connaissances très diversifiées, apprendre énormément de choses sur le métier de comptable.

14 10

RAPPORT DE STAGE. Entreprise Picarde de Comptabilité

RAPPORT DE STAGE. Entreprise Picarde de Comptabilité LECOURT Flavien 2e année PMI-PMO IUT DE L OISE Département GEA RAPPORT DE STAGE Entreprise Picarde de Comptabilité Stage effectué du 23 Février au 16 Avril 2004 1 SOMMAIRE Remerciements p4 Tableau de résumé

Plus en détail

**************** Réalisé par : NAKACH soukaina

**************** Réalisé par : NAKACH soukaina **************** Réalisé par : NAKACH soukaina Encadrer par : Mr. Mostafa ELKORCHI PERIODE DE STAGE : 01/08/2014 AU 30/08/2014 REMERCIEMENT Au long de cette période, sachant répondre à toutes mes interrogations.

Plus en détail

Chapitre IV. Eléments justificatifs et échantillonnage: Base de l opinion du réviseur

Chapitre IV. Eléments justificatifs et échantillonnage: Base de l opinion du réviseur Chapitre IV Eléments justificatifs et échantillonnage: Base de l opinion du réviseur L opinion qu un auditeur indépendant exprime sur la sincérité des documents financiers c une entreprise est basée sur

Plus en détail

L' ÉTAT DE RAPPROCHEMENT

L' ÉTAT DE RAPPROCHEMENT COKELAER FLORENT PBC SOCIÉTÉ INDUSTRIELLE DE CHAUFFAGE rue Orphée Variscotte B.P. 64 59660 MERVILLE L' ÉTAT DE RAPPROCHEMENT Lycée FLORA TRISTAN Rue du Général de Gaule 62190 LILLERS SOMMAIRE INTRODUCTION...

Plus en détail

COMPTA-JBS. Version Windows

COMPTA-JBS. Version Windows COMPTA-JBS Version Windows TABLE DES MATIERES Introduction 3 Accès au logiciel 4 Gestion des dossiers 4 Module Ecritures 9 Editions générales 13 Journaux Grand livre sur écran Grand livre sur imprimante

Plus en détail

Système 3COH. Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH. 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1

Système 3COH. Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH. 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1 Système 3COH Quelques outils de contrôle du logiciel 3COH 3COH. Outils de contrôle du logiciel. Septembre 2013 1 Introduction Le système 3COH comporte un certain nombre d outils qui visent à aider l utilisateur

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMPTABILITE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMPTABILITE MEROTTO Kévin BACCALAUREAT PROFESSIONNEL COMPTABILITE Etude à caractère professionnel (Epreuve E2) THEME : Rapprochement bancaire Lycée Saint-Aspais 36 rue Saint-Barthélemy 77007 MELUN Cédex 2010/2011

Plus en détail

B. Le rapprochement bancaire

B. Le rapprochement bancaire D autres signataires peuvent éventuellement être désignés mais il n est pas prudent de multiplier inconsidérément le nombre de personnes habilitées à effectuer des règlements sur le compte du comité d

Plus en détail

Tenir la comptabilité d une PME/PMI sur Ciel comptabilité en toute autonomie

Tenir la comptabilité d une PME/PMI sur Ciel comptabilité en toute autonomie OBJECTIFS Être autonome dans la tenue de la comptabilité et dans la gestion quotidienne d une entreprise COMPÉTENCES ACQUISES Comprendre l entreprise comme entité économique Assimiler la logique générale

Plus en détail

Gestion comptable niveau débutant

Gestion comptable niveau débutant Les mots «finances», «budget», «ressources» nous ramènent à la notion de gestion financière et comptable de l association. Les dirigeants d une association doivent : I) rendre compte de cette gestion (pour

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION LOGICIELS SAGE COMPTA CIEL COMPTA SAGE GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE SAGE PAYE CIEL PAYE

CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION LOGICIELS SAGE COMPTA CIEL COMPTA SAGE GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE SAGE PAYE CIEL PAYE FORMATION LOGICIELS SAGE COMPTA CIEL COMPTA SAGE GESTION COMMERCIALE CIEL GESTION COMMERCIALE SAGE PAYE CIEL PAYE SAGE COMPTA CIEL COMPTA DUREE 35 H (durée modulable en fonction des besoins de l apprenant)

Plus en détail

REMERCIEMENT SOMMAIRE. Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m avoir accueilli au sein du cabinet d expertise comptable.

REMERCIEMENT SOMMAIRE. Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m avoir accueilli au sein du cabinet d expertise comptable. REMERCIEMENT Je remercie Monsieur X ainsi que Monsieur X de m avoir accueilli au sein du cabinet d expertise comptable. Je remercie également X pour la confiance qu elle m a accordée ainsi que toutes les

Plus en détail

Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie

Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie Etats de Rapprochement Principe, But et Méthodologie SOMMAIRE Introduction Principe et But des états de rapprochement Méthodologie Exemple pratique Synthèse proposée par Mr Brahim RHELLAB Mr Saad MSSELLEK

Plus en détail

module Syndic Démarrage de l Activité 58, rue de la Commanderie BP 3662-54096 Nancy Cedex Tél. : 03 83 90 36 36 Fax : 03 83 90 16 06

module Syndic Démarrage de l Activité 58, rue de la Commanderie BP 3662-54096 Nancy Cedex Tél. : 03 83 90 36 36 Fax : 03 83 90 16 06 Support Stagiaire Journée II module Le Syndic Démarrage de l Activité 58, rue de la Commanderie BP 3662-54096 Nancy Cedex Tél. : 03 83 90 36 36 Fax : 03 83 90 16 06 Agence de Paris 6, rue de Beaubourg

Plus en détail

Découpage fonctionnel : Ligne100 V16, Ligne 30 et Start

Découpage fonctionnel : Ligne100 V16, Ligne 30 et Start Découpage fonctionnel : Ligne100 V16, Ligne 30 et Start Commentaire : en bleu les nouveautés V16. Découpage fonctionnel Start 30 100 100 Pack 100 Pack + Fonctions gamme Gestion des devises 4 4 4 4 32 Gestion

Plus en détail

Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011

Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011 Vendeur Pièces Automobile ENTREPRISE Nom : FeuVert Lieu : Carpentras STAGIAIRE Nom : Turc Prénom : Fabrice Stage du lundi 17 janvier au vendredi 21 janvier 2011 Collège Alphonse Daudet - Carpentras - Année

Plus en détail

Fidulane. Ciel Comptabilité Formation complète

Fidulane. Ciel Comptabilité Formation complète Fidulane Ciel Comptabilité Formation complète Objectifs : Rendre le stagiaire capable d utiliser toutes les fonctions du logiciel Public concerné : Assistants administratifs, Assistants de Direction, Responsables

Plus en détail

Les bases de la comptabilité (2)

Les bases de la comptabilité (2) 28 octobre 2009 Les bases de la comptabilité (2) Notions de débit et de crédit Les écritures comptables sont passées selon le système dit "en partie double". Dans ce système, tout mouvement ou variation

Plus en détail

Proposition progression Baccalauréat Professionnel Comptabilité en 3 ans DOSSIER N 1 : L'ENTREPRISE. Dossier traité en seconde (1 ère année)

Proposition progression Baccalauréat Professionnel Comptabilité en 3 ans DOSSIER N 1 : L'ENTREPRISE. Dossier traité en seconde (1 ère année) DOSSIER N 1 : L'ENTREPRISE Dossier traité en seconde (1 ère année) Découvrir et identifier : Découvrir : Mettre en œuvre le poste de travail : L entreprise, Les interlocuteurs, Les structures de l'entreprise

Plus en détail

Catalogue de formation. ebp.com

Catalogue de formation. ebp.com Catalogue de formation ebp.com Les 5 Avantages de la formation EBP La prise en charge du coût de la formation EBP dispose d un numéro d agrément formation : dans le cadre de la participation des employeurs

Plus en détail

V 1 Février Mars Avril

V 1 Février Mars Avril Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion des Organisations Périodes Compétences Activités (dans l entreprise) 1.1. Participer à la définition et à la mise en œuvre du système d information

Plus en détail

Dossier Gestmag 2007. Livre VII. Clôture journalière de Caisse

Dossier Gestmag 2007. Livre VII. Clôture journalière de Caisse Dossier Gestmag 2007 Livre VII Clôture journalière de Caisse Domiciel Inform@tique Page 1 Avril 2007 TABLE DES MATIÈRES 1. Généralités sur les clôtures de caisse 3 1.1 Durée de la période de caisse 3 1.1.1

Plus en détail

Cours Comptabilité Générale 2e année

Cours Comptabilité Générale 2e année CHAPITRE II : ETAT DE RAPPROCHEMENT BANCAIRE RAPPELS a ) Le compte 521 Banque tenu par l Entreprise est débité lorsqu il augmente : - par les versements d espèces - des remises de chèques à l encaissement

Plus en détail

Comptabilité. Référence. Version 10.0 C P T 0 0 0 M A 0 1 3

Comptabilité. Référence. Version 10.0 C P T 0 0 0 M A 0 1 3 Comptabilité Version 10.0 Référence C P T 0 0 0 M A 0 1 3 COMPOSITION DU PROGICIEL PROPRIETE & USAGE CONFORMITE & MISE EN GARDE EVOLUTION LA FICHE SUGGESTION MARQUES Votre progiciel est composé d'un boîtier

Plus en détail

Intervention liminaire d Éric AUBIN

Intervention liminaire d Éric AUBIN Intervention liminaire d Éric AUBIN Sous réserve du prononcé Tout d abord, merci à vous de vous être rendus disponibles pour participer à cette conférence de presse qui a pour ambition de mettre en avant

Plus en détail

Office Central de la Coopération à l École Association 1901 reconnue d utilité publique

Office Central de la Coopération à l École Association 1901 reconnue d utilité publique de l'oise, B.P. 60945 60009 BEAUVAIS Cedex Tel : 03 44 48 49 16 - Fax : 03 44 45 62 87 - Courriel : ad60@occe.coop Site Internet : http://www.occe.coop/ad60 L OCCE c est? Les coopératives. Oui, c est l

Plus en détail

Changer de banque. Le guide de la mobilité. www.lesclesdelabanque.com LES MINI-GUIDES BANCAIRES AVRIL 2016 HORS-SÉRIE

Changer de banque. Le guide de la mobilité. www.lesclesdelabanque.com LES MINI-GUIDES BANCAIRES AVRIL 2016 HORS-SÉRIE AVRIL 2016 HORS-SÉRIE www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Changer de banque Le guide de la mobilité Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE 4 Avant-propos 5 Je

Plus en détail

M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1 MANAGEMENT ET ORGANISATIONS DU STAGE AU RAPPORT

M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1 MANAGEMENT ET ORGANISATIONS DU STAGE AU RAPPORT Place du Maréchal De Lattre de Tassigny 75775 PARIS CEDEX 16 DEPARTEMENT MSO Bureau des Stages M 1- Gestion- D 404 Tél. 01.44.05.46.09 Fax 01.44.05.46.61 M1 FINANCE-M1 MARKETING-M1 MANAGEMENT DE LA PERFORMANCE-M1

Plus en détail

COMPTABILITÉ. facile EN LIGNE SOCIÉTÉS COMMERCIALES. Éclairez votre gestion avec internet

COMPTABILITÉ. facile EN LIGNE SOCIÉTÉS COMMERCIALES. Éclairez votre gestion avec internet COMPTABILITÉ EN LIGNE facile SOCIÉTÉS COMMERCIALES Éclairez votre gestion avec internet Comptabilité en ligne facile Spécial Sociétés commerciales avec le site Éclairez votre gestion avec internet Sommaire

Plus en détail

ORGANISATION ADMINISTRATIVE

ORGANISATION ADMINISTRATIVE ORGANISATION ADMINISTRATIVE A) LE CONTROLE INTERNE Se caractérise notamment par les éléments suivants : A - Un système d organisation B - Un système de documentation et d information C - Un système de

Plus en détail

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires

Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social. Vade-mecum à destination des partenaires Justifier financièrement un projet subventionné par le Relais Social Vade-mecum à destination des partenaires Pour pouvoir réaliser des actions innovantes et toujours plus adaptées au public en grande

Plus en détail

Orléans-Tours - Bac pro comptabilité-secrétariat 3 ans avril 2009 1

Orléans-Tours - Bac pro comptabilité-secrétariat 3 ans avril 2009 1 Le contrôle de la trésorerie Le référentiel de baccalauréat professionnel comptabilité et secrétariat Compétences : Enregistrer les documents de trésorerie Contrôler les comptes de trésorerie Établir les

Plus en détail

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr

Manuel d utilisation. www.rdliberal.fr Manuel d utilisation Vous venez de choisir d utiliser ce logiciel et nous vous en remercions. Au travers de ces quelques pages nous souhaitons vous guider dans la prise en main de ce programme de tenue

Plus en détail

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement

Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement Mireille Houart Juillet 2013 Évaluation du séminaire de méthodologie pour les étudiants en étalement 1. Contexte En 2012-2013, suite à la réforme et à la demande de la Faculté de médecine, un séminaire

Plus en détail

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale

COURS 470 Série 11. Comptabilité Générale COURS 470 Série 11 Comptabilité Générale Administration générale de l'enseignement et de la Recherche scientifique Direction de l'enseignement à distance REPRODUCTION INTERDITE Communauté française de

Plus en détail

Rapport de stage. en vue de l obtention du Diplôme Universitaire Auditeur Financier

Rapport de stage. en vue de l obtention du Diplôme Universitaire Auditeur Financier Rapport de stage en vue de l obtention du Diplôme Universitaire Auditeur Financier STAGIAIRE ASSISTANT AUDITEUR Faculté des Sciences Economiques et de Gestion 2009/2010 Tuteur pédagogique : Christophe

Plus en détail

IDENTITE : Nom : Prénom : Date et lieu de naissance : Nationalité : CIN : Adresse : Téléphone : 96 629 740 Email :

IDENTITE : Nom : Prénom : Date et lieu de naissance : Nationalité : CIN : Adresse : Téléphone : 96 629 740 Email : CURRICULUM VITAE IDENTITE : Nom : Trimech Prénom : Wajdi Date et lieu de naissance : 14-03-1983 à Monastir Nationalité : Tunisienne CIN : 06834438 à Tunis le 26/02/2014 Adresse : Cité olympique Tunis 1003

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation Générale p. 3. Saisie d une pièce comptable p. 4. Consultation d un compte p. 5. Modules de règlement p. 6

SOMMAIRE. Présentation Générale p. 3. Saisie d une pièce comptable p. 4. Consultation d un compte p. 5. Modules de règlement p. 6 1 SOMMAIRE Présentation Générale p. 3 Saisie d une pièce comptable p. 4 Consultation d un compte p. 5 Modules de règlement p. 6 Règlement clients p. 7 Rapprochement bancaire p. 9 Relances clients p. 10

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

Comptabilité 30 & 100

Comptabilité 30 & 100 Comptabilité 30 & 100 Nouveautés fonctionnelles et découpage : Ligne100 V14, Ligne 30 et Start V12 Fonctions Start 30 100 100 Pack 100 Pack + Fonctions gamme Impression au format PDF Win Win Win Win Win

Plus en détail

Manuel de Formation COMPTABILITE 2002

Manuel de Formation COMPTABILITE 2002 Manuel de Formation COMPTABILITE 2002 1 - Création d'une société 2 2 - Paramétrage général 4 a. Les coordonnées 4 b. Les préférences 5 c. Les racines de comptes 7 d. Les utilisateurs 7 e. Le plan comptable

Plus en détail

Le Cahier de Caisse. Pour cela, il est indispensable de contrôler ses recettes et ses dépenses et de faire périodiquement le point sur sa gestion.

Le Cahier de Caisse. Pour cela, il est indispensable de contrôler ses recettes et ses dépenses et de faire périodiquement le point sur sa gestion. Srces: Revue Communautés Africaines, n 16 & 17, 1986, B.P. 5946, Dala-Akwa, CAMEROUN Le Cahier de Caisse Lorsqu on est agent de développement, on est appelé : à gérer un petit projet à aider les communautés

Plus en détail

Logiciel Comptacoop VERSION EXCEL :

Logiciel Comptacoop VERSION EXCEL : Logiciel Comptacoop VERSION EXCEL : 1 Télécharger le logiciel version excel 2 À chaque ouverture de la feuille, il faut ACTIVER LES MACROS. Cliquer ici! A défaut, vous ne pourrez pas enregistrer vos écritures

Plus en détail

Merci à Claudie Larané pour son accueil sympathique et sa coopération professionnelle tout au long de ces trois mois.

Merci à Claudie Larané pour son accueil sympathique et sa coopération professionnelle tout au long de ces trois mois. 1 Ma reconnaissance s adresse à Monsieur Benoit Xavier, responsable du centre et maître de stage. Son accueil chaleureux et la confiance qu il m a accordée ont rendu ce stage très intéressant. Je tiens

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE PARTIE II

COMPTABILITE GENERALE PARTIE II COMPTABILITE GENERALE PARTIE II (*) WWW.SEGBM.NET 1 LES NOTIONS DE BASE D UNE COMPTABILITE EN PARTIE DOUBLE I-Le fonctionnement des comptes Un compte est la plus petite unité d'enregistrement d'une opération

Plus en détail

Mémoire Idex Environnement Bretagne

Mémoire Idex Environnement Bretagne Mémoire Idex Environnement Bretagne Aurore GOURLET BTS Comptabilité gestion Session 2015 Durant ma formation en Comptabilité et Gestion des Organisations j'ai réalisé un stage d une durée de 8 semaines

Plus en détail

La clôture annuelle EBP V11

La clôture annuelle EBP V11 La clôture annuelle EBP V11 FAIRE UNE SAUVEGARDE SUR DISQUETTES/CLEF USB ET DISQUE DUR I) Effectuer le lettrage de tous vos comptes clients et fournisseurs Menu quotidien lettrage automatique 2) Validation

Plus en détail

ASSURER LE SUIVI ADMINISTRATIF DE l EXPLOITATION

ASSURER LE SUIVI ADMINISTRATIF DE l EXPLOITATION ASSURER LE SUIVI ADMINISTRATIF DE l EXPLOITATION Le contexte actuel : la gestion administrative de l exploitation occupe de plus en plus de temps du fait des demandes croissantes des administrations dans

Plus en détail

Le Thelemos, 12 et 15 quai du Commerce CP 50203-69336 LYON CEDEX 09 - FRANCE

Le Thelemos, 12 et 15 quai du Commerce CP 50203-69336 LYON CEDEX 09 - FRANCE Le Thelemos, 12 et 15 quai du Commerce CP 50203-69336 LYON CEDEX 09 - FRANCE Remerciements Je tiens à remercier Mr Patouillard pour m avoir reçue et acceptée en stage, ainsi Isabelle Duchêne, ma tutrice

Plus en détail

Devenir collaborateur comptable

Devenir collaborateur comptable 15 Jours Devenir collaborateur comptable dans COMPTABILITE - COMPTABILITE GENERALE et ECRITURES DE COMPTE Objectifs de la formation Découvrir le bilan et le compte de résultat Maîtriser l enregistrement

Plus en détail

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Comptable Assistant(e) Niveau IV

REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL. Comptable Assistant(e) Niveau IV REFERENTIEL EMPLOI ACTIVITES COMPETENCES DU TITRE PROFESSIONNEL Comptable Assistant(e) Niveau IV Site : http://www.emploi.gouv.fr SOMMAIRE Pages Présentation de l évolution du Titre Professionnel...5

Plus en détail

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Comptabilité INITIATION À LA COMPTABILITÉ GÉNÉRALE Permettre à des non-initiés d acquérir les rudiments pour une pratique opérationnelle de la comptabilité générale, en examiner les finalités et leur apporter

Plus en détail

GDSCOMPTA 4.1 COMPTABILITE GENERALE. GdsCompta sous Windows XP, Vista, 7 et 8

GDSCOMPTA 4.1 COMPTABILITE GENERALE. GdsCompta sous Windows XP, Vista, 7 et 8 GDSCOMPTA 4.1 COMPTABILITE GENERALE Logiciel sous Windows Fonctionne sous Windows XP, Vista, 7 et 8 Multi-dossier De la saisie des écritures au bilan, une comptabilité complète. Plan comptable adapté suivant

Plus en détail

1 ER SEPTEMBRE 2008 INSPECTION ACADEMIQUE DE L ORNE DOSS - CONSEIL AUX EPLE DOCUMENT ELABORE PAR GHISLAINE MERCIER

1 ER SEPTEMBRE 2008 INSPECTION ACADEMIQUE DE L ORNE DOSS - CONSEIL AUX EPLE DOCUMENT ELABORE PAR GHISLAINE MERCIER DOSS - CONSEIL AUX EPLE DISSOLUTION ET TRANSFERT D UNE AGENCE COMPTABLE PROCEDURE La mise en œuvre de la nouvelle carte cible des agences comptables, arrêtée par le Recteur d Académie, se poursuit. Pour

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES FUTURSAPPRENTIS DANS LA RECHERCHE DE LEUR ENTREPRISE

ACCOMPAGNER LES FUTURSAPPRENTIS DANS LA RECHERCHE DE LEUR ENTREPRISE ACCOMPAGNER LES FUTURSAPPRENTIS DANS LA RECHERCHE DE LEUR ENTREPRISE 1 LA CIBLE Définir mon projet professionnel Identifiez le ou les projet(s) professionnel(s) afin d adapter le CV en mettant en avant

Plus en détail

FICHE FONCTIONNELLE CPT04 26/04/13 EFFETS/BOR FOURNISSEURS. Copyright WaveSoft Comptabilité & Gestion Commerciale 1/7

FICHE FONCTIONNELLE CPT04 26/04/13 EFFETS/BOR FOURNISSEURS. Copyright WaveSoft Comptabilité & Gestion Commerciale 1/7 Gestion des Effets/Billets à ordre fournisseurs... 2 Activation de la gestion des B.O.R fournisseurs Paramétrage... 2 Activation de la gestion des effets fournisseurs Paramétrage... 3 Liste des Effes/B.O.R...

Plus en détail

Juriste d'entreprise

Juriste d'entreprise Service des formations professionnalisées Licence Juriste d'entreprise UE4 Comptabilité des sociétés (Cours de Mme Duffau) 24 mars 2015 9h 30-12h 30 -------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

P1C10 Le contro le des re glements

P1C10 Le contro le des re glements P1C10 Le contro le des re glements I. L organisation des contrôles Afin d éviter toutes fraudes ou incidents de paiement, les entreprises doivent mettre en place diverses procédures de contrôle : - Appliquer

Plus en détail

Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC.

Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC. Guide méthodologique volet aides directes programme FISAC. 1. Les modalités de la procédure : Une entreprise ne peut être éligible si elle n est pas inscrite au registre du commerce de la CCI ou au registre

Plus en détail

Tout en offrant une simplicité et une souplesse d'utilisation, il gère la sécurité de l'entreprise dans son utilisation. Découvrons le menu d'accueil

Tout en offrant une simplicité et une souplesse d'utilisation, il gère la sécurité de l'entreprise dans son utilisation. Découvrons le menu d'accueil Manuel Présentation i préface vous assiste dans la gestion de votre entreprise. Il vous indique en temps réel les mouvements de l'activité, vous donne les éléments indispensables aux décisions, justifie

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SYSTÈME COMPTABLE DE L ENTREPRISE SUIVI BUDGÉTAIRE FILIALE DIRECTION UNITÉ PROJET

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SYSTÈME COMPTABLE DE L ENTREPRISE SUIVI BUDGÉTAIRE FILIALE DIRECTION UNITÉ PROJET SCRABBLE WEB COMPTA COMPTABILITÉ DES ENGAGEMENTS COMPTABILITÉ FINANCIÈRE SYSTÈME COMPTABLE DE L ENTREPRISE COMPTABILITÉ ANALYTIQUE INTÉGRÉ SUIVI BUDGÉTAIRE SUIVI DE LA TRÉSORERIE FILIALE USINE DIRECTION

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. Stage en classe de seconde. Découverte d un milieu professionnel, découverte des métiers.

LIVRET DE STAGE. Stage en classe de seconde. Découverte d un milieu professionnel, découverte des métiers. LIVRET DE STAGE Stage en classe de seconde Découverte d un milieu professionnel, découverte des métiers. 1 Chers élèves, Vous voici à la veille de rejoindre une entreprise, une association, une institution

Plus en détail

LA COMPTABILISATION DE LA PAIE

LA COMPTABILISATION DE LA PAIE FORMATION INDIVIDUALISEE A LA GESTION 1 ère année IUT GEA LA COMPTABILISATION DE LA PAIE OBJECTIF DU DOSSIER : «ETRE CAPABLE DE COMPTABILISER LES CHARGES DE PERSONNEL» 1. Savoir distinguer les cotisations

Plus en détail

CONSEIL REGIONAL -------

CONSEIL REGIONAL ------- CONSEIL REGIONAL ------- REPUBLIQUE FRANÇAISE REGION MARTINIQUE Direction Générale Direction Générale Adjointe Education Formation tout au long de la vie et Cohésion sociale Direction de l'education Service

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG)

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG) RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES I- APPELLATION DU DIPLÔME Brevet de Technicien Supérieur Comptabilité et Gestion (BTS CG) II-. CHAMP D'ACTIVITÉ II-1Définition du métier La mission globale du

Plus en détail

COMPTA.COM. Compta.com v7 Nouvelles fonctionnalités

COMPTA.COM. Compta.com v7 Nouvelles fonctionnalités COMPTA.COM Compta.com v7 Nouvelles fonctionnalités Date de la version : 23/04/2012 SOMMAIRE 1. Nouvelle charte graphique, nouvelle page d accueil... 3 2. Comptabilisation automatique des factures... 4

Plus en détail

PREMIERE PARTIE. Les travaux d inventaire

PREMIERE PARTIE. Les travaux d inventaire 1 PREMIERE PARTIE Les travaux d inventaire 2 Leçon préliminaire : Présentation sommaire des travaux d inventaire Après la comptabilisation des opérations réalisées par l entreprise tout au long de l exercice,

Plus en détail

Accélérer la saisie des journaux de banque : où en est-on?

Accélérer la saisie des journaux de banque : où en est-on? Accélérer la saisie des journaux de banque : où en est-on? De la scanérisation des relevés bancaires décriée, certes, mais toujours pratiquée aux diverses solutions actuelles de téléchargement de relevés,

Plus en détail

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière

Processus 2 : Contrôle et production de l information financière 1 / 12 Processus 2 : Contrôle et production de l information financière Les processus 1 et 2 regroupent les principales obligations (ou règles) comptables des entreprises relatives à l établissement des

Plus en détail

Souvent le trésorier exerce aussi la fonction comptable

Souvent le trésorier exerce aussi la fonction comptable LE TRÉSORIER : est un administrateur assure la gestion de l'association effectue les comptes rendus de l'assemblée est chargé de tout ce qui concerne la gestion du patrimoine de l'association effectue

Plus en détail

I-SUITEEXPERT. Les Services Web du Cabinet DES SERVICES WEB

I-SUITEEXPERT. Les Services Web du Cabinet DES SERVICES WEB Les Services Web du Cabinet è I-SUITEEXPERT Donnez à vos clients un accès sécurisé sur tout ou partie de leurs dossiers, à travers une suite de modules web spécialisés : Le dépôt organisé de documents

Plus en détail

RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL

RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL CIEL Comptabilité - RESUME DES FONCTIONS DE BASE DU LOGICIEL (pour une saisie, sans imputation analytique, sans gestion budgétaire, sans gestion des échéances, sans gestion de la TVA sur encaissements/décaissements)

Plus en détail

Ce sont des réductions de prix fondées sur l opération de vente. On distingue :

Ce sont des réductions de prix fondées sur l opération de vente. On distingue : CHAPITRE 2 LES CLIENTS ET LES FOURNISSEURS I. PRESENTATION GENERALE DES FACTURES I.1. Définitions La facture de doit est un écrit dressé par un commerçant et constatant les conditions auxquelles il a vendu

Plus en détail

BTS - Comptabilité et gestion des organisations

BTS - Comptabilité et gestion des organisations Impression à partir du site https://offredeformation.picardie.fr le 18/12/2015. Fiche formation BTS - Comptabilité et gestion des organisations - N : 16037 - Mise à jour : 07/09/2015 BTS - Comptabilité

Plus en détail

Clôture des cotisations

Clôture des cotisations és Tréso Syndicat d utilisation Manuel Manuel d utilisation 4 S C P V C Opérations spécifiques de Clôture des cotisations Pages 2 Préambule Cette étape est destinée aux structures collectrices (syndicat

Plus en détail

Contenu Sage 50 Comptabilité 2013 - Québec

Contenu Sage 50 Comptabilité 2013 - Québec Contenu Sage 50 Comptabilité 2013 - Québec MODULE 1 ACCÈS AU PROGRAMME LOGICIEL DE COMPTABILITÉ ÉDITIONS DE SAGE 50 COMPTABILITÉ 2013 AMÉLIORATIONS DE LA VERSION 2013 SAGE 50 COMPTABILITÉ 2013 ÉTUDIANT

Plus en détail

REGLEMENT FINANCIER. 1.1. Séparation des fonctions d ordonnateur et de comptable

REGLEMENT FINANCIER. 1.1. Séparation des fonctions d ordonnateur et de comptable REGLEMENT FINANCIER Le présent règlement a pour objet de fixer les modalités de fonctionnement de la Fédération Française de Go (FFG) pour ce qui concerne les aspects comptables et financiers de sa gestion.

Plus en détail

GESTION DE LA TRESORERIE

GESTION DE LA TRESORERIE Section 4 : GESTION DE LA TRESORERIE Chapitre 1 : Encaissement chèque ou virement client Chapitre 2 : Encaissement versement bancaire client Chapitre 3 : Suivi des comptes bancaires Chapitre 4 : Gestion

Plus en détail

3 ème : De la recherche de stage à la présentation orale. Guide réalisé par les élèves de 3 ème, option Découverte Professionnelle

3 ème : De la recherche de stage à la présentation orale. Guide réalisé par les élèves de 3 ème, option Découverte Professionnelle 3 ème : De la recherche de stage à la présentation orale Guide réalisé par les élèves de 3 ème, option Découverte Professionnelle AVANT LE STAGE I. Se poser les bonnes questions : Quoi? Mes goûts ou chercher

Plus en détail

Copropriétaires: Pourquoi et comment analyser l annexe 1 : «Le bilan de la santé financière de votre copropriété»

Copropriétaires: Pourquoi et comment analyser l annexe 1 : «Le bilan de la santé financière de votre copropriété» DOSSIER DU MOIS D AVRIL 2015 POUR LE 31/3 Copropriétaires: Pourquoi et comment analyser l annexe 1 : «Le bilan de la santé financière de votre copropriété» Chaque année les syndics doivent adresser à TOUS

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE

CHAPITRE 4 LA TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A MODULE : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée (Formateur) Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre

Plus en détail

APLON FRANCE COMPTABILITÉ COMPTABILITÉ

APLON FRANCE COMPTABILITÉ COMPTABILITÉ APLON FRANCE COMPTABILITÉ COMPTABILITÉ SOMMAIRE N de pages I Paramétrage général... 1 Plan comptable... 1 Les journaux... 3 Les lots d écritures... 4 Natures... 5 Compteurs de pièces... 5 II Les tiers...

Plus en détail

Université de Montréal. Développer le sentiment d appartenance de la communauté éducative au sein d une école primaire. par Christian Lacombe

Université de Montréal. Développer le sentiment d appartenance de la communauté éducative au sein d une école primaire. par Christian Lacombe Université de Montréal Développer le sentiment d appartenance de la communauté éducative au sein d une école primaire par Christian Lacombe Département d administration et fondements de l éducation Faculté

Plus en détail

ULIS Lycée Pro Jean Geiler. Mon livret de stage. Nom :... Prénom :. Date de naissance : Stage n. Domaine :. Claudine Moss pour l Ulis Pro Geiler

ULIS Lycée Pro Jean Geiler. Mon livret de stage. Nom :... Prénom :. Date de naissance : Stage n. Domaine :. Claudine Moss pour l Ulis Pro Geiler ULIS Lycée Pro Jean Geiler Mon livret de stage Nom :... Prénom :. Date de naissance : Stage n Domaine :. Claudine Moss pour l Ulis Pro Geiler 0 Dates : du au SOMMAIRE Avant le stage Je connais mes forces,

Plus en détail

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE

LIASSE FISCALE GESTION DE LA PAIE LIASSE FISCALE SAGE EBP B-E-D GESTION DE LA PAIE COMPTABILITE Acciale Formation 119, avenue Charles de Gaulle 08000 CHARLEVILLE-MEZIERES Tél.: 03 24 32 86 26 www.accialeformation.com Contact : carolinelambert@accialeformation.com

Plus en détail

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 COMPTABILITÉ FINANCIÈRE A1 A2 MODULE 2 : les opérations courantes Chapitre 4 : La taxe sur la valeur ajoutée Chapitre 5 : Les achats et les ventes Chapitre 6 : Les charges de personnel Chapitre 7 : Les

Plus en détail

Fiche d'identité de l'entreprise

Fiche d'identité de l'entreprise Fiche d'identité de l'entreprise Raison sociale : SARL GEC Adresse complète : 5, rue du Liban 75020 PARIS Téléphone : 0.43.66.0.88 Forme juridique : SARL Chiffre de l'affaire (N-) Effectifs : 2 Description

Plus en détail

Les enjeux du plurilinguisme chez PSA Peugeot Citroën Jean-Martin Folz Président Directeur Général de PSA Peugeot Citroën

Les enjeux du plurilinguisme chez PSA Peugeot Citroën Jean-Martin Folz Président Directeur Général de PSA Peugeot Citroën Les enjeux du plurilinguisme chez PSA Peugeot Citroën Jean-Martin Folz Président Directeur Général de PSA Peugeot Citroën Deuxième constructeur automobile européen, PSA Peugeot Citroën est une entreprise

Plus en détail

Chapitre 9. Le suivi et l analyse des comptes

Chapitre 9. Le suivi et l analyse des comptes Chapitre 9 Le suivi des comptes L analyse des comptes Les comptes de tiers doivent être contrôlés fréquemment afin de détecter les erreurs et anomalies : des créances restées longtemps impayées peuvent

Plus en détail

Dossier guide de rédaction du Rapport de stage. Mon rapport de stage. Comment rédiger son rapport de stage?

Dossier guide de rédaction du Rapport de stage. Mon rapport de stage. Comment rédiger son rapport de stage? Collège Camille Claudel 41C, rue de Bammeville 76100 Rouen Tel : 02.32.18.57.00 Fax : 02.32.18.57.01 Stage d'observation 3E du Lundi 16 février au vendredi 20 février 2015 Dossier guide de rédaction du

Plus en détail

Baccalauréat Professionnelle Electrotechnique. Session 2007/2008

Baccalauréat Professionnelle Electrotechnique. Session 2007/2008 Lionel vilkor RAPPORT DE STAGE Baccalauréat Professionnelle Electrotechnique. Session 2007/2008 Etablissement : Lycée polyvalent régional Jean Jaurès 25, rue Lecocq-95100 Argenteuil Tel : 01 39 98 50 00

Plus en détail

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE AVANT PLANIFIER SA LECTURE < se donner une intention de lecture < prédire, anticiper < activer ses connaissances antérieures sur la tâche, le type

Plus en détail

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation

Budget Finances Comptabilité. Manuel d utilisation Budget Finances Comptabilité Manuel d utilisation Dépenses - Tome 3 Paiement Version 4.21 Avril 2015 Mises à jour du document Ce qui est nouveau Thème Chapitre Page Utilisation du mode de paiement W «Virement

Plus en détail

GESTION DE LA COMPTABILITE FOURNISSEURS POUR L AGENCE COMPTABLE DE L IRD. Formation SORGHO

GESTION DE LA COMPTABILITE FOURNISSEURS POUR L AGENCE COMPTABLE DE L IRD. Formation SORGHO GESTION DE LA COMPTABILITE FOURNISSEURS POUR L AGENCE COMPTABLE DE L IRD Formation SORGHO FORMATION 2005 1 Sommaire 1/2 Pré requis à ce module de formation Avoir suivi le module «navigation» Avoir suivi

Plus en détail

STAGE D OBSERVATION EN ENTREPRISE

STAGE D OBSERVATION EN ENTREPRISE COLLÈGE Albert de Mun 5, avenue Georges Clémenceau 94 736 Nogent sur marne cedex 01.48 73 79 91 01.43.94 20 26 STAGE D OBSERVATION EN ENTREPRISE 2013-2014 LIVRET ELEVE-STAGIAIRE Page 1 sur 7 Table des

Plus en détail

Discours de Roland HEGUY. Foire européenne Strasbourg 9 sept 2013

Discours de Roland HEGUY. Foire européenne Strasbourg 9 sept 2013 Discours de Roland HEGUY Foire européenne Strasbourg 9 sept 2013 Quand je viens en Alsace, je sais que je dois m attendre à des choses bien faites. Et ça n a pas manqué. Roger Sengel n a pas réussi à me

Plus en détail

UE10 Comptabilité approfondie

UE10 Comptabilité approfondie SESSION 2013 UE10 Comptabilité approfondie Durée de l épreuve : 3 heures - coefficient : 1 Document autorisé : Liste des comptes du plan comptable général, à l exclusion de toute autre information. Matériel

Plus en détail