Production de composites thermodurcissables à partir de fibres lignocellulosiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Production de composites thermodurcissables à partir de fibres lignocellulosiques"

Transcription

1 Production de composites thermodurcissables à partir de fibres lignocellulosiques Jusqu à aujourd hui, l introduction de matériaux renouvelables dans les matériaux composites s est heurtée à la qualité non constante des fibres naturelles, ainsi qu aux caractéristiques médiocres des composites obtenus. Malgré leur variabilité, les fibres naturelles, ou fibres lignocellulosiques, communément utilisées pour la production de papier, présentent pourtant un potentiel intéressant. Le pôle Nouveaux Matériaux de FCBA et Compositec ont mis en commun leurs compétences pour évaluer les capacités de renforcement de ces fibres dans les matériaux composites. Pour contacter l auteur : Pierre Nougier Pôle Nouveaux Matériaux Domaine universitaire BP Grenoble Tél. : Fax : Copyright FCBA INFO, Septembre

2 Un composite est constitué d au moins deux matériaux différents et possède des propriétés mécaniques supérieures à chacun de ses constituants. Un composite comprend une matrice, des renforts et des adjuvants. Les matériaux composites sont légers, résistants et sont utilisés dans tous les secteurs industriels : Composites grande diffusion (GD) : automobile, transport, nautisme, bâtiment Composites Haute Performance (HP) : aérospatiale, aéronautique, sport et loisirs Le renfort apporte les caractéristiques mécaniques au matériau composite. Ces caractéristiques dépendent du type, du taux, de l orientation et de la longueur des fibres. Le renfort le plus utilisé dans les matériaux composites est la fibre de verre (95 % du marché) notamment dans la fabrication de composites GD (bon rapport qualité/prix). Les fibres de carbone et d aramide sont utilisées dans les composites HP (propriétés mécaniques élevées). L utilisation des fibres lignocellulosiques comme renfort reste limitée. Elle concerne surtout l industrie des thermodurcissables pour des pièces non structurelles. La matrice maintient et protège les fibres, de plus elle apporte au composite ses caractéristiques chimiques et thermiques. Les résines thermodurcissables (TD) sont visqueuses à l état initial, puis durcissent sous l effet de l augmentation de la température et/ou de réactifs chimiques. La réaction de polymérisation, exothermique, est irréversible, ce qui rend le matériau non recyclable. Les résines TD les plus utilisées sont : le polyester insaturé pour son rapport qualité/prix et la production de composites GD Copyright FCBA INFO, Septembre

3 l époxy pour ses propriétés mécaniques et la production de composites HP le vinylester pour sa résistance chimique et la production de composites HP la résine phénolique pour sa résistance au feu et la production de composites HP Les thermoplastiques (TP) sont solides à l état initial, puis visqueux sous l effet de l augmentation de la température, puis, à nouveau, solides en refroidissant. La réaction de polymérisation d une matrice TP est réversible, ce qui rend le matériau recyclable. Les résines TP les plus utilisées sont le polyamide, le polypropylène et le polyéthylène. La production européenne de composites s élève à 2 millions de tonnes, dont 15 % en France. Les principales applications sont l automobile (34 %), la construction civile (21 %), l électricité et l électronique (15 %). En Europe, 70 % des composites transformés sont d origine thermodurcissable. Les fibres lignocellulosiques La fibre : structure et composition chimique Une fibre vue en coupe présente de l extérieur à l intérieur, la lamelle mitoyenne, la paroi primaire et la paroi secondaire (Figure 1). Copyright FCBA INFO, Septembre

4 Lumen Lamelle moyenne Angle intercellulaire Paroi primaire Couche S3 Couche S2 Couche S1 Paroi secondaire Figure 1 : Représentation schématique d un ensemble de fibres (M. Petit-Conil, 1995) A l extérieur de la fibre, la lamelle mitoyenne (épaisseur 0,5 à 2 µm) est composée principalement de lignine (Figure 2). Cette lamelle mitoyenne soude les fibres les unes aux autres et leur confère une grande rigidité grâce à la lignine. Figure 2 : Distribution des principaux constituants du bois dans la paroi des fibres de résineux (Panshin et de Zeeuw, 1970) Copyright FCBA INFO, Septembre

5 La fibre proprement dite comprend deux parois : la paroi primaire, formant une gaine, et la paroi secondaire (S1 à S3) composée de microfibrilles de cellulose. Le bois et les plantes annuelles sont constitués principalement de cellulose, d hémicelluloses et de lignine. L ensemble de ces polymères constitue plus de 90 % de la masse sèche. Les bois résineux ou feuillus et les plantes annuelles se distinguent par les proportions de chacun de ces composants (Tableau 1). Composant Résineux (sapin) Feuillus (peuplier) Lin Chanvre Cellulose 48,2 51,1 > Hémicelluloses 20,5 21, Lignine 26,9 22, ,3 Tableau 1 : Composition chimique moyenne en pourcentage de fibres de différentes origines La cellulose est un polysaccharide constitué de glucose et de formule (C6H10O6)n, n étant le degré de polymérisation (Figure 3). DP Figure 3 : Structure d une chaîne de cellulose Copyright FCBA INFO, Septembre

6 Le rôle des hémicelluloses, au sein de la structure fibreuse, est d assurer les liens entre les fibrilles de cellulose. Ce sont des sucres comme : les xyloses ou arabinoses présents dans les feuillus les glucoses, mannoses ou galactoses présents dans les résineux Après la cellulose, la lignine est le deuxième biopolymère naturel le plus abondant, représentant environ 30 % du carbone organique de la biosphère. La lignine est un polymère phénolique tridimensionnel qui se ramollit sous l effet de la chaleur. Soluble dans les solutions alcalines, elle s extrait facilement de la fibre. Tout comme la composition chimique, l espèce du végétal (bois résineux, feuillu ou plante annuelle) influence la morphologie des fibres, telle que la longueur, la largeur ou la masse linéique. Par exemple, la longueur des fibres varie beaucoup selon le végétal : paille de blé : 0,5 à 1 mm bois feuillus : 1 à 1,5 mm bois résineux : 2,5 à 4 mm lin et chanvre : 10 mm Au sein d un échantillonnage de fibres ayant la même origine, les longueurs de fibres peuvent être comprises entre 200 µm et plusieurs millimètres (Figure 4). Copyright FCBA INFO, Septembre

7 distribution en longueur de fibres fraction (%) fibres kraft de peuplier fibres kraft d'épicéa [ ] [ ] [ ] [ ] [ ] [ ] [ ] [ ] longueur (µm) Figure 4 : Exemple de distribution en longueur de fibres d épicéa et de peuplier Pour les essences feuillues, 80 % des fibres ont une longueur comprise entre 0,5 et 2 mm. Pour les essences résineuses, 80 % des fibres ont une longueur comprise entre 1 et 5 mm. Dissociation des fibres : le procédé kraft Les fibres lignocellulosiques sont majoritairement utilisées pour la fabrication de la pâte à papier. La fabrication des pâtes consiste à séparer les fibres les unes des autres, en détériorant la lamelle mitoyenne et en dégradant le moins possible les fibres. Elles peuvent être dissociées, soit par action mécanique pour casser la lamelle mitoyenne, soit par action chimique pour solubiliser cette lamelle. Le procédé kraft permet de dissocier les fibres en dissolvant la lignine par voie alcaline. Son principe est représenté par la Figure 5. Copyright FCBA INFO, Septembre

8 Figure 5 : Principe de dissociation des fibres par la cuisson kraft Les copeaux sont introduits dans le réacteur, avec la «liqueur blanche» (solution de soude et de sulfure de sodium). Grâce à un apport d'énergie thermique (170 C pendant 1 à 4 h), les agents chimiques de la liqueur blanche agissent sur la lignine, qui est alors solubilisée et prend une coloration brune. Après ce traitement, les copeaux obtenus sont en suspension dans la "liqueur noire", liquide contenant les produits chimiques et la lignine dissoute. Par un mécanisme de défibrage, les fibres sortent individualisées et souples. Il reste à procéder aux étapes de lavage, classage, épuration et éventuellement blanchiment. Copyright FCBA INFO, Septembre

9 Afin de caractériser les fibres «kraft», plusieurs mesures peuvent être effectuées : le rendement : entre 45 et 55 % massique en fonction de l essence et de l intensité de la cuisson l indice Kappa, qui est une indication du degré de délignification des fibres le taux de lignine les taux de cellulose et d hémicelluloses Le raffinage des fibres lignocellulosiques Les caractéristiques morphologiques et chimiques des fibres sont fonction de leur origine et du procédé de dissociation utilisé. Pour une essence donnée, les fibres issues d un procédé mécanique ont une résistance moyenne et une bonne rigidité, alors que les fibres kraft sont souvent plus longues et plus résistantes. D autre part, les groupements hydroxyles (OH) recouvrant la surface de la cellulose confèrent aux fibres lignocellulosiques une grande hydrophilie. Les fibres lignocellulosiques présentent un certain nombre de propriétés les rendant propres à la fabrication du papier. Ces propriétés sont, de plus, grandement améliorées par l étape de raffinage. Par action mécanique, il permet d hydrater et de fibriller les fibres (libération des microfibrilles de la paroi secondaire), leur conférant une surface spécifique plus élevée et un meilleur potentiel de liaisons fibres-fibres. Néanmoins, en fonction de son intensité, le raffinage coupe les fibres et provoque une augmentation du taux d éléments fins (de longueur inférieure à 100 µm). Copyright FCBA INFO, Septembre

10 L utilisation des fibres lignocellulosiques dans les matériaux composites Les fibres lignocellulosiques offrent un certain nombre d avantages, notamment par rapport aux fibres de verre : plus faible densité (1,54) coût de production moins élevé impact environnemental plus faible (bonne image marketing) faible abrasion (confort d utilisation) Néanmoins, le manque de connaissance sur les fibres lignocellulosiques et des procédés mis en œuvre, ainsi que leur incompatibilité naturelle avec les matrices mises en œuvre, sont deux des facteurs principaux de la faible utilisation de ce type de renfort. Les composites fabriqués à partir de fibres naturelles ont des propriétés mécaniques très faibles et leur utilisation dans l industrie est limitée à des pièces non structurelles et/ou de décor. Depuis quelques années, des études sont engagées pour améliorer l interface fibre lignocellulosique-matrice, mais elles ne concernent pas ou peu les matériaux thermodurcissables. En outre, les moyens d obtention des fibres lignocellulosiques pour maximiser leur apport dans les propriétés mécaniques du composite ont peu été explorées. Le projet Compocell : mise en œuvre du procédé kraft Le projet Compocell a pour principal enjeu de mettre en commun deux secteurs d activité, l un sur les fibres lignocellulosiques avec le pôle Nouveaux Matériaux de FCBA, l autre sur les composites avec Compositec, centre de ressources en matériaux composites. L objectif de ce partenariat est d associer les compétences mutuelles pour mesurer objectivement le potentiel de renforcement de ce type de matériau. Copyright FCBA INFO, Septembre

11 Les fibres peuvent présenter des caractéristiques différentes en fonction de leur origine et des procédés qui ont permis leur dissociation. Comme renforcement de matériaux composites, les fibres lignocellulosiques se positionnent sur un marché de grande diffusion. Nous avons donc choisi de produire une large variété de fibres pour les intégrer dans une formulation dite BMC (Bulk Moulding Compound). La mise en œuvre du procédé kraft L objectif est d évaluer le potentiel des fibres obtenues par le procédé kraft pour la production de composites thermodurcissables. Cinq facteurs sont étudiés : 1. Trois végétaux ayant des morphologies de fibres, des taux de cellulose et de lignine différents (épicéa, peuplier et lin) 2. Un procédé de dissociation des fibres à trois indices Kappa (indice de délignification) 3. Un traitement mécanique permettant de développer la fibrillation et la surface spécifique des fibres (raffinage à trois degrés d égouttabilité) 4. Deux traitements chimiques permettant d améliorer la compatibilité fibre-matrice 5. Trois taux de fibres pour la production des composites Afin de caractériser chaque lot de fibres à chaque étape de leur production, les mesures effectuées sur celles-ci sont présentées dans le Tableau 2. Copyright FCBA INFO, Septembre

12 Étapes du procédé Cuisson Raffinage Traitements : AKD, anhydride maléique Mesures effectuées sur les fibres Indice Kappa Taux de lignine et de cellulose Degré d égouttabilité Analyse morphologique des fibres Mesure d énergie de surface Propriétés mesurées Propriétés chimiques de la fibre Propriétés mécaniques et morphologiques de la fibre Propriétés de mouillabilité de la fibre Tableau 2 : Récapitulatif des étapes du procédé de transformation des fibres et mesures associées Après production et séchage, les fibres lignocellulosiques obtenues ont été intégrées à une formulation BMC, dont la composition est la suivante : Résine UP (polyester insaturée) : 34,5 % Charges CaCO3 : 41,5 % Agent anti-retrait (polystyrène en solution de styrène) : 21,4 % Agent démoulant (stéarate de magnésium) : 2,25 % Amorceur (Trigonox C) : 0,3 % Inhibiteur (Ionol) : 0,04 % Inhibiteur (PBQ) : 0,01 % Les compounds obtenus par malaxage ont été produits avec 12, 17 et 22 % de fibres. Après thermo-compression (150 C, 60 bars pendant 2 minutes) du compound, les pièces composites produites ont été testées en flexion. Résultats L impact de chaque étape du procédé «fibres» sur les caractéristiques mécaniques du composite a été évalué, en mettant en relation les propriétés des fibres avec les propriétés de flexion des composites. Copyright FCBA INFO, Septembre

13 1. Effet de la provenance des fibres Les fibres lignocellulosiques peuvent provenir d essences résineuses, feuillues ou de plantes annuelles. En fonction de leur provenance, leurs propriétés physiques et chimiques sont différentes. Par conséquent, les fibres d épicéa, de peuplier et de lin ont été testées. L impact de la provenance des fibres sur la résistance du composite est présenté sur la Figure contrainte en flexion (MPa) Lin Peuplier Epicéa % de fibres introduit Figure 6 : Évolution de la contrainte en flexion en fonction du taux massique de fibres pour les trois essences testées Les résultats montrent que la contrainte en flexion augmente avec le taux de fibres. De plus, lorsque le taux de fibres dans le composite est inférieur à 15 %, aucune différence significative n est observée entre les différentes essences testées. Avec un taux de fibres élevé, les fibres de peuplier semblent améliorer le renforcement du composite de façon plus efficace que les fibres d épicéa ou de lin. Copyright FCBA INFO, Septembre

14 En conclusion, le potentiel de renforcement semble meilleur pour le peuplier. 2. Effet du traitement de surface des fibres Pour améliorer l adhésion fibre-matrice, deux traitements de fibres ont été testés et comparés aux fibres non traitées. le premier consiste à mettre en contact les fibres avec de l AKD (Alkyl Ketene Dimer) pour obtenir une surface de fibre hydrophobe, le second permet d évaluer le potentiel d amélioration de l adhésion de fibres traitées à l anhydride maléique avec la matrice (l anhydride maléique est un composé de base de la fabrication de la résine polyester insaturée orthophtalique). L impact des traitements de surface des fibres est présenté sur la Figure contrainte en flexion (MPa) AKD Anhydride maléique Témoin % de fibres introduit Figure 7 : Évolution de la contrainte en flexion en fonction du taux massique de fibres pour les deux traitements comparés aux fibres non traitées Quel que soit le traitement, les résultats montrent une augmentation de la résistance du composite lorsque le taux de fibres augmente. Copyright FCBA INFO, Septembre

15 Pour les taux de fibres inférieurs à 20 %, aucune tendance claire n est observée. A 22 %, les matériaux produits semblent plus résistants avec des fibres traitées par l anhydride maléique. Néanmoins, la variabilité des mesures requiert plus de mesures pour conclure. En conclusion, l adhésion entre les fibres lignocellulosiques et la résine UP est partiellement impactée par les traitements testés. 3. Effet des conditions de cuisson Les conditions de cuisson ont un impact sur la composition chimique de la fibre et les taux de lignine, de cellulose et d hémicelluloses. Cette composition peut avoir une influence sur les propriétés d adhésion de la fibre à la matrice. Trois conditions de cuissons ont donc été testées. Les résultats sont présentés sur la Figure 8. Contrainte en flexion (MPa) Teneur en lignine (%) 12% fibres 17% fibres 22% fibres Figure 8 : Évolution de la contrainte en flexion en fonction du taux de lignine pour les trois taux massiques de fibres testés Pour un taux de fibres inférieur à 17 %, l impact du taux de lignine sur la contrainte en flexion est limité. Par contre, pour un taux de 22 %, l impact Copyright FCBA INFO, Septembre

16 des fibres dont la lignine a été partiellement retirée est positif sur la contrainte en flexion. 4. Effet du raffinage des fibres Comme le raffinage diminue la longueur des fibres, il a, a priori, un impact négatif sur les propriétés mécaniques du composite. Mais comme les fibres obtenues par voie papetière sont déjà courtes (par rapport aux fibres de verre) et le raffinage augmentant la surface spécifique des fibres, il pourrait améliorer leur potentiel de renforcement. L impact du raffinage est présenté sur la Figure 9. 44,0 contrainte en flexion (MPa) 42,0 40,0 38,0 36,0 12% de fibres 17% de fibres 22% de fibres 34, Degré de raffinage des fibres ( SR) Figure 9 : Évolution de la contrainte en flexion en fonction du degré de raffinage pour les trois taux massiques de fibres D une part, les meilleures caractéristiques en flexion sont obtenues avec le taux de fibres le plus élevé. D autre part, lorsque les fibres sont raffinées ( SR croissant), la contrainte en flexion diminue. Comparé à l augmentation Copyright FCBA INFO, Septembre

17 de la surface spécifique, l effet de coupe du raffinage sur les fibres est prépondérant et a un impact négatif sur la contrainte en flexion. Cette partie du projet Compocell a permis de caractériser le potentiel de renforcement de 18 types de fibres lignocellulosiques produites à partir du procédé kraft. Des différences significatives ont pu être mises en évidence lorsque le taux de fibres introduit dans le composite est élevé. Ainsi, l origine et le temps de cuisson des fibres ont un impact sur les caractéristiques de flexion du composite. De plus, le raffinage a un impact négatif et les traitements de surface testés n améliorent pas significativement l adhésion entre la fibre et la matrice UP. Pierre Nougier Michel Petit-Conil Copyright FCBA INFO, Septembre

Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations

Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations Reconstruction tridimensionnelle de la surface de fibres et suivi de leurs déformations Kenza IKOUOUBEL Encadrants: Dr. Raphaël Passas, Dr. Pierre Dumont En collaboration avec Dr. Manuel Mikczinski (OFFIS)

Plus en détail

Les composites : des matériaux d'avenir. Partie 8 : Les composites biosourcés Définition

Les composites : des matériaux d'avenir. Partie 8 : Les composites biosourcés Définition Les composites : des matériaux d'avenir Partie 8 : Les composites biosourcés Définition Même si, actuellement, les matières plastiques biosourcées gagnent en importance, les composites biosourcés disponibles

Plus en détail

Matériaux thermoplastiques issus de ressources renouvelables Charlyse POUTEAU Pôle Européen de Plasturgie

Matériaux thermoplastiques issus de ressources renouvelables Charlyse POUTEAU Pôle Européen de Plasturgie Matériaux thermoplastiques issus de ressources renouvelables Charlyse POUTEAU Pôle Européen de Plasturgie Forum International de Plasturgie Oyonnax, le 14 Juin 2006 Introduction Objectif Étude exhaustive

Plus en détail

LES MATIERES SYNTHETIQUES

LES MATIERES SYNTHETIQUES Technologie LES MATIERES SYNTHETIQUES Définition (Matière) plastique : Elaboration des résines synthétiques. Les matières premières : Carbone :... Hydrogène :... Chlore :.. Fluor : Oxygène et azote : Soufre

Plus en détail

De la fibre au carton

De la fibre au carton De la fibre au carton De nos jours, la séparation des fibres et la fabrication du carton ont lieu dans des installations caractérisées par une forte intensité de capital, des volumes de production considérables

Plus en détail

Fibres et renforts. végétaux. Solutions composites. Date : Mars 2012

Fibres et renforts. végétaux. Solutions composites. Date : Mars 2012 Fibres et renforts végétaux Solutions composites Date : Mars 2012 FRD Troyes France mars 2012 Ce document est la propriété de FRD. Toute reproduction ou diffusion non autorisée est interdite. FRD Troyes

Plus en détail

Les différentes classes de boues

Les différentes classes de boues Chapitre 13: Traitement des boues Les procédés de traitement biologique ou physico-chimique entraînent la production de boues boues= effluents liquides fortement chargés en matières solides (avec des concentrations

Plus en détail

Estelle Bretagne (estelle.molines@u-picardie.fr) UPJV- IUT de l Aisne (dépt GMP) Laboratoire des Technologies Innovantes (EA 3899)

Estelle Bretagne (estelle.molines@u-picardie.fr) UPJV- IUT de l Aisne (dépt GMP) Laboratoire des Technologies Innovantes (EA 3899) Estelle Bretagne (estelle.molines@u-picardie.fr) UPJV- IUT de l Aisne (dépt GMP) Laboratoire des Technologies Innovantes (EA 3899) !! Transport aérien! Intérieur de cabines d aéronef!! Matériau composite!

Plus en détail

Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable

Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable Sédiments et nouveaux matériaux pour le Bâtiment Durable Pr. M.Quéneudec-t Kint, Dr.HDR. R.M.Dheilly Ingénierie des Matériaux et Procédés - Unité de recherche EPROAD EA 4669 - SFR Condorcet CNRS 3417-7,

Plus en détail

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage

1/6. Cycle de vie des matériaux: élimination-recyclage 1/6 Les matériaux Un matériau est une matière que l homme façonne pour en faire des objets. L usage des matériaux est extrêmement diversifié : construction, textile, objets techniques, décoration, emballages...

Plus en détail

Mourad Saddem. Directeur de recherche : Ahmed Koubaa Codirecteur de recherche: Bernard Riedl

Mourad Saddem. Directeur de recherche : Ahmed Koubaa Codirecteur de recherche: Bernard Riedl Effets de l utilisation de différentes matrices thermoplastiques (vierge/recyclé) et de la variation des propriétés de la fibre du bois sur les propriétés physico-mécaniques et thermiques des composites

Plus en détail

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont :

On peut classer les différents matériaux par familles. Les principales sont : 1 DEFINITION D UN MATERIAU Un matériau est une substance, une matière destinée à être mise en forme. Un objet peut être fabriqué avec des matériaux différents. Un même matériau peut être utilisé pour fabriquer

Plus en détail

Y a-t-il une deuxième vie possible pour les boues papetières?

Y a-t-il une deuxième vie possible pour les boues papetières? Y a-t-il une deuxième vie possible pour les boues papetières? Adil ZERHOUNI; Ahmed KOUBAA et Talat MAHMOOD Plan de la présentation Contexte Objectifs Matériel et méthodes Résultats Conclusions Papeteries

Plus en détail

Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs. Rui Pedro Carreira, DECATHLON

Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs. Rui Pedro Carreira, DECATHLON Les matériaux composites dans l industrie des sports et loisirs Rui Pedro Carreira, DECATHLON Introduction Les composites se sont progressivement imposés dans le domaine des sports et loisirs en se substituant

Plus en détail

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins

Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Page 1 sur 6 Matériaux utilisés dans la conception de disques de freins Introduction Un véhicule en mouvement possède une énergie cinétique, fonction de la masse et de la vitesse, soit E = 1/2 m v 2. Le

Plus en détail

A. Chaala. K. Englund and M.P. Wolcott

A. Chaala. K. Englund and M.P. Wolcott COMPOSITES BOIS-PLASTIQUE S. Migneault, A. Koubaa, F. Erchiqui, Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue A. Chaala Service de recherche et d expertise en transformation des produits forestiers (SEREX)

Plus en détail

Isolation, principes et grandes lignes directrices

Isolation, principes et grandes lignes directrices Isolation, principes et grandes lignes directrices La réduction de la quantité d énergie utilisée à partir de ressources fossiles est le facteur le plus important de la promotion de la démarche de développement

Plus en détail

Structure de la cellulose

Structure de la cellulose Structure de la cellulose et différentes voies de bioraffinage 21 octobre 2009 Jean-Luc WERTZ Structure de la cellulose 3 niveaux structurels: - moléculaire - cristallin - ultrastructurel 1 Structure moléculaire

Plus en détail

C5 Synthè sès èn chimiè organiquè

C5 Synthè sès èn chimiè organiquè Synthè sès èn chimiè organiquè Une synthèse chimique est un enchaînement de réactions chimiques mis en œuvre pour l obtention d un ou plusieurs produits finaux. Ce processus en chimie va permettre de créer

Plus en détail

RAPPORT DE M. Jean GRENIER BIOCARBURANTS - PERSPECTIVES

RAPPORT DE M. Jean GRENIER BIOCARBURANTS - PERSPECTIVES CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE CHALONS EN CHAMPAGNE DECEMBRE 2007 RAPPORT DE M. Jean GRENIER BIOCARBURANTS - PERSPECTIVES Après avoir rappelé quelques données actuelles concernant l émergence des

Plus en détail

Mise en forme des matériaux composites

Mise en forme des matériaux composites Mise en forme des matériaux composites Michel Vincent Cemef Mines ParisTech UMR CNRS 7635 Sophia Antipolis France CACEMI CA05 15 novembre 2007 Dimensionnement des structures composites 1 Introduction &

Plus en détail

AKROMID S le biopolymère parmi les matières plastiques techniques

AKROMID S le biopolymère parmi les matières plastiques techniques AKROMID S le biopolymère parmi les matières plastiques techniques Série AKROMID S (polyamide 6.1) Les polyamides à base d acide sébacique furent développés et commercialisés dans les années 5, mais ils

Plus en détail

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué?

FICHE RESSOURCE. Technologie au collège César Franck. Centre d'intérêt 2 : Un objet technique, de quoi est-il constitué? Page 1/7 QUELS MATÉRIAUX COMPOSENT UN OBJET TECHNIQUE? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Etude bibliographique sur les émissions de formaldéhyde des bois collés

Etude bibliographique sur les émissions de formaldéhyde des bois collés Etude bibliographique sur les émissions de formaldéhyde des bois collés Etudes des mécanismes d émission du formaldéhyde dans le secteur des panneaux L analyse bibliographique décrite prenant en compte

Plus en détail

LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE

LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE Jean-Pierre de LARY (Délégué Général du GPIC) Bellignat, le 10 Octobre 2013 GPIC Organisation Professionnelle des transformateurs français de matériaux

Plus en détail

Béton fibré des parois moulées

Béton fibré des parois moulées Béton fibré des parois moulées AZZI Amin BOTTE FONDATIONS VINCI CONSTRUCTION FRANCE Déviation de la RN19 - BOISSY SAINT LEGER 1 SOMMAIRE 1. Exigences des normes et du marché 2. Recherche bibliographique

Plus en détail

Panorama d applications & Solutions technologiques composites

Panorama d applications & Solutions technologiques composites Panorama d applications & Solutions technologiques composites Alain Lemasçon Soirée innovation industrielle Industrie & Composites Toulouse - 01/03/2010 Au programme Les composites Leurs procédés de mise

Plus en détail

Introduction de sable de déchet de marbre dans le béton hydraulique

Introduction de sable de déchet de marbre dans le béton hydraulique 4 Soumis le : 8 Mars Forme révisée acceptée le : Décembre Email de l auteur correspondant : hebhoubhouria@yahoo.fr Nature & Technologie Houria Hebhoub *, Mouloud Belachia * * Université de Skikda BP 6,

Plus en détail

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD

Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces mécaniques TD Procédés d obtention de pièces décrits dans ce cours : - Moulage - Soudage - Tournage / fraisage - Forgeage / cisaillage / poinçonnage - Pliage / emboutissage

Plus en détail

Projet de recherche: Rapport final

Projet de recherche: Rapport final Projet de recherche: Rapport final Siège social Bureau de Québec 3600, boul Casavant Ouest 1665, boul Hamel edifice 2 Saint-Hyacinthe, Qc, J2S 8E3 Local 1.06 Québec, Qc, G1N 3Y7 Tel : (450) 773-1105 Tel

Plus en détail

Elium. Nouvelles résines thermoplastiques pour RTM et Infusion

Elium. Nouvelles résines thermoplastiques pour RTM et Infusion Elium Nouvelles résines thermoplastiques pour RTM et Infusion Composites Thermoplastiques Marine SAUVAGE 4 Novembre 2014 Arkema en bref Acteur mondial de la chimie de spécialités Chiffre d affaires de

Plus en détail

Point sur le recyclage des composites thermodurcissables Nouveaux matériaux : les composites thermoplastiques structuraux

Point sur le recyclage des composites thermodurcissables Nouveaux matériaux : les composites thermoplastiques structuraux Les matières plastiques, recyclabilité et écoconception Point sur le recyclage des composites thermodurcissables Nouveaux matériaux : les composites thermoplastiques structuraux Frédéric Ruch- Cetim-Cermat

Plus en détail

Le CRITT Matériaux Alsace: Analyse des matières plastiques et développement de procédés de recyclage

Le CRITT Matériaux Alsace: Analyse des matières plastiques et développement de procédés de recyclage Le CRITT Matériaux Alsace: Analyse des matières plastiques et développement de procédés de recyclage Josselin MAYINGI (j.mayingi@critt.fr) Responsable du Département Polymères UN LABORATOIRE AU SERVICE

Plus en détail

Optimisation du cycle de cuisson d une pièce en caoutchouc.

Optimisation du cycle de cuisson d une pièce en caoutchouc. Optimisation du cycle de cuisson d une pièce en caoutchouc. Abdulrhaman EL LABBAN 1, Pierre MOUSSEAU *1, Jean Luc BAILLEUL 2, Rémi DETERRE 1 1 GEPEA ERT OPERP, UMR CNRS 6144, IUT de Nantes, 2 av du Prof.

Plus en détail

Le papier Kraft Naturel, un matériau naturellement écologique

Le papier Kraft Naturel, un matériau naturellement écologique Le papier Kraft Naturel, un matériau naturellement écologique 1. La «Fibre Naturelle» : une matière première renouvelable et renouvelée, permettant une gestion durable de la forêt 2. Un procédé de fabrication

Plus en détail

GRAPHITES DE SPÉCIALITÉS POUR LA COULÉE CONTINUE DES MÉTAUX

GRAPHITES DE SPÉCIALITÉS POUR LA COULÉE CONTINUE DES MÉTAUX GRAPHITES DE SPÉCIALITÉS POUR LA COULÉE CONTINUE DES MÉTAUX INSTALLATION DE COULÉE CONTINUE HORIZONTALE Système de refroidissement Filière en graphite Front de solidification La coulée continue est un

Plus en détail

Conférences techniques 28 septembre 2006

Conférences techniques 28 septembre 2006 Résumé Conférences techniques 28 septembre 2006 Les fibres composites d'origine naturelle. Hervé BINDI, CARMA Joël LÉVEQUE, ATOUTVEILLE Alain PARISSE, COMPOSITEC L utilisation de matériaux composites renforcés

Plus en détail

TYPE DE COLLE CARACTERISTIQUES POINTS FORTS POINTS FAIBLES

TYPE DE COLLE CARACTERISTIQUES POINTS FORTS POINTS FAIBLES EPOXYDES Famille des polymères thermodurcissables - Adhésifs thermodurcissables - Produits liquides ou pâteux selon le cas Adhésifs sans solvant, mono ou bi-composants. - Adhésifs bi-composants : le mélange

Plus en détail

Document Ressources 1 : Qu est-ce qu un matériau?

Document Ressources 1 : Qu est-ce qu un matériau? Document Ressources 1 : Qu est-ce qu un matériau? Tout au long de son histoire, l homme a eu besoin pour se nourrir, s habiller, travailler, se déplacer, de fabriquer des objets. Pour cela, il a utilisé

Plus en détail

Le recyclage des plastiques au CRITT Matériaux Alsace: Vers la valorisation des déchets plastiques

Le recyclage des plastiques au CRITT Matériaux Alsace: Vers la valorisation des déchets plastiques Le recyclage des plastiques au CRITT Matériaux Alsace: Vers la valorisation des déchets plastiques Michaël LEMOINE Ingénieur R&D CRITT Matériaux Alsace Hall 1 Stand D4 Sommaire Contexte Enjeux Réglementation

Plus en détail

Contraintes environnementales

Contraintes environnementales Contraintes environnementales 6ème Chacune s étapes transformation d'un matériau engendre l'utilisation d'énergie et amène donc s rejets chaleur ou matières polluantes plus ou moins nocifs pour l'environnement.

Plus en détail

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes?

1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes 1/Que désigne-t-on sous le nom de matières édulcorantes? Les matières édulcorantes sont des produits qui ont la propriété de communiquer une saveur sucrée aux préparations dans

Plus en détail

Les matières plastiques

Les matières plastiques Les matières plastiques Analyse et synthèse de documents : La vie des plastiques Mots-clefs : Vieillissement, recyclage, élimination Contexte du sujet : Recherchés pour leurs propriétés remarquables (légèreté,

Plus en détail

La filière forêt-bois en Midi-Pyrénées

La filière forêt-bois en Midi-Pyrénées a filière forêt-bois en Midi-Pyrénées Données & chiffres-clés Parution : juin 213 Repères Plus de 3 propriétaires forestiers. 31 m3 de sciages produits commercialisés (211). 1,2 million de m3 de bois récoltés

Plus en détail

Note d'expertise technique Vieillissement prématuré de panneaux de façade

Note d'expertise technique Vieillissement prématuré de panneaux de façade Page 1/5 Architecture & Project Management Note d'expertise technique Vieillissement prématuré de panneaux de façade Situation du bien: Ensemble de 4 immeubles situés rue Charlemagne à 1348 Louvain-La-Neuve

Plus en détail

Exemple de construction d un toit

Exemple de construction d un toit Exemple de construction d un toit Solution A Solution B Montage de l intérieur vers l extérieur Montage de l intérieur vers l extérieur Plaque de plâtre cartonnée ou en fibre de plâtre 12,5mm Plaque de

Plus en détail

blister bobine composite bi-matière injection conception plastique design L entreprise Parnet s est faite connaître

blister bobine composite bi-matière injection conception plastique design L entreprise Parnet s est faite connaître www.parnet.fr bobine injection bi-matière blister plastique composite conception design L entreprise Parnet s est faite connaître de longue date pour sa maîtrise dans le domaine des bobines et blisters.

Plus en détail

LE MOULAGE AU CONTACT SICOMECAH

LE MOULAGE AU CONTACT SICOMECAH LE MOULAGE AU CONTACT SICOMECAH 1 MOULAGE AU CONTACT PRINCIPE Procédé manuel pour la réalisation de pièces à partir des résines thermodurcissable à température ambiante. Le moulage au contact consiste

Plus en détail

Le lamellé-collé. Charpente Bois Lamellé-collé page 1 / 10

Le lamellé-collé. Charpente Bois Lamellé-collé page 1 / 10 Le lamellé-collé 1- Introduction : 2 2- Le matériau : 2 2-1- Le bois : 2 2-2- La colle : 2 2-3- Le produit fini : 3 3- Son comportement au feu : 3 4- Réalisation d une poutre : 4 4-1- Mode opératoire de

Plus en détail

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques

Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques De la Seine au 7ième continent Rubrique 5 : Plastiques et pollution par les plastiques Fiches pédagogiques documentaires : - Histoire du plastique - Fabrication du plastique - Familles de plastiques et

Plus en détail

Démarche d aide au choix des matériaux :

Démarche d aide au choix des matériaux : Démarche d aide au choix des matériaux : L entreprise «Mécachrome» utilise par expérience plusieurs types de matériaux convenant à la réalisation de pièces mécaniques. La sélection de chaque matériau peut

Plus en détail

Statistiques. Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux

Statistiques. Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux 2010 Statistiques Sciage de résineux et de feuillus Pâtes, papiers, cartons et panneaux Secteur sciage de résineux et de feuillus Production canadienne de bois d œuvre résineux en 2010 6 % 14 % 21 % 7

Plus en détail

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement

Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement Fabrication du béton: traiter les boues contenant du chrome en respectant l environnement 1 De quoi est-il question? La manipulation de matériaux de construction et de déchets de chantier est régie par

Plus en détail

Verre et contrôle solaire

Verre et contrôle solaire Verre et contrôle solaire 2004 1 INTRODUCTION... 2 2 LE RAYONNEMENT ÉLECTROMAGNÉTIQUE... 3 2.1 LES DIFFÉRENTS TYPES DE RAYONNEMENTS... 3 2.2 LE SPECTRE SOLAIRE... 4 3 FACTEURS ÉNERGÉTIQUES ET LUMINEUX...

Plus en détail

Projet de recherche icomposites. M. Roten, D. Gianinazzi, J.-M. Boéchat

Projet de recherche icomposites. M. Roten, D. Gianinazzi, J.-M. Boéchat Projet de recherche icomposites M. Roten, D. Gianinazzi, J.-M. Boéchat Plastics Update 12.11.2015 1 Objectifs du programme EcoSwissMade Financé par las HES-SO Contribuer à l avenir de l industrie manufacturière

Plus en détail

TP Cuisine moléculaire

TP Cuisine moléculaire TP Cuisine moléculaire o ceb o a F ge k: e pa r t o itte rn r u e s u g nous Mar s i e u é S c Ly n i t ss 2013 / E 2 t 1 e 20 Proj 1 2 Introduction Quelle est la différence entre la cuisine classique

Plus en détail

Qu est-ce qu une grille de renforcement? La grille comme renforcement des châpes d étanchéité

Qu est-ce qu une grille de renforcement? La grille comme renforcement des châpes d étanchéité Qu est-ce qu une grille de renforcement? Une grille de renforcement est fabriquée à partir de fils textiles continus. Kirson ne produit que des grilles à angles droits. Afin que les fils restent dans la

Plus en détail

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I)

PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) PRÉSENTATION DES AXES DE RECHERCHE DU LGP2 (I) École Française de Papeterie et des Industries Graphiques Laboratoire LGP2 UMR-CNRS 5518 EFPG, Domaine Universitaire, BP 65, 38402 Saint-Martin-d Hères Cedex

Plus en détail

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2

Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 Thème 4 Chapitre 1 Activité 2 EXTRACTION ET ANALYSE DE L HEXOKINASE DE SACCHAROMYCES CEREVISIAE Éléments de réponse ANALYSE DES RÉSULTATS 1.1. Cela permet de faciliter la lyse alcaline de la membrane de

Plus en détail

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton

3.2 Les adjuvants. Historique. La classification. Le rôle des adjuvants. Les adjuvants modifiant l ouvrabilité du béton 3.2 Les adjuvants Historique Dès les origines de la fabrication du béton de ciment Portland, commencent les recherches sur l incorporation de produits susceptibles d améliorer certaines de ses propriétés.on

Plus en détail

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1

BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 BIOPRODUCTION : FABRICATION D ETHANOL PAR FERMENTATION T.P. N 1 Objectif d apprentissage : Préparer, organiser, conduire et effectuer le suivi (relevés, rapport d opération, analyses) d une fermentation

Plus en détail

Photo fournie amicalement par CurioDesign. Soudure laser de thermoplastiques. Pour des liaisons à haute tenue mécanique

Photo fournie amicalement par CurioDesign. Soudure laser de thermoplastiques. Pour des liaisons à haute tenue mécanique Photo fournie amicalement par CurioDesign Soudure laser de thermoplastiques Pour des liaisons à haute tenue mécanique La soudure laser est un procédé innovant d assemblage des plastiques et elle présente

Plus en détail

Numéro du Projet LIFE : LIFE05ENV/F/000082

Numéro du Projet LIFE : LIFE05ENV/F/000082 Numéro du Projet LIFE : LIFE05ENV/F/000082 Amélioration des performances du séchage des Tuiles et Briques par récupération de la chaleur latente de condensation de l eau afin de réduire les émissions de

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0200 BOIS ET MATÉRIAUX EN BOIS Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0200 Édition : septembre 2008 pour l attribution du label de qualité Édition : septembre 2008 Page 2 de 5 1 Préambule Les critères d attribution natureplus sont

Plus en détail

LEFEBVRE Marie MAILLET Jérôme E3- TTMA

LEFEBVRE Marie MAILLET Jérôme E3- TTMA LEFEBVRE Marie MAILLET Jérôme E3- TTMA Année 2007-2008 Mr Philippe VROMAN Utilisation du lin dans l industrie automobile Page 1 sur 16 Contexte de l application... 3 Cahier des charges fonctionnel et technique...

Plus en détail

HABITAT : De la forêt vers un habitat moderne et bioclimatique

HABITAT : De la forêt vers un habitat moderne et bioclimatique HABITAT : De la forêt vers un habitat moderne et bioclimatique Augmenter la part du bois alpin dans la construction afin de favoriser la filière bois alpine, relocaliser l économie forestière Union Régionale

Plus en détail

Bandes Transporteuses Standards

Bandes Transporteuses Standards VOLTA Belting Technology Ltd. French GenCon Bandes Transporteuses Standards The Next Step in Belting VOLTA Belting Technology Ltd. Bandes transporteuses standard pour les applications générales Les bandes

Plus en détail

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton

2.2.2 - Les domaines d emploi du béton 2.2.2 - Les domaines d emploi du béton Le bâtiment Le béton tient une place essentielle dans l urbanisme moderne. Cela semble normal lorsqu on considère sa participation dans la construction de logements

Plus en détail

TISSU DE FIBRES DE CARBONE UNIDIRECTIONNELLES POUR LE RENFORCEMENT STRUCTUREL FAISANT PARTIE DU SYSTÈME DE RENFORCEMENT SIKA

TISSU DE FIBRES DE CARBONE UNIDIRECTIONNELLES POUR LE RENFORCEMENT STRUCTUREL FAISANT PARTIE DU SYSTÈME DE RENFORCEMENT SIKA FICHE TECHNIQUE TISSU DE FIBRES DE CARBONE UNIDIRECTIONNELLES POUR LE RENFORCEMENT STRUCTUREL FAISANT PARTIE DU SYSTÈME DE RENFORCEMENT SIKA DESCRIPTION DU PRODUIT est un tissu de fibres de carbone unidirectionnelles

Plus en détail

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION

FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION PROJETS BIOFIB ISOLATION Mars 2016 FICHE CHANTIER BIOFIB ISOLATION CONSTRUCTION 100% CHANVRE / béton de chanvre Construction d une maison particulière en béton de chanvre. La marque française, Biofib Isolation,

Plus en détail

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES.

I) CLASSIFICATION DES GLUCIDES. LES G LUCIDES. Introduction : Source de glucides? Plusieurs aliments d origine différente contiennent des glucides : Sucre, fruits, lait, pain, pâte, riz, légumes secs Rôle? Leur rôle est d apporter de

Plus en détail

LES SOLUTIONS Les bardages SCB La société SCB propose une gamme complète de bardages pour répondre pleinement à vos attentes. AIGIS : le bardage Thermoplastique renforcé de fibres de verre Bardage Haute

Plus en détail

Stora Enso ThermoWood. Le choix écologique. www.storaenso.com

Stora Enso ThermoWood. Le choix écologique. www.storaenso.com Stora Enso ThermoWood Le choix écologique www.storaenso.com Stora Enso Pour le bien des hommes et de la planète tout entière. Stora Enso est un fournisseur leader de solutions renouvelables dans l emballage,

Plus en détail

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES ECOLE PASSIVE A BRUXELLES Institut Marie Immaculée Montjoie - Anderlecht TRAIT architects sa F r a n k N o r r e n b e r g & P i e r r e S o m e r s T : + 32 ( 0 ) 2 5 3 7 21 31 www. t r a i t - a r c

Plus en détail

Etude de préformes en fibre de lin

Etude de préformes en fibre de lin Etude de préformes en fibre de lin Rafael Masdeu de Pedro Projet de fin de études (Ingénierie Industrielle) Juin 2010 Maître de stage : Damien Soulat Tuteur et coordinateur de projet : Enrique Barbero

Plus en détail

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates

Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Laboratoire #3 : Dosage des carbonates Au cours de cette expérience, vous allez obtenir de façon simple du dioxyde de carbone, caractériser quelques unes de ses propriétés et effectuer quelques réactions

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

De l étude de faisabilité en passant par le pose de fenêtre, PORTECH s investit dans

De l étude de faisabilité en passant par le pose de fenêtre, PORTECH s investit dans Zone d'activité du Bel Air, Rd 97, 91640 Fontenay les Briis, FRANCE, Tel. + 33 1 64 91 53 22, Fax. + 33 1 64 96 83 73 N SIRET 447 961 707 RCS EVRY www.portech.fr, E-mail: portech91@gmail.com 1PORTECH Un

Plus en détail

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement :

A B C. Bois & dérivés ctba BOIS MASSIFS STRUCTURAUX. Définition : Caractéristiques et dimensionnement : Application Bois Construction Assemblages Bois et dérivés Conception système A B C Centre technique du bois et de l ameublement 2007 Reproduction interdite. BOIS MASSIFS STRUCTURAUX Définition : Bois sciés

Plus en détail

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1

La gestion des déchets de. chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de Fiche Ressource n 1 chantier Dossier n 4 EDD1 La gestion des déchets de chantier : La gestion des déchets de chantier des travaux publics est un enjeu primordial pour les générations

Plus en détail

PRESENTATION : QUALITE DE LA FIBRE DE COTON / BAMAKO : 15 17 /10 / 12 20/09/2012 1

PRESENTATION : QUALITE DE LA FIBRE DE COTON / BAMAKO : 15 17 /10 / 12 20/09/2012 1 PRESENTATION : QUALITE DE LA FIBRE DE COTON / BAMAKO : 15 17 /10 / 12 20/09/2012 1 Exposé N 1 : Le coton fibre et sa qualité propriétés physiques de la fibre de coton. Le coton fibre et sa qualité Introduction

Plus en détail

Les préparations ophtalmiques

Les préparations ophtalmiques Les préparations ophtalmiques Pharmacie galénique Objectifs Définir les. Connaître les critères de qualité de ces préparations. Distinguer entre les différentes formes de ces préparations, leurs spécificités

Plus en détail

L ECHANTILLONNAGE ADAPTE POUR L ANALYSE IRTF

L ECHANTILLONNAGE ADAPTE POUR L ANALYSE IRTF Colloque L ECHANTILLONNAGE ADAPTE POUR L ANALYSE IRTF Auteurs : François Davaux, Flora Dias, J.Luc Favarel ITV France Midi-Pyrénées Contacts : V innopôle BP 22 81310 Lisle sur Tarn Date de publication

Plus en détail

Performances acoustiques des matériaux d origine végétale ou animale

Performances acoustiques des matériaux d origine végétale ou animale Performances acoustiques des matériaux d origine végétale ou animale Jacques ROLAND Consultant Jacques.roland@cegetel.net La demande Demande croissante pour utiliser des matériaux «naturels» d origine

Plus en détail

Le recyclage des composites à matrices thermodurcissables

Le recyclage des composites à matrices thermodurcissables Le recyclage des composites à matrices thermodurcissables Mathieu SCHWANDER PEP Innov Days 18 juin 2013 - Bellignat Sommaire Gisement de déchets composites Solutions de valorisation Zoom sur la solvolyse

Plus en détail

Atelier de biochimie : réalisation de modèles moléculaires

Atelier de biochimie : réalisation de modèles moléculaires Atelier de biochimie : réalisation de modèles moléculaires Titre du document Réalisation de modèles moléculaires à partir de kits de construction Matériel Kit de construction de molécules (1 par groupe

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

Guide. Rubans adhésifs 3M. de choix. Guide. pour l industrie. pour aller à l essentiel

Guide. Rubans adhésifs 3M. de choix. Guide. pour l industrie. pour aller à l essentiel Rubans adhésifs 3M pour l industrie pour aller à l essentiel , en un tour de main! Protection, jointage, marquage, fixation, renfort, conductivité thermique, réduction des bruits quels que soient les procédés

Plus en détail

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle

AESTUVER. La plaque coupe-feu universelle coupe-feu AESTUVER La plaque coupe-feu universelle AESTUVER La plaque coupe-feu universelle Procédé d'injection de fibres 2 AESTUVER un matériau de construction de la nouvelle génération AESTUVER innove

Plus en détail

Production Production Le monde Pieralisi par lots continue la seule entreprise «produit clé en main» Notre société est certifiée UNI EN ISO 9001

Production Production Le monde Pieralisi par lots continue la seule entreprise «produit clé en main» Notre société est certifiée UNI EN ISO 9001 Méthode traditionnelle C est le même principe que celui utilisé dans l Antiquité. Avant trituration, les olives sont défeuillées et lavées dans des machines spéciales pour éliminer toutes les impuretés

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments

1.3 Caractéristiques et emplois des ciments 1.3 Caractéristiques et emplois des ciments L industrie cimentière met aujourd hui à la disposition de l utilisateur un grand nombre de ciments qui présentent des caractéristiques bien définies et adaptées

Plus en détail

Tork chiffon de nettoyage Industriel. Avantage(s) Couleur: Gris Format: Combi Roll en Boite

Tork chiffon de nettoyage Industriel. Avantage(s) Couleur: Gris Format: Combi Roll en Boite Avantage(s) exelclean pour un nettoyage plus efficace. Bonne absorption des huiles et eaux. Doux et souple Certifié contact alimentaire Tork Easy Handling, solution d'emballage ergonomique. Cartons faciles

Plus en détail

GT 330-430 - 530 / DTG 230-330

GT 330-430 - 530 / DTG 230-330 GT 330-430 - 530 / DTG 230-330 C H A U D I È R E S A U S O L B A S S E T E M P É R A T U R E GT 330 - GT 430 - GT 530 CHAUDIÈRE FIOUL / GAZ EN FONTE DE 55 À 1450 KW DTG 230 - DTG 330 CHAUDIÈRE GAZ EN FONTE

Plus en détail

Pâtes de diamant et outils de polissage

Pâtes de diamant et outils de polissage Pâtes de diamant et outils de polissage 2 Page Produits 30 Avantages de la pâte diamantée Kemet 35 Brosses 36 Brosses mini 33 Disques 33 Disques en feutre 32 Feutre 31 Fluides lubrifiants, soluble à l

Plus en détail

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE

5.4 Le béton prêt à l emploi BPE 5.4 Le béton prêt à l emploi BPE L origine et le développement du BPE L appellation «Béton Prêt à l Emploi» (BPE) est réservée au béton préparé en usine dans des installations fixes (centrales) et transporté

Plus en détail

Maison passive en pin maritime du futur

Maison passive en pin maritime du futur Le programme permet de démontrer la faisabilité de la construction d habitat bois très basse énergie en pin maritime, adapté aux conditions climatiques du sud-ouest de la France. En outre, ce programme

Plus en détail

ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS

ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS 04/03/2014 Pour le compte de : Oakwood Import ZA La Croix Blanche 46200 Lachapelle-Auzac Contact : PFT

Plus en détail

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA

Ossature bois et justification de la thermique d été. Sylvain Boulet - FCBA Ossature bois et justification de la thermique d été Sylvain Boulet - FCBA Sommaire Contexte - Introduction Etat des lieux Exemple de solutions pour l amélioration du confort d été dans les maisons à ossature

Plus en détail