PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur"

Transcription

1 PREAMBULE Dossier type de demande d agrément sanitaire pour la profession de Crémier-Fromager-Affineur Introduction et champ d application La FNDPL (Fédération Nationale des Détaillants en Produits Laitiers) a souhaité accompagner les Crémiers-Fromagers-Affineurs désirant développer leurs ventes aux professionnels. En vue de simplifier les démarches pour obtenir un agrément sanitaire, elle a élaboré un dossier type adapté à notre profession. Ce dossier a été créé avec le soutien de la Direction Générale de l Alimentation (DGAL) et a été validé par ses soins le 6 juin Ce dossier d agrément type est destiné à tous les Crémiers-Fromagers-Affineurs, quel que soit leur taille ou leur volume de vente, qui ont l intention de vendre à des professionnels de l alimentaire (restaurateurs, traiteurs, commerçants, confrères, GMS ) au sein de l Union Européenne, dans des conditions dépassant les critères fixés par la dérogation (cf Dérogation à l agrément). Les entreprises réalisant l export hors Europe (à destination des particuliers ou des professionnels) sont également concernées par la demande d agrément. En complément elles doivent également se conformer aux exigences des pays tiers. Ce dossier concerne l activité de Crémier-Fromager-Affineur : depuis la réception des produits laitiers (fromages, produits frais ) jusqu à leur vente (cf. schéma de vie des produits). Il prend également en compte les spécificités du métier de crémier-fromager : l affinage ou la réalisation de la fin d affinage de certains fromages, ainsi que la réalisation de certaines préparations fromagères confectionnées à base de produits laitiers (à titre d exemple : fontainebleau, chantilly, camembert au Calvados, Brie aux truffes ). Toutes les activités autres que celles citées précédemment, telles que la vente d œufs, de charcuterie, la réalisation de quiches, mousses au chocolat, sandwichs, la fabrication de fromages frais ne font pas partie du champ d application de ce dossier type. Pour les entreprises concernées, celles-ci devront compléter le dossier type en l adaptant à leur propre activité. 1. Cadre réglementaire 1.1. Textes réglementaires Code rural et de la pêche maritime Règlement (CE) n 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire, instituant l'autorité européenne de sécurité des aliments et fixant des procédures relatives à la sécurité des denrées alimentaires Règlement (CE) n 852/2004 relatif à l hygiène des denrées alimentaires Règlement (CE) n 853/2004 fixant des règles spécifiques applicables aux denrées alimentaires d origine animale Règlement (CE) n 2073/2005 concernant les critères microbiologiques applicables aux denrées alimentaires

2 Arrêté ministériel du 8 juin 2006 modifié relatif à l agrément ou à l autorisation des établissements mettant sur le marché des produits d origine animale ou des denrées contenant des produits d origine animale Arrêté ministériel du 21 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d entreposage et de transport de produits d origine animale et denrées alimentaires en contenant Note de service DGAL/SDSSA/N du 16 février 2006 relative au paquet hygiène et à l agrément (alimentation humaine) Note de service DGAN/SDSSA/N du 23 mai 2011 relative à l application de l'arrêté du 21 décembre 2009 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d'entreposage et de transport de produits d'origine animale et denrées alimentaires en contenant Note de service DGAL/SDSSA/N du 12 juin 2012 relative à la procédure d agrément et composition du dossier d agrément Note de service DGAL/SDSSA/N du 3 décembre 2012 relative à la dérogation à l obligation d agrément sanitaire pour les commerces de détail. Les références réglementaires sont celles valables à la publication du dossier d agrément type, il convient de vérifier les éventuelles mises à jour ou modifications Les différents cas de figure : dérogation à l obligation d agrément, agrément ou les deux? Remarque préalable : La remise directe au consommateur final (ex : en magasin, en véhicule boutique, sur un étal de marché, par livraison ) ne requiert ni agrément, ni dérogation mais une simple déclaration. Il n y a pas lieu de remplir ce dossier si vous ne vendez pas à des intermédiaires. L agrément ou la dérogation à l agrément ne concerne que les produits fabriqués ou transformés dans l entreprise. Les produits pour lesquels il n y a qu un stockage, sans déconditionnement (ex : bouteilles ou briques de lait, œufs ) ne sont pas concernés. Par contre, pour vendre aux professionnels des fromages déconditionnés, à la coupe, des préparations fromagères maison, des yaourts ou des fromages frais fabriqués par vos soins, vous devez bénéficier d une dérogation à l obligation d agrément ou d un agrément selon les cas cités ci-après.

3 Tableau récapitulatif des conditions pour demander un agrément ou une dérogation à l obligation d agrément Dans quel cadre vous situez-vous? Description de l activité Etablissements pouvant être concernés Dans quelles conditions? Obligation d agrément Dérogation à l obligation d agrément Possibilité de cumuler : Remise directe + agrément - Possibilité de vendre à des tiers professionnels (restaurateurs, traiteurs, commerçants ) sans agrément sanitaire à condition que cette activité ne représente qu une faible partie des activités de l établissement et dans un périmètre restreint. - Autorisation délivrée par la DD(CS)PP permettant à un établissement de mettre sur le marché des denrées alimentaires d origine animale à destination des professionnels. - Concerne les échanges intracommunautaires à destination et l export (y compris à des particuliers situés dans les pays tiers, hors de l Union Européenne) de produits d origine animale. Activité de vente au détail complètement séparée de l activité de vente aux professionnels : - Le point de vente est un établissement de remise directe : les clients (particuliers) achètent leurs produits sur le point de vente. - Les commandes à l avance des professionnels sont préparées dans l entrepôt/le laboratoire/l arrièreboutique, avec une gestion séparée (partie sous agrément). Entrepôts, laboratoires, boutiques Marchés, boutiques Marchés, boutiques (ex : les camions-magasins sont en remise directe, et l entrepôt de stockage sous agrément) - Sans restriction de distance ou de quantité. - En cas d export vers les pays tiers, il faut également se conformer aux exigences des pays tiers (certificats sanitaires ). - Les conditions pour bénéficier de cette dérogation à l agrément sanitaire sont fixées par l arrêté du 8 juin 2006 modifié. - Rayon de commercialisation limité à 80 km maximum. Remarque : Si vous êtes frontalier, vous pouvez vendre dans le pays limitrophe mais assurez-vous de respecter la réglementation du pays qui a les conditions les plus restrictives. - Séparation complète entre la partie en remise directe et la partie sous agrément. - Attention, dans le cas où des tiers professionnels viendraient acheter des produits sur le point de vente, il ne s agit plus de remise directe. Il faut impérativement étendre le champ de l agrément à la partie «point de vente» ou demander une dérogation pour la vente au détail en respectant les mêmes conditions. - Quantités maximales autorisées fixées dépendantes du volume de produits laitiers vendu (en kg) aux professionnels (inférieur ou supérieur à 30% du poids de vente total) : Catégorie de produits Si QC/QP 30% Si QC/QP > 30% Produits laitiers 250 kg 100 kg QC = Quantité hebdomadaire cédée (vendue) à des professionnels QP = Quantité hebdomadaire produite (Quantité vendue aux particuliers et aux professionnels (collectivité, restaurateurs )) Ce sont les quantités maximales autorisées, c est-à-dire qu il faut faire le calcul de ce que vous vendez sur la semaine la plus chargée de l année.

4 2. Les démarches 2.1. Dérogation Formulaire de demande Cette activité de vente à des tiers professionnels fait l objet par l exploitant du secteur alimentaire d une déclaration préalable auprès du préfet du lieu d implantation de l établissement. Cette déclaration doit être accompagnée des documents suivants : - La liste détaillée des produits cédés, la liste des établissements destinataires dont l activité, l adresse et la distance à vol d oiseau de l entreprise sont précisées ; - Par catégorie de produits cédés, la quantité hebdomadaire cédée (à des tiers professionnels) et la quantité hebdomadaire vendue. Le formulaire CERFA est disponible auprès de la FNDPL ou sur le site : Mise à jour Cette dérogation est renouvelable à chaque modification importante d activité (produits et/ou clientèle) Agrément Dossier de demande d agrément Le dossier de demande d agrément doit être réalisé avant le début de l activité. Au besoin, il est possible de démarrer l activité sous les conditions de la dérogation et de demander l agrément par la suite. Ce dossier doit être envoyé à la DD(CS)PP de votre département. Le dossier doit contenir : - Une présentation de l établissement - La description des locaux et des activités - Le plan de maîtrise sanitaire, c'est-à-dire les mesures prises par l établissement pour assurer l hygiène et la sécurité de ses productions vis-à-vis des dangers biologiques, physiques et chimiques.

5 Pour faciliter la mise en place du plan de maîtrise sanitaire, vous pouvez vous référez au Guide de Bonnes Pratiques d Hygiène de la profession édité par la FNDPL. Ce Guide devra être présent dans l entreprise, connu du personnel et appliqué. A l ensemble des pièces nécessaires fixées par l annexe II de l arrêté du 8 juin 2006 modifié, il faut également joindre au dossier le formulaire CERFA de demande d agrément. Ce formulaire est disponible auprès de la FNDPL ou sur le site : Obtention de l agrément Pour une nouvelle activité : La DD(CS)PP doit disposer du dossier complet pour réaliser une visite de l établissement au cours de laquelle seront demandées les pièces devant être conservées dans l entreprise, vérifier la conformité aux conditions sanitaires des installations et des équipements, et éventuellement du fonctionnement lorsque l activité a démarré, et d autre part s assurer de la correspondance entre les éléments décrits dans le dossier et les constatations faites sur site. Un agrément conditionnel de 3 mois peut être accordé lorsqu il apparaît que l établissement respecte les exigences en matière d infrastructure et d équipement, mais que les conditions de fonctionnement n ont pu être appréciées ou que certaines pièces devant être présentes dans l entreprise sont manquantes. A la fin de cette période, l agrément est accordé si les exigences sanitaires vérifiées lors d un contrôle officiel sont respectées. Sinon, l agrément conditionnel peut être prolongé de 3 mois, et la durée totale de cet agrément conditionnel ne peut dépasser 6 mois. Pour une activité déjà exercée : Cette activité peut d ores et déjà être réalisée dans le cadre de la remise directe au consommateur ou de la dérogation à l obligation d agrément. Dans ce cas, l agrément sera accordé si le dossier d agrément transmis est complet et l activité jugée conforme par la DD(CS)PP. En cas de non obtention de l agrément, tous les points de non-conformité vous seront transmis afin de présenter une nouvelle version du dossier. Remarque : Dans tous les cas, l activité décrite dans le dossier de demande d agrément ne pourra débuter que lorsque celui-ci aura été accordé par la DD(CS)PP. Un fois obtenu, l agrément peut être suspendu voire retiré en cas de manquement aux exigences sanitaires, ou suite à l absence de mise à jour du dossier en cas de modification du plan de maîtrise sanitaire.

6 Composition du numéro d agrément Lors de l obtention de l agrément, la DD(CS)PP vous fait parvenir un numéro d agrément qui se présente sous la forme FR CE, qui vous identifie comme établissement au sein de l Union Européenne, et précise le pays, le département et la commune. Ce numéro devra figurer dans une marque d identification apposée sur les étiquettes de vos produits et éventuellement sur les documents commerciaux Mise à jour Conformément à l article 6 du règlement (CE) n 852/2004 et à l article 3 de l arrêté du 8 juin 2006 modifié, vous devez vous assurer que votre DD(CS)PP dispose d informations à jour concernant votre établissement et son activité. Ainsi, lors de la modification du plan de maîtrise sanitaire, ou suite à une demande de la DD(CS)PP vous devez mettre à jour votre dossier. Par ailleurs, si vous avez modifié significativement votre activité (catégorie de produits, nouvelle activité, volumes de vente) ou vos locaux (entraînant une modification des circuits), vous devez demander un nouvel agrément. 3. Recommandations pratiques - Ce dossier est entièrement conçu pour être renseigné de manière manuscrite ou informatique. - Des exemples sont fournis dans chacun des tableaux pour vous aider à les compléter. En cas de doute, lors du remplissage du dossier, n hésitez pas à contacter la FNDPL. - Pour les tableaux figurant dans le dossier ou en annexe, si l espace vous semble insuffisant, n hésitez pas à en faire des copies et à les joindre à votre envoi. - Envoyez uniquement des copies jamais d originaux (sauf pour le formulaire CERFA de demande d agrément). - Conserver une copie de l ensemble du dossier dans votre entreprise pour faciliter les échanges avec votre DD(CS)PP. - A la fin du dossier, figure une liste vous permettant de vérifier que toutes les pièces nécessaires figurent dans le dossier.

7 4. Sommaire du dossier de demande d agrément Lettre type pour la demande d agrément sanitaire 1. Note de présentation de l entreprise 1.1. Organisation générale 1.2. Organigrammes fonctionnels et répartition des différentes catégories de personnel 2. Description des activités de l entreprise 2.1. La liste des catégories de produits correspondant à des procédés de fabrication identifiés, leur description et leur utilisation prévisible attendue 2.2. La liste des matières premières, ingrédients, des matériaux de conditionnement et d emballage et leur description 2.3 La description des circuits d approvisionnement et de commercialisation des produits envisagés 2.4. Schéma de vie des produits 2.5. Les tonnages ou les volumes de production annuels et la capacité journalière maximale et minimale 2.6. La liste et les procédures de gestion des déchets 2.7. La capacité de stockage des produits entrants et sortants 2.8. Plan de masse, à une échelle lisible, présentant l ensemble des bâtiments de l établissement et les éléments de voirie 2.9. Plan d ensemble de l établissement, à une échelle lisible, indiquant la disposition des locaux et des équipements La description des conditions de fonctionnement 3. Le plan de maîtrise sanitaire 3.1. Les documents relatifs aux Bonnes Pratiques d Hygiène concernant Le personnel Organisation de la maintenance des locaux et des équipements et du matériel Mesures d hygiène préconisées Plan de lutte contre les nuisibles Approvisionnement en eau Maîtrise des températures Contrôle à réception et à expédition 3.2. Les documents relatifs aux procédures fondées sur les principes de l HACCP Champ d application de l étude Documents relatifs à l analyse des dangers biologiques, chimiques et physiques et mesures préventives associées Documents relatifs aux points critiques pour la maîtrise lorsqu il en existe Documents relatifs à la vérification du Plan de Maîtrise Sanitaire 3.3. Procédures de traçabilité et de gestion des produits non conformes (retrait, rappel )

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l agrément des établissements mettant sur le marché des produits d origine animale

Plus en détail

modifié par : Avertissement : Extraits sans valeur juridique. Voir la version du JORF en cas de besoin.

modifié par : Avertissement : Extraits sans valeur juridique. Voir la version du JORF en cas de besoin. Nouvelle Version de l Arrêté du 8 Juin 2006 modifié par : 1* Arrêté du 27 avril 2007 2* Arrêté du 27 avril 2007 Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l'agrément ou à l autorisation des établissements mettant

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN NAVIRE CONGELATEUR (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE)

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN NAVIRE CONGELATEUR (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN NAVIRE CONGELATEUR (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) 1. NOTE DE PRESENTATION DU NAVIRE 1.1. Organisation générale 1.1.1 Nom/raison sociale et port d attache

Plus en détail

Conditions d'autorisation pour établissements de stockage de matériel d origine de matériel de catégorie 3.

Conditions d'autorisation pour établissements de stockage de matériel d origine de matériel de catégorie 3. Conditions d'autorisation pour établissements de stockage de matériel d origine de matériel de catégorie 3. Annexe III.8.11. de l arrêté royal du 16 janvier 2006 fixant les modalités des agréments, des

Plus en détail

Préfecture de la Gironde

Préfecture de la Gironde Protocole relatif au fonctionnement des établissements conchylicoles en période de crise phyco-toxinique permettant la vente de coquillages mis en stockage protégé ou issus de zones non concernées. Préfecture

Plus en détail

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013

Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs. 19 juin 2013 Agrément sanitaire pour les installations de compostage ou méthanisation de biodéchets de gros producteurs 19 juin 2013 Espace logos Plan Rappel principes réglementation SPA Application aux biodéchets

Plus en détail

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments

Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments C2 1/4 Paquet hygiène : actualités, enjeux Patricia Lallement, MAAPRAT DGAl, Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Le «Paquet hygiène», composé de plusieurs textes législatifs adoptés par

Plus en détail

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective

Strasbourg. L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective L application du Paquet Hygiène dans la Restauration Collective PLAN REGLEMENTATION : Le règlement 178/2002 : traçabilité et retrait Le règlement 852/2004 : la base Le règlement 853/2004 : spécifique aux

Plus en détail

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL

Enregistrement et agrément des établissements. Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Enregistrement et agrément des établissements Loïc EVAIN Sous-directeur de la sécurité sanitaire des aliments DGAL Plan Enregistrement Objectif Qui doit notifier son activité? Quelle autorité est compétente?

Plus en détail

EXPORT. Réglementation export des produits IAA

EXPORT. Réglementation export des produits IAA EXPORT Réglementation export des produits IAA SITUATION N 1 : VOUS PREPAREZ VOTRE PROJET EXPORT Vous souhaitez valider la faisabilité réglementaire de votre projet export sur un pays ciblé : > Le pays

Plus en détail

LES EXIGENCES SANITAIRES

LES EXIGENCES SANITAIRES INTRODUIRE DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE LES EXIGENCES SANITAIRES ENREGISTREMENT ET DECLARATION DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE Pour la vente à un intermédiaire de tous les produits d origine

Plus en détail

La méthanisation des matières organiques

La méthanisation des matières organiques Direction Départementale des Territoires de l Orne Service Aménagement et Environnement Bureau Aménagement du Territoire La méthanisation des matières organiques Fiche n 6 Demande d agrément sanitaire

Plus en détail

Guide. de permis de restauration et de vente au détail

Guide. de permis de restauration et de vente au détail Guide Demande de permis de restauration et de vente au détail Liste des éléments à joindre à votre envoi afin d obtenir votre permis Avant d envoyer votre demande au ministère de l Agriculture, des Pêcheries

Plus en détail

GRANDS RASSEMBLEMENTS

GRANDS RASSEMBLEMENTS GRANDS RASSEMBLEMENTS SECURITE SANITAIRE DES ALIMENTS GUIDE A L USAGE DES MAIRES PREFECTURE DE L EURE Mission inter-services de sécurité sanitaire des aliments DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES VETERINAIRES

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE)

DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) DOSSIER DE DEMANDE D AGREMENT D UN ETABLISSEMENT A TERRE (en trois exemplaires à déposer auprès du PIE) 1. NOTE DE PRESENTATION DE L ENTREPRISE 1.1. Organisation générale 1.1.1. Lettre de demande d agrément

Plus en détail

La nouvelle réglementation européenne sur l hygiène

La nouvelle réglementation européenne sur l hygiène Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 23/12/2005 N Juridique : 40.05 La nouvelle réglementation européenne sur l hygiène L Europe s est dotée d un nouvel ensemble législatif

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter

GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter ID-SC-190 GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES 10/02/2014 GUIDE PRATIQUE ABATTOIRS, ATELIERS DE DECOUPE ET BOUCHERIES : Les bonnes pratiques à adopter Références règlementaires :

Plus en détail

Destinataires d'exécution

Destinataires d'exécution Ordre de méthode Direction générale de l'alimentation Sous-direction de la sécurité sanitaire des aliments Bureau des établissements de transformation et de distribution 251 rue de Vaugirard 75 732 PARIS

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 15 mars 2013 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif au «guide de bonnes pratiques d hygiène

Plus en détail

R/CE 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire = «Food Law»

R/CE 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire = «Food Law» R/CE 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire = «Food Law» Traçabilité Responsabilités R/CE 852/2004 relatif à l'hygiène des denrées alimentaires

Plus en détail

TITRE II DÉLIVRANCE DE L'AGRÉMENT. Chapitre I er. Procédure d'agrément

TITRE II DÉLIVRANCE DE L'AGRÉMENT. Chapitre I er. Procédure d'agrément *1 Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l'agrément ou à l autorisation des établissements mettant sur le marché des produits d'origine animale ou des denrées contenant des produits d'origine animale 1* (JORF

Plus en détail

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr

PREFET DE L YONNE NOTE D INFORMATION SUR L HYGIENE EN RESTAURATION. e-mail : ddcspp@yonne.gouv.fr PREFET DE L YONNE Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations Pôle Alimentation 3 rue Jehan Pinard B.P. 19 89010 Auxerre Cedex Tél. : 03 86 72 69 57 Fax : 03 86

Plus en détail

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale.

Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative à la traçabilité lors de l expédition de denrées alimentaires d origine animale. Référence PCCB/S2/GDS/891700 Date 29/06/2012

Plus en détail

JORF n 0243 du 18 octobre 2013. Texte n 51

JORF n 0243 du 18 octobre 2013. Texte n 51 Le 18 octobre 2013 JORF n 0243 du 18 octobre 2013 Texte n 51 ARRETE Arrêté du 8 octobre 2013 relatif aux règles sanitaires applicables aux activités de commerce de détail, d entreposage et de transport

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

CERTIFICATS D ORIGINE

CERTIFICATS D ORIGINE CERTIFICATS D ORIGINE Notice explicative Contenu 1. Qu'est-ce qu'un certificat d'origine 2 2. Rédaction des formulaires 2 2.1. L'Original et les éventuelles copies jaunes 3 2.2. Les demandes 4 3. Tarif

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

Livret d application du Règlement cosmétique. Spécial conseillers et conseillères de vente

Livret d application du Règlement cosmétique. Spécial conseillers et conseillères de vente Livret d application du Règlement cosmétique Spécial conseillers et conseillères de vente Juillet 2013 Le Règlement Cosmétique Présentation Juillet 2013 Fiche n 1 :Règlement cosmétique Présentation Le

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER

SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER SECURITE SANITAIRE ET PROTHESE SOUS TRAITEE A L ETRANGER Ce dossier a pour objectif d informer les professionnels de santé prescripteurs sur la sécurité sanitaire associée aux prothèses fabriquées par

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente Sommaire 1. Préambule 2. Commandes 3. Acceptation des CGV par le client 4. Modification / annulation de commande 5. Paiement 6. Livraison 7. Garanties 8. Intégralité des Conditions

Plus en détail

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification.

Système de certification. Système officiel ou agréé de certification. DIRECTIVES SUR L ÉLABORATION D ACCORDS D ÉQUIVALENCE RELATIFS AUX SYSTÈMES D INSPECTION ET DE CERTIFICATION DES IMPORTATIONS ET DES EXPORTATIONS ALIMENTAIRES SECTION 1 CHAMP D APPLICATION CAC/GL 34-1999

Plus en détail

l arrêté du 29 septembre 1997

l arrêté du 29 septembre 1997 FRANCAISE Texte de base : l arrêté du 29 septembre 1997 fixant les conditions d hygiène applicables dans les établissements de restauration collective à caractère social. Son contenu s articule autour

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS

Réglementation. Présentation du «paquet» hygiène. -Food law -852/2004. -Agrément. -21 décembre 2009 PMS Réglementation Présentation du «paquet» hygiène -Food law -852/2004 -Agrément -21 décembre 2009 PMS Le paquet hygiène Les textes réglementaires De HACCP au PMS, ce qui a changé Le PMS Avant le paquet hygiène

Plus en détail

M.E.V.? Caisses enregistreuses et systèmes informatiques. (Module d Enregistrement des Ventes)

M.E.V.? Caisses enregistreuses et systèmes informatiques. (Module d Enregistrement des Ventes) M.E.V.? (Module d Enregistrement des Ventes) 2012 www.royal-system.com Tous droits réservés T 514.593.7600 F 514.593.1622 Page 1 M.E.V. Introduction Nouvelles mesures de lutte contre l évasion fiscale

Plus en détail

Cahier des charges de la restauration du Grand Parquet 1

Cahier des charges de la restauration du Grand Parquet 1 Cahier des charges de la restauration du Grand Parquet 1 Table des matières 1- Obligations des restaurateurs ----------------------------------------- Page 3 2- Structure et équipement-------------------------------------------------

Plus en détail

Traçabilité et informations produits dans la filière restauration

Traçabilité et informations produits dans la filière restauration Traçabilité et informations produits dans la filière restauration Introduction... 5 Objectifs et périmètre des recommandations... 6 Comment utiliser ce guide?... 7 Que retenir de la traçabilité?... 8

Plus en détail

QUALITÉ-FRANCE SAS CS 63901 RENNES CEDEX Tél. : 02 99 23 30 79 Fax : 02 23 46 73 52 Courriel : anne.clamens@fr.bureauveritas.com

QUALITÉ-FRANCE SAS CS 63901 RENNES CEDEX Tél. : 02 99 23 30 79 Fax : 02 23 46 73 52 Courriel : anne.clamens@fr.bureauveritas.com Ce document constitue un guide, il est diffusé à titre d information. Il ne se substitue en aucun cas aux textes réglementaires en vigueur. QUALITÉ-FRANCE SAS CS 63901 RENNES CEDEX Tél. : 02 99 23 30 79

Plus en détail

Programme de subvention pour les restaurateurs

Programme de subvention pour les restaurateurs REVENU QUÉBEC Programme de subvention pour les restaurateurs Facturation obligatoire dans le secteur de la restauration www.revenu.gouv.qc.ca/resto Ce document vous est fourni uniquement à titre d information

Plus en détail

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Date de publication : janvier

Plus en détail

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène alimentaire

Règlement (CE) n 852/2004 du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 relatif à l hygiène alimentaire DOMAINE «SANTÉ PUBLIQUE, SANTÉ ANIMALE ET VÉGÉTALE» SOUS-DOMAINE «SANTÉ - PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS PRIMAIRES ANIMALES Quel est l objectif? Le règlement

Plus en détail

Vu le Décret n 2009-1388 du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition,

Vu le Décret n 2009-1388 du 20 décembre 2009 portant nomination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition, REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana-Tanindrazana-Fandrosoana MINISTERE DES FINANCES ET DU BUDGET. SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES DOUANES. ARRETE n 01410 /2010 /MFB/SG/DGD du 24 février 2010

Plus en détail

Circuits alimentaires de proximité : sécurité sanitaire des aliments et loyauté des transactions

Circuits alimentaires de proximité : sécurité sanitaire des aliments et loyauté des transactions Circuits alimentaires de proximité : sécurité sanitaire des aliments et loyauté des transactions Introduction de la rencontre régionale du 19 janvier 2016 Sommaire Les circuits de proximité Le bilan des

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Nations Unies ECE/CTCS/WP.7/2015/15 Conseil économique et social Distr. générale 14 septembre 2015 Français Original : anglais Commission économique pour l Europe Comité directeur des capacités et des

Plus en détail

NOR: AGRG0601032A Version consolidée au 26 novembre 2010

NOR: AGRG0601032A Version consolidée au 26 novembre 2010 Page 1 sur 10 ARRETE Arrêté du 8 juin 2006 relatif à l'agrément sanitaire des établissements mettant sur le marché des produits d'origine animale ou des denrées contenant des produits d'origine animale

Plus en détail

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession Formulaire Méd.A 2016 FORMULAIRE DE DEMANDE aux fins de l obtention du titre de MÉDIATEUR AGRÉÉ Veuillez prendre note des éléments suivants : Vous devez être membre en règle auprès d une section régionale

Plus en détail

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires :

Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires : ervices étérinaires ADRIA 7 décembre 2006 Le plan de maîtrise sanitaire (PMS) des établissements agroalimentaires : pièce maîtresse dans le fonctionnement des entreprises, garantie de la sécurité sanitaire

Plus en détail

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales

ACTUALITE REGLEMENTAIRE Police sanitaire des eaux minérales RAPPEL : LOI n 2004-806 du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique AFTH Balaruc-les-Bains le 16/11/2007 W. TABONEt Art. L. 1322-2. I - Toute personne qui offre au public de l eau minérale,

Plus en détail

Direction Départementale de la Protection des Populations de la Sarthe 97, avenue Bollée CS n 91631 72016 LE MANS CEDEX 2

Direction Départementale de la Protection des Populations de la Sarthe 97, avenue Bollée CS n 91631 72016 LE MANS CEDEX 2 Direction Départementale de la Protection des Populations de la Sarthe 97, avenue Bollée CS n 91631 72016 LE MANS CEDEX 2 Préfet de la Sarthe Tél. : 02 43 86 73 16 Fax : 02 43 86 73 17 NOTICE D AIDE A

Plus en détail

La vente de prestations touristiques

La vente de prestations touristiques Fiche pratique n 34 La vente de prestations touristiques Page 1/7 Sommaire Introduction 3 La réglementation applicable 3 Régime transitoire 4 Conditions d aptitude professionnelle des opérateurs de voyages

Plus en détail

Drones (aéronefs télépilotés)

Drones (aéronefs télépilotés) Drones (aéronefs télépilotés) Effectuer des activités particulières et des expérimentations avec un drone 10 mars 2014 (mis à jour le 5 novembre 2014) L arrêté du 11 avril 2012 relatif à «la conception

Plus en détail

Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles

Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire Circulaire relative à l information sur la chaîne alimentaire pour les volailles Référence PCCB/S2/EH/570888 Date 03/01/2014 Version actuelle 2.0

Plus en détail

Domaine Secteur alimentaire

Domaine Secteur alimentaire 1 Socle Mettre en place un plan de sûreté interne (PSI) tel que défini par le guide des recommandations pour la protection de la chaîne alimentaire contre les risques d action malveillantes, criminelles

Plus en détail

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006

RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION. du 14 décembre 2006 RÈGLEMENT (CE) No 1898/2006 DE LA COMMISSION du 14 décembre 2006 portant modalités d application du règlement (CE) no 510/2006 du Conseil relatif à la protection des indications géographiques et des appellations

Plus en détail

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES

PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION D UN ETABLISSEMENT DE PRODUCTION DE PRODUITS PHARMACEUTIQUES REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION DE LA PHARMACIE PROCEDURE DE DELIVRANCE D UNE AUTORISATION D EXPLOITATION

Plus en détail

DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS. Quel est l objectif? Que vérifie-t-on?

DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS. Quel est l objectif? Que vérifie-t-on? DOMAINE «SANTÉ PRODUCTIONS ANIMALES» FICHE SANTÉ - ANIMAUX I PAQUET HYGIÈNE RELATIF AUX PRODUCTIONS PRIMAIRES ANIMALES Quel est l objectif? Le règlement cadre européen 1 sur la législation alimentaire

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Santé environnementale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Santé environnementale MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de la santé Sous-direction de la prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation Bureau de l alimentation et de la nutrition

Plus en détail

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES

LE MINISTRE DE LA SANTE, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES HANDICAPEES Ministère de la santé, de la famille et des personnes handicapées Direction de l'hospitalisation et de l'organisation des soins Sous-Direction de la qualité et du fonctionnement des établissements de santé

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 7 juillet 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à «un projet de guide de bonnes pratiques

Plus en détail

DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES

DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES LA DÉMARCHE QUALITÉ DISPOSITIFS MÉDICAUX DE DIAGNOSTIC IN VITRO : RÉACTIFS ET SYSTÈMES Ils sont conformes à la directive européenne 98/79/CE et marqués CE. La conformité à cette directive est évaluée par

Plus en détail

1- Composition administrative et dépôt du dossier de candidature

1- Composition administrative et dépôt du dossier de candidature Annexe 2 : Cahier des charges relatif à l implantation des activités commerciales ambulantes sur l espace public de la place des Droits de l Homme et du Citoyen à Evry. I- OBJET DU CAHIER DES CHARGES Le

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN DIPLÔME OU D UNE FORMATION EN VUE DE L EXERCICE DE LA PROFESSION DE NOTAIRE AU QUÉBEC Formulaire de demande DIRECTIVES

DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN DIPLÔME OU D UNE FORMATION EN VUE DE L EXERCICE DE LA PROFESSION DE NOTAIRE AU QUÉBEC Formulaire de demande DIRECTIVES DEMANDE DE RECONNAISSANCE D UN DIPLÔME OU D UNE FORMATION EN VUE DE L EXERCICE DE LA PROFESSION DE NOTAIRE AU QUÉBEC Formulaire de demande 1. Vous pouvez soit : DIRECTIVES Compléter le formulaire électroniquement,

Plus en détail

RESTAURANT SCOLAIRE DE MAREAU AUX PRES FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES

RESTAURANT SCOLAIRE DE MAREAU AUX PRES FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES RESTAURANT SCOLAIRE DE MAREAU AUX PRES FOURNITURES DE DENREES ALIMENTAIRES C.C.P. Période du 01/06/2016 au 01/06/2017 Renouvelable 1 fois 1/7 SOMMAIRE 1 OBJET ET DUREE DU MARCHE 1.1 Objet du marché 1.2

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/CDP/1092228 Date 22/07/2015

Plus en détail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le directeur général Maisons-Alfort, le 27 février 2015 AVIS de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à «un guide de bonnes pratiques d'hygiène

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Fluides Frigorigènes Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 34 29 67 67 fluides-frigorigenes@socotec.com Sommaire Introduction A. Processus de délivrance de l attestation 1. Demande

Plus en détail

TOUTES LES INFORMATIONS PRATIQUES SUR LA CERTIFICATION

TOUTES LES INFORMATIONS PRATIQUES SUR LA CERTIFICATION TOUTES LES INFORMATIONS PRATIQUES SUR LA CERTIFICATION Le label «Terroir Fribourg» Par la marque régionale fribourgeoise : L Association pour la Promotion des Produits du Terroir du Pays de Fribourg Table

Plus en détail

Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil. Version 2013

Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil. Version 2013 Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil Version 2013 Table des matières Introduction... 5 1. La langue du formulaire utilisé et la délivrance des documents d état civil... 6 2. Le constat

Plus en détail

CODE DE PROCEDURES DES PRODUITS PESTICIDES A USAGE AGRICOLE

CODE DE PROCEDURES DES PRODUITS PESTICIDES A USAGE AGRICOLE CODE DE PROCEDURE N 01 -Office National de Sécurité Sanitaire des Produits Alimentaires- Date: Code: CP 01/DCPV/10 Version: E CODE DE PROCEDURES DES PRODUITS PESTICIDES A USAGE AGRICOLE Diffusion : Externe.

Plus en détail

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent.

J ai l honneur de vous communiquer ci-dessous la synthèse de l inspection ainsi que les principales demandes et observations qui en résultent. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE LILLE Lille, le 2 juin 2014 CODEP-LIL-2014-025732 AP/NL Monsieur X SARL BOUDRY ARLIANEDIAGNOSTIC IMMOBILIER 28, rue du Bout des Digues 62100 CALAIS Objet : Inspection de

Plus en détail

FICHE N 3. Producteurs d'oeufs de Consommation

FICHE N 3. Producteurs d'oeufs de Consommation INFORMATION REGLEMENTAIRE SUR LA PRODUCTION ET LA COMMERCIALISATION DES PRODUITS FERMIERS D ORIGINE ANIMALE FICHE N 3 Producteurs d'oeufs de Consommation Mise à jour : Septembre 201 2 CETTE NOTE NE REMPLACE

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHE PUBLIC DE SERVICES Procédure Adaptée Fourniture et livraison de repas en liaison froide et pique-niques pour le Service Enfance et Jeunesse de la Communauté de Communes de Quillebeuf-sur-Seine Règlement

Plus en détail

Normes européennes en matière d'hygiène, conditions de conservation des aliments

Normes européennes en matière d'hygiène, conditions de conservation des aliments Normes européennes en matière d'hygiène, conditions de conservation des aliments 96-145 - Hygiène / Conditions de Conservation / Températures (DG: 83-834) Application de l'arrêté du 9 mai 1995 réglementant

Plus en détail

Prescriptions d étiquetage pour produits biologiques

Prescriptions d étiquetage pour produits biologiques Statiestraat 164 B-2600 Berchem-Antwerpen +32 3 287 37 60 +32 3 287 37 61 www.tuv-nord-integra.com info@tuv-nord-integra.com BE 0465 666 712 Prescriptions d étiquetage pour produits biologiques 1. INTRODUCTION

Plus en détail

Réglementation en vigueur

Réglementation en vigueur CLAUSES TECHNIQUES PRESCRIPTION COMMUNES A TOUS LES LOTS SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES CONDITIONS DE TRANSPORT, LIVRAISON, EMBALLAGES SÉCURITÉ ALIMENTAIRE CONDITIONS D EXECUTION Réglementation en vigueur La

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon

Guy Castelan. Innov Day, Packaging: interactions contenu / contenant 6 Juin 2013 - Dijon La transmission de l information le long de la chaîne de valeur pour assurer la conformité réglementaire pour les applications au contact alimentaire. Cas des Plastiques Innov Day, Packaging: interactions

Plus en détail

HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION

HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION HOPITAL DE PEDIATRIE ET DE REEDUCATION DE BULLION C.C.T.P MAPA «Fourniture, livraison, montage, répartition et installation du mobilier de self du personnel / Aménagement d une espace café» 1) Pouvoir

Plus en détail

Le Québec respire mieux. 006-19

Le Québec respire mieux. 006-19 Le Québec respire mieux. T R O U S S E D U D É T A I L L A N T T R O U S S E 006-19 D U D É T A I L L A N T Ce document s adresse aux détaillants de produits du tabac. Le genre masculin utilisé dans ce

Plus en détail

Association Le Relais

Association Le Relais Association le Relais Achat d une prestation étude de marché Permettant la création d un atelier de transformation fruits, légumes et son équilibre financier Structure commanditaire Association Le Relais

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001 PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITE & DE L ENVIRONNEMENT ISO 9001 & ISO 14001 CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22

Plus en détail

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS

ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS ASSOCIATION DES PRODUCTEURS ALGERIENS DE BOISSONS Symposium sur la valorisation des produits agricoles dans les boissons Hôtel HILTON Mars 2013 EXIGENCES ET OBLIGATIONS DE LA SECURITE ALIMENTAIRE DANS

Plus en détail

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE

Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Questions / réponses sur le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE Version 1 (06/07/2010) Le modèle de déclaration de conformité ANIA / CLIFE (Comité de liaison des industries françaises de l

Plus en détail

CONTRAT DE LICENCE ENSEIGNE. Marque «Sud de France»

CONTRAT DE LICENCE ENSEIGNE. Marque «Sud de France» CONTRAT DE LICENCE ENSEIGNE Marque «Sud de France» Entre les soussignés : La Région LANGUEDOC ROUSSILLON, Collectivité locale, domiciliée à l Hôtel de Région à MONTPELLIER (Hérault), représentée par son

Plus en détail

Conception d une fromagerie/chèvrerie

Conception d une fromagerie/chèvrerie Conception d une fromagerie/chèvrerie Christophe BEALU CA79 Agnès CHABANON - FRESYCA CAPRINOV 27 novembre 2012 Sommaire 1 Conception générale 2 Plan fromagerie 3 Plan chèvrerie/fromagerie 4 Règlementation

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/01.834 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE L'EDUCATION Stratégie régionale d'adaptation des structures d'accueil et de travail Programme

Plus en détail

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA

GUIDE D ACHAT DU GAZ NATUREL AU MANITOBA COMPRENDRE VOTRE APPROVISIONNEMENT EN GAZ NATUREL Au Manitoba, à titre de consommateur de gaz naturel, vous avez plusieurs options à votre disposition en matière d achat de gaz naturel pour votre domicile

Plus en détail

Dossier de formation pour l encouragement de la formation professionnelle

Dossier de formation pour l encouragement de la formation professionnelle Dossier de formation pour l encouragement de la formation professionnelle Technologue du lait CFC Données personnelles Personne en formation Entreprise formatrice Diffusion (pour le classeur complet):

Plus en détail

Conditions générales de vente du site rife.re édition Aout 2015

Conditions générales de vente du site rife.re édition Aout 2015 Conditions générales de vente du site rife.re édition Aout 2015 I. CHAMP D APPLICATION Les présentes conditions générales de vente définissent les conditions dans lesquelles TELCO OI vend ses produits

Plus en détail

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard

Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Le processus de certification GOTS Global organic Textile Standard Référentiel en vigueur disponible sur http://www.global-standard.org ou transmis sur simple demande. 1 Sommaire 1/ Référentiel GOTS International

Plus en détail

TAXE ADDITIONNELLE À LA TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES (Art. 302 bis ZA du code général des impôts) NOTICE EXPLICATIVE

TAXE ADDITIONNELLE À LA TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES (Art. 302 bis ZA du code général des impôts) NOTICE EXPLICATIVE DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LES SURFACES COMMERCIALES (TaSCom) (Loi n 72-657 du 13 juillet 1972 modifiée par l article 77 de la loi n 2009-1673 de finances pour 2010, l article 37

Plus en détail

Procédure de certification phytosanitaire à l exportation mise en place par le service régional de l alimentation d Île-de-France

Procédure de certification phytosanitaire à l exportation mise en place par le service régional de l alimentation d Île-de-France PRÉFET DE LA RÉGION D ÎLE-DE-FRANCE Direction Régionale et Interdépartementale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service Régional de l'alimentation Tél. : 01 41 73 48 00 Courriel : sral-rungis.draaf-ile-de-france@agriculture.gouv.fr

Plus en détail

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires

Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires ROYAUME DU MAROC Ministère de l Agriculture et des Pêches Maritimes Contrôle vétérinaire et la nouvelle réglementation communautaire dans le domaine de la sécurité sanitaire des denrées alimentaires Dr.

Plus en détail

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL

Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 10.9.2014 COM(2014) 556 final 2014/0255 (COD) Proposition de RÈGLEMENT DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL concernant la fabrication, la mise sur le marché et l utilisation

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION AMIENS METROPOLE Pôle Juridique et Assemblées BP 2720 80027 AMIENS CEDEX 1 ACCORD CADRE ASSISTANCE ET REPRESENTATION JURIDIQUES REGLEMENT DE CONSULTATION Nom et adresse de l organisme acheteur : Objet

Plus en détail

Vade-mecum Appel à projets «Formation agricole professionnelle» 2016

Vade-mecum Appel à projets «Formation agricole professionnelle» 2016 Vade-mecum Appel à projets «Formation agricole professionnelle» 2016 1 Informations pratiques Cet appel vise à sélectionner des activités de formation organisées exclusivement à destination de personnes

Plus en détail

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension

Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 1 Procédure d agrément des Centres ou Organismes de Formation aux Travaux Sous Tension 2015-020-CTST-PRO-1 Approbation du 5 juin 2015 Annule et remplace l édition du 3 octobre 2014 2 Sommaire 1. Préambule...

Plus en détail

ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments

ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments ACCORD CADRE Maîtrise d œuvre Petites opérations de bâtiments Maître d Ouvrage : Communauté d Agglomération Amiens Métropole - 1 - ARTICLE 1 : MAITRISE D OUVRAGE Le présent accord cadre est lancée par

Plus en détail