ECOVEGETAL-LesGrandesPièces-28410Broué-Tél.: Fax.: S.A.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOVEGETAL-LesGrandesPièces-28410Broué-Tél.:0237431856-Fax.:0237431697 contact@ecovegetal.fr-www.ecovegetal.com -S.A."

Transcription

1 ECOVEGETAL-LesGrandesPièces-28410Broué-Tél.: Fax.: S.A.aucapitalde Siret:

2

3 10. OUVRAGES PARTICULIERS DISPOSITIONS A RESPECTER SUR L IMPLANTATION DES EMERGENCES Selon l élément porteur Arrosage au niveau des ouvertures ZONE STERILE Largeur de la zone stérile Protection du revêtement d étanchéité RELEVES RELIEFS HAUTEURS DES RELEVES DISPOSITIFS ANTIGRAVITAIRES STABILISATION DU BORD DE RIVE EN BAS DE PENTE Crochets TSH 80 /90/100 et profil de rive ajouré TRP 130/ DISPOSITIFS ANTIGRAVITAIRES INTERMEDIAIRES Crochets TSH 80/90/100 et profils ajourés TRP 80/130/ Traverses antigravitaires DISPOSITIFS ANTIGRAVITAIRES EN TETE D EMERGENCES (LANTERNEAU, CHEMINEE ) Crochets TSH 80/90/100 et profil ajouré TRP 80/130/ DISPOSITIFS DE DELIMITATION DU SYSTEME DE VEGETALISATION EN PERIPHERIE Rive latérale et rive faîtière AUTOUR DES EMERGENCES Rive en tête de lanterneau Autres rives EN NOUES EVACUATIONS PLUVIALES AUTRES OUVRAGES ISOLES ORGANISATION DE CHANTIER ET REALISATION DES TRAVAUX PREVENTION ARROSAGE ET / OU IRRIGATION INDICATIONS REGLES ELEMENTAIRES PERIODE D ARROSAGE ET / OU IRRIGATION BESOINS EN EAU ET FREQUENCE D ARROSAGE ET / OU IRRIGATION ENTRETIEN GENERALITES ENTRETIEN DE L ETANCHEITE ENTRETIEN DE LA VEGETATION Cas de la végétalisation extensive Cas de la végétalisation semi-intensive ENTRETIEN DE L ARROSAGE ET / OU IRRIGATION ASSISTANCE TECHNIQUE CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES ACCESSOIRES ET DES PRODUITS 37 ANNEXE A : CARTE DES VENTS : 4 ZONES DE VENT EN FRANCE METROPOLITAINE (Z1, Z2, Z3, Z4)39 ANNEXE B : CARTE DES REGIONS DE CHARGES DE NEIGE 40 ANNEXE C : CARTE DES ZONES DE PLUVIOMETRIE 41 ANNEXE D : FICHE D INFORMATION 42 ANNEXE E : REFERENCES TOITURES EN PENTE ECOVEGETAL 42 Réf. : 010T000E indice 0 3/43

4 TABLEAUX TABLEAU 1: PENTES ADMISSIBLES PAR RAPPORT A L'ELEMENT PORTEUR ET AU TYPE DE REVETEMENT D'ETANCHEITE... 7 TABLEAU 2 : EXEMPLES DE CALCULS DE CHARGE PERMANENTE DE LA VEGETALISATION EXTENSIVE ET SEMI-INTENSIVE... 8 TABLEAU 3 : PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES DES SUBSTRATS TABLEAU 4 : SYNTHESE DES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES TOITURES VEGETALISEES TABLEAU 5 : SYNTHESE DES SYSTEMES DALLES ET BACS PRECULTIVES TABLEAU 6 : TYPES DE SYSTEMES DE VEGETALISATION ECOVEGETAL TABLEAU 7 : PERIODES DE MISE EN ŒUVRE ET TAUX DE COUVERTURE (SELON LES REGLES PROFESSIONNELLES) TABLEAU 8 : CHOIX DU MODE DE PLANTATION EN FONCTION DE LA PENTE ET DES VEGETAUX TABLEAU 9 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN PENTE ECOSEDUM PACK TABLEAU 10 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN FONCTION DE LA PENTE SUR GEORASTER TABLEAU 11 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN FONCTION DE LA PENTE SUR ECORASTER TABLEAU 12 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN FONCTION DE LA PENTE AVEC AQUATEC SUR ECORASTER TABLEAU 13 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN FONCTION DE LA PENTE AVEC SYSTEME AQUANAT SUR ECORASTER TABLEAU 14 : DISTANCE ENTRE CROCHETS SELON LA COMPOSANTE PARALLELE AU RAMPANT DES CHARGES GRAVITAIRES TABLEAU 15 : INFLUENCE DE L EXPOSITION DES PENTES SUR LES VEGETAUX TABLEAU 16: FREQUENCE D ENTRETIEN RECOMMANDEE SELON LE MODE DE PLANTATION TABLEAU 17 : CARACTERISTIQUES DES ACCESSOIRES DE SEPARATION ET DES DISPOSITIFS ANTIGRAVITAIRES TABLEAU 18 : CARACTERISTIQUES TECHNIQUES DES PRODUITS FIGURES FIGURE 1 : EXEMPLE DE COUPE DE PRINCIPE EN PENTE... 9 FIGURE 2 : DALLE PRECULTIVEE ECOSEDUM FIGURE 3 : BAC PRECULTIVE ECOSEDUM PACK FIGURE 4 : COUPE DE PRINCIPE AVEC ECOSEDUM PACK FIGURE 5 : COUPE DE PRINCIPE AVEC L ELEMENT DE RETENUE DE SUBSTRAT GEORASTER FIGURE 6 : DECOUPE DE L ELEMENT GEORASTER FIGURE 7 : ELEMENTS GEORASTER EN DOUBLE EPAISSEUR FIGURE 8 : CONTINUITE DES DIFFERENTS ELEMENTS DE RETENUE GEORASTER / ECORASTER FIGURE 9 : COUPE DE PRINCIPE AVEC ELEMENT RETENUE DE SUBSTRAT ECORASTER FIGURE 9A : COUPE DE PRINCIPE AVEC ZONE STERILE ET L ELEMENT ECORASTER RETENU PAR CROCHET.. 21 FIGURE 9B : COUPE DE PRINCIPE AVEC ZONE STERILE ET L ELEMENT ECORASTER RETENU PAR ACROTERE FIGURE 9C : COUPE DE PRINCIPE AVEC ZONE STERILE ET ETANCHEITE AUTOPROTEGEE TRAITEE ANTI UV. 21 FIGURE 10 : CLIPSAGE DES ELEMENTS ECORASTER FIGURE 11 : SYSTEME D ATTACHE TENON-MORTAISE...22 FIGURE 12 : ELEMENTS COMPOSANT LE SYSTEME AQUATEC.. 23 FIGURE 13 : COUPE DE PRINCIPE AVEC IRRIGATION PAR CAPILLARITE : SYSTEME AQUATEC ET ELEMENT DE RETENUE ECORASTER.23 FIGURE 14 : ELEMENTS COMPOSANT LE SYSTEME AQUANAT...23 FIGURE 15 : COUPE DE PRINCIPE AVEC IRRIGATION PAR CAPILLARITE : SYSTEME AQUANAT 25 FIGURE 16 : ZONE STERILE.26 FIGURE 17 : EXEMPLE DE RELEVE CONTRE COSTIERE DE LANTERNEAU AVEC ZONE STERILE FIGURE 18 : CAS PARTICULIER DE L ACROTERE REVETU JUSQU A L ARETE EXTERIEURE FIGURE 19 : EXEMPLE DE STABILISATION DU BORD DE RIVE EN BAS DE PENTE FIGURE 20 : EXEMPLE DE TRAVERSE ANTIGRAVITAIRE. 30 FIGURE 21 ET 21 BIS : EXEMPLES DE TRAITEMENT EN RIVE SANS ACROTERE FIGURE 22 ET 22 BIS : EXEMPLES DE TRAITEMENT EN RIVE AVEC ACROTERE FIGURE 23 : EXEMPLE DE TRAITEMENT EN TETE D EMERGENCE (CHEMINEE, LANTERNEAU )...31 FIGURE 24 : EVACUATIONS PLUVIALES..32 Réf. : 010T000E indice 0 4/43

5 1. DEFINITION Le présent Cahier des Clauses Techniques concerne les recommandations de mise en œuvre des systèmes de végétalisation extensive et semi-intensive sur des membranes d étanchéité résistantes à la pénétration des racines au - dessus de tous types de locaux, dont l hygrométrie intérieure doit satisfaire aux prescriptions des normes NF P 84- série 200 réf DTU série 43 et / ou des Avis Techniques ou Documents Techniques d Applications des éléments porteurs, appartenant à des bâtiments de toutes destinations - ERP y compris, sur des rampants de pentes de 18% à 100% et des rampants de grande longueur, à partir de 10 m et de pentes de 14% à 18%. Les toitures végétalisées extensives et semi-intensives sont généralement des terrasses inaccessibles aménagées sur des éléments porteurs conformes aux Règles Professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées de la CSFE ; Edition N 2 de novembre Végétalisation extensive : L épaisseur des complexes de végétalisation (depuis la natte absorbante jusqu à la couche de plantation ou substrat) ne dépassent pas en règle générale 15 cm de hauteur. Végétalisation semi-intensive : L épaisseur des complexes doit être limitée à 22 cm de hauteur. Dans le cas d une végétalisation par gazon, la terrasse peut être conçue pour accepter une circulation piétonne à condition d assurer la sécurité collective des personnes (limite de pente 55%). Le présent Cahier des Clauses Techniques précise les différents référentiels cités et décrits les applications non visées par les Règles Professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées de 18% à 100% - Edition N 2 novembre DESTINATION ET DOMAINE D'EMPLOI Les systèmes de végétalisation en pente extensive et semi-intensive ECOVEGETAL sont destinés : Au climat de plaine en France européenne (pour le climat de montagne d altitude > 900 m consulter ECOVEGETAL ) ; Aux bâtiments des catégories d importance I à IV situés dans les zones de sismicité 1 à 4 et construits sur des sols de classe A, B, C, D et E. Les systèmes ne font pas partie des éléments de structure au sens de l arrêté du 20 octobre 2010 modifié par l arrêté du 25 octobre 2012 de la NF En de Septembre 2005 (Eurocode 8). Toutefois, en tant que protection d étanchéité de toitures-terrasses, ils peuvent être assimilés aux éléments non structuraux cités dans le guide «DIMENSIONNEMENT PARASISMIQUE DES ELEMENTS NON STRUCTURAUX» de la DHUP, organisme dépendant des «Ministères de l Egalité des territoires et du Logement Ministère de l Ecologie, du Développement durable et de l Energie» de Juillet Les systèmes s appliquent en l état et sans restriction et de plus n affectent pas les dispositions nécessaires éventuellement prises, dans le cadre de la résistance aux efforts sismiques, pour les bâtiments situés dans les zones et sur les sols cités ci-dessus. Aux rampants de grande longueur, à partir de 10 m et dont la pente varie de 14% à 18% (dispositions constructives supplémentaires par rapport aux RP jusqu à 20%) ; Aux toitures inclinées généralement inaccessibles et dont la pente varie de 18% à 100% (extension des RP) ; Aux toitures plates et inclinées accessibles lorsqu elles sont végétalisées par un gazon qui supporte le piétinement et dont la pente varie de 0% (béton) - 1% (béton cellulaire) à 55% - (extension des RP) ; Aux travaux neufs ou à la réfection avec reprise de l'étanchéité (Norme NF P DTU Travaux de bâtiments Réfection des ouvrages d étanchéité des toitures terrasses ou inclinées). Dans le cas d une réfection avec reprise de l'étanchéité, le maître d ouvrage doit vérifier la stabilité de l ouvrage et faire vérifier l aptitude de l élément porteur à supporter les charges du système de végétalisation ECOVEGETAL ; Aux éléments porteurs en maçonnerie, en dalles de béton cellulaire autoclavé armé, bois et panneaux dérivés du bois, tôles d'acier nervurées. La structure et l'élément porteur sont dimensionnés pour les rendre aptes à supporter les charges réglementaires et les charges du système de végétalisation ECOVEGETAL. Les zones traitées en végétalisation ECOVEGETAL ne sont pas destinées à un piétinement régulier (exception faite de la végétalisation semi-intensive par gazon qui admet une circulation piétonne si la sécurité collective des personnes est assurée), elles ne peuvent recevoir qu'une circulation réservée à l'entretien de la Réf. : 010T000E indice 0 5/43

6 toiture, à l exclusion d engins autres que des engins légers de poids 30 kg pour l entretien de la végétalisation (tondeuses, débroussailleuses ). Elles peuvent côtoyer d autres types de terrasses et intégrer des chemins de circulation ou des zones techniques. Résistance aux effets du vent : Les dispositions décrites dans le présent document sont applicables sans restriction en France européenne jusqu à une dépression de vent extrême de 3351 Pa (correspondant en travaux neufs pour un bâtiment fermé de 10 m de hauteur maximale, à la zone 3 site normal selon le cahier CSTB 3563 de juin 2006), suivant les règles définissant les effets de la neige et du vent sur les constructions et annexes NV65 version consolidée février 2009 (Réf. P ). Le vent exerce sur les versants de la couverture des efforts de dépression (Annexe A). Ces phénomènes de dépressions sont plus importants en rives de couverture et au niveau des sorties de toitures (type cheminée). Résistances aux effets de la neige : Les dispositions décrites dans le présent document sont applicables sans restriction en France européenne suivant les règles N84 version consolidée février 2009 (Réf. P ) définissant la résistance aux effets de la neige sur les constructions (Annexe B). 3. DOCUMENTS DE REFERENCE Le présent Cahier des Clauses Techniques est le document de référence des systèmes de végétalisation en pente ECOVEGETAL. Il renvoie à d autres documents techniques de référence, notamment : Les Règles Professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées, de la CSFE - Edition N 2 novembre 2007 ; Les Avis Techniques des procédés pour toitures terrasses jardins ; Les Cahiers des Charges et les Avis Techniques des procédés pour toitures végétalisées ; Les Règles relatives à la sécurité des personnes : manuel CSFE (prévention des risques professionnels sur les chantiers) ; Les normes-dtu de la série 43 : DTU 43.1 (Réf. NF P ) pour les éléments porteurs en maçonnerie, DTU 43.3 (Réf. NF P ) pour les éléments porteurs en acier (T.A.N.), DTU 43.4 (Réf. NF P ) pour les éléments porteurs en bois et panneaux dérivés du bois et DTU 43.5 (Réf. NF P ) pour les travaux de réfection. Le DTU et ses amendements (Réf. NF P ) Gros œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement d étanchéité ; Le cahier du CSTB n V2 de mars NF P : Classement FIT des étanchéités de toitures ; Le Cahier du CSTB n Conditions générales d emploi des dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé ; NF P : Base de calcul des constructions Charges d exploitation des bâtiments ; NV 65 version consolidée février 2009 : Règles DTU de calcul P ou Norme Eurocode NF EN et NF EN Règles définissant les Effets de la Neige et du Vent sur les constructions ; N 84 version consolidée février 2009 : Règles DTU de calcul P ou Norme Eurocode NF EN et NF en Règles définissant l Action de la Neige sur les constructions. 4. PRESCRIPTIONS RELATIVES AUX SUPPORTS 4.1 ELEMENTS PORTEURS Maçonnerie des toitures et d étanchéité normes NF P (DTU 20.12) ; Maçonnerie conforme aux normes DTU de la série 43.1 (Réf. NF P ) ; Béton cellulaire autoclavé conforme aux Conditions Générales d emploi des dalles de toiture en béton cellulaire autoclavé armé (Cahier du CSTB 2192, avril 1983) avec pente minimale de 1 % sur plans ; En tôles d acier nervurées conformes aux normes DTU de la série 43.3 (Réf. NF P ) avec pente minimale de 3 % sur plans, fixées à l ossature comme si elles recevaient un revêtement autoprotégé ; En bois ou panneaux dérivés du bois conformes aux normes DTU de la série 43.4 (Réf. NF P ) ou panneaux bénéficiant d un Avis Technique visant favorablement son emploi en élément porteur pour toiture avec revêtement d étanchéité sous protection lourde, avec pente minimale de 3 % sur plans ; Pour les travaux de réfection aux normes DTU de la série 43.5 (Réf. NF P ). Réf. : 010T000E indice 0 6/43

7 TABLEAU 1: PENTES ADMISSIBLES PAR RAPPORT A L'ELEMENT PORTEUR ET AU TYPE DE REVETEMENT D'ETANCHEITE PENTE ELEMENT PORTEUR 0 % 1% à 3 % 3% à 20 % De 14 % (b) à 100 % Maçonnerie (a) Oui Pour mémoire non visé par le présent CCT (Cf. Règles Professionnelles et CPP ECOVEGETAL) Oui Oui Conforme au présent Dalles en béton cellulaire Cahier des Clauses Non Oui Oui autoclavé armé Techniques (c) Tôles d acier nervurées Non Non Oui Bois et panneaux dérivés du bois Non Non Oui (a) Dans le cas d une végétalisation semi-intensive de type GREEN conçue pour accepter une circulation piétonne, seul l élément porteur en maçonnerie est admis ; (b) Pour les longs rampants : prise en compte de la composante parallèle au rampant des charges gravitaires dès 14% ; (c) Prendre en compte notamment la composante parallèle au rampant des charges gravitaires (pour le maintien en place de la végétalisation et éviter l érosion superficielle du substrat suite aux effets du vent et du ruissellement de l eau). 4.2 CHARGES A PRENDRE EN COMPTE Les charges à prendre en compte pour le système de végétalisation sont définies par ECOVEGETAL lors de l étude préalable (faite par l entreprise en charge des travaux) en fonction du système de végétalisation retenu selon la pente Charges permanentes et charges d exploitation Quel que soit l élément porteur, en béton, en béton cellulaire, en tôles d acier nervurées, en bois et panneaux dérivés du bois, les charges de calcul à prendre en compte sont les suivantes : Rappel : Dans le cas des éléments porteurs à base de bois (bois massif et panneaux dérivés) et lorsque la pente est > 7%, la charge complémentaire forfaitaire de 85 dan/m² n est pas ajoutée pour leur dimensionnement. La charge de calcul non pondérée est la somme de la charge permanente et de la charge d exploitation. Les charges permanentes correspondent à la somme : Du poids du complexe isolation-étanchéité (pare-vapeur, isolant, revêtement d étanchéité) ; Du poids du complexe de végétalisation à capacité maximale en eau (couche absorbante de protection, élément de retenue du substrat, couche de plantation ou substrat, végétation). D une charge de sécurité fixée forfaitairement à 15 dan/m 2 sur tous les supports. Les charges d exploitation et les charges climatiques Les charges d exploitation sont les plus élevées de celles définies dans la norme NF P ou Les charges climatiques sont les plus élevées de celles prises en compte dans les DTU de la série 43 et définies dans les Règles DTU de calcul P et P , versions consolidées février 2009 (Voir Chap. 3). Rappel : La charge d exploitation est limitée à la charge d entretien de 100 dan/m² dans le cas d une toiture végétalisée non accessible. Réf. : 010T000E indice 0 7/43

8 TABLEAU 2 : EXEMPLES DE CALCULS DE CHARGE PERMANENTE DE LA VEGETALISATION EXTENSIVE ET SEMI- INTENSIVE Procédé Constituants Désignation Système isolationétanchéité Système de végétalisation Pare-vapeur Isolant thermique Revêtement d'étanchéité résistant aux racines Couche absorbante et de protection Eléments de retenue de substrat et de drainage Charge permanente en kg/m² Végétalisation extensive SUCCULIS Ordre de grandeur De 130 à 170 kg/m² Végétalisation semi-intensive GREEN Ordre de grandeur De 185 à 350 kg/m² Selon fournisseur Selon fournisseur Selon fournisseur BSM WSM ECORASTER X30 7 ECORASTER E40 5 ECORASTER S GEORASTER (en double couche) - 9,2 Substrat Substrat SAXALIS sur 8 cm (d 1,4) Végétation extensive Substrat GREEN sur 20 cm (d 1,5) Liste SUCCULIS 10 - Végétation semi-intensive Liste GREEN - 20 Bac précultivé ECOSEDUM PACK 95 Charge Forfaitaire Sur tout support 15 kg/m² Remarque : Selon les systèmes de végétalisation retenus et le type de végétaux choisi, les charges permanentes sont différentes. Note : La résistance aux effets du vent en dépression (voir chapitre 2) doit être assurée (en sécurité) par le poids à sec du complexe de végétalisation (voir tableau 4, alinéa b), et éventuellement par le poids des charges gravitaires (voir ci-après). Il peut être comparé au poids d une protection lourde meuble d étanchéité, par granulat courant de 4 cm d épaisseur (environ 64 kg/m² à l état sec), ou 5 cm (environ 80 kg/m² à l état sec), en isolation inversée Charges gravitaires En fonction de la composante parallèle au rampant des charges gravitaires, des dispositifs antigravitaires sont nécessaires pour le maintien en place du système de végétalisation (Voir Chap. 11). 5. COMPLEXE ISOLATION ETANCHEITE Dans tous les cas se référer aux documents de référence du système d étanchéité du fournisseur de la membrane d étanchéité anti-racines : DTU et NF DTU, Document Technique d Application, Avis Technique ou Cahier des Clauses Techniques visé par un Contrôleur Technique PARE-VAPEUR Il est défini en fonction de l élément porteur, de l hygrométrie et du chauffage des locaux. Se référer aux documents de référence de l élément porteur. Il doit être conforme aux exigences de sécurité incendie des bâtiments concernés. Se référer aux documents de référence ISOLATION THERMIQUE Les panneaux isolants (éventuels) admis sont de classe C (classe de compressibilité selon guide UEAtc) et sont visés, sur l élément porteur considéré, pour un emploi en support de revêtement de toiture végétalisée par leur document de référence. Réf. : 010T000E indice 0 8/43

9 Le choix de l isolant doit prendre en compte les contraintes hygrométriques, mécaniques et de sécurité de l ouvrage vis-à-vis de l incendie des bâtiments concernés REVETEMENT D ETANCHEITE Le revêtement doit être notamment résistant à la pénétration des racines pour toute la surface de la terrasse (parties courantes, zones stériles, relevés). Les revêtements d étanchéité admis sont ceux visés sous-utilisation en terrasse-jardin dans leur document de référence (Document Technique d Application, Avis Technique ou Cahier des Clauses Techniques visé par un contrôleur technique). Les feuilles des revêtements d étanchéité doivent être marquées CE. Par ailleurs, le revêtement d étanchéité doit être de classe FIT minimale F3 I5 T2. Dans le cas où la zone végétalisée jouxte d autres zones, le revêtement doit être prolongé sur une longueur de 1 m sous celles-ci MISE EN ŒUVRE DU COMPLEXE-ISOLATION-ÉTANCHÉITÉ De manière générale, les revêtements d étanchéité sont posés en adhérence totale, soit en semiindépendance, soit fixés mécaniquement conformément à leur document de référence (Avis Technique, D.T.A., Atex de type A, CCT), dans la limite des pentes admises. Ce complexe doit résister aux efforts dus à la dépression du vent quel que soit le taux de couverture de la végétalisation. Rappel : Pour les feuilles en PVC-P, le document de référence devra prendre en compte les exigences du Cahier des Prescriptions Techniques CSTB 3502 d avril 2004, notamment celles concernant les dispositions particulières de mise en œuvre ou de contrôle des soudures. 6. DESCRIPTION DES SYSTEMES DE VEGETALISATION ET MISE EN ŒUVRE Les systèmes de végétalisation sont différents selon la pente et le type de végétaux à mettre en place. Les différents constituants des systèmes de végétalisation en pente sont mis en œuvre sur le revêtement d étanchéité (Voir fig.1). FIGURE 1 : EXEMPLE DE COUPE DE PRINCIPE EN PENTE Légende : 1. Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 2. Substrat spécifique 3. Elément de retenue de substrat 4. Natte absorbante de protection 5. Etanchéité anti racine 6. Support 7. Traverse antigravitaire, min. 8 x 8 cm 8. Protection anti poinçonnement 9. Gravier > 15 mm 10. Profil de rive ajouré TRP 80 / 130 / Dispositif antigravitaire TSH 80/90/ Gouttière pendante 6.1 COUCHE FILTRANTE AU DROIT DES EEP ET DE LA ZONE STERILE En complément de la natte absorbante, dans la zone stérile prévoir une couche filtrante au droit des EEP (évacuation des eaux pluviales) et des dispositifs de séparation ajourés. Cependant, la natte absorbante de protection en place suffit lorsqu elle est relevée sur la hauteur des dispositifs de séparation ajourés. Réf. : 010T000E indice 0 9/43

10 Mise en œuvre : D une largeur d environ 1 m de sorte à couvrir toute la surface de zone stérile et déborder sur la zone végétalisée. Elle est relevée sur la hauteur du dispositif de séparation pour éviter toute fuite des particules fines du substrat (Voir Fig.1). 6.2 COUCHE ABSORBANTE ET DE PROTECTION La couche absorbante et de protection apporte aux végétaux une réserve d eau complémentaire. La disponibilité en eau différée dans le temps permet aux plantes de résister dans de meilleures conditions aux périodes de faible pluviométrie. Elle assure également une protection mécanique de la membrane d étanchéité. Mise en œuvre : Elle est mise en place directement sur le revêtement d étanchéité. Un recouvrement des lés de 10 cm est nécessaire. Pour éviter toute fuite des particules fines du substrat, elle est relevée au droit des EEP sur la hauteur du dispositif de séparation ajouré. 6.3 ELEMENT DE RETENUE DU SUBSTRAT En fonction de la pente, de la longueur du rampant de la toiture, dans les sites exposés au vent des éléments de stabilisation du substrat sont nécessaires pour éviter tout phénomène d érosion ou de glissement. Mise en œuvre : Les éléments de stabilisation de substrat sont mis en œuvre directement sur la natte absorbante de protection. 6.4 TOILE ANTI-EROSION Pour la plantation in situ (godets, semis, fragments de sédums ) sur des pentes > 25%, il est nécessaire d installer une toile anti-érosion en fibres de coco pour éviter l érosion de surface en phase d installation des végétaux. Mise en œuvre : La toile anti-érosion de maille large (4 x 4 cm) est posée soit dans le sens de la pente, soit perpendiculairement à la pente, directement sur le substrat et recouvert d une fine couche de celui-ci. Prévoir un recouvrement de 20 cm. Elle est maintenue en tête par une épaisseur de substrat plus importante. En zone de vent, selon la configuration de la toiture, elle est également maintenue en bas de pente par un dispositif qui prévient les risques de soulèvement (Par ex. : Attaches, crochets en U, dalle béton, gravillons ). 6.5 COUCHE DE PLANTATION OU SUBSTRAT Les couches de plantation proposées par ECOVEGETAL sont spécifiquement adaptées aux types de végétaux sélectionnés. Les substrats permettent l ancrage des racines, la rétention en eau et la nutrition des plantes pour assurer leur pérennité. Les caractéristiques du substrat sont indiquées dans leur fiche technique rédigée sur la base d analyses réalisées par un laboratoire indépendant. Mise en œuvre : Le substrat est réparti de façon uniforme dans l élément de retenue. La couche de culture doit être d épaisseur constante et parfaitement nivelée pour que les systèmes précultivés, en particulier, soient en contact direct avec le substrat. En effet, des poches d air conduiraient au dessèchement racinaire et à une mauvaise reprise des végétaux. Réf. : 010T000E indice 0 10/43

11 TABLEAU 3 : PROPRIETES PHYSICO-CHIMIQUES DES SUBSTRATS CARACTERISTIQUES UNITE SUBSTRATS EXTENSIFS SUBSTRAT SEMI- INTENSIF SUBSTRAT SUCCULIS LIGHT (Substrat léger) SUBSTRAT SUCCULIS (Substrat léger) SUBSTRAT SAXALIS (Substrat léger enrichi) MASSE VOLUMIQUE (2) A CME (3) t/m 3 ~ 1,17 ~ 1,38 ~ 1,48 MASSE VOLUMIQUE A SEC t/m 3 0,9 1,1 0,97 PERMEABILITE cm/s 0,1 0,1 0,0005 PH (CACL2) 6,5 à 9,5 6,5 à 9,5 5,5 à 8,0 TENEUR EN SEL/SALINITE g/l 3,5 3,5 2,5 CAPACITE MAXIMALE EN EAU (CME) % vol POROSITE POUR L AIR A CME % vol POROSITE POUR L AIR A PF 1,8 % vol FINES (< 0,063MM) % massique % MATIERE ORGANIQUE Poids - % Granulats non gélifs au sens de la norme NF EN Stabilité structurale dans la durée - Pouvoir Calorifique Supérieur (PCS) voisin de zéro. Granulométrie comprise entre 0 et 20 mm. (1) D après l Institut de Recherche de Geisenheim et le laboratoire indépendant SAS. Selon les directives de la FFL pour la végétalisation intensive et semi-intensive des toitures ; (2) Valeurs moyennes (tolérance : ± 0,2) ; (3) CME : Capacité Maximale en Eau. Note: Tout emploi de terre végétale telle que décrite dans la norme NF P (DTU 43.1) est exclu, excepté pour le gazon. 6.6 COUCHE VEGETALE Les plantes sélectionnées par ECOVEGETAL pour la végétalisation extensive et semi-intensive sont naturellement résistantes aux conditions extrêmes rencontrées sur les toitures (ensoleillement intense, vent, sécheresse, pente ). En tout état de cause sont exclues les plantes figurant sur la liste des végétaux interdits ou déconseillés cf. DTU 43.1 terrasse-jardin. Avant toute végétalisation, une étude préalable faite par l entreprise en charge des travaux doit être validée par ECOVEGETAL de sorte que le choix des végétaux tienne compte des valeurs climatiques locales, de l exposition de la toiture et de la pente. Les besoins d entretien et d arrosage sont également évalués et définis dans le cadre de cette étude préalable. Pendant la phase chantier, l arrosage est obligatoire pour permettre le démarrage de la végétation. Il est adapté à la technique retenue et aux conditions climatiques (Voir Chap.16) 6.7 DALLES PRECULTIVEES Fabriquées en PEBD, adaptées aussi bien aux supports bois, béton ou acier. Dimensions extérieures : ECOSEDUM X30 (1000 mm x 1330 mm x 300 mm), ECOSEDUM X40 (1000 mm x 600 mm x 400 mm). La couche de plantation substrat et la couche végétale décrites dans les paragraphes 6.5 & 6.6 peuvent être remplacées par une dalle précultivée ECOSEDUM. La dalle ECOSEDUM est alors posée directement sur la couche absorbante et de protection. Réf. : 010T000E indice 0 11/43

12 Cette solution est valable pour une pente maximale de 45% (24 ) pour l ECOSEDUM X30 et 35% (19 ) pour l ECOSEDUM X40. Selon la configuration, elles sont accompagnées d un ou plusieurs éléments de retenue mécanique de type TRP et TSH (voir paragraphe 12.1). FIGURE 2 : DALLE PRECULTIVEE ECOSEDUM 6.8 BACS PRECULTIVES Fabriqués en PEBD/PEHD et polypropylène, adaptés aussi bien aux supports bois, béton ou acier. Dimensions extérieures : 600 mm x 400 mm x 65 mm. Système démontable et repositionnable, fond plat antipoinçonnement. Réserve d eau intégrée dans la structure alvéolaire. Les couches du système de végétalisation décrites dans les paragraphes 6.2, 6.5 et 6.6 peuvent être remplacées par un bac précultivé (ECOSEDUM PACK). L ECOSEDUM PACK est alors posé directement sur l étanchéité. Cette solution est valable pour une pente maximale de 35% (19 ). Selon la configuration, elle est accompagnée d un ou plusieurs éléments de retenue mécanique de type TRP et TSH (voir paragraphe 12.1). FIGURE 3 : BAC PRECULTIVE ECOSEDUM PACK Réf. : 010T000E indice 0 12/43

13 7. PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES SYSTEMES DE VEGETALISATION Les systèmes de végétalisation sont obtenus par une association de plantes spécialement adaptées qui se reproduisent in situ pour la majorité d entre elles. Dans ce contexte, l adaptation tendant vers un écosystème, il est normal que certaines espèces disparaissent partiellement ou totalement par sélection naturelle au profit d autres espèces. TABLEAU 4 : SYNTHESE DES PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DES TOITURES VEGETALISEES SYSTEME DE VEGETALISATION Arrosage TOITURES VEGETALISEES EN PENTE 18% EXTENSIF SEMI-INTENSIF Se référer au Chap.16 Entretien oui oui Nature de la couche de culture Substrats légers et substrats légers enrichis Substrats légers enrichis Epaisseur du complexe de culture 8 à 12 cm 12 à 20 cm (a) Ordre de grandeur de la charge totale Charge forfaitaire incluse (kg/m²) (c) 110 à 170 (b) 185 à 350 Documents de référence Le présent document Le présent document Pente maximale 100% (45 ) (c) 100% (45 ) (c) (a) Des épaisseurs supérieures peuvent être ponctuellement requises pour des plantations de ligneux à grand développement. (b) Charge totale du complexe de végétalisation à capacité maximale en eau. La charge à l état sec, si elle est trop faible, peut dans certains cas, constituer une limite d utilisation du procédé en fonction de la zone de vent. (c) Une étude préalable au cas par cas (faite par l entreprise en charge des travaux) définit le système de végétalisation en pente à mettre en place et les charges à prendre en compte. Les besoins d entretien et d arrosage sont également évalués et définis dans le cadre de cette étude préalable. TABLEAU 5 : SYNTHESE DES SYSTEMES DALLES ET BACS PRECULTIVES SYSTEME DE VEGETALISATION TOITURES VEGETALISEES EN PENTE 18% ECOSEDUM PACK ECOSEDUM X30 SEMI-INTENSIF Pente 18 à 35 % (19 ) 18 à 45% (24 ) 18 à 35% (19 ) Arrosage Se référer au Chap.16 Entretien Oui oui oui Nature de la couche de culture Epaisseur du complexe de culture Ordre de grandeur de la charge totale charge forfaitaire incluse (kg/m²) (c) Substrats légers enrichis Substrats légers enrichis Substrats légers enrichis 8 cm 6 cm 7 cm (a) 110 (b) 75 à 80 (b) 85 à 95 (b) Documents de référence Le présent document Le présent document Le présent document (b) Charge totale du complexe de végétalisation à capacité maximale en eau. La charge à l état sec, si elle est trop faible, peut dans certains cas, constituer une limite d utilisation du procédé en fonction de la zone de vent. (c) Une étude préalable au cas par cas (faite par l entreprise en charge des travaux) définit le système de végétalisation en pente à mettre en place et les charges à prendre en compte. Les besoins d entretien et d arrosage sont également évalués et définis dans le cadre de cette étude préalable. Réf. : 010T000E indice 0 13/43

14 7.1 ASPECT SELON LE TYPE DE VEGETAUX ECOVEGETAL En fonction de l aspect souhaité par le maître d ouvrage, les systèmes de végétalisation ECOVEGETAL offrent une gamme variée de végétaux associables ayant pour caractéristiques : une aptitude à couvrir le sol, une résistance au gel, une résistance à la sécheresse, une capacité d auto régénération. Ils composent chacun des systèmes de végétalisation ci-dessous : TABLEAU 6 : TYPES DE SYSTEMES DE VEGETALISATION ECOVEGETAL SYSTEME DE VEGETALISATION Extensif simple (sédums) Extensif composé (sédums enrichis avec des vivaces) Semi-intensif NOM SUCCULIS SAXATILIS PRAIRIE FLEURIE/ MILLEFLEUR / GRAMINEIS (*) LAVANDULIS GREEN ASPECT DU SYSTEME Végétation composée de sédums formant un couvert végétal rasant. Graminées et mousses s installant naturellement. Végétation composée de sédums et de vivaces qui donnent du relief et une floraison riche en couleurs. Graminées et mousses s installant naturellement. Végétation composée de sédums enrichie par un mélange de graines à semer comprenant des graminées et/ou des herbacées à fleurs (annuelles et vivaces). Aspect très naturel et floraison riche en couleurs des herbacées. (*) : Exclusivement composé de graminées différentes. Végétation composée de vivaces tapissantes, d herbes aromatiques et de petites ligneuses arbustives. Gazon (à sélectionner selon la circulation sur la toiture). 7.2 PÉRIODE DE MISE EN ŒUVRE Elle doit se situer dans des conditions météorologiques favorables (hygrométrie > 70%) le jour de la mise en œuvre et durant les deux semaines qui suivent. De préférence en milieu de printemps ou en début d'automne, en particulier pour les plantations in situ. Les systèmes précultivés offrent la possibilité d étendre la période de mise en œuvre à l hiver et à l été sous certaines conditions (par ex. température > 7 C en hiver, arrosage d appoint en été ). Rappel : Les périodes de gel, de sécheresse et de forte chaleur sont à proscrire. 7.3 TAUX DE COUVERTURE En fonction du mode de plantation retenu, du respect des périodes de mise en œuvre et pour autant que l entretien nécessaire et indispensable soit réalisé, le taux de couverture (cf. Règles Professionnelles pour la conception et la réalisation des terrasses et toitures végétalisées - Edition N 2 novembre 2007) à prévoir est indiqué dans le tableau ci-dessous. TABLEAU 7 : PERIODES DE MISE EN ŒUVRE ET TAUX DE COUVERTURE (SELON LES REGLES PROFESSIONNELLES) MODE DE MISE EN ŒUVRE PERIODE DE MISE ŒUVRE (a) TAUX INITIAL APRES MISE EN ŒUVRE TAUX DE COUVERTURE A 1 AN TAUX DE COUVERTURE A 3 ANS Eléments précultivés (dalles, tapis, ou bac Toutes saisons 70% 80% 80% précultivé) Plantation de godets, micromottes ou autres Printemps ou automne (b) 5% 60% 80% Semis de fragments ou de graines (c) Printemps ou automne (b) 0% 40% 80% (a) Sauf périodes de sécheresse, de forte chaleur (température > 25 C) ou de gel. (b) A moduler en fonction des zones climatiques, par ex. en zones méridionales, le début d automne est plus favorable. (c) Pour les pentes de 18 à 20% se référer au CPP ECOVEGETAL. Réf. : 010T000E indice 0 14/43

15 7.4 MODES DE PLANTATION Les végétaux sont proposés sous différentes formes : précultivés ou à planter in situ. Le mode de plantation va dépendre des pentes, des végétaux sélectionnés et des épaisseurs de substrat (Voir Tableau 8). 7.5 SYSTEMES PRECULTIVES Bien que précultivés, le racinaire des végétaux doit se développer pour explorer le complément de substrat, le résultat définitif n est obtenu qu après un cycle saisonnier complet sur toiture. Taux de couverture à la mise en œuvre 70%. Dalles précultivées ECOSEDUM avec différentes variétés de sédums sur élément ECORASTER ; Nattes précultivées SUCCULIS avec différentes variétés de sédums sur une natte à base de fibre végétale biodégradable doublée d une maille en polyéthylène ; ECOSEDUM PACK avec différentes variétés de sédum ; Tapis de gazon précultivés ; D autres solutions précultivées peuvent être proposées mais uniquement dans le cadre d un contrat spécifique de culture. Mise en œuvre : Poser les nattes, les tapis ou les dalles précultivées sur leur substrat spécifique d épaisseur homogène et parfaitement nivelé. Nattes et tapis sont disposés en quinconce, les bords bien serrés les uns contre les autres. Les ECOSEDUM X30 sont clipsées entre elles. L ECOSEDUM PACK et l ECOSEDUM X40 sont posés bord à bord. En période de sécheresse, une rétractation des nattes ou des tapis est possible. Elle ne nuit en rien au résultat final car ces zones se recouvrent dans les mois qui suivent. Un arrosage abondant juste après la pose des végétaux est indispensable et aussi durant les jours qui suivent. 7.6 SYSTEMES PLANTES IN SITU Plantation de godets La densité de plantation des godets d environ 110 cm 3, doit augmenter avec la pente pour une couverture rapide du substrat (Voir Tableau 8). D autres conditionnements sont proposés en végétalisation semiintensive (conteneurs, mottes ). Mise en œuvre : Les plantations de godets se font dans le substrat d épaisseur homogène et parfaitement nivelé. Répartir les différents végétaux sur toute la surface pour une couverture régulière et une palette végétale diversifiée. L utilisation d un cordeau (fil) garantit un bon alignement. Disposer les végétaux en quinconce. Un arrosage abondant après plantation est indispensable Plantation par semis Les semis ne sont proposés qu'en complément des systèmes précultivés ou des plantations de godets. Ils permettent d'enrichir la palette végétale et facilite une éventuelle réfection. Note : Pour les semis sur pentes de 18 à 20% se référer au CPP ECOVEGETAL. Semis de fragments de sédums (densité min. 100 à 200 g/m²), semis de graines ou semis hydraulique : plantes vivaces (valeur usuelle 25 g/m²) - graminées (25 g/m² selon les espèces) semis sédums : 100 à 200 g/m². Mise en œuvre : L ensemencement doit être fait dans des conditions météorologiques favorables (de préférence en milieu de printemps ou en début d automne). Après semis, un arrosage est effectué pour fixer les graines et faciliter leur levée. Eviter de semer les journées venteuses, elles conduisent à une dispersion hétérogène. Réf. : 010T000E indice 0 15/43

16 TABLEAU 8 : CHOIX DU MODE DE PLANTATION EN FONCTION DE LA PENTE ET DES VEGETAUX Eléments précultivés Plantation de godets Fragments de sédums Semis Eléments précultivés VEGETATION SUCCULIS GREEN SUCCULIS SAXATILIS LAVANDULIS LIMITE DE PENTE (%) 18 à à à à à 55 TAUX DE COUVERTURE - DENSITE DE PLANTATION taux de couverture 70% minimum à la mise en œuvre 15 unités/m² 24 unités/m² 28 unités/m² 34 unités/m² SUCCULIS 18 à à 200 g/m² SUCCULIS GRAMINEIS, PRAIRIE FLEURIE, MILLEFLEUR 18 à 25 GREEN 14 à à 200 g/m² 25 g/m² Selon recommandation du fournisseur REMARQUES Privilégier les systèmes précultivés pour limiter au maximum le risque d'érosion de surface. 1. La densité de plantation augmente avec la pente ; 2. Au-delà de 55%, choisir la forme précultivée si elle existe ; 3. La plantation de godets peut être associée à un semis complémentaire ; 4. Si aucun arrosage n'est possible privilégier les systèmes précultivés de type SUCCULIS. Les semis ne sont proposés qu'en complément des systèmes précultivés ou des plantations de godets. Ils permettent d'enrichir la palette végétale et facilite une éventuelle réfection. Privilégier les systèmes précultivés pour limiter au maximum le risque d'érosion de surface. PERIODE DE PLANTATION Toute l année (sauf périodes de gel, sécheresse et forte chaleur). Le choix de la période de plantation est un point clé de la réussite. Hygrométrie > 70% le jour de la mise en œuvre et les 2 semaines qui suivent. De préférence en milieu de printemps ou début d'automne. Toute l année (sauf périodes de gel, sécheresse et forte chaleur). 8. SYSTEMES DE VEGETALISATION Les systèmes de végétalisation sont différents selon la pente et le type de végétaux à mettre en place. Ils associent plusieurs couches dont des éléments de retenue de substrat. Les éléments de retenue de substrat (GEORASTER, ECORASTER ) peuvent être associés selon la pente et la configuration de la toiture. Remarque : Pour les pentes de 14 à 18% et à partir de 10 m de longueur de rampant, ECOVEGETAL définit la nécessité ou non de prévoir un élément de retenue de substrat, selon la capacité du dispositif antigravitaire en bas de pente de reprendre la composante parallèle au rampant des charges gravitaires. Note : Les caractéristiques des différents composants cités ci-après sont présentées dans les tableaux 14 et 15. Réf. : 010T000E indice 0 16/43

17 8.1 SYSTEME POUR PENTE DE 18% À 35% (10 A 19 ) : ECOSEDUM PACK Description du système FIGURE 4 : COUPE DE PRINCIPE AVEC ECOSEDUM PACK Légende : 1. Bac précultivé : ECOSEDUM PACK 2. Profil de rive ajouré de type TRP Crochet de type TSH 90 ou TSH Elément porteur avec étanchéité anti racines Bac Précultivé : Système «TOUT EN UN» incluant le drainage, le substrat et les végétaux de type sedum. Bas de pente : Un système de retenue mécanique doit être prévu en bas de pente, crochets TSH80 ou 90, profil TRP 80 (Voir Fig.4). TABLEAU 9 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN PENTE ECOSEDUM PACK DONNEES DIVERSES TYPES ECOSEDUM PACK PENTE Type et épaisseur de substrat tassé (en fond d alvéole) Poids à CME (kg/m²) Charge forfaitaire Hauteur du complexe Capacité de rétention en eau (%) (cm) (dan/m²) (cm) (l/m²) 18 SUBSTRAT SYSTEME POUR PENTE DE 18% À 100% : ELEMENTS DE RETENUE GEORASTER Description du système Substrat de culture : Remplissage des GEORASTER avec la couche de plantation. L épaisseur de substrat est fonction du type de végétation et de la pente de la toiture (Voir Tableau 10) Toile anti-érosion : filet 400 : Uniquement nécessaire si pente > 25% et plantation in situ des végétaux. Végétaux : Végétation selon les listes des végétaux définies par ECOVEGETAL systèmes (SUCCULIS, SAXATILIS, LAVANDULIS, GREEN). pour ses différents Bas de pente : Le long de l égout, prévoir un remplissage en gravillons pour faciliter l évacuation des excédents d eau (Voir Fig.5). Découpe des éléments GEORASTER : Ne procéder à aucune découpe de la partie de l élément touchant l égout ; Ne jamais découper la membrure centrale (dans le sens du rampant), excepté en point haut de la dernière rangée ou en faîtage ; Réf. : 010T000E indice 0 17/43

18 Découper l élément en rive latérale sans dépasser la moitié de la largeur de l alvéole (Voir Fig.6), l autre côté devant être solidaire de l élément GEORASTER voisin. Pose des GEORASTER en double épaisseur : Le premier lit des éléments GEORASTER est d abord mis en place selon la coupe de principe. Le deuxième lit est décalé, le long de l égout, d un demi-élément par rapport au premier lit (Voir Fig.7). Toutes les règles précédentes doivent être respectées. Pose des GEORASTER sur toiture cintrée : Les éléments de retenue GEORASTER sont d abord mis en place selon leur coupe de principe, puis un dispositif de séparation ajouré de type DP80 est apposé en haut des éléments GEORASTER pour créer une séparation physique (Voir Fig.8). Les éléments de retenue ECORASTER viennent ensuite en appui sur le dispositif de séparation DP80. Protection anti poinçonnement de la membrane d étanchéité : Lorsque les éléments GEORASTER viennent directement en appui sur la membrane d étanchéité, prévoir une protection en ELASTODRAIN EL 202 au point de contact. FIGURE 5 : COUPE DE PRINCIPE AVEC L ELEMENT DE RETENUE DE SUBSTRAT GEORASTER Légende : 1. Crochet de type TSH 90 ou TSH Profil de rive ajouré TRP 130 ou TRP Gouttière pendante 4. Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 5. Substrat de type SAXALIS 6. GEORASTER (élément de retenue de substrat) 7. Natte absorbante de protection WSM Elément porteur avec étanchéité anti racine Réf. : 010T000E indice 0 18/43

19 TABLEAU 10 : CARACTERISTIQUES DU SYSTEME EN FONCTION DE LA PENTE SUR GEORASTER TYPES DE VEGETALISATION SUCCULIS ou SAXATILIS LAVANDULIS GREEN PENTE (%) ELEMENTS DE RETENUE DE SUBSTRAT GEORASTER SYSTÈME DE VEGETALISATION DONNEES DIVERSES Natte absorbante Elément de retenue du substrat Type et épaisseur de substrat tassé (3) Poids à CME (kg/m²) (3) Charge forfaitaire Hauteur du complexe (1) Capacité de rétention en eau Type (cm) (dan/m²) (cm) (l/m²) GEORASTER 18 SUBSTRAT SAXALIS (2) WSM GEORASTER en double épaisseur SUBSTRAT GREEN (1) Hors végétaux (2) Toile anti érosion : filet 400 : Uniquement nécessaire pour les pentes > 25% et les systèmes plantés in situ. (3) Valeurs données à titre indicatif et définies par ECOVEGETAL selon l épaisseur du substrat (fonction de la localisation géographique) et le poids à CME (fonction de la densité du substrat). FIGURE 6 : DECOUPE DE L ELEMENT GEORASTER FIGURE 7 : ELEMENTS GEORASTER EN DOUBLE EPAISSEUR Découpe FIGURE 8 : CONTINUITE DES DIFFERENTS ELEMENTS DE RETENUE GEORASTER / ECORASTER Légende : 1. GEORASTER (élément de retenue de substrat) 2. Profil de rive ajouré TRP 130 ou TRP ECORASTER (élément de retenue de substrat) 4. Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 5. Substrat de type SAXALIS 18-25% : 30 mm au-dessus d un lit ECORASTER 25-45% : 40 mm au-dessus d un lit ECORASTER % : arase supérieure du 2 ème lit ECORASTER 6. Natte absorbante de protection 7. Elément porteur avec étanchéité anti racines Réf. : 010T000E indice 0 19/43

20 8.3 SYSTEME DE RETENUE POUR PENTE DE 18% À 100% (10 À 45 ) : ELEMENTS ECORASTER Description du système Particulièrement bien adapté aux configurations de toitures en pente où les découpes sont inévitables. Les éléments ECORASTER peuvent être utilisés en combinaison avec les éléments GEORASTER. Natte absorbante et de protection BSM64 ou WSM150 : Le choix est déterminé dans le cadre de l étude préalable. Substrat de culture : Remplissage des ECORASTER avec la couche de plantation. L épaisseur de substrat est fonction du type de végétation et de la pente de la toiture: Voir Tableau 11. Toile anti-érosion (filet 400) : Uniquement nécessaire si pente > 25% et plantation in situ des végétaux. Végétaux : Végétation selon les listes des végétaux définies par ECOVEGETAL systèmes SUCCULIS, SAXATILIS, GRAMINEIS, MILLEFLEUR, PRAIRIE FLEURIE. pour ses différents Bas de pente : Le long de l égout et en présence d une zone stérile, prévoir un remplissage en gravillons de la dalle ECORASTER pour faciliter l évacuation des excédents d eau (Voir figures 9). Découpe des éléments ECORASTER : Compte-tenu de la structure alvéolaire des ECORASTER éléments peuvent être découpés facilement, un côté devant toujours rester solidaire de l élément voisin. les Pose des éléments ECORASTER en double épaisseur : Le premier lit des éléments ECORASTER est d abord mis en place selon la coupe de principe. Le deuxième lit doit être superposé sans décalage sur le premier lit. Toutes les règles précédentes doivent être respectées. Zone stérile : La zone stérile pourra être composée d une couche de gravillons de 4 cm retenue dans un élément ECORASTER. NOTA : Au-delà de 35 % (19 ) de pente, cette zone stérile devra impérativement être de type étanchéité auto protégée, traitée anti UV (Voir figure 9c). Protection anti poinçonnement de la membrane d étanchéité: Lorsque les éléments ECORASTER viennent directement en appui sur la membrane d étanchéité prévoir une protection en ELASTODRAIN EL 202 au point de contact. FIGURE 9 : COUPE DE PRINCIPE AVEC L ELEMENT DE RETENUE DE SUBSTRAT ECORASTER Légende : 1. Profil de rive ajouré TRP 130 ou TRP Crochet de type (1.a) TSH 80 (pente 20%) (1.b) TSH 90/100 (pente 100%) 3. Gouttière pendante 4. Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 5. Toile anti-érosion 6. Substrat de type SAXALIS 18-25% : 30 mm au-dessus d un lit ECORASTER 25-45% : 40 mm au-dessus d un lit ECORASTER % : arase supérieure du 2 ème lit ECORASTER 7. ECORASTER (élément de retenue de substrat) 8. Natte absorbante de protection 9. Elément porteur avec étanchéité anti racine Réf. : 010T000E indice 0 20/43

21 Zone stérile : différentes configurations sont envisageables (voir figures 9A, 9B, 9C) FIGURE 9A : 1 ERE SOLUTION : COUPE DE PRINCIPE AVEC ZONE STERILE ET L ELEMENT ECORASTER RETENU PAR CROCHET Légende : 1. Profil de rive ajouré TRP 80/130/ Crochet de type TSH 90 ou TSH Gouttière pendante 4. Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 5. Toile anti-érosion 6. Substrat de type SAXALIS 18-25% : 30 mm au-dessus d un lit ECORASTER 25-45% : 40 mm au-dessus d un lit ECORASTER % : arase supérieure du 2 ème lit ECORASTER 7. ECORASTER (élément de retenue de substrat) 8. Natte absorbante de protection 9. Elément porteur avec étanchéité anti racine 10. Zone stérile avec gravier roulé 14/20 retenu par l élément ECORASTER. 11. Profil de rive ajouré TRP80/130/140 FIGURE 9B : 2EME SOLUTION : COUPE DE PRINCIPE AVEC ZONE STERILE ET L ELEMENT ECORASTER RETENU PAR ACROTERE Légende : 1. Collecteur de pluie 2. Couvertine 3. Zone stérile stabilisée avec la dalle ECORASTER 4. Profil de rive ajouré TRP 80/130/ Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 6. Toile anti-érosion 7. Substrat de type SAXALIS 18-25% : 30 mm au-dessus d un lit ECORASTER 25-45% : 40 mm au-dessus d un lit ECORASTER % : arase supérieure du 2 ème lit ECORASTER 8. ECORASTER (élément de retenue de substrat) 9. Natte absorbante de protection 10. Elément porteur avec étanchéité anti racine FIGURE 9C : 3EME SOLUTION : COUPE DE PRINCIPE AVEC ZONE STERILE AVEC ETANCHEITE AUTOPROTEGEE TRAITEE ANTI UV Légende : 1. Collecteur de pluie 2. Couvertine 3. Zone stérile avec étanchéité auto protégée traitée anti UV 4. Profil de rive ajouré TRP 80/130/ Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 6. Toile anti-érosion 7. Substrat de type SAXALIS 18-25% : 30 mm au-dessus d un lit ECORASTER 25-45% : 40 mm au-dessus d un lit ECORASTER % : arase supérieure du 2 ème lit ECORASTER 8. ECORASTER (élément de retenue de substrat) 8. Natte absorbante de protection 9. Elément porteur avec étanchéité anti racine Réf. : 010T000E indice 0 21/43

22

23 La fréquence et la quantité d eau devront faire l objet d une étude préalable. FIGURE 12 : ELEMENTS COMPOSANT LE SYSTEME AQUATEC Goutte à goutte Drain AQUATEC 45 Natte mèche DV 40 Substrat de culture : Remplissage des ECORASTER avec la couche de plantation. L épaisseur de substrat est fonction du type de végétation et de la pente de la toiture: Voir Tableau 12. Toile anti-érosion (filet 400) : Uniquement nécessaire si pente > 25% et plantation in situ des végétaux. Végétaux : Végétation selon les listes des végétaux définies par ECOVEGETAL systèmes SUCCULIS, SAXATILIS, GRAMINEIS, MILLEFLEUR, PRAIRIE FLEURIE. pour ses différents FIGURE 13 : COUPE DE PRINCIPE AVEC IRRIGATION PAR CAPILLARITE SYSTEME AQUATEC ET ELEMENT DE RETENUE DE SUBSTRAT ECORASTER Légende : 1 - Végétaux (adaptés à la pente de la toiture) 2 - Substrat de type SAXALIS 3 - ECORASTER (élément de retenue de substrat) 4 - Système d irrigation AQUATEC 5 - Protection filtre PV 6 - Elément porteur avec étanchéité anti racine Réf. : 010T000E indice 0 23/43

Systèmes de végétalisation extensive et semi-intensive Pour les toitures végétalisées de pentes 20 % CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Systèmes de végétalisation extensive et semi-intensive Pour les toitures végétalisées de pentes 20 % CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES Systèmes de végétalisation extensive et semi-intensive Pour les toitures végétalisées de pentes 20 % CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES CCT - N 14/04 Version et Edition du 31 octobre 2014 Le présent Cahier

Plus en détail

Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable»

Extrait gratuit du guide pratique «Construction performante saine et durable» Éditions T.I. Juin 2010 OBNP_Cde6.book Page 24 Vendredi, 11. juin 2010 4:41 16 chap. 5 page 24 Mode de mise en œuvre Période de mise en œuvre 1) Taux initial après mise en œuvre Taux de couverture à 1

Plus en détail

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il?

Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Végétalisation de toitures et terrasses, de quoi s agit-il? Terrasse-jardin Gamme végétale riche Épaisseurs fortes Charges fortes Irrigation indispensable Coûts d installation élevés Entretien important

Plus en détail

Les critères de réussite

Les critères de réussite TOITURES VEGETALISEES : UNE CONTRIBUTION AU DEVELOPPEMENT DURABLE ETANCHEITE : Les critères de réussite L. VERMANDEL - CSFE ETANCHEITE : LES CRITERES DE REUSSITE Trop réducteur : L entreprise d étanchéité

Plus en détail

Systèmes d évacuation des eaux pluviales par effet siphoïde

Systèmes d évacuation des eaux pluviales par effet siphoïde Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 5 Groupe Spécialisé n 14 Toitures, couvertures, étanchéités Installations de génie climatique et d installations sanitaires Systèmes

Plus en détail

CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE POUR PENTE 20%

CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE POUR PENTE 20% Procédés de végétalisation extensive et semi-intensive pour les terrasses et les toitures végétalisées CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE POUR PENTE 20% EDITION JANVIER 2008 Rapport d Enquête SOCOTEC Dossier

Plus en détail

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid

Gamme Star. L étanchéité Star. Parastar / Adestar. Parastar : l étanchéité bicouche soudable. Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Gamme Star L étanchéité Star Parastar : l étanchéité bicouche soudable Adestar : l étanchéité monocouche 100 % à froid Parastar / Adestar Comment utiliser cette brochure? Pour vous orienter rapidement

Plus en détail

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB

Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Jeudi 14 avril 2011 Végétalisation des toitures et façades, la nature gagne du terrain! Le Prieuré Vegetal i.d. reçoit l Avis Technique du CSTB Contacts : M. Raphaël LAME Directeur Général M. Pierre Grenier

Plus en détail

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction.

Vous êtes industriels ou distributeurs de procédés d intégration photovoltaïques au bâti, comme solutions techniques de construction. Guide à la rédaction du dossier d instruction pour le CEIAB Nouveau : en bleu dans le texte les dernières précisions nécessaires au CEIAB pour une analyse objective des critères techniques. Avertissement

Plus en détail

Graviland-Pack Système d étanchéité et de végétalisation extensive pour terrasses et toitures

Graviland-Pack Système d étanchéité et de végétalisation extensive pour terrasses et toitures Annexe B Graviland-Pack Système d étanchéité et de végétalisation extensive pour terrasses et toitures Cahier des Charges de Pose Étanchéités des toitures inaccessibles végétalisées DEVEB n 51 - Édition

Plus en détail

Toitures terrasses bois

Toitures terrasses bois Toitures terrasses bois Les toitures terrasses font partie du paysage architectural. Avec une végétalisation, cette technique permet d éviter la saturation des réseaux d eau de pluie et de favoriser l

Plus en détail

Toitures et terrasses inaccessibles végétalisées

Toitures et terrasses inaccessibles végétalisées Toitures et terrasses inaccessibles végétalisées Systèmes de végétalisation extensive et semi-intensive sur étanchéité des toitures et terrasses inaccessibles Sommaire 1. Pourquoi prévoir une toiture terrasse

Plus en détail

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC

Centre Scientifique et Technique de la Construction. Les toitures vertes. O. Vandooren CSTC Les toitures O. Vandooren CSTC Les toitures un concept pas vraiment nouveau Babylone VII e avant JC 2007 2 3 4 5 Une toiture verte est une toiture recouverte de végétation et des couches nécessaires au

Plus en détail

Document Technique d Application. Panneaux KLH

Document Technique d Application. Panneaux KLH Document Technique d Application Référence Avis Technique 3+5/12-731*02 Add Additif à l Avis Technique 3/12-731 Elément porteur support d étanchéité Panneaux bois à usage structurel Panneaux Objet de l

Plus en détail

Graviland-Expert Système d étanchéité et de végétalisation extensive pour terrasses et toitures

Graviland-Expert Système d étanchéité et de végétalisation extensive pour terrasses et toitures Annexe D Graviland-Expert Système d étanchéité et de végétalisation extensive pour terrasses et toitures Cahier des Charges de Pose Étanchéités des toitures inaccessibles végétalisées DEVEB n 51 - Édition

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/15-2467 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2224 Panneaux en polystyrène extrudé (XPS) Isolation inversée pour toitures-terrasses Inverted

Plus en détail

Avis Technique 5/05-1812 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1593. Nattes TROBA RO, TROBA+8 et TROBA+12

Avis Technique 5/05-1812 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1593. Nattes TROBA RO, TROBA+8 et TROBA+12 Avis Technique 5/05-1812 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1593 Natte de désolidarisation drainante sur revêtement d étanchéité Accessoire d étanchéité Roofing Dachdeckung Nattes TROBA RO, TROBA+8

Plus en détail

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé

efigreen alu 80 mm en garde-fou 100 mm en référence isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé EFIGREEN ALU 80 en garde-fou 100 en référence l Réglementation Thermique 2005 l isolant thermique polyuréthane sous étanchéité des toitures-terrasses sous revêtement autoprotégé efigreen alu efigreen alu

Plus en détail

Document Technique d Application. Tuile Galleane 10

Document Technique d Application. Tuile Galleane 10 Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/08-1996 Tuile de terre cuite pour l'emploi en faible pente Couverture en petits éléments Discontinuous roofing Dachdeckungen Tuile Galleane 10

Plus en détail

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR

ROCKCIEL DIPLÔMES CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉFÉRENCES, CONDITIONNEMENT. www.rockwool.fr ISOLER LES COMBLES PAR L EXTÉRIEUR ROCKCIEL Panneau rigide double densité quadrillé sur la face surdensifiée. double densité le + produit : excellente diffusivité calculée selon règles Th-U : 12 cm 2 /h. CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES Performances

Plus en détail

Nouvelle gamme K-FOAM by Knauf : la multiperformance en isolation inversée des toitures-terrasses rési Mardi 9 Octobre 2012

Nouvelle gamme K-FOAM by Knauf : la multiperformance en isolation inversée des toitures-terrasses rési Mardi 9 Octobre 2012 Nouvelle gamme K-FOAM by Knauf : la multiperformance en isolation inversée des toitures-terrasses rési Leader sur le marché de la construction sèche, Knauf lance une nouvelle gamme de panneaux d isolation

Plus en détail

Document Technique d Application. Panel PIR AK

Document Technique d Application. Panel PIR AK Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/10-2103*01 Add Additif au Document Technique d Application 5/10-2103 Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing insulation

Plus en détail

Document Technique d Application. JACKODUR Toiture terrasse

Document Technique d Application. JACKODUR Toiture terrasse Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/15-2454 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2218 Panneaux en polystyrène extrudé (XPS) Procédé d isolation inversée Inverted insulation

Plus en détail

1 Les Systèmes EPDM Firestone

1 Les Systèmes EPDM Firestone 1 Les Systèmes EPDM Firestone 1. Systèmes d Etanchéité Pour obtenir une étanchéité durable et sans problème, l utilisation d une membrane de qualité supérieure ne suffit pas. L expérience a montré que

Plus en détail

Mousse polyuréthane. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) EUROTHANE BR-BIO EUROTHANE AUTOPRO-SI EUROTHANE BI-3 EUROTHANE BI-3A POWERDECK

Mousse polyuréthane. Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) EUROTHANE BR-BIO EUROTHANE AUTOPRO-SI EUROTHANE BI-3 EUROTHANE BI-3A POWERDECK Mousse polyuréthane EUROTHANE BR-BIO 10 EUROTHANE AUTOPRO-SI 10 EUROTHANE BI-3 12 EUROTHANE BI-3A 12 POWERDECK 14 KNAUF THANE ET 16 KNAUF THANE MULTTI 16 9 Mousse polyuréthane EUROTHANE BR-BIO et AUTOPRO-SI

Plus en détail

2) CARACTERISTIQUES D IDENTIFICATION ET DE PERFORMANCES

2) CARACTERISTIQUES D IDENTIFICATION ET DE PERFORMANCES 1) DEFINITION ISOCOQ PL 4 D30 est un produit d isolation thermique fabriqué à partir de Polystyrène rigide expansé et moulé par plaques de 1,20m x0,60m x 0,04m. La pré expansion du polystyrène est réalisée

Plus en détail

Guide d aide à la conception. Systèmes de végétalisation des toits en pente. De la vie sur vos toits!

Guide d aide à la conception. Systèmes de végétalisation des toits en pente. De la vie sur vos toits! Guide d aide à la conception Systèmes de végétalisation des toits en pente De la vie sur vos toits! Ingénierie et systèmes de 17 végétalisation de toiture Pour réussir une végétalisation pérenne sur l

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. (Dernière mise à jour : septembre 2008)

CAHIER DES CHARGES. (Dernière mise à jour : septembre 2008) REALISATION DE MINI-TERRAINS SYNTHETIQUES DE FOOTBALL CAHIER DES CHARGES (Dernière mise à jour : septembre 2008) 1 I. PRESENTATION Dans le cadre du programme Hat Trick de l Union Européenne de Football

Plus en détail

Doc Tecflor Ecoflor F 4/04/07 12:06 Page 3 TECFLOR / ECOFLOR pp

Doc Tecflor Ecoflor F 4/04/07 12:06 Page 3 TECFLOR / ECOFLOR pp TECFLOR / ECOFLOR Tecflor / Ecoflor Procédés de végétalisation pour toiture terrasses Le procédé TECFLOR est un procédé complèt de végétalisation extensive destiné aux toitures et terrasses inaccessibles

Plus en détail

AVIS TECHNIQUE M-012

AVIS TECHNIQUE M-012 AVIS TECHNIQUE M-012 Mur de soutènement TERRAMESH VERT Fournisseur : Maccaferri Canada ltée Février 2010 AVIS TECHNIQUE M-012 TERRAMESH VERT 2 1.0 IDENTIFICATION 1.1 Présentation 1.1.1 Renseignements commerciaux

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS

C. C. T. P. CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. Lot n 2 ETANCHEITE HABITAT DAUPHINOIS HABITAT DAUPHINOIS 20, rue Balzac 26000 VALENCE Construction d un immeuble de 12 logements en accession et de 2 locaux commerciaux en rez-de-chaussée Résidence «Cœur de ville» Place Rambaud 26140 ANNEYRON

Plus en détail

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20

épaisseur (mm) 85 105 145 160 180 190 200 220 240 260 Résistance thermique R (m 2.K/W) Up W/m 2.K 0,23 0,20 ROCKCIEL ROCKCIEL est un panneau de laine de roche double densité à poser sur un platelage bois continu. Il recevra un support de couverture fixé sur les chevrons avec des tire-fonds à double filet. performances

Plus en détail

Document Technique d Application. Alpaflore

Document Technique d Application. Alpaflore Document Technique d pplication Référence vis Technique 5/09-2044 nnule et remplace l vis Technique 5/02-1595 et *01Mod, *02Mod, *03Mod, *04Mod et *05Mod Revêtement d étanchéité bicouche en bitume modifié

Plus en détail

Guide des terrasses en bois : une troisième édition en accord avec les textes normatifs

Guide des terrasses en bois : une troisième édition en accord avec les textes normatifs Guide des terrasses en bois : une troisième édition en accord avec les textes normatifs FCBA et ATB (Association Terrasse Bois) viennent de publier la troisième édition de leur Guide de conception et de

Plus en détail

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes

Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes Toitures vertes Solutions constructives, pathologie, interventions intégrées (isolation thermique et étanchéité) Jorge Lopes 23-25 janvier de 2013 Couches principaux d une toiture-terrasse traditionnelle

Plus en détail

Eurothane Bi-3, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois.

Eurothane Bi-3, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. Eurothane Bi-3, le panneau haute performance d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur béton, bois ou dérivés du bois. La référence pour l isolation durable à haute valeur

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/14-2418 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2216 Panneaux en polystyrène extrudé (XPS) Procédé d isolation inversée Inverted insulation

Plus en détail

LOT N 3 : COUVERTURE - ETANCHEITE

LOT N 3 : COUVERTURE - ETANCHEITE LOT N 3 : COUVERTURE - ETANCHEITE 1. PRESCRIPTIONS GENERALES DES TRAVAUX DE COUVERTURE 1.1 COORDINATION L'entreprise du présent lot est tenu d'assurer la coordination avec les lots 1, 2, 4, 11. 1.2 REGLEMENTS

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Avis Technique 5/08-2030. Bande de Solin type LSN 80

Avis Technique 5/08-2030. Bande de Solin type LSN 80 Avis Technique 5/08-2030 Annule et remplace l Avis Technique 5/02-1594 avec modificatifs *01 Mod *02 Mod Bandes de solin métallique pour protection en tête des relevés d'étanchéité Accessoires de toitures

Plus en détail

Le patrimoine immobilier et la politique de Développement Durable au Département du Nord

Le patrimoine immobilier et la politique de Développement Durable au Département du Nord SOMMAIRE Le patrimoine immobilier et la politique de Développement Durable au Département du Nord La démarche HQE et les toitures végétalisées Présentation de projets réalisés en plantations extensives

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

Avis Technique 2/11-1480 VEPMA

Avis Technique 2/11-1480 VEPMA Avis Technique 2/11-1480 Annule et remplace l Avis Technique 2/07-1277 Ouvrage en verre Glass structure Glasbauteile VEPMA Titulaire : Verre & Métal 88 avenue Jean Jaurès FR-94203 IVRY-SUR-SEINE Cedex

Plus en détail

Outils et guides à disposition des entreprises

Outils et guides à disposition des entreprises Sécurité incendie Outils et guides à disposition des entreprises Union des Métiers du Bois UMB FFB R. Maufront Guide de la sécurité incendie pour les menuisiers agenceurs Guide cible les chantiers de réhabilitation

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (HAUTE GARONNE) CAHIER S CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES RENOVATIONS D ETANCHEITES DANS LES GROUPES SCOLAIRES LOT 2 : ETANCHEITE Sommaire 1 GENERALITES... 2 1.1 OBJET DU MARCHE... 2 1.2 PREAMBULE... 2

Plus en détail

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp)

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp) Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression

Plus en détail

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques

Qu est ce qu une toiture verte? Quels types existe-t-il? Caractéristiques Toiture verte Qu est ce qu une toiture verte? Une toiture verte est une toiture couverte avec des plantes. La végétation d une toiture verte est choisie dans des sortes de plantes qui résistent bien aux

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ. Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ENVELOPPE DU BÂTIMENT FAÇADES - ÉTANCHÉITÉ Sous-épreuve U43 : Économie et Organisation Session 2012 Durée : 2h40 Coefficient : 2 Matériel autorisé : - Toutes les calculatrices

Plus en détail

Dans une période où les

Dans une période où les ÉTANCHÉITÉ.INFO #39 OCTOBRE 2013 FICHE PRATIQUE TECHNIQUE 47 Réglementation ICPE Désenfumage des ICPE : quelles règles pour les étancheurs? Les ICPE doivent se conformer à des règles spécifiques pour le

Plus en détail

NOTICE DE MONTAGE NOTICE DE MONTAGE HELIOS RC3- V20140305

NOTICE DE MONTAGE NOTICE DE MONTAGE HELIOS RC3- V20140305 NOTICE DE MONTAGE NOTICE DE MONTAGE HELIOS RC3- V20140305 SOMMAIRE A. PRESENTATION GENERALE DU SYSTEME... 3 PRÉAMBULE... 3 LIMITES DE RESPONSABILITÉ... 4 SECURITE ET INSTRUCTIONS DE MONTAGE... 5 RAPPEL

Plus en détail

Avis Technique 5/11-2165 SBR 14

Avis Technique 5/11-2165 SBR 14 Avis Technique 5/11-2165 Annule et remplace l Avis Technique 5/07-1973 Système de fixation par clouage de tôles d acier nervurées support d étanchéité Système de fixation Fixing device Festlegungsystem

Plus en détail

HYPERFLEX HYPERFLEX FM

HYPERFLEX HYPERFLEX FM HYPERFLEX HYPERFLEX FM Procédés d étanchéité monocouches en PVC GAMME PVC HYPERFLEX / HYPERFLEX FM Procédés d étanchéité monocouches en PVC La gamme PVC HYPERFLEX s utilise en travaux neufs ou de réfection

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

SOMMAIRE. C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité

SOMMAIRE. C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité SOMMAIRE C. C. T. P. - Lot n 2 - Etanchéité 2.0 - GENERALITES :...3 2.0.1 - OBLIGATIONS GENERALES :...3 2.0.2 - OBJET DES TRAVAUX :...3 2.0.3 - NORMES ET REGLEMENTS :...3 2.0.4 - ORIGINE ET CARACTERISTIQUES

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Panneaux Sandwich Isolants. 1, d0. Industrial Agro-alimentaire (IND) E N 1350

Panneaux Sandwich Isolants. 1, d0. Industrial Agro-alimentaire (IND) E N 1350 Panneaux Sandwich Isolants ON EL 1 1, d0 1- S Industrial Agro-alimentaire (IND) E N 1350 Projet : TransWest nv, Kampveldstraat 45, 8020 Oostkamp, Belgique Usage : Plateforme logistique en température négative

Plus en détail

1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE

1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE 1 DONNEES TECHNIQUES SPECIFIQUES POUR LA METHODE DE POSE A LOSANGE A RECOUVREMENT SIMPLE Cette méthode de pose est possible avec des ardoises des types et formats suivants : - ALTERNA: 40/40/5 et 40/40/10

Plus en détail

Solutions pour toitures végétalisées. suivi. arrosage. entretien. Carnet de suivi des toitures végétalisées Sopranature

Solutions pour toitures végétalisées. suivi. arrosage. entretien. Carnet de suivi des toitures végétalisées Sopranature Solutions pour toitures végétalisées Carnet de suivi des toitures végétalisées Sopranature suivi arrosage entretien Solutions pour toitures végétalisées des L expert toits verts Sommaire Fiche d identité

Plus en détail

www.alkorproof.com Détails

www.alkorproof.com Détails www.alkorproof.com Détails 35171/35271 Information Produit D 35171 Membrane homogène en chlorure de polyvinyle souple, non renforcée, destinée à l étanchéité des détails. Type 35171: gris clair/gris non-résistant

Plus en détail

62 Grenay - Place Daniel Breton 1.5 Restructuration et mise aux nomes d un équipement de proximité Charpente bois. Lot N 2 CHARPENTE BOIS

62 Grenay - Place Daniel Breton 1.5 Restructuration et mise aux nomes d un équipement de proximité Charpente bois. Lot N 2 CHARPENTE BOIS 62 Grenay - Place Daniel Breton 1.5 Lot N 2 CHARPENTE BOIS 62 Grenay - Place Daniel Breton 2.5 1 PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 Etendue du lot Les travaux de charpente comportent : - les études, plans d exécution

Plus en détail

Écartez les risques de votre horizon

Écartez les risques de votre horizon ISOLER LES TOITURES-TERRASSES BÉTON Écartez les risques de votre horizon Une étanchéité + sécurisante, + adaptable Parce que l étanchéité des toitures-terrasses ne souffre d aucun désordre, découvrez la

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/11-2164*V1 Édition qui remplace celle de l Avis Technique 5/11-2164 et se substituant à l édition précédente Système d isolation composée (EPB

Plus en détail

Bacs métalliques sertis. Kalzip Droit. Vu pour enregistrement le 22 mars 2007

Bacs métalliques sertis. Kalzip Droit. Vu pour enregistrement le 22 mars 2007 Avis Technique 5/06-1856*01 Add Additif à l'avis Technique 5/06-1856 Avant d utiliser ce système, il est indispensable de prendre connaissance de l Avis Technique 5/06-1856 en tenant compte de l additif

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE 1 AUyz Caractère et vocation de la zone Il s agit d une zone destinée à l accueil d activités économiques, notamment d activités commerciales, tertiaires, de services

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. PARC des EXPOSITIONS MEGACITE Avenue de l hippodrome AMIENS REFECTION DE LA TOITURE DE L AUDITORIUM

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES. PARC des EXPOSITIONS MEGACITE Avenue de l hippodrome AMIENS REFECTION DE LA TOITURE DE L AUDITORIUM CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PARC des EXPOSITIONS MEGACITE Avenue de l hippodrome AMIENS REFECTION DE LA TOITURE DE L AUDITORIUM Maître d'ouvrage : AMIENS METROPOLE LOT ETANCHEITE Maîtrise

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

Wateroof 2009! Système Événement

Wateroof 2009! Système Événement Système complet d étanchéité et de rétention temporaire d eau de pluie pour toitures-terrasses accessibles et inaccessibles Gestion de l eau CIBLE 5 H Q E D É M A R C H E Solution alternative A Solution

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

Évaluation Technique Européenne (Version originale en langue française)

Évaluation Technique Européenne (Version originale en langue française) 84, avenue Jean-Jaurès Champs-sur-Marne FR-77447 Marne-la-Vallée Cedex 2 Tél. : + 33 (0)1 64 68 82 82 Fax : + 33 (0)1 60 05 85 34 E-mail : etancheite@cstb.fr Site internet : www.cstb.fr Membre de l EOTA

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques

PLU Grenelle : Fiches pratiques PLU Grenelle : Fiches pratiques 4. Performances environnementales. Fiche :Performances environnementales renforcées Fiche alimentée par le travail réalisé dans le cadre d une démarche engagée avec Saint-Etienne-

Plus en détail

[303] POSE COLLÉE CREATION 30 / CREATION 55 / CREATION 70

[303] POSE COLLÉE CREATION 30 / CREATION 55 / CREATION 70 Avant de procéder à la mise en œuvre du revêtement, il convient de l examiner, et de déceler éventuellement tout problème d ordre visuel. En cas de défauts d aspect, nous vous demandons d en informer GERFLOR

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/14-2411 Édition qui remplace celle de l Avis Technique 5/11-2164*V1 et se substituant à l édition précédente Système d isolation composée (EPB

Plus en détail

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité

Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon. Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Construction d une crèche associative «Lei minòts» M.I.N. d Avignon Maitre d ouvrage : association Les Maisons du Monde C.C.T.P. Lot n 3 Etanchéité Décembre 2010 Lot n 3 Étanchéité Suivant avis techniques

Plus en détail

CONSEILS DE POSE PARQUET BAMBOU POSE FLOTTANTE PRECONISATIONS PREALABLES : A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER LA POSE

CONSEILS DE POSE PARQUET BAMBOU POSE FLOTTANTE PRECONISATIONS PREALABLES : A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER LA POSE CONSEILS DE POSE PARQUET BAMBOU POSE FLOTTANTE PRECONISATIONS PREALABLES : A LIRE ABSOLUMENT AVANT DE COMMENCER LA POSE LISEZ LA NOTICE DE POSE DANS SA TOTALITE AVANT DE DEMARRER VOTRE CHANTIER. Cela pourra

Plus en détail

ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT RENOVATION DES TOITURES EN BARDEAUX BITUMES CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE

ARDOISES FIBRES-CIMENT ETERNIT RENOVATION DES TOITURES EN BARDEAUX BITUMES CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE RENOVATION DES TOITURES EN BARDEAUX BITUMES CAHIER DE PRESCRIPTION DE POSE 1 2011 1. Rappel des dispositifs constructifs des couvertures en Bardeaux 1.1 Pose sur support continu : pose dite à l Américaine

Plus en détail

Bardeaux verriers bitumés. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544.

Bardeaux verriers bitumés. 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544. Bardeaux verriers bitumés 30 ans d expérience Grande durabilité Participe au confort acoustique du bâtiment - norme NF EN 544 bardoline bardoline A l épreuve du temps Avantages Grande liberté architecturale

Plus en détail

Document Technique d Application. Etna

Document Technique d Application. Etna Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/09-2064 Système d isolation composée (EPS + MW) non porteur support d étanchéité Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/14-2428 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2038 Panneaux en laine de roche (MW) Isolant thermique non porteur support d étanchéité Non-loadbearing

Plus en détail

Règles Professionnelles

Règles Professionnelles ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT ET L INNOVATION EN VEGETALISATION EXTENSIVE DE TOITURE CAMBRE SYNDICALE FRANÇAISE DE L ETANCEITE SYNDICAT NATIONAL DU PROFILAGE DES PRODUITS PLATS EN ACIER UNION NATIONALE

Plus en détail

REGLES PROFESSIONNELLES POUR LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES TERRASSES ET TOITURES VEGETALISEES

REGLES PROFESSIONNELLES POUR LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES TERRASSES ET TOITURES VEGETALISEES 1 REGLES PROFESSIONNELLES POUR LA CONCEPTION ET LA REALISATION DES TERRASSES ET TOITURES VEGETALISEES CSFE SNPPA UNEP 6-14, rue La Pérouse 2, rue de Logelbach 10, rue Saint-Marc 75784 Paris Cedex 16 75017

Plus en détail

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP.

Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme un modèle de CCTP. IDE A LA REDACTION D UN CCTP : Prescriptions particulières PLANCHERS BAS Allotissement SE 26/07/2013 REAMBULE Ce document est une aide à la rédaction d un CCTP et ne doit en aucun cas être considéré comme

Plus en détail

SYLVACTIS 110 SD BROCHURE TECHNIQUE

SYLVACTIS 110 SD BROCHURE TECHNIQUE Édition 2012 ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS BROCHURE TECHNIQUE TOITURES MURS ISOLATION DES TOITURES TOITURES PAR L EXTÉRIEUR MÉTHODE SARKING Solution préconisée Épaisseur Déphasage Rparoi = 5.49 m².k/w 100

Plus en détail

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse

Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse F-c1 2 e édition Janvier 2006 Cahier de Prescriptions de Pose Transformation de couverture sèche en toiture-terrrasse Travaux de rénovation 1 - Objet Le présent Cahier concerne la mise en œuvre de panneaux

Plus en détail

Cahier des charges de pose Système Breveté de végétalisation pour terrasses et toitures. présent CCP et de ses annexes notamment :

Cahier des charges de pose Système Breveté de végétalisation pour terrasses et toitures. présent CCP et de ses annexes notamment : VerToitTM Cahier des charges de pose Système Breveté de végétalisation pour terrasses et toitures 1-Préambule Information du maître d ouvrage Le présent document définit un système complet de végétalisation

Plus en détail

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif

S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Non Collectif DÉPARTEMENT DE LA DORDOGNE Date de dépôt du dossier : Cadres réservés au S.P.A.N.C. DEMANDE D INSTALLATION D UN DISPOSITIF D ASSAINISSEMENT NON

Plus en détail

PCB Plancher collaborant

PCB Plancher collaborant V1/2012 PCB Plancher collaborant Guide de mise en œuvre PCB 20 PCB 0 PCB 80 1PCB PCB ZS 1 Toutes nos documentations sont téléchargeables sur www.bacacier.com 2 Version 01 / 2012 Rédaction : Bacacier Conception

Plus en détail

GREEN PARK SYNTHÉTIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION

GREEN PARK SYNTHÉTIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION GREEN PARK SYNTHÉTIQUE NOUVELLE GÉNÉRATION Couvrez votre sol en vert avec une solution synthétique simple et extrêmement robuste! Le gazon synthétique GREEN PARK vous permettra de donner de la couleur

Plus en détail

Création et aménagement a Bar Restaurant Commerce Multiservices

Création et aménagement a Bar Restaurant Commerce Multiservices Département des Alpes de Haute Provence Création et aménagement a d un Bar Restaurant Commerce Multiservices Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot N 03 Etanchéité MAITRE D OUVRAGE Commune de

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Toiture et Façade. Ardoise ALTERNA NT. DIRECTIVES D APPLICATION 1 - Partie 1 de 3

Toiture et Façade. Ardoise ALTERNA NT. DIRECTIVES D APPLICATION 1 - Partie 1 de 3 Toiture et Façade Ardoise ALTERNA NT DIRECTIVES D APPLICATION 1 - Partie 1 de 3 Pose à recouvrement double 1 GÉNÉRALITÉS Ces directives d'application sont spécifiquement destinées à la pose d ardoises

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules

CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules CCTP TÉLÉCHARGÉ Toiture inversée avec isolant JACKODUR Parking accessible aux véhicules Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés

Plus en détail

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN

ANNEXE 3 VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS ANNEXE 3 : LA TOITURE VERTE LA TOITURE-JARDIN ANNEXE 3 LA TOITURE VERTE [1] [6] GÉNÉRALITÉS LES TYPES DE TOITURE VERTE La toiture-jardin La toiture-jardin légère La toiture végétalisée LES AVANTAGES DE LA TOITURE VERTE LES PARTICULARITÉS DE L ÉTANCHÉITÉ

Plus en détail

Ventilation naturelle de confort thermique

Ventilation naturelle de confort thermique d habitation Fiche d application : Ventilation naturelle de confort thermique Date Modification Version 04/02/2010 Document de travail pour la réunion de consultation des professionnels du 05/02/10 à St

Plus en détail

Extraits de CCPT ISOPRE 2.0 Solution ISOPRE 2.0

Extraits de CCPT ISOPRE 2.0 Solution ISOPRE 2.0 Page 2 Pour faciliter la rédaction de vos CCTP, Spurgin met à votre disposition des extraits de CCTP liés spécifiquement aux solutions de l ISOPRE 2.0. Au-delà du gain de temps, ces éléments facilitent

Plus en détail

Fiche Technique produit

Fiche Technique produit RENOLIT ONDEX 57 Avenue de Tavaux 21800 Chevigny-Saint Sauveur - France Tél +33 (0)3 8046 8000 - Fax + 33 (0)3 8046 8002 commercial.ondex@renolit.com - www.renolit.com - www.ondex.com Fiche Technique produit

Plus en détail

Meilleurs voeux pour 2015

Meilleurs voeux pour 2015 BULLETIN D'INFORMATION - JANVIER 2015 N 1 BULLETIN D'INFORMATION Janvier 2015 JEAN INGENIERIE - THERMIQUE ET FLUIDES DU BÂTIMENT DANS CE NUMÉRO Meilleurs voeux 2015 Chers partenaires, Nous vous souhaitons

Plus en détail

D E S C R I P T I O N

D E S C R I P T I O N UBAtc 02/2206 Valable du 19.12.2002 au 18.12.2004 Union belge pour l Agrément technique dans la construction c/o Service public fédéral Economie, PME, Classes moyennes & Energie, Qualité de la Construction,

Plus en détail