Visite effectuée par Yohan Tison, écologue à la Direction des Parcs et Jardins de Lille.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Visite effectuée par Yohan Tison, écologue à la Direction des Parcs et Jardins de Lille."

Transcription

1 Visite des espaces verts de la ville de Lille Visite effectuée par Yohan Tison, écologue à la Direction des Parcs et Jardins de Lille. La gestion différenciée à Lille, définition : La gestion différenciée est un mode d entretien des espaces verts qui intègre des techniques plus respectueuses de l environnement et œuvre pour la biodiversité en milieu urbain. Au delà de l objectif écologique et de la diversification des milieux pour la faune et la flore, sont recherchées les rentabilités sociale (mieux répondre à la demande croissante de nature en ville des habitants), technique (remplacer par le fauchage les tontes régulières sur des parties difficilement accessibles et dangereuses pour les jardiniers, par exemple), économique (utiliser moins de produits chimiques coûteux par exemple) et esthétique (offrir en ville des paysages plus naturels et variés). Enfin l entretien est défini pour chaque espace en fonction de sa situation, de son rôle paysager, de sa composition, de son utilisation par les Lillois et n est plus systématiquement le même pour tous les espaces. Quelques exemples : - le long des grands boulevards, des jonquilles sont plantées pour «alerter» du début du printemps (aspect esthétique et événementiel) et permettent en même temps une alternative aux tontes trop régulières - le parc Churchill est aménagée comme une zone naturelle : c est une grande plaine fauchée avec des chemins naturels recouverts de mulch ou simplement tondus, ce qui évite l imperméabilisation du sol. Une grande mare a été aménagée et la végétation associée s est installée et permet l accueil de batraciens, d oiseaux limicoles, - le long du Périphérique Sud, les pentes en bordure de route, dangereuses et coûteuses à entretenir par des tontes régulières, ont été plantées d un gazon fleuri. - Les grands ronds-points sont aménagés de sorte que les abords soient plus horticoles et le centre plus naturel, via une prairie de fauche par exemple. - Les trottoirs ne sont plus systématiquement désherbés, en fonction de leur situation dans la ville et de leur usage. Par exemple, le trottoir qui longe le boulevard de la Moselle, après avoir été désherbé pendant longtemps, à été engazonné. Parc Matisse Face à la gare TGV Lille-Europe, ce parc de 8 Ha a été réalisé par Gilles Clément ( fr.wikipedia.org/wiki/gilles_cl%c3%a9ment), adepte du jardin en mouvement, idée selon laquelle le parc évolue en fonction de la redistribution naturelle des plantes, et du Tiers-paysage. Le parc Matisse fait partie du projet d aménagement du quartier d Euralille, qui comporte bureaux, commerces, et logements. Ce parc constitue l élément d équilibre et de respiration au sein d un tissu urbain dense et tout en hauteur.

2 L île Derborence est une construction centrale inaccessible et exempte d intervention de gestion. Elle accueille 3500m2 de nature et abrite des espèces animales remarquables qui ne sont aperçues nulle part ailleurs dans la ville. Nous commençons la visite par une explication sur la sécurité dans le parc. Le parc Matisse est en effet caractérisé par une importante densité d arbustes qui entourent des chemins sinueux, ce qui pourrait faire craindre des problèmes de sécurité. Yohan nous donne un autre exemple. Il explique qu au parc de la Citadelle, un autre parc de Lille, il y a quelques années, les équipes gestionnaires avaient décidé de raser le sous-bois dans le but de permettre une meilleure visibilité et d ainsi dissuader les éventuels agresseurs ou prostituées qui ne trouveraient plus là les buissons pour se dissimuler. Ce choix de gestion avait par ailleurs été fatal pour la biodiversité végétale et animale du parc, qui comportait, par exemple, à l époque une population non négligeable d écureuils roux. Avec le recul cependant, ils se sont rendus compte que le sous-bois dense et les buissons de ronces étaient en fait beaucoup plus dissuasifs, d autant plus qu on coupe toute lumière dans le parc à partir de 23h. Incapables de voir où ils mettent les pieds, piqués et griffés par les arbustes épineux, les personnes de «mauvaise intention» ont abandonné le parc de la Citadelle en tant que fief. La gestion différenciée s exprime ici par l alternance de massifs horticoles, avec par exemple des bambous ou des arbustes ornementaux, et de massifs plus naturels, fauchés tardivement, comportant par exemple la mauve, l épilobe ou le bleuet. Certaines adventices, du moment qu elles ne deviennent pas envahissantes, sont laissées au pied des massifs horticoles. Certaines espèces d arbustes choisis sont des cultivars d espèces sauvages. Ces cultivars sont adaptés à la faune locale, qui ne fait pas la différence avec une espèce rustique pure. Il est nécessaire de chercher le compromis avec les paysagistes pour qu ils intègrent des plantes locales dans leurs massifs.

3 Les tailles de bambous sont entreposées pour permettre une barrière naturelle et aussi un abri pour les petits mammifères. On y trouve aussi des zones de fauche et de tonte différenciée, notamment au pied des arbres ou sur les buttes. En favorisant une strate herbacée naturelle et variée, on reconstitue un micro-habitat propice à de nombreuses espèces végétales et animales : sauterelles, papillons, oiseaux, Cette strate peut être développée au pied des arbres, arbustes, haies, qui ne sont alors plus nettoyés. Lorsque l arbuste est bien développé, il n est en effet plus obligatoire de mulcher son pied car il est alors assez résistant pour ne pas se laisser étouffer par les adventices. En ce qui concerne les tontes systématiques, elles sont réservées aux zones fréquentées par le public (repos, jeux, ), de même que l apport d engrais. Ainsi des zones de pelouses rases sont transformées en pelouse haute ou en prairies, fauchées une à deux fois par an, voire moins souvent, et dont les déchets sont obligatoirement exportés. Dans certains endroits du parc, des arbres morts sont conservés car ils amènent une véritable richesse écologique. Ils abritent et nourrissent de nombreuses espèces d insectes, d animaux et de champignons. Autour des arbres morts, les herbes folles poussent spontanément. De nombreuses espèces de champignons, de plantes et d animaux se nourrissent du bois mort ou sont inféodées à sa présence : il fournit des matériaux pour la construction de nids, il contient les larves au menu de nombreux prédateurs Ces espèces sont menacées de disparition, car depuis plusieurs années, la tendance est à l élimination systématique du bois mort et la diminution des forêts anciennes. Il est donc essentiel de réintroduire le bois mort dans nos parcs : en tas posés par terre ou arbre debout (à concilier avec les impératifs de sécurité du public!), de toute taille (branches, gros troncs), secs ou humides,

4 De même les vieux arbres, dans lesquels des cavités se sont formées, accueillent une riche biodiversité aujourd hui menacée : chauve-souris, pic épeiche, mésanges, sitelles torchepots, Là encore, la conservation d arbres vieillissants demande une surveillance accrue pour assurer la sécurité du public. Tant qu ils ne présentent pas de danger, ils peuvent être conservés et maintenus en place. Aucun produit phytosanitaire n est utilisé sur le site du parc Matisse. Pour le désherbage des allées, les équipes utilisent le désherbage thermique à mousse (coco et amidon de maïs) et la binette. Une certaine tolérance à l enherbement sur les extrêmes bords des chemins est appliquée, mais il est contrôlé. Le liseron est arraché manuellement. Dans les massifs, des copeaux de bois ont été disposés au pied des arbustes, limitant ainsi les adventices et favorisant la micro-faune du sol. Un milieu de rocaille a été reconstitué. Une petite zone humide accueille une roselière. Celle-ci n est pas toujours en eau, car pour la bonne santé des plantes, les niveaux d eau doivent varier. Elles n apprécient pas d avoir toujours les pieds dans l eau. Une bande est tondue le long du chemin pour montrer que l on maintient un certain degré d entretien. Les pieds d arbres sont laissés largement enherbés. Cela permet notamment de protéger les champignons du sol qui entrent en symbiose (mycorhization) avec les racines de l arbre et lui assure une bonne santé et un bon développement.

5 Le square des Sarrasins Ce square est aménagé au sein d un quartier socialement difficile. La gestion différenciée des tontes y est pratiquée. Arbres et haies sont constituées d espèces locales. Ce site n est pas très bien respecté, et on y trouve une grande quantité de déchets. Il est aussi parfois squatté par des sans-abris. Ce lieu sert régulièrement lors d événements et de fêtes. Le jardin des drôles d Wazeaux Il s agit d un jardin écologique partagé, géré par un groupe d habitants volontaires, ouvert au public lorsqu un de ces habitants est présent sur le jardin. Le jardin partagé est une forme de gestion en commun d un terrain. Il est créé et animé collectivement, et a pour objet de développer des liens sociaux de proximité via diverses activités liés au jardinage ou au développement culturel et éducatif. Il existe une dizaine de jardins comme celui-ci à Lille, qui sont guidés par une association (les Ajonc, voir à travers une charte de bonnes pratiques. L habitant-jardinier adhère à cette charte, et s engage ainsi dans une «démarche citoyenne d appropriation et de gestion collective». Tous les membres réfléchissent et prennent les décisions en concertation en ce qui concerne l aménagement du jardin, les événements à y organiser, etc. Le jardin partagé a d abord une vocation sociale, car il crée les conditions d un tissage de liens sociaux de proximité. Il est moteur de citoyenneté dans le quartier. Il a ensuite une vocation écologique, car il est géré au naturel, de manière respectueuse de l environnement et de la biodiversité. Il s inscrit dans un objectif de restauration de la nature en ville, et grâce à la participation directe de ses habitants. Il a enfin un rôle pédagogique, il est un lieu d apprentissage de la nature, du potager, etc Il est un moyen de répondre à la problématique de reconquête des friches urbaines qui se pose dans beaucoup de villes du nord de la France et de Belgique. Il permet la réappropriation d un espace par les habitants d un quartier, qui y voient le moyen de répondre à leurs besoins de contact sociaux et de contact avec la nature. Bien souvent, c est un groupe d habitants qui repère un site abandonné et qui interpelle la commune dans le but d obtenir une convention de mise à disposition de terrain. L association des Ajonc intervient pour accompagner et soutenir le projet de jardin. Si la commune n a pas de projet à court terme sur le site et que celui-ci est compatible avec la pratique du jardinage, il peut être mis à disposition des habitants organisés en association ou adhérents à l association des Ajonc. C est aussi un moyen original pour la municipalité de déléguer la gestion d un site et de permettre sa valorisation sans constituer un poids supplémentaire pour ses équipes techniques, puisque l entièreté de la gestion revient au groupe d habitants. Bien entendu, si la commune estime que le site est mal géré ou que sa gestion ne répond pas aux objectifs initiaux de la convention, elle a le droit de la retirer selon les dispositions fixées au départ. La plaine des Vachers La plaine des Vachers était anciennement gérée de manière très traditionnelle avec notamment des tontes fréquentes. Lorsque les services ont souhaité espacer les tontes, le gazon était eutrophe (trop riche), ce qui a eu pour résultat la pousse d herbes relativement inesthétiques et peu diversifiées. Il a donc fallu faucher avec exportation pour appauvrir le sol, et permettre l apparition de plantes à fleurs plus appréciables en termes esthétiques et paysagers. Les premières années, cela a demandé un travail important, mais aujourd hui, le site n est plus fauché qu une fois tous les deux ans.

6 Astuce pour appauvrir le sol : semer du dactyle, qui est une espèce absorbant beaucoup d azote contenu dans le sol. Associée à une fauché répétée avec exportation, cette technique permet vraiment un appauvrissement et une déseutrophisation du sol. Une autre solution est de déplaquer le sol en surface puis de semer des espèces indigènes. L avantage des espèces indigènes c est qu elles se naturalisent très facilement, puisqu elles sont à l aise dans le milieu, et donc se ressèment d année en année, pourvu que la gestion soit adaptée. Une bande fleurie a été semée à l entrée du site. Concernant le choix des espèces fleuries, il est important de réintroduire des espèces mellifères adaptées aux insectes pollinisateurs. On limite donc les hybrides ou les variétés horticole à forte floraison mais à faible production de pollen, de nectar, de fruits et de graines. En outre, cette flore artificielle demande énormément de soins et d entretien. En choisissant des espèces régionales qui sont adaptés aux conditions climatiques et plus résistantes, on se soulage d un besoin en soins intensifs coûteux pour la commune et destructeur pour la faune locale! On agit également en faveur de la restauration de notre patrimoine naturel génétique local! A l intérieur du site, une mare temporaire avait été aménagée pour les hirondelles et les libellules, mais l aspect boueux de cette zone a déplu à un habitant du quartier qui l a dégradée! Des tas de bois mort sont aussi laissés ici pour permettre, entre autres, le refuge des hérissons et abeilles solitaires. On trouve sur ce lieu des haies défensives qui ont la propriété d être impénétrables pour l homme, et qui permettent l installation d espèces d oiseaux particulières (fauvette grise par exemple) nécessitant un minimum de calme, donc peu de fréquentation. L accès d un lieu au public peut parfois n être que visuel et non forcément physique. Au décor visuel, on ajoute un décor auditif en permettant l accueil d oiseaux. Comme résultat, plus qu un aspect décoratif visuel, c est un décor vivant. Quelques problèmes d espèces invasives comme avec l Ailante ou la Renouée du Japon se posent sur ce site. Arracher l Ailante n est pas une solution. Concernant la Renouée, il faut favoriser à la fois l ombre par le boisement (la Renouée ne pousse qu à des conditions d ensoleillement appropriées), l arrachage et le pâturage pour éliminer les jeunes repousses. Sur le site, on utilise des chèvres. Il y a une nécessité de conscientiser les pépiniéristes et les paysagistes face à certaines plantes ornementales qui se révèlent invasives dans le milieu naturel! La mode, le goût pour les plantes exotiques ont entrainé la régression et la raréfaction des espèces locales et régionales. De plus, les désherbants éliminent la flore locale qui est pourtant d une richesse inestimable. Il faut donc veiller à limiter les espèces exotiques dans les plantations et d éviter de suivre les modes végétales. On peut rechercher des pépiniéristes et des horticulteurs qui proposent des plantes locales. On cherche aussi à accepter et à encourager la flore spontanée, par un nécessaire changement de regard et de culture sur ces végétaux mal-aimés!

7

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord)

«La ville jardin» Grande-Synthe (Nord) Valorisation des patrimoines bâti et naturel > Gestion différenciée des espaces verts Zones naturelles en périphérie de la ville : la gestion consiste en un fauchage une à deux fois par an avec enlèvement

Plus en détail

Projet d aménagements paysagers

Projet d aménagements paysagers La note d intention 6. La note d intention Qu est-ce que la note d intention? La note d intention a pour but de présenter et argumenter les principaux choix de conception, ceci afin de justifier et valoriser

Plus en détail

Je jardine au naturel

Je jardine au naturel Je jardine au naturel Je prends soin de mon jardin Je broie, je paille Que faire de ses déchets verts? Vous disposez d un jardin, que vous entretenez vousmême. Un petit coin de paradis, qui génère en moyenne

Plus en détail

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère

entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère ' entretien durable des bords des routes départementales Le fauchage raisonné en lsère Gentiana Societe botanique dauphinoise D. Villars ' Depuis décembre 2006, en s appuyant sur son agenda 21 et sa stratégie

Plus en détail

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr

DOSSIER de PRESSE UN CARRE. cultiver. pour la. BIODIVERSITE.fr DOSSIER de PRESSE cultiver UN CARRE pour la BIODIVERSITE.fr édito La biodiversité ce n est pas seulement l ours blanc, la baleine bleue et le rhinocéros. Un grand nombre d espèces végétales et animales

Plus en détail

Gestion différenciée des espaces verts :

Gestion différenciée des espaces verts : Gestion différenciée des espaces verts : Une démarche environnementale et paysagère à coût maîtrisé pour les entreprises et parcs d activités www.econetwork.eu Sommaire de la présentation 1. Gestion traditionnelle

Plus en détail

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy.

BIOdiversité. à Soisy! Qu est-ce que la Biodiversité? Les enjeux de la biodiversité. Flambé Espèce présente à Soisy. o p Ex La BIOdiversité à Soisy! Flambé Espèce présente à Soisy. Qu est-ce que la Biodiversité? La biodiversité, contraction de «biologique» et de «diversité», représente la diversité des êtres vivants

Plus en détail

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement

Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement i N N La gestion différenciée, une gestion des espaces verts en faveur de votre environnement Votre commune s est engagée dans une démarche

Plus en détail

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne

Gestion des plantes envahissantes. Commune de Lausanne Gestion des plantes envahissantes Commune de Lausanne Service des Parcs et Domaines Sophie Dunand Martin, Répondante EED Forum ARPEA 26 juin 2014 Contexte lausannois Environ 4000 ha 140000 habitants 1

Plus en détail

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS

ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS ACTION 1.3 REALISER UN PLAN DE GESTION DIFFERENCIEE DES ESPACES VERTS PUBLICS Référent Technique : Alain Alphonse Responsable bureaux d études Réunion du 12 Juillet Comité de suivi Agenda 21 La gestion

Plus en détail

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix

Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Le Portrait Nature de Quartier du Fresnoy- Mackellerie à Roubaix Ce projet a reçu le label régional Naturenville 1 Nos premiers arguments : pourquoi s intéresser à la nature en ville? Parce que la vie

Plus en détail

Vous gagnerez du temps. Vous économiserez de l argent. Rappel. En évitant de vous rendre en déchèterie.

Vous gagnerez du temps. Vous économiserez de l argent. Rappel. En évitant de vous rendre en déchèterie. 2 Vous gagnerez du temps En évitant de vous rendre en déchèterie. Vous économiserez de l argent Plus besoin d acheter des engrais, pesticides ou paillis Moins d eau pour arroser vos plantations et votre

Plus en détail

Plan de gestion. Réseau Nature

Plan de gestion. Réseau Nature Plan de gestion - Réseau Nature Terrain de Jean-Jacques Noé - Dossier RN-17P Rédacteur pour Natagora : Pascal Hauteclair Octobre 2009 1 Table des matières I. Contexte... 3 II. Description générale du terrain...

Plus en détail

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland

Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Novembre 2015 Centre Éducation Nature du Houtland Chemin de Rubrouck 59470 Wormhout Plan de développement stratégique du Centre Éducation Nature du Houtland Étude réalisée dans le cadre d un DLA accordé

Plus en détail

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007

ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 ORIENTATION SYLVICOLE / Guide n 007 Peuplements mélangés, modalités, perspectives La diversité des exigences des essences pour la lumière, l eau et les éléments minéraux, nécessite toutefois de prendre

Plus en détail

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE

INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE Ville de Rouen Direction de la démocratie participative et locale INTERCOMMISSION PENSER LES ESPACES PLANTES EN VILLE RAPPORT D ACTIVITE 1. Définition des objectifs de l intercommission Après de nombreux

Plus en détail

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires

Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Octobre 2012 Fiche action nº 25 - les bonnes pratiques Comment installer une ruche dans les établissements scolaires Les pages locales des quotidiens relatent de plus en plus souvent l installation d une

Plus en détail

Le désherbage. Les impacts du désherbage chimique sur l environnement. Avril 2006

Le désherbage. Les impacts du désherbage chimique sur l environnement. Avril 2006 Le désherbage Avril 2006 12 Les impacts du désherbage chimique sur l environnement Les herbicides contaminent de manière importante les nappes d eau souterraines et les eaux de surface. Ces pollutions

Plus en détail

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts

Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné. Service Environnement Espaces verts Plan de Gestion de l Espace Public de la Ville de Cesson-Sévigné Service Environnement Espaces verts Objectifs visés par le plan de gestion et d embellissement de la Ville de Cesson-Sévigné Enjeux économiques

Plus en détail

à l environnement et au développement durable

à l environnement et au développement durable Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement éducation à l environnement et au développement durable Offre pédagogique nature & jardin 2016 pour les groupes scolaires du cycle 1 au cycle 3 à la

Plus en détail

L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME

L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME L EXPERTISE DU FONDS D ÉPARGNE, PRÊTEUR DE LONG TERME POLITIQUE DE LA VILLE LOGEMENT SOCIAL SECTEUR PUBLIC LOCAL HABITAT SPÉCIFIQUE Logement social et biodiversité Une démarche écoresponsable qui améliore

Plus en détail

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux

Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Date :23 Octobre 2012 Intervenant : Christian Aubrée - Direction des Jardins Ville de Rennes Vers une gestion durable et respectueuse de l environnement des espaces verts communaux Les pratiques de la

Plus en détail

Politique de restauration des fortifications Vauban de Lille Exemple de la citadelle et du chantier de la Contregarde du Roy

Politique de restauration des fortifications Vauban de Lille Exemple de la citadelle et du chantier de la Contregarde du Roy Association des Villes Fortifiées - 17 décembre 2010 Politique de restauration des fortifications Vauban de Lille Exemple de la citadelle et du chantier de la Contregarde du Roy par François FREYTET, Yohan

Plus en détail

années. Synthèse de la convention Fabrice Perriat Décembre 2009 CBNBP

années. Synthèse de la convention Fabrice Perriat Décembre 2009 CBNBP Bilan de l apport des gazoducs au réseau des continuités écologiques La réflexion sur les continuités écologiques a prouvé que les bandes de servitude des gazoducs peuvent contribuer à la sauvegarde et

Plus en détail

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics

Service Espaces Publics et Cadre de Vie. Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Service Espaces Publics et Cadre de Vie Gestion différenciée des Espaces Verts Publics Les principes de la Gestion différenciée Cette démarche est basée Développement Durable. sur les enjeux du Environnementaux,

Plus en détail

J adhère. au naturel. Des ateliers de jardinage gratuits. catalogue. Des rencontres, visites, événements. Un catalogue produits jardin.

J adhère. au naturel. Des ateliers de jardinage gratuits. catalogue. Des rencontres, visites, événements. Un catalogue produits jardin. Les avantages de votre carte Club Jardiniers de France Notre imprimeur agit pour l environnement Des ateliers de jardinage gratuits Des rencontres, visites, événements AVANTAGES CLUB Frais de port = sur

Plus en détail

Une pelouse fleurie INTRODUCTION

Une pelouse fleurie INTRODUCTION INTRODUCTION La notion de pelouse fleurie est assez récente. Elle répond, dans certaines circonstances, à une attente du public pour des aménagements plus soignés tout en ne négligeant pas une certaine

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

ESTIMATION : Selon le site et la complexité. Dans le cadre du CEL 2, participation envisageable du CG85

ESTIMATION : Selon le site et la complexité. Dans le cadre du CEL 2, participation envisageable du CG85 P L A N D A C T I O N C H A R T E C A M P I N G S Etat existant Les actions et projets prennent pour référence les chartes établies dans le cadre du plan vert et concernant : les clôtures, matériaux, les

Plus en détail

Composter, c est naturel!

Composter, c est naturel! Composter, c est naturel! Le compostage consiste à décomposer la matière organique par l action de l air, des bactéries et organismes vivants du sol pour la transformer en humus. Réduire la quantité de

Plus en détail

Quelques surfaces imperméables

Quelques surfaces imperméables Explication du schéma fiche La magie du sol L imperméabilisation des sols Des sols qui Dans les centres urbains, les banlieues, ou même à la campagne, le sol est de plus en plus souvent recouvert de matériaux

Plus en détail

Les parcs et jardins et le développement durable

Les parcs et jardins et le développement durable MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION CONSEIL NATIONAL DES PARCS ET JARDINS GUIDE DES BONNES PRATIQUES Les parcs et jardins et le développement durable Introduction Engager une démarche de développement

Plus en détail

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19)

ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) ETUDE POUR LA RÉALISATION D UN LOTISSEMENT DURABLE À MONTAIGNAC-SAINT-HIPPOLYTE (19) Le projet s inscrit dans une démarche durable prenant largement en compte le contexte du projet (économique, social

Plus en détail

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS

CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS CATALOGUE D ANIMATIONS NATURE ÉCOLES ET CENTRES DE LOISIRS Présentation Depuis 1983, le CPIE (Centre Permanent d Initiatives pour l Environnement) Pays de Serres-Vallée du Lot, agit : Dans le domaine de

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Faites. le geste. compostez

Faites. le geste. compostez Faites le geste nature compostez Édition 2012 Édito Soucieuse de préserver votre environnement, la Communauté de Communes Loire & Sillon poursuit ses actions d encouragement à la réduction des déchets

Plus en détail

AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE

AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE AMENAGEMENT «D UN JARDIN REFUGE» POUR LA BIODIVERSITE Subvention FLIP Pays Cœur de Flandre JUIN 2010 Association Lestrem Nature Page 1 Objectifs du projet : - Créer et aménager une zone de refuge pour

Plus en détail

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE

PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL D AMÉLIORATION DES PRATIQUES DE DÉSHERBAGE DANS LES COMMUNES ET EPCI DE DORDOGNE Contexte France : 1 er consommateur Européen de pesticides (85000 tonnes en 2008) source UIPP (

Plus en détail

DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse

DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse DESCRITIF DES TRAVAUX D ENTRETIEN PAYSAGER sur les équipements en gestion par le Parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse Trois sites sont concernés par ce contrat d entretien : le Petit Moulin

Plus en détail

Bilan de l action 2013-2014

Bilan de l action 2013-2014 Bailleurs sociaux - entretien des espaces ouverts au public Opération de soutien technique des bailleurs sociaux de la région Auvergne sur l amélioration et la réduction de leur utilisation de produits

Plus en détail

Les actions durables dans les jardins de Bayonne

Les actions durables dans les jardins de Bayonne Les actions durables dans les jardins de Bayonne Objectifs des actions menées par la ville -Protéger l environnement (limiter les pollutions, réduire son empreinte carbone) - Protéger les utilisateurs

Plus en détail

O.P.H De La Meuse 15 rue du moulin BP 30195 55005 BAR LE DUC cedex Tél. : 03.29.45.12.22 fax : 03.29.79.14.01

O.P.H De La Meuse 15 rue du moulin BP 30195 55005 BAR LE DUC cedex Tél. : 03.29.45.12.22 fax : 03.29.79.14.01 O.P.H De La Meuse 15 rue du moulin BP 30195 55005 BAR LE DUC cedex Tél. : 03.29.45.12.22 fax : 03.29.79.14.01 ENTRETIEN DES ESPACES VERTS ET ESPACES LIBRES TERRITOIRES NORD ET SUD ANNEES 2010-2011-2012

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières

DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières DOSSIER DE PRESSE Aménagements dans les cimetières Conférence de presse du 25 octobre 2010 > Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse Ville d Angers/Angers Loire Métropole

Plus en détail

Et nous, le compostage c est pour quand? C est avec des petits gestes que l on fait un Grand Lyon.

Et nous, le compostage c est pour quand? C est avec des petits gestes que l on fait un Grand Lyon. Et nous, le compostage c est pour quand? C est avec des petits gestes que l on fait un Grand Lyon. Saviez-vous que les déchets compostables représentent 30 % de notre poubelle? Si vous cherchez de bonnes

Plus en détail

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais

Charte nantaise des jardins collectifs. Jardins naturels nantais Charte nantaise des jardins collectifs Jardins naturels nantais Pour faire un jardin, il faut un morceau de terre et l éternité. Gilles Clément Préambule La préservation de l environnement est aujourd

Plus en détail

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande?

Grand jeu. Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Grand jeu Maison neuve Quels noms pour les lieux du futur écoquartier de Guérande? Plus de renseigements sur www.ville-guerande.fr Rubriques : Vivre / Urbanisme / L écoquartier Maison Neuve PROJET D ÉCOQUARTIER

Plus en détail

Annexe1 : cartes «Bêtes» et cartes «Trouve-moi» - Planche 1/4 recto

Annexe1 : cartes «Bêtes» et cartes «Trouve-moi» - Planche 1/4 recto 25 Annexe1 : cartes «s» et cartes - Planche 1/4 recto Corneille Ecureuil roux Gendarme Hérisson Mulot Pic-vert Annexe1 : cartes «s» et cartes - Planche 1/4 verso Ce petit mammifère fréquente les lieux

Plus en détail

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 -

montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS - Avril 2015 - montrieux-en-sologne BILAN DES ATELIERS «Jardinons nos villages» - Avril 2015 - déroulé de la concertation La concertation s est réalisée en deux temps selon le protocole proposé initialement. Les habitants

Plus en détail

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public.

En continuité avec ses actions en faveur du développement durable, Caen la mer met en oeuvre une campagne de sensibilisation du public. 30/03/2007 Semaine du développement durable 2007 Préservation de la biodiversité et participation au programme Papillons & Jardin Signature d un partenariat avec Noé Conservation Dossier de presse Dans

Plus en détail

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux

plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux plan local d urbanisme de la Communauté urbaine de Bordeaux 4 L évaluation des incidences du projet sur l environnement 2. Un outil plus adapté à la mise en valeur du patrimoine 3. Une constructibilité

Plus en détail

PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE PROGRAMME DES ANIMATIONS SCOLAIRES AUTOUR DU DÉVELOPPEMENT DURABLE 2014-2015 à destination des enseignants et des directeurs des écoles MAISON COMMUNAUTAIRE DE L ENVIRONNEMENT Présentation La Maison de

Plus en détail

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal)

Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) Contexte du projet de paysage humanisé pour l ouest de l île Bizard (Ville de Montréal) L Île Bizard est située au nord-ouest de l archipel montréalais. Elle est reconnue pour sa qualité de vie, son magnifique

Plus en détail

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville

Forum citoyen 28 septembre. La nature en Ville Forum citoyen 28 septembre La nature en Ville Forêt d Orléans Loire Loiret Sologne Orléans: Une ville inscrite dans un environnement remarquable Les espaces verts gérés par la Ville 9,4 % du territoire

Plus en détail

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon»

Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Programme de soutien aux plantations agroforestières «Agroforesterie en Languedoc-Roussillon» Mémento de plantation Crédit photos et dessins : Dominique Mansion, Jean-Louis Corsin, Arbre et Paysage 32

Plus en détail

Lionel Quillet Président de la Communauté de Communes de l Ile de Ré. Patrick Rayton Vice-président en charge des Déchets Ménagers

Lionel Quillet Président de la Communauté de Communes de l Ile de Ré. Patrick Rayton Vice-président en charge des Déchets Ménagers Afin d offrir aux Rétais un service de qualité à moindre coût, une véritable politique publique de gestion des déchets a été mise en place par la Communauté de Communes, laquelle s articule autour de quatre

Plus en détail

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens

Strasbourg PARTENARIAT PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL. Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens Dossier de presse PARTENARIAT Communauté Urbaine de Strasbourg & Conservatoire des Sites Alsaciens PROTECTION ET GESTION DURABLE DU PATRIMOINE NATUREL ELLO-RHÉNAN - LE BOHRIE, À OSTWALD Strasbourg Communauté

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DES ESPACES VERTS DE LA COPROPRIETE

CAHIER DES CHARGES DES ESPACES VERTS DE LA COPROPRIETE - 1 - Correspondance à adresser au Président : 15 allée de l Eléphant 77184 EMERAINVILLE CAHIER DES CHARGES DES ESPACES VERTS DE LA COPROPRIETE 2010 1.- OBJET DU CONTRAT L'ASPRHCT est l' Association Syndicale

Plus en détail

Parc de l Arboretum : Jardin des Biotopes, Milieux naturels de l Anjou

Parc de l Arboretum : Jardin des Biotopes, Milieux naturels de l Anjou Crédit photos Ville d Angers / Direction Parcs et Jardins et Muséum des Sciences naturelles Direction Parcs et Jardins Muséum des Sciences Naturelles le parc de l Arboretum et ses quatre jardins Nouveauté

Plus en détail

Thème TECHNO : Habitats et ouvrages Thème ECO-ECOLE : La biodiversité

Thème TECHNO : Habitats et ouvrages Thème ECO-ECOLE : La biodiversité Thème TECHNO : Habitats et ouvrages Thème ECO-ECOLE : La biodiversité Sujet d investigation : Rénovation de la citadelle de Lille en préservant les espèces animales et végétales. Un peu d histoire : Présentation

Plus en détail

Comment choisir les espèces?

Comment choisir les espèces? 16 Disposer d un gazon en adéquation avec l environnement pédo-climatique, avec l utilisation de la prairie (pâturage et/ou fauche), sa durée, et le type de bovins (lait ou viande) sont des éléments à

Plus en détail

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage

Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage Communauté d agglomération du Val Maubuée Le Schéma de cohérence et d orientation paysagère Une approche innovante du paysage 1 Les enjeux du SCOP La Communauté d agglomération du Val Maubuée (CAVM) est

Plus en détail

La nature sublimée by

La nature sublimée by La nature sublimée by Massifs Décors paysagers Biodiversité Environnement Terrasses & patios Embellissement événementiel Compositions florales Plantes d intérieur Aménagement Démarche écologique Entretien

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

Déchets fermentescibles Composteur Composte

Déchets fermentescibles Composteur Composte Astuce pour réussir son compost La durée du jour augmente, les températures sont plus douces, mais oui, le printemps arrive! Il est temps de penser à son jardin. Pour obtenir de beaux légumes, il faut

Plus en détail

Il était une forêt. Fiche du professeur

Il était une forêt. Fiche du professeur en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Sarah Del Ben/Wild-Touch THÈMES L organisation des plantes terrestres Un mécanisme de défense original Le mimétisme La communication graphique

Plus en détail

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne

OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne OBJECTIF ZERO PESTICIDE dans nos villes et villages de Bourgogne Partenaires: Cette action est cofinancée par l Union européenne. L Europe s engage en Bourgogne avec le Fonds européen de développement

Plus en détail

Gestion différenciée et 0 phyto

Gestion différenciée et 0 phyto Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr R3 Gestion différenciée et 0 phyto DESCRIPTION DE L ACTION La gestion différenciée des espaces verts consiste à ne pas gérer et entretenir de

Plus en détail

Chapitre 1 : habiter notre environnement

Chapitre 1 : habiter notre environnement Chapitre 1 : habiter notre environnement Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : Contrat-élève 4 ème Chapitre 1

Plus en détail

et Protéger la Nature les «COQUELICOTS» formation animation à Metz et à l entour accompagnement de projet COQUELICOTS depuis 2004

et Protéger la Nature les «COQUELICOTS» formation animation à Metz et à l entour accompagnement de projet COQUELICOTS depuis 2004 accompagnement de projet depuis 2004 formation animation outils, ressources, expériences, en éducation à l environnement, pour tous les curieux de nature COQUELICOTS à Metz et à l entour association Connaître

Plus en détail

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT

EQUIPEMENT ET ENVIRONNEMENT ASSAINISSEMENT COLLECTIF FICHE N 4 Favoriser l équipement en dispositif d assainissement des collectivités et maîtres d ouvrages publics Vauclusiens au travers du contrat Départemental d Assainissement.

Plus en détail

Et plus de 200 rendez-vous à découvrir sur lille.fr ou naturealille.org

Et plus de 200 rendez-vous à découvrir sur lille.fr ou naturealille.org Les immanquables de mai à août! Et plus de 200 rendez-vous à découvrir sur lille.fr ou naturealille.org LilleFrance @lillefrance Atelier apiculture du Club Happy Api Day Tous les jeudis > de mai à juin

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Nos Hôtels à insectes

Nos Hôtels à insectes Nos Hôtels à insectes P R O T É G E R LA F A U N E EN M I L I E U X B Â T I S www.nichoir.fr 1 Catalogue pour les professionnels du paysage et de l aménagement Conception et fabrication d abri de compensation

Plus en détail

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques,

Indications de contenus, commentaires, recommandations pédagogiques, Document d accompagnement du référentiel de formation Inspection de l'enseignement Agricole Diplôme : Certificat d'aptitude Professionnelle agricole «Jardinier paysagiste» Module : MP4- Travaux d'entretiens

Plus en détail

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE

LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE «la nature dans la ville» Journée d information CAUE 92 & Espaces 26-11-13 LES JARDINS PARTAGÉS PARISIENS: 10 ANS DE PROGRAMMEMAINVERTE Pourquoi? Comment? Pour qui (et pour quoi)? Où? Bilan Perspectives

Plus en détail

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré»

«Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» «Entretenir durablement ses arbustes et son patrimoine arboré» Calendrier de taille : Pour les arbustes à floraison printanière : Taille juste après la floraison. Pour les arbustes à floraison estivale

Plus en détail

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation.

Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. QUAND PLANTER? Comment planter la pivoine? Pour couronner de succès la végétation des Pivoines, une attention toute particulière doit être portée à la plantation. La plantation des Pivoines en racines

Plus en détail

Un jardin communautaire à Delémont

Un jardin communautaire à Delémont Un jardin communautaire à Delémont Sommaire De la graine... p. 3 Qu'est-ce qu'un jardin communautaire? p.4...a l'éclosion d'une fleur p5 Un jardin communautaire à Delémont. Les besoins spécifiques. Instigatrice

Plus en détail

Entretien des jardins privés

Entretien des jardins privés Des enjeux de société Chaque jardin, espace vert présent à Paris, qu il soit public ou privé, est un élément constituant de la trame verte. Il peut offrir de nouveaux usages, comme la préservation de la

Plus en détail

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages

Le bec de Vienne. La Trame Verte et Bleue. Localisation de l unité paysagère. Les paysages P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Localisation de l unité paysagère La Trame Verte et Bleue Avoine Beaumont-en-Véron Candes-Saint-Martin Chinon Huismes Saint-Germain-sur-Vienne Savigny-en-Véron

Plus en détail

AMÉNAGEMENTS 2013. Des projets pour une ville en mouvement

AMÉNAGEMENTS 2013. Des projets pour une ville en mouvement AMÉNAGEMENTS 2013 Des projets pour une ville en mouvement Avenue de la Gare, aménagement de bâtiments publics, sécurisation de la route de la Rêche, requalification de la voirie du quartier de Pech Meja,,

Plus en détail

Rentabilisez vos. déchets verts! tontes de pelouses, tailles de haies... 5 techniques. à la portée de tous. www.isere.fr

Rentabilisez vos. déchets verts! tontes de pelouses, tailles de haies... 5 techniques. à la portée de tous. www.isere.fr Rentabilisez vos déchets verts! tontes de pelouses, tailles de haies... 5 techniques à la portée de tous www.isere.fr Rentabilisez vos déchets verts! en les recyclant chez vous simplement Et faites des

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE

CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE CAHIER DES CHARGES DE L'ENTRETIEN PERENNE DES COURS D'EAU Opérations d'entretien de cours d'eau Le présent cahier des charges fixe les domaines de l'entretien des cours d'eau des équipes d'agents d'entretien

Plus en détail

Bosquets, boqueteaux et buissons

Bosquets, boqueteaux et buissons AMÉNAGEMENTS N 8 Bosquets, boqueteaux et buissons Définition générale de l aménagement. Les bosquets et boqueteaux sont des petits îlots d arbres et d arbustes. les boqueteaux : petits massifs boisés d

Plus en détail

domaine de chaumont-sur-loire

domaine de chaumont-sur-loire domaine de chaumont-sur-loire FORMATION CONTINUE 2015 Espaces verts et Paysage Un site exceptionnel : le château et son parc, le Festival International des Jardins, les bords de Loire... Un lieu d échanges

Plus en détail

Le Zoning industriel d Anderlecht

Le Zoning industriel d Anderlecht Le Zoning industriel d Anderlecht - Un exemple de partenariat fructueux entre entreprises, commune et milieu associatif! Rédacteur pour Natagora : Pascal Hauteclair Mars 2011 Pour plus d infos sur le Réseau

Plus en détail

BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE «JARDINS» Guide méthodologique : "Le jardin des possibles" Plaquette : "Réussir le développement d'un jardin éducatif"

BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE «JARDINS» Guide méthodologique : Le jardin des possibles Plaquette : Réussir le développement d'un jardin éducatif BIBLIOGRAPHIE ET SITOGRAPHIE «JARDINS» Guide méthodologique : "Le jardin des possibles" Réseau École et Nature - Edition 2003-21 x 29.7 cm - 134 pages Renseignements : Réseau Ecole et Nature - Tél : 04

Plus en détail

bordeaux (re)centres secteurs de projet

bordeaux (re)centres secteurs de projet 19 février 2013 bordeaux (re)centres secteurs de projet Les précédentes étapes Mai à décembre 2010 : études anthropologiques Octobre 2010: sélection de l équipe projet urbain 21 janvier 2011: signature

Plus en détail

2. Connaissez-vous la législation en matière de débroussaillement? 1 Non, pas du tout 2 Oui, un peu 1 Oui très bien 0

2. Connaissez-vous la législation en matière de débroussaillement? 1 Non, pas du tout 2 Oui, un peu 1 Oui très bien 0 Ce questionnaire a pour but de bien définir la position et les risques liés à l implantation de votre maison à proximité ou en massif forestier. Nous vous soumettons plusieurs propositions. Vous choisirez

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?

II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO? Projet éducatif LPO Sommaire I. Qui sommes nous?... 2 I.1. La LPO... 2 I.2. Nos Valeurs... 2 I.3. Notre mission... 2 II. Pourquoi faire de l éducation à l environnement à la LPO?... 3 III. L éducation

Plus en détail

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne

Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne Enquête pour un Agenda 21 à Sainte-Pazanne On a commencé à parler d Agenda 21 lors du sommet de la Terre de Rio en 1992. 173 Etats ont adopté un programme d «Action 21» ou «Agenda 21» pour les pays francophones.

Plus en détail

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne

Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Fénay, le 29 avril 2015 Partenariat entre Holcim Granulats et le Conservatoire d'espaces naturels de Bourgogne Reconduction d'une convention-cadre Démarrage d'un projet éco-pastoral DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

Plus en détail

La nature façonnée. par l homme

La nature façonnée. par l homme La nature façonnée 3.1 - A l abri de la haie : connaissance des différents types de haies, composition, rôles, intérêts écologiques et patrimoniaux. 3.2 - A l ombre d'un verger : découverte de cet écosystème

Plus en détail

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel

Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Dossier de presse Avril 2015 Campagne de fleurissement de la ville d Ussel Contact presse Marianne Debuire 05 55 46 54 02 cabinet.maire@ussel19.fr SOMMAIRE Le service patrimoine vert et propreté urbaine

Plus en détail

Table ronde 1 : Présentation des communes impliquées dans le projet Biodivert par les agents des espaces verts.

Table ronde 1 : Présentation des communes impliquées dans le projet Biodivert par les agents des espaces verts. Compte rendu des tables rondes du 5 Novembre 2015 lors de la journée Gestion Différenciée organisée par l Association Nord Nature Chico Mendès avec comme thématique : «Evaluer les effets de la gestion

Plus en détail

RECAPITULATIF DE LA REUNION FORESTIERE DU 23 OCTOBRE 2015

RECAPITULATIF DE LA REUNION FORESTIERE DU 23 OCTOBRE 2015 RECAPITULATIF DE LA REUNION FORESTIERE DU 23 OCTOBRE 2015 Vendredi 23 octobre 2015 a eu lieu la réunion d information forestière sur un type de coupe particulier dans les boisements de résineux. Le fonctionnement

Plus en détail

Création de prairie en ville

Création de prairie en ville ELEMENTS GENERAUX Nature en ville réation de prairie en ville i Les prairies sont des surfaces enherbées à forte valeur écologique et paysagère en constante régression (intensification des pratiques agricoles,

Plus en détail

d'acidification du sol

d'acidification du sol FICHE THÈME : SOLUTIONS TECHNIQUES TECHNIQUE N 18 "CIMETIÈRES TRADITIONNELS" Sous-thème : Cimetières Auteur : Région Poitou - Charentes Le cimetière traditionnel est une zone encore problématique dans

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail