«Les mélanges de semences pour prairies et le Label France Prairie» Salon de l Herbe à Nouvoitou, le 3 juin 2015

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Les mélanges de semences pour prairies et le Label France Prairie» Salon de l Herbe à Nouvoitou, le 3 juin 2015"

Transcription

1 Conférence «Les mélanges de semences pour prairies et le Label France Prairie» Salon de l Herbe à Nouvoitou, le 3 juin 2015 Pascale PELLETIER, ARVALIS - Institut du végétal 36 Michel STRAËBLER, GNIS 75 1

2 Introduction Plan Présentation de l Les mélanges de semences pour prairies : un guide technique national Le Label France Prairie 2

3 L Association Française pour la Production Fourragère 3

4 La mission de l Association loi 1901 créée en 1959 Favoriser les échanges de connaissances et d expériences sur la prairie et les cultures fourragères entre tous les acteurs des filières d herbivores : chercheurs conseillers fournisseurs enseignants étudiants éleveurs Dépliant

5 L organisation Un Conseil d Administration de 16 membres Collège 1 : 4 membres «fondateurs» x 2 personnes par membre ARVALIS - Institut du végétal, GNIS, INRA, Institut de l Élevage IDELE Collège 2 : 8 membres «individuels» Enseignement supérieur BTPL Chambre d Agriculture INRA IDELE France Conseil Élevage Fourrages Mieux Belgique Une Présidence tournante tous les 3 ans Président : Bernard AMIAUD, enseignant-chercheur INRA-Univ. de Lorraine Des adhérents «Personnes morales» qui soutiennent l en 2014 : 120 adhérents individuels dont une vingtaine d étrangers 5

6 Une diversité d actions et de services Les Journées de Printemps : - 2 jours pour faire le point sur un sujet, entre chercheurs et techniciens - chaque année fin mars-début avril à Paris - un moment convivial d'échanges et de partage de connaissances - entre 150 et 200 participants par an Les dernières en date : mars 2014 : «Concilier productivité et autonomie en valorisant la prairie» 8-9 avril 2015 : «La fertilité des sols dans les systèmes fourragers» 6

7 Une diversité d actions et de services La Feuille de l : - newsletter envoyée à 2300 contacts français et étrangers - un véritable lien entre les acteurs de la prairie et des fourrages - 5 à 6 numéros par an la dernière en date : n 52 mars

8 Une diversité d actions et de services un site internet : visites annuelles - Actualités - Actes des Journées articles de la revue Fourrages en ligne - des dossiers thématiques - des outils 8

9 Une diversité d actions et de services La revue Fourrages : - revue francophone trimestrielle - à l interface entre la Recherche et le Développement - diffuse largement l'information scientifique et technique du secteur des fourrages - des numéros thématiques ex : «Campagnols terrestres» n 220 décembre abonnés - plus de 2000 articles parus à ce jour 9

10 Une diversité d actions et de services Des projets thématiques menés par des membres de l : - Des dossiers thématiques pour le site de l : synthèse bibliographique sur un sujet d actualité ex : comment faire face aux sécheresses? des fourrages de qualité comment lutter contre le campagnol terrestre? - Un groupe de travail «Mélanges de semences pour les prairies» 10

11 Les mélanges de semences pour prairies : un guide technique national P. PELLETIER, ARVALIS Institut du végétal P. PELLETIER, ARVALIS Institut du végétal 11

12 Le contexte Le semis de prairies en mélanges : pratique courante dans certaines régions françaises et en agriculture biologique Développement récent de l offre de semences en mélanges pour les prairies La part de la vente de semences en mélanges dans le total des ventes de semences pour prairies augmente Des attentes fortes et des questionnements des agriculteurs à la recherche d autonomie fourragère et protéique Une expertise technique accrue, suite à la mise en place de dispositifs expérimentaux depuis le début des années

13 Le contexte Part des ventes de semences fourragères en mélanges en France : 21 % du total des ventes de semences en 2012/13, soit qx Qx % 12% 10% 12% 19% 18% Ventes de semences en mélanges Ventes de semences hors mélanges 20% 20% 21% Source : GNIS 13

14 L expertise française rassemblée L a initié et coordonné un travail collectif national d expertise et de synthèse en 2012 et 2013 pour : - faire le point des connaissances et des expertises régionales acquises depuis une quinzaine d années par la Recherche et le Développement (INRA, Instituts techniques, Chambres d Agriculture ) - élaborer un guide servant de référence au niveau national - objectif : aider les utilisateurs dans leur choix d espèces pour constituer un mélange en cohérence avec les contraintes du milieu (sol, climat) et les modes d exploitation des prairies 14

15 Organismes auxquels appartiennent les experts membres du groupe de travail ayant conçu et élaboré le guide 15

16 Choix des espèces et règles d assemblage : Janvier 2014 Outil d aide à la composition des mélanges prairiaux Des recommandations maximum : 30 kg/ha au semis, 6 espèces, 8 variétés Un document évolutif selon les connaissances acquises au fil du temps l expertise française rassemblée dans un guide technique A qui s adresse t-il? Aux prescripteurs, semenciers, distributeurs, agriculteurs, enseignants, étudiants Téléchargeable sur : Rubrique Outils 16

17 Préconisations françaises pour le choix des espèces Prairies d une durée de 3 ans et plus 5 types de sol 3 modes d exploitation (Fauche, Mixte, Pâturage) = 15 situations croisées Source :, 2014 Espèces classées en 3 catégories : - majeures - mineures avec intérêt fourrager - mineures avec moins d intérêt fourrager 17

18 Préconisations françaises pour le choix des espèces Prairies d une durée de moins de 3 ans Espèces possibles Sources :, 2014 Règlement d usage de la marque collective France Prairie 2015 Graminées : brome, RGI, RGH, festulolium Légumineuses : luzerne, trèfle d Alexandrie, trèfle incarnat, trèfle de Perse, trèfle violet, vesce commune d hiver Durée inférieure à 1 an : Privilégier RGI alternatif, trèfle incarnat et vesce commune d hiver Durée de 1 à 2 ans : Privilégier RGI non alternatif (ou festulolium proche RGI), trèfle violet Durée de 2 à 3 ans : Privilégier RGH (ou festulolium proche RGH), brome sur sol sain, trèfle violet 18

19 Préconisations pour le choix variétal Variétés inscrites au catalogue français, préférentiellement au catalogue européen Variétés récentes, dont la valeur agronomique est connue et consultable sur le site : (variétés inscrites depuis 2000) Source :,

20 Le Label France Prairie 20

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France

Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France Association Française pour la Production Fourragère Préconisations agronomiques pour les mélanges de semences pour prairies en France - 2014 - PRÉAMBULE Les préconisations fournies ici constituent un guide

Plus en détail

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB

Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB Les prairies multi-espèces produisent plus que le RGA - TB + 1,5 t MS/ha sur 3 essais Y compris sur sols profonds Rendement annuel (T MS/ha) 11 9 8 7 6 5 4 3 4,2 5,7 8,4,1 3,8 5,2 Essai 1 Essai 2 Essai

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Qualité. Francophonie. Campus numériques. Universités RECHERCHE. Coopération scientifique ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Instituts. Gouvernance.

Qualité. Francophonie. Campus numériques. Universités RECHERCHE. Coopération scientifique ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Instituts. Gouvernance. Francophonie Instituts Développement Universités Agence universitaire de la Francophonie Nouvelles technologies RECHERCHE Campus numériques Qualité Gouvernance Solidarité Coopération scientifique ENSEIGNEMENT

Plus en détail

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE

Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE 4 décembre 2015 Termes de Références : Réalisation d une étude sur la mobilisation des compétences des jeunes générations de MRE I. RESUME : Avec le vieillissement des premières générations de MRE, le

Plus en détail

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte

Entre 2 cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte Entre cultures qui rapportent, choisissez une culture qui apporte www.semencesdefrance.com gamme 4 problématiques 4 solutions 4 ENTRE CULTURES DE PRODUCTION, I-SOL APPORTE À LA TERRE DES ÉLÉMENTS NUTRITIFS

Plus en détail

Rencontre du 16 juin 2011 aux Prairiales

Rencontre du 16 juin 2011 aux Prairiales Rencontre du 16 juin 2011 aux Prairiales Syrpa Normand Communication Agriculture Normandie Echange sur les Prairiales avec Isabelle Buard, responsable communication de la Chambre d Agriculture de l Orne

Plus en détail

««Enseigner la prairie»»

««Enseigner la prairie»» ««Enseigner la prairie»» Valorisation pédagogique des pratiques autour des prairies EPL de Bressuire(79), EPL du Valentin (26), EPL de Vire (14), EPL du Robillard (14), EPL de Limoges-Magnac Laval (87),

Plus en détail

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations

Action élémentaire N 1 - Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations PDAR Auvergne 2014-2020 Fiche type de description qualitative d une action élémentaire Action élémentaire N 1 Favoriser l autonomie alimentaire et énergétique des exploitations Coordinateur d action Contributions

Plus en détail

Agrotic Services Bilan d activité

Agrotic Services Bilan d activité Agrotic Services Bilan d activité Année 2015 Sommaire Introduction... 3 1 - Projets de R&D... 4 Etude d opportunité pour l usage de lames d eau radar pour le suivi de la pluviométrie... 4 Outil d aide

Plus en détail

Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central

Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central Le Pôle Scientifique Agriculture Biologique Massif Central Le Pôle Bio Qu est est-ce que le Pôle P Bio? Le Pôle Scientifique Bio Massif central est une association créée en 1998 pour l accompagnement scientifique

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE ANNEE 2004 FRANCE

RAPPORT DE SYNTHESE ANNEE 2004 FRANCE RAPPORT DE SYNTHESE ANNEE 2004 FRANCE Fonctionnement de la base de données sur les variétés disponibles en semences issues du mode de production biologique Synthèse annuelle des dérogations accordées En

Plus en détail

GESTION DES ALERTES PAR UNE PROFESSION. Le cas de l ANIA

GESTION DES ALERTES PAR UNE PROFESSION. Le cas de l ANIA GESTION DES ALERTES PAR UNE PROFESSION Le cas de l ANIA 22 Novembre 2012 1 Sommaire Présentation de l ANIA Procédures de gestion des alertes Cas pratique 2 Présentation de l ANIA 3 L ANIA Les IAA en France

Plus en détail

LA FORMATION CONTINUE. PROCHAINE FORMATION : LUNDI 30 NOVEMBRE ET MARDI 1 er DÉCEMBRE 2015

LA FORMATION CONTINUE. PROCHAINE FORMATION : LUNDI 30 NOVEMBRE ET MARDI 1 er DÉCEMBRE 2015 LA FORMATION CONTINUE L offre de formation continue de Ligépack s inscrit dans le programme de la PRI dont l objectif est d informer les acteurs des entreprises pour leur permettre d anticiper les nouvelles

Plus en détail

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims

Congrès Fédéral. 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims Congrès Fédéral 11, 12 et 13 Novembre 2011 Reims LE CLUB DANS SON FONCTIONNEMENT Le Club de demain : une offre de pratiques diversifiées Constats Une forte demande sociale et une évolution des pratiques

Plus en détail

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008

Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité. Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 Cellule «inter-pôles» : Améliorer le financement privé des PME des Pôles de compétitivité Présentation au PRIT 2008 Paris, 17 novembre 2008 1. Présentation générale Objectifs Mode de fonctionnement Mission

Plus en détail

Notons enfin que le lecteur trouvera des bibliographies complémentaires à chaque fin de chapitre pour enrichir ses connaissances.

Notons enfin que le lecteur trouvera des bibliographies complémentaires à chaque fin de chapitre pour enrichir ses connaissances. Préambule De nombreux dirigeants et cadres d entreprises sont aujourd hui confrontés à la nécessité de développer de nouvelles technologies, de nouveaux produits ou de nouvelles organisations. Notre but

Plus en détail

Sciences Humaines et Sociales GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT (GAE) TRANSPORT MOBILITE ENVIRONNEMENT CLIMAT (TMEC)

Sciences Humaines et Sociales GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT (GAE) TRANSPORT MOBILITE ENVIRONNEMENT CLIMAT (TMEC) Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Parcours : Volume horaire étudiant : Sciences Humaines et Sociales GEOGRAPHIE, AMENAGEMENT, ENVIRONNEMENT (GAE) TRANSPORT MOBILITE ENVIRONNEMENT CLIMAT (TMEC)

Plus en détail

FRANCOPHONIE UNIVERSITAIRE

FRANCOPHONIE UNIVERSITAIRE FRANCOPHONIE UNIVERSITAIRE INSTITUT FRANÇAIS DU LIBAN Département langue française FORMATION PROFESSIONNELLE PRO FLE Mis en œuvre par l Institut français en partenariat avec le Centre national d enseignement

Plus en détail

Aide à la conception de systèmes de production innovants à l'échelle de l'exploitation agricole Cas des exploitations de polyculture-élevage

Aide à la conception de systèmes de production innovants à l'échelle de l'exploitation agricole Cas des exploitations de polyculture-élevage Aide à la conception de systèmes de production innovants à l'échelle de l'exploitation agricole Cas des exploitations de polyculture-élevage P.-Y. Le Gal, Cirad, Umr Innovation, Montpellier N. Andrieu,

Plus en détail

Raisonnement de la fertilisation des prairies

Raisonnement de la fertilisation des prairies Raisonnement de la fertilisation des prairies Un outil de caractérisation des pratiques de fertilisation : les indices de nutrition (analyses d herbe) Mise au point de l outil : l équipe ORPHEE de l INRA

Plus en détail

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation

Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation Relance de la culture de luzerne en Poitou-Charentes en lien avec le développement de la méthanisation - Groupe de travail Etude de la rentabilité des systèmes de culture intégrant de la luzerne Synthèse

Plus en détail

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir?

Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? www.finansol.org Vous proposez un placement d épargne solidaire et vous voulez le promouvoir? Ce guide vous donne toutes les informations liées au label Finansol et vous indique la marche à suivre si vous

Plus en détail

DEMANDE DE PROPOSITION

DEMANDE DE PROPOSITION POUR LA REALISATION D UNE ETUDE VOLET EVALUATION ET CAPITALISATION «Pertinence, exigences et alternatives de l accès à l énergie par panneaux solaires dans les pays du Sud : exemple des infrastructures

Plus en détail

C O M I T E D E PA R T E M E N TA L O LY M P I Q U E E T S P O R T I F. Pour un service Public du sport en Seine-Saint-Denis

C O M I T E D E PA R T E M E N TA L O LY M P I Q U E E T S P O R T I F. Pour un service Public du sport en Seine-Saint-Denis C O M I T E D E PA R T E M E N TA L O LY M P I Q U E E T S P O R T I F DE SEINE-SAINT-DENIS Pour un service Public du sport en Seine-Saint-Denis LES DISPOSITIFS D AIDE À LA VIE ASSOCIATIVE EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

Mélanges de semences pour prairies de courte et moyenne durée en France (moins de 3 ans)

Mélanges de semences pour prairies de courte et moyenne durée en France (moins de 3 ans) Association Française pour la Production Fourragère Mélanges de semences pour prairies de courte et moyenne durée en France (moins de 3 ans) PRÉCONISATIONS AGRONOMIQUES - 2017 - PRÉAMBULE Les mélanges

Plus en détail

Des nouveaux outils pour la veille sur Internet

Des nouveaux outils pour la veille sur Internet Des nouveaux outils pour la veille sur Internet D après un plan de Thomas Chaimbault de École Nationale Supérieure des Sciences de l Information et des Bibliothèques T. Pouzaud 2009-2010 1 Objectifs Apprendre

Plus en détail

Prévoyance collective

Prévoyance collective Prévoyance collective Résultats de l étude CTIP / Crédoc sur la perception de la gestion paritaire des institutions de prévoyance par les employeurs Dossier de presse Jeudi 7 avril 2011 Contact Presse

Plus en détail

Le label Agir ensemble contre l illettrisme

Le label Agir ensemble contre l illettrisme En 2014, des évènements, manifestations, temps forts labellisés «Agir ensemble contre l illettrisme» Avec comme point d orgue la semaine du 8 septembre 2014, Journées nationales d action contre l illettrisme

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

Présentation du projet associatif

Présentation du projet associatif Présentation du projet associatif Notre projet associatif : une volonté politique, une longue démarche participative Face aux transformations profondes et rapides de la société française dans son ensemble

Plus en détail

Ministère de l enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Ministère de l enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Ministère de l enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Centre de Recherche sur l Information Scientifique et Technique (CERIST) 2émes journées d étude sur les Bibliothèques Universitaires

Plus en détail

Point sur l avancement de la rédaction du PAGD et du règlement

Point sur l avancement de la rédaction du PAGD et du règlement Commission locale de l eau du SAGE BH 06 septembre 2013 Mairie de Lachambre Point sur l avancement de la rédaction du PAGD et du règlement Les grandes étapes de la rédaction Le calendrier de rédaction

Plus en détail

Travaux du thinktank Safagr idéessur les données agricoles Focus sur les démarches en cours aux Etats-Unis

Travaux du thinktank Safagr idéessur les données agricoles Focus sur les démarches en cours aux Etats-Unis Travaux du thinktank Safagr idéessur les données agricoles Focus sur les démarches en cours aux Etats-Unis Marie-Cécile Damave-Hénard, responsable innovations et marchés saf agr idées henard@saf.asso.fr

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE LA SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, SI : RÉPONSE AUX ENJEUX MONDIAUX LA SSI, UN COUP DE PROJECTEUR POUR PARLER DE SI DES VALEURS COMMUNES

Plus en détail

Communication externe

Communication externe Communication externe PLAN Introduction Générale. I - Fondements généraux Définition de la communication externe ; Buts et Cibles de la communication externe ; Les composantes de la communication externe,

Plus en détail

Agenda 21 Vers un mieux vivre ensemble

Agenda 21 Vers un mieux vivre ensemble Service Restauration Ville de La Couronne Vers une restauration collective responsable Manger est un acte quotidien et vital qui nous inscrit dans une relation étroite avec la nature dont nous consommons

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance

Performance-academy. www.performance-academy.fr. Cap Performance Performance-academy www.performance-academy.fr Cap Performance Programme des ateliers Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n Atelier n 0 Approche dʼensemble

Plus en détail

Nos atouts pour vous accompagner

Nos atouts pour vous accompagner Formations Les effets de seuils sociaux Tableaux de bord sociaux et pilotage social Assistance à la mise en place d accords d entreprise Audit social d optimisation / de conformité / de sécurisation Rupture

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

FONDS EUROPÉENS 2014-2020

FONDS EUROPÉENS 2014-2020 L EUROPE & LA RÉGION PARTENAIRES DE VOS PROJETS EN AUVERGNE SÉMINAIRE DE LANCEMENT DES FONDS EUROPÉENS 2014-2020 29 avril 2015 Nouvelles approches collaboratives dans les domaines de l agriculture, de

Plus en détail

RAPPORTAGE DE LA SESSION SUR LES ASPECTS SOCIO-ECONOMIQUES DU PROJET MEKROU

RAPPORTAGE DE LA SESSION SUR LES ASPECTS SOCIO-ECONOMIQUES DU PROJET MEKROU RAPPORTAGE DE LA SESSION SUR LES ASPECTS SOCIO-ECONOMIQUES DU PROJET MEKROU (06/11/2014, COTONOU) Dans le cadre de l atelier Mékrou : données, modèles et systèmes d informations qui se déroule au Bénin

Plus en détail

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture?

Comment répondre aux besoins alimentaires et préserver les ressources indispensables à l agriculture? Martin Bortzmeyer est chef de bureau au Commissariat Général au développement durable. Le Commissariat est membre de droit du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD). Comment répondre aux

Plus en détail

Business Optimising Consulting Group. Présentation du cabinet

Business Optimising Consulting Group. Présentation du cabinet Business Optimising Consulting Group Présentation du cabinet Qui sommes-nous Business Optimising Consulting Group, est un cabinet de conseil en organisation et management Développé par une équipe de management

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES PLATE-FORME D OBSERVATION DES PROJETS ET STRATÉGIES URBAINES 2 LE VENDREDI 11 OCTOBRE 2013

CAHIER DES CHARGES PLATE-FORME D OBSERVATION DES PROJETS ET STRATÉGIES URBAINES 2 LE VENDREDI 11 OCTOBRE 2013 CAHIER DES CHARGES RELATIF À LA PUBLICATION D OUVRAGES DE RECHERCHE VALORISANT LE PROGRAMME POPSU 2 PLATE-FORME D OBSERVATION DES PROJETS ET STRATÉGIES URBAINES 2 LE VENDREDI 11 OCTOBRE 2013 Ce document

Plus en détail

Le Guide de compétences Licences Université Jean Monnet Saint-Etienne

Le Guide de compétences Licences Université Jean Monnet Saint-Etienne Le Guide de compétences ou comment traduire des diplômes en compétences professionnelles - Contexte - Pour qui, pourquoi? - La démarche suivie - Méthodologie Le Guide de Compétences Mieux nous faire comprendre

Plus en détail

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars 2012 1 e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l

Plus en détail

B. T. S. A. «AGRONOMIE PRODUCTIONS VEGETALES» passez deux années sur la planète des plantes

B. T. S. A. «AGRONOMIE PRODUCTIONS VEGETALES» passez deux années sur la planète des plantes B. T. S. A. «AGRONOMIE PRODUCTIONS VEGETALES» passez deux années sur la planète des plantes PRODUIRE PLUS ET PRODUIRE MIEUX Accès à la Formation Débouchés Poursuites d études Objectifs de la Formation

Plus en détail

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016

CATALOGUE. des FORMATIONS 2015/2016 CATALOGUE des FORMATIONS 2015/2016 1 QuaRES, pour la Qualité en Recherche et Créée en 2006, l association QuaRES «Qualité en Recherche et en Enseignement Supérieur» fédère un réseau regroupant des qualiticiens,

Plus en détail

CHARTE DE L ACTION SOCIALE

CHARTE DE L ACTION SOCIALE CHARTE DE L ACTION SOCIALE Préambule En adhérant au CNAS, votre collectivité ou établissement a choisi de mettre en place une politique d action sociale pour son personnel conformément aux dispositions

Plus en détail

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi?

Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? Un changement de paradigme dans la fourniture d énergie : Pourquoi? La Commission européenne jette les bases du déploiement des futurs réseaux intelligents Conformément aux directives européennes 1 2009/72/CE

Plus en détail

Spécialisation Sciences et Techniques des Equipements Agricoles

Spécialisation Sciences et Techniques des Equipements Agricoles Spécialisation Sciences et Techniques des Equipements Agricoles S Villette - Janvier 2013 Département 2A2E Agronomie Agroéquipement Elevage Environnement Les objectifs de la spécialisation STEA Ouvrir

Plus en détail

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France

Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France Association Française pour la Production Fourragère Mélanges de semences pour prairies de longue durée en France (3 ans et plus) PRÉCONISATIONS AGRONOMIQUES - 2017 - PRÉAMBULE Les mélanges prairiaux, tout

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010 L Ain et ses principaux marchés touristiques Etude de clientèles 2010 Introduction Monsieur Jacques RABUT, Président d Aintourisme ACCOMPAGNER Nos missions Aider nos clients dans la réalisation de leurs

Plus en détail

Comment intégrer l air dans les stratégies d entreprise des exploitations agricoles?

Comment intégrer l air dans les stratégies d entreprise des exploitations agricoles? Comment intégrer l air dans les stratégies d entreprise des exploitations agricoles? Laurent LELORE Président du Conseil de l environnement de la Chambre de Maine-et-Loire en charge du dossier Air pour

Plus en détail

S informer sur. L Autorité des marchés financiers

S informer sur. L Autorité des marchés financiers S informer sur L Autorité des marchés financiers 04 Autorité des marchés financiers L AMF Sommaire L AMF informe les épargnants 03 L AMF veille au bon déroulement des opérations financières et à la transparence

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE LABORATOIRE D ETUDES DE MARCHES ET STATISTIQUE APPLIQUEE

DOSSIER PEDAGOGIQUE LABORATOIRE D ETUDES DE MARCHES ET STATISTIQUE APPLIQUEE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE D ENSEIGNEMENT LABORATOIRE D ETUDES DE MARCHES ET

Plus en détail

Mélanges de semences pour prairies de courte et moyenne durée en France (moins de 3 ans)

Mélanges de semences pour prairies de courte et moyenne durée en France (moins de 3 ans) Association Française pour la Production Fourragère Mélanges de semences pour prairies de courte et moyenne durée en France (moins de 3 ans) PRÉCONISATIONS AGRONOMIQUES - 2017 - PRÉAMBULE Les mélanges

Plus en détail

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers

Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers L ACCOMPAGNEMENT DES ENFANTS ET DES ADOLESCENTS PROTECTION DE L ENFANCE Actualité et modalités de prise en charge des mineurs isolés étrangers Programme Le statut juridique du mineur étranger isolé à son

Plus en détail

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique

REFERENTIEL TECHNIQUE. Intrants. Utilisables en Agriculture Biologique Page: 1/10 REFERENTIEL TECHNIQUE Intrants Utilisables en Agriculture Biologique Ce document est la propriété d ECOCERT. Toute reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement écrit d ECOCERT

Plus en détail

Plan de conservation partagée des fonds jeunesse de Haute-Normandie Historique, lancement, coordination

Plan de conservation partagée des fonds jeunesse de Haute-Normandie Historique, lancement, coordination Plan de conservation partagée des fonds jeunesse de Haute-Normandie Historique, lancement, coordination Historique Etat des lieux en 2008 Résultats de l enquête menée au printemps auprès des bibliothèques

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

ALIM50+ Association d Etude, de Recherche et de Promotion de l Alimentation des Seniors (1)

ALIM50+ Association d Etude, de Recherche et de Promotion de l Alimentation des Seniors (1) ALIM50+ (1) «Ensemble, à la découverte de la future alimentation des seniors» (1) Association Loi 1901 - Siège social : 5 place Hoche 78000 Versailles Vocation ALIM50+ est une association francophone créée

Plus en détail

Le Document d information clé pour l investisseur (DICI)

Le Document d information clé pour l investisseur (DICI) En partenariat avec l IEFP S informer sur Le Document d information clé pour l investisseur (DICI) Lisez-le avant d investir dans un OPC (FCP et SICAV) DICI Autorité des marchés financiers Le Document

Plus en détail

CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS

CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS PLUS DE TRENTE COMITÉS NATIONAUX EXISTENT DÉJÀ. SEREZ-VOUS LE PROCHAIN PAYS? SOMMAIRE Guide de création d un comité national - 2 1. ÉTAPE 1 : MIEUX CONNAÎTRE

Plus en détail

PROJET PREA2K30 Transparents de la présentation effectuée à l'anr le 31/08/2011

PROJET PREA2K30 Transparents de la présentation effectuée à l'anr le 31/08/2011 PROJET PREA2K30 Transparents de la présentation effectuée à l'anr le 31/08/2011 Prospective pour la Recherche : Education et Apprentissage à l horizon 2030 Présentation générale du projet 31 août 2011

Plus en détail

Eco communication : comment limiter les impacts environnementaux de nos actions de communication?

Eco communication : comment limiter les impacts environnementaux de nos actions de communication? Eco communication : comment limiter les impacts environnementaux de nos actions de communication? Réunion Réseau Régional Energie Climat Florence BARBETT Le 27 mars 2012 Le secteur de la communication

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Envoi par mail de la première version du rapport + annexes + power point Envoi postal ou dépôt du dossier rose au Cnam Réunion du jury diplômant Cnam Paris ; les avis sont communiqués au Cnam

Plus en détail

Marque Page n 115 (janvier 2013)

Marque Page n 115 (janvier 2013) Marque Page n 115 (janvier 2013) Pour accéder au contenu de Marque Page, vous devez vous connecter sur le site grâce à vos identifiants (nom d'utilisateur et mot de passe envoyés par courriel). Le code

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2016

Axes de travail et plan d action 2016 1 Sommaire Introduction Partager largement une information simple et utile sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle sur les territoires... 3 Axes de travail, objectifs et ressources 1.

Plus en détail

LICENCE PRO ASSISTANT COMPTABLE

LICENCE PRO ASSISTANT COMPTABLE LICENCE PRO ASSISTANT COMPTABLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Licence professionnelle Domaine ministériel : Droit, Economie, Gestion Spécialité : Responsable de portefeuille client en cabinet

Plus en détail

2013-2015. ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS. www.cramif.fr

2013-2015. ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS. www.cramif.fr CA F E RU I S 2013-2015 ÉCOLE DE SERVICE SOCIAL DE LA CRAMIF 17-19 place de l Argonne - 75019 PARIS www.cramif.fr RENSEIGNEMENTS Marie-Odile MARTIN-SANCHEZ Responsable de formation 01 44 65 79 93 - marie-odile.martin-sanchez@cramif.cnamts.fr

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

PROGRAMME D ÉTUDES DOCTORALES. Année 2015. Adresse 2 avenue Hoche - 75008 PARIS Tel 01 44 29 93 60 - Fax 01 47 54 05 99 E-mail info@fnege.

PROGRAMME D ÉTUDES DOCTORALES. Année 2015. Adresse 2 avenue Hoche - 75008 PARIS Tel 01 44 29 93 60 - Fax 01 47 54 05 99 E-mail info@fnege. PROGRAMME D ÉTUDES DOCTORALES Année 2015 Adresse 2 avenue Hoche - 75008 PARIS Tel 01 44 29 93 60 - Fax 01 47 54 05 99 E-mail info@fnege.fr LE : PROGRAMME DOCTORAL NATIONAL EN GESTION Depuis plus de 45

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

Être employeur d apprenti(e)

Être employeur d apprenti(e) 2013 2014 Être employeur d apprenti(e) en Nord-Pas de Calais Embaucher des apprenti(e)s, les former, leur transmettre des savoir-faire, être accompagné... RÉGION Nord-Pas de Calais L APPRENTISSAGE, UN

Plus en détail

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES

IMPLANTER OU MAINTENIR DES BANDES ENHERBÉES EN BORDURE DE COURS D EAU ET DE PLAN D EAU RÉHABILITER LES TÊTES DE FORAGE NON CONFORMES IMPLANTER DES CULTURES INTERMÉDIAIRES PIÈGES À NITRATES (CIPAN) Afin d'éviter le lessivage des nitrates en excès après la récolte, il est indispensable d implanter une CIPAN (moutarde, phacélie, seigle

Plus en détail

La CCI Haute-Savoie de demain

La CCI Haute-Savoie de demain Dossier de presse La CCI Haute-Savoie de demain 25 juin 2015 www.haute-savoie.cci.fr La CCI de demain se construit aujourd hui Face aux sévères restrictions budgétaires imposées au réseau des CCI ces trois

Plus en détail

Travaillez avec HESPUL pour répondre aux enjeux climat et énergie de votre territoire

Travaillez avec HESPUL pour répondre aux enjeux climat et énergie de votre territoire Travaillez avec HESPUL pour répondre aux enjeux climat et énergie de votre territoire Plan d'actions 2015 p. 2 Objectifs de l'association - Organisation et moyens p. 3 Missions et actions sur le département

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

Merci la forêt! Projet1:Mise en page 1 21/09/10 9:30 Page 1

Merci la forêt! Projet1:Mise en page 1 21/09/10 9:30 Page 1 Merci la forêt! Projet1:Mise en page 1 21/09/10 9:30 Page 1 INTERPROFESSION NATIONALE www.franceboisforet.fr É d i t o France Bois Forêt Interprofession nationale au service de la filière Forêt- Bois France

Plus en détail

Restauration collective :

Restauration collective : Restauration collective : Approvisionnement local Nicole LE BRUN Conseillère en développement local Sommaire 1 Analyse des attentes : l enquête «Restauration scolaire» 2 Connaissances des fonctionnements

Plus en détail

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE 1 Après le lancement en mai 2009 des éco collèges, il a semblé naturel d introduire dans l édition 2011 une nouvelle catégorie : les collèges. Le Trophée IDEES Junior vise à favoriser et à promouvoir les

Plus en détail

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières

MARCO 2016. Tableau de bord des marchés du bâtiment DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION. Michel Ormières MARCO Tableau de bord des marchés du bâtiment Michel Ormières DÉVELOPPEMENT CONSTRUCTION MARCO MARCO Système complet d informations-marchés, MARCO est devenu en France l outil prévisionnel de référence

Plus en détail

L évaluation des politiques et des actions en santé publique

L évaluation des politiques et des actions en santé publique L évaluation des politiques et des actions en santé publique IFSI - Sciences humaines sociales et droit UE 1.2.S3 Santé publique et économie de la santé Dr Nicolas Cocagne et Dr Christophe Segouin Service

Plus en détail

Label qualité Aide en santé

Label qualité Aide en santé Label qualité Aide en santé La qualité de service rendu aux usagers des dispositifs d aide à distance Octobre 2014 2 Label qualité Aide en santé / octobre 2014 Table des matières PRÉAMBULE... 3 CONTEXTE

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

Le Salon de l Écologie s adresse aussi bien aux étudiants et aux professionnels de l écologie qu au grand public.

Le Salon de l Écologie s adresse aussi bien aux étudiants et aux professionnels de l écologie qu au grand public. Dossier de Presse Le Salon de l Écologie est un événement national professionnel et tout public organisé chaque année par les étudiants en seconde année du master Ingénierie en Écologie et en Gestion de

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION

CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique forma@doc Pôle Formation CAHIER DES CHARGES DE LA FORMATION «Animation de groupe, gestion de projet et communication» pour les animateurs

Plus en détail

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau

Communication en Conseil des Ministres. Plan de gestion de la rareté de l eau Communication en Conseil des Ministres Plan de gestion de la rareté de l eau Bilan de l année 2005 De septembre 2004 à septembre 2005, la France a connu une sécheresse s étendant sur un large croissant

Plus en détail

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles

Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Une évaluation des stocks de carbone et des évolutions possibles Exemples en Poitou-Charentes M. Vigot Chambre Régionale d Agriculture Poitou-Charentes NOM DE L AUTEUR 03 / 12 / 2013 Pourquoi s intéresser

Plus en détail

Evolution du métier de consultant en recrutement

Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement Evolution du métier de consultant en recrutement CHUQUET JEANNET CONSEIL Brigitte CHUQUET : brigitte.chuquet@chuquet-jeannet.fr 20 rue Jacques Rivière 92330

Plus en détail

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France

Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Outil de gestion de l azote pour le blé tendre d hiver biologique en Ile-de-France Prévoir la fertilisation en sortie d hiver à l échelle de l exploitation Charlotte Glachant, Claude Aubert, Chambre d

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE

LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE Association pour le Management des Risques et des Assurances de l Entreprise LE PROCESSUS DE L EXPERTISE EN RESPONSABILITE CIVILE AMRAE 28 JUIN 2013 COMMENT VOYEZ VOUS L EXPERTISE «RC»? COMMENT VOYEZ VOUS

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail