BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE DU PARC. par L.CREMILLE"

Transcription

1 BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P Orléans Cedex Tél.: (38) BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT ET TOURISTIQUE SPORTIF AMENAGEMENT DU PARC DE LA LAWEBRUAYENARTOIS (PasdeCalais) RECHERCHE DE L'ALTITUDE OPTIMALE DU PLAN D 'EAU DE LOISIRS par L.CREMILLE Service géologique régional N O R D PASDECALAIS Fort de Lézennes, Lézennes HellemmesLille Tél.: (20) SGN 373 NPA le 20 novembre 1975

2 BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT SPORTIF ET TOURISTIQUE AMENAGEMENT DU PARC DE IA LAWEBRUAYENARTOIS (PasdeCalais) RECHERCHE DE L'ALTITUDE OPTIMALE DU PLAN D'EAU DE LOISIRS RESUME La ville de BruayenArtois (PasdeCalais) envisage la création d'un parc de loisirs à proximité de la fosse 5. ELle prévoit notamment la création d'un plan d'eau dans la vallée delà Lawe. Le Bureau d'etude pour l'aménagement Sportif et Touristique a demandé au BRGM de fournir la cote optimale du plan d'eau compte tenu de l'existence de 2 contraintes. D'une part, l'alimentation du plan d'eau doit être assurée même en basses eaux de la rivière. D'autre part, aucune eau de rivière ne doit envahir le plan d'eau par le seuil aval en période de hautes eaux et même en crue. Toute l'étude a été conduite à partir de la documentation existante. La cote du plan d'eau a été fixée à +35,8 m NGF.Une conduite d'amenée de mm étant installée depuis le lieu de prise à 375 mètres audelà de l'extrémité amont du projet et un déversoir d'un mètre de largeur équipant la sortie du plan. Le débit d'eau calculé atteint 100 m /h lorsque la rivière a une hauteur d'eau de 29 cm au lieu de la prise. 75 SGN 373 NPA 8 pages 1 tableau 2 cartes 20 novembre 1975

3 SOMMAIRE Pages 1 INTRODUCTION 3 2 SITUATION GEOLOGIQUE SOMMAIRE 4 3 DONNEES ACTUELLES SUR LES VARIATIONS DE LA SURFACE LIBRE DE LA LAWE RIVIERE 4 4 CHOIX DE L'ALTITUDE DU PLAN D'EAU, LIEU DE LA PRISE D'EAU ET DEBIT D'ALIMENTATION 6 5 CONCLUSIONS 7 LISTE DES TABLEAUX Altitude de la surface libre de la Lawe LISTE DES CARTES Carte I Plan de situation Carte II Profil en long de la rivière

4 BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT SPORTIF ET TOURISTIQUE AMENAGEMENT DU PARC DE LA LAME BRUAYENARTOIS (P. :Î! :Ç 1 1 ) RECHERCHE DE L'ALTITUDE OPTIMALE DU PLAN D'EAU DE LOISIRS 1 INTRODUCTION 11 La ville de BruayenArtois envisage la création d'un parc de loisirs à proximité de la fosse 5. Elle prévoit notamment la création d'un plan d'eau dans la vallée de la Lawe. 12 Dans l'état actuel du projet en cours d'élaboration, la rivière ne se jettera pas dans le plan d'eau à l'une de ses extrémités pour en ressortir à l'autre extrémité. Elle conservera un cours autonome le long du plan d'eau. Elle sera cependant équipée d'une prise d'eau munie d'une vanne de réglage du débit à l'amont du plan. Elle recevra, à l'aval, les eaux du plan d'eau par l'intermédiaire d'un seuil déversoir qui permettra le réglage du niveau du plan d'eau. 13 Le Bureau d'etudes pour l'aménagement Sportif et Touristique a demandé au B.R.G.M. de fournir la cote optimale du plan d'eau compte tenu de l'existence de 2 contraintes. D'une part, l'alimentation du plan d'eau doit être assurée même en basses eaux de la rivière. D'autre part, aucune eau de rivière ne doit envahir le plan d'eau par le seuil aval en période de hautes eaux et même en crue. L'altitude du plan d'eau doit donc être inférieure à la cote de basses eaux du niveau de la rivière à l'endroit de la prise d'eau. Elle doit être supérieure à la cote de crue de la rivière à l'endroit du seuil. Toute l'étude entreprise repose sur le dépouillement de la documentation existante, aucune intervention de terrain n'ayant été souhaitée par le maître d'ouvrage. Aucune recherche de la qualité de l'eau de la rivière n'a par ailleurs été demandée.

5 2 SITUATION GEOLOGIQUE SOMMAIRE Une étude de reconnaissance des sols effectuée en 1973 par le Laboratoire régional du CETE permet de préciser la situation géologique du lac. 21 Malgré son encaissement actuel, le fond de vallée est remblayé sur plusieurs mètres. La lutte contre les affaissements miniers est certainement responsable de cette situation. Toute la vallée se serait ennoyée si aucun remblai n'avait été apporté. La rivière ne coule donc pas sur ses alluvions mais sur des dépôts hétérogènes constitués de schistes, cassons de briques, sables et silts sablonneux. Les alluvions réelles de la vallée, présentes sous les remblais n'ont été atteintes que dans trois sondages seulement CP1, CP4 et H4 et n'ont été traversées entièrement que dans CP1. Elles sont constituées de silts sur 1 à 3 mètres d'épaisseur puis de sables grossiers et d'une grave de silex sur 1 mètre. Le substratum, atteint en CP1 seulement, est formé de marnes crayeuses. 22 * II semble bien que la nappe d'eau souterraine ne puisse circuler que dans les formations sableuses et graveleuses des alluvions proprement dites. Les remblais, qui sont habituellement un terrain privilégié de circulation, paraissent trop silteux dans le cas présent pour être le siège d'un écoulement. Cette esquisse du fonctionnement réel de la nappe demanderait à être précisée pour la bonne compréhension du site. Dans l'état actuel des connaissances, nous pensons que la rivière est en mauvaise communication avec les eaux souterraines. 3 DONNEES ACTUELLES SUR LES VARIATIONS DE LA SURFACE LIBRE DE LA LAWE RIVIERE (tableau et cartes I et II) 31 II suffit de prendre comme valeur de l'altitude de basses eaux de la rivière, le cas extrême de l'assèchement quasitotal de la rivière. L'altitude à retenir est alors celle du fond de la rivière. 32 Pour l'altitude de hautes eaux, il faut connaître des valeurs du niveau prises pendant une crue.les données directement utilisables pour ce cas auraient été celles observées directement à l'aval du plan d'eau projeté, c'estàdire au pont d'hulluch.

6 En l'absence de ce renseignement, quatre sections vont plus particulièrement attirer notre attention. De l'amont vers l'aval ce sont les ponts de l'ancienne voie du siège 5 et d'hulluch situés de part et d'autre du plan d'eau, la passerelle Hermant où le Service Hydrologique Centralisateur (SHC) fait des relevés de niveau et le pont Cail dont le radier a subi une modification de niveau. 321 Le niveau du plan d'eau de la Lawe est mesuré de façon assez régulière depuis octobre 1970 à la passerelle Hermant par le Service Hydrologique Centralisateur (SHC). Les valeurs obtenues n'ont malheureusement qu'un faible intérêt pour notre étude, car d'une part elles ont été acquises dans une période de basses eaux généralisées et d'autre part elles intéressent une section très à l'aval du projet. 322 Les documents essentiels qui nous fournissent des données utilisables pour l'étude sont les profils en long établis par les H.B.N.P.C. Trois profils du plan d'eau correspondant à des hautes eaux de juin 1964, janvier 1966 et novembre 1974 sont notamment rassemblés sur un plan très récent dont on a extrait la carte II. La comparaison des profils permet de faire les remarques suivantes : 3221 Le niveau de janvier 1966 est plus bas que les niveaux de juin 1964 et novembre Depuis le pont de l'ancienne voie du siège 5 jusqu'au pont Cail le niveau de juin 1964 est très haut, supérieur de 60 cm au niveau de novembre Il s'abaisse ensuite très brusquement à l'aval du pont Cail d'une façon telle qu'il se trouve en dessous du niveau de janvier L'explication de ce phénomène réside dans la position élevée du radier du pont Cail en juin 1964 et son abaissement de 85 cm entre 1964 et En 1965, le radier de ce pont faisait office de seuil et provoquait un niveau élevé du plan d'eau à 1'amont. 323 De fait, le seul profil qui retient notre attention est celui du 28 novembre Les précipitations de l'automne 1974 ont été suffisamment importantes et continues pour que l'on puisse considérer en effet les niveaux de novembre 1974 comme représentatifs d'un état de hautes eaux de la rivière.

7 Cet état a d'ailleurs duré pendant l'automne 1974 et l'hiver Les niveaux observés en mars et avril 1975 sont en effet sensiblement équivalents à ceux de novembre L'altitude de la surface libre relevée le 28 novembre, de +35,48 m NGF au pont du siège 5 et de +34,32 m NGF au pont d'hulluch,peut donc servir de référence à un état de hautes eaux. A cette connaissance d'un état de hautes eaux s'ajoute heureusement l'observation,en une seule section cependant,celle du pont de l'ancienne voie du siège 5, d'une crue importante de la rivière. A cet endroit, le 16 novembre 1974, le niveau d'eau est monté jusqu'à la cote +36,42 m NGF, soit environ un mètre audessus du niveau de hautes eaux général du dernier automnehiver. 4 CHOIX DE L'ALTITUDE DU PLAN D'EAU, LIEU DE LA PRISE D'EAU ET DEBIT D'ALIMENTATION 4111 aurait été nécessaire de connaître la section de passage respective des ponts de l'ancienne voie du siège 5 et du pont d'hulluch pour calculer en ce dernier la hauteur d'eau correspondant à la crue du 16 novembre. En l'absence de ce renseignement, les H.B.N.P.C. n'ayant dans leurs archives que la section du pont d'hulluch, mais non celle du pont du siège 5, nous admettons que les sections sont les mêmes. Dans ce cas, l'élévation du plan d'eau est considérée comme identique pour les deux sections. On peut alors dessiner sur la carte II le profil de la crue du 16 novembre 1974 entre les ponts du siège 5 et d'hulluch par translation du profil des hautes eaux du 28 novembre Cette ligne recoupe notamment l'extrémité aval du projet à la cote +35,74 m NGF. Cette cote est celle qu'il faut choisir comme altitude de l'arête supérieure du seuil de déversement du plan d'eau. Cette cote ne correspond pas avec celle du plan d'eau puisque la lame d'eau déversante possède une certaine hauteur. Pour se fixer les idées, nous avons examiné le calcul de cette hauteur pour un seuil dont la largeur est de 1 mètre et la hauteur audessus du fond de l'étang de 1 mètre ou plus et pour un débit de l'ordre de 100 m3/h soit 28 1/s. La hauteur fournie par la formule de Bazin est de 6 cm. La surface libre du plan d'eau sera donc pratiquement à la cote de +35,80 m NGF. (1) Une conversation téléphonique avec le S.H.C. nous permet d'écrire que cette crue est considérée comme intermédiaire entre une crue cinquantenaire et une crue centenaire, donc qu'elle est très représentative.

8 42 On determine ensuite la position de la prise d'eau amont par intersection de la ligne de fond de la rivière et de la droite horizontale de cote +35,80 m NGF. On trouve un point A distant de 375 mètres du pont de l'ancienne voie du siège 5 (carte II). Pour un débit de 100 m3/h, déjà retenu cidessus et pour une canalisation d'amenée de mm, on peut calculer, avec les tables PontàMousson, la hauteur d'eau minimale que doit avoir la rivière à l'endroit de la prise. Cette hauteur correspond avec la dénivellation de la surface libre entre ce point et le plan d'eau et également à la perte de charge dans la canalisation. On trouve une perte de de 76 cm/km, soit 29 cm pour les 375 mètres de canalisation qui constitue la hauteur minimale que doit présenter la Lawe au lieu de prise pour avoir au moins 100 m3/h. On constate que la dénivellation atteint 80 cm en période de hautes eaux et on peut espérer qu'elle sera au moins de 30 cm en basses eaux. En hautes eaux, avec une dénivellation de 80 cm, le débit d'alimentation atteint, vanne ouverte, 165 m3/h. La hauteur d'eau audessus du déversoir s'élève alors à 8 cm, soit une variation d'amplitude de 2 cm. Il est donc possible soit de conserver ce débit, soit d'agir sur la vanne de réglage pour limiter le débit à 100 m3/h. 5 CONCLUSIONS La recherche et l'examen de tous les documents existants sur la Lawerivière nous ont permis de fixer les conditions de fonctionnement du plan d'eau : 51 La cote du plan d'eau peut être fixée à la valeur +35,80 m NGF, celle du déversoir, large de 1 mètre, étant alors réglée vers 35,75 m NGF (35,74 dans les calculs). 52 La prise d'eau se fera à l'amont du plan à une distance minimale de 375 m (en linéaire de rivière) du pont de l'ancienne voie du siège 5. Elle sera équipée d'une vanne de réglage permettant le choix du débit de renouvellement du lac. 53 Le débit d'alimentation du plan d'eau par la rivière atteint 100 m3/h avec une canalisation d'amenée de 300 mm et une hauteur d'eau au lieu de prise de 29 cm. En hautes eaux, la hauteur d'eau, connue, égale à 80 cm (carte II) entraine un débit possible de 165 m3/h. Ce débit sert au renouvellement de l'eau du plan et à la compensation des fuites latérales et de fond.

9 54 Pour empêcher toute possibilité de fuites latérales ou de fond, et éviter ainsi tout risque d'ennoyage de terrains bas, il est recommandé de tapisser la surface mouillée du plan d'eau d'argile sur une épaisseur de l'ordre de 30 centimètres. Aucune possibilité de mise en pression de la nappe ne peut se poser, la Lawe continuant d'assurer, si elle existe, la fonction de drainage de la nappe. L. CREMILLE, Ingénieur IDN Service Géologique Régional Nord PasdeCalais du B.R.G.M.

10 1ADLE.AU BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT SPROTIF ET TOURISTIQUE PARC DE LA LAWE BRUAYENARTOIS (PasdeCalais) ALTITUDE DE LA SURFACE LIBRE DE LA LAWE Pont du siège 5 Pont d'hulluch Passerelle Hernart Origine de la mesure Repère Nature Altitude bord supérieur de la rembarde + 36, Juin + 35, ,84 2,39 (1) + 34,19 HBNPC (2) 1966 Janvier + 35, , ,32 HBNPC (2) Le 193 3, ,12 SHC le 110 3, ,14 SHC 1974 le 1611 (crue) +36,42 a 9h3O (HBNPC) +36,29 à 12h3O (DIB) HBNPC (2) le , ,32 3,0 + 33,58 (2) (4) HBNPC 1975 le 263 le , ,45 3, ,29 SHC géomègre le ,35 HBNPC (3 ' Fond vaseux Altitude + 34,42 radier réel à +30,0 + 33,94 radier + 32,90 radier à 30,57 HBNPC (1) Profondeur du niveau sous le repère. (2) Plan H.B.N.P.C / DIB n du 28/1/1975 (3) Plan H.B.N.P.C /DIB n du 4/1/1975 (4) Plan H.B.N.P.C / DIB n du 4/2/1975 (H.B.N.P.C. secteur constuctions ouest)

11 Haillictíurt. ^ ; ^ # * : B. R. G. M. Service géologique régional NORD PASDECALAIS Rapport n ; 75 SGN 373 NPA Plan n : Date : BUREAU D'ETUDES POUR L'AMENAGEMENT SPORTIF ET TOURISTIQUE PARC DE LA LAME BRUAYENARTOIS (PASDECALAIS) PLAN DE SITUATION Echelle : 1/25 000

12

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL ET SCIENTIFIQUE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45 Orléans (02) - Tél.: (38) 66.06.60 Étude de la pollution des

Plus en détail

11- LE MILIEU PHYSIQUE

11- LE MILIEU PHYSIQUE 11- LE MILIEU PHYSIQUE Rapport de présentation / Diagnostic Dossier de PLU approuvé 181 11.1 LE RELIEF DE PLAINE ALLUVIALE Clichy est située dans la plaine alluviale de la Seine. C est une commune de configuration

Plus en détail

12/ AV. FONTAINE ARGENT - 25000 BESANÇON - Téléphone (81) 88.03.11 TEL. (81) 81.80.80 J. CORNET BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

12/ AV. FONTAINE ARGENT - 25000 BESANÇON - Téléphone (81) 88.03.11 TEL. (81) 81.80.80 J. CORNET BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE DES BATIMENTS DEPARTEMENTAUX PREFECTURE DU DOUBS - 25 000 BESANCON TEL. (81) 81.80.80 HOTEL DU PREFET A BESANCON FORAGE DE REJET POUR L INJECTION DES EAUX REFROIDIES EN PROVENANCE D'uNE POMPE A

Plus en détail

Service Géologie Appliquée

Service Géologie Appliquée BRGM BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES ET MINIERES DEPARTEMENT GEOLOGIE Service Géologie Appliquée 74j Rue de la Fédération aux Travaux Publics PARIS 15e et aux Substances Utiles OBSERVATIONS GEOLOGIQUES

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Page 1/5 GUIDE TECHNIQUE DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF L assainissement non collectif est une technique d épuration des eaux usées domestiques simple, durable et efficace, à condition de respecter

Plus en détail

SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE

SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE SUR LA NATURE ET U ÉPAISSEUR DES ALLUVIONS QUATERNAIRES DANS LE DASSIN DE VIZILLE (VALLÉE DE LA ROMANCHE, ISÈRE) par Robert MICHEL et Jean ROTHÉ On possède peu de renseignements sur la nature et l'épaisseur

Plus en détail

Fiche de renseignement

Fiche de renseignement Demande d autorisation d assainissement individuel Fiche de renseignement REÇU EN MAIRIE Dossier N Cette fiche doit être remise au service Urbanisme de votre commune, dûment complétée et accompagnée des

Plus en détail

L IMPORTANCE DES MESURES D AUSCULTATION POUR L ANALYSE DU COMPORTEMENT DES BARRAGES EN TERRE

L IMPORTANCE DES MESURES D AUSCULTATION POUR L ANALYSE DU COMPORTEMENT DES BARRAGES EN TERRE L IMPORTANCE DES MESURES D AUSCULTATION POUR L ANALYSE DU COMPORTEMENT DES BARRAGES EN TERRE THE IMPORTANCE OF THE MESURES OF THE AUSCULTATION FOR ANALY- SIS OF THE BEHAVIOUR OF THE EARTH DAMS Abdelmalek

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU DE NIMES ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE SUR LES POSSIBILITÉS DE CAPTAGE A FORT DÉBIT

ALIMENTATION EN EAU DE NIMES ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE SUR LES POSSIBILITÉS DE CAPTAGE A FORT DÉBIT SERVICES TECHNIQUES DE LA VILLE DE NIMES (GARD) ALIMENTATION EN EAU DE NIMES RESSOURCES EN EAUX SOUTERRAINES DE LA NAPPE DE LA VISTRENQUE ENQUÊTE PRÉLIMINAIRE SUR LES POSSIBILITÉS DE CAPTAGE A FORT DÉBIT

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6(X)9-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 DEPARTEMENT DE LA CHARENTE CARTE DE VULNERABILITE

Plus en détail

Planifier son manège extérieur

Planifier son manège extérieur Planifier son manège extérieur Par Renel Paquin et Yves Choinière, ingénieur et agronome Préparation des couches successives à partir du terrain naturel, base compactée et surface meuble pour l'entraînement.

Plus en détail

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS

ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Etudes de sols et fondations ETUDE DE SOLS ET FONDATIONS Référence : 12/0516/11/0/N Département : AUDE Ville : VILLEDAIGNE (11) Projet : 17, rue Ratacas ZI Plaisance 11 100 NARBONNE tél. 04 68 65 05 66

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE INVENTAIRE DES POINTS D'EAU - PIÉZOMÉTRIE ET BATHYMÉTRIE DES ALLUVIONS DU LIT MAJEUR DE LA LOIRE ENTRE SAINT-HILAIRE-SAINT-MESMIN (Loiret) ET SAINT-LAURENT-DES-EAUX

Plus en détail

ENTRETIEN DU STADE MUNICIPAL DE LA VILLE DE CYSOING

ENTRETIEN DU STADE MUNICIPAL DE LA VILLE DE CYSOING Ville de Cysoing Hôtel de Ville 2, place de la République BP 67 59830 CYSOING Tél : 03.20.79.44.70. Fax : 03.20.79.57.59. N Cys ENTRETIEN DU STADE MUNICIPAL DE LA VILLE DE CYSOING Cahier des Clauses Techniques

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 ANALYSE DES DONNEES GEOLOGIQUES ET HYDROGECLOGIQUES RELATIVES AUX DEPOTS D'HYDROCARBURES

Plus en détail

DESCRIPTIF TECHNIQUE

DESCRIPTIF TECHNIQUE DESCRIPTIF TECHNIQUE Reprenant les grands principes issus de l étude sur l eau n 86 sur les modalités techniques du contrôle des installations d Assainissement Non Collectif des habitations individuelles.

Plus en détail

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole

Interactions en crue. entre drainage souterrain. et assainissement agricole Interactions en crue entre drainage souterrain et assainissement agricole Yves NÉDÉLEC 0 Plan de l'exposé I. : Drainage intensif et crues de petits bassins versants II. des mesures de terrain du fossé

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Avis hydrogéologique suite aux inondations par remontée de nappe dans le cadre d une demande de reconnaissance de l état de catastrophe naturelle sur la commune de Plouédern (29)

Plus en détail

BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME

BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME BRGM L'tNTIEMMSE AU SEIVICE DE LA TEME SOCIETE S I C N ANNECY (Hte Savoie) CONTROLE DE LA QUALITE DES EAUX SOUTERRAINES. REALISATION DU PIEZOMETRE P 1. R 33122 RHA 4S/91 juillet 1991 Par Ph. DUBOEUF BRGM

Plus en détail

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration

LA GARELIERE IMMOBILIERE. Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration LA GARELIERE IMMOBILIERE Création d un lotissement, Lieu-dit «Les Singles», 17 750 ETAULES - Sondages et essais d infiltration COMPTE RENDU DES RESULTATS Dossier n Indice Date 0 10/07/2013 Etabli par Vérifié

Plus en détail

LES ASPECTS TECHNIQUES

LES ASPECTS TECHNIQUES LES ASPECTS TECHNIQUES La réalisation d un dispositif d assainissement non collectif devra être conforme au DTU 64.1 XP P 16-603 (mars 2007). Le prétraitement : Le système de prétraitement retient les

Plus en détail

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE) DIRECTION DEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT DE LA CHARENTE SERVICE DE L URBANISME ET DE L HABITAT DEFINITION DES ZONES INONDABLES DE LA VALLEE DE L AUME (DE PAIZAY-NAUDUIN - EMBOURIE A AMBERAC ET FOUQUEURE)

Plus en détail

COMMUNE DE PRESLES - PLAN DE PREVENTION DES RISQUES * * * * * * * * * * * * * * * SOMMAIRE * * * * *

COMMUNE DE PRESLES - PLAN DE PREVENTION DES RISQUES * * * * * * * * * * * * * * * SOMMAIRE * * * * * COMMUNE DE PRESLES - PLAN DE PREVENTION DES RISQUES * * * * * * * * * * * * * * * SOMMAIRE * * * * * TITRE I Page Portée du P.P.R - Dispositions générales - 2 - Article 1.1 - Champ d'application Article

Plus en détail

BRGM rintriprisi AU IfRVICI Dl LA TIBSI &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique

BRGM rintriprisi AU IfRVICI Dl LA TIBSI &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique Ministère de l'industrie, des Postes et Télécommunications et du Commerce extérieur.#' &P *P & Aquifère du Cénomanien d'indre-et-loire Modélisation mathématique Changement de logiciel de calcul : octobre

Plus en détail

Service Eau et Assainissement

Service Eau et Assainissement Service Eau et Assainissement Sommaire Description du service d'eau potable 3-4 Une eau d'origine variée 5 Le stockage de l'eau 6 La qualité de l'eau 7 Le réseau de distribution 8 Le profil de la consommation

Plus en détail

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79

MODIFICATION DU P.O.S. N 8 REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 2 -COMMUNE DE ROGNAC MODIFICATION DU P.O.S. N 8 - REGLEMENT DU POS DOSSIER APPROUVÉ POS APPROUVE LE 19/02/79 Vu pour être annexé à la Délibération du Conseil Municipal du 17 février 2011 approuvant les

Plus en détail

GESTION DE L EAU CANAL DE BOURGOGNE

GESTION DE L EAU CANAL DE BOURGOGNE CANAL DE BOURGOGNE Service Territorial Nord Ouest Subdivisions Tonnerre-Navigation et Dijon-Navigation 1 Service Territorial Nord Ouest UN CANAL DE JONCTION - Canal à bief de partage - dénivelés : 200

Plus en détail

http://www.lens.ch/fr/index.php?view=article&cat... Bisse d'aziè Départ du bisse d'aziè

http://www.lens.ch/fr/index.php?view=article&cat... Bisse d'aziè Départ du bisse d'aziè Bisses abandonnés Bisse d'aziè Départ du bisse d'aziè Depuis la Table de l'avocat, on repère aisément le tracé d'un bisse qui part d'aziè, au lieu-dit Louchelette, à une altitude de 2200 m. environ. Il

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis N 3/2015 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis N 3/2015 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis N 3/2015 Au Conseil communal Demande de crédit de CHF 175'000.-- pour les travaux de renforcement du mur de soutènement de la route sise au-dessus

Plus en détail

Choix du site et du type de barrage

Choix du site et du type de barrage Avant Propos C HAPITRE I Choix du site et du type de barrage Rédigé par Jean-Pierre BECUE (SAFEGE) avec la participation de Gérard DEGOUTTE (ENGREF) et Danièle LAUTRIN (Cemagref) Les types de barrages

Plus en détail

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER

4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER 4. FILTRES À SABLE OU À GRAVIER L utilisation de filtres à sable pour traiter des eaux usées domestiques est connue depuis très longtemps; elle était déjà pratiquée dans le Massachusetts vers la fin des

Plus en détail

Limitation du débit de pompage selon la charge en fonction de la position des crépines

Limitation du débit de pompage selon la charge en fonction de la position des crépines Limitation du débit de pompage selon la charge en fonction de la position des crépines Note technique NT EAU 21/6 Novembre 214 Dominique THIÉRY Synthèse Cette note présente la fonctionnalité de «Limitation

Plus en détail

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés.

Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. Ordonnance sur les travaux de construction 2006 Les nouveautés. L'Ordonnance sur les travaux de construction révisée est en vigueur à partir du 1 er janvier 2006. Elle regroupe en un même endroit les principales

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009 45018 Orléans Cedex Tél.: (38) 63.00.12 VILLE DE LILLE (NORD) avenue Kennedy COMPLEXE SPORTIF MISE HORS D'EAU CALCUL DU

Plus en détail

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU

OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 3 MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU REFERENCES MORPHOLOGIE FLUVIALE OUVRAGES DE STABILISATION DES COURS D'EAU 1 Nant Bruyant (73). Etude hydraulique globale Reconnaissance

Plus en détail

Introduction...3. Cadrage régional et nouveaux éléments de connaissance...3. Modélisation du terrain naturel...4

Introduction...3. Cadrage régional et nouveaux éléments de connaissance...3. Modélisation du terrain naturel...4 1 Table des matières Introduction...3 Cadrage régional et nouveaux éléments de connaissance...3 Modélisation du terrain naturel...4 Reconstitution des plus hautes eaux connues...5 Hauteurs de submersion...6

Plus en détail

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie) Larhyss Journal, ISSN 1112-3680, nä 05, Juin 2006, pp.41-48 Ä 2006 Laboratoire de Recherche en Hydraulique Souterraine et de Surface LA PROBLEMATIQUE DES FUITES D EAU DU BARRAGE HAMMAM-GROUZ (AlgÅrie)

Plus en détail

Avis aux paparazzis! 4 araignées font leur show en 2014

Avis aux paparazzis! 4 araignées font leur show en 2014 Avis aux paparazzis! 4 araignées font leur show en 2014 Le réseau Araignées de Picardie Nature et de l'adep (Association Des Entomologistes Picards) se lance en 2014 dans la recherche de 4 espèces d'araignées

Plus en détail

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref

sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref LE RÈGLEMENT sur l'évacuation et le traitement des eaux usées des résidences isolées en bref consultants en environnement et génie civil Le Groupe POLY-TECH - janvier 2006 Table des matières Note au lecteur...

Plus en détail

(bicarbonates ) et CO 3

(bicarbonates ) et CO 3 2/ Les eaux gazeuses LE SYSTÈME CARBONATE est l'ensemble formé par trois types de composés chimiques, qui sont : - dans l'atmosphère : le gaz carbonique (CO2) ; - dans l'eau : les composés de l'acide carbonique

Plus en détail

f Pv^OO «I I 6w- B. si^uoiv^e r w<&> n!.~e 7 f 2M DÈS ÉTÛSCES ET RÊCKERCK^P NICOLLET LES CIRCUITS D'EAU DES AEROREFRIGERAMTS A GOULOTTES ' E43/6I-13

f Pv^OO «I I 6w- B. si^uoiv^e r w<&> n!.~e 7 f 2M DÈS ÉTÛSCES ET RÊCKERCK^P NICOLLET LES CIRCUITS D'EAU DES AEROREFRIGERAMTS A GOULOTTES ' E43/6I-13 f Pv^OO «I I S> w 6w- B. si^uoiv^e r n!.~e 7 f 2M DÈS ÉTÛSCES ET RÊCKERCK^P G NICOLLET j i LES CIRCUITS D'EAU DES AEROREFRIGERAMTS A GOULOTTES ' E43/6I-13 ELECTRICITE DE FRANCE DIRECTION OES ÉTUDES

Plus en détail

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE

RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE RÈGLEMENT N o 961-07 PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT MUNICIPALITÉ DE SAINT-HIPPOLYTE ARTICLE 1 : DÉFINITIONS Allée véhiculaire : Voie de circulation privée pour véhicules automobiles reliant le stationnement

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Saint-Ferjeux (25) Découverte d une cavité karstique sur un site RTE BRGM/RP-61330-FR janvier 2011 Cadre de l expertise : Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau Date

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

Chapitre 2.1 : La zone humide alluviale au sein du bassin versant

Chapitre 2.1 : La zone humide alluviale au sein du bassin versant Chapitre 2.1 : La zone humide alluviale au sein du bassin versant 1. Définition de la zone humide alluviale P. Weng, A. Coudrain, H. Bendjoudi L étude des circulations hydriques dans la zone humide alluviale

Plus en détail

VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME)

VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME) p. BASSOMPIERRE ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES DE HODENG-AU-BOSC ET VIEUX-ROÜEN-SUR-BRESLE (SEINE MARITIME) Paris, le 18 Décembre 1959 B. R.G.M. Paris (XVe), le 18 Décembre 1959 74, rue de la

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Avis sur le dimensionnement d ouvrages hydrauliques au droit du collège de Bandrélé BRGM/RP-61292-FR Juin, 2012 Appuis aux administrations Appuis à la police

Plus en détail

Prospection géophysique électrique. pour la création d'un forage. d'alimentation en eau. d'un lac de baignade MAIRIE DE PENNE D'AGENAIS

Prospection géophysique électrique. pour la création d'un forage. d'alimentation en eau. d'un lac de baignade MAIRIE DE PENNE D'AGENAIS MAIRIE DE PENNE D'AGENAIS (Lot-et-Garonne) Document non public Prospection géophysique électrique pour la création d'un forage d'alimentation en eau d'un lac de baignade P. CHARBONNEYRE et B. SOURISSEAU

Plus en détail

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES MINISTÈRE DE L'INDUSTRIE ET DE LA RECHERCHE BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45018 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.00.12 ETUDE RESUMEE DU RAPPORT INTITULE

Plus en détail

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS

26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS MAIRIE DE NYONS 26110 NYONS - Téléphone : Le 66 et le 988 à NYONS SONDAGE DE RECONNAISSANCE EN VUE DE L'IMPLANTATION DU NOUVEAU CIMETIERE DANS LE QUARTIER DE LA ROCHETTE - NYONS [26] par J. PUTALLAZ BUREAU

Plus en détail

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire

Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Recherche d'eau sur la commune de Rouziers-de- Touraine en Indre-et-Loire Etude prévisionnelle de l'influence d'un captage sur la nappe du Cénomanien par simulation mathématique Etude réalisée dans le

Plus en détail

2 - La crue torrentielle du Verdarel (Hautes-Alpes), 9 juillet 1981

2 - La crue torrentielle du Verdarel (Hautes-Alpes), 9 juillet 1981 2 - La crue torrentielle du Verdarel (Hautes-Alpes), 9 juillet 1981 Gérard COLAS RÉSUMÉ A la suite d'importantes pluies, le 9 juillet 1981, une coulée de débris s'est produite sur la commune de Saint-Chaffrey

Plus en détail

LES OUVRAGES. Les principaux ouvrages associés aux étangs. * Digue. * Vanne / pelle : * Déversoir. * Moine. * Évacuateur eau fond.

LES OUVRAGES. Les principaux ouvrages associés aux étangs. * Digue. * Vanne / pelle : * Déversoir. * Moine. * Évacuateur eau fond. LES OUVRAGES Les principaux ouvrages associés aux étangs * Digue * Vanne / pelle : * Déversoir * Moine * Évacuateur eau fond * Pêcherie * Ouvrage rétention sédiments * Grilles 1 La digue = élément majeur

Plus en détail

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006

Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain. Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Observations et recommandations suite à deux effondrements de terrain Commune de Grandvilliers (Oise) Compte rendu de la visite du 20 septembre 2006 Rapport final BRGM/RP-54943-FR novembre 2006 Observations

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. Prédiagnostic des ouvrages

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE. Prédiagnostic des ouvrages DEPARTEMENT DE LA HAUTE SAVOIE COMMUNE D ARACHES-LA-FRASSE SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE Prédiagnostic des ouvrages SOMMAIRE Localisation des principaux ouvrages...4 Schéma altimétrique

Plus en détail

Technologie Séquence n 3 4éme ÉCONOMISER L'EAU. Image satellite.

Technologie Séquence n 3 4éme ÉCONOMISER L'EAU. Image satellite. COMMENT ÉCONOMISER L'EAU Image satellite. 1 ) ACTIVITÉ N 1 : 1.1 ) INTRODUCTION. A partir du site Consommation d eau par foyer en France. Quelle est la consommation journalière (en m³) d'un français en

Plus en détail

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale

PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction d une maison unifamiliale Rue de Vance, 17 Tél. :063/42.22.94 B.N.S. S.P.R.L Fax : 063/42.22.93 ESSAIS DE SOLS TVA : BE 0874.970.484 PROCES VERBAL D ESSAI ref. Es0001/06 M. Nadin - Rue de la Libération à Habay-la-Neuve Construction

Plus en détail

Comprendre la formation et la fertilité des sols

Comprendre la formation et la fertilité des sols Comprendre la formation et la fertilité des sols Un sol est constitué d'éléments minéraux et de matières organiques. Il prend naissance à partir de la roche puis évolue sous l'action du climat et de la

Plus en détail

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude)

Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Stockage d énergie électrique dans le nord de la France (Lacs Emeraude) Par François Lempérière 12.04.2010 1) Besoins et possibilités de STEP dans le nord de la France Le stockage d énergie par STEP (Stations

Plus en détail

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange

Gestion de l'eau potable par la Ville de Dudelange Eau potable Définition L'eau potable est une eau qui ne doit pas porter atteinte à la santé humaine. L'eau potable est contrôlée de façon très stricte et doit respecter des valeurs limites pour différents

Plus en détail

Rapport de témoignage

Rapport de témoignage Rapport de témoignage Je soussigné, Jacques THOMAS né le 14 juillet 1965 à Vannes (56), demeurant à Amalvit 81470 PECHAUDIER Gérant du bureau d étude Scop SAGNE, Pdg de KAiros compensation ayant une formation

Plus en détail

EAUX PLUVIALES. sable

EAUX PLUVIALES. sable 1.Généralités EAUX PLUVIALES Des dispositifs doivent reprendre les eaux de ruissellement pour éviter la submersion des voies; la formation du ruissellement est due en milieu urbain à l'imperméabilisation

Plus en détail

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1

06.07.07. ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 06.07.07 ATTICA PLU DE GAILLON - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT janvier 2008 1 PREAMBULE Conformément au 3 ème paragraphe de l article L123-1 (Loi Urbanisme et Habitat du 2 juillet 2003), des orientations

Plus en détail

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE)

Classement en zone de répartition des eaux (ZRE) Classement en zone de répartition des eaux (ZRE) Janvier 2015 Quels critères quelles conséquences? Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement du Logement Rhône-Alpes www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Arc Express débat public sur le métro de rocade

Arc Express débat public sur le métro de rocade Arc Express débat public sur le métro de rocade DOSSIER DES ÉTUDES étude Insertion de tracés, impact sommaire et rédaction du DOCP (SETEC TPI /XELIS / INGEROP) AVERTISSEMENT Les études préalables, dont

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

T.P. Colonne de refroidissement

T.P. Colonne de refroidissement T.P. Colonne de refroidissement INTRODUCTION L'objectif de ce TP est d étudier les caractéristiques de fonctionnement d'un système de refroidissement par évaporation. L'influence des débits d'eau et d'air

Plus en détail

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y

M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y M. GUILLAUME ^ Alimentation en eau potable /} ( de la Ville de Metz Implantation de nouvelles stations de pompage dans la région de La Maxe-Thur;y 15 Octobre 1954 BUREAU DE RECHERCHES GEOLOGIQUES GEOPHYSIQUES

Plus en détail

Rapport d expertise :

Rapport d expertise : Rapport d expertise : Cadre de l expertise : Commune de Quevauvillers (Somme) Observations et avis du BRGM à la suite d un effondrement Appuis aux administrations Appuis à la police de l eau BRGM/RP-60682-FR

Plus en détail

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES

BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES BUREAU DE RECHERCHES GÉOLOGIQUES ET MINIÈRES SERVICE GÉOLOGIQUE NATIONAL B.P. 6009-45060 Orléans Cedex - Tél.: (38) 63.80.01 SOCIETE DES EAUX DE MARSEILLE PROJET d'installation D'uNE POMPE A CHALEUR EAU/EAU

Plus en détail

Création de lotissements à usage d habitation

Création de lotissements à usage d habitation Création de lotissements à usage d habitation Constitution des dossiers de déclaration au titre des articles L 214.1 à L 214.3 du code de l'environnement (anciennement loi sur l eau) A compter du 01/10/2006

Plus en détail

Réussir son. assainissement non collectif. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf. jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg. Un guide. à l usage des.

Réussir son. assainissement non collectif. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf. jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg. Un guide. à l usage des. ajugfdjhgjghgdf jshgfjhdgfjhdgf Réussir son assainissement non collectif jdhgjdfhgfjdhgf jhdghjfg Un guide à l usage des particuliers. o6 64 67 33 97 Mot du Président du Conseil général Notes La protection

Plus en détail

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain

2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2. Qu'est-ce qu'un barrage souterrain 2-1. Concept du barrage souterrain Le barrage souterrain est un système consistant à retenir des eaux souterraines par un parafouille (corps du barrage) mis en place

Plus en détail

22.05.2014 / 4.1. Conduite d eaux claires au chemin de Vertmont (voir plan page 4.3)

22.05.2014 / 4.1. Conduite d eaux claires au chemin de Vertmont (voir plan page 4.3) 22.05.2014 / 4.1 4. Crédit de CHF 77'000 pour l'assainissement et le remplacement d un collecteur d eaux claires dans les secteurs du Chemin de Vertmont et des berges du Merdasson aux Clouds Arrêté 1273

Plus en détail

CREATION DE SONDAGE, FORAGE, PUITS en vue de la recherche ou le prélèvement d'eau souterraine

CREATION DE SONDAGE, FORAGE, PUITS en vue de la recherche ou le prélèvement d'eau souterraine Formulaire à renvoyer : à la DDEA 24-26 Boulevard des alliés - B.P. 389-70014 VESOUL Cedex ou à la DDSV 4 place René Hologne 70 000 VESOUL CREATION DE SONDAGE, FORAGE, PUITS en vue de la recherche ou le

Plus en détail

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif

Demande d autorisation pour l installation d un dispositif d Assainissement Non Collectif Service Public d Assainissement Non Collectif 36, Grande Rue- 71340 IGUERANDE Mobile : 06.43.28.22.30. Tél. : 03.85.25.94.20. Commune de : Date de réception du dossier en mairie : Dossier transmis au SPANC

Plus en détail

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74)

Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Mise aux normes de la STEP de Vongy (74) Construction d un bassin d orage en site sensible O. Pal / F. Durand Journée technique CFMS 24/10/07 1 Mise aux normes de la station d épuration de Thonon (74),

Plus en détail

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur

Unité de ventilation HRU3BVN Double flux avec échangeur de chaleur Double flux avec échangeur de chaleur Applications Le système «combiflow» de Codumé avec groupes de ventilation et de récupération de chaleur type HRU3BVN s adapte à de nombreux types de logements, aussi

Plus en détail

ETUDE DU POTENTIEL DES EAUX SOUTERRAINES

ETUDE DU POTENTIEL DES EAUX SOUTERRAINES Etude sur l Approvisionnement en Eau Potable, Autonome et Durable dans la Région du Sud de Madagascar Rapport Final Chapitre 7 Etude du Potentiel des eaux souterraines CHAPITRE 7 ETUDE DU POTENTIEL DES

Plus en détail

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif

Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Dossier Technique de l Assainissement Non Collectif Quelques conseils simples pour bien choisir, implanter et dimensionner votre installation L objectif est de mettre en place une installation permettant

Plus en détail

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5

SOMMAIRE. Communiqué de synthèse... p.3. Localisation... p.4. Le film d introduction (4 mn)..p.5 Dossier de presse 7 films pour découvrir l un des plus grands glissements de terrain des Alpes françaises et les travaux entrepris par les hommes pour assagir la montagne. Y sont- ils parvenus? SOMMAIRE

Plus en détail

3. DIFFERENCE DE NIVEAU D'EAU

3. DIFFERENCE DE NIVEAU D'EAU 6.11 Pompes Terminologie 1. DEBIT: C'est la quantité d'eau fournie par unité de temps. Le débit s'exprime en litres à la minute ou à l'heure. C'est une donnée importante lorsque la pompe doit alimenter

Plus en détail

Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000

Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000 1 NORD - PAS-DE-CALAIS Inventaire des cavités souterraines du Pas-de-Calais Rapport d'étape des travaux effectués au premier semestre 2000 Étude réalisée dans le cadre des actions de Service public du

Plus en détail

- RAFFINERIE DE FEYZIN RHONE -ALPES

- RAFFINERIE DE FEYZIN RHONE -ALPES ELF FRANCE RAFFINERIE DE FEYZIN RHONE -ALPES B. P. 6 69320 FEYZIN Téléphone (78) 70.81.03 - RAFFINERIE DE FEYZIN RHONE -ALPES - REALISATION D'UN FORABE D'ECREMAGE - COMPTE-RENDU DES TRAVAUX par J. PUTALLAZ

Plus en détail

Directives d installation

Directives d installation WADE Drains Canada 6200, rue Principale Ste-Croix (Québec) G0S 2H0 Canada Directives d installation Tél. : 1-800-463-3480, poste 2227 Téléc. : 1-418-926-2430 Courriel : info@wadedrains.ca D'AIR ÉVENT TÉ

Plus en détail

Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations

Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations Programme de recherche en eau souterraine dans le socle vendéen (2003-2013) : synthèse, bilan et optimisations Elisabeth Macé (1) (1) Vendée Eau elisabeth.mace@vendee-eau.fr En 2000, Vendée Eau a réalisé

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE

BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE BRGM L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE L'ENTREPRISE AU SERVICE DE LA TERRE MAIRIE DE SURY-AUX-BOIS EXPERTISE GEOTECHNIQUE D'UNE MAISON FISSUREE SUR LA COMMUNE DE SURY-AUX-BOIS (LOIRET) par J.M. BOIRAT

Plus en détail

POINTS DE COMPARAISON. INONDATIONS BASTAN ET GAVE DE PAU. 18 et 19 juin 2013

POINTS DE COMPARAISON. INONDATIONS BASTAN ET GAVE DE PAU. 18 et 19 juin 2013 POINTS DE COMPARAISON INONDATIONS BASTAN ET GAVE DE PAU. 18 et 19 juin 2013 Par Éliane CRÉPEL Formatrice risques majeurs Éducation nationale Marciac, Gers. Juillet Août 2014 Sommaire : Les cartes du territoire

Plus en détail

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1.

Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Les reconnaissances géophysiques appliquées à la recherche de cavités en sous-sol Franck Rivière 1. Introduction Qu elles soient anthropiques ou naturelles, la présence de cavités souterraines est un risque

Plus en détail

Calcul d'une motorisation électrique. Je vais essayer de vous montrer comment on calcule une motorisation électrique destinée à nos aéromodèles.

Calcul d'une motorisation électrique. Je vais essayer de vous montrer comment on calcule une motorisation électrique destinée à nos aéromodèles. Henri RIVIERE ACL- section modélisme Stage du 25 janvier 2009 Calcul d'une motorisation électrique Je vais essayer de vous montrer comment on calcule une motorisation électrique destinée à nos aéromodèles.

Plus en détail

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E.

GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d ouvrages souterrains et le prélèvement d eaux souterraines dans une I.C.P.E. Direction de la cohésion sociale et du développement durable ------- Bureau de l environnement et du développement durable ------- GUIDE-FORMULAIRE pour la création de sondages, de forages, de puits, d

Plus en détail

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES :

L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L ÉPURATION DES EAUX USÉES RÉSIDENTIELLES : L inspection, le diagnostic et la classification d une installation septique dans le cadre d un relevé sanitaire (no 4) Agenda de présentation 1. Base de données

Plus en détail

89 SGN 167 PAC AVIS HYDROGEOLOGIQUE CONCERNANT LES PROBLEMES POSES PAR LA DELIMITATION DES PERIMETRES PROTECTION BRGM

89 SGN 167 PAC AVIS HYDROGEOLOGIQUE CONCERNANT LES PROBLEMES POSES PAR LA DELIMITATION DES PERIMETRES PROTECTION BRGM "VILIliE DE MA.ISICDSQUE BRGM A.IL,IME1SITA.TI01SI ElM EAU E>OTA.BlLiE CHAMPS CAE>TA1SITS DE TL,A \7A.31.LEE AVIS HYDROGEOLOGIQUE CONCERNANT LES PROBLEMES POSES PAR LA DELIMITATION DES PERIMETRES DE PROTECTION

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du génie-civil Page 1 / 7 Rapport technique / domaine du génie-civil Contenu : natte bentonite Rédaction : Emanuel Sallin / étudiant ETC 3 / 1690 Villaz-St-Pierre Date : décembre 2006 Etanchement / cuvelage du sol avec

Plus en détail

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie

Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Pour une meilleure utilisation de l eau de pluie Patrick Haubrechts haubrechtsp@bluewin.ch L écologie n est ni une doctrine, ni une idéologie, c est une pratique. Page 1 de 15. recupeau.doc Modifié 16.11.2006

Plus en détail

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992

BRGM FRANCE - TRANSFO. Août 1992 BRGM FRANCE - TRANSFO Confinement des terres polluées de l'ancienne usine sise rue C. Aubertin à Metz (57) Proposition d'un réseau de contrôle de la qualité des eaux de la nappe et de l'extension de la

Plus en détail

Introduction générale. SEE - Barrages de Kain et Hérinnes

Introduction générale. SEE - Barrages de Kain et Hérinnes Barrages de Kain et Hérinnes Introduction générale 1 Projet SEE Kain et Hérinnes 2 Ouvrages actuels - Kain Écluse Va 124.5m x 14m Kain H = 1.6m Hérinnes H = 1.9m 3 Avant projet sommaire Récolter les données

Plus en détail

Journées techniques Ouvrages d Art 2013

Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Journées techniques Ouvrages d Art 2013 Dijon, Mercredi 05 et Jeudi 06 juin Buse du ruisseau du Marais RN70 RCEA Gestion d'une situation d'urgence 5 juin 2013 Sommaire Déclenchement de l affaire Le constat

Plus en détail