Un modèle réussi de personnalisation de la médecine en transplantation rénale au travers de la cohorte DIVAT.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "www.divat.fr Un modèle réussi de personnalisation de la médecine en transplantation rénale au travers de la cohorte DIVAT."

Transcription

1

2 Un modèle réussi de personnalisation de la médecine en transplantation rénale au travers de la cohorte DIVAT. Pr Magali Giral, Institut Transplantation Urologie Néphrologie Dr Sophie Brouard, Inserm UMR 1064 Noël Minard, IDBC

3 Journée Choisir ETUDE TELEGRAFT PHRC National 2011 PI : A. Meurette clinicaltrials.gov NCT Promoteur CHU Nantes

4 COHORTE et MODELISATION Créer un outil pour Prédire le risque d échec de greffe Evaluation de l efficience pour personnaliser la prise en charge des patients Outils d aide à la prise de décision médicale Cohorte DIVAT Nantes Necker Nancy Toulouse Montpellier Lyon GROUPE de CHERCHEURS en BIOSTASTIQUE et EPIDEMIOLOGIE Université de Nantes MODELISATION PRONOSTIQUE Données cliniques

5 UN SCORE DE RISQUE: LE KTFS Modélisation Biostatistique : créer un score de risque Echantillon d apprentissage DIVAT (N=2169) 8 paramètres cliniques Age du receveur à la greffe Sexe du receveur Nombre de transplantations précédentes Dernière créatinine du donneur Episode de rejet aigu dans la 1 ère année Créatinine du receveur à 3 mois post-greffe Créatinine du receveur à 12 mois post-greffe Protéinurie du receveur à 12 mois post-greffe Evaluation des capacités pronostiques du score Courbe ROC dépendante du temps (N=2169, sur-ajustement faible) AUC (8 ans) = 0,78 et CI 95%=[0,73 ; 0,80]

6 UN SCORE DE RISQUE: LE KTFS Low risk: KTFS <= 4.17 High risk: KTFS > 4.17 A clinical scoring system highly predictive of long-term kidney graft survival. Foucher Y et al. Kidney Int Dec;78(12): BREVET KTFS Numéro d'enregistrement: (CHU de Nantes)

7 UN OUTIL D AIDE A LA DECISION Différentes interfaces pour une utilisation en pratique Depuis l interface Integralis (dossier patient) Depuis le web ( Depuis un smartphone

8 UTILISER LE SCORE Patients Validation de l efficience Modélisation Construction d un outil d aide à la décision Evaluation des capacités pronostiques UN ESSAI CLINIQUE ETUDE RANDOMISEE OUVERTE MULTICENTRIQUE «TELEGRAFT»

9 Etude TELEGRAFT ETUDE TELEGRAFT PHRC National 2011 PI : A. Meurette Etude randomisée ouverte d évaluation d une prise en charge par téléconsultation versus un suivi standard de patients transplantés rénaux en fonction d un score de risque précoce d échec de greffe (KTFS) clinicaltrials.gov NCT Promoteur : CHU Nantes

10 DESIGN de l étude Etude multicentrique de cohorte, prospective, contrôlée, randomisée, ouverte Centres : Nantes, Necker, Lyon (Réseau CENTAURE) Durée totale de l étude : 6 ans (4 ans de période de recrutement à compter du 07/02/2012 et 2 ans de suivi) Nombre d inclusions prévues : 250 patients

11 OBJECTIFS de l ETUDE Si FAIBLE RISQUE (KTFS < 4.17) à 1 an de greffe Remplacement des consultations standards par des visioconsultations Absence d augmentation des complications médicales en téléconsultation Économie de santé Amélioration de la qualité de vie FORT RISQUE (KTFS > 4.17) Renforcement des consultations standards par des visioconsultations supplémentaires Diminution du risque de perte du greffon chez les patients ET

12 DEROULEMENT de l étude A personalized follow-up of kidney transplant recipients using video conferencing based on a 1-year scoring system predictive of long term graft failure (TELEGRAFT study): protocol for a randomized controlled trial. Foucher Y et al. BMC Nephrol Jan 28;16:6

13 Financement PHRC national 2011 : financement de pour l ensemble des centres participant au projet Ce financement comprend du temps de : Chef de Projet, Infirmière de Recherche Clinique, Technicien Informatique, Biostatisticien et Médico-économiste L ARS Pays de la Loire : pour le financement du matériel informatique nécessaire à la téléconsultation au CHU de Nantes et location de tablettes ipad

14 Etude TELEGRAFT Etat d avancement au 01/08/ patients inclus 36 dans le bras TC : 13 HR et 23 LR 45 dans le bras CS : 13 HR et 32 LR soit 235 visioconsultations réalisées 6 sorties prématurées d étude : 1 DC, 2 échecs, 2 sorties volontaires, 1 pb informatique Mise en place de l étude à Lyon et à Paris (Necker) avant janvier 2016

15 Etude TELEGRAFT Le choix du patient face à la télémédecine - Questionnaires de qualité de vie et de stress - Etude des choix discrets Le choix de la société face à la télémédecine Analyse médico-économique (Dr Ph. Tessier, Univ. Nantes) Le choix du médecin face à la télémédecine déterminer un seuil optimal pour le KTFS

16 Etude TELEGRAFT Visite Guidée de l étude TELEGRAFT Noël Minard Société IDBC / A2com

17 Développement d application pour la recherche médicale

18 Développement d une clé usb patient pour sécuriser et Simplifier l accès aux portail patient Développement d un portail internet dédié au Protocole Télégraft Développement d une application mobile (IOS) Développement d un module spécifique Intégré au dossier de spécialité Mise en place d un pont de visioconférence (A2COM VISIO) Les moyens techniques

19 Comment ça marche? ETAPE.1 Commencer par associer la tablette au dossier du patient

20 Sélection du centre ETAPE.1 : associer la tablette

21 Demande d association ETAPE.1 : associer la tablette

22 Directement intégré au dossier patient, le médecin peut maintenant associer la tablette ETAPE.1 : associer la tablette

23 La tablette étant associée au dossier du patient, celui-ci peut commencer à l utiliser ETAPE.1 : associer la tablette

24 Comment ça marche? ETAPE.2 Commencer à utiliser la tablette!

25 Mais à quoi sert la tablette? Suivre ma tension Faire de la Téléconsultation Transmettre des résultats d examens.. Avoir accès à mon traitement

26 Connexion sécurisée

27 Préparer ma téléconsultation

28 Transmission vers le dossier patient Affichage de l historique sous forme de graphique Assistance au patient Préparer ma téléconsultation

29 Transmission de signes d alertes

30 Le patient sélectionne des signes d alertes Alerte mails Transmission dans le dossier patient

31 La téléconsultation

32 Le patient se rend dans la salle d attente virtuelle La téléconsultation

33 Le médecin peut maintenant appeler son patient La téléconsultation

34 PLACE des BIOMARQUEURS PHRC TELEGRAFT 2011 Développement d interphace Web/Smartphone DIVAT CHU DIVAT Biocol Score KTFS Données cliniques multicentriques U1064 Enrichissement KTFS par biomarqueurs Risque immunologique

35 Objectifs et apport des biomarqueurs en transplantation J0 : Jour de la greffe Rejet Chronique Biopsie suivi clinique Biopsie suivi clinique Altération établie et irréversible BIOMARQUEURS PRONOSTIQUES PLUS PRECOCE Fort risque Suivi plus attentif et adaptation du traitement immunosuppresseur

36 Objectifs et apport des biomarqueurs en transplantation J0 : Jour de la greffe Stabilité IS responsable d effets secondaires BIOMARQUEURS PREDICTIFS Faible risque Réduction des immunosuppresseurs

37 Biomarqueurs prédictifs Molecular Immunological Histological Functional Gene Expression Protein Synthesis Metabolism Humoral Cellular IFTA C4D + HLA +? Graft Dysfunction SCr GFR Hypertension Proteinuria

38 CD8 T cell biomarkers improves the capacities of the Kidney Transplant Failure Score for the long-term prognostic of kidney graft failures N.Degauque 1,2, M.Yap 1,3, G.Tilly 1,3, P.Guerif 2, M.Giral 1,2,3,4,5, S. Brouard 1,2,3,4,5 and Y.Foucher 2,6 1 INSERM UMR1064; 2 CHU de Nantes, ITUN; 3 Université de Nantes; 4 CIC Biothérapie, 5 CHU de Nantes, CRB; 6 Université de Nantes, SPHERE Lab. EA4275 Background 0 X years post-tx Transplantation Graft outcome Prediction? Clinical Markers High prognostic value / No or Minimal Cost True clinical utility Prognostic power >>> COST Biological Markers Prognostic value? / High Cost Biopsy, Urine, Blood Material Methods Kidney transplant failure score (KTFS) CD8 T cells markers Validated score (Foucher et al. Kidney Int. 2010) associated with kidney 7 clinical parameters failure Creatinemia at 3 and 12 months Identified in previous study Recipient gender and age (Yap et al. JASN 2014) Number of previous transplantation Limited set of markers Last donor creatinemia value Viability, CD3, CD8 Number of rejection episodes during the 1 st year CD45RA, CCR7, CD27, CD28 GZMb, PERF, CD127, T- Improvement of prognostic of KTFS

39 CD8 T cell biomarkers improves the capacities of the Kidney Transplant Failure Score for the long-term prognostic of kidney graft failures N.Degauque 1,2, M.Yap 1,3, G.Tilly 1,3, P.Guerif 2, M.Giral 1,2,3,4,5, S. Brouard 1,2,3,4,5 and Y.Foucher 2,6 1 INSERM UMR1064; 2 CHU de Nantes, ITUN; 3 Université de Nantes; 4 CIC Biothérapie, 5 CHU de Nantes, CRB; 6 Université de Nantes, SPHERE Lab. EA4275 Results Characteristics of the kidney transplant cohort 161 kidney transplant recipients Functional kidney at 1 year (baseline) End of follow-up (6 years) 14 patients returned to dialysis 7 died Graft survival: 84.7% Description of the KTFS prognostic capacities 6 year graft survival 88.2% (Low Risk) vs. 76% (High Risk) Early increase in TEMRA CD8 T cells is associated with an increased risk of graft failure Adjusted Hazard Ratio (independently of KTFS) TEMRA (HR 1.32) CD27-CD28- (HR 1.29) GZMb+PERF- (HR 1.53) AUC at 6y (95% CI )

40 CD8 T cell biomarkers improves the capacities of the Kidney Transplant Failure Score for the long-term prognostic of kidney graft failures N.Degauque 1,2, M.Yap 1,3, G.Tilly 1,3, P.Guerif 2, M.Giral 1,2,3,4,5, S. Brouard 1,2,3,4,5 and Y.Foucher 2,6 1 INSERM UMR1064; 2 CHU de Nantes, ITUN; 3 Université de Nantes; 4 CIC Biothérapie, 5 CHU de Nantes, CRB; 6 Université de Nantes, SPHERE Lab. EA4275 Results Inclusion of CD8-related biomarkers improved the prognostic power of the KTFS 6-years AUC KTFS alone 0.64 (95% CI ) KTFS + TEMRA 0.69 (95% CI ) 0.12 increase of AUC (p=0.0321) KTFS + 3 variables 0.76 (95% CI ) CD27 + CD28 -, GZMB + PERF + and GZMB - PERF + Better classification of 26.1% Discussion KEY RESULT STRENGHT WEAKNESS Important improvement of the prognostic capacities to predict graft failure related to the implementation of CD8-related Limited number of markers CD8-related biomarkers identified in independent recipients Accumulation in patients with chronic antibody mediated rejection (Baeten et al JASN 2006) Association with a risk of graft failure (transplant recipients (> 5 years post-tx) (Yap et al JASN 2014). Low number of patients returning to dialysis No external cohort of validation

Marine Lorent, Yohann Foucher, Magali Giral. 13 Décembre 2012. Di at EA-4275

Marine Lorent, Yohann Foucher, Magali Giral. 13 Décembre 2012. Di at EA-4275 Courbes ROC nettes dépendantes du temps : méthode d évaluation de la capacité d un marqueur à prédire la mortalité liée à l insuffisance rénale terminale chez des patients transplantés rénaux. Marine Lorent,

Plus en détail

Implication étiologique du temps d ischémie froide sur le risque de survenue d un échec de greffe ou d un décès chez des patients transplantés rénaux

Implication étiologique du temps d ischémie froide sur le risque de survenue d un échec de greffe ou d un décès chez des patients transplantés rénaux July 4, 2013 Proposition de stage (Master 2 en Biostatistique/Epidémiologie): Implication étiologique du temps d ischémie froide sur le risque de survenue d un échec de greffe ou d un décès chez des patients

Plus en détail

Evolution des paramètres de la transplantation rénale depuis 10 ans - Illustration à partir du rapport d activité de DIVAT

Evolution des paramètres de la transplantation rénale depuis 10 ans - Illustration à partir du rapport d activité de DIVAT Evolution des paramètres de la transplantation rénale depuis 10 ans - Illustration à partir du rapport d activité de DIVAT Marc Ladrière CHU Nancy Hôpital Brabois Adulte 19 mars 2015 Le rapport d activité

Plus en détail

LAB. Le télé-suivi des maladies chroniques

LAB. Le télé-suivi des maladies chroniques LAB Le télé-suivi des maladies chroniques Pr Jean CASSSAGNES Directeur du GCS CardiAuvergne Jean-Pierre GRANGIER Cadre de santé de l Association Calydial Pr Emmanuel MORELON Chef de Service Transplantation,

Plus en détail

LES NOMMINES SONT : LES ACTEURS DE DIVAT. Magali Giral

LES NOMMINES SONT : LES ACTEURS DE DIVAT. Magali Giral LES NOMMINES SONT : LES ACTEURS DE DIVAT Magali Giral UNE COHORTE Selon l InVS une COHORTE est Une population définie suivie dans le temps dont le but est de comparer l incidence d événements (morbidité

Plus en détail

Avantage de la greffe avec donneur vivant

Avantage de la greffe avec donneur vivant Avantage de la greffe avec donneur vivant Marcelo Cantarovich Programme de transplantation multi-organes CUSM Cours de transplantation Le 5 avril 2013 Sommaire Greffe rénale vs. dialyse Accès à la greffe

Plus en détail

Compte-rendu AUDIT 2013

Compte-rendu AUDIT 2013 Compte-rendu AUDIT 2013 Sandra Le Floch ITUN - Institut de Transplantation Urologie Néphrologie 29 Janvier 2014 1 / 13 Plan 1. 2. 3. 4. 2 / 13 (1) Proposition dernière réunion figer certains obligatoires.

Plus en détail

Mots-clés. modèle de Cox, pénalisation de LASSO, bootstrap 0.632+, courbes ROC dépendantes du temps, surajustement

Mots-clés. modèle de Cox, pénalisation de LASSO, bootstrap 0.632+, courbes ROC dépendantes du temps, surajustement Construction et estimation des capacités d un score pronostique : intérêt de la pénalisation de LASSO et de l estimateur bootstrap 0.632+ appliqués aux courbes ROC dépendantes du temps Marie-Cécile Fournier,,1

Plus en détail

46 e journées de statistique

46 e journées de statistique 46 e journées de statistique Le 5 juin 2014 à Rennes Construction et estimation des capacités d un score pronostique : intérêts de la pénalisation de LASSO et de l estimateur bootstrap 0.632+ appliqués

Plus en détail

20 ans DIVAT. Marine Lorent, Yohann Foucher, Katy Trébern-Launay et Magali Giral. 19 Mars 2015

20 ans DIVAT. Marine Lorent, Yohann Foucher, Katy Trébern-Launay et Magali Giral. 19 Mars 2015 20 ans DIVAT Utilisation de la survie relative pour comparer le risque de décès des patients transplantés rénaux par rapport aux patients restés en dialyse après inscription sur liste d attente Marine

Plus en détail

La Transplantation Rénale au Maroc

La Transplantation Rénale au Maroc La Transplantation Rénale au Maroc Résultats et perspectives Pr. Benyounès Ramdani benyounsramdani@gmail.com Journées de l infirmier, SMN, 10/5/ 2013, Casablanca Pourquoi réaliser une greffe rénale chez

Plus en détail

Analyse médico-économique de l Uro-IRM dans le diagnostic d une obstruction urinaire STIC 2006

Analyse médico-économique de l Uro-IRM dans le diagnostic d une obstruction urinaire STIC 2006 Analyse médico-économique de l Uro-IRM dans le diagnostic d une obstruction urinaire STIC 2006 Kossar Hosseini ab, Marc Soudant ab, Emilien Micard d, Philippe Chaumet-Riffaud c, Michel Claudon de, Francis

Plus en détail

14/12/2014. Antoine Durrbach Le Kremlin Bicetre. Slide courtesy of Dr. Meier-Kriesche

14/12/2014. Antoine Durrbach Le Kremlin Bicetre. Slide courtesy of Dr. Meier-Kriesche Antoine Durrbach Le Kremlin Bicetre Slide courtesy of Dr. Meier-Kriesche 1 Molécule (Anticorps, Protéine de Fusion) dirigée contre un ou des antigènes lymphocytaires et modifiant l activité du système

Plus en détail

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr

Vous pouvez me retourner ce questionnaire soit par mail à : anne-sophie.lapointe@orange.fr Madame la Présidente, Monsieur le Président, Représentant(e) à l Alliance Maladies Rares, Président(e) d une association de malades dans les maladies rares ou son représentant à l Alliance Maladies Rares,

Plus en détail

Virus BK et transplantation rénale

Virus BK et transplantation rénale Virus BK et transplantation rénale B Hurault de Ligny CHU Caen Infections à vbk en transplantation rénale Infection virale fréquente 30-40% Gravité: néphropathie à vbk prévalence: 5% (1 à 10%) perte du

Plus en détail

Dynamique de colonisation et d infection à P. aeruginosa en service de réanimation

Dynamique de colonisation et d infection à P. aeruginosa en service de réanimation Dynamique de colonisation et d infection à P. aeruginosa en service de réanimation DYNAPYO PHRC 2008 Promoteur : CHU de Bordeaux Camille LEROYER Service d Hygiène Hospitalière CHU de Bordeaux 9 juin 2011

Plus en détail

Planification d'essais randomisés séquentiels ayant comme critère de jugement un délai de survie à l'aide de la fonction plansurvct.

Planification d'essais randomisés séquentiels ayant comme critère de jugement un délai de survie à l'aide de la fonction plansurvct. 1 eres Rencontres R Bordeaux 2-3 Juillet 2012 Planification d'essais randomisés séquentiels ayant comme critère de jugement un délai de survie à l'aide de la fonction plansurvct.func J.Gal 1, A.Kramar

Plus en détail

La recherche dans les CHU

La recherche dans les CHU CONFEDERATION SYNDICALE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE La recherche dans les CHU Conférence du Pr Olivier Boyer (Inserm U905, Rouen) au symposium sur l avenir des carrières hospitalo-universitaires Cochin 22

Plus en détail

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris

49 ème congrès annuel de la Société Américaine d Oncologie Clinique, Chicago, 2013. Rédigé par le Dr Guillaume PLOUSSARD, Hôpital Saint-Louis, Paris RÉARRANGEMENTS ERG ET RÉSULTATS CLINIQUES CHEZ DES PATIENTS TRAITES PAR ACÉTATE D ABIRATÉRONE: RÉSULTATS DE L ÉTUDE COU-AA- 302 DANS LE CANCER DE LA PROSTATE MÉTASTATIQUE RESISTANT A LA CASTRATION NON

Plus en détail

La dialyse péritonéale 14 mars 2013 Docteur Martial MOONEN

La dialyse péritonéale 14 mars 2013 Docteur Martial MOONEN La dialyse péritonéale 14 mars 2013 Docteur Martial MOONEN Service de Néphrologie Immunologie Maladies Infectieuses CHR de la Citadelle - Liège La suppléance rénale Hémodialyse - centre - auto-dialyse

Plus en détail

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires

Traitement standard des GBM: ASTRO 2010: - Nombreuses études rétrospectives - Quelques études cliniques préliminaires Tumeurs primitives Traitement standard des GBM: - Résection aussi complète que possible - Bénéfice de la RCT postopératoire - Patients les plus âgés?? (50% > 65 ans) - Quid du TMZ?? ASTRO 2010: - Nombreuses

Plus en détail

Une approche originale pour l évaluation des capacités pronostiques d un marqueur à partir de courbes de survie

Une approche originale pour l évaluation des capacités pronostiques d un marqueur à partir de courbes de survie Une approche originale pour l évaluation des capacités pronostiques d un marqueur à partir de courbes de survie publiées Etienne Dantan 1, Christophe Combescure 2, Marine Lorent 3, Joanna Ashton-Chess

Plus en détail

Diabète post-transplantation. Formation médicale continue 2012

Diabète post-transplantation. Formation médicale continue 2012 Diabète post-transplantation Formation médicale continue 2012 Evaluation pré-greffe Homme 59 ans GNC HD depuis 1 an T = 1,72m Poids = 87 Kg (IMC = 29) Pas d antécédent familiaux de diabète Pas d antécédent

Plus en détail

Nature de la demande

Nature de la demande COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 25 septembre 2012 Nom : Modèles et références: Demandeur : Fabricant : Données disponibles

Plus en détail

Lettre d'intention pour un projet Cohorte RaDiCo

Lettre d'intention pour un projet Cohorte RaDiCo Lettre d'intention pour un projet Cohorte RaDiCo Fiche d'identité du projet cohorte Acronyme : Titre de l'étude Cohorte : Investigateur Principal Nom: Prénom: Adresse / email et téléphone : Employeur de

Plus en détail

Transplantation pulmonaire et mucoviscidose. Optimiser la prise en charge médicale

Transplantation pulmonaire et mucoviscidose. Optimiser la prise en charge médicale Transplantation pulmonaire et mucoviscidose Optimiser la prise en charge médicale Dr Isabelle Danner-Boucher CRCM adulte de Nantes Unité de Transplantation Thoracique 11èmes Journées Scientifiques de la

Plus en détail

Coopération HOpital / Industries de la Santé pour l Innovation et la Recherche. Mercredi 25 Novembre 2015 CCI NANTES - Centre des Salorges

Coopération HOpital / Industries de la Santé pour l Innovation et la Recherche. Mercredi 25 Novembre 2015 CCI NANTES - Centre des Salorges Acteurs clés des industries pharmaceutiques et concepteurs de nouveaux dispositifs médicaux et des biotechnologies, le vous donne rendez-vous : INVITATION LES RENCONTRES Mercredi 25 Novembre 2015 CCI NANTES

Plus en détail

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring

Résultats. COMPArative Follow-up Schedule with Home Monitoring Suivi à distance des stimulateurs cardiaques par télécardiologie Première étude prospective randomisée Investigateur principal: COMPAS Pr. Philippe MABO CHU Rennes, Université Rennes I, Unité Inserm 642,

Plus en détail

Immunosuppresseurs : Tendances et Nouveautés. Christian Coursol, pharmacien Hôpital Royal Victoria Centre Universitaire de Santé McGill

Immunosuppresseurs : Tendances et Nouveautés. Christian Coursol, pharmacien Hôpital Royal Victoria Centre Universitaire de Santé McGill Immunosuppresseurs : Tendances et Nouveautés Christian Coursol, pharmacien Hôpital Royal Victoria Centre Universitaire de Santé McGill 20 février 2015 Plan de la présentation Historique et mécanisme d

Plus en détail

General. Identification

General. Identification EVALADD - Suivi d'une cohorte de sujets présentant une addiction comportementale et débutant des soins dans le service d'addictologie du CHU de Nantes Head : Grall-Bronnec Marie, Service d'addictologie

Plus en détail

Coopération HOpital / Industries de la Santé pour l Innovation et la Recherche. Mercredi 25 Novembre 2015 CCI NANTES - Centre des Salorges

Coopération HOpital / Industries de la Santé pour l Innovation et la Recherche. Mercredi 25 Novembre 2015 CCI NANTES - Centre des Salorges Acteurs clés des industries pharmaceutiques et concepteurs de nouveaux dispositifs médicaux et des biotechnologies, le CHU de Nantes vous donne rendez-vous : INVITATION LES RENCONTRES Mercredi 25 Novembre

Plus en détail

Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV

Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV Programme de formation post-graduée et continue dans le Service de Néphrologie et Hypertension du CHUV Prof. Michel Burnier, chef de service 1. Missions d enseignement du Service : Les missions d enseignement

Plus en détail

IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad

IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad IRPP Session 6- Case Studies and Lessons from Abroad Integration of services for frail elderly- SIPA and PRISMA projects and after Céline Bureau, M.Sc.Inf. (cbureau.csss-iugs@msss.gouv.qc.ca) CSSS-IUG

Plus en détail

Gabriel Choukroun. Nephrology Internal medicine - Dialysis Transplantation Department CHU Amiens UMR 1088 - INSERM

Gabriel Choukroun. Nephrology Internal medicine - Dialysis Transplantation Department CHU Amiens UMR 1088 - INSERM ALICE - PROTECT Analyse Longitudinale Informatisée de Cohorte Evaluant la PROtéinurie, la Tension et les Evènements Cardiovasculaires et rénaux chez les diabétiques de Type 2 Gabriel Choukroun Nephrology

Plus en détail

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries

Early diagnosis of failure to treatment in resource limited countries Moving Forward in the Diagnosis of Infectious Diseases in Resource Limited Countries: A Focus on HIV 3rd Forum Les Pensières, Veyrier-du-Lac, France, September 16-17, 2010 Early diagnosis of failure to

Plus en détail

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer?

Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Mémoire DES Pédiatrie Rhône-Alpes Lyon Promotion 2003 Méningites Bactériennes et Pression Intracrânienne: qui monitorer? Fleur Cour-Andlauer 23 Octobre 2008 ANDLAUER Fleur 1 Méningites Bactériennes en

Plus en détail

Cohorte de femmes enceintes : infection mère-enfant à virus chikungunya / étude ambispective. CNIL 1836406, CPP Tours 2006/2007

Cohorte de femmes enceintes : infection mère-enfant à virus chikungunya / étude ambispective. CNIL 1836406, CPP Tours 2006/2007 CHIMERE - Cohorte de femmes enceintes : infection mèreenfant à virus chikungunya / étude ambispective Head : Gérardin Patrick, Centre d'investigation Clinique (CIC 1410) - ex Centre d'investigation Clinique

Plus en détail

Anticorps anti-hla en transplantation rénale

Anticorps anti-hla en transplantation rénale Anticorps anti-hla en transplantation rénale Caroline Suberbielle Laboratoire d'immuno-histocompatibilité Hôpital St Louis Paris Définitions Patient «naïf» Patient sans événement immunisant Homme ou enfant

Plus en détail

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL

Cancer du Rectum JOURNEES DES 28/11/14. Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Cancer du Rectum RADIOCHIMIOTHERAPIE JOURNEES DES 28/11/14 Candice CAROLA Tuteur : Dr MIRABEL Plan Généralités (épidémiologie, diagnostic, bilan d extension) PEC néoadjuvante PEC adjuvante PEC métastatique

Plus en détail

PLACE DES STATISTIQUES DANS LA RECHERCHE MEDICALE

PLACE DES STATISTIQUES DANS LA RECHERCHE MEDICALE PLACE DES STATISTIQUES DANS LA RECHERCHE MEDICALE PLAN Définition des statistiques Échantillonnage Mise en place d une étude Interprétation des résultats Petits échantillons Analyse des bases de données

Plus en détail

Analyse critique d article: «Chronic dialysis and death among survivors of acute kidney injury requiring dialysis»

Analyse critique d article: «Chronic dialysis and death among survivors of acute kidney injury requiring dialysis» Analyse critique d article: «Chronic dialysis and death among survivors of acute kidney injury requiring dialysis» Wald R et al., JAMA 2009;302(11):1179-1185 P. Bardou CHU Limoges DESC réa med, session

Plus en détail

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes)

Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Prévention de la sténose et de la resténose: oùen est-on? (Josette Pengloan, Nantes) Sténose initiale Modifications hémodynamiques Resténose après angioplastie Destruction cellulaire Augmentation du débit

Plus en détail

Application des courbes ROC à l analyse des facteurs pronostiques binaires

Application des courbes ROC à l analyse des facteurs pronostiques binaires Application des courbes ROC à l analyse des facteurs pronostiques binaires Combescure C (1), Perneger TV (1), Weber DC (2), Daurès J P (3), Foucher Y (4) (1) Service d épidémiologie clinique et Centre

Plus en détail

Magali Giral ITERT-UN, CHU Nantes

Magali Giral ITERT-UN, CHU Nantes Magali Giral ITERT-UN, CHU Nantes Source DIVAT Nantes 100 50 0 Age receveur> 60 70-80 81-90 91-2000 >2000 Les causes de perte des greffons après la première année Adapté de Pascual M, NEJM vol 346, page

Plus en détail

Statistiques appliquées aux études médicamenteuses cliniques. Pierre BOUTOUYRIE Pharmacologie HEGP

Statistiques appliquées aux études médicamenteuses cliniques. Pierre BOUTOUYRIE Pharmacologie HEGP Statistiques appliquées aux études médicamenteuses cliniques Pierre BOUTOUYRIE Pharmacologie HEGP Grands principes méthodologiques Tout dépend de la formulation de la question scientifique Exemple : on

Plus en détail

Journées Françaises de Radiologie Paris, 2010

Journées Françaises de Radiologie Paris, 2010 Prévalence de la Fibrose Néphrogénique Systémique (FNS) chez le patient dialysé : Etude Pro-FINEST S. Amet 1 ; G. Reinhardt 2 ; J.Y. Gauvrit 3 ;A.Castot 4 ; G. Choukroun 5 ; C. Francès 6 ; C. Kreft-Jaïs

Plus en détail

Christian Combe Université & Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France

Christian Combe Université & Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France La dialyse chez le sujet âgé Christian Combe Université & Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux, France Cas clinique Mr J. Né le 9/7/1916 Néphropathie inconnue, HD1 5/12/2001 Vit à Langon, 30 km

Plus en détail

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE)

Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Impact de la vaccination GARDASIL sur l'incidence des verrues génitales en France (étude EFFICAE) Frédéric Mistretta 1, Jean-Sylvain Larguier 1, Didier Not 1, Xavier Carcopino 2, Anne-Carole Jacquard 3,

Plus en détail

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Telemonitoring Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Télémédecine Teleconsultation ( with patient) Telediagnostics ( with data) Telemonitoring ( non invasive captation of physiological parameters) Telecare ( treatment

Plus en détail

Le rejet aigu cellulaire

Le rejet aigu cellulaire Le rejet aigu cellulaire CUEN: 3/12/2013 Philippe Grimbert Plan Les antigènes de transplantation Le mécanisme du rejet L incidence et les outils du diagnostique Le traitement 1 Rejet aigu cellulaire Représente

Plus en détail

Création de centres d expertise nationaux

Création de centres d expertise nationaux Création de centres d expertise nationaux la CNSA soutien la création de centres d expertise nationaux associant dans un même projet chercheurs, entreprises et professionnels de la compensation du handicap

Plus en détail

Atelier Anticoagulation en dialyse

Atelier Anticoagulation en dialyse Atelier Anticoagulation en dialyse Pr Philippe BRUNET Université Aix-Marseille Centre de Néphrologie et Transplantation rénale CHU de Marseille 9èmes rencontres MAHFOUD Mai 2012 Casablanca Cas n 1 Un homme

Plus en détail

CHIMERE - Mother-to-Child Chikungunya virus infection: an ambispective cohort study

CHIMERE - Mother-to-Child Chikungunya virus infection: an ambispective cohort study CHIMERE - Mother-to-Child Chikungunya virus infection: an ambispective cohort study Responsable(s) : Gérardin Patrick, Centre d'investigation Clinique (CIC 1410) - ex Centre d'investigation Clinique -

Plus en détail

Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib»

Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib» Session orale Nouvelles cibles kinases : résultats préliminaires de l essai «AcSé Crizotinib» D après la communication orale de Denis Moro-Sibilot, abstract 1200, WCLC 2015 Clément Korenbaum, interne,centre

Plus en détail

Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France

Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France Assises de la Fondation FondaMental en Île-de-France Jeudi 11 juin 2015 Ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche Amphithéâtre Gay Lussac Les Centres Experts Une

Plus en détail

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007

Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé. NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Evaluation du C2i Niveau 2 Métiers de la Santé NGUYEN Jean-Michel Université de Nantes Faculté de Médecine, 22 juin 2007 Objectifs de l expérimentation -Faire évoluer le référentiel national en vue de

Plus en détail

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS;

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS; Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Coordination de l étude: Pr. Serge BRIANCON Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine de Nancy Service d Epidémiologie et d Evaluation

Plus en détail

Cristal. L application internet au service du prélèvement et de la greffe d organes

Cristal. L application internet au service du prélèvement et de la greffe d organes Cristal L application internet au service du prélèvement et de la greffe d organes 1 2 Cristal est un outil de travail informatique développé par l Agence de la biomédecine et mis à la disposition de tous

Plus en détail

Réseau GPIC, cancérologie : de l action à l amélioration des taux. Dr Pierre BERGER, Institut paoli-calmettes GPIC

Réseau GPIC, cancérologie : de l action à l amélioration des taux. Dr Pierre BERGER, Institut paoli-calmettes GPIC Réseau GPIC, cancérologie : de l action à l amélioration des taux Dr Pierre BERGER, Institut paoli-calmettes GPIC GPIC Groupe pour la Prévention des Infections en Cancérologie Groupe collaboratif de la

Plus en détail

Priorisation et promotion d essais par l EMRC

Priorisation et promotion d essais par l EMRC par l EMRC Pr Claude Linassier Journée du Réseau Matinée de l EMRC : la recherche clinique en réseau Château royal de Blois 5 décembre 2013 Les missions de l EMRC Répondre aux besoins des investigateurs

Plus en détail

La greffe rénale un choix à préparer

La greffe rénale un choix à préparer La greffe rénale un choix à préparer Dr François Bayle CHU Grenoble - Néphrologie Fédération Grenoble Transplantation 3 ème rencontres d Education Thérapeutique Lyon - 15 Novembre 2013 Une nouvelle qui

Plus en détail

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014.

CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL. De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. CROHN'S DISEASE MANAGEMENT AFTER INTESTINAL RESECTION: A RANDOMISED TRIAL De Cruz, P. et al. The Lancet. December 24, 2014. DUVEAU Nicolas Bibliographie janvier 2015 Maladie de l Appareil Digestif CHRU

Plus en détail

Accompagnement méthodologique: quelle offre?

Accompagnement méthodologique: quelle offre? Accompagnement méthodologique: quelle offre? Nicolas NAGOT Département de l Information Médicale Hôpital Lapeyronie Bât. AIDER CHU Montpellier 3ème manifestation consacrée à la Recherche Jeudi 15 avril

Plus en détail

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant

LE DON DU VIVANT. aujourd hui? Quelle situation. Quelles économies de santé possibles? Greffe rénale à partir d un donneur vivant LE DON DU VIVANT Greffe rénale à partir d un donneur vivant Quelle situation aujourd hui? Quelles économies de santé possibles? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN le don du vivant /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Les anticorps anti-hla ont-ils une signification clinique dans la greffe de rein? Sylvie Ferrari-Lacraz Unité d Immunologie de Transplantation

Les anticorps anti-hla ont-ils une signification clinique dans la greffe de rein? Sylvie Ferrari-Lacraz Unité d Immunologie de Transplantation Les anticorps anti-hla ont-ils une signification clinique dans la greffe de rein? Sylvie Ferrari-Lacraz Unité d Immunologie de Transplantation Anticorps anti-hla Définition Méthode de détection Implication

Plus en détail

Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle

Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle Le guide CLIP: un outil d implantation de la pratique factuelle Bertrand Arsenault, Ph.D. École de réadaptation, Université de Montréal et CRIR site Institut de réadaptation de Montréal La pratique factuelle

Plus en détail

Intégration de données multiples générées

Intégration de données multiples générées Intégration de données multiples générées par les techniques à haut débit (séquençage, CGH, SNP, transcriptome ) Pascal Roy 1 MD-PhD, Caroline Truntzer PhD 2, Delphine Maucort-Boulch 1 MD-PhD 1 Equipe

Plus en détail

Perspectives dans l él. évaluation nutritionnelle du sujet âgé. Noël Cano Centre de Recherche en Nutrition Humaine d Auvergne Clermont-Ferrand

Perspectives dans l él. évaluation nutritionnelle du sujet âgé. Noël Cano Centre de Recherche en Nutrition Humaine d Auvergne Clermont-Ferrand Perspectives dans l él évaluation nutritionnelle du sujet âgé Noël Cano Centre de Recherche en Nutrition Humaine d Auvergne Clermont-Ferrand Classification Internationale du Fonctionnement OMS, 2001 Impact

Plus en détail

«IDENTIFICATION DES FACTEURS DE RISQUE

«IDENTIFICATION DES FACTEURS DE RISQUE 1 ère année du Master Sciences, Technologies, Santé Mention Santé publique Promotion 2009-2010 «IDENTIFICATION DES FACTEURS DE RISQUE D UN CHANGEMENT DE TRAITEMENT IMMUNOSUPPRESSEUR DANS LA PREMIERE ANNEE

Plus en détail

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est

Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Université Paris Est Retina - September 2014 - Volume 34 - Issue 9 - Par Ianis Marcireau Service d ophtalmologie Professeur E.Souied Introduction 2 complications dans l OVCR : OM Ischémique : HIV, GNV Pour définir le risque

Plus en détail

Quelle utilisation de la charge virale en absence de tests de résistance. Serge Paul Eholié

Quelle utilisation de la charge virale en absence de tests de résistance. Serge Paul Eholié Quelle utilisation de la charge virale en absence de tests de résistance Serge Paul Eholié Critères OMS pour le diagnostic de l échec 2002 2006 2010 Clinical * Immunological * Clinical * Immunological

Plus en détail

Medication management capacity in highly functioning community living older adults: detection of early deficits.

Medication management capacity in highly functioning community living older adults: detection of early deficits. Drug Regimen Unassisted Grading Scale (DRUGS) Edelberg HK, Shallenberger E, Wei JY (1999) Medication management capacity in highly functioning community living older adults: detection of early deficits.

Plus en détail

Lectures critiques Prescrire

Lectures critiques Prescrire Le maraviroc (Celsentri ) est un antirétroviral antagoniste des corécepteurs CCR5 sur lequel certains virus HIV-1 se fixent pour pénétrer dans les lymphocytes. Il est commercialisé en France, à la suite

Plus en détail

Brentuximab vendotin et AVD: un nouveau schéma de traitement séquentiel dans la maladie de hodgkin en première ligne de traitement

Brentuximab vendotin et AVD: un nouveau schéma de traitement séquentiel dans la maladie de hodgkin en première ligne de traitement Brentuximab vendotin et AVD: un nouveau schéma de traitement séquentiel dans la maladie de hodgkin en première ligne de traitement D après les communications orales de J.S. Abramson, abstract 087, ICML

Plus en détail

FILGRASTIM. Développement clinique de Binocrit. EPO Biosimilaire

FILGRASTIM. Développement clinique de Binocrit. EPO Biosimilaire FILGRASTIM Développement clinique de Binocrit EPO Biosimilaire Binocrit, Une nouvelle Epo α Binocrit est une érythropoïétine recombinante humaine stimulant la formation des érythrocytes (1). Binocrit est

Plus en détail

Congrès SF2H 2014 Marion DAVID

Congrès SF2H 2014 Marion DAVID Etude rétrospective des complications infectieuses, thrombotiques et mécaniques associées aux cathéters centraux insérés par voie périphérique (PICC) en onco-hématologie Congrès SF2H 2014 Marion DAVID

Plus en détail

Rapport de l AERES sur l unité :

Rapport de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Rapport de l AERES sur l unité : Biostatistique, recherche clinique et mesures subjectives en santé sous tutelle des établissements et organismes : Université de Nantes

Plus en détail

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP»

LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» LES GROSSESSES DANS LES ESSAIS BIOMÉDICAUX «2 LADY/MOBIDIP» Alexandra Serris Interne en médecine interne INTRODUCTION : LES ESSAIS BIOMÉDICAUX EN AFRIQUE SUB-SAHARIENNE De plus en plus nombreux La majorité

Plus en détail

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6

Cancer et VIH. Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 Cancer et VIH Pr. Christine Katlama Hôpital Pitié-Salpêtrière - INSERM U720 Université Pierre et Marie Curie, Paris 6 JNI Lyon - Juin 2009 Cancer et VIH : des interfaces physiopathogéniques communes Deficit

Plus en détail

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques

Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques GRECCAR 4 Groupe de REcherche Chirurgical sur le CAncer du Rectum Essai de phase II randomisé mul2centrique: traitement personnalisé des cancers du rectum localement évolués non métasta2ques N EudraCT

Plus en détail

PROGRAF MC Toutes indications

PROGRAF MC Toutes indications PROGRAF MC Toutes indications AVRIL 2015 Marque de commerce : Prograf Dénomination commune : Tacrolimus Fabricant : Astellas Forme : Capsule Teneurs : 0,5 mg, 1 mg et 5 mg Exemption de l application de

Plus en détail

Activité du registre France Greffe de Moelle

Activité du registre France Greffe de Moelle Activité du registre France Greffe de Moelle Résumé de l activité Au 31 décembre 21, on comptait : 187 519 donneurs volontaires inscrits sur le registre national France Greffe de Moelle 1 15,1 millions

Plus en détail

Dilatations / Stents : du nouveau?

Dilatations / Stents : du nouveau? Dilatations / Stents : du nouveau? Les indications 1 ) Les abords prothétiques : sténose et re-sténose de l anastomose veineuse.. Vascular access surveillance: case study of a false paradigm Paulson W

Plus en détail

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster

Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome. Un essai contrôlé randomisé en cluster Impact d une action de prévention ciblée sur les comportements de prévention du mélanome Un essai contrôlé randomisé en cluster Financement : INCa INSERM / IRESP Cédric RAT, G. QUEREUX, C. RIVIERE, S.

Plus en détail

Kyle, G., Prynn, P., Oliver, H., & Dunbar, T. (2005). The Eton Scale: a tool for risk assessment for constipation. Nurs Times, 101, 50-51.

Kyle, G., Prynn, P., Oliver, H., & Dunbar, T. (2005). The Eton Scale: a tool for risk assessment for constipation. Nurs Times, 101, 50-51. Eton Scale OR Norgine Risk Assessment Tool for constipation Kyle, G., Prynn, P., Oliver, H., & Dunbar, T. (2005). The Eton Scale: a tool for risk assessment for constipation. Nurs Times, 101, 50-51. Instrument

Plus en détail

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie

Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Organisation coordonnée de la recherche clinique en cancérologie Juin 2014 -Jean Claude Barbare -Délégation à la Recherche Clinique et à l Innovation (DRCI) Les Plans cancer Objectifs d inclusion dans

Plus en détail

Rôle des entrepôts de données biomédicales

Rôle des entrepôts de données biomédicales Réutilisation des données de santé pour la recherche Rôle des entrepôts de données biomédicales Equipe données massives en santé Inserm UMR 1099 LTSI Université de Rennes 1 Pr Marc CUGGIA Unité Support

Plus en détail

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de

La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes avancées de cancer du sein L expérience acquise permet de Radiothérapie dans la stratégie néoadjuvante Alain Fourquet Département de Radiothérapie Oncologique Introduction La radiothérapie a été longtemps utilisée comme seul traitement locorégional des formes

Plus en détail

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable

Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Lyon, Mardi 11 octobre 2011 Intérêt et apport des stents à polymère biodégradable Dr. François ROUBILLE Département de Cardiologie CHU, Montpellier Leaders : suivi à 3 ans de l'essai clinique prospectif

Plus en détail

Evaluation des outils pronostiques

Evaluation des outils pronostiques Evaluation des outils pronostiques Combescure Christophe Centre de recherche clinique, Université de Genève Service d épidémiologie clinique, HUG 1 Evaluation des outils diagnostiques Particularité des

Plus en détail

LE SEVRAGE DIFFICILE D ORIGINE CARDIAQUE. Fekri Abroug CHU F.Bourguiba Monastir.Tunisie

LE SEVRAGE DIFFICILE D ORIGINE CARDIAQUE. Fekri Abroug CHU F.Bourguiba Monastir.Tunisie LE SEVRAGE DIFFICILE D ORIGINE CARDIAQUE Fekri Abroug CHU F.Bourguiba Monastir.Tunisie Outline Classification du sevrage Mécanismes des difficultés de sevrage Le sevrage difficile d origine cardiaque Fréquence

Plus en détail

Recours à la modélisation suite à un essai clinique

Recours à la modélisation suite à un essai clinique 5 ème Journée Nationale des Innovations Hospitalières Bordeaux 26 Juin 2014 Recours à la modélisation suite à un essai clinique l exemple du STIC Brindley Antoine Bénard 1, Elise Verpillot 2, Jean-Rodolphe

Plus en détail

Dispositif d affichage et d interprétation des consommations pour un logement chauffé à l électricité

Dispositif d affichage et d interprétation des consommations pour un logement chauffé à l électricité Certificats d économies d énergie Opération n BAR-EQ-113 Dispositif d affichage et d interprétation des consommations pour un logement chauffé à l électricité 1. Secteur d application Bâtiments résidentiels

Plus en détail

Hétérogénéité pronostique des myélomes à haut risque cytogénétique : rôle de la délétion 1p32 et des trisomies 3, 5 et 21

Hétérogénéité pronostique des myélomes à haut risque cytogénétique : rôle de la délétion 1p32 et des trisomies 3, 5 et 21 Hétérogénéité pronostique des myélomes à haut risque cytogénétique : rôle de la délétion 1p32 et des trisomies 3, 5 et 21 Jill Corre Unité de génomique du Myélome (Pr Hervé Avet-Loiseau) IUCT-Oncopole,

Plus en détail

MODALITÉS DU TRAITEMENT: FORME GALÉNIQUE, VOIE D ADMINISTRATION, DOSE. Catherine RONGIERES Centre d AMP CHU Strasbourg

MODALITÉS DU TRAITEMENT: FORME GALÉNIQUE, VOIE D ADMINISTRATION, DOSE. Catherine RONGIERES Centre d AMP CHU Strasbourg MODALITÉS DU TRAITEMENT: FORME GALÉNIQUE, VOIE D ADMINISTRATION, DOSE Catherine RONGIERES Centre d AMP CHU Strasbourg CONFLIT D INTERET AUCUN PROGESTERONE SUPPORT IN IVF: IS EVIDENCE-BASED MEDICINE TRANSLATED

Plus en détail

Infrastructure BIOBANQUES

Infrastructure BIOBANQUES Infrastructure BIOBANQUES Procédure de sélection de projets 2014 Bases de données cliniques et analytiques dans le cadre de réseaux thématiques de biobanques Clinical and analytical databases as part of

Plus en détail

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT

INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT INFORMATION À DESTINATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ LE DON DU VIVANT QUELS RÉSULTATS POUR LE RECEVEUR? QUELS RISQUES POUR LE DONNEUR? DONNER UN REIN DE SON VIVANT PEUT CONCERNER CHACUN /////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////

Plus en détail

Traitements et essais thérapeutiques dans la PKD. D Chauveau. Néphrologie & Immunologie clinique CHU Toulouse

Traitements et essais thérapeutiques dans la PKD. D Chauveau. Néphrologie & Immunologie clinique CHU Toulouse Traitements et essais thérapeutiques dans la PKD D Chauveau Néphrologie & Immunologie clinique CHU Toulouse Conflit d intérêt (avec l industrie pharmaceutique) : non Traitements conventionnels dans la

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 23 septembre 2015 FUZEON 90 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable Boîte contenant 60 flacons de poudre + 60 flacons de solvant + 60 seringues de 3 ml + 60

Plus en détail

«De l idée à la recherche»

«De l idée à la recherche» «De l idée à la recherche» Anne-Laure Bailly, Coordinatrice scientifique, Fondation de l'avenir Richard Delépine, Cadre Expert en Soins, hôpital Antoine Béclère Lyon, 27 mars 2012, Palais de la Mutualité

Plus en détail